Guide sur les rapports avancés

Commentaires

Transcription

Guide sur les rapports avancés
Guide sur les rapports avancés :
Amélioration de vos applications Business Intelligence
Version: 9.2.1
Numéro de document : 09450921
Vingt-deuxième édition, novembre 2011, version 9.2.1
Pour vérifier que vous utilisez la documentation correspondant au logiciel pour lequel vous avez une licence d'utilisation, comparez ce numéro de version
à la version du logiciel indiquée sous la rubrique « À propos de MicroStrategy… » du menu Aide de votre logiciel.
Numéro de document : 09450921
Copyright © 2011 de MicroStrategy Incorporated. Tous droits réservés.
Si vous n'avez pas passé de contrat, par voie électronique ou par écrit, avec MicroStrategy ou un distributeur MicroStrategy agréé, les conditions
suivantes s'appliquent :
Ce logiciel et sa documentation sont la propriété et font partie des informations confidentielles de MicroStrategy Incorporated et ne peuvent être en aucun
cas divulgués. Copyright © 2001-2011 MicroStrategy Incorporated. Tous droits réservés.
CE LOGICIEL ET CETTE DOCUMENTATION SONT FOURNIS «EN L'ÉTAT», SANS AUCUNE GARANTIE D'AUCUNE SORTE, EXPRESSE OU
LIMITÉE, DE LA PART DE MICROSTRATEGY INCORPORATED OU DE TOUTE PERSONNE IMPLIQUÉE DANS LA CRÉATION, LA PRODUCTION
OU LA DISTRIBUTION DE CE LOGICIEL ET DE SA DOCUMENTATION, NOTAMMENT, MAIS DE MANIÈRE NON LIMITATIVE, TOUTE GARANTIE
IMPLICITE DE QUALITÉ MARCHANDE ET D'ADÉQUATION À UN USAGE PARTICULIER, DE TITRE VALABLE, D'ABSENCE DE CONTREFAÇON,
DE QUALITÉ ET DE PRÉCISION. L'UTILISATEUR DE CE LOGICIEL ET DE CETTE DOCUMENTATION ACCEPTE TOUS LES RISQUES LIÉS À LEUR
QUALITÉ ET À LEUR PERFORMANCE. SI LE LOGICIEL OU LA DOCUMENTATION PRÉSENTAIT UN DÉFAUT, VOUS (ET NON MICROSTRATEGY,
INC. OU TOUTE AUTRE PERSONNE AYANT ÉTÉ IMPLIQUÉE DANS LA CRÉATION, LA PRODUCTION OU LA DISTRIBUTION DU LOGICIEL OU
DE LA DOCUMENTATION) DEVEZ PRENDRE À VOTRE CHARGE LE COÛT TOTAL DE TOUT SERVICE, TOUTE RÉPARATION OU TOUTE
CORRECTION NÉCESSAIRE. CERTAINS PAYS N'AUTORISENT PAS LES EXCLUSIONS DE GARANTIES IMPLICITES, DE SORTE QUE LA
LIMITATION CI-DESSUS PEUT NE PAS S'APPLIQUER À VOTRE CAS.
En aucun cas la société MicroStrategy, Inc. ou toute autre personne ayant été impliquée dans la création, la production ou la distribution de ce logiciel ne
pourra être tenue responsable de tout dommage, y compris toute perte de bénéfices, d'économies ou tout autre dommage spécial, direct ou indirect, ou
exemplaire, y compris mais de façon non limitative, tout dommage fixé contre vous ou payé par vous à un tiers, du fait de l'utilisation, de l'impossibilité
d'utilisation, de la qualité ou des performances de ce logiciel ou de cette documentation, même si MicroStrategy, Inc. ou toute autre personne ou entité
a été prévenue de la possibilité de tels dommages ou de telle réclamation par un tiers. De plus, MicroStrategy, Inc. ou toute autre personne ayant été
impliquée dans la création, la production ou la distribution du logiciel ne pourra être tenue responsable de toute plainte de votre part ou de la part d'un
tiers motivée par des dommages liés à l'utilisation ou à l'incapacité à utiliser le logiciel et la documentation, à sa qualité ou à sa performance, et portant
sur les principes de la garantie du contrat, la négligence, la stricte responsabilité quant au défaut de paiement d'indemnités ou de contribution, l'inefficacité
de tout recours ou autres. La responsabilité entière de MicroStrategy, Inc. et votre recours exclusif ne doit pas dépasser, à la discrétion de MicroStrategy,
Inc., le remboursement intégral du prix d'achat du logiciel ou son remplacement. La responsabilité de MicroStrategy, Inc. ne sera d'aucune façon étendue
au-delà des limitations spécifiées ci-dessus par une information quelle qu'elle soit, orale ou écrite. Certains pays n'autorisent pas la limitation ou l'exclusion
de garantie pour les dommages directs ou indirects, de sorte que la limitation ci-dessus peut ne pas s'appliquer.
Les informations contenues dans ce manuel (la Documentation) et le Logiciel sont protégés par des droits d'auteur et tous les droits sont réservés par
MicroStrategy, Inc. MicroStrategy, Inc. se réserve le droit d'apporter périodiquement des modifications au Logiciel ou à la Documentation sans aucune
obligation d'informer toute personne ou entité de ces révisions. La copie, la duplication, la vente ou tout autre moyen de distribution d'une partie ou de
l'ensemble du Logiciel ou de la Documentation sans l'accord préalable par écrit d'un représentant agréé de MicroStrategy, Inc. sont interdits par les droits
restreints du gouvernement américain. Il est reconnu que le Logiciel et la Documentation ont été développés grâce à des fonds privés, qu'aucune partie
ne relève du domaine public et que le Logiciel et la Documentation sont des logiciels d'ordinateur commerciaux fournis avec des DROITS RESTREINTS,
selon la réglementation d'acquisition fédérale et les suppléments des organismes gouvernementaux. L'utilisation, la duplication ou la divulgation par le
gouvernement américain est sujette à des restrictions, comme définies dans l'alinéa (c)(1)(ii) de la clause Rights in Technical Data and Computer Software
(Droits aux données techniques et logiciels) de la réglementation DFAR 252.227-7013 et. seq. ou les alinéas (c)(1) et (2) des Commercial Computer
Software—Restricted Rights (Logiciels commerciaux - Droits restreints) de la réglementation FAR 52.227-19, le cas échéant. Le contractant est
MicroStrategy, Inc., 1850 Towers Crescent Plaza Vienna, VA 22182. Les droits sont réservés au regard des droits d'auteur des États-Unis, en ce qui
concerne les parties non publiées du logiciel.
Voici les marques commerciales ou les marques déposées de MicroStrategy Incorporated aux États-Unis et dans d'autres pays : MicroStrategy,
MicroStrategy 6, MicroStrategy 7, MicroStrategy 7i, MicroStrategy 7i Evaluation Edition, MicroStrategy 7i Olap Services, MicroStrategy 8, MicroStrategy
9, MicroStrategy Distribution Services, MicroStrategy MultiSource Option, MicroStrategy Command Manager, MicroStrategy Enterprise Manager,
MicroStrategy Object Manager, MicroStrategy Reporting Suite, MicroStrategy Power User, MicroStrategy Analyst, MicroStrategy Consumer,
MicroStrategy Email Delivery, MicroStrategy BI Author, MicroStrategy BI Modeler, MicroStrategy Evaluation Edition, MicroStrategy Administrator,
MicroStrategy Agent, MicroStrategy Architect, MicroStrategy BI Developer Kit, MicroStrategy Broadcast Server, MicroStrategy Broadcaster,
MicroStrategy Broadcaster Server, MicroStrategy Business Intelligence Platform, MicroStrategy Consulting, MicroStrategy CRM Applications,
MicroStrategy Customer Analyzer, MicroStrategy Desktop, MicroStrategy Desktop Analyst, MicroStrategy Desktop Designer, MicroStrategy eCRM 7,
MicroStrategy Education, MicroStrategy eTrainer, MicroStrategy Executive, MicroStrategy Infocenter, MicroStrategy Intelligence Server, MicroStrategy
Intelligence Server Universal Edition, MicroStrategy MDX Adapter, MicroStrategy Narrowcast Server, MicroStrategy Objects, MicroStrategy OLAP
Provider, MicroStrategy SDK, MicroStrategy Support, MicroStrategy Telecaster, MicroStrategy Transactor, MicroStrategy Web, MicroStrategy Web
Business Analyzer, MicroStrategy World, Application Development and Sophisticated Analysis, Best In Business Intelligence, Centralized Application
Management, Information Like Water, Intelligence Through Every Phone, Intelligence To Every Decision Maker, Intelligent E-Business, Personalized
Intelligence Portal, Query Tone, Rapid Application Development, MicroStrategy Intelligent Cubes, The Foundation For Intelligent E-Business, The
Integrated Business Intelligence Platform Built For The Enterprise, The Platform For Intelligent E-Business, The Scalable Business Intelligence Platform
Built For The Internet, Industrial-Strength Business Intelligence, Office Intelligence, MicroStrategy Office, MicroStrategy Report Services, MicroStrategy
Web MMT, MicroStrategy Web Services, Pixel Perfect, Pixel-Perfect, MicroStrategy Mobile, MicroStrategy Integrity Manager et MicroStrategy Data Mining
Services sont des marques ou des marques déposées de MicroStrategy Incorporated.
Tous les autres noms de produit et de société peuvent être des marques de sociétés auxquelles ils sont associés respectivement. Les spécifications
peuvent être modifiées sans préavis. MicroStrategy ne peut pas être tenue pour responsable des erreurs et des omissions. En aucun cas MicroStrategy
ne garantit la disponibilité des produits futurs ou de versions qui pourraient être prévues ou en cours de développement.
Informations sur les brevets
Ce produit est breveté. Un seul ou plusieurs des brevets suivants peuvent s'appliquer au produit vendu ici : U.S. Patent Nos. 6,154,766,
6,260,050, 6,263,051, 6,269,393, 6,279,033, 6,567,796, 6,587,547, 6,606,596, 6,658,093, 6,658,432, 6,662,195, 6,671,715, 6,691,100,
6,697,808, 6,704,723, 6,741,980, 6,765,997, 6,768,788, 6,772,137, 6,788,768, 6,798,867, 6,801,910, 6,820,073, 6,829,334, 6,836,537,
6,859,798, 6,873,693, 6,885,734, 6,940,953, 6,964,012, 6,977,992, 6,996,568, 6,996,569, 7,003,512, 7,010,518, 7,016,480, 7,020,251,
7,082,422, 7,113,993, 7,127,403, 7,174,349, 7,181,417, 7,194,457, 7,197,461, 7,228,303, 7,260,577, 7,266,181, 7,272,212, 7,302,639,
7,330,847, 7,340,040, 7,356,758, 7,356,840, 7,415,438, 7,428,302, 7,430,562, 7,440,898, 7,486,780, 7,509,671, 7,516,181, 7,559,048,
7,617,201, 7,725,811, 7,801,967, 7,836,178, 7,861,161, 7,861,253 et 7,881,443. Les autres demandes de brevet sont en cours.
6,173,310,
6,694,316,
6,850,603,
7,039,165,
7,324,942,
7,574,376,
Plusieurs produits MicroStrategy contiennent des technologies de tierces parties, protégées par les lois relatives aux droits d'auteur. Ce produit peut
contenir une ou plusieurs des technologies suivantes, protégées par les lois relatives aux droits d'auteur :
Graph Generation Engine Copyright © 1998-2011. Three D Graphics, Inc. Tous droits réservés.
Actuate® Formula One. Copyright © 1993-2011 Actuate Corporation. Tous droits réservés.
Analyseur XML Copyright © 2003-2011 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.
Processeur Xalan XSLT. Copyright © 1999-2011. The Apache Software Foundation. Tous droits réservés.
Analyseur Xerces XML. Copyright © 1999-2011. The Apache Software Foundation. Tous droits réservés.
Objets de formatage FOP XSL. Copyright © 2004-2011. The Apache Software Foundation. Tous droits réservés.
Certaines parties de gestion de mémoire d'Intelligence Server Copyright © 1991-2011 Compuware Corporation. Tous droits réservés.
Bibliothèque ASIHTTPRequest. Copyright © 2007-2011 Actuate Corporation. Tous droits réservés.
Ce produit inclut le logiciel développé par le Projet OpenSSL pour une utilisation dans le Toolkit OpenSSL. (http://www.openssl.org/)
Composants internationaux pour Unicode
Copyright © 1999-2011 Compaq Computer Corporation
Copyright © 1999-2011 Hewlett-Packard Company
Copyright © 1999-2011 IBM Corporation
Copyright © 1999-2011 Hummingbird Communications Ltd.
Copyright © 1999-2011 Silicon Graphics, Inc.
Copyright © 1999-2011 Sun Microsystems, Inc.
Copyright © 1999-2011 The Open Group
Tous droits réservés.
Real Player et RealJukebox sont inclus et sont fournis sous licence de Real Networks, Inc. Copyright © 1999-2011. Tous droits réservés.
TABLE DES MATIÈRES
Description du guide ................................................................ xxi
À propos de ce guide................................................................. xxiv
Formats supplémentaires .................................................... xxiv
Emplacement des scénarios d'entreprise et des exemples.. xxv
Nouveautés dans ce guide ................................................... xxv
Conditions préalables .......................................................... xxvi
À qui s'adresse ce guide ?.................................................. xxvii
Ressources............................................................................... xxvii
Documentation.................................................................... xxvii
Formation........................................................................... xxxvi
Consulting .......................................................................... xxxvi
Prise en charge des langues ............................................. xxxvi
Support technique..............................................................xxxvii
Commentaires ............................................................................. xlii
1. Présentation des
rapports avancés
Introduction.................................................................................. 1
Avant de commercer...................................................................... 2
Terminologie de base de MicroStrategy .................................. 3
Passage aux rapports avancés ..................................................... 5
Importation de données à partir de différentes
sources de données ...................................................................... 7
2. Importation de
données
Introduction.................................................................................. 9
À propos de l'importation de données à partir d'un
© 2011 MicroStrategy, Inc.
v
Table des Matières
Guide sur les rapports avancés
fichier ou d'une base de données ................................................ 10
Meilleures pratiques pour l'importation de données
à partir d'un fichier ou d'une base de données ...................... 12
Créer et modifier les connexions de base de données................ 15
Importation de données ............................................................... 17
Importer des données à partir d'un fichier ............................. 17
Importation de données à partir d'une base de données....... 22
À propos du mappage de données importées à
des attributs de projet .................................................................. 26
Restriction ou groupement des données d'un
document en fonction d'un attribut unique ............................. 26
Application automatique de filtres de sécurité
aux données importées ......................................................... 28
Mappage de données importées à un attribut
existant du projet ................................................................... 28
Mise à jour et actualisation des données importées.................... 29
Planification de mises à jour pour un cube intelligent
créé à partir de données importées ....................................... 32
Affichage des cubes intelligents dans votre
dossier Historique .................................................................. 34
3. Mesures avancées
Données de rapport et calculs
Introduction................................................................................ 37
Avant de commercer.................................................................... 38
Mesures de niveau : Modification du contexte des
calculs de données ...................................................................... 41
Éléments d'un niveau de mesure........................................... 43
Symboles des propriétés de niveau de mesure :
définition d'une syntaxe d'expression .................................... 44
Mesures de niveau : Vue d'ensemble pratique...................... 45
Niveau : Contexte d'un calcul ................................................ 49
Groupement : exécution de l'agrégation ................................ 50
Filtrage : interaction d'un filtre de rapport .............................. 57
Niveau de rapport : interaction avec le
contexte des rapports ............................................................ 61
Révision sur les mesures de niveau :
Groupement standard ............................................................ 63
Révision sur les mesures de niveau :
aucun groupement ................................................................. 69
Utilisation d'une hiérarchie comme cible d'un
niveau de mesure .................................................................. 74
Mesures de niveau : application de la condition
de mesure au calcul de la mesure ......................................... 80
vi
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Table des Matières
Mesures de niveau acceptant les unités de dimensionnalité
pour émuler un comportement MicroStrategy 6.x.................. 87
Mesures imbriquées .................................................................... 87
Création d'une mesure imbriquée.......................................... 89
Mesures conditionnelles .............................................................. 90
Exemple de mesure conditionnelle ........................................ 91
Mesures conditionnelles comportant plusieurs
qualifications .......................................................................... 92
Exemple de mesure conditionnelle
comportant un niveau ............................................................ 93
Création d'une mesure conditionnelle.................................... 95
Interaction entre mesure conditionnelle
et filtre de rapport................................................................... 98
Options avancées pour l'interaction entre
le filtre de mesure et le filtre de rapport ............................... 119
Mesures de transformation : Comparaison
temporelle et autres ................................................................... 119
Exemple de transformation sur l'année en cours................. 122
Mesures de transformation dans l'Éditeur de mesures........ 124
Mesures composées.................................................................. 125
Exemple de mesure composée ........................................... 126
Sous-totaux intelligents........................................................ 127
Type de jointure de formule pour les
mesures composées............................................................ 128
Création de mesures en associant les mesures,
filtres et transformations ............................................................ 129
Sous-totaux de mesure.............................................................. 132
Affichage de sous-totaux dans les rapports......................... 132
Définition de sous-totaux par défaut .................................... 133
Désactivation des sous-totaux ............................................. 142
Fonctions de mesure ................................................................. 143
Classement .......................................................................... 144
Comptage ............................................................................ 145
Exécution de sommes et de moyennes mobiles.................. 147
N-tile .................................................................................... 149
First et Last .......................................................................... 151
Création de vos propres fonctions de plug-in ...................... 151
Fonctions Appliquer : Utilisation de fonctions
spécifiques à la base de données dans les mesures .......... 152
Spécifications de jointure........................................................... 153
Comparaison entre jointures internes et externes ............... 154
Jointures entre mesures ...................................................... 154
© 2011 MicroStrategy, Inc.
vii
Table des Matières
Guide sur les rapports avancés
Propriétés VLDB de mesure : personnalisation
analytique et SQL ...................................................................... 155
Alias de colonne de mesure : Identificateurs SQL
et types de données .................................................................. 156
4. Filtres avancés
Filtrage de données dans les
rapports
Introduction.............................................................................. 157
Avant de commencer................................................................. 158
Types de qualifications ........................................................ 159
Rubriques de filtres avancés................................................ 160
Qualification attribut vers attribut ............................................... 162
Création de filtres de qualification attribut vers attribut ........ 162
Exemple : clients vivant dans la même ville
que des centres d'appel....................................................... 164
Exemple : filtrage sur une tranche de revenus .................... 166
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours ......... 168
Exemple de date dynamique ............................................... 169
Date dynamique basée sur une réponse à l'invite ............... 172
Importation et exportation d'éléments pour
les qualifications d'attribut.......................................................... 176
Niveau d'attribut des qualifications d'ensemble :
niveau de résultat ...................................................................... 180
Niveau de résultat des qualifications de relation.................. 180
Niveau de résultat des qualifications de mesure ................. 182
Qualifications de mesure de pourcentage et de
classement : césure par propriété ............................................. 183
Comparaisons entre mesures.................................................... 184
Fusion de qualifications d'attribut............................................... 185
Application de qualifications indépendamment
des filtres de relation.................................................................. 186
Expressions personnalisées et fonctions
spécifiques à la base de données ............................................. 188
Expressions personnalisées ................................................ 188
Fonctions Apply dans les mesures : utilisation de
fonctions spécifiques à la base de données ........................ 199
Listes d'éléments joints : groupement d'éléments
à partir de plusieurs attributs ..................................................... 207
Filtres avec invite : demande d'entrée à l'utilisateur
pour les conditions de filtre ........................................................ 210
Invites de qualification d'attribut........................................... 211
Invites de qualification de mesure........................................ 211
viii
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Table des Matières
Invites d'objet rapport........................................................... 212
Invites d'objet filtre ............................................................... 212
Raccourci et filtres intégrés ....................................................... 213
Ajout d'un filtre autonome à un rapport................................ 214
Enregistrement d'un rapport avec un raccourci
vers un filtre autonome ........................................................ 215
5. Groupes
personnalisés et
consolidations
Groupement d'éléments
d'attribut
Introduction.............................................................................. 217
Groupes personnalisés: groupement avec bandes
de séparation et filtre ................................................................. 218
À propos des éléments de groupe personnalisé.................. 219
Exemples de groupes personnalisés ................................... 221
Effets de groupe personnalisé dans une génération SQL ... 223
Avantages d'un groupe personnalisé................................... 223
Structures de groupe personnalisé dans des rapports ........ 229
Création d'un groupe personnalisé ............................................ 232
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé........... 233
Modification de la position des en-têtes d'élément .............. 233
Activation de sous-totaux pour des groupes
personnalisés....................................................................... 234
Tri des groupes personnalisés............................................. 235
Définition de l'interaction du groupe personnalisé
avec le filtre du rapport ........................................................ 239
Groupes personnalisés avec invite ...................................... 240
Modification d'éléments de groupe personnalisé................. 241
Modification des conditions dans un élément
de groupe personnalisé ....................................................... 243
Suppression d'un groupe personnalisé,
d'un élément ou d'une condition ................................................ 245
Consolidations : Regroupement avec des
opérateurs logiques et arithmétiques......................................... 246
Création d'un attribut « virtuel » ........................................... 247
Exécution d'opérations mathématiques
au niveau des lignes ............................................................ 248
Éléments de consolidation ................................................... 249
Ordre d'évaluation................................................................ 252
Consolidations et SQL ......................................................... 254
Consolidations et sous-totaux.............................................. 254
Exemple de consolidation .................................................... 261
© 2011 MicroStrategy, Inc.
ix
Table des Matières
Guide sur les rapports avancés
Comparaison des groupes personnalisés et
des consolidations ..................................................................... 262
Prise en charge d'opérations arithmétiques
(opération mathématique au niveau des lignes) .................. 263
Emplacement et méthode de calcul des données ............... 264
Efficacité SQL ...................................................................... 264
Réutilisation d'éléments de consolidation ............................ 264
Prise en charge de l'affichage hiérarchique......................... 264
Prise en charge de sous-totaux ........................................... 265
6. Invites avancées
Activation de la saisie
utilisateur
Introduction.............................................................................. 267
Qu'est-ce qu'une invite ? ........................................................... 268
Invites de rapports planifiés ....................................................... 269
Types d'invites ........................................................................... 269
Filtrage de données sur des attributs, des formes
d'attribut, des éléments d'attribut ou des mesures :
Invites de définition de filtre ................................................. 270
Filtrage de données basé sur les mesures, les
attributs ou d'autres objets : Invites d'objets ........................ 272
Invites de valeur................................................................... 275
Définition de la dimensionnalité des mesures :
Invites de niveau .................................................................. 278
Invite demandant un nom de connexion utilisateur :
Invites système .......................................................................... 285
Définition du mode d'affichage d'une invite dans
MicroStrategy Web .................................................................... 286
Styles d'affichage pour les invite dans MicroStrategy
Web ..................................................................................... 287
Configuration du mode de définition de la
qualification dans les invites de MicroStrategy Web :
Propriétés de l'expression.................................................... 293
7. Cartes d'analyse
Personnalisation des
chemins d'analyse
Introduction.............................................................................. 299
Définition d'une analyse............................................................. 300
Cartes d'analyse et chemins d'analyse................................ 300
Chemins d'analyse par défaut : chemins
d'analyse système par défaut .............................................. 301
Filtres et analyse.................................................................. 301
Création de cartes et de chemins d'analyse personnalisés....... 302
Association de carte d'analyse : objets contenant
x
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Table des Matières
la carte d'analyse ....................................................................... 307
Ordre de priorité des cartes d'analyse : niveaux.................. 308
Suppression d'associations ................................................. 310
8. Conception de
rapports
Comprendre l'ordre
d'évaluation des données et
le déploiement des rapports
aux utilisateurs
Introduction.............................................................................. 311
Avant de commencer................................................................. 312
Conception d'un rapport et création d'un rapport................. 312
Accès au rapport de base : Point de départ des exemples ....... 313
Filtres et ordre de calcul sur les rapports................................... 314
À propos des filtres .............................................................. 314
Différence entre un filtre de rapport et une limite
de rapport ............................................................................ 316
À propos des qualifications de mesure ................................ 320
À propos du rapport-filtre ..................................................... 323
Définition d'un filtre pour un rapport faisant l'objet
d'une analyse....................................................................... 325
Notions de bases d'exécution de rapport................................... 327
Définition de données et objets de définition de vue :
données et affichage ........................................................... 328
Cubes intelligents ................................................................ 329
Total et sous-total des données sur des rapports...................... 330
À propos des sous-totaux .................................................... 330
Sous-totaux de rapport personnalisé ................................... 336
Sous-totaux et utilisation de la mémoire .............................. 338
Tri des données dans les rapports ............................................ 339
Formatage d'un rapport ............................................................. 351
Formatage des données de cellules d'un rapport................ 351
Comprendre l'impact du formatage sur l'affichage
des rapports ......................................................................... 359
Ordre des couches .............................................................. 364
Styles automatiques : styles de formatage de rapport......... 371
Rechercher et remplacer le formatage de mesure,
de modèle et de rapport....................................................... 372
Détermination des éléments d'attribut affichés :
Jointures d'attributs.................................................................... 373
Présentation des options de jointure d'attributs ................... 374
Sélection d'une option de jointure d'attributs ....................... 378
Ordre d'évaluation des objets dans les rapports........................ 382
Ordre d'évaluation par défaut .............................................. 383
© 2011 MicroStrategy, Inc.
xi
Table des Matières
Guide sur les rapports avancés
Définition d'un ordre dévaluation ......................................... 383
Ordre d'évaluation dans la définition des
données et la définition des vues ........................................ 384
Ajout de fonctionnalités pour les utilisateurs.............................. 392
Déploiement de rapports auprès d'une
communauté d'utilisateurs ......................................................... 392
Avancement des tâches de l'utilisateur pour
l'analyse et la création de rapports ...................................... 393
Rapports prédéfinis.............................................................. 397
Déploiement de rapports prédéfinis ..................................... 399
Raccourci vers un filtre ........................................................ 402
Raccourci vers un modèle ................................................... 403
Modèles d'objet.................................................................... 408
Exportation de rapports comme fichiers texte délimités ............ 414
9. Réalisation de
graphiques
Introduction.............................................................................. 417
Meilleures pratiques pour la création de
graphiques et résolution des problèmes.................................... 418
Affichage d'un rapport graphique............................................... 422
Ajout d'un objet à un rapport graphique..................................... 423
Choix d'un style de graphique adéquat...................................... 425
Exigences minimales de chaque style
de graphique en ce qui concerne les objets ........................ 425
Placement des objets du rapport et choix
des styles de graphique ....................................................... 428
Déplacement des objets dans un rapport graphique ................. 430
Affichage des données du graphique sans
barres de déroulement......................................................... 432
Utilisation et exemples de styles de graphique.......................... 433
Graphique à zones .............................................................. 434
Graphique à barres .............................................................. 436
Graphique à lignes............................................................... 440
Graphique à secteurs .......................................................... 442
Graphique à diffusion........................................................... 445
Graphique polaire ................................................................ 447
Graphique radar................................................................... 449
Graphique à bulles............................................................... 452
Graphiques combinés .......................................................... 455
Graphiques personnalisés ................................................... 456
Utilisation et exemples de styles de graphique avancés ........... 456
Graphique boursier .............................................................. 457
xii
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Table des Matières
Histogramme ....................................................................... 461
Graphique en surface 3D..................................................... 464
Graphique en jauge ............................................................. 466
Graphique en entonnoir ....................................................... 469
Diagramme de Pareto.......................................................... 471
Diagramme en boîte ............................................................ 475
Diagramme de Gantt ........................................................... 478
Formatage d'un rapport graphique ............................................ 482
Contrôle de l'apparence d'un rapport graphique.................. 483
Formatage d'un graphique en utilisant couleurs,
ombrages et effets ............................................................... 484
Formatage manuel des séries et des objets graphiques ..... 500
Création et formatage de titres, d'axes et de
notes de bas de page .......................................................... 503
Formatage des valeurs numériques dans un graphique...... 511
Affichage et formatage des étiquettes de données ............. 518
Affichage et formatage d'une légende de graphique ........... 519
Formatage des étiquettes sur les axes d'un graphique ....... 525
Création d'info-bulles dans un graphique ............................ 525
Réglage de la mise en forme, de la taille
et de l'échelle d'un graphique .............................................. 529
Enregistrement et application d'un style de graphique
personnalisé ........................................................................ 546
Choix d'un format d'image graphique pour
documents HTML et MicroStrategy Web................................... 551
Exportation et partage de graphiques........................................ 552
Exportation de graphiques ................................................... 552
Copie de graphiques dans des applications tierces............. 554
Utilisation des visualisations graphiques
dans des documents : Widgets.................................................. 555
10. Affichage
d'informations sur les
rapports : Détails du
rapport
Introduction.............................................................................. 557
Affichage des détails du rapport ................................................ 558
Activation et désactivation des détails du rapport................ 559
Niveaux de configuration des détails du rapport........................ 560
Interaction entre les préférences des détails du
rapport et les détails du rapport pour les rapports ............... 560
Définition des propriétés des détails du rapport ........................ 562
Définition de l'affichage des délimiteurs de
nom d'objet pour les détails du rapport................................ 563
Définition des détails du rapport .......................................... 565
© 2011 MicroStrategy, Inc.
xiii
Table des Matières
Guide sur les rapports avancés
Définition des détails du modèle................................................ 569
Insertion d'objets à partir du rapport
de base ou du rapport de vue .............................................. 571
Affichage du nom du modèle de base ................................. 573
Interaction entre les préférences des détails du rapport
et les détails du modèle pour les rapports ........................... 575
Définition des détails de l'invite.................................................. 578
Détails de l'invite : exemples................................................ 579
Interaction entre les préférences des détails du
rapport et les détails de l'invite pour les rapports................. 582
Définition des détails du filtre..................................................... 585
Interaction entre les préférences des détails du
rapport et les détails du filtre pour les rapports.................... 586
Définition du contenu des détails du filtre ............................ 587
Définition de l'affichage des qualifications de listes
d'éléments d'attributs ........................................................... 593
Définition de l'affichage des formes d'attributs et des
qualifications d'ensemble..................................................... 595
Définition de l'affichage des opérateurs logiques ................ 597
Définition de l'utilisation d'alias dans les détails de filtre...... 600
Définition des détails de filtre : Procédure ........................... 601
Activation et personnalisation des préférences des
détails du rapport ....................................................................... 603
11. Liaison des rapports
et des documents
Introduction.............................................................................. 607
Liaison de rapports et de documents......................................... 607
Conditions préalables à l'utilisation de liens ........................ 610
À propos des liens ..................................................................... 611
Composants d'un lien .......................................................... 612
Spécification de la méthode de réponse aux invites
dans la cible ......................................................................... 615
Création de liens........................................................................ 634
Copie de liens vers d'autres objets dans le rapport ............. 639
Création de rapports liés............................................................ 641
Création de rapports liés qui répondent aux invites
avec les objets sélectionnés ................................................ 641
Création de rapports liés qui répondent aux
invites en utilisant les conditions de mesure........................ 644
xiv
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
12. Requêtes SQL
personnalisées :
Freeform SQL et le
générateur de
requêtes
Table des Matières
Introduction.............................................................................. 655
Personnaliser vos instructions SQL : Freeform SQL ................. 656
Scénarios d'utilisation et standards SQL ............................. 657
Accès et analyse de plusieurs sources de données
à l'aide de Freeform SQL..................................................... 665
Fonctions d'analyse de rapport............................................ 677
Sécurité de l'accès aux données ......................................... 683
Réalisation de rapports sur les services web tiers
avec XQuery .............................................................................. 690
Autorisation des connexions aux services web
dans un projet ...................................................................... 691
Utilisation de XQuery pour récupérer les données
d'un service web .................................................................. 693
Création d'un rapport pour analyser les données du
service web .......................................................................... 707
Mise à jour des données avec Transaction Services ................ 709
Création d'un rapport Transaction Services......................... 709
Personnaliser vos requêtes SQL : Générateur de requêtes...... 718
Scénarios d'utilisation .......................................................... 721
Accès et analyse de plusieurs sources de données
à l'aide du générateur de requêtes ...................................... 725
Fonctions d'analyse de rapport............................................ 744
Sécurité de l'accès aux données ......................................... 756
Connexion aux bases de données, aux fichiers Excel et
aux fichiers texte........................................................................ 761
Connexion à des bases de données ................................... 761
Connexion à des fichiers Excel............................................ 762
Connexion à des fichiers texte............................................. 764
Association de données à des objets étrangers à
un projet : objets gérés .............................................................. 765
Accès aux objets gérés........................................................ 768
Modification des objets gérés .............................................. 770
Suppression des objets gérés ............................................. 770
Création de cubes intelligents.................................................... 771
13. Accès aux
sous-ensembles de
données : datamarts
Introduction.............................................................................. 775
Démarrage avec les data marts................................................. 776
Création de data marts .............................................................. 776
Utilisation d'une table de data mart comme table source .......... 781
Activation de l'optimisation du data mart ............................. 786
Exécution d'un rapport standard quant à un data mart........ 788
© 2011 MicroStrategy, Inc.
xv
Table des Matières
Guide sur les rapports avancés
Spéc. contrôleurs, options de création de
table et instruc. SQL personnalisées ......................................... 789
Spécification des contrôleurs et des options de
création de table .................................................................. 790
Spécification des instructions SQL personnalisées ............. 792
14. Data Mining Services
Introduction.............................................................................. 795
Data Mining Services................................................................. 796
Approches de l'exploration de données
avec MicroStrategy .............................................................. 797
Workflow du module Data Mining Services ......................... 802
Mesures de prédiction et performances............................... 803
Création d'un rapport de jeu de données................................... 804
Jeux de données pour l'exploration de données ................. 805
Instructions pour la création d'un rapport
de jeu de données ............................................................... 807
Entrées pour les mesures de prédiction .............................. 809
Utilisation de jeux de données non MicroStrategy............... 819
Création d'un modèle de prédiction ........................................... 820
Utilisation de MicroStrategy ................................................. 820
Utilisation d'applications d'exploration de
données tierces ................................................................... 858
Importation du modèle de prédiction ......................................... 859
Agrégation de mesures de prédiction .................................. 862
Utilisation de la mesure de prédiction........................................ 863
Utilisation de la mesure de prédiction dans des rapports .... 863
Utilisation de la mesure de prédiction dans
d'autres objets...................................................................... 864
Visionneuse de modèle de prédiction .................................. 864
Exemples d'exploration de données .......................................... 865
Exemple de prévision du chiffre d'affaires
(avec régression linéaire et saisonnière) ............................. 865
Exemple de gestion de campagne
(avec régression logistique) ................................................. 868
Exemple de segmentation (avec analyse de clusters)......... 870
Exemple du taux de désabonnement
(avec analyse d'arbre de décision) ...................................... 873
Exemple de gestion de campagne :
importation d'un modèle de réseau neuronal tiers............... 875
xvi
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
15. Propriétés VLDB
Table des Matières
Introduction.............................................................................. 881
Niveaux des propriétés VLDB.................................................... 882
Propriétés VLDB au niveau de la mesure.................................. 883
constante entière dans une mesure .................................... 883
Type de jointure de mesure ................................................. 884
Vérification des valeurs nulles ............................................. 884
Vérification des valeurs zéro................................................ 885
Vérification des valeurs nulles pour le moteur analytique.... 885
Prise en compte de la dimensionnalité du sous-total........... 886
Propriétés VLDB au niveau du rapport ...................................... 887
Avertissement de jointure cartésienne................................. 889
Full Outer Join Support (Prise en charge de
la jointure externe complète)................................................ 891
Conserver tous les éléments de requête du résultat final.... 891
Preserve All Lookup Table Elements
(Conserver tous les éléments de la table de référence) ...... 893
Post déclarations de rapport ................................................ 896
Pré déclarations de rapport ................................................. 896
Post déclaration de table ..................................................... 896
Type de sous requête .......................................................... 897
WHERE Clause Driving Table (Table de
pilotage de la clause WHERE)............................................. 898
Propriétés des options de sélection d'attribut
et de forme d'attribut pour les passes intermédiaires .......... 899
Attribut GROUP BY ID ......................................................... 901
Attribut non identifiant GROUP BY ...................................... 902
Astuce SQL.......................................................................... 902
UNIR plusieurs INSERTIONS.............................................. 902
Méthode d'effacement des tables temporaires .................... 903
Type de table de recours ..................................................... 903
Type de table intermédiaire ................................................. 904
Propriétés Option de table et Espace de table .................... 905
Propriétés VLDB au niveau de l'instance de base de données . 906
Taille maximum du SQL/MDX.............................................. 907
Format de date SQL ............................................................ 907
16. Rapports pour
l'iPhone et l'iPad
Introduction.............................................................................. 909
© 2011 MicroStrategy, Inc.
xvii
Affichage des rapports sous forme de widgets sur iPhone........ 910
widget Carte......................................................................... 911
Widget Grille interactive ....................................................... 914
Widget Règle de série des heures....................................... 916
Table des Matières
Guide sur les rapports avancés
Invites pour iPhone et iPad........................................................ 917
A. Opérateurs logiques
Introduction.............................................................................. 923
et mathématiques
Qu'est-ce qu'un opérateur ? ...................................................... 923
utilisés pour le filtrage
Opérateurs logiques ............................................................ 924
Opérateurs de comparaison ................................................ 927
Opérateurs de rang et de pourcentage................................ 928
Opérateurs de motif ............................................................. 929
B. Valeurs de formatage
par défaut
Introduction.............................................................................. 931
C. Commandes Desktop
Introduction.............................................................................. 935
Valeurs par défaut ..................................................................... 932
Nombre ................................................................................ 932
Alignement ........................................................................... 932
Police ................................................................................... 932
Bordure ................................................................................ 933
Motifs ................................................................................... 933
Bande de séparation............................................................ 934
Notions de base......................................................................... 936
Activation de la page d'accueil Desktop .................................... 936
Visualisation des commandes Desktop ..................................... 938
Commandes .............................................................................. 939
ChangeView ........................................................................ 939
Editor ................................................................................... 940
Exécuter............................................................................... 941
ExecuteDocument ............................................................... 942
ExecuteReport ..................................................................... 943
Open .................................................................................... 943
Reset ................................................................................... 945
Shortcut ............................................................................... 945
D. Apprendre à
concevoir un
document
xviii
Introduction.............................................................................. 947
Tableau de bord Explorateur de la clientèle .............................. 949
Présentation et scénarios d'utilisation du document............ 950
Création des rapports de base et des objets de rapport...... 951
Création du tableau de bord ................................................ 956
Amélioration de votre analyse.............................................. 961
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Table des Matières
Tableau de bord Performances opérationnelles........................ 968
Présentation et scénarios d'utilisation du tableau de bord... 969
Création des rapports de base et des objets de rapport...... 970
Création du tableau de bord ................................................ 978
Amélioration de votre analyse.............................................. 989
E. Normes de tri et de
navigation
Introduction.............................................................................. 993
Ordre de tri des caractères dans MicroStrategy ........................ 994
Ordre des projets dans MicroStrategy
Desktop et MicroStrategy Web .................................................. 995
Glossaire .................................................................................. 997
Index ....................................................................................... 1023
© 2011 MicroStrategy, Inc.
xix
Table des Matières
xx
Guide sur les rapports avancés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
PRÉFACE
Description du guide
Le Guide sur les rapports avancés MicroStrategy contient des informations
complètes sur les fonctionnalités avancées destinées à être utilisées avec les
produits de conception de rapports et d'interrogation MicroStrategy. Ce
manuel suppose que vous avez assimilé les notions présentées dans le Guide
sur les rapports de base MicroStrategy. Parmi les thèmes avancés traités
dans le présent document, citons :
•
Chapitre 1, Présentation des rapports avancés, porte sur les tâches et les
objets requis pour créer un rapport de base et présente le concept de
rapport avancé.
•
Chapitre 2, Importation de données, décrit comment les données de
différentes sources de données, par exemple un fichier Excel, une table
dans une base de données ou les résultats d'une requête Freeform SQL,
peuvent être importées dans les métadonnées MicroStrategy. Il explique
également comment les données importées peuvent être publiées sous la
forme d'un cube intelligent. Le cube intelligent peut être utilisé pour créer
des rapports, des documents et des analyses d'exploration visuelle.
•
Chapitre 3, Mesures avancées, explique ce que sont les mesures de
niveau, les mesures conditionnelles, les mesures de transformation et les
mesures composées qui constituent des indicateurs complexes de
mesures d'entreprise et de performance clés. Ces explications
s'accompagnent de nombreux exemples tangibles.
•
Chapitre 4, Filtres avancés, explique comment créer des filtres
complexes et comment les appliquer aux rapports.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
xxi
Préface
xxii
Guide sur les rapports avancés
•
Chapitre 5, Groupes personnalisés et consolidations, présente les
groupes personnalisés et les consolidations, les compare les uns aux
autres et explique quand les utiliser.
•
Chapitre 7, Cartes d'analyse, décrit la façon de personnaliser les chemins
d'analyse afin de permettre aux utilisateurs d'accéder à d'autres
informations des rapports.
•
Chapitre 6, Invites avancées, explique comment créer des définitions de
rapport dynamiques grâce à des invites.
•
Chapitre 8, Conception de rapports, adopte une approche pratique et
didacticielle pour expliquer les concepts des rapports avancés. Les
exemples de rapports présentés illustrent les divers concepts relatifs aux
rapports, par exemple la différence entre les filtres de rapport et les
limites de rapport, tout en montrant comment les rapports sont créés et
générés. Ce chapitre introduit également les concepts de définition de vue
et de définition de données d'un rapport et explique en détails les
opérations d'exécution de rapport qui leur sont associées.
•
Chapitre 9, Réalisation de graphiques, explique comment afficher,
mettre en forme et manipuler les rapports graphiques MicroStrategy,
présente les styles de graphiques disponibles dans MicroStrategy et
fournit des astuces sur la façon de présenter le plus efficacement possible
les données de votre rapport dans un graphique.
•
Chapitre 10, Affichage d'informations sur les rapports : Détails du
rapport, décrit la personnalisation des détails du rapport qui
apparaissent dans le volet Détails du rapport. Par exemple, vous pouvez
choisir d'inclure ou non des informations sur les filtres de vue ou le nom
de l'attribut dans les détails du filtre. Pour les détails des rapports, vous
pouvez choisir d'inclure des informations sur les invites ou les filtres.
•
Chapitre 11, Liaison des rapports et des documents, explique comment
créer et utiliser des liens. Les liens permettent aux analystes d'explorer
des données relatives supplémentaires en exécutant un autre document
ou rapport depuis un document ou rapport, dans MicroStrategy Desktop
ou MicroStrategy Web. Un lien permet de transmettre un contexte à
n'importe quel document ou rapport invité, que le document ou le
rapport de destination soit relatif à celui d'origine ou non.
•
Chapitre 12, Requêtes SQL personnalisées : Freeform SQL et le
générateur de requêtes, indique comment utiliser Freeform SQL pour
accéder à des données provenant de sources différentes, notamment de
bases de données relationnelles, de fichiers Excel et de fichiers à plat.
•
Chapitre 13, Accès aux sous-ensembles de données : datamarts, explique
comment utiliser les tables relationnelles appelées tables de datamart
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
pour créer ou mettre à jour des tables d'entrepôt, ou comment les intégrer
à des outils tiers.
•
Chapitre 14, Data Mining Services, présente le processus d'exploration
de données qui exploite les données actuelles et historiques pour créer
des modèles prédictifs afin de prévoir le résultat potentiel d'activités et de
transactions commerciales.
•
Chapitre 15, Propriétés VLDB, décrit les propriétés VLDB les plus
couramment utilisées en relation avec les mesures et les rapports. Les
propriétés VLDB permettent de personnaliser le SQL généré par
MicroStrategy .
•
Chapitre 16, Rapports pour l'iPhone et l'iPad, décrit les fonctionnalités
spécifiques des rapports créés pour MicroStrategy Mobile pour l'iPhone
et l'iPad. MicroStrategy Mobile vous permet ainsi qu'à d'autres
utilisateurs professionnels de recevoir les mêmes rapports et documents
sur votre iPhone® ou iPad® Apple que dans MicroStrategy Web,
MicroStrategy Office ou MicroStrategy Desktop. Vous pouvez ensuite
analyser les rapports et les documents sur votre périphérique mobile en
triant des données, en repositionnant des objets, en groupant des
données par page, etc.
pouvez également rapporter des données renvoyées depuis des
Vous
sources de cube MDX telles que SAP BW, Microsoft Analysis Services
et Hyperion Essbase. Pour plus d'informations sur l'intégration de
sources de cube MDX dans MicroStrategy, reportez-vous au
document Guide sur les rapports MicroStrategy MDX Cube.
Les annexes réunissent des informations de référence supplémentaires :
•
Annexe A, Opérateurs logiques et mathématiques utilisés pour le
filtrage, présente les opérateurs et la façon de les utiliser dans des filtres
et des limites de rapport.
•
Annexe B, Valeurs de formatage par défaut, fournit les valeurs par
défaut de toutes les propriétés de formatage afin de vous aider à formater
vos rapports et à créer des styles automatiques.
•
Annexe C, Commandes Desktop, répertorie les commandes
MicroStrategy Desktop utilisées dans les produits MicroStrategy en
insistant plus particulièrement sur l'utilisation de la page d'accueil
MicroStrategy Desktop et en décrivant ces commandes dans l'optique du
HTML.
•
Annexe D, Apprendre à concevoir un document, montre comment créer
des rapports destinés à être utilisés dans des documents et fiches de score
Report Services afin d'analyser les données selon des perspectives
© 2011 MicroStrategy, Inc.
xxiii
Préface
Guide sur les rapports avancés
d'entreprise différentes. Chaque scénario vous guide à travers le
processus de création d'un document ou d'une fiche de score Report
Services.
•
Annexe E, Normes de tri et de navigation, décrit les normes de tri et de
navigation au niveau des caractères et des projets dans MicroStrategy
Desktop et MicroStrategy Web.
À propos de ce guide
Ce guide se compose de chapitres et d'annexes de référence. Chaque chapitre
commence par une brève présentation de son contenu.
Les sections suivantes indiquent l'emplacement d'exemples, exposent les
connaissances nécessaires à l'utilisation de ce guide et décrivent les rôles
d'utilisateur auxquels s'adressent les informations contenues dans ce guide.
dates du projet MicroStrategy Tutorial sont mises à jour afin de
Les
correspondre à l'année en cours. Les exemples de documents et
d'images de ce guide ont été créés au moyen de dates qui peuvent ne
plus être disponibles dans le projet didacticiel, tout comme les
procédures. Veuillez les remplacer par des dates correspondant à la
première année des données de votre projet didacticiel.
Formats supplémentaires
Ce manuel est également disponible sous forme de publication électronique
dans l'Apple iBookstore, et peut être lu sur un iPhone ou un iPad sur lequel
l'application iBooks est installée. Pour télécharger ce guide, recherchez le
titre du guide dans la barre de recherche iBookstore ou lisez le code QR
ci-dessous à l'aide de l'appareil photo du périphérique.
xxiv À propos de ce guide
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
Emplacement des scénarios d'entreprise et des exemples
Les concepts traités dans ce guide s'accompagnent généralement de
scénarios d'entreprise ou d'autres exemples descriptifs. Bon nombre de ces
exemples utilisent MicroStrategy Tutorial, qui constitue l'exemple
d'entrepôt, de métadonnées et de projet de MicroStrategy. Vous trouverez
des informations sur le didacticiel MicroStrategy Tutorial dans le Guide sur
les rapports de base MicroStrategy.
D'autres exemples fournis dans ce guide font référence aux composants
Analytics Modules, qui incluent une série d'exemples de rapports
représentant chacun un domaine d'activité différent. Les exemples de
rapports présentent des données d'analyses dans des domaines d'activités
tels que les rapports financiers, les ressources humaines et l'analyse de la
clientèle. Les composants Analytics Modules sont vendus avec MicroStrategy
Architect.
Nouveautés dans ce guide
MicroStrategy 9.2.1
•
MicroStrategy Transaction Services vous permet d'incorporer la
fonctionnalité write-back dans des rapports et des tableaux de bord à des
fins de prise de décision ou d'initialisation d'une transaction. Pour
incorporer cette fonctionnalité write-back, vous devez créer un rapport
Transaction Services qui définit les données pouvant être mises à jour, tel
que décrit dans Mise à jour des données avec Transaction Services,
page 709.
MicroStrategy 9.2.0
•
Vous pouvez définir la couleur utilisée pour une mesure lorsqu'elle est
affichée sous la forme d'une série dans un graphique. Pour la procédure
de définition de ce formatage, reportez-vous à Définition d'une couleur de
graphique pour des mesures dans Desktop, page 486.
•
Vous pouvez activer l'affichage des seuils sur les rapports graphiques.
Pour la procédure de définition de ce formatage, reportez-vous à
Affichage des seuils dans des rapports graphiques, page 496.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
À propos de ce guide
xxv
Préface
Guide sur les rapports avancés
•
Les cubes intelligents peuvent être créés à l'aide de Freeform SQL et du
Générateur de requêtes. La création de ces cubes intelligents est décrite
dans la section Création de cubes intelligents, page 771.
•
Vous pouvez maintenant utiliser des attributs directement comme
entrées pour créer des mesures de prédiction. Cette nouvelle possibilité
est décrite dans la documentation de MicroStrategy Data Mining Services
suivante :
Attributs comme entrées pour les mesures de prédiction, page 810
Création d'une mesure de formation à l'aide de l'assistant de mesure
de formation., page 845
•
Vous pouvez utiliser des mesures dérivées pour créer des mesures de
formation. Cette possibilité est particulièrement pratique pendant la
phase exploratoire du processus d'exploration de données, au cours de
laquelle de nombreuses variables sont tentées dans diverses
configurations de modélisation. L'utilisation de mesures dérivées pour
créer des mesures de formation est décrite dans Création d'une mesure
de formation à l'aide de l'assistant de mesure de formation., page 845.
•
Vous pouvez générer des instructions XQuery pour une utilisation dans
des rapports Freeform SQL avec le nouveau produit MicroStrategy
XQuery Editor and Generator (XEG). Pour obtenir des instructions sur
l'utilisation de cet outil, reportez-vous à Génération d'une instruction
XQuery avec l'éditeur et le générateur de XQuery (XEG), page 700.
Conditions préalables
Avant de vous plonger dans ce document, vous devez maîtriser les
connaissances présentées dans le Guide sur les rapports de base
MicroStrategy, notamment en ce qui concerne :
•
MicroStrategy Desktop
•
les projets, les attributs et les faits (thèmes abordés dans le document
MicroStrategy Project Design Guide) ;
•
la création de mesures et de rapports simples ;
•
la manipulation de rapports, par exemple le formatage, l'analyse et les
sous-totaux ;
•
les invites et les filtres ;
•
les instructions SQL (notions de base).
xxvi À propos de ce guide
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
À qui s'adresse ce guide ?
Ce document s’adresse :
•
aux concepteurs de rapports qui créent des rapports avancés et des objets
de rapports avancés tels que des mesures, des filtres, des groupes
personnalisés, des consolidations et des cartes d'analyse ;
•
aux analystes qui utilisent les manipulations de rapports avancés telles
que les datamarts, les rapports Freeform SQL, les rapports du cube MDX
et l'exploration de données.
Ressources
Documentation
MicroStrategy fournit des manuels et une aide en ligne, deux sources
d'information de différents types, comme décrit ci-après.
•
Manuels : En général, les manuels MicroStrategy contiennent ce qui
suit :
des informations et des concepts de présentation ;
des exemples et des images ;
des listes de contrôle et les principales procédures de mise en route.
Les procédures à appliquer pour accéder aux manuels sont expliquées à la
section Accès aux manuels et autres sources de documentation,
page xxxiii. La plupart de ces manuels sont également disponibles sur
papier. Pour acheter des manuels imprimés, contactez votre responsable
de compte MicroStrategy ou envoyez un courrier électronique à
[email protected]
•
Aide : En général, l'aide de MicroStrategy contient ce qui suit :
des instructions détaillées pour effectuer des procédures ;
la description des options contenues dans chaque écran du logiciel.
aux délais de traduction, il se peut que les manuels dans une
Suite
autre langue que l'anglais contiennent des informations
correspondant à des versions antérieures du logiciel. Vous pouvez
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xxvii
Préface
Guide sur les rapports avancés
vérifier le numéro de version sur la page de titre de chaque manuel.
Pour obtenir les traductions les plus à jour, reportez-vous à la base de
connaissances de MicroStrategy.
Vue d'ensemble et évaluation de MicroStrategy
•
Introduction to MicroStrategy: Evaluation Guide
Instructions d'installation, de configuration et d'utilisation de la version
MicroStrategy Evaluation Edition du logiciel. Ce guide comprend aussi
une procédure détaillée d'évaluation étape par étape des fonctionnalités
de MicroStrategy, qui vous permet de réaliser des rapports à l'aide du
projet MicroStrategy Tutorial et de ses exemples de données d'entreprise.
•
MicroStrategy Evaluation Edition Quick Start Guide
Vue d'ensemble de la procédure d'installation et d'évaluation, ainsi que
des ressources supplémentaires.
•
Evaluate MicroStrategy for Linux Guide: In a Windows or Linux
Environment with the MicroStrategy Evaluation Edition Virtual
Appliance
Évaluez MicroStrategy pour Linux, dans un environnement Microsoft
Windows ou Linux, à l'aide de MicroStrategy Evaluation Edition Virtual
Appliance. Ce guide fournit tous les détails nécessaires pour télécharger,
activer et évaluer le logiciel MicroStrategy dans un environnement Linux.
•
MicroStrategy Reporting Suite: Quick Start Guide
Évaluez MicroStrategy en tant que solution au sein d'un service. Fournit
des informations détaillées pour télécharger, installer, configurer et
utiliser MicroStrategy Reporting Suite.
•
MicroStrategy Mobile Suite: Quick Start Guide
Évaluez MicroStrategy Mobile en tant que solution au sein d'un service.
Des informations détaillées sont fournies pour télécharger, installer,
configurer et utiliser MicroStrategy Mobile Suite.
Manuels sur les requêtes, les rapports et les analyses
•
MicroStrategy Installation and Configuration Guide
Informations sur l'installation et la configuration des produits
MicroStrategy sur plates-formes Windows, UNIX, Linux et HP, et
instructions de maintenance de base.
xxviii Ressources
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
Préface
MicroStrategy Upgrade Guide
Instructions de mise à niveau des produits MicroStrategy existants.
•
MicroStrategy Project Design Guide
Informations sur la création et la modification de projets MicroStrategy
et description des faits, des attributs, des hiérarchies, des
transformations, des schémas avancés et de l'optimisation de projets.
•
Guide sur les rapports de base MicroStrategy
Instructions pour démarrer avec MicroStrategy Desktop et MicroStrategy
Web, et savoir comment analyser les données dans un rapport. Présente
les notions de base relatives à la création de rapports, mesures, filtres et
invites.
•
Guide sur les rapports avancés MicroStrategy : Amélioration de vos
applications Business Intelligence
Instructions relatives aux fonctionnalités avancées du système
MicroStrategy, d'après les informations contenues dans le Guide sur les
rapports de base. Les fonctionnalités traitées sont les suivantes : rapports
Freeform SQL, rapports du générateur de rapport, filtres, mesures,
module Data Mining Services, groupes personnalisés, consolidations et
invites.
•
Guide d'analyse des documents MicroStrategy Report Services :
Analyse des données avec des documents Report Services
Instructions pour permettre aux analystes d'exécuter et d'analyser des
documents dans MicroStrategy Desktop et MicroStrategy Web, d'après
des concepts de base relatifs aux projets et aux rapports présentés dans le
guide sur les rapports de base MicroStrategy.
•
Guide de création de documents MicroStrategy Report Services :
Création de documents de qualité supérieure
Instructions pour concevoir et créer des documents Report Services,
d'après les informations contenues dans le guide d'analyse des
documents MicroStrategy Report Services.
•
Guide de MicroStrategy OLAP Services
Informations sur MicroStrategy OLAP Services, qui est une extension de
MicroStrategy Intelligence Server. Les fonctionnalités OLAP Services
comprennent les cubes intelligents, les mesures et les éléments dérivés,
l'agrégation dynamique, les filtres de vue et l'approvisionnement
dynamique.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xxix
Préface
Guide sur les rapports avancés
•
MicroStrategy Office User Guide
Instructions pour utiliser MicroStrategy Office avec les documents et les
rapports MicroStrategy dans Microsoft® Excel, PowerPoint, Word et
Outlook, afin d'analyser, formater et distribuer des données d'entreprise.
•
Guide d'analyse MicroStrategy Mobile : Analyse de données via
MicroStrategy Mobile
Informations et instructions concernant l'utilisation de MicroStrategy
Mobile pour afficher et analyser des données, et effectuer d'autres tâches
commerciales à l'aide des rapports et des documents MicroStrategy, sur
un périphérique mobile.
•
Guide de conception et d'administration de MicroStrategy Mobile : Une
plate-forme pour Mobile Intelligence
Informations et instructions pour installer et configurer MicroStrategy
Mobile, ainsi que des instructions pour les concepteurs utilisant
MicroStrategy Desktop ou MicroStrategy Web afin de créer des rapports
et des documents efficaces utilisables avec MicroStrategy Mobile.
