lycos europe n.v. // rapport annuel 2005 (ifrs)

Commentaires

Transcription

lycos europe n.v. // rapport annuel 2005 (ifrs)
lycos europe n.v. // rapport annuel 2005 (ifrs)
pour l’exercice clos au 31 décembre 2005
chiffres clés
Années 2005 and 2004
En millions d’Euros
(sauf les données par action,
les variations et la marge brute)
Exercice clos le
31 décembre
2005
Exercice clos le
31 décembre
2004
Variation
125,5
103,8
21 %
Total du chiffre d’affaires
Marge brute Pro Forma (1)
65,8
46,0
43 %
Marge brute Pro Forma en % (1)
52 %
44 %
18 %
Perte d’exploitation
(22,7)
(50,3)
55 %
Perte nette
(20,2)
(45,5)
56 %
Perte nette par action en Euros
(0,06)
(0,15)
56 %
EBITDA (2)
(12,3)
(34,2)
64 %
Trimestre arrêté
le 31 décembre
2005
(non audité)
Trimestre arrêté
le 31 décembre
2004
(non audité)
Variation
32,2
33,3
(3) %
Trimestres arrêtés le 31 décembre 2005 et 2004
En millions d’Euros
(sauf les données par action,
les variations et la marge brute)
Total du chiffre d’affaires
Marge brute Pro Forma (1)
17,3
16,5
5%
Marge brute Pro Forma en % (1)
54 %
50 %
8%
Perte d’exploitation
(2,5)
(11,3)
78 %
Perte nette
(1,7)
(10,1)
83 %
(0,01)
(0,03)
83 %
0,0
(5,5)
100 %
31 décembre
2005
31 décembre
2004
Variation
688
905
(24) %
105,1
121,7
(14) %
Perte nette par action en Euros
EBITDA (2)
Nombre d’employés
Trésorerie et dépôts en millions d’Euros
(1) Marge brute sans les coûts de restructuration et la perte de valeur
(2) Se référer également aux notes explicatives relatives aux chiffres clés présentées en page 93
Le présent rapport est destiné aux actionnaires et doit être lu en liaison avec les états financiers (consolidés) et les annexes y afférentes. Le présent rapport contient
certaines informations et certains rapports prospectifs concernant LYCOS Europe basés sur les convictions, les hypothèses et les informations dont dispose
actuellement LYCOS Europe. Ces rapports comprennent, sans toutefois y être limités, des déclarations concernant les stratégies de LYCOS Europe, ses plans,
objectifs, attentes, intentions, revenus, dépenses et hypothèses ainsi que d’autres rapports également contenus dans le présent rapport qui ne sont pas des faits
historiques. Utilisés dans le présent document, les mots tels que « anticipe », « croit », « estime », « s’attend à », « a l’intention », « prévoit » et « projette » ainsi
que d’autres expressions similaires, lorsqu’ils se rapportent à LYCOS Europe ou à sa gestion, servent à identifier les déclarations prospectives. Ils reflètent les vues
actuelles de LYCOS Europe concernant des évènements futurs, ne constituent en aucun cas une garantie de réalisation future et impliquent des risques et des incertitudes difficiles à prévoir. Par ailleurs, certaines déclarations prospectives concernant des évènements futurs sont basées sur des hypothèses qui ne s’avèreront
pas forcément exactes. Les investisseurs sont mis en garde contre le fait que les déclarations prospectives contenues dans le présent rapport impliquent à la fois des
risques et des incertitudes. Plusieurs facteurs importants induisent des résultats réels en grande partie différents des résultats prévus par les présentes déclarations.
sommaire
Rapport aux actionnaires
02
1 // Message du CEO
02
2 // A propos de LYCOS Europe & aperçu 2005
04
3 // Résultats financiers
14
4 // L’action
18
5 // Effectif
19
6 // Corporate Governance
20
7 // Gestion du risque
32
8 // Perspectives
34
Etats financiers consolidés
36
Bilan consolidé de LYCOS Europe N.V.
37
Comptes de résultat consolidés de LYCOS Europe N.V.
38
Tableaux des flux de trésorerie consolidés de LYCOS Europe N.V.
39
Tableau de variation des capitaux propres consolidés
de LYCOS Europe N.V.
40
Annexe aux états financiers consolidés
42
Comptes sociaux
76
Bilan social de LYCOS Europe N.V.
77
Compte de résultat social de LYCOS Europe N.V.
78
Tableau de variation des capitaux propres sociaux
de LYCOS Europe N.V.
78
Annexes aux comptes sociaux
80
Autres informations
91
Rapport desreviseurs
92
Information financière trimestrielle
93
Rapport du conseil de surveillance
94
Conseil de surveillance
96
Politique de rémunération
98
Glossaire
100
Calendrier financier
103
Mention d’impression
104
02 rapport aux actionnaires // message du président directeur géneral
1 // message du président directeur général
Christoph Mohn
Président Directeur Géneral
LYCOS Europe N.V.
chers aktionnaires,
A bien des égards, 2005 a été une année prospère et remarquable pour LYCOS Europe. Dans notre précédent rapport
annuel, j’annonçai un programme d’optimisation ambitieux et étendu basé sur un examen et une analyse approfondis
de la structure de nos coûts internes. Avec plus de cent mesures centrées principalement sur l’excellence opérationnelle,
LYCOS Europe est parvenu à réaliser 100 pour cent de l’impact prévu du programme dès l’année suivante. Un regard
sur nos chiffres financiers suffit pour se convaincre des résultats clairement positifs. En 2005, la perte nette a été réduite
de 56 pour cent par rapport à 2004 et s’élève à (20,2) millions d’Euros, l’EBITDA a été amélioré de 64 pour cent pour
passer à (12,3) Euros. La progression de nos opérations se réflète également dans le résultat de l’EBITDA, soit 0,0
million d’Euros au quatrième trimestre de 2005. Le développement favorable est encore plus évident dans la mesure
où des coûts de restructuration non récurrents à hauteur de 5,3 millions d’Euros sont inclus dans le résultat précité
pour 2005.
Mais LYCOS Europe a obtenu bien plus qu’une base de coûts en forte diminution, estimée à environ 30 millions d’Euros
pour l’année 2006. Dans la période couverte par le rapport 2005, nous avons accéléré les processus de travail et
augmenté leur rentabilité. Nous avons centralisé nos centres de développement en Allemagne, afin d’augmenter la
transparence et diminuer la complexité au sein de nos business units. En fait, nous avons réussi à réduire le temps
de mise sur le marché de nouveaux produits et services et à faire preuve de plus de flexibilité concernant les nouvelles
tendances du marché et les besoins des clients.
Une augmentation de 21 pour cent du chiffre d’affaires total, soit 125,5 millions d’Euros, montre clairement qu’en mettant
en œuvre cette nouvelle organisation, nous sommes parvenus à étendre notre activité tout en poursuivant nos efforts
dans le sens d’une optimisation des coûts. Dans tous les pays où nous sommes présents, nos équipes fortement motivées et innovatrices, de même qu’une forte concentration sur les produits, ont été les éléments clés de ce développement.
message du président directeur géneral // rapport aux actionnaires
Christoph Mohn, né en 1965 à Stuttgart, a étudié la gestion
industrielle et commerciale et plus particulièrement le
marketing à la « Westfälischen Wilhelms-Universität » de
Münster. Sa carrière a démarré en 1992 auprès du Bertelsmann
Music Group (BMG), pour qui il a travaillé pendant 2 ans à New
York dans des postes différents.
Son cheminement professionnel chez McKinsey & Company
dans les départements Electronique et Télécommunication
l’a fait revenir en Allemagne en 1994.
Deux ans plus tard, Christoph Mohn a été nommé vice-président de la filiale Bertelsmann Telemedia, pour laquelle il était
responsable du département Business Development.
Parmi ses premières mesures à ce titre : la mise en place d’une
coopération de la Bertelsmann AG avec la LYCOS Inc. américaine.
De cette co-entreprise est née en 1997 la LYCOS Europe N.V.,
dont Christoph Mohn est depuis le Chief Executive Officer. C’est
sous sa conduite que s’est effectuée en l’an 2000 l’introduction
en bourse réussie de l’offrant de portails européen.
Je saisis ici l’occasion de remercier notre effectif au complet pour sa contribution à ces résultats en 2005. Le management
de LYCOS Europe est convaincu que cette tendance se renforcera en 2006, année au cours de laquelle LYCOS Europe
prévoit de renouer avec la rentabilité en termes de résultat net pour l’année pleine. Nous mettrons encore davantage
l’accent sur l’association de l’excellence technologique et de la créativité. Nous lançons des produits nouveaux et plus
complets, non seulement dans le domaine de la communication mais aussi dans celui de notre activité de recherche
ainsi que dans celui des communautés – un secteur dans lequel LYCOS Europe compte clairement parmi les leaders
des sociétés Internet.
En un an, nous avons gagné quatre millions d’usagers uniques (unique user), ce qui signifie qu’à ce jour, 26 millions
d’usagers uniques visitent LYCOS Europe et ses sites partenaires au moins une fois par mois. Une croissance de cet
+ordre ne peut être obtenue qu’en proposant le bon mix de produits de qualité, d’excellents contenus de portails, des
partenariats forts et, bien entendu, un personnel très impliqué. Nous espérons renforcer encore ce facteur cette année.
Internet est sans aucun doute une industrie jeune appelée à gagner encore des parts de marché sur les médias classiques en 2006. Que ce soit en termes de budget-temps alloué par les usagers ou en termes de budget dédié aux
activités en ligne au détriment d’activités hors ligne. Je crois que LYCOS Europe dispose de l’organisation requise, des
moyens, de la stratégie et d’un bonus de créativité fondé sur cette évolution.
Christoph Mohn
Président Directeur Général
03
04 rapport aux actionnaires // a propos de lycos europe & aperçu 2005
2 // a propos de lycos europe & aperçu 2005
LYCOS Europe – Technologie et créativité liées à une
d’âge des plus jeunes, comparativment aux internautes
approche « style de vie européen »
en général. Ce sont notamment les pages du portail et
Après avoir démarré en 1997 comme moteur de recherche,
les communautés importantes qui constituent une cible
LYCOS Europe propose aujourd’hui une gamme de ser-
attractive pour les annonceurs en ligne, leur permettant
vices Internet de qualité et est l’un des premiers portails
de créer leur propre environnement de marque. En 2005,
Internet européens. L’offre de services de LYCOS Europe
32 pour cent du chiffre d’affaires de LYCOS Europe pro-
s’adresse aussi bien aux usagers privés que profession-
viennent de la publicité en ligne (2004 : 40 pour cent).
nels dans huit pays européens. La société compte 688
employés dans ses bureaux de Copenhague, Gütersloh,
Dans le domaine des solutions de commercialisation en
Haarlem, Hambourg, Londres, Milan, Munich, Paris, Starn-
marque blanche (white-labelling), le succès de la filiale
berg, Stockholm et Yerevan, et une équipe centralisée
de LYCOS Europe Pangora est paradigmatique. Le modèle
en charge du portail basée à Gütersloh gère les services
de revenus de Pangora est basé sur la performance. Les
italiens, espagnols et hollandais.
revenus générés par les portails en ligne à l’aide des
canaux d’achat en ligne (shopping) Pangora sont divisés
Le succès par la diversité
entre le portail et Pangora sur une base mensuelle. Un
Le modèle de réussite de LYCOS Europe est basé sur
rapport mensuel assure aux partenaires la transparence
trois compétences fondamentales : le développement
de leurs revenus et des statistiques détaillées sur leurs
d’outils Internet de pointe, la commercialisation en
sites d’achat en ligne. Les boutiques en ligne, par ailleurs,
marque blanche (white-labelling) de services, de même
payent un droit pour intégrer leurs produits dans la base
que la publicité (inter)nationale en ligne. Des techno-
de données de Pangora.
logies innovantes de haute qualité et un haut degré de
stabilité ainsi que des solutions créatrices pour satisfaire
En termes de publicité en ligne, LYCOS Europe est bien
les besoins des internautes constituent l’objectif et la
placé pour avoir une force de vente internationale et
base des activités de LYCOS Europe.
nationale performante. Environ 40 pour cent des revenus
des ventes de LYCOS Europe sont générés par des cam-
Les produits de LYCOS Europe et de ses partenaires atti-
pagnes internationales. La restructuration du service des
rent environ 26 millions d’usagers uniques par mois,
ventes au premier semestre 2005 a porté ses fruits.
ce qui fait de LYCOS Europe un partenaire de valeur à la
fois pour les clients et pour les annonceurs en ligne.
Le succès par l’efficacité
En ligne avec données générales concernant Internet, les
La structure mise en place en 2004, basée sur des divi-
usagers de LYCOS Europe présentent les caractéristiques
sions (business units) regroupant des spécialistes produit,
des usagers fréquents (affluent users) avec une propor-
marketing et développement dans des unités spécifiques,
tion légèrement supérieure de femmes et des tranches
vient renforcer ces compétences stratégiques et s’est
a propos de lycos europe & aperçu 2005 // rapport aux actionnaires
avérée un succès en 2005. Grâce à cette structure, LYCOS
Pour permettre une réactivité encore accrue aux deman-
Europe est en mesure d’accélérer la vitesse de mise sur
des des usagers et aux développements du marché, les
le marché et d’augmenter l’efficacité de ses activités
produits d’hébergement, de chat et de recherche ont été
marketing.
centralisés à Gütersloh en 2005. Le centre européen de
développement de LYCOS Europe se trouve à Yerevan,
capitale de l’Arménie.
les quatre divisions de LYCOS europe sont les suivantes :
portail & communication,
qui comprend des canaux de contenus, des accès
hébergement et noms de
domaines comprenant aussi bien des services
Internet, des moteurs de recherche, des messageries,
d’hébergement B2C (business to consumer) que B2B
des services de SMS et de MMS
(business to business) que la vente de noms de domaines,
L’activité
1
L’activité
3
activité pour laquelle United Domains est leader et
L’activité
communautés
2
qui comprend la
L’activité
achats en ligne (Shopping) comprenant
4
communauté de création de pages d’accueil LYCOS
les portails d’achat en ligne LYCOS Shopping, eVita,
Tripod, le site de rencontres [email protected], les JubiiBlogs
Fireball et BuyCentral ainsi que la succursale Pangora
et le plus grand chat d’Europe « LYCOS chat »
basée à Munich, un des premiers fournisseurs de
technologie de recherche de produits
05
06 rapport aux actionnaires // a propos de lycos europe & aperçu 2005
Automobiles // Beauté // Livres // Chat // Dating // Domaines // Téléchargements // E-Cards // E-Mail // Divertissement // Film // Argent // Portable // Horoscope
la division de lycos europe « portail &
communication » : l’unité dans la
diversité
Germany a pu intégrer des partenaires de contenu tels
que laut.de (musique), holidaycheck.de (voyage), computerbase.de (IT), clever-tanken.de (automobile) ou
chefkoch.de (alimentation). Les partenariats de ce tyoe
Les portails proposés dans huit pays associent tout ce
ne contribuent pas seulement à une augmentation du
qui tient à cœur à LYCOS Europe : une sélection bien
chiffre de la fréquentation en raison des contenus exclusifs
connue d’outils technologiques d’excellence, proposant
des portails mais ont également des effets très positifs
un choix de contenus créatifs pour satisfaire les besoins
sur nos ventes en raison d’un inventaire plus important.
des usagers en matière d’information, de communication et de divertissement. La devise de LYCOS Europe
« Meet you there » reflète l’idée du soutien aux activités
de réseau et du partage de l’information sur le web.
Des partenariats étroits avec 14 nouveaux partenaires en
France, en Allemagne et en Grande Bretagne ont constitué
un facteur essentiel d’élargissement de la base d’usagers
de LYCOS Europe. Par exemple, la coopération avec le
site about.com, basé aux Etats-Unis et spécialisé dans
les contenus générés par les usagers, a contribué en
grande partie au développement du portail LYCOS au
Royaume Uni. Grâce à des partenariats similaires, LYCOS
a propos de lycos europe & aperçu 2005 // rapport aux actionnaires
portail et communication
produits centraux
monétarisation
activités centrales
❯
❯
❯
❯
❯
❯ publicité
❯ services payants
❯ taxes de mise en liaison
❯ Expansion des contenus
recherche
e-mail
cannaux thématiques
accés internet (swe, ger)
portables
crées par les utilisateurs
❯ augmentation de portées
❯ intégration de nouveaux
sites partenaires
❯ Lancement de nouvelles chaînes
Grâce à des partenariats de contenus durables et de valeur, les portails européens de LYCOS Europe fournissent
une sélection de services sophistiqués parmi les plus
renommés de chaque pays et parviennent à créer et à
suivre une tendance lorsque celle-ci apparaît. Qu’il soit
à la recherche de la station service la moins chère de la
ville, d’une recommandation pour trouver un hôtel indépendant, de cartes de villes interactives avec des informations localisées ou de conseils médicaux ou financiers,
les portails de LYCOS Europe sont pour l’usager une
source d’informations exhaustive.
Ouvrant la voie à la tendance en plein essor du contenu
En tant que partie intégrante d’un produit de portail,
généré par l’usager, LYCOS Europe a également intégré
LYCOS Europe offre des services d’accès Internet à bande
un nouveau service de forum dans ses portails en 2005.
étroite et à bande large en Allemagne et en Suède. Les
Ce faisant, les usagers ont la possibilité de commenter
marques Spray Bredband (Suède) ainsi que LYCOS Online
et de débattre de sujets présents sur les pages web de
et LYCOS DSL (Allemagne) sont connus pour leur haute
LYCOS Europe. En suivant la tendance qui consiste à
qualité de services à des prix raisonnables. Outre une
privilégier les recherches au niveau local et urbain et les
offre de tarif Internet, en décembre 2005 LYCOS DSL a
contenus, LYCOS Germany a également lancé « 1.001
également mis en place en Allemagne un service de
cities » qui met à disposition en un seul coup d’œil toutes
connexion Internet sous la marque LYCOS DSL Connect.
les informations utiles sur les grandes villes. En ligne
Bien que la concurrence en matière d’accès ait gagné en
avec l’histoire réussie de LYCOS Europe sur le marché
intensité en 2005 avec des prix en baisse et des supplé-
de masse des jeux en ligne, LYCOS Crazy Mail (http://
ments à forte valeur ajoutée pour les souscripteurs tels
viral.lycos.co.uk) et LYCOS Cubicle War (http://cubicle-
que les routers WIFI, LYCOS Europe est parvenu à com-
war.lycos.co.uk) ont été mis sur le marché en 2005. Ce
biner la vente de sa base de services clients premium
dernier propose de s’adonner à un jeu complexe en
avec d’autres produits premium de LYCOS Europe et, ce
ligne en faisant partie d’une communauté Internet. LYCOS
faisant, a obtenu une plus grande efficacité en termes
Crazy Mail, par ailleurs, est un pur divertissement em-
de dépenses de marketing et a parallèlement prolongé
blématique de la marque LYCOS.
la durée de vie de ses clients.
Accès Internet // Immobilier // Jobs // Sonneries // Lifestyle // Musique // News // SMS // Shopping // Jeux // Sport // Stars // Recherche // Voyages
07
08 rapport aux actionnaires // a propos de lycos europe & aperçu 2005
Les services de communication de LYCOS Europe ont
Etant donné le grand nombre de spams envoyés quoti-
été concentrés en 2005 sur la stabilisation et le déve-
diennement, le combat pour la sécurité des usagers et
loppement des services existants. LYCOS Mail, le plus
contre l’industrie du spam est l’une des tâches clés de
important moyen de communication pour les usagers de
cette activité. En fait, LYCOS Europe a introduit le nouvel
LYCOS avec environ 19 millions de comptes de message-
outil « Protek-on » dans son service de messagerie en
rie, est offert en version gratuite et en version premium.
2005. LYCOS Europe a également mis au jour la tendance
Alors que la version gratuite se présente comme un
mondiale à proposer des produits de luxe de contrefa-
service de messagerie standard étendue avec un disque
çon par le biais des spams et a été l’un des premiers à
dur virtuel, les versions premium peuvent contenir un
focaliser l’attention sur les problèmes de sécurité sur
nom de domaine gratuit, une capacité de stockage entre
Internet. Cela prouve non seulement la grande expertise
1 et 10 gigabyte, jusqu’à 100 SMS gratuits par mois, une
des employés de LYCOS Europe mais fait également de
alerte SMS pour les e-mails entrant, l’intégration d’Out-
LYCOS Mail un service de choix non seulement pour les
look, des alimentations RSS (Real Siple Syndication) dans
usagers privés mais aussi pour les professionnels qui
la boîte de réception, et une protection professionnelle
stockent et envoient de gros fichiers tels que des photos
contre les spam et les virus combinée à sécurité SSL
ou des documents numériques.
(Secure Socket Layer).
a propos de lycos europe & aperçu 2005 // rapport aux actionnaires
communities
produits centraux
monétarisation
activités centrales
❯
❯
❯
❯
❯ publicité
❯ services payants
❯ solutions white-label
❯ coopération avec
LYCOS chat
[email protected]
tripod
jubiiblog
la division de lycos europe « communautés » : le divertissement en toute
sécurité
innocence in danger et
vgt/scotland yard
❯ relancement de [email protected]
❯ launch de jubiiblogg
❯ introduction de nouvelles formules d´adhésion pour LYCOS chat
Le site de rencontres [email protected] a renforcé sa position
en tant que leader d’opinion parmi les sites de rencontres avec un sondage qui a eu un écho international en
Allemagne, en Grande Bretagne, en France, en Italie et
LYCOS Chat, fort d’une communauté virtuelle d’environ
en Espagne concernant la manière dont les célibataires
5 millions de membres inscrits, est le plus grand espace
imaginent leur partenaire de rêve. Le sondage a été un
de chat d’Europe. Conçu comme un navire de croisière
succès auprès des usagers et des médias européens et
de luxe, avec une série de bots uniques (robots de chat
a renforcé l’image de [email protected] en tant qu’expert
intelligents), LYCOS Chat propose des centaines de fo-
international dans le domaine des rencontres.
rums différents et jusqu’à quelque 3.000 fonctions chat
sur des plateaux à thèmes. En coopération avec Meetic,
[email protected] est l’une des plus importantes communautés
matrimoniales d’Europe avec environ 9 millions d’usagers inscruts dans huit pays européens.
Les contenus et l’environnement dédiés au divertissement,
des services fiables et la protection de la sphère privée
des usagers se sont avérés comme autant de facteurs clés
du succès de nos produits de communautés. C’est pourquoi LYCOS Europe continue d’investir dans ses services
de communautés et prend de nombreuses mesures pour
protéger ses usagers des violations en tout genre. Ce
faisant, LYCOS Europe est devenu un partenaire fiable
pour les organisations qui se soucient notamment des
Conformément à la dernière tendance de création de
droits des femmes et des enfants sur Internet. En 2005,
blogs, LYCOS Europe a lancé en 2005 un service de blog
LYCOS Europe a réussi à devenir le partenaire de l’orga-
en ligne basé sur les communautés, le JubiiBlog, et entre
nisation internationale pour la protection des enfants
avec ce service sur le marché du journal en ligne ou
« Innocence in Danger » ainsi que de Virtual Global Task-
« web log ». Le Jubiiblog de LYCOS est l’un des premiers
force (VGT) une section de Scotland Yard spécialisée
à créer une communauté de rédacteurs de journaux in-
dans la prévention des délits sur Internet.
times en ligne, permettant à des auteurs ayant les mêmes
Webhosting // Weblogs // Wellness // Automobiles // Beauté // Livres // Chat // Dating // Domaines // Téléchargements // E-Cards // E-Mail // Divertissement
09
10 rapport aux actionnaires // a propos de lycos europe & aperçu 2005
opinions de se trouver et de communiquer. JubiiBlog
permet aux usagers d’Internet d’exprimer et de juger les
états d’âme de la nation du fait que chaque journal en
ligne est classé d’après un barême émotionnel selon que
l’auteur se sent heureux, triste, en colère ou romantique.
Les autres usagers peuvent surfer parmi toutes les entrées
de la communauté en fonction du type et de la force de
l’émotion exprimée. JubiiBlog est gratuit pour les usagers
de LYCOS Europe et fonctionne également comme un
outil autonome. Le service permet actuellement de recevoir du texte et des images, offrant aux usagers 50
megabytes d’espace libre sur le disque. Les JubiiBlogs
ont été lancés dans huit pays.
la division de lycos europe
« hébergement et noms de domaines » :
une excellente solution d’hébergement
pour les particuliers créateurs de
pages d’accueil et pour les experts
professionnels de l’informatique (it)
et les entreprises
Les usagers peuvent choisir entre un simple nom de
domaine, des services d’hébergement partagés, des offres
d’hébergement virtuelles et des packs de shopping en
ligne. Outre un pack LYCOS Mail de base d’une capacité
de stockage de 1 gigabyte pour les e-mails, les packs
d’hébergement varient entre le pack LYCOS Active avec 1
a propos de lycos europe & aperçu 2005 // rapport aux actionnaires
hébergement & noms de domaine
produits centraux
monétarisation
activités centrales
❯ service payant
❯ service payants
❯ lancement de LYCOS oneclicksite
❯ lancement de LYCOS vds
LYCOS webhosting
❯ service payants
commerce de domaine
virtual dedicated servers
❯ integration de LYCOS eshops
❯ période de sunrise pour les
domaines en .eu
capacité de stockage de 1 gigabyte, un volume de trans-
dans son offre. Basé sur le concept du partitionnement
fert 20 gigabytes et 100 adresses e-mails, et le plus
des cadres principaux et la programmation des ressour-
gros pack intitulé LYCOS Enterprise avec une capacité de
ces avancées (advanced resource scheduling), un serveur
stockage de 20 gigabytes, un volume de transfert de
est divisé en de nombreux serveurs virtuels isolés.
300 gigabytes et 2.000 adresses e-mail.
Notamment pour les clients professionnels et les usagers
Tous les packs d’hébergement partagés comprennent un
désireux de lancer leur propre activité en ligne, LYCOS
nom de domaine ainsi que l’accès à la solution « One-
Webhosting a introduit en 2005 LYCOS eShops en Alle-
ClickSite » en ligne développée par LYCOS et qui a déjà
magne, en France, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne,
remporté des tests dans des magazines tels que WebUser au Royaume Uni (septembre 2005). Grâce à LYCOS
OneClickSite, chaque usager peut créer son site web ou
développer celui-ci en quelques minutes. Mettre en place
un portail en ligne, installer des outils statistiques, créer
un nouveau blog, un chat, un intranet ou une galerie
d’images devient aussi simple que d’installer un nouveau
logiciel sur un ordinateur. En quelques clics, environ 40
applications de logiciels différentes sont directement
installées sur le site de l’usager et peuvent être immédiatement utilisées. La construction d’un site Internet
attrayant à l’aspect professionnel n’a jamais été aussi
simple.
en Suède et au Royaume Uni. LYCOS eShops sont intéPour les besoins spécifiques des experts en technologies
grées dans les offres existantes de LYCOS Webhosting.
de l’information (IT) qui souhaitent souvent disposer
Les clients peuvent acheter un pack eShop dans le cadre
d’un accès complet aux serveurs racines, LYCOS Web-
de leur pack d’hébergement ou acheter un pack eShop
hosting a inclu en 2005un serveur dédié virtuel (VDS)
indépendant.
Film // Argent // Portable // Horoscope // Automobiles // Beauté // Livres // Chat // Dating // Domaines // Téléchargements // E-Cards // E-Mail // Divertissement
11
12 rapport aux actionnaires // a propos de lycos europe & aperçu 2005
shopping
produits centraux
monétarisation
activités centrales
❯ solutions ecommerce
❯ services payants
❯ expansion internationale
❯ relance du portail evita
❯
❯
❯
❯
en marque blanche pour
de nombre portails
européens
[email protected]
evita, fireball
buycentral
hotbot
essentiellement
LYCOS eShops offre des packs de commerce en ligne pour
les besoins individuels à des prix raisonnables. Chaque
usager peut lancer ses produits en ligne en quelques
la division de lycos achats en ligne
(shopping) : offre et prestations
élargies
minutes. Sans connaissances de HTML, une boutique
individuelle d’aspect professionnel peut être mise en
Au cours des cinq dernières années, LYCOS Europe a
place, comprenant un back office pour toute la chaîne
misé sur l’accroissement des achats en ligne et a mis en
de valeur, du processus de commande à la livraison et
place des compétences fortes dans ce secteur. Aujourd’-
au règlement. Pour aider les commerçants à attirer des
hui, LYCOS Europe gère cinq portails d’achats en ligne
clients, LYCOS eShops contient un accès aisé pour télé-
différents sur le marché européen. Le portail original
charger les produits sur eBay, Pangora ou Kelkoo. Sont
LYCOS Shopping, le moteur de recherche de produit Hot-
également inclus dans le pack de boutique en ligne un
Bot et le site de comparaison de prix BuyCentrak qui est
bon pour Google Adwords, des configurations prépara-
en forte expansion. Les sites d’achats en ligne de Firebal
toires pour le paiement en ligne, des options de ventes
et eVITA ciblent principalement le marché allemand.
croisées et incitatives (upselling et cross selling), l’hébergement et un nom de domaine.
