uvp_juillet2009_pp12_13:Mise en page 1.qxd

Commentaires

Transcription

uvp_juillet2009_pp12_13:Mise en page 1.qxd
uvp_juillet2009_pp12_13:Mise en page 1
15/06/2009
REPÈRES
20:46
Page 14
CULTURE
Verrès – Dans le but d'offrir aux
enfants âgés de 9 mois à 3 ans un
contexte éducatif bilingue, par le
biais d'expériences précoces, ludiques et significatives du point de
vue émotionnel, l'assesseur régional à la Santé, Albert Lanièce et l'assesseur à l'Education et à la Culture,
Laurent Viérin, ont lancé le projet expérimental Langues en action à la
crèche Les Pôpons de Verrès.
Etroubles – Plus de 200 gravures du XVIIIe et du XIXe siècle font
l’objet d’une exposition jusqu’au
13 septembre intitulée Les gravures
du Grand-Saint-Bernard et sa région. Rassemblées par Léonard
Gianadda et dédiées au thème du
voyage, elles ont été réalisées par
des artistes et voyageurs anglais,
français, allemands, néerlandais,
belges et italiens.
Saint-Rhémy-en-Bosses – Le
château accueille jusqu’au 5 septembre une exposition de peintures
de Dario Ballantini constituant des
parcours historiques, culturels et religieux entre centres urbains, villas
et châteaux.
L
e Prix littéraire René Willien 2009 (XVe édition) a été attribué à la maison d’édition
Priuli & Verlucca pour la publication de l’ouvrage Habits – Récits d’habits vécus de la tradition valdôtaine, de Stefania Massari et Tiziana
Fragno. Cet ouvrage s’est imposé par sa somptueuse présentation graphique valorisant un sérieux travail scientifique consacré aux vêtements,
bijoux et costumes de la tradition valdôtaine.
Le deuxième prix a été décerné à la maison
d’édition Tipografia Valdostana d’Aoste pour l’ouvrage Jean Domaine, poète et chantre d’Augusta
Vittoria Cerutti, avec la collaboration de l’Association valdôtaine des Archives sonores (voir Bulletin
d’avril). Ce volume, paru à l’occasion du 60e anniversaire du chœur Saint-Ours, en célèbre le fondateur par un recueil de musiques, photos et
textes qu’un groupe d’amis du chanoine a réunis
pour en retracer la forte personnalité et l’action
efficace consacrée au développement du patrimoine traditionnel du chant populaire valdôtain.
C’est la maison d’édition Musumeci Spa de
Quart qui remporte le troisième prix pour l’ouvrage Tesori nascosti. I mobili dipinti della Valle di
Champorcher, réalisé par Laura Milanesi et Cesare
Cossavella, sous l’impulsion de l’Institut valdôtain de l’Artisanat typique,
pour inaugurer le Musée
de l’Artisanat valdôtain.
Grâce à l’heureuse alliance entre le texte et les
images, cet ouvrage, fruit
d’une minutieuse recherche ethnologique, se
caractérise par une représentation précise et
détaillée de meubles
peints (coffres, armoires,
berceaux) fabriqués selon
une technique artisanale
propre à la vallée de Champorcher. Le jury a en
outre tenu à signaler trois ouvrages par l’attribution d’une mention.
Le premier volume, L’Échentà, de Raymond
Vautherin, édité par la maison d’édition Musumeci
Spa, est un ouvrage original, un séduisant essai de
traduction en langue francoprovençale de quelques
textes tirés de La Sainte Bible de Jérusalem.
Par ailleurs, l’ouvrage PàM, papier à musique, finestra sulla musica popolare in Valle
d’Aosta, également édité par la maison d’édition
Musumeci Spa, sous la direction de Gaetano Lo
Presti, a obtenu une mention spéciale du jury. Cet
ouvrage se veut une présentation exhaustive et
avenante des groupes et des activités qui caractérisent l’année musicale en Vallée d’Aoste.
Enfin, l’ouvrage Vescovi, clero e seminari
nella diocesi di Aosta, dalla fine dell’Ancien régime alla Prima guerra mondiale de Tullio
Omezzoli, édité par la maison d’édition Le Château d’Aoste, a également obtenu une mention
spéciale. Il s’agit d’un travail historique d’envergure fruit de longues recherches sur un sujet et
une période souvent délaissés par l’historiographie locale.
LE BULLETIN DE L’UNION VALDÔTAINE DE PARIS • JUILLET 2009 • 12
© Bureau de presse Région VDA
Introd – Le Pape Benoît XVI
sera de retour en Vallée d'Aoste en
juillet pour passer les vacances
d'été aux Combes. La nouvelle a
été officialisée par l'évêque d'Aoste,
Mgr Giuseppe Anfossi, qui, dans
une note, a exprimé « la gratitude
du diocèse d'Aoste et de toute la
communauté valdôtaine au Saint
Père qui a bien voulu resserrer les
liens d'amitié avec la Vallée d'Aoste ».
Prix René Willien
© Bureau de presse Région VDA
Saint-Vincent – Le casino devrait être rénové d’ici 2015, pour
un montant total d’environ 45 millions d’euros. Le conseil régional
espère ainsi redonner à l’établissement sa place de premier casino
d’Europe qu’il a occupé durant les
années 1980-1990. Le Casino de
la Vallée vient par ailleurs d'ouvrir
un nouvel espace réservé à la
clientèle chinoise, Oriental Slot
Corner, qui met à leur disposition
huit machines à sous vidéo dont
cinq ont été importées de Macao.