•
MicroStrategy System Administration Guide: Tuning, Monitoring, and
Troubleshooting your MicroStrategy Business Intelligence System
Concepts et principales étapes pour implémenter, déployer, maintenir,
optimiser et dépanner un système MicroStrategy Business Intelligence.
•
MicroStrategy Supplemental Reference for System Administration:
VLDB Properties, Internationalization, User Privileges, and other
Supplemental Information for Administrators
Informations et instructions relatives aux tâches administratives de
MicroStrategy, notamment la configuration des propriétés VLDB, la
définition de données, l'internationalisation de métadonnées et de
documents de référence pour d'autres tâches administratives.
•
MicroStrategy Functions Reference
Syntaxe de fonction et composants de formule ; instructions pour utiliser
des fonctions dans des mesures, des filtres, des formes d'attributs ;
exemples de fonctions dans des scénarios d'entreprise.
•
Guide sur les rapports MicroStrategy MDX Cube
Informations pour intégrer MicroStrategy avec les sources de cube MDX.
Il est possible d'intégrer des données provenant de sources de cube MDX
à vos projets et applications MicroStrategy.
xxx Ressources
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
Manuels sur les modules analytiques
•
Analytics Modules Installation and Porting Guide
•
Customer Analysis Module Reference
•
Sales Force Analysis Module Reference
•
Financial Reporting Analysis Module Reference
•
Sales and Distribution Analysis Module Reference
•
Human Resources Analysis Module Reference
Manuels sur les produits Narrowcast Services
•
MicroStrategy Narrowcast Server Getting Started Guide
Instructions concernant l'utilisation du didacticiel afin de découvrir les
interfaces et les fonctionnalités de Narrowcast Server.
•
MicroStrategy Narrowcast Server Installation and Configuration Guide
Informations concernant l'installation et la configuration de Narrowcast
Server.
•
MicroStrategy Narrowcast Server Application Designer Guide
Principes de base sur la conception d'applications Narrowcast Server.
•
MicroStrategy Narrowcast Server System Administrator Guide
Concepts et principales étapes d'implémentation, de maintenance,
d'optimisation et de dépannage de Narrowcast Server.
•
MicroStrategy Narrowcast Server Upgrade Guide
Instructions de mise à niveau d'un système Narrowcast Server existant.
Kits pour les développeurs
•
MicroStrategy Developer Library (MSDL)
Présentation de MicroStrategy SDK, avec notamment des détails sur
l'architecture, des modèles d'objets, des scénarios de personnalisation,
des exemples de code, etc.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xxxi
Préface
Guide sur les rapports avancés
•
MicroStrategy Web SDK
kit est disponible dans la bibliothèque du développeur
CeMicroStrategy,
vendue avec MicroStrategy SDK.
•
Narrowcast Server SDK Guide
Instructions pour la personnalisation de la fonctionnalité Narrowcast
Server et son intégration à d'autres systèmes et à d'autres applications.
Fournit des informations sur Narrowcast Server Delivery Engine, sur les
interfaces API de Subscription Portal et sur l'indice de performance des
prévisions (IPP) de Narrowcast Server.
Documentation sur les portlets MicroStrategy
•
Aide sur l'intégration de portail d'entreprise
Informations relatives à l'implémentation et au déploiement de
MicroStrategy BI au sein du portail de votre entreprise, y compris des
instructions pour installer et configurer des portlets MicroStrategy prêts
à l'emploi sur plusieurs serveurs de portail d'entreprise importants.
Ces ressources sont accessibles via la page des manuels de produits
MicroStrategy, comme décrit à la section Accès aux manuels et autres
sources de documentation, page xxxiii.
Documentation sur les connecteurs GIS de MicroStrategy
•
Aide sur l'intégration GIS
Informations relatives à l'intégration des systèmes GIS (Geospatial
Information Systems) à MicroStrategy, y compris des exemples précis
d'intégration à l'aide des services de mappage ESRI.
Ces ressources sont accessibles via la page des manuels de produits
MicroStrategy, comme décrit à la section Accès aux manuels et autres
sources de documentation, page xxxiii.
Aide
xxxii Ressources
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
Chaque produit MicroStrategy comprend un système d'aide intégré, afin de
compléter les diverses interfaces du produit, ainsi que les tâches pouvant être
effectuées à l'aide du produit.
Vous devez utiliser un navigateur Web pour afficher certains systèmes d'aide
de MicroStrategy. Pour connaître les navigateurs Web pris en charge,
reportez-vous au fichier LisezMoi de MicroStrategy.
Plusieurs méthodes d'accès à l'aide de MicroStrategy :
•
Bouton d'aide : Utilisez le bouton Aide ou ? (point d'interrogation)
présent sur la plupart des écrans du logiciel pour consulter l'aide
correspondant à cet écran.
•
Menu Aide : Dans le menu ou le lien Aide situé dans la partie supérieure
des écrans, sélectionnez Aide de MicroStrategy pour consulter le
sommaire, le champ de recherche et l'index du système d'aide.
•
Touche F1 : Appuyez sur F1 pour accéder à l'aide contextuelle qui décrit
chaque option de la fenêtre du logiciel affichée actuellement.
vous utilisez MicroStrategy Web, MicroStrategy Web
SiAdministrator
et MicroStrategy Mobile Server, appuyez sur F1 afin
d'accéder à l'aide contextuelle du navigateur Web que vous utilisez
pour accéder à ces interfaces MicroStrategy. Utilisez le menu Aide
ou l'icône ? (point d'interrogation) pour accéder à l'aide de ces
interfaces MicroStrategy.
Accès aux manuels et autres sources de documentation
Les manuels sont disponibles sur votre disque MicroStrategy ou l'ordinateur
sur lequel MicroStrategy est installé.
Acrobat Reader est nécessaire pour afficher ces manuels. Si
Adobe
vous ne disposez pas d'Acrobat Reader, téléchargez ce programme à
partir du site Web suivant : http://get.adobe.com/reader/.
Le meilleur point de départ pour tous les utilisateurs est le Guide sur les
rapports de base MicroStrategy.
Pour accéder aux manuels installés et à d'autres sources de documentation,
appliquez les procédures suivantes :
•
Pour accéder aux manuels installés et à d'autres sources de
documentation sous Windows, page xxxiv
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xxxiii
Préface
Guide sur les rapports avancés
•
Pour accéder aux manuels installés et à d'autres sources de
documentation sous UNIX et Linux, page xxxiv
Pour accéder aux manuels installés et à d'autres sources de documentation
sous Windows
1 Dans le menu Démarrer, sélectionnez Programmes (ou Tous les
programmes), puis MicroStrategy et Product Manuals (Manuels du
produit). Une page s'ouvre dans le navigateur et affiche une liste des
manuels disponibles au format PDF, ainsi que d'autres sources de
documentation.
2 Cliquez sur le lien du manuel ou de la source de documentation de votre
choix.
3 Lorsque vous cliquez sur le lien du manuel Narrowcast Services SDK
Guide, une boîte de dialogue de téléchargement de fichier apparaît. Vous
devez télécharger cette ressource de documentation. Sélectionnez l'option
Open this file from its current location (Ouvrir ce fichier à partir de
l'emplacement actuel) et cliquez sur OK.
les signets n'apparaissent pas sur le côté gauche d'un manuel
SiAcrobat
(PDF), dans le menu Affichage, cliquez sur Signets et page.
Cette étape varie légèrement selon votre version d'Adobe Acrobat
Reader.
Pour accéder aux manuels installés et à d'autres sources de documentation
sous UNIX et Linux
1 Sur l'ordinateur UNIX ou Linux, accédez au répertoire dans lequel vous
avez installé MicroStrategy. L'emplacement par défaut est
/opt/MicroStrategy ou$HOME/MicroStrategy/install si vous
n'avez pas accès en écriture à /opt/MicroStrategy.
2 Dans le répertoire d'installation de MicroStrategy, ouvrez le dossier
Documentation.
3 Affichez le fichier Product_Manuals.htm dans un navigateur Web.
Une page s'ouvre dans le navigateur et affiche une liste des manuels
disponibles au format PDF, ainsi que d'autres sources de documentation.
4 Cliquez sur le lien du manuel ou de la source de documentation de votre
choix.
xxxiv Ressources
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
5 Lorsque vous cliquez sur le lien du manuel Narrowcast Services SDK
Guide, une boîte de dialogue de téléchargement de fichier apparaît. Vous
devez télécharger cette ressource de documentation. Sélectionnez l'option
Open this file from its current location (Ouvrir ce fichier à partir de
l'emplacement actuel) et cliquez sur OK.
les signets n'apparaissent pas sur le côté gauche d'un manuel
SiAcrobat
(PDF), dans le menu Affichage, cliquez sur Signets et page.
Cette étape varie légèrement selon votre version d'Adobe Acrobat
Reader.
Conventions utilisées dans la documentation
L'aide en ligne et les manuels PDF MicroStrategy (tous deux disponibles en
ligne et au format papier) respectent des conventions qui vous aident à
l'identification de certains concepts et procédures. Le tableau suivant
répertorie ces standards.
standards peuvent varier selon la version linguistique de ce
Ces
manuel. Certaines langues ont des règles grammaticales qui ont
priorité sur le tableau ci-dessous.
Caractère
gras
Indique
• Noms de bouton, cases à cocher, options, listes et menus au centre d'une action ou
faisant partie d'une liste d'éléments d'interface, et leur définition
• Texte que l'utilisateur doit saisir
Exemple : Cliquez sur Sélectionner l'entrepôt.
Exemple : Tapez cmdmgr -f scriptfile.scp et appuyez sur Entrée.
italique
• Nouveaux termes définis dans le texte et dans le glossaire
• Titre des différents manuels de produits
• Variables que l'utilisateur doit remplacer dans une syntaxe de commande
Exemple : Le niveau d'agrégation correspond au niveau de calcul de la mesure.
Exemple : Tapez copy c:\nomdefichier d:\nomdedossier\nomdefichier.
police
Courier
•
•
•
•
•
•
Calculs
Exemples de code
Clés de registre
Noms de chemins d'accès et de fichiers
URL
Messages affichés à l'écran
Exemple : Sum(chiffre d'affaires)/nombre de mois
+
Commande clavier nécessitant l'usage de plusieurs touches (par exemple, MAJ+F1)
Une icône de remarque fournit des informations utiles dans certains contextes.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xxxv
Préface
Guide sur les rapports avancés
Caractère
Indique
Une icône d'avertissement attire votre attention sur des informations importantes, telles
que des risques de sécurité potentiels, qu'il convient de lire avant de poursuivre.
Formation
MicroStrategy Education Services propose un programme de formation
complet et le recours à des consultants en formation hautement qualifiés. De
nombreux clients et partenaires représentant plus de 800 organisations
différentes ont bénéficié d'une formation MicroStrategy.
Les formations qui peuvent vous aider à vous préparer pour utiliser ce
manuel ou qui abordent des informations dans ce manuel incluent :
•
MicroStrategy Desktop: Reporting Essentials
•
MicroStrategy Desktop: Advanced Reporting
•
MicroStrategy Web pour les utilisateurs de Web Reporter et Web Analyst
•
MicroStrategy Web pour les utilisateurs de Web Professional
•
Notions de base de MicroStrategy Freeform SQL
Pour obtenir une description détaillée et récente des offres et des
programmes de formation, rendez-vous à l'adresse
http://www.microstrategy.com/Education.
Consulting
MicroStrategy Consulting Services applique des méthodes éprouvées pour
fournir des solutions de technologie de pointe : conception d'architectures de
sécurité complexes, performances et optimisation, stratégies et
recommandations en matière de projets et de tests, planification stratégique,
et bien plus encore. Pour une description détaillée des offres de conseil,
rendez-vous à l'adresse www.microstrategy.com/Consulting.
Prise en charge des langues
xxxvi Ressources
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
MicroStrategy prend en charge plusieurs langues. La prise en charge d'une
langue inclut en général le système d'exploitation et la base de données, les
formats de date, numériques, les symboles monétaires et la mise à
disposition de certaines documentations et des interfaces traduites.
MicroStrategy est certifié pour les configurations homogènes (dont tous les
composants sont dans la même langue) dans les langues suivantes: anglais
(américain), français, allemand, italien, japonais, coréen, portugais
(brésilien), espagnol, chinois (simplifié), chinois (traditionnel), danois et
suédois. Une interface utilisateur traduite est disponible pour toutes les
langues citées ci-dessus. Pour plus d'informations sur les langues
particulières prises en charge par des composants individuels du système
MicroStrategy, consultez le fichier ReadMe de MicroStrategy.
MicroStrategy prend également en charge, mais de façon limitée, les
configurations hétérogènes (dont certains composants peuvent rester dans la
langue d'origine). Veuillez contacter le Support technique de MicroStrategy
pour plus d'informations.
Une interface utilisateur traduite est disponible pour toutes les langues citées
ci-dessus.
Support technique
Si vous avez des questions sur un produit MicroStrategy spécifique, vous
pouvez procéder comme suit :
1 consulter les guides, l'aide et les fichiers Readme. Chaque emplacement
d'accès est décrit ci-dessus.
2 Le système de support en ligne se trouve à l'adresse suivante :
https://resource.microstrategy.com/support.
administrateur technique de votre société peut probablement
Un
vous aider à résoudre rapidement certains problèmes.
3 Si les ressources répertoriées aux étapes précédentes n'offrent aucune
solution à votre problème, contactez directement le Support technique de
MicroStrategy. Afin de garantir un contact efficace avec le Support
technique de MicroStrategy, consultez le document Policies and
Procedures à l'adresse http://www.microstrategy.com/Support/
Policies. Reportez-vous aux clauses de votre contrat d'achat pour
déterminer le type de support dont vous pouvez bénéficier.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xxxvii
Préface
Guide sur les rapports avancés
Le contact avec le Support technique MicroStrategy s'effectue par
l'intermédiaire d'un agent de liaison de votre société. Il s'agit d'une personne
que votre société désigne pour être le contact du personnel du Support
technique de MicroStrategy. Toutes les demandes des clients et les
communications d'incidents doivent être transmises par l'intermédiaire de
cette personne. Votre société peut désigner deux employés servant de contact
et peut demander à changer ses contacts deux fois par an, en prévenant
simplement au préalable le Support technique de MicroStrategy par écrit.
Il est recommandé de désigner des contacts ayant des privilèges
d'administrateur MicroStrategy. Cela peut permettre d'éliminer les conflits
de sécurité et d'améliorer les délais de résolution des incidents. Lors de la
recherche des problèmes et de leur résolution, le personnel du Support
technique de MicroStrategy peut être amené à formuler des
recommandations nécessitant des privilèges d'administrateur sur les projets
MicroStrategy ou supposant que le contact désigné dispose du niveau de
sécurité suffisant pour intervenir pleinement dans les projets MicroStrategy
et que ce contact est autorisé à accéder aux données potentiellement
sensibles, telles que les définitions de filtre de sécurité.
Assurez-vous une résolution rapide des problèmes
Pour faciliter la résolution des problèmes, avant de contacter le Support
technique de MicroStrategy, le responsable de liaison doit :
1 Vérifier que le problème provient effectivement du logiciel MicroStrategy
et non d'un logiciel tiers.
2 S'assurer que la version du logiciel MicroStrategy utilisée est prise en
charge. Il lui suffit pour cela de vérifier la date d'expiration de prise en
charge du produit, à l'adresse :
http://www.microstrategy.com/Support/Expiration.asp.
3 Tenter de reproduire le problème et déterminer s'il se produit de façon
répétée.
4 Minimiser la complexité du système ou de la définition de l'objet du
projet afin d'isoler la cause du problème.
5 Déterminer si le problème se pose sur un ordinateur local ou sur
plusieurs ordinateurs de l'environnement du client.
6 Discutez de ce problème avec d'autres utilisateurs en posant une question
s'y rapportant sur le forum intitulé MicroStrategy Customer Forum à
l'adresse https://forums.microstrategy.com/forum/.
xxxviii Ressources
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
Le tableau suivant indique où, quand et comment contacter le Support
technique de MicroStrategy. Si votre contact ne parvient pas à joindre le
Support technique de MicroStrategy par téléphone pendant les heures
d'ouverture, il peut laisser un message sur répondeur, envoyer un e-mail ou
une télécopie, ou encore déposer une demande d'assistance sur l'interface du
support en ligne. Chaque centre de Support technique est fermé certains
jours fériés.
Amérique du Nord
Email: [email protected]
Web : https://resource.microstrategy.com/support
Télécopie : (703) 842-8709
Téléphone : (703) 848-8700
Horaires : Lundi – Vendredi – 9h – 19h Fuseau horaire de la côte Est, excepté pendant les
jours fériés
EMOA :
Europe
Moyen-Orient
Afrique
Email: [email protected]
Web : https://resource.microstrategy.com/support
Télécopie : +44 (0) 208 711 2525
Le centre de Support technique européen est fermé les jours fériés du pays concerné.
Téléphone :
• Belgique : + 32 2792 0436
• France : +33 17 099 4737
• Allemagne : +49 22 16501 0609
• Irlande : +353 1436 0916
• Italie : +39 023626 9668
• Pologne : +48 22 321 8680
• Scandinavie et Finlande : +46 8505 20421
• Espagne : +34 91788 9852
• Pays-Bas : +31 20 794 8425
• Royaume-Uni : +44 (0) 208 080 2182
• Distributeurs internationaux : +44 (0) 208 080 2183
Horaires :
• Royaume-Uni : Lundi – Vendredi - 9h – 18h GMT, excepté pendant les jours fériés
• Europe, Moyen-Orient et Afrique (hors Royaume-Uni): Lundi – Vendredi – 9h – 18h CET,
excepté les jours fériés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xxxix
Préface
Guide sur les rapports avancés
Asie Pacifique
Email: [email protected]
Web : https://resource.microstrategy.com/support
Téléphone :
• Australie : +61 2 9333 6499
• Corée : +82 2 560 6565 Télécopie: +82 2 560 6555
• Japon : +81 3 3511 6720 Télécopie : +81 3 3511 6740
• Singapour : +65 6303 8969 Télécopie : +65 6303 8999
• Asie Pacifique (hors Australie, Japon, Corée et Singapour) : +86 571 8526 8067
Télécopie : +86 571 8848 0977
Horaires :
• Japon et Corée: Lundi – Vendredi – 9h – 18h JST (Tokyo), excepté les jours fériés
• Asie Pacifique (hors Japon et Corée): 8h à 18h (Singapour) du lundi au vendredi, sauf les
jours fériés
Amérique latine
Email: [email protected]
Web : https://resource.microstrategy.com/support
Téléphone :
• Amérique latine (excepté Brésil et Argentine) : +54 11 5222 9360 Télécopie : +54 11 5222
9355
• Argentine : 0 800 444 MSTR Télécopie : +54 11 5222 9355
• Brésil : +55 11 3054 1010 Télécopie : +55 11 3044 4088
Horaires :
• Amérique latine (excepté le Brésil): Lundi – Vendredi - 9h – 19h (Buenos Aires), excepté
pendant les jours fériés
• Brésil : 9h - 18h (São Paulo), du lundi au vendredi sauf jours fériés
Les contacts des sociétés doivent s'adresser au centre de Support technique
auprès duquel ils ont obtenu les licences logicielles MicroStrategy ou bien à
celui qui leur a été désigné.
Informations nécessaires lors de l'appel
Lorsque vous contactez le Support technique de MicroStrategy, veuillez
fournir les informations suivantes :
•
Informations personnelles:
nom et prénom ;
site société et site client (si différent de celui de la société) ;
Informations de contact (numéros de téléphone et télécopie, adresses
e-mail)
•
Détails du cas :
informations de configuration, y compris le ou les produits logiciels
MicroStrategy et leurs versions ;
xl Ressources
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Préface
description complète du cas, y compris les symptômes, le ou les
messages d'erreur, ainsi que les mesures prises pour essayer de
résoudre le problème jusqu'alors ;
•
impact sur l'entreprise/le système ;
S'il s'agit du premier appel du contact de la société, il doit également fournir
les informations suivantes :
•
Adresse postale
•
Numéro de téléphone
•
Numéro de télécopie
•
Adresse e-mail
Pour aider le technicien du Support technique à résoudre votre problème
rapidement, munissez-vous des informations supplémentaires suivantes :
•
Numéro de cas : conservez le numéro affecté à chaque cas par le Support
technique de MicroStrategy et soyez en mesure de le fournir lorsque vous
contactez le Support technique pour un cas connu.
•
Version du logiciel et numéro d'identification des produits logiciels
MicroStrategy que vous utilisez
•
Description du cas :
Cause du problème
Est-ce que le problème survient sporadiquement ou chaque fois
qu'une action particulière est exécutée ?
Est-ce que le problème concerne un seul ou tous les ordinateurs ?
Quand est apparu le problème pour la première fois?
Quels événements sont survenus juste avant la première occurrence
du problème (par exemple, le chargement d'une base de données
importante, le déplacement d'une base de données ou une mise à jour
logicielle) ?
Si un message d'erreur est apparu, quel est son contenu exact ?
Quelles actions avez-vous entreprises pour isoler et résoudre le
problème ? Quel en a été le résultat ?
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ressources
xli
Préface
Guide sur les rapports avancés
•
Configuration système (Les informations nécessaires dépendent de la
nature du problème ; tous les éléments présentés ci-dessous ne sont pas
toujours nécessaires.) :
les spécifications matérielles de l'ordinateur (vitesse du processeur,
RAM, espace disque, etc.) ;
le protocole réseau utilisé ;
Fabricant et version du pilote ODBC
la version logicielle de la passerelle de base de données ;
le fabricant et la version du navigateur (pour les problèmes liés à
MicroStrategy Web) ;
le fabricant et la version du serveur Web (pour les problèmes liés à
MicroStrategy Web).
Si le problème nécessite une recherche ou des tests plus poussés, le contact
de la société et le technicien du Support technique de MicroStrategy doivent
convenir des actions à exécuter. Le contact de la société doit effectuer toutes
les actions convenues avant de reprendre contact avec le technicien du
Support technique à propos de ce problème. Si le représentant du Support
technique est chargé d'une action, le contact de la société peut appeler le
Support technique à tout moment pour connaître l'avancement de la
résolution du problème.
Commentaires
Veuillez envoyer tout commentaire ou toute suggestion sur la documentation
utilisateur des produits MicroStrategy à :
[email protected]
Envoyez vos suggestions sur l'amélioration des produits à :
[email protected]
Lorsque vous envoyez des commentaires, veuillez inclure le nom et la version
des produits que vous utilisez. Vos commentaires sont essentiels à la
préparation des versions futures.
xlii Commentaires
© 2011 MicroStrategy, Inc.
1
1.
PRÉSENTATION DES
RAPPORTS AVANCÉS
Introduction
Les rapports avancés permettent de créer des rapports plus sophistiqués à
l'aide de fonctions de rapport avancées telles que le datamarting et le
Freeform SQL, ainsi que des objets avancés comme les mesures de niveau,
les mesures conditionnelles, les filtres avec invite, les groupes personnalisés
et les cartes d'analyse. Parmi les exemples de rapports avancés en action,
citons :
•
la contribution des produits achetés par vos premiers clients au chiffre
d'affaires et aux bénéfices ;
•
le chiffre d'affaires trimestriel, réparti par région ;
•
l'état du stock lors de périodes sélectionnées au moment de l'exécution du
rapport ;
•
la comparaison entre les nouveaux clients de cette année et ceux de
l'année passée ;
•
le chiffre d'affaires généré par les produits électroniques au cours du
premier trimestre de 2003 et par les produits musicaux au troisième
© 2011 MicroStrategy, Inc.
1
1
Présentation des rapports avancés
Guide sur les rapports avancés
trimestre de 2003, ou toute autre combinaison d'attributs pouvant être
sélectionnée lors de l'exécution du rapport ;
•
l'autorisation donnée aux utilisateurs de ne faire d'analyses qu'au niveau
du centre d'appel, et non au niveau de l'employé, pour un rapport sur les
salaires.
Un aperçu des fonctions de rapport avancées est fourni dans la section
Passage aux rapports avancés, page 5. À la fin de ce chapitre, vous
connaîtrez les éléments nécessaires à la création d'un rapport de base et
saurez comment utiliser les rapports avancés.
données d'entrepôt dans les exemples de projet MicroStrategy
Les
sont mises à jour régulièrement et ces modifications sont reflétées
dans la documentation autant que possible. Néanmoins, les exemples
de rapports, de documents, d'objets et d'images dans ce guide peuvent
afficher des données d'entrepôt qui n'apparaissent plus dans les
exemples du logiciel.
Avant de commercer
Avant de lire ce guide, vous devriez être familiarisé avec les concepts de
rapports, et avec les processus, décrits dans le Guide sur les rapports de base
MicroStrategy.
Le Guide sur les rapports de base MicroStrategy réunit les notions
fondamentales que vous devez maîtriser avant de commencer à créer des
rapports. Les fonctions de rapport avancé développent les concepts et les
procédures présentés en fournissant des informations techniques
complémentaires et des options avancées associées à la création de rapports.
Vous devez donc avoir lu les informations contenues dans ce document à
propos de certains concepts tels que la grille de rapport, le filtre de rapport,
et savoir utiliser l'éditeur de rapports et ses fonctions. Certains de ces sujets
sont résumés ci-dessous. Pour obtenir plus de détails, consultez le Guide sur
les rapports de base.
Le Guide du concepteur de projets MicroStrategy contient également du
matériel de référence utile, principalement en ce qui concerne les objets de
schéma tels que les faits et les attributs. La section suivante donne également
la définition de certains termes de base.
2 Avant de commercer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Présentation des rapports avancés
1
Terminologie de base de MicroStrategy
Faits
Les faits sont les objets MicroStrategy sur lesquels les mesures sont basées.
Un fait a deux caractéristiques : il est numérique et peut être agrégé. Un
chiffre d'affaires, un stock et un solde de compte sont des exemples de faits.
arriver qu'un fait ne soit pas numérique et qu'il ne puisse pas
Ilêtrepeutagrégé,
mais c'est rare.
Les faits sont stockés dans des tables de l'entrepôt de données. Ces tables de
faits sont constituées de différentes colonnes, chaque cellule représentant
une information spécifique. Dans un projet MicroStrategy, vous créez des
faits qui pointent vers les colonnes. Les mesures, qui correspondent à des
mesures d'entreprise, sont ensuite créées à partir de ces faits
Les agrégations SQL, telles que SUM et AVG, sont exécutées sur les faits des
tables de base de données. Par exemple, dans l'instruction SQL suivante, la
colonne ORDER_AMT située dans l'entrepôt, peut correspondre au fait Order
Amount dans l'environnement MicroStrategy :
SELECTsum(a21.ORDER_AMT) REGION
FROM ORDER_FACTa21
JOIN LU_EMPLOYEEa22
ON
(a21.EMP_ID = a22.EMP_ID)
WHERE a22.CALL_CTR_ID in (5, 9, 12)
Dans cet exemple, ORDER_AMT est le fait alors que sum(a21.ORDER_AMT)
représente une mesure.
Pour obtenir des informations sur les faits, notamment des instructions pour
les créer, reportez-vous au document MicroStrategy Project Design Guide.
Attributs
Les attributs sont des conteneurs d'informations qui vous permettent
d'ajouter un contexte aux faits dans un rapport. Supposons que vous ayez un
chiffre d'affaires de 10 000 USD. Cette valeur n'a aucune signification d'un
point de vue d'entreprise si vous ne connaissez pas le contexte, à savoir la
région, la période de vente et la main-d'œuvre impliquée dans cette
transaction. En d'autres termes, les attributs fournissent des catégories
permettant de résumer les données.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Avant de commercer
3
1
Présentation des rapports avancés
Guide sur les rapports avancés
Pour obtenir des informations sur les faits, notamment des instructions pour
les créer, reportez-vous au document MicroStrategy Project Design Guide.
Éléments d'attribut
Les éléments d'attribut sont les données affichées dans un rapport. Ils
peuvent être considérés comme un sous-niveau d'attribut. Ainsi, si l'attribut
est Ville, l'élément d'attribut peut inclure London, Milan et New York.
Dans l'entrepôt de données, les attributs sont généralement représentés par
les colonnes d'une table, tandis que les éléments d'attribut sont représentés
par les lignes.
Mesures
Les mesures sont des calculs analytiques exécutés sur des données stockées
(faits) afin de produire des résultats pouvant être lus sous la forme d'états ou
analysés pour faciliter la prise de décision. Elles sont semblables aux
formules utilisées dans les logiciels de tableurs. Les mesures correspondent à
des mesures d'entreprise et à des indicateurs de performance clés. Une
mesure peut calculer un revenu, des niveaux de stocks, des nombres
d'employés ou des visites sur une page Web.
Les mesures avancées sont décrites dans le Chapitre 3, Mesures avancées.
Invites
Une invite permet de modifier dynamiquement le contenu d'un rapport.
Grâce aux invites, vous pouvez déterminer, au cours de l'exécution d'un
rapport, les objets à extraire pour ce rapport et les critères de filtre à lui
appliquer. Par ailleurs, vous pouvez sélectionner des invites différentes à
chaque exécution du rapport.
4 Avant de commercer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Présentation des rapports avancés
1
Par exemple, vous pouvez créer une invite pour filtrer les critères qui
qualifient sur l'attribut Année. Lorsque vous exécutez un rapport avec cette
invite dans son filtre, vous êtes invité à sélectionner l'année pour laquelle
vous souhaitez obtenir les résultats du rapport. Vous pouvez exécuter le
rapport la première fois en sélectionnant l'année 2003 et une seconde fois en
sélectionnant l'année 2004.
Les invites avancées sont décrites dans le Chapitre 6, Invites avancées.
Rapports
Un rapport est un objet MicroStrategy qui représente une demande d'un jeu
spécifique de données formatées, stockées dans l'entrepôt de données. Le
rapport est l'objectif final de la Business Intelligence. Les rapports
permettent aux utilisateurs de rassembler des informations sur l'entreprise
grâce aux analyses de données.
Un rapport est constitué :
•
de faits et d'attributs provenant de l'entrepôt ;
•
de filtres qui déterminent la quantité de données utilisées pour générer le
rapport ;
•
de mesures permettant d'effectuer des calculs à partir des faits.
Les objets de rapport avancé tels que les mesures de niveau, les mesures de
transformation, les consolidations, les groupes personnalisés et les cartes
d'analyses, entre autres, permettent de créer des rapports fonctionnels et
informatifs. Il est également possible d'utiliser des instructions SQL
personnalisées pour générer des rapports à partir de systèmes opérationnels
inclus dans un projet MicroStrategy. C'est ce que l'on nomme Freeform SQL.
Vous pouvez créer des modèles prédictifs basés sur des données existantes et
historiques afin de prévoir le résultat potentiel d'activités et transactions
commerciales. Le module MicroStrategy Data Mining Services facilite le
développement et le déploiement de ces modèles prédictifs. Une description
détaillée de cette fonction avancée est fournie dans ce guide.
Passage aux rapports avancés
Avant de commencer à utiliser la fonction de rapport avancé, vous devez
avoir un projet de travail contenant des objets de schéma tels que des
attributs et des faits. Pour des informations sur la création de projets, de faits
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Passage aux rapports avancés
5
1
Présentation des rapports avancés
Guide sur les rapports avancés
et d'attributs, reportez-vous au document MicroStrategy Project Design
Guide.
Vous pouvez également utiliser MicroStrategy Tutorial, qui contient des
objets de rapport et des rapports prédéfinis, comme projet exemple pour
vous familiariser avec MicroStrategy. Beaucoup des faits, attributs et autres
objets utilisés à titre d'exemple dans ce guide sont disponibles dans le
Didacticiel MicroStrategy. D'autres exemples utilisent des objets provenant
des divers MicroStrategy Analytics Modules.
Maintenant, vous pouvez créer des rapports avec des analyses plus détaillées
en vous inspirant des concepts décrits dans ce guide. Vous allez apprendre à :
•
définir des mesures de niveau, des mesures conditionnelles, des mesures
de transformation et des mesures composées, et à déterminer quelle
utilisation faire de chaque type de mesure ;
•
créer des filtres avancés, par exemple des qualifications d'attribut à
attribut, des filtres de relation, des listes d'éléments joints, des filtres avec
invites, entre autres ;
•
configurer des groupes personnalisés afin de créer des relations entre des
attributs et de séparer, ou trancher, des éléments d'attribut à l'aide des
valeurs d'une mesure ;
•
créer des attributs virtuels et effectuer des calculs mathématiques au
niveau des lignes à l'aide de consolidations ;
•
créer des invites qui vous feront gagner du temps en utilisant un même
rapport pour produire des résultats différents ;
•
définir des cartes d'analyse personnalisées pour configurer les chemins
d'analyse des rapports ;
•
personnaliser des instructions SQL ;
•
créer et utiliser des rapports de cube MDX afin de les intégrer à SAP BI,
Essbase et Microsoft Analysis Services ;
•
créer et utiliser des rapports de datamart afin d'établir des tables
relationnelles pouvant être utilisées comme les tables d'un schéma de
projet.
Une fois que vous aurez assimilé ces concepts, vous pourrez choisir,
manipuler et formater des rapports avancés pour répondre au mieux aux
questions que vous vous posez à propos de votre entreprise.
6 Passage aux rapports avancés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Présentation des rapports avancés
1
Importation de données à partir de différentes
sources de données
Vous pouvez utiliser MicroStrategy Web pour importer des données
provenant de différentes sources (fichier Excel, table de base de données ou
résultats d'une requête Freeform SQL) dans les métadonnées MicroStrategy
et en respectant des conditions de conception de projet minimales. Vous
pouvez associer ces données importées à des attributs et à des mesures
définis, puis publier ces données sous forme de cube intelligent. Une fois les
données publiées, vous pouvez créer :
•
Un rapport qui s'exécute par rapport au cube intelligent. Un cube
intelligent est un cube multidimensionnel (jeu de données) qui vous
permet d'utiliser les fonctions OLAP Services sur les rapports, ainsi que
de partager des jeux de données parmi les multiples rapports. Pour plus
d'informations sur les cubes intelligents et les fonctionnalités d'OLAP
Services qu'ils prennent en charge, reportez-vous au Guide de
MicroStrategy OLAP Services.
•
Un document utilisant le cube intelligent comme jeu de données. Un
document est utilisé pour formater les données provenant de plusieurs
rapports dans un affichage unique garantissant une qualité de
présentation ; pour consulter des informations générales sur le
traitement des documents, reportez-vous au Guide d'analyse des
documents MicroStrategy Report Services ; pour obtenir des
informations générales sur la création de documents, reportez-vous au
Guide de création de documents MicroStrategy Report Services.
•
Une analyse utilisant les données importées. Une analyse est un affichage
personnalisé, interactif que vous pouvez utiliser pour explorer vos
données professionnelles. Pour plus d’informations sur les analyses,
reportez-vous à l’aide de MicroStrategy Web.
Les utilisations courantes de l'importation de données incluent notamment :
•
L'intégration rapide de données dans MicroStrategy à des fins de
démonstration de faisabilité
•
L'importation et la création de rapports sur des données personnalisées à
partir de différentes sources de données
•
La création immédiate de rapports, de documents et d'analyses sans avoir
à « modéliser » la source de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation de données à partir de différentes sources de données
7
1
Présentation des rapports avancés
•
Guide sur les rapports avancés
La modification des données dans votre source de données, puis la
nouvelle publication du cube intelligent de manière à mettre rapidement
à jour les données dans vos rapports, documents et analyses
Vous pouvez importer des données à partir des sources suivantes :
•
Un fichier sur un ordinateur, sur le réseau ou à partir d'une URL
spécifique
•
Une table dans une base de données
•
Les résultats d'une requête Freeform SQL sur une base de données
Les attributs, mesures et autres objets qui sont associés aux données
importées sont créés en tant qu'objets gérés, ce qui signifie que les données
correspondant à une seule opération d'importation ne peuvent figurer que
sur un seul rapport ou une seule analyse. Cependant, vous pouvez inclure des
données importées à l'aide de la fonction Importation de données, ainsi que
des données correspondant au reste de votre projet, sur un seul document en
utilisant plusieurs jeux de données. Pour plus d'informations sur la manière
d'inclure des données supplémentaires dans un projet à l'aide de la fonction
Importation de données, reportez-vous au chapitre Création et
configuration d'un projet dans le document MicroStrategy Project Design
Guide. Pour des informations sur la création de documents avec plusieurs
jeux de données, reportez-vous au chapitre Documents avancés du Guide de
création de documents Report Services MicroStrategy.
Une fois que vous avez publié vos données sous forme de cube intelligent,
vous pouvez :
•
Créer un rapport qui s'exécute par rapport au cube intelligent
•
Créer un document utilisant le cube intelligent comme jeu de données
•
Créer une analyse utilisant les données importées
•
Partager les données avec d'autres utilisateurs ou groupes d'utilisateurs
•
Mettre à jour le cube intelligent selon un planning établi
Pour consulter des instructions sur l'importation de données à partir d'un
fichier et le mappage des données importées à des attributs de projet,
reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web.
8 Importation de données à partir de différentes sources de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
2
2.
IMPORTATION DE DONNÉES
Introduction
Vous pouvez utiliser MicroStrategy Web pour importer des données
provenant de différentes sources (fichier Excel, table de base de données ou
résultats d'une requête Freeform SQL) dans les métadonnées MicroStrategy
et en respectant des conditions de conception de projet minimales. Vous
pouvez associer ces données importées à des attributs et à des mesures
définis, puis publier ces données sous forme de cube intelligent. Une fois le
cube intelligent créé, vous pouvez :
•
Créer un rapport qui s'exécute par rapport au cube intelligent
•
Créer un document utilisant le cube intelligent comme jeu de données
•
Créer une analyse d'exploration visuelle utilisant les données importées
Cette fonction d'importation rapide permet d'effectuer des opérations
courantes, notamment :
•
L'intégration rapide de données dans MicroStrategy à des fins de
démonstration de faisabilité
•
L'importation et la création de rapports sur des données personnalisées à
partir de différentes sources de données
•
La création immédiate de rapports, de documents et d'analyses sans avoir
à « modéliser » la source de données
•
La modification des données dans votre source de données, puis la
nouvelle publication du cube intelligent de manière à mettre rapidement
à jour les données dans vos rapports, documents et analyses
© 2011 MicroStrategy, Inc.
9
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
À propos de l'importation de données à partir
d'un fichier ou d'une base de données
Les données importées sont publiées sous forme de cube intelligent, ceci a
donc un impact au niveau de la gestion et de la taille des cubes intelligents
d'un projet. Par exemple, un cube intelligent publié est stocké sur le système
Intelligence Server. Ceci requiert de l'espace mémoire et peut influer sur les
performances.
Les attributs, mesures et autres objets qui sont associés aux données
importées sont créés en tant qu'objets gérés, ce qui signifie que les données
correspondant à une seule opération d'importation ne peuvent figurer que
sur un seul rapport ou une seule analyse. Cependant, vous pouvez inclure des
données importées à l'aide de la fonction Importation de données, ainsi que
des données correspondant au reste de votre projet, sur un seul document en
utilisant plusieurs jeux de données. Pour plus d'informations sur la manière
d'inclure des données supplémentaires dans un projet à l'aide de la fonction
Importation de données, reportez-vous au chapitre Création et
configuration d'un projet dans le Project Design Guide. Pour connaître la
procédure de création de documents avec plusieurs jeux de données,
reportez-vous au Guide de création de documents Report Services.
Une fois que vous avez publié vos données sous forme de cube intelligent,
vous pouvez :
•
Créer un rapport qui s'exécute sur le cube intelligent (reportez-vous à
l'aide de MicroStrategy Web)
•
Créer un document utilisant le cube intelligent comme jeu de données
(reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web)
•
Créer une analyse utilisant les données importées (reportez-vous à l'aide
de MicroStrategy Web)
•
Partager les données avec d'autres utilisateurs ou des groupes
d'utilisateurs (reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web)
•
Mettre automatiquement à jour le cube intelligent pour définir une
planification (reportez-vous à Planification de mises à jour pour un cube
intelligent créé à partir de données importées, page 32)
Vous pouvez gérer les cubes intelligents à l'aide de l'outil Intelligent Cube
Monitor, qui fournit des informations détaillées sur l'utilisation et d'autres
informations concernant les cubes intelligents. Pour une présentation de
l'outil Intelligent Cube Monitor, ainsi que sur la procédure d'amélioration
10 À propos de l'importation de données à partir d'un fichier ou d'une base de données © 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
des performances, reportez-vous au chapitre sur la gestion des cubes
intelligents dans le document MicroStrategy System Administration Guide.
Pour des informations générales sur les cubes intelligents, reportez-vous au
document OLAP Services Guide.
Vous pouvez importer des données à partir des sources suivantes :
•
Un fichier sur un ordinateur, sur le réseau ou à partir d'une URL
spécifique
•
Les résultats d'une requête Freeform SQL sur une base de données
Le tableau ci-dessous présente les tâches que vous pouvez réaliser lors de
l'importation de données, ainsi que les privilèges requis pour réaliser de
telles tâches.
Objectif
Privilèges requis
Étapes
Importer des données à
partir d'un fichier
• licence OLAP Services
• données d'importation
Web
Reportez-vous à Importer des données à partir
d'un fichier, page 17 pour des instructions
détaillées.
Importer des données à
partir d'une base de
données
• licence OLAP Services
• données d'importation
Web
• données d'importation
Web
Reportez-vous à Importation de données à
partir d'une base de données, page 22 pour
des instructions détaillées.
Définition d'une
connexion de base de
données
• Créer une connexion de
base de données
• Créer une ouverture de
session de base de
données
Pour des instructions sur la définition d'une
connexion de base de données dans le Web,
reportez-vous à l'aide pour l'administrateur
Web. Pour des informations générales sur la
définition d'une connexion de base de
données, reportez-vous au chapitre
Configuring and Connecting Intelligence
Server du document Installation and
Configuration Guide.
Créer un rapport qui
utilise un cube intelligent
comme source de
données
• Définir sur le Web le
rapport Intelligent Cube
Reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web
pour la procédure de création d'un rapport à
l'aide d'un cube intelligent comme source de
données.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
À propos de l'importation de données à partir d'un fichier ou d'une base de données
11
2
Importation de données
Objectif
Guide sur les rapports avancés
Privilèges requis
Étapes
Créer et exécuter un
document avec un cube
intelligent comme source
de données
• Conception Web de
documents
• Gestion Web des jeux de
données de documents
• Exécuter un document :
Reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web
pour la procédure de création d'un document à
l'aide d'un cube intelligent comme jeu de
données.
Créer et exécuter une
analyse d'exploration
visuelle avec un cube
intelligent comme source
de données
• Conception Web de
documents
• Gestion Web des jeux de
données de documents
• Exploration visuelle Web
• Exécuter un document ou
une analyse
Reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web
pour la procédure de création d'une analyse.
Meilleures pratiques pour l'importation de données à partir d'un
fichier ou d'une base de données
Envisagez les meilleures pratiques suivantes lorsque vous importez des
données à partir d'un fichier ou d'une base de données :
•
Si vous importez des données à partir d'un fichier, le processus
d'importation peut être plus facile si la structure ressemble à un tableau
plat incluant des en-têtes de colonne, Par exemple Année, Employé ou
Bénéfice. Cela signifie que vous devriez également éviter tout pivotement
ou tabulation croisée des données avant de procéder à leur importation.
Les en-têtes de colonne sont automatiquement associés aux attributs et
mesures, et vous n'avez pas besoin d'insérer manuellement les noms des
en-têtes de colonne.
•
Si vous utilisez le serveur Web par défaut, Microsoft Internet Information
Services, vous ne pouvez importer que 4 Mo de données à la fois. Pour la
procédure d'augmentation de cette quantité par défaut, reportez-vous à la
note technique MicroStrategy TN34465.
•
Si vous utilisez Apache Tomcat comme serveur d'applications,
MicroStrategy recommande l'utilisation d'Apache Tomcat version 6.0.18.
•
Les données que vous importez dans MicroStrategy sont créées et
publiées sous la forme de cube intelligent. Cela signifie que pour prendre
en charge l'importation des données, votre ordinateur Intelligence Server
doit être doté de la configuration mémoire requise pour prendre en
charge des cubes intelligents. Pour de meilleures pratiques importantes
sur la prise en charge de cubes intelligents, reportez-vous au document
System Administration Guide.
12 À propos de l'importation de données à partir d'un fichier ou d'une base de données © 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
Importation de données
2
Lors de la republication d'un cube intelligent avec de nouvelles données,
envisager le maintien de la même structure de données que vos données
d'origine Si les noms ou les types de données des colonnes dans les
données d'origine ont changé, ou si les colonnes font défaut dans les
nouvelles données, vous devez mapper les nouvelles données aux
attributs et mesures avant de republier de nouveau le Cube intelligent. Si
la structure des données reste la même, Web republie automatiquement
le Cube intelligent.
En outre, si vous avez importé les données en utilisant une URL, vous
devez vous assurer que l'URL n'a pas changé, pour republier le cube
intelligent. Si l'URL a changé, un message vous invite à fournir la
nouvelle URL.
•
Lors de l'importation de données, gardez présent à l'esprit ces tailles de
fichiers maximales suggérées pour les sources de données :
Lors de l'importation de données à partir d'un fichier sur votre
ordinateur ou un réseau :
Fichiers Excel, texte et CSV : 100 Mo. Si vous respectez strictement les
meilleures pratiques de réglage du système décrites dans cette section
et augmentez diverses options de gouvernance prescrites, vous pouvez
en charge jusqu'à 750 Mo lors de l'utilisation de Mozilla Firefox pour
importer des données, et 400 Mo lors de l'utilisation de Microsoft
Internet Explorer pour importer des données.
Lors de l'importation de données à partir d'un fichier d'une adresse
URL :
– Fichier Excel : 800 Mo
– Fichier texte/CSV : 1 500 Mo
Vous devez strictement appliquer les meilleures pratiques de réglage
du système décrites dans cette section êtes augmentés des verses
options de gouvernance prescrite pour prendre charge ces tailles de
fichiers maximales.
Pour des performances optimales, assurez-vous que les tailles de vos
fichiers et la configuration système requise correspondent aux
recommandations du document System Administration Guide.
•
Vous pouvez importer des données à partir d'URL https et ftp.
L'authentification anonyme et de base est prise en charge pendant
l'importation. Pour prendre en charge l'authentification de base, le nom
d'utilisateur et le mot de passe doivent être inclus dans l'URL.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
À propos de l'importation de données à partir d'un fichier ou d'une base de données
13
2
Importation de données
•
Guide sur les rapports avancés
Selon le type de fichier que vous importez, vous devez respecter les
spécifications suivantes :
Fichiers texte et CSV :
– Utiliser des virgules pour séparer les valeurs. Aucun autre
caractère, notamment les tabulations ou des points-virgules, ne
doit être utilisé pour séparer les valeurs dans le fichier.
– Le fichier doit utiliser le codage UTF-8 ou UTF-16.
Pour les fichiers CSV et Excel :
– Plusieurs feuilles de calcul peuvent être incluses dans le document,
mais une seule feuille peut être chargée à la fois
– La première feuille du fichier ne peut pas être vide
– Les données de la feuille importée doivent commencer dans les 20
premières lignes de la feuille.
Pour tout type de fichier pris en charge :
– Laisser les cellules ou les données vides pour représenter les
valeurs NULL au lieu d'utiliser le texte NULL.
– Déterminer si les données d'une colonne sont numériques ou
textuelles. En présence de valeur non numériques dans les valeurs
d'une colonne, utiliser un type de données texte. Si toutes les
valeurs sont numériques, un type de données numérique peut être
utilisé.
•
Dans le Desktop, vous pouvez spécifier les options suivantes pour un
projet utilisant l'éditeur de configuration Project :
Taille maximale des fichiers (Mo) : Détermine la taille maximale des
fichiers chargés pour importer des données. La valeur par défaut est
30 Mo.
Quota maximum par utilisateur (Mo) : Détermine la capacité
maximale de mémoire disponible pour tous les utilisateurs dans un
projet pour l'importation de données à partir d'une source de
données. La valeur par défaut est 100 Mo.
Comme les données importées sont ensuite publiées sous la forme
d'un cube intelligent, vous devez également définir l'option de
gouvernance Utilisation Maximum de la RAM pour les cubes
intelligents. Comme l'option Utilisation Maximum de la RAM est
associée à un projet, elle doit être définie à une valeur pouvant
prendre charge tous les utilisateurs qui importent des données, tout
14 À propos de l'importation de données à partir d'un fichier ou d'une base de données © 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
en respectant également la configuration minimale requise de
mémoire pour Intelligence Server.
Consommation de mémoire pendant l'extraction de données
(Mo) : Détermine la capacité maximale de mémoire temporairement
stockée dans la mémoire d'Intelligence Server lors de l'importation
des données. Cela peut potentiellement entraîner une pénurie de
mémoire pour d'autres processus sur l'ordinateur Intelligence Server.
La valeur par défaut est -1, qui n'impose aucune limite maximale.
Pour connaître la procédure de modification de ces options,
reportez-vous à l'aide de l'administrateur de Desktop.
Créer et modifier les connexions de base de
données
Lorsque vous importez des données à partir d'une base de données, vous
pouvez choisir importer des données à partir d'une base de données déjà
existante, ou définir une nouvelle connexion. Si vous souhaitez utiliser une
nouvelle connexion, vous pouvez la créer avant de procéder à l'importation.
Des étapes suivent ci-dessous pour créer une nouvelle connexion et pour
modifier une connexion existante.
Conditions requises
•
Vous devez avoir Créer la connexion DB et les privilèges de connexion à
Créer DB pour définir une nouvelle connexion de base de données.
Pour créer ou modifier une connexion de bases de données
1 Dans MicroStrategy Web, connectez-vous à un projet.
2 Cliquez sur Importer des données.
3 Cliquez sur Base de données à gauche. Les options de Téléchargement
de la base de données s'affichent.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Créer et modifier les connexions de base de données
15
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
4 Effectuez l'une des procédures suivantes, selon que vous souhaitiez créer
une nouvelle connexion de bases de données ou modifier une connexion
existante :
•
Pour créer une nouvelle connexion, procédez comme suit :
a Cliquez sur Nouvelle connexion. La boîte de dialogue Nouvelle
connexion s'ouvre.
b Choisissez l'une des options suivantes dans la liste déroulante
Sélectionner :
– Pour créer une nouvelle connexion, sélectionnez le type de
connexion que vous souhaitez créer, comme Oracle ou Serveur
SQL.
– Pour utiliser un nom existant de source de données ODBC,
sélectionnez DSN ODBC existants.
•
Pour modifier une connexion :
a Sélectionnez la connexion de base de données que vous souhaitez
modifier, puis cliquez sur Modifier. Les détails de la connexion à la
base s'affichent.
5 Définissez ou modifiez la connexion de base de données en fournissant
les informations appropriées pour le type de connexion que vous
souhaitez créer, comme le système de gestion de base de données
(SGBD), et le nom de connexion et le mot de passe à utiliser pour se
connecter à la base de données. Les informations requises peuvent varier
selon le type spécifique de connexion de base de données que vous
souhaitez définir. Pour une liste détaillée des informations requises pour
chaque type de base de données, reportez-vous au document Installation
and Configuration Guide.
6 Tapez un nom pour la connexion de base de données dans le champ Nom
de la connexion.
7 Autorisez ou refusez l'accès à la nouvelle connexion en utilisant les
options suivantes :
•
Pour permettre à d'autres utilisateurs d'importer des données en
utilisant la connexion de base de données, activez la case à cocher
Partager cette connexion avec d'autres utilisateurs.
•
Pour refuser à d'autres utilisateurs la possibilité d'importer des
données en utilisant la connexion de base de données, désactivez la
case à cocher Partager cette connexion avec d'autres utilisateurs.
16 Créer et modifier les connexions de base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
8 Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications.
Importation de données
Vous pouvez importer des données de différentes sources de données, par
exemple une feuille de calcul Excel, un fichier texte ou une requête SQL à
votre base de données, puis publier les données sous forme de cube
intelligent. Une fois publié, vous pouvez créer un rapport qui s’exécute par
rapport au cube intelligent, créer un document qui utilise le cube intelligent
comme jeu de données ou créer une analyse d'exploration visuelle utilisant
les données importées.
Les informations et les instructions ci-dessous décrivent l'importation de
données à partir d'un fichier ; elles décrivent également l'utilisation de SQL
pour importer les données à partir d'une base de données ; reportez-vous à
Pour importer et publier des données à partir d'un fichier, page 18.
Importer des données à partir d'un fichier
Vous pouvez importer des données à partir des sources suivantes :
•
.xls
•
.xlsx
•
.txt
•
.csv.
Pour les fichiers texte/CSV, le Web utilise les paramètres régionaux English
(United States) pour importer les données. Par exemple, la virgule est
utilisée comme séparateur de tous les blocs de trois chiffres.
Pour les fichiers Excel, le Web utilise les paramètres régionaux spécifiées
dans Préférences utilisateur. Pour la procédure de spécification de
paramètres régionaux et d'internationalisation, reportez-vous à l'aide de
MicroStrategy Web.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation de données
17
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
Conditions requises
•
Vous devez posséder le produit MicroStrategy OLAP Services.
•
Vous devez disposer d’Adobe Flash Player pour utiliser la fonction
d’importation de données. For connaître les exigences spécifiques en
termes de version, reportez-vous au fichier LisezMoi de MicroStrategy
Web.
•
Vous devez disposer du privilège d'importation des données Web.
•
Si vous importez un fichier .txt :
Les données doivent être séparées par des virgules.
Les valeurs de type Texte doivent être mises entre guillemets (" ") ; par
exemple, "Electronique".
•
Reportez-vous à Meilleures pratiques pour l'importation de données à
partir d'un fichier ou d'une base de données, page 12.
Pour importer et publier des données à partir d'un fichier
1 Dans MicroStrategy Web, connectez-vous au projet auquel vous
souhaitez importer des données.
2 Cliquez sur Importer des données.
3 Choisissez Fichier à gauche. Les options de Téléchargement du fichier
s'affichent.
Pour sélectionner la source de données et prévisualiser l'importation
4 Effectuez l'une des interventions suivantes, selon l'emplacement du
fichier dont vous importez les données :
•
Pour importer des données à partir d'un fichier sur votre ordinateur
ou un réseau :
a Sélectionnez l'option Depuis mon ordinateur/réseau.
b Cliquez sur Parcourir. La boîte de dialogue Sélectionner le fichier
à télécharger apparaît.
c
18 Importation de données
Sélectionnez un fichier à importer puis cliquez sur Ouvrir.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
2
Importation de données
Pour importer des données à partir d'un fichier en utilisant un lien
URL :
a Sélectionnez l'option De l'URL (http://...)
b Tapez l'emplacement du fichier dans le champ ci-dessous.
5 Exécutez l'une des actions suivantes selon que vous souhaitiez ou non
afficher un aperçu des données :
•
Pour afficher un aperçu des données importées :
a Cochez la case Afficher un aperçu des données et afficher les
options disponibles pour restructurer les données de feuilles de
calcul Excel. Par défaut, la première feuille d'un classeur Excel est
affichée.
b Cliquez sur Suivant. Un aperçu des données importées est affiché.
c Si le fichier utilisé pour importer les données est un classeur Excel
comportant plusieurs feuilles de données, utilisez la liste déroulante
Nom de la feuille pour sélectionner le nom de la feuille à partir de
laquelle vous souhaitez importer des données.
d Par défaut, Web identifie la première ligne de données comme
en-tête des colonnes de données importées. Ces en-têtes de colonne
sont ensuite affichés en tant que noms des attributs et mesures que
vous définissez.
– Si les données des fichiers importés ne fournissent pas
d'en-tête pour les colonnes de données, vous pouvez insérer et
spécifier des en-têtes manuellement en activant la case à
cocher Insérer de nouveaux en-têtes de colonne.
Un en-tête de colonne par défaut est automatiquement inséré
pour chaque colonne de données. Cliquez sur l'en-tête de
chaque colonne de données et tapez un nom pour cet en-tête
dans le champ.
•
Pour continuer sans afficher un aperçu des données :
a Cliquez sur Suivant.
b Si le fichier utilisé pour importer les données est un classeur Excel
comportant plusieurs feuilles de données, sélectionnez le nom de la
feuille à partir de laquelle vous souhaitez importer les données dans la
liste déroulante Sélectionnez la feuille à importer, puis cliquez sur
OK.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation de données
19
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
Pour inclure ou exclure des données à importer
6 Pour définir des attributs et des mesures à partir des données importées :
a Pour définir une colonne de données comme attribut ou comme
mesure, cliquez sur la flèche gauche ou droite pour transférer une
colonne de données dans la liste Attributs ou Mesures.
b Pour indiquer un alias pour une colonne de données, cliquez sur le
nom de la colonne sous Alias, puis entrez un nouveau nom. Par
exemple, vous pouvez définir Coût comme alias de la colonne de
données TOT_COST et définir la colonne de données comme une
mesure. La mesure s'affiche sous Coût lorsqu'elle figure dans un
rapport.
c
Pour indiquer le type de données pour une colonne de données,
cliquez sur les types de données listés pour la colonne sous Type puis
sélectionnez un nouveau type de données dans la liste déroulante.
d Vous pouvez mapper une colonne de données à un attribut existant
dans le projet en cours. Pour cela, vous devez fournir une colonne de
données à mapper à l'identifiant de forme d'attribut de l'attribut
existant. Cette colonne doit être du même type de données que
l'identifiant de forme d'attribut de l'attribut. Vous pouvez également
associer des colonnes de données supplémentaires à l'attribut, en
mappant chaque colonne de données à une forme d'attribut
différente.
