júlio torcato - Portugal Fashion

Commentaires

Transcription

júlio torcato - Portugal Fashion
JÚLIO TORCATO
« Clan »
Une ligne de vêtements féminins et masculins adressée aux hommes et aux femmes urbains et
contemporains. Identité, mobilité et modernité. Il s’agit de la fusion entre l’esthétique minimaliste et
classique, la haute qualité et la forte identité, les matières nobles et le détail, et la meilleure
tradition de la confection portugaise et la contemporanéité. Clan est une proposition pour
l’automne/hiver 16/17. Le clan y est interprété avec du denim et des rayures classiques, des
tartans, des transparences et des laines. Sportswear, industrial wear et formal wear en bleu
marine, en noir et en bordeaux.
JÚLIO TORCATO
Né à Trofa, Julius Torcato a conclu ses études supérieures en Design de Mode à l'Académie de la Mode de Porto. En
1992 il a fondé son propre bureau de design, développement et consultation, destiné au soutien de l'industrie du textile
et de l'habillement. Le styliste est, en effet, le responsable du design et de l'image de plusieurs sociétés et marques
nationales, ayant déjà travaillé avec Lion of Porches, Salsa, Queens, Decénio, and Red Oak, par exemple. En parallèle,
il développe son propre label, la JTMO – Julius Torcato. C'est à lui que l'on doit l'une image conceptuelle deu groupe The
Fingertips et la garderobe du FC Porto. Depuis 2008, il a commencé à commercialiser sa propre marque, en participant
part à plusieurs salons et défilés de mode internationaux (Paris, République tchèque, Pologne, Brésil, Angola, le
Mozambique, etc.).Ses collections sont habituellement présentées lors du Portugal Fashion et Moda Lisboa. Il fait
souvent partie du juri de divers concours et donne le cours de projet de Master en design de mode à l'Université de Beira
Interior, depuis 2007. Son travail a été référencé dans des publications telles que " Porto Cenários de Moda " (une
édition Porto 2001, S.A), dans le livre “Moda Portuguesa” par Cristina Duarte et plusieurs articles de presse nationale et
étrangère. Dernière Février, Júlio Torcato a présenté la collection hiver/automne chez Mercedes-Benz Fashion Week
Madrid.
CONTACTS
e. [email protected]
w. http://www.juliotorcato.com/
f. http://www.facebook.com/juliotorcato
PEDRO PEDRO
« L’ÉTRANGÈRE »
Une image vaut-elle toujours mille mots lorsque les images nous étouffent ? And if the glamour is
dead?
Brutalité. Négligence. Protection urbaine. Un manifeste anti-glam. Les vêtements comme cocon.
La forme comme liberté du corps. Le corps comme intériorité. Des silhouettes gigantesques, des
volumétries généreuses, des coupes asymétriques, des superpositions de pièces et des
bizarreries. Manteaux et blousons influencés par des vêtements masculins/militaires. Tricots
féminins aux décolletés généreux. Pantalons larges des lignes sport. Longueurs exagérées.
Matières réconfortantes et confortables. Laines, feutres, matières matelassées cirées et
imperméables cirés qui se marient aux cotons et aux lins grossiers. Tricots épais et jerseys en
laine.
Les vichys et les carreaux marquent les motifs de la collection. Couleurs hivernales, terre et
sobres. Du gris au beige et au camel, en passant par le noir, le kaki, le vert, les verts néon et olive.
PEDRO PEDRO
Pedro Pedro est né en 1973 et a complété ses études en Design de Mode à l'Academia de Moda de Porto en 1997. Le
créateur a débuté sa carrière en 1996 et cette même année a remporté le concours "New Expo-Wear Designers". Pedro
Pedro a commencé par faire des illustrations de mode et a développé plusieurs projets dans cette industrie: uniformes,
des jeans et des vêtements pour homme. En 1998, le styliste a lancé la marque Pedro Pedro et a présenté des
collections au Portugal Fashion et au Porto de Moda. En 2003, il a remporté le premier prix de "I Mode You European
Fashion Awards 03" à Bruxelles. Un an plus tard, Pedro Pedro a collaboré avec Júlio Waterland lors du lancement de la
marque Pedro Waterland, exibée au Portugal Fashion et ModaLisboa. Le styliste a montré son travail en 2006 et 2007 à
la Fashion Week à Paris. La marque continue à être présentée depuis la saison printemps/été 2008. Cette année, le
créateur revient au Portugal Fashion, après plusieurs références de premier plan dans des magazines tels que Vogue,
Elle ou Collezione Dona.
CONTACTS
Campo 24 de Agosto, 129
Escritório 605, 4300-504 Porto
t. +351 225 104 455 | +351 925 100 112
e. [email protected] | [email protected] | [email protected]
HUGO COSTA
« METAMORPHOSIS »
“Metamorphoses describe the process of spiritual transformation that characterizes his vision of
the flourishing life"
Nietzsche – Thus Spoke Zarathustra
Cette collection est dédiée à la mutation et à la maturité. Au fil du
temps, nous faisons toujours plus d’efforts pour obtenir plus de
résultats, ce qui nous tient particulièrement à cœur.
La marque Hugo Costa est profondément impliquée dans le concept
de biens. Chaque collection est redéfinie via la transformation de
matières et l’utilisation de tissus classiques en applications et styles modernes. Nous abordons
notre expressivité artistique en ayant recours à des procédures peu conventionnelles, comme le
cirage et l’impression personnalisée. Ces éléments prétendent fonctionner comme un
prolongement et un complément de la simplicité de notre vision.
Nous nous concentrons clairement sur le développement. Pour notre collection, nous recherchons
constamment l’amélioration et la redéfinition afin de réaliser ce en quoi nous croyons.
Metamorphosis est un plan qui se déroule en plusieurs phases et que nous avons dessiné pour
faire de cette collection la vision en laquelle nous croyons.
HUGO COSTA
Hugo Costa est une marque portugaise progressive qui naît de la créativité et du travail développé par Hugo Costa. Le
designer a conclu en 2008 le cours de design de mode et textile à l’École supérieure des arts appliqués de l’Institut
polytechnique de Castelo Branco. La marque commence par se concentrer sur un style classique et le street menswear,
puis elle se tourne rapidement vers les tennis et les pièces unisexe. Inspirée de la culture de rue, du minimalisme, de
l’architecture et de la philosophie, la marque Hugo Costa crée des collections d’époque pour femmes et hommes urbains
et progressifs. Toutes les pièces sont dessinées et produites avec la qualité portugaise. Les collections sont disponibles
dans des points de vente au détail spécialisé à l’échelle mondiale.
CONTACTS
t. + 351 914 007 405
e. [email protected]
w. http://www.hugocosta.com
PÉ DE CHUMBO
Un mélange entre gros fils de laine et la délicatesse de fines et
transparentes dentelles, avec des contrastes de couleur entre les roses et
les beiges estompés, jusqu’aux gris et noirs avec des détails de rouge.
Pour l’hiver 2016/17, la collection Pé de Chumbo présente une légère
inspiration ethnique. Les franges et les couleurs en patchwork nous
conduisent vers d’autres cultures. Il s’agit d’un mélange entre le grossier et
la délicatesse, un mélange de deux sentiments, de deux états.
Les propositions de Pé de Chumbo se détachent puisque la marque
développe elle-même les tissus, via un processus créé et perfectionné en
fonction des collections, presque manuel pour la fabrication des tissus.
Reposant sur des techniques artisanales, les pièces sont dessinées et
fabriquées une à une et fil à fil presque sans coutures, dans un mélange
de tissage et de tricot qui les dote d’un aspect unique et exclusif. Cette
collection miroite le principal concept et motif distinctif de la marque Pé de Chumbo : les textures.
PÉ DE CHUMBO
Pé de Chumbo est une marque de renom créée par le designer Alexandra Oliveira à la fin de sa formation et dont le nom
est tiré d’un nickname de son adolescence. Établie à Guimarães, Pé de Chumbo dessine des collections pour femme
depuis quelques années. Le développement des tissus qu’elle utilise dans ses créations, dans un processus qui réunit
concepts artisanaux et recherche de nouvelles solutions d’application, en est la matrice distinctive. Depuis 2007, année
de ses débuts au SIMM de Madrid, la marque participe à des salons internationaux de la mode. Elle a ensuite participé
au WHO’S NEXT à Paris, où elle continue d’exposer, ainsi qu’à d’autres salons sur d’autres marchés : CPD à
Düsseldorf ; MIPAP à Milan ; SCOOP et PURE LONDON à Londres ; COTERIE et EDIT à New York ; TOKYO FASHION
à Tokyo ; TRANOI à Paris. Aux côtés de grandes marques et couturiers, Pé de Chumbo est actuellement présente dans
plus de 100 boutiques réparties dans 25 pays des cinq continents. L’Italie et les USA sont les pays où la marque compte
le plus de points de vente, la Turquie étant son plus grand client.
CONTACTS
Rua S. João Batista, 915
4805-676 Brito - Guimarães
t. +351 253571436
e. [email protected]
ANABELA BALDAQUE
« A VIZINHA » (LA VOISINE)
Il n’y a pas de plus grande liberté que de rêver de la fantaisie. Tout est possible. Lorsque nous
pensons à la voisine, nous sommes libres d’aller où nous le souhaitons. C’est pourquoi
d’innombrables scénarios et intrigues romanesques se construisent autour de personnages
mystérieux, pour telle ou telle raison.
La voisine est une figure proche et lointaine à la fois, qui assume le personnage de cette
collection. Tout personnage, de n’importe quelle histoire et de nombreuses autres. Elle porte ce
qu’elle veut sans tenir compte de règles ou de pourquois. Elle nous surprend tous les jours quand
nous la voyons partir.
TISSUS
Imperméables et hydrofuges. Toiles aux textures épaisses et laines avec poils.
Tricots imprimés, dentelles, brocards et tissus lisses.
COULEURS
Gris et argents, bleus intenses, perles et blancs, moutardes, noirs et dorés.
SILHOUETTE
Diversifiée, longue et serrée. Ample et courte.
PIÈCES MAÎTRESSES
Superposition de pièces, de robes et de vestes.
CHAUSSURES
Tennis de couleurs et tongs à lanières avec chaussettes.
ANABELA BALDAQUE
Anabela Baldaque a conclu en 1983 le cours de stylisme et de modélisme de l'École de mode Gudi, à Porto. Deux ans
plus tard, elle a fait un stage chez Emilio Pucci à Florence, en Italie. En 1988, elle crée la marque de vêtement Anabela
Baldaque et son nom figure alors, quelques années plus tard, dans les principaux événements de mode nationaux. Elle
est d'ailleurs l'une des créatrices présentes à la 1ère édition du Portugal Fashion, en 1995. En 2000, elle inaugure sien
premier magasin, à Porto, et initie son processus d'internationalisation avec un défilé à la Fashion Week de New York,
sur invitation du Portugal Fashion, projet avec le soutien duquel elle participera également à des événements de mode à
Paris, Barcelone et São Paulo. En 2015, elle ouvre une boutique à Lisbonne.
CONTACTS
Atelier
R. Padre Luís Cabral, nº1080, 1º andar, 4150-461 Porto - Foz
t. +351 226 170 271 | +351 934 056 264 ! +351 918 557 477
e. [email protected]
w. http://www.anabelabaldaque.pt/
FÁTIMA LOPES
FÁTIMA LOPES
Fátima Lopes est née le 8 mars 1965, sur l'île de Madère. En 1990, elle déménage à Lisbonne, où, deux ans après, elle
ouvre une boutique à son nom. La même année, en 1992, elle réalise, au Couvent du Beato, son premier défilé. À partir
de ce moment-là, elle ne s'arrêtera plus de présenter ses collections dans les grands défilés individuels, aussi bien au
Portugal qu'à l'étranger. Elle est, de plus, la plus internationale des stylistes portugaises, avec plus de 30 participations à
la Semaine du Prêt-à-porter à Paris. La première présentation de Fátima Lopes sur les passerelles internationales avec
l'appui du Portugal Fashion a eu lieu en 1999, à São Paulo. Après quelques années à exposer et à vendre ses créations
dans la Ville-Lumière, la créatrice a réalisé également la même année son premier défilé à Paris. À partir de mars 1999,
elle a commencé à défiler deux fois par an lors de la célèbre Paris Fashion Week. Le Portugal Fashion international
appuie cette participation depuis 2004. Intégrée au Calendrier Officiel de la Semaine du Prêt-à-porter, Fátima Lopes a
déjà reçu, à plusieurs reprises, les honneurs de l'ouverture de l'évènement. Plus récemment, en septembre 2011, et
aussi sous la production Portugal Fashion, Fátima Lopes a surpris à nouveau le monde de la mode en effectuant son
premier défilé à la Tour Eiffel.
