Le mensuel de votre quotidien

Commentaires

Transcription

Le mensuel de votre quotidien
Le mensuel de votre quotidien
Le journal d’informations de la Ville d’Avion 24h/24 sur www.ville-avion.fr
SOMMAIRE
P
Permanences des élus
Naissances
Ben Bihi Mohamed, Kostrzewa Lorenzo, Fontaine Benjamin, Walezack-Delcroix Rose, Lelay Erwan,
Harelle Sofia, Belmir Farès, Bouquet Théo, Jasica Nathan, Druon
Eliot, Pillot Waëlle, Delaunay Eloïse,
Flahaut Adrien, Dehaffreingue Nolann
Mariages
M Jean-Marc TELLIER
Maire
Mercredi de 9 h 00 à 11 h 30
Sur Rendez-vous
Le 4ème Mercredi du mois
de 17h30 à19h30
Sur Rendez vous
Secrétariat du Maire
M Jean LETOQUART
1er adjoint chargé de l’enfance,
de la parentalité et de la politique
de la ville.
Sur rendez-vous
Maison de l’Enfant
03.21.14.76.50
M. Gérard JOLY
7ème adjoint chargé des sports.
Sur rendez-vous service des sports.
Mme Rose-May SKIAVON
8ème Ajointe chargée de la vie des
quartiers et de la citoyenneté.
3ème mercredi de chaque mois
sur rendez-vous de 9 h 00 à 11 h 00
à la Mairie ou
à la Maison des Habitants.
M. Pierre CHERET
9ème Adjoint chargé des affaires
culturelles et du cadre de vie.
Mardi de 10 h 00 à 12 h 00
espace culturel – 2ème étage.
Mme Annabelle SKOWRONEK
2ème adjointe chargée
de l’action sociale,
de la santé et des transports.
Samedi de 9 h à 12 h 00.
Sur rendez-vous CCAS.
M. Alain HOURIEZ
Conseiller Municipal délégué
au 3ème Age.
Jeudi de 9 h 30 à 12 h 00
en Mairie.
M. François PATYK
3ème Adjoint chargé
de l’enseignement.
Mercredi sur rendez-vous
Service enseignement
Mme Danielle TISON
Conseillère Déléguée aux fonctions
d’Officier d’Etat Civil.
Vendredi de 10 h à 12 h 00
en Mairie.
Mme Renée CAPRON
4ème adjointe chargée
de la vie associative.
Sur rendez-vous Maison
des Habitants
03 21 72 25 21
Mme Christine BARANOWSKI
Conseillère déléguée à la sécurité
routière
Samedi matin
de 9 h 00 à 10 h 00
Sur Rendez-vous.
M. Alex GEST
5ème Adjoint chargé
du développement durable.
Mardi de 9 h 00 à 12 h 00
sur Rendez-vous en Mairie.
Mme Henriette ARTOIS
Conseillère déléguée aux fêtes
et cérémonies
En mairie sur Rendez-vous.
Smati Karima et Hassani Adel, Richard
Virginie et Vasseur Frédéric, Errogui
Dina et Leroy Mathieu, Harboub
Rachida et Ait Faska Saïd, Schimowski
Monique et Delrive Jean-François
Décès
Zerikat Ahmed, Mrugalla Patrick, Thumerelle René, Ligony Yvonne, Guilbert
Patrick, Caron Dina, Daguin Odette,
Leschave Alina, Herbin Roland, Vast
René, Widzinski Eglantine, Ansart
Simon, Traversi Yvonne, Dubois Charline,
Mme Martine VANDEVOORDE
6ème adjointe chargée
de la jeunesse et
de la coopération internationale.
Sur rendez vous- Service Jeunesse.
Petit André
Directeur de publication
Jean-Marc TELLIER
Rédaction & Conception
Service Municipal de la Communication
Fabrication
Imprimerie Municipale
4/Avion Notre ville
Patrik BLEITRACH
Conseiller municipal délégué
aux travaux
En mairie sur Rendez-vous.
Permanence logement
Par un adjoint au Maire
Le mardi de 9h00 à 11h30
sur Rendez-vous
Tirage
Le magazine Avion Notre Ville est
imprimé à 7800 exemplaires
Rédaction :
10, rue de la Bastille, 62210 Avion
Tél. : 03 21 78 62 30
courriel : [email protected]
Vous pouvez lire
ce magazine
en version PDF
sur www.ville-avion.fr
Clin d’œil
Avion d’hier et d’aujourd’hui
Espace Culturel Avionnais
Avion Notre ville/3
VIE
LOCALE
Commémoration du 92ème anniversaire de l’armistice de 1918
Avion restera une ville ancrée
dans le combat pour la paix
Le 31 juillet 1914, l’assassinat de Jean
Jaurès sonne le glas des espoirs de paix
en Europe. On connaît la suite : 70 millions
d’hommes se sont affrontés 8,5 millions
sont morts et 21 millions ont été blessés
et mutilés. L’Europe d’abord puis le
monde entier vont être durant 4 ans
plongés dans le bruit et la fureur, dans
les pires extrémités de la folie humaine.