Pour obtenir des informations détaillées sur le mappage deux
colonnes de données et comment cela affecte le groupement et les
sélecteurs, reportez-vous à Mappage de données importées à un
attribut existant du projet, page 28. Si la colonne de données est déjà
mappée, vous pouvez mapper la colonne de données sur une forme
d'attribut différente pour remplacer le mappage existant. Effectuez les
opérations suivantes :
– Passez le curseur sur le nom de la colonne sous Alias, puis cliquez
sur l'icône flèche et sélectionnez Parcourir. Le panneau
Sélectionner l'objet de mappage s'affiche.
– Accédez à la forme d'attribut que vous souhaitez mapper et
sélectionnez-la. Vous pouvez développer et réduire la liste des
formes d'attribut d'un attribut en cliquant sur l'icône flèche en
regard de l'attribut.
– Pour mapper la colonne de données sélectionnée à une forme
d'attribut, cliquez sur le nom de la forme d'attribut pour la
sélectionner. Pour mapper plusieurs colonnes de données, faites
20 Importation de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
glisser le nom de chaque forme d'attribut que vous souhaitez
mapper sur l'alias de la colonne de données.
– Pour annuler l'association d'une colonne de données, passez le
curseur sur son alias, puis cliquez sur l'icône x. La colonne de
données n'est plus associée, et son alias redevient l'alias appliqué à
la colonne de données avant qu'elle ne soit associée.
– Cliquez sur OK pour fermer le panneau Sélectionner l'association.
7 Pour exclure une colonne de données des données publiées, désactivez la
case à cocher située en regard du nom de la colonne. La colonne de
données ne sera pas incluse aux données publiées et ne pourra être
utilisée dans les rapports, documents et analyses.
8 Répétez les étapes ci-dessus appropriées pour chaque colonne de
données.
pouvez changer le fichier utilisé pour sélectionner les
Vous
données importées ou retourner à l'aperçu des données importées
en cliquant sur Editer en regard de Fichier source ou de Aperçu. Si
vous choisissez de modifier les données en cours d'importation ou
de revenir à l'aperçu, toutes les modifications apportées aux
attributs ou aux mesures que vous avez définies sont rejetées.
Pour publier les données
9 Cliquez sur Publier. La boîte de dialogue Enregistrer le cube s'affiche.
10 Naviguez jusqu'à l'emplacement où vous souhaitez enregistrer le cube
intelligent puis tapez un nom et une description pour le cube intelligent
dans les champs Nom et Description.
11 Cliquez sur OK. Les données sont sauvegardées au sein d’un cube
intelligent.
12 Une fois les données enregistrées, vous pouvez les utiliser pour créer un
rapport, un document ou une analyse d'exploration visuelle. Pour cela,
sélectionnez l'une des options suivantes :
•
Pour créer un rapport, sélectionnez Créer un rapport. Pour la
procédure de création d'un rapport qui s'exécute sur le cube
intelligent, reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web)
•
Pour créer un document, sélectionnez Créer un document. Pour la
procédure de création d'un document utilisant le cube intelligent
comme jeu de données, reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web)
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation de données
21
2
Importation de données
•
Guide sur les rapports avancés
Pour créer une analyse d'exploration visuelle, sélectionnez Créer une
analyse. Pour des instructions détaillées sur la création d'une
analyse, reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web.
Importation de données à partir d'une base de données
Vous pouvez importer des données en utilisant les résultats d'une requête
Freeform SQL sur une base de données.
Conditions requises
•
Vous devez posséder le produit MicroStrategy OLAP Services.
•
Vous devez disposer d'Adobe Flash Player. For connaître les exigences
spécifiques en termes de version, reportez-vous au fichier LisezMoi de
MicroStrategy Web.
•
Vous devez disposer des privilèges Données d'importation Web et Base
de données d'importation Web.
•
Reportez-vous à Meilleures pratiques pour l'importation de données à
partir d'un fichier ou d'une base de données, page 12.
Pour importer et publier des données à partir d'une base de données
1 Dans MicroStrategy Web, connectez-vous au projet auquel vous
souhaitez importer des données.
2 Cliquez sur Importer des données.
3 Cliquez sur Base de données à gauche. Les options de Téléchargement
de la base de données s'affichent.
Pour sélectionner la source de données
4 Dans la liste Sélectionner une connexion de base de données sur la
gauche, sélectionnez une connexion de base de base de données à utiliser
pour importer des données en procédant comme suit :
•
Pour sélectionner une connexion dans une liste de connexions de base
de données que vous avez créées, cliquez sur Mes connexions puis
cliquez sur le nom de la connexion.
22 Importation de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
•
Pour sélectionner une connexion dans une liste de connexions de base
de données partagée par d'autres utilisateurs, cliquez sur
Connexions partagées puis cliquez sur le nom de la connexion.
•
Pour définir une nouvelle connexion, cliquez sur l'icône Nouvelle
connexion
, puis indiquez les options appropriées pour la
connexion. Pour des instructions détaillées sur la création d'une
connexion, reportez-vous à l'aide pour l'administrateur Web.
Une liste des tables de bases de données dans la base de données
sélectionnée s'affiche. Vous pouvez développer le nom d'une table et
afficher la liste des colonnes qu'elle contient en cliquant sur l'icône flèche
située à gauche du nom de la table. Chaque colonne dans la table s'affiche
ainsi que son type de données.
Vous pouvez filtrer la liste des tables de base de données en tapant le nom
d'une table dans le champ Recherche de tables. La liste des tables est
mise à jour automatiquement pendant votre saisie. Vous pouvez cliquer
sur Rafraîchir pour mettre à jour la liste des tables disponibles.
5 Tapez une instruction SQL Freeform pour sélectionner des données dans
la base de données dans le panneau SQL. L'instruction doit être une
instruction monopasse.
pouvez convertir une instruction SQL multipasse en une
Vous
instruction qui peut être finalisée en monopasse en utilisant la
syntaxe de table dérivée. Pour plus d'informations sur les requêtes
SQL Freeform et un exemple de conversion d'une instruction SQL
multipasse en instruction monopasse, reportez-vous au Chapitre
12, Requêtes SQL personnalisées : Freeform SQL et le générateur
de requêtes.
Vous pouvez générer automatiquement une instruction Freeform SQL
pour sélectionner chaque colonne de données dans une table de base de
données ou insérer rapidement le nom d'une colonne dans le panneau
SQL. Effectuez l'une des opérations suivantes :
•
Pour générer une instruction Freeform SQL afin de sélectionner les
données dans une table, double-cliquez sur le nom de la table dans la
liste Tables disponibles. L'instruction Freeform SQL est ajoutée
automatiquement au panneau SQL. Si vous avez déjà tapé le texte
dans le panneau SQL, l'instruction Freeform SQL est
automatiquement mise en surbrillance et s'exécute lorsque vous
cliquez sur Exécuter SQL.
•
Pour insérer le nom d'une colonne, double-cliquez sur le nom de la
colonne dans la liste Tables disponibles. Le nom de la colonne est
ajouté automatiquement au panneau SQL.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation de données
23
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
6 Pour exécuter votre instruction Freeform SQL, cliquez sur Exécuter
SQL. Si le panneau SQL répertorie plusieurs instructions Freeform SQL,
vous devez mettre en surbrillance l'instruction que vous souhaitez
exécuter. Un aperçu des résultats de votre requête s'affiche dans l'onglet
Aperçu.
Pour inclure ou exclure des données à importer
7 Cliquez sur l'onglet Mappages.
8 Pour définir des attributs et des mesures à partir des données importées :
a Pour définir une colonne de données comme attribut ou comme
mesure, cliquez sur la flèche gauche ou droite pour transférer une
colonne de données dans la liste Attributs ou Mesures.
b Pour indiquer un alias pour une colonne de données, cliquez sur le
nom de la colonne sous Alias, puis entrez un nouveau nom. Par
exemple, vous pouvez définir Coût comme alias de la colonne de
données TOT_COST et définir la colonne de données comme une
mesure. La mesure s'affiche sous Coût lorsqu'elle figure dans un
rapport.
c
Pour indiquer le type de données pour une colonne de données,
cliquez sur les types de données listés pour la colonne sous Type puis
sélectionnez un nouveau type de données dans la liste déroulante.
d Vous pouvez mapper une colonne de données à un attribut existant
dans le projet en cours. Pour cela, vous devez fournir une colonne de
données à mapper à l'identifiant de forme d'attribut de l'attribut
existant. Cette colonne doit être du même type de données que
l'identifiant de forme d'attribut de l'attribut. Vous pouvez également
associer des colonnes de données supplémentaires à l'attribut, en
mappant chaque colonne de données à une forme d'attribut
différente.
Pour obtenir des informations détaillées sur le mappage deux
colonnes de données et comment cela affecte le groupement et les
sélecteurs, reportez-vous à Mappage de données importées à un
attribut existant du projet, page 28. Si la colonne de données est déjà
mappée, vous pouvez mapper la colonne de données sur une forme
d'attribut différente pour remplacer le mappage existant. Effectuez les
opérations suivantes :
– Passez le curseur sur le nom de la colonne sous Alias, puis cliquez
sur l'icône flèche et sélectionnez Parcourir. Le panneau
Sélectionner l'objet de mappage s'affiche.
24 Importation de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
2
Importation de données
– Accédez à la forme d'attribut que vous souhaitez mapper et
sélectionnez-la. Vous pouvez développer et réduire la liste des
formes d'attribut d'un attribut en cliquant sur l'icône flèche en
regard de l'attribut.
– Pour mapper la colonne de données sélectionnée à une forme
d'attribut, cliquez sur le nom de la forme d'attribut pour la
sélectionner. Pour mapper plusieurs colonnes de données, faites
glisser le nom de chaque forme d'attribut que vous souhaitez
mapper sur l'alias de la colonne de données.
– Pour annuler l'association d'une colonne de données, passez le
curseur sur son alias, puis cliquez sur l'icône x. La colonne de
données n'est plus associée, et son alias redevient l'alias appliqué à
la colonne de données avant qu'elle ne soit associée.
– Cliquez sur OK pour fermer le panneau Sélectionner l'association.
9 Pour exclure une colonne de données des données publiées, désactivez la
case à cocher située en regard du nom de la colonne. La colonne de
données ne sera pas incluse aux données publiées et ne pourra être
utilisée dans les rapports, documents et analyses.
10 Répétez les étapes ci-dessus appropriées pour chaque colonne de
données.
Pour publier les données
11 Cliquez sur Publier. La boîte de dialogue Enregistrer le cube s'affiche.
12 Naviguez jusqu'à l'emplacement où vous souhaitez publier les données
importées, puis tapez un titre et une description pour les données
publiées dans les champs Nom et Description.
13 Cliquez sur OK. Les données sont sauvegardées au sein d’un cube
intelligent.
14 Une fois les données enregistrées, vous pouvez les utiliser pour créer un
rapport, un document ou une analyse d'exploration visuelle. Pour cela,
sélectionnez l'une des options suivantes :
•
Pour créer un rapport, sélectionnez Créer un rapport. Pour la
procédure de création d'un rapport qui s'exécute sur le cube
intelligent, reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web)
•
Pour créer un document, sélectionnez Créer un document. Pour la
procédure de création d'un document utilisant le cube intelligent
comme jeu de données, reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web)
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation de données
25
2
Importation de données
•
Guide sur les rapports avancés
Pour créer une analyse d'exploration visuelle, sélectionnez Créer une
analyse. Pour des instructions détaillées sur la création d'une
analyse, reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Web.
À propos du mappage de données importées à
des attributs de projet
Après l'importation de données à utiliser pour créer des rapports et des
documents dans un projet MicroStrategy, vous pouvez :
•
Utiliser un sélecteur pour afficher les données importées dans un
document en fonction d'un attribut existant du projet.
•
Grouper les données importées dans un document en fonction d'un
attribut existant du projet.
•
Appliquer automatiquement les filtres de sécurité posés sur un attribut
existant à des rapports et documents contenant les données importées.
•
Si vous disposez de privilèges Administrateur, vous pouvez également
gérer les attributs créés à partir des données importées en recherchant les
objets liés à l'attribut et en gérant les listes de contrôle d'accès (ACL) de
l'attribut.
Pour effectuer l'une de ces tâches, vous devez mapper vos données à des
attributs existants du projet. Pour obtenir des instructions détaillées sur le
mappage des données importées à un attribut du projet, consultez l'une des
rubriques suivantes :
•
Importer des données à partir d'un fichier, page 17
•
Importation de données à partir d'une base de données, page 22
Restriction ou groupement des données d'un document en
fonction d'un attribut unique
dans un document Report Services spécifique, vous pouvez afficher les
données importées et les données des attributs et des mesures qui existent
déjà dans le projet. Par défaut, les attributs créés à partir des données
importées sont traités différemment de ceux du projet. Si vous mappez des
données importées à un attribut de projet existant, vous pouvez restreindre
26 À propos du mappage de données importées à des attributs de projet
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
ou grouper les deux types de données dans le document à l'aide du même
attribut.
Par exemple, vous importez des données d'une feuille de calcul Excel,
incluant une colonne avec des informations d'année, et créez un rapport
contenant ces données. Vous créez également un rapport qui contient des
attributs et des mesures (notamment l'attribut Année) existant déjà dans le
projet et affichez les deux rapports dans un document. Dans l'exemple de
documents ci-dessous, l'objet Grille/Graphique à gauche contient les
données importées tandis que l'objet Grille/Graphique à droite contient les
attributs et mesures existant déjà dans le projet. (Une Grille/Graphique est
un espace réservé sur un document, et affiche un rapport dans le document
lorsque celui-ci est exécuté.)
Si vous importez vos données sans les mapper à l'attribut Année existant,
Web traite l'attribut Année du projet et l'attribut Année des données
importées comme deux attributs distincts. Dans l'image ci-dessous, le
sélecteur vous permet uniquement de sélectionner des éléments de l'attribut
Année provenant des données importées. Le choix d'une année à partir du
sélecteur n'affecte pas l'objet Grille/Graphique à droite, qui contient
l'attribut Année existant dans le projet.
Au cours du processus d'importation des données, vous pouvez également
mapper la colonne contenant les informations d'année à l'attribut Année
existant dans le projet. Cette solution vous permet de créer un sélecteur basé
sur l'attribut Année et d'utiliser ce dernier pour limiter les données des deux
rapports en même temps, comme illustré dans l'image ci-dessous.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
À propos du mappage de données importées à des attributs de projet
27
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
Le mappage de vos données à un attribut existant vous permet également de
grouper des données dans un document à l'aide du même attribut, comme
illustré ci-dessous.
Application automatique de filtres de sécurité aux données
importées
Un filtre de sécurité est un objet de filtre que vous attribuez à des utilisateurs
ou des groupes pour restreindre les résultats que ces derniers peuvent
afficher lorsqu'ils exécutent des rapports ou recherchent des éléments. Par
exemple, des filtres de sécurité différents sont affectés à deux responsables
régionaux pour leurs régions. Un de ces responsables s'est vu attribuer un
filtre de sécurité qui affiche uniquement les données du nord-est, tandis que
l'autre a reçu un filtre de sécurité affichant uniquement les données du
sud-ouest. Si ces deux responsables régionaux exécutent le même rapport
qui inclut des données régionales, ils verront des résultats différents.
Si vous mappez vos données à un attribut auquel est appliqué un filtre de
sécurité, ce filtre sera également appliqué automatiquement aux rapports et
documents contenant les données mappées.
Pour obtenir un exemple de filtre de sécurité, illustré par des images étayant
son mode de fonctionnement à partir d'un utilisateur et d'un rapport fictifs,
reportez-vous au chapitre sur la configuration de la sécurité des utilisateurs
du document System Administration Guide.
Mappage de données importées à un attribut existant du projet
Pour mapper une colonne de données à un attribut existant, vous devez
indiquer une colonne de données à mapper à la forme d'attribut ID de
l'attribut existant. Cette colonne doit être du même type de données que la
forme d'attribut ID. Vous pouvez également associer des colonnes de
données supplémentaires à l'attribut, en mappant chaque colonne de
données à une forme d'attribut différente.
28 À propos du mappage de données importées à des attributs de projet
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
Lorsque vous mappez des colonnes de données à des formes d'attribut,
essayez d'éviter les incohérences dans les données. Prenons un exemple,
l'attribut Client dans un projet possède les attributs ID et Nom du client. Le
premier élément de l'attribut a pour ID la valeur 1 et pour Nom du client la
valeur John Smith. Si vous mappez des données contenant l'ID 1 et le Nom
du client Bill York, les données mappées seront incohérentes par rapport à
celles du projet, ce qui entraînera des problèmes de reporting. Si les données
à importer et à mapper sont incohérentes avec celles du projet, importez-les
sans les mapper à un attribut du projet.
Pour avoir des explications détaillées sur les exigences de mappage des
données importées, notamment un exemple d'image des données admises
pour le mappage à un attribut de projet existant, reportez-vous au chapitre
sur la création et la configuration d'un projet du document Project Design
Guide.
Pour obtenir des instructions détaillées sur le mappage des données
importées à un attribut du projet, consultez l'une des rubriques suivantes :
•
Importer des données à partir d'un fichier, page 17
•
Importation de données à partir d'une base de données, page 22
Mise à jour et actualisation des données
importées
Une fois que vous avez publié un cube intelligent à l'aide de données
importées d'un fichier ou d'une base de données, vous pouvez republier le
cube intelligent à l'aide de données dont le type de source de données est
identique. Ceci vous permet de mettre à jour ou de modifier un cube
intelligent publié en utilisant vos données les plus récentes.
Vous pouvez republier un cube intelligent en cliquant sur le nom du cube
intelligent dans MicroStrategy Web. Si la source de données d'origine du
cube intelligent correspondait à une table dans une base de données, à une
requête Freeform SQL ou à un fichier d'une URL, Web essaie de republier
automatiquement le cube intelligent avec de nouvelles données de même
source. Si la source de données d'origine était un fichier sur votre ordinateur
ou sur votre réseau, vous devez de nouveau télécharger le fichier. Pour
connaître la procédure à suivre, reportez-vous à la section Importer des
données à partir d'un fichier, page 17.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mise à jour et actualisation des données importées
29
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
Pour actualiser les données importées
1 Cliquez sur le nom du cube intelligent à actualiser.
•
Si le cube intelligent a été publié à l'origine à l'aide de données
provenant d'une table dans une base de données, d'une requête
Freeform SQL ou d'un fichier d'une URL, Web essaie de republier
automatiquement le cube intelligent avec des données de même
source.
•
Si le fichier ou la table dans la base de données n'est pas trouvé, que la
requête Freeform SQL ne peut pas être correctement exécutée, ou que
Web n'est pas en mesure d'importer les données à partir de la source
de données d'origine, vous devez alors spécifier de nouveau la source
de données en utilisant la procédure employée d'origine pour créer le
cube intelligent. Pour la procédure de publication d'un cube
intelligent à partir de données importées d'un fichier, reportez-vous à
Importer des données à partir d'un fichier, page 17. Pour la
procédure de publication d'un cube intelligent à partir de données
importées d'une base de données, reportez-vous à Importation de
données à partir d'une base de données, page 22.
•
Si la source de données d'origine était un fichier téléchargé à partir de
votre ordinateur ou de votre réseau, vous devez retélécharger le fichier
en suivant les mêmes étapes requises pour la création du cube
intelligent. Pour la procédure de publication d'un cube intelligent à
partir de données importées d'un fichier, reportez-vous à Importer
des données à partir d'un fichier, page 17.
Pour inclure ou exclure des données à importer
Si les noms ou les types de données des colonnes dans les données
d'origine ont changé, ou si des colonnes sont manquantes dans le
nouveau fichier, vous devez alors associer les nouvelles données aux
attributs et aux mesures avant de republier le cube intelligent.
2 Pour définir des attributs et des mesures à partir des données importées :
a Pour définir une colonne de données comme attribut ou comme
mesure, cliquez sur la flèche gauche ou droite pour transférer une
colonne de données dans la liste Attributs ou Mesures.
b Pour indiquer un alias pour une colonne de données, cliquez sur le
nom de la colonne sous Alias, puis entrez un nouveau nom. Par
exemple, vous pouvez définir Coût comme alias de la colonne de
données TOT_COST et définir la colonne de données comme une
30 Mise à jour et actualisation des données importées
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
mesure. La mesure s'affiche sous Coût lorsqu'elle figure dans un
rapport.
c
Pour indiquer le type de données pour une colonne de données,
cliquez sur les types de données listés pour la colonne sous Type puis
sélectionnez un nouveau type de données dans la liste déroulante.
d Vous pouvez mapper une colonne de données à un attribut existant
dans le projet en cours. Pour cela, vous devez fournir une colonne de
données à mapper à l'identifiant de forme d'attribut de l'attribut
existant. Cette colonne doit être du même type de données que
l'identifiant de forme d'attribut de l'attribut. Vous pouvez également
associer des colonnes de données supplémentaires à l'attribut, en
mappant chaque colonne de données à une forme d'attribut
différente.
Pour obtenir des informations détaillées sur le mappage deux
colonnes de données et comment cela affecte le groupement et les
sélecteurs, reportez-vous à Mappage de données importées à un
attribut existant du projet, page 28. Si la colonne de données est déjà
mappée, vous pouvez mapper la colonne de données sur une forme
d'attribut différente pour remplacer le mappage existant. Effectuez les
opérations suivantes :
– Passez le curseur sur le nom de la colonne sous Alias, puis cliquez
sur l'icône flèche et sélectionnez Parcourir. Le panneau
Sélectionner l'objet de mappage s'affiche.
– Accédez à la forme d'attribut que vous souhaitez mapper et
sélectionnez-la. Vous pouvez développer et réduire la liste des
formes d'attribut d'un attribut en cliquant sur l'icône flèche en
regard de l'attribut.
– Cliquez sur OK pour fermer le panneau Sélectionner l'objet de
mappage.
3 Pour exclure une colonne de données des données publiées, désactivez la
case à cocher située en regard du nom de la colonne. La colonne de
données ne sera pas incluse aux données publiées et ne pourra être
utilisée dans les rapports, documents et analyses.
4 L'icône Colonne associée non trouvée
s'affiche en regard de chaque
colonne de données associée à un attribut ou à une mesure dans les
données publiées à l'origine, et est maintenant manquante dans les
nouvelles données importées. Pour remplacer la colonne manquante par
une colonne avec de nouvelles données, cliquez sur le nom de la nouvelle
colonne sous Alias, puis sélectionnez l'alias de la colonne manquante
dans la liste déroulante. Lorsque le cube intelligent est republié, les
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mise à jour et actualisation des données importées
31
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
données de la nouvelle colonne remplacent les données de la colonne
manquante.
5 L'icône Erreur de type de données
s'affiche en regard de chaque
colonne de données associée à un attribut ou à une mesure dans les
données publiées à l'origine, mais elle présente un type de données
différent dans les nouvelles données importées. Le type de données de la
colonne des nouvelles données va écraser le type des anciennes données
lors de la republication du cube intelligent.
6 Une icône Colonne inutilisée
s'affiche lorsqu'une colonne n'est pas
mappée à un attribut ou une mesure. Ces données ne sont pas disponibles
lorsque les données importées sont publiées
7 Cliquez sur Publier. Le cube intelligent est republié avec les nouvelles
données.
Planification de mises à jour pour un cube intelligent créé à
partir de données importées
Une fois que vous avez importé des données à partir d'un fichier ou d'une
base de données, ces données sont importées et publiées sous la forme d'un
cube intelligent. Vous pouvez choisir de le mettre à jour selon une
planification spécifique pour vous assurer que les objets de rapport qu'il
contient seront toujours à jour en fonction des données de votre source de
données. Pour qu'un cube intelligent soit mis à jour selon une planification,
vous devez créer une souscription pour envoyer le cube iitelligent à
l'historique. Le cube intelligent est alors publié à nouveau selon le planning
sélectionné.
Vous pouvez mettre à niveau les Intelligent Cubes qui ont été créés à partir
de données importées :
•
À partir d'un fichier avec une URL spécifiée (reportez-vous à Importer
des données à partir d'un fichier, page 17)
•
À partir d'une base de données (reportez-vous à Importation de données
à partir d'une base de données, page 22)
Conditions requises
•
Cette procédure part du principe que vous avez déjà créé le cube
intelligent que vous souhaitez mettre à jour.
32 Mise à jour et actualisation des données importées
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
Importation de données
2
Pour planifier l'envoi d'un Intelligent Cube à l'historique, vous devez
posséder le produit MicroStrategy Distribution Services.
Pour planifier des mises à jour pour l'Intelligent Cube
1 Accédez à l'emplacement du dossier du cube intelligent.
2 Cliquez sur l'icône Souscriptions pour l'Intelligent Cube Une liste de vos
souscriptions pour l'Intelligent Cube s'affiche :
3 Cliquez sur Ajouter une souscription à la liste d'historiques. La boîte
de dialogue Souscription s'ouvre.
4 Tapez le nom de la souscription dans le champ Nom.
5 Dans la liste déroulante Planning, sélectionnez la fréquence à laquelle
vous souhaitez mettre à jour le cube intelligent. Vous pouvez créer un
nouveau planning dans le gestionnaire de plannings. Pour la procédure,
reportez-vous à l'aide de Desktop.
6 Cliquez sur À. La boîte de dialogue Navigateur des destinataires s'affiche.
Utilisez la flèche droite > pour ajouter des destinataires à la liste À. Par
défaut, votre propre nom d'utilisateur est ajouté automatiquement à la
liste À.
7 Cliquez sur OK pour revenir à la boîte de dialogue Souscription.
8 Déterminez s'il convient ou non de mettre à jour immédiatement le cube
intelligent :
•
Pour mettre à jour l'Intelligent Cube immédiatement, cochez la case
Exécuter la souscription immédiatement.
•
Pour enregistrer la souscription sans que l'Intelligent Cube soit mis à
jour immédiatement, désactivez la case à cocher Exécuter la
souscription immédiatement.
9 Cliquez sur l'icône Afficher
pour développer les options avancées.
10 Pour avoir la garantie que les versions les plus récentes du cube
intelligent écrasent les anciennes versions de l'historique, activez la case à
cocher Le nouveau rapport planifié va remplacer sa propre version
antérieure.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mise à jour et actualisation des données importées
33
2
Importation de données
Guide sur les rapports avancés
11 Pour spécifier une date d'expiration pour la souscription, cochez la case
Ne pas remettre après et sélectionnez une date dans le calendrier.
12 Pour qu'un e-mail d'avis de livraison soit envoyé à tous les destinataires
lors de l'envoi de la livraison, procédez comme suit :
a Cochez la case Envoyer une notification à chaque adresse de
messagerie du destinataire.
b Saisissez l'adresse électronique dans le champ Nouvelle adresse.
c
Dans la liste déroulante, sélectionnez le type d'adresse électronique à
laquelle vous souhaitez envoyer l'e-mail, par exemple Messagerie
générique ou Microsoft Outlook.
13 Cliquez sur OK. La souscription est créée.
Pour vérifier que votre souscription a bien été créée, cliquez sur Mes
souscriptions en haut de n'importe quelle page dans MicroStrategy Web.
L'Intelligent Cube apparaît dans la liste des souscriptions d'historique.
Affichage des cubes intelligents dans votre dossier Historique
Dès lors que vous planifiez l'envoi d'un cube intelligent à l'historique, vous
pouvez afficher les résultats de la souscription dans l'historique.
Les résultats de l'Intelligent Cube ne sont pas conservés indéfiniment dans
l'historique. Le nombre de résultats qu'un utilisateur est autorisé à conserver
dans l'historique et leur durée de conservation sont définis par votre
administrateur MicroStrategy.
Pour afficher un Intelligent Cube stocké dans l'historique
1 Dans MicroStrategy Web, cliquez sur Historique dans la partie
supérieure de n'importe quelle page. Le dossier Historique s'affiche. Il
contient la liste des rapports, documents, analyses et Intelligent Cubes
ajoutés à l'historique. L'état de chaque cube intelligent apparaît dans la
colonne État de la façon suivante :
•
Prêt : L'exécution de l'Intelligent Cube est terminée. Cliquez sur le
lien pour voir les résultats.
34 Mise à jour et actualisation des données importées
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Importation de données
2
•
Dans la file d'attente : L'Intelligent Cube n'a pas encore été exécuté.
Il est exécuté lorsque tous les objets placés avant lui dans la file
d'attente sont terminés ou supprimés.
•
Erreur : Le processus d'exécution de l'Intelligent Cube a renvoyé une
erreur ou n'était pas valide. Cliquez sur le lien pour voir la page
d'erreur. Si le cube intelligent peut s'exécuter correctement, il est
toutefois possible que vous soyez dirigé vers la page d'attente pendant
l'exécution.
Vous pouvez cliquer sur l'icône Réactualiser mon Historique pour
mettre à jour tous les états actuels.
2 Vous pouvez aussi trier les éléments de l'historique par Nom, État ou
Date et heure de création du message. Cliquez sur le triangle de tri dans
l'un des en-têtes de colonne. Les rapports, documents, analyses et cubes
intelligents sont triés selon l'en-tête de colonne sélectionné. Cliquez une
nouvelle fois pour inverser l'ordre de tri.
3 Pour afficher les détails d'un cube intelligent, cliquez sur l'icône Détails
dans la ligne contenant le cube intelligent qui vous intéresse. La page
Détails s'ouvre. Elle contient des informations telles que le propriétaire
du cube intelligent, la date d'envoi du cube intelligent à l'historique, etc.
4 Pour renommer les résultats du cube intelligent, sélectionnez l'icône
Renommer en regard des résultats à renommer, puis tapez un nouveau
nom dans le champ. Cliquez sur le bouton de l'icône Appliquer
.
5 Pour supprimer les résultats du cube intelligent, activez la case à cocher
de chaque lien à supprimer et cliquez sur Supprimer. Vous pouvez
supprimer tous les résultats des rapports, documents, analyses ou
Intelligent Cubes de l'historique en cliquant sur l'icône Effacer mon
Historique.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mise à jour et actualisation des données importées
35
2
Importation de données
36 Mise à jour et actualisation des données importées
Guide sur les rapports avancés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
3
3.
MESURES AVANCÉES
Données de rapport et calculs
Introduction
Ce chapitre fait appel aux connaissances acquises dans le chapitre
Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de
rapport du Guide sur les rapports de base MicroStrategy. Vous devez savoir
créer une mesure simple, la placer dans un rapport et définir des sous-totaux
de rapport. Ce chapitre présente les concepts associés à la création et à
l'utilisation des mesures avancées suivantes :
•
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données,
page 41
•
Mesures imbriquées, page 87
•
Mesures conditionnelles, page 90
•
Mesures de transformation : Comparaison temporelle et autres,
page 119
•
Mesures composées, page 125
•
Création de mesures en associant les mesures, filtres et transformations,
page 129
•
Sous-totaux de mesure, page 132
•
Fonctions de mesure, page 143
•
Spécifications de jointure, page 153
•
Propriétés VLDB de mesure : personnalisation analytique et SQL,
page 155
© 2011 MicroStrategy, Inc.
37
3
Mesures avancées
•
Guide sur les rapports avancés
Alias de colonne de mesure : Identificateurs SQL et types de données,
page 156
chapitre ne traite pas les fonctions d'exploration de données ni les
Cemesures
de prédiction. Pour plus d'informations à ce propos,
reportez-vous au Chapitre 14, Data Mining Services.
Avant de commercer
Cette section passe en revue des concepts de base expliqués dans le Guide sur
les rapports de base MicroStrategy. Si vous avez besoin de vous rafraîchir la
mémoire sur les bases des mesures, cette section a pour but de vous aider.
Pour obtenir des explications plus approfondies sur les mesures, les faits, les
attributs, les invites et les filtres, reportez-vous au Guide sur les rapports de
base MicroStrategy.
Les mesures sont des objets MicroStrategy qui représentent des mesures
d'entreprise et des indicateurs de performance clés. Elles correspondent aux
calculs effectués sur les données stockées dans la base de données et sont
similaires aux formules des tableurs. En créant des mesures, vous pouvez
facilement répondre à des questions telles que « Quelles ont été les ventes
pour la région Est pendant le quatrième trimestre ? », « Est-ce que les
niveaux d'inventaire sont reconstitués régulièrement en début de
semaine ? » ou « Combien d'employés travaillent actuellement pour notre
entreprise ? ».
Une définition de mesure doit contenir une formule, qui détermine les
données à utiliser et les calculs à effectuer sur les données. Les mesures sont
réparties dans l'un des types suivants selon les fonctions que leur formule
utilise :
•
Mesure simple : La formule d'une mesure simple est une expression
mathématique qui repose sur au moins une fonction de groupe, telle
qu'une somme ou une moyenne, appliquée à des faits, des attributs ou
d'autres mesures. Elle peut également contenir des fonctions de
non-regroupement ou des opérateurs arithmétiques, outre la fonction de
groupe requise.
Exemple de formule d'une mesure simple:
Sum(Profit)
où Cost et Profit sont des faits. La formule contient deux fonctions de
groupe, Avg (qui correspond à Average) et Sum.
38 Avant de commercer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Autre exemple :
Avg((Cost + Profit))
où Cost et Profit sont des mesures et non des faits. La formule
contient une fonction de groupe, il s'agit donc toujours d'une mesure
simple.
terme « simple » fait simplement référence à la structure d'une
Lemesure
et ne signifie pas que les calculs effectués sont simples.
•
Mesure composée : La formule d'une mesure composée est fondée sur
des opérateurs arithmétiques et des fonctions de non-regroupement. Les
opérateurs arithmétiques sont +, -, * et /; les fonctions de
non-regroupement sont des fonctions OLAP et scalaires, telles que les
fonctions d'exécution de somme ou de classement. Les opérateurs et les
fonctions peuvent être appliqués aux faits, aux attributs ou aux mesures.
Exemple de formule d'une mesure composée :
RunningAvg(Cost)
où Cost est une mesure. La formule contient une fonction de
non-regroupement, RunningAvg (qui correspond à Running Average).
Autre exemple :
Sum(Cost) + Sum(Profit)
où Cost et Profit sont des mesures. L'expression d'addition, représentée
par l'opérateur +, fait de cette mesure une mesure composée.
obtenir des informations sur la différence entre des mesures
Pour
simples et composées, reportez-vous au chapitre Génération d'objets
de requête et de requêtes du Guide sur les rapports de base
MicroStrategy. Pour consulter la syntaxe et des exemples de toutes
les fonctions mises en œuvre par MicroStrategy, reportez-vous au
guide de référence sur les fonctions.
En plus d'une formule, une mesure simple peut contenir les composants
suivants :
•
Le niveau, ou la dimensionnalité, détermine le niveau d'attribut du calcul
de la mesure. Vous pouvez, par exemple, faire des calculs de profits au
niveau mensuel ou au niveau régional. Par défaut, une mesure est
calculée au niveau du rapport, c'est-à-dire au niveau des attributs du
rapport dans lequel elle est placée. Pour une description plus détaillée,
notamment les composants de mesures de niveaux, des exemples et des
procédures, reportez-vous à Mesures de niveau : Modification du
contexte des calculs de données, page 41.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Avant de commercer
39
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
•
La conditionnalité associe un filtre à un calcul de mesure. Il s'agit d'un
composant facultatif. Pour obtenir une description plus détaillée,
notamment des exemples et des procédures, reportez-vous à Mesures
conditionnelles, page 90.
•
Une transformation applique des valeurs de décalage, telles que «il y a
un mois» ou «l'année dernière», aux attributs sélectionnés. Elle vous
permet d'effectuer une analyse de série temporelle, telle qu'une
comparaison du chiffre d'affaires entre cette année et l'année dernière. La
transformation est un composant facultatif. Pour obtenir une description
plus détaillée, notamment des exemples, reportez-vous à Mesures de
transformation : Comparaison temporelle et autres, page 119.
Aucun de ces composants ne peut être défini pour une mesure composée
dans son ensemble, bien qu'ils puissent être appliqués séparément sur les
mesures qui constituent la mesure composée. Cela explique pourquoi les
mesures sont réparties selon ces différents types. Cela vous permet ainsi de
savoir si vous pouvez ajuster les composants d'une mesure. Vous pouvez
également créer une mesure qui contient des niveaux, une condition et des
transformations ou toute combinaison de ces composants. Pour obtenir un
exemple, reportez-vous à Exemple de mesure conditionnelle comportant un
niveau, page 93.
Ce chapitre se concentre sur les mesures composées et sur les mesures
simples qui utilisent des composants de niveau, de condition et de
transformation. Pour obtenir des exemples et des procédures pour créer des
mesures simples qui n'utilisent pas ces composants, reportez-vous au
chapitre Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs
de rapport du Guide sur les rapports de base MicroStrategy.
les exemples de ce chapitre sont créés à l'aide des données du
Tous
Didacticiel MicroStrategy, sauf indication contraire.
Dans ce chapitre, l'éditeur de mesures dans Desktop est utilisé pour travailler
avec les mesures. Vous pouvez également utiliser MicroStrategy Command
Manager pour travailler avec les mesures. Command Manager manipule les
objets MicroStrategy en utilisant des scripts créés par des utilisateurs plutôt
qu'une interface utilisateur graphique. Ceci peut être utile si vous avez un
grand nombre de mesures à créer ou modifier. Pour plus d'informations sur
Command Manager et son utilisation, reportez-vous au chapitre Automating
Tasks du document MicroStrategy System Administration Guide. Pour que
la syntaxe spécifique à Command Manager fonctionne avec les mesures,
consultez l'aide en ligne de Command Manager.
40 Avant de commercer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Mesures de niveau : Modification du contexte
des calculs de données
Par défaut, les mesures sont évaluées au niveau des attributs du rapport. Ce
niveau est appelé niveau de rapport. Par exemple, une mesure de chiffre
d'affaires est définie sur le niveau de rapport. Lorsque vous placez la mesure
sur un rapport contenant l'attribut Région, elle calcule un chiffre d'affaires
régional. Lorsque vous la placez dans un rapport contenant l'attribut Client,
le chiffre d'affaires est calculé pour chaque client.
Vous pouvez définir le niveau au sein de la mesure, ce qui vous permet de
spécifier les attributs à utiliser dans le calcul de la mesure, quel que soit le
contenu du rapport sur lequel la mesure est placée. Un niveau de mesure est
parfois appelé dimensionnalité, mais le terme niveau est utilisé tout au long
de ce manuel.
Les mesures de niveau s'avèrent utiles pour déterminer la contribution d'un
objet à l'ensemble. Par exemple, vous devez déterminer la contribution au
chiffre d'affaires des produits achetés par vos principaux clients. Les mesures
de niveau vous permettent de créer des mesures de contribution, illustrées
dans le rapport suivant, qui peuvent s'avérer utiles au marketing et au service
à la clientèle.
appelé Products - By Top 10% Customers (Produits pour
Celes rapport,
10 premiers % des clients), est disponible dans le module
Customer Analysis, un des modules de MicroStrategy Analytics
Modules. Les modules Analytics Modules contiennent de nombreux
rapports et mesures spécifiques qui peuvent vous aider à développer
votre application personnalisée.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
41
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Les mesures Chiffre d'affaires et Bénéfice sont habituelles. Elles
correspondent simplement à la somme du fait Chiffre d'affaires ou du fait
Bénéfice. En apparence, la mesure du pourcentage de contribution doit être
simple: chiffre d'affaires du produit divisé par le chiffre d'affaires total ou
bénéfice du produit divisé par le bénéfice total. Mais comment faire pour
effectuer un calcul à deux niveaux différents dans la même mesure ? Il faut
utiliser une mesure de niveau, qui vous permet de spécifier comment la
mesure est calculée.
Par exemple, la mesure % du chiffre d'affaires total par produit (% of All
Revenue (by Product)) utilisée dans l'exemple ci-dessus divise la mesure
Chiffre d'affaires par une mesure appelée Chiffre d'affaires (Dimensionnalité
Tous les produits) (Revenue (Dimensionality All Products)). La mesure
Chiffre d'affaires est calculée au niveau du rapport, pour chaque produit dans
cet exemple. Un chiffre différent est calculé pour chaque ligne du rapport.
Par opposition, le niveau de la mesure Chiffre d'affaires (Dimensionnalité
Tous les produits) a été défini sur le produit, ce qui signifie qu'elle reflète le
chiffre d'affaires de tous les produits. Le même chiffre est calculé pour
chaque ligne du rapport, comme indiqué ci-dessous.
Le niveau est indiqué entre accolades ({ }) dans la définition de mesure
suivante :
Sum(Revenue) {~, Produit}
Le tilde (~) indique que le niveau du rapport fait encore partie du niveau de
mesure. Pour plus d'informations sur la manière dont le niveau du rapport
apporte de la flexibilité et sur les effets de sa suppression, reportez-vous à
Niveau de rapport : interaction avec le contexte des rapports, page 61.
42 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Éléments d'un niveau de mesure
Les éléments nécessaires à la définition du niveau d'une mesure sont décrits
ci-après.
•
Cible : Le niveau est le niveau d'attribut auquel le calcul de la mesure se
regroupe. Pour obtenir une description plus détaillée, reportez-vous à
Niveau : Contexte d'un calcul, page 49.
•
Groupement : le groupement détermine l'agrégation des mesures. Pour
obtenir une description plus détaillée, reportez-vous à Groupement :
exécution de l'agrégation, page 50.
•
Filtrage : le filtrage régit la manière dont le filtre du rapport agit sur le
calcul de la mesure. Pour obtenir une description plus détaillée,
reportez-vous à Filtrage : interaction d'un filtre de rapport, page 57.
Le niveau, le groupement et le filtrage combinés constituent une unité de
niveau.
Ces éléments sont définis dans l'éditeur de mesures, à l'aide de la fenêtre de
définition de mesure, qui affiche la définition complète de la mesure,
notamment sa formule, sa dimensionnalité, sa condition et sa
transformation. Lorsque vous sélectionnez Dimensionnalité dans la partie
supérieure de cette fenêtre, la fenêtre Dimensionnalité apparaît sous la zone
de définition de la mesure, comme illustré ci-dessous.
Cliquez sur Réinitialiser pour rétablir l'unité de niveau à la valeur par défaut
du niveau de rapport pour la cible et aux valeurs standard pour le filtrage et
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
43
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
le groupement. Le bouton Ajouter un niveau de rapport devient disponible
si le niveau de rapport est supprimé du niveau de mesure.
Le bouton Avancé permet d'accéder à la boîte de dialogue Options
avancées
pour le niveau (Dimensionnalité), décrite aux sections
Mesures de niveau : application de la condition de mesure au calcul
de la mesure, page 80 et Mesures de niveau acceptant les unités de
dimensionnalité pour émuler un comportement MicroStrategy 6.x,
page 87.
Symboles des propriétés de niveau de mesure : définition d'une
syntaxe d'expression
La définition d'une mesure dans l'éditeur de mesures indique la cible du
niveau de mesure. Vous pouvez afficher d'autres propriétés de niveau qui
indiquent les paramètres de groupement et de filtrage. Toutes les
informations relatives au niveau de mesure sont mises entre accolades ({ }).
afficher les propriétés supplémentaires, sélectionnez Afficher
Pour
les propriétés des dimensionnalités dans le menu Vue, ou cliquez
sur l'icône du même nom dans la barre d'outils. Cette option est
uniquement disponible si la définition de la mesure est sélectionnée,
et non pas la formule ou un composant.
Le tableau suivant définit les symboles des propriétés de niveau de mesure.
Symboles
Définition
~
Niveau du rapport
Nom d'attribut
Cible
Symboles placés avant la cible
Aucun
symbole
Groupement = Standard
!
Groupement = Aucun
<|
Groupement = Début (fait)
>|
Groupement = Fin (fait)
<
Groupement = Début
(référence)
>
Groupement = Fin
(référence)
Symboles placés après la cible
44 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
Symboles
Définition
+
Filtrage = Standard
*
Filtrage = Absolu
%
Filtrage = Ignorer
Aucun
symbole
Filtrage = Aucun
3
Utilisez ce tableau à titre de référence pendant que vous continuez de
découvrir les mesures de niveau.
Mesures de niveau : Vue d'ensemble pratique
Cette section a pour but de vous aider à choisir la combinaison appropriée de
niveau, de filtrage et de groupement (appelée éléments) pour obtenir les
résultats souhaités. Il s'agit uniquement d'une vue d'ensemble rapide,
pouvant servir de brève présentation pour les nouveaux utilisateurs et de
rappel rapide pour ceux qui ont déjà créé des mesures. Cette section présente
les effets des différents paramètres d'éléments sur une seule mesure
lorsqu'ils sont utilisés dans le même rapport. Ces effets sont récapitulés dans
le Tableau récapitulatif des mesures de niveau, page 46.
Les éléments d'une mesure de niveau sont rapidement décrits ci-dessous.
Des renvois à de plus amples informations sont également fournis.
•
Cible : Le niveau est le niveau d'attribut auquel le calcul de la mesure se
regroupe. Pour obtenir une description plus détaillée, reportez-vous à
Niveau : Contexte d'un calcul, page 49.
•
Groupement : le groupement détermine l'agrégation des mesures. Pour
obtenir une description plus détaillée, reportez-vous à Groupement :
exécution de l'agrégation, page 50.
•
Filtrage : le filtrage régit la manière dont le filtre du rapport agit sur le
calcul de la mesure. Pour obtenir une description plus détaillée,
reportez-vous à Filtrage : interaction d'un filtre de rapport, page 57.
Mesure et rapport de base
Toutes les mesures de cette section sont basées sur une mesure de chiffres
d'affaires qui correspond à la somme du fait Chiffre d'affaires. Le rapport de
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
45
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
base présenté ci-dessous contient cette mesure Chiffre d'affaires, ses
catégories et ses sous-catégories. Chaque catégorie a ses sous-totaux, et un
total général est calculé. Un filtre de rapport est défini sur les sous-catégories
suivantes :
•
Art et Architecture
•
Littérature
•
Théâtre
•
Alternative
Le rapport de base est illustré ci-dessous :
Tableau récapitulatif des mesures de niveau
La mesure Chiffre d'affaires calcule le chiffre d'affaires de chaque
sous-catégorie indiquée dans le rapport.
Définissez le
filtrage sur
Définissez le
groupement sur
Le chiffre d'affaires au niveau de la catégorie, qui comprend
uniquement les sous-catégories indiquées dans le rapport
Standard
Standard
Le chiffre d'affaires au niveau de la catégorie, pour toutes les
sous-catégories comprises dans les catégories indiquées dans
le rapport
Absolu
Standard
Le chiffre d'affaire total pour les sous-catégories indiquées dans
le rapport
Standard
Aucun
Le chiffre d'affaire total pour toutes les sous-catégories
comprises dans les catégories indiquées dans le rapport
Absolu
Aucun
Le chiffre d'affaires total pour toutes les sous-catégories du
projet
Ignorer
Aucun
Pour calculer
46 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
les mesures de niveau décrites dans cette section ont une cible
Toutes
Catégorie.
Exemples de chiffre d'affaires par catégorie
Le rapport suivant représente le rapport de base auquel sont ajoutées deux
nouvelles mesures qui évaluent les ventes par catégorie de deux manières
différentes.
Notez que la mesure Chiffre d'affaires par catégorie pour les sous-catégories
affichées renvoie les mêmes sous-totaux par catégorie. La colonne
correspondant aux lignes Art & Architecture et Littérature affiche le même
résultat que la ligne Total de livres. Pourquoi ?
•
La fonction de filtrage Standard exécute normalement le filtre du
rapport dans le calcul de la mesure. Par conséquent, seules les
sous-catégories comprises dans le filtre du rapport sont incluses dans le
calcul de la mesure. Le total général de cette mesure le confirme car il
correspond au total de la mesure Chiffre d'affaires. Ceci indique que seuls
les attributs affichés dans le rapport sont inclus dans cette mesure Chiffre
d'affaires par catégorie.
Les chiffres renvoyés par la mesure Chiffre d'affaires par catégorie pour
toutes les sous-catégories comprises dans les catégories affichées sont plus
élevés que ceux de l'autre mesure du rapport. Pourquoi ?
•
Le filtrage Absolu modifie le filtre défini sur les fils de la
dimensionnalité, en l'élevant au niveau de la dimensionnalité, lorsque
cela est possible. Dans cet exemple, le filtre du rapport est défini sur
Sous-catégorie (Subcategory), qui est un attribut enfant de la cible
Catégorie (Category). Étant donné que le filtre du rapport se trouve à un
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
47
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
niveau inférieur à la cible, il est élevé au niveau de cette cible. Toutes les
sous-catégories comprises dans les catégories du rapport sont donc
incluses dans le calcul de la mesure.
Pourquoi les mesures Chiffre d'affaires par catégorie calculent le même
chiffre pour chaque ligne d'une catégorie particulière ?
•
Les deux mesures comportent un groupement standard, ce qui signifie
que la mesure effectue le groupement selon le niveau d'attribut de la
cible. Dans cet exemple, la cible correspond à la catégorie. Le calcul de la
mesure est cumulé par catégorie, donc le même chiffre est répété sur
chaque ligne d'une catégorie particulière.
Exemples de chiffre d'affaires total
Le rapport suivant représente le rapport de base auquel sont ajoutées trois
nouvelles mesures qui évaluent tout le chiffre d'affaires total.
La différence la plus évidente entre ce rapport et l'exemple de chiffre
d'affaires par catégorie ci-dessus est que chaque colonne contient un seul
chiffre. Chaque mesure renvoie un seul résultat, sans tenir compte des lignes.
Pourquoi ?
•
Toutes les mesures de ce rapport, à l'exception de la mesure Chiffre
d'affaires, ont leur groupement défini sur Aucun. L'absence de
groupement signifie que la mesure n'effectue pas de regroupement au
niveau de la dimensionnalité Catégorie, ni au niveau de ses attributs fils,
tels que Sous-catégorie. Par conséquent, les résultats distincts des
différents attributs du rapport ne sont pas calculés. Un seul résultat est
calculé.
48 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
La mesure Chiffre d'affaires total pour les sous-catégories affichées renvoie le
même chiffre que le total de la mesure Chiffre d'affaires. Pourquoi ?
•
Le filtrage Standard permet au filtre du rapport d'avoir une incidence
sur la mesure. Par conséquent, seules les sous-catégories comprises dans
le filtre du rapport sont incluses dans le calcul de la mesure. Le chiffre
correspondant au total de la mesure Chiffre d'affaires le confirme. Ceci
indique que seuls les attributs affichés dans le rapport sont inclus dans
cette mesure Chiffre d'affaires total .
Reportez-vous au rapport de la section Exemples de chiffre d'affaires par
catégorie, page 47. Remarquez que le total de la mesure Chiffre d'affaires
par catégorie pour toutes les sous-catégories comprises dans les catégories
affichées correspond au même chiffre que celui calculé pour la mesure
Chiffre d'affaires total pour toutes les sous-catégories comprises dans les
catégories affichées dans le rapport du chiffre d'affaires total. Pourquoi ?
•
Le filtrage des deux mesures est défini sur Absolu. Le filtrage Absolu
élève le filtre du rapport au niveau de la cible, par conséquent toutes les
sous-catégories comprises dans les catégories incluses dans le rapport
sont additionnées.
Le résultat de la mesure Chiffre d'affaires total pour toutes les
sous-catégories est énorme. Pourquoi ?
•
Il comprend le chiffre d'affaires total pour toutes les sous-catégories du
projet entier. Le filtrage Ignorer ne tient pas compte des critères de
filtrage en fonction de l'attribut de la dimensionnalité et de ses attributs
associés (parents et enfants). Dans cet exemple, les sous-catégories
comprises dans le filtre du rapport sont ignorées, le filtre du rapport ne
s'applique donc pas à cette mesure.
Niveau : Contexte d'un calcul
Le niveau est le niveau d'attribut auquel le calcul de la mesure se regroupe. Il
détermine la table à utiliser pour calculer la mesure. N'importe quel
ensemble d'attributs ou n'importe quelle hiérarchie peut être utilisé comme
niveau. Le niveau par défaut est un cas particulier, qui se situe au niveau du
rapport. Pour des explications plus détaillées sur le niveau de rapport,
notamment des exemples, reportez-vous à la section Niveau de rapport :
interaction avec le contexte des rapports, page 61. Pour en savoir plus sur
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
49
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
les particularités de l'utilisation d'une hiérarchie comme cible, reportez-vous
à Utilisation d'une hiérarchie comme cible d'un niveau de mesure, page 74.
exemples suivants utilisent des attributs comme cible ; pour un
Les
exemple d'utilisation d'une hiérarchie, reportez-vous à Révision sur
les mesures de niveau : Groupement standard, page 63.
Dans la mesure Chiffre d'affaires (Dimensionnalité Tous les produits)
mentionnée précédemment (reportez-vous à Mesures de niveau :
Modification du contexte des calculs de données, page 41), le niveau est
Produit. Le niveau est indiqué entre accolades dans la définition de mesure,
comme indiqué ci-dessous :
Sum(Revenue) {~, Produit}
Groupement : exécution de l'agrégation
Le groupement détermine la manière dont la mesure s'agrège. Le résultat de
ce paramètre est reflété par la clause GROUP BY de la commande SQL. Les
options de groupement des niveaux incluent :
•
L'option Standard effectue le regroupement en fonction du niveau
d'attribut de la cible, à savoir que la mesure est calculée au niveau de la
cible, si possible.
•
L'option Aucun exclut l'attribut de la cible de la clause GROUP BY, ainsi
que les fils de l’attribut cible.
option ne peut pas être utilisée si la cible est définie au niveau du
Cette
rapport.
Options de groupement pour les mesures impossibles à
agréger
Les options de groupement restantes sont uniquement utilisées pour les
mesures ne pouvant pas être agrégées. Une mesure ne pouvant pas être
agrégée est une mesure qui ne doit pas être agrégée sur l'ensemble d'un
attribut, telle qu'une mesure d'inventaire, par exemple. Si l'entrepôt de
données enregistre l'inventaire tous les mois, les chiffres d'inventaire
mensuels ne sont pas additionnés pour calculer l'inventaire annuel. Vous
pouvez utiliser à la place les chiffres d'inventaire Fin stock disponible et
Début stock disponible pour déterminer la variation de l'inventaire total sur
l'année. Ces options de groupement, décrites ci-dessous, sont utilisées dans
de tels cas :
50 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
•
La fonction Début (référence) utilise la première valeur de la table de
référence.
•
La fonction Fin (référence) utilise la dernière valeur de la table de
référence.
•
La fonction Début (fait) utilise la première valeur de la table de faits.
•
La fonction Fin (fait) utilise la dernière valeur de la table de faits.
3
L'association d'un niveau de mesure à l'une des options répertoriées
ci-dessus définit la mesure en tant que mesure ne pouvant pas être agrégée.
La sélection d'une table de faits ou de référence dépend en grande partie de
la manière dont les informations nécessaires sont stockées. Par exemple,
pour trouver l'inventaire Fin stock disponible d'un article particulier, vous
devez connaître le mode de stockage des informations relatives à l'inventaire.
Si le comptage d'inventaire n'est pas effectué le premier jour de la semaine,
comme l'exige la table de référence, ce comptage doit être extrait de la table
de faits pour la première entrée enregistrée.
une autre différence importante entre l'accès à une table de
Ilfaitsexiste
et l'accès à une table de référence. Si une valeur, telle que Ventes
d'avril, ne figure pas dans une table de faits, la ligne existe toujours
dans la table et elle est considérée comme correspondant à la valeur
nulle ou zéro. Si cette même valeur est absente d'une table de
référence, la ligne Avril n'existe pas. La valeur précédente ou la valeur
suivante (Mars ou Mai) est utilisée selon que le niveau correspond à la
première ou à la dernière valeur.
Groupement dans le rapport roduits pour les 10 premiers %
des clients
Reprenons le rapport Produits pour les 10 premiers % des clients décrit au
début de la section Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs
de données, page 41. Dans ce rapport, la mesure % du chiffre d'affaires total
par produit divise la mesure Chiffre d'affaires par une mesure appelée Chiffre
d'affaires (Dimensionnalité Tous les produits). La mesure Chiffre d'affaires
est calculée au niveau du rapport, pour chaque produit dans cet exemple. Le
niveau de la mesure Chiffre d'affaires (Dimensionnalité Tous les produits) a
été défini sur Produit, sans groupement. Ainsi, elle calcule le total du chiffre
d'affaires pour tous les produits, et pas uniquement celui d'un seul produit
compris sur une ligne spécifique du rapport. Par conséquent, le même chiffre
est calculé pour chaque ligne du rapport, afin d'obtenir le pourcentage de
chiffre d'affaires.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
51
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Le groupement est indiqué dans la définition de la mesure. S'il s'agit d'un
groupement standard, aucun indicateur supplémentaire n'apparaît. Si le
groupement est défini sur Aucun, comme pour la mesure Chiffre d'affaires
(Dimensionnalité Tous les produits), un point d'exclamation est placé devant
le nom du niveau, comme illustré ci-dessous :
Revenue {~+, !Produit+}
lorsque vous ouvrez cette mesure, le point d'exclamation
Si,n'apparaît
pas, affichez les propriétés du niveau. Pour cela,
sélectionnez Afficher les propriétés des dimensionnalités dans le
menu Vue ou cliquez sur l'icône du même nom dans la barre d'outils.
