autres joueries

Commentaires

Transcription

autres joueries
AUTRES JOUERIES
Sur le net, j'ai trouvé un site FFT très didactique et très bien fait avec un certain nombre d'exemples présentés
par la FFT pour justifier des conventions FFT. Dans cette section je vais reprendre ces exemples, choisis par
la FFT, afin de voir ce que cela donnerait si on les jouait en prenant mes conventions.
Le site web est le suivant: http://www.savoirjouerautarot.fftarot.fr .
On notera que dans les joueries comparées j'ai fait jouer le preneur de la même manière dans les 2
cas.
Les joueries comparées sont les joueries: Baie des cochons, Chasse du Petit, 2 pour 1, Main forte et Tenue.
Baie des Cochons
Cette exemple illustre l'annonce baie des cochons que je réutilise ici.
La table est la suivante:
Les jeux sont (le preneur est en Est):
La jouerie commentée par la FFT est la suivante:
Avec les annonces FFT, le preneur chute son contrat de 6 et perd donc 62.
En suivant mes conventions la jouerie serait la suivante:
Avec mes conventions, le preneur chute son contrat de 13 et perd donc 78.
On notera que, là encore, mes régles ont fait chuter le preneur de façon encore plus importante que les
annonces FFT. Contrairement à la jouerie FFT ma défense n'a pas annoncé le doubleton, n'a pas annoncé le
2 pour 1 et n'a pas annoncé la baie du cochon. Et pourtant, elle fait chuter le preneur et elle le fait chuter bien
plus que la défense FFT.
Les principales différences entre la jouerie FFT et la mienne sont là encore liées à la philosophie FFT:
• Au pli 1, avec la FFT, Ouest sacrifie un honneur pour faire couper le preneur. Avec mes conventions, avec 6
atouts en main dont 2 gros, une belle longue et un seul atout au chien, il ne sacrifie pas les honneurs pour
faire couper et n'entame donc pas du cavalier mais part d'un petit. A la fin de ce tour, la défense sait qu' Ouest
a le petit et, vu les jeux à coeur de Nord et de Sud, ils savent qu' Ouest a decidé de faire couper le preneur et
qu'il est fort à coeur. Ouest n'a pas eu besoin de sacrifier un honneur pour annoncer cela.
• Au pli 9 de ma jouerie, on note encore une philosophie différente par rapport aux annonces FFT avec
lesquelles un défenseur met en danger les honneurs de ses partenaires sans que ceux-ci disposent des
informations suffisantes pour savoir si leurs honneurs peuvent ou ne peuvent pas être faits. C'est un peu par
hasard qu'ils vont essayer de passer des honneurs. Avec mes régles, Nord joue la couleur ou lui même
posséde toutes les informations nécessaires et ne met en danger que ses honneurs propres en conscience.
• Au pli 13, pour faire couper Nord ne sacrifie pas un honneur. Il garde son cavalier.
• Enfin l'annonce baie des cochons du pli 8 de la jouerie FFT, amène à rejouer dans la longue du preneur.
C'est une très mauvaise annonce qui peut faire basculer un contrat chuté en un contrat fait de 20. Avec mes
conventions le roi de carreau est sauvé sans avoir remis en main le preneur.
On le voit, mes conventions sont tout aussi efficaces voire plus efficaces que celles de la FFT. Le preneur
chute de plus.
Chasse du petit
L'exemple de chasse au petit par la défense est pris dans la donne Chasse du petit. La jouerie FFT est très
semblable à ce qu'aurait fait une table qui suivrait mes conventions. Je ne vais pas comparer les joueries qui
sont identiques.
Néanmoins j'aimerais faire les remarques suivantes:
• dans l'exemple donné, la chasse au petit est lancée par le défenseur qui a la premiére entame et le jeu de
chasse au petit ! J'aurais aimé voir comment la FFT aurait fait jouer les autres défenseurs si ceux-ci avait eu
l'entame. Vraisemblablement, ils n'auraient pas permis cette chasse et auraient joué à la couleur et donné le
petit au preneur (comme dans les autres exemples - voir ci-dessous).
• Puisque le défenseur fort à l'atout entame d'un atout impair la table chasse le petit comme avec mes régles.
Les 2 joueries sont alors identiques.