CONTACTS
Rua da Atalaia, 36 | 1200-041 Lisbonne
t. +351 213 240 540 | f. +351 213 240 548/59
CARLA PONTES
« MOUNTAIN »
Pour la collection automne-hiver 16/17, CARLA PONTES
propose « mountain ». Une collection qui s’inspire de la
transformation des montagnes, de l’automne au printemps.
Avec des vestes courtes volumineuses ou de longues
vestes croisées, « mountain » mise sur les sweaters aux
volumes oversize, coordonnés avec des jupes droites, des
pantalons ou des robes.
Les patrons créent des volumes inattendus, tandis que les plis cintrent les corps et s’évasent aux
extrémités. Les principales compositions sont les mélanges de laine, de cupro et de coton, qui se
traduisent par des doubles-faces, des textures mouchetées, des touchers très doux et un dessin
original inspiré du volume des montagnes qui composent et découpent les paysages.
Avec une palette de verts secs et humides d’automne, la collection passe par des tons ocre et
ivoire qui grisaillent l’hiver, avant de se renouveler dans des tons bleu ciel et vert printemps.
CARLA PONTES
La tridimensionnalité et le détail caractérisent les collections de Carla Pontes. Avec une formation en design de produit,
Carla Pontes tire son inspiration d’éléments naturels et artistiques, produisant des modèles intemporels aux multiples
lectures. Motifs personnalisés, formes inattendues et détails subtils sont certaines des caractéristiques que vous
retrouverez dans le design détaillé et urbain adressé à la femme contemporaine.
CONTACTS
e. [email protected]
t. +351 938 413 900
w. www.carlapontes.com
f. www.facebook.com/carlapontesdesign
i. @carlapontes_official
MAFALDA FONSECA
« T_FW 16/17 »
La collection T FW 16/17 voit le jour en souhaitant travailler tous les
composants des vêtements. Nous avons décidé d’appliquer des
formes géométriques de différents tissus aux couleurs et textures
contrastantes, afin de créer l’illusion d’un puzzle moderne et
équilibrée d’un labourage.
La collection mélange des matières aux différentes textures et poids,
comme le cuir, la laine et les mailles. Le mélange de gris et des deux
teintes de vert sont le fil conducteur de la collection. Nous jouons
avec les proportions et les formes de la confection classique, afin de
créer un contraste avec les tissus classiques en laine que nous
utilisons.
MAFALDA FONSECA
Mafalda Fonseca est une jeune designer portugaise originaire de Porto, qui a lancé sa marque de prêt-à-porter en 2012.
Sa passion pour les vêtements masculins l’a inspiré à faire un stage chez un tailleur, ce qui lui a permis de renforcer ses
connaissances dans ce domaine. L’attention portée aux détails, à la confection, à la réinterprétation des classiques et à
certains détails de sportswear marque son travail. Toutes les pièces sont fabriquées au Portugal, avec des tissus de la
meilleure qualité. La marque exploite désormais de nouveaux textiles, de nouvelles méthodes de production et de
nouvelles technologies, essayant ainsi de combiner des vêtements classiques et innovants. Mafalda Fonseca participe
au Portugal Fashion depuis octobre 2012.
CONTACTS
t. +351 918391678
w. www.mafaldafonsecabrand.com
e. [email protected] | [email protected] | [email protected]
MARIA KOBROCK
« INHABITED NARRATIVE » (Bloom)
Inspirée des « Joiners » – collages photographiques – de l’artiste
britannique Davide Hockney, la présente collection exploite la mode telle
une narrative continue, concevant chaque tenue sous de multiples
perspectives.
À propos de ses collages, Hockney a déclaré « Je me suis aperçu que
ce genre d’images [« joiners »] se rapproche davantage de ce que nous
voyons réellement, c’est-à-dire pas tout en une seule fois, mais plutôt
des lueurs discrètes et isolées que nous relions en créant notre propre
expérience continue du monde ». Imitant le processus de Hockney
quant à la présentation de différents angles de la même image, cette
collection essaie, de manière expérimentale et conceptuelle, d’introduire
une idée de mouvement et de continuité aux ensembles. Ils sont ainsi
proposés non seulement comme un ornement pour le corps, mais aussi
comme un prolongement dynamique et pertinent.
MARIA KOBROCK
Maria Kobrock est née en 1993 à Aveiro. La créatrice luso-allemande a fait des études de design de mode et de
« pattern making / drapping » à l’ESMOD Berlin – University of Art for Fashion. Elle fréquente actuellement le cours
intensif en Design de chaussures à l’École de mode Gudi, à Porto. Sur son curriculum, la créatrice fait part de ses
expériences au sein des ateliers Ayres Bespoke Taulo à Porto, et Lidija Kolovrat à Lisbonne. Maria Kobrock a en outre
été assistante dans l’atelier de Katty Xiomara, à Porto.
CONTACTS
e. [email protected]
t. +351 963 787 724
DANIELA BARROS
“NKD_AW16”
Cette saison, la vision de Daniela Barros s’inspire d’un sentiment. Le
voyage de Daniela Barros par ce moment se traduit par une femme au
caractère trempé, rigide et austère. Le personnage de cette collection
incarne cette femme. Silhouette structurée, lignes épurées, mais
présentant une confection détaillée, composent des pièces classiques et
élégantes, bien qu’expérimentales.
Les blocs de couleur sont des éléments essentiels pour cette saison où
prédominent le noir, le blanc, le vert et le bleu. La construction oversized
et les détails masculins rappellent certaines caractéristiques
androgènes. Les détails inachevés et les techniques expérimentales
recréent le côté plus émotif de la collection.
DANIELA BARROS
Formée en design de mode à l'École de mode de Porto, en 2008, la native de Porto, Daniela Barros, fait partie du projet Espace
Bloom depuis sa création, en 2010. Elle a été directrice de la création de Heavy Jeans et de Hush Puppies Portugal, mais aussi
créatrice assistante de la marque Orgnlife. Elle a déjà présenté ses articles dans l'un des plus renommés salons de mode parisiens, le
Who's Next, mais aussi au showroom Zip Zone, pendant la semaine de la mode de Paris, avec le soutien du Portugal Fashion. Plus
récemment, avec le soutien de l'ANJE – Association nationale des jeunes entrepreneurs, ses collections ont été présentées à la Scoop
International Fashion Exposition (juillet de 2013) et au Capsule Show à Paris (février 2014). Elle a réalisé un défilé à Maastricht,
aux Pays-Bas, dans le contexte de l'initiative Fashionclash 2012 et a intégré, en décembre 2012, le groupe de jeunes designers que le
Portugal Fashion a fait défiler au Matadero – centre de création contemporaine, à Madrid. En septembre 2013, elle a défilé avec le
Portugal Fashion à la Vienna Fashion Week et en septembre 2014, au Fashion Scout Londres, dans le contexte de la London Fashion
Week. Elle a gagné le prix de meilleure collection féminine (2013) du Who's Next. Elle a été nommée pour la meilleure jeune
créatrice aux Fashion Awards et a gagné le titre de meilleur jeune créateur de 2014, dans le contexte des « Premios Novos ». Elle crée
pour une marque japonaise.
CONTACTS
c. Daniela Barros
t. +351 931 632 641
e. [email protected]
w. www.danieladbarros.tumblr.com
SARA MAIA
(Bloom)
Cette collection exploite deux composantes : le rigide/conservateur et la
rébellion/révolutionnaire, tirant ainsi son esprit désengagé de sous-cultures
urbaines, tout en utilisant des matières naturelles et traditionnelles comme la
laine et les toiles. Dans son essence, plusieurs contrastes sont exploités avec
l’utilisation d’une palette de couleurs sérieuse, où prédomine le bleu marine.
Appliquant des coupes oversized et décontractées qui montrent son côté
contemporain qui s’intéresse à ce qui est nouveau, la collection montre
également le côté sensible avec lequel elle entretient des relations.
SARA MAIA
Sara Maia est née à Porto en 1989. C’est en intégrant l’École de mode de Porto que la jeune créatrice commence son
parcours académique dans le monde de la mode. Après avoir terminé son cours en 2008, elle intègre cette même année
le Citex et termine sa formation en 2011. Depuis, elle a commencé à travailler avec plusieurs designers du panorama
national de la mode. En 2012, Sara Maia remporte le Premier prix Jeune designer de l’espace Bloom du Portugal
Fashion. Elle s’est ensuite installée à Londres, où elle a collaboré avec plusieurs marques (Marques’ Almeida, Aitor
Throup, Maharishi). La créatrice travaille actuellement à Lisbonne.
CONTACTS
e. [email protected]
t. + 351 914 531 104
Ideias a Metro
« FOLKLORE »
Pour cette collection, nous avons créé un modèle unique et exclusif qui
traduit la fusion de la culture mozambicaine, via ses tissus
traditionnels, les capulanas, et la culture portugaise, notamment par le
biais des couleurs et des motifs des foulards traditionnels de la région
du Minho.
Nous continuons à miser sur le mélange de couleurs, de tissus et de
textures dans des pièces très féminines, élégantes et sophistiquées,
mais toujours au design extrêmement confortable avec une touche
bohème.
IDEIAS A METRO
Ideais a Metro est une microentreprise mozambicaine fondée en 2006 et qui connaît depuis une croissance constante.
Un concept qui était alors complètement novateur : créer des vêtements modernes, urbains et exclusifs à partir des
tissus africains traditionnels (capulana). Ce fut la première marque de vêtements mozambicaine à recevoir le label de
qualité « made in Mozambique – Proudly Mozambican », attribué par le Ministère du commerce et de l’industrie du
Mozambique. Un concept de marque à succès qui ne travaille qu’avec la main d’œuvre et les matières premières
locales. Directement depuis Maputo, Ideias a Metro est présente dans le monde entier grâce aux ventes en ligne. Elle
est en outre le fournisseur d’une boutique au Portugal, de quatre boutiques au Mozambique et de deux en Angola.
CONTACTS
e. [email protected] | [email protected]
t. + 27 76 7083371 (Carla Pinto) | 82 305 2920 - 84 305 2920 (Nela Avelar)
f. www.facebook.com/ideiasametro
i. @ideiasametro
OMAR ADELINO
« ME »
Collection inspirée des valeurs que la marque « Omar
Adelino » transmet depuis qu’elle est entrée dans le monde de
la mode : la classe, le glamour, la simplicité et une grande
unité sur motifs. La palette de couleurs implique des tons
nobles comme le noir, le doré et les couleurs vives de la
traditionnelle capulana mozambicaine.
Les matières choisies sont : le lurex, la dentelle, le lin gianni,
le chiffon, la capulana, les pierres swarovski et des perles. La
collection est composée de douze ensembles : neuf féminins
et trois masculins. Au travers de cette collection d’un jeune
styliste mozambicain, j’espère apporter un peu de cette
Afrique moderne, simple et en expansion. Une rencontre entre
le chic et le décontracté.
OMAR ADELINO
Omar Adelino est né à Maputo en 1992. Le styliste a conclu son parcours académique à l’École secondaire Josina
Machel. Il a par la suite poursuivi une carrière de maquilleur professionnel et designer de mode. Après avoir participé à
l’édition 2012 de la Mozambique Fashion Week sous la composante School, Omar Adelino y était également présent
l’année suivante en tant que jeune créateur. Le designer a produit des défilés de mode dans les éditions 2013 et 2014 de
la Fashion Love Maputo, ayant également marqué sa présence à l’évènement Riccione Moda Italie. En 2015, il est
reconnu « best young designer » par la Vodafone Mozambique Fashion Week, ayant en outre remporté le concours
Vodafone Mozambique Fashion Week – Amarula.
CONTACTS
e. [email protected]
t. +258827726347
f. www.facebook.com/omaradelino.dosanjos
i. @omaradelino.dosanjos
SHAAZIA ADAM
La collection de Shaazia Adam pour la prochaine saison printemps/été
s’inspire du film « Factory Girl ». La muse de la collection est donc
Edie Sedgwick. La collection se présente très colorée et fleurie, des
traits qui coexistent avec des jupes très fluides avec un mélange de
coupes droites.
Avec des pièces aux tons rose pâle, saumon, vert olive, corail et
jaunes, la collection présente ainsi un profil très jeune. Les tailles
varient entre les shorts et les vestes longues ou trois-quarts. Les
outfits présentent en outre des broderies florales et des ornements le
long des lignes du cou et de la taille, ainsi que sur les poches.
SHAAZIA ADAM
Shaazia Adam, 24 ans, est née à Maputo. La créatrice a fait ses études à la Maputo International School et à l’Istituto
Marangoni de Londres. Après avoir lancé sa marque en 2007, la designer participe pour la première fois à la
Mozambique Fashion Week, en tant que jeune créatrice. En 2009, elle renforce son statut à la Mozambique Fashion
Week, puis elle part à Londres. Sur le territoire britannique, elle remporte le prix de Best portfolio of Fashion Design 2103
décerné par l’Istituto Marangoni London Campus. La créatrice ouvre sa première boutique, qui porte son nom, à Maputo
en novembre 2015, et est toujours présente sur les passerelles de la Mozambique Fashion Week.