Connu comme spécialiste des domaines, united-domains,
filiale à 100 pour cent de LYCOS Europe, accompagne
les processus de développement industriel comme, par
exemple, le lancement des nouveaux nom de domaines
.eu en 2005/2006. En tant qu’enregistreur officiel du
domaine .eu, united domains propose aux clients professionnels, aux détenteurs de marque et aux services
publics de participer à Sunrise periods I (qui a débuté
en décembre 2005) et II (qui débute en février 2006) pour
sécuriser leurs droits sur leurs noms de domaines. Bien
entendu, les particuliers peuvent également demander
leur nom de domaine .eu personnel aussi bien auprès
BuyCentral, notamment, a poursuivi son expansion en
de LYCOS Webhosting que de united-domains pour le
2005. Avec un chiffre d’accès cumulé de plus d’un
début de l’enregistrement général des domaines .eu.
million d’usagers uniques, BuyCentral est l’un des plus
Automobiles // Beauté // Livres // Chat // Dating // Domaines // Téléchargements // E-Cards // E-Mail // Divertissement // Film // Argent // Portable // Horoscope
a propos de lycos europe & aperçu 2005 // rapport aux actionnaires
importants portails d’achat en ligne d’Europe (source :
2.000 boutiques en ligne proposant plus de 10 millions
Nielsen Netratings, octobre 2005). Conformément à la
de produits. Parmi nos clients de référence du secteur
devise « Buy better. Buy central », les usagers Internet
de la gestion de portails, on trouve BILD.T-Online.de,
d’Autriche, de France, d’Allemagne, d’Italie et du Royaume
AOL, 1&1, T-Online, Freenet et Froogle, pour n’en nom-
Uni peuvent choisir et comparer les prix de cinq millions
mer que quelques-uns. En 2005, Pangora a pu gagner
de produits dans plus de 800 boutiques en ligne.
Virgin.net, Seekport et Excite comme partenaires de portail. Des boutiques en ligne à haute performance telles
Le fournisseur de technologie qui se trouve derrière
que Neckermann Versand, Douglas, Otto, Amazon, myToys,
tous ces portails est la succursale à 100 pour cent de
Karstadt et Dell utilisent Pangora pour atteindre leurs
LYCOS Europe, Pangora, qui possède des bureaux à
groupes cibles.
Munich (Allemagne), Paris (France), Londres (Royaume
Uni) et Milan (Italie). Pangora fournit des technologies
Le rôle leader de Pangora dans le secteur de l’industrie
de recherche en ligne de produits et des solutions de
a été illustré par le second congrès Pangora sur le com-
shopping associées pour les éditeurs en ligne, de même
merce électronique qui s’est tenu à Munich (Allemagne)
que des plates-formes attrayantes pour les boutiques
en septembre 2005. Le congrès a réussi à conquérir en
en ligne leur permettant d’intégrer les données sur le
deux ans seulement la place de premier point de rencontre
produit et d’augmenter ainsi la portée de leur site.
de l’industrie du commerce électronique. L’enseignement
principal que l’on peut tirer de ce congrès, de l’avis de
En Europe, Pangora compte parmi les premiers spécia-
tous les experts, est que le marché du commerce électro-
listes de la recherche de produit et de comparaison de
nique croît fortement par rapport à la vente sur place.
prix avec environ 50 partenaires de portail et plus de
13
14 rapport aux actionnaires // résultats financiers
3 // résultats financiers
Le tableau suivant présente les résultats financiers sur
sultats financiers actuels. A la différence de la présenta-
une base proforma conformément aux critères des
tion requise par l’IFRS, des éléments extraordinaires,
précédents états financiers GAAP de la société, ce qui
comme par exemple les coûts de restructuration, sont
doit permettre une meilleure compréhension des ré-
exclus des fonctions et inscrits sur une ligne séparée.
En milliers d’Euros
(sauf les données par action)
Exercice
clôturé
au 31
décembre
2005
Exercice
clôturé
au 31
décembre
2004
Trimestre
clôturé
au 31
décembre
2005
(non audité)
Trimestre
clôturé
au 31
décembre
2004
(non audité)
40 145
41 344
10 791
11 951
Recettes
Publicité
Services rémunérés et shopping
43 761
31 116
11 512
9 328
Interconnexions
40 260
29 177
9 651
11 242
Accords de licence et autres
1 298
2 139
285
771
Total des recettes
125 464
103 776
32 239
33 292
Coût Pro Forma des revenus
(59 696)
(57 805)
(14 940)
(16 766)
65 768
45 971
17 299
16 526
Ventes et marketing
(28 862)
(37 757)
(6 962)
(9 780)
Dépenses générales et administratives
(31 166)
(31 604)
(7 960)
(8 180)
Recherche et développement
(20 433)
(22 790)
(4 177)
(5 394)
Autres revenus d’exploitation
669
3 953
169
1 853
(5 346)
(3 994)
(25)
(3 282)
Bénéfice brut Pro Forma
Frais de restructuration
Amortissement des
immobilisations incorporelles
(3 048)
(1 943)
(691)
(891)
(236)
(2 147)
(144)
(2 147)
Total des dépenses d’exploitation
(88 422)
(96 282)
(19 790)
(27 821)
Perte d’exploitation
(22 654)
(50 311)
(2 491)
(11 295)
Perte nette pour la période
(20 236)
(45 476)
(1 730)
(10 110)
Diminution des éléments d’actif corporels
résultats financiers // rapport aux actionnaires
Recettes
Pour l’exercice clôturé au 31 décembre 2005, les recettes
Les recettes liées aux services rémunérés et au shopping
d’interconnexion ont augmenté de 38 pour cent par rap-
ont affiché des taux de croissance satisfaisants et reflété
port à celles de l’exercice clôturé le 31 décembre 2004.
les efforts renouvelés de LYCOS Europe pour étendre
Cette augmentation est due à l’acquisition de Spray
son offre de services rémunérés. Les services rémunérés
Telecom Network AB. Compte tenu de cette acquisition,
et le shopping ont contribué à hauteur de 35 pour cent
les recettes d’interconnexion ont diminué de 5 pour
et les interconnexions à hauteur de 32 pour cent aux re-
cent, ce qui s’explique principalement par la diminution
cettes totales de LYCOS Europe pour la période clôturée
globale de l’utilisation des produits à bande étroite et
le 31 décembre 2005.
à une chute significative des prix du marché de l’accès.
Pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2005, les recettes
Les recettes liées aux échanges (barter) ont représenté
de LYCOS Europe se sont élevées à 125,5 millions d’Euros
moins de 5 pour cent des recettes nettes du groupe au
et ont augmenté de 21 pour cent par rapport à celles de
cours de ces périodes.
l’exercice clôturé le 31 décembre 2004. Compte tenu des
acquisitions du groupe en 2004, les recettes ont aug-
Les recettes pour le trimestre arrêté au 31 décembre 2005,
menté de 7 pour cent.
d’un montant de 32,2 millions d’Euros, ont diminué
de 3 pour cent par rapport aux recettes de 33,3 millions
Pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2005, les recettes
d’Euros pour le trimestre arrêté le 31 décembre 2004.
de publicité ont diminué de 3 pour cent par rapport à
Compte tenu des sociétés acquises par le groupe en 2004,
celles de l’exercice clôturé le 31 décembre 2004. Si l’on
les recettes, pour le trimestre arrêté au 31 décembre
ne tient pas compte des échanges (barter), les recettes
2005 ont diminué de 3 pour cent par rapport au trimestre
de publicité pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2005
arrêté au 31 décembre 2004.
ont augmenté de 1 pour cent par rapport à l’exercice
clôturé le 31 décembre 2004.
Coût des revenus
Le coût des revenus est passé de 57,8 millions d’Euros
Pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2005, les services
pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2004, à 59,7
rémunérés et le shopping ont augmenté de 41 pour cent
millions d’Euros pour l’exercice clôturé le 31 décembre
par rapport à l’exercice clôturé le 31 décembre 2004.
2005, bien que les recettes aient augmenté de 21,7
L’augmentation des services rémunérés et du shopping
millions d’Euros. Par conséquent, la marge brute a pro-
est le résultat d’une croissance constante en termes de
gressé de 18 pour cent, notamment en raison des efforts
produits existants. Compte tenu des acquisitions de uni-
continus de réduction des coûts. L’augmentation du coût
ted-domains et de Pangora SAS, les recettes des services
des revenus est principalement liée à l’acquisition de
rémunérés et du shopping ont augmenté de 40 pour cent.
Spray Telecom Network. Compte tenu des acquisitions
de sociétés dans le groupe, le coût des revenus a diminué de 10 pour cent.
15
16 rapport aux actionnaires // résultats financiers
La marge brute a augmenté de 54 pour cent pour l’exer-
Recherche et développement
cice clôturé au 31 décembre 2005 par rapport aux 50
Les coûts engagés au titre de la recherche et du déve-
pour cent constatés pour le trimestre se terminant le 31
loppement de produits ont atteint 20,4 millions d’Euros
décembre 2004.
pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2005, par rapport
à 22,8 millions d’Euros pour l’exercice clôturé le 31 dé-
Ventes et marketing
cembre 2004. Cette diminution de 10 pour cent est prin-
Les dépenses liées à la vente et au marketing se sont
cipalement due au transfert des efforts de recherche et
élevées à 28,9 millions d’Euros pour l’exercice clôturé le
développement des sites de LYCOS Europe en Europe
31 décembre 2005, faisant apparaître une diminution de
occidentale en Arménie et à la baisse des dépenses
24 pour cent par rapport à un montant de 37,8 millions
salariales qui en résulte.
d’Euros pour ces mêmes dépenses pour l’exercice clôturé
Les coûts liés au poste recherche et développement ont
le 31 décembre 2004.
diminué, passant de 5,4 millions d’Euros pour le trimestre
Au cours du trimestre se terminant le 31 décembre 2005,
ayant pris fin le 31 décembre 2004 à 4,2 millions d’Euros
les dépenses liées à la vente et au marketing se sont
pour le trimestre ayant pris fin le 31 décembre 2005.
élevées à 7,0 millions d’Euros, contre 9,8 millions d’Euros
Cette diminution de 23 pour cent est due aux raisons
pour l’exercice qui avait pris fin le 31 décembre 2004.
sus-mentionnées.
Dépenses générales et administratives
Frais de restructuration
Les dépenses générales et administratives ont diminué,
Le 3 décembre 2004, LYCOS Europe a annoncé un pro-
passant de 31,6 millions d’Euros pour l’exercice clôturé le
gramme ambitieux visant à accroître sa compétitivité sur
31 décembre 2004 à 31,2 millions d’Euros pour l’exercice
le marché. LYCOS Europe prévoit une réduction annuelle
clôturé le 31 décembre 2005. Compte tenu des acquisi-
des coûts d’environ 30 millions d’Euros dont les effets
tions réalisées au cours de l’année 2004, les dépenses
se feront pleinement sentir en 2006. Ces réductions de
générales et administratives ont diminué de 11 pour cent.
coûts seront réalisées grâce à la fusion des zones de
ventes et de soutien, à la poursuite de l’installation du
Pour le trimestre se terminant le 31 décembre 2005, les
site de Yerevan (Arménie) ainsi qu’à la gestion centralisée
dépenses générales et administratives ont diminué de 3
des centres de profit et des zones de portail. L’optimi-
pour cent par rapport à la même période de l’exercice
sation des coûts proviendra pour un tiers environ de
précédent.
l’optimisation des coûts de personnel. En conséquence,
Chiffre d’affaires
Marge brute Pro Forma
(EUR millions)
125,5
2005
2004
103,8
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 110 120
52
2005
2004
(%)
44
0 10 20 30 40 50
résultats financiers // rapport aux actionnaires
EBITDA (EUR millions)
2005
Perte nette
(12,3)
2005
2004
0
(10)
(30)
(20,2)
2004
(34,2)
(20)
(EUR millions)
0
(45,5)
(10) (20) (30) (40)
LYCOS Europe a engagé 5,3 millions d’Euros de frais
(6,9) millions d’Euros pour l’exercice clôturé le 31 dé-
de restructuration au cours de l’exercice clôturé le 31
cembre 2005 contre (30,2) millions d’Euros pour l’exercice
décembre 2005.
clôturé le 31 décembre 2004, faisant apparaître une
amélioration de 77 pour cent. Compte tenu des acuqisi-
Amortissement des immobilisations incorporelles
tions du groupe en 2004, l’EBITDA, frais de restructura-
Les dépenses d’amortissement qui s’élèvent à 3,0
tion inclus, affiche une amélioration de 64 pour cent.
millions d’Euros pour l’exercice clôturé le 31 décembre
2005 sont principalement liées à l’amortissement des
L’EBITDA s’est amélioré, passant de (5,5) millions d’Euros
actifs incorporels, à l’exclusion du goodwill pris en
pour le trimestre ayant pris fin le 31 décembre 2004 à
compte pour l’acquisition de united-domains AG, de
0,0 millions d’Euros pour le trimestre ayant pris fin le 31
Pangora SAS et de Spray Telecom Network AB.
décembre 2005.
Pour le trimestre ayant pris fin le 31 décembre 2005,
Financement
les dépenses liées à l’amortissement se montent à 0,7
Le montant total de trésorerie et équivalents, des dépôts
millions d’Euros.
à court et à long terme a diminué et est passé de 121,7
millions d’Euros au 31 décembre 2004 à 105,1 millions
EBITDA
d’Euros au 31 décembre 2005. Au cours de l’exercice
L’EBITDA ne constitue pas un paramètre reconnu par les
clôturé au 31 décembre 2005, LYCOS Europe a utilisé
principes comptables IFRS. Ce paramètre, ainsi que d’au-
14,5 millions d’Euros de trésorerie dans des activités
tres paramètres similaires, sont utilisés par certaines so-
d’exploitation, ce qui représente une amélioration de 46
ciétés à des fins diverses et sont souvent calculés selon
pour cent par rapport aux 26,7 millions d’Euros utilisés
des modalités qui reflètent la situation particulière de
pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2004. En outre,
ces sociétés. Se reporter à la page 93 pour la définition
pendant l’exercice clôturé le 31 décembre 2005, un
de l’EBITDA de LYCOS Europe.
montant de 4,6 millions d’Euros a été utilisé pour l’acquisition d’actifs à long terme.
L’EBITDA s’est élevé à (12,3) millions d’Euros pour l’exercice clôturé le 31 décembre 2005, faisant apparaître
LYCOS Europe concentre tous ses efforts sur la réduction
une amélioration de 64 pour cent par rapport à l’exercice
des pertes d’exploitation et continuera de le faire, n’es-
clôturé au 31 décembre 2005 ((34,2) millions d’Euros).
comptant aucun besoin supplémentaire de financement
Hors frais de restructuration, l’EBITDA se serait élevé à
jusqu’à ce que le cash-flow devienne positif.
17
18 rapport aux actionnaires // l’action
Free Float
LE Holding Corp.
Bertelsmann Internet
Holding GmbH / Fireball Internet GmbH / Jahr
Vermögensverwaltungs
GmbH & Co. KG
4 // l’action
36
%
12
32
20
Christoph Mohn
Internet Holding GmbH
Structure de l’actionnariat
Comportement du prix de l’action
La structure juridique de l’actionnariat de LYCOS Europe
Le prix de l’action de LYCOS Europe a évolué favorable-
au 31 décembre 2005 se présente comme suit : LE Hol-
ment au cours de l’exercice 2005. Le prix de l’action a
ding Corp. (32,1 pour cent), Bertelsmann Internet Holding
augmenté de 64,2 pour cent, passant de 0,67 Euros
GmbH / Fireball Internet GmbH / Jahr Vermögensverwal-
(bourse de Francfort, cours d’ouverture au 3 janvier 2005)
tungs GmbH & Co. KG (20,0 pour cent), Christoph Mohn
à 1,10 Euros (bourse de Francfort, cours de clôture au
Internet Holding GmbH (12,1 pour cent), LYCOS Europe
30 décembre 2005) et a clairement surperformé l’indice
N.V. [actions détenues à titre d’actions de trésorerie]
des valeurs technologiques dans leur ensemble qui n’a
(0,2 pour cent), et Free Float (35,6 pour cent).
gagné que 18,7 pour cent sur la même période. Le volume
des transactions de LYCOS Europe a également aug-
Au 31 décembre 2005, le nombre total d’actions en cir-
menté pour atteindre une moyenne journalière d’environ
culation est de 311.576.344, à l’exclusion des actions de
430.000 unités en 2005, par rapport à environ 320.000
trésorerie.
unités en 2004.
180
170
Pour cent
160
150
Performance du prix
de l’action LYCOS
Europe par rapport à
l’index des valeurs
technologiques
(Technology All Share
Index)
2005
140
130
LYCOS Europe N.V.
120
110
Technology All Share
100
Fév Mar
Avr
Mai
Juin
Juil
Date
Août Sep Oct Nov Déc
effectif // rapport aux actionnaires
5 // effectif
Effectif
2005
688
2004
0
905
200 400 600 800
LYCOS Europe comptait 688 employés fin 2005 contre
ses employés les ressources nécessaires à la réalisation
905 employés fin 2004. 46 pour cent des employés sont
de leurs objectifs et utilise leur potentiel. La reconnais-
localisés en Allemagne, 28 pour cent en Arménie, 9
sance des efforts des équipes aussi bien que des perfor-
pour cent en France, 8 pour cent en Suède et 9 pour cent
mances individuelles revêt pour la société une importance
dans des bureaux situés au Danemark, en Italie, aux
capitale.
Pays-Bas et au Royaume Uni.
La réduction des effectifs de 217 employés par rapport
LYCOS Europe a un effectif compétent, expérimenté et
au chiffre de 688 précédemment cité est principalement
très motivé. La politique du personnel est basée sur la
due au programme d’optimisation des coûts. Suite à la
culture d’entreprise de la société, où règne le respect
réorganisation mise en œuvre l’an dernier, il est visible
mutuel et l’enthousiasme pour les tâches futures. La so-
que, grâce à l’implication de tous les employés, la nou-
ciété, et notamment sa direction en collaboration avec
velle organisation est un succès qui se confirmera dans
le département des Ressources Humaines, créent pour
l’avenir. L’intensification de la coopération internationale,
les employés des conditions de travail centrées sur le
notamment, présente pour toutes les parties de grands
respect des différences culturelles. LYCOS Europe offre à
avantages.
19
20 rapport aux actionnaires // corporate governance
6 // corporate governance
LYCOS Europe N.V. attache une grande importance à une
glements régissant le Directoire et les attributions des
bonne gouvernance de l’entreprise (corporate governance),
commités attachés au Conseil de Surveillance ont égale-
à savoir une action honnête et transparente de la part
ment été instaurés. Des changements statutaires ont été
de la direction, une surveillance satisfaisante de cette
adoptés en 2005 lors de l’Assemblée Générale Annuelle
gouvernance et l’acceptation de la responsabilité du
des Actionnaires. En outre, au cours de l’année 2005,
contrôle mis en place. Le présent chapitre du rapport
LYCOS Europe a adopté un code écrit des principes com-
annuel de gestion est consacré à la description de la
merciaux, consigné par écrit une politique d’alerte (whist-
structure des mécanismes de gouvernance. LYCOS Europe
le-blower policy) et créé une section spéciale sur son site
applique dans la majorité des cas le Code Néerlandais
Internet dédiée à la gouvernance d’entreprise pour sou-
de Gouvernance d’Entreprise (Dutch Corporate Gover-
ligner les efforts de la société en matière de transparence.
nance Code), tel que publié par la commission sur la
gouvernance d’entreprise (Corporate Governance Com-
Lors de l’Assemblée Générale des Actionnaires de 2005,
mission) le 9 décembre 2003. Les dérogations sont
la politique de gouvernance d’entreprise a fait l’objet
soumises à discussion et expliquées dans la section ci-
d’un débat et le Directoire et le Conseil de Surveillance
dessous intitulée « Dérogations au Code Néerlandais
ont largement rapporté sur ce sujet. Des modifications
de Gouvernance d’Entreprise ».
substantielles des principes de gouvernance d’entreprise
de LYCOS Europe seront, le cas échéant, soumis à dis-
Le Directoire (Management Board) et le Conseil de Sur-
cussion lors de l’Assemblée Générale des Actionnaires.
veillance (Supervisory Board) sont chargés d’évaluer les
intérêts des clients de la société, des fournisseurs, des
directoire
employés et de ses investisseurs, au nombre desquels
se trouvent les actionnaires. Ce faisant, les organes de
rôle et procédure
direction de LYCOS Europe s’efforcent d’assurer la valeur
de l’action à long terme.
Responsabilités
La responsabilité de la gestion de la société incombe au
Les principes de gouvernance d’entreprise appliqués par
Directoire. Cela inclut, entre autres, la charge de fixer et
LYCOS Europe sont précisés dans les statuts de la société,
de réaliser les objectifs de la société, ses stratégies et
les règlements régissant son Directoire et son Conseil
ses orientations et de développer les résultats. Le Direc-
de Surveillance et autres documents. Les règlements ré-
toire de LYCOS Europe rapporte sur ces sujets au Conseil
gissant le Conseil de Surveillance de LYCOS Europe ont
de Surveillance et à l’Assemblée Générale des Actionnaires.
été modifiés en 2005, suite à la publication du Code de
En remplissant ce rôle, le Directoire de LYCOS Europe se
Gouvernance d’Entreprise Néerlandais. En 2005, les rè-
concentre notamment sur les intérêts de la société, pre-
corporate governance // rapport aux actionnaires
nant en considération les intérêts des parties prenantes
Conformément aux statuts de la société, le Directoire
(stakeholders). Le Directoire de LYCOS Europe fournit au
de LYCOS Europe doit être composé d’un, deux ou trois
Conseil de Surveillance toutes les informations nécessaires
membres nommés par l’Assemblée Générale des Action-
pour exercer ses fonctions dans les temps impartis.
naires. L’assemblée des détenteurs d’actions LYCOS
Europe de catégorie AB a le droit de faire une proposi-
Le Directoire de LYCOS Europe est tenu de respecter toute
tion contraignante concernant un siège du Directoire. La
la législation et les réglementations en vigueur, en te-
personne ainsi nommée a qualité de directeur général
nant compte des risques liés à l’activité de la société et
AB. Christoph Mohn est président directeur général AB.
à son financement. Le Directoire rapporte sur ces sujets
L’assemblée des détenteurs d’actions LYCOS Europe de
au Conseil de Surveillance et au comité d’audit et dis-
catégorie AA peut décider qu’un second membre doit être
cute avec ces organes de la gestion interne des risques
nommé au Directoire. Si tel est le cas, elle aura le droit
et des systèmes de contrôle.
de faire une proposition contraignante concernant le second siège. La personne ainsi nommée aura qualité de
Composition et nomination
directeur général AA. Si l’assemblée des détenteurs d’ac-
Christoph Mohn, Président Directeur Général de la socié-
tions de catégorie AA a décidé qu’il doit y avoir un di-
té (CEO) est actuellement seul membre du Directoire.
recteur général AA, les détenteurs d’actions de catégorie
Christoph Mohn a été nommé à ce poste pour une période
AB peuvent décider que le Directoire doit être constitué
indéterminée et LYCOS Europe est d’avis que cette
de trois directeurs généraux. En pareil cas, le troisième
disposition ne peut être modifiée unilatéralement par la
directeur général ne sera ni un directeur général AA, ni
société pour transformer ce poste en un poste à durée
un directeur général AB et, s’agissant de ce siège, il
déterminée. La nomination de nouveaux membres du
n’existe pas de droit contraignant. Une proposition de
Directoire est prévue pour une période de quatre ans
nomination au poste de directeur général AA ou AB pré-
(sous réserve de la possibilité d’une renomination), à
paré par les actionnaires de la catégorie correspondante
condition que les conditions du marché le permettent.
sera contraignante si elle porte sur deux candidats au
moins.
21
22 rapport aux actionnaires // corporate governance
L’Assemblée Générale des Actionnaires peut passer out-
cupation. Elle est conçue pour soutenir la stratégie de
re la nature obligatoire d’une telle proposition unique-
création de valeur de LYCOS Europe et d’alignement des
ment si elle dispose d’une majorité des deux tiers re-
actionnaires et pour renforcer l’engagement personnel
présentant plus de la moitié du capital-actions émis
des membres du Directoire de la société.
par la société.
La politique de rémunération des membres du Directoire
Sur proposition du président directeur général (CEO), le
de LYCOS Europe comprend des éléments fixes et varia-
Directoire de LYCOS Europe doit nommer un directeur
bles. La détention d’actions du capital de la société par
financier (CFO) parmi ou en dehors de ses membres.
le Directoire est destinée à un investissement à plus
Toutefois, si le Directoire est composé de trois membres,
long terme.
et à condition que la personne qui n’est ni directeur
général AA, ni directeur général AB soit nommée par le
On trouvera à la page 89 un aperçu de la rémunération
CEO, cette personne sera directeur financier. Le directeur
de Christoph Mohn qui est actuellement seul membre
financier actuel de LYCOS Europe pour l’exercice 2005
du Directoire de LYCOS Europe.
n’est pas membre du Directoire et agit par conséquent
sous la responsabilité du Directoire. Le directeur financier
Fixation et divulgation de la rémunération
est notamment chargé d’élaborer la stratégie financière
La politique de rémunération actuelle de LYCOS Europe,
de la société, de superviser et d’assurer l’intégrité de ses
qui a été discutée et approuvée par l’Assemblée Générale
comptes et de son rapport financier.
des Actionnaires en 2005, est exposée en page 98.
Ultérieurement, toute modification substantielle de la
rémunération
politique de rémunération sera également soumise à
l’Assemblée Générale des actionnaires.
Montant et structure de la rémunération
LYCOS Europe attache une grande importance au fait
conflits d’intérêts
d’attirer et de retenir des directeurs et un personnel
qualifiés, tout en sauvegardant les intérêts de la société
Tout membre du Directoire de LYCOS Europe est tenu
à moyen et long terme. La politique de rémunération
de rapporter immédiatement au président du Conseil de
des membres du Directoire est le reflet de cette préoc-
Surveillance tout conflit d’intérêts ou conflit potentiel
corporate governance // rapport aux actionnaires
d’intérêts d’une importance essentielle pour la société
conseil de surveillance
ou pour le membre du Directoire concerné. Lorsque le
Directoire estime qu’une transaction particulière doit
tâches et procédure
être traitée comme une transaction dans laquelle un membre du Directoire a un conflit d’intérêts, il décide du
Le Conseil de Surveillance de LYCOS Europe est chargé
processus de décision interne à adopter en la matière.
de surveiller la politique du Directoire, les affaires cou-
Toutes les transactions dans lesquelles il existe des
rantes de LYCOS Europe et son activité ainsi que d’assister
conflits d’intérêts avec un membre du Directoire sont
le conseil de direction en lui prodiguant des conseils. Le
acceptées sous conditions. Les décisions d’engager des
Conseil de Surveillance est guidé dans cette tâche par
transactions impliquant des conflits d’intérêts avec un
les intérêts de la société et prend en compte les intérêts
membre du Directoire, dans la mesure où lesdit conflits
des parties prenantes (stakeholders). Le Conseil de Sur-
sont d’une importance essentielle pour LYCOS Europe
veillance veille à la qualité de son propre fonctionnement.
et/ou pour le membre du Directoire concerné requièrent
indépendance
l’approbation du Conseil de Surveillance. En cas de
conflit d’intérêts entre LYCOS Europe et un membre du
composition et nomination
Directoire, la société sera représentée par une ou des
personnes désignée(s) à cet effet par le Conseil de Sur-
Les membres du Conseil de Surveillance sont nommés
veillance (celle-ci pouvant être mais n’étant pas néces-
pour une période de quatre ans par l’Assemblée Générale
sairement le membre du Directoire concerné), sauf si une
des Actionnaires. En règle générale, les membres du
ou plusieurs autres personnes ont été antérieurement
Conseil de Surveillance de LYCOS Europe peuvent exercer
désignées à cet effet par l’Assemblée Générale des
au maximum trois mandats de quatre ans au sein du
Actionnaires.
Conseil de Surveillance.
Le Conseil de Surveillance de LYCOS Europe est actuelle-
Sachant que Christoph Mohn possède un intérêt financier
ment composé de six membres, soit trois administrateurs
personnel dans Bertelsmann AG, le Conseil de Surveillance
AA et trois administrateurs AB. L’assemblée des déten-
de LYCOS Europe surveille étroitement les affaires de la
teurs d’actions de catégorie AA a le droit de faire des
société avec Bertelsmann et ses filiales.
propositions contraignantes pour la nomination d’administrateurs AA et l’assemblée des détenteurs d’actions
de catégorie AB a le droit de faire des propositions
contraignantes pour la nomination d’administrateurs AB.