Je profite de cette exemple pour revenir sur la FFT et la chasse au petit. L'un des principaux reproches que je
fais à l'encontre de la philosophie FFT est que justement une table FFT ne sait pas chasser le petit. A une
table FFT, les défenseurs décident de la stratégie de la défense en ne regardant que leur jeu propre. Si un
défenseur a décidé de ne pas chasser, alors il va essayer de donner son petit au preneur et peu importe le jeu
de ses partenaires.
Dans les joueries du site http://www.savoirjouerautarot.fftarot.fr , il y a 4 joueries dans lesquelles le preneur a
le petit:
La première jouerie est celle de ce chapitre. La chasse est lancée grâce au fait que le défenseur
qui veut chasser est aussi celui qui a l'entame.
Dans la jouerie de la tenue, l'entame par le défenseur du fond se fait à l'atout pair. La chasse est
stoppée et le petit donné au preneur par un autre défenseur, sans avoir laissé au troisième
défenseur la moindre chance de chasser.
Il y avait au chien 1 seul atout et aucune longue. Le défenseur qui prend la décision de faire faire
son petit au preneur a 3 atouts en main et sait qu'un autre défenseur est court à l'atout car celui-ci
est parti pair. De plus, ce défenseur dispose de 2 longues avec les honneurs et de 2 courtes de 2
et 3 cartes sans honneurs. Il peut donc raisonnablement se dire que:
- le chien n'a pas allongé la longue du preneur,
- le chien n'a pas allongé les atouts du preneur,
- 2 défenseurs ayant peu d'atouts, il se peut que le troisième défenseur ait beaucoup d'atouts.
- vraisemblablement dans les longues du preneur, les autres défenseurs ne sont pas très
courts et ne risquent pas de couper tout de suite.
Avec toutes ses informations à l'une de mes tables on laisse la possibilité au troisième défenseur
de chasser. Avec la FFT, ce défenseur fait couper le preneur et lui fait faire son petit ! Dans
l'exemple donné, le troisième défenseur et le preneur se partageaient 13 atouts. Dans la longue
du preneur, le troisième défenseur, celui qui n'a pas eu la moindre possibilité de chasser, en avait
5 et n'était donc pas prêt de couper. Il aurait pu avoir 7 atouts. Cette exemple illustre bien les
lacunes des annonces FFT qui permettent à une main faible de prendre ce genre d'initiative. Rien
ne sert de faire des annonces sur la main forte si on n'empêche pas la main faible de prendre des
initiatives malheureuses. Avec mes conventions, la main faible aurait laissé la main forte diriger la
défense !
Dans la jouerie de la main forte, dès la premiére entame la défense fait couper le preneur et lui
donne donc son petit.
Dans le chien il y avait 2 atouts et aucune longue. Le défenseur qui prend la décision de donner
son petit au preneur ne connait rien du jeu de ses partenaires (c'est sa premiére entame qui
donne le petit au preneur). Le preneur ayant pris une garde avant les autres défenseurs, il ne sait
pas non plus si ces derniers auraient pu être tenté de prendre. Il prend cette décision uniquement
vu son jeu. Il voit que lui n'a que 4 atouts et en déduit que le petit n'est pas prenable car il y en
avait 2 au chien.
En effet, la FFT détermine qu'on ne chasse pas quand il y a 2 atouts au chien. Ce qui fait que l'on
peut prendre sans risque à une table FFT avec le petit 4ème.
Avec 4 atouts, la plus forte probabilité est qu'il y ait 2 atouts au chien. Le preneur est assuré de
garder son petit avec une défense FFT. Il prend donc quasiment sans risque. Pourtant, si avec 4
atouts la plus forte probabilité est d'en trouver 2 au chien, la plus forte probabilité est aussi de
trouver 1 défenseur avec 6 atouts en main (la répartition 5,5,6 en défense est la plus probable).
Et, avec 6 atouts en main, ce défenseur a la plus forte probabilité d'avoir 3 cartes à chaque
couleur. Il est peu probable que le preneur dispose de 2 honneurs maitres dans sa longue. Il a
donc probablement 2 cartes non maitres à jouer avant de faire couper la défense. Avec l'entame,
et les reprises sur les 2 cartes non maitres de la longue du preneur, une défense intelligente peut
faire tomber les 6 atouts du preneur et lui prendre le petit.
Ne pas chasser par convention parce qu'il y a 2 atouts au chien, c'est favoriser les joueurs de loto.