Exemples de groupements par niveau
Une mesure de chiffre d'affaires est définie comme suit:
Sum(Revenue){~, Subcategory}
La cible du niveau est définie sur Sous-catégorie et le groupement est
standard. Si vous placez cette mesure dans un rapport comprenant l'attribut
Sous-catégorie, vous obtenez les résultats suivants :
Il s'agit d'un sous-ensemble du rapport.
Notez que les ventes sont calculées pour chaque sous-catégorie, car la
mesure effectue un groupement au niveau de la sous-catégorie comme
indiqué dans le code SQL :
select a11.[SUBCAT_ID] AS SUBCAT_ID,
max(a12.[SUBCAT_DESC]) AS SUBCAT_DESC,
sum(a11.[TOT_DOLLAR_SALES]) as REVENUE
52 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
from [CITY_SUBCATEG__SLS] a11,
[LU_SUBCATEG] a12
where a11.[SUBCAT_ID] = a12.[SUBCAT_ID]
group by a11.[SUBCAT_ID]
En utilisant la même mesure dans un rapport avec l'attribut Élément, vous
obtenez le résultat suivant :
ci-dessus est représentatif du rapport, mais des lignes ont
L'exemple
été supprimées pour mieux voir le changement des valeurs.
Bien que chaque élément apparaisse, la valeur de chaque élément dans une
sous-catégorie donnée est identique. La mesure calcule le chiffre d'affaires
par sous-catégorie, en fonction du niveau de groupement qui y est défini
dans la mesure. Le code SQL de ce rapport est, par essence, identique à celui
de l'exemple précédent :
insert into TEMP_TABLE
select a11.[SUBCAT_ID] AS SUBCAT_ID,
sum(a11.[TOT_DOLLAR_SALES]) as REVENUE
from [YR_CATEGORY_SLS] a11
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
53
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
group by a11.[SUBCAT_ID]
select a11.[SUBCAT_ID] AS SUBCAT_ID,
a11.[SUBCAT_DESC] AS SUBCAT_DESC,
pa1.[REVENUE] as REVENUE
from [TEMP_TABLE] pa1,
[LU_SUBCAT] a11
where pa1.[CATEGORY_ID] = a11.[CATEGORY_ID]
Remplacez la valeur de groupement par Aucun dans la même mesure de
chiffre d'affaires et placez-la dans un rapport avec l'attribut Catégorie. Du fait
que l'attribut Catégorie est un parent de l'attribut Sous-catégorie, la mesure
peut effectuer un cumul jusqu'au niveau Sous-catégorie. Le rapport et le code
SQL sont présentés ci-dessous.
select a12.[CATEGORY_ID] AS CATEGORY_ID,
sum(a11.[TOT_DOLLAR_SALES]) as REVENUE
from [CITY_SUBCATEG_SLS] a11,
[LU_SUBCATEG] a12,
[LU_CATEGORY] a13
where a11.[SUBCAT_ID] = a12.[SUBCAT_ID] and
a12.[CATEGORY_ID] = a13.[CATEGORY_ID]
group by a12.[CATEGORY_ID]
Une méthode plus efficace consiste à inclure une table de faits des ventes par
catégorie totale dans le projet. Au lieu de faire la somme de toutes les
catégories, le total d'une catégorie peut être extrait directement de cette
table. Toutefois, du fait que l'attribut Sous-catégorie figure dans le niveau de
la mesure, le rapport utilise la table des ventes de sous-catégorie.
54 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Si la même mesure de chiffre d'affaires est utilisée, avec un groupement
défini sur Aucun, dans un rapport comprenant l'attribut Mois, les résultats
sont les suivants :
La mesure fournit la même valeur pour chaque élément, le total de tous les
éléments étant inclus dans le rapport. Du fait que l'attribut Élément est un
fils de l'attribut Sous-catégorie, il est exclu de la clause GROUP BY :
insert into TEMP_TABLE
select sum(a11.[TOT_DOLLAR_SALES]) as REVENUE
from [CITY_SUBCATEG_SLS] a11
select a12.[ITEM_ID] AS ITEM_ID,
a12.[ITEM_DESC] AS ITEM_NAME,
pa11.[REVENUE] as REVENUE
from [TEMP_TABLE] pa11,
[LU_ITEM] a12
drop table TEMP_TABLE
obtenir d'autres exemples, reportez-vous à Révision sur les
Pour
mesures de niveau : Groupement standard, page 63 et Révision sur
les mesures de niveau : aucun groupement, page 69.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
55
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Exemples de groupement par niveau avec des mesures
impossibles à agréger
Un inventaire est un exemple de mesure ne pouvant être agrégée. La
définition de mesure suivante renseigne sur le stock disponible à la fin du
mois. Le niveau est le rapport mensuel avec un groupement de fin de fait, de
sorte que la dernière entrée de la table soit utilisée.
Sum([End on hand]) {~, Month}
les propriétés des dimensionnalités sont affichées (cliquez sur
Sil'icône
Afficher les propriétés des dimensionnalités de la barre
d'outils), la définition de la mesure est la suivante: Sum([End on
hand]) {~+, |Month+}. Si le groupement a été défini sur Début
(fait), l'indicateur est une barre verticale |. De même, les indicateurs
de début et de fin de référence sont respectivement < et >. Voir
Symboles des propriétés de niveau de mesure : définition d'une
syntaxe d'expression, page 44.
Un rapport contient cette mesure et l'attribut Mois. La dernière entrée de
chaque mois de la table de faits est placée dans le rapport. Aucun calcul n'est
exécuté.
ne s'agit que d'un extrait de différentes parties du rapport et non du
Ilrapport
complet.
Si vous utilisez la même mesure dans un rapport trimestriel, la valeur de
chaque trimestre est identique à celle du dernier mois du trimestre. Les
valeurs mensuelles de chaque trimestre ne sont pas additionnées. Par
exemple, l'inventaire disponible pour mars 2002 est 33 740. Comme ces
56 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
deux derniers mois du premier trimestre, cette valeur est incluse sur le
rapport trimestriel.
Filtrage : interaction d'un filtre de rapport
pouvez également placer un filtre, ou une condition, sur une
Vous
mesure de niveau. Reportez-vous à Exemple de mesure conditionnelle
comportant un niveau, page 93 pour un exemple et une description
détaillée.
Filtrage dans le rapport Produits pour les 10 premiers % des
clients
Reprenons le rapport Products - By Top 10% Customers (Produits pour les
10premiers % des clients) décrit au début de la section Mesures de niveau :
Modification du contexte des calculs de données, page 41. Dans ce rapport,
la mesure % du chiffre d'affaires total par produit divise la mesure Chiffre
d'affaires par une mesure appelée Chiffre d'affaires (Dimensionnalité Tous
les produits). La mesure Chiffre d'affaires est calculée au niveau du rapport,
pour chaque produit dans cet exemple. Le niveau de la mesure Chiffre
d'affaires (Dimensionnalité Tous les produits) a été défini sur Produit, avec
un filtrage défini sur Standard. Le filtre de rapport contient une invite pour le
trimestre et un filtre pour les dix premiers pour cent de clients basés sur le
chiffre d'affaires. Le filtrage standard signifie que le chiffre d'affaires est
uniquement calculé pour le trimestre sélectionné dans l'invite.
Le filtrage est indiqué dans la définition de la mesure. Le filtrage standard est
indiqué par un signe plus après la cible, comme indiqué dans la définition de
la mesure Chiffre d'affaires (Dimensionnalité Tous les produits) ci-dessous :
Revenue {~+, !Produit+}
lorsque vous ouvrez cette mesure, le signe plus n'apparaît pas, les
Si,propriétés
du niveau ne sont pas affichées. Pour les afficher,
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
57
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
sélectionnez Afficher les propriétés des dimensionnalités dans le
menu Vue ou cliquez sur l'icône du même nom dans la barre d'outils.
Exemples de filtrage par niveau
toutes les mesures de ces exemples, à l'exception du premier
Dans
rapport, le groupement est réglé à aucun.
Le rapport de base suivant indique le chiffre d'affaires de chaque catégorie et
de chaque sous-catégorie.
rapports dans ces exemples ne sont pas présentés dans leur
Les
totalité ; il s'agit simplement de sous-ensembles de chacun .
Une mesure Chiffre d'affaires est définie avec l'attribut Catégorie comme
cible, aucun groupement et filtrage standard. Un rapport est créé avec
Catégorie, Sous-catégorie, cette nouvelle mesure de chiffre d'affaires et un
filtre pour la sous-catégorie Littérature. Lorsque vous exécutez le rapport, le
chiffre d'affaires est identique dans toutes les lignes, comme indiqué
ci-dessous. Toutes les catégories sont incluses dans le rapport, même si le
filtre de rapport est Littérature. Cela illustre l'effet de régler le groupement a
aucun. Du fait que l'attribut Catégorie dans la cible est un parent de l'attribut
58 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Sous-catégorie dans le filtre, toutes les sous-catégories sont incluses dans le
rapport. La valeur de la mesure est égale au total général du filtre, dans ce
cas, seulement Littérature.
Le même rapport est créé avec une mesure utilisant le filtrage absolu et
aucun groupement. Lorsque vous exécutez le rapport, le chiffre d'affaires est
identique dans toutes les lignes, comme indiqué ci-dessous. Du fait du
filtrage absolu, le filtre du rapport passe au niveau de la mesure, à savoir que
l'attribut Sous-catégorie est élevé au niveau de l'attribut Catégorie. Étant
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
59
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
donné que le rapport est filtré sur la sous-catégorie Littérature, la valeur
correspond au chiffre d'affaires de la catégorie Livres.
les propriétés de niveau (dimensionnalité) sont affichées, la
Sidéfinition
de la mesure est la suivante: Sum(Revenue) {~+,
!Quarter%}. L'astérisque représente le filtrage absolu et le point
d'exclamation le groupement défini sur Aucun. Reportez-vous à la
section Symboles des propriétés de niveau de mesure : définition
d'une syntaxe d'expression, page 44.
Exécutons le même rapport, mais cette fois-ci avec une mesure qui ignore le
filtrage de niveau. Le groupement reste réglé à aucun. Là encore, la valeur de
la mesure est identique sur l'ensemble du rapport, mais il s'agit du total
60 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
général de toutes les ventes du projet. Du fait que Catégorie est en relation
avec Sous-catégorie, le filtre est également ignoré.
les propriétés de niveau (dimensionnalité) sont affichées, la
Sidéfinition
de la mesure est la suivante: Sum(Revenue) {~+,
!Quarter%}. Le signe % représente le filtrage Ignorer.
Niveau de rapport : interaction avec le contexte des rapports
Lorsque vous créez une mesure, le niveau de rapport est défini par défaut,
c'est-à-dire que la mesure effectue les calculs au niveau des attributs du
rapport sur lequel elle est placée. Le niveau d'une mesure est indiqué entre
accolades
({ }) dans la définition de mesure, comme indiqué dans la mesure Chiffre
d'affaires simple suivante :
Sum(Revenue) {~+}
Le tilde (~) représente le niveau de rapport avec un filtrage standard indiqué
par le signe plus (+). Si vous ajoutez Élément en tant que niveau, la définition
de mesure change pour refléter cet ajout:
Sum(Revenue) {~+, Élément+}
Notez que le niveau de rapport n'a pas été supprimé. Sa conservation permet
au calcul de la mesure de s'adapter au rapport. Si vous placez cette mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
61
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Chiffre d'affaires sur un rapport qui contient l'attribut région, cet attribut a
une incidence sur le calcul de la mesure, ainsi que sur le niveau défini
explicitement sur la mesure (élément). Si vous placez la même mesure sur un
rapport qui contient l'attribut Client, cet attribut, ainsi que le niveau de la
mesure, sont utilisés dans le calcul de la mesure. En d'autres termes, le
niveau de rapport compris dans la mesure indique au moteur d'effectuer un
groupement en fonction des identifiants d'attribut contenus dans le rapport.
Le contenu du rapport se reflète dans le calcul de la mesure.
Suppression du niveau de rapport
Si le niveau de rapport est supprimé, seul le niveau défini explicitement sur
la mesure a une incidence sur le calcul de la mesure, quel que soit le contenu
du rapport. Par exemple, supprimez le niveau de rapport de la mesure
Chiffre d'affaires (Revenue) décrite précédemment. La définition de mesure
obtenue est la suivante :
Sum(Revenue) {Item}
Placez cette mesure sur un rapport contenant l'attribut Région et deux autres
mesures Chiffre d'affaires, une qui comprend le niveau de rapport et l'autre
qui comprend le niveau de rapport et Élément. Les résultats du rapport sont
les suivants :
Le Chiffre d'affaires : Niveau de rapport et Chiffre d'affaires: Les mesures
Rapport et Élément calculent le même résultat et fournissent le chiffre
d'affaires de chaque région. Le Chiffre d'affaires : La mesure Élément calcule
le chiffre d'affaires pour tous les éléments, pour toutes les années, dans
chaque ligne. Les chiffres sont donc les mêmes dans chaque ligne, puisque la
mesure ne fait pas la différence entre les régions. Les chiffres sont les mêmes
que le total général du rapport.
62 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Comme indiqué ci-dessus, la suppression du niveau de rapport vous permet
de supprimer facilement le groupement et de calculer la mesure sur toutes
les hiérarchies. Le Chiffre d'affaires : La mesure Élément peut être utilisée
pour comparer les performances en termes de ventes des régions ciblées aux
ventes totales de l'entreprise en tout lieu et depuis toujours. Vous pourriez
inclure plusieurs niveaux d'attribut dans une mesure Chiffre d'affaires, afin
de créer une mesure qui détermine les ventes totales. Une solution plus
rapide et plus simple consiste à supprimer la cible du niveau de rapport
présente par défaut et à ajouter un attribut en tant que cible, sans
groupement, comme dans la mesure Chiffre d'affaires: Élément ci-dessus.
Mesure Item ci-dessus.
En supprimant le niveau de rapport de la cible et sans aucun groupement
pour tout autre attribut disponible, le code SQL ne génère pas de clause
GROUP BY. N'importe quel attribut peut être utilisé à cette fin. Il n'est pas
nécessaire d'ajouter plusieurs attributs, sauf si un comportement de filtrage
spécial est requis pour la mesure. Si un comportement de filtrage spécial est
requis, d'autres attributs sont alors nécessaires mais ils ne doivent pas être
groupés.
Il s'agit d'un moyen rapide et simple permettant d'effectuer une opération
qui pourrait autrement impliquer plusieurs étapes. Il est particulièrement
utile si vous avez de nombreuses dimensions représentées dans un rapport à
inclure dans le calcul de la mesure afin d'obtenir le résultat voulu.
Révision sur les mesures de niveau : Groupement standard
Cette section décrit la manière dont les mesures de niveau peuvent vous
aider à répondre à vos besoins en termes de rapports. Elle présente
notamment la manière dont le groupement standard agit sur les différentes
options de filtrage. Des exemples de rapports, des codes SQL et des
définitions de mesure sont utilisés pour expliquer les résultats.
Configuration requise pour les rapports
Votre entreprise vient de lancer récemment une nouvelle campagne
publicitaire destinée à couvrir certaines zones qui présentent des
opportunités de forte croissance. Dans vos régions, ces zones correspondent
aux centres d'appels de Boston, de New York et de Washington DC. Vous
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
63
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
devez effectuer une analyse sous différents angles et rechercher des réponses
aux questions suivantes :
1 Quelles sont les performances du chiffre d'affaires de chaque centre
d'appels par rapport au chiffre d'affaires total des centres d'appels ciblés
dans une région donnée ?
2 Quelles sont les performances du chiffre d'affaires de chaque centre
d'appels par rapport au chiffre d'affaires total de tous les centres d'appels
d'une région donnée ?
3 Quelles sont les performances du chiffre d'affaires de chaque centre
d'appels par rapport au chiffre d'affaires total de tous les centres d'appels
d'une région donnée pour une année particulière ?
Rapport 1 : Ventes des centres d'appel comparées aux
ventes totales des centres d'appel ciblés dans une région
donnée
Mesure de niveau : Groupement = Standard, Filtrage = Standard
Dans ce cas, Ventes régionales (Regional Sales) est égal à la somme des
chiffres d'affaires des centres d'appels d'une région donnée. Ce montant tient
compte uniquement des centres d'appels inclus dans le filtre de rapport. Par
exemple, le chiffre d'affaires de la région Centre-Atlantique englobe
uniquement le chiffre d'affaires du centre d'appels de Washington DC car il
est le seul centre d'appels de cette région à avoir été inclus dans le filtre de
rapport. La mesure est groupée au niveau de la dimensionnalité Région, car
le groupement est standard, comme l'indique la définition de mesure
ci-dessous :
Sum(Revenue) {~+, Region+}
Avec le filtrage standard, tous les éléments de filtre de rapport sont inclus
dans le calcul de la mesure. Cela se produit en plaçant le filtre de rapport
dans la clause WHERE de la passe SQL pour cette mesure, comme l'illustre
l'exemple suivant:
sum(a11.[ORDER_AMT])as REGIONALSALES
from [ORDER_FACT] a11,[LU_EMPLOYEE]a12,
[LU_CALL_CTR]a13
where a11.[EMP_ID]=a12.[EMP_ID]
64 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
and a12.[CALL_CTR_ID] = a13.[CALL_CTR_ID]
and a12.[CALL_CTR_ID] in (5, 11, 12)
group by a13.[REGION_ID]
Maintenant, le rapport se présente comme suit :
sous-totaux de Chiffre d'affaires correspondent aux valeurs de
Les
Ventes régionales totales.
Rapport 2 : Ventes des centres d'appel comparées aux
ventes totales de tous les centres d'appel d'une région
donnée
Mesure de niveau : Groupement = Standard, Filtrage = Absolu
Dans ce cas, Ventes régionales (Regional Sales) est égal à la somme des
chiffres d'affaires de tous les centres d'appels d'une région donnée. Le
groupement continue de s'effectuer au niveau d'attribut cible Région. La
définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
Sum(Revenue) {~+, Région*}
Avec un filtrage absolu, le filtre de rapport est présent dans la sous-requête
de la clause WHERE de la passe SQL pour cette mesure, comme indiqué
dans l'exemple suivant :
select a13.[REGION_ID]) as REGION_ID,
sum(a11.[ORDER_AMT]) as REGIONALSALES
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
65
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
from [ORDER_FACT] a11,[LU_EMPLOYEE]a12,
[LU_CALL_CTR]a13
where a11.[EMP_ID]=a12.[EMP_ID]
and a12.[CALL_CTR_ID] = a13.[CALL_CTR_ID]
and ((a13.[REGION_ID])
in (select s21.[REGION_ID]
from [LU_CALL_CTR] s21
where s21.[CALL_CTR_ID] in (5,11,12)))
group by a13.[REGION_ID]
Le rapport est présenté dans la figure suivante :
Notez les points suivants :
•
Les valeurs de ventes de la région Centre-Atlantique ne
correspondent pas aux valeurs de chiffre d'affaires, car la mesure
Ventes régionales (Regional Sales) inclut tous les centres d'appel
de la région, qu'ils soient ou non inclus dans le rapport. Le filtre de
rapport est appliqué à la mesure Chiffre d'affaires (Revenue), de
sorte que seule Washington DC est prise en compte dans le
sous-total. De la même façon, les totaux généraux des deux
mesures ne correspondent pas.
•
Avec un filtrage absolu, le filtre de rapport est placé dans la
sous-requête de la clause WHERE uniquement s'il est d'un niveau
inférieur à celui de la cible. Si le filtre de rapport est d'un niveau
66 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
supérieur à celui de la cible, la sous-requête n'est pas nécessaire et
le moteur n'en utilise pas.
•
Les propriétés VLDB du rapport peuvent être modifiées afin
d'utiliser deux passes de SQL à la place d'une sous-requête. Les
propriétés VLDB associées aux mesures sont décrites à la section
Propriétés VLDB de mesure : personnalisation analytique et SQL,
page 155.
Rapport 3 : Ventes des centres d'appel comparées aux
ventes totales de tous les centres d'appel d'une région
donnée pour une catégorie donnée
Mesure de niveau : Groupement = Standard, Filtrage = Ignorer
Dans ce cas, le moteur ignore le filtre de rapport et le rapport affiche Ventes
régionales (Regional Sales) en tant que somme des chiffres d'affaires de tous
les centres d'appels de cette région. La définition de la mesure est indiquée
ci-dessous :
Sum(Revenue) {~+, Région%}
Sans filtrage, les éléments de filtre de rapport qui sont directement liés aux
attributs cibles ne sont pas placés dans la clause WHERE de la passe SQL
pour cette mesure, comme indiqué dans l'exemple suivant:
select a13.[REGION_ID]) as REGION_ID,
sum(a11.[ORDER_AMT])as REGIONALSALES
from [ORDER_FACT] a11,[LU_EMPLOYEE]a12,
[LU_CALL_CTR]a13
where a11.[EMP_ID]=a12.[EMP_ID]
and a12.[CALL_CTR_ID] = a13.[CALL_CTR_ID]
group by a13.[REGION_ID]
le filtre de rapport contient des éléments d'attribut tels que
SiCatégorie,
ces attributs ne sont pas ignorés parce qu'ils ne sont pas
directement liés à l'attribut cible Région.
Dans l'exemple suivant, comme les centres d'appel sont directement liés à
l'attribut cible Région, le filtre de rapport est entièrement ignoré pour la
mesure Ventes régionales. Ventes régionales calcule les valeurs pour tous les
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
67
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
centres d'appel de chaque région, qu'ils apparaissent ou non dans le rapport.
Ceci explique pourquoi les valeurs Ventes régionales de la région
Mid-Atlantique sont supérieures aux valeurs Chiffre d'affaires
Dans l'exemple qui suit, la catégorie Électronique est incluse dans le filtre de
rapport. Pour la mesure Ventes régionales, les conditions dans le filtre de
rapport qui sont liées à la cible Région (c.-à-d., Centre d'appels) sont
ignorées. Comme la condition Catégorie n'est pas liée, la mesure Ventes
régional est calculée pour Électronique seulement. Il en est de même pour le
Chiffre d'affaires.
filtres de sécurité sont inclus dans la clause WHERE de
Les
l'instruction SQL de la mesure de niveau, même avec un filtrage
Absolu ou Ignorer. Le moteur inclut le filtre de sécurité afin d'éviter
toute violation de sécurité concernant les mesures de niveau. Avec le
filtrage ignoré, le filtre de sécurité est associé au filtre de rapport et est
appliqué également à la mesure. Avec le filtrage absolu, le filtre de
sécurité est appliqué dans la sous-requête avec le filtre de rapport.
68 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
Révision sur les mesures de niveau : aucun groupement
Cette section décrit la manière dont les mesures de niveau peuvent vous
aider à répondre à vos besoins en termes de rapports. Elle présente
notamment l'interaction entre un groupement défini sur Aucun et les
différentes options de filtrage. Des exemples de rapports, des codes SQL et
des définitions de mesure sont utilisés pour expliquer les résultats.
Configuration requise pour les rapports
Votre entreprise vient de lancer récemment une nouvelle campagne
publicitaire destinée à couvrir certaines zones qui présentent des
opportunités de forte croissance. Dans vos régions, ces zones correspondent
aux centres d'appels de Boston, de New York et de Washington DC. Vous
devez effectuer une analyse sous différents angles et rechercher des réponses
aux questions suivantes :
1 Quelles sont les performances des ventes de ces trois centres d'appels par
rapport au total des trois centres d'appels ?
2 Comment le chiffre d'affaires de ces trois centres d'appels se compare-t-il
au chiffre d'affaires total de tous les centres d'appels au sein des régions
ciblées ?
3 Comment le chiffre d'affaires des trois centres d'appels se compare-t-il au
chiffre d'affaires global de la compagnie ?
4 Quel a été le chiffre d'affaires réalisé dans chaque région, sur la base des
articles vendus dans chaque centre d'appels dans cette région ?
Les réponses à ces questions donnent un aperçu de la façon dont la nouvelle
campagne est perçue dans les zones cibles de votre région.
Rapport 1 : Ventes des centres d'appel comparées aux
ventes totales des centres d'appel ciblés
Mesure de niveau : Groupement = Aucun, Filtrage = Standard
Dans ce scénario d'entreprise, la mesure Ventes régionales (Regional Sales)
calcule le total des ventes de tous les centres d'appels présents dans le filtre
de rapport. En attribuant la valeur Aucun (None) à Groupement (Grouping),
la mesure n'effectue aucun groupement par objet directement lié à l'attribut
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
69
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
cible spécifié dans la mesure. La définition de la mesure est indiquée
ci-dessous :
Sum(Revenue) {~+, !Région+}
Par conséquent, dans cet exemple, il n'existe aucune instruction GROUP BY
dans la requête SQL, car les attributs Centre d'appels (Call Center) et Région
sont directement liés à la mesure cible Région. Avec le filtrage standard, les
éléments de filtre de rapport sont inclus dans la clause WHERE du code SQL,
comme indiqué dans l'exemple suivant :
select sum(a11.[ORDER_AMT])as REGIONALSALES
from [ORDER_FACT] a11,[LU_EMPLOYEE]a12
where a11.[EMP_ID]=a12.[EMP_ID]
and a12.[CALL_CTR_ID]in(5,11,12)
Le rapport est présenté dans la figure suivante :
Rapport 2 : Ventes des centres d'appel comparées aux
ventes totales des centres d'appel des régions ciblées
Mesure de niveau : Groupement = Aucun, Filtrage = Absolu
Dans ce scénario, le calcul de la mesure Ventes régionales (Regional Sales)
englobe le total de tous les centres d'appels présents dans les régions
répertoriées dans le rapport, et pas seulement les centres d'appels inclus
dans le filtre de rapport. La définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
Sum(Revenue) {~+, !Région*}
70 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Sans groupement, la mesure n'effectue aucun groupement par objet
directement lié à l'attribut cible spécifié dans la mesure. Puisque les attributs
Région et Centre d'appels (Call Center) de cet exemple sont liés à la cible, il
n'existe pas de clause GROUP BY dans la requête SQL, comme le montre
l'exemple suivant.
select sum(a11.[ORDER_AMT])as REGIONALDOLL
from [ORDER_FACT] a11,[LU_EMPLOYEE]a12,
[LU_CALL_CTR]a13
where a11.[EMP_ID]=a12.[EMP_ID]
and a12.[CALL_CTR_ID] = a13.[CALL_CTR_ID]
and ((a13.[REGION_ID])
in (select s21.[REGION_ID]
from [LU_CALL_CTR] s21
where s21.[CALL_CTR_ID] in (5,11,12)))
Par ailleurs, avec un filtrage absolu, le filtre de rapport est placé dans la
sous-requête uniquement s'il est d'un niveau inférieur à celui de la cible. Le
rapport est présenté dans la figure suivante :
Rapport 3 : Ventes des centres d'appel comparées aux
ventes totales de toute l'entreprise
Mesure de niveau : Groupement = Aucun, Filtrage = Ignorer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
71
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
La mesure Ventes régionales (Regional Sales) calcule le chiffre d'affaires total
de la compagnie pour tous les centres d'appels, en ignorant les trois centres
d'appels qui sont éliminés dans le filtre de rapport. La définition de la mesure
est indiquée ci-dessous :
Sum(Revenue) {~+, !Région%}
Sans groupement, la mesure n'effectue aucun groupement par objet
directement lié à l'attribut cible spécifié dans la mesure. Les attributs Région
et Centre d'appels sont liés à la cible, par conséquent, il n'existe pas de clause
GROUP BY dans la requête SQL, comme indiqué dans l'exemple suivant:
select sum(a11.[TOT_DOLLAR_SALES])as REGIONALSALES
from [YR_CATEGORY_SLS] a11
Le rapport est présenté dans l'image suivante :
Rapport 4 : Ventes régionales en fonction des articles
vendus par chaque centre d'appels de la région
Mesure de niveau : Groupement = Aucun, Filtrage = Aucun
La mesure Ventes régionales (Regional Sales) calcule le chiffre d'affaires total
sur la base du nombre d'articles vendus dans chaque centre d'appels. La
définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
Sum(Revenue) {~+, !Région}
Sans groupement, il n'existe pas de clause GROUP BY pour le calcul de cette
mesure. Sans filtrage, vous pouvez définir un fait de votre choix dans le calcul
72 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
d'une mesure. Cette opération s'effectue en ajoutant autant d'attributs cibles
supplémentaires que nécessaire à la mesure pour la forcer à utiliser la table
de faits de votre choix. Tout attribut cible sans filtrage emprunte ses critères
de filtrage des autres attributs cibles spécifiés dans la dimensionnalité de la
mesure. Cela vous permet de choisir la table de faits mais pas de modifier la
destination initiale du rapport. Les instructions SQL de cet exemple sont
comme suit :
Regional Sales (Target=Region, Filtering=Standard,
Grouping=Standard)
select a12.[REGION_ID] as REGION_ID,
sum((a11.[QTY_SOLD]*
a11.[UNIT_PRICE]-a11.[DISCOUNT]))) as REGIONALDOLL
from [ORDER_FACT] a11, [LU_CALL_CTR]a12,
[LU_EMPLOYEE]a13
where a11.[EMP_ID]=a12.[EMP_ID]
and a12.[CALL_CTR_ID] = a13.[CALL_CTR_ID]
and a11.[CALL_CTR_ID]in (5,11,12)
group by a12.[REGION_ID]
Regional Sales1 (Target1=Region, Filtering=Standard,
Grouping=Standard, Target2=Item, Filtering=None,
Grouping=Standard)
select a12.[REGION_ID] as REGION_ID,
sum((a11.[QTY_SOLD]*
(a11.[UNIT_PRICE]-a11.[DISCOUNT]))) as REGIONALDOLL
from [ORDER_DETAIL] a11,[LU_CALL_CTR] a12
where a11.[EMP_ID]=a12.[EMP_ID]
and a11.[CALL_CTR_ID]=a12.[CALL_CTR_ID]
and a11.[CALL_CTR_ID]in (5,11,12)
group by a12.[REGION_ID]
Dans ce scénario d'entreprise, si vous voulez utiliser la table de faits
Order_Detail à la place de la table Order_Fact, vous incluez l'attribut Item
en tant que cible. Puisque l'attribut Élément (Item) figure dans la table
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
73
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Order_Detail et non dans la table Order_Fact, il force le moteur à utiliser la
table de faits Order_Detail. Le rapport est présenté dans la figure suivante :
cet exemple, la valeur Ventes régionales (Regional Sales) est
Dans
calculée à l'aide de la table Order_Fact et de la table de faits
Order_Detail pour montrer que les données de la table de faits de
détail de commande s'additionnent correctement pour correspondre
aux données de la table de faits de commande.
Utilisation d'une hiérarchie comme cible d'un niveau de mesure
Vous pouvez utiliser une hiérarchie comme cible d'un niveau de mesures
pour permettre à la mesure de niveau de dynamiquement s'adapter au
rapport. Lorsqu'elle est placée sur un rapport avec des attributs provenant de
cette hiérarchie, la mesure calcule au niveau de l'attribut le plus bas de cette
hiérarchie.
Par exemple, une mesure de niveau avec une cible de Région calcule le chiffre
d'affaires régional, quel que soit le contenu du rapport. Si une mesure de
niveau avec la hiérarchie Géographie comme cible est placée sur un rapport
avec Région, la mesure calcule le chiffre d'affaires régional. Placée sur un
rapport avec Centre d'appels, la mesure calcule le chiffre d'affaires du Centre
d'appels. Cet exemple est expliqué de façon plus détaillée dans Exemple de
mesure de niveau de hiérarchie, page 76. Les règles complètes pour le
remplacement de la hiérarchie cible sont décrites dansRésolution d'une
hiérarchie dans une mesure de niveau ci-dessous.
attributs peuvent être utilisés comme cible d'une mesure de
Des
niveau pour définir le niveau exact de calcul de la mesure. Pour plus
d'informations sur l'utilisation d'un attribut comme cible d'une
74 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
mesure de niveau, reportez-vous à Mesures de niveau : Modification
du contexte des calculs de données, page 41.
Résolution d'une hiérarchie dans une mesure de niveau
Lorsqu'une hiérarchie est employée comme cible dans une mesure de niveau,
la hiérarchie est automatiquement remplacée par un attribut lorsque le
rapport est exécuté. Les règles pour le remplacement de la hiérarchie sont
répertorié ci-dessous :
exemples décrits ci-dessous utilisent la hiérarchie Produits, qui
Les
contient les attributs suivants, dans l'ordre du plus élevé au plus bas :
Catégorie, Sous-catégorie et Élément.
•
Si la grille du rapport contient des attributs pour la hiérarchie cible,
l'attribut le plus bas de cette hiérarchie trouvé sur le rapport est employé
comme cible.
Une mesure de niveau avec une cible Produits, placée sur un rapport avec
Catégorie et Sous-catégorie, calcul au niveau de la sous-catégorie. Si la
mesure de niveau utilise un groupement standard, la mesure calcule une
valeur pour chaque sous-catégorie. Si la mesure de niveau n'est pas
groupée, le même nombre, le total de toutes les sous-catégories affichées
sur le rapport, est calculé pour chaque ligne (sous-catégorie) du rapport.
•
Si la grille de rapport ne contient pas d'attributs de la hiérarchie cible, le
filtre du rapport est vérifié. Si le filtre du rapport contient des attributs de
la hiérarchie cible, le plus faible attribut de cette hiérarchie trouvé dans le
filtre est utilisé comme cible.
Une mesure de niveau avec une cible Produits, placée sur un rapport avec
Région qui est filtré pour des sous-catégories spécifique, calcul au niveau
de la sous-catégorie. Si la mesure de niveau utilise un filtrage standard, la
mesure calcule uniquement pour les attributs dans le filtre. Le même
nombre, le total de toutes les sous-catégories sur le rapport, est afficher
pour chaque ligne (Région) du rapport. Si la mesure de niveau utilise un
filtrage absolu, la hiérarchie cible n'est pas incluse dans le calcul de la
mesure, ainsi le total général du projet s'affiche pour chaque ligne.
•
Si ni la grille de rapport ni le filtre de rapport ne contiennent d'attributs
de la hiérarchie cible, la hiérarchie est ignorée.
Une mesure de niveau avec une cible Produits, placée sur un rapport avec
Région qui est filtré pour Client, calcul un total général à l'échelle du
projet, ignorant la hiérarchie cible.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
75
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Si la mesure de niveau ignore le filtrage, la hiérarchie cible est ignorée dans
toutes les instances. La mesure de niveau calcule un total général à l'échelle
du projet pour toutes les lignes du rapport.
Exemple de mesure de niveau de hiérarchie
Par exemple, la mesure Chiffre d'affaires Géographie est définie de la façon
suivante :
•
Formule : Sum(Revenue)
•
Cible : Hiérarchie Géographie
•
Filtrage : Standard
•
Groupement : Standard
•
Aucun niveau de rapport
La mesure Chiffre d'affaires Géographie est placée sur un rapport avec des
attributs de la hiérarchie Géographie : Région et Centre d'appels. D'autres
mesures sur le rapport incluent la mesure Chiffre d'affaires et la mesure
Chiffre d'affaires régional, qui est une mesure de niveau avec une cible
Région. Le rapport est filtré pour Centre et Mid-Atlantique. Le rapport est
illustré ci-dessous :
•
Chiffre d'affaires calcule au niveau du rapport, qui est Centre d'appels.
•
Chiffre d'affaires régional calcule au niveau de Région. Les valeurs de
Chiffre d'affaires régional pour les deux centres d'appels dans chaque
région sont identiques.
•
Chiffre d'affaires Géographie calcule au niveau de l'attribut le plus faible
dans la hiérarchie Géographie sur le rapport, à savoir Centre d'appels.
76 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Retirer Centre d'appel du rapport ; les résultats sont montrés ci-dessous :
Les trois mesures renvoient les mêmes nombres parce que :
•
Chiffre d'affaires calcule au niveau du rapport, qui est maintenant Région
•
Chiffre d'affaires régional continue à calculer au niveau région.
•
Chiffre d'affaires Géographie calcule au niveau de l'attribut le plus faible
dans la hiérarchie Géographie sur le rapport, qui est maintenant Région.
Ajouter l'attribut Catégorie, qui n'est pas la hiérarchie Géographie, au
rapport. Les résultats sont présentés ci-dessous :
•
Chiffre d'affaires calcule au niveau du rapport, qui est maintenant Région
et Catégorie.
•
Chiffre d'affaires régional continue à calculer au niveau région.
•
Chiffre d'affaires zones géographiques calcule au niveau de l'attribut le
plus faible dans la hiérarchie Géographie sur le rapport, qui est toujours
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
77
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Région. La quantité Mesure Géographie est la même pour toutes les
régions, quelle que soit la catégorie.
Remplacer Région par Centre d'appels. Les résultats sont présentés
ci-dessous :
Maintenant, les trois mesures renvoient des résultats différents :
•
Chiffre d'affaires calcule au niveau du rapport, qui est maintenant
Catégorie et Centre d'appels.
•
Chiffre d'affaires régional continue à calculer au niveau région.
•
Chiffre d'affaires Géographie calcule au niveau de l'attribut le plus faible
dans la hiérarchie Géographie sur le rapport, qui est maintenant Centre
d'appels. La quantité Mesure Géographie est la même pour chaque centre
d'appels, quelle que soit la catégorie.
78 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
Retirer Centre d'appels, afin qu'aucun attribut dans la hiérarchie Géographie
ne reste sur le rapport. Le rapport suivant s'affiche :
•
Chiffre d'affaires calcule au niveau du rapport, qui est maintenant
Catégorie.
•
Chiffre d'affaires régional continue à calculer au niveau région. Comme
aucun attribut de la hiérarchie Géographie ne figure sur le rapport,
Chiffre d'affaires régional calcule le chiffre d'affaires pour toutes les
régions sur le rapport. Comme le rapport est filtré pour Mid-Atlantic et
Centre, seules ces régions sont incluses dans le calcul.
•
Chiffre d'affaires zones géographiques calcule au niveau de l'attribut le
plus faible dans la hiérarchie Géographie sur le rapport. La grille de
rapport ne contient pas d'attributs Géographie, mais le filtre de rapport
en contient. À l'instar de Chiffre d'affaires régional, Chiffre d'affaires
Géographie calcule le même nombre pour chaque ligne, la somme de
toutes les régions dans le rapport.
Retirer le filtre de rapport, afin qu'aucun attribut Géographie ne reste sur le
rapport ou le filtre de rapport. Le rapport suivant s'affiche :
•
Chiffre d'affaires calcule au niveau du rapport, qui est maintenant
Catégorie. Le nombre est plus élevé que dans l'exemple précédent, car
toutes les régions sont incluses dans le calcul.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
79
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
•
Chiffre d'affaires régional continue à calculer au niveau région. Comme
aucun attribut de la hiérarchie Géographie ne figure sur le rapport ou
dans le filtre de rapport, Chiffre d'affaires régional calcule le chiffre
d'affaires pour toutes les régions sur le rapport. Sans filtre de rapport,
toutes les régions dans le projet sont incluses, cela correspond donc au
grand total de tous les chiffres d'affaires du projet.
•
Chiffre d'affaires zones géographiques calcule au niveau de l'attribut le
plus faible dans la hiérarchie Géographie sur le rapport. Ni la grille de
rapport, ni le filtre de rapport ne contient d'attributs Géographie. À
l'instar de Chiffre d'affaires régional, Chiffre d'affaires Géographie calcule
le même nombre pour chaque ligne, la somme de toutes les régions dans
le projet.
Mesures de niveau : application de la condition de mesure au
calcul de la mesure
Le paramètre Filtre : désélectionner pour exclure les attributs absents
du rapport ou du niveau (dimensionnalité) qui détermine si le filtre de
mesure s'applique au calcul de la mesure. Par défaut, cette option est
sélectionnée. Si elle est décochée, les attributs de filtre qui ne figurent pas
dans le rapport ou dans le niveau de la mesure ne sont pas inclus dans le
calcul de la mesure. Pour obtenir une explication détaillée du
fonctionnement de cette option, reportez-vous à Exemple de paramètre de
filtre, page 81.
Cette option peut vous aider à réutiliser la même mesure dans plusieurs
rapports. En désélectionnant le paramètre de filtre, les parties du filtre de la
mesure appliquées dépendent de ce qui est inclus dans le rapport. L'exemple
décrit à la section Réutilisation de mesures avec le paramètre de filtre,
page 84 illustre la manière dont cette option vous permet de réutiliser des
mesures. Pour obtenir une définition et des exemples de mesures contenant
des filtres de mesures, reportez-vous à Mesures conditionnelles, page 90.
des fins de concision, cette option est qualifié de paramètre de
Àfiltre
dans le reste du chapitre.
80 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Exemple de paramètre de filtre
Les rapports suivants contiennent tous les chiffres d'affaires pour les livres
vendus dans les magasins californiens et expédiés via Pronto Packages, mais
ce chiffre varie en fonction du paramètre de filtre.
1 Créez un filtre avec les conditions suivantes et appelez-le CA Livres
Pronto :
Centre d'appels = San Diego et San Francisco
Catégorie = Livres
Expéditeur = Pronto Packages
2 Créez une mesure Chiffre d'affaires et utilisez le filtre CA Livres Pronto en
tant que condition. Par défaut, le paramètre de filtre est sélectionné.
Appelez-le Chiffre d'affaires (Attributs Actifs).
3 Copiez la mesure Chiffre d'affaires (Attributs Actifs), puis renommez-la
Chiffre d'affaires (Attributs Inactifs). Modifiez la mesure de façon à
désélectionner le paramètre de filtre, à l'aide de la procédure suivante :
Sélectionnez Dimensionnalité dans la fenêtre (sous l'en-tête Mesure
est définie comme). La fenêtre Définition change et affiche les options
de niveau.
Cliquez sur Avancé dans la fenêtre Définition. La boîte de dialogue
des options avancées pour la dimensionnalité s'ouvre.
Désélectionnez la case Paramètre de filtre: désélectionner pour
exclure les attributs absents du rapport ou du niveau
(dimensionnalité).
Cliquez sur OK pour revenir à l'éditeur de mesures.
Cliquez sur Enregistrer et fermer pour revenir à Desktop.
4 Créez un rapport avec les attributs Région et Centre d'appels (Region et
Call Center) sur les lignes et la mesure Chiffre d'affaires (Attributs Actifs)
(Revenue (Attributes On))sur les colonnes. Exécutez le rapport. Le
rapport suivant s'affiche :
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
81
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
5 Basculez en mode SQL et repérez la clause WHERE, illustrée ci-dessous :
where a11.[EMP_ID] = a12.[EMP_ID] and
a..11[ITEM_ID] = a.13[ITEM_ID] and
a13.[SUBCAT_ID] = a14.[SUBCAT_ID] and
a11.[CUSTOMER_ID] = a15.[CUSTOMER_ID] and
a11.[EMP_ID] = a15.[EMP.ID] and
a11.[ORDER_DATE] = a15.[ORDER_DATE] and
a11.[ORDER_ID] = a15.[ORDER_ID] and
a12.[CALL_CTR_ID] = a15.[CALL_CTR_ID] and
a16.[REGION_ID] = a17.[REGION_ID]
and(a12.[CALL_CTR_ID] in (2, 4)
and a14.[CATEGORY_ID] in (1)
and a15.[SHIPPER_ID] in (1)
Le filtre de mesure complet (Centre d'appels, Catégorie et Expéditeur) est
inclus dans le calcul de la mesure.
6 Enregistrez le rapport sous CA Chiffre d'affaires (Attributs Actifs).
7 Retournez au mode Création. Supprimez la mesure Chiffre d'affaires
(Attributs Actifs) et remplacez-la par la mesure Chiffre d'affaires
(Attributs Inactifs). Exécutez le rapport. Le rapport suivant s'affiche :
8 Comment expliquer l'amélioration sensible du chiffre d'affaires ?
Basculez en mode SQL pour vérifier la clause WHERE :
where a11.[CALL_CTR_ID] = a12.[CALL_CTR_ID]
and a12.[REGION_ID] = a13.[REGION_ID]
and a11.[CALL_CTR_ID] in (2, 4)
Avec le paramètre de filtre désactivé, seuls les attributs du filtre de la
mesure qui figurent dans le rapport ou le niveau de la mesure sont inclus
dans le calcul de la mesure. Dans ce rapport, seul le Centre d'appels
répond à ces exigences, car il figure dans le modèle. Étant donné que les
conditions de mesure Catégorie = Livre et Expéditeur = Pronto Packages
sont exclues, le chiffre d'affaires est calculé pour toutes les catégories et
toutes les entreprises d'expédition, ce qui augmente le montant du chiffre
d'affaires de façon spectaculaire.
les exemples précédents, le niveau de mesure n'a pas changé par
Dans
rapport à la valeur par défaut du niveau de rapport, ce qui fait qu'il
82 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
n'affecte pas réellement le paramètre de filtre. L'exemple suivant de
cette procédure permet d'ajouter un niveau de mesure.
9 Enregistrez le rapport sous CA Chiffre d'affaires (Attributs Inactifs).
10 Copiez la mesure Chiffre d'affaires (Attributs Inactifs) en la renommant
Chiffre d'affaires de commande (Attributs Inactifs). Modifiez la
mesure de façon à ajouter Commande au niveau de mesure.
11 Copiez le rapport CA Chiffre d'affaires (Attributs Inactifs), en le
renommant CA Chiffre d'affaires de commande (Attributs Inactifs).
12 Modifiez le nouveau rapport. Supprimez la mesure Chiffre d'affaires
(Attributs Inactifs) et remplacez-la par la mesure Chiffre d'affaires de
commande (Attributs Inactifs). Exécutez le rapport. Le rapport suivant
s'affiche :
13 Le montant du chiffre d'affaires a de nouveau changé. Vérifiez la clause
WHERE en mode SQL pour déterminer pourquoi :
where a11.[EMP_ID] = a12.[EMP_ID] and
a.11[CUSTOMER_ID] = a13.[CUSTOMER_ID] and
a.11[EMP_ID] = a13.[EMP_ID] and
a.11[ORDER_DATE] =a13.[ORDER_DATE] and
a.11[ORDER_ID] = a13.[ORDER_ID] and
a12.[CALL_CTR_ID] = a14.[CALL_CTR_ID] and
a14.[REGION_ID] = a15.[REGION_ID]
and a12.[CALL_CTR_ID] in (2, 4)
and a13.[SHIPPER_ID] in (1)
À présent, le calcul de la mesure comprend l'attribut Centre d'appels, car
il est défini sur le modèle. Il comprend également l'attribut Expéditeur,
car il se situe dans la même hiérarchie que l'attribut Commande, qui
correspond au niveau de mesure. L'attribut Catégorie n'est pas inclus, car
il ne figure ni dans le rapport ni dans le niveau de mesure. La mesure
calcule le chiffre d'affaires dans toutes les catégories pour les commandes
expédiées par Pronto Packages pour des magasins de Californie.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
83
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Réutilisation de mesures avec le paramètre de filtre
La paramètre de filtre peut vous aider à réutiliser la même mesure dans
plusieurs rapports. Désélectionnez le paramètre de filtre afin que les
attributs dans le rapport affectent les parties des conditions de filtre de
mesure appliquées. Ceci élimine le besoin de créer et gérer plusieurs
mesures, en particulier si les qualifications de mesure et de filtre sont
complexes.
Par exemple, une mesure de chiffre d'affaires a une condition qui filtre la
région Nord-Est et la catégorie Biens électroniques. Lorsque le paramètre de
filtre n'est pas sélectionné, les attributs de la condition de mesure qui ne
figurent pas dans le rapport ou dans le niveau de la mesure ne sont pas inclus
dans le calcul de la mesure. Puisque la valeur par défaut du niveau de rapport
n'a pas été modifiée, seuls les attributs sur le rapport affecteront le calcul de
mesure, comme illustré dans la table ci-dessous.
Conditions de
mesure
Attributs dans le
rapport
Région = Nord-Est
Catégorie
Chiffre d'affaires pour
la catégorie Biens
électroniques dans
toutes les régions
Région = Nord-Est
Centre d'appels
Catégorie = Biens
électroniques
Catégorie
Chiffre d'affaires pour
toutes les catégorie
Biens électroniques
de tous les attributs
Centre d'appels de la
région Nord-Est.
Catégorie = Biens
électroniques
Résultats de mesure
Placez la mesure sur un rapport qui contient Catégorie. Le chiffre d'affaires
est calculé pour la catégorie Biens électroniques dans toutes les régions. La
condition de mesure pour Région n'est pas incluse dans le calcul de mesure,
car le paramètre de filtre ignore les attributs de la condition de mesure qui ne
sont pas dans le rapport.
Placez la même mesure sur un rapport qui contient Centre d'appels et
Catégorie. Le chiffre d'affaires est calculé pour toutes les catégorie Biens
électroniques de tous les attributs Centre d'appels de la région Nord-Est. La
condition de mesure pour Région est maintenant incluse dans le calcul de
mesure, car le paramètre de filtre ignore uniquement les attributs dans la
condition de mesure qui ne sont pas dans le rapport ou liés aux attributs sur
le rapport. Centre d'appels et Région sont dans la même hiérarchie et par
conséquent liés.
84 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
La même mesure renvoie différents résultats dans différents rapports, car les
attributs du rapport déterminent les qualifications utilisées dans le calcul de
la mesure. Vous pourriez obtenir les mêmes résultats avec deux mesures
différentes, chacune dotée de son propre filtre. La réutilisation de la mesure
et du filtre permet de diminuer le temps de création et de maintenance,
particulièrement si la mesure et le filtre sont plus complexes que cet exemple
simplifié.
La procédure suivante recrée l'exemple ci-dessus, illustrant en particulier
comment le rapport SQL est affecté par le paramètre de filtre.
une description plus détaillée des mesures contenant des filtres
Pour
de mesure, incluant des exemples, reportez-vous à Mesures
conditionnelles, page 90.
Pour réutiliser une mesure avec le paramètre de filtre
1 Créez un filtre avec les conditions suivantes et nommez-le Northeast
Electronics :
Région = Nord-Est
Catégorie = Biens électroniques
2 Créez une mesure Chiffre d'affaires et utilisez le filtre Biens électroniques
Nord-Est en tant que condition. Conservez le niveau de mesure défini au
niveau du rapport. Par défaut, le paramètre de filtre est sélectionné.
Enregistrez la mesure sous Chiffre d'affaires Biens électroniques
Nord-Est -- sélectionné.
3 Copiez la mesure Chiffre d'affaires Biens électroniques Nord-Est -sélectionné, puis renommez-la Chiffre d'affaires Biens électroniques
Nord-Est -- désélectionné. Modifiez la mesure pour désélectionner le
paramètre de filtre, comme décrit ci-dessous :
Double-cliquez sur la mesure Chiffre d'affaires Biens électroniques
Nord-Est -- sélectionné. L'éditeur de mesures s'ouvre.
Sélectionnez Dimensionnalité dans la fenêtre (sous l'en-tête Mesure
est définie comme). La fenêtre Définition change et affiche les options
de niveau.
Cliquez sur Avancé dans la fenêtre Définition. La boîte de dialogue
des options avancées pour la dimensionnalité s'ouvre.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
85
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Désélectionnez la case Paramètre de filtre: désélectionner pour
exclure les attributs absents du rapport ou du niveau
(dimensionnalité).
Cliquez sur OK pour revenir à l'éditeur de mesures.
Enregistrez et fermez la mesure.
4 Placez la mesure Chiffre d'affaires Biens électroniques Nord-Est -désélectionné sur un rapport contenant l'attribut Category. Passez en
mode SQL. Comme indiqué ci-dessous, la clause WHERE ne filtre pas
l'attribut Région :
where a11.[CATEGORY_ID] = a12.[CATEGORY_ID]
and a11.[CATEGORY_ID] in (2)
Ceci est dû au fait que l'attribut Région (ou tout attribut associé) ne figure
pas dans le rapport ou le niveau de mesure.
5 Créez ensuite un autre rapport. Utilisez la même mesure, mais cette fois,
ajoutez l'attribut Centre d'appels à la grille. La clause WHERE ne filtre
pas l'attribut Catégorie :
where a11.[CALL_CTR_ID] = a12.[CALL_CTR_ID]
and a12.[REGION_ID] in (1)
Là encore, puisque l'attribut Catégorie ne figure pas dans le rapport ou le
niveau de mesure, la qualification Catégorie n'a aucune incidence sur le
calcul de la mesure. Centre d'appels (du rapport) est lié à Région (de la
condition de mesure) afin que seul Nord-Est soit inclus dans le rapport.
Dans les deux cas, les attributs du rapport déterminent les qualifications
utilisées dans le calcul de la mesure. La même mesure renvoie des
résultats différents.
6 Pour en finir avec cet exemple, placez la mesure Chiffre d'affaires Biens
électroniques Nord-Est -- sélectionné sur un nouveau rapport
contenant l'attribut Catégorie. Les qualifications Région et Catégorie
sont toutes les deux utilisées car celles de la mesure ne sont pas
concernées par le contenu du rapport.
where a11.[SUBCAT_ID] = a12.[SUBCAT_ID]
and a.12[CATEGORY_ID] = A.13[CATEOGRY_ID]
and (a11.[REGION_ID] in (1)
and a12.[CATEGORY_ID] in (2))
86 Mesures de niveau : Modification du contexte des calculs de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Mesures de niveau acceptant les unités de dimensionnalité
pour émuler un comportement MicroStrategy 6.x
Le paramètre Autoriser d'autres utilisateurs à ajouter des unités
supplémentaires à cette définition, est utilisé pour émuler le
comportement de MicroStrategy 6.x et s'applique uniquement aux projets
qui ont été mis à jour à partir de la version 6.x. Cette option indique si la
mesure accepte les unités de dimensionnalité. Elle s'applique à des mesures
utilisées au niveau de modèle et à des mesures utilisées dans le filtre pour
une qualification de mesure. Cette dimensionnalité est fusionnée avec les
unités d'origine pour compléter le niveau de mesure.
Cette option est disponible dans la boîte de dialogue Options avancées pour
le niveau (Dimensionnalité), à laquelle vous accédez depuis le bouton
Avancé de la fenêtre Dimensionnalité (illustrée à la section Éléments d'un
niveau de mesure, page 43).
Mesures imbriquées
Les mesures imbriquées, ou les mesures d'agrégation imbriquées, sont un
type de mesure simple, où une fonction d'agrégation est imbriquée dans une
autre. Par exemple :
Avg(Sum(Revenue))
La fonction interne Sum calcule le total du fait Chiffre d'affaires, et la fonction
externe Avg calcule la moyenne de ce résultat.
Les mesures imbriquées sont utiles lorsque l'entrepôt de données ne stocke
pas les données de fait au niveau imbriqué pour une analyse spécifiée, et sont
optimisées lorsque chaque formule est agrégée à un niveau d'attribut
différent. Pour plus d'informations sur les niveaux, reportez-vous à Mesures
de niveau : Modification du contexte des calculs de données, page 41.
Par exemple, vous souhaitez connaître le chiffre d'affaires moyen par
catégorie pour chaque région. Vous pouvez créer une mesure imbriquée qui
calcule d'abord le chiffre d'affaires de toutes les catégories, et qui calcule
ensuite la moyenne pour chaque région. La mesure est définie comme suit:
Avg(Sum(Revenue) {~, Category}) {~, Region}
La formule intérieure, Sum(Revenue), calcule le chiffre d'affaires au niveau
Catégorie. La formule extérieure calcule ensuite la moyenne des valeurs
résultantes au niveau Région. Dans l'Éditeur de mesures, la formule interne
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures imbriquées
87
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
apparaît comme un enfant de la formule extérieure, comme indiqué
ci-dessous :
Le rapport suivant utilise la mesure ci-dessus pour afficher les chiffres
d'affaires de la catégorie moyenne pour chaque région.
Cela est similaire à la création d'un rapport qui calcule les chiffres d'affaires
par catégories pour chaque région, puis active le sous-total Moyenne, comme
88 Mesures imbriquées
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
indiqué ci-dessous. La valeur du sous-total Moyenne est reflétée dans chaque
ligne du rapport précédent :
Création d'une mesure imbriquée
Vous pouvez créer une mesure imbriquée en tapant directement la définition
dans l'Éditeur de mesures, ou en ajoutant une formule externe à une mesure
de niveau qui existe déjà dans votre projet.
fonctions internes et externes pour la mesure imbriquée doivent
Les
être des fonctions d'agrégation, par exemple Sum, Average,
Maximum, etc.