Une proposition pour la nomination d’un administrateur
23
24 rapport aux actionnaires // corporate governance
AA ou AB émanant de la catégorie correspondante ne
des fonctions (telles celles de directeur, de responsable
s’imposera que si elle porte sur au moins deux candi-
ou autre) auprès d’un détenteur d’actions de catégorie
dats. L’Assemblée Générale des Actionnaires peut ne pas
AA ou AB ou des parties s’y rapportant.
tenir compte du caractère obligatoire d’une telle proposition uniquement si elle dispose d’une majorité des
En vertu des critères du Code Néerlandais de Gouvernance
deux tiers représentant plus de la moitié du capital par
d’Entreprise (Dutch Corporate Governance Code), aucun
actions émis par la société.
des membres du Conseil de Surveillance de LYCOS Europe
n’a la qualité d’indépendant. Messieurs Rovira et Velo
Les critères en vigueur en matière d’expertise et de
Puig-Durán, administrateurs AA du Conseil de Surveillance
composition du Conseil de Surveillance de LYCOS Euro-
de LYCOS Europe, sont administrateurs ou responsables
pe sont consignés dans le document intitulé « Profil du
de Telefónica SA, société-mère de la société qui détient
Conseil de Surveillance » (Supervisory Board Profile) an-
des actions de catégorie AA de LYCOS Europe représen-
nexé à ses statuts. Le Conseil de Surveillance est chargé
tant plus de 10 pour cent du capital-actions de la société.
de veiller, dans la limite de ses possibilités, à ce que
M. Mateu Isturiz, administrateur de catégorie AA au
la taille du Conseil de Surveillance de LYCOS Europe lui
Conseil de Surveillance, occupait un poste de responsable
permette à tout moment de remplir ses tâches de ma-
au sein de Telefónica SA jusqu’en novembre 2005 et est
nière effective et à chacun de ses membres d’y contribuer
actuellement employé par Altadis SA. M.Richter, admi-
dans la mesure de ses capacités.
nistrateur AB de LYCOS Europe et président du Conseil
de Surveillance, était précédemment employé de et en-
La composition du Conseil de Surveillance de LYCOS
tretient des relations commerciales avec Bertelsmann AG,
Europe est conçue pour permettre à ses membres d’agir
société-mère du détenteur majoritaire d’actions LYCOS
de manière critique et indépendante les uns des autres
Europe de catégorie AB, représentant plus de 10 pour
et de la direction, et de tout intérêt particulier, étant ce-
cent du capital-actions de la société. M. Buch, également
pendant entendu qu’en vertu des statuts de la société,
administrateur AB du Conseil de Surveillance, est em-
l’assemblée des actionnaires détenant des actions de
ployé dans une filiale de Bertelsmann AG ; M. Bohnert
catégorie AA et l’assemblée des actionnaires détenant
est conseiller d’une société qui, à la date de sa nomina-
des actions de catégorie AB ont des droits de proposition
tion, était une filiale de Bertelsmann AG.
spéciaux concernant la nomination des membres du
Conseil de Surveillance, et à condition que LYCOS Europe
possède certaines des caractéristiques d’une joint ven-
rôle du président du conseil de surveillance et du secrétaire de la société
ture composée des détenteurs d’actions de catégorie AA
et AB, justifiant ainsi que les membres du Conseil de
Le président et le vice-président (le cas échéant) du
Surveillance soient choisis parmi des personnes occupant
Conseil de Surveillance de LYCOS Europe sont nommés
corporate governance // rapport aux actionnaires
par l’assemblée des détenteurs d’actions de catégorie
La tâche de ces comités consiste essentiellement à pré-
AB de la société. Le président n’est pas un ancien membre
parer les décisions du Conseil de Surveillance.
du Directoire.
Etant donné les droits de proposition contraignante des
Les fonctions du président du conseil de LYCOS Europe
détenteurs d’actions LYCOS Europe de catégorie AA et
consistent à assurer la préparation de l’agenda et la
AB concernant la nomination au Conseil de Surveillance
présidence des réunions du Conseil de Surveillance, à
et au Directoire, le Conseil de Surveillance n’a pas in-
veiller au bon fonctionnement dudit conseil et de ses
stauré et n’a pas l’intention d’instaurer un comité de
comités, à ce que les membres du Conseil de Surveillance
nomination.
disposent des informations suffisantes et du temps nécessaire pour prendre des décisions. En tant qu’interface
Comité d’audit
principale entre le Conseil de Surveillance et le Directoire,
Le comité d’audit est chargé d’assister le Conseil de
et en tant que président, il lui appartient de veiller à la
Surveillance de LYCOS Europe dans l’exécution de sa
tenue irréprochable et dans les règles des assemblées
mission de surveillance concernant, entre autres, les
générales des actionnaires. Le président du Conseil de
résultats de la société, la stratégie et les procédures mises
Surveillance est assisté par le secrétaire de la société
en œuvre au niveau de l’administration financière et du
qui, en tant que tel, est également secrétaire du Conseil
reporting financier et les systèmes de contrôle internes,
de Surveillance.
la probité des rapports financiers et l’évaluation et l’indépendance du cabinet d’audit externe de la société.
composition et rôle des comités du
conseil de surveillance
Le comité d’audit decide si et quand le président directeur
général (CEO) de LYCOS Europe, son directeur financier
(CFO) et/ou le cabinet d’audit externe doivent assister à
Sans que sa responsabilité soit en rien limitée, le Conseil
ses réunions. En outre, des experts indépendants sont
de Surveillance LYCOS Europe a instauré un comité
susceptibles d’être invités aux réunions du comité d’audit.
d’audit et un comité de rémunération, chacun d’eux étant
Le comité d’audit peut demander à tout responsable ou
composé de trois membres du Conseil de Surveillance.
employé de LYCOS Europe, à ses conseils juridiques ex-
25
26 rapport aux actionnaires // corporate governance
ternes ou au cabinet d’audit externe d’assister à l’une
Toutes les transactions dans lesquelles il existe des
de ses réunions ou de venir s’entretenir avec les membres
conflits d’intérêts avec un membre du Conseil de Sur-
ou les conseillers du comité d’audit. Le cas échéant, le
veillance sont acceptées sous conditions. Les décisions
cabinet d’audit externe peut demander au président du
d’engager des transactions impliquant des conflits d’in-
comité d’audit l’autorisation d’assister à l’une des réuni-
térêts avec un membre du Conseil de Surveillance, dans
ons du comité d’audit.
la mesure où lesdit conflits sont d’une importance essentielle pour LYCOS Europe et/ou pour le membre du
Comité de rémunération
Conseil de Surveillance, requièrent l’approbation du
Le comité de rémunération est chargé d’assister le
Conseil de Surveillance.
Conseil de Surveillance de LYCOS Europe, entre autres
sur la question de la rémunération du président directeur
Le Conseil de Surveillance e LYCOS Europe est également
général (CEO) ou des autres membres du Directoire
chargé des décisions concernant le traitement des conflits
éventuellement nommés, en soumettant des proposi-
d’intérêts des membres du Directoire, des gros action-
tions et en examinant réguliètement la politique de
naires et du cabinet d’audit externe, relatifs à la société.
rémunération.
Etant donné que tous les membres du Directoire de LYCOS
conflits d’intérêts
Europs ont ou avaient jusqu’à une date récente des
liens avec Telefónica SA ou ses filiales ou encore avec
Tout membre du Conseil de Surveillance de LYCOS Europe
Bertelsmann ou ses filiales, le Conseil de Surveillance
est tenu de rapporter immédiatement au président du
de LYCOS Europe surveille étroitement les affaires de la
Conseil de Surveillance tout conflit d’intérêts ou conflit
société avec Telefónica SA, Bertelsmann AG et leurs
potentiel d’intérêts d’une importance essentielle pour
filiales respectives.
la société ou le membre du Conseil de Surveillance concerné. Lorsque le Conseil de Surveillance décide qu’une
rémunération
transaction particulière doit être traitée comme une
transaction dans laquelle un membre du Conseil de Sur-
La rémunération éventuelle des membres du Conseil de
veillance a un conflit d’intérêts, il décide également du
Surveillance est fixée par l’Assemblée Générale des
processus de décision interne à adopter en la matière.
Actionnaires. Les membres du Conseil de Surveillance
corporate governance // rapport aux actionnaires
ne bénéficient d’aucune action ni de droits à des parts
du capital de LYCOS Europe à titre de rémunération.
❯ Approbation des décisions du Directoire de la société
concernant les changements importants relatifs à
l’identité ou au caractère de LYCOS Europe (au sens
actionnaires et assemblée générale
des actionnaires
de ces termes en vertu du chap. 2 : 107a du code civil
néerlandais) ou de l’identité ou du caractère de l’activité de LYCOS Europe, en tout cas concernant le trans-
pouvoirs
fert de la (presque) totalité de l’activité de la société,
la conclusion ou la dénonciation de joint ventures
La bonne gouvernance de l’entreprise implique la parti-
d’une importance capitale pour LYCOS Europe et l’ac-
cipation pleine et entière des actionnaires au processus
quisition ou la vente de participations dont la valeur
de prise de décision de l’Assemblée Générale des Action-
est égale ou excède un tiers du montant des actifs de
naires. Il est de l’intérêt de la société que le plus grand
la société, conformément au dernier bilan consolidé
nombre d’actionnaires possible prenne part aux décisions de l’Assemblée Générale des Actionnaires et que
approuvé.
❯ Délégation au Directoire de la société du pouvoir
celle-ci joue pleinement son rôle au sein du système
d’émettre des parts du capital de la société, étant en-
des « contrôles et équilibres » (checks and balances) de
tendu que l’exercice d’un tel pouvoir par le Directoire
LYCOS Europe.
est soumis à l’approbation du Conseil de Surveillance.
❯ Autorisation donnée au Directoire de la société de
Les pouvoirs les plus importants attribués à l’Assemblée
permettre à LYCOS Europe de racheter des parts de
Générale des Actionnaires sont :
son propre capital, étant entendu que, sur autorisation,
l’exercice d’un tel pouvoir par le Directoire est soumis
❯ Approbation des comptes annuels statutaires
néerlandais de la société
❯ Approbation des dividendes ;
à l’approbation du Conseil de Surveillance ; et
❯ Approbation de tout changement intervenant dans
les statuts de la société.
❯ Quitus accordé aux membres du Directoire et du
Conseil de Surveillance
❯ Nomination, suspension et révocation des membres
du Directoire et du Conseil de Surveillance;
❯ Adoption de la politique de rémunération des
membres du Directoire et fixation de la rémunération
des membres du Conseil de Surveillance;
❯ Nomination et révocation du cabinet d’audit externe;
Par ailleurs, toute modification substantielle de la structure de la gouvernance d’entreprise de LYCOS Europe et
de sa politique afférente aux réserves et aux dividendes
devra être présentée à l’Assemblée Générale des Actionnaires pour y être discutée.
27
28 rapport aux actionnaires // corporate governance
le droit d’inscrire une question à
l’ordre du jour
financiers et les investisseurs individuels d’autre part,
sont traités et organisés avec soin, et LYCOS Europe
n’entreprend rien qui pourrait affecter l’indépendance
Les actionnaires qui, individuellement ou conjointement,
des analyses concernant la société et vice versa.
représentent au moins un pour cent du capital émis ou
bien ceux dont la détention de titres, individuellement
Le Directoire et le Conseil de Surveillance de LYCOS
ou conjointement, représente une valeur d’au moins
Europe doivent fournir à l’Assemblée Générale des Action-
50.000.000 Euros en vertu de la cote officielle établie en
naires toutes les informations pertinentes nécessaires
bourse, auront le droit de demander au Directoire ou
à l’exercice de leurs pouvoirs.
au Conseil de Surveillance l’inscription de questions à
l’ordre du jour de l’Assemblée Générale des Actionnaires.
Si, lors d’une Assemblée Générale des Actionnaires, une
Ces questions seront traitées par le Directoire ou le
information est donnée pouvant affecter le cours de
Conseil de Surveillance si les conditions suivantes sont
l’action, ou si la réponse à des questions posées par les
remplies : (1) que les intérêts importants de la société
actionnaires se traduit par des informations sensibles,
ne s’y opposent pas ; et (2) que la demande écrite soit
celles-ci seront immédiatement rendues publiques.
reçue par le PDG (CEO) ou le président du Conseil de
blée Générale des Actionnaires.
audit du rapport financier et position
du cabinet d’audit externe
informations
reporting financier
LYCOS Europe informe tous les actionnaires et autres
Le Directoire de LYCOS Europe est responsable de la
parties intéressées au marché financier de manière iden-
qualité et de l’intégralité des informations financières
tique et simultanée de toutes les questions et affaires
publiées. Le Conseil de Surveillance doit veiller à ce que
susceptibles d’influencer le cours de l’action. Les contacts
le Directoire assume entièrement cette responsabilité.
Surveillance au moins 60 jours avant la date de l’Assem-
entre le Directoire d’une part, et la presse, les analystes
corporate governance // rapport aux actionnaires
rôle, nomination, rémunération et
détermination des fonctions du cabinet
d’audit externe
dérogations au code de gouvernance
d’entreprise néerlandais (dutch
corporate governance code)
Le cabinet d’audit externe de LYCOS Europe est nommé
Comme mentionné plus haut, LYCOS Europe souscrit à
tous les ans par l’Assemblée Générale des Actionnaires
l’importance d’une bonne gouvernance d’entreprise et
de la société aux fins d’auditer les comptes annuels de
applique dans la plupart des cas le Code de Gouvernance
l’exercice en cours. Le Conseil de Surveillance de LYCOS
d’Entreprise Néerlandais (Ductch Corporate Governance
Europe, s’appuyant lui-même sur les conseils du comité
Code). Des dérogations à certaines dispositions de ce
d’audit et du Directoire, fait une proposition. La rémuné-
code sont justifiées par ou dues à des aspects spéci-
ration du cabinet d’audit externe sera aussitôt approuvée
fiques de la structure juridique de LYCOS Europe, à la
par le Conseil de Surveillance de LYCOS Europe sur pro-
structure de son actionnariat, de son activité ou autres
position du comité d’audit après consultation du conseil
circonstances, y compris, mais sans que cette énuméra-
de direction. Le Directoire et le comité d’audit ont soumis
tion soit limitative, aux aspects suivants pour auxquels
le cabinet d’audit à un examen approfondi en 2005. Les
LYCOS Europe se distingue de la plupart des sociétés
conclusions ont été satisfaisantes et débattues au sein
néerlandaises cotées en bourse : (I) LYCOS Europe a été
du Conseil de Surveillance.
créée et, à certains égards, fonctionne encore comme
une joint venture composée de deux grands (groupes
liens et communication du cabinet
d’audit externe avec les divers organes
de LYCOS europe
d’) actionnaires ; et (II) LYCOS Europe est une société
dont le siège social est sis aux Pays Bas, mais dont
(une partie) des actions sont uniquement cotées sur le
marché allemand des valeurs premières et sur le Nouveau
Le cabinet d’audit externe assistera dans tous les cas
Marché français et non pas auprès d’une bourse des
de figure une fois par an aux réunions du Conseil de
valeurs néerlandaise. En conséquence, LYCOS Europe
Surveillance et du comité d’audit et pourra demander au
estime que, dans certains cas, la non-conformité avec
président du comité d’audit d’assister à d’autres réunions
certaines dispositions spécifiques à l’environnement
de celui-ci si et lorsqu’une telle requête lui semblera
néerlandais se justifie.
appropriée. Le cabinet d’audit externe rend compte au
Directoire, au conseil de surveillande et à la commission
Ci-dessous sont mentionnés les sujets sur lesquels LYCOS
d’audit des résultats de l’audit des états financiers.
Europe déroge aux dispositions de bonne pratique
(best practice) du code néerlandais de grouvernance
d’entreprise (les chiffres entre parenthèses se réfèrent
aux dispositions correspondantes du code)
29
30 rapport aux actionnaires // corporate governance
❯ L’actuel président directeur général (CEO), M.Mohn, a
été nommé pour une période indéterminée et la société
est d’avis que cette disposition ne peut être modifiée
doivent être en soi traitées comme des conflits d’intérêts. (II.3.2; II.3.3; III.6.1; III.6.2);
❯ Tous les membres du Conseil de Surveillance de
unilatéralement. Toutefois, les prochaines nominations
LYCOS Europe sont sélectionnés parmi des personnes
au Directoire sont prévues pour être en accord avec
occupant des fonctions (telles que directeur, respon-
les dispositions correspondantes du code. La part
sable ou autre) ou impliqués d’une autre manière
variable de la rémunération de M.Mohn pour 2005 ne
auprès d’un détenteur d’actions de catégorie AA ou
comprenait pas de prime à long terme basée sur
AB ou des parties s’y rapportant. En conséquence, les
l’alignement à long terme de ses intérêts et de ceux
membres du Conseil de Surveillance ne peuvent être
de LYCOS Europe résultant de ses investissements
qualifiés d’ « indépendants » au sens des dispositions
personnels dans la société (par le biais d’une partici-
du code y afférentes. Cependant, tous les membres
pation personnelle) en qualité d’actionnaire. Selon les
du Conseil de Surveillance répondent par ailleurs à
circonstances, en cas de licenciement, les indemnités
l’ensemble des critères d’indépendance précisés dans
de départ versées par LYCOS Europe à M.Mohn pour-
les dispositions du code y afférentes. Aucun des mem-
ront excéder une année de salaire, étant donné que
bres du conseil de surveillance n’est expert financier
M.Mohn est engagé par une filiale de LYCOS Europe
au sens du code de gouvernance d’entreprise, mais le
en vertu d’un contrat de travail régi par le droit alle-
conseil estime que ses membres dans leur ensemble
mand. En conséquence, toute indemnité de départ
disposent d’une expertise suffisante pour leur permettre
sera soumise au droit, à la législation et à la pratique
de s’acquitter de leurs devoirs. (III.2.1; III.2.2; III.3.2;
allemandes en matière de résiliation des contrats de
travail (II.1.1; II.2; II.2.7);
❯ En cas de conflits d’intérêts entre LYCOS Europe et les
III.5.1; III.5.7);
❯ Les propositions de nomination au Directoire et au
Conseil de Surveillance de LYCOS Eurpope sont faites
membres de son Directoire ou de son Conseil de
par les détenteurs d’actions de catégorie AA de la
Surveillance, le Conseil de Surveillance décidera du
société ou les détenteurs d’actions de catégorie AB.
processus décisionnel interne à adopter en la matière.
En vertu des statuts de la société, lesdites catégories
Cela ne signifie pas obligatoirement que le membre
d’actionnaires ont le pouvoir de faire des propositions
du conseil concerné sera exclu des discussions et des
contraignantes concernant respectivement les admini-
décisions sur le sujet correspondant. De même, LYCOS
strateurs et les directeurs AA et AB, comme nous en
Europe n’estime pas que les transactions avec Bertels-
avons fait état de manière plus détaillée dans les pré-
mann ou Telefónica ou leurs filiales respectives, qui
cédents chapitres du présent rapport. Le Conseil de
sont de moindre importance pour LYCOS Europe,
Surveillance de LYCOS Europe n’est pas chargé de faire
corporate governance // rapport aux actionnaires
de telles propositions et n’a pas instauré de comité
veillance, et les attributions des comités rattachés au
de nomination. (III.5; III.5.13; IV.1.1);
Conseil de Surveillance, des informations sur les Assem-
❯ LYCOS Europe n’exige pas des membres de son Direc-
blées Générales des Actionnaires et autres informations
toire ni de son Conseil de Surveillance d’informer ré-
que LYCOS Europe est tenu de publier ou de remettre
gulièrement la société des modifications de leurs
conformément aux règlements internes de la société et
portefeuilles de titres de sociétés hollandaises cotées.
en vertu de la législation sur les titres applicable à la
LYCOS Europe estime que les dispositions correspon-
société. En outre, certaines des statégies de LYCOS Europe
dantes du code ont trait spécifiquement aux entre-
dérogent à la lettre du texte des dispositions spéci-
prises néerlandaises et qu’une dérogation est justifiée
fiques du code néerlandais de gouvernance d’entreprise,
en raison du caractère international de la société.
néanmoins la société est d’avis que sa politique est
(II.2.6; III.7.3); et
conforme à l’esprit des dispositions du code correspon-
❯ LYCOS Europe ne dispose pas d’un poste d’audit
dantes. Ces différences apparaissent et proviennent uni-
interne, la société étant d’avis que cela se justifie du
quement de différences de formulation entre certaines
fait de la complexité de son activité, des obligations
dispositions des règlements du Directoire et du Conseil
et des engagements de ses auditeurs externes. (V.3.1).
de Surveillance et les attributions du comité d’une part
et les dispositions sur la bonne pratique contenues
Au cours de l’exercice 2005, LYCOS Europe a adopté un
dans le code néerlandais de gouvernance d’entreprise
code écrit de principes commerciaux et une stratégie
d’autre part. En cas de divergences de cette nature, le
d’alerte par écrit et créé une section spécifique dédiée à
texte desdits règlements et attributions prévaut. LYCOS
la gouvernance d’entreprise sur son site Internet. Cette
Europe est d’avis que de telles différences n’exigent
section du site Internet de LYCOS Europe comprend,
aucune autre explication dans le présent rapport annuel
entre autres informations, les statuts de la société, les
et elles ne sont pas discutées de manière plus détaillée.
règlements régissant le Directoire et le Conseil de Sur-
31
32 rapport aux actionnaires // gestion du risque
7 // gestion du risque
Le Directoire est d’avis que la gestion interne du risque
pour influencer chacun des risques. Par ailleurs, certains
et les systèmes de contrôle sont adéquats et efficaces
employés sont chargés de gérer plus particulièrement
dans le cas d’une société de la taille et de la maturité
des risques spécifiques ou d’ordre général. Ils sont
de LYCOS Europe.
responsables de la veille des risques potentiels et s’assurent que les mesures convenues sont effectivement
La loi allemande sur le contrôle et la transparence au
mises en œuvre.
sein des sociétés (KonTraG) et le Code de Gouvernance
d’Entreprise Néerlandais précisent les obligations légales
contrôle interne
concernant la gestion du risque au sein d’une société.
LYCOS Europe a instauré un système complet de gestion
Les stratégies et procédures de base qui définissent
du risque basé sur les critères en vigueur Allemagne et
l’environnement du contrôle interne sont communiquées,
aux Pays Bas. Le Directoire est chargé de garantir que la
entre autres, à travers des manuels et des stratégies à
société respecte bien la législation et les directives en
l’intérieur de la société.
vigueur en la matière. Il rapporte et rend compte de la
gestion interne du risque et des systèmes de contrôle
Compte-rendus financiers externes
mis en œuvre au comité d’audit et au Conseil de Surveil-
LYCOS Europe établit ses rapports financiers conformé-
lance. Le système de gestion du risque et du contrôle
ment aux directives IFRS et à celles de sa comptabilité
interne ne porte pas uniquement sur les contrôles finan-
interne. Les services financiers de toutes les entités du
ciers nécessaires pour assurer un reporting correct et
groupe sont chargés de la publication de bilans financiers
ponctuel sur la situation financière du groupe mais éga-
locaux et des rapports correspondants. Ces informations
lement sur toutes les autres opérations qui revêtent une
sont transmises au service de consolidation du groupe
importance pour la réalisation des objectifs de LYCOS
qui utilise le logiciel comptable SAP pour élaborer le bilan
Europe. Au sein de LYCOS Europe, la gestion du risque
consolidé du groupe et les déclarations financières y
et le contrôle interne font partie intégrante de la gestion
afférentes. Ce service vérifie notamment la cohérence
de l’entreprise.
des rapports financiers qu’ils utilisent pour préparer les
bilans consolidés ainsi que les autres informations finan-
gestion du risque
cières présentées à des fins de reporting interne et externe. Les différentes tâches dont est chargée l’équipe
Dans le cadre de ce programme, LYCOS Europe établit
financière et administrative sont clairement séparées. Ce
systématiquement une liste des risques importants qui
sont différentes personnes qui s’occupent de la factura-
peuvent affecter la société, quantifie et identifie leurs
tion, de l’encaissement des règlements, du reporting et
effets potentiels et détermine les leviers-clés nécessaires
du contrôle de gestion.
gestion du risque // rapport aux actionnaires
Comptes-rendus financiers internes
Contrôle de gestion
La direction reçoit à intervalles réguliers, au moins une
Le service de contrôle de gestion analyse et fournit à
fois par mois, des informations financières lui permet-
la direction du groupe des informations financières et
tant de contrôler les résultats opérationnels du groupe
stratégiques supplémentaires, telles que les budgets et
et de chacune de ses filiales. Cette information, ainsi
les prévisions. Une attention particulière est accordée au
que d’autres informations financières, sont utilisées pour
contrôle des recettes. Régulièrement, les contrats de
le contrôle opérationnel et la supervision des risques
vente et les livraisons y afférentes et les recettes identi-
potentiels.
fiées sont vérifiés de manière centralisée. De plus, la
comptabilité analytique est soumise à un contrôle cen-
Trésorerie
tralisé. Les systèmes financiers sont du ressort du service
Le service de trésorerie de l’entreprise est chargé d’exa-
de contrôle de gestion de la société. Les procédures et
miner les procédures d’autorisation afférentes à chaque
les règles ont été mises en place aux fins de limiter les
compte bancaire du groupe et de ses filiales. Chaque
risques et les autorisations.
paiement doit être approuvé au minimum selon le principe des « quatre yeux », et exige en conséquence
Achats
l’approbation de deux employés différents. Les plans
Le service des achats de la société est chargé de super-
mensuels de trésorerie et le reporting du service de
viser et de traiter les investissements importants relatifs
trésorerie et des services financiers des filiales fournis-
aux technologies de l’information (IT). Chaque achat est
sent à la direction les informations nécessaires pour
effectué selon le principe des « quatre yeux ».
controler l’état de la trésorerie du groupe. Un système
de gestion centralisée de la trésorerie (cash pooling)
Ces procédures sont régulièrement évaluées et étendues
transfert régulièrement les liquidités en provenance des
pour s’assurer qu’elles tiennent compte de l’évolution
comptes gérés de manière centralisée. En outre, la
des besoins.
direction reçoit un compte-rendu et une synthèse des
créances des comptes du groupe.
code de conduite
Facturation
La société a mis en œuvre un ensemble de règles de
Le service de facturation de la société est chargé, en
conduite que les employés sont tenus de respecter dans
autres, de l’amélioration systématique des procédures en
chaque pays. Il existe également un code relatif aux in-
vue d’éviter les fraudes éventuelles sur les paiements
formations sensibles sur les prix et les délits d’initiés.
de services premium.
LYCOS Europe continue de travailler pour atteindre son
objectif global d’intégration de la gestion des risques dans
la culture, les processus et les activités de l’entreprise.
33
34 rapport aux actionnaires // perspectives
8 // perspectives
D’après les résultats financiers consignés dans le rapport
déjà au nombre des clients de référence de LYCOS Europe,
annuel 2005, LYCOS Europe a pris un tournant décisif
par exemple dans le domaine de la recherche de pro-
vers le succès. La direction est convaincue qu’elle est
duits qui peut être considérée comme un modèle pour
sur la bonne voie et compte sur un résultat net positif
d’autres produits. Dans le même temps, LYCOS Europe
sur l’ensemble de l’exercice en 2006. La croissance
mettra sur le marché, en raison d’une organisation plus
attendue des recettes, les innovations en matière de
effective de ses capacités de développement et de ges-
produits et toutes les mesures d’optimisation des coûts
tion de produits, des produits renforcés, en particulier
doivent permettre de renouer avec les bénéfices en 2006.
dans le domaine de la recherche, de la communication
et des communautés.
Notre objectif stratégique de générer 100 millions d’Euros
grâce à nos services rémunérés et au shopping en 2007
A titre d’exemple, LYCOS Europe a mis sur le marché
demeure l’un de nos objectifs à moyen terme. Avec des
allemand un tout nouveau produit de recherche intitulé
recettes de 43,8 millions d’Euros, les services rémunérés
« LYCOS iQ » en janvier 2006. LYCOS iQ associe la longue
et le shopping ont constitué la part principale des recettes
expérience de LYCOS Europe en matière de communautés
totales de LYCOS Europe.
avec la recherche de produits et lance ainsi une nouvelle
forme d’applications relatives au réseau social. Le pre-
Au cours des 12 mois qui viennent, la société intensifiera
mier produit lancé en 2006 est un indicateur de la capa-
ses efforts en vue d’élargir les marques blanches (white
cité de LYCOS Europe à associer créativité et excellence
labelling) des produits issus de son propre développe-
technologique, deux compétences-clés de la société qui
ment. De nombreux clients B2B internationaux comptent
seront les moteurs de l’innovation à l’avenir.
perspectives // rapport aux actionnaires
De nouveaux produits et des conditions de marché porteuses ainsi que l’organisation à l’échelle internationale
des entités de vente laissent entrevoir des perspectives
positives d’accroissement des recettes publicitaires de
LYCOS Europe à l’avenir.