Avec le petit quatrième, ces joueurs trouveront le plus souvent 2 atouts au chien et feront leur
contrat SANS RISQUE !
A l'une de mes tables, avec 4 atouts et 2 au chien, ils se feront quasi tout le temps prendre le
petit. Avec ma défense, on ne prend pas des contrats avec le petit quatrième. Avec un petit 5éme,
la plus forte probabilité est d'en trouver 1 au chien. Là encore à l'une de mes tables le petit sera
chassé et pris le plus souvent. A l'une de mes tables il faut au moins avoir 6 atouts en main pour
que le preneur puisse penser prendre. Le loto n'est pas autorisé à mes tables. Avec la FFT le loto
est encouragé. Un preneur avec petit 4ème prend sans risque.
Dans la jouerie 2 pour 1, le défenseur qui a l'entame donne d'emblée son petit au preneur. Cette
jouerie est une insulte à l'esprit du jeu de tarot. Le petit était en effet sec au chien ! Petit sec au
chien, le défenseur qui a un bout 5ème en main en déduit que le preneur est forcément long à
l'atout ! On a vu dans le cas précédent qu'avec le petit 4ème le preneur prenait sans risque.
Maintenant on voit qu'avec 4 atouts et des honneurs il prend encore sans risques face à une
défense FFT !
En conclusion, il apparait clairement que les annonces FFT ne sont pas faites pour la chasse au petit. Le petit
peut-être considéré comme un bout imprenable face à une défense FFT. Malheureusement ça ne l'est pas et
c'est même l'intérêt du tarot.
2 pour 1
Cette exemple illustre l'annonce 2 pour 1 que je réutilise ici.
La table est la suivante:
Les jeux sont (le preneur est en Est):
La jouerie commentée par la FFT est la suivante:
Avec les annonces FFT, le preneur chute son contrat de 3 et fait -56.
En suivant mes conventions la jouerie serait la suivante:
Avec mes conventions, le preneur chute de 2 et fait donc -54.
A 1 point près la jouerie FFT pourrait sembler meilleure que la mienne. Mais quelle erreur l'entame de Nord à
pique alors que le petit sec était au chien ! On a ici l'illustration parfaite de ce que je reproche aux annonces
FFT:
• les annonces FFT ne permettent pas de chasser le petit (pourtant seul bout prenable au tarot).
• les annonces FFT ne permettent pas à la défense de laisser la main forte définir de la meilleure stratégie.
Ici, Nord, a la seule vue de son jeu, décide d'emblée que le petit sec du chien n'est pas prenable. Il décide
alors que la meilleure stratégie de la défense est de faire couper à pique ! C'est une décision qu'il prend SEUL
alors que:
• le petit était sec au chien.
• vraisemblablement la longue du preneur n'est ni pique, ni carreau puisqu'il en a 4 et 5 avec les
honneurs. La longue du preneur serait soit trèfle soit coeur.
• si la longue du preneur est trèfle, le chien n'en contenant aucun elle ne peut pas être très longue.
• si la longue du preneur est coeur, le chien l'a rallongée de 2 mais comme lui n'a qu'un singleton,
vraisemblablement ses partenaires ne vont pas couper tout de suite.
• ayant 5 atouts en main, il y en a 17 dehors.
A partir de ces informations il décide que le petit est imprenable et le donne au preneur. Pourtant, si ce joueur
jouait plus souvent à des tables avec des défenses FFT il saurait qu'un preneur peut prendre et faire avec un
petit simplement 4ème. Voir plus haut mes commentaires sur la précédente jouerie. Ce joueur, à la vue de
son jeu, n'imagine pas que le preneur aurait pu avoir roi, dame à 2 couleurs et 5 atouts et prendre une garde.
Et comme il a pris avant les autres défenseurs, il était difficile à ces derniers de prendre une garde sans chien
si ils avaient eu 8 ou 9 atouts et pas de bout (le troisième défenseur ayant 2 ou 3 atouts). Non ce sont des
choses qui n'arrivent pas...
Sinon en dehors de cette énorme erreur à l'entame, les plis 2 et 5 de la jouerie FFT relèvent une autre
bizarrerie: sur les entames du preneur à coeur, Sud garde la dame. C'est une erreur car Ouest a le roi/cavalier
et pourrait attendre trop longtemps un dame qui se trouverait chez le preneur. Sud aurait du mettre sa dame
sur le premier coup à coeur de maniére à montrer à Ouest qu'il ne faut pas attendre la dame. Ouest ayant le
cavalier il met son roi comme indiqué au pli 2 de ma jouerie. Cela évite de perdre des honneurs lorsque le
preneur entame d'un singleton.