Pour taper la définition d'une mesure imbriquée
1 Dans le menu Fichier, sélectionnez Nouveau, puis Mesure.
2 Sélectionnez Mesure vide et cliquez sur OK.
3 Dans le panneau Définition à droite, entrez la formule de la mesure. Par
exemple, Avg(Sum(Revenue) {~, Category}) {~, Region}, où
Revenue est un fait.
4 Cliquez sur Valider. Normalement, un message « Expression correcte »
s'affiche dans la zone d'état. Dans le cas contraire, vérifiez que la formule
ne contient pas d'erreurs.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures imbriquées
89
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
5 Cliquez sur Enregistrer et fermer.
Pour utiliser une mesure de niveau existant
1 Dans le menu Fichier, sélectionnez Nouveau, puis Mesure.
2 Sélectionnez Mesure vide et cliquez sur OK.
3 Dans le panneau Explorateur d'objets, accédez à la mesure de niveau que
vous souhaitez utiliser.
4 Faites glisser la mesure dans le panneau Définition.
5 Entrez la fonction d'agrégation externe, en utilisant la mesure de niveau
comme argument. Par exemple, Avg([Category Revenue]) {~,
Region}, où Category Revenue est une mesure de niveau, définie
comme Sum(Revenue) {~, Category}.
6 Cliquez sur Valider. Normalement, un message « Expression correcte »
s'affiche dans la zone d'état. Dans le cas contraire, vérifiez que la formule
ne contient pas d'erreurs.
7 Cliquez sur Enregistrer et fermer.
Mesures conditionnelles
Pensez à la conditionnalité comme à un filtre de mesure qui est indépendant
des filtres dans n'importe quel rapport où la mesure est utilisée. Une mesure
conditionnelle vous permet d'appliquer un filtre à une seule mesure dans un
rapport, sans affecter les autres mesures. La condition de la mesure peut être
soit un filtre, soit une invite qui renvoie une liste de filtres. Il est possible
d'associer un seul filtre ou une seule invite à chaque mesure, mais ce filtre
peut contenir plusieurs qualifications. Reportez-vous à Mesures
conditionnelles comportant plusieurs qualifications, page 92 pour obtenir
un exemple de ce dernier.
termes « filtre de mesure » et « condition de mesure » sont tous
Les
deux utilisés indifféremment pour désigner le filtre d'une mesure
conditionnelle.
Le rapport suivant est un exemple simple de mesure conditionnelle destiné à
vous présenter brièvement les principales caractéristiques d'une mesure
90 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
conditionnelle. Dans cet exemple, vous devez examiner le chiffre d'affaires
régional de différentes catégories. Vous pouvez créer un rapport contenant
l'attribut Catégorie, la mesure Chiffre d'affaires et des mesures
conditionnelles pour les régions. Dans l'exemple de rapport suivant, les
mesures Chiffre d'affaires Nord-Est et Chiffre d'affaires Mid-Atlantique sont
des mesures conditionnelles. La mesure Chiffre d'affaires Nord-Est utilise la
même formule que la mesure Chiffre d'affaires (Revenue), avec un filtre sur
la région Nord-Est (Northeast). La mesure Chiffre d'affaires
Centre-Atlantique a été créée de la même manière.
Les mesures conditionnelles peuvent vous aider à créer des analyses plus
sophistiquées que le rapport simple ci-dessus, comme en témoignent les
exemples suivants.
Exemple de mesure conditionnelle
Le rapport suivant compare les salaires et primes de différents services. Il
utilise un filtre de rapport à invite sur l'attribut Année. L'exemple de rapport
ci-dessous contient les données de 2003.
rapport, appelé Répartition des salaires et primes par service, est
Cedisponible
dans le module Human Resources Analysis, un des
modules de MicroStrategy Analytics Modules. Il est présenté sous la
forme d'un rapport graphique par défaut.
La mesure Salaire payé additionne le fait Coût de la rémunération et
comporte une condition : le filtre Salaire de base. Ce filtre qualifie l'attribut
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
91
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Élément de rémunération (Compensation Item) de Salaire de base. La
définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
Sum([Compensation Cost]) {~+}
<[Base Salary]>
Notez que le nom du filtre est placé entre chevrons (< > ). D'autres symboles
sont décrits à la section Symboles des propriétés de niveau de mesure :
définition d'une syntaxe d'expression, page 44.) La mesure Prime payée
(Paid Bonus) se distingue de la mesure Salaire payé (Paid Salary) par sa
condition Prime régulière (Regular Bonus), qui filtre l'attribut Élément de
rémunération (Compensation Item) afin de trouver Prime (Bonus). La
définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
Sum([Compensation Cost]) {~+}
<[Regular Bonus]>
Une comparaison du montant de la prime au montant du salaire est une
autre exigence de ce rapport. Pour établir cette comparaison, il suffit de
combiner les mesures conditionnelles. Créez une mesure composée qui
divise la mesure Prime payée (Paid Bonus) par la mesure Salaire payé (Paid
Salary). La définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
([Paid Bonus] / [Paid Salary])
La nouvelle mesure ne dispose pas de sa propre condition ; c'est la condition
de chaque mesure constitutive qui est appliquée à cette seule mesure. Pour
obtenir une description plus détaillée des mesures composées, notamment
des exemples et des procédures, reportez-vous à Mesures composées,
page 125.
Mesures conditionnelles comportant plusieurs qualifications
Il est possible d'associer un seul filtre à une mesure, mais ce filtre peut
contenir autant de qualifications de filtre que nécessaire. Par exemple, vous
avez besoin d'un rapport montrant le nombre de clients présentant les
qualifications suivantes :
•
Femme
•
Résidence dans la région du centre
•
Clients actifs
92 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Créez un filtre comportant ces trois qualifications, appliquez-le à la mesure
Comptage, puis ajoutez la mesure au rapport. Le rapport suivant s'affiche :
La définition de mesure ressemble à toute autre mesure conditionnelle. Les
multiples qualifications de filtrage sont contenues dans le filtre placé sur la
mesure. La définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
[Count of Customers (Customer Lookup)] {~+} <[Active
Female Customers in Central Region]>
Exemple de mesure conditionnelle comportant un niveau
Vous pouvez créer une mesure qui comporte à la fois une condition et un
niveau. Par exemple, vous avez besoin d'un rapport qui compare toutes les
ventes régionales aux ventes effectuées dans la région Centre. Les conditions
et les niveaux sont appliqués aux mesures afin d'obtenir les résultats
souhaités, illustrés ci-dessous.
Vous trouverez ci-dessous une description des mesures utilisées dans ce
rapport, ainsi que leur définition. Dans la définition de chaque mesure, les
informations entre accolades ({ }) indiquent le niveau de la mesure. D'autres
propriétés de niveau apparaissent dans ces définitions pour indiquer les
paramètres de groupement et de filtrage. Pour consulter le tableau des
symboles, reportez-vous à Symboles des propriétés de niveau de mesure :
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
93
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
définition d'une syntaxe d'expression, page 44. Pour plus d'informations
générales sur les mesures de niveau, reportez-vous à Mesures de niveau :
Modification du contexte des calculs de données, page 41.
•
Chiffre d'affaires
Sum(Revenue) {~+}
Dans la définition de mesure ci-dessus, Revenue correspond au fait
Chiffre d'affaires. {~+} indique que cette mesure est calculée au niveau
du rapport. En d'autres termes, la mesure calcule le chiffre d'affaires pour
les attributs compris dans le rapport, en l'occurrence, le chiffre d'affaires
régional.
•
Chiffre d'affaires Centre
Sum(Revenue) {~+,!Region+} <[Central]>
où Revenue correspond au fait Chiffre d'affaires. Cette mesure contient à
la fois un niveau (Région) et une condition (Centre). Elle renvoie le
chiffre d'affaires de la région Centre pour chaque ligne du rapport.
Comment?
La condition autorise uniquement les données de la région Centre dans le
calcul de la mesure, quel que soit le contenu du rapport. La mesure
renvoie à présent les données correctes (c'est-à-dire, 514 996 USD) pour
chaque ligne du rapport. Vous pensez peut-être que votre mesure Chiffre
d'affaires Centre est complète. Pourtant, si vous la placez sur le rapport,
une seule ligne, Centre, est renvoyée. Pourquoi ?
Imaginez les résultats de la mesure comme des tableaux de données. Le
tableau de la mesure Chiffre d'affaires contient une ligne pour chaque
région du projet, ainsi que le montant correspondant du chiffre d'affaires.
Le tableau table for pour la mesure Chiffre d'affaires Centre contient une
seule ligne, le chiffre d'affaires de la région Centre. Les tableaux sont mis
en correspondance sur la colonne Région pour créer le rapport. La seule
correspondance est Centre, donc seule cette ligne est renvoyée. Comment
inclure davantage de lignes dans le rapport ?
L'ajout d'un niveau à la mesure, avec un groupement défini sur Aucun et
une cible Région, renvoie huit lignes de données dans le rapport. Le
niveau est le niveau d'attribut auquel le calcul de la mesure se regroupe.
La cible du niveau est l'attribut Région, mais il peut s'agir de n'importe
quel attribut parent de l'attribut du rapport (Région dans ce cas). Ainsi,
l'utilisation de l'attribut Pays fonctionnerait également, car le fait que le
groupement soit défini sur Aucun est plus important que l'attribut effectif
de la cible.
94 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
L'absence de groupement signifie que la mesure n'effectue pas de
groupement par rapport à la cible, donc la ligne unique du chiffre
d'affaires de la région Centre est associée à chaque ligne du tableau de la
mesure Chiffre d'affaires.
Le filtrage standard défini pour le niveau, ce qui correspond à la valeur
par défaut, permet à la condition de la mesure de s'appliquer au calcul de
la mesure. Définissez le filtrage sur Ignorer, par exemple. La condition de
la mesure est alors ignorée, ce qui va à l'encontre du but recherché.
•
Variance de Centre
(Revenue - [Central Revenue])
où Revenue et Central Revenue correspondent aux mesures créées
ci-dessus. Il s'agit d'une mesure composée, puisqu'elle utilise un
opérateur arithmétique (-). Les niveaux et conditions définis sur les
mesures de composant ne changent pas lorsque les mesures sont
combinées dans la mesure composée, donc le calcul de la mesure est
direct: Chiffre d'affaires - Chiffre d'affaires centre
une définition des mesures composées, avec des exemples,
Pour
reportez-vous à Mesures composées, page 125.
Création d'une mesure conditionnelle
C'est dans la zone de définition de mesure de l'éditeur de mesures que vous
définissez la condition d'une mesure. Cette zone est divisée en deux volets, à
savoir, la zone des composants de mesure dans la partie supérieure et le volet
de définition dans la partie inférieure. Le volet des composants de mesure
affiche la définition complète de la mesure, y compris sa formule et son
niveau de calcul, ainsi que les composants de condition et de transformation.
Lorsque vous sélectionnez Condition dans le volet des composants de
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
95
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
mesure, le volet de définition affiche les conditions de la mesure, comme
illustré ci-dessous.
Les étapes ci-dessous décrivent comment utiliser l'éditeur de mesures pour
créer des mesures conditionnelles. L'éditeur de mesures peut être utilisé
pour modifier des mesures simples et composées.
Au lieu d'utiliser l'éditeur de mesures pour appliquer un filtre à une mesure
unique, vous pouvez utiliser l'Assistant Mesures avancées pour associer
plusieurs mesures simples à plusieurs filtres. Ceci peut contribuer à réduire
la durée nécessaire pour créer des mesures conditionnelles pour un projet,
comme décrit à la section Création de mesures en associant les mesures,
filtres et transformations, page 129.
Pour créer une mesure conditionnelle
1 Dans Desktop, à partir du menu Fichier, pointez sur Nouveau et
sélectionnez Mesure. L'éditeur de mesures s'ouvre.
Si la boîte de dialogue Nouvelle mesure s'ouvre, cliquez sur l'icône
Mesure vide. Si vous ne voulez plus que cette boîte de dialogue s'affiche à
l'avenir, sélectionnez Ne plus afficher cette boîte de dialogue. Cliquez
sur OK. Pour une description complète des modèles d'objets, notamment
la liste des objets pouvant utiliser des modèles d'objets, reportez-vous à
Modèles d'objet, page 408.
96 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
2 Créez la formule de mesure en ajoutant des faits, des attributs, des
mesures, des opérateurs et/ou des fonctions. Par exemple, pour créer une
mesure Paid Salary (Salaire payé) illustrée ci-dessus, ajoutez le fait
Compensation Cost (Coût de rémunération) depuis l'explorateur d'objets.
La fonction Sum est automatiquement ajoutée. Pour les procédures
détaillées de création de mesure de base, reportez-vous au chapitre
Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de
rapport du Guide sur les rapports de base MicroStrategy.
pouvez définir une conditionnalité pour des mesures
Vous
simples, mais pas pour des mesures composées. La formule d'une
mesure simple est basée sur les fonctions de groupement (telles
que la somme ou la moyenne). Pour un aperçu rapide de mesures
simples et de formules, reportez-vous à Avant de commercer,
page 38. Pour obtenir une description plus détaillée des mesures
simples,notamment des exemples, reportez-vous au Guide sur les
rapports de base MicroStrategy.
3 Cliquez sur Condition dans le volet des composants de la mesure (situé
sous l'en-tête « Mesure (nom de la mesure) est défini comme »). Le volet
Définition des conditions s'affiche en dessous du volet des composants de
mesure.
4 Sélectionnez le filtre ou l'invite à placer sur la mesure, à l'aide de l'une des
méthodes suivantes :
Utilisez l'explorateur d'objets pour rechercher l'objet puis déplacez-le
dans le volet Définition de la condition.
Cliquez sur Parcourir. La boîte de dialogue Sélectionnez un filtre
s'ouvre, vous permettant de sélectionner un filtre depuis la liste
affichée ou de rechercher le filtre correct.
voir les invites d'objet dans la boîte de dialogue, sélectionnez
Pour
Invite d'objet dans la liste Objets de type. Il est uniquement
possible d'utiliser une invite d'objet, qui vous permet de choisir un
filtre, en tant que condition de mesure.
5 Pour modifier un filtre ou une invite, sélectionnez le filtre ou l'invite de
votre choix et cliquez sur Editer. L'éditeur des filtres ou l'Assistant de
génération d'invites s'ouvre. Après avoir terminé vos modifications,
cliquez sur Enregistrer et fermer (dans l'éditeur des filtres) ou Terminer
(dans l'Assistant de génération d'invite) pour revenir à l'éditeur des
mesures.
6 Pour supprimer un filtre, sélectionnez-le et cliquez sur Effacer.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
97
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
7 Enregistrez la mesure.
bouton Avancé permet d'accéder à la boîte de dialogue Options
Leavancées
pour la condition. Les options avancées régissent
l'interaction des mesures conditionnelles et des filtres de rapport,
comme décrit dans Méthode d'intégration, page 98, Enlever les
éléments du filtre du rapport correspondant, page 103 et
Modification des options avancées par défaut pour la condition,
page 116.
Interaction entre mesure conditionnelle et filtre de rapport
Lorsqu'un rapport contient un filtre et une mesure conditionnelle, le filtre de
rapport et le filtre contenu dans la mesure (filtre de mesure ou condition de
mesure) interagissent pour produire les données de la mesure
conditionnelle. Les options avancées de la mesure conditionnelle établissent
cette interaction. Ces options sont décrites ci-dessous.
•
La Méthode d'intégration, page 98 détermine la façon dont les filtres
sont fusionnés en désignant le filtre qui est évalué en premier. Par défaut,
le filtre de rapport s'applique en premier.
•
L'option Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant,
page 103 est utilisée lorsque le filtre de rapport contient une qualification
qui utilise un attribut lié à un attribut figurant dans la condition de
mesure. Par défaut, les attributs associés dans le filtre de rapport sont
ignorés.
Ces options sont dépendantes les unes des autres ; même si leur effet sur
l'interaction du filtre est différent, elles fonctionnent ensemble. Dès lors que
vous avez saisi la fonction de chacune de ces options, reportez-vous à la
section Association de la méthode d'intégration et des paramètres de
suppression des éléments associés, page 105 pour découvrir en quoi leur
action commune affecte les résultats d'une mesure conditionnelle.
Méthode d'intégration
La fusion du filtre de rapport et du filtre de mesure (également appelé
condition de mesure) s'effectue par l'incorporation d'un filtre dans l'autre ou
par l'incorporation des deux filtres dans un nouveau filtre vide. Les options
sont décrites ci-dessous.
diagrammes suivants représentent la logique des calculs, et non
Les
les valeurs de données réellement calculées par la mesure
98 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
conditionnelle. La zone hachurée représente les résultats de la mesure
conditionnelle, ce qui indique que des résultats sont calculés dans
chaque scénario. Ces hachures ne signifient nullement que ces
résultats seront nécessairement des jeux de données identiques.
•
L'option Fusionner le filtre des rapports en mesure applique d'abord
les critères du filtre de rapport aux données. Ensuite, le filtre de mesure
est appliqué aux résultats de la première évaluation. Il s'agit du
paramètre par défaut. Dans le diagramme suivant, les résultats de la
mesure conditionnelle sont représentés par le cercle hachuré.
•
L'option Fusionner les conditions de la mesure en rapport évalue le
filtre de mesure en premier, puis applique le filtre de rapport à ces
résultats. Bien que de prime abord, le diagramme suivant ressemble au
précédent, notez que le cercle extérieur représente le filtre de mesure
conditionnelle.
sélection de l'option Fusionner le filtre des rapports en mesure
Lacomprend
le symbole @2; dans la formule de la mesure.
•
Avec l'option Fusionner en nouveau, le filtre de mesure et le filtre de
rapport s'entrecroisent. Seuls les résultats qui satisfont à la fois le filtre de
mesure et le filtre de rapport sont renvoyés. L'entrecroisement des deux
filtres, illustré par la zone hachurée dans le diagramme suivant,
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
99
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
représente les données renvoyées par la mesure conditionnelle du
rapport.
En fonction de la méthode d'intégration sélectionnée, les symboles sont
ajoutés à la formule de la mesure comme décrits dans le tableau ci-dessous :
Méthode d'intégration
Symboles
Fusionner en nouveau
@1;
Fusionner le filtre des rapports en
mesure
@2;
Fusionner les conditions de la mesure
en rapport
@3;
Un symbole est également ajouté pour déterminer si les éléments du filtre du
rapport correspondant sont supprimés, comme décrits à la section Enlever
les éléments du filtre du rapport correspondant, page 103.
La méthode d'intégration n'a d'intérêt que si au moins un filtre contient une
qualification de mesure, une qualification de relation ou une qualification de
raccourci vers un rapport. Les résultats renvoyés par ces types de
qualifications sont variables. Par exemple, le filtrage sur « country=US »
donne toujours le même résultat. Il s'agit là d'un exemple de qualification
d'attribut. En revanche, le filtrage « pays dont le chiffre d’affaires est
supérieur à 1 000 USD » peut donner un résultat différent si les données ne
portent que sur 2003 ou que sur 2002, ou sur les deux années en même
temps. Ceci est une qualification de mesure.
une liste de descriptions de différents types de qualifications,
Pour
reportez-vous à Types de qualifications, page 159.
Par exemple, supposons que vous ayez besoin de calculer le chiffre d'affaires
des clients à fort volume, à savoir, les clients ayant acheté plus de 20 articles.
Créez une mesure conditionnelle à l'aide de la formule Sum(Revenue), en
100 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
définissant la condition Unités vendues (Units Sold) 20 pour l'ensemble des
clients.
Vous créez un rapport contenant la mesure Chiffre d'affaires des clients à fort
volume (High-Volume Customer Revenue) et un filtre pour les 75 articles les
plus rentables. Comment la mesure Chiffre d'affaires des clients à fort
volume (High-Volume Customer Revenue) doit-elle être calculée ?
Autrement dit, comment le filtre de rapport et le filtre de mesure doivent-ils
s'articuler ? Plusieurs possibilités s'offrent à vous et la méthode d'intégration
vous permet d'opter pour celle qui répond le mieux à vos besoins
professionnels. Le filtre de mesure et le filtre de rapport contenant tous deux
une qualification de mesure, la méthode d'intégration s'avère utile dans ce
cas.
•
Calculez le chiffre d'affaires généré par les 75 articles les plus rentables,
en prenant en compte tous les clients, vendus aux clients ayant acheté
plus de 20 unités de ces 75 articles leaders.
Pour ce faire, sélectionnez les 75 articles les plus rentables, en englobant
tous les clients dans le calcul. Ensuite, recherchez les clients qui ont
acheté plus de 20 unités de ces 75 articles. Enfin, la mesure calcule le
chiffre d'affaires résultant de la vente de ces 75 articles aux clients
sélectionnés. Étant donné que le filtre du rapport contient la qualification
sur les articles rentables, il doit être appliqué en premier.
L'option Fusionner le filtre des rapports en mesure se sert des
résultats du filtre du rapport pour évaluer le filtre de mesure. Dans ce cas,
un seul client a acheté plus de 20 unités des articles sélectionnés, comme
le montre l'exemple de rapport suivant.
•
Calculez le chiffre d'affaires généré par les 75 articles les plus rentables
parmi les clients ayant acheté plus de 20 unités de n'importe quel article.
Pour cela, commencez par identifier les clients ayant acheté plus de
20 unités, c'est-à-dire, les clients à fort volume. Notez que les unités ne
correspondent pas nécessairement au même article. Ensuite, recherchez
les articles (parmi les 75 plus rentables) que les clients à fort volume ont
achetés. Enfin, calculez le chiffre d'affaires résultant de la vente de ces
75 articles aux clients à fort volume uniquement. Étant donné que le filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
101
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
de mesure contient la qualification sur les clients à fort volume, le filtre de
mesure doit être appliqué avant le filtre du rapport.
L'option Fusionner les conditions de la mesure en rapport se sert des
résultats du filtre de mesure pour évaluer le filtre du rapport. Comme
vous pouvez le constater dans la reproduction suivante, Norman Klein
figure dans le rapport, car nous savons d'après l'exemple précédent qu'il a
acheté plus de 20 articles.
Le nombre total de clients sélectionnés pour ce rapport s'élève à 9 653,
car le filtre destiné à rechercher les clients à fort volume ne se limite pas à
des articles précis. Ainsi, tous les clients ayant acheté plus de 20 unités de
n'importe quel article sont inclus dans le rapport.
•
Calculez le chiffre d'affaires généré par les 75 articles les plus rentables,
en prenant en compte tous les clients, vendus aux clients ayant acheté
plus de 20 articles.
Pour cela, identifiez les clients ayant acheté plus de 20 unités, tous
articles confondus. Notez que les unités ne correspondent pas
nécessairement au même article. Sélectionnez les 75 articles les plus
rentables, en englobant tous les clients dans le calcul, et pas seulement les
clients sélectionnés. Enfin, calculez le chiffre d'affaires résultant de la
vente de ces 75 articles aux clients sélectionnés uniquement. Vous
souhaitez entrecroiser les filtres de façon à obtenir les résultats qui
répondent aux deux qualifications.
L'option Fusionner en nouveau vous permet de calculer le filtre du
rapport et le filtre de mesure de façon indépendante, puis d'entrecroiser
les résultats lors du calcul de la mesure. Comme vous pouvez le constater
dans la reproduction suivante, Norman Klein figure dans le rapport, car
102 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
nous savons, d'après le premier exemple, qu'il a acheté plus de
20 articles.
Notez que le chiffre d'affaires calculé pour Hugh Abarca dans ce rapport
est de 2 010 dollars. Dans le deuxième rapport, la valeur indiquée est de
1 993 dollars. Pourquoi ? La liste des articles pris en compte dans le calcul
du chiffre d'affaires est différente d'un rapport à l'autre. Dans le second
exemple, seuls les articles vendus aux clients à fort volume sont pris en
compte, alors que dans le troisième exemple, tous les articles de la base
de données sont sélectionnés, sans discrimination des clients auxquels ils
ont été vendus.
Au total, 9 655 clients sont sélectionnés pour ce rapport, soit un nombre
légèrement supérieur à l'exemple précédent. Pourquoi ? Les deuxième et
troisième exemples partent tous deux de la même liste de clients,
c'est-à-dire, de ceux qui ont acheté plus de 20 articles, quels qu'ils soient.
Toutefois, comme expliqué plus haut, la liste des produits rentables
diffère d'un rapport à l'autre. Dans le second rapport, si aucun des
75 articles les plus rentables des clients à fort volume ne figuraient parmi
les unités achetées par un client, celui-ci ne figure pas dans le rapport.
autre description de ce paramètre est fournie dans la section
Une
Autres exemples relatifs aux options de méthodes d'intégration,
page 116.
Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant
Le paramètre Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant
influence également l'interaction entre le filtre de mesure et le filtre de
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
103
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
rapport. Lorsque la case à cocher est activée, si le filtre de rapport contient
une qualification basée sur un attribut en relation avec un attribut figurant
dans la qualification de filtre de mesure, c'est la qualification de filtre de
mesure qui est prioritaire. C'est la valeur par défaut.
En fonction de la méthode d'intégration sélectionnée, les symboles sont
ajoutés à la formule de la mesure comme décrits dans le tableau ci-dessous :
Méthode d'intégration
Symboles
Fusionner en nouveau
@1;
Fusionner le filtre des rapports en
mesure
@2;
Fusionner les conditions de la mesure
en rapport
@3;
Un symbole est également ajouté pour déterminer si les éléments du filtre du
rapport correspondant sont supprimés, comme décrits à la section Enlever
les éléments du filtre du rapport correspondant, page 103.
Supposons qu'un rapport contienne la mesure Chiffre d'affaires et l'attribut
Catégorie. Le filtre de mesure est défini sur Centre d'appels de New York
uniquement, tandis que le filtre de rapport porte sur toutes les régions du
Sud (sud, sud-est et sud-ouest).
Centre d'appels et Région étant liés en raison de leur appartenance à la
même hiérarchie, le paramètre Enlever les éléments du filtre du rapport
correspondant est utilisé. Le filtre de mesure remplace le filtre de rapport,
ce qui fait que seul le chiffre d'affaires de New York est inclus dans le rapport.
Ce paramètre permet de s'assurer que la mesure effectue toujours le calcul
pour le centre d'appels de New York, que d'autres éléments liés soient ou non
inclus dans le filtre de rapport.
Si la case à cocher est désactivée, les résultats correspondent à l'intersection
des filtres. Dans ce cas, New York et les régions sud s'excluant mutuellement,
le filtre combiné est vide. Le rapport ne renvoie aucune donnée. Le fait de
104 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
désactiver l'option permet au filtre de mesure de s'entrecroiser avec le filtre
de rapport.
autre description de ce paramètre est fournie dans la section
Une
Autres exemples relatifs aux options de méthodes d'intégration,
page 116.
Le filtre de rapport proprement dit n'est pas modifié ; le paramètre
détermine l'interaction du filtre pour la mesure conditionnelle uniquement.
Par exemple, examinez ci-dessous les résultats obtenu suite à l'ajout de la
mesure Chiffre d'affaires au rapport.
Notez que la mesure Chiffre d'affaires n'est associée à aucune condition, ni à
aucun niveau. Elle utilise le filtre de rapport et calcule par conséquent le
chiffre d'affaires par catégorie des pour toutes les régions du sud.
Si vous sélectionnez l'option Enlever les éléments du filtre du rapport
correspondant, un symbole plus ( + ) est ajouté après le symbole pour la
méthode d'intégration dans la formule de la mesure. Si vous désélectionnez
l'option Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant, un symbole
moins ( - ) est ajouté après le symbole pour la méthode d'intégration dans la
formule de la mesure. Pour plus d'informations sur les symboles de la
méthode d'intégration, reportez-vous à Méthode d'intégration, page 98.
Association de la méthode d'intégration et des paramètres
de suppression des éléments associés
L'association de la méthode d'intégration et du paramètre Enlever les
éléments du filtre du rapport correspondant influe sur l'interaction du filtre
de mesure et du filtre de rapport. La liste suivante décrit toutes les
combinaisons possibles entre ces paramètres avancés. Un extrait de rapport
est présenté pour chaque combinaison dans le but de fournir un exemple
concret.
vous créez ces rapports, sachez que les années et les données ont été
Simises
à jour dans Didacticiel MicroStrategy ; les rapports
n'afficheront donc pas les mêmes valeurs que les exemples.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
105
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Les exemples de rapports reposent sur le scénario décrit dans la section
Méthode d'intégration, page 98. Supposons que vous ayez besoin de calculer
le chiffre d'affaires des clients à fort volume, à savoir, les clients ayant acheté
plus de 20 articles. Pour calculer ce chiffre d'affaires, utilisez une mesure
conditionnelle à l'aide de la formule Sum(Revenue), en définissant la
condition Unités vendues > 20 pour l'ensemble des clients. Le rapport
contient l'attribut Année, la mesure Chiffre d'affaires des clients à fort
volume, et un filtre pour les 75 articles les plus rentables dans les régions de
clientèle suivantes : Centre, Nord-ouest, Sud et Sud-ouest.
exemples sont également expliqués à l'aide de diagrammes dans
Ces
la section Association de la méthode d'intégration et des paramètres
de suppression des éléments associés : explication illustrée, page 111.
•
Fusionner le filtre des rapports en mesure avec l'option Enlever les
éléments du filtre du rapport correspondant sélectionnée. Il s'agit des
paramètres par défaut.
Les critères de filtre de rapport s'appliquent d'abord aux données.
Ensuite, le filtre de mesure s'applique aux résultats de l'évaluation du
filtre de rapport. Si le filtre de rapport contient une qualification qui
repose sur un attribut en relation avec un attribut du filtre de mesure, la
qualification d'attribut du filtre de mesure remplace la qualification du
filtre de rapport. Cela se produit uniquement dans la mesure
conditionnelle et uniquement pour les attributs associés.
Dans l'exemple de rapport, les 75 articles les plus rentables parmi les
clients des régions spécifiées sont sélectionnés ; il s'agit des résultats de
l'évaluation du filtre de rapport. Le filtre de mesure est ensuite appliqué à
ces résultats, si bien qu'il ne reste plus que les clients ayant acheté plus de
20 unités des articles sélectionnés. La condition du filtre de rapport
portant sur Région du client est ignorée étant donné que cet attribut est
associé à l'attribut Client dans le filtre de mesure.
Notez que le rapport représenté ci-dessous indique le chiffre d'affaires
des deux années ; les options étant modifiées dans les rapports suivants,
le montant du chiffre d'affaires calculé changera.
est appelé 1-Fusionner le filtre des rapports/Enlever
Cedansrapport
les sections suivantes.
106 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
3
Mesures avancées
Fusionner le filtre des rapports en mesure avec l'option Enlever les
éléments du filtre du rapport correspondant désélectionnée.
Les critères du filtre de rapport s'appliquent en premier, avant que le
filtre de mesure ne s'applique à ces résultats. Tous les éléments du filtre
du rapport, qu'ils soient ou non en relation avec les éléments du filtre de
mesure, sont inclus dans les critères.
Dans l'exemple de rapport, les 75 articles les plus rentables parmi les
clients des régions spécifiées sont sélectionnés; il s'agit des résultats du
filtre de rapport. Le filtre de mesure est ensuite appliqué à ces résultats, si
bien qu'il ne reste plus que les clients des régions spécifiées ayant acheté
plus de 20 unités des articles sélectionnés. Le rapport suivant s'affiche :
est appelé 2-Fusionner le filtre des rapports/Conserver
Cedansrapport
les sections suivantes.
Dans ce cas, le chiffre d'affaires calculé est le même que celui du rapport
précédent (rapport 1-Fusionner le filtre des rapports/Enlever), puisque
les 75 articles leaders parmi l'ensemble des clients sont identiques aux
75 articles leaders des régions spécifiées. Les articles étant identiques, la
suppression de l'attribut Région du client dans le filtre ne change pas les
résultats finaux.
consultant les extraits de code SQL dans la section Exemples de
En
code SQL de rapports « Fusionner le filtre des rapports en
mesure », page 114, vous constaterez que les rapports sont
différents, en dépit de résultats identiques.
•
Fusionner les conditions de la mesure en rapport avec l'option
Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant sélectionnée.
Les critères du filtre de mesure s'appliquent en premier aux données.
Ensuite, le filtre de rapport s'applique aux résultats de l'évaluation du
filtre de mesure. Les éléments du filtre de rapport associés au filtre de
mesure sont ignorés.
Dans l'exemple de rapport, les clients ayant acheté plus de 20 unités d'un
article quelconque sont sélectionnés ; il s'agit des résultats de l'évaluation
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
107
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
du filtre de mesure. Le filtre de rapport est ensuite appliqué à ces
résultats, si bien qu'il ne reste plus que les 75 articles les plus rentables
parmi les clients sélectionnés. Notez que l'attribut Région du client ne
figure dans aucune de ces évaluations. Cela est dû au fait que la condition
du filtre de rapport portant sur Région du client est ignorée, car cet
attribut est associé à l'attribut Client dans le filtre de mesure. Le rapport
suivant s'affiche :
est appelé 3-Fusionner le filtre de mesure/Enlever dans
Celes rapport
sections suivantes.
Le montant du chiffre d'affaires calculé est nettement supérieur à celui
des deux rapports précédents (les rapports « Fusionner le filtre des
rapports »), car les clients inclus dans le rapport sont plus nombreux. Ce
rapport englobe tous les clients à fort volume, indépendamment des
articles qu'ils ont achetés. Il calcule ensuite le chiffre d'affaires des
articles les plus rentables achetés par ces clients. Les rapports "Fusionner
le filtre des rapports" sélectionnent d'abord les articles les plus rentables,
puis incluent uniquement les clients à fort volume ayant acheté ces
articles. Les clients sont donc moins nombreux dans les rapports
« Fusionner le filtre des rapports ».
•
Fusionner les conditions de la mesure en rapport avec l'option
Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant
désélectionnée.
Le filtre de rapport est appliqué aux résultats du filtre de mesure, qui
comprend tous ses éléments.
Dans l'exemple de rapport, les clients ayant acheté plus de 20 unités d'un
article quelconque sont sélectionnés ; il s'agit des résultats du filtre de
mesure. Le filtre de rapport est ensuite appliqué à ces résultats, si bien
qu'il ne reste plus que les 75 articles les plus rentables parmi les clients
108 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
sélectionnés des régions spécifiées. Les résultats du rapport sont les
suivants :
est appelé 4-Fusionner le filtre de mesure/Conserver
Cedansrapport
les sections suivantes.
Tout comme dans le rapport 3-Fusionner le filtre de mesure/Enlever, les
valeurs de mesure sont nettement supérieurs à celles des rapports
« Fusionner le filtre des rapports » (3 419 930 USD contre 1 169 USD). La
raison en est la même : ce rapport englobe tous les clients à fort volume,
quels que soient les articles qu'ils ont achetés. Toutefois, ces valeurs de
mesure sont inférieures à celles du rapport 3-Fusionner le filtre de
mesure/Enlever, car le rapport 4-Fusionner le filtre de
mesure/Conserver est filtré sur l'attribut Région du client. La mesure ne
calcule que le chiffre d'affaires des clients des régions sélectionnées.
L'autre rapport était calculé pour l'ensemble des clients à fort volume,
sans tenir compte de l'attribut Région du client.
•
Fusionner en nouveau avec l'option Enlever les éléments du filtre du
rapport correspondant sélectionnée.
Dans un premier temps, le filtre de mesure et le filtre de rapport sont
calculés indépendamment, puis les résultats sont entrecroisés lors du
calcul de la mesure. Si des éléments du filtre de rapport sont associés à
des éléments du filtre de mesure, les éléments du filtre de rapport ne sont
pas inclus dans le nouveau filtre.
Dans l'exemple de rapport, les clients ayant acheté plus de 20 unités, tous
articles confondus, sont sélectionnés. Notez que les unités ne
correspondent pas nécessairement au même article. Cette condition
provient du filtre de mesure. Le filtre de rapport identifie les 75 articles
les plus rentables, en englobant tous les clients et pas seulement les
clients à fort volume sélectionnés. Enfin, le chiffre d'affaires de ces
75 articles est calculé pour les clients sélectionnés uniquement.
Notez que l'attribut Région du client ne figure dans aucune de ces
évaluations. Cela est dû au fait que la condition du filtre de rapport
portant sur Région du client est ignorée, car cet attribut est associé à
l'attribut Client dans le filtre de mesure.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
109
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
En résumé, ce rapport calcule le chiffre d'affaires généré par les
75 articles les plus rentables, en prenant en compte tous les clients,
vendus aux clients à fort volume. Le rapport suivant s'affiche :
rapport est appelé 5-Fusionner en nouveau/Enlever dans les
Cesections
suivantes.
Notez que les valeurs de chiffre d'affaires sont plus proches de celles du
rapport 3-Fusionner le filtre de mesure/Enlever que celles du rapport
1-Fusionner le filtre des rapports/Enlever. La différence vient du fait que
ce rapport détermine le chiffre d'affaires des 75 articles les plus rentables
pour tous les clients, alors que le rapport 3-Fusionner le filtre de
mesure/Enlever calcule le chiffre d'affaires des 75 articles les plus
rentables vendus aux clients à fort volume uniquement. La liste des
articles pris en compte dans le calcul du chiffre d'affaires est donc
différente. Toutefois, les deux rapports partent de la même liste de
clients, c'est-à-dire, les clients ayant acheté plus de 20 articles, quels
qu'ils soient.
•
Fusionner en nouveau avec l'option Enlever les éléments du filtre du
rapport correspondant désactivée.
Les résultats du filtre de mesure et du filtre de rapport s'entrecroisent lors
du calcul de la mesure. Tous les éléments du filtre de rapport, qu'ils
soient ou non en relation avec les éléments du filtre de mesure, sont
utilisés pour déterminer les résultats du filtre de rapport.
Dans l'exemple de rapport, le filtre de mesure identifie les clients à fort
volume. Le filtre de rapport identifie les 75 articles les plus rentables, en
englobant tous les clients des régions spécifiées, et pas seulement les
clients à fort volume. Une fois calculée, la mesure Chiffre d'affaires
110 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
détermine le chiffre d'affaires des articles sélectionnés pour les clients à
fort volume des régions spécifiées. Le rapport suivant s'affiche :
rapport est appelé 6-Fusionner en nouveau/Conserver dans les
Cesections
suivantes.
Notez que les valeurs de chiffre d'affaires sont plus proches de celles du
rapport 4-Fusionner le filtre de mesure/Conserver que celles du rapport
2-Fusionner le filtre des rapports/Conserver. Le rapport 4-Fusionner le
filtre de mesure/Conserver et ce rapport englobent tous les clients à fort
volume, quels que soient les articles qu'ils ont achetés. Les valeurs de
mesure sont inférieures à celles du rapport 5-Fusionner en
nouveau/Conserver, car ce rapport opère un filtrage sur l'attribut Région
du client.
Association de la méthode d'intégration et des paramètres
de suppression des éléments associés : explication illustrée
Les diagrammes suivants fournissent un support visuel aux associations
décrites dans la section précédente.
•
Fusionner le filtre des rapports en mesure avec l'option Enlever les
éléments du filtre du rapport correspondant sélectionnée. Il s'agit des
paramètres par défaut.
Notez que les éléments associés du filtre de rapport ne figurent pas dans
le diagramme, car l'option Enlever les éléments du filtre du rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
111
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
correspondant est activée. Les résultats de la mesure conditionnelle sont
représentés par le cercle hachuré.
•
Fusionner le filtre des rapports en mesure avec l'option Enlever les
éléments du filtre du rapport correspondant désélectionnée.
Remarquez que ce diagramme comporte tous les éléments du filtre de
rapport, y compris ceux associés au filtre de mesure.
•
Fusionner les conditions de la mesure en rapport avec l'option
Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant sélectionnée.
Ce diagramme ne comporte pas les éléments associés du filtre de rapport,
car l'option Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant est
activée. La différence entre ce diagramme et le premier se situe au niveau
du cercle extérieur (dans le premier diagramme, c'est le filtre de rapport
112 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
qui est appliqué en premier). Dans ce diagramme, c'est le filtre de mesure
qui est appliqué en premier.
•
Fusionner les conditions de la mesure en rapport avec l'option
Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant
désélectionnée.
Le filtre de rapport s'applique aux résultats du filtre de mesure. Ce
diagramme comprend tous les éléments du filtre de rapport, y compris
ceux associés au filtre de mesure, car l'option Enlever les éléments du
filtre du rapport correspondant est désactivée.
•
Fusionner en nouveau avec l'option Enlever les éléments du filtre du
rapport correspondant sélectionnée.
Le filtre de mesure et le filtre de rapport s'entrecroisent. Seuls les
résultats qui satisfont aux qualifications du filtre de mesure et du filtre de
rapport sont renvoyés. L'entrecroisement des deux filtres, illustré par la
zone hachurée dans le diagramme suivant, représente les données
renvoyées par la mesure conditionnelle du rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
113
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Notez que les éléments associés du filtre de rapport ne figurent pas dans
le diagramme, car l'option Enlever les éléments du filtre du rapport
correspondant est activée.
•
Fusionner en nouveau avec l'option Enlever les éléments du filtre du
rapport correspondant désactivée.
Comme dans le diagramme précédent, le filtre de mesure et le filtre de
rapport s'entrecroisent. La différence se situe au niveau du troisième
cercle, qui représente les éléments associés du filtre de rapport. L'option
Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant étant désactivée,
ces qualifications de filtre s'entrecroisent avec les autres qualifications.
Exemples de code SQL de rapports « Fusionner le filtre des
rapports en mesure »
Les deux rapports dont la méthode d'intégration est définie sur Fusionner le
filtre des rapports en mesure ont renvoyé les mêmes valeurs de chiffre
d'affaires. Il s'agit simplement d'une anomalie des données du Didacticiel.
Les exemples de code SQL suivants illustrent la différence entre les rapports.
114 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
Dans le deuxième exemple, les éléments en gras correspondent aux données
client et ne sont pas inclus dans le premier exemple.
ne s'agit pas du code SQL exact des rapports ; les exemples ont été
Ilmodifiés
pour une meilleure lisibilité.
Paramètre Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant
activé
select ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID AS CUSTOMER_ID
from ORDER_DETAIL, TempTable
where ORDER_DETAIL.ITEM_ID = TempTable.ITEM_ID
group by ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID
having sum(ORDER_DETAIL.QTY_SOLD) > 20.0
select LU_DAY.YEAR_ID AS YEAR_ID,
sum(REVENUE) from ORDER_DETAIL, TempTable, LU_DAY
where ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID = TempTable.CUSTOMER_ID
and
ORDER_DETAIL.ITEM_ID = TempTable.ITEM_ID and
ORDER_DETAIL.ORDER_DATE = LU_DAY.DAY_DATE
group by LU_DAY.YEAR_ID
Paramètre Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant
désactivé
select ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID AS CUSTOMER_ID
from ORDER_DETAIL, TempTable, LU_CUSTOMER, LU_CUST_CITY,
LU_CUST_STATE
where ORDER_DETAIL.ITEM_ID = TempTable.ITEM_ID and
ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID =
LU_CUSTOMER.CUSTOMER_ID and
LU_CUSTOMER.CUST_CITY_ID =
LU_CUST_CITY.CUST_CITY_ID and
LU_CUST_CITY.CUST_STATE_ID =
LU_CUST_STATE.CUST_STATE_ID
and LU_CUST_STATE.CUST_REGION_ID in (7, 6, 4, 5)
group by ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID
having sum(ORDER_DETAIL.QTY_SOLD) > 20.0
select LU_CUST_CITY.YEAR_ID AS YEAR_ID,
sum(REVENUE)from ORDER_DETAIL, TempTable, LU_DAY,
LU_CUSTOMER, LU_CUST_CITY, LU_CUST_STATE
where ORDER_DETAIL.ITEM_ID = TempTable.ITEM_ID and
ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID = TempTable.CUSTOMER_ID and
ORDER_DETAIL.ORDER_DATE = LU_DAY.DAY_DATE and
ORDER_DETAIL.CUSTOMER_ID = LU_CUSTOMER.CUSTOMER_ID and
LU_CUSTOMER.CUST_CITY_ID = LU_CUST_CITY.CUST_CITY_ID and
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
115
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
LU_CUST_CITY.CUST_STATE_ID = LU_CUST_STATE.CUST_STATE_ID
and
LU_CUST_STATE.CUST_REGION_ID in (7, 6, 4, 5)
group by LU_DAY.YEAR_ID
Modification des options avancées par défaut pour la
condition
Dans la plupart des cas, vous souhaiterez que le filtre de rapport s'applique à
la mesure conditionnelle, sauf pour les qualifications qui contiennent des
attributs associés à des attributs du filtre de mesure. La mesure
conditionnelle doit être calculée en fonction de la condition de mesure
spécifiée, indépendamment de la présence ou non d'attributs de la même
hiérarchie dans le filtre de rapport. Autrement dit, par défaut, la méthode
d'intégration est définie sur Fusionner le filtre des rapports en mesure et la
case à cocher Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant est
activée.
Cependant, vous pouvez modifier ces options par défaut. Choisissez la
méthode d'intégration et déterminez si vous voulez supprimer les éléments
associés, puis cochez la case Se souvenir du paramétrage des options.
Lorsque vous créez une autre mesure conditionnelle, les nouvelles options
par défaut sont utilisées.
Autres exemples relatifs aux options de méthodes
d'intégration
Les exemples suivants s'appuient sur un scénario différent pour illustrer
l'interaction entre les mesures conditionnelles et les filtres de rapport.
Vous souhaitez identifier les 10 derniers éléments en termes de chiffre
d'affaires mais souhaitez introduire une qualification supplémentaire pour
inclure uniquement les éléments dont les ventes ont été supérieures à
100 dollars. Vous placez la qualification 10 derniers dans le filtre de rapports
et la qualification Chiffre d'affaires supérieures à 100 dollars dans la
condition de mesure. Les résultats sont présentés ci-dessous :
116 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Seules 3 lignes sont renvoyées, au lieu des 10 que vous attendiez
conformément à votre qualification des 10 derniers. Pourquoi ?
Par défaut, le filtre de rapport est appliqué en premier, puis le filtre de
mesure est appliqué au jeu de résultats. Cela signifie que les 10 derniers
articles sont recherchés en premier puis, parmi ces articles, seuls ceux dont
les ventes sont supérieures à 100 dollars sont inclus dans le rapport. Le
nombre de lignes dans le rapport s'élève uniquement à 3, car les ventes d'une
bonne partie des 10 articles identifiés par le filtre de rapport sont inférieures
à 100 dollars.
Si vous placez la qualification des 10 derniers dans la mesure et la
qualification du chiffre d'affaires supérieur à 100 dollars dans le filtre de
rapport, les résultats changent de la manière suivante:
Le rapport contient 10 lignes, comme prévu, et tous les éléments ont un
chiffre d'affaires supérieurs 100 $. Comme le filtre de rapport et d'abord
appliqué, tous les éléments dont les ventes sont supérieures à 100 $ sont
trouvés en premier. Ensuite, la condition de la mesure est appliquée à ces
résultats. Les 10 derniers articles sont alors sélectionnés, si bien que le
rapport contient 10 lignes.
Pour obtenir les résultats souhaités, vous pouvez permuter les qualifications,
comme illustré dans les exemples ci-dessus, ou modifier la méthode
d'intégration. Les deux exemples précédents utilisaient l'option d'intégration
par défaut, à savoir, Fusionner le filtre des rapports en mesure.
Sélectionnez l'option d'intégration Fusionner les conditions de la mesure
en rapport. Le filtre de mesure est à présent évalué en premier, puis le filtre
de rapport est appliqué aux résultats obtenus. Cela signifie que les 10
derniers articles sont recherchés, puis, parmi ces articles, seuls ceux dont les
ventes sont supérieures à 100 dollars sont inclus dans le rapport. Le rapport,
illustré ci-dessous, est identique à celui du premier exemple. Seules 3 lignes
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures conditionnelles
117
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
sont renvoyées, puisque 7 des 10 articles renvoyés par le filtre de mesure
correspondent à des ventes inférieures à 100 dollars.
Si vous modifiez l'option d'intégration et choisissez Fusionner en nouveau, le
filtre de mesure et le filtre de rapport s'entrecroisent. Seuls les articles qui
font partie des 10 derniers en termes de ventes et dont les ventes sont
supérieures à 100 dollars devraient être inclus. Les résultats devraient être
les mêmes que dans l'exemple de rapport ci-dessus, soit 3 lignes de données.
Pourtant, le rapport contient 10 lignes de données. Les 10 derniers éléments
sont répertoriés, mais certains d'entre eux ont un chiffres d'affaires inférieur
à 100 dollars. Il ne semble pas que le filtre de rapport soit appliqué.
Pourquoi ? La méthode d'intégration n'est pas la seule option des mesures
conditionnelles à agir sur l'interaction entre les filtres. Le paramètre Enlever
les éléments du filtre du rapport correspondant influence également les
relations entre les filtres. Par défaut, les éléments du filtre de rapport
correspondant sont supprimés. Dans cet exemple, les filtres utilisent le
même élément (article), donc le filtre de rapport est ignoré. Seul le filtre de
mesure est appliqué pour les 10 derniers articles. Pour obtenir une
description détaillée du fonctionnement de ce paramètre, reportez-vous à
Enlever les éléments du filtre du rapport correspondant, page 103. Pour une
description de l'interaction des deux paramètres, notamment une liste des
combinaisons possibles, reportez-vous à Association de la méthode
d'intégration et des paramètres de suppression des éléments associés,
page 105.
118 Mesures conditionnelles
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
Options avancées pour l'interaction entre le filtre de mesure et
le filtre de rapport
Les mesures conditionnelles et les mesures de niveau comportent des
options avancées qui agissent sur les filtres. La différence est que l'option
avancée des mesures de niveau applique le filtre de mesure au calcul de la
mesure, tandis que l'option avancée des mesures conditionnelles définit
l'interaction entre le filtre de mesure et le filtre de rapport.
Type de
mesure
Niveau
Nom de l'option
Description
paramètre de
filtre:désélectionner
pour exclure les
attributs absents du
rapport ou du niveau
(dimensionnalité)
Détermine si le filtre de mesure est appliqué au calcul de la
mesure.
Par défaut, cette option est sélectionnée. Si elle est décochée,
les attributs de filtre qui ne figurent pas dans le rapport ou dans
le niveau de la mesure ne sont pas inclus dans le calcul de la
mesure.
Pour une description des mesures de niveau, avec des
exemples, reportez-vous à Mesures de niveau : application de
la condition de mesure au calcul de la mesure, page 80.
Conditionnelle
Enlever les éléments
du filtre du rapport
correspondant
Influence l'interaction entre le filtre de mesure et le filtre de
rapport.
Par défaut, cette option est sélectionnée. Si le filtre de rapport
contient une qualification basée sur un attribut lié à un attribut
de la qualification du filtre de mesure, la qualification du filtre
de mesure prévaut.
Pour une description plus détaillée du fonctionnement de ce
paramètre avec le filtre de rapport, avec des exemples,
reportez-vous à Interaction entre mesure conditionnelle et filtre
de rapport, page 98.
Mesures de transformation : Comparaison
temporelle et autres
Vous devez comparer les coûts des unités de gestion sur une base
trimestrielle. Dans le module Financial Reporting Analysis, un des modules
de MicroStrategy Analytics Modules, les coûts des unités de gestion sont
représentés par le fait Account Amount, qui correspond au montant actuel de
chaque transaction enregistrée. Pour calculer le montant des comptes
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de transformation : Comparaison temporelle et autres
119
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
(Account Amount), créez la mesure suivante, appelée Montant des comptes,
qui calcule la valeur en dollars des comptes :
Sum([Account Amount]) {~+}
À présent, comment allez-vous calculer les coûts du trimestre dernier ? Vous
appliquez une transformation à votre mesure Montant des comptes. Une
transformation établit une correspondance entre une période spécifiée et
une autre période. En d'autres termes, elle applique une valeur de décalage,
par exemple, la soustraction d'un trimestre au trimestre en cours.
si la grande majorité des transformations sont utilisées pour
Même
des périodes, certaines ne le sont pas. Les transformations non
temporelles sont présentées brièvement à la fin de cette section.
L'analyse du style de transformation peut également être prise en charge
avec les fonctions Décalage et Indications fournies avec MicroStrategy.
Ces fonctions peuvent être utilisées pour définir les mesures qui comparent
les valeurs de différentes périodes sans utiliser d'objets de transformation.
Pour plus d'information sur l'utilisation de ces fonctions pour prendre en
charge l'analyse de style de transformation, reportez-vous au guide de
référence sur les fonctions.
Transformations temporelles
Les transformations temporelles sont utilisées dans des mesures pour
comparer des valeurs à des moments différents, par exemple l'année en
cours par rapport à l'année précédente ou au mois en cours. La
transformation par rapport à l'année précédente compare chaque période à
sa période correspondante de l'année précédente, alors que la
transformation par rapport au mois en cours compare chaque période à un
ensemble de périodes qui constitue un mois en cours complet.
MicroStrategy offre de nombreuses transformations prédéfinies, mais vous
pouvez aussi en créer selon vos besoins. L'une des transformations de
MicroStrategy répond aux besoins de l'exemple suivant.
transformations étant des objets de schéma, seul un concepteur
Les
de projet disposant des privilèges de création des objets de schéma
peut les créer. En conséquence, cette section se concentre sur la
manière d'utiliser des transformations dans les mesures et les
rapports. Elle ne fournit qu'une vue d'ensemble générale des
transformations. Pour plus d'informations sur les transformations et
la manière de les créer, reportez-vous au chapitre Transformations
du MicroStrategy Project Design Guide.
120 Mesures de transformation : Comparaison temporelle et autres
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
La définition de la nouvelle mesure de transformation est la suivante :
Sum([Account Amount]) {~+}
| [Last Quarter] |
Dans la définition de la mesure, la transformation est placée entre deux
barres verticales (|). (Pour consulter le tableau des symboles, reportez-vous à
Symboles des propriétés de niveau de mesure : définition d'une syntaxe
d'expression, page 44.) Ces deux mesures sont placées dans un rapport avec
l'attribut Type de compte (Account Type), ainsi que d'autres mesures. Les
résultats sont présentés dans la figure suivante.
appelé Comparaison des coûts des unités par trimestre,
Ceest rapport,
disponible dans le module Financial Reporting Analysis, un des
modules de MicroStrategy Analytics Modules. Il utilise un filtre de
rapport avec invites sur le trimestre et l'unité de gestion ; l'exemple de
rapport ci-dessus concerne le deuxième trimestre 2005 et l'unité de
gestion Consulting General USA.
Les transformations s'avèrent utiles pour de telles analyses de série
temporelle, importantes pour de nombreux secteurs, notamment la vente au
détail, la banque et les télécommunications. Un autre exemple courant de ce
type d'analyse est la comparaison CA/AD (Cette Année par rapport à l'Année
Dernière). Pour calculer un écart ou un pourcentage de croissance, par
exemple le chiffre d'affaires de l'année dernière par rapport à celui de cette
année, une transformation s'avère pratique et souple même s'il existe
d'autres possibilités.
Par exemple, vous pouvez utiliser des filtres pour créer la comparaison
CA/AD. Pour calculer le chiffre d'affaires de cette année, ajoutez un filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de transformation : Comparaison temporelle et autres
121
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
pour cette année à la mesure Chiffre d'affaires. De même, pour calculer le
chiffre d'affaires de l'année dernière, utilisez la mesure Chiffre d'affaires en
même temps qu'un filtre pour l'année dernière. Cependant, une solution plus
souple consiste à utiliser une transformation créée précédemment dans la
définition d'une nouvelle mesure et appelée Chiffre d'affaires de l'année
dernière. Avec un filtre unique, sur 2003 par exemple, les deux mesures
Chiffre d'affaires et Chiffre d'affaires de l'année dernière généreront les
résultats pour 2003 et 2002, respectivement. Dans cet exemple, deux filtres
ont été créés pour le rapport, alors que la transformation en requiert un seul.
Il est possible d'appliquer la même mesure de transformation à un rapport
avec un autre filtre afin d'obtenir des résultats différents, alors que sans
transformation, il faudrait créer de nouveaux filtres pour obtenir un rapport
différent. Les transformations, qui représentent d'ordinaire l'approche la
plus générique, peuvent être réutilisées et appliquées à d'autres analyses de
série temporelle.
Dans la mesure où une transformation représente une règle, elle peut décrire
l'effet de cette règle pour différents niveaux. Par exemple, la transformation
De l'année dernière décrit de façon intuitive la façon dont une année
particulière se rapporte à l'année précédente. Elle peut aussi exprimer
comment chaque mois d'une année se situe par rapport à un mois de l'année
précédente. De la même manière, la transformation peut décrire comment
chaque jour d'une année se situe par rapport à un jour de l'année précédente.
Cette information définit la transformation et résume tous les cas dans un
concept générique. En d'autres termes, vous pouvez utiliser une mesure
unique avec une transformation De l'année dernière, quel que soit l'attribut
temporel contenu dans le rapport.
Transformations non temporelles
Si les transformations sont le plus souvent utilisées pour découvrir et
analyser des tendances basées sur une période à partir de vos données, il
n'est pas nécessaire que toutes les transformations soient temporelles. Par
exemple, une transformation peut établir une correspondance entre des
codes de produits obsolètes et des codes nouveaux. Un exemple de
transformation qui n'est pas temporelle est Ce catalogue/Dernier catalogue,
qui peut utiliser catalog_ID-1 pour effectuer la transformation.