CONTACTS
t. +258 82 489 3060 / +27793580315
e. [email protected]
w. www.shaaziaadam.com/
f. www.facebook.com/Shaazia-Adam-131855390106
ELSA BARRETO
« DRAMA »
S’habiller est la représentation de l’individualité et le quotidien la
scène où nous nous déplaçons et où nous représentons ce qui
nous détache de la foule. DRAMA, la collection d’Elsa Barreto pour
la saison automne/hiver 2016, repose sur l’idée d’un script
extrêmement bien répété, où chaque détail a soigneusement été
pensé.
Avec un fort concept scénique qui s’inscrit dans une association
inattendue de textures et de différentes couches, DRAMA élève la
femme du quotidien au rang d’actrice d’une histoire importante.
Une histoire qui raconte les vécus extraordinaires de plusieurs
personnages ayant en commun une essence singulière chargée
de dramatisme s’accomplit ainsi.
ELSA BARRETO
Elsa Barreto est une styliste présente depuis plus de 25 ans dans la mode portugaise. Formée par l’Académie de Mode
de Porto et ayant gagné le concours national des Jeunes Talents en tant que finaliste, Elsa Barreto a construit un
parcours solide où chacune de ses collections révèle une identité très personnelle, facilement identifiable par le public, et
dont les aspects principaux sont le trait féminin et le raffinement. La « femme » d’Elsa Barreto est donc moderne, sûre
d’elle et débordante de sensualité. Outre les vêtements élégants et uniques, la marque Elsa Barreto est guidée par une
forte conviction : passion de créer, passion de vivre.
CONTACTS
ELSA BARRETO (magasin/atelier)
Rua Dom Paio Mendes, nº 67
4700 - 424 Braga
t. +351 253 619 184 | +351 913 833 722
w. www.elsabarreto.pt
Contacts de presse
c. Cátia Fernandes
t. +351 224 095 251 | +351 934 594 064
Inês Marques
« BI-FACED / DOUBLEFACED / TWOFACED » (Bloom)
Le point de départ de cette collection repose sur le titre des œuvres
« bifaced » / « doublefaced » / « twofaced » de Sebastien Bieniek. Il s’agit
d’une série de photos qui ramène le bizarre et les visages d’autres mondes,
comme des visages cubistes de Pablo Picasso, dans le monde réel.
Sur de vrais visages, l’auteur y peint un deuxième visage, sous une autre
perspective, par le biais d’un langage très particulier. Le concept double
face et le langage très primitif des peintures cubistes permet de préserver
les parallélismes et les dualités, grâce au mélange de matières plus
classiques et plus sobres avec d’autres matières plus techniques et
colorées.
L’application de formes asymétriques et de contrastes de matières dans des jeux graphiques, en
ayant recours à des éléments géométriques inspirés des œuvres cubistes était un vrai défi.
INÊS MARQUES
Inês Marques est née à Porto en 1991. En 2012, elle a obtenu sa licence en Arts visuels et technologies artistiques à
l’École supérieure d’Éducation de l’Institut Polytechnique de Porto. Un an plus tard, elle a entrepris des études de
Techniques de dessin de vêtements au Centre de formation professionnel Modatex de Porto, ayant déjà été
sélectionnée pour le projet Comenius, où elle a présenté une collection masculine composée de trois ensembles, dans la
ville de Berlin, en mai 2014. La créatrice a également été sélectionnée pour participer au projet de Bilros, où elle a
présenté un tailleur féminin avec application de dentelles au fuseau, à Peniche. Au long de son parcours, elle a déjà
participé au concours PFN, lors de la Porto Fashion Week 2015, où elle a obtenu la première place. La créatrice est
actuellement en stage à l’atelier de Luis Buchinho.
CONTACTS
e: [email protected]
t: +351 916 213 674
CARLOS GIL
« ECLETIC »
L’éclectisme est l’environnement dans lequel la collection FW16 de Carlos Gil se
développe. Sans préjugés, l’Éclectique mélange, recueille, apprécie et combine,
tout comme les motifs, les couleurs, les textures et les styles se fondent dans cette
collection afin de porter un nouveau regard sur l’élégance.
Combinaisons inhabituelles, présentant des réminiscences de vintage, des coupes
propres et des détails sportifs qui définissent un look sportswear chic osé et
élégant. En se réinventant dans de nouvelles matières, de nouveaux détails et de
nouvelles associations, le nerd, le classique et le vintage assument une nouvelle
fois le rôle principal pour cet hiver. Imprégnées d’un esprit rétro, les silhouettes
assument une contemporanéité décontractée et romantique.
L’ambiance de sophistication pour cette saison est dévoilée dans une atmosphère de pyjama
party, où les robes de nuit, la brillance et les textures s’assument comme les nouveaux must-have
de la saison. Blazers, manteaux, chemisiers, sweaters et jupes croisées, tissus brillants et
travaillés, dentelles et motifs définissent la nouvelle élégance de l’esthétique stimulante et
éclectique que propose la marque Carlos Gil.
CARLOS GIL
Il est né à Nampula le 15 août 1968. Il a fréquenté l'enseignement secondaire à Fundão et a conclu en 1993 le cours de
design de mode de l'École de mode de Porto. Il a initié son stage à Fábrica Craveiro & Mineiro, où il a dessiné les
collections d'homme, de femme et d'enfant pour le marché interne et externe. Il est également passé par l'enseignement
et a donné des cours dans plusieurs établissements de la région. En 1998, il inaugure, à Fundão, l'atelier de mode
dénommé ATELIER CARLOS GIL et en septembre 2004, inaugure un nouvel espace commercial, CARLOS GILATELIER, situé à Av. da Liberdade, à Fundão. Le nombre de clients augmente progressivement, non seulement dans la
région de Beira Interior, mais aussi dans d'autres villes comme par exemple Lisbonne, Porto, Coimbra et Braga. Il gagne
plusieurs concours et habille quelques figures proéminentes au Portugal et à l'étranger, parmi lesquelles la première
dame, Maria Cavaco Silva, et la fadiste Kátia Guerreiro. En 2009, il fait ses premiers pas au Portugal Fashion et est
distingué par le président de la République comme "Jeune à succès au Portugal et à l'étranger".
CONTACTS
Atelier
Avenida da Liberdade, nº 57 | 6230-398 Fundão
t. +351 275 753 610
e. [email protected]
[UN]T
« nil ROUND all » (Bloom)
Une réalité spéculative où l’utopie de la corrélation interpersonnelle mentale et
physique devient possible, où les objets sont des deuxièmes peaux qui
transmettent une réalité profonde et cachée.
Le visible n’est plus le réel et l’immatériel cesse d’être une illusion où la dualité et
les différences se mêlent pour une nouvelle vision, une corrélation matérielle telle
une chimère formelle.
TIAGO SILVA
Tiago Silva, élève en design de mode au Modatex, a 24 ans et est né à Braga, mais réside à Porto. Il a fréquenté les arts
visuels, où s'est révélé son goût pour les arts plastiques et le design de mode. Son curriculum comprend un stage en
design industriel chez Petratex et la participation au Portugal Fashion (en collaboration avec Marques Almeida et Carlos
Couto). Ayant obtenu la première place au 44ème concours des Jeunes Créateurs, le créateur assume sa préférence
pour le développement de concepts et son énorme plaisir à réaliser des collections destinées au public féminin.
CONTACTS
c. Tiago Silva
t. +351 914 960 843
e. [email protected]
w. http://untiagosilva.tumblr.com
DIOGO MIRANDA
Séduit depuis toujours par la narrative et les effets imagés des formes et des lignes de
l’architecture moderne, c’est en Josef Hoffman que Diogo Miranda trouve l’inspiration dont il avait
besoin. Hoffman fut extrêmement important pour le développement de l’architecture moderne. En
effet, des termes comme fonctionnalité, simplicité, sophistication et innovation sont fréquemment
employés pour décrire son travail.
Cette collection se présente comme une trame narrative visuelle, où les signes inscrits dans les
œuvres de Hoffman sont utilisés pour raconter une histoire différente à une femme différente.
Cette femme accueille le changement, le défi et la féminité comme s’il s’agissait d’outils pour créer
une personnalité contemporaine. Les lignes pures et droites sont le fil conducteur de la collection.
Des formes géométriques et des cercles noirs et blancs, des silhouettes simples, des manches
surdimensionnées, des détails élégants et distinctifs donnent vie aux chapitres de l’histoire que l’on
raconte sur scène.
Les couleurs foncées s’assument comme la base chromatique structurelle de la collection. On
assiste donc à un jeu entre ornements et rayures, dotant ainsi la collection d’une perspective
dimensionnelle, qui contraste avec l’ivoire et le bleu riviera. Les matières elles aussi présentent
des contrastes, notamment avec l’utilisation du pied de poule, de la soie ou du stiffer brocade,
créant ainsi une sensation de sobriété et de féminité proéminente. Le styliste propose une
collection où les vestes surdimensionnées, les robes droites aux coupes géométriques et les
superpositions sont les personnages pour un style poétique, fort, bien que subtil.
DIOGO MIRANDA
Diogo Miranda a débuté son parcours professionnel en 2007. Depuis lors, il a présenté toutes ses collections au
Portugal Fashion, tout d'abord dans la catégorie de jeune créateur et maintenant comme l'un des noms émergents les
plus reconnus de la mode portugaise. Formé au design de mode au Cenatex, Diogo Miranda a commencé par effectuer
un stage à Séville, dans l'atelier de Miguel Reyes. Encore jeune, mais déjà avec une structure montée, Diogo Miranda
possède depuis 2008 un magasin et un atelier à Felgueiras, où ses créations sont conçues exclusivement, mais aussi à
partir d'où elles sont commercialisés. C'est aussi là qu'il met à disposition des services personnalisés d'accueil, y
compris de personal tailoring pour le public masculin. Les créations qu'il réalise ont parcouru le monde, grâce à leurs
campagnes originales, à la présence dans articles de revues de grande notoriété et aux figures publiques qui les font
défiler. Avec le soutien de l'ANJE et du Portugal Fashion, Diogo Miranda a participé à des showrooms internationaux
renommés, notamment à Paris, Londres et Berlin. Le créateur a aussi lancé récemment sa propre boutique online.
CONTACTS
Praça da República Nº60-62 | 4610-116 Felgueiras - Portugal
e. [email protected] | [email protected] (internacionale)
LUÍS ONOFRE
« CORAÇÃO SELVAGEM » (CŒUR SAUVAGE)
La rencontre de deux mondes opposés. La collection hiver de Luís Onofre superpose les opposés
pour créer un tout. La singularité de chaque chaussure naît de l’opposition entre leurs éléments.
Les formes, les couleurs et les textures intensifient chaque détail, dans une juxtaposition où le
contraste corrobore l’identité. C’est dans la dualité de chaque « cœur sauvage » que naît l’éternité.
LOOK
À la recherche du confort décontracté que nous attendons de l’hiver, les talons sont plus bas et
plus larges, tout en étant plus élégants grâce à la métallisation et aux nouvelles géométries de
l’effet à facettes du diamant. La joaillerie classique portugaise se fonde aux chaussures pour
rendre hommage au « Cœur de Viana » en tant qu’ornement émotionnel et symbole d’une tradition
qui transforme une chaussure en bijou.
COULEURS
La sobriété de l’hiver est traduite dans d’insinuantes nuances de gris qui, cette saison, remplacent
le marron classique et accompagnent la prédominance du noir. Dans le jeu de contrastes entre le
foncé et le clair, surgit encore le vert bois, le burgundy, le miel et le rose clair.
MATIÈRES
Bien que le confort du daim prédomine sur le croco et le vison, c’est toutefois dans la structuration
des cuirs que la collection gagne en texture et en identité. Les applications métalliques en or et le
nickel noir donnent une touche de sophistication et défient la brillance des pierres Swarovski. Les
sandales sont ainsi presque transformées en robes de soirée, dans une continuité géométrique
renouvelée qui reprend le modèle Zaragoza de la collection précédente.
LUÍS ONOFRE
Né à Oliveira de Azeméis, Luís Onofre, a assumé, en 1990, la direction de la société de chaussures fondée par sa
grand-mère en 1939, après avoir suivi des études supérieures aux Beaux Arts, à Porto, et de Stylisme de Chaussures et
Accessoires du C.F.P.C, à São João da Madeira. En 1999, il lance sa première collection, affirmant l'entrée de la société
dans une nouvelle phase au niveau de la production et du design. Luís Onofre a des agents commerciaux qui
représentent sa marque en France, Allemagne, Grèce, Hollande, Italie, Danemark, Suède, Israël, aux États-Unis, au
Canada, entre autres pays. De plus, le designer a crée des collections pour Kenzo et Cacharel, et a également chaussé,
avec sa marque, des célébrités telles que la reine d'Espagne, Letízia Ortiz, la célèbre Paris Hilton, l'actrice Naomi Watts
et la première dame américaine, Michelle Obama.