Haarlem, Pays-Bas
27 janvier, 2006
Christoph Mohn,
Président Directeur Général
35
36 etats financiers consolidés
l yc o s
etats
e u r o p e n . v. / /
financiers consolidés
p o u r l’ e xe r c i c e c l o s a u 3 1 d é c e m b re 2 0 0 5
(ifrs)
etats financiers consolidés
bilan consolidé
de lycos europe n.v.
En milliers d’Euros
31 décembre
31 décembre
Notes
2005
2004
4
3 820
6 687
Actif
Immobilisations corporelles
Ecart d’acquisition (goodwill)
5,6,7
14 255
14 470
Autres actifs incorporels
5,6
13 797
16 957
Impôts différés actif
23
184
835
Autres placements
8
9 939
20 535
Autres actifs non courants
9
Total actif non courant
2 081
2 192
44 076
61 676
Trésorerie et équivalents de trésorerie
8
65 695
72 075
Autres placements
8
29 480
29 054
Créances clients
Charges constatées d’avance et autres créances courantes
10,11
17 154
19 013
10
15 322
12 244
Total actif courant
127 651
132 386
Total actif
171 727
194 062
620
620
Capitaux propres et dettes
Actions de type AA
Actions de type AB
620
620
1 883
1 883
Prime d’émission
1 589 584
1 589 057
Réserves légales
2 433
2 960
(2 052)
(2 052)
578
172
(1 447 062)
(1 401 586)
(20 236)
(45 476)
Actions ordinaires de type B au porteur
Actions auto détenues
Ecarts de conversion
Report à nouveau
Résultat non affecté
Total capitaux propres
14
126 368
146 198
Produits constatés d’avance
19
1 878
1 829
Impôts différés passif
23
908
1 917
Provisions
16
87
1 287
Total dettes non courantes
2 873
5 033
Dettes à court terme
2 940
79
Dettes fournisseurs
9 994
11 802
16
1 939
3 316
Autres dettes à court terme
16,17
21 634
20 497
Produits constatés d’avance
19
5 979
7 137
Provision pour restructuration
Total dettes courantes
42 486
42 831
Total dettes
45 359
47 864
171 727
194 062
Total capitaux propres et dettes
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés.
37
38 etats financiers consolidés
comptes de résultat consolidés
de lycos europe n.v.
Exercice
Exercice
clos au
clos au
31 décembre
31 décembre
2005
2004
Publicité
40 145
41 344
Services payants et commerce électronique
43 761
31 116
Accès Internet
40 260
29 177
1 298
2 139
Total du chiffre d’affaires
125 464
103 776
Coût des ventes
(60 432)
(60 072)
Marge brute
65 032
43 704
Marge brute avant les éléments suivants
65 768
45 971
En milliers d’Euros
(sauf pour les données relatives aux actions)
Notes
Chiffre d’affaires
Licences et autres
Coûts de restructuration
(736)
(312)
0
(1 955)
65 032
43 704
6,20,21
(88 355)
(97 968)
22
669
3 953
Perte opérationnelle
(22 654)
(50 311)
Perte opérationnelle avant les éléments suivants
(14 760)
(44 494)
(4 610)
(3 682)
Charge de dépréciation
Marge brute
Autres charges opérationnelles
Autres produits opérationnels
Coûts de restructuration
Charge de dépréciation
(236)
(192)
Autres amortissements
(3 048)
(1 943)
(22 654)
(50 311)
2 833
4 373
Charges sur intérêt
(135)
(70)
Autres produits / charges financiers
(492)
84
(20 448)
(45 924)
212
448
(20 236)
(45 476)
(0,06)
(0,15)
311 576 344
311 576 344
Perte opérationnelle
Produits sur intérêt
Perte nette avant impôts
Impôt sur les sociétés
23
Perte nette après impôt
Perte nette par action basique / diluée (Euro)
Moyenne pondérée du nombre d’actions en circulation
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés.
24
etats financiers consolidés
tableaux des flux de trésorerie consolidés
de lycos europe n.v.
En milliers d’Euros
Notes
Exercice
Exercice
clos au
clos au
31 décembre
31 décembre
2005
2004
(20 448)
(45 924)
10 137
13 937
Flux opérationnel
Perte avant impôt
Ajustements :
Amortissements et provisions
Dépréciation des immobilisations corporelles
236
2 147
(2 698)
(4 303)
Autres éléments non monétaires
1 110
(60)
Diminution des créances clients
1 005
2 524
(4 361)
2 854
constatées d’avance et autres actifs non courants
310
(1 156)
Augmentation / (diminution) des dettes fournisseurs
39
(1 817)
Produits nets d’intérêt
(Augmentation) / diminution des charges
constatées d’avance et autres actifs courants
(Augmentation) / diminution des charges
Augmentation des charges à payer
et autres dettes à courantes
224
2 567
Diminution des produits constatés d’avance
(1 102)
(1 594)
Diminution des autres dettes courantes
(2 161)
(383)
3 297
4 630
Produits d’intérêts perçus
Impôt sur les sociétés payé
Total des flux de trésorerie nets opérationnels
(67)
(131)
(14 479)
(26 709)
Flux d’investissement
Acquisition d’immobilisations corporelles
et d’autres actifs incorporels
(4 614)
(4 311)
9 971
47 425
0
(22 060)
5 357
21 054
2 861
(606)
2 861
(606)
(119)
6
Diminution de la trésorerie (disponibilités et équivalents)
(6 380)
(6 255)
Trésorerie (disponibilités et équivalents) à l’ouverture
72 075
78 330
65 695
72 075
Variation nette des dépôts à court et à long termes
Prix d’acquisition net de la trésorerie des sociétés acquises
Total des flux de trésorerie nets liés
aux activités d’investissement
Flux de financement
Variation nette de la dette à court terme
Total des flux de trésorerie nets liés
aux activités de financement
Effets des différences de change sur la trésorerie
Trésorerie (disponibilités et équivalents) à la clôture
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés.
8
39
40 etats financiers consolidés
tableau de variation des capitaux propres consolidés
de lycos europe n.v.
En milliers d’Euros
Actions de type AA
(sauf pour les données
relatives aux actions)
Nombre
Notes
Solde au 1er janvier 2004
d’actions
Actions de type AB
Nombre
H
d’actions
Actions de type B
Nombre
H
d’actions
H
62 000 000
620 62 000 000
620 188 300 000 1 883
62 000 000
620 62 000 000
620 188 300 000 1 883
62 000 000
620 62 000 000
620 188 300 000 1 883
Mouvement des frais de recherche
et développement capitalisés
Affectation du résultat net
de l’exercice précédent
Ecart de conversion
Perte nette
Solde au 31 décembre 2004
Mouvement des frais de recherche
et développement capitalisés
Affectation du résultat net
de l’exercice précédent
Ecart de conversion
Perte nette
Solde au 31 décembre 2005
14
Les annexes font partie intégrante de ces comptes consolidés.
etats financiers consolidés
Ecarts de conPrime
Réserve
d’émission légale
Résultat
version, résultat
Actions
Ecart de
Report à
non
non affecté et
propres
conversion
nouveau
affecté
report à nouveau
Total
Nombre
H
H
1 589 754 2 263
(697)
d’actions
H
H
H
H
H
H
(723 656)
(2 052)
166
(1 345 460)
(56 126)
(1 401 420)
191 668
0
0
56 126
0
0
6
6
(45 476)
(45 476)
(45 476)
(45 476)
(1 446 890)
146 198
0
0
697
(56 126)
6
1 589 057
2 960
527
(527)
(723 656)
(2 052)
172
(1 401 586)
(45 476)
45 476
0
0
406
406
(20 236)
(20 236)
(20 236)
(20 236)
(1 466 720)
126 368
406
1 589 584
2 433
(723 656)
(2 052)
578
(1 447 062)
41
42 annexe aux états financiers consolidés
lycos europe n.v.
annexe aux états financiers consolidés
1.
Principales méthodes comptables
2.
Sociétés du Groupe
3.
Information sectorielle
4.
Immobilisations corporelles
5.
Acquisition et cession de filiales
6.
Goodwill et autres actifs incorporels
7.
Tests de dépréciation
8.
Trésorerie, équivalents de trésorerie et autres placements
9.
Autres actifs non courants
10.
Créances clients et autres créances
11.
Transactions avec les sociétés liées
12.
Rémunération des dirigeants clés
13.
Rémunération du Conseil de Surveillance
14.
Capitaux propres
15.
Plan d’option de souscription d’actions
16.
Provisions
17.
Autres dettes à court terme
18.
Engagements hors bilan
19.
Produits constatés d’avance
20.
Autres charges opérationnelles
21.
Charges de personnel
22.
Autres produits opérationnels
23.
Impôts sur les sociétés
24.
Perte par action
25.
Evénements post clôture
26.
Commentaires sur le passage aux IFRS
annexe aux états financiers consolidés
1 // principales méthodes comptables
LYCOS Europe N.V (« LYCOS Europe » ou la « Société » / ISIN NL0000233195)) est un des sites Internet leaders
en Europe, donnant accès à un réseau pan-européen de sites Internet en huit langues. La Société s’adresse
à une large gamme de groupes ciblés via ses principaux pôles d’activité : Portal & Communication, Communautés, Hébergement & Noms de domaines et Commerce en ligne. La société a débuté son activité en 1997
et les sociétés qui existaient avant 2000 ont été réorganisées en filiales de LYCOS Europe N.V. en janvier
2000. Le siège social de la Société est situé à Haarlem, Pays-Bas (LYCOS Europe N.V., Richard Kolkade 36,
2033 PZ Haarlem, Pays-Bas).
Les états financiers consolidés de la Société incluent les données relatives à la Société et à ses filiales
(citées par le terme le « Groupe ») ainsi que les participations du Groupe dans d’autres entités. La publication des états financiers a été autorisée par le Directoire de la Société le 27 janvier 2006.
a) Déclaration de conformité
LYCOS Europe a préparé les états financiers consolidés conformément aux Normes Comptables Internationales
(International Financial Reporting Standards – IFRS) et à leurs interprétations tel que requis par l’article 4
du règlement (EC) n° 1606 / 2002 voté par le Parlement Européen et le Conseil Européen, le 19 juillet 2002, sur
l’application des normes comptables internationales (Journal Officiel EC L 243 p.1). Ces états financiers
consolidés ont été établis en conformité avec IFRS1. Des commentaires relatifs à l’impact du passage aux
IFRS sur les états financiers sont présentés dans la note 26.
b) Base de la préparation
Les états financiers sont présentés en Euro, et arrondis au millier le plus proche. Les principes comptables
présentés ci-dessous ont été appliqués par le groupe, de manière systématique, à l’ensemble des périodes
présentées dans ces états financiers consolidés ainsi qu’au bilan d’ouverture établi selon les normes IFRS
au 1er janvier 2004 dans le cadre de la transition aux IFRS, à l’exception des exemptions prévues dans IFRS 1
et expliquées dans la note 26.
La préparation d’états financiers en conformité avec les IFRS nécessite de la part de la direction la prise en
compte d’opinions, d’estimations et d’hypothèses, qui affectent l’application des principes comptables ainsi
que les valeurs des actifs, des passifs, des revenus et des coûts inscrits dans les comptes. Les estimations
et les hypothèses afférentes sont basées sur des expériences passées ainsi que sur d’autres facteurs divers,
considérés comme étant raisonnables en fonction des circonstances, et dont les résultats constituent la
base des opinions retenues sur les valeurs nettes comptables des actifs et passifs, qui ne sont pas clairement
mis en évidence par d’autres sources. Les montants définitifs pourraient différer de ces estimations.
Les estimations et les hypothèses sous-jacentes sont révisées de manière continue. L’impact de la révision
d’une estimation comptable est comptabilisé dans la période au cours de laquelle l’estimation est revue si
celle-ci impacte uniquement la période concernée, ou bien sur la période de révision et les périodes futures
si cette dernière affecte à la fois les périodes actuelle et futures.
43
44 annexe aux états financiers consolidés
c) Principes de consolidation
Les états financiers consolidés de la Société comprennent l’ensemble des filiales contrôlées par elle. Un
contrôle existe lorsque la Société dispose du pouvoir, directement ou indirectement, de gouverner les politiques financières et opérationnelles d’une entité dans le but d’obtenir des bénéfices de ses activités. Les
états financiers des filiales sont inclus dans les états financiers consolidés à compter de la date de début
du contrôle et ce jusqu’à la date à laquelle le contrôle prend fin.
Les soldes intragroupe ainsi que tout gain ou perte latents, ou revenu ou coût issus de transactions réalisées
entre les entités du groupe, sont éliminés au moment de la préparation des états financiers consolidés.
Les gains latents issus de transactions avec des sociétés mises en équivalence sont éliminés à hauteur de la
participation du Groupe dans les entités concernées. Les pertes latentes sont éliminées de la même manière
que les gains latents, mais uniquement dans la mesure où il n’y a aucune évidence de perte de valeur.
d) Devise étrangère
Les transactions réalisées en devises étrangères sont converties au taux de change en vigueur à la date de
réalisation de ces transactions. Les actifs et passifs monétaires et non monétaires libellés en devises étrangères à leur date d’entrée dans le bilan sont convertis en Euro au taux de change en vigueur à cette date.
Les écarts de change issus de la conversion sont comptabilisés dans le compte de résultat.
Les actifs et passifs issus d’opérations réalisées à l’étranger, incluant les écarts d’acquisition (goodwill) et
les ajustements à la juste valeur résultant de la consolidation, sont convertis en Euro aux taux de change
en vigueur à leur date d’entrée dans le bilan. Les revenus et les coûts relatifs à des opérations réalisées à
l’étranger sont convertis en Euro aux taux proches de ceux en vigueur au moment de la réalisation de la
transaction. Les écarts de change résultant du recalcul de la conversion sont comptabilisés directement dans
un poste clairement identifié au sein des capitaux propres.
e) Immobilisations corporelles
Les immobilisations corporelles sont comptabilisées à leur coût d’acquisition, déduction faite des amortissements cumulés et des dépréciations.
Lorsque les composants des immobilisations corporelles ont des durées de vie résiduelles différentes, ils
sont comptabilisés comme des éléments distincts.
Un équipement en crédit-bail est inscrit à l’actif lorsque les termes du contrat de crédit-bail spécifient que la
Société conserve l’essentiel des risques et avantages économiques liés à l’équipement en question. Les
risques et avantages sont supportés par le locataire si, entre autres, la valeur actuelle des redevances minimales de location est au moins substantiellement équivalente à la valeur de marché de l’actif loué. Les
équipements comptabilisés en crédit-bail sont enregistrés à la plus faible des valeurs suivantes : la juste
valeur et la valeur actualisée des redevances de location, déduction faite des amortissements cumulés, et
amortis sur les durées de vie estimées des équipements ou sur la durée du contrat de bail si celle-ci est
plus courte.
annexe aux états financiers consolidés
La dotation aux amortissements est enregistrée dans le compte de résultat de manière linéaire sur la durée
de vie estimée des immobilisations corporelles. Les durées de vie estimées sont les suivantes :
Matériel informatique
: 2–3 ans
Agencements et installations
: 3–10 ans
Autres immobilisations corporelles
: 3–5 ans
f) Ecart d’acquisition et autres actifs incorporels
Tous les regroupements d’entreprises sont comptabilisés en utilisant la méthode du coût d’acquisition. Le
goodwill (écart d’acquisition) représente l’écart constaté lors de l’acquisition de filiales. Concernant les
acquisitions intervenues depuis le 1er janvier 2004, le goodwill représente la différence entre le coût de
l’acquisition et la juste valeur des actifs nets identifiables acquis. Concernant les acquisitions antérieures
à cette date, le goodwill est inclus sur la base de ces coûts estimés, représentant ainsi les montants comptabilisés conformément à l’application des normes comptables antérieures. Conformément aux exemptions
établies par la norme IFRS 1, la classification et le traitement comptables des regroupements d’activités
intervenus avant le 1er janvier 2004, n’ont pas été révisés dans le cadre de la préparation du bilan IFRS
d’ouverture du Groupe au 1er janvier 2004. Le goodwill est comptabilisé à son coût d’acquisition, déduction
faite des dépréciations cumulées résultant de perte de valeur. Le goodwill est affecté à un groupe d’unités
génératrices de trésorerie et n’est plus amorti, mais fait l’objet d’un test annuel pour identifier d’éventuelles
pertes de valeur. Le dernier test a été réalisé au 30 juin 2005.
Les coûts de recherche, réalisés dans la perspective d’obtenir de nouvelles connaissances scientifiques et
techniques sont pris en charge sur la période où ils sont encourus.
Les coûts de développement, qui permettent une amélioration des sites Internet et des systèmes associés
de la Société, sont capitalisés si le produit ou le process est techniquement et commercialement réalisable
et si le Groupe dispose des ressources suffisantes pour mener les projets à terme. Les coûts capitalisés
comprennent les coûts directs des matériels et services, les coûts salariaux des employés impliqués dans
les projets au titre de la phase de développement applicatif des logiciels, ainsi que les coûts indirects de
location et d’utilisation des ordinateurs de bureau. Les autres coûts de développement sont reconnus dans
le compte de résultat dès qu’ils sont engagés. Les coûts de développement capitalisés sont comptabilisés
à leur coût au fur et à mesure des dépenses, déduction faite des amortissements cumulés ainsi que des
dépréciations cumulées résultant d’une évaluation à la juste valeur.
Les autres actifs incorporels acquis par le Groupe sont comptabilisés à leur coût d’acquisition, déduction
faite des amortissements et des dépréciations cumulées.
45
46 annexe aux états financiers consolidés
La dotation aux amortissements est comptabilisée au compte de résultat de manière linéaire, sur la base
des durées de vie estimées des actifs incorporels à moins que ces durées soient indéfinies. Le goodwill et
les actifs incorporels dont la durée de vie est indéfinie font systématiquement l’objet d’un test permettant
d’identifier une éventuelle perte de valeur. Les autres actifs incorporels sont amortis à compter de leur date
d’utilisation. Les durées de vie estimées sont les suivantes :
Licences et autres droits
: 1–10 ans
Marques
: 5–10 ans
Coûts de développement capitalisés
: 2 ans
g) Test de perte de valeur
Les valeurs nettes comptables des actifs du groupe, autres que les impôts différés actifs, sont révisées à
chaque clôture afin de déterminer s’il existe une quelconque indication du fait que la valeur nette comptable
ne pourra pas être recouvrée.
La valeur recouvrable des actifs incorporels, du goodwill, dont la durée de vie est indéfinie et des actifs
incorporels qui ne sont pas encore en service, est évaluée annuellement. Ceci s’applique également s’il existe
une indication de dépréciation. Une dépréciation est comptabilisée lorsque la valeur nette comptable d’un
actif ou d’un ensemble d’unités génératrices de trésorerie, excède son montant recouvrable. Les charges de
dépréciation exceptionnelles consécutives à cette analyse sont comptabilisées dans le compte de résultat.
Les charges de dépréciation exceptionnelles identifiées dans le cadre d’unités génératrices de trésorerie sont
affectées dans un premier temps à la réduction de la valeur nette comptable de tout goodwill rattaché à
ces d’unités génératrices de trésorerie (ensemble d’unités) et dans un second temps à la réduction de la
valeur nette comptable des autres actifs affectés à l’unité (ensemble d’unités) sur une base pro ratée.
La valeur recouvrable est la plus grande des deux valeurs suivantes : la juste valeur minorée des coûts de
vente et la valeur d’utilité. Dans le cadre de l’évaluation de la valeur d’utilité, les cash flows futurs estimés
sont actualisés sur la base d’un taux d’actualisation avant impôt qui reflète les anticipations actuelles du
marché au regard des évolutions monétaires et des risques spécifiques à l’actif concerné. Dans le cas d’un
actif qui ne génère pas d’entrées de trésorerie propres, la valeur recouvrable est déterminée au niveau de
l’unité génératrice de trésorerie à laquelle cet actif se rattache. La valeur recouvrable des créances du
Groupe comptabilisées à la valeur nette est calculée sur la base de la valeur actuelle des cash flows futurs,
sur la base d’un taux d’actualisation correspondant au taux d’intérêt effectif initial.
Le goodwill a été testé au 1er janvier 2004, date de transition aux normes IFRS, même si aucun indice de
perte de valeur n’avait été mis en évidence.
Une dépréciation pour perte de valeur d’un goodwill n’est pas reprise. Concernant les autres actifs, une
dépréciation pour perte de valeur est reprise s’il existe un élément indiquant que la perte de valeur pourrait
avoir diminuée. Une dépréciation pour perte de valeur est reprise uniquement dans la mesure où la valeur
nette comptable de l’actif n’excède pas la valeur nette comptable qui aurait été déterminée, nette des dépréciations et amortissements, si aucune dépréciation n’avait été comptabilisée.
annexe aux états financiers consolidés
h) Impôt sur les sociétés
L’impôt sur le bénéfice ou la perte de l’exercice comprend l’impôt exigible ainsi que l’impôt différé. L’impôt
sur les sociétés est généralement comptabilisé dans le compte de résultat.
L’impôt exigible correspond à l’impôt réel attendu au titre du bénéfice imposable de l’exercice, calculé en
fonction du taux d’impôt légal en vigueur ou du taux d’impôt légal attendu à la clôture, et à tout ajustement
de l’impôt dû au titre des périodes antérieures.
L’impôt différé est calculé selon l’approche bilancielle, selon laquelle les actifs et passif d’impôts différés sont
reconnus afin de prendre en compte l’effet d’imposition future résultant à la fois des différences entre les
valeurs nettes comptables des actifs et passifs existants et leurs bases fiscales respectives. Les différences
temporaires suivantes ne sont pas prises en compte : écart d’acquisition non déductible fiscalement, comptabilisation initiale d’un actif ou d’un passif qui n’affecte ni le résultat comptable, ni le profit taxable, et les
différences liées aux participations dans des filiales, dans la mesure où elles ne seront probablement pas
annulées dans un futur proche. Le calcul de l’impôt différé est basé sur le degré de probabilité de recouvrement
ou de paiement de la valeur nette comptable des actifs et des passifs, en utilisant le taux d’impôt légal
en vigueur ou le taux d’impôt attendu à la clôture.
Un impôt différé actif est comptabilisé uniquement dans la mesure où il est probable que les bénéfices
futurs imposables permettront l’utilisation de ce dernier. Les impôts différés actifs sont provisionnés lorsque
la réalisation de bénéfices taxables futurs devient improbable.
i) Trésorerie, équivalents de trésorerie et dépôts
La trésorerie et les équivalents de trésorerie comprennent les soldes bancaires et les dépôts à vue. La
Société investit ses excédents de trésorerie dans des instruments financiers émis par des établissements
bancaires et d’autres émetteurs privés de grande qualité. Les instruments financiers avec une maturité
originelle supérieure à trois mois sont repris sous la dénomination d’autres investissements. Les dépôts
avec une maturité résiduelle inférieure à douze mois à partir de la date de clôture sont classés dans les
actifs courants. Les dépôts avec une maturité résiduelle de plus de douze mois à partir de leur date d’entrée
dans le bilan sont classés dans les actifs non courants.
j) Créances clients et autres créances
Les créances clients et les autres créances sont comptabilisées à leur valeur nominale, déduction faite des
dépréciations. Les créances sont généralement non garanties et proviennent de clients basés pour la plupart
en Europe. La Société réalise régulièrement des évaluations du risque crédit sur ses clients et enregistre des
provisions en cas de risque potentiel de non-recouvrement.
k) Capital social
Lors d’un rachat d’actions de la Société par elle-même, le montant de la somme payée, incluant les frais
directement rattachés, est reconnu comme une variation de capitaux propres. Les actions rachetées sont
comptabilisées en actions propres et présentées en déduction des capitaux propres.
47
48 annexe aux états financiers consolidés
l) Avantages au personnel
Les plans de souscription d’options mis en place par le Groupe permettent à ses salariés d’acquérir des
actions de la Société. Aucune charge de rémunération n’a été comptabilisée au titre des options accordées
avec un prix d’exercice égal ou supérieur à la valeur de marché, conformément aux règles d’exemption
définies par la norme IFRS 1.
m) Instruments financiers
Les instruments financiers susceptibles de soumettre la Société à une concentration significative du risque
de crédit sont principalement la trésorerie et les équivalents de trésorerie, les créances, ainsi que les autres
actifs financiers. Les instruments financiers sont initialement comptabilisés au coût d’acquisition. Par la
suite, la trésorerie et les équivalents de trésorerie sont évalués à la juste valeur. Le profit ou la perte issus
d’une évaluation à la juste valeur sont comptabilisés immédiatement au compte de résultat. Les produits
d’intérêts sont reconnus dans le compte de résultat au fur et à mesure, suivant la méthode de l’intérêt
effectif.
n) Provisions
Une provision est comptabilisée au bilan lorsque le Groupe fait l’objet, au cours de cet exercice, d’une obligation d’origine légale ou implicite résultant d’un événement passé, et que l’extinction de cette obligation
entraîne une sortie de ressource probable, dont le montant peut être estimé de manière fiable. Lorsque l’effet de l’évolution de valeur de la monnaie est matériel, le montant de la provision est actualisé à un taux
avant impôt qui reflète les anticipations actuelles du marché, et si approprié, les risques spécifiques relatifs
aux dettes.
Une provision pour restructuration est comptabilisée lorsque le Groupe a approuvé un plan de restructuration détaillé et formalisé, et que la restructuration a débuté ou bien a été annoncée publiquement. Les
coûts opérationnels futurs ne sont pas provisionnés.
o) Dettes fournisseurs et autres dettes
Les dettes fournisseurs et les autres dettes sont comptabilisées à leur valeur nominale.
p) Reconnaissance du revenu
Le Groupe génère des revenus issus de ses prestations de services. Les revenus générés par la Société proviennent : de la publicité, des services payants, du commerce électronique, de l’interconnexion, des licences
et des autres revenus. Aucun revenu n’est reconnu par la société si des incertitudes significatives subsistent
sur le recouvrement des sommes dues ou des coûts associés.
Revenus publicitaires
Les revenus publicitaires proviennent de contrats et de paiements effectués par les partenaires commerciaux
en contrepartie de l’insertion et de la mise en avant de bannières et d’espaces publicitaires sur les sites de
la Société. Les contrats de la Société prévoient un prix fixe ou variable pour un certain nombre de pages
vues (accès aux pages Internet présentant la publicité) ou de renvois vers d’autres sites Internet. Les revenus publicitaires sont reconnus à l’avancement de la réalisation de la prestation à la date de clôture de
l’exercice, ou sur la période pendant laquelle la publicité est présentée. L’état d’avancement est déterminé
par la comparaison entre le nombre de pages vues livrées et le nombre de pages vues prévues au contrat.
annexe aux états financiers consolidés
Revenus issus des services payants et du commerce électronique
Les revenus issus des services payants et du commerce électronique correspondent aux montants facturés
par les internautes pour l’accès à certains produits de la Société, à des commissions sur le chiffre d’affaires
réalisé par les partenaires au travers des sites de la Société, ainsi que de la vente de biens sur Internet.
Les revenus issus des services payants et du commerce électronique sont reconnus à la date de livraison de
la prestation.
Revenus d’interconnexion
Les revenus issus de l’interconnexion correspondent à la partie des recettes d’interconnexion due à la Société.
Les revenus correspondant à l’accès Internet sont enregistrés en valeur brute quand la Société agit comme
principal intervenant dans la transaction et qu’elle supporte les risques de pertes sur le recouvrement des
créances. Seule une commission est enregistrée quand les critères qui viennent d’être énoncés ne sont pas
remplis. Les revenus correspondant à l’accès Internet sont reconnus à la date de livraison de la prestation.
Revenus issus des licences et autres revenus
Les revenus des licences et autres revenus proviennent des revenus de licences correspondant aux droits
versés pour les licences des produits ainsi que pour les services liés de maintenance et d’assistance technique.
Les revenus issus des licences et les autres revenus sont reconnus à la date de livraison de la prestation.
Transactions d’échanges
Les revenus issus des transactions d’échange ont été valorisés sur la base des transactions monétaires de
même nature conformément à la norme SIC 31. Les revenus publicitaires issus des opérations d’échange
sont comptabilisés de la même manière que les revenus publicitaires. Au cours des exercices clos au 31
décembre 2005 et 2004, les revenus issus des opérations d’échange ont représenté moins de 5 pour cent
des revenus totaux.
q) Subventions gouvernementales
Les subventions gouvernementales sont initialement comptabilisées au bilan en produit constaté d’avance
lorsque leur versement est probable et que le Groupe remplira les conditions qui y sont attachées. Les subventions, visant à compenser le groupe au titre des charges engagées ou des coûts d’acquisition d’un actif,
sont comptabilisées en autres produits opérationnels dans le compte de résultat.
r) Charges
Le coût des ventes correspond aux coûts associés à la production et à l’exploitation des sites de la Société.