Exemple de transformation sur l'année en cours
Vous devez comparer le nombre d'unités vendues aujourd'hui au nombre
d'unités vendues depuis le 1er janvier jusqu'à aujourd'hui. Créez une mesure
qui additionne le fait Unités vendues (Units Sold). Créez une seconde mesure
122 Mesures de transformation : Comparaison temporelle et autres
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
identique à la première, mais ajoutez la transformation prédéfinie Année en
cours (Year to Date). La définition de la mesure est indiquée ci-dessous :
Sum([Units Sold]) {~+}
| [Year to Date] |
Placez les deux mesures dans un rapport comportant l'attribut Élément
(Item). Les résultats sont présentés partiellement dans la figure suivante,
triés par article.
Les mesures Unités vendeues (Units Sold) et Unités vendues dans l'année en
cours (YTD Units Sold) calculent les mêmes valeurs. Pourquoi ? La
transformation n'a pas reçu de date à transformer, donc les deux mesures
calculent le nombre d'unités vendues depuis toujours. Dans l'exemple de
transformation mentionné au début de cette section, celui du nombre de
visiteurs du site Web, le rapport contenait l'attribut Date et un filtre sur une
période. Pour corriger le problème, ajoutez un filtre de rapport qui invite
l'utilisateur à sélectionner une date précise. Si l'utilisateur entre 9/21/2004
(21 septembre 2004) en réponse à l'invite, le rapport obtenu est le suivant :
La mesure Unités vendues (Units Sold) renvoie le nombre d'unités vendues
le 21 septembre 2004, alors que la mesure Unités vendues dans l'année en
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures de transformation : Comparaison temporelle et autres
123
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
cours (YTD Units Sold) calcule le nombre d'unités vendues du 1er janvier
2004 au 21 septembre 2004.
recréez ces rapports, sachez que les années et les données ont
Siétévous
mises à jour dans Didacticiel MicroStrategy ; les rapports
n'afficheront donc pas les mêmes valeurs que les exemples.
Mesures de transformation dans l'Éditeur de mesures
Une mesure de transformation se définit dans l'éditeur de mesures, à l'aide
de la fenêtre de définition de mesure, qui affiche la définition complète de la
mesure, notamment sa formule, sa dimensionnalité, sa condition et sa
transformation. Lorsque vous sélectionnez Transformation dans la partie
supérieure de cette fenêtre, la fenêtre du composant Transformation
apparaît sous la zone de définition de la mesure, comme illustré ci-dessous.
Utilisez l'explorateur d'objets situé dans la partie gauche de l'éditeur de
mesures pour sélectionner la transformation pour la mesure. Pour
supprimer une transformation, sélectionnez-la dans la fenêtre
Transformations et cliquez sur Supprimer.
Vous pouvez ajouter plusieurs transformations à la même mesure. Les
flèches vous permettent de repositionner les transformations et donc de
modifier leur ordre d'évaluation. Pour supprimer toutes les transformations,
cliquez sur Réinitialiser.
Au lieu d'utiliser l'éditeur de mesures pour appliquer une transformation à
une mesure unique, vous pouvez utiliser l'Assistant Mesures avancées pour
associer plusieurs mesures simples à plusieurs transformations. Ceci peut
124 Mesures de transformation : Comparaison temporelle et autres
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
contribuer à réduire la durée nécessaire pour créer des mesures de
transformation pour un projet, comme décrit à la section Création de
mesures en associant les mesures, filtres et transformations, page 129.
Mesures composées
La formule d'une mesure composée est fondée sur des opérateurs
arithmétiques et des fonctions de non-regroupement. Les opérateurs
arithmétiques sont +, -, * et /; les fonctions de non-regroupement sont des
fonctions OLAP et scalaires, telles que les fonctions d'exécution de somme ou
de classement. Les opérateurs et les fonctions peuvent être appliqués aux
faits, aux attributs ou aux mesures.
fonctions de non-regroupement souvent utilisées sont
Plusieurs
décrites à la section Fonctions de mesure, page 143.
Voici des exemples de formules de mesure composée :
•
Sum(Cost) + Sum(Profit)
où Cost et Profit sont des faits liés par un opérateur arithmétique
•
Cost + Profit
où Cost et Profit sont des mesures liées par un opérateur arithmétique
•
RunningAvg(Cost)
où Cost est une mesure et RunningAvg une fonction de
non-regroupement
Il n'est pas possible de définir le niveau, la conditionnalité ou la
transformation d'une mesure composée dans son ensemble. Une mesure
composée tire ces informations des mesures de chacun de ses composants.
Chaque mesure de composant peut comporter ses propres niveaux,
conditions et transformations. Par exemple, il est possible de définir des
niveaux sur les mesures Coût et Bénéfice des exemples ci-dessus, mais pas
sur la formule de la mesure composée qui les contient.
Cependant, contrairement aux mesures simples, les mesures composées
peuvent donner lieu à des sous-totaux intelligents, ce qui permet d'obtenir
un ordre d'évaluation différent pour le calcul. Pour plus d'informations sur
les sous-totaux intelligents (également appelés mesures intelligentes),
reportez-vous à Sous-totaux intelligents, page 127. Vous pouvez également
contrôler la façon dont les expressions ou les mesures comprises dans la
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures composées
125
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
mesure composée sont jointes, comme il est décrit dans Type de jointure de
formule pour les mesures composées, page 128.
Exemple de mesure composée
Le rapport suivant compare les montants réels aux montants prévus. Il est
utilisé pour évaluer les différences entre les montants prévus, appelés
prévisions, et les montants réels pour la période sélectionnée. Cet exemple
présente uniquement un extrait du rapport complet, car il est très long.
rapport, appelé Comparaison réel/prévu, est disponible dans le
Cemodule
Financial Reporting Analysis, un des modules de
MicroStrategy Analytics Modules. Il comporte une invite pour l'année
et l'entreprise. L'exemple concerne l'année 2004 et la société Global
Enterprises USA.
Les deux premières mesures, Montant réel (Actual Amount) et Montant
prévu (Forecast Amount), sont des mesures simples. La mesure Montant réel
(Actual Amount) correspond à la somme du fait Montant des comptes
(Account Amount), qui correspond à la valeur en dollars de tous les comptes.
La mesure Montant prévu (Forecast Amount) correspond à la somme du fait
Montant prévu des comptes (Account Forecast Amount), qui correspond à
une valeur calculée, généralement affectée aux comptes tous les trimestres et
ajustée tous les mois. Les définitions sont les suivantes :
Sum([Account Amount]) {~+}
126 Mesures composées
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
Sum([Account Forecast Amount]) {~+}
Le {~+} indique que les mesures sont calculées au niveau du rapport ; pour
mieux comprendre comment le niveau du rapport affecte le calcul de la
mesure, reportez-vous à Niveau de rapport : interaction avec le contexte des
rapports, page 61. Pour consulter le tableau des symboles, reportez-vous à
Symboles des propriétés de niveau de mesure : définition d'une syntaxe
d'expression, page 44.
Les deux dernières mesures du rapport sont des mesures composées basées
sur ces mesures simples. La définition de la mesure Différence entre le
montant réel et le montant prévu (Actual - Forecast Amount Difference)
soustrait tout simplement la mesure Montant prévu (Forecast Amount) de la
mesure Montant réel (Actual Amount), comme indiqué ci-dessous :
([Actual Amount] - [Forecast Amount])
La mesure Écart des montants réel/prévu (Actual - Forecast Amount
Variance) détermine le pourcentage de différence par rapport au montant
prévu, comme indiqué ci-dessous :
((1.00001 * ([Actual Amount] - [Forecast Amount])) /
(1.00001 * [Forecast Amount]))
Notez l'absence de symboles pour les niveaux, les conditions ou les
transformations dans les formules des mesures composées. Si ces
informations apparaissaient, il s'agirait de mesures simples. Dans cet
exemple, les mesures composées sont calculées au niveau du rapport.
Sous-totaux intelligents
sous-totaux intelligents sont également appelés mesures
Les
intelligentes.
Une mesure composée, à un niveau élevé, peut se composer de plusieurs
objets joints par des opérateurs arithmétiques, tels que Mesure1/Mesure2
ou (Fait1 + Fait2)/Fait3. Le sous-total d’une mesure composée peut
se calculer de différentes manières :
•
Calcul de la somme de toutes les parties de la mesure composée, puis
calcul de la mesure composée. Cette formule est représentée par
Sum(Mesure1)/Sum(Mesure2).
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Mesures composées
127
3
Mesures avancées
•
Guide sur les rapports avancés
Calcul de la mesure composée de chaque ligne du rapport et passage des
données au niveau approprié. Cette formule est représentée par
Sum(Mesure1/Mesure2).
La première méthode utilise des sous-totaux intelligents qui calculent les
sous-totaux des éléments individuels d’une mesure. Par exemple, la mesure
Marge bénéficiaire est calculée en divisant la mesure Bénéfices par la mesure
Chiffre d'affaires. Le total de la mesure Marge bénéficiaire peut être calculé
comme suit :
•
Faites la somme de tous les bénéfices. Faites la somme de tous les chiffres
d’affaires. Divisez les deux sommes. Vous obtenez une mesure
intelligente.
•
Divisez chaque bénéfice par chaque chiffre d’affaires. Faites la somme des
résultats.
Ces différents totaux sont indiqués dans le rapport suivant.
Notez que les totaux des deux mesures Marge bénéficiaire (Profit Margin)
sont différents. La mesure Marge bénéficiaire additionne tout simplement la
colonne Marge bénéficiaire, soit 24,26 % et 24,14 % pour obtenir 48,40 %. La
mesure Marge bénéficiaire intelligente divise le total de la mesure Bénéfice
par le total de la mesure Chiffre d'affaires, afin de calculer le pourcentage
correct de 24,20 %.
paramètre de mesure intelligente s’applique dans l'éditeur de
Lemesures.
Pour activer ou désactiver les mesures intelligentes, utilisez
la case Autoriser les mesures intelligentes située au bas de l'onglet
Sous-totaux/agrégation.
Type de jointure de formule pour les mesures composées
Une mesure composée contient de nombreuses expressions ou mesures.
Vous pouvez définir la manière de joindre ces éléments à l'aide de la boîte de
dialogue Type de jointure de la formule mesure. Cette boîte de dialogue est
accessible depuis l'option Paramètres avancés du menu Outils de l'éditeur
128 Mesures composées
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
de mesures. Les types de jointures d'une formule de base de mesure sont les
suivants :
•
Une jointure par défaut est une jointure définie dans chaque élément.
•
Une jointure interne contient uniquement des données communes à tous
les éléments.
•
Une jointure externe contient des données qui s'appliquent à chaque
mesure d'un rapport.
Création de mesures en associant les mesures,
filtres et transformations
Au lieu d'utiliser l'éditeur de mesures pour appliquer un filtre ou une
transformation à une mesure unique, vous pouvez utiliser l'Assistant
Mesures avancées pour associer plusieurs mesures simples à plusieurs filtres
ou transformations. Ceci peut contribuer à réduire la durée nécessaire pour
créer des mesures pour un projet.
Cet outil vous permet d'associer des mesures simples à des filtres ou
transformations pour créer des mesures avec des capacités analytiques
supplémentaires. L'association de mesures à des filtres vous permet
d'appliquer une conditionnalité à vos mesures (reportez-vous à Mesures
conditionnelles, page 90), tandis que l'association de mesures à des
transformations vous permet de comparer des valeurs à des moments
différents (reportez-vous à Mesures de transformation : Comparaison
temporelle et autres, page 119).
À l'aide de l'Assistant Mesures avancées, vous pouvez associer des mesures
simples à des filtres, à des transformations ou aux deux pour créer des
mesures avec des capacités analytiques supplémentaires. Les étapes
ci-dessous vous expliquent comment utiliser l'Assistant Mesures avancées
pour associer des mesures simples à des filtres, transformations ou aux deux.
Conditions préalables
•
Vous avez créé des mesures simples à associer à des filtres, à des
transformations ou aux deux. Les mesures composées, les mesures de
niveau et les mesures qui utilisent déjà des conditions ou des
transformations ne peuvent pas être utilisées avec l'Assistant Mesures
avancées. Pour plus d'informations sur la création de mesures simples,
reportez-vous au Guide sur les rapports avancés.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Création de mesures en associant les mesures, filtres et transformations
129
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
•
Si vous envisagez de créer des mesures conditionnelles, vous devez avoir
créé des filtres. Pour plus d'informations sur la création de filtres,
reportez-vous à Filtres avancés, page 157.
•
Si vous envisagez de créer des mesures de transformation, vous devez
avoir créé des transformations. Pour plus d'informations sur la création
de transformations, reportez-vous au document Project Design Guide.
Pour associer des mesures à des filtres, à des transformations ou aux deux
1 Dans MicroStrategy Desktop, connectez-vous à un projet.
2 Dans le menu Outils, sélectionnez Assistant Mesures avancées.
L'Assistant Mesures avancées s'ouvre.
pouvez également accéder à l'Assistant Mesures avancées en
Vous
sélectionnant d'abord les mesures. Sélectionnez une ou des
mesures à associer à des filtres pour créer des mesures
conditionnelles. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur votre
sélection, pointez sur Créer des mesures avancées, et
sélectionnez Ajouter un filtre ou Ajouter une transformation.
L'Assistant Mesures avancées s'ouvre.
Pour sélectionner des mesures
3 À partir de l'onglet Mesures, vous pouvez inclure une ou des mesures à
associer à des filtres ou à des transformations. Utilisez les flèches pour
ajouter ou supprimer des mesures à associer à des filtres ou à des
transformations pour créer de nouvelles mesures.
Pour sélectionner des filtres
4 Si l'onglet Filtre n'est pas affiché, à partir du menu Options, sélectionnez
Afficher les filtres.
Vous pouvez également choisir de masquer cet onglet si vous n'envisagez
pas d'associer les mesures à des filtres. Pour masquer l'onglet Filtre, dans
le menu Options, sélectionnez Masquer les filtres.
5 À partir de l'onglet Filtres, recherchez et sélectionnez les filtres à associer
aux mesures sélectionnées. Utilisez les flèches pour ajouter ou supprimer
les filtres à utiliser pour créer des mesures conditionnelles.
130 Création de mesures en associant les mesures, filtres et transformations
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
Pour sélectionner des transformations
6 Si l'onglet Transformation n'est pas affiché, à partir du menu Options,
sélectionnez Afficher les transformations.
Vous pouvez également choisir de masquer cet onglet si vous n'envisagez
pas d'associer les mesures à des transformations. Pour masquer l'onglet
Transformation, dans le menu Options, sélectionnez Masquer les
transformations.
7 À partir de l'onglet Transformations, recherchez et sélectionnez les
transformations à associer aux mesures sélectionnées. Utilisez les flèches
pour ajouter ou supprimer les transformations à utiliser pour créer des
mesures de transformation.
Pour sélectionner les associations de mesure à créer
8 Si vous incluez les filtres et les transformations à associer aux mesures,
vous pouvez spécifier les types d'associations de mesures créés, comme
décrits ci-dessous :
•
Les mesures sont toujours créées pour associer chaque mesure à
toutes les associations de filtre et de transformation. Ces mesures
comprennent un filtre et une transformation.
•
Pour créer des mesures qui associent uniquement des mesures à des
transformations, sélectionnez la case Ne pas inclure de filtre. Ces
mesures n'incluent pas les filtres sélectionnés.
•
Pour créer des mesures qui associent uniquement des mesures à des
filtres, sélectionnez la case Ne pas inclure de transformation. Ces
mesures n'incluent pas les transformations sélectionnées.
examiner les mesures que vous êtes sur le point de créer en
Pour
sélectionnant ou en désélectionnant les options ci-dessus, cliquez
sur Suivant pour ouvrir la page Exécuter. Vous pouvez ensuite
cliquer sur Retour pour effectuer toutes les modifications
requises.
Pour créer des mesures
9 Une fois que vous avez terminé de sélectionner les mesures, filtres et
transformations, cliquez sur Suivant. La page Exécuter apparaît.
10 Les mesures que vous allez créer s'affichent. Les noms et emplacements
pour les mesures potentielles sont répertoriées, avec leur statut de
création. Cliquez sur Exécuter pour créer les mesures répertoriées.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Création de mesures en associant les mesures, filtres et transformations
131
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
11 Les mesures sont créées à l'emplacement spécifié. Si une mesure ne peut
pas être créée, vous pouvez double-cliquer sur la mesure pour afficher un
message expliquant les raisons de l'échec de la création.
12 Une fois que toutes les mesures requises ont été créées, cliquez sur
Quitter pour fermer l'Assistant Mesures avancées.
Une fois les mesures créées, vous pouvez commencer à les utiliser sur les
rapports et documents. Vous pouvez également modifier les mesures à l'aide
de l'éditeur de mesures. Pour une documentation d'aide sur l'utilisation de
l'éditeur de mesures, avec l'éditeur de mesures ouvert, appuyez sur F1.
Sous-totaux de mesure
Dans le contexte de mesures, les sous-totaux vous permettent de calculer et
d'afficher des données qualifiées avec des groupements d'attributs que vous
pouvez spécifier dynamiquement pour un rapport. Le comportement de
l'agrégation des sous-totaux dépend des types de données inclus dans la
mesure à laquelle le sous-total est appliqué.
Affichage de sous-totaux dans les rapports
Dans un rapport, pour afficher des totaux généraux, vous pouvez appuyer sur
la touche F11 ou sélectionner Totaux généraux dans le menu Données. Par
défaut, les totaux de mesure sont calculés à l'aide de la fonction Sum. Pour
placer d'autres sous-totaux dans le rapport, vous pouvez sélectionner
Sous-totaux dans le menu Données, puis choisir une option dans la liste
des sous-totaux disponibles. Par défaut, cette liste contient les fonctions de
sous-total standard, telles que total, comptage, minimum, maximum,
déviation standard, etc. Pour obtenir la liste des fonctions de sous-total
standard, reportez-vous à Fonctions de sous-total standard, page 133. Vous
avez la possibilité de définir l'emplacement et le mode de calcul des
sous-totaux dans le rapport, comme il est décrit dans Total et sous-total des
données sur des rapports, page 330.
pouvez sélectionner la valeur qui est affichée à la place d'une
Vous
valeur nulle dans un sous-total. Pour obtenir des instructions,
reportez-vous au chapitre Formatage des rapports du Guide sur les
rapports de base MicroStrategy.
132 Sous-totaux de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
Définition de sous-totaux par défaut
Pour chaque mesure, vous pouvez modifier la fonction de total général par
défaut et ajouter des fonctions à la liste des sous-totaux disponibles. Ainsi,
vous pouvez utiliser différentes fonctions de total général pour des mesures
différentes comprises dans le même rapport par exemple. Ces options se
trouvent dans l'onglet Sous-totaux/agrégation de l'éditeur de mesures. Le
total général par défaut est appelé Fonction de sous-total du total. Vous
pouvez ajouter des fonctions à la liste des sous-totaux disponibles ou en
supprimer. Les fonctions répertoriées ici sont disponibles en tant que
sous-totaux dans les rapports.
pouvez désactiver le calcul de mesures qui ne devraient pas
Vous
ajoutées, telles que les mesures de stock ou d'autres mesures
impossible à agréger. Pour obtenir des instructions sur la définition de
la fonction de sous-total du total et les fonctions disponibles pour
désactiver les sous-totaux reportez-vous à Désactivation des
sous-totaux, page 142.
Vos choix pour la fonction de sous-total du total et les fonctions disponibles
sont des fonctions prédéfinies standard, qui correspondent à des fonctions
d'agrégation simples telles que Total et Comptage pouvant satisfaire de
nombreux besoins. Cependant, pour vos besoins spéciaux, vous pouvez créer
un sous-total défini par l'utilisateur et l'utiliser comme l'une des fonctions de
sous-total prédéfinies. Pour obtenir la liste des fonctions de sous-total
prédéfinies, reportez-vous à Fonctions de sous-total standard, page 133.
Pour découvrir quand il convient d'utiliser les sous-totaux définis par
l'utilisateur, une liste d'objets pouvant être utilisés dans ces sous-totaux et
des exemples, reportez-vous à Création de vos propres sous-totaux,
page 134.
Fonctions de sous-total standard
Les fonctions de sous-total prédéfinies présentées dans le tableau suivant
sont automatiquement disponibles dans chaque mesure et rapport. Il s'agit
de fonctions d'agrégation simples conçues pour satisfaire de nombreux
besoins.
Fonction de
sous-total
Description
Nombre
Count[count] nombre de valeurs d'entrée
Moyenne
Avg[average] moyenne des valeurs d'entrée divisée par le nombre de valeurs
d'entrée
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Sous-totaux de mesure
133
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Fonction de
sous-total
Description
Minimum
Min[minimum] plus petite valeur d'entrée
Maximum
Max[maximum] plus grande valeur d'entrée
Produit
Product[product] multiplication de toutes les valeurs d'entrée entre elles
Médiane
Median[median] valeur intermédiaire lorsque toutes les valeurs sont triées
Mode
Mode[mode] valeur d'entrée la plus souvent trouvée
Déviation Standard
Stdev[standard deviation] distribution des valeurs d'entrée
Écart
Var[variance] carré de la distribution des valeurs d'entrée
Moyenne
géométrique
Geomean[geometric mean] racine carré du produit des valeurs d'entrée
Ces fonctions correspondent uniquement aux fonctions les plus utilisées
pour l'évaluation de sous-totaux de mesures. Le moteur analytique peut
également effectuer de nombreux calculs statistiques, mathématiques,
financiers, de date et d’heure, et de chaîne, ainsi que de fonctions OLAP
simples et très complexes.
Reportez-vous au guide de référence sur les fonctions pour des exemples et
des informations sur chaque fonction prédéfinie disponible dans
MicroStrategy.
Création de vos propres sous-totaux
Les fonctions de sous-total prédéfinies standard, disponibles
automatiquement pour chaque mesure et rapport, sont des fonctions
d'agrégation simples qui répondent à la plupart des besoins en matière de
calcul de sous-totaux. Cependant, en cas de besoins spéciaux, vous pouvez
créer votre propre sous-total défini par l'utilisateur à l'aide de l'éditeur de
sous-totaux. Vous pouvez ensuite l'utiliser dans des définitions de sous-total,
comme vous le feriez pour les fonctions de sous-total prédéfinies telles que
Total et Comptage.
Vous pouvez créer vos propres sous-totaux par la combinaison des éléments
suivants :
•
une fonction d'agrégation (par exemple, avgdev, IRR, MIRR et NPV) qui
ne correspond pas à une fonction de sous-total prédéfinie standard ;
•
fonctions multiples
134 Sous-totaux de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
•
des constantes associées à des fonctions d'agrégation ;
•
des fonctions imbriquées ;
•
des sous-totaux dimensionnels ;
•
d'autres mesures dans la formule de calcul du sous-total.
3
Supposons que vous ayez besoin d'un sous-total qui s'effectue toujours au
niveau régional, quel que soit le niveau du rapport. Vous pouvez créer un
sous-total personnalisé défini au niveau (ou dimension) régional. Un
sous-total pondéré par une autre mesure est un autre exemple, tel le cas du
bénéfice moyen pondéré par le nombre d'unités vendues. Cet exemple est
traité à la section Exemple de sous-total défini par l'utilisateur (sous-total
pondéré), page 138.
Une fois que vous avez créé un sous-total défini par l'utilisateur, il est
indifférenciable des fonctions de sous-total prédéfinies standard telles que
Total ou Comptage. Vous pouvez choisir un sous-total défini par l'utilisateur
en tant que fonction de sous-total du total pour une mesure particulière ou
l'ajouter à la liste des sous-totaux disponibles. Lorsque vous exécutez un
rapport contenant cette mesure, la fonction de sous-total du total calcule les
totaux généraux de la mesure. Sélectionnez une option parmi les sous-totaux
disponibles pour afficher d'autres sous-totaux pour la mesure. Pour plus
d'informations, reportez-vous à Affichage de sous-totaux dans les rapports,
page 132.
à ne pas confondre les sous-totaux définis par l'utilisateur et
Attention
les sous-totaux de rapport personnalisés, ces derniers étant définis
pour un rapport donné à des fins d'affichage. Les sous-totaux définis
par l'utilisateur sont mis à disposition des mesures et peuvent donc
être utilisés pour tout rapport qui utilise une mesure. Pour plus
d'informations sur les sous-totaux de rapport personnalisés,
reportez-vous à Sous-totaux de rapport personnalisé, page 336.
Exemple de sous-total défini par l'utilisateur (fonction Premier)
Vous avez besoin d'un rapport d'inventaire indiquant le nombre de produits
électroniques reçus en 2003, par mois et par produit. Ce rapport doit
également donner la quantité lors de la première livraison. Pour ce faire,
créez un sous-total défini par l'utilisateur à l'aide de la fonction Premier.
Créez une mesure avec le fait Unités reçues et définissez la fonction de
sous-total Total, qui calcule les totaux généraux pour une mesure, sur le
nouveau sous-total. Créez ensuite le rapport. Lorsque vous appliquez les
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Sous-totaux de mesure
135
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
sous-totaux, le sous-total défini par l'utilisateur affiche le nombre d'articles
reçus lors de la première livraison, quel que soit le mois de réception.
but de cet exemple étant d'utiliser des sous-totaux définis par
Lel'utilisateur
et l'éditeur de sous-totaux, une procédure détaillée
explique comment créer le sous-total. Les instructions de création de
la mesure et du rapport sont plus générales. Pour plus d'informations
à leur sujet, reportez-vous à l'aide en ligne.
Pour créer et utiliser un sous-total défini par l'utilisateur (à l'aide de la
fonction Premier)
1 Dans le menu Fichier de Desktop, sélectionnez Nouveau, puis
Sous-total. L'éditeur de sous-totaux s'ouvre. Remarquez qu'il ressemble
à l'éditeur de mesures, tant au niveau des fonctions que de l'apparence.
Ceci facilite la création des sous-totaux.
2 Dans l'explorateur d'objets, recherchez le dossier Fonctions de base, qui
se trouve sous Fonctions et opérateurs. Double-cliquez sur la fonction
Premier.
3 Dans la définition, cliquez avec le bouton droit sur Premier et
sélectionnez First parameters. La boîte de dialogue First parameters
s'ouvre.
4 La fonction Premier doit être triée pour obtenir des résultats corrects.
Cliquez sur l'onglet Trier par.
5 Sélectionnez Trier par objets, puis cliquez sur Ajouter. La boîte de
dialogue Sélectionner objets s'ouvre.
6 Étant donné que le rapport est trié de manière chronologique,
sélectionnez, dans l'explorateur d'objets, Attributs, puis Temps.
Double-cliquez sur les éléments suivants, dans leur ordre d'apparition,
pour les ajouter au tri :
Année
Trimestre
Mois
Jour
136 Sous-totaux de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
7 Cliquez sur OK, puis de nouveau sur OK pour revenir à l'éditeur de
sous-totaux.
plus d'informations sur la fonction Premier, notamment des
Pour
détails sur le tri, reportez-vous au guide de référence sur les
fonctions.
8 Cliquez sur Valider. Normalement, un message «expression correcte»
s'affiche dans la zone d'état. Dans le cas contraire, vérifiez que la formule
ne contient pas d'erreurs.
9 Cliquez sur Enregistrer et fermer. Appelez le nouveau sous-total
Premier (Date de tri). Vous revenez à Desktop.
10 Créez une nouvelle mesure :
Dans l'éditeur de mesures, sélectionnez le fait Unités reçues.
Sous l'onglet Sous-totaux/agrégation, sélectionnez Premier (Date
de tri) comme fonction de sous-total du total.
Enregistrez la mesure sous le nom Unités reçues.
11 Créez un nouveau rapport :
Dans l'éditeur de rapports, placez Élément sur les lignes.
Placez Mois et la mesure Unités reçues sur les colonnes.
Le filtre est Année = 2003 et Catégorie = Biens électroniques.
Ajoutez les totaux généraux.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Sous-totaux de mesure
137
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
12 Exécutez le rapport. Les résultats se présentent comme suit.
exemple ne représente qu'une partie du rapport, affichant les trois
Cet
premiers mois de l'année et le total.
Remarquez que le total ne correspond pas à la somme de toutes les unités
reçues au cours de l'année, mais à la quantité reçue lors de la première
livraison, quel que soit le mois de réception. Par exemple, vous avez reçu
20 récepteurs stéréo AM/FM par mois ; le total est égal à 20, quantité reçue
en janvier uniquement. Aucun récepteur numérique avec effet Surround n'a
été reçu en janvier, mais 20 sont arrivés en février, ce qui transparaît dans le
sous-total. Les caméscopes Hitachi Hi8 (dernière ligne de l'exemple) n'ont
été reçus qu'en mars. Le total correspond donc à la livraison de mars.
N'oubliez pas d'enregistrer le rapport si vous souhaitez le conserver.
Exemple de sous-total défini par l'utilisateur (sous-total pondéré)
Vous souhaitez créer un rapport qui présente les unités vendues et le
bénéfice par centre d'appels. Pour chaque régions, ce rapport doit calculer la
moyenne des unités vendues et le bénéfice moyen, pondérés par le nombre
d'unités vendues dans la région. Comme ces deux moyennes doivent
138 Sous-totaux de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
s'afficher sur la même ligne, vous avez besoin d'un sous-total personnalisé.
La formule pour obtenir le bénéfice moyen pondéré régional est la suivante :
Sum(x*[Units Sold]){Region}/Sum([Units
Sold]){Region}
où
•
x est l'indicateur de position de la mesure dont le sous-total doit être
calculé. Dans ce cas, il s'agit de la mesure Bénéfice (Profit).
•
[Units Sold] est la mesure qui totalise le fait Unités vendues (Units
Sold).
•
{Region} est le niveau du calcul du sous-total.
Pour plus d'informations sur les symboles, reportez-vous à Symboles des
propriétés de niveau de mesure : définition d'une syntaxe d'expression,
page 44.
Enfin, vous devez totaliser le bénéfice régional moyen pondéré pour toutes
les régions. La formule de calcul est la suivante :
Sum(Sum(x*[Units Sold]){Region}/Sum([Units
Sold]){Region}){}
Elle calcule la somme à un niveau non défini, représenté par {}. Lorsque le
niveau est vide, le calcul s'effectue sur l'intégralité du rapport. Ce sous-total
servira de total général sur le rapport. Pour utiliser ces formules dans l'un
des composants Analytics Modules, vous devez créer des sous-totaux définis
par l'utilisateur car il n'existe pas de fonctions de sous-total standard dans les
composants Analytics Modules. MicroStrategy Tutorial, en revanche,
propose des sous-totaux standard.
même que dans l'exemple précédent, le but de cet exemple est
De
d'utiliser des sous-totaux définis par l'utilisateur et l'éditeur de
sous-totaux. Par conséquent, une procédure détaillée permettant de
créer le sous-total est fournie. Les instructions de création de la
mesure et du rapport sont plus générales. Pour plus d'informations
sur la création de mesures et de rapports, reportez-vous à l'aide de
Desktop.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Sous-totaux de mesure
139
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Pour créer et utiliser un sous-total défini par l'utilisateur (à l'aide d'un
sous-total pondéré)
1 Dans Desktop, menu Fichier, sélectionnez Nouveau, puis Sous-total.
L'éditeur de sous-totaux s'ouvre.
2 Saisissez la formule de calcul du sous-total moyen régional pondéré,
comme décrit ci-dessus.
3 Cliquez sur Valider.
4 Dans la boîte de dialogue Ambiguïté : « Unités vendues », sélectionnez
une mesure, puis cliquez sur OK.
5 Dans la boîte de dialogue Ambiguïté : « Région », sélectionnez l'attribut,
puis cliquez sur OK. Vous revenez à l'Éditeur de sous-totaux, puis vous
devriez voir un message « Expression valide » dans la zone d'état. Dans le
cas contraire, assurez-vous que la formule ne contient pas d'erreurs.
6 Cliquez sur Enregistrer et fermer. Nommez le nouveau sous-total
Moyenne annuelle pondérée. Vous revenez à Desktop.
7 Ouvrez de nouveau l'éditeur de sous-totaux.
8 Saisissez la formule de calcul de la somme du sous-total moyen régional
pondéré, comme décrit ci-dessus.
9 Cliquez sur Valider.
10 Dans la boîte de dialogue Ambiguïté : « Unités vendues », sélectionnez
une mesure, puis cliquez sur OK.
11 Dans la boîte de dialogue Ambiguïté : « Région », sélectionnez l'attribut,
puis cliquez sur OK. Vous revenez à l'Éditeur de sous-totaux, puis vous
devriez voir un message « Expression valide » dans la zone d'état. Dans le
cas contraire, assurez-vous que la formule ne contient pas d'erreurs.
12 Cliquez sur Enregistrer et fermer. Nommez le nouveau sous-total
Somme de MRP (abréviation correspondant à Moyenne régionale
pondérée). Vous revenez à Desktop.
13 Ouvrez la mesure Bénéfice dans l'éditeur de mesures.
14 Cliquez sur l'onglet Sous-totaux/agrégation.
140 Sous-totaux de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
15 Sélectionnez Moyenne annuelle pondérée et Somme de MRP dans la
liste Sous-totaux disponibles dans le projet. Cliquez sur > pour ajouter
ces sous-totaux à la mesure.
16 Enregistrez la mesure et fermez l'éditeur de mesures.
17 Créez le nouveau rapport :
Dans l'éditeur de rapports, placez Région et Centre d'appels sur les
lignes, puis les mesures Unités vendues et Bénéfice sur les colonnes.
Créez ensuite les sous-totaux du rapport. Sélectionnez Sous-totaux
dans le menu Données.
Cliquez sur Avancé.
Cliquez sur Nouveau pour créer un sous-total personnalisé, qui
comprendra une moyenne standard pour les unités vendues et le
sous-total « moyenne régionale pondérée » pour le bénéfice.
Saisissez le nom Moyenne, moyenne régionale pondérée pour le
sous-total personnalisé.
Pour Unités vendues, sélectionnez Moyenne dans la liste
déroulante.
Pour Bénéfice, sélectionnez Moyenne annuelle pondérée.
Cliquez sur OK.
Sélectionnez Dans les niveaux, puis Trimestre afin que les
sous-totaux soient calculés pour chaque région.
Créez ensuite un autre sous-total personnalisé à afficher dans le total
général. Cliquez sur Nouveau.
Saisissez Moyenne globale, somme de la moyenne régionale
pondérée comme nom.
Pour Unités vendues, sélectionnez Moyenne dans la liste
déroulante.
Pour Bénéfice, sélectionnez Somme de MRP.
Cliquez sur OK.
Sélectionnez Par position. Pour Lignes, sélectionnez Total général
dans la liste déroulante. Pour les colonnes et les pages, sélectionnez
Aucun.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Sous-totaux de mesure
141
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Cliquez sur OK. Remarquez que vos deux sous-totaux personnalisés
ont été créés.
également qu'ils sont distingués par une icône différente.
Remarquez
Un point d'exclamation (!) sur l'icône indique que les sous-totaux ne
sont pas disponibles pour toutes les mesures du rapport.
Souvenez-vous que vous avez ajouté les sous-totaux définis par
l'utilisateur à la mesure Bénéfice uniquement, pas à la mesure Unités
vendues.
Cliquez sur OK pour revenir à l'éditeur de rapports.
Exécutez le rapport. Les résultats se présentent comme indiqué
ci-après :
Désactivation des sous-totaux
Vous pouvez également choisir de désactiver le calcul de sous-totaux dans
une mesure telle qu'une mesure d'inventaire ou une autre mesure impossible
142 Sous-totaux de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
à agréger. Pour cela, définissez la fonction de sous-total du total sur Aucune
et désélectionnez tous les sous-totaux disponibles pour la mesure. Si vous
définissez la fonction de sous-total du total sur Aucune sans désélectionner
les sous-totaux disponibles, les totaux généraux ne sont pas disponibles dans
les rapports. Dans ce cas, le seul moyen d'afficher les totaux généraux
consiste à définir des sous-totaux. Si vous désélectionnez la liste des
sous-totaux disponibles pour les mesures et définissez une fonction de
sous-total du total, seule cette fonction est disponible pour le calcul de
sous-totaux.
Fonctions de mesure
Fonctions utiles à utiliser dans les mesures :
•
Classement, page 144
•
Comptage, page 145
•
Exécution de sommes et de moyennes mobiles, page 147 (également
appelées fonctions OLAP)
•
N-tile, page 149
•
First et Last, page 151
les fonctions ci-dessus sauf Count et First/Last sont des
Toutes
fonctions de non-regroupement. Les fonctions de non-regroupement
sont utilisées dans les mesures composées.
•
Création de vos propres fonctions de plug-in, page 151
•
Fonctions Appliquer : Utilisation de fonctions spécifiques à la base de
données dans les mesures, page 152
Les sections suivantes contiennent une vue d'ensemble des fonctions de
chaque groupe mentionné ci-dessus. Pour plus d'informations sur ces
fonctions et d'autres fonctions, reportez-vous au guide de référence sur les
fonctions.
autres fonctions utiles comprennent celles utilisées pour les
Ces
sous-totaux et l'exploration de données. Pour connaître les
descriptions des fonctions de sous-total, reportez-vous à Fonctions de
sous-total standard, page 133. Reportez-vous au Chapitre 14, Data
Mining Services pour plus d'informations sur l'exploration de
données et les mesures de prédiction.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Fonctions de mesure
143
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Classement
Dans les fonctions de classement, vous définissez la mesure à classer et si le
classement se fait en ordre croissant ou décroissant. Vous pouvez également
indiquer si vous voulez effectuer une séparation en fonction d'un attribut.
Le niveau du classement dépend du niveau du rapport. Par exemple, la
mesure suivante, Rang de chiffre d'affaire, combinée à l'attribut Client dans
un rapport affiche en premier le client ayant le chiffre d'affaires le plus élevé.
Rank(Revenue)
Si vous ajoutez un paramètre pour effectuer une séparation par année, vous
affichez le client générant le chiffre d'affaires le plus élevé pour chacune des
années. La définition de mesure pour cette mesure Rang de chiffre d'affaires
par année est présentée ci-dessous :
Rank<BreakBy={Year}>(Revenue)
Le document présenté ci-dessous utilise deux rapports différents :
•
Le « 10 premiers » rapports sont créés à partir du même rapport, qui
utilise la mesure Rang des chiffres d'affaires par année. Chacun des
rapports sur le document est filtré pour afficher une année particulière et
les valeurs Rang des chiffres d'affaires par année pour cette année.
144 Fonctions de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
Mesures avancées
3
Le rapport « Classement global » est créé à partir d'un rapport qui utilise
la mesure Rang de chiffre d'affaires.
ci-dessus montre un document MicroStrategy. Les
L'image
documents peuvent afficher différents rapports dans le même
affichage, comme le montre cet exemple. Pour plus d'information sur
l'utilisation des documents en général, reportez-vous au Guide
d'analyse des documents MicroStrategy Report Services ; pour
obtenir des instructions sur la création de documents, reportez-vous
au Guide de création de documents MicroStrategy Report Services.
Comptage
La fonction de comptage est généralement utilisée généralement avec un
attribut, mais vous pouvez également utiliser un fait. Les mesures qui
utilisent la fonction Comptage dans leur définition sont souvent qualifiées de
mesure de comptage.
Par défaut, la fonction Comptage quand le nombre total d'éléments d'attribut
disponibles dans l'entrepôt de données. Cependant, cela n'est pas toujours
utile pour l'analyse car la fonction renvoie la même valeur quels que soit les
objets que vous placez sur un modèle de rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Fonctions de mesure
145
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
Par exemple, vous souhaitez déterminer combien de clients ont effectué des
achats dans chaque catégorie. Vous pouvez utiliser la mesure Comptage de
clients, qui utilise la formule Count(Customer). La formule compte le
nombre d'éléments dans la table de référence Customer, et a toujours la
valeur 10 000, comme dans le rapport présenté ci-dessous :
Pour utiliser la fonction Comptage pour une telle analyse, vous devez
changer les paramètres de la fonction pour compter les éléments d'attribut
basés sur un fait, et non sur la table de référence.
Changer les paramètres de la fonction Comptage
1 Ouvrez la mesure dans l'éditeur de mesures.
2 Dans la page Définition de la mesure, cliquez sur la fonction Comptage
pour la mettre en surbrillance.
3 Cliquez avec le bouton droit assure la fonction Comptage mise en
surbrillance et choisissez Paramètres de comptage. La boîte de dialogue
Paramètre de comptage s'ouvre.
4 Utilisez la liste déroulante Distinct pour choisir de compter ou non les
occurrences distinctes de la cible.
Par exemple, un client peut avoir effectué plusieurs commandes. Si vous
choisissez Faux, le client est compté une fois pour chaque commande. Si
vous choisissez Vrai, chaque client est seulement une fois, quel que soit le
nombre de commandes qu'il ait effectué.
146 Fonctions de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
5 Sous la liste déroulante FactID, sélectionnez un fait que vous souhaitez
utiliser pour l'analyse. La table de source du fait devrait contenir des
données pour l'attribut qui est compté.
6 Cliquez sur OK.
7 Dans l'éditeur de mesures, cliquez sur Enregistrer et fermer.
La mesure peut maintenant être utilisée pour diverses analyses, comme dans
l'exemple précédent, où vous aviez besoin d'un rapport qui montre le nombre
de clients ayant acheté des produits dans chaque catégorie. L'image
ci-dessous montre le même rapport, utilisant la nouvelle mesure définie :
Exécution de sommes et de moyennes mobiles
Ces fonctions incluent :
•
moyenne mobile
•
somme mobile
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Fonctions de mesure
147
3
Mesures avancées
•
Moyenne mobile
•
Somme cumulée
Guide sur les rapports avancés
Toutes ces fonctions sont similaires et sont qualifiées de fonctions OLAP
dans l'éditeur de mesures. La fonction d'exécution de somme utilise une
mesure comme entrée et calcule le total cumulatif des mesures en fonction
d'un ordre de tri dans la définition de la mesure. L'ordre de tri ne dépend pas
du niveau du rapport. Supposons que vous deviez afficher un rapport avec
des dates, un chiffre d'affaires et un chiffre d'affaires mensuel de mois en
cours. Le chiffre d'affaires mois en cours est défini comme
RunningSum<BreakBy={[Month of Year]}, SortBy= (Day)
>(Revenue). La valeur de séparation étant Mois de l'année, la somme
cumulée est redémarrée pour chaque mois. La somme cumulée est triée par
jour, ainsi le premier jour du mois s'affiche en premier, ensuite la somme du
premier et du deuxième jour, puis la somme des trois premiers jours, etc.
Enfin, la définition inclut la mesure que la somme cumulée utilise.
La somme/moyenne mobile correspond en gros à une somme/moyenne
cumulée pour laquelle des dates de début et de fin sont définies.
Le document suivant contient une somme cumulée et une somme mobile,
toute deux calculées sur la mesure Chiffre d'affaires. La somme cumulée
commence au premier trimestre et s'ajoute à chaque trimestre suivant. La
somme mobile calcule un montant de chiffre d'affaires annuel en cours, en le
réinitialisant à chaque nouvelle année. Ainsi, la somme mobile redémarre à
chaque année. La définition de la somme cumulée est
RunningSum<SortBy= (Year, Quarter) >(Revenue), tandis que
celle de la somme mobile est MovingSum<BreakBy={Year}>(Revenue,
4.0), où 4.0 est le nombre de trimestres à calculer.
ci-dessus montre un document MicroStrategy. Pour plus
L'image
d'information sur l'utilisation des documents, reportez-vous au Guide
148 Fonctions de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
d'analyse des documents MicroStrategy Report Services ; pour
obtenir des instructions sur la création de documents, reportez-vous
au Guide de création de documents MicroStrategy Report Services.
N-tile
La fonction N-tile, appelée également segmentation, définit le nombre de
groupes, ou mosaïques, d'une mesure. Le nombre de groupes et le tri en
ordre croissant ou décroissant sont des exemples de paramètres devant être
définis.
La fonction N-tile permet, par exemple, d'afficher les articles figurant dans le
premier dixième des meilleures ventes, dans le deuxième dixième, etc.
Utilisez cette fonction avec la mesure Revenue. Du fait que les résultats sont
exprimés sous forme de dizaines, le nombre de mosaïques est égal à dix. Pour
affecter le numéro un au premier dixième, triez les valeurs en ordre
croissant. La définition de la mesure est NTile<Tiles=10,
Ascending=False>(Revenue). Cette mesure de chiffre d'affaires décile
est utilisée sur le rapport avec une mesure de contribution et de chiffre
d'affaires. Seules huit lignes du rapport sont affichés ci-dessous :
Le rapport est utilisé sur le document présenté ci-dessous. Bien que la
mesure Chiffre d'affaires en déciles ne soit pas affichée sur le document, elle
est utilisée dans les filtres de vue des deux graphiques. Le premier graphique
affiche uniquement les éléments dans le premier dixième de chiffres
d'affaires (la mesure Chiffre d'affaires en déciles est égale à un), tandis que le
deuxième graphique affiche uniquement les éléments du dernier dixième de
chiffres d'affaires (la mesure Chiffre d'affaires en déciles est égale à dix).
Vous pouvez voir dans le graphique inférieur que deux des éléments affichés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Fonctions de mesure
149
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
dans le rapport sont présentés sur le graphique (The Painted Word et 500
Best Vacation Home Plans). Seule une partie du document est affichée.
ci-dessus montre un document MicroStrategy. Les
L'image
documents peuvent s'afficher sous la forme d'un graphique, d'une
grille ou d'une grille et d'un graphique dans le même affichage Les
documents peuvent également afficher différentes parties du même
rapport dans le même affichage, comme le montre cet exemple. Pour
plus d'information sur l'utilisation des documents, reportez-vous au
Guide d'analyse des documents MicroStrategy Report Services ;
pour obtenir des instructions sur la création de documents,
reportez-vous au Guide de création de documents MicroStrategy
Report Services.
150 Fonctions de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
First et Last
Les fonctions First et Last permettent d'utiliser les fonctions de tri par
agrégation interne, c'est-à-dire, des fonctions où la valeur dépend de l'ordre
de tri. First retourne la première valeur dans un jeu de valeurs triées, tandis
que Last retourne la dernière valeur. Vous pouvez définir les attributs de tri
dans les paramètres de fonction.
Par exemple, un rapport d'inventaire répertorie le stock disponible chaque
jour. Les sous-taux du rapport correspondent à l'inventaire du dernier jour.
La création d'un sous-total défini par l'utilisateur qui utilise la fonction Last
fournit le sous-total requis du stock du dernier jour. Si les paramètres de tri
de la fonction ne sont pas définis pour le tri par jour, la fonction risque de ne
pas fournir la réponse correcte.
Pour un exemple de scénario utilisant la fonction First, reportez-vous à
Exemple de sous-total défini par l'utilisateur (fonction Premier), page 135.
Création de vos propres fonctions de plug-in
L'assistant de plug-in de fonction MicroStrategy permet de définir des
fonctions personnalisées appropriées pour vos scénarios d'entreprise.
Intelligence Server ne fait pas la différence entre les fonctions personnalisées
et les fonctions fournies par défaut. Les fonctions de plug-in personnalisées
sont indifférenciables de toutes les autres fonctions ou opérateurs, tels que
Sum, Average, Min, Max, Count, -, +, /, ou *. Ainsi, une fois que vous avez
créé une fonction de plug-in personnalisée, vous pouvez l'utiliser dans une
mesure, dans un sous-total, en tant que fonction de total général ou en tant
que sous-total de rapport.
plus d'informations sur les sous-totaux et les totaux généraux,
Pour
reportez-vous à Sous-totaux de mesure, page 132.
La définition des fonctions de plug-in personnalisées implique les étapes
suivantes :
•
Au cours de l'étape de conception, vous déterminez comment
implémenter les procédures analytiques dans un système informatique.
•
L'étape de création génère le projet Microsoft VisualC++, qui sert à
produire la bibliothèque contenant vos algorithmes.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Fonctions de mesure
151
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
•
L'étape d'implémentation implique la création du code des algorithmes
et la compilation de ce code en une bibliothèque qui sera utilisée par
MicroStrategy.
•
L'importation ajoute la bibliothèque à un projet MicroStrategy, de sorte
que ses algorithmes soient disponibles en vue d'une utilisation dans le
projet.
•
Le déploiement distribue votre bibliothèque à Intelligence Server, qui
l'exécute.
•
La dernière étape concerne l'exécution, c'est-à-dire la création de
nouvelles mesures qui utilisent les algorithmes et l'utilisation de ces
mesures dans un rapport MicroStrategy.
L'assistant de plug-in de fonction vous aide à créer et à mettre en œuvre les
étapes. Il vous aide à créer un projet MicrosoftVisual C++ avec des
indicateurs de position dans lesquels vous pouvez ajouter du code analytique
personnalisé. Une fois le code C++ ajouté spécifiquement à la fonction et le
projet créé, vous pouvez lancer MicroStrategy Desktop pour importer la
nouvelle fonction de plug-in à appliquer à tous les rapports. Le déploiement
s'applique à chaque système Intelligence Server qui l'utilisera. L'étape
d'exécution est également réalisée dans MicroStrategy Desktop, lorsque vous
créez des mesures et des rapports à l'aide de la nouvelle fonction. Pour des
informations détaillées sur chaque étape, consultez l'aide en ligne de
l'assistant de plug-in de fonction. L'aide en ligne de Desktop contient
également des instructions sur l'importation des fonctions.
de plug-in de fonction doit être installé au préalable pour
L'assistant
que vous puissiez créer et implémenter des fonctions de plug-in
personnalisées. Cette installation est incluse dans l'installation
standard de MicroStrategy. L'option permettant d'installer ce
composant est activée uniquement si Microsoft Visual C++ 6.0 est
présent dans le système sur lequel l'installation est effectuée. Au cours
de l'installation, l'option d'assistant de plug-in de fonction se trouve
dans MicroStrategy Architect sous MicroStrategy Desktop Products.
Pour connaître les procédures d'installation, reportez-vous au guide
de référence sur les fonctions.
Fonctions Appliquer : Utilisation de fonctions spécifiques à la
base de données dans les mesures
Les fonctions Appliquer, appelées aussi fonctions directes, permettent
d'accéder à des fonctionnalités qui ne sont pas disponibles en standard dans
152 Fonctions de mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Mesures avancées
3
les produits MicroStrategy mais qui peuvent être obtenues par le biais de la
base de données relationnelle. Lorsque vous incorporez une fonction Apply
dans une expression d'attribut, de fait ou de transformation, le moteur SQL
la reconnaît en tant que code SQL personnalisé et la traite en tant que telle.
L'expression est alors envoyée à la base de données relationnelle telle qu'elle
a été écrite. Pour plus d'informations, reportez-vous à Fonctions Apply dans
les mesures : utilisation de fonctions spécifiques à la base de données,
page 199.
Spécifications de jointure
La définition d'une spécification de jointure permet de placer des conditions
dans les données à afficher dans un rapport. Vous pouvez appliquer une
jointure interne ou externe, chaque type étant décrit en détail ci-après. En
d’autres termes, une jointure interne contient uniquement des données
communes à tous les éléments de la jointure, que ces données soient des
tables ou des mesures. Une jointure externe contient toutes les données de
tous les éléments. Vous pouvez définir des jointures au niveau de mesures et
de rapports :
•
Jointure au niveau de la mesure : comment la mesure est jointe à
d'autres mesures
•
Jointure au niveau du rapport : comment des mesures sont jointes au
rapport ; remplace tous les paramètres de jointure de mesure pour ce
rapport uniquement.
La définition du type de jointure de mesure au niveau du rapport (en
utilisant l'option de menu Options des données du rapport de l'éditeur de
rapports) affecte uniquement les résultats du rapport à modifier. Pour des
instructions, reportez-vous au chapitre Analyse des données du Guide sur les
rapports de base MicroStrategy.
Le fait de définir le type de jointure de mesure au niveau de la mesure affecte
le résultat de tous les rapports utilisant cette mesure. Pour définir le type de
jointure de mesure au niveau de la mesure, utilisez l'option Type de jointure
de mesure du menu Outils de l'éditeur de mesures.
Par défaut, un rapport utilise le type de jointure de la mesure. Le type de
jointure de mesure par défaut au niveau de la mesure utilise la valeur héritée
par défaut, qui correspond à une jointure interne.
Pour les mesures composées, vous pouvez également définir le type de
jointure au niveau de la formule. Vous contrôlez ainsi la façon dont sont
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Spécifications de jointure
153
3
Mesures avancées
Guide sur les rapports avancés
jointes les expressions ou les mesures dans la mesure composée. Pour plus
d'informations sur les types de jointure au niveau des formules,
reportez-vous à Type de jointure de formule pour les mesures composées,
page 128. Pour plus d'informations sur les mesures composées en général,
reportez-vous à Mesures composées, page 125.
Comparaison entre jointures internes et externes
En d'autres termes, une jointure interne contient uniquement des données
communes à tous les composants de la jointure. Une jointure externe
contient les données qui s'appliquent à tous les composants. Les descriptions
suivantes s'appuient sur un exemple de rapport contenant l'attribut Région,
la mesure Ventes et la mesure Budget.
•
Par défaut, les jointures internes sont générées pour l'ensemble des
mesures d'un rapport. Le rapport résultant contient uniquement les
lignes contenant des données renvoyées pour toutes les mesures. S'il
n'existe pas de données budgétaires et de ventes pour une région donnée,
celle-ci n'est pas incluse dans le rapport.
•
Si vous optez pour les jointures externes pour toutes les mesures du
rapport, toutes les lignes présentant des données pour l'une des mesures
sont affichées. Toutes les régions sont incluses dans le rapport, même si
elles ne comportent pas de données pour l'une des mesures.
Vous pouvez définir différentes jointures pour chaque mesure d'un rapport.
Par exemple, vous pouvez utiliser une jointure externe pour la mesure Ventes
et une jointure interne pour la mesure Budget. Le rapport généré affichera
toutes les régions présentant des données de ventes. Si une région donnée
présente des données budgétaires mais pas de données de ventes, elle ne sera
pas incluse dans le rapport.
Pour obtenir une explication plus détaillée de cet exemple, reportez-vous au
chapitre Analyse des données du Guide sur les rapports de base
MicroStrategy.
Jointures entre mesures
La définition du type de jointure de mesure permet de spécifier l'action de
jointure par défaut des mesures. Ce paramètre s'applique à la mesure d'un
rapport dans lequel elle est placée. Cependant, vous pouvez remplacer ce
paramètre de jointure de mesure pour un rapport déterminé. Pour plus
154 Spécifications de jointure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
3
Mesures avancées
d'informations sur les types de jointure de mesure au niveau d'un rapport,
reportez-vous au chapitre Analyse des données du Guide sur les rapports de
base MicroStrategy.
L'option Type de jointure de mesure est accessible via le menu Outils de
l'éditeur de mesures. Les types de jointure de mesure sont les suivants :
•
Par défaut utilise la valeur par défaut.
•
Interne inclut uniquement les informations communes à tous les
éléments.
•
Externe laisse toutes les informations dans tous les éléments.
Type de jointure de mesure est un raccourci de la propriété
L'option
VLDB Type de jointure de mesure sous Options avancées dans le
même menu.
Propriétés VLDB de mesure : personnalisation
analytique et SQL
Des propriétés VLDB (Very Large DataBase, base de données très
volumineuse) vous permettent de personnaliser le langage SQL que
MicroStrategy génère. Le type de jointure de mesure, décrit dans la section
précédente, n'est pas la seule propriété VLDB qui agit sur les mesures. La
liste suivante répertorie les propriétés VLDB de mesure pouvant être définies
au niveau de la mesure. Pour plus d'informations sur chacune de ces
propriétés, reportez-vous au Chapitre 15, Propriétés VLDB. Pour plus
d'informations sur toutes les propriétés VLDB disponibles dans
MicroStrategy, reportez-vous au document MicroStrategy Supplemental
Reference for System Administration.
•
Constante entière dans la mesure détermine s'il faut ajouter « ,0 »
après un entier.
•
Vérification nulle indique comment traiter les opérations arithmétiques
avec des valeurs nulles.
•
Vérification zéro indique comment traiter la division par zéro ou quand
rechercher les zéros dans le dénominateur lors de divisions.
•
Vérification nulle pour le moteur analytique détermine si une valeur
nulle est interprétée comme zéro lorsque le moteur analytique effectue les
calculs.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Propriétés VLDB de mesure : personnalisation analytique et SQL
155
3
Mesures avancées
•
Guide sur les rapports avancés
Prise en compte de la dimensionnalité de sous-total permet
d'effectuer des sous-totaux en fonction de la dimensionnalité d'une
mesure.
pouvez définir des propriétés VLDB de mesure supplémentaires
Vous
à d'autres niveaux, tels qu'aux niveaux de rapport et de projet. Pour
plus d'informations sur le mode de fonctionnement des niveaux entre
eux, reportez-vous à Niveaux des propriétés VLDB, page 882.