CONTACTS
Presse
Showpress Press & PR Agence
c. Marta Duarte | e. [email protected] | t. +351 937 328 379
Information Commerciale
c. Luís Onofre | t. +351 256 661 221 | e. [email protected]
w. www.luisonofr
AMORPHOUS
« M001 CESURA » (Concours Bloom)
Le présent manifeste intitulé Cesura évoque la clairvoyance de l’aspect primaire
et maximum à la condition vitale humaine, la liberté de choisir, la libération des
stigmates sociaux et moraux instaurés qui obligent à survivre dans des
conditions inhumaines, sous peine d’exclusion et de punition de toutes sortes.
Tout au long de l’Histoire, les femmes se sont battues pour l’égalité des droits et
la dignité, et ont ainsi obtenu la plénitude de vivre et d’envisager le monde
comme leurs semblables. Aujourd’hui encore, des rituels, des croyances et des
valeurs de certaines cultures résistent à ce combat permanent ; ils résistent aux
conditions spatio-temporelles et renient le changement.
Ce manifeste prétend être le portrait d’une réalité déguisée ou inconnue que l’on
retrouve derrière des barrières psychologiques, culturelles et silencieuses
impénétrables. M001 Cesura prétend être un aphorisme qui dévoile, au travers
d’images, de mots et de sensations, la problématique abordée : la mutilation génitale féminine.
Des voix du monde entier essaient de divulguer cette pratique millénaire et font appel à la
destruction de cette tradition qui infériorise la femme et la marque de manière irréversible pour le
restant de ses jours.
CARLA ALVES
Ayant suivi une formation en design de mode au Citex Porto, Carla Alves participe pour la première fois au Portugal
Fashion, édition « Sprinkle », en octobre 2014. Cette même année, le prix du concours d’illustration
« IlustraFashionClub », organisé par le Hard Club, lui est décerné, ainsi que le deuxième prix du concours L’Aiguille d’Or,
via l’Atelier des Créateurs, développé par Modatex. Du parcours professionnel de cette jeune designer, nous détachons
son passage à l’atelier d’Alexandra Moura et à l’entreprise Petratex. Elle collabore actuellement en tant que designer
chez Amorphous.
CONTACTS
e. [email protected]
t. 916 835 401
BEATRIZ BETTENCOURT
« MORPHOGENESIS » (Concours Bloom)
Beatriz Bettencourt présente une collection citadine pour la saison automne-hiver 2017, qui
s’inspire du développement progressif des formes organiques. Morphogenesis symbolise une
nouvelle perspective influencée par l’évolution constante des structures fondamentales qui nous
composent. Cette perspective dévoile le dynamisme, la prospérité et la transformation permanente
des chaînes moléculaires à l’origine de nos cellules, qui créent à leur tour les fibres qui nous
alimentent.
Pour cela, toute la collection dévoile la forte influence de ces visions microscopiques, en les
représentant sous la forme d’imprimés all over, de points de tricot approximatifs et de motifs en
relief, travaillés selon une composante graphique. S’agissant d’une ambivalence organique, voire
même sinueuse, la silhouette, elle-même oversized, en « O », souligne ce principe. Celle-ci est
travaillée dans des matières alternatives comme des feutres, compactes, comme des mailles en
néoprène et des matières techniques à l’aspect plastifié. La couleur est alors exprimée sous forme
de contrastes : le noir et le gris à intensité égale, des nuances de blanc, des touches de vert-lime
dans les détails et les intérieurs, ainsi que quelques touches de rouge.
Se concentrant sur la femme active, consciente et pratique, Morphogenesis cherche à transmettre
un message positif, basé sur la connaissance de soi, l’essence et le fondamentalisme de l’être
humain.
BEATRIZ BETTENCOURT
Beatriz Bettencourt est née à Porto en 1994. Originaire de Vale de Cambra, la créatrice a fréquenté le cours
humanistique d’Arts visuels et est diplômée en Design de mode par l’École supérieure des arts et du design. La jeune
créatrice fait partie des finalistes du Concours Bloom et a déjà produit des costumes pour des spectacles de danse.
Beatriz Bettencourt a fait ses débuts sur la passerelle du Portugal Fashion en octobre 2015, lors du défilé collectif de
l’ESAD. Elle est actuellement stagiaire au sein de l’entreprise Throttleman, où elle dessine les collections, conjointement
avec le designer créatif.
CONTACTS
e. [email protected]
DAVID CATALAN
(Concours Bloom)
En partant du concept de culture urbaine, David Catalan nous présente,
pour cette saison, une réinterprétation de deux cultures urbaines. À partir
du mouvement Suedhead, qui rappelle le début du mouvement Skinhead
londonien, il crée une collection actuelle, moderne et urbaine, établissant
ainsi des parallélismes avec un mouvement urbain qui a vu le jour à
Londres dans les années 70, tout en intégrant la modernité qui caractérise
toujours ses collections.
Les silhouettes représentent elles aussi ces deux cultures, en opposant
coupes rigides, presque de confection, et coupes fluides et oversized, au
style baggy. Dans une réflexion sur la ressemblance des vêtements
masculins et féminins de cette période et à laquelle le designer fait une juxtaposition sur ce que
nous vivons aujourd’hui, le sexe de ces silhouettes est donc indifférent.
La palette de couleurs nous emporte rapidement dans un voyage au travers de l’imaginaire de la
culture musicale londonienne de cette décennie puisqu’elle fait allusion au groupe The Who, l’un
des groupes les plus emblématiques de l’époque.
DAVID CATALAN
David Catalan a fait ses études à l’École des arts de Corella, où il obtenu son diplôme en Design d’intérieur. Plus tard, il
s’inscrit à l’École de design de La Rioja, puis à l’École supérieure des arts et design de Matosinhos. Il est diplômé en
Design de mode et vêtements par cette dernière institution. Faisant partie des finalistes du Concours Bloom, le créateur
compte plusieurs expériences professionnelles à son actif. Il a été le stagiaire de Maria Gambina et l’assistant de mode
de Júlio Torcato. David Catalan a ensuite assumé la direction créative de sa marque et est devenu designer de mode de
Denim Blue. Le designer a remporté le prix de la meilleure collection et celui de meilleur tailleur féminin lors de la New
Roots AW 13. De même, il obtient la première place de la Muestra Nacional de Jovenes Diseñadores. Plus tard, David
Catalan remporte le Mediterrâneo Fashion Prize.
CONTACTS
e. [email protected] | [email protected]
t. +34 669 85 33 72 | +351 936 43 37 48
FII
« Kunoichi » (Concours Bloom)
Kunoichi est une collection qui aborde l’anonymat caractéristique des
ninjas. La préoccupation première est de faire en sorte que l’attitude et
la personnalité de la personne qui porte les vêtements soit apparente,
sans pour autant dévoiler son identité. À une époque où internet laisse
peu de place à l’anonymat, cette collection prétend récupérer la légende
urbaine des ninjas afin de rétablir le mystère, le pouvoir et
l’indépendance, qui sont désormais indissociables d’un visage et d’un
nom.
Dans ce sens, grâce aux visages masqués et au regard, le spectateur
se concentrera davantage sur les mouvements des mannequins, sur
leur posture et sur leur attitude envers les vêtements, plutôt que sur leur
réelle identité.
Des pièces pratiques, fonctionnelles et confortables, sans pour autant perdre le côté cool et
audacieux, marquent le rythme de cette collection de streetwear en noir, rouge, gris et blanc.
Quant à elles, les coupes et la construction partent d’un mélange entre vêtements traditionnels et
contemporains des ninjas, pour finalement conduire à des détails comme des poches en forme de
larme avec ourlets, des ceintures en points de navette, des croisements et des épaulettes.
D’apparence minimale et avec une touche de workwear, cette collection automne/hiver a été
pensée de sorte à ce que toutes les pièces puissent être associées entre elles, obtenant ainsi une
garde-robe avec de multiples combinaisons à partir de seulement huit pièces.
FILIPA FONSECA
Filipa Fonseca a fait ses études à l’École secondaire artistique Soares dos Reis, puis à l’École supérieure des arts et du
design. La créatrice fait partie des huit finalistes du Concours Bloom et vient de lancer la marque Fii.
CONTACTS
e. [email protected]
f. www.facebook.com/Fii-1675026226108840/
i. @by.fii
INÊS MAIA
« SCADENFEUER » (Concours Bloom)
Scadenfeuer est une proposition de vêtements pour femme.
Présentant une esthétique associée à la musique, Schadenfeuer, ou
feu hostile, naît de Mein Herz Brennt, bande sonore de cette collection,
ce qui explique la présence de l’allemand. Superpositions, doubles
faces, thermocollage. À chaque tissu une texture. Deux tissus qui n’en
forment qu’un. Chaque couleur en complément.
L’histoire raconte un voyage continu dans le présent. Un parcours qui
s’étend au-delà de ses frontières, un feu hostile qui ne peut être
contrôlé ou dominé. La combustion spontanée sans limites, qui
commence de l’intérieur vers l’extérieur et ne revient pas. Un voyage où
l’on ne connaît pas la fin, ayant pour seul but le chemin.
L’origine vient de la couleur : neutres, crus. Blancs, noirs, gris, beige.
Le voyage provient des matières : textures, opacités, poids.
Des pièces : le nomade.
INÊS MAIA
Diplômée en Design de mode par l’École supérieure des arts et du design, Inês Maia associe sa passion pour la mode à
un autre art : la photo. Son curriculum fait d’ailleurs part de plusieurs expositions photographiques. Elle obtient le 2 ème
prix du concours de design de mode « Nespresso Designer’s Contest » en 2013. L’année suivante, elle reçoit le 1er prix
du concours « L’Aiguille d’Or » de l’Atelier des Créateurs avec sa collection « 55.40.20 ». En 2015, elle réussit une fois
de plus la prouesse au concours AcrobActic, en remportant les titres de « Meilleure collection (vêtements) » et de
« Meilleure paire de chaussures féminine » décernés par le public.
CONTACTS
e. [email protected]
t. +351 911 525 556
KDI
« 2+1_UNLIKE » (Concours Bloom)
Au début du XXe siècle, à Rue du Château (Paris), les artistes Yves Tanguy,
Marcel Duchamp et Jacques Prévert inaugurent le Cadavre Exquis. Cette
technique est extrêmement répandue chez les peintres et les écrivains
surréalistes. En effet, ils se réunissaient et complétaient une œuvre avec leur
registre, marque individuelle dans un travail conjoint, sans pour autant connaître le
registre précédent.
La collection 2+1_UNLIKE automne-hiver 16/17 utilise les mêmes principes du
Cadavre Exquis et s’en sert comme source d’inspiration. Partant du graphisme
prononcé et du côté sensoriel du trait du Cadavre Exquis, la collection exploite le
sens d’échelle, de volumétrie, de tridimensionnalité, tout en soulignant chacune de
ses caractéristiques et en formant un langage propre dans un tout. L’imprimé
graphique de figures contournées assume différentes échelles et registres, parfois
visibles et parfois implicites. Les volumes se présentent comme étant
géométriques, exploitant plusieurs formes et répétitions. Les tissus fluides adoucissent la
volumétrie, revêtant ainsi la collection d’élégance et d’équilibre.
Dans une silhouette avec des pièces superposées, la collection se dit être streetwear. Le noir et le
blanc semblent être conducteurs, et le bleu vif souligne la collection de touches de couleur. Les
matières composant la collection sont : le bambou, la laine mérinos, la maille, le cuir, le néoprène.
KDI
La marque KDI, finaliste du Concours Bloom, est composée du duo Diana Quintal et Inês Gonçalves. Diplômée en
Design de mode et textile par l’École supérieure d’arts appliqués, Diana Quintal, 25 ans, compte dans son parcours
professionnel un stage à l’atelier De L’eefstijl, en Hollande, et une brève expérience à l’atelier de Susana Bettencourt, à
Famalicão. Inês Gonçalves, également diplômée en Design de mode et textile par l’École supérieure d’arts appliqués,
fréquente actuellement le master en Design de vêtements et textile, dispensé par le même établissement
d’enseignement. La jeune femme de 22 ans a fait son stage chez la marque SIBLING LONDON, au Royaume-Uni. Son
parcours professionnel fait également part de son expérience chez PROMOD.
CONTACTS
c. Diana Quintal | e. [email protected]
c. Inês Gonçalves | e. [email protected]
PATRICIA SHIM
« BLINDNESS » (Concours Bloom)
L’année dernière, on m’a annoncé qu’il était fort probable que je
perde la vue. Atteinte de légers troubles irréversibles, ceux-ci sont
toutefois insuffisants pour que ma capacité visuelle s’en ressente.
J’ai cherché le motif pour cette collection dans cette confrontation
émotionnelle : la cécité ou le processus progressif de perte de
vue.