Ces coûts comprennent principalement les coûts relatifs à la production interne des contenus, les montants
versés pour l’achat de contenus à des tiers, les frais d’accès à Internet, l’amortissement des noms de
marque et des droits de licence, ainsi que les amortissements et dépréciations liés au centre de base de
données de la Société, les frais d’hébergement, les autres frais de réseau et les charges de rémunération.
Les coûts autres que les coûts des ventes, sont ventilés par nature de la manière suivante : Frais commerciaux et Marketing, Frais Généraux et Administratifs et coûts de Recherche et Développement.
49
50 annexe aux états financiers consolidés
s) Information sectorielle
Un secteur est une composante identifiable de l’activité du Groupe, qui assure la délivrance de produits
(secteur d’activité), ou de produits ou de services au sein d’un environnement économique spécifique
(secteur géographique), sujet à des risques et avantages économiques qui diffèrent d’un secteur à l’autre.
Les principales sources de la Société génératrices de risques et d’avantages économiques, ainsi que leur
nature, devront être sélectionnées afin d’identifier les différents secteurs d’activité du Groupe. Les risques
et les avantages économiques de LYCOS Europe N.V. sont affectés par les différences qui prévalent à la fois
au sein des zones géographiques, et par celles relatives aux secteurs d’activité. Le reporting interne du
Groupe est basé aussi bien sur les structures régionales que sur une approche par secteur d’activité.
La direction estime que le choix des secteurs géographiques comme secteur primaire, reflète au mieux
l’approche actuelle par les risques du Groupe. Les secteurs d’activité ont ainsi été définis comme secteur
secondaire.
Les secteurs géographiques sont déterminés par le pays au sein duquel chaque entité exerce son activité
opérationnelle. Les secteurs d’activités suivants ont été définis : Portail / Accès / Communication / Communautés,
Hébergement & Noms de Domaines et Commerce en ligne.
annexe aux états financiers consolidés
2 // sociétés du groupe
Les filiales de LYCOS Europe N.V., incluses dans les états financiers consolidés, sont les suivantes
(participations directes et indirectes au 31 décembre 2005)
% de
Société
Siège
détention
Pays
Social
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Begonia-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Bottnia Internet Provider AB (« BIP AB »)
100 %
Suède
Stockholm
Aster-Europe ltd.
Chrysanthemum-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Dahlia-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
dopoly GmbH
100 %
Allemagne
Munich
Home SE AB
100 %
Suède
Stockholm
Ivy-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Jubii A / S
100 %
Danemark
Copenhague
Lily-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
LYCOS cjsc
100 %
Arménie
Yerevan
LYCOS Eastern Europe GmbH
100 %
Allemagne
Gütersloh
LYCOS Espana Internet Services SL
100 %
Espagne
Madrid
LYCOS Europe BV
100 %
Pays-Bas
Amsterdam
LYCOS Europe GmbH
100 %
Allemagne
Gütersloh
LYCOS France SARL
100 %
France
Paris
LYCOS Italia Srl
100 %
Italie
Mailand
LYCOS Netherlands BV
100 %
Pays-Bas
Amsterdam
LYCOS Pro S.L.
100 %
Espagne
Madrid
LYCOS UK Ltd
100 %
Royaume-Uni
Londres
Mimosa-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Nectarine-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Odina Sverige AB
100 %
Suède
Stockholm
Oleander-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Pangora GmbH
100 %
Allemagne
Munich
Pangora Italia Srl
100 %
Italie
Rome
Pangora SAS
100 %
France
Paris
Peach-Europe ltd.
100 %
Royaume-Uni
Birmingham
Spray Network AB
100 %
Suède
Stockholm
Spray Network GmbH (en liquidation)
100 %
Allemagne
Hambourg
Spray Network Services AB
100 %
Suède
Stockholm
Spray Telecom Network AB
100 %
Suède
Stockholm
Spray Trademark Holding AB
100 %
Suède
Stockholm
united-domains AG
100 %
Allemagne
Munich
51
52 annexe aux états financiers consolidés
3 // information sectorielle
L’information sectorielle est présentée conformément aux secteurs géographiques définis par le Groupe. Le
secteur primaire, constitué des secteurs géographiques, est fondé sur les structures managériales et de
reporting interne du Groupe. Les prix de transferts entre segments sont déterminés sur la base de ceux qui
prévalent dans des conditions normales de marché. La seconde répartition sectorielle, activité, est basée
sur les centres de profit de la société. Les résultats, les actifs et les passifs sectoriels, comprennent des éléments directement rattachables à un secteur, ainsi que ceux qui peuvent être alloués sur une base raisonnable.
Geographical Segments
En milliers d’Euros
Chiffre d’affaires
Allemagne
Exercice
Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre décembre
2005
2004
49 840
44 810
Suède
Exercice Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre décembre
2005
2004
46 221
32 392
France
Exercice Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre décembre
2005
2004
12 156
9 263
Chiffre d’affaires provenant
des transactions inter-secteurs
27 376
31 200
7 111
8 631
12 323
8 199
Total chiffre d’affaires
77 216
76 010
53 332
41 023
24 479
17 462
(85 501)
(82 170)
(8 285)
(6 160)
(4 047)
(5 813)
Produits financiers nets
206
780
(458)
(868)
(215)
(118)
Profit net d’impôt
(38)
400
457
124
49
(61)
(8 117)
(4 980)
(4 048)
(6 557)
(1 217) (13 450)
et amortissement
(3 041)
(6 984)
(4 253)
(4 364)
(1 012)
(936)
Actifs sectoriels
66 020
213 606
28 455
67 430
8 716
9 020
Capitaux propres sectoriels
10 383
18 537
16 848
896
(4 007)
(3 279)
Dettes sectorielles
55 637
195 069
11 607
66 534
12 723
12 299
dettes sectoriels
66 020
213 606
28 455
67 430
8 716
9 020
Flux opérationnels
(5 245)
823
208
(1 450)
2 313
7 011
1 576
8 958
333
1 521
0
0
0
0
0
0
2 268
10 230
1 546
13 072
327
2 219
Charges opérationnelles
Bénéfice / Perte opérationnel(le)
(57 379) (46 836)
(25 530) (30 733)
(1 051) (13 271)
Bénéfice net /
Perte nette de la période
Dont dépréciation
Capitaux propres et
Flux d’investissement
Flux de financement
Dépenses d’investissement
(38) (12 335)
annexe aux états financiers consolidés
Royaume-Uni
Exercice Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre décembre
2005
2004
5 155
4 989
Danemark
Exercice Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre décembre
2005
2004
6 686
5 885
Autres régions et
éliminations
Exercice Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre décembre
2005
2004
5 406
6 437
Consolidé
Exercice Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre décembre
2005
2004
125 464
103 776
5 984
3 864
3 152
5 226
(55 946)
(57 120)
0
0
11 139
8 853
9 838
11 111
(50 540)
(50 683)
125 464
103 776
(11 247)
(16 027)
(11 985)
(15 719)
43 524
37 398
(108)
(7 174)
(2 147)
(4 608)
(7 016)
(13 285)
(22 654)
(50 311)
(32)
(235)
(14)
14
2 719
4 814
2 206
4 387
0
0
0
0
(256)
(15)
212
448
(140)
(7 409)
(2 161)
(4 594)
(4 553)
(8 486)
(20 236) (45 476)
(107)
(127)
(428)
(1 554)
(1 532)
(2 119)
(10 373)
(16 084)
9 736
9 828
7 875
3 194
50 925 (109 016)
171 727
194 062
1 353
32
829
442
129 570
126 368
146 198
8 383
9 796
7 046
2 752
(50 037) (238 586)
45 359
47 864
9 736
9 828
7 875
3 194
50 925 (109 016)
171 727
194 062
(2)
(7 047)
(1 718)
(3 054)
(7 684)
(3 646)
(14 479) (26 709)
18
12
469
512
648
3 040
5 357
21 054
0
0
0
0
2 861
(606)
2 861
(606)
18
17
460
748
635
4 439
5 254
30 725
100 962
(148 118) (154 087)
53
54 annexe aux états financiers consolidés
Secteurs d’activité
Portail, Accès,
En milliers d’Euros
Hébergement
Communication,
et noms
Commerce
et Communautés
de domaines
en ligne
Exercice
Exercice
Exercice
Exercice Exercice
clos le 31
clos le 31
clos le 31 clos le 31
Exercice
clos le 31 clos le 31
décembre
décembre
décembre décembre
décembre décembre
2005
2004
2005
2004
2005
2004
Chiffre d’affaires
94 656
79 154
16 981
12 757
13 826
11 866
Actifs sectoriels
133 915
143 495
21 820
26 617
15 992
23 938
Flux opérationnel
(11 349)
(28 452)
(376)
(7 898)
(555)
2 119
4 177
19 113
681
697
499
1 240
0
0
0
0
0
0
4 097
27 894
668
1 017
489
1 810
Flux d’investissement
Flux de financement
Dépenses d’investissement
Non alloué et
éliminations
En milliers d’Euros
Consolidé
Exercice
Exercice
clos le 31
clos le 31
clos le 31 clos le 31
Exercice
Exercice
décembre
décembre
décembre décembre
2005
2004
2005
2004
Chiffre d’affaires
1
(1)
125 464
103 776
Actifs sectoriels
0
12
171 727
194 062
(2 199)
7 522
Flux opérationnel
Flux d’investissement
Flux de financement
Dépenses d’investissement
(14 479) (26 709)
0
4
5 357
21 054
2 861
(606)
2 861
(606)
0
4
5 254
30 725
annexe aux états financiers consolidés
4 // immobilisations corporelles
Les Immobilisations corporelles sont comptabilisées au coût d’acquisition, déduction faite des amortissements
cumulés et des éventuelles dépréciations pour perte de valeur (y compris les équipements en crédit-bail).
Ils sont constitués de :
Constructions,
En milliers d’Euros
Agencements
installations
Matériel
et mobilier /
techniques et
informatique
installations
équipement
Total
46 921
5 511
0
52 432
117
66
788
971
Coût d’acquisition
Solde au 1 janvier 2004
Acquisitions, variation de périmètre
Acquisitions, autres
Cessions
Autres / transferts
2 807
422
4
3 233
(18 046)
(1 464)
(768)
(20 278)
68
(63)
(4)
1
Effets des variations des taux
de change et devises étrangères
Solde au 31 décembre 2004
Acquisitions, autres
Cessions
Autres / transferts
48
(1)
0
47
31 915
4 471
20
36 406
1 127
983
0
2 110
(10 818)
(768)
0
(11 586)
(268)
(476)
(20)
(764)
Effets des variations des taux
de change et devises étrangères
(313)
(18)
0
(331)
21 643
4 192
0
25 835
Solde au 1er janvier 2004
(35 714)
(2 765)
0
(38 479)
Charge d’amortissement
(7 194)
(884)
(85)
(8 163)
Charge de dépréciation
(1 680)
0
0
(1 680)
Cessions
17 549
1 067
79
18 695
0
0
0
0
Solde au 31 décembre 2005
Charge d’amortissement et de dépréciation
Autres / transferts
Effets des variations des taux
de change et devises étrangères
Solde au 31 décembre 2004
Charge d’amortissement
Charge de dépréciation
Cessions
(53)
(39)
0
(92)
(27 092)
(2 621)
(6)
(29 719)
(3 310)
(697)
6
(4 001)
0
(236)
0
(236)
10 687
687
0
11 374
1
276
0
277
280
10
0
290
(19 434)
(2 581)
0
(22 015)
Solde au 1er janvier 2005
4 823
1 850
14
6 687
Solde au 31 décembre 2005
2 209
1 611
0
3 820
Autres / transferts
Effets des variations des taux
de change et devises étrangères
Solde au 31 décembre 2005
Valeurs nettes comptables
55
56 annexe aux états financiers consolidés
Suite au programme de restructuration, les actifs corporels à long terme ont été soumis à un test de perte
de valeur. Le montant total de la dépréciation s’élève à 0, 2 million d’Euros et 1,7 million d’Euros au titre
des exercices clos au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004 respectivement, et porte principalement
sur des immobilisations corporelles qui ne peuvent plus être utilisées soit en 2005 principalement les équipements de bureau et en 2004 principalement les serveurs et les systèmes de stockage.
5 // acquisition et cession de filiales
Le 13 janvier 2004, LYCOS Europe N.V. a acquis l’ensemble des actions d’united-domains AG, une société
allemande spécialisée dans l’enregistrement mondial des noms de domaine. LYCOS Europe N.V. a également
accepté de payer au cédant un complément de prix basé sur une formule qui s’appuie sur le nombre de
nouveaux domaines en « .eu » enregistrés. Le prix d’achat (incluant le complément de prix de 1,2 million
d’Euros) qui devrait être payé en 2006, s’élève à 7,1 millions d’Euros, conduisant à la constatation d’un
écart d’acquisition de 5,3 millions d’Euros et à celle d’autres actifs incorporels pour un montant de 1,2 million
d’Euros, effet d’impôt différé inclus.
Le 30 janvier 2004, LYCOS Europe a acquis l’ensemble des actions de Pangora S.A.S (précédemment nommée
BuyCentral S.A.S.), une société française opérant dans le domaine des plates-formes de commerce électronique en France et en Italie. Pangora France S.A.S. agrège les données relatives à des biens et services vendus
en ligne et rend ses données disponibles sur ses propres sites ou sur les sites de tiers. Le prix d’achat
s’est élevé à 4,5 millions d’Euros générant un écart d’acquisition de 3,7 millions d’Euros et d’autres actifs
incorporels, effet d’impôt différé inclus de 0,8 million d’Euros. Une rémunération conditionnelle de 1,5
million d’Euros a été payée aux vendeurs le 24 septembre 2004 et est comprise dans le prix d’achat de 4,5
millions d’Euros.
Le 30 août 2004, LYCOS Europe a annoncé avoir conclu un accord au terme duquel elle faisait l’acquisition,
via sa filiale suédoise Spray Network AB, de l’ensemble des actions de Spray Telecom Network AB (anciennement nommée Tiscali AB), une société suédoise opérant dans la communication via Internet, offrant l’accès
haut débit et bas débit aux particuliers et aux professionnels ainsi que des services de communication et
des contenus novateurs. Cette acquisition inclut également le fournisseur d’accès à Internet et de messagerie
électronique Home SE AB et Odina Sverige AB. Le montant de l’acquisition, qui s’élève à 13,0 millions d’Euros
a été payé le 29 septembre 2004, après l’approbation de l’Autorité suédoise de la Concurrence. L’allocation
du prix d’acquisition a conduit à la constatation d’un écart d’acquisition (goodwill) de 5,3 millions d’Euros
et à la reconnaissance d’autres incorporels pour un montant de 4,5 millions d’Euros incluant l’effet des impôts
différés. La répartition initiale et préliminaire du prix d’acquisition a été ajustée suite à la correction du
montant des actifs estimés à la date de l’acquisition. LYCOS Europe est en cours de négociation avec Tiscali,
la correction étant relative à des inexactitudes identifiées sur le bilan de l’exercice clos le 31 décembre
2003. L’activité B2B de Spray Telecom Network AB a été vendue en décembre 2004 et n’a généré ni perte ni
profit. Les états financiers de Spray Telecom Network AB ont été inclus dans les états financiers consolidés
de LYCOS Europe au 29 septembre 2004.
annexe aux états financiers consolidés
Au cours du quatrième trimestre 2005, LYCOS Europe a créé les sociétés suivantes afin de renforcer son activité
sur le marché des noms de domaines : Aster-Europe ltd, Begonia-Europe ltd, Chrysanthemum-Europe ltd,
Dahlia-Europe ltd, Ivy-Europe ltd, Lily-Europe ltd, Mimosa-Europe ltd, Nectarine-Europe ltd, Oleander-Europe ltd,
Peach-Europe ltd.
6 // ecart d’acquisition (goodwill) et autres actifs
incorporels
La classification et le traitement comptable des regroupements d’entreprises intervenus préalablement au
1er janvier 2004 n’ont pas été reconsidérés dans le cadre de la préparation du bilan d’ouverture du groupe au
1er janvier 2004 du groupe, établi selon les normes IFRS. Le goodwill est comptabilisé au coût d’acquisition
déduction faite des dépréciations cumulées.
Au cours du second trimestre 2005, LYCOS Europe a procédé à son test annuel de perte de valeur qui a
été centré sur les goodwill acquis lors de regroupement d’entreprise. L’analyse menée indiquait qu’aucune
dépréciation complémentaire n’était requise au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2005.
Les charges d’amortissement, qui se sont élevés à 6,1 millions d’Euros et à 6,2 millions d’Euros pour les
exercices clos respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004, sont incluses dans toutes les
principales catégories de dépenses du compte de résultat.
57
58 annexe aux états financiers consolidés
Licences
Coûts de
et autres
développement
Logiciel
Goodwill
droits
capitalisés
acquis
Total
0
50 510
8 831
2 605
61 946
14 470
7 164
203
5
21 842
0
639
3 104
936
4 679
Cessions
0
(1 372)
(3 827)
(426)
(5 625)
Autres / transferts
0
(29)
0
90
61
0
3
32
0
35
14 470
56 915
8 343
3 210
82 938
0
1 081
1 410
653
3 144
Cessions
0
(25)
(868)
(73)
(966)
Autres / transferts
0
0
0
20
20
(215)
(229)
(102)
(95)
(641)
14 255
57 742
8 783
3 715
84 495
Solde au 1er janvier 2004
0
(41 475)
(6 568)
(1 708)
(49 751)
Charge d’amortissement
0
(1 825)
(2 238)
(1 719)
(5 782)
Charge de dépréciation
0
(416)
0
(51)
(467)
Cessions
0
767
3 467
375
4 609
Autres / transferts
0
22
0
(87)
(65)
En milliers d’Euros
Valeur brute
Solde au 1er janvier 2004
Acquisitions, regroupement
d’entreprises
Acquisitions, autres
Effets des variations de taux
de change de devises étrangères
Solde au 31 décembre 2004
Acquisitions, autres
Effets des variations de taux
de change de devises étrangères
Solde au 31 décembre 2005
Charges d’amortissement
et de dépréciation
Effets des variations de taux
de change de devises étrangères
0
(11)
(44)
0
(55)
Solde au 31 décembre 2004
0
(42 938)
(5 383)
(3 190)
(51 511)
Charge d’amortissement
0
(3 982)
(1 988)
(165)
(6 135)
Cessions
0
20
878
56
954
Autres / transferts
0
(655)
(0)
690
35
Effets des variations de taux
de change de devises étrangères
0
74
143
(3)
214
Solde au 31 décembre 2005
0
(47 481)
(6 350)
(2 612)
(56 443)
Solde au 1er janvier 2005
14 470
13 977
2 960
20
31 427
Solde au 31 décembre 2005
14 255
10 261
2 433
1 103
28 052
Valeurs nettes comptables
annexe aux états financiers consolidés
7 // test de dépréciation
Les écarts d’acquisition issus de regroupements d’entreprises ont été alloués à des unités individuelles
génératrices de trésorerie, ou à des groupes d’unités génératrices de trésorerie. Ces unités génératrices de
trésorerie sont intégrées dans le secteur présenté en information sectorielle.
Les unités ou groupes d’unités génératrices de flux de trésorerie ont les valeurs nettes comptables de
goodwill suivantes :
31 décembre
En milliers d’Euros
31 décembre
Description
2005
2004
filiale
5 276
5 276
Groupe Pangora (Europe)
filiale (plusieurs)
3 686
3 686
Access (Suède)
filiale (en partie)
united-domains (Allemagne)
Total Goodwill
5 293
5 508
14 255
14 470
La valeur recouvrable des unités ou groupes d’unités génératrices de trésorerie présentés ci-dessous est
déterminée suite à des calculs utilisant les cash flow projetés basés sur les résultats opérationnels réels, le
budget sur une période d’un an, l’analyse issue d’études de marché et l’expérience de la direction. Les flux
de trésorerie sont projetés sur une période de cinq ans, en tenant compte d’une valeur finale basée sur la
performance attendue sur une période de cinq ans. La valeur nette comptable de chaque unité est inférieure
à leur valeur recouvrable.
Le tableau ci-dessous présente les principales hypothèses moyennes utilisées :
Taux d’actualisation
united-domains (Allemagne)
Groupe Pangora (Europe)
Access (Suède)
Hypothèses clés
(en pourcentage)
Chiffre d’affaires (ventes de noms de domaine)
13,2
Chiffre d’affaires (redirections)
11,1
Chiffre d’affaires (développement des utilisateurs)
13,9
59
60 annexe aux états financiers consolidés
8 // trésorerie, équivalents de trésorerie
et autres placements
La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les autres placements se décomposent de la manière suivante :
31 décembre
En milliers d’Euros
31 décembre
2005
2004
Trésorerie
38 435
13 096
Equivalents de trésorerie
27 260
58 979
Autres placements à moins d’un an
29 480
29 054
9 939
20 535
105 114
121 664
Autres placements à plus d’un an
Total
Un montant de 12,3 millions d’Euros est bloqué respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre
2004. Des montants de 4,8 millions d’Euros et de 6,8 millions d’Euros de trésorerie bloquée constituent des
actifs non courants respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004.
La trésorerie consiste en des soldes bancaires et dépôts, les équivalents de trésorerie consistent en des
dépôts à court terme avec une maturité à l’origine de moins de trois mois et les autres placements consistent
en des obligations et des dépôts.
9 // autres actifs non courants
Les autres actifs non courants se décomposent de la manière suivante :
31 décembre
31 décembre
En milliers d’Euros
2005
2004
Dépôts de loyers
1 442
1 528
570
502
69
162
2 081
2 192
Mises en équivalence
Autres
Total
10 // créances clients et autres créances
Les créances clients se décomposent de la manière suivante :
31 décembre
En milliers d’Euros
Créances clients
Créances vis-à-vis des sociétés liées
Total
31 décembre
2005
2004
17 129
18 889
25
124
17 154
19 013
annexe aux états financiers consolidés
Les autres créances se décomposent de la manière suivante :
En milliers d’Euros
31 décembre
31 décembre
2005
2004
TVA déductible
312
443
Dépôts de loyers et loyers payés d’avance
624
586
Charges constatées d’avance courantes
4 084
1 920
Produits constatés d’avance
8 223
6 912
Autres créances à court terme
Total
2 079
2 383
15 322
12 244
11 // transactions avec les sociétés liées
La Société a réalisé diverses transactions avec les sociétés liées avec Telefónica SA, Bertelsmann AG et leurs
filiales, dont des transactions de ventes et d’achats. Les transactions réalisées avec Bertelsmann sont comptabilisées dans des comptes spécifiques et sont généralement soldées dans les trente jours qui suivent la
réalisation de la transaction. Les montants facturés sont établis de façon à correspondre approximativement
à la juste valeur.
Les dettes et créances relatives aux sociétés liées se décomposent de la manière suivante :
En milliers d’Euros
31 décembre
31 décembre
2005
2004
0
0
Créances vis-à-vis des sociétés liées
Autres créances (Telefónica SA)
Autres créances (Bertelsmann AG)
25
124
Créances vis-à-vis des sociétés liées
25
124
Dettes vis-à-vis des sociétés liées
Autres dettes (Telefónica SA)
53
53
Autres dettes (Bertelsmann AG)
92
156
145
209
Dettes vis-à-vis des sociétés liées
Le tableau ci-dessous résume le montant des transactions réalisées par la société avec les parties liées :
Exercice
En milliers d’Euros
Revenus
Exercice
clos au
clos au
31 décembre
31 décembre
2005
2004
33
136
Dépenses
(1 777)
(2 695)
Total net
(1 744)
(2 559)
61
62 annexe aux états financiers consolidés
La marque LYCOS donne lieu à un contrat de licence entre LYCOS Inc. et un tiers. A la suite de la cession
de LYCOS Inc. par Terra Networks SA (société fusionnée avec Telefónica SA), LYCOS Europe N.V. négocie
actuellement l’utilisation de la marque LYCOS.
12 // rémunération des dirigeants clé
Le nombre de dirigeants clés s’est réduit de sept à cinq employés au cours de l’exercice 2004. Depuis, ce
nombre est resté inchangé. Les salaires fixes, et les primes annuelles pour les exercices 2005 et 2004 des
dirigeants clé étaient les suivants :
Salaires fixes annuels
En milliers d’Euros
2005
2004
967
1 019
Primes
(1)
2004(2)
312
298
2005
Avantages à court terme
accordés aux salariés
Indemnités de licenciement
Total
0
65
0
0
967
1 084
312
298
(1) Estimation / provision basée sur les résultats réalisés en 2005, dont le calcul final et le paiement auront lieu sur 2006.
(2) Primes payées en 2005, basées sur des résultats réels en 2004.
Avantages incitatifs à long terme
Des options de souscription d’actions, constituant des avantages à long terme, sont accordés aux dirigeants
clé, conformément au plan d’options présenté en annexe 15. Les options de souscriptions d’actions accordées
sont les suivantes :
Prix
Date
d’émission
En circulation
Options
En circulation
d’exercice
au 31
exercées
Options
au 31
Date
en euros
décembre 2004
en 2005
annulées
décembre 2005
d’expiration
21 Mars
2000
20 Octobre
28,80
145 000
–
–
145 000
5 Juin
2000
15,90
90 000
–
–
90 000
20 Décembre
2000
2007
4 Juin
2008
19 Décembre
6,16
170 000
405 000
–
–
170 000
2008
405 000
Actions
Christoph Mohn détient 8 333 actions de la Société. Christoph Mohn Internet Holding GmbH (détenue à
100 pourcent par Christoph Mohn) détient 37 730 000 actions de la Société au 31 décembre 2005 et au
31 décembre 2004.
Indemnité et Assurance
Conformément à l’article 26.A, la Société doit indemniser et protéger de tout préjudice chaque membre du
Directoire.
annexe aux états financiers consolidés
13 // rémunération du conseil de surveillance
Rémunération
Les membres du Conseil de Surveillance n’ont reçu au titre de leur fonction aucune rémunération au cours
des exercices 2005 et 2004. Les anciens membres du Conseil de Surveillance n’ont perçu aucune rémunération au cours des exercices 2005 et 2004.
Options / Actions
Aucune option de souscription d’actions n’a été attribuée ou acquise par les membres du Conseil de
Surveillance.
Aucun membre du Conseil de Surveillance de LYCOS Europe N.V. ne détient d’action de la Société.
Indemnité et assurance
Conformément à l’article 26.A, la Société doit indemniser et protéger de tout préjudice chaque membre du
Conseil de Surveillance.
14 // capitaux propres
Capital social émis
Les actions de type AA et AB de la Société ont été émises sous forme nominative et ne peuvent être transférées que par acte sous seing privé. Des droits de vote et de nomination spécifiques sont rattachés à ces
actions. Seuls les porteurs d’actions nominatives de type AA et AB peuvent décider des nominations de
membres du Directoire et du Conseil de Surveillance ainsi que du Président et du Vice-Président du Conseil
de Surveillance.
Les actions de type AA ont une valeur nominale de 0,01 Euro. Sur les 250 000 000 actions autorisées,
62 000 000 sont émises et en circulation au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004. Ces actions sont
détenues par LE Holding Corp., société entièrement détenue par Telefónica S.A.
Les actions de type AB ont une valeur nominale de 0,01 Euro. Sur 250 000 000 actions autorisées, 62 000 000
sont émises et en circulation au 31 décembre 2005 et 31 décembre 2004. Ces actions sont détenues par
Bertelsmann Internet Holding (24 347 400), Fireball Internet GmbH (14 260 000) et Christoph Mohn Internet
Holding (23 392 600) également premiers actionnaires et fondateurs de la Société.
Les actions de type B ont une valeur nominale de 0,01 Euro. Sur 500 00 000 actions autorisées, 188 300 000
sont émises au 30 septembre 2005 et au 31 décembre 2004 respectivement et 187 576 344 sont en circulation
au 30 septembre 2005 et au 31 décembre 2004.
63
64 annexe aux états financiers consolidés
Au cours de l’exercice 2000, la Société a émis 28 000 000 d’actions de type B, lors de l’introduction en
bourse. 83,3 millions d’actions LYCOS Europe ont été émises lors de l’acquisition de Spray Network. 18,1
millions d’actions LYCOS Europe ont été émises lors de l’acquisition de MultiMania. Le 20 septembre 2000,
Spray Ventures et Investor Guernsey ont passé un accord d’achat d’actions avec la Société portant sur un
total de 10,0 millions d’actions pour un prix total de 100 millions d’Euros. Toutes les actions avaient été
émises dans le cadre de l’accord d’achat par Spray Ventures et Investor Guernsey.
Le 16 février 2001, Spray Ventures a signé un accord avec la Société afin de transférer 24,9 millions d’actions
LYCOS Europe (pour une valeur de 78,7 millions d’Euros) à la Société, en règlement des sommes dues dans
le cadre du plan d’achat d’actions. Ces actions ont été comptabilisées en actions propres dans les capitaux
propres.
