MAYA HANSEN

Commentaires

Transcription

MAYA HANSEN
00
000
MAYA HANSEN
Maya Hansen
moitié argentine, à moitié danoise, Maya Hansen est née et a grandi en Espagne. En 2002, elle se diplôme – avec les félicitations – en Design de
Mode dans le prestigieux Centro Superior de Diseño de Moda de Madrid.
Avec son sens inné de l’esthétique et un talent certain en dessin, stylisme,
modélisme et couture, Maya fait ses
premières armes en
créant d’abord des
collections pour les
autres, aussi bien
de grandes marques
que des artistes,
mais dès 2006,
après deux ans de
mise au point, elle
lance officiellement
sa marque éponyme: un prêt-à-porter avant-gardiste et
structuré, qui fait la
part belle au corset
– pièce maîtresse
des collections –,
évoquant un retour
aux sources de la
mode femme. Et
c’est avec sa vision
singulière du vêtement féminin, empreinte d’une nouvelle élégance, créative et sublimant la
silhouette, que Maya séduit le public et réussi immédiatement à se faire un
nom. Grâce à son travail pointu et recherché sur les formes, couplé à des
matières soigneusement choisies, elle réussi à faire de chacune de ses
créations une pièce «unique en son genre».
ès ses débuts, elle enchaîne
les prix pour jeunes talents,
les collaborations avec des entreprises et des artistes – dont
Lady Gaga! – et, surtout, les
défilés: après avoir fait remarqué son style lors de la semaine
de la mode de Valencia, c’est
désormais, et depuis de nombreuses saisons déjà, l’une des
stylistes les plus attendues sur
les podiums de la MercedesBenz Fashion Week de Madrid.
Même si les collections prêt-àporter de Maya Hansen ont
toujours été influencées avec
brio par l’univers des dessous,
la saison A/H 2015-16 signe
l’arrivée de la toute première
collection résolument lingerie
de la marque, imaginée pour
une femme à la fois délicate,
sophistiquée et exigeante. Une
envolée de dentelle Chantilly,
une palette de trois tons – noir,
blanc cassé et rose doux –, des
matières satin et néoprène, le
tout ponctué de détails et finitions en acier et laiton, voilà
qui donne vie à des pièces couture architecturales qui ne dérogent pas à la règle de la
marque: exalter le corps des femmes. Côté prix de vente public, il faut compter de 400
à 800 euros selon les modèles. Aujourd’hui, les collections prêt-à-porter de Maya
Hansen sont déjà vendues en Espagne, aux Pays-Bas, en Pologne, en Allemagne, au
Royaume-Uni, au Liban, à Dubaï, au Koweït, au Japon, au Brésil, au Canada et aux
Etats-Unis…. On lui souhaite le même succès dans la lingerie!
FÉVRIER 2015
FÉVRIER 2015
00
000
FÉVRIER 2015
FÉVRIER 2015