Outre la couleur et les tissus choisis parmi la palette des matières,
j’ai considéré qu’il était judicieux d’introduire des mises au point
textiles qui aideraient symboliquement la narrative de la collection
et raconteraient l’histoire. La palette de couleurs varie entre le ton
extérieur bleu, qui représente l’« iris » et le pamplemousse, qui
représente le « nerf » optique. Les nids d’abeille sont ma première
proposition. Leur ressemblance oculaire, bien que verticale, aide
à introduire la thématique. Le point de croix sera responsable de
la perte de définition visuelle et sa « pixellisation » en carrés
distincts de couleur sera ainsi l’une des techniques comprises
dans la représentation du processus d’ablepsie. Finalement, la représentation du Braille au travers
de perles.
PATRICIA SHIM
Patricia Shim est née en 1994 à Aveiro. Elle est actuellement en deuxième année du cours de Design de mode de la
GUDI – École de mode de Porto et est finaliste du concours national Bloom, où elle présentera sa première collection
lors de la prochaine édition du Portugal Fashion. Elle a réalisé des costumes de théâtre au sein de structures
universitaires, comme le Gretua/UA (Université d’Aveiro) et professionnelles, comme l’Efémero (Aveiro) et Cão Danado
(Porto), dont elle fait partie. Elle a été reconnue artiste émergente pour la biennale 2015/16. Elle a travaillé avec des
metteurs en scène comme : Cristina Carvalhal, Sara Barbosa, Bruno dos Reis, João Fino et, plus récemment, Tiago
Correia, pour qui elle a réalisé des costumes dans « A Noite Canta ».
CONTACTS
e. [email protected]
f. www.facebook.com/particia.shim?fref=ts
SARA MARQUES
(Concours Bloom)
Pour l’hiver 2016/2017, Sara Marques présente une collection sophistiquée,
s’inspirant fortement du tennis et des années 20, et de Suzanne Lenglen, joueuse
de tennis. À cette époque, les mouvements et les sauts acrobatiques de Suzanne
Lenglen font forte impression. Ses mouvements font ainsi penser à une fée, la
joueuse se déplaçant telle une danseuse étoile sur la pointe des pieds. Lenglen
avait déjà adopté les vêtements conventionnels du tennis, composés de jupes
longues (la plupart plissées), de pièces larges et amples.
Très libre, Lenglen se détachait ainsi des autres femmes. Sur le court, on la
considérait comme une lionne. En effet, son attitude était agressive et libre à la fois.
Ces facteurs furent importants pour le développement de la collection, ainsi que la
silhouette droite et allongée. Les matières premières s’entrelacent avec la
personnalité sophistiquée et élégante, facteur mis en évidence dans les
transparences, les mailles délicates, les plissés, ainsi que dans les détails et les accessoires.
Les couleurs ont influencé le travail de Juraj Kralik, artiste plasticien tchèque. L’artiste a demandé
à une joueuse de tennis de créer des peintures abstraites en frappant des balles de tennis
couvertes de peinture sur et contre une toile géante texturée, revêtue de chiendent. Une technique
désignée « tennising » par l’artiste. Les tons gris, crème, bordeaux et les verts (détails)
prédominent dans cette collection. Les imprimés s’inspirent du monde du tennis (raquette,
démarcations du court), la silhouette est droite et les lignes sont estompées et marquées de
transparences. La collection déborde ainsi de féminité, de détails, de mouvement, d’élégance et de
sophistication.
SARA MARQUES
Sara Marques est née en 1994. La créatrice est l’une des finalistes du Concours Bloom et est diplômée en Design de
mode par l’École supérieure des arts et du design. Sur son parcours professionnel, elle arbore une expérience de
création de pièces pour le spectacle « Lac des Cygnes » de l’École de ballet de Porto. Sara Marques a remporté la
deuxième place du concours Jeunes créateurs PFN du Modtíssimo. Plus tard, elle intègre le line-up du Portugal Fashion
en participant au défilé collectif présenté par l’ESAD, pour la collection printemps/été 2016.
CONTACTS
t. +351 912601489
e. [email protected]
f. www.facebook.com/Sara-Marques- 1563469927310446/
MIGUEL VIEIRA
“COULEUR”
Tout homme recherche la liberté. La vraie liberté. Telle est l’histoire de
la condition humaine, dont l’évolution a toujours été définie,
symboliquement, par la couleur. Est-il possible d’exprimer avec des
mots le sens de chaque couleur ? Oui. Avec des mots, des objets, en
musique et dans les arts, dans tout ce qui nous entoure. La couleur est
omniprésente. Elle est partout.
Sans couleur, les émotions n’existent pas. Elle est la source essentielle
de nouvelles idées, de nouveaux styles et de nouvelles créations.
L’harmonie est obtenue par une palette de couleurs aux personnalités
complémentaires. Le mystère, le pouvoir et l’élégance du noir caviar ;
le calme, la loyauté, la sagesse et la confiance du bleu marine foncé ;
l’innocence, la pureté et la perfection du blanc marshmallow ;
l’optimisme, la joie et l’énergie du jaune moutarde. Bien qu’elles aient leurs propres émotions,
lorsque l’on marie ces couleurs, elles créent un univers de nouvelles émotions et de sentiments,
composant ainsi une harmonie visuelle entre les lignes et les couleurs, entre l’innocence et la
séduction, entre l’austérité et l’élégance, pour fonctionner finalement comme un tout.
Telle est la magie de la couleur. Elle a des propriétés innées et transmet de l’énergie. Elle influence
notre propre état d’esprit, crée des histoires, ravive des souvenirs, recrée des moments et des
arômes, apaise, attriste, provoque, ronge, nous passionne... Tous ces sentiments sont une
métamorphose mentale, qui n’est autre qu’une réaction instinctive à la couleur.
COULEURS
Caviar noir, sophistiqué et luxueux, puissant et sobre; jaune moutarde, énergique persuasive; bleu
marine foncé, infini, serein, clair; bleu olympien, mélange de cobalt et de saphir teintes; guimauve
blanche, éclaire et transforme.
SILHOUETTE
Pour les femmes, des lignes structurées et informelles, des lignes volumineuses qui ne cachent
pas la féminité, longs et très longs hauteurs, large et puriste en forme. Pour les hommes,
costumes structurés et des pantalons impeccablement coupés.
MATÉRIAUX
Néoprène, tissus personnalisés, tissus matelassés, tissu, crêpe de soie, de la fourrure.
DÉTAILS
Chandails tricotés à la main, des épaules tombantes et des épaules structurées, des applications
de fourrure, tissus personnalisés.
ACCESSOIRES
Chaussures, sacs à main tressés, des écharpes et des bracelets.
MIGUEL VIEIRA
Miguel Vieira est créateur de mode depuis 1986 et réalise ses propres collections depuis 1988. Il participe régulièrement
aux salons italiens, espagnols et français et ses articles, présentés de forme saisonnière au Portugal Fashion et à Moda
Lisboa, ont déjà défilé sur des passerelles aussi diverses que São Paulo, Istanbul, Paris, Barcelone et Lodz. La marque
Miguel Vieira est aujourd'hui présente dans d'innombrables catégories, un peu partout dans le monde : vêtements pour
homme, pour femme, bijoux, chaussures, maroquinerie, meubles, lunettes, enfant, underwear, entre autres. En raison de
son succès, au Portugal et en dehors, Miguel Vieira a été distingué comme commandeur de l'Ordre de l'Infant D.
Henrique (2006) et a reçu le prix Infant D. Henrique dans la catégorie «innovation» (2009), récompenses qui s'ajoutent
aux globes d'Or du meilleur styliste des années 2007 et 2012.
CONTACTS
MIGUEL VIEIRA, I. C. MODA, LDA.
Rua Alexandre Herculano, n.º 308 | 3701-911 S. João da Madeira - Portugal
e. [email protected]
t. +351 256 833 923
w. www.miguelvieira.pt
LUÍS BUCHINHO
“THE MISSING PIECE”
Cet hiver, Luis Buchinho s’attèle à un jeu de construction complexe et passionnant. Petit à petit les
pièces de son puzzle s’assemblent rigoureusement les unes avec les autres mais une manque à
l’appel. Le créateur entreprend alors une recherche approfondie de la pièce manquante du puzzle,
et explore les lignes structurales et graphiques de la construction à travers des silhouettes
simples et épurées.
Luis Buchinho signe ainsi une collection entièrement inspirée par les pièces des puzzles 3D et
nous propulse dans un univers dominé par l’idée de construction. Pour cela, il revisite des pieces
classiques et déstructure les forms originelles de la robe. Dans cette autre dimension, la laine, le
jersey et le cuir s’entrechoquent et créent entre eux un effet bidimensionnel et graphique
saisissant.
On se cache derrière des imprimés forts, on porte des couleurs neutres : du noir, du bleu marine,
du blanc, du gris tirant vers le vert. La collection est l’expression même de l’esprit urbain, auquel la
féminité est confrontée à une masculinité aussi complexe qu’un puzzle insoluble.
LUÍS BUCHINHO
Luís Buchinho a fréquenté le Citex, désigné maintenant Modatex, et a conclu le cours respectif de design de mode en
1989. Cours où aujourd'hui il enseigne. Ce fut l'un des créateurs qui a participé à la 1ère édition du Portugal Fashion, en
juillet 1995, et, à partir de cette date, ses collections ont été régulièrement présentées lors de cet événement. Du reste,
avec le soutien du Portugal Fashion, le créateur a déjà réalisé des défilés à New York, São Paulo et Paris. Dans la ville
lumière, sa présence à la semaine du prêt-à-porter est assidue depuis 2009. Luís Buchinho a également déjà participé à
plusieurs salons internationaux, parmi lesquel se distinguent le Bread and Butter, le Who's Next et le Gallery 2020. En
2007, il a ouvert son premier magasin à Porto (Rua José Falcão).
CONTACTS
LUÍS BUCHINHO ATELIER
Rua José Falcão, 122, 4050-315 Porto
t. +351 222 012 77
e. [email protected]
w. http://www.luisbuchinho.pt/
NUNO BALTAZAR
« CIRCUS »
Circus se développe à partir des personnages interprétés par Jessica Lange dans la série
américaine American Horror Story et l’univers des différentes saisons. Pour cette saison, Nuno
Baltazar propose une collection à l’esprit corrosif, exploitant des images ambiguës, au travers de
silhouettes, de couleurs et d’associations. Des looks austères coexistent avec des propositions
provocatrices et avec une touche d’humour. Le designer lance ainsi un nouveau regard et défit ses
clientes à réinterpréter leur propre personnalité.
Les silhouettes, les longueurs, les textures et les couleurs sont multiples. L’attitude et les formes
de coordination possibles sont les éléments phare de cette collection. La palette de couleurs
foncées et masculines se multiplie en noir, en graphite, en ivoire, en vert mousse, en moutarde et
en rouge sang. Les effets tridimensionnels et texturés sont mis en évidence sur des tailles
marquées et des formes urbaines structurées, s’opposant ainsi aux pièces fluides qui présentent
des détails de couture.
Des matières sophistiquées à l’esprit rétro qui mettent l’accent sur les laines, le mohair, la soie, les
dentelles chantilly, l’organza, le velours poney et les mélanges de techniques dans les pièces easy
wear. Des accessoires fantaisistes, comme des chapeaux en feutre, des sandales et des bottines
à l’aspect glitter, ainsi que de nouvelles propositions d’eyewear complètent les looks avec un
styling de construction des différents personnages.
NUNO BALTAZAR
Nuno Baltazar naît le 5 de janvier 1976, à Lisbonne. Spécialisé en Design de Mode au CITEX, en 1998.Durant son
parcours académique, il remporte plusieurs prix, tels que celui des Jeunes Créateurs en 1995 et 1996 et Porto Moda en
1997. Il participe pour la première fois au Portugal Fashion, en 1997,en duo avec Paulo Cravo. L'équipe participe
également à quatre éditions de la Paris Fashion Week (2001 à 2003), avec l'appui du Portugal Fashion. À partir de 2004,
Nuno Baltazar passe à signer de son nom à peine et, la même année, il fait ses débuts seul au Portugal Fashion, lors
d'une édition réalisée à Funchal. En 2006, à Porto, il participe pour la dernière fois à l'évènement. Il passe à faire partie,
en 1999, du calendrier des défilés nationaux de la Moda Lisboa. En mai 2005, il inaugure sa première boutique à Porto,
en tant prolongement de son travail à l'atelier, où sont disponibles ses collections de prêt-à-porter. Son travail s'étend, au
delà de ses collections, à la création de pièces uniques en atelier, avec le label Nuno Baltazar Atelier, surtout pour la
présentatrice et actrice Catarina Furtado, la maestra Joana Carneiro et encore lors de collaborations ponctuelles pour la
musique, le cinéma, le théâtre et la danse. En parallèle, son cabinet conduit divers projets de tenues de travail. En 2009,
il lance, en partenariat avec l'architecte Vítor Almeida, Baltazar | Map – Ligne de mobilier et illumination. Les années
2010 et 2011 ont été les années d'internationalisation de Baltazar | Map, ayant été présente dans des foires à Milan,
Londres, Paris et Abu Dhabi. Nommé pour les prix de Meilleur Designer de l'année, en 2008, 2010 et 2013, pour les
Globes d'Or, qu'il remporte en 2013, en 2010, 2011 et 2012, il est également nommé pour les Fashion Awards de la
Fashion TV Portugal, qu'il remporte en 2011, dans la catégorie de Meilleur Créateur de Mode. En 2012, il lance la
première collection de la nouvelle ligne d'EYEWEAR NUNO BALTAZAR. Il a participé à l'exposition “De Lisbonne à
Macau – Un voyage de mode”, où il expose une rétrospective de son parcours de 15 ans de travail à la Macau Fashion
Gallery. En 2015, agê de 39 ans, il est honoré avec la mention élogieuse de l'Ordre de l'Infant D. Henrique.