Avion a été en plein cœur des combats.
Vimy et Lorette ne sont qu’à quelques
kilomètres, et le canon s’est fait entendre
jour et nuit. Avion a été sous occupation
allemande, une occupation humiliante,
violente, qui laissera des traces profondes.
Si une part importante de la population
avionnaise a pris le chemin de l’exode
d’autres sont restés au milieu du chaos
jusqu’en 1917. En 1918, Avion est dans
sa quasi-totalité rayé de la carte. Rien
n’a été épargné pas même le cimetière
totalement détruit. De longs mois encore
les habitants vivront dans les caves, ou
dans des abris de fortune en proie à la
misère et à la maladie dont la terrible
grippe espagnole qui fera plus de
victimes que les combats eux mêmes.
Un attachement indéfectible à
la cause de la paix
Jean-Marc Tellier a rappelé lors de son
allocution que la loi de programmation
militaire votée l’an dernier va engloutir
186 milliards d’euros en 5 ans.102
Milliards vont être consacrés à l’élaboration
de nouvelles armes « Des associations
caritatives viennent de tirer à nouveau
le signal d’alarme sur le développement
important de la pauvreté dans notre
pays. L’argent dilapidé dans les engins
de mort serait infiniment plus utile pour
résoudre cette misère indigne d’un pays
développé comme le nôtre.
Alors c’est aussi pour cela que la ville
d’Avion continuera encore longtemps à
être une ville fortement ancrée dans le
combat pour la paix. »
Hommage aux élus décédés
RECENSEMENT
DE LA
POPULATION
A la veille de la toussaint, les élus avionnais se sont rendus au monument des
victimes du travail puis au cimetière. Ils ont rendu hommage aux élus avionnais
aujourd’hui disparus et à celles et ceux qui ont contribué en leur temps au
développement de la commune
4/Avion Notre ville
Le recensement
de la population
s’effectuera
DU 20 JANVIER 2011
AU 26 FEVRIER 2011
21e anniversaire de la convention internationale des droits de l’enfant
Petits mais présents,
avec des droits comme les grands
Mouloudji, autour d’une dizaine d’ateliers
installés par les responsables du village.
Devenir des citoyens
L’enfant dans notre commune est au
centre de toutes les priorités. Un village
lui est même consacré chaque année.
Mis sur pied par l’association Enjeu, une
association d’éducation populaire, le
village itinérant des droits de l’enfant a
pour but de faire découvrir aux enfants
de manière ludique leurs droits (droit à
l’éducation, à la culture, aux loisirs, à la
santé, à la famille, au logement…) et
les devoirs de la société à leur égard.
Pendant deux jours, ce sont plus de 600
élèves des écoles primaires qui ont
participé au village itinérant pour les
droits de l’enfant. Accompagnés de leurs
enseignants, tous se sont réunis, salle
Leurs activités regorgeaient d’énigmes
sur la question des droits et des devoirs.
La convention internationale des droits
de l’enfant affirme qu’un enfant n’est
pas seulement un être fragile qu’il faut
protéger. C’est également une personne
qui a le droit d’être éduquée, soignée,
de s’amuser, d’apprendre, de s’exprimer,
quel que soit l’endroit du monde où il
est né. Et pourtant, des millions d’enfants
dans le monde n’ont toujours pas accès
aux services de base indispensables à
leur développement, qu’il s’agisse de
l’accès à la santé, à l’éducation, à une
alimentation suffisante, mais aussi aux
loisirs. C’est pour cette raison qu’il est
important pour la ville d’Avion de créer
des moments forts autour de l’enfance.
C.C.A.S.
Distribution de l’aide municipale hivernale (A.M.H)
Comme chaque année, à
l’approche de l’hiver, le
Centre Communal d’Action
Sociale a procédé à la distribution d’une aide de
50 euros par enfant aux
familles ayant des enfants
de moins de 19 ans au
31 octobre 2010 justifiant
d’un domicile à AVION depuis plus de trois mois
dont les ressources ne
dépassaient pas un niveau
de ressources arrêté par
le Conseil d’Administration
du C.C.A.S..
Pour les enfants de plus
de 16 ans, cette aide était
conditionnée à une scolarisation dans
un établissement de l’enseignement secondaire.
ressources a permis à de
nouveaux foyers d’obtenir
cette aide.
Ce sont 277 familles avionnaises, représentant 596
enfants qui ont pu bénéficier de l’A.M.H.
Auparavant allouée aux familles bénéficiaires du R.M.I., la mise en place,
depuis l’année dernière, d’un niveau de
L’aide municipale hivernale
offre une aide financière
à certains ménages à faibles revenus avec enfants
afin de leur permettre
d’acheter des vêtements
et des chaussures pour
l’hiver. Dans le contexte
social actuel, dans une situation où les familles
n’arrivent plus à faire face aux charges
de plus en plus lourdes, cette aide aura
été la bienvenue.
Avion Notre ville/5
VIE
LOCALE
Inauguration du local CAJ à la cité de la centrale
Les jeunes ont pris possession des lieux
Après avoir inauguré le local des boulistes Victor Albaut il y a quelques mois au cœur de la cité Centrale,
ce fut au tour du local du CAJ d’ouvrir ses portes.