uvp_juillet2009_pp12_13:Mise en page 1
15/06/2009
20:46
Page 15
REPÈRES
CULTURE
our les enfants issus de l’immigration
valdôtaine, les retours estivaux ou hivernaux annuels en Vallée se sont
certes accompagnés, au fil des ans, de la découverte de la culture locale, de ses territoires et des grandes figures familiales ou
plus généralement régionales. Mais il se sont
aussi enrichis des rencontres avec d’autres
jeunes du même âge. Un partage qui s’est
souvent appuyé sur la culture propre à ces
enfants devenus les amis du pays et qui nous
a permis d’élargir nos références et nos
systèmes d’identification à l’italianité. Sans
rien renier des combats légitimes pour la
rechercher les occasions au magasin de BD
d’Aoste ou courir les spécialistes de Turin
pour retrouver quelques perles rares ou reconstituer une collection et revivre ainsi des
émotions anciennes mais toujours vivaces.
L’exposition, intitulée La Vallée des
BD, auteurs italiens de bandes dessinées
pour la jeunesse, tombe à pic pour satisfaire
tous les nostalgiques du genre. Installée
jusqu’au 4 octobre au château d’Ussel, à
Chatillon, elle dresse un portrait de la bande
dessinée italienne depuis les années 1950,
en mettant particulièrement en exergue le
travail de cinq auteurs (Sangalli, Colantuoni,
sauvegarde de l’identité valdôtaine, les points
d’appui affectifs se sont fondus au sein d’un
univers plus large.
C’est ainsi que les bandes dessinées ont
nourri des imaginaires communs mais souvent intransmissibles le reste de l’année en
France. Les Trottolino, Topo Gigio, Tex, Zagor
ou Mister No n’avaient guère leurs équivalents en France. Les BD typiquement italiennes
(souvent en réalité truffées de productions argentines) que l’on pouvait retrouver dans des
magazines comme Il Monello ne connaissaient pas non plus de formats similaires dans
l’Hexagone.
La BD vécue en Vallée d’Aoste par les
petits émigrés est donc particulièrement chargée affectivement et a nourri le territoire personnel et secret de chacun. Il faut aujourd’hui
Dossi, Motta et Del Principe), qui ont obtenu
les faveurs d’au moins deux générations de
têtes brunes et blondes, et des personnages comme BilBolBul de Mussino ou
Quadratino de Rubino.
Les visiteurs peuvent circuler
parmi des sculptures et divers supports
représentant des héros comme Felix,
Chico, Braccio di Ferro, Nonna Abelarda,
Soldino, Bongo, Geppo, Trottolino, Topo
Gigio et bien d’autres encore. L’exposition est complétée par une section
vidéo qui présente des documentaires
consacrés à l’histoire de la bande dessinée aux Etats-Unis et en Italie, une interview de Pier Luigi Sangalli, le dessin
animé Supergulp fumetti in TV et trois
histoires interactives informatisées.
© RAVA Assessorat Education et Culture
P
© Bureau de presse Région VDA
La BD en fête
Aymavilles – Mentionnée pour la première
fois dans une bulle papale de 1176 et reconstruite en 1724-1725 par le baron d’Aymavilles,
Joseph-Félix de Challant, l’église Saint-Martin
(aujourd’hui église du Christ Roi) vient de bénéficier de deux années de travaux de restauration mettant en valeur ses nombreuses
décoration d’art sacré.
Quart – Les travaux d’aménagement de la
Villa Pesando ont commencé. Il s’agit de créer
une bibliothèque et un centre polyvalent.
Selon le maire, Jean Barocco, « l’objectif est
de réaliser un lieu de rencontre qui représente clairement le centre de l’agglomération de Villair où se déroulent généralement
les activités de socialisation et relationnelles entre les habitants ». Les travaux, d’un
montant d’environ 3 millions d’euros, incluent également un parking au sous-sol de
l’édifice et un espace extérieur.
Challand-Saint-Victor – La commune
vient d’obtenir la certification environnementale
Iso 14001 qui récompense le travail entrepris
depuis plusieurs années pour orienter de manière équilibrée le développement économique
et touristique du territoire. Les responsables
municipaux ont ainsi systématisé l’utilisation
de matériaux écocompatibles dans la construction des bâtiments, l’économie d’énergie dans
les dépendances communales, la récupération
et la réutilisation des rejets animaliers et l’harmonisation entre les fonctions agricoles, résidentielles, touristiques et de loisirs.
Arvier – Le hameau de Planaval, situé à
1 550 mètres d’altitude, célèbrera en août prochain son histoire. Depuis deux ans, les habitants recueillent les témoignages de la
population et des émigrés (voir le Bulletin
d’octobre 2007) et tous les documents (photos, lettres...) témoignant du passé de ce territoire à la fois isolé et encore préservé de nos
jours. Une fête, une exposition et la publication d’un ouvrage permettront aux habitants
de redécouvrir le patrimoine humain qui a façonné leur vallée, passage aujourd’hui très
prisé des randonneurs.
LE BULLETIN DE L’UNION VALDÔTAINE DE PARIS • JUILLET 2009 • 13