La Société a émis 197 862 actions et réémis 147 000 actions non émises durant l’exercice clos le 31 décembre
2002, relatifs à l’exercice des stocks options par des employés.
En octobre 2002, Spray Ventures a transféré 3,2 millions d’actions LYCOS Europe (représentant une valeur
de 0,7 million d’Euros) à la Société à titre d’indemnité pour l’accord passé avec les anciens actionnaires de
Massmarket AS.
Lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 17 janvier 2003, les actionnaires de LYCOS Europe ont décidé
la réduction du capital social émis de la Société par l’annulation de 27 277 144 actions propres. Cette
décision était effective le 22 mars 2003. LYCOS Europe détient toujours 723 656 actions propres.
Prime d’émission
La prime d’émission consiste en la partie des produits d’émission des actions excédant la valeur nominale
des actions.
Réserves légales
Le Code Civil Néerlandais impose la constitution de réserves légales pour la capitalisation des dépenses de
développement interne. Ces réserves sont déduites de la prime d’émission.
Ecarts de conversion
Les écarts de conversion comprennent l’ensemble des différences de change résultant de la conversion des
états financiers de filiales étrangères.
Résultat non affecté
L’assemblée annuelle des actionnaires sera amenée à approuver l’affectation du résultat après impôts d’un
montant de KF.(20 236) en déduction des autres réserves / report à nouveau.
annexe aux états financiers consolidés
15 // plan d’options de souscription d’actions
Au cours de l’exercice 2000, la Société a approuvé un plan d’options de souscription d’actions (« le Plan »),
qui prévoit l’attribution par la Société d’un maximum de 10 millions d’options d’achat d’actions de la
Société. Les options sont généralement attribuées pour une période de huit ans.
Ces options ont été accordées aux salariés dans le but de constituer une motivation complémentaire aux
rémunérations habituelles. La direction a ainsi exprimé son intention d’accroître l’identification des salariés à
la société.
Le nombre d’options pouvant être exercées est égal au nombre d’options en circulation. L’investissement
n’est pas restreint au 31 décembre 2005.
Options en circulation
Nombre d’options
Fourchette de prix
Moyenne pondérée de la Moyenne pondérée
en circulation au
durée de vie contractuelle
du prix d’exercice
31 décembre 2005
restante (en années)
par action
0,00 – 2,50
116 432
3,0
1,72
2,50 – 7,50
343 950
3,0
6,16
7,50 – 17,50
146 000
2,4
15,90
17,50 – 30,00
245 600
1,8
28,80
d’exercice (en Euros)
Moyenne pondérée
Options en circulation au 1er janvier 2004
Nombre
du prix d’exercice
d’options
par action (en Euros)
2 190 482
14,60
Options caduques
(10 332)
0,58
Options annulées
(606 500)
16,78
Options en circulation au 31 décembre 2004
1 573 650
13,85
Options caduques
(156 268)
10,70
Options annulées
(565 400)
14,87
851 982
13,75
Options en circulation au 31 décembre 2005
65
66 annexe aux états financiers consolidés
16 // provisions
Les provisions comptabilisées sont présentées ci-dessous :
Restructuration
Autres
2 027
165
Solde au 1er janvier 2004
Provisions enregistrées au cours de l’exercice 2004
3 994
1 206
(2 705)
(84)
Solde au 31 décembre 2004
3 316
1 287
Provisions comptabilisées au cours de l’exercice 2005
5 866
6
Provisions utilisées au cours de l’exercice 2005
(6 727)
0
Provisions reprises au cours de l’exercice 2005
(516)
0
1 939
1 293
Provisions utilisées au cours de l’exercice 2004
Solde au 31 décembre 2005
Non courant
Courant
0
87
1 939
1 206
Le 3 décembre 2004, LYCOS Europe a annoncé un nouveau programme de restructuration destiné à accroître
sa compétitivité sur le marché. La provision pour restructuration inclus les coûts de résiliation de contrats de
bail et d’autres contrats qui se sont élevés à 0,2 million d’Euros et 1,9 million d’Euros au cours des exercices
clos respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004, ainsi que des indemnités de licenciement
relatives à 8 et 83 salariés au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004 respectivement, qui se sont élevées
à 5,1 millions d’Euros et 2,1 millions d’Euros respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004.
Les autres provisions se composent principalement du complément de prix dû aux précédents actionnaires
de united domains AG qui s’élève à 1,2 million d’Euros et devant être payé en 2006 tel que comptabilisé
dans la rubrique ‘autres dettes à court terme’.
17 // autres dettes à court terme
Les autres dettes à court terme se décomposent de la manière suivante :
31 décembre
31 décembre
2005
2004
personnel et charges liées
2 636
4 585
Provision pour charges marketing
4 798
3 248
En milliers d’Euros
Provision pour charges de
Provision pour honoraires
Autres charges à payer
Autres dettes courantes
Charges à payer et autres dettes courantes
919
1 177
7 879
6 708
5 402
4 779
21 634
20 497
annexe aux états financiers consolidés
18 // engagements hors bilan
Engagement minimum de bail et loyer
La Société a signé des baux locatifs en Allemagne, Arménie, Danemark, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas et
Suède.
Les engagements futurs minimums (pour lesquels aucune annulation de contrat n’est possible) en vertu des
baux commerciaux sont les suivants :
En milliers d’Euros
A moins d’un an
3 281
A plus d’un an et moins de cinq ans
8 989
A plus de cinq ans
Total
1 715
13 985
Litiges
La Société peut parfois faire l’objet de procédures judiciaires et de demandes d’indemnités. LYCOS Europe
n’a connaissance, à l’heure actuelle, d’aucune procédure judiciaire ou plainte susceptible, selon elle, d’affecter
matériellement, individuellement ou en global, la situation financière, le compte de résultat ou les flux de
trésorerie de la Société.
Indemnité et assurance
Conformément à l’article 26.A, la Société doit indemniser et protéger de tout préjudice chaque membre
du Conseil de Surveillance. A ce titre, la Société a bloqué en trésorerie un montant de 300 000 Euros au
31 décembre 2005.
19 // produits constatés d’avance
Les produits constatés d’avance sont inscrits au bilan lorsque des factures sont émises, mais que les
prestations ne sont pas complètement délivrées. Les produits constatés d’avance diminuent suivant l’état
d’avancement de chaque contrat.
67
68 annexe aux états financiers consolidés
20 // autres charges opérationnelles
Les autres charges opérationnelles se décomposent de la manière suivante :
Exercice clos au 31 décembre 2005
Charges liées
En milliers d’Euros
Charges
au plan de
Autre
courantes
restructuration
Dépréciation
amortissement
Total
Ventes et marketing
(28 862)
(1 142)
0
(1 651)
(31 655)
Général et administratif
(31 166)
(401)
(236)
(1 198)
(33 001)
Recherche et Développement
(20 433)
(3 067)
0
(199)
(23 699)
Total
(80 461)
(4 610)
(236)
(3 048)
(88 355)
Exercice clos au 31 décembre 2004
Charges liées
En milliers d’Euros
Ventes et marketing
Charges
au plan de
courantes
restructuration
Dépréciation
amortissement
Autre
Total
(37 757)
(461)
0
(632)
(38 850)
Général et administratif
(31 604)
(138)
(192)
(1 112)
(33 046)
Recherche et Développement
(22 790)
(3 083)
0
(199)
(26 072)
Total
(92 151)
(3 682)
(192)
(1 943)
(97 968)
21 // charges de personnel
Les charges de personnel se décomposent de la manière suivante :
En milliers d’Euros
Salaires
Charges sociales
Total
Exercice
Exercice
clos le
clos le
31 décembre
31 décembre
2005
2004
33 978
41 186
6 879
8 357
40 857
49 543
La Société a pris un engagement envers un de ses dirigeants sur le versement d’une retraite à prestation
définie. Les versements sont fonction de l’ancienneté et du revenu moyen (dont le montant est plafonné
dans le calcul des indemnités de la retraite à verser) perçu au cours des trois années précédant le départ
en retraite. Il n’existe aucun plan d’actif relatif à cet engagement de retraite.
annexe aux états financiers consolidés
La société employait, respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004, à équivalent temps
plein, le nombre d’employés suivant :
Exercice
Exercice
clos au
clos au
31 décembre
31 décembre
2005
2004
Allemagne
315
323
Arménie
195
167
France
59
138
Suède
55
92
Pays-Bas
Autres
Total
1
19
63
166
688
905
22 // autres produits opérationnels
Un avenant au contrat passé avec Yahoo a été signé par LYCOS Europe au cours de l’exercice 2004. Ce dernier
s’est traduit par un paiement unique versé par Yahoo et comptabilisé en 2004 en autres produits.
23 // impôt sur les bénéfices
L’impôt sur les sociétés comptabilisé se décompose de la manière suivante :
Exercice
Exercice
clos au
clos au
31 décembre
31 décembre
En milliers d’Euros
2005
2004
Charges d’impôts courants
(103)
(346)
Produits d’impôts différés
315
794
Impôt sur les bénéfices
212
448
69
70 annexe aux états financiers consolidés
La différence entre l’impôt sur les sociétés et le montant calculé avec le taux d’impôt statutaire moyen de la
société et de ses filiales, soit 34.0 pourcent (34.0 pourcent en 2004), peut s’analyser comme suit :
31 décembre
31 décembre
2005
2004
selon le taux d’imposition statutaire moyen
6 944
15 610
Effet des charges non déductibles et non taxables
(934)
(191)
(5 464)
(16 222)
(334)
1 251
212
448
En milliers d’Euros
Impôt sur les bénéfices théorique
Variation du montant des pertes reportables n’engendrant pas la
reconnaissance d’impôts différés actifs
Changement des taux d’imposition
Impôts sur les bénéfices
Les impôts différés actifs et passifs se décomposent de la manière suivante :
31 décembre
31 décembre
2005
2004
Déficits fiscaux reportables
179 778
218 570
Immobilisations corporelles
1 284
0
En milliers d’Euros
Impôts différés actifs
Actifs incorporels
Dépréciation
Compensation
Total impôts différés actifs
8 146
6 371
(187 805)
(223 095)
(1 219)
(1 011)
184
835
Impôts différés passifs
Immobilisations corporelles
Actifs incorporels
Compensation
Total impôts différés passifs
187
346
1 940
2 582
(1 219)
(1 011)
908
1 917
Dans le cadre de l’évaluation du recouvrement des impôts différés actifs, la direction a considéré qu’il est
plus probable qu’une partie ou bien que la totalité des impôts différés actifs ne sont pas récupérés. La
récupération ultime des impôts différés actifs dépend des revenus imposables futurs générés au cours des
périodes au titre desquelles ces différences temporaires deviennent déductibles. Dans le cadre de cette
évaluation, la direction prend en compte la reprise attendue des impôts différés passifs en résultat, les projections de revenus futurs imposables ainsi que les stratégies de planning fiscal. Au 31 décembre 2005 et
au 31 décembre 2004, les reports déficitaires de la Société s’élèvent à 525,8 millions d’Euros et 630,5 millions
d’Euros, respectivement. Au 31 décembre 2005, un montant de 68,5 millions de ces reports déficitaires ne
pourra pas être utilisé avant 2009. Une part significative est indéfiniment reportable.
annexe aux états financiers consolidés
24 // perte par action
La perte nette basique par action est calculée en utilisant le nombre moyen pondéré d’actions ordinaires
en circulation au cours de l’exercice. La perte nette diluée par action est identique à la perte nette par
action, sauf si le nombre moyen pondéré d’actions en circulation est augmenté du nombre d’actions ordinaires
additionnelles qui auraient été mises en circulation suite à l’émission d’options et d’autres instruments
financiers potentiellement dilutifs. Compte tenu des pertes nettes encourues par la Société, sur toutes l’ensemble des périodes présentées, la prise en compte des options dans le calcul du nombre moyen pondéré
d’actions ordinaires aurait un effet anti-dilutif ; par conséquent, il n’y a aucune différence entre le résultat
basique par action et le résultat dilué par action.
Exercice
Exercice
clos au
clos au
31 décembre
31 décembre
2005
2004
(20 236)
(45 476)
Moyenne pondérée du nombre d’actions
311 576 344
311 576 344
Perte nette basique et diluée par action
(0,06)
(0,15)
Perte nette basique / diluée (en milliers d’Euros)
25 // evénements post-clôture
Spray Network AB, filiale détenue à 100 pourcent par LYCOS Europe N.V., a lancé le 24 janvier 2006 une
procédure d’arbitrage à l’encontre de Tiscali International BV, afin d’obtenir une indemnisation pour les
coûts supportés du fait du bilan erroné de Spray Telecom Network AB (anciennement Tiscali AB) tel que
présenté à la date de l’achat. Des informations complémentaires sont présentées en note 5.
26 // commentaires relatifs au passage aux ifrs
Les principes comptables présentés dans la note 1 ont été appliqués aux états financiers relatifs à cet exercice,
aux informations comparatives, ainsi qu’à la préparation du bilan d’ouverture établi selon les normes IFRS.
Dans le cadre de la préparation de son bilan d’ouverture établi selon les normes IFRS, le Groupe a ajusté
les montants antérieurement publiés selon les « Principes Comptables Généralement Admis aux Etats-Unis »
(US GAAP) et les « Principes Comptables Généralement Admis aux Pays-Bas » (NL GAAP). Des commentaires,
quant à l’impact sur les états financiers du Groupe du changement de référentiel (des US GAAP aux IFRS et
des NL GAAP aux IFRS), sont disponibles dans les tableaux et notes ci-dessous.
71
72 annexe aux états financiers consolidés
Etat de passage du bilan consolidé (NL GAAP)
Exercice clos le
Exercice clos le
31 décembre
31 décembre
2004
En milliers d’Euros
Notes
(NL GAAP)
a,b,c,g
11 837
2004
Ajustements
(IFRS)
2 633
14 470
Actif
Immobilisations corporelles
Ecart d’acquisition (goodwill)
6 687
6 687
Actifs incorporels nets des
amortissements et provisions
16 957
Impôts différés actif nets de provisions
Autres placements
835
d
Autres actifs non courants
45 135
835
(24 600)
20 535
(21 967)
61 676
24 600
29 054
2 192
Total actif non courant
83 643
Trésorerie et équivalents de trésorerie
Autres placements
16 957
2 192
72 075
d
Créances clients
4 454
72 075
19 013
19 013
Charges constatées d’avance et
autres créances courantes
12 809
(565)
12 244
Total actif courant
c
108 351
24 035
132 386
Total actif
191 994
2 068
194 062
Capitaux propres et dettes
Actions de type AA
620
620
Actions de type AB
620
620
Actions ordinaires de type B au porteur
Prime d’émission
Réserves légales
Actions auto détenues
Ecarts de conversion
Report à nouveau
1 883
1 589 057
2 960
2 960
(2 052)
(2 052)
172
f,h
Total capitaux propres
Avantages du personnel
1 883
1 589 057
868
(1 447 062)
145 330
868
146 198
0
0
Produits constatés d’avance
1 829
1 829
Impôts différés passif
1 917
1 917
Provisions
Total dettes non courantes
Dettes à court terme
Dettes fournisseurs
Provision pour restructuration
Autres dettes à court terme
Produits constatés d’avance
Total des dettes non courantes
Total dettes
Total capitaux propres et dettes
g
172
(1 447 930)
b
87
1 200
1 287
3 833
1 200
5 033
79
79
11 802
11 802
3 316
3 316
20 497
20 497
7 137
42 831
7 137
0
42 831
46 664
1 200
47 864
191 994
2 068
194 062
annexe aux états financiers consolidés
Etat de passage du bilan consolidé (US GAAP)
Exercice clos le
Exercice clos le
31 décembre
31 décembre
2004
En milliers d’Euros
Notes
(US GAAP)
a,b,c
12 705
2004
Ajustements
(IFRS)
1 765
14 470
Actif
Immobilisations corporelles
Ecart d’acquisition (goodwill)
6 687
6 687
Actifs incorporels nets des
amortissements et provisions
16 957
Impôts différés actif nets de provisions
Autres placements
835
d
Autres actifs non courants
45 135
835
(24 600)
20 535
(22 835)
61 676
2 192
Total actif non courant
84 511
Trésorerie et équivalents de trésorerie
Autres placements
16 957
2 192
72 075
d
Créances clients
4 454
72 075
24 600
19 013
29 054
19 013
Charges constatées d’avance
et autres créances courantes
12 809
(565)
12 244
Total actif courant
c
108 351
24 035
132 386
Total actif
192 862
1 200
194 062
Capitaux propres et dettes
Actions de type AA
620
620
Actions de type AB
620
620
Actions ordinaires de type B au porteur
1 883
Prime d’émission
e
Réserves légales
e
Actions auto détenues
Ecarts de conversion
Report à nouveau
(21 134)
0
2 960
(2 052)
1 589 057
2 960
(2 052)
e
223
(51)
172
e,f
(1 465 287)
18 225
(1 447 062)
146 198
0
146 198
Total capitaux propres
Avantages au personnel
1 883
1 610 191
0
0
Produits constatés d’avance
1 829
1 829
Impôts différés passif
1 917
1 917
Provisions
Total dettes non courantes
Dettes à court terme
Dettes fournisseurs
Provision pour restructuration
Autres dettes à court terme
Produits constatés d’avance
Total des dettes courantes
Total dettes
Total capitaux propres et dettes
g
b
87
1 200
1 287
3 833
1 200
5 033
79
79
11 802
11 802
3 316
3 316
20 497
20 497
7 137
7 137
42 831
0
42 831
46 664
1 200
47 864
192 862
1 200
194 062
73
74 annexe aux états financiers consolidés
Tableau de bouclage des capitaux propres (NL GAAP)
Le changement de référentiel (des NL GAAP aux IFRS) a eu un impact sur les capitaux propres au cours de
l’exercice 2004.
En milliers d’Euros
NL GAAP
Ajustements
IFRS
191 668
0
191 668
6
0
6
Perte nette
(46 344)
868
(45 476)
Solde au 31 décembre 2004
145 330
868
146 198
Solde au 31 décembre 2003
Ecarts de conversion
Tableau de bouclage des capitaux propres (US GAAP)
Le changement de référentiel (des US GAAP aux IFRS) n’a pas eu d’impact sur les capitaux propres au cours
de l’exercice fiscal 2004.
En milliers d’Euros
Solde au 31 décembre 2003
Ecarts de conversion
US GAAP
Ajustements
IFRS
191 668
0
191 668
6
0
6
Perte nette
(45 476)
0
(45 476)
Solde au 31 décembre 2004
146 198
0
146 198
Réconciliation du compte de résultat (NL GAAP)
Le changement de référentiel (des NL GAAP aux IFRS) a eu un impact sur la perte nette de l’exercice 2004.
L’amortissement du Goodwill obligatoire selon les NL GAAP, n’était pas admis selon les normes IFRS.
L’amortissement du Goodwill selon les NL GAAP, pour l’exercice clos au 31 décembre 2004, s’élève à 868
milliers d’Euros.
Réconciliation du compte de résultat (US GAAP)
Le changement de référentiel des US GAAP aux IFRS n’a pas eu d’impact sur le résultat net de l’exercice 2004.
annexe aux états financiers consolidés
notes relatives à la transition aux ifrs
(a) Regroupements d’entreprises
LYCOS présente la transition aux IFRS des regroupements d’entreprises selon les règles d’exemption. Aucun
regroupement d’entreprise antérieur au 31 décembre 2003 n’a été retraité.
(b) Provisions
Selon les normes comptables appliquées précédemment, la provision relative au paiement du complément de
prix lié à l’acquisition d’united domains AG a été considéré comme un passif éventuel et n’a donc pas été
reconnue comme un élément du prix d’acquisition. En IFRS, cette reconnaissance est requise selon IFRS 3.
(c) Ecart d’acquisition
La ventilation du prix d’achat initial de Spray Telecom Network AB a été modifiée en raison de la correction
du montant supposé des actifs à la date d’acquisition.
(d) Dépôts
Les dépôts ont été classés en fonction de leur date de maturité à l’origine, selon les normes comptables
appliquées précédemment. Les IFRS requièrent que les dépôts soient présentés en fonction de leur maturité
résiduelle.
(e) Prime d’émission / Report à nouveau
Les capitaux propres sont réconciliés conformément à leur précédente classification selon les principes
NL-GAAP.
(f) Instruments financiers
Une société est susceptible, en ayant recours à une exemption réglementaire, de décider de comptabiliser
les instruments financiers précédemment reconnus à leur valeur de marché à travers le compte de résultat
ou bien de les désigner comme étant disponibles à la vente (IFRS 1.25A). LYCOS Europe estime que les
instruments financiers reconnus jusqu’au 31 décembre 2004 ont été évalués à leur juste valeur au compte
de résultat et ne comptabilisera en conséquence aucun ajustement à ce titre dans son bilan d’ouverture.
(g) Transactions payées en actions
Une société est susceptible, d’avoir recours à une exemption réglementaire au regard des transactions payées
en actions le 7 novembre 2002 ou à une date antérieure. Conformément aux précédentes normes comptables appliquées, LYCOS Europe a comptabilisé ses paiements en action en utilisant la méthode de la valeur
intrasèque selon laquelle aucune charge de rémunération relative aux options de souscriptions d’actions n’a
été comptabilisée au titre des options accordées à un prix d’exercice équivalent ou supérieur à la valeur de
marché. En conséquence, LYCOS ne doit pas comptabiliser d’ajustement relatif à des transactions payées en
actions dans son bilan d’ouverture au regard des normes IFRS.
(h) Amortissement du Goodwill
L’amortissement du Goodwill, obligatoire en NL GAAP, n’est pas pris en compte en IFRS.
75
76 comptes sociaux
l yc o s e u r o p e n . v. / /
comptes sociaux
(partie 9, bw 2 du code civil néerlandais)
p o u r l’ e xe r c i c e c l o s a u 3 1 d é c e m b re 2 0 0 5
comptes sociaux
bilan social de lycos europe n.v.
(Avant répartition du résultat)
En milliers d’Euros
31 décembre
31 décembre
Notes
2005
2004
3,4
3 686
3 686
ACTIFS
Immobilisations incorporelles
Ecart d’acquisition (Goodwill)
Actifs incorporels, nets
4
590
730
4 276
4 416
Immobilisations corporelles
12
25
Total immobilisations corporelles
12
25
Total immobilisations incorporelles
Immobilisations corporelles
Immobilisations financières
Autres participations financières
5
569
500
5,6
9 802
20 323
Total immobilisations financières
10 371
20 823
Total immobilisations
14 659
25 264
7
40 376
215 215
885
1 656
Autres investissements
6
29 480
25 600
Trésorerie et équivalents de trésorerie
6
Autres immobilisations financières
Actif courant
Créances vis-à-vis des entités liées
Autres créances
52 406
49 229
Total actif courant
123 147
291 700
Total actif
137 806
316 964
3 123
3 123
Prime d’émission
1 589 584
1 589 057
Réserves légales
2 433
2 960
(2 052)
(2 052)
578
172
(1 447 062)
(1 401 586)
(20 236)
(45 476)
8
126 368
146 198
3,5
568
12 909
CAPITAUX PROPRES ET DETTES
Capitaux propres
Capital social
Actions propres
Ecarts de conversion
Report à nouveau
Résultat non affecté
Total capitaux propres
Provisions
Provision pour dépréciation des
participations financières
Provision pour restructuration
Total provisions
0
59
568
12 968
2 940
0
6 808
156 316
146
405
976
1 077
Dettes courantes
Dettes à court terme
Dettes vis-à-vis des parties liées
Dettes fournisseurs
7
Factures non parvenues et autres
valeurs courantes
Total dettes courantes
Total capitaux propres et dettes
Les annexes font partie intégrante de ces comptes sociaux
10 870
157 798
137 806
316 964
77
78 comptes sociaux
compte de résultat social
de lycos europe n.v.
En milliers d’Euros
Exercice
Exercice
clos au
clos au
31 décembre
31 décembre
Notes
2005
2004
10
(20 911)
(47 329)
675
1 853
(20 236)
(45 476)
Perte issue des participations
dans les filiales et autres investissements
Autres recettes et dépenses après impôts
Perte nette
Les annexes font partie intégrante de ces comptes sociaux
tableau de variation des capitaux propres sociaux
de lycos europe n.v.
En milliers d’Euros
(sauf pour les données
relatives aux actions)
Capital
Prime
Réserves
Social
d’émission
légales
Nombre
Notes
Solde au 31 décembre 2003
d’actions
H
H
H
312 300 000
3 123
1 589 754
2 263
(697)
697
1 589 057
2 960
527
(527)
1 589 584
2 433
Changements de principes comptables
Mouvement des frais de recherche
et développement capitalisés
Affectation du résultat net
de l’exercice antérieur
Ecart de conversion
Perte nette
Solde au 31 décembre 2004
312 300 000
3 123
Mouvement des frais de recherche
et développement capitalisés
Affectation du résultat net
de l’exercice antérieur
Ecart de conversion
Perte nette
Solde au 31 décembre 2005
8
Les annexes font partie intégrante de ces comptes sociaux
312 300 000
3 123
comptes sociaux
Actions
Ecart de
Report à
Résultat
propres
conversion
nouveau
non affecté
Total
H
Nombre
d’actions
H
H
H
H
(723 656)
(2 052)
166
(1 345 460)
(56 126)
191 668
868
868
0
(56 126)
56 126
0
(46 344)
(46 344)
(45 476)
146 198
6
(723 656)
(2 052)
172
6
(1 401 586)
0
(45 476)
45 476
406
(723 656)
(2 052)
578
0
406
(1 447 062)
(20 236)
(20 236)
(20 236)
(126 368)
79
80 annexes aux comptes sociaux
annexes aux comptes sociaux
1. Principales méthodes comptables
2. Résumé des effets liés au changement de normes comptables
3. Acquisition et cession de filiales
4. Immobilisations incorporelles
5. Immobilisations financières
6. Trésorerie, équivalents de trésorerie et autres investissements
7. Dettes et créances vis-à-vis des entités liées
8. Capitaux propres
9. Engagements hors bilan
10. Pertes des filiales et des sociétés mises en équivalence
11. Impôts sur les bénéfices
12. Rémunération des membres du Directoire
13. Rémunération des membres du Conseil de Surveillance
1 // principales méthodes comptables
LYCOS Europe N.V (« LYCOS Europe » ou la « Société » / ISIN NL0000233195)) est un des sites Internet
leaders en Europe, donnant accès à un réseau paneuropéen de sites Internet en huit langues. La Société
s’adresse à une large gamme de groupes ciblés via ses principaux pôles d’activité : Portal & Communication,
Communautés, Hébergement & Noms de domaines et Commerce en ligne. La société a débuté son activité
en 1997 et les sociétés qui existaient avant 2000 ont été réorganisées en filiales de LYCOS Europe N.V. en
janvier 2000. Le siège social de la Société est situé à Haarlem, Pays-Bas (LYCOS Europe N.V., Richard
Kolkade 36, 2033 PZ Haarlem, Pays-Bas).
a. Généralités
Les comptes sociaux font partie intégrante des états financiers de l’exercice 2005 de LYCOS Europe N.V..
L’exemption prévue en Section 402 du Livre 2 du Code Civil Néerlandais a été appliquée au regard du
compte de résultat social de LYCOS Europe N.V..
b. Principes d’évaluation des actifs et passifs, et détermination du résultat
LYCOS Europe N.V. a utilisé l’option prévue par le Code Civil Néerlandais, dans la section 2 :362 (8) : dans
la définition, les principes de reconnaissance et d’évaluation des actifs et dettes, et la détermination du
résultat pour les comptes sociaux. Dans ce cadre, les principes de reconnaissance et d’évaluation des actifs
et passifs, et la détermination du résultat (ci-après dénommés principes de reconnaissance et d’évaluation
des actifs et passifs) des comptes sociaux de LYCOS Europe N.V. sont les mêmes que ceux appliqués pour
les états financiers consolidés EU-IFRS. Les participations dans des sociétés, sur lesquelles une influence
notable est exercée, sont consolidées selon la méthode de la mise en équivalence. Les états financiers
consolidés EU-IFRS sont préparés conformément aux normes établies par l’IASB (International Accounting
Standards Board) et adoptées par l’Union Européenne (ci-après dénommés EU-IFRS). Pour une description
de ces principes, se référer à l’annexe 1 des états financiers consolidés.
annexes aux comptes sociaux
La part de résultat issu des participations consiste en la part de LYCOS Europe N.V. dans le résultat de ces
participations. Les résultats de transactions de transferts d’actifs et de passifs entre LYCOS Europe N.V. et
les sociétés dans lesquelles LYCOS Europe N.V. possède des participations, et entre ses participations entre
elles, ne sont pas intégrées dans la mesure où ces transactions sont considérées comme n’ayant pas été
réalisées.
c. Changement de principes comptables
LYCOS Europe N.V. a constaté un changement de principes comptables suite à l’application aux comptes
sociaux des principes comptables utilisés dans les états financiers consolidés. Ce changement de principes
comptables est la conséquence de l’utilisation de l’option prévue au paragraphe 2:362 (8) du Code Civil
Néerlandais. Cette option permet le maintien de la réconciliation entre les capitaux propres issus des comptes
consolidés, et ceux des comptes sociaux.