Il y an un an et demi il n’y avait que les
murs. Et même pas de toiture, à l’emplacement où a été inauguré récemment
le local du CAJ de la cité de la Centrale.
L’an dernier, la municipalité avait pris
l’engagement de créer ce lieu destiné à
répondre aux besoins des jeunes inscrits
au CAJ (centre d’animation jeunesse).
Plusieurs mois de travaux ont été nécessaires. Ils ont été réalisés du sol au
plafond par les services techniques de
la ville. Et quelle ne fut pas la joie et la
fierté des adolescents d’entrer dans ce
local flambant neuf en compagnie du
maire d’Avion, des élus, des riverains
de la cité et des ouvriers des services
techniques de la ville. Billard, table de
ping pong, console de jeux vidéos, baby
foot, les jeunes vont pouvoir se distraire.
Avec les animateurs du service jeunesse,
ils vont également construire et monter
des projets pédagogiques, solidaires
ou ludiques. Jean-Marc Tellier leur a
même confié la mission de trouver un
nom à ce local qui restera ouvert à
l’année. Pour l’instant une vingtaine de
jeunes fréquentent le CAJ de la centrale.
L’objectif est d’en voir venir d’autres rejoindre l’équipe.
Après les boulistes et les jeunes,
le 3ème âge
celui des jeunes collés l’un à côté de
l’autre, cet outil a vocation à devenir un
lieu de rendez vous pour la population
du quartier. Un club pour les séniors est
également en projet. Il va permettre espérons le de tisser des liens encore plus
forts entre toutes les générations.
Avec le local des boulistes et aujourd’hui
Une journée de sensibilisation sur le diabète
et les risques cardio vasculaires
La municipalité d’Avion en collaboration
avec l’association PREVALENS et ses partenaires a organisé au centre culturel
6/Avion Notre ville
Fernand Léger une journée de sensibilisation sur le diabète et les risques
cardio vasculaires. L’objectif de cette
journée était
d’informer, de
dépister et
d’orienter les
personnes. L’association estime
que 5000 personnes sur le
territoire LensHénin sont atteintes de diabète et ignorent
être malades.
Prevalens propose aux médecins traitants
et aux patients des alternatives pour
améliorer la santé de la personne diabétique. Pour cela, elle met en place
des ateliers nutritionnels, des activités
physiques, etc…
L'association Prévalens se consacre à la
promotion du dépistage du diabète dans
le secteur de Lens-Hénin et sensibilise
aux maladies cardio-vasculaires. Grâce
à un réseau d'acteurs de la santé (podologues, diététiciens, éducateurs sportifs,
médecins généralistes...) et de partenaires
comme la CPAM et le CH Lens, l'association
propose un accompagnement et une
prise en charge organisée. Pour tout
renseignement, vous pouvez contacter
l’association Prevalens au 03-21-69-1979.
La poste réorganise son bureau
d’Avion
Après quelques semaines de travaux,
le bureau de poste d’Avion a réouvert
ses portes. L’objectif de ce nouvel agencement est de le rendre plus fonctionnel
et ainsi permettre aux clients de réduire
le temps d’attente aux guichets.
Le bureau a été totalement repensé
afin de pouvoir répondre de façon spécifique aux différents besoins des clients
avec des espaces différenciés, un accueil
personnalisé et une orientation du client
dès l’entrée.
Toutes ces évolutions, incluant les critères
de développement durable, permettent
d’adapter les modes de prises en charge
aux besoins des clients, quelles que
soient leurs opérations. L’espace intérieur
se compose désormais ainsi : un
accueil client :
chaque client est
immédiatement accueilli, identifié et
orienté en fonctions
de ses besoins, un
espace guichet
avec 4 guichets ouverts toutes opérations, un espace
libre service et automates pour les opérations courantes comprenant : 1 Lisa,
1 photocopieur, 1 changeur de monnaie,
1 point de rechargement Monéo, 1 borne
de remise de chèques, 1 distributeur
automatique de billets, 2 îlots polyvalents
implantés pour répartir les flux en fonction
des besoins, accueil instance/pros, un
espace dédié aux conseils bancaires
comprenant deux bureaux dédiés aux
conseils en matière de placements financiers.
Il n’y a plus qu’à espérer que la poste,
malgré l’ouverture à la concurrence, demeure ce grand service public dont notre
population a besoin. Plus que jamais il
nous faut rester vigilants.
Des enfants du quartier de la
république ont assisté à la grande
fête lilloise du cirque
75 enfants et 35 adultes sont allés à
Lille pour la grande fête lilloise du cirque.
Cette initiative organisée conjointement
par le CARA (Collectif Associatif du quartier
de la République d’Avion) et les Jeunes
de l’Arrêt de Bus a permis à ces enfants
et à leurs accompagnateurs d’assister
à un grand spectacle de 2h30. En fin
d’après midi les associations avionnaises
avaient concocté un goûter qui a été
offert à tous les enfants.
