produits en développement | thérapie génique (le 29 février 2016)

Commentaires

Transcription

produits en développement | thérapie génique (le 29 février 2016)
PRODUITS EN DÉVELOPPEMENT | THÉRAPIE GÉNIQUE (LE 29 FÉVRIER 2016) NOM ENTREPRISE ESSAIS CLINIQUES DESCRIPTION Thérapie génique pour l’hémophilie A Essai préclinique (modèle murin). En mai 2013, Sangamo BioSciences a fait état de nouvelles données concernant l'application réussie de sa plateforme de protéines de substitution in vivo IVPRP (In Vivo Protein Replacement Platform) brevetée pour générer des taux thérapeutiques de facteur VIII dans un modèle murin (chez la souris). Thérapie génique pour l’hémophilie A En septembre 2015, Biomarin a annoncé le recrutement du premier patient pour un essai clinique de phase I/II. L’essai évaluera l’innocuité et l’efficacité du traitement chez un maximum de 12 sujets atteints d’hémophilie A grave. Le BMN 270 a recours à des virus adéno‐
associés (VAA) comme vecteurs pour le transport des codes génétiques qui déclenchent la production du facteur VIII (FVIII) la protéine qui est déficiente chez les personnes atteintes d’hémophilie A. Thérapie génique pour l’hémophilie B Un essai de phase I/II est en cours. En juin 2015, Baxalta a signalé que sept patients avaient reçu trois doses d’un vecteur viral et de la variante Padoue du facteur IX. Avec la plus petite dose, on a observé un taux faible d’expression du facteur IX. Avec la dose moyenne, les taux de facteur I X étaient suffisants pour maintenir les patients indemnes de saignements pendant 12 mois. À la dose la plus élevée, une réaction immunitaire au vecteur a réduit le taux d’expression. Aucun inhibiteur dirigé contre le facteur I X n’a été observé. Sangamo Biosciences Thérapie génique pour l’hémophilie B En décembre 2015, la FDA des États‐Unis a approuvé la demande d’autorisation de drogue nouvelle de recherche de Sangamo. En 2016, l’entreprise lancera une étude clinique de phase I/II afin d’en évaluer l’innocuité et l’efficacité potentielle dans l’hémophilie B. L'IVPRP utilise la technologie de montage du génome à base de protéines de liaison à l'ADN à doigts de zinc de Sangamo pour la fabrication continue de protéine de facteur IX à partir d'un site génomique spécifique dans le foie au moyen d'un seul traitement systémique. Dimension Therapeutics Thérapie génique pour l’hémophilie B En janvier 2016, Dimension a amorcé un essai clinique de phase I /II avec pour objectif de recruter 12 patients. La date d’achèvement est prévue pour septembre 2017. Thérapie génique pour l’hémophilie B En janvier 2016, uniQURE a divulgué les résultats préliminaires de son essai de phase I/II. Les deux premiers patients sur cinq de la cohorte à faible dose ont complété au moins 20 et 12 semaines de suivi et ont eu des taux d’expression du FIX de 5,5 % et 4,5 % de la normale. L’AMT‐060 allie un gène du FIX de type sauvage optimisé à l’aide des codons et le promoteur LP1 des cellules hépatiques au vecteur AAV5. ZFN‐mediated Genome Editing Sangamo Biosciences BMN 270 BioMarin Pharmaceutical, sur la base d’un programme de thérapie génique du University College de Londres et du St. Jude’s Research Hospital du Tennessee Gene therapy (BAX 355) SB‐FIX ZFN‐mediated Genome Editing: plateforme de protéines de substitution in vivo IVPRP) DTX101 AMT‐060 Baxalta (précédemment Amsterdam Molecular Therapeutics; St. Jude’s Hospital, Tennessee; University College London; Chatham Therapeutics LLC) uniQure TYPE 1 

Documents pareils