Les comptes sociaux étaient antérieurement préparés conformément aux principes de reconnaissance et
d’évaluation des actifs et des passifs et de détermination du résultat prévue à la partie 9, Livre II du Code
Civil Néerlandais (BW2). Le changement de principes comptables, traité de manière rétrospective, a eu un
effet sur le montant des capitaux propres et du résultat. L’impact sur les capitaux propres s’élève à 0 euro
au 1er janvier 2004, et à 868 mille euros au 31 décembre 2004.
L’impact sur le résultat 2004 s’élève à 868 mille euros.
Pour une meilleure comparaison, les chiffres comparatifs ont été ajustés sur la base des principes comptables
modifiés. Pour une information plus détaillée, se référer à la note 26 des états financiers consolidés, concernant le passage aux IFRS.
Les réconciliations résumées du bilan et du compte de résultat sociaux, dans lesquelles les effets du changement de méthode comptable sont mentionnés pour chaque ligne des états financiers, sont présentées en
note 2.
2 // résumé des effets liés au changement de principes
comptables
Des soldes de l’exercice précédent ont été reclassés afin de permettre une meilleure comparaison avec
l’exercice 2005.
Effets liés au changement des principes comptables au 1er janvier 2004
Il n’y a aucun effet significatif lié au changement de principes comptables sur le bilan social au 1er janvier
2004.
81
82 annexes aux comptes sociaux
Effets liés au changement de
principes comptables au 1er janvier 2005
En milliers d’Euros
Partie 9, BW 2
avec les
principes de
reconnaissance
et d’évaluation
selon la
Partie 9, BW 2, au
Notes
1er janvier 2005
Effet lié au
passage aux
principes de
reconnaissance
et d’évaluation
selon les normes
EU-IFRS
Partie 9, BW 2
avec les
principes de
reconnaissance
et d’évaluation
selon les normes
EU-IFRS, au
1er janvier 2005
338
3 686
338
4 416
0
25
0
20 323
20 323
500
20 323
20 823
4 603
20 661
25 264
ACTIFS
Immobilisations incorporelles
Ecart d’acquisition (Goodwill)
a,d
Actifs incorporels, nets
3 348
730
Total immobilisations incorporelles
4 078
730
Immobilisations corporelles
Immobilisations corporelles
25
Total immobilisations corporelles
25
25
Immobilisations financières
Autres participations financières
Autres investissements
500
b
Total immobilisations financières
Total immobilisations
500
Actif courant
Créances vis-à-vis des entités liées
Autres créances
215 215
215 215
1 656
1 656
Autres investissements
b
45 923
Trésorerie et équivalents de trésorerie
b
49 229
(20 323)
25 600
49 229
Total actif courant
312 023
(20 323)
291 700
Total actif
316 626
338
316 964
CAPITAUX PROPRES ET DETTES
Capitaux propres
Capital social
Prime d’émission
Réserves légales
Actions propres
Ecarts de conversion
Report à nouveau
Résultat non affecté
3 123
3 123
1 589 057
1 589 057
2 960
2 960
(2 052)
(2 052)
172
172
(1 401 586)
a,c,d
Total capitaux propres
(1 401 586)
(46 344)
868
(45 476)
145 330
868
146 198
13 439
(530)
12 909
Provisions
Titres de participation
dans les sociétés du groupe
a,d
Restructuration
59
Total provisions
13 498
59
(530)
12 968
Dettes courantes
Dettes vis-à-vis des parties liées
Dettes fournisseurs
156 316
156 316
405
405
1 077
1 077
Factures non parvenues
et autres dettes courantes
Total dettes courantes
157 798
0
157 798
Total capitaux propres et dettes
316 626
338
316 964
annexes aux comptes sociaux
Effet lié au changement de principes comptables sur le compte de résultat
L’effet lié au changement de principes comptables sur le compte de résultat social pour l’exercice 2004 est
présenté dans le résumé ci-dessous.
En milliers d’Euros
Notes
Partie 9, BW 2 avec
les principes de
reconnaissance
et d’évaluation
selon la Partie 9,
BW 2, pour
l’exercice clos au
31 décembre 2005
Effet lié au
passage aux
principes de
reconnaissance
et d’évaluation
selon les normes
EU-IFRS
Partie 9, BW 2
avec les
principes de
reconnaissance
et d’évaluation
selon les normes
EU-IFRS, pour
l’exercice clos au
31 décembre 2005
(47 859)
530
(47 329)
1 515
338
1 853
(46 344)
868
(45 476)
Perte des filiales et de
sociétés mises en équivalence
Autres produits et
charges après impôts
Perte nette
a,b,c
Notes relatives au changement de principes comptables
(a) Regroupements d’entreprises
Les principes de reconnaissance et d’évaluation des états financiers consolidés autorisent des regroupements
d’entreprises, dans le cadre de la transition aux EU-IFRS, selon les règles d’exemption. Aucun regroupement
d’entreprise antérieur au 31 décembre 2003 n’a été retraité.
(b) Dépôts
Les dépôts ont été classés selon les principes comptables précédemment appliqués, en fonction de leur
date de maturité à l’origine. Les principes de reconnaissance et d’évaluation des états financiers requièrent
que les dépôts soient présentés en fonction de leur maturité résiduelle.
(c) Transactions payées en actions
Conformément aux précédentes normes comptables appliquées, LYCOS Europe a comptabilisé ses paiements
en action en utilisant la méthode de la valeur intrasèque selon laquelle aucune charge de rémunération
relative aux options de souscriptions d’actions n’a été comptabilisée au titre des options accordées à un prix
d’exercice équivalent ou supérieur à la valeur de marché. Conformément aux principes de reconnaissance
et d’évaluation des états financiers consolidés, une société est susceptible d’avoir recours à une exemption
réglementaire au regard des transactions payées en actions le 7 novembre 2002 ou à une date antérieure.
La société appliquant les principes de reconnaissance et d’évaluation, n’a pas comptabilisé d’ajustement
relatif à des transactions payées en actions dans ses comptes sociaux.
(d) Amortissement du Goodwill
Les principes de reconnaissance et d’évaluation des états financiers consolidés n’autorisent pas l’amortissement
du Goodwill, alors qu’il était requis selon les normes comptables précédemment appliquées.
83
84 annexes aux comptes sociaux
3 // acquisition et cession de filiales
Le 30 janvier 2004, LYCOS Europe N.V. a acquis l’ensemble des actions de Pangora SAS (anciennement
Buycentral SAS), une société française opérant dans le domaine des plates-formes de commerce électronique
en France et en Italie. Pangora France S.A.S. agrège les données relatives à des biens et services vendus
en ligne et rend ses données disponibles sur ses propres sites ou sur les sites de tiers. Le prix d’achat s’est
élevé à 4,5 millions d’Euros générant un écart d’acquisition de 3,7 millions d’Euros et d’autres actifs incorporels, effet d’impôt différé inclus de 0,8 million d’Euros. Une rémunération conditionnelle de 1,5 million d’Euros,
qui a été payée le 24 septembre 2004, était comprise dans le prix de vente de 4,5 millions d’Euros.
Le 9 décembre 2004, LYCOS Europe N.V. a vendu Pangora GmbH (anciennement IBO Internet Business
Opportunities GmbH), filiale qu’elle détenait à 100 %, à LYCOS Europe GmbH pour la somme symbolique de
1 euro. LYCOS Europe GmbH est détenue à 100 % par LYCOS Europe N.V..
Les acquisitions et cessions de filiales de LYCOS Europe N.V. sont présentées en note 5 de l’annexe des
états financiers consolidés.
4 // imobilisations incorporelles
Ecart
Licences
d’acquisition
et autres
Acquisition
(goodwill)
droits
de logiciel
Total
875 867
6 649
1 860
884 376
3 686
0
0
3 686
Solde au 31 décembre 2004
879 553
6 649
1 860
888 062
Solde au 31 décembre 2005
879 553
6 649
1 860
888 062
(875 867)
(5 679)
(1 183)
(882 729)
En milliers d’Euros
Coût d’acquisition
Solde au 1er janvier 2004
Acquisitions
Amortissements et dépréciations
issues d’une évaluation à la juste valeur
Solde au 1er janvier 2004
Charge d’amortissement
Solde au 31 décembre 2004
Charge d’amortissement
0
(281)
(636)
(917)
(875 867)
(5 960)
(1 819)
(883 646)
0
(99)
(41)
(140)
(875 867)
(6 059)
(1 860)
(883 786)
Solde au 31 décembre 2004
3 686
689
41
4 416
Solde au 31 décembre 2005
3 686
590
0
4 276
Solde au 31 décembre 2005
Valeurs nettes comptables
annexes aux comptes sociaux
La classification et le traitement comptable des regroupements d’entreprises intervenus préalablement au 1er
janvier 2004 n’ont pas été reconsidérés dans le cadre de la préparation du bilan d’ouverture au 1er janvier
2004 du groupe, établi selon les normes IFRS. Le goodwill est comptabilisé au coût d’acquisition déduction
faite des dépréciations cumulées. La Société applique les principes de reconnaissance et d’évaluation aux
états financiers consolidés et aux comptes sociaux.
Au cours du second trimestre de 2005, LYCOS Europe a procédé à son test annuel de perte de valeur des
goodwills acquis lors de regroupement d’entreprises. L’analyse menée au second trimestre 2005 indiquait
qu’aucune dépréciation complémentaire au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2005 n’était requise.
Les périodes d’amortissement sont identiques à celles présentées en annexe 1 des états financiers consolidés.
5 // immobilisations financières
Quote part
d’intérêt dans
Autres
Autres
En milliers d’Euros
Solde au 31 décembre 2004
les filiales
participations
immobilisations
du groupe
financières
financières
Total
(12 909)
500
20 323
7 914
Mouvements :
Mouvements nets
Augmentations de capital
Fusion
0
0
(10 521)
(10 521)
32 922
69
0
32 991
125
0
0
125
(20 911)
0
0
(20 911)
(124)
0
0
(124)
329
0
0
329
(568)
569
9 802
9 803
Résultats des filiales et des
sociétés mises en équivalence
Mouvements liés aux exercices précédents
Ecarts de conversion
Solde au 31 décembre 2005
Les filiales sont reprises pour le montant de leurs capitaux propres négatifs car la Société a la ferme intention
de fournir son soutien financier pour permettre à ces filiales détenues à 100 % de poursuivre leur activité.
Les filiales incluses dans la catégorie « quote part d’intérêt dans les filiales du groupe » sont présentées en
note 2 des états financiers consolidés.
Les autres participations financières comprennent les investissements suivants, enregistrés à leur coût
d’acquisition :
Société
Pourcentage
Pays
de détention
d’incorporation
Siège social
Best of Micro SA
10,4 %
France
Nanterre
Seznam c.z.
30,0 %
République Tchèque
Prague
85
86 annexes aux comptes sociaux
6 // trésorerie, équivalents de trésorerie,
et autres placements
La trésorerie, les équivalents de trésorerie et autres placements se décomposent de la façon suivante :
31 décembre
En milliers d’Euros
31 décembre
2005
2004
Disponibilités
30 177
35 660
Equivalents de disponibilités
22 229
13 569
Autres placements à moins d’un an
29 480
25 600
9 802
20 323
91 688
95 152
Autres placements à plus d’un an
Total
Un montant de 12,3 millions d’Euros est bloqué respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre
2004. Des montants de 4,8 millions d’Euros et de 6,8 millions d’Euros de la trésorerie bloquée constituent
des actifs non courants respectivement au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004.
La trésorerie consiste en des soldes bancaires et dépôts, les équivalents de trésorerie consistent en des
dépôts à court terme avec une maturité à l’origine de moins de trois mois et les autres placements consistent en des obligations et des dépôts.
7 // dettes / créances vis-à-vis des parties liées
31 décembre
En milliers d’Euros
31 décembre
2005
2004
Créances vis-à-vis des sociétés liées
27 277
204 411
Prêt subordonné accordé aux sociétés liées
12 617
10 617
482
187
6 808
156 316
33 568
58 899
Intérêts provisionnés sur prêt subordonné
Dettes vis-à-vis des sociétés liées
Total, net
8 // capitaux propres
Capital social émis
Les actions de type AA et AB de la Société ont été émises sous forme nominative et ne peuvent être transférées que par acte sous seing privé. Des droits de vote et de nomination spécifiques sont rattachés à
ces actions. Seuls les porteurs d’actions nominatives de type AA et AB peuvent décider des nominations de
membres du Directoire et du Conseil de Surveillance ainsi que du Président et du Vice-président du Conseil
de Surveillance.
annexes aux comptes sociaux
Les actions de type AA ont une valeur nominale de 0,01 Euro. Sur les 250 000 000 actions autorisées,
62 000 000 sont émises et en circulation au 31 décembre 2005 et au 31 décembre 2004. Ces actions sont
détenues par LE Holding Corp., société entièrement détenue par Telefonica S.A.
Les actions de type AB ont une valeur nominale de 0,01 Euro. Sur 250 000 000 actions autorisées, 62 000 000
sont émises et en circulation au 31 décembre 2005 et 31 décembre 2004. Ces actions sont détenues par
Bertelsmann Internet Holding (24 347 400), Fireball Internet GmbH (14 260 000) et Christoph Mohn Internet
Holding (23 392 600) également premiers actionnaires et fondateurs de la Société.
Les actions de type B ont une valeur nominale de 0,01 Euro. Sur 500 00 000 actions autorisées, 188 300 000
sont émises au 30 septembre 2005 et au 31 décembre 2004 respectivement et 187 576 344 sont en circulation
au 30 septembre 2005 et au 31 décembre 2004.
Au cours de l’exercice 2000, la Société a émis 28 000 000 d’actions de type B, lors de l’introduction en
bourse. 83,3 millions d’actions LYCOS Europe ont été émises lors de l’acquisition de Spray Network. 18,1
millions d’actions LYCOS Europe ont été émises lors de l’acquisition de MultiMania. Le 20 septembre 2000,
Spray Ventures et Investor Guernsey ont passé un accord d’achat d’actions avec la Société portant sur un
total de 10 millions d’actions pour un prix total de 100 millions d’Euros. Toutes les actions avaient été émises
dans le cadre de l’accord d’achat par Spray Ventures et Investor Guernsey.
Le 16 février 2001, Spray Ventures a signé un accord avec la Société afin de transférer 24,9 millions d’actions
LYCOS Europe (pour une valeur de 78,7 millions d’Euros) à la Société, en règlement des sommes dues dans
le cadre du plan d’achat d’actions. Ces actions ont été comptabilisées en actions propres dans les capitaux
propres.
La Société a émis 197 862 actions et réémis 147 000 actions non émises durant l’exercice clos le 31 décembre
2002, relatifs à l’exercice des stocks options par des employés.
En octobre 2002, Spray Ventures a transféré 3,2 millions d’actions LYCOS Europe (représentant une valeur
de 0,7 million d’Euros) à la Société à titre d’indemnité pour l’accord passé avec les anciens actionnaires de
Massmarket AS.
Lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 17 janvier 2003, les actionnaires de LYCOS Europe ont
décidé la réduction du capital social émis de la Société par l’annulation de 27 277 144 actions propres.
Cette décision était effective le 22 mars 2003. LYCOS Europe détient toujours 723 656 actions propres.
Prime d’émission
La prime d’émission consiste en la partie des produits d’émission des actions excédant la valeur nominale
des actions.
Réserves légales
Le Code Civil Néerlandais impose la constitution de réserves légales pour la capitalisation des dépenses de
développement interne. Ces réserves sont déduites de la prime d’émission.
87
88 annexes aux comptes sociaux
Ecarts de conversion
Les écarts de conversion comprennent l’ensemble des différences de change résultant de la conversion des
états financiers de filiales étrangères.
Résultat non affecté
L’assemblée annuelle des actionnaires sera amenée à approuver l’affectation de la perte après impôts d’un
montant de KF.20 236 en déduction des autres réserves / report à nouveau.
Plan d’options de souscription d’actions
Au cours de l’exercice 2000, la Société a approuvé un plan d’options de souscription d’actions (« Le Plan »),
qui prévoit l’attribution par la société d’un maximum de 10 millions d’options d’achat d’actions de la Société.
Les options sont généralement attribuées pour une période de huit ans. Ces options ont été attribuées aux
salariés comme une motivation supplémentaire à leur rémunération habituelle. L’intention recherchée par les
dirigeants était de faire en sorte que les employés s’identifient à la Société. Les options en circulation, et
celles pouvant exercées sont détaillées en note 15 des états financiers consolidés.
9 // eléments hors bilan
Garanties
La Compagnie a émis des lettres de garantie et de soutien financier à plusieurs de ses filiales. En outre, la
Société a émis plusieurs garanties à ses fournisseurs, et aux fournisseurs de ses filiales dans le cadre de
ses activités ordinaires. Les garanties en cours au 31 décembre 2005 s’élèvent à 3,6 millions d’Euros.
Passifs conjoints
Conformément à l’article 403, Livre 2 du Code Civil Néerlandais, la société assume conjointement plusieurs
passifs pour l’ensemble des transactions légales réalisées par la société néerlandaise du groupe, LYCOS
Netherlands B.V..
Intégration fiscale
Depuis le 1er janvier 2002, LYCOS Europe N.V. et LYCOS Netherlands B.V. forment une entité fiscale au titre
de l’imposition statutaire. Les modalités communes stipulent que chacune des sociétés est liée au titre de
l’impôt statutaire payable par l’ensemble des sociétés intégrées fiscalement.
Indemnité et assurance
Conformément à l’article 26.A, la Société doit indemniser et protéger de tout préjudice chaque membre du
Directoire et du Conseil de Surveillance.
A ce titre, la Société a bloqué en trésorerie un montant de 300 000 Euros au 31 décembre 2005.
10 // pertes des filiales et des sociétés mises
en équivalence
Ce poste concerne la part détenue par LYCOS Europe N.V. dans les résultats issus de ces participations dont
un montant de (20 911) Euros (2004 : (47 329) Euros) concerne des sociétés du groupe.
annexes aux comptes sociaux
11 // impôts sur les sociétés
Dans le cadre de l’évaluation du recouvrement des impôts différés actifs, la direction a considéré qu’il est
plus probable qu’une partie ou bien que la totalité des impôts différés actifs ne soient pas récupérées. La
récupération ultime des impôts différés actifs dépend des revenus imposables futurs générés au cours des
périodes au titre desquelles ces différences temporaires deviennent déductibles. Dans le cadre de cette
évaluation, la direction prend en compte la reprise attendue des impôts différés passifs en résultat, les projections de revenus futurs imposables ainsi que les stratégies de planning fiscal. Au 31 décembre 2005 et
au 31 décembre 2004, les reports déficitaires de la Société s’élèvent à 83,1 millions d’Euros et 110,2 millions
d’Euros, respectivement. Tous ces reports déficitaires sont indéfiniment reportables.
12 // rémunération des membres du directoire
Rémunérations
Chaque année, le Conseil de Surveillance fixe les rémunérations des membres du Directoire. Au 1 janvier 2005,
la rémunération de M. Christoph Mohn a été augmentée de 1,6 pourcent, conformément à la politique
générale de la Société, et afin de compenser l’inflation.
Salaire annuel fixe et prime sur objectifs
Dès qu’ils rejoignent le Directoire, les membres du Directoire perçoivent un salaire annuel fixe qui est lié à
leur position au sein de la Société. Le salaire fixe annuel est révisé chaque année au 1er janvier. De plus,
une prime annuelle basée sur la performance est fixée et revue par le Conseil de Surveillance, postérieurement
à la validation du rapport annuel pour l’exercice afférent. La prime consiste en une prime sur plan / objectifs
et d’un montant maximum. En 2005, la prime maximale potentielle correspondait à 36 pourcent du salaire
annuel de base. Le paiement de la prime est subordonné à l’atteinte d’objectifs financiers (Résultat courant
avant intérêts et impôts par rapport au business plan) et stratégiques (développement des parts de marché).
Pour l’exercice fiscal 2004, le montant de la prime a été fixé et payé en décembre 2005. Le montant de la
prime pour l’année fiscale 2005 n’a pas encore été fixé au moment où ce rapport est publié. Il sera établi
par le Conseil de Surveillance en 2006.
Les salaires fixes annuels et les primes versés au titre des années 2005 et 2004 pour les membres du
Directoire ont été les suivants :
Salaire fixe annuel
En Euros
Christoph Mohn
Prime
2005
2004
2005(1)
2004(2)
297 838
293 148
A déterminer
45 000
(1) Basée sur les résultats atteints en 2005, et de ce fait déterminable et payable en 2006. Le montant attendu de la prime
pour l’exercice 2005 devrait se situer entre KF. 40 et KF. 80.
(2) Prime payée en 2005, basée sur les résultats atteints en 2004.
Plans d’options
Des droits de souscription d’actions, constituant des avantages à long terme, sont accordés aux membres
du Directoire, conformément au plan d’options présenté en annexe 15 des états financiers consolidés. Les
options actuellement détenues par Christoph Mohn (membre unique du Directoire) sont présentées ci-dessous :
89
90 annexes aux comptes sociaux
En circulation
Date
En circulation
Prix
au 31
Options
d’exercice
décembre
exercées
Options
décembre
Date
en euros
2004
en 2005
annulées
2005
d’expiration
28,80
145 000
–
–
145 000
15,90
40 000
–
–
40 000
6,16
100 000
–
–
100 000
285 000
–
–
285 000
d’émission
au 31
21 Mars
2000
20 Octobre
2007
5 Juin
2000
4 Juin
20 Décembre
2000
2008
19 Décembre
Total
2008
A l’exception des options mentionnées ci-dessus, les membres du Directoire ne détiennent pas d’autres
options de la Société.
Actions
Christoph Mohn détient 8 333 actions de la Société. Christoph Mohn Internet Holding GmbH (détenue à
100 pourcent par Christoph Mohn) détient 37 730 000 actions de la Société au 31 décembre 2005 et au 31
décembre 2004.
Rémunération globale
Le montant total des rémunérations versées aux membres du Directoire (incluant les engagements de retraite
et autres avantages) s’est élevé à 0,4 million d’euros en 2005 (2004 : 0,4 million d’euros). Les anciens
membres du Directoire n’ont perçu aucune rémunération au titre des exercices 2005 et 2004.
Indemnité et assurance
Conformément à l’article 26.A, la Société doit indemniser et protéger de tout préjudice chaque membre du
Conseil de Surveillance.
13 // rémunération du conseil de surveillance
Rémunération
Les membres du Conseil de Surveillance n’ont reçu au titre de leur fonction aucune rémunération au cours
des exercices 2005 et 2004. Les anciens membres du Conseil de Surveillance n’ont perçu aucune rémunération
au titre des exercices 2005 et 2004.
Options / Actions
Aucune option de souscription d’actions n’a été attribuée ou acquise par les membres du Conseil de
Surveillance au titre des exercices 2005 et 2004.
Aucun membre du Conseil de Surveillance de LYCOS Europe N.V. ne détient d’action de la Société.
Indemnité et assurance
Conformément à l’article 26.A, la Société doit indemniser et protéger de tout préjudice chaque membre du
Directoire et du Conseil de Surveillance.
Haarlem, Pays-Bas, 27 janvier 2006
Christoph Mohn, CEO
annexes aux comptes sociaux
autres informations
Actions de type AA et actions de type AB
Les actions de type AA et AB de la Société ont été émises sous forme nominative et ne peuvent être transférées que par acte sous seing privé. Des droits de vote et de nomination spécifiques sont rattachés à
ces actions. Seuls les porteurs d’actions nominatives de type AA et AB peuvent décider des nominations de
membres du Directoire et du Conseil de Surveillance ainsi que du Président et du Vice-président du Conseil
de Surveillance.
Les actions de type AA sont détenues par LE Holding Corp., société entièrement détenue par Telefonica S.A.
Les actions de type AB sont détenues par Bertelsmann Internet Holding (24 347 400), Fireball Internet GmbH
(14 260 000) et Christoph Mohn Internet Holding (23 392 600).
Dispositions relatives à l’affectation du bénéfice
L’affectation des bénéfices est réalisée conformément à l’article 18 des statuts. Suivant ces dispositions, le
bénéfice de l’exercice constaté dans le compte de résultat est à la libre décision de l’assemblée générale
des actionnaires de façon non restrictive.
Affectation des résultats des années 2005 et 2004
Il sera demandé à l’assemblée annuelle des actionnaires d’approuver l’affectation de la perte après impôts
en déduction des autres réserves / report à nouveau pour un montant de KF.20 236.
Rapport des auditeurs contractuels
Nous nous référons au rapport des auditeurs contractuels tel que présenté à la page suivante.
91
92 rapport desreviseurs
rapport desreviseurs
Introduction
Nous avons procédé au contrôle des comptes annuels au titre de l’exercice 2005 tels que présentés, page 36
à 91 de LYCOS Europe N.V., Haarlem (Pays-Bas). Ces comptes annuels consistent en des comptes consolidés
et des comptes individuels. Ces comptes annuels ont été établis sous l’entière responsabilité de l’organe
dirigeant de la société. Notre responsabilité consiste à exprimer une opinion sur ces comptes annuels, sur la
base de notre contrôle.
Etendue de la mission
Notre contrôle a été effectué selon les normes de révision généralement admises aux Pays-Bas. En application
de ces normes, notre mission doit être planifiée et exécutée de manière à permettre d’obtenir une assurance
raisonnable que les comptes annuels ne comportent pas d’anomalies significatives. Un contrôle consiste à
examiner, par sondages, les éléments probants justifiant les données contenues dans ces comptes annuels.
Il consiste également à apprécier les principes comptables suivis et les estimations significatives retenues
par l’organe dirigeant, et à apprécier leur présentation d’ensemble. Nous estimons que nos contrôles fournissent une base raisonnable à notre opinion.
Opinion relative aux comptes consolidés
A notre avis, les comptes consolidés donnent une image fidèle de la situation financière de la société au
31 décembre 2005 ainsi que du résultat et des flux de trésorerie de l’exercice écoulé conformément au référentiel de Normes internationales d’informations financières tel qu’adoptées dans l’Union européenne et
respectent les obligations relatives à la communication de l’information financière prévues par la législation
néerlandaise au Titre 9 du Livre 2 du Code civil, le cas échéant.
En outre, nous avons, dans les limites de notre compétence, établi que le rapport annuel est conforme aux
comptes consolidés.
Opinion relative aux comptes individuels
A notre avis, les comptes individuels donnent une image fidèle de la situation financière de la société au
31 décembre 2005 ainsi que du résultat de l’exercice écoulé conformément aux principes comptables généralement admis aux Pays-Bas et respectent les obligations relatives à la communication de l’information
financière prévues par la législation néerlandaise au Titre 9 du Livre 2 du Code civil.
En outre, nous avons, dans les limites de notre compétence, établi que le rapport annuel est conforme aux
comptes individuels.
Amstelveen, 27 Janvier 2006
KPMG Accountants N.V.
Drs. M. Tubbergen RA
information financière trimestrielle
information financière trimestrielle
(non auditée)
En milliers d’Euros
(sauf pour les données
relatives aux actions)
Trimestre clos
Trimestre clos
Trimestre clos
Trimestre clos
au 31 mars
au 30 juin
au 30 septembre
au 31 décembre
2004
2004
2004
2004
23 790
23 856
22 838
33 292
Perte opérationnelle
(13 067)
(15 445)
(10 504)
(11 295)
Perte nette
(11 913)
(14 404)
(9 049)
(10 110)
Chiffre d’affaires
Perte nette par action
basique et diluée en Euro
EBITDA(1)
En milliers d’Euros
(sauf pour les données
relatives aux actions)
(0,04)
(0,05)
(0,03)
(0,03)
(9 645)
(11 928)
(7 169)
(5 485)
Trimestre clos
Trimestre clos
Trimestre clos
Trimestre clos
au 31 mars
au 30 juin
au 30 septembre
au 31 décembre
2005
2005
2005
2005
Chiffre d’affaires
30 010
31 479
31 736
32 239
Perte opérationnelle
(8 587)
(8 657)
(2 919)
(2 491)
Perte nette
(8 069)
(8 390)
(2 047)
(1 730)
(0,03)
(0,03)
(0,01)
(0,01)
(5 653)
(6 086)
(514)
(28)
Perte nette par action
basique et diluée en Euro
EBITDA(1)
(1) L’EBITDA est le résultat avant éléments financiers, impôt sur les bénéfices, dépréciation et amortissement qui est calculé en retranchant
les charges de dépréciation et d’amortissement à la perte opérationnelle. La Société estime que l’EBITDA est un indicateur important de
performance de son activité incluant la mesure de la capacité de la Société à générer de la trésorerie afin de financer ses investissements.