Le fan club de
Sébastien Lannoy
a emménagé dans son
nouveau local
Le fan club de Sébastien Lannoy a
inauguré ses nouveaux locaux situés
10, rue Jean-Jacques Rousseau (ancienne
gendarmerie) en présence de JeanMarc Tellier, maire d’Avion. Après des
mois de travaux réalisés par les membres
de l’association, le fan club a repris ses
activités. Le premier magistrat de la ville
s’était engagé il y a quelques mois à
retrouver un local après la fermeture
de l’ancien pour des raisons de sécurité.
Les adhérents l’ont remercié chaleureusement au cours de la réception qui
était organisée à cette nouvelle adresse.
Désormais les fans de Sébastien vont
pouvoir à nouveau se réunir et préparer
les nombreuses animations prévues
dans les mois à venir.
Soirée cabaret sous
le signe
du music-hall
En partenariat avec la municipalité
d’Avion et Télé Gohelle, l’association
Tourne’sol a organisé une grande soirée
cabaret qui permettra de financer un
atelier chant au quartier de la République.
Animée conjointement par Dorys Verdy
et Rico, ce spectacle intitulé : « Vive le
music-hall » a mis en scène de nombreux
artistes. Une mention particulière, tout
de même, aux Craquantes, à Bernard
Dandy, Jovany et Jacky Delmone qui,
grâce à leur participation exceptionnelle,
ont été les principales têtes d’affiche.
Avion Notre ville/7
VIE
LOCALE
De nouveaux logements vont bientôt
sortir de terre
La ville d’Avion poursuit son programme de construction de nouveaux logements.
L’objectif est d’offrir aux avionnais ainsi qu’à celles et à ceux qui souhaitent venir vivre
dans notre commune un habitat moderne, adapté à leurs besoins et permettant le
parcours résidentiel de chacun. L’offre de logements sur le territoire se veut multiple.
Plusieurs projets de construction de logements locatifs sociaux, locatifs, et en accession à la propriété vont voir le jour dans les mois à venir. Nous vous présentons une
vue d’ensemble de ces constructions.
AU QUARTIER DE LA RÉPUBLIQUE
Dans le cadre de l’ANRU (agence nationale de rénovation urbaine), plusieurs programmes menés par Pas de Calais Habitat
et Coopartois vont sortir de terre.
Programmes par Pas de Calais habitat (logements locatifs sociaux)
1-Programme de construction de 19 logements collectifs boulevard Anatole France
Un premier volume en R+4 (rez-de chaussée + 4 étages) reprendra le gabarit du bâtiment les Iris situé rue
Marcel Cachin. Le second volume, plus haut R+5, fera quant à lui face à un immeuble beaucoup plus haut
(R+12). Le rez-de-chaussée accueillera une surface de bureaux. Un parking paysagé, clôturé et arboré, sera
créé avec 19 places de stationnement. La typologie se répartira de la façon suivante : Type 2 : 1, Type 3 : 10
et Type 4 : 8
Chauffage : gaz
2-Programmes de construction de 39 et 31 logements collectifs situés Boulevard Maurice Thorez
Le premier immeuble (îlot Fuchsias) sera composé de 39 logements en R+3 et R+5. Le stationnement
totalisera 39 place, il comportera un parking en sous sol (17 places) et un parking aérien (22 places).
La typologie se répartira de la façon suivante : Type 3 : 21, Type 4 : 15, Type 5 : 3.
Chauffage : Gaz
Le deuxième immeuble (îlot Primevères) sera composé de 31 logements en R+3 et R+4
Le stationnement totalisera 31 places, il comportera un parking en sous sol (16 places) et un parking aérien
(15 places).
La typologie se répartira de la façon suivante :
Type 3 : 19, Type 4 : 9, Type 5 : 3
Programmes par COOPARTOIS
1-Programme de construction de 16 logements individuels situés ZAC « Le Ponterlant »
Ce programme d’accession sociale à la propriété comprendra la construction de 16 maisons individuelles en
plain pied ou R+1 et garages, sur des parcelles
d’environ 250 à 450 m2. Les garages seront externalisés
en fond de parcelles et donneront sur une voie
roulante à l’arrière.
La typologie se repartira de la façon suivante :
Type 3 : 4, Type 4 : 12
Chauffage : gaz
Label : Très haute performance énergétique
8/Avion Notre ville
2-Programme de construction de 12 logements et 2 individuels situé ZAC « Le Ponterlant »
Ce programme d’accession sociale à la propriété comprendra la construction de 14 logements dans un
immeuble rez-de-chaussée +2étages dont deux logements seront composés avec des entrées directes et
individuelles en rez-de-chaussée.
Les places de parking seront dans une cour intérieure fermée.
La typologie se répartira de la façon suivante : Type : 4, Type 3 : 8, Type 4 : 2 individuels
Chauffage : Gaz
Label : très haute performance énergétique
CITE DE LA CENTRALE
Programmes par maisons et cités
1-Programme de construction de 6 logements individuels rue du Général Delestraint
Ce programme portera sur la réalisation de 6 maisons individuelles destinées à la location. Une réflexion
particulière a été menée dans le cadre du programme H.Q.E (haute qualité environnementale), afin de rendre
ces maisons économes en énergies. Chaque maison sera dotée de trois places de stationnement : 2 places
aériennes et un grand garage.