CONTACTS
Nuno Baltazar - Magasin | Atelier
Av.ª da Boavista, 856, 4100 – 112 Porto - Portugal
t. +351 226 054 982 | 919 549 738 (magasin) | +351 226 065 081 (atelier)
e. [email protected] | [email protected]
w. http://www.nunobaltazar.com/
JJ HEITOR
« YOU’N’SHOE »
You’N’Shoe, une femme et une chaussure en parfaite
symbiose, tel est le concept pour la prochaine collection
automne/hiver 2016/17 de JJHeitorShoes.
Attitude, liberté et affirmation sont trois mots-clés de cette
collection qui crient : « Identité avec style ».
La combinaison entre la qualité des matières, l’excellence
de la production et un design audacieux identifient cette
collection qui rompt avec les préjugés et se détache de l’offre présente sur le marché. Le mélange
de différents cuirs contrastants, forts mais flexibles, qui gardent leur forme, convient parfaitement
aux temps actuels et crée une nouvelle esthétique, conduit à une nouvelle manière de penser et
ajoute de la personnalité au style de chaque femme.
JJ HEITOR
En activité depuis 50 ans à Fornos, Santa Maria da Feira, l’entreprise a été fondée par Joaquim José Heitor qui a dirigé
l’entreprise avec vision, lucidité et réalisme à travers les années les plus difficiles de l’industrie de la chaussure
portugaise. Aujourd’hui, la gestion est assurée par la troisième génération de la famille. Le développement de JJ Heitor
repose sur un modèle de croissance soutenu, basé sur les avantages compétitifs de l’entreprise, notamment sur le choix
rigoureux des matières premières, sur la qualité du produit fini – avec une forte composante manuelle – et sur le respect
des délais. Une des priorités est d’assurer une forte présence sur le marché international. Depuis 2012, le créateur des
collections est Pedro Alves, designer qui accumule dans son curriculum vitae des expériences professionnelles chez
Hugo Boss, en Italie, ou à l’atelier de Luís Onofre, entre autres.
CONTACTS
t. +351 256 379 630
e. [email protected]
w. http://www.jjheitor.pt/
AMBITIOUS
Ce produit a été développé en tenant compte de la quête d’un changement et d’une évolution
constante. Grâce à ce processus, le produit change et se diversifie au fil du temps. La grande
logique d’évolution créative est le processus inspirateur unique. Le terme « évolution » peut se
rapporter à l’évidence observationnelle à l’origine de la création, qui est quant à elle intrinsèque à
la théorie de l’évolution.
Le reflet de l’évolution du comportement. Une sorte de portrait de la communauté. Il s’agit d’un
langage non-verbal signifiant la différenciation de l’art de créer et de vivre les composants qui
conduisent au résultat final et à sa position. À elles seules, les matières, les couleurs, les lignes de
dessin, les formes et la sensibilité fonctionnelle de l’évolution constante des petites fusions de tous
les composants conduisent à l’aspect final. L’évolution humaine est, à elle seule, la source
inspiratrice du produit. Ces deux composantes marchent main dans la main.
La question urbaine et civilisationnelle de l’évolution du produit représente la même évolution de
sens de l’actualité, des temps et de notre créativité évolutive. La vie est ainsi l’inspiratrice, grande
et rebelle, des besoins créatifs. Le produit est l’image de la liberté d’une marque, ainsi que sa
grande frontière, menant à l’évolution créative quant à sa capacité d’acceptation et de diversité.
Tout cela concerne une évolution: l’évolution humaine.
AMBITIOUS
AMBITIOUS, la marque créée et fabriquée par Celita Lda., sait qu’avoir une belle apparence et du style est extrêmement
important de nos jours. Les chaussures ne sont plus une nécessité mais une manière d’exprimer le « moi » de chaque
individu. Une marque qui propose un design à la mode pour les hommes actuels et prouve qu’il peut porter les dernières
tendances en matière de chaussures aussi bien au bureau comme en ville. Une marque qui excelle par l'usage de
détails de couleurs vives et qui se distingue par la passion pour le dessin des chaussures pour tous les hommes, en
cherchant à créer un produit de luxe, accessible et élégant. En utilisant les meilleurs cuirs, AMBITIOUS garantit que
toutes les chaussures sont uniques.
CONTACTS
Indústria de Calçado Celita, lda
Rua Cidade de Guimarães, 187, 4800-858 São Torcato – Portugal
t. +351 253 543 098
c. Pedro Ramos (Département Commercial) | e. [email protected]
e. [email protected]
w. https://www.ambitious-shoes.com/
FLY LONDON
Comme toujours, la collection automne/hiver 2016 de FLY London sort
des sentiers battus. La ligne homme dévoile l’un des plus grands
tournants de tous les temps. Des formes et matières nouvelles qui n’ont
aucun mal à apporter une dimension réelle à l’imaginaire. Pour la ligne
femme, nous avons décidé de déformer les talons et de métalliser le
concept ou d’embellir le grossier et transformer le classique en unique.
Pour cette saison, FLY London ajoute à sa collection une collection sport, caractérisée par la
singularité habituelle et l’inspiration rétro. Il ne suffit pas de crier l’originalité. En effet, il faut aussi
être unique, exclusif et spécial. Tel est l’engagement de FLY London. La collection automne/hiver
2016 de FLY London dépasse les limites. Don’t walk, FLY!
Pour le défilé :
Femme – Lignes Ana, Tamara et Imperial
Homme – Lignes Imperial et Work
FLY LONDON
Fly London naît lors de le seconde moitié des années 90, par l'intermédiaire du Groupe Kyaia. Dirigée vers le marché
mondial de la mode, il s'agit d'une des plus prestigieuses marques de chaussures du continent européen. Élégance et
Créativité avec une énorme panoplie de couleurs, où se démarquent des détails et des matériaux inhabituels. Ces trois
dernières années, FLY London a été nommée pour les "Oscars" de la mode britannique, dans la catégorie chaussures.
CONTACTS
Fortunato O. Frederico & Cª Lda.
Rua 24 de Junho, 453 - Penselo
4800-128 Guimarães
e. [email protected]
t. +351 253 559 140
w. www.flylondon.com
NOBRAND
« TOP SQUAD »
NOBRAND présente Top Squad, la collection de la marque pour l’automne/hiver 2016. Rappelant
des films comme « Behind Enemy Lines », « Top Gun » ou « Hot Shots », toute la ligne de la
collection intègre en outre l’humour caractéristique de « Heroes to Zeros ». L’équipe de design de
NOBRAND, y compris les derniers membres recrutés à la Navy Cobbler Shoe Academy, s’est
reposée sur une source d’inspiration illimitée provenant des avions de combat, des casques des
pilotes, des badges, des uniformes de vol, des stencils militaires, en tournant la tête dans le ciel
hivernal.
Voyageant à une vitesse supersonique, la collection comprend des modèles masculins et féminins
qui varient entre les célèbres heavy duty boots, et d’autres au style officiel plus formel, avec des
applications raffinées en dentelle, en terminant par les tennis. La collection répond aux
changements des conditions climatiques, proposant des bottes en cuir pour lutter contre les
températures plus froides de la ville d’Yakutsk, en Russie, et les nouveaux revêtements
confortables pour faire face à la chaleur plus agréable de la Zone 51 du Nevada.
Le temps et l’effort n’ont pas été en vain. L’attention portée au détail est présente dans chaque
produit, donnant ainsi suite à l’héritage de NOBRAND afin que ses produits reflètent l’amour, la
tendresse et le souci du détail. Nous sommes sur tous les fronts, nous sommes des aigles qui
crient, nous sommes les chaussures qui représentent les rapaces. Affirmatif. Nous avons hâte de
commencer une nouvelle mission ensemble.
Roger that.
NOBRAND
Né en 1988, Nobrand est devenu célèbre pour son effort de chercher intemporelle technologies réinitialisation dès le
premier jour, contribuant ainsi à créer un point dans le style traditionnel portugaise de fabrication de chaussures de
braquage, un concept qui est devenu de plus en plus plus international. Ayant la capacité de réinventer en permanence
les classiques est l'une de ses caractéristiques les plus importantes. Avec jeune, moderne et irrévérencieux esprit,
Nobrand est présent dans plus de 20 marchés, de la Chine au Canada, en passant par l'Allemagne. La marque a un
chiffre d'affaires de 14 millions d'euros par an et emploie environ 120 travailleurs.
CONTACTS
Nobrand – Máximo Internacional Imp. Exp., S.A.
Lugar da Longra, 4650-328 Rande, Felgueiras
c. Mónica Silva (Départament de Marketing)
e. [email protected]
t. +351 255 340 400
J.REINALDO
Pour l’automne/hiver 2017, la collection « JREINALDO » apporte une touche contemporaine aux
dessins classiques. On mise ainsi sur les modèles Goodyer réinventés et les modèles classiques,
avec une forte utilisation de matières diversifiées et originales.
J.REINALDO
Distinct, Modern, Classics. C’est ainsi que sont caractérisées les chaussures « JREINALDO ». Marque 100 % portugaise
et spécialisée en « Goodyear Welted », « Spectators », « Shell Cordovan », « Pratik » et « Hand Lasting ». Les 25 ans
d’expérience dans la fabrication de chaussures se traduisent par l’excellence de production et la haute qualité des
matières, associées à un prix défiant toute concurrence.
CONTACTS
Carité Calçados Lda.
Rua Nicolau Coelho 2729 Sendim, 4610-733 Felgueiras
t. +351 255 310 660
e. [email protected]
w. http://www.jreinaldo.com/pt/
DKODE
« THE REMARKERS »
The revolution is here. There is no time to lose. This is the moment to
reinvent, to remix and to be creative. A new collection of your own
imagination has arrived. Wear it as you want. Live it as a remaker.
La création est un état d’esprit. Make, remake et remix est la ligne de
conduite de la révolution créative de la nouvelle collection
automne/hiver 2016/17 de DKODE. Des tons rustiques, des cuirs
texturés, un patchwork et la reprise de techniques artisanales dotent
chaque modèle d’authenticité et d’un nouveau raffinement.
La palette de couleurs sobres, avec des tons intemporels, nous surprend avec quelques touches
de couleur et des comportements distincts dans les différentes matières. L’ambre est un ton neutre
associé aux tons chauds et froids présents de cette saison. Par excellence, ce ton est commun
aux propositions féminines et masculines. Les rayons de lumière sont proposés par les tons Old
Rose, Light Blue et Red, des tons vibrants parfaits pour des combinaisons en bloc. Les cuirs et les
finitions artisanales présentées dotent les produits de looks uniques et authentiques.
DKODE
Dkode est une marque et une affirmation. Elle a été créée en 2012 par le Groupe Sozé et est l'aspect le plus connu de la
nouvelle stratégie de ce groupe d'affaires, qui a déjà plus de 30 ans d'expérience sur les marchés étrangers les plus
exigeants. Créée en 2003, la marque Dkode est vendue dans 50 pays et se distingue à travers la rébellion et la féminité
de ses chaussures.
CONTACTS
Fábrica de Calçado Sozé, S.A.
Rua Verdial Horácio de Moura, 170
4650 - 331 Rande - Portugal
t. + 351 255 340 880 | w. www.dkode.com
MAD DRAGON SEEKER
by Alexandrine Cadilhe & Daniel Simões
« NO MIDDLE »
Le passé lointain s’unit à un futur éloigné pour créer une nouvelle tendance qui ne
laisse pas de place à la demi-mesure. L’inspiration provient de cultures centenaires
et est réinterprétée au futur avec les nouvelles technologies et les nouvelles
matières. Les couleurs riches réchauffent la saison hivernale et les volumes sont à
l’ordre du jour. Structures, couleurs et dessins inspirés des tapisseries, mais
travaillés avec des matières high-tech qui allient légèreté et protection rappellent
ainsi le passé.