Certes ma jouerie fait 1 point de moins que la jouerie FFT, mais à une de mes tables il n'y a pas de joueurs de
loto qui font en prenant avec le petit 4ème ou des jeux nuls. A une de mes tables ce genre de joueurs se fait
laminer. Ici le preneur prend en second une garde qu'il chute de 2 alors qu'il a pris dans le chien un bout et 8
points, soit 23 points !
Dernière remarque, la FFT conclut la jouerie en indiquant que c'est grâce au 2 pour 1 que la garde est chutée
de 3 et que sinon elle aurait été faite de 3. C'est clairement faux. Ma jouerie ignore le 2 pour 1 et le preneur
chute pourtant.
Main forte
Cette
exemple
La table est la suivante:
illustre
l'annonce
main
forte
que
je
réutilise
ici.
Les jeux sont (le preneur est en Est):
La jouerie commentée par la FFT est la suivante:
Avec les annonces FFT, le preneur chute son contrat de 7 et fait -64.
En suivant mes conventions la jouerie serait la suivante:
Avec mes conventions, le preneur chute de 3 et mène son petit au bout. Il fait donc -36.
La jouerie FFT est donc dans ce cas-ci meilleure que la mienne mais j'ai les remarques suivantes:
• là encore, avec la FFT, c'est la main la plus faible de la table qui prend la décision, dès la premiére entame,
que le petit est imprenable. J'ai longuement détaillé cette erreur plus haut dans mes commentaires sur la
jouerie "chasse du petit". Je n'y reviens pas mais je considère que cette entame est une erreur et mes
conventions sont faites pour éviter ce genre d'erreur.
• Au pli 10 de la jouerie FFT, le preneur fait une erreur. Le doubleton de Sud à carreau a été vu par la
défense mais aussi par le preneur ! Lorsque Est joue carreau, le roi et la dame ne sont pas tombés. Le
preneur sait qu'il va y avoir coupe/surcoupe et doit donc mettre son 21 ! Il aurait pris 3 points supplémentaires,
il aurait gardé la main et fait couper la défense une fois de plus. La fin de la partie n'aurait donc pas été la
même...
• au pli 12 de ma jouerie, on voit que Sud entame de son roi de coeur. Normalement ce genre d'entame n'est
pas dans l'esprit de mes conventions puisqu'avec mes conventions on essaie de faire ses honneurs à coups
sûrs, c'est à dire en attendant que l'ouvreur ouvre ou que le preneur joue de la couleur. Mais dans ce cas
précis, à ce stade de la partie, Sud sait que le preneur a en main 3 atouts et 4 petites cartes dont
vraisemblablement du pique. Et, comme lui a aussi 2 piques il ne pourra pas défausser ses 3 honneurs à
coeur si le preneur n'en n'a pas. Le seul moyen de faire son roi est donc de le jouer. On voit que cela n'a rien
du hasard, c'est un coup parfaitement réfléchi. Sud ouvre à une couleur ou c'est lui qui a les honneurs et ou il
possède toutes les informations nécessaires. Il ne met pas en danger les honneurs de ses partenaires sans
que ceux-ci disposent des mêmes informations. C'est très exactement l'esprit de mes conventions. Avec mes
conventions, quand un défenseur (autre que l'ouvreur) doit ouvrir une couleur alors c'est avec ses honneurs
qu'il doit prendre et évaluer les risques. Pas avec ceux des autres défenseurs. Dans la jouerie FFT, quand au
pli 4, Sud met son roi, à ce stade de la partie c'est du loto.
• l'annonce de la main forte par l'annonce FFT se fait par l'envoi d'un roi au moins quatrième à l'abattoir. Dans
cette jouerie Sud a de la chance car le preneur a gardé un singleton pour ce roi... J'ai du mal à comprendre la
logique des annonces FFT. D'un côté, elles laissent les mains faibles faire des entames désastreuses et, d'un
autre, elles demandent aux mains fortes de bazarder leur roi au moins quatrième afin de désobéir aux mains
faibles !