La typologie se répartit ainsi : Type 3 : 2 plains pieds, Type 4 : 4 R+1
Chauffage : Gaz
2-Programme de construction de 14 logements individuels rue Faidherbe
Après démolition des constructions existantes, ce programme portera sur la réalisation de 14 maisons
individuelles destinées à la location. Elles seront également très économes en énergies. Chaque maison sera
dotée de 3 places de stationnement.
La typologie se répartit ainsi : Type 3 : 9 plains pieds, Type 4 : 5 R+1
Chauffage : Gaz
3-Programme de construction de 20 logements individuels et 8 lots libres de constructeurs rue du Maréchal
Lyautey et avenue du Maréchal Foch
Ce programme portera sur la constructions de 20 maisons individuelles
destinées à la location et 8 lots libres de constructeurs.
La typologie se répartit ainsi : type 3 : 7 plains pieds, type 4 : 13
R+1
Chauffage : gaz
CITE 13/18
Programme de construction de 18 logements individuels rue de Saint Brieuc
Ce programme portera sur la construction de 18 maisons individuelles en accession sociale à la propriété.
Chaque maison sera dotée d’une place devant le garage.
La typologie se répartit ainsi : Type 3 : 6 plains pieds, Type 4 : 12 R+1
Chauffage : gaz
Pour tout autre renseignement sur ces programmes, vous contactez le service urbanisme de la mairie au 03-21-79-44-79.
Avion Notre ville/9
VIE
LOCALE
Un éclairage urbain économe en énergie
En 2010, le chantier de réfection de l’éclairage public a débuté. De quoi dégager de nombreux avantages à terme :
meilleure qualité d’éclairage, amélioration de la sécurité, importantes économies d’énergie, réduction des émissions de
CO2… La Municipalité d’Avion met un nouveau point d’honneur à s’adapter aux besoins réels.
de 500 points lumineux qui ont été
remplacés courant 2010, soit environ
25% de l’éclairage public.
Les premiers efforts en matière d’investissement se sont portés sur la
sécurité mécanique, plus précisément
au niveau des appareillages. Les
équipes en place pour réaliser ce
vaste chantier travaillent par secteur.
Même si dans un premier temps, la
Municipalité d’Avion a souhaité privilégier les grandes artères. Sur le
Boulevard Henri Martel, par exemple,
la commune a déjà réalisé en une
année 3000 euros d’économies sur
sa consommation d’électricité. Ce
qui équivaut à une cinquantaine de
points lumineux changés.
Vivre la ville différemment
En 2011, la cadence sera maintenue.
« On continue de suivre le tableau
de marche au niveau des axes et
des artères, précise Patrick Herbaut,
directeur des services techniques.
Nos prochaines interventions seront
définies dans le cadre de la préparation budgétaire 2011 et des disponibilités financières de la commune
». D’ici les quatre prochaines années,
le chantier suivra son cours. Au terme
des travaux, 80% de l’éclairage
public aura été changé à Avion. A
partir de 2014, un système de basse
consommation des ampoules doit
permettre à la ville de réaliser des
économies d’énergie importantes
mais aussi de devenir une référence
en matière de développement durable. D’autant que pendant les
heures creuses (de 23h à 5h), la lumière de la ville baissera en intensité.
Une période d’essai
réussie
Si en 2008 et en 2009, le projet
n’en était qu’au stade de la concertation et à l’élaboration du planning,
l’année 2010 a réellement permis
d’entrer dans la phase active du
remplacement de l’éclairage vétuste
: avenue Achille Thumerelle, avenue
de France, rue Pierre Semard, cité
des Arts, rue Paul Eluard, rue Romain
Rolland, rue Emile Zola. Ce sont près
Une décennie à raconter des histoires
Dix ans déjà que la compagnie « les
Naufragés du T » se réunit, salle du
10/Avion Notre ville
Centre Culturel Fernand Léger, pour participer à une foire aux contes. Tout le
charme de cette soirée réside dans le
fait que le public ne connaît pas au
préalable la programmation. Le principe
de cette foire aux comtes est simple.
Tirés au sort, les participants s’exécutent
tour à tour sur la scène. Chacun interprète
un rôle dans sa spécialité de prédilection.
Le mélange des genres s’articule autour
des textes de théâtre, des poèmes et
des interprétations musicales. « De cet
événement, nous voulons en faire une
soirée conviviale, de partage et de
parole, indique Amina Khali, une comédienne-conteuse actuellement en tournée
dans un spectacle s’inspirant de l’univers
de Prévert. La foire aux contes est une
tradition qui se perpétue dans la joie, le
bonheur et la générosité ».
Le billard club avionnais souffle ses 80 bougies
Le billard club avionnais a fêté son 80ème
anniversaire dernièrement à la salle
Bouchez en présence de Monsieur Christian
Delattre , responsable de la ligue Nord
Pas de Calais de billard, Monsieur Jean
Marc Tellier, maire et Monsieur Gérard
Joly, adjoint aux sports.