Les armures sont ainsi revisitées comme des pièces matelassées protectrices et
légères à la fois pour ne pas bloquer les mouvements et se limiter au confort et à la
protection contre les éléments naturels. Les tricots se veulent enveloppants, aux fils
épais et doux. Les velours sont de nouveau sur scène, les motifs baroques sont
appliqués sous des formes basiques et modernes.
Les extrêmes s’unissent afin de créer un nouveau chemin répondant aux attentes des
consommateurs d’un monde en évolution constante.
MAD DRAGON SEEKER
MDS, une marque constamment innovatrice et sûre de sa valeur. Outre le message qu'elle transmet, en alliant des
thèmes passéistes à des tendances avant-gardistes, l'exigence de qualité qui accompagne tout le processus, depuis le
design, la sélection de matières premières et la réalisation des modèles, font de MDS une marque d'exception. Marie
Alexandrine Cadilhe Marçal Pereira est diplômée en design et stylisme à l'école Fleuri-Delaporte et en patronage à
l'école CFM - Centre de formation des modélistes, toutes les deux à Paris. Elle a débuté sa carrière dans la capitale
française, où elle a créé des collections pour des marques locales. Au Portugal, elle réalise depuis 1989 des travaux
pour diverses sociétés et marques du secteur textile et du vêtement, présentes sur le marché portugais et à l’étranger.
Daniel Simões est diplômé en ingénierie et gestion industrielle, à l'université Lusíada. Il assure la direction marketing de
l'entreprise depuis 2014.
CONTACTS
Rua da Cachada, 4755-017 Alvelos, Barcelos, Portugal
e. [email protected]
t. +351 253 834 051
CONCRETO
by Helder Baptista
« SILVER FOREST »
Dans cette collection, les jacquards aux figures animales sont prédominants en
noir et blanc, avec des touches argent. Pour symboliser la protection de cette
forêt, les silhouettes sont présentées sous forme de tube, serrées, très
longues, avec une ou deux pièces amples et lourdes, mais courtes, pour créer
un contraste.
Toutes les pièces sont travaillées avec des reliefs et des textures en 3D qui
représentent la magnifique irrégularité des forêts, ainsi que les dentelles et ses
transparences. Elles sont toutes produites à partir de matières premières
comme la laine et le coton, sur des tons noir, blanc et gris, avec des touches
bordeaux et argent qui représentent cette SILVER FOREST.
CONCRETO
Concreto est une marque de Valerius Group, l'un des groupes textiles de référence au niveaunational en ce qui concerne
la production et la commercialisation de mailles circulaires.Actuellement, avec cinq entreprises ayant une activité dans le
secteur, il présente des solutions au niveau de la production, ainsi que du service de design fourni par son département
de RDD (Research, Design and Development). Le groupe est focalisé sur les marques et les produits du client.
Ils'adapte aux besoins les plus variés de différents types de clients, du low-cost au high-cost, et a une politique
commerciale d'équipes localisées près de chaque marché et de chaque client.Cette édition, le styliste est Hélder
Baptista, diplômé pour la Fashion Vocational School - Gudi, qui travaille avec Concreto pour plusiers de années.
CONTACTS
Valerius Têxteis SA
Rua Industrial do Aldão, Apartado 219, 4750-078 Vila Frescaínha S. Martinho - Barcelos
t. +351 253 802 750
f. +351 253 802 769
e. [email protected]
CHEYENNE
« COSMIC »
Looks sophistiqués inspirés du mystérieux monde cosmique !
PIÈCES MAÎTRESSES
Mélange de dentelles, de velours et de simili cuir ; jerseys légers et transparents ; tricots lourds ;
vestes aux tissus et finitions techniques ; denim foncé aux applications cosmiques ; finitions
métalliques.
COULEURS
Le noir et le bleu nuit sont prédominants, mélangés au bleu turquoise et à des touches argent.
IMPRIMÉS
Glitter ; foil ; aurore boréale ; iridescente ; explosion d’étoiles ; inspiration futuriste.
CHEYENNE
Cheyenne est une marque Iodo Jeans, une entreprise textile spécialisée en denim. L'équipe de création est composée
d'Alexandra Costa, diplômée en design et marketing de mode, titulaire d’un master 2 en communication de mode, et est
coordonnée par Nuno Ribeiro, diplômé en ingénierie de production.
CONTACTS
Iodo Jeans Confeções, Lda
Rua do Carreiro n.º 204 4755-276 Macieira de Rates | Portugal
e. [email protected]
t. +351 252 956 169
EDUARDO AMORIM
(Bloom)
Cette collection est une continuité d’Untold, la collection précédente, basée sur une satire de
l’industrie textile à cause de l’utilisation excessive de ressources textiles et de l’exploitation de
main-d’œuvre infantile. La collection représente la manière dont les industries de confection
traitent l’accumulation de résidus textiles et leur impact en termes environnementaux et de
ressources humaines, à cause du processus d’industrialisation et de production à grande échelle.
L’approche des pièces existantes et leur déconstruction pour créer une nouvelle pièce contrarie
cette politique de gaspillage textile. Au départ, elle présente un concept classique travaillé avec
des matières comme le pied-de-poule et le Prince de Galles, tout en les restructurant avec
certaines touches sportives et une palette de couleurs sobres. Cette palette varie entre les noirs et
le marron ocre, jusqu’au vert mousse, et quelques détails de couleur.
EDUARDO AMORIM
Il est né en 1992, à Santa Maria de Lamas. Il est diplômé en design de mode de l'École supérieure des arts et du design
(2013). Gagnant du concours Bloom Portugal Fashion (quatrième place) et gagnant du concours ACTE MODE ITALIA
RMI 2014.
CONTACTS
c. Eduardo Amorim
e. [email protected]
t. +351 913 762 570
w. facebook.com/eduardoamorimatelier | www.twitter.com/eduardoamorima
ANA SOUSA
« TIMELESS »
C’est en s’adressant à une femme urbaine et très féminine, attirée par des
propositions sophistiquées mais accessibles, que la styliste ANA SOUSA
développe sa marque. Elle propose ainsi une collection de vêtements et
d’accessoires de mode fluide, tout en assumant des formes des plus inattendues.
Reposant sur le thème Timeless, la collection automne-hiver 16/17 est marquée
par l’éternel féminin et recrée un glamour qui se cache derrière des influences
passées, permettant ainsi de revivre des histoires et des mémoires éternelles. Des
silhouettes libres et légères dégagent un certain romantisme grâce aux imprimés floraux sur
d’agréables teintes hivernales. Les jeux de transparences et de superpositions soulignent le côté
plus sexy et osé de la collection.
Ces pièces s’inspirent du mouvement Art nouveau, où des éléments naturels, comme des feuilles,
des fleurs et des libellules complètent la délicatesse des lignes sinueuses et des formes
organiques. Les détails comme les cols roulés, les volants et les nœuds nous renvoient à un
classique luxueux, loin de la fantaisie, mais laissant tout de même entrevoir des signes de
richesse. D’autre part, des pièces séductrices sont proposées en dentelle et en simili cuir,
soulignées par des points brillants. Celles-ci dévoilent des silhouettes aux vêtements collés au
corps, coordonnées avec des pièces décontractées et informelles pour un look femme-enfant à la
délicate innocence, mais contenant sa rébellion.
ANA SOUSA
Originaire de Barcelos, Ana Sousa est née en 1957. Après avoir vécu quelque temps à Póvoa de Varzim, Ana Sousa
retourne à Barcelos. À seulement 16 ans, elle crée son premier atelier et sa propre boutique, et commence alors à
réaliser des tenues de soirées exclusives sur commande, découvrant ainsi sa vocation : le design de mode. À 20 ans,
Ana Sousa participe à la création d’une entreprise de vêtements, Flor da Moda Confeções SA. En 1992, Flor da Moda
rend hommage à la styliste en créant la marque ANA SOUSA et en la déployant dans des boutiques multimarques à
l’échelle nationale. Compte tenu de la croissante notoriété de la marque sur les marchés, en 1998, l’entreprise décide de
miser sur la création d’un réseau de boutiques monomarque, sous l’enseigne ANA SOUSA. Poursuivant cet objectif, la
première boutique ANA SOUSA voit le jour à Lugo. Ce fut la première des 59 boutiques de la marque dans différents
pays, comme le Portugal, l’Espagne, le Luxembourg, l’Afrique du sud ou la Suisse, par exemple. Les collections ANA
SOUSA, présentes dans plus de 310 boutiques multimarques du monde entier, s’ajoutent à cette forte présence dans le
canal commercial monomarque.
CONTACTS
Rua 1º de Maio, 239 – Pereira
4755-405 Barcelos, Portugal | e. [email protected] | t. +351 253 839 200
KLAR
(Bloom)
La marque K L A R présente une collection qui répond de manière crue et instinctive à votre
environnement social, avec une influence ouverte des millenial et une pensée écologique.
Développant une esthétique verte marquée par des paramètres jeunes et pratiques et appliquant
des graffitis et des tags sur des matières réutilisées, la marque prétend affirmer l’indépendance et
la singularité de l’esprit. K L A R communique une sorte de package, d’univers. Ce travail revisite
les pièces basiques, tout en réutilisant et en recyclant des matières comme le simili cuir, le velours
et des colliers nervurés recueillis dans des magasins et des usines fermés.
Les pièces sont ornées du logo graphique, de broderies élastiques et de pièces en acrylique
cousues sur des vêtements en métal. K L A R repense les formes et les adapte à la psyché et au
corps de la jeunesse contemporaine.
KLAR
KLAR est une marque jeune, innovatrice et raffinée qui oscille entre l’application de la technologie et la durabilité. Signé
conjointement par Alexandre Marrafeiro, Andreia Oliveira et Tiago Carneiro, le design de KLAR transcrit un univers
créatif individuel, dans lequel les idées et les formes se transforment en impliquant le corps dans une expérience
conceptuelle. En réunissant trois créateurs chevronnés, avec des backgounds et des perspectives différentes du monde
de la mode, du design et des arts visuels, la marque assimile et projette ce nouvel univers en cherchant à séduire une
nouvelle clientèle. À l’aide de l’utilisation pragmatique de la technologie et de collaborations entre des domaines
différents, nous sommes capables de traduire, dans nos collections, l’immersion d’un flux réminiscent, qui mêle le passé
et le futur, des « traits nets », des traditions de cérémonies et des tribus ancestrales. Avec une esthétique crue et
raffinée, qu’elle prétend encadrer dans le nouveau futur nomade, KLAR se décline dans la conscience du contemporain.
CONTACTS
e. [email protected] / [email protected] / [email protected]
w. http://k-l-a-r.com / http://k-l-a-r-studio.tumblr.com/
f. https://www.facebook.com/klarstudio / i. https://instagram.com/klarstudio / t. https://twitter.com/klarstudio
KATTY XIOMARA
« NEO EXPEDITIONERS »
La nouvelle collection porte un regard sur les nouvelles frontières du monde et
est absorbée par l’esprit intrépide de l’aventure. Dirigée par une nouvelle
génération nomade qui défend l’inutilité de l’enracinement, en faveur du
détachement, de l’exploration et de la découverte. Les nouveaux nomades
urbains rencontrent la ruralité latente de nos ancêtres au sein d’une nature
perdue.
Cowboys, scouts, astronautes, voyageurs, travailleurs du monde ; tous sont
des explorateurs et des aventuriers intrépides de notre univers. Cette collection
se consacre ainsi à ce regard nomade sur la connaissance. Elle est à la fois
robuste et délicate, foncée et transparente, mate et brillante, tout en présentant
une texture, un poids et une forme. Des séquences imprévisibles de tissus, de couleurs et de
textures jouent avec des proportions et des volumes, offrant ainsi un luxe décontracté qui participe
à tout l’univers féminin, tout en le remplissant jour et nuit.
Les couleurs sont imaginatives, extraites du carnet de voyage. En prenant comme base les trois
couleurs de stylo les plus utilisées, c’est-à-dire le bleu, le noir et le rouge, nous créons un point de
départ pour des associations chromatiques qui sont presque toujours représentées en deux tons.
Les imprimés évoquent les formes naturelles de l’écorce, des montagnes et de l’espace. Les
détails sont inspirés de ces explorateurs : franges, couleurs vives contrastantes, scapulaires
recoupés, cols en pointe, emblèmes et textures brodées. Les formes couvrent les états d’esprit de
la femme, proposant, d’une manière tout à fait particulière, des looks plus décontractés et d’autres
plus élégants, qui se fondent et deviennent multifonctionnels.
KATTY XIOMARA
Présence assidue aux éditions nationales du Portugal Fashion depuis 1996, Katty Xiomara a fait ses premiers pas à
l'extérieur en 1998, année où elle a représenté le Portugal dans le programme de l'Absolut Vodka. En 2000, il a défilé
pour la première fois sur une passerelle parisienne avec le soutien du Portugal Fashion et en 2005, elle a commencé à
participer aux salons internationaux Bread & Butter, tout d'abord à Berlin puis à Barcelone, où elle continue de présenter
ses collections. Avec la marque XIK, Katty Xiomara s'est aventurée en 2006 dans l'underwear. Ses travaux compten
également d'innombrables collaboration avec des marques nationales et internationales, notamment Kispo,
Efanor/Sonae, Sheraton Porto, Compal, Seat, L'oreal, Sony Playstation Portable, mais aussi Mcdonald's Portugal.
