LES ACARIENS et LES ALEURODES

Commentaires

Transcription

LES ACARIENS et LES ALEURODES
Comment jardiner
sans pesticides
LES ACARIENS et LES ALEURODES
Les plantes d’intérieur ont aussi du souci à se faire!
ACARIENS
On distingue les acariens des insectes au fait que les acariens ont
quatre paires de pattes. Ils sont quasiment invisibles car ils mesurent
0,5mm, tout au plus. Ils sont favorisés par la chaleur, la sécheresse
et une fertilisation surabondante. Les acariens se nourrissent du
contenu des cellules des feuilles, qui se remplissent d’air.
Dégâts et symptômes :
Ils provoquent une dépigmentation des feuilles et un affaiblissement général de la plante.
En cas de fortes attaques, on distingue une fine toile dense qui se développe sur les feuilles,
en commençant par la face inférieure. Celles-ci finissent par se dessécher et tombent.
ALEURODES
L’aleurode, aussi appelée “mouche blanche”, mesure environ
1 à 2 mm et pond ses oeufs sur la face inférieure des feuilles.
Après éclosion, les larves se fixent très rapidement aux feuilles
pour se nourrir de la sève. A l’état adulte, l’aleurode s’envole
dès que vous touchez à la plante hôte, puis s’y repose.
Dégâts et symptômes :
La colonie provoque un affaiblissement de la plante et produit du miellat, sur lequel se
développe un feutrage noir qui est produit par un champignon microscopique : la fumagine.
Prévenir plutôt que guérir
•
Evitez les excès d’azote qui favorisent le développement des acariens.
•
Veillez à aérer et à maintenir un substrat humide .
•
Favorisez l’installation des prédateurs naturels (les chrysopes par exemple) par une
diversité végétale.
Comment limiter les dégâts
•
es jets d’eau permettent de décrocher les colonies qui, ainsi déstructurées ont des
D
difficultés à se reformer.
•
Supprimez les parties infestées de la plante sans compromettre la survie du végétal
•
Introduction d’acariens prédateurs ou de punaises prédatrices sous
serre. Sachez toutefois que l’introduction d’auxiliaires nécessite des
conditions particulières (température, humidité,...).
•
Dans les serres ou vérandas, disposez des plaques engluées
jaunes sur lesquelles se colleront les aleurodes.
•
Certaines plantes utiles , comme l’ortie, l’ail et la tanaisie
peuvent être utilisées sous forme de préparation (macération,
fermentation ou décoction) afin d’éloigner les indésirables.
Les produits à faible impact
Les produits suivants sont biodégradables mais conseillés uniquement en dernier recours
et en absence d’auxiliaires ou d’insectes butineurs car ils sont toxiques pour ces derniers :
• T raitement avec un savon à base d’acides gras organiques (savon potassique, savon
« noir ») par contact direct sur les ravageurs.
• Sur les acariens des plantes d’intérieur, l’huile paraffinique peut être utilisée en été.
•
Sur les arbres et arbustes fruitiers ou ornementaux extérieurs, des traitements à l’huile
paraffinique avant le débourrement détruisent les stades hivernants des acariens.
• Le pyrèthre naturel (composé de pyréthrines) agit par contact sur le système nerveux de
tous les insectes et acariens.
ATTENTION
Ces produits peuvent se retrouver dans la composition de pesticides. Malgré
leur faible impact sur l’environnement, leur usage n’est pas sans risques. Lisez
scrupuleusement l’étiquette et respectez les précautions d’emploi. Préférez les produits déjà
dilués et prêts à l’emploi. Même prétendus “bios” ou “naturels”, il s’agit de pesticides soumis
à la législation en la matière.
avec
le soutien
www.adalia.be • [email protected] • Tél 04 250 95 82