Le billard est pratiqué à Avion vraisemblablement depuis plusieurs siècles. Au
début des années 1900, on dénombrait
près d’un billard pour chaque estaminet
et café de la ville. Entre les deux guerres,
les nombreux cafés de la ville devaient
en abriter une vingtaine. C’est en 1924,
dans l’un d’eux, au café de la Mairie
que fut créé le Billard Club Avionnais.
En 1958, M. Raymond Bouchez fut le
premier joueur du club à s’octroyer un
titre de champion de la ligue du Nord.
Depuis la seconde guerre mondiale, le
club changea plusieurs fois de locaux.
En 1983, les démarches entreprises par
le comité directeur de l’époque, en vue
d’obtenir un local municipal, aboutirent.
La municipalité attribua au club deux
puis trois salles de classe dans une
ancienne école maternelle, où le club se
trouve toujours.
Cet anniversaire fut l’occasion pour Dominique Delaporte, président du club,
de remercier l’attention importante que
Guislain père et fils
remporte le championnat 2010
L’association Union Colombophile a
effectué une remise des prix du championnat 2010 au local situé rue de la
Targette. La saison a été prolifique pour
les adhérents. Ils se sont distingués,
cette année, pour avoir engager davantage de pigeons lors des concours
internationaux. Tout le monde est reparti
avec un lot. Sauf que le plus beau trophée
est revenu à la famille Guislain. Vainqueurs
haut la main du championnat 2010, père
et fils perpétuent une tradition dans
laquelle la colombophile est une histoire
de famille. Dans son discours, Maurice
Gouillart, le président de l’Union Colombophile, a félicité l’ensemble des adhérents.
Mais il n’a pas manqué de remercier
également la municipalité d’Avion qui
apporte à l’Union Colombophile un soutien
logistique précieux.
porte la municipalité au club. Il remercia
également chaleureusement l’équipe
de bénévoles qui donne sans compter.
Billard Club Avionnais - Salle Bouchez Avenue Salingue
Toute la semaine 9h/12h et 15h/20h et
le dimanche 16h/20h
Le Maroc s’invite
à la table des
résidents de
Pinchonvalles
Les résidents de Pinchonvalles ont
organisé le 11 novembre dernier un
repas sur le thème du Maroc. 90 personnes
ont participé à cet après midi festif. Il y
a quelques mois, des membres de l’association avaient effectué un voyage
au Maroc. Au cours de ce séjour, ils ont
rencontré des marocains natifs d’Avion.
Des liens d’amitié se sont noués durant
la semaine. L’association avionnaise a
donc invité ses amis marocains à festoyer
autour de plats traditionnels marocains.
Avion Notre ville/11
VIE
LOCALE
Remise du diplôme national du brevet au collège Rousseau
Les élèves ont bien mérité
leurs couronnes de lauriers !
Le collège est une étape où l’élève
apprend à se connaître, où il effectue
ses premiers choix. Le collège, c’est aussi
l’épreuve du brevet d’études du premier
cycle du second degré (BEPC). En la matière, le collège rousseau affiche une
belle réussite. Ses résultats progressent
d’années en années. La promotion 2 010
a récompensé 92 élèves de 3e (87 élèves
ont obtenu le brevet des collèges et 5
collégiens ont réussi le certificat de
formation général). Sur 106 candidats
inscrits, ce résultat représente donc 82 %
de réussite. « Je tiens à féliciter les élèves
ainsi que leurs professeurs, précise Sandrine Frescal, la principale du collège. La
réussite est double dans la mesure où
il s’agit d’un travail régulier toute l’année
mais aussi lors des épreuves ponctuelles ».
Je leur souhaite que le brevet des collèges
soit le premier diplôme d’une longue
série ».
L’attestation scolaire de sécurité personnel enseignant. « En plus du brevet
routière en bonus
des collèges, les élèves sont repartis
Les admis, aujourd’hui scolarisés au
lycée, se sont déplacés en masse avant
d’être honorés par ordre de mérite (de
la mention passable à la mention très
bien) à l’occasion d’une cérémonie de
remise des diplômes organisée par le
Trois avionnais entrent
officiellement dans
la communauté nationale
Une cérémonie officielle
pour la remise de décret
et de déclaration de naturalisation s’est déroulée
à la préfecture d’Arras.
Plusieurs personnes venues des communes de
l’arrondissement de Lens
et d’Arras, ont reçu leur
titre de nationalité française. Assistaient à cette
cérémonie, les maires
ou représentants dans
lesquels résident ces personnes. Annabelle Skowronek,
adjointe au maire chargée de l’action sociale, a représenté
la ville d’Avion. Cette cérémonie visait à accueillir de manière
solennelle et chaleureuse dans la communauté nationale, les
personnes ayant acquis récemment la nationalité française
par naturalisation ou réintégration. Après la diffusion d’un
petit film, les discours et la Marseillaise, Mme Skowronek,
pour la commune d’Avion, a remis officiellement aux Avionnais
les documents marquant leur entrée dans la communauté
française.