CONTACTS
Rua da Boavista, 795 - 4400-150 Porto
t. +351 220 133 784 | e. [email protected] | w. http://www.kattyxiomara.com/
PEDRO NETO
« LEAP » (Bloom)
Le thème de la collection naît à la suite d’une analyse personnelle d’une figure féminine : Lady
Godiva. Cette héroïne du XIe siècle a servi de référence à un tableau de John Collier. Toutefois,
c’est de ce tableau que naissent les références équestres qui se fondent au concept de cette
collection. Celle-ci prétend en effet représenter une femme ingénue, mais déterminée à la fois,
forte aussi bien dans ses convictions comme dans sa présence.
Outre cette introspection, nous prétendons transmettre le luxe utopique et la somptuosité au
travers des tissus choisis, comme les velours dévoré et les laines aux finitions détaillées. En
choisissant le tableau de Lady Godiva, nous prétendons ainsi plonger dans le monde somptueux
de cette héroïne, tout en introduisant des détails utopiques de luxe.
PEDRO NETO
Âgé de 18 ans, Pedro Neto s’est formé en design de mode à l'École de mode de Porto - GUDI et dispose d'une
expérience professionnelle chez Asdrubal J.A. SA. et, actuellement, chez Givachoice. Le créateur de Santo Tirso a
gagné le concours Bloom en 2014, avec une collection inspirée de l'oeuvre « Self-Burial » du photographe et artiste
Keith Arnatt.
CONTACTS
c. Pedro Neto
t. +351 914 719 997
ALEXANDRA MOURA
« WoMan »
Sexe, pronom, individu !?
Une réflexion sur l’impact du féminin sur le masculin, et vice-versa, car
« chaque individu abrite une guerre misogyne ». Le personnage et la
spiritualité d’Anohni (F.K.A. Antony Hegarty), inondés de sensibilité, sont le
point de départ de la collection développée à partir de ses brouillons, de ses
découpes, de ses collages, de sa charge dramatique et théâtrale, dévoilant
ainsi une fragilité qui ne demande que le confort. Les détails appartiennent au
passé, aux sous-vêtements des deux sexes qui se fondent vers le futur.
La silhouette classique est déstructurée pour devenir contemporaine. Le
poids des matières révèle l’image du confort d’une couverture qui protège une « fausse identité ».
La sophistication des textures et des motifs dote les pièces du romantisme et de la plasticité d’une
autre époque. La collection se libère dans un mélange de caractéristiques féminines et masculines
en un seul être, en un seul esprit et en une seule énergie.
ALEXANDRA MOURA
Originaire de Lisbonne, Alexandra Moura fait ses études à l’IADE, et se spécialise en Projets de design de mode. En
2012, elle ouvre sa boutique / atelier « Alexandra Moura Ma+s ». Au fil de son parcours, elle présente ses collections lors
de plusieurs événements et semaines de mode internationales, y compris le Baltic-Sea Hi Fashion Show, Allemagne ; la
Biennale Internationale de Design à Saint-Étienne ; la Semaine de Mode de Belgrade ; la Bread & Butter à Barcelone ;
l’Ideal Showroom à Berlin ; Tranoi Paris ; BloodyGray Showroom Paris Fashion Week ; London Fashion Week Official
Showroom comme marque sélectionnée par le British Fashion Council. Elle participe en outre à d’innombrables projets
dans les composantes les plus diverses, y compris des partenariats et des collaborations avec d’autres artistes, ainsi
que l’attribution de prix et de nominations. En 2015, elle reçoit le prix Femmes créatrices de culture, décerné par la
Commission pour la citoyenneté et l’égalité des sexes et par les cabinets du Secrétaire d’État de la Culture et la
Secrétaire d’état des Affaires parlementaires et de l’égalité. En février 2016, le Portugal Fashion l’a fait voyager jusqu’à
Londres, afin qu’elle y présente sa collection pour la prochaine saison hivernale, intégrée au programme officiel de la
London Fashion Week.
CONTACTS
Loja / Atelier Alexandra Moura
Rua D. Pedro V, 77, 1250-093, Lisbon
e. [email protected]
t. +351 213 142 511
DIELMAR
Pour l’automne-hiver 2016, DIELMAR tire son inspiration du film « Les 3
jours du Condor » et de Robert Redford, l’icône de beauté masculine des
années 70 et 80. Considéré l’un des « 25 films les plus élégants de tous les
temps », la garde-robe de ce film est assez versatile et fait un clin d’œil aux
grands classiques masculins. Bien que datant de 1975, il réussit l’exploit de
rester intemporel et s’éloigne des formes et des volumes des années 70.
LOOK
Toute la collection DIELMAR évolue et se développe autour des
incontournables vestes single breasted à deux boutons, en épi ou en
tweed. Coordonnées avec des pantalons en flanelle lisses ou à carreaux,
elles sont un must have de l’hiver prochain. Les chemises vyiella 100%
coton ou indigo délavé, en version button down, se marient parfaitement aux cravates en laine,
pour un look hivernal cozy. Les micro-motifs en fil coupé sont visibles et soulignent l’aspect plus
moderne et contemporain de la proposition. Dans le domaine « sartorial » de la collection, l’accent
est mis sur une vaste gamme de costumes half canvas en pure laine super 130´s et super 150's
avec de nouvelles lignes slim fit. Par ailleurs, les emmanchures et les longueurs transmettent l’idée
de pièces sculptées sur le corps.
La palette de couleurs dominante tourne autour de gris brouillard urbains, de beiges camel, de
marrons automnaux et de bleus porcelaine, animés par des touches de bleu glacial, de blanc
hivernal et de teintes plus chaudes d’aubergine et de fruits des bois, qui gagnent en intensité et en
présence. La silhouette suit les lignes du corps avec des pièces intemporelles aux épaules
naturelles, mettant ainsi l’accent sur les vestes déstructurées, sans doublure, sans épaulettes et
sans construction intérieure, mais ayant toutefois des finitions de luxe.
ACCESSOIRES
Les foulards aux fantaisies de colorées, les bottes en daim à huit œillets et les gants à l’aspect
protecteur sont proposés, conjointement avec des lunettes de soleil style aviateur et des bérets en
tissu, complétant ainsi un look sport urbain très sophistiqué.
DIELMAR
DIELMAR est une entreprise 100% portugaise créée et développée par des tailleurs d’Alcains. Elle a d’ailleurs fêté ses
50 ans en mai dernier. En 2001, l'entreprise décide de créer un réseau de magasins propres. DIELMAR compte
actuellement neuf boutiques de la marque au Portugal et est présente dans 150 boutiques de détail spécialisé en mode
masculine du segment moyen élevé au Portugal. La marque poursuit ses efforts d’expansion sur les marchés externes,
et est déjà présente dans environ 30 pays. Dielmar est responsable de la production des costumes officiels de la
sélection nationale de football. Rúben Damásio est le designer responsable de la collection Dielmar. Le créateur y
exerce des fonctions créatives depuis trois ans et accepte désormais le défi d’être le nouveau visage du département de
stylisme. Rúben Damásio remporte la Médaille d’excellence lors du World Skills de Leipzig, et la première place au
Championnat national de professions – Skills Portugal.
CONTACTS
Sociedade Industrial de Confeções DIELMAR, SA - Largo do Chafariz Velho - Ap. 8, 6006-909 - Alcains, Portugal
c. Tó Simões, designer de Moda | e. [email protected]
t. +351 272 900 900 | +351 927 347 677 | w. www.dielmar.pt
LION OF PORCHES
« URBAN BRITISH ROCK »
Lion of Porches présente le thème Urban British Rock, qui s’inspire de la culture musicale des
années 70, proposant ainsi des pièces plus osées et plus glamour. Une fusion originale entre le
style de l’époque et une approche plus contemporaine. Les pluralismes, présents depuis toujours
dans la culture et la mode britannique, sont traduits dans des silhouettes audacieuses, qui sont à
leur tour associées aux tweeds traditionnels, dotant ainsi la collection d’un esprit Rock & Roll Chic.
Minijupes, robes et shorts en velours, franges, ponchos, pantalons pattes d’éléphant, daims,
oxfords en cuir poli et vernis, motifs à pois, nœuds et détails en cuir se détachent cette saison et
conduisent à des pièces audacieuses et pleines de couleurs. Lorsqu’elles sont coordonnées, ces
pièces peuvent conduire à des looks singuliers, mais harmonieux, tout en préservant le raffinement
caractéristique de Lion of Porches.
LION OF PORCHES
LION OF PORCHES est une marque de vêtements d’inspiration britannique pour homme, femme et enfant. Imaginée
pour ceux qui apprécient un style coloré distinct et original, Lion of Porches propose un casualwear décontracté,
sophistiqué et de qualité supérieure. Indéniablement citadine, la marque surprend pour la créativité de ses collections, le
détail raffiné qu’elle consacre à chaque pièce et l’élégance et le confort qu’elle procure à chaque saison. Sa mission
consiste à innover et éveiller de nouvelles aspirations à nos clients, contribuant ainsi à leur bien-être, à leur dynamisme
et à leur succès. Avec un réseau de magasins dans tout le pays, Lion of Porches mise sur l’expansion sur tout le
territoire national, comptant actuellement 40 magasins mono-marque, tout en étant présente dans 150 magasins
multimarques. La marque est également commercialisée en Espagne, au Royaume Uni, en France, en Belgique, aux
Pays-Bas, au Luxembourg, en Suisse, en Russie, aux États-Unis, en Angola, au Mozambique, en Iran et à Dubaï.
CONTACTS
Rua Belmiro de Oliveira – Selho S. Lourenço (Siège)
4801-911 Guimarães – Portugal
t. +351 253 439 630
w. https://www.lionofporches.pt/
c Marisa Queirós (Presse et Relations publiques)
t. +351 253 439 630
e. [email protected]
c. Inês Padinha (Showpress)
e. [email protected]
t. +351 213 152 375
VICRI
« REMEMBERING BOHEMIAN TIMES »
La collection automne/hiver 16 de VICRI se veut plus sobre, s’adressant ainsi à un marché
masculin plus vaste. Les couleurs sont donc plus sèches et les silhouettes plus formelles. Pour la
prochaine saison hivernale, Jorge Ferreira présente un homme plus bohémien et plus sensuel, qui
aime s’amuser et adore être le centre des attentions, même lorsqu’il porte des vêtements plus
discrets. Pour donner une touche masculine, nous avons utilisé des détails de construction plus
complexes, ainsi que des applications de nature militaire dans certains détails. Les superpositions
sont la règle, avec de nombreuses possibilités de mix & match, aussi bien de motifs, comme de
textures. Les dessins classiques sont présentés sous des échelles exagérées, tandis que d’autres
sont réduits à de minuscules proportions.
Les chemises étant au centre des attentions, VICRI ne néglige pas l’originalité dans l’interprétation
d’autres classiques masculins, comme les vestes, en y intégrant des détails de construction
originaux. Les imprimés, caractéristique prédominante de l’image de la marque, sont travaillés
dans des approches plus discrètes et des effets texturés. Les jacquards sont le must de la saison
et sont travaillés dans presque toutes les pièces. En ce qui concerne les cravates, la marque
présente une nouvelle approche. Elle traite en effet la soie sous un format hybride écharpe/foulard,
l’utilisateur étant ainsi libre de choisir son utilisation.
Les cotons, les soies, les cachemires et les laines vierges sont prédominants et communs à toutes
les pièces. Les fausses fourrures sont utilisées pour créer un look plus chaud. Dans le cadre de
l’innovation, que la marque ne néglige pas, la technologie POWER by VICRI, développée en
partenariat avec le CENTI/CITEVE, a été adaptée pour obtenir une redingote d’hiver. Cette
technologie brevetée permet l’approvisionnement d’énergie supplémentaire pour l’alimentation de
gadgets.
VICRI
VICRI est apparue sur le marché avec une collection de cravates et de chemises, évoluant ensuite vers un concept de
look total, des costumes aux blazers, en passant par les pantalons, les chaussures, les tricots et les accessoires. Le
classique allié à l'audacieux a été la touche qui a distingué VICRI au fil des années. Ayant participé aux principaux
salons de la mode ou présentant ses collections au Portugal Fashion, à Porto ou à la Floating Fashion Week
d'Amsterdam, VICRI a été reconnue dans les principales capitales de la mode. Elle est présente sur le marché national
et exporte vers plusieurs pays d'Europe et tente actuellement de conquérir de nouveaux marchés émergents.
CONTACTS
e. [email protected]
w. www.vicri.com
t. +351 252 920 989

Documents pareils