Alias de colonne de mesure : Identificateurs
SQL et types de données
Un alias de colonne modifie le nom d'une mesure dans des tables
temporaires, utilisées dans le cadre de datamarts et de la génération SQL. Ce
changement de nom n'affecte pas le nom réel de la mesure dans les
métadonnées, mais il vous permet d'identifier facilement la mesure, dans un
long rapport SQL par exemple. L'alias de colonne se définit dans la boîte de
dialogue Alias de colonne de mesure de l'éditeur de mesures. Pour y accéder,
sélectionnez Outils, puis Paramètres avancés et Options de colonne de
mesure.
plus d'informations sur la fonction Datamart, reportez-vous au
Pour
Chapitre 13, Accès aux sous-ensembles de données : datamarts.
Vous pouvez également définir le type de données et la longueur d'octet pour
une mesure. Les types de données MicroStrategy sont Grande décimale,
Binaire, Char, Date, Décimal, Double, Float, Nombre entier, VarBin long,
VarChar long, Numérique, Réel, Heure, TimeStamp, Non signé, VarBin et
VarChar.
existe plusieurs inconvénients à l'utilisation du type de données
IlGrande
décimale pour les valeurs de mesure.
Pour plus d'informations sur tous les types de données, reportez-vous à
l'annexe Data Types de MicroStrategy Project Design Guide.
156 Alias de colonne de mesure : Identificateurs SQL et types de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
4
4.
FILTRES AVANCÉS
Filtrage de données dans les rapports
Introduction
Ce chapitre fait appel aux connaissances acquises dans le chapitre
Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de
rapport du Guide sur les rapports de base MicroStrategy. Vous devez savoir
créer un filtre simple et le placer dans un rapport. Vous devez également
connaître la différence entre les divers types de qualifications mais, si besoin
est, la section Types de qualifications, page 159 fournit une brève
description de chacun de ces types. Ce chapitre explique les concepts
associés à la création et à l'utilisation des filtres et des qualifications avancés
suivants :
•
Qualification attribut vers attribut, page 162
•
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours, page 168
•
Importation et exportation d'éléments pour les qualifications d'attribut,
page 176
•
Niveau d'attribut des qualifications d'ensemble : niveau de résultat,
page 180
•
Qualifications de mesure de pourcentage et de classement : césure par
propriété, page 183
•
Comparaisons entre mesures, page 184
•
Fusion de qualifications d'attribut, page 185
•
Application de qualifications indépendamment des filtres de relation,
page 186
© 2011 MicroStrategy, Inc.
157
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
•
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données,
page 188
•
Listes d'éléments joints : groupement d'éléments à partir de plusieurs
attributs, page 207
•
Filtres avec invite : demande d'entrée à l'utilisateur pour les conditions
de filtre, page 210
ne traite pas des filtres de sécurité ; ceux-ci sont présentés
Cedanschapitre
le document MicroStrategy System Administration Guide.
Avant de commencer
Cette section passe en revue des concepts de base expliqués dans le Guide sur
les rapports de base MicroStrategy. Si vous avez besoin d'un bref aperçu des
principes de base des mesures, cette section vous sera utile. Pour obtenir des
explications approfondies sur les mesures, les faits, les attributs, les invites et
les filtres, reportez-vous au Guide sur les rapports de base MicroStrategy.
Dans ce chapitre, l'éditeur de filtres dans MicroStrategy Desktop est utilisé
pour travailler avec des filtres. Vous pouvez également utiliser MicroStrategy
Command Manager pour travailler avec les filtres. Command Manager
manipule les objets MicroStrategy en utilisant des scripts créés par des
utilisateurs plutôt qu'une interface utilisateur graphique. Ceci peut être utile
si vous avez un grand nombre de filtres à créer ou modifier. Pour plus
d'informations sur Command Manager, reportez-vous au chapitre
Automating Administrative Tasks du manuel MicroStrategy System
Administration Guide. Pour que la syntaxe spécifique à Command Manager
fonctionne avec les filtres, consultez l'aide en ligne de Command Manager.
Un filtre indique les conditions auxquelles les données doivent répondre
pour être incluses dans les résultats d'un rapport. L'application d'un filtre
dans un rapport permet de limiter les données pour n'afficher que les
informations pertinentes concernant votre question, puisqu'un rapport
interroge au départ l'ensemble des données stockées dans l'entrepôt. Les
filtres permettent de trier de gros volumes de données et de n'afficher que
des sous-ensembles de celles-ci afin que les rapports contiennent seulement
les informations dont les utilisateurs ont réellement besoin.
Par exemple, vous souhaitez déterminer les ventes pour tous les articles dans
la catégorie Livre (Book) pour la région Washington, DC. La création d'un
rapport avec les attributs Centre d'appels et Catégorie et la mesure Chiffre
d'affaires, renvoie le chiffre d'affaires de tous les éléments dans toutes les
158 Avant de commencer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
catégories pour tous les centres d'appels. Sans filtre, il vous faudrait
parcourir un volume considérable de données, le rapport contenant environ
4 500 lignes. En créant un filtre comprenant la catégorie Livre et
Washington, DC, puis en appliquant ce filtre au rapport, vous limitez les
données affichées lors de son exécution. Le rapport e retournera qu'environ
90 lignes. Voici un exemple.
Types de qualifications
Un filtre est constitué d'au moins une qualification. Les qualifications sont
des conditions réelles qui doivent être satisfaites, par exemple, « Région =
Nord-Est » ou « Chiffre d'affaires > 1 million USD ». Vous pouvez créer
plusieurs qualifications pour un seul filtre, puis combiner ces qualifications à
l'aide des opérateurs logiques ET, ET NON, OU et OU NON.
Vous pouvez créer les types de qualifications de filtre suivants :
•
Qualification d’attribut : permet de filtrer une forme d’attribut
(Identifiant, description, etc.) ou les éléments d’un attribut.
Une qualification de forme d'attribut pourra, par exemple, être une
condition au niveau de la forme d'attribut Nom du client s'appliquant
aux clients dont le nom commence par la lettre H.
Une qualification de liste d'éléments d'attribut portant sur un
attribut Client est constituée d'une liste de clients.
•
Une qualification d'ensemble vous permet de créer un ensemble
d'attributs en fonction des mesures associées à ces attributs (une
qualification de mesure) ou en fonction des relations qui existent entre
eux (une qualification de relation). Par exemple :
Une qualification de mesure permet à un rapport d'afficher
uniquement les chiffres des ventes pour les produits dont les niveaux
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Avant de commencer
159
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
de stock sont inférieurs à la valeur indiquée. Ce type de qualification
est également appelé qualification d'ensemble de mesures.
Il est possible d'utiliser une qualification de relation pour créer un
rapport qui affiche tous les magasins vendant des chaussures Nike
dans la région de Washington DC. Dans ce cas, il s'agit d'une
qualification d'ensemble de relations.
•
Une qualification de raccourci vers un rapport, également appelée
qualification de rapport ou rapport-filtre, utilise le jeu de données d'un
rapport en tant que filtre dans un autre rapport.
•
Une qualification de raccourci vers un filtre, également appelée
qualification de filtre ou filtre intégré, utilise un filtre existant tel qu'il est,
ou en lui ajoutant des conditions, dans un rapport.
•
Les qualifications avancées vous permettent de créer les éléments
suivants :
des expressions personnalisées, à savoir, des expressions de filtre
personnalisées. Vous pouvez utiliser les fonctions Apply et créer des
filtres de relation ;
des listes d'éléments joints, qui joignent des éléments d'attribut,
puis filtrent les ensembles de résultats.
défaut, l'option Qualifications avancées n'est pas affichée dans
Par
l'éditeur de filtres. Vous devez d'abord l'activer dans la boîte de
dialogue Mes préférences. Pour obtenir des instructions,
reportez-vous à l'aide en ligne.
Le chapitre Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les
concepteurs de rapport du Guide sur les rapports de base MicroStrategy
explique, dans les grandes lignes, comment créer tous ces types de filtres,
hormis les qualifications avancées.
Rubriques de filtres avancés
Ce chapitre fait appel aux connaissances acquises dans le Guide sur les
rapports de base MicroStrategy pour vous aider à créer des filtres
répondant à des questions plus complexes touchant à l'entreprise. Ces
fonctionnalités avancées, organisées en fonction du type de qualification
utilisé pour les créer, sont énumérées ci-dessous :
•
Qualifications d'attribut :
160 Avant de commencer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
Qualification attribut vers attribut, page 162 : compare deux
attributs dans des formes d'attribut.
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours, page 168 :
ont des décalages fixés par rapport à la date courante.
Importation et exportation d'éléments pour les qualifications
d'attribut, page 176 : permettent d'importer des listes de données de
fichiers existants dans la définition de filtre.
•
Qualifications d'ensemble :
Niveau d'attribut des qualifications d'ensemble : niveau de résultat,
page 180 : spécifie le niveau d'attribut auquel la mesure ou l'ensemble
est calculé pour la qualification.
Établissement d'une relation entre le niveau de résultat et le filtre des
qualifications de relation, page 181 : spécifie la relation entre les
attributs au niveau du résultat et la qualification de filtre.
Qualifications de mesure de pourcentage et de classement : césure
par propriété, page 183 : est le niveau d'attribut à partir duquel
redémarrer le décompte du rang ou du pourcentage d'une mesure.
Comparaisons entre mesures, page 184 : comparent dynamiquement
les valeurs de deux mesures.
Fusion de qualifications d'attribut, page 185 : précise si les
qualifications d'attribut existantes doivent être fusionnées dans le
calcul de la qualification de mesure.
Application de qualifications indépendamment des filtres de
relation, page 186 : détermine si les critères de filtre s'appliquent à
l'ensemble du rapport ou à la qualification de relation elle-même.
•
Qualifications avancées utilisant des expressions personnalisées et des
fonctions Apply :
Filtres de qualification d'expression personnalisée, page 190 :
permettent de créer des expressions de filtre personnalisées. Dans les
cas où les fonctions intégrées de MicroStrategy ne satisfont pas vos
exigences en matière de rapport, vous utiliserez également des
fonctions Apply.
Expressions personnalisées dans les filtres de qualification attribut
vers attribut, page 194 : permettent de créer des filtres qui reposent
sur la relation entre deux attributs ou sur la relation entre un attribut
et une expression personnalisée.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Avant de commencer
161
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Expressions personnalisées dans les filtres de qualification de
relation, page 196 : permettent de générer la liste des éléments
d'attribut comme filtre basé sur une table ou un fait spécifique de
votre entrepôt de données (qui définit une relation), une qualification
de mesure ou un autre filtre, et une liste spécifique d'attributs.
•
Filtres avec invite : demande d'entrée à l'utilisateur pour les conditions
de filtre, page 210 : fournissent des définitions dynamiques pouvant
varier selon chaque exécution de rapport. La plupart des types de
qualifications autorisent les invites.
Qualification attribut vers attribut
Dans certains cas, vous pouvez avoir besoin de filtrer sur un attribut d'après
des critères liés à un autre attribut ou à une expression personnalisée. Par
exemple, si vous souhaitez générer un rapport qui liste les clients habitant
dans la même ville que des centres d'appel de votre entreprise. Dans ce cas,
vous qualifierez sur les attributs Client et Centre d'appel en utilisant un filtre
de qualification attribut vers attribut. (Reportez-vous à la section Exemple :
clients vivant dans la même ville que des centres d'appel, page 164 pour la
procédure à suivre dans cet exemple.)
Autre scénario : dans une prochaine campagne de marketing, vous souhaitez
cibler les clients dans une tranche de revenus donnée. Il vous faut pour cela
un filtre de qualification attribut vers attribut, afin de qualifier sur l'attribut
Tranche de revenus. Dans ce cas, le deuxième élément sur lequel s'effectue la
qualification est une expression personnalisée et non un attribut.
(Reportez-vous à la section Exemple : filtrage sur une tranche de revenus,
page 166 pour la procédure à suivre dans cet exemple.)
les filtres de qualification attribut vers attribut, vous devez
Avec
toujours utiliser des expressions personnalisées ; celles-ci sont
traitées brièvement dans cette section. Pour une description plus
complète des expressions personnalisées et des fonctions Apply, ainsi
que des exemples, reportez-vous à la section Filtres de qualification
d'expression personnalisée, page 190.
Création de filtres de qualification attribut vers attribut
Voici les instructions de base pour la création de filtres de qualification
attribut vers attribut, suivies d'exemples d'utilisation précis.
162 Qualification attribut vers attribut
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
Pour créer une qualification attribut vers attribut
procédure crée un filtre dans un rapport ; il ne s'agit pas d'un
Cette
filtre autonome qui peut être utilisé dans d'autres rapports, mesures,
etc.
1 Ouvrez un rapport dans l'éditeur de rapports.
2 Double-cliquez sur le volet Filtre de rapport pour créer une qualification.
3 Sélectionnez Qualification d'attributs, puis cliquez sur OK. Le volet
Qualification d'attribut s'ouvre.
4 Dans l'explorateur d'objets, cherchez l'attribut sur lequel vous souhaitez
effectuer la qualification et faites-le glisser vers le champ Choisir un
attribut.
5 Sélectionnez une forme d'attribut dans la liste déroulante Qualifier sur.
(Vous ne pouvez pas sélectionner des Éléments dans une qualification
attribut vers attribut.)
6 Sélectionnez un Opérateur.
7 Choisissez Personnalisé dans la liste déroulante.
8 Tapez l'expression personnalisée dans la zone de texte. Il s'agit au choix :
•
D'un autre attribut. Dans ce cas, faites glisser l'attribut vers
l'explorateur d'objets dans la zone de texte. Pour un exemple,
reportez-vous à la section Exemple : clients vivant dans la même ville
que des centres d'appel, page 164.
•
D'une expression personnalisée. Dans ce cas, tapez l'expression dans
la zone de texte. Pour un exemple, reportez-vous à la section
Exemple : filtrage sur une tranche de revenus, page 166.
9 Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Qualification attribut vers attribut
163
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Exemple : clients vivant dans la même ville que des centres
d'appel
Votre nouvelle société de services a des centres d'appel dans tout le pays et
des enquêtes récentes ont montré que les clients qui habitent la même ville
qu'un centre d'appel sont particulièrement satisfaits du service en raison de
la rapidité d'intervention en cas de coupure de courant. Pour démarrer votre
nouvelle campagne publicitaire, vous voulez générer la liste des centres
d'appel qui correspondent aux villes des clients.
Les étapes suivantes permettent de créer un filtre de qualification attribut
vers attribut qui génère la liste des villes souhaitées.
Pour créer une qualification attribut vers attribut qui compare les attributs
Client et Centre d'appel
1 Dans MicroStrategy Desktop, à partir du menu Fichier, pointez sur
Nouveau et sélectionnez Filtre. L'éditeur de filtres s'ouvre.
Si la boîte de dialogue Nouveau filtre s'ouvre, cliquez sur l'icône Filtre
vide. Si vous ne voulez plus que cette boîte de dialogue s'affiche à l'avenir,
sélectionnez Ne plus afficher cette boîte de dialogue. Cliquez sur OK.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Modèles d'objet,
page 408.
2 Double-cliquez dans le volet Définition du filtre. La boîte de dialogue
Options de filtrage s'ouvre.
3 Sélectionnez Qualification d'attributs, puis cliquez sur OK. Le volet
Qualification d'attribut s'ouvre.
4 Faites glisser l'attribut Ville du client (qui se trouve dans la hiérarchie
Clients) de l'explorateur d'objets vers le champ Choisir un attribut.
5 Choisissez la valeur ID pour le paramètre Qualifier sur.
6 Remplacez l'opérateur par Exactement.
7 Choisissez Personnalisé dans la liste déroulante.
8 Faites glisser l'attribut Centre d'appel de la hiérarchie Géographie vers le
champ de texte suivant.
164 Qualification attribut vers attribut
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
MicroStrategy génère automatiquement l'expression personnalisée
[Call Center]@ID.
9 Enregistrez et fermez le filtre, en le nommant Ville du client = Centre
d'appel.
Maintenant que vous avez créé le filtre de la qualification attribut vers
attribut, créez un rapport et ajoutez le filtre.
Pour créer le rapport
1 Dans MicroStrategy Desktop, dans le menu Fichier, pointez sur
Nouveau et sélectionnez Rapport. L'éditeur de rapports s'ouvre.
Si la boîte de dialogue Nouveau rapport s'ouvre, cliquez sur l'icône
Rapport vide. Si vous ne voulez plus que cette boîte de dialogue s'affiche
à l'avenir, sélectionnez Ne plus afficher cette boîte de dialogue.
Cliquez sur OK. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section
Modèles d'objet, page 408.
2 Ajoutez l'attribut Ville du client (Customer City) au rapport.
3 Ajoutez le filtre Ville du client = Centre d'appel au rapport.
4 Enregistrez le rapport, puis exécutez-le.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Qualification attribut vers attribut
165
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Lorsque le rapport est exécuté, seul un petit sous-ensemble des éléments de
l'attribut Centre d'appel s'affiche. Chacun des éléments (villes) figurant dans
le rapport est aussi la ville d'un client.
Exemple : filtrage sur une tranche de revenus
Votre directeur marketing souhaite connaître les bénéfices pour les clients
qui gagnent au moins 21 000 USD par an, et votre attribut Tranche de
revenus contient les éléments suivants (sous la forme DESC) :
Les étapes suivantes permettent de créer un filtre pour un rapport qui
répertorie toutes les tranches de revenus, sauf celles inférieures à 21k, ainsi
que les bénéfices associés.
166 Qualification attribut vers attribut
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
Pour créer un filtre de qualification attribut vers attribut qui utilise une
expression personnalisée
1 Dans Didacticiel MicroStrategy, double-cliquez sur le volet Filtre de
rapport pour ajouter un nouveau filtre.
2 Sélectionnez Qualification d'attributs, puis cliquez sur OK. Le volet
Qualification d'attribut s'ouvre.
3 Faites glisser l'attribut Tranche de revenus (qui se trouve dans la
hiérarchie Clients) de l'explorateur d'objets vers la zone Choisir un
attribut.
4 Choisissez la valeur DESC pour le paramètre Qualifier.
5 Remplacez l'opérateur par Ne commence pas par.
6 Sélectionnez Personnalisé et tapez "<".
Remarquez que dans la figure ci-dessus, toutes les tranches de revenus
sauf la tranche <21k commencent par un caractère différent de "<". Par
conséquent, en excluant les éléments d'attribut qui commencent par ce
caractère, vous excluez de votre rapport la tranche de revenus inférieure,
<21k. Toutes les autres tranches s'affichent dans le rapport.
Le caractère "<" doit être entre guillemets ; sinon, MicroStrategy
renvoie
une erreur, car "<" est un caractère MicroStrategy réservé.
7 Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
Lorsque vous exécutez un rapport avec ce filtre et que vous y mettez l'attribut
Tranche de revenus (Income Bracket) et la mesure Chiffre d'affaires
(Revenue), vous obtenez les données suivantes :
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Qualification attribut vers attribut
167
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Notez que la tranche de revenus inférieure, <21k, est exclue à cause de
l'expression personnalisée utilisée dans le filtre de qualification attribut vers
attribut. Alors que dans cet exemple nous utilisons un filtre de qualification
attribut vers attribut, ce filtre ne contient en fait qu'un seul attribut, Tranche
de revenus (Income Bracket), dans sa définition. Cet attribut est couplé avec
une expression personnalisée afin d'obtenir le résultat voulu.
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date
en cours
Lorsque vous qualifiez sur une forme d'attribut date avec le type de données
date, vous pouvez sélectionner des dates dynamiques égales à la date du jour
plus ou moins une période fixe. Ces dates peuvent correspondre à un
ensemble de dates fixes ou à différentes plages de dates qui changent dans le
temps. Par exemple, une date dynamique peut être utilisée dans un rapport
qui analyse les montants de chiffre d'affaires des deux mois précédents. Elle
est représentée par « aujourd’hui » avec un décalage de deux mois.
Vous pouvez exprimer les qualifications de date dynamique de différentes
manières, comme le montrent les exemples ci-dessous :
•
Décalage de quatre ans, trois mois, deux semaines et un jour par rapport
à la date du jour
•
Lundi de cette semaine
•
Lundi de cette semaine avec un décalage de deux jours
•
Le quatre de ce mois
•
Le quatrième mercredi de ce mois
•
Le quatre mai de l'année prochaine
•
Le troisième mercredi de mai de cette année
Lors de l’évaluation d’une date dynamique telle que " le premier de ce mois
moins sept jours ", l’ordre de calcul de ces deux parties est important.
L’addition ou la soustraction de jours, de semaines, de mois ou d’années
s'effectue toujours en premier, avant les calculs tels que " le premier de ce
mois ", " cette semaine ", " cette année ", etc. Par exemple :
168 Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
•
Si nous sommes le 13 février, " ce jour moins sept jours " correspond au 6
février et " le premier du mois à ce jour moins sept jours " correspond au
premier février.
•
Toutefois, si nous sommes le 2 février, "ce jour moins sept jours"
correspond au 26 janvier et "le premier du mois à ce jour moins sept
jours" correspond au premier janvier.
Les dates dynamiques sont disponibles pour toute forme d'attribut ayant un
type de format Date ou Heure et date. Pour une forme d'attribut avec un type
de format Heure et date, des heures dynamiques sont également disponibles.
Les heures, les minutes ou les deux peuvent être calculées de façon
dynamique. Les heures, les minutes ou les deux peuvent être définies comme
étant statiques. Par exemple, si l'heure actuelle est 12:40 :
•
Alors "cette heure plus 1 heure" et "cette minute moins 0 minutes" (heure
dynamique et minute dynamique) est calculée comme étant 13:40.
•
Alors "cette heure plus 1 heure" et "Minute statique = 24" (heure
dynamique et minute statique) est calculée comme étant 13:24.
•
Alors "Heure statique = 11" et "cette minute moins 10" (heure statique et
minute dynamique) est calculée comme étant 11:30.
•
Alors "Heure statique = 11" et "Minute statique = 24" (heure statique et
minute statique) est calculée comme étant 11:24.
Lorsque vous créez une date dynamique pour une forme d'attribut avec un
format Heure et date, vous devez créer aussi une heure dynamique. Pour des
instructions sur la création d'une heure dynamique, reportez-vous à l'aide de
MicroStrategy Desktop.
Vous devez utiliser l'éditeur de date et heure pour créer une date dynamique
dans une qualification d'attribut. Lorsque vous qualifiez sur un attribut de
date, une icône de calendrier s'affiche. Cliquez dessus pour ouvrir l'éditeur de
date et heure.
Exemple de date dynamique
Le rapport suivant utilise deux filtres, chacun contenant une qualification de
date dynamique. Le premier filtre, appliqué en tant que filtre de rapport, est
appelé Ce jour et qualifie sur la date en cours. Le deuxième filtre, appliqué en
tant que condition dans une condition métrique, est appelé Ce jour - 2 mois.
Il qualifie sur la date en cours moins un décalage de deux mois. La mesure
Chiffre d'affaires calcule le chiffre d'affaire pour la date en cours parce que le
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
169
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
filtre de rapport (le filtre Ce jour) est appliqué. La mesure Revenue (il y a 2
mois) calcule le chiffre d'affaires pour la date d'aujourd'hui moins deux mois,
car cette mesure contient une condition (le filtre Ce jour - 2 mois).
L'exemple de rapport suivant avait été exécuté le 26/09/06. La mesure
Chiffre d'affaires renvoie le chiffre d'affaire pour le 26/09/06, et la mesure
Chiffre d'affaires (il y a 2 mois) calcule le chiffre d'affaires pour le 26/07/06.
Ce rapport vous permet de comparer rapidement et facilement les valeurs de
chiffre d'affaires.
Pour créer ce rapport, suivez la procédure ci-dessous.
Notez les points suivants :
•
Cette procédure suppose que vous maîtrisiez le processus de création
d'une mesure conditionnelle. Pour plus d'informations, reportez-vous
à la section Mesures conditionnelles, page 90.
•
Il peut arriver que MicroStrategy Tutorial ne contienne aucune
information pour la date actuelle ; si le rapport ne retourne pas de
données, ajustez les dates en conséquence. Par exemple, vous pouvez
créer des qualifications pour 6 mois et 8 mois plus tôt. Lorsque vous
utilisez vos propres données à la place des données du didacticiel, le
calcul de la date courante s'effectue si le projet contient des données
pour cette date.
170 Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
Pour créer une qualification d'attribut en utilisant une date dynamique
Création du filtre Ce jour
Ce filtre, qui sera utilisé dans le rapport, qualifie sur la date en cours.
1 Dans le menu Fichier, pointez sur Nouveau, puis choisissez Filtre.
L'éditeur de filtres s'ouvre.
Si la boîte de dialogue Nouveau filtre s'ouvre, double-cliquez sur Filtre
vide pour ouvrir l'Éditeur de filtre.
2 Faites glisser l'attribut Jour de l'explorateur d'objets dans la fenêtre
Définition du filtre. Le volet Qualification d'attribut s'ouvre.
3 Sélectionnez ID dans la liste déroulante Qualifier sur.
4 Cliquez sur l'icône d'éditeur de dates (le calendrier). L'éditeur de dates
s'ouvre.
5 Sélectionnez Date dynamique.
6 Ce jour est sélectionné par défaut. Notez que la date en cours apparaît
dans la zone Aperçu.
7 Cliquez sur OK puis de nouveau sur OK pour revenir à la fenêtre
Définition du filtre. Remarquez que la qualification s'affiche comme Jour
(ID) d'aujourd'hui exactement.
8 Enregistrez et fermez le filtre, en le renommant Ce jour.
Création du filtre Ce jour - il y a 2 mois
Ce filtre soustrait deux mois de la date en cours. Il sera utilisé dans la mesure
conditionnelle.
9 Commencez à créer un nouveau filtre, tel que décrit dans les étapes
ci-dessus, en sélectionnant Date dynamique.
10 Ce jour est sélectionné par défaut. Dans les zones à côté des mois,
sélectionnez Moins et 2. Ceci indique un décalage de deux mois en
arrière. Notez que la date en cours et que la date dynamique apparaît
dans la zone Aperçu.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
171
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
11 Cliquez sur OK puis de nouveau sur OK. Remarquez que la qualification
s'affiche comme Jour (ID) d'aujourd'hui exactement moins 2 mois.
12 Enregistrez et fermez le filtre, en le renommant Ce jour - 2 mois.
Application d'une mesure Ce jour - 2 mois
Créez une mesure conditionnelle pour calculer le chiffre d'affaires sur la date
dynamique.
13 Ouvrez une nouvelle mesure.
14 Faites glisser le fait Chiffre d'affaires de l'explorateur d'objets vers la
fenêtre Définition de mesure.
15 Sélectionnez Condition dans la fenêtre Composants de mesure. La
fenêtre Définition des conditions s'ouvre.
16 Faites glisser le filtre Ce jour - 2 mois de l'explorateur d'objets vers la
fenêtre Définition des conditions.
17 Enregistrez et fermez la mesure, en la renommant Chiffre d'affaires (il y
a 2 mois).
Création du rapport
18 Ouvrez un nouveau rapport.
19 Ajoutez l'attribut Région, la mesure Chiffre d'affaires et la mesure
Chiffre d'affaires (il y a 2 mois).
20 Faites glisser le filtre Ce jour - 2 mois de l'explorateur d'objets vers la
fenêtre Définition des conditions.
21 Enregistrez le rapport puis exécutez-le.
Date dynamique basée sur une réponse à l'invite
Il est possible de baser la date dynamique sur une réponse à l'invite, plutôt
que sur la date du jour. Par exemple, vous souhaitez consulter le chiffre
d'affaires journalier du mois dernier, à partir d'une date particulière. Si la
date spécifique est le 08/11/09, vous voulez consulter le chiffre d'affaires
172 Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
journalier entre le 08/10/09 et le 08/11/09, tel qu'illustré dans l'exemple de
rapport ci-dessous :
Pour cela, créez une invite pour une date. Utilisez cette invite de date dans un
filtre qui renvoie les dates comprises entre la date sélectionnée dans l'invite
et un mois avant la réponse à l'invite.
procédure suppose que vous maîtrisiez le processus de création
Cette
d'une invite. Pour des informations, reportez-vous au Guide sur les
rapports de base MicroStrategy ou à l'aide de MicroStrategy
Desktop.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
173
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Pour créer une date dynamique basée sur une réponse à l'invite
Créer l'invite de date
Cette invite, qui sera utilisée dans le filtre, demande une date à l'utilisateur.
1 Dans le menu Fichier, pointez sur Nouveau, puis choisissez Invite.
L'assistant de génération d'invites s'ouvre.
2 Sur la page d'accueil, sélectionnez Invite de valeurs, puis cliquez sur
Suivant. La page Invite de valeurs s'ouvre.
3 Sélectionnez Date et heure, puis cliquez sur Suivant. La page
Informations générales s'affiche.
4 Renseignez le champ Titre, par exemple avec la date cible.
5 Saisissez du texte dans le champ Instructions qui s'affiche lorsque l'invite
s'exécute lors de l'exécution du rapport.
6 Sélectionner Réponse à l'invite exigée.
7 Cliquez sur Terminer. La boîte de dialogue Enregistrer sous s'ouvre.
8 Sélectionnez le dossier d'enregistrement de la nouvelle invite, tapez Date
cible comme Nom d'objet, puis cliquez sur Enregistrer pour revenir
dans MicroStrategy Desktop.
Création du filtre
Ce filtre, qui sera utilisé dans le rapport, renvoie les dates comprises entre la
date sélectionnée dans l'invite et un mois avant la réponse à l'invite.
9 Dans le menu Fichier, pointez sur Nouveau, puis choisissez Filtre.
L'éditeur de filtres s'ouvre.
Si la boîte de dialogue Nouveau filtre s'ouvre, double-cliquez sur Filtre
vide pour ouvrir l'Éditeur de filtre.
10 Faites glisser l'attribut Jour de l'explorateur d'objets dans la fenêtre
Définition du filtre. Le volet Qualification d'attribut s'ouvre.
11 Sélectionnez ID dans la liste déroulante Qualifier sur.
12 Sélectionnez Entre dans la liste déroulante Opérateur.
174 Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
13 Faites glisser l'invite Date cible de l'explorateur d'objets vers la zone de
texte correspondant à la première valeur, tel qu'illustré ci-dessous. Le
curseur se transforme en + lorsqu'elle est correctement placée.
Lorsque vous déposez l'invite, la zone de texte devient Raccourci vers :
Date cible et la liste déroulante devient Invite simple.
14 Sélectionnez Personnaliser dans la seconde liste déroulante.
15 Tapez ce qui suit dans la seconde zone de texte :
AddMonths(
16 Faites glisser l'invite Date cible de l'explorateur d'objets vers la seconde
zone de texte.
17 Tapez ce qui suit à la fin de la seconde zone de texte :
, -1)
L'interface doit désormais avoir cet aspect :
18 Cliquez sur OK pour revenir au volet Définition du filtre.
19 Enregistrez le filtre et fermez-le, en le nommant Il y a 1 mois à compter
de la date d'invite.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Dates dynamiques : filtrage en décalant la date en cours
175
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Création du rapport
20 Ouvrez un nouveau rapport.
21 Ajoutez l'attribut Jour et ma mesure Chiffre d'affaires.
22 Faites glisser le filtre Il y a 1 mois à compter de la date d'invite de
l'explorateur d'objets vers la fenêtre Définition des conditions.
23 Enregistrez le rapport puis exécutez-le.
Importation et exportation d'éléments pour les
qualifications d'attribut
Vous pouvez importer les éléments d'un filtre dans l'éditeur de filtres depuis
d'autres sources que MicroStrategy. Les critères suivants doivent être
respectés :
•
Le filtre est une qualification d'attribut.
•
Le filtre est qualifié pour une forme d'attribut, pas pour des éléments.
•
L'opérateur doit être Dans la liste ou Pas dans la liste.
•
Les éléments à importer sont stockés dans un fichier Excel ou dans un
fichier texte.
L'option d'importation d'éléments de filtre offre plus de souplesse dans
l'éditeur de filtres, car vous pouvez importer des listes de données de fichiers
préexistants dans la définition de filtre. Les définitions de filtre peuvent
également être exportées vers un fichier.
pouvez définir une invite qui vous permettra de sélectionner le
Vous
fichier à importer lors de l'exécution du rapport.
Il peut être plus rapide et plus efficace d'importer les éléments à partir d'un
fichier texte ou d'un fichier Microsoft Excel, plutôt que de sélectionner
individuellement chaque élément à inclure dans le filtre. Par exemple, vous
disposez d'une feuille de calcul Excel qui répertorie les produits en solde ce
mois-ci. Vous souhaitez examiner le chiffre d'affaires de la semaine
précédente pour ces produits seulement. Au lieu de les sélectionner dans
l'éditeur de filtres, vous pouvez tout simplement importer le fichier Excel. De
176 Importation et exportation d'éléments pour les qualifications d'attribut
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
la même manière, vous pouvez exporter les définitions de filtres dans un
fichier.
Conditions requises pour formater le fichier d'importation
Les règles suivantes s'appliquent au formatage des fichiers :
•
Les données Excel peuvent être stockées dans des lignes, colonnes ou les
deux comme indiqué ci-dessous :
Si les données d'une cellule contiennent des guillemets doubles en
première et dernière positions, ces données sont importées telles
quelles avec les guillemets.
Si les données d'une cellule contiennent des guillemets simples en
première et dernière positions, ces données sont importées telles
quelles avec les guillemets.
Si les données d'une cellule ne répondent pas aux conditions 1 ou 2,
elles sont vérifiées pour voir s'il s'agit d'un nombre. Si tel est le cas, les
données sont importées telles quelles.
Si les données d'une cellule ne répondent pas aux conditions 1 ou 2,
elles sont vérifiées pour voir s'il s'agit d'une date. Si tel est le cas, les
données sont importées en ajoutant des guillemets simples au début
et à la fin pour respecter le format de date.
Si les données d'une cellule ne satisfont aucune des conditions
ci-dessus, elles sont considérées comme du texte et importées après
ajout de guillemets doubles au début et à la fin pour respecter le
format texte.
•
Les données texte dans un fichier texte doivent :
être délimitées par des tabulations ou
correspondre à une liste délimitée conformément aux paramètres
régionaux ou
être délimitées par des retours chariot.
Pour importer des éléments de filtre
1 Dans MicroStrategy Desktop, sélectionnez Fichier, pointez sur Nouveau,
puis choisissez Filtre. L'éditeur de filtres s'ouvre.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation et exportation d'éléments pour les qualifications d'attribut
177
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Si la boîte de dialogue Nouveau filtre s'ouvre, cliquez sur l'icône Filtre
vide. Si vous ne voulez plus que cette boîte de dialogue s'affiche à l'avenir,
sélectionnez Ne plus afficher cette boîte de dialogue. Cliquez sur OK.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Modèles d'objet,
page 408.
2 Double-cliquez dans le volet Définition du filtre. La boîte de dialogue
Options de filtrage s'ouvre.
3 Sélectionnez Qualification d'attributs, puis cliquez sur OK. Le volet
Qualification d'attribut s'ouvre.
4 Sélectionnez un attribut en le faisant glisser de l'explorateur d'objets vers
la zone Attribut.
5 Sélectionnez toute forme excepté Éléments dans la liste déroulante
Qualifier sur.
6 Dans la liste déroulante Opérateur, sélectionnez Dans la liste ou Pas
dans la liste.
7 Cliquez sur Importer pour importer les éléments de filtre. La boîte de
dialogue Importer les éléments depuis le fichier s'ouvre.
8 Sélectionnez le fichier Excel ou le fichier texte qui contient les éléments
d'attribut.
9 Cliquez sur OK pour fermer le volet Qualification d'attribut.
10 Enregistrez et fermez le filtre.
Pour exporter les éléments de filtre
1 Dans MicroStrategy Desktop, sélectionnez Fichier, pointez sur Nouveau,
puis choisissez Filtre. L'éditeur de filtres s'ouvre.
Si la boîte de dialogue Nouveau filtre s'ouvre, cliquez sur l'icône Filtre
vide. Si vous ne voulez plus que cette boîte de dialogue s'affiche à l'avenir,
sélectionnez Ne plus afficher cette boîte de dialogue. Cliquez sur OK.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Modèles d'objet,
page 408.
2 Double-cliquez dans le volet Définition du filtre. La boîte de dialogue
Options de filtrage s'ouvre.
178 Importation et exportation d'éléments pour les qualifications d'attribut
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
3 Sélectionnez Qualification d'attributs, puis cliquez sur OK. Le volet
Qualification d'attribut s'ouvre.
4 Sélectionnez un attribut en le faisant glisser de l'explorateur d'objets vers
la zone Attribut.
5 Sélectionnez toute forme excepté Éléments dans la liste déroulante
Qualifier sur.
6 Dans la liste déroulante Opérateur, sélectionnez Dans la liste ou Pas
dans la liste.
7 Dans le champ Liste, tapez les ID d'élément, les descriptions ou les autres
éléments en les séparant par une virgule, de la façon décrite dans
l'exemple ci-dessous :
Centre,Mid-Atlantique,Nord-Est
pouvez glisser-déplacer des éléments à partir de l'explorateur
Vous
d'objets, à condition d'insérer une virgule entre chacun d'eux. Si
vous glissez-déplacez des éléments, ceux-ci doivent se trouver
entre guillemets doubles. Si vous exportez vers un tableur Excel,
les guillemets ne sont pas exportés mais ils le sont si vous exportez
vers un fichier texte.
8 Cliquez sur Exporter pour exporter les éléments de filtre. La boîte de
dialogue Exporter les éléments vers le fichier s'ouvre.
9 Naviguez jusqu'au répertoire dans lequel vous voulez enregistrer le
fichier.
10 Tapez un Nom de fichier.
11 Le fichier est enregistré par défaut comme un tableur Excel. Pour le
changer en fichier texte, sélectionnez Fichiers texte dans la liste
déroulante Enregistrer comme type.
12 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer le fichier d'exportation et
retourner à l'éditeur de filtres.
13 Cliquez sur OK pour fermer le volet Qualification d'attribut.
14 Enregistrez et fermez le filtre.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Importation et exportation d'éléments pour les qualifications d'attribut
179
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Niveau d'attribut des qualifications
d'ensemble : niveau de résultat
Le niveau de résultat d'une qualification d'ensemble spécifie le niveau
d'attribut auquel la mesure ou l'ensemble est calculé pour la qualification.
Ainsi, si la qualification d'ensemble de mesures est Ventes > 1000, Ventes
peut vouloir dire ventes par jour, par mois ou par année.
Vous pouvez sélectionner les attributs à utiliser comme niveau de résultat
d'une qualification de mesure ou d'une qualification de relation. Dans le cas
d'une qualification de mesure, vous pouvez définir le niveau de résultat au
niveau du rapport ou de la mesure. Pour plus de détails et d'exemples,
reportez-vous aux sections suivantes.
•
Niveau de résultat des qualifications de relation, page 180
•
Niveau de résultat des qualifications de mesure, page 182
Niveau de résultat des qualifications de relation
Le niveau de résultat d'une qualification de relation spécifie le niveau
d'attribut auquel l'ensemble est calculé pour la qualification. Il détermine le
contenu du résultat de la qualification de relation. Vous devez sélectionner le
ou les attributs à utiliser comme niveau de résultat.
Par exemple, supposons que vous ayez besoin d'un rapport qui répertorie les
clients d'une même région sous le nom d'un certain client. Dans cet exemple,
ce client a pour nom Hugh Abarca. Créez une qualification de relation pour
lier les attributs Région du client (Customer Region) et Client (Customer),
puis filtrez cette relation sur Hugh Abarca. Étant donné que le rapport doit
filtrer sur l'attribut Région du client, la qualification de relation doit renvoyer
cet attribut. C'est le rôle du niveau de résultat, qui spécifie le niveau
d'attribut de calcul de l'ensemble.
Pour créer cet exemple de rapport, commencez par créer un filtre avec une
qualification d'attribut pour Client = Hugh Abarca (Customer = Hugh
Abarca). Créez ensuite un second filtre avec la qualification suivante :
•
Type : Relation
•
Niveau de résultat : Région du client (Customer Region)
180 Niveau d'attribut des qualifications d'ensemble : niveau de résultat
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
•
Filtre de qualification : filtre pour Client = Hugh Abarca (Customer =
Hugh Abarca)
•
Relier le niveau de résultat et la qualification de filtre : Utiliser la
valeur système par défaut
•
Options avancées : Désactivez la case à cocher Appliquer aussi cette
qualification indépendamment du filtre de relation
désactivation de cette option a pour effet d'appliquer les
Lacritères
de filtre à la qualification de relation et non au rapport tout
entier. Ainsi, tous les clients de la région du client sélectionnée
sont assurés de figurer dans le rapport, et pas seulement Abarca.
Pour plus d'informations sur cette option, reportez-vous à la
section Application de qualifications indépendamment des filtres
de relation, page 186.
Créez un rapport contenant les attributs Région du client (Customer Region)
et Client (Customer), ainsi que la mesure Chiffre d'affaires (Revenue).
Utilisez le filtre contenant la qualification de relation comme filtre du
rapport. Un extrait des résultats est présenté ci-dessous.
Établissement d'une relation entre le niveau de résultat et le
filtre des qualifications de relation
La propriété Relier le niveau de résultat et la qualification de filtre définit
la façon dont le niveau de résultat est relié au filtre existant. La relation peut
être un fait ou une table logique. Si vous ne sélectionnez pas de fait ou de
table et que vous laissez la propriété définie sur Utiliser la valeur système par
défaut, le schéma permet de sélectionner la table adéquate.
Pour créer, par exemple, un rapport répertoriant tous les magasins qui
vendent des chaussures de sport Nike dans la zone Washington DC, vous
devez définir le niveau de résultat sur Magasins, la qualification de filtre sur
Chaussures de sport Nike et Région, et la relation sur le fait Ventes.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Niveau d'attribut des qualifications d'ensemble : niveau de résultat
181
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Niveau de résultat des qualifications de mesure
Le niveau de résultat d'une qualification de mesure spécifie le niveau auquel
la mesure est calculée pour la qualification. Ainsi, si la qualification de
mesure est Ventes > 1000, Ventes peut vouloir dire ventes par jour, par mois,
par année, par magasin, par région, etc. La création d'une qualification de
mesure avec le niveau de résultat « magasin » revient à créer une liste de
magasins fixe, à la condition de connaître ceux qui répondent à la
qualification de mesure, dans une qualification d'attribut simple. Toutefois,
la liste de magasins dans la qualification est générée dynamiquement.
Le niveau de résultat d'une qualification de mesure peut être spécifié à l'aide
de l'une des méthodes suivantes :
•
Une liste d'attributs vous permet de préciser l'ensemble exact d'attributs
(tels que jour, catégorie ou région) qu'il convient d'utiliser comme niveau
de résultat.
•
Niveau du rapport indique que le niveau de résultat est défini par le
niveau du rapport qui contient la qualification de mesure. Si, par
exemple, la catégorie constitue le niveau inférieur du rapport et que le
niveau de résultat est configuré sur le niveau du rapport, la mesure est
calculée pour la catégorie.
•
Niveau de mesure indique que le niveau de résultat est défini par le
niveau, ou la dimensionnalité, de la mesure elle-même indépendamment
du niveau du rapport.
•
L'option Aucune sélection calcule les résultats au niveau du rapport si
l'une des propositions suivantes, quelle qu'elle soit, est vraie :
La mesure est composée.
La dimensionnalité de la mesure est définie au niveau du rapport.
La dimensionnalité de la mesure n'est définie sur rien.
Autrement, la dimensionnalité de la mesure est utilisée.
Si vous ne sélectionnez pas de niveau de résultat pour une qualification de
mesure, l'option Aucune sélection est utilisée par défaut.
182 Niveau d'attribut des qualifications d'ensemble : niveau de résultat
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
Qualifications de mesure de pourcentage et de
classement : césure par propriété
La césure par propriété d'une qualification de mesure permet de choisir le
niveau d'attribut de redémarrage du calcul du classement ou des valeurs de
pourcentage d'une mesure. Ce niveau doit être supérieur ou égal au niveau
d'agrégation de la mesure elle-même.
Prenons pour exemple les données suivantes :
Région
Marché
Magasin
Ventes
actuelles (en
milliers de
USD)
Nord-Est
Mid-Atlantique
Baltimore
40
Nord-Est
Mid-Atlantique
Philadelphie
30
Nord-Est
Nouvelle-Angleterre Boston
20
Nord-Est
Nouvelle-Angleterre Greenwich
10
L'agrégation de la mesure s'opère au niveau le plus bas du rapport, à savoir,
Magasin. Par conséquent, la valeur de césure peut être Marché ou Région,
mais pas Magasin.
Si vous effectuez une césure par marché, le compteur de classement est
réinitialisé pour chaque marché (par ordre décroissant).
Région
Marché
Magasin
Ventes actuelles
(en milliers de
USD)
Rang
Nord-Est
Mid-Atlantique
Baltimore
40
1
Nord-Est
Mid-Atlantique
Philadelphie
30
2
Nord-Est
Nouvelle-Angleterre
Boston
20
1
Nord-Est
Nouvelle-Angleterre
Greenwich
10
2
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Qualifications de mesure de pourcentage et de classement : césure par propriété
183
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Si vous effectuez une césure par région, le compteur de classement est
réinitialisé pour chaque région. Dans cet exemple, il n'y a qu'une région ; par
conséquent, le compteur n'est pas réinitialisé.
Région
Marché
Magasin
Ventes actuelles
(en milliers de
USD)
Rang
Nord-Est
Mid-Atlantique
Baltimore
40
1
Nord-Est
Mid-Atlantique
Philadelphie
30
2
Nord-Est
Nouvelle-Angleterre
Boston
20
3
Nord-Est
Nouvelle-Angleterre
Greenwich
10
4
Comparaisons entre mesures
Les comparaisons entre mesures permettent de créer des rapports qui
comparent dynamiquement les valeurs de deux mesures. Une comparaison
entre mesures est un type de qualification de mesure. Vous pouvez créer, par
exemple, un rapport qui limite les données à un chiffre d’affaires supérieur
au chiffre d’affaires du trimestre précédent.
Créez un rapport qui affiche le chiffre d'affaires (Revenue) des centres
d'appel (Call Center) d'Atlanta, San Diego et Miami pour chaque trimestre
(Quarter) de l'année 2002. Pour ce faire, créez un filtre qui inclue ces trois
centres d'appel et un autre qui inclue l'année 2002. Pour des instructions sur
la création de filtres, reportez-vous à l'aide en ligne de MicroStrategy
Desktop.
Lorsque vous exécutez le rapport, il se présente comme suit :
184 Comparaisons entre mesures
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
Créez maintenant une mesure Chiffre d'affaires qui calcule le chiffre
d'affaires du trimestre précédent et enregistrez-la en tant que mesure
ChiffreaffairesDernierTrimestre (RevenueLastQuarter). Créez un filtre de
comparaison entre mesures qui utilise la mesure Chiffre d'affaires.
Sélectionnez la fonction Valeur de mesure et l'opérateur Supérieur à.
Sélectionnez la valeur Mesure, puis sélectionnez la mesure que vous venez
de créer ChiffreaffairesDernierTrimestre. Enregistrez ce filtre
DernierTrimestre (LastQuarter). Lorsque vous réexécutez le rapport avec le
filtre DernierTrimestre, celui-ci se présente comme suit :
Remarquez que seuls les chiffres d'affaires dont la valeur dépasse le chiffre
d'affaires du trimestre précédent apparaissent dans le rapport.
Fusion de qualifications d'attribut
Vous pouvez indiquer si les qualifications d'attribut existantes doivent être
fusionnées dans le calcul de la qualification de mesure en définissant les
options avancées d'une qualification de mesure ou d'une qualification de
raccourci vers un filtre. Le nom complet de cette option est Durant la
résolution de cette qualification, d'autres qualifications dans ce filtre
seront prises en considération et incluses et se trouve dans la boîte de
dialogue Options avancées. Par défaut, cette propriété est sélectionnée, ce
qui combine les qualifications.
Une qualification de mesure se trouve dans une passe SQL distincte et génère
un tableau temporaire. Si les qualifications sont fusionnées, les qualifications
d'attribut sont ajoutées à la passe SQL. Si elles ne sont pas fusionnées, les
qualifications d'attribut ne sont pas incluses dans la qualification de mesure.
Elles apparaissent dans la passe principale SQL.
plus d'informations sur le fonctionnement des qualifications de
Pour
mesure, reportez-vous à la section À propos des qualifications de
mesure, page 320.
Supposons qu'un rapport indique le chiffre d'affaires (Revenue) de chaque
région. Il contient la qualification d'attribut de catégorie égale à produits
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Fusion de qualifications d'attribut
185
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
électroniques et la qualification de mesure de chiffre d'affaires de plus de
2 millions d'USD. Si vous conservez la valeur par défaut, les qualifications
sont fusionnées. Seul le chiffre d'affaires des produits électroniques est pris
en compte lorsque la mesure recherche les chiffres d'affaires de plus de
3 millions d'USD. Les résultats du rapport comprennent quatre régions,
comme indiqué ci-dessous :
En revanche, si les qualifications ne sont pas fusionnées, le chiffre d'affaires
est calculé pour toutes les catégories avant l'évaluation de la qualification de
mesure. Toutefois, seul le chiffre d'affaires des produits électroniques
apparaît dans le rapport. Comme le montre l'exemple ci-dessous, les régions
dont le chiffre d'affaires n'est pas égal à au moins 3 millions d'USD dans la
catégorie Produits électroniques mais dont le chiffre d'affaire est égal à
3 millions d'USD dans l'ensemble des catégories sont incluses. Comme
illustré ci-après, le rapport comprend désormais les régions Sud-Ouest et
Web.
La fusion des qualifications a non seulement une incidence sur le résultat du
rapport, mais elle réduit également le volume des données utilisées dans les
calculs.
Application de qualifications indépendamment
des filtres de relation
Une qualification de relation crée un lien entre deux attributs et filtre cette
relation. Le filtre utilisé dans la qualification de relation est appelé
qualification de filtre. Vous pouvez préciser si cette qualification de filtre
186 Application de qualifications indépendamment des filtres de relation
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
s'applique au rapport ou seulement à la qualification de relation. Par défaut,
la case à cocher Appliquer aussi cette qualification indépendamment du
filtre de relation est activée, ce qui signifie que la qualification de filtre est
appliquée à l'ensemble du rapport. Cette case à cocher se trouve dans la boîte
de dialogue Options avancées.
Si cette option est désactivée, la qualification de filtre est appliquée à la
qualification de relation elle-même et non au rapport tout entier. En d'autres
termes, la qualification de filtre est incluse uniquement à l'instruction SQL
qui résout la qualification de relation (sous-requête) et non à la requête
externe qui résout le rapport dans son ensemble.
Par exemple, supposons que vous ayez besoin d'un rapport qui répertorie les
clients d'une même région sous le nom d'un certain client, en l'occurrence,
Hugh Abarca. Commencez par créer un filtre avec une qualification
d'attribut pour Client = Hugh Abarca (Customer = Hugh Abarca).
Créez ensuite un second filtre avec une qualification de relation liant les
attributs Région du client (Customer Region) et Client (Customer).
Définissez la qualification de filtre, qui filtre la relation, sur le filtre Client –
Hugh Abarca (Customer = Hugh Abarca) que vous venez de créer. Définissez
le niveau de résultat sur Région du client.
plus d'informations sur la création de cette qualification de
Pour
relation et sur les différentes options, reportez-vous à la section
Niveau de résultat des qualifications de relation, page 180.
Par défaut, la case à cocher Appliquer aussi cette qualification
indépendamment du filtre de relation est activée, ce qui signifie que la
qualification de filtre est appliquée à l'ensemble du rapport. Nommez ce
filtre Région du client Hugh Abarca (Customer Region of Hugh Abarca).
Créez un rapport contenant les attributs Région du client (Customer Region)
et Client (Customer), ainsi que la mesure Chiffre d'affaires (Revenue).
Utilisez le filtre Région du client Hugh Abarca (Customer Region of Hugh
Abarca) comme filtre du rapport. Le rapport suivant s'affiche :
Le rapport ne contient qu'une ligne, celle qui porte sur Hugh Abarca; aucun
autre client de la région Centre (Central) n'est inclus. La qualification de
filtre Client = Hugh Abarca (Customer = Hugh Abarca) a été appliquée à
l'ensemble du rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Application de qualifications indépendamment des filtres de relation
187
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Ensuite, modifiez le filtre Région du client Hugh Abarca (Customer Region of
Hugh Abarca) en désactivant la case à cocher Appliquer aussi cette
qualification indépendamment du filtre de relation. Lorsque vous
réexécutez le rapport, vous obtenez 2346 lignes représentant tous les clients
de la région Centre (Central). Un extrait des résultats est présenté ci-dessous.
La désactivation de cette option a pour effet d'appliquer la qualification de
filtre à la qualification de relation et non au rapport tout entier. Ainsi, tous
les clients de la région du client sélectionnée sont assurés de figurer dans le
rapport, et pas seulement Abarca.
Expressions personnalisées et fonctions
spécifiques à la base de données
Cette section comprend deux parties. La première traite des expressions
personnalisées et la seconde des fonctions spécifiques à la base de données,
appelées aussi fonctions Apply. Les expressions personnalisées offrent des
possibilités de spécification des filtres bien supérieures à celles proposées
par l'interface graphique de MicroStrategy, et les fonctions Apply étendent
encore davantage cette fonctionnalité en augmentant la puissance de calcul
de l'entrepôt de données.
Expressions personnalisées
Les expressions personnalisées vous permettent de créer des filtres très
personnalisés. En effet, en saisissant une syntaxe au lieu de simplement
pointer-cliquer dans MicroStrategy, vous pouvez établir des critères de filtre
plus spécifiques et sophistiqués que ceux obtenus dans l'interface
MicroStrategy. Pour vous familiariser avec les expressions personnalisées,
reportez-vous à la section Présentation des expressions personnalisées,
page 189.
188 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
Les expressions personnalisées sont utiles dans les cas suivants :
•
Qualifications d'expression personnalisées, qui évaluent l'expression
personnalisée que vous entrez. Pour plus d'informations et des exemples,
reportez-vous à la section Filtres de qualification d'expression
personnalisée, page 190 de ce chapitre.
•
Qualifications attribut vers attribut, qui comparent un attribut et une
expression personnalisée. Pour plus d'informations et des exemples,
reportez-vous à la section Expressions personnalisées dans les filtres de
qualification attribut vers attribut, page 194 de ce chapitre.
•
Qualifications de relations (mesures), qui comparent les résultats des
mesures à une valeur sélectionnée (dans ce cas une expression
personnalisée). Pour plus d'informations et pour voir un exemple,
reportez-vous à la section Expressions personnalisées dans les filtres de
qualification de relation, page 196. Pour plus d'informations sur les
qualifications de mesures en général, reportez-vous au Guide sur les
rapports de base MicroStrategy.
Présentation des expressions personnalisées
Les expressions personnalisées sont écrites dans le but de tester les données ;
toute donnée qualifiée comme vraie lorsqu'elle est insérée dans l'expression
personnalisée est retournée dans le jeu de résultats.
Toutes les expressions personnalisées doivent être évaluées comme vraies ou
fausses. Par exemple, si vous saisissez l'expression personnalisée 5 = 6,
celle-ci ne sera jamais évaluée comme vraie et un filtre basé sur cette
expression exclura toute données du rapport qui l'utilise. À l'inverse,
l'expression personnalisée 5 = 5 est toujours vraie et le filtre inclura toutes
les données. Aucune donnée ne sera exclue d'un rapport contenant ce filtre.
Pour illustrer l'utilisation d'une expression personnalisée, prenons l'exemple
suivant : vous avez remarqué que vos publipostages n'ont pas eu l'impact
escompté car les noms de famille trop longs ne s'impriment pas
correctement sur vos enveloppes. C'est pourquoi votre directeur marketing
vous demande la liste des clients dont le nom de famille dépasse
15 caractères. Pour générer ce rapport, vous avez besoin d'un filtre qui utilise
une expression personnalisée et une fonction de manipulation de chaîne
pour compter le nombre de caractères dans un nom. (Reportez-vous à la
section Exemple : test de longueur des noms de famille, page 192 pour plus
de détails.)
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
189
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Autre scénario : dans le but de réduire les frais de port en optimisant les
transports, votre société de livraison offre une remise sur tout le fret expédié
entre 4h et 6h59. Afin de déterminer si cette offre vous permettrait de
réaliser une économie substantielle sur les frais de port, vous générez un
rapport qui répertorie les commandes expédiées dans la plage horaire
spécifiée. Ce rapport utilise un filtre qui emploie une expression
personnalisée et une fonction de manipulation de dates pour rechercher les
commandes expédiées entre 4h et 6h59 du matin. (Reportez-vous à la
section Exemple : test de l'heure d'expédition des commandes, page 193
pour plus de détails.)
Avec les expressions personnalisées, vous pouvez spécifier ce que vous voulez
dans un filtre. Cependant, si la fonctionnalité standard de pointer-cliquer de
MicroStrategy suffit pour obtenir les résultats souhaités, ceci reste la
méthode la plus efficace pour créer vos filtres. En d'autres termes, créez un
filtre avec une expression personnalisée uniquement si la fonctionnalité
standard ne vous le permet pas.