12/Avion Notre ville
avec leur attestation scolaire de sécurité
routière de deuxième niveau, note
Sandrine Frescal. Il s’agit d’un document
obligatoire à fournir lorsque l’on s’inscrit
au code la route ». Au lycée, c’est une
nouvelle aventure qui commence.
Noces d’or
Monsieur Rambeau Germain
est né le 29 octobre 1937 à
Lens. Il a exerçé le métier de
peintre sur carrosserie et de
conducteur d’appareil en chimie
organique.
Madame Joselyne Rambeau
née Borgmann a vu le jour le
28 août 1940 à Lille.
Ce fut lors d’une sortie au cinéma entre amis qu’ils se sont
rencontrés. Et le film de leur
vie a pu commencer.
De leur union sont nés 3 enfants
: Roselyne, Jean Pierre et
Jean Luc et ils ont 7 petits enfants.
Germain, aime l’accordéon,
la pêche, le jardinage, le bricolage…
Jocelyne pratique la couture,
le tricot et s’occupe de son intérieur.
Ils sont aussi adhérents aux
médaillés du travail et à l’association des Résidents de
Pinchonvalles.
Le serment qu’ils ont fait il y
a 50 ans garde, aujourd’hui,
la même valeur.
Leur bonheur, Germain et Jocelyne, vient certainement du
fait qu’ils ont vécus ensemble
aussi bien les moments heureux
que les difficultés de la vie.
Félicitations !!!
L’USCA judo a mouillé le kimono !
férentes régions allant des catégories
cadets à vétérans. L’objectif pour ces
judokas était de valider des points lors
de ce tournoi en vue de l’obtention de
la ceinture noire 1re dan, 2e dan et 3e
dan. Les représentants avionnais (Juliette
Studzinski et Nicolas Stankovic chez les
cadets ; Pierre Penalba chez les juniors
; Cédric Thorel, et Jean-Luc Magniez chez
les seniors, Laurent Molin, Eric Féron et
Michel Baudoux chez les vétérans), qui
avaient réussi leurs katas (figures imposées) à Béthune, se sont bien comportés
sur leur terre. Pour le club, il y a donc la
certitude de décrocher de nombreuses
ceintures noires. Comme un symbole, le
premier qui l’a accroché autour de son
kimono n’est autre que l’homme fort du
club : Michel Baudoux.
Michel Baudoux au sommet de
son art
Les instances régionales du judo apprécient
le savoir-faire d’Avion en matière d’organisation d’évènements sportifs. Il faut
dire que l’Union Sportive des Cheminots
d’Avion section judo n’est plus à son
coup d’essai. « La Ligue du Nord-Pasde-Calais et le Comité Départemental
du Pas-de-Calais nous confient des manifestations sportives car nous remplissons
toutes les conditions du cahier des
charges, se réjouit Michel Baudoux, le
président de l’USCA judo. Nos tournois
se déroulent dans une salle Blézel
moderne qui dispose de tous les équipements nécessaires au bon déroulement
d’une compétition. Le temps d’attente
entre deux combats est court pour le
plus grand bonheur des judokas et des
parents. Le club fournit également trois
arbitres et des administrateurs à la table
de marque. Enfin, nous avons le soutien
de la Municipalité qui, en plus d’aménager
les parkings autour de la salle Blézel,
détache du personnel communal pour
assurer la sécurité ». Dix surfaces de
combat ont été aménagées le temps
d’un week-end.
Des Avionnais à la hauteur
La première journée était réservée au
premier tour du challenge T-sport et
Erima. Cette compétition a réuni 350 judokates et judokas allant des catégories
poussins à minimes. Les jeunes athlètes
avionnais ont réalisé un carton plein.
Beaucoup se sont qualifiés pour la finale
qui aura lieu le 8 janvier prochain à Bullyles-Mines. La seconde journée a rassemblé
sur les tatamis des compétiteurs de dif-
« J’étais ceinture marron depuis l’année
2000. Avec la bande de copains, on
s’est lancé, l’an dernier, le défi d’obtenir
les 100 points requis pour décrocher la
ceinture noire. L’avoir aujourd’hui autour
de la taille est une énorme satisfaction,
se réjouissait le président de l’USCA
Judo. Pourtant Michel Baudoux, 56 ans,
n’a jamais été d’un naturel sportif. La
passion pour le judo, il l’a découvert sur
le tard. « J’ai commencé le judo à l’âge
de 40 ans. Je n’avais jamais fait de sport
avant. Au début, j’encadrais les jeunes.
Je leur proposais une résistance physique
afin qu’ils préparent au mieux leurs compétitions. J’ai ensuite pris des responsabilités au sein du bureau. Pendant dix
neuf années, j’ai pratiqué le judo en
loisirs. Pour la ceinture noire, il fallait impérativement valider des points par des
combats. Ma première victoire en compétition a déjà été celle de m’être
présenté sur le tatami devant un adversaire
». Modeste, Michel Baudoux s’est pourtant
montré irrésistible dans l’arène. Vainqueur
de trois des quatre combats qui se sont
déroulés dernièrement salle Blézel à
Avion, Michel a reçu l’hommage de tout
un club. Attaché au code moral des
judokas, le président de l’USCA n’a pas
pu caché son émotion au moment de recevoir sa ceinture noire.
