fiche d`information CEDIOM

Commentaires

Transcription

fiche d`information CEDIOM
Ce virus résiste dans le milieu extérieur, il est stable à
un Ph de 3 (acidité gastrique), il résiste partiellement à
la chaleur, au dessèchement et au froid (-20°) et reste
infectant pendant des semaines à température
ambiante.
Comment se transmet-elle ?
Au service de votre métier
La transmission de la maladie se fait par voie orofécale : par l’ingestion d’aliments, d’eau, de glaçons
contaminés ou par contact avec les selles d'une
personne malade.
La transmission du virus est facilitée en présence de
mauvaises conditions sanitaires et d'hygiène (absence
de systèmes d'évacuation des eaux usées, d'accès à l'eau
potable, ...).
En Belgique, l'incidence annuelle, rapportée en 2011, est estimée à 1,5/100000 habitants.
Comment se manifeste la maladie ?
La période d’incubation varie de 15 à 50 jours et dépend de la quantité de virus à laquelle le sujet a été
exposé. Une personne contaminée est déjà contagieuse 2 semaines avant la déclaration des symptômes et le
reste jusqu'à la disparition de ceux-ci. Même sans symptôme, elle peut être contagieuse. La maladie ne
devient jamais chronique et n’est que très rarement fulminante (1% des cas, environ 2% au delà de 40 ans).
La mortalité augmente avec l’âge.
La maladie peut se manifester de manière très variable :
• Chez l’enfant elle passe le plus souvent inaperçue.
• 75% des adultes présenteront des symptômes. Ils sont dans un premier temps non spécifiques : fièvre,
maux de tête, malaise général. Après quelques jours apparaissent des nausées, des vomissements, une
perte d’appétit, des urines foncées, des selles décolorées, une jaunisse et une coloration jaune du
blanc de l’œil.
• La fatigue peut persister plusieurs mois.
• La guérison est la règle.
Comment la prévenir ?
Il est important de donner une information correcte et de veiller au respect des bonnes conditions d'hygiène
et sanitaires : le lavage des mains, ne pas se ronger les ongles, une bonne gestion des vêtements de travail,
une bonne désinfection des objets en contact avec des selles souillées. Le virus de l'hépatite A est sensible à
l'hypochlorite de sodium à 1% (eau de Javel). Il est moyennement sensible à l'alcool à 70%. La vaisselle sera
nettoyée au détergent habituel et à l'eau chaude ou au lave-vaisselle. Le linge sera lavé à 60°C avec la lessive
habituelle, en quantité appropriée. Il faut aussi rappeler aux travailleurs de se laver fréquemment les mains,
avant de manger, de boire ou de fumer.
Le CEDIOM (CEntre de Documentation et d’Information dédié à l’Observation des Métiers) est le Centre de Documentation du CESI. Toute reproduction partielle ou totale sur quelque
support que ce soit ou utilisation du contenu de ce document est interdite sans l’autorisation écrite préalable du CEDIOM, Avenue K. Adenauer 8, 1200 Bruxelles.
Soins de santé - 04.15
Il s’agit d’une infection du foie très contagieuse
provoquée par le virus de l’hépatite A.
CEDIOM
HÉPATITE A
CEDIOM
Il n’existe pas de traitement contre l’hépatite A. Il y a, par contre, un vaccin très efficace. Deux doses seront
administrées dans le muscle de l’épaule à 6-12 mois d’intervalle. Une première dose protège pratiquement à
100% la première année. La seconde dose assurera une protection pour au moins 25 ans, mais très
probablement à vie.
Pour les personnes non vaccinées qui ont eu un contact avec un patient atteint de l’hépatite A, une dose
administrée dans la semaine qui suit le contact peut encore assurer la protection.
Une fois que la vaccination est entamée, la seconde dose peut être administrée même plusieurs années après
la première sans recommencer tout le schéma vaccinal.
Les effets secondaires de la vaccination sont très rares, la grossesse n’est pas une contre-indication.
Au service de votre métier
Groupes pour lesquels le vaccin est recommandé :
1. les voyageurs vers des zones endémiques,
2. les hommes homosexuels et bisexuels,
3. les candidats à une transplantation hépatique,
4. les patients atteints de maladies chroniques du foie,
5. les hémophiles,
6. les personnes en contact avec un patient atteint d’hépatite A,
7. le personnel et les résidents d’institutions pour handicapés mentaux,
8. les enfants et adolescents d’émigrants qui retournent dans leur pays d’origine,
9. les personnes qui sont actives dans la chaine alimentaire,
10.les personnes en contact étroit avec un enfant récemment adopté et issu d’une région endémique. La
première dose doit être administrée 2 semaines avant l’arrivée de l’enfant adopté.
Dans certains cas le Fonds des Maladies Professionnelles intervient dans le remboursement du
vaccin (AR 17/06/2002) :
Le vaccin contre l’hépatite A est réservé :
1. Aux travailleurs en contact avec les eaux usées contaminées par les matières fécales, et dont la sérologie
ne prouve pas qu'ils sont immunisés contre l'hépatite A : les égoutiers, les personnes chargées de la vidange
des fosses septiques, les dératiseurs, les techniciens d’entretien des installations sanitaires, …
2. Aux travailleurs ayant le risque 1.404.02 c.-à-d. essentiellement ceux qui s’occupent d’enfants de moins
de 6 ans, quand les mesures d’hygiène ne peuvent être strictement respectées. Par exemple, le personnel des
crèches, le personnel de garde à domicile de petits enfants, le personnel de l’enseignement maternel, le
personnel d’encadrement parascolaire d’enfants de moins de 6 ans, les autres institutions d’hébergement
majoritairement d’enfants de moins de 6 ans. Ce qui n’est pas le cas du personnel soignant hospitalier.
3. Au personnel soignant qui travaille dans une région où l’hépatite A est endémique.
Un contrôle sérologique est exigé pour les
personnes de 40 ans et plus.
PLUS D'INFOS SUR LES SERVICES DU
CEDIOM?
Tél: 02/761 17 31
[email protected]
www.cesi.be
Le CEDIOM (CEntre de Documentation et d’Information dédié à l’Observation des Métiers) est le Centre de Documentation du CESI. Toute reproduction partielle ou totale sur quelque
support que ce soit ou utilisation du contenu de ce document est interdite sans l’autorisation écrite préalable du CEDIOM, Avenue K. Adenauer 8, 1200 Bruxelles.
Soins de santé - 04.15
Et en ce qui concerne le vaccin ?