Dernière remarque, la FFT conclut la jouerie en indiquant que c'est grâce aux annonces de main forte et
doubleton que le contrat est chuté de 7 alors que sinon il serait fait de 10. C'est clairement faux. Ma jouerie
n'annonce pas le doubleton, ni la main forte au sens FFT et le preneur chute pourtant.
Tenue
Le
dernier
exemple
La table est la suivante:
illustre
l'annonce
tenue
que
je
réutilise
ici.
Les jeux sont (le preneur est en Est):
La jouerie commentée par la FFT est la suivante:
Avec les annonces FFT, le preneur chute son contrat de 3.
Je ne peux accepter de comparer la jouerie FFT avec la mienne avec une erreur aussi flagrante du
preneur au premier pli ! Au premier pli, en dernier, le preneur refuse de prendre le pli et la main et mettant
son excuse. C'est une trop grosse erreur pour que je la laisse passer. Déjà, dans la jouerie de la main forte,
voir plus haut, le preneur avait fait une erreur, mais celle-là est trop flagrante pour que je la laisse passer.
Aussi, j'ai repris la jouerie FFT et son esprit mais, au premier pli, j'ai fait prendre le preneur. L'excuse est mise
au pli 4 sans que cela ne coute un point au preneur. Même un preneur débutant aurait joué comme cela. La
jouerie FFT ADAPTEE de façon à éviter l'erreur flagrante du preneur est la suivante:
Ainsi adaptée, le preneur fait de 5 et dispose d'une poignée et petit au bout. Le résultat est un peu
différent de celui commentée par la FFT...
En suivant mes conventions la jouerie serait la suivante:
Avec mes conventions, le preneur chute de 2 et mène son petit au bout. Il fait donc -54.
La jouerie FFT est donc dans ce cas-ci nettement moins bonne que la mienne, une fois encore.
On notera que dans ma jouerie les honneurs de la défense ont été tous fait intelligemment et non pas au
hasard.
Enfin on remarque que la encore, lorsque la FFT dit que sans l'annonce de la tenue la garde aurait été faite de
10, c'est faux. Avec l'annonce de la tenue et un vrai preneur, il aurait fait de 5. Sans l'annonce de la tenue et
en suivant mes conventions il chute de 2.
Résumé des 5 donnes
Pour ces 5 donnes, choisies par la FFT pour illustrer la valeur des annonces FFT, on a le résumé suivant:
Donnes
Jouerie
FFT
Baie des Chute
cochons
de 6
Jouerie
Matt
Chute
de 13
Donnes identiques car la FFT a choisi, le cas facile, ou le chasseur est aussi
celui qui a l'entame...
Chasse
du petit
2 pour 1
Commentaires
Chute
de 3
Chute
de 2
Avec cette donne on voit qu'une défense FFT ne chasse pas un petit sec au
chien. C'est contraire à l'esprit du tarot.
Main forte
Chute
de 7
Chute
de 3
Mais la FFT fait faire une erreur au preneur en ne le faisant pas mettre son
21 sur une coupe/surcoupe annoncée. Il perd 3 points et la main pour faire
couper une fois de plus. Si il avait coupé du 21, cela ne l'aurait pas pénalisé
pour la suite, ça lui aurait rapporté 3 points et il aurait fait couper une fois de
plus la défense. Le résultat aurait été tout autre
Tenue
Fait de 5
Chute
de 2
Ici je n'ai pas considéré la jouerie FFT dans laquelle elle fait commettre une
énorme erreur au preneur en laissant échapper 2 points facilement prenable
en jouant l'excuse à un autre tour. J'ai repris le cas sans cette erreur.
En conclusion, sur ces donnes choisies pour montrer le bienfait des annonces FFT, mes joueries sont plus
efficaces que celles préconisées par la FFT. Mais, en plus, avec mes joueries on voit bien qu'un preneur qui
n'a pas 6 atouts minimum en main chute. Dans toutes les joueries ci-dessus le preneur avait plus de 7 atouts
en main. Ces exemples montrent bien que même si le preneur est fort à l'atout alors mes conventions sont
bonnes. Si le preneur est faible à l'atout, avec la FFT il a de fortes chances de faire, alors qu' avec mes
conventions il n'en a aucune.
L'explication pour laquelle mes régles sont meilleurs est simple: jouer atout quand on n'est pas placé pour
ouvrir ne coute que 0.5 points ! Une fois que les atouts sont tombés on peut défausser les honneurs !