Avion Notre ville/13
GENS D’ICI
14/Avion Notre ville
Portrait d’une femme de coeur
Yamina
Boudaoud, un
rayon de soleil
Femme ouverte d’esprit,
Yamina Boudaoud a
rythmé sa vie autour du
combat pour
l’alphabétisation et pour
l’emploi. Jamais à court
d’arguments, elle s’est
montrée audacieuse et
pugnace dans cette lutte
contre l’exclusion,
l’illettrisme et le chômage.
Grâce à son tempérament
et ses différentes actions,
Yamina Boudaoud a
apporté de la lumière à de
nombreuses personnes.
Yamina Boudaoud est un petit bout de
femme qui ne laisse personne insensible.
Le sourire ne quitte jamais son visage.
Perçue comme un modèle de bonté et
d’altruisme, elle consacre sa vie aux
analphabètes et aux plus modestes.
Yamina Boudaoud a toujours eu ce besoin d’aider son prochain. Native d’Algérie, la présidente d’El Fouad arrive
en France en 1960. Issue de la classe
moyenne, Yamina n’a pas eu de difficultés pour apprendre la langue française dans son pays natal. En maîtrisant
la lecture et l’écriture, Yamina Bouadoud
s’est très vite intégrée en France. Ce
savoir, Yamina a souhaité le faire par-
tager de bon cœur. Ces premiers pas
dans le milieu associatif l’ont confortée :
« En restant modeste, j’ai toujours eu
en moi cette fibre pour aider les autres.
J’ai commencé mon parcours avec
quelques familles maghrébines. En ne
sachant ni lire, ni écrire, ces familles venaient me voir pour régler leurs problèmes d’ordre administratif ». A
l’époque, rares étaient les personnes
issues de l’immigration qui savaient maitriser la langue de Molière. Avec Yamina,
les femmes ont été nombreuses à apprendre la langue française. « Il y avait
beaucoup de solidarité entre nous, se
souvient-elle. Ça me tenait à cœur d’aider aussi bien une famille maghrébine
qu’une famille italienne ou polonaise.
Mon but était d’insérer les femmes issues
de l’immigration par l’apprentissage de
la langue française ».
Yamina Boudaoud,
la pierre angulaire
de la solidarité
Plusieurs institutions ont remarqué le
talent et le savoir-faire de Yamina. Culture et liberté, le centre universitaire
d’éducation permanente, l’association
régionale pour la formation des migrants
et des publics en difficulté d’insertion,
ont tous sollicité, à un moment donné
de leur développement, Madame Boudaoud. De ces organismes, elle a bénéficié de structures et de moyens pour
améliorer son travail. « On m’a toujours
donné carte blanche », précise-t-elle. Il
est vrai que le personnage inspire
confiance. Pour preuve, ce qui ressemblait au départ à des actions de solidarité
menées ponctuellement, les initiatives,
qui se sont mises en place progressivement, ont permis aux gens de se connecter à l’emploi. Ses soutiens ont, alors,
pris une dimension politique. Pour le
préfet, la délégation régionale aux droits
des femmes et les municipalités, la nécessité de mieux vivre ensemble et d’accepter la diversité est devenue une
évidence. Yamina Boudaoud ne s’en
cache pas.
El Fouad, le dernier challenge
Elle a toujours entretenu des relations
privilégiées avec la ville d’Avion. « C’est
mon secteur pilote et les élus, sont ma
famille. L’association El Fouad (qu’il faut
traduire par le cœur), que je préside
depuis sa création en 1989, a pris place
dans le paysage associatif local. Nous
sommes devenus, au fil des ans, un partenaire incontournable de la ville d’Avion
dès lors qu’il s’agit de culture, de formation, d’intégration et de solidarité.
Si El Fouad, qui s’autofinance, est aujourd’hui à mi-chemin de l’association
1 901 et de l’entreprise, c’est que la
municipalité d’Avion a également contribué beaucoup ». En retraite active depuis
2005, la porte de Yamina Boudaoud
demeure toujours ouverte. Son bureau
est installé au bâtiment des Glycines
dans le quartier de la République. « J’accueille chaque jour des personnes de
toutes confessions et de toutes origines.
Mon objectif est de sortir ces gens de
la difficulté. Je serais toujours moi-même,
fidèle à mon éthique ». Et si c’était à refaire ? La question ne se pose même
pas. Pour rien au monde, Yamina Boudaoud ne changerait sa vie.
Avion Notre ville/15

Documents pareils

Une grande fête sur le thème des jeux olympiques a

Une grande fête sur le thème des jeux olympiques a Les habitants de la résidence Jacques Brel, située au cœur de la cité des Arts, et les adhérents de l’association Détente et Amitié ont retrouvé le temps d’une réunion publique l’équipe d’élus et d...

Plus en détail