Cependant, l’EBITDA ne devrait pas être considéré comme une alternative au résultat opérationnel ou au résultat net comme indicateur
de performance de la Société, et ne devrait pas être considéré comme une alternative aux flux de trésorerie générés ou utilisés par les
activités d’exploitation pour mesurer ses liquidités, établis dans chaque cas conformément aux Normes Comptables Internationales (IFRS).
93
94 rapport du conseil de surveillance
rapport du conseil de surveillance
Le Directoire de LYCOS Europe N.V. a régulièrement tenu informé le Conseil de Surveillance
de la situation et de l’évolution de l’activité de la société pendant la période allant du
1er janvier 2005 au 31 décembre 2005. La marche des affaires sociales a fait l’objet de discussions sur la base de rapports mensuels incluant des données comparatives relatives
au budget, au chiffre d’affaires, à l’évolution du trafic, au développement des marchés
régionaux, et aux dépenses de marketing. De plus, les décisions fondamentales de politique générale ainsi que les développements importants liés à l’activité ont fait l’objet de
discussions approfondies entre le Directoire et le Conseil de Surveillance au cours de
Prof. Dr. Jürgen Frank Richter
conseils de surveillance conjoints et conférences téléphoniques. Le Conseil de Surveillance
a ainsi été à même de s’assurer de la bonne gestion de la société.
Activités
Les responsabilités du Conseil de Surveillance de LYCOS Europe consistent à contrôler la politique du
Directoire de la Société ainsi que les affaires courantes de LYCOS Europe et à assister le Directoire de la
société en lui prodiguant des conseils. En procédant ainsi, Le Conseil de Surveillance de LYCOS Europe
est guidé par les intérêts de la société et prend en compte les intérêts prioritaires de ses actionnaires. Le
Conseil de Surveillance de LYCOS Europe est responsable de la qualité de son propre fonctionnement. Le
Conseil de Surveillance a participé à toutes les résolutions comme le prévoient les statuts de la Société.
Nous avons en particulier discuté de l’orientation stratégique de la Société et lui avons prêté notre appui
sans réserve. Nous avons également abordé le management interne du risque et les systèmes de contrôle.
Au cours de l’exercice 2005, le Conseil de Surveillance s’est réuni 5 fois et a adopté plusieurs résolutions
en dehors de ces réunions. Aucun de ses membres n’a été absent fréquemment à ces réunions. Dans le
cadre de ses efforts dans le domaine de la gouvernance d’entreprise, le Conseil de Surveillance a décidé de
se réunir une fois par an sans la présence du Directoire pour discuter du fonctionnement du Conseil de
Surveillance et des membres du Directoire. La première réunion afférente s’est tenue en février 2005.
Comité d’audit
Au cours de l’exercice 2005, le Conseil de Surveillance a constitué un comité d’audit présidé par M. Rovira
de Ossó, et composé aussi de M. Buch et de M. Richter. La section relative à la gouvernance d’entreprise,
page 25 de ce rapport annuel, précise le but et le fonctionnement de ce comité d’audit. Au cours de l’exercice 2005, le comité d’audit s’est réuni une fois. Aucun des membres du Conseil de Surveillance et / ou des
membres du comité d’audit n’est désigné comme étant un financier expert selon le sens que l’on donne à
ce terme dans le Code de Gouvernance d’Entreprise néerlandais. Le Conseil de Surveillance estime cependant que l’association de l’expertise de chacun de ses membres est suffisante pour qu’il puisse s’acquitter
de ses fonctions de contrôle dans les domaines financiers et de l’audit.
Comité de rémunération
Au cours de l’exercice 2005, le Conseil de Surveillance a également constitué un comité des rémunérations
présidé par M. Bohnert et composé de M. Mateu et de M. Richter. La section relative à la Gouvernance
d’entreprise, page 26 de ce rapport annuel, précise le but et le fonctionnement de ce comité des rémunérations. Le comité des rémunérations s’est réuni deux fois au cours de l’exercice 2005.
rapport du conseil de surveillance
Rémunération des membres du Directoire
En 2005, et conformément aux règles en vigueur édictées par ses soins, le Conseil de Surveillance a décidé
d’octroyer un bonus à notre Président Directeur Général, M. Mohn, au titre de l’exercice fiscal 2004. Ce
bonus était basé sur des critères de performance déterminés antérieurement. De plus, au 1er janvier 2004,
l’ensemble des rémunérations de M. Mohn a progressé de 1,6 pourcent, conformément à la politique générale
de la Société, et afin de compenser l’inflation. Pour avoir une vision d’ensemble de la rémunération de M. Mohn
au cours de l’exercice 2005, et des critères de performance que nous appliquons, se reporter à la page 89
de ce rapport annuel. La part variable de sa rémunération ne peut excéder 36 pourcent de son salaire annuel
fixe, ou représenter plus de 27 pourcent de sa rémunération globale. Ce ratio constitue une incitation relativement importante à l’atteinte des objectifs planifiés à court terme en terme d’activité. Pour l’exercice fiscal
2004, le bonus représentait 15 pour cent du salaire de base, ou 13 pour cent de la rémunération globale
annuelle. Le paiement du bonus est subordonné à l’atteinte d’objectifs financiers (résultat avant intérêts et
impôts par rapport au business plan) et stratégiques (gain de parts de marché). Ces critères de performance
ont été définis en fonction des principales problématiques liées à notre activité, c’est à dire l’atteinte de la
rentabilité dans un futur proche, et l’acquisition de parts de marché dans le but d’augmenter le chiffre
d’affaires à court terme et d’assurer la croissance sur le moyen terme. En complément du salaire et des bonus
mentionnés plus haut, la Société prend en charge le plan de retraite de M. Mohn ainsi qu’une assurance
accident. Le plan de retraite est basé sur celui de Bertelsmann, en date du 1er juillet 1986. Les droits acquis
pour chaque année travaillée par M. Mohn, s’élèvent à 0,8 pour cent de son revenu, dans la limite de 20
pour cent de la moyenne de sa rémunération perçue au titre des trois dernières années précédent sa retraite
(soit un montant maximum de 204 000 Euros). Ses années d’ancienneté chez Bertelsmann (du 1er mai 1992
au 31 juillet 1994, et du 1er novembre 1996 au 30 avril 1997) sont prises en compte pour le calcul de la
retraite. Des provisions pour indemnités de départ à la retraite sont enregistrées en conséquence. Au titre
de l’exercice clos au 31 décembre 2005, le montant de ces provisions s’élevait à 0,1 million d’euros.
Le contrat de travail de M. Mohn avec LYCOS Europe GmbH, conforme aux lois allemandes, prévoit, pour
chacune des parties, une période de préavis de 3 mois.
De plus, le Conseil de Surveillance, assisté de son comité de rémunération, a proposé une politique de rémunération des membres de notre Directoire pour les années 2005 et suivantes, qui a été adoptée en 2005, au cours
de l’assemblée générale annuelle des actionnaires. Cette politique de rémunération est présentée page 98.
Les états financiers consolidés, les notes annexes y afférant et le rapport de gestion de LYCOS Europe N.V.
pour l’exercice allant du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2005, tels que présentés par le Directoire, ont été
préparés sous la forme d’un rapport consolidé établi conformément aux normes IFRS. Ces états financiers
ont été audités par KPMG Accountants N.V. (Amsterdam) et certifiés sans réserves ni observation. Le Conseil
de Surveillance a accepté et approuvé les résultats de l’audit et à la suite de sa propre revue des états
financiers, des notes annexes y afférant et du rapport de gestion n’a pas émis d’objection sur ces derniers.
Le Conseil de Surveillance approuve donc les rapports financiers établis par le Directoire.
Nous souhaitons à l’ensemble du personnel ainsi qu’au Directoire de LYCOS Europe N.V. le meilleur succès
pour l’exercice social à venir.
Amsterdam, 15 février 2006
Prof. Dr. Jürgen Frank Richter
Président du Conseil de Surveillance
95
96 conseil de surveillance
conseil de surveillance
(Au cours de l’exercice clos au 31 décembre 2005)
Prof. Dr. Jürgen Frank Richter (1941, nationalité allemande)
❯ Président du Conseil de Surveillance sur l’ensemble de l’exercice se terminant le 31 décembre 2005
❯ « Chief Executive Officer » de DELTA entertainment Inc. du 14 novembre 2005
❯ Membre du Conseil de Surveillance depuis le 30 novembre 2001, fin du mandat en 2006
Dr. Dieter Ulrich Bohnert (1948, nationalité allemande)
❯ Membre du Conseil de Surveillance sur l’ensemble de l’exercice se terminant le 31 décembre 2005
❯ « Senior Partner » Heuking Kühn Lüer Wojtek
❯ Membre du Conseil de Surveillance de APO Data-Service GmbH
❯ Membre du Conseil de Surveillance Schneider Electric GmbH
❯ Membre du Conseil de Surveillance depuis le 30 novembre 2001, fin du mandat en 2006
José Fransisco Mateu Isturiz (1954, nationalité espagnole)
❯ Membre du Conseil de Surveillance sur l’ensemble de l’exercice se terminant le 31 décembre 2005
❯ « Executive Vice President » et « General Counsel » de Terra Network S.A. jusqu’en juillet / novembre 2005
❯ « Senior Vice President Legal and Corporate Affairs » Altadis S.A., depuis novembre 2005
❯ Membre du Directoire de Amper S.A.
❯ Membre du Conseil de Surveillance depuis le 17 janvier 2003, fin du mandat en 2007
Rolf Eberhard Buch (1965, nationalité allemande)
❯ Membre du Conseil de Surveillance sur l’ensemble de l’exercice se terminant le 31 décembre 2005
❯ « Chairman of the Executive Board » d’arvato direct services,
« Member of the Board of Directors » d’arvato AG, et « directorships » des affiliés d’arvato
❯ Membre du Conseil de Surveillance depuis le 22 mai 2003, fin du mandat en 2007
conseil de surveillance
Juan Rovira de Ossó (1955, nationalité espagnole)
❯ Membre du Conseil de Surveillance sur l’ensemble de l’exercice se terminant le 31 décembre 2005
❯ « Executive Vice President » de Terra Networks, S.A. jusqu’en juillet 2005
❯ « Deputy General Manager » de Telefonica S.A., depuis juillet 2005
❯ Membre du « Board » de Banco Inversis Net. S.A.
❯ Membre du « Board » de Geonet Territorial, S.A.
❯ Membre du « Supervisory Board » de Terra Networks Mexico Holding, S.A. de C.V. et
« directorships » de Terra Networks Mexico affiliates
❯ « Joint Director » de Terra Networks Asociadas, S.L.jusqu’au 27 décembre 2005
❯ Membre du « Board of Directors » de Azeler Automoción S.A.
❯ « Managing Director » de Terra LYCOS Holding, B.V.
❯ « Member of the Management Board » de Deremate.com, Inc. jusqu’en juillet 2005
❯ Membre du Conseil de Surveillance depuis le 30 novembre 2001, fin du mandat en 2006
Luis Velo Puig-Durán (1960, nationalité espagnole)
❯ Membre du Conseil de Surveillance sur l’ensemble de l’exercice se terminant le 31 décembre 2005
❯ « General Manager of Contents » de Terra Networks, S.A. jusqu’en juillet 2005
❯ « Executive Vice President » de Media Projects de Telefónica de España S.A.U. depuis juillet 2005
❯ « Member of the Steering Committee” de Telefónica de España SAU
❯ Membre du Conseil de Surveillance depuis le 18 mai 2004, fin du mandat en 2008
97
98 rémunération des membres du conseil de surveillance
rémunération des membres du conseil de surveillance
Rémunérations
Les membres du Conseil de Surveillance n’ont reçu au titre de leur fonction aucune rémunération.
Options
Aucune option de souscription d’actions n’a été attribuée ou acquise par les membres du Conseil de
Surveillance.
Actions
Aucun membre du Conseil de Surveillance de LYCOS Europe N.V. ne détient d’action de la Société.
politique de rémunération
Est présentée ci-dessous la politique de rémunération des membres du Directoire de LYCOS Europe N.V.
(ci-après en référence aussi à “nous”, “notre”) telle qu’approuvée par l’assemblée générale des actionnaires
de la Société.
Le montant et la structure de la rémunération que nous versons aux membres du Directoire au titre de leur
travail sont considérés comme ceux qui permettent le recrutement et la rétention de dirigeants qualifiés ou
experts.
La structure de la rémunération, incluant les indemnités de licenciement, si applicable, les indemnités de
retraite et autres engagements, vise à promouvoir nos intérêts à moyen et long terme, et n’encourage
pas un membre du Directoire à agir conformément à ses propres intérêts au détriment des nôtres, et ne
récompense pas une faute d’un membre du Directoire lors d’une rupture de contrat de travail ou d’activité.
Le marché de l’emploi, l’évolution du résultat et du prix de l’action, et autres évolutions pertinentes pour
nous, telle que celle du marché, sont des facteurs qui doivent être pris en compte lors de la détermination
du montant et du plan de rémunération.
Les membres du Directoire reçoivent un salaire fixe annuel, revu et ajusté potentiellement, en général, le
1er janvier de chaque année. De plus, les membres du Directoire ont droit à une rémunération variable
consistant en une prime incitative à court terme et l’obtention d’options d’achat d’actions incitatives à long
terme. La partie variable de la rémunération est destinée à soutenir notre stratégie de création de valeur
et de positionnement d’actionnariat, et à renforcer l’engagement des membres du Directoire envers nous et
nos objectifs.
Notre système de fixation de primes doit contenir, au moins, certains éléments liés à notre performance
financière et aux développements stratégiques du groupe. En sus, des primes spéciales peuvent être
attribuées si elles sont considérées comme appropriées par le Conseil de surveillance.
rémunération des membres du conseil de surveillance
Les options d’achat d’actions destinées aux membres du Directoire peuvent être attribuées dans le cadre
du plan d’options concernant 2000 employés (tel qu’amendé au fur et à mesure), dont les options doivent
généralement être attribuées pour une période de huit ans.
De manière générale, la partie variable de la rémunération doit être liée à des objectifs préalablement déterminés, mesurables, et pour lesquels le membre peut avoir une influence. Quoiqu’il en soit, les écarts à cette
règle générale sont autorisés lorsque le conseil de surveillance décide que cette situation est liée au statut
d’employé du membre du Directoire (si applicable), par exemple (sans limitation) dans le cadre de l’attribution
d’options dans le cadre de notre plan d’options d’action concernant 2000 employés. La part variable de la
rémunération d’un membre du Directoire, et l’investissement personnel de ce membre dans la Société (si
applicable), pris dans leur ensemble doivent apporter tous deux des éléments de motivation à court et long
terme.
Les membres du Directoire peuvent bénéficier d’autres rétributions périodiques ou d’avantages en nature.
Ces éléments de rémunération peuvent être issus d’avantages contractuels historiques, ou de pratiques
locales. Des exemples typiques peuvent consister en une voiture de fonction, ou une allocation pour une
couverture médicale.
La politique de retraite doit être en ligne avec les pratiques locales dans le pays de résidence des membres
du Directoire et l’indemnité / l’avantage accordé lié à la retraite doit être cohérent avec celle / celui accordé
par d’autres multinationales dans ces pays.
Nous n’accordons pas d’avances ou de garanties aux membres du Directoire, à l’exception de celles entrant
dans le schéma global des opérations courantes de la Société, à condition qu’elles s’appliquent à l’ensemble
des salariés, et avec l’autorisation du conseil de surveillance. L’attribution de prêts aux membres du
Directoire n’est pas autorisée.
La rémunération maximale lors d’un licenciement s’élève à une année de salaire fixe. Quoiqu’il en soit, si le
maximum d’une année de salaire serait irraisonnable pour le membre du Directoire qui est licencié dans sa
première année de mandat, ce membre du Directoire peut prétendre à l’obtention d’une indemnité de licenciement ne pouvant excéder deux fois le salaire annuel. De plus, quand le membre du Directoire est engagé
au titre d’un contrat de travail ou est promu en interne de salarié à membre du Directoire, nous respecterons
les textes généraux de loi applicables au contrat de travail et les pratiques locales au regard de la cessation
des contrats de travail, qui pourrait conduire à des indemnités plus élevées suivant la situation particulière.
99
100 glossaire
glossaire
Les notes explicatives données ci-dessous sont
destinées à aider le lecteur à comprendre les termes
utilisés dans notre rapport annuel ou bien utilisés
en relation avec l’activité Internet en général.
Above the fold
Section d’une page écran Web visible sans
déroulement du texte affiché.
Accès
Connexion à Internet.
Ad impression (impression pub)
Simple affichage ou visualisation d’une publicité en
ligne tels que bannière, boîte pub, bouton pub ou
lien de texte.
Adresse IP
Adresse numérique d’un ordinateur sur Internet.
Chaque adresse est unique. Il s’agit d’un nombre
unique qui identifie votre ordinateur sur un réseau
(comme Internet). Ce système d’adresse permet aux
informations d’être distribuées à ou depuis d’autres
structures sur un réseau, comme par exemple entre
ordinateurs et les serveurs Web sur Internet.
Ad server (Serveur pub)
Ordinateur final utilisé pour gérer et contrôler les ressources publicitaires à l’intérieur d’un réseau de publicité.
Affilié
Editeur / vendeur ayant un lien d’affiliation en
marketing.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
b2b
Entreprise vendant des produits ou fournissant des
services à d’autres entreprises.
b2c
Entreprise vendant des produits ou fournissant des
services au consommateur / à l’utilisateur final
Bannière pub
Unité graphique typique de publicité sur le Web,
mesurant 468 pixels de large et 60 pixels de haut ou
bien 234 pixels de large et 60 pixels de haut (soit
468 x 60; 234 x 60).
Barre d’outils
Rangée d’icônes sur un écran d’ordinateur, notamment dans une fenêtre Web browser qui active
de façon pratique les commandes ou fonctions lorsqu’on clique dessus. Les barres d’outils sont des
outils de « maintien du client en ligne ».
Blog
Publication chronologique fréquente d’un journal intime et liens web sur Internet (également connu sous
le nom de web log).
Bookmark
Lien stocké dans un browser web pour une future
référence.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Channel (canal)
Espace de contenu à l’intérieur d’un portail Internet
associant les dernières nouvelles d’un sujet particulier, conseils de shopping et liens aux sites concernés (ex .LYCOS Auto). Les canaux rassemblent des
groupes cibles distincts et appartiennent à
l’inventaire publicitaire en ligne le plus précieux.
Chat
Conversation en ligne avec d’autres usagers (personnellement connus ou non) en temps réel via Internet.
Avec plus de 4 millions d’usagers, LYCOS Chat est le
plus grand espace chat de cette nature en Europe.
Click-through
Procédé de clic à destination de l’annonceur par l’intermédiaire d’une publicité en ligne.
Communauté
Groupe d’internautes intéressés par un même sujet.
LYCOS Europe est l’un des premiers fournisseurs de
services à ces communautés, avec des produits tels
que LYCOS Chat, LYCOS Tripod, et JubiiBlogs.
Cookie
Information stockée sur l’ordinateur d’un utilisateur par
un site Web et dont les préférences sont
rappelées lors de demandes futures.
CPA
Coût par action / acquisition – modèle de paiement
publicitaire en ligne dans lequel le paiement est basé
uniquement sur les actions qualifiantes, telles que
ventes ou inscriptions.
CPC
Coût par clic – coût ou équivalent de coût payé par
click-through.
CPM
Coût par millier d’impressions.
CPO
Coût par opportunité.
Cross media
Idée d’utiliser des médias aussi bien en ligne que
hors ligne (TV, radio, édition) pour votre campagne
publicitaire afin d’en augmenter le succès et la notoriété de la marque.
CTR
Taux de click-through – nombre moyen de
click-throughs par centaine impressions de pubs, exprimés en pourcentage.
glossaire
DSL
Digital subscriber line – ligne d’abonnement numérique accélérant (facteur 48) la transmission des données en ligne comparativement aux connexions standards ISDN. LYCOS Allemagne et Spray Suède offrent
des packages d’accès DSL-Internet sur mesure.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
EBIT
Bénéfices avant impôts et intérêts.
EBITDA
Bénéfices avant impôts, intérêts, dépréciation et
amortissement.
EBT
Bénéfices avant impôts.
E-commerce
Commerce électronique. Terme utilisé pour les transactions commerciales sur Internet.
Email
Transmission de messages à partir d’un ordinateur par
le biais de la technologie des télécommunications.
Emoticon
Petits smiles générés à l’aide de votre clavier pour
ajouter rapidement un élément émotionnel à votre
message, à savoir :-) signifie que vous êtes de bonne
humeur (visage souriant).
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
FAQ
Questions fréquemment demandées – section d’un
site Web qui automatise la réponse aux questions très
répandues.
Freemail – courrier électronique gratuit
Service de courrier électronique gratuit, basé sur
le web pour les utilisateurs inscrits auprès d’un fournisseur de messagerie ou d’un portail Internet. LYCOS
offre une messagerie gratuite et des
services accrus premium mail.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Hébergement
Hébergement (également connu comme hébergement
site web et hébergement web) correspond à une activité d’hébergement, de serveur et de maintenance
des dossiers pour un ou plusieurs sites Web.
Homepage – Page d’accueil
Page principale d’un site Web.
Hyperlink
Egalement appelé lien HTML. L’hyper linking est une
technique de navigation dans HTML qui permet à un
utilisateur de sauter d’un site (page web) à l’autre.
Hyperlinks permet à un utilisateur de passer sur différentes pages à l’intérieur d’un simple site Web ou à
plusieurs utilisateurs de sauter entre
différents sites Web.
IFRS
Normes comptables internationales, International
Financial Reporting Standards
Interstitial
Publicité chargeant entre deux pages de contenu.
ISP
Prestataire de services Internet : entreprise offrant à
ses clients une infrastructure localisée sur un réseau
et permettant l’accès à Internet par l’intermédiaire des
lignes téléphoniques (modems) ou des technologies
de communication de données numériques comme
ADSL ou DSL. Les ISP commerciaux ont un grand
nombre d’avantages, y compris les rares signaux
occupés pour le service dial-up et les numéros locaux
d’accès dans différentes parties des U.S.A
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Largeur de bande
Vitesse de transmission en ligne des données via
Internet. LYCOS Allemagne et Spray Suède offrent des
packages d’accès Internet à bande large ou étroite et
taillés sur mesure.
Log file (Fichier compte rendu)
Fichier enregistrant l’activité sur un serveur Web.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Media enrichissants
Nouveaux médias offrant une expérience enrichissante
en ce qui concerne les formats anciens et traditionnels.
Moteur de recherche
Programme répertoriant / classant les documents
et essayant de trouver les documents pertinents
correspondant aux demandes de recherche
formulées par les utilisateurs.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Netiquette
Abréviation signifiant des règles de savoir-vivre sur le
réseau Internet. Code de conduite concernant la
conduite à tenir en ligne.
Newsletter (Bulletin)
Courrier / bulletin d’information électronique périodique
émis pour un groupe d’utilisateurs inscrits et particulièrement intéressés par un sujet spécifique ou préférant des mises à jours en flux tendu (juste à temps)
par e-mail sur une recherche individuelle en ligne.
LYCOS envoie tous les mois un bulletin sur le portail
LYCOS (LYCOS portal newsletter) qui met en relief les
nouveaux services LYCOS ou un sujet spécifique.
La publicité dans les bulletins est fortement appréciée
en raison de sa distribution ciblée parmi les utilisateurs fidèles et les formules sur mesure.
101
102 glossaire
Nom de domaine
Un nom de domaine localise / situe une organisation ou
bien une entité sur Internet. A titre d’exemple, le nom
de domaine www.LYCOS-europe.com localise une
adresse Internet pour « LYCOS-europe.com » sur un
serveur hôte particulier dénommé « www ». Le suffixe
« com » du nom du domaine reflète
la finalité de l’organisation ou de l’entité (dans le présent cas : « commercial ») et est dénommé nom de
domaine du plus haut niveau. La partie de nom intitulée « LYCOS-europe » définit l’organisation ou l’entité
et ensemble avec le niveau le plus élevé est appelé
nom de domaine de second niveau.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Page impression
Simple affichage d’un site Web, quelle que soit la fréquence de consultation de l’utilisateur ou la durée de
sa visite sur le site.
Pop-under (pub)
Pub s’affichant dans une nouvelle fenêtre browser
derrière la fenêtre browser actuelle.
Pop-up (pub)
Pub s’affichant dans une nouvelle fenêtre browser.
Portail
Site représentant une suite de services couramment
utilisés, servant de point de départ et de porte fréquente vers le Web (web portal) ou un sujet créneau
(portail vertical).
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Réseau publicitaire
Réseau représentant de nombreux sites Web de vente
publicitaire permettant aux acheteurs de médias d’atteindre facilement une large audience par l’intermédiaire d’achats ‘run of category’ et
‘run of network.’
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Serveur
Ordinateurs ou postes de travail sur un réseau traitant
les demandes provenant d’autres ordinateurs ou
clients, puis leur donnant les données et dossiers
stockés ou la puissance de traitement, comme par
exemple les serveurs Web, les serveurs de messagerie
et les serveurs de dossiers.
SMS
Service de messagerie brève facilitant la communication écrite entre les téléphones portables ou entre les
téléphones cellulaires et les ordinateurs en ligne.
LYCOS SMS et Mobile offre des packages SMS avec
un bon rapport qualité–prix et une large gamme d’outils et services liés aux mobiles.
Spam
Message commercial ou publicitaire importun d’une
valeur extrêmement faible.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Taux de conversion
Pourcentage de visiteurs intervenant.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
URL
Localisateur uniforme de ressources – système désignant l’adresse d’un site ou d’une page sur Internet.
L’URL comprend trois parties :
le protocole d’accès (http), le nom du domaine (wwwLYCOS-europe.com) et en option le chemin d’accès à
un dossier ou une ressource résidant sur ce serveur.
US-GAAP
Règles de comptabilité générale appliquées aux USA.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
VDS
Technologie du Serveur virtuel dédicacé (VDS) : nouvelle technologie basée sur le concept de partitions
sur les ‘mainframes’ (mini-ordinateur exploité par un
grand nombre d’utilisateurs qui y ont accès par l’intermédiaire d’un terminal) et la programmation avancée des ressources (structures contenant des données
ou un code de programmation) pour diviser un ordinateur en une multitude de serveurs virtuellement isolés. Un VDS mis simplement est un serveur qui fonctionne à l’intérieur d’un autre serveur. Chaque VDS
agit comme un serveur dédicacé mais partage le
même matériel informatique.
Visite
Temps pendant lequel un visiteur unique reste sur les
différentes pages de votre site.
Visiteur unique
Personne ayant visité un site Web (ou ayant accédé
au réseau) au moins une fois au cours d’une période
de temps déterminée.
Visualisation page
Demande pour charger une simple page HTML.
Volume de communication
Nombre de visiteurs reçus par un site Web. Les périodes standards de mesure du volume de
communication d’un site Web sont sur une base journalière, hebdomadaire, mensuelle et annuelle.
●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●●
Web browser
Logiciel permettant le browsing du World Wide Web
(ou partie multimédia de l’Internet).
Web Hosting : hébergement Web
Activité consistant à fournir le stockage, la possibilité
de connexion et les services nécessaires pour desservir les dossiers destinés à un site Web.
calendrier financier
calendrier financier
27 avril 2006
Rapport intérimaire pour le premier trimestre de 2006
24 mai 2006
Assemblée générale annuelle des actionnaires / Amsterdam, Pays-Bas
25 juillet 2006
Rapport intérimaire pour le premier semestre de 2005
24 octobre 2006
Rapport intérimaire pour la période de neuf mois close au 30 septembre 2005
103
100 mention d’impression
mention d’impression
Concept & Production
LYCOS Europe, Corporate Communications
Information financièrs
LYCOS Europe, Corporate Controlling
Design
Bloomoon Communication & Design
www.bloomoon.de
Photography
LYCOS Europe, Getty Images
LYCOS Europe N.V.
Richard Holkade 36
2033 PZ Haarlem
Pays-Bas
Relations avec les investisseurs
Tél:
+49 (0)52 41 / 80 7 10 00
Fax:
+49 (0)52 41 / 80 67 10 55
E-mail: [email protected]
Web: www.lycos-europe.com
Le rapport annuel pour l’exercice clos
au 31 décembre 2005 est également
disponible en anglais et en allemand.
En cas de doute, la version en anglais
fait foi.

Documents pareils

lycos europe n.v. // rapport intérimaire (ifrs)

lycos europe n.v. // rapport intérimaire (ifrs) Europe ont connu une amélioration au cours du second trimestre 2006, avec un EBITDA positif de 1,3 millions d’Euros (correspondant à une augmentation de 122 % par rapport au second trimestre de l’a...

Plus en détail