Pour certains rapports, il est nécessaire de créer des filtres avec des capacités
supérieures à celles actuellement proposées dans MicroStrategy. Ces filtres
font également appel à des expressions personnalisées, mais au lieu
d'employer les fonctions intégrées de MicroStrategy, ils utilisent les
fonctionnalités de votre propre système de gestion de base de données
relationnelle (SGBDR). Pour plus d'informations à ce sujet, reportez-vous à
la section Fonctions Apply dans les mesures : utilisation de fonctions
spécifiques à la base de données, page 199.
Filtres de qualification d'expression personnalisée
Les filtres de qualification d'expression personnalisée offrent une certaine
souplesse et vous permettent de créer des filtres personnalisés capables de
tester les données d'après un contenu textuel, des spécifications de dates très
précises ou d'autres critères. Les tests reposent sur la structure d'une
qualification d'expression personnalisée, les deux côtés de l'expression étant
séparés par un opérateur de comparaison tel que =, <, >, like, (comme), etc.
Vous créez les filtres de qualification d'expression personnalisée dans le volet
Qualification avancée de l'éditeur de filtres. Les instructions ci-dessous sont
suivies de deux exemples de filtres de qualification d'expression.
190 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
Pour créer une qualification d'expression personnalisée
1 Dans MicroStrategy Desktop, pointez sur Nouveau dans le menu
Fichier, puis sélectionnez Filtre. L'éditeur de filtres s'ouvre.
Si la boîte de dialogue Nouveau filtre s'affiche avant l'ouverture de
l'éditeur de filtres, cliquez sur l'icône Filtre vide. Si vous ne voulez plus
que cette boîte de dialogue s'affiche à l'avenir, sélectionnez Ne plus
afficher cette boîte de dialogue. Cliquez sur OK. Pour plus
d'informations, reportez-vous à la section Modèles d'objet, page 408.
2 Double-cliquez dans le volet Définition du filtre. La boîte de dialogue
Options de filtrage s'ouvre.
3 Sélectionnez Ajouter une qualification avancée, puis cliquez sur OK. Le
volet Qualification avancée s'ouvre.
4 Dans la liste déroulante Option, sélectionnez Expression
personnalisée.
5 Tapez une expression personnalisée dans la zone Expression
personnalisée. (Pour des informations générales sur les expressions
personnalisées, reportez-vous à la section Présentation des expressions
personnalisées, page 189. Des exemples de filtres utilisant une
expression personnalisée sont donnés plus loin.)
pouvez également entrer l'expression personnalisée en
Vous
effectuant l'une des actions suivantes :
– Faites glisser des objets de l'explorateur d'objets dans la zone
Expression personnalisée. Sélectionnez les opérateurs voulus
dans la barre d'outils qui se trouve au-dessus de cette zone ou
tapez-les.
– Utilisez l'assistant d'insertion de fonction pour vous guider dans le
processus de création d'une expression avec fonction, en cliquant
sur f(x) dans la barre d'outils qui se trouve au dessus de la zone
Expression personnalisée. (Pour des détails, cliquez sur le menu
Aide.)
6 Cliquez sur Valider pour valider l'expression. Vous avez ainsi l'assurance
que l'expression est correctement orthographiée et ponctuée.
7 Cliquez sur OK pour fermer le volet Qualification avancée.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
191
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
8 Cliquez sur Enregistrer et fermer pour enregistrer le filtre et quitter
l'éditeur.
Exemple : test de longueur des noms de famille
Dans cet exemple, votre directrice marketing vous demande la liste des
personnes dont le nom de famille dépasse 15 caractères. Elle en a besoin car
les clients concernés ne reçoivent pas vos brochures publicitaires en raison
d'un problème à l'impression des enveloppes.
Pour générer cette liste de noms dans Didacticiel MicroStrategy, créez un
filtre de qualification d'expression personnalisée comme indiqué dans la
section Filtres de qualification d'expression personnalisée, page 190. Dans
la zone Expression personnalisée, tapez l'expression personnalisée
suivante :
Length([email protected][Nom]) > 15
La fonction de manipulation de chaîne Length mesure la forme Nom des
éléments de l'attribut Client dans votre entrepôt de données. Si la longueur
d'un élément d'attribut Client donné dépasse 15 caractères, l'expression
personnalisée est évaluée comme vraie et cet élément d'attribut est inclus
dans votre jeu de données. À l'inverse, si l'élément d'attribut comporte
15 caractères ou moins, cette expression est évaluée comme fausse et
l'élément est exclu du jeu de données de votre rapport.
Voici un rapport utilisant un filtre qui repose sur l'expression personnalisée
ci-dessous.
La forme Nom s'affiche dans le rapport. Notez que pour chaque entrée, le
nom de famille comporte plus de 15 caractères.
à bien spécifier la forme d'attribut que vous testez. Par ailleurs,
Veillez
si la forme de l'attribut comprend deux mots ou plus (comme dans
notre exemple qui utilise Nom), vous devez mettre la forme d'attribut
192 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
entre parenthèses, ou votre expression personnalisée ne sera pas
validée.
Exemple : test de l'heure d'expédition des commandes
Dans ce scénario, votre société de livraison s'efforce de réduire les coûts en
répartissant mieux les transports sur la journée. Elle vous fait une nouvelle
offre qui propose des remises sur tout colis enlevé de vos locaux entre 4h
et 6h59 du matin. Pour savoir si cette offre est avantageuse pour votre
entreprise, le gestionnaire des expéditions a besoin de la liste des
commandes expédiées dans la plage de trois heures indiquée.
Pour générer ce rapport, créez un filtre de qualification d'expression
personnalisée comme décrit dans Filtres de qualification d'expression
personnalisée, page 190 pour tester l'heure de l'attribut Date/heure livraison
(Ship Date/Time) dans l'entrepôt de données. Notez la syntaxe de cette
expression personnalisée.
Cette expression se compose en fait de deux parties reliées par l'opérateur
logique ET (AND). La première partie vérifie si le composant Hour de
l'élément d'attribut Date/heure livraison (Ship Date/Time) testé est
supérieur à 4. En d'autres termes, cette première partie vérifie si l'article est
expédié à 4 heures du matin ou plus tard. De la même façon, la seconde
partie de l'expression vérifie si le composant Hour de l'élément d'attribut
Date/heure livraison (Ship Date/Time) testé est inférieur à 7
(c'est-à-dire que l'heure ne dépasse pas 6:59:59). Comme les deux parties
sont reliées par l'opérateur logique ET (AND), l'expression personnalisée
vérifie si l'élément d'attribut Date/heure livraison (Ship Date/Time)
est compris entre 4:00 et 6:59:59 du matin.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
193
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Lorsque vous exécutez un rapport avec un filtre basé sur l'expression
personnalisée ci-dessus, vous obtenez un résultat de ce type :
Remarquez que tous les éléments Commande (Order) répertoriés ont été
expédiés le matin entre 4h00 et 6h59.
ne pouvez pas créer ce rapport dans Didacticiel MicroStrategy
Vous
pour plusieurs raisons : a) l'attribut Date/heure livraison (Ship
Date/Time) n'existe pas dans ce projet et b) pour tous les éléments
d'attribut du didacticiel, les dates sont au format Date et non au
format Date et heure ; la fonction Hour ne retournera pas les résultats
attendus avec un argument au format Date, car aucune donnée
d'heure n'est enregistrée avec la date.
Expressions personnalisées dans les filtres de qualification
attribut vers attribut
Les filtres de qualification attribut vers attribut utilisent un ou plusieurs
critères qui lient un attribut à une expression personnalisée. Très souvent,
avec ce type de filtre, vous sélectionnez d'abord un attribut, puis vous faites
glisser un second attribut dans la zone d'expression personnalisée.
MicroStrategy génère alors une expression personnalisée très simple (par
exemple, DateExpé[email protected]([email protected]), de sorte qu'il n'est pas tout
de suite évident qu'il s'agit d'une expression personnalisée. Pour une
exemple de ce type de filtre de qualification attribut vers attribut,
reportez-vous à la section Exemple : clients vivant dans la même ville que
des centres d'appel, page 164. Pour des informations générales sur ces filtres
et d'autres exemples d'utilisation, reportez-vous à la section Qualification
attribut vers attribut, page 162.
Cette section traite des filtres de qualification attribut vers attribut dans
lesquels l'expression personnalisée est écrite par l'utilisateur et non générée
par simple glisser-déposer dans l'interface MicroStrategy. Lorsque vous
saisissez vous-même une expression au lieu de faire glisser un objet dans le
champ d'expression personnalisée, vous avez davantage de contrôle et
pouvez créer des critères de filtres plus sophistiqués et précis.
Par exemple, en comparant la date de commande à la date d'expédition, vous
pouvez créer un rapport qui affiche les livraisons effectuées 28 jours ou plus
194 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
après la date de commande. Reportez-vous à la section Création d'un filtre
de qualification attribut vers attribut, page 195 pour un exemple de rapport
et des instructions pour créer ce filtre.
Création d'un filtre de qualification attribut vers attribut
La procédure ci-dessous crée un filtre dans un rapport ; il ne s'agit pas d'un
filtre autonome qui pourra être utilisé dans d'autres rapports, mesures, etc.
Pour créer un filtre de qualification attribut vers attribut
1 Dans un rapport vierge MicroStrategy Tutorial, double-cliquez dans le
volet Filtre de rapport pour créer un filtre.
2 Sélectionnez Qualification d'attributs, puis cliquez sur OK. Le volet
Qualification d'attribut s'ouvre.
3 Recherchez dans l'explorateur d'objets l'attribut Date d'expédition (Ship
Date) (dans la hiérarchie Client) et faites-le glisser vers le champ Attribut.
4 Choisissez la valeur ID pour le paramètre Qualifier.
5 Remplacez l'opérateur par Supérieur à.
6 Sélectionnez Personnalisé et entrez :
([email protected] + 27)
Cette opération permet d'ajouter 27 jours à l'attribut Jour qui correspond
à la date de commande. Date d'expédition (Ship Date) est comparé à cette
valeur.
7 Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
195
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Le rapport exécuté est présenté en partie ci-dessous. Vous remarquerez que
les seules données affichées dans ce rapport sont celles qui satisfont la
condition « date d'expédition 28 jours ou plus après la date de commande ».
Expressions personnalisées dans les filtres de qualification
de relation
Les attributs peuvent être liés par des tables de références, de relations et de
faits. Lorsque vous créez un rapport avec des attributs qui ne pas liés de cette
manière, vous obtenez généralement un jeu de résultats très volumineux
(appelé produit cartésien) qui n'a aucune utilité puisque les lignes du rapport
ne sont en fait que la liste de toutes les combinaisons d'attributs possibles.
Dans certaines circonstances, vous pouvez avoir besoin d'un rapport
constitué uniquement d'attributs, c'est-à-dire sans mesure. Bien qu'il existe
dans l'entrepôt de donnée une table de faits qui relie les attributs de votre
rapport, ceux-ci ne sont pas réellement liés car ce rapport ne contient aucune
mesure. Pour créer des rapports significatifs, vous pouvez créer des filtres de
qualification de relation. Les filtres de qualification de relation vous
permettent de créer des rapports significatifs lorsque les attributs de ces
rapports ne sont pas liés explicitement par des tables de références, de
relations ou de faits (c'est-à-dire quand il n'existe ni table de références, ni
table de relations, ni mesure pour lier vos attributs).
Vous pouvez également employer les filtres de qualification de relation pour
spécifier la table exacte de faits, de références ou de relations que vous voulez
utiliser pour lier les attributs de votre rapport. La pertinence du choix de
cette table peut avoir un impact sur la performance des requêtes et le temps
d'exécution, notamment.
règle générale, vous devez connaître la structure de l'entrepôt de
En
données pour utiliser les qualifications de relation.
196 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
Vous pouvez créer des qualifications de relation à l'aide de l'option
Qualification d'ensemble ou Qualification avancée de l'éditeur de filtres.
L'option Qualification d'ensemble lance un assistant qui vous aide à exécuter
la procédure, alors que l'option Qualification avancée vous permet d'entrer
des expressions personnalisées. Pour plus d'informations sur l'utilisation de
l'assistant, reportez-vous au chapitre Génération d'objets de requêtes et de
requêtes, pour les concepteurs de rapport du Guide sur les rapports de base
MicroStrategy.
Syntaxe des expressions personnalisées dans les filtres de qualification de
relation
Pour créer un filtre de qualification de relation avec une expression
personnalisée, utilisez la syntaxe suivante :
<relation; qualification de filtre>
{liste des attributs de résultats}
où :
•
La relation peut être un fait, une table ou un filtre vide. Au moyen du
fait ou de la table choisis, MicroStrategy relie deux attributs qui
n'appartiennent pas à la même hiérarchie, ou un attribut et une mesure.
Vous devez connaître la structure de l'entrepôt de données pour pouvoir
choisir le fait ou la table appropriés, qui permettront au moteur de
MicroStrategy de fournir les jointures de base de données nécessaires
pour lier les deux attributs ou l'attribut et la mesure que vous avez
choisis.
laissez vide une relation, le schéma du projet est utilisé
Sipourvoussélectionner
la table appropriée.
•
La qualification de filtre spécifie les critères utilisés pour les
filtres de qualification de relation. Vous disposez des types de
qualifications suivants :
– Qualification d'attribut
– Qualification de filtre (c'est-à-dire, le nom d'un filtre préexistant)
– Qualification de mesure
•
La liste des attributs de résultats est une liste séparée par
des virgules des attributs dont les éléments sont filtrés pour votre
rapport, d'après la qualification de filtre spécifiée (immédiatement avant
dans la syntaxe). En d'autres termes, la qualification de filtre
(décrite précédemment) limite le jeu d'éléments d'attribut contenus dans
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
197
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
le rapport ; le jeu d'éléments d'attribut obtenu constitue le véritable corps
de votre filtre.
Notez les points suivants :
– Si vos paramètres régionaux n'ont pas Anglais comme valeur, le
séparateur de liste doit être n'importe quel séparateur défini dans
vos paramètres régionaux.
– Pour spécifier les attributs de résultats, la méthode la plus simple
consiste à faire glisser un attribut de l'explorateur d'objets dans la
zone Expression personnalisée. Si vous entrez manuellement
l'attribut, celui-ci doit avoir le format [nomattribut]@ID ou
[nomattribut]@DESC.
Exemple : clients ayant généré un bénéfice supérieur à 7 500 USD
Vous avez besoin d'un rapport qui répertorie les clients ayant généré un
bénéfice supérieur à 7 500 USD. Vous utilisez pour cela l'option Qualification
d'ensemble, mais vous avez également la possibilité de sélectionner l'option
Qualification avancée, puis de sélectionner Expression personnalisée
dans la liste déroulante Option.
Saisissez la syntaxe requise dans cette zone, cliquez sur Valider, puis cliquez
sur OK. Voici la syntaxe appropriée :
La syntaxe est décomposée en différentes parties :
•
Pour lier la mesure Bénéfice (Profit) à l'attribut Client (Customer),
l'expression personnalisée spécifie comme relation entre ces deux
éléments la table CUSTOMER_SLS de votre entrepôt de données. Cette
table a été choisie car elle contient des colonnes pour l'attribut Client
(Customer) et pour le fait Bénéfice (Profit), ce qui relie effectivement
198 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
l'attribut Client à la mesure Bénéfice, car la mesure Bénéfice est une
agrégation de faits Bénéfice individuels.
•
La qualification de filtre est spécifiée par une qualification de mesure :
Bénéfice (Profit) > 7500, qui autorise les données pour lesquelles
le bénéfice dépasse 7 500 USD.
•
La seule variable restant à choisir dans la syntaxe est l'attribut ou les
attributs qui constituent le filtre, sur la base du critère spécifié
(Bénéfice > 7500) et de la table de relation retenue
(CUSTOMER_SLS). Puisqu'il vous faut la liste des clients qui satisfont
votre condition de bénéfice, vous sélectionnez Client (Customer)
comme attribut de résultat dans l'expression personnalisée. La liste des
éléments Client (Customer) générée par l'ensemble de ce processus
constituera votre filtre.
Lorsque vous utilisez ce filtre et la mesure Bénéfice (Profit) dans un rapport,
vous obtenez les données ci-dessous :
Remarquez que tous les clients figurant dans ce rapport ont généré un
bénéfice supérieur à 7 500 USD.
Fonctions Apply dans les mesures : utilisation de fonctions
spécifiques à la base de données
Les expressions personnalisées utilisent parfois des fonctions Apply,
également appelées fonctions directes. C'est pourquoi vous devez
comprendre les fonctions Apply pour tirer pleinement parti de toutes les
potentialités des expressions personnalisées. Dans MicroStrategy, ces
fonctions permettent d'accéder aux fonctionnalités ou aux expressions
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
199
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
syntaxiques qui ne sont pas standard dans MicroStrategy mais sont
disponibles sur diverses plates-formes SGBDR.
déconseillons d'utiliser les fonctions Apply lorsque les fonctions
Nous
du produit MicroStrategy suffisent à obtenir les résultats souhaités,
car l'utilisation de ces fonctions Apply court-circuite les validations
proposées par MicroStrategy. Réservez les fonctions Apply aux
situations où vous avez besoin de fonctions qui n'existent pas encore
dans MicroStrategy.
Types de fonctions Apply
Il existe plusieurs types de fonctions Apply, qui correspondent chacun à un
type de fonction de base de MicroStrategy et remplacent cette fonction
lorsqu'il est nécessaire d'utiliser une fonction SGBDR correspondante.
(Reportez-vous au chapitre Fonctions standard du guide de référence sur les
fonctions pour des informations détaillées sur l'opportunité d'utiliser les
fonctions Apply de MicroStrategy au lieu de leur équivalent MicroStrategy
moins complexe.) Les fonctions Apply jouent le rôle de conteneurs pour
remettre des données de MicroStrategy à votre SGBDR. Elles transmettent
également au SGBDR des fonctions spécifiques à votre base de données.
MicroStrategy fournit ces fonctions Apply comme moyen de transmission
des données et des fonctions spécifiques au SGBDR à la base de données,
afin que les calculs nécessaires soient effectués par cette base de données (et
non par MicroStrategy).
Ci-dessous la liste des types de fonctions Apply, ainsi que des exemples de
fonctions MicroStrategy qu'elles peuvent remplacer :
•
ApplySimple : fonctions de valeur simple, c'est-à-dire les opérateurs
arithmétiques tels que + et -, fonctions de manipulation de dates et de
chaînes, etc.
•
ApplyAgg : fonctions de valeur de groupe, c'est-à-dire fonctions
d'agrégation telles que Sum et Max
•
ApplyOLAP : fonctions OLAP telles que Rank et NTile
•
ApplyComparison : opérateurs de comparaison, tels que >, <, et Comme
•
ApplyLogical : opérateurs logiques, tels que Et et Ou
Pour les filtres, les fonctions ApplyComparison et ApplySimple sont le plus
utile, même si vous pouvez également utiliser des fonctions Apply pour créer
200 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
des mesures et des invites. Pour des exemples de fonctions Apply dans des
filtres, voir plus loin dans cette section.
qu'une fonction Apply puisse être utilisée dès lors que le groupe
Bien
de fonctions auquel elle appartient s'applique, n'utilisez pas de
fonction Apply lorsque les fonctions MicroStrategy standard
permettent d'obtenir le résultat souhaité. En effet, les fonctions Apply
échappent aux validations et autres avantages de ce produit. C'est
pourquoi vous devez les utiliser UNIQUEMENT si la prise en charge
dans le produit MicroStrategy est impossible. Dans ce cas, veuillez
soumettre une demande d'amélioration afin que MicroStrategy puisse
envisager d'ajouter la fonction souhaitée à une version ultérieure du
produit.
Fonctions Apply : syntaxe
Cette section fournit une présentation brève de la syntaxe pour les fonctions
Apply. Pour des informations plus complètes, reportez-vous au chapitre
Fonctions standard du guide de référence sur les fonctions.
Syntaxe de base des fonctions Apply
La syntaxe des fonctions Apply est la suivante :
ApplyFUNNAME(“expression_avec_
espaces réservés”, argument_0, ...,
argument_n)
Les espaces réservés sont représentés par #0, #1, etc. Le caractère # est un
caractère réservé pour MicroStrategy et précède le numéro de l'argument,
qui commence par 0 et augmente par incréments de 1. Par exemple :
ApplyComparison(“<FonctionComparaison(#0,#1)>”,
[email protected], [email protected])
ou
ApplyComparison(“#0 OpérateurComparaison
#1”,[email protected], [email protected])
Dans ces exemples, le code contenu entre les crochets (<>) peut être
remplacé par des fonctions spécifiques à la base de données ou des
opérateurs tels que entre, + et DateAdd. Reportez-vous aux sections Filtres
de qualification d'expression personnalisée, page 190 et Expressions
personnalisées dans les filtres de qualification attribut vers attribut,
page 194 pour des exemples d'utilisation de ces fonctions SGBDR. Les
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
201
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
espaces réservés des arguments doivent occuper les positions correctes afin
de correspondre à la syntaxe des fonctions spécifiques à la base de données.
Types d'arguments des fonctions Apply
Le nombre d'arguments autorisés dans une fonction Apply dépend
notamment de la fonction Apply utilisée. Dans certains cas, le nombre
d'arguments varie d'une instance à une autre à l'intérieur d'une même
fonction Apply. Ceci est vrai en particulier pour les fonctions logiques Apply.
MicroStrategy ne vérifie pas les arguments jusqu'à ce que les marqueurs de
paramètres (ex. #0, #1, etc.) soient remplacés au moment de l'analyse,
c'est-à-dire lorsque vous cliquez sur OK ou sur Valider dans un éditeur
d'expressions. Au moment de l'analyse, le moteur recherche des types
d'arguments acceptables pour la fonction Apply spécifique utilisée dans
l'expression personnalisée. Un type d'argument acceptable est un type
d'objet MicroStrategy ou un argument qui contient le nom d'un objet
MicroStrategy.
MicroStrategy ne vérifie pas si les arguments utilisés dans les fonctions
Apply sont des types de données corrects pour vos fonctions de base de
données spécifiques. MicroStrategy vérifie cependant si certains objets
inclus comme arguments existent vraiment dans MicroStrategy.
Ci-dessous des exemples de fonctions Apply. Vous trouverez d'autres
exemples dans le chapitre Fonctions standard du guide de référence sur les
fonctions.
Exemple : qualification sur des éléments sensibles à la casse
Le nom de votre société a été saisi dans votre entrepôt de données sans tenir
compte de la casse. Par exemple, MicroStrategy a été entré comme
MicroStrategy, Inc.; MicroStrategy; Microstrategy; MICROSTRATEGY et
micro strategy. Plutôt que de créer des filtres pour toutes les combinaisons
possibles, vous pouvez créer un filtre de qualification d'expression
personnalisée à l'aide de la fonction ApplyComparison. L'expression
personnalisée utilisée dans ce filtre est la suivante :
ApplyComparison (“Ucase ( #0 ) like #1”,
[email protected], “STRATEGY”)
Chaque partie de l'expression personnalisée est expliquée ci-dessous :
202 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
•
La commande Ucase réécrit l'argument entièrement en lettres capitales
quelle que soit la casse; par exemple, MicroStrategy devient
MICROSTRATEGY.
•
( #0 ) comme #1 est la comparaison en cours, comparant le premier
argument, #0, avec le second, #1. Cette comparaison est évaluée comme
vraie si la partie gauche de l'expression, Ucase ( #0 ), contient la
partie droite de l'expression STRATÉGIE.
droite de l'expression est en fait #1, mais cet argument
Laest partie
remplacé par STRATÉGIE dans l'exemple.
•
Société@DESC définit le premier argument comme la forme descriptive
de l'attribut Société, au lieu de la forme d'identification (ID) ou toute
autre forme d'attribut existante.
•
“STRATEGY” est le second argument, chaîne qui ne varie pas.
Lorsque vous utilisez ce filtre dans un rapport contenant Société (Company)
et Service (Department), vous obtenez le résultat ci-après. Notez que peu
importe l'orthographe et la casse de l'élément d'attribut Company, le rapport
inclut cet élément dès lors qu'il contient la chaîne “strategy”.
Société
Département
micro strategy
Assistance
technique
MicroStrategy
Ventes
MicroStrategy
Finance
MICROSTRATEGY PUBLICITÉ
MicroStrategy, Inc.
Juridique
rapport n'est qu'un exemple; vous ne pouvez pas le recréer dans
CeMicroStrategy
Tutorial.
Exemple : qualification d'un élément d'attribut contenant un
caractère générique
Vous souhaitez générer un rapport contenant tous les éléments Magasin
dont le nom contient un astérisque (*). Si vous tentez de créer ce rapport
avec l'option standard Qualification d'attribut de l'éditeur de filtres, aucun
filtrage ne sera effectué car, lorsque vous utilisez le caractère générique *,
MicroStrategy suppose que vous voulez inclure tous les résultats. Vous
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
203
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
pouvez en revanche utiliser une fonction ApplyComparison dans un filtre de
qualification d'expression personnalisée pour rechercher ce symbole.
Pour créer le filtre dont vous avez besoin, procédez comme indiqué dans
Filtres de qualification d'expression personnalisée, page 190, avec
l'expression personnalisée ci-dessous :
ApplyComparison (“#0 like ‘*’”, [email protected])
Chaque partie de l'expression personnalisée est expliquée ci-dessous :
•
La fonction ApplyComparison est utilisée pour les opérateurs de
comparaison, tel que l'opérateur comme dans cet exemple.
•
La comparaison à proprement parler est placée entre guillemets doubles,
c.-à-d.“#0 like ‘*’”. Elle compare le premier argument (#0) avec le
caractère générique recherché. Vous remarquerez que l'astérisque est
entre guillemets simples, alors que l'expression tout entière est entre
guillemets doubles.
•
[email protected] définit le premier argument comme la forme descriptive
de l'attribut Magasin.
Lorsque vous utilisez le filtre ci-dessus dans un rapport qui contient Magasin
et Chiffre d'affaires, vous obtenez les données ci-après, qui contiennent
uniquement les éléments d'attribut Magasin avec un astérisque dans leur
nom. Si vous aviez utilisé une qualification d'attribut au lieu de la fonction
ApplyComparison, tous les magasins auraient été retournés dans le jeu de
données.
Magasin
Chiffre
d'affaires
B*E*S*T
123 456 USD
Marcy*s
456 789 USD
Q*Mart
78 901 USD
Wall*Mart
234 567 890
est seulement un exemple. Vous ne pouvez pas le recréer
Cedansrapport
MicroStrategy Tutorial, car ce didacticiel ne contient pas
d'attribut Magasin.
204 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
Exemple : filtrage sur les données du mois dernier à l'aide de
la fonction ApplySimple
Exemple : filtrage pour le mois dernier, sans transformations
Vous pouvez utiliser un filtre de qualification attribut vers attribut pour
limiter le jeu de résultats d'un rapport aux données du mois dernier. Pour
créer ce filtre, procédez comme suit.
s'il est possible de dupliquer cet exemple à l'aide d'une
Même
transformation temporelle (pour des informations à ce sujet,
reportez-vous à la section Transformations temporelles, page 120),
nous utilisons dans cet exemple une fonction Apply pour illustrer les
fonctionnalités des expressions personnalisées et des fonctions Apply.
En règle générale, MicroStrategy déconseille vivement d'utiliser les
fonctions Apply, sauf si ceci est indispensable car le logiciel n'offre pas
encore la fonctionnalité requise. Reportez-vous à la section Fonctions
Apply dans les mesures : utilisation de fonctions spécifiques à la base
de données, page 199 pour plus d'informations.
Pour recréer cet exemple de filtre de qualification attribut vers attribut
1 Dans le menu Fichier, pointez sur Nouveau, puis cliquez sur Filtre.
2 Dans l'éditeur de filtres, faites glisser l'attribut Mois (Month) de
l'explorateur d'objets vers le volet Définition du filtre. Le volet
Qualification d'attribut s'ouvre.
3 Dans la liste déroulante Qualifier sur, sélectionnez ID.
4 Dans la liste déroulante Opérateur, sélectionnez Exactement.
5 Dans la liste déroulante, sélectionnez Personnalisé.
6 Saisissez l'expression personnalisée suivante dans la zone de texte :
ApplySimple("DatePart('aaaa',
DateAdd('m', -1, date())) * 100 + DatePart('m',
DateAdd('m', -1, date()))",0)
syntaxe peut être légèrement différente dans votre système de
Lagestion
de base de données relationnel (SGBDR). Chaque fois que
vous utilisez une fonction Apply, vous devez l'adapter à la syntaxe
de votre propre SGBDR. Les fonctions de cette expression
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
205
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
ApplySimple sont spécifiques aux base de données Access, qui
seront utilisées seulement dans certains environnements de
pré-production, mais jamais dans un véritable environnement de
production.
7 Cliquez sur OK pour fermer le volet Qualification d'attribut.
8 Enregistrez le filtre.
Un filtre qui utilise l'expression personnalisée ci-dessus compare les dates
des données de votre entrepôt de données à la date système et retourne
uniquement les données du mois dernier. C'est pourquoi, chaque fois que
vous exécutez ce rapport, vous obtenez toujours les résultats pour le mois
précédent.
Placez ce filtre dans un rapport avec les attributs Mois (Month) et Région
(Region) et la mesure Chiffre d'affaires (Revenue) pour afficher les données
de chiffres d'affaire régionales pour le mois dernier. Le rapport présenté
ci-dessous a été exécuté en octobre 2006, de sorte que seules les données de
septembre 2006 ont été produites. Si vous l'exécutez de nouveau en
décembre 2007, le nouveau rapport contiendra les données de
novembre 2007.
Analyse de la syntaxe de l'expression personnalisée
Le rapport est exécuté le 30 octobre 2006. L'expression personnalisée prend
la date du jour (ou date système) et la fait régresser d'un mois. Elle passe de
20061030 à 20060930. Cette opération est en fait effectuée deux fois dans
l'expression, mais séparément, afin d'extraire d'abord l'année, 2006, puis le
mois décrémenté, 09. (Même si la date est décrémentée deux fois, elle l'est à
deux endroits différents, ce qui donne le même résultat aux deux endroits,
20060930, et non un résultat décrémenté deux fois 20060830.) L'année est
ensuite multipliée par 100, ce qui donne 200600. Enfin, 200600 est ajouté
au mois, 09, ce qui donne 200609. Ceci est la date du mois précédent, au
206 Expressions personnalisées et fonctions spécifiques à la base de données
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
format AAAAMM, qui sert à exclure toutes les données sauf celles de
septembre 2006.
Chaque partie de l'expression personnalisée est expliquée ci-dessous :
•
La fonction DateAdd permet de décaler une date vers l'avant ou vers
l'arrière. Dans les deux cas où la fonction DateAdd est utilisée dans cet
exemple, -1 ôte un mois (indiqué par m) de la date système (retournée
par la fonction Date()).
Dans cet exemple, le rapport ayant été exécuté le 30 octobre 2006, la date
système est 20061030. La fonction DateAdd retourne 20060930, date
antérieure d'un mois à la date système.
•
La fonction DatePart renvoie une partie spécifiée d'une date donnée. La
première fonction DatePart extrait l'année (indiquée par aaaa) du
résultat de la fonction DateAdd. La seconde fonction DatePart extrait
le mois (indiqué par m) du résultat de la fonction DateAdd.
Dans cet exemple, la première fonction DatePart retourne 2006 et la
seconde renvoie 09 (une fois le mois décrémenté).
•
Le résultat de la première fonction DatePart est multiplié par 100, puis
ajouté au résultat de la seconde fonction DatePart, 09, ce qui donne
200609, à l'aide de la fonction ApplySimple. Les fonctions
ApplySimple sont utilisées pour des fonctions de valeur simple comme les
opérateurs arithmétiques + et -. Pour de plus amples informations sur
ApplySimple et d'autres fonctions, reportez-vous à la section Types de
fonctions Apply, page 200, et au chapitre Fonctions standard du guide
de référence sur les fonctions.
Listes d'éléments joints : groupement
d'éléments à partir de plusieurs attributs
Les listes d'éléments joints permettent de choisir les éléments d'attribut de
différents attributs pour filtrer l'ensemble de résultats du rapport.
Contrairement aux qualifications d'attribut, les listes d'éléments joints
permettent de joindre des éléments d'attribut et de filtrer l'ensemble des
résultats des attributs. En d'autres termes, vous pouvez sélectionner des
combinaisons d'éléments spécifiques, tels qu'un trimestre et une catégorie.
Comme le montre l'exemple de rapport ci-dessous, vous pouvez filtrer le
matériel électronique pour Q1 2003 (premier trimestre 2003) et la musique
pour Q3 2001 (troisième trimestre 2001).
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Listes d'éléments joints : groupement d'éléments à partir de plusieurs attributs
207
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Une liste d'éléments joints est une qualification avancée.
Exemple de liste d'éléments joints
Cet exemple fait référence à des objets enregistrés dans Didacticiel
MicroStrategy. Le chemin du répertoire dans MicroStrategy Desktop est
Public Objects\Reports\MicroStrategy Platform
Capabilities\Advanced Reporting Guide. Vous pouvez suivre les
instructions pour interagir avec les filtres et les rapports, ou afficher les
exemples portant sur ces derniers mais sans en créer.
à enregistrer chaque objet que vous créez sous un nom
Veillez
différent afin de ne pas écraser les exemples de Didacticiel
MicroStrategy.
Avant de créer une liste d'éléments joints, vous devez vérifier que l'option
Qualification avancée se trouve dans l'éditeur de filtres. Dans MicroStrategy
Desktop, procédez comme suit :
1 Sélectionnez Mes préférences dans le menu Outils.
2 Choisissez l'onglet Éditeurs.
3 Cliquez sur Options des filtres.
4 Sélectionnez l'option Afficher qualification avancée, si elle ne l'est pas
déjà.
5 Cliquez sur OK pour revenir à MicroStrategy Desktop.
Ouvrez le rapport de base. Notez que le chiffre d’affaires de Leanne Sawyer
est de 316 786 USD, les ventes portant sur toutes les périodes et toutes les
catégories. Vous voulez obtenir le chiffre d'affaires correspondant à des
combinaisons de trimestres et de catégories spécifiques, telles que le matériel
électronique pour Q1 2003 et la musique pour Q3 2003. Pour ce faire,
accédez à la vue Création et créez une liste d'éléments joints en procédant
comme suit.
208 Listes d'éléments joints : groupement d'éléments à partir de plusieurs attributs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Filtres avancés
4
Pour créer une liste d'éléments joints
1 Double-cliquez sur le volet Filtre du rapport pour ajouter une
qualification.
2 Sélectionnez Ajouter une qualification avancée, puis cliquez sur OK. Le
volet Qualification avancée s'ouvre.
3 Sélectionnez Liste d'éléments joints dans la liste déroulante Option.
4 Sélectionnez Catégorie et Trimestre dans la liste d'attributs disponibles
et cliquez sur > pour les ajouter à la liste d'attributs sélectionnés.
5 Cliquez sur l'icône Ajouter située à droite de la liste des éléments. La
première valeur de chaque attribut est ajoutée à la liste.
6 Cliquez sur l'icône Modifier située à droite de la liste des éléments. La
boîte de dialogue Sélectionner liste d'éléments s'affiche.
7 Double-cliquez sur Matériel électronique pour changer la catégorie.
8 Sélectionnez Trimestre dans la liste déroulante des éléments disponibles.
9 Double-cliquez sur T1 03 pour changer le trimestre.
10 Cliquez sur OK pour revenir à la boîte de dialogue Qualifications
avancées.
11 Cliquez sur l'icône Ajouter pour ajouter un autre élément. De nouveau, la
première valeur de chaque attribut est ajoutée par défaut.
12 Sélectionnez le nouvel élément et répétez les étapes 6 à 10 en remplaçant
la catégorie par Musique et Trimestre par T3 03.
13 Cliquez sur OK pour enregistrer la nouvelle qualification.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Listes d'éléments joints : groupement d'éléments à partir de plusieurs attributs
209
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Exécutez le rapport. Le rapport suivant s'affiche :
Ce rapport s'appelle Liste des éléments joints.
Notez que le chiffre d’affaires de Sawyer s’élève maintenant à 18 901 USD
seulement. La baisse du chiffre d'affaires reflète la qualification puisque
seules les ventes de matériel électronique au cours du premier
trimestre 2003 et les ventes de musique au cours du troisième
trimestre 2003 sont incluses dans le calcul des mesures.
Filtres avec invite : demande d'entrée à
l'utilisateur pour les conditions de filtre
Vous pouvez créer des filtres qui vous invitent à répondre à des questions
lors de l'exécution de rapports. Ces filtres avec invite permettent d'obtenir un
rapport avec des définitions dynamiques qui varient en fonction de chaque
requête lorsque les informations de la boîte de dialogue d'invite changent.
En d'autres termes, une invite de qualification dans un filtre permet de
modifier dynamiquement le contenu d'un rapport au moment de l'exécution.
(Pour rappel, un filtre doit comporter au moins une qualification.) En
appliquant certaines conditions à un ou plusieurs attributs, éléments
d'attribut, mesures ou autres objets qu'un rapport peut contenir, il est
possible :
•
d'appliquer des conditions ou de modifier des composants dans un
rapport à l'exécution, éliminant de ce fait la nécessité de définitions
préliminaires ;
•
d'exécuter un rapport plusieurs fois, en sélectionnant chaque fois une
réponse différente à une certaine invite et d'obtenir comme résultat un
ensemble de réponses immédiates à comparer.
La plupart des types de qualifications autorisent les invites. Pour plus
d'informations sur chacun d'eux, reportez-vous aux sections suivantes :
210 Filtres avec invite : demande d'entrée à l'utilisateur pour les conditions de filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
•
Invites de qualification d'attribut, page 211
•
Invites de qualification de mesure, page 211
•
Invites d'objet rapport, page 212 (avec qualifications de raccourci vers un
rapport)
•
Invites d'objet filtre, page 212 (avec qualifications de raccourci vers un
filtre)
plus d'informations sur les invites, reportez-vous au chapitre
Pour
Chapitre 6, Invites avancées.
Invites de qualification d'attribut
Une invite de qualification d'attribut permet de qualifier sur la valeur
d'éléments d'attribut, de formes d'attribut ou d'opérateurs lors de l'exécution
d'un rapport. Vous pouvez créer les types d'invites de qualification d'attribut
suivants :
•
Choisir dans tous les attributs d'une hiérarchie : permet de choisir
l'attribut à utiliser pour la qualification lors de l'exécution du rapport.
Cependant, le choix est limité aux seuls attributs appartenant à la
hiérarchie sélectionnée. Une fois les attributs sélectionnés, vous pouvez
qualifier sur l'identifiant ou créer un filtre de liste d'éléments.
•
Choisir dans la liste d'éléments d'attribut : permet d'appliquer des
qualifications à une forme d'attribut. Vous pouvez sélectionner un
attribut dans une liste d'attributs et qualifier sur les éléments de cet
attribut.
•
Invite de valeur :permet de sélectionner une valeur unique pour la
qualification telle qu'une date, un nombre donné ou une chaîne de texte
définie.
•
Qualifier sur un attribut : permet d'appliquer des qualifications à une
forme d'attribut. Vous pouvez sélectionner un attribut dans une liste
d'attributs et qualifier sur une forme de l'attribut.
Invites de qualification de mesure
Une invite de qualification de mesure permet de sélectionner une fonction,
un opérateur ou une valeur pour une mesure lors de l'exécution d'un rapport.
Vous pouvez créer les types d'invites de qualification de mesure suivants :
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Filtres avec invite : demande d'entrée à l'utilisateur pour les conditions de filtre
211
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
•
Invite Qualifier sur une mesure : permet de qualifier sur une mesure.
Pour sélectionner une mesure, vous pouvez préciser une mesure unique à
utiliser ou définir un objet de recherche qui limite la liste des mesures
parmi lesquelles vous pouvez choisir, lors de l'exécution d'un rapport.
•
Invite d'objet de mesure : permet de choisir une ou plusieurs mesures
qui répondent à des critères définis lors de l'exécution du rapport. Par
exemple, vous pouvez utiliser une recherche qui renvoie la liste de toutes
les mesures contenant un fait particulier. Vous pouvez ensuite choisir
dans cette liste les mesures que vous souhaitez afficher dans le rapport.
•
Invite de valeur :permet de sélectionner une valeur unique pour la
qualification telle qu'une date, un nombre donné ou une chaîne de texte
définie.
Invites d'objet rapport
En choisissant une invite pour une qualification de raccourci vers un rapport,
vous créez une invite d'objet rapport qui utilise le rapport sélectionné comme
réponse par défaut. L'utilisation de cette invite d'objet rapport dans un
rapport génère une invite qui vous demande de choisir un rapport en tant
que critère de filtrage au moment de l'exécution.
qualification de raccourci vers un rapport utilise les résultats d'un
Une
rapport pour les inclure dans un autre rapport. Pour plus
d'informations, reportez-vous au chapitre Génération d'objets de
requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de rapport du Guide sur
les rapports de base MicroStrategy.
Pour définir une invite d'objet rapport, vous pouvez spécifier un objet de
recherche ou une liste d'objets prédéfinie dans laquelle s'effectuera le choix,
lors de l'exécution du rapport.
Invites d'objet filtre
En choisissant une invite pour une qualification de raccourci vers un filtre,
vous créez une invite d'objet filtre qui vous permet de sélectionner les filtres
à inclure dans un rapport. Pour définir une invite d'objet filtre, vous pouvez
spécifier un objet de recherche ou une liste d'objets prédéfinie dans laquelle
s'effectuera le choix, lors de l'exécution du rapport.
qualification de raccourci vers un filtre utilise un filtre existant tel
Une
qu'il est ou en lui ajoutant des conditions, dans un rapport. Pour plus
212 Filtres avec invite : demande d'entrée à l'utilisateur pour les conditions de filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
d'informations, reportez-vous au chapitre Génération d'objets de
requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de rapport du Guide sur
les rapports de base MicroStrategy.
Raccourci et filtres intégrés
Vous pouvez ajouter un filtre à un rapport de l'une des façons suivantes :
•
En appliquant un filtre autonome créé antérieurement à un rapport lors
de la création de rapport. Pour obtenir des instructions, reportez-vous à
la section Ajout d'un filtre autonome à un rapport, page 214.
Lorsque vous ajoutez un filtre autonome à un rapport, vous pouvez
choisir de créer un raccourci vers le filtre ou d'intégrer le filtre dans le
rapport. Les différences sont indiquées ci-dessous :
Lorsque vous créez un lien vers un filtre autonome, les modifications
que vous apportez au filtre se répercutent dans ce rapport et dans tous
les autres rapports qui utilisent le filtre comme raccourci. Les
modifications que vous apportez à ce filtre dans ce rapport se
répercutent au filtre et à tous les autres rapports qui utilisent le filtre
comme raccourci. C'est ce qu'on appelle parfois un filtre lié.
Cette option permet de partager les caches de rapport. Pour plus
d'informations sur les caches de rapport, reportez-vous au chapitre
Mise en cache dans le document MicroStrategy System
Administration Guide.
Lorsque vous intégrez une copie du filtre dans le rapport, les
modifications que vous apportez au filtre autonome ne se répercutent
pas dans ce rapport. Les modifications que vous apportez au filtre
intégré dans le rapport ne se répercutent pas dans le filtre. Ce filtre
s'appelle également un filtre local.
•
En créant un filtre en même temps que vous créez un rapport. Ce filtre est
intégré dans le rapport et n'est pas utilisable dans un autre rapport. Pour
des instructions, reportez-vous à l'aide en ligne de MicroStrategy Desktop
ou au chapitre Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les
concepteurs de rapport du Guide sur les rapports de base
MicroStrategy.
Lorsque vous enregistrez un rapport qui contient un filtre autonome, vous
pouvez choisir de conserver le raccourci ou d'intégrer une copie du filtre dans
le rapport. Pour obtenir des instructions, reportez-vous à la section
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Raccourci et filtres intégrés
213
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Enregistrement d'un rapport avec un raccourci vers un filtre autonome,
page 215.
Les analystes de données de rapport peuvent aussi appliquer des conditions
de filtrage à un rapport, pour l'instance du rapport en cours d'affichage. Cela
s'appelle un filtre de vue et nécessite de disposer de MicroStrategy OLAP
Services. Pour des instructions sur l'utilisation d'un filtre de vue,
reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Desktop.
exemple de raccourci vers un filtre est présenté à la section
Un
Exemples de raccourcis de filtre et de modèle, page 404.
Ajout d'un filtre autonome à un rapport
La procédure suivante décrit la manière d'appliquer un filtre autonome créé
antérieurement à un rapport lors de la création de rapport.
Pour ajouter un filtre à un rapport
Cette procédure suppose que vous ayez déjà créé un document avec :
Pour
des instructions sur la création d'un filtre, reportez-vous à l'aide
de MicroStrategy Desktop.
1 Modifiez le rapport auquel vous voulez ajouter un filtre.
2 Si l'explorateur d'objets n'est pas affiché, sélectionnez l'option Afficher
explorateur d'objets dans le menu Vue.
3 Utilisez la fenêtre de l'explorateur d'objets pour rechercher et localiser le
filtre que vous souhaitez ajouter au rapport.
4 Cliquez sur le filtre avec le bouton droit et sélectionnez l'une des options
suivantes (ces options sont décrites de manière plus détaillée ci-après) :
•
Remplacer le filtre du rapport par un raccourci vers ce filtre pour
connecter le filtre autonome à ce rapport. Les modifications apportées
au filtre autonome se répercutent dans le rapport et inversement.
•
Remplacer le filtre du rapport par une copie de ce filtre pour
intégrer le filtre à ce rapport. Les modifications apportées au filtre
autonome ne se répercutent pas dans le rapport et inversement.
214 Raccourci et filtres intégrés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
4
Filtres avancés
Le filtre apparaît dans la section Définition de modèle. S'il s'agit d'un
raccourci, le nom du filtre s'affiche. Un filtre intégré est nommé Filtre
local.
vous faites glisser le filtre dans le volet Afficher la définition de
Sifiltre,
le filtre est intégré en tant que copie.
5 Enregistrez le rapport. Si vous avez ajouté le filtre comme raccourci, vous
devez enregistrer le rapport avec le raccourci pour conserver cette
fonctionnalité. Pour plus d'instructions, reportez-vous à la section Pour
enregistrer un rapport avec un raccourci vers un filtre autonome,
page 216.
Enregistrement d'un rapport avec un raccourci vers un filtre
autonome
Lorsque vous enregistrez un rapport qui contient un filtre autonome, vous
pouvez choisir d'enregistrer le filtre sous forme de copie ou de raccourci.
•
Lorsque vous créez un raccourci vers un filtre autonome, les
modifications que vous apportez à l'objet se répercutent dans ce rapport
et dans tous les autres rapports qui utilisent le filtre comme raccourci. Les
modifications que vous apportez à cet objet dans ce rapport se
répercutent à l'objet et à tous les autres rapports qui utilisent le filtre
comme raccourci. Cette option permet de partager les caches de rapport.
C'est ce qu'on appelle parfois un modèle ou un filtre lié.
rapports avec des raccourcis vers des modèles et des filtres
Les
autonomes vous permettent de partager les cache de rapport. Si
telle est votre intention, vous devez activer l'option Conserver les
raccourcis dans la procédure. Pour plus d'informations sur les
caches de rapport, reportez-vous au chapitre Mise en cache dans le
document MicroStrategy System Administration Guide.
•
Lorsque vous intégrez une copie de l'objet dans le rapport, les
modifications que vous apportez à l'objet autonome ne se répercutent pas
dans ce rapport. Les modifications que vous apportez à l'objet intégré
dans le rapport ne se répercutent pas dans l'objet. C'est ce qu'on appelle
parfois un modèle ou un filtre local ou spécifique à un rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Raccourci et filtres intégrés
215
4
Filtres avancés
Guide sur les rapports avancés
Pour enregistrer un rapport avec un raccourci vers un filtre autonome
1 Enregistrer le rapport avec un raccourci vers un filtre autonome :
a Cliquez sur Enregistrer et fermer sur la barre d'outils de l'éditeur de
rapports ou du visualiseur de rapports. La boîte de dialogue
Enregistrer le rapport sous s'ouvre.
b Sélectionnez le dossier dans lequel enregistrer le rapport, puis tapez le
nom du nouveau rapport.
c
Cliquez sur Enregistrer. La boîte de dialogue Options
d'enregistrement avancées s'ouvre.
le rapport contient des invites, la boîte de dialogue Options
Sid'enregistrement
s'ouvre une fois que vous avez nommé le
rapport. Pour accéder à la boîte de dialogue Options
d'enregistrement avancées, cliquez sur Avancé dans la boîte
de dialogue Options d'enregistrement. Pour des instructions
détaillées sur l'enregistrement d'un rapport avec invites,
reportez-vous à l'aide de MicroStrategy Desktop.
2 Sélectionnez l'une des options suivantes pour l'enregistrement du
rapport :
•
Créer une copie du filtre. Les modifications apportées au filtre ne
sont pas appliquées à l'objet d'origine et vice versa. Ce filtre s'appelle
également un filtre local ou intégré.
•
Retenir le raccourci au filtre. La création de raccourcis vous permet
d'utiliser un objet dans un rapport et de pouvoir tirer parti de la
réutilisation d'objet. Les modifications apportées au filtre sont
appliquées à l'objet d'origine et vice versa. Cette option permet de
partager les caches de rapport.
3 Pour utiliser les sélections que vous avez apportées ci-dessus comme
valeurs par défaut, sélectionnez la case à cocher Se souvenir des
réponses à la prochaine invite.
4 Cliquez sur OK pour enregistrer le rapport.
216 Raccourci et filtres intégrés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
5
5.
GROUPES PERSONNALISÉS ET
CONSOLIDATIONS
Groupement d'éléments d'attribut
Introduction
Un groupe personnalisé est un ensemble de filtres spéciaux pouvant être
placés dans un modèle. Un groupe personnalisé est constitué d'une série
ordonnée d'éléments appelés éléments de groupe personnalisé.
Les consolidations permettent de définir les données à afficher dans le
rapport. Elles permettent de regrouper différemment les éléments d'attribut
de groupe sans changer les métadonnées et les définitions de l'entrepôt de
données.
Ces deux fonctions permettent de qualifier sur un rapport ligne par ligne.
La dernière section du chapitre, Comparaison des groupes personnalisés et
des consolidations, page 262, résume les différences qui existent entre ces
objets.
Les informations présentées sur les groupes personnalisés dans ce chapitre
sont les suivantes :
•
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre,
page 218
© 2011 MicroStrategy, Inc.
217
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
•
Effets de groupe personnalisé dans une génération SQL, page 223
•
Structures de groupe personnalisé dans des rapports, page 229
•
Création d'un groupe personnalisé, page 232
•
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé, page 233
•
Définition de l'interaction du groupe personnalisé avec le filtre du
rapport, page 239
•
Suppression d'un groupe personnalisé, d'un élément ou d'une condition,
page 245
Les informations présentées sur les consolidations sont les suivantes :
•
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et
arithmétiques, page 246
•
Éléments de consolidation, page 249
•
Ordre d'évaluation, page 252
•
Consolidations et SQL, page 254
•
Exemple de consolidation, page 261
Si vous devez créer ou modifier un grand nombre d'objets, vous pouvez aussi
utiliser MicroStrategy Command Manager pour travailler avec ces objets.
Command Manager manipule les objets MicroStrategy en utilisant des
scripts créés par des utilisateurs plutôt qu'une interface utilisateur
graphique. Pour plus d'informations sur Command Manager, reportez-vous
au chapitre Automating Administrative Tasks du manuel MicroStrategy
System Administration Guide. Pour que la syntaxe spécifique à Command
Manager fonctionne avec les groupes personnalisés et les consolidations,
ouvrez Command Manager et cliquez sur Aide.
Groupes personnalisés: groupement avec
bandes de séparation et filtre
Les groupes personnalisés vous permettent de regrouper des éléments d'un
même attribut ou d'attributs différents pour répondre à des besoins
concernant les rapports. Cela vous permet de regrouper les éléments
d'attribut d'une manière non définie dans votre entrepôt de données. Du
point de vue du processus de conception de rapport, un groupe personnalisé
218 Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
est un objet qui peut être placé dans un modèle et qui est constitué d'un
ensemble d'éléments appelés éléments de groupe personnalisé. Chaque
élément contient ses propres qualifications de filtrage ou de bandes de
séparation.
Par exemple, votre entrepôt de données contient des données reposant sur
les 12 mois de l'année, mais vous voulez afficher les données dans un rapport
pour chaque saison de l'année. Vous pouvez créer un groupe personnalisé
avec des éléments représentant chaque saison, comme l'hiver et le
printemps, puis ajouter une condition à chaque élément du groupe
personnalisé pour n'afficher des données que pour les mois de chaque
saison. Dans l'image ci-dessous, qui présente la création d'un groupe
personnalisé dans MicroStrategy Web, l'élément de groupe personnalisé
Hiver affiche des données pour les mois de décembre, janvier, février et
l'élément Printemps affiche des données pour mars, avril et mai, et ainsi de
suite.
À propos des éléments de groupe personnalisé
Un élément de groupe personnalisé est une expression logique de
qualifications. Chaque élément de groupe personnalisé est constitué de :
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
219
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
•
un en-tête qui contient le nom de l'élément de groupe personnalisé et qui
est affiché sous forme de ligne dans les résultats du rapport L'en-tête est
un nom arbitraire que vous définissez lorsque vous créez l'élément. Ce
nom peut être affiché dans le rapport, vous devez donc choisir un nom
évocateur pour le groupement d'éléments que vous définissez. L'Éditeur
de groupes personnalisés contient diverses options d'affichage des
en-têtes. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section
Modification de la position des en-têtes d'élément, page 233.
•
une ou plusieurs conditions (encore appelées qualifications de filtrage)
qui doivent être remplies pour incorporer des données dans un élément
de groupe personnalisé, tel que « Trimestre = T1 » Vous pouvez définir
n’importe quelle qualification, expression logique ou bande de séparation
de la qualification, ou utiliser des filtres que vous avez créés pour générer
l’élément de groupe personnalisé.
Vous pouvez combiner différents types de qualifications de filtrage dans le
même élément de groupe personnalisé. Vous pouvez combiner par exemple
«Région = Nord-Est» (une qualification d'attribut) avec «Chiffre d'affaires >
1 million $» (une qualification de mesure). Chaque ensemble de conditions
est converti en une liste d'éléments d'attribut après l'exécution du rapport.
Vous pouvez ajouter cette qualification au filtre du rapport de façon à ce qu'il
détermine les valeurs des éléments du groupe personnalisé. Vous pouvez
alors spécifier la façon dont le groupe personnalisé interagit avec le filtre du
rapport, comme décrit dans Définition de l'interaction du groupe
personnalisé avec le filtre du rapport, page 239.
Les éléments de groupe personnalisé peuvent inclure un expression logique
comportant l'un des types de qualification suivants (« Desktop » et « Web »
indiquent dans quel produit la qualification peut être créée) :
•
Qualification d'attribut (Desktop et Web) : permet de filtrer les données
selon la valeur d'une forme d'attribut, d'afficher des données uniquement
pour les éléments d'une liste d'attributs ou de comparer deux attributs de
filtrage des données.
•
Qualification d'ensemble (Desktop et Web) : permet de filtrer les données
selon la valeur, le classement ou le pourcentage d'une mesure ou en
comparant les valeurs de deux mesures.
•
Qualification sur les bandes de séparation de groupe personnalisé
(Desktop) : divise les données en plusieurs plages ou bandes de
séparation sur les valeurs de mesure.
ne pouvez pas combiner des qualifications de bandes de
Vous
séparation avec d'autres types de qualifications.
220 Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
•
Qualification de raccourci vers un rapport (Desktop et Web) : permet de
filtrer les données en utilisant les résultats d'un rapport existant. Aussi
appelées qualifications de rapport ou rapports sous forme de filtre.
•
Qualification de raccourci vers un filtre (Desktop et Web) : permet de
filtrer les données en utilisant un filtre existant. Aussi appelées
qualifications de filtre ou filtres intégrés.
•
Qualification de raccourci vers une invite (Web) : permet de filtrer les
données en utilisant les réponses d'une invite existante.
autorise les invites dans la plupart des types de
Desktop
qualifications. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section
Groupes personnalisés avec invite, page 240.
Exemples de groupes personnalisés
Exemples d'inventaires de magasin : Exemple 1 :
Dans Desktop, vous pouvez créer le groupe personnalisé Inventaire de
magasin comme suit :
•
Petits magasins avec petit inventaire
•
Ventes magasin < 50
ET
Inventaire de magasin < 200
Grands magasins avec petit inventaire
Ventes magasin > 50
ET
Inventaire de magasin < 200
Les éléments de groupe personnalisé de cet exemple sont :
•
•
Petits magasins avec petit inventaire, qui est une expression logique des
deux qualifications de mesure suivantes (QM) :
Ventes magasin < 50
(QM1)
AND
(opérateur logique)
Inventaire de magasin < 200
(QM2)
et Grands magasins avec petit inventaire, qui est une expression logique
des deux qualifications de mesure suivantes :
Ventes magasin > 50
AND
© 2011 MicroStrategy, Inc.
(QM1)
(opérateur logique)
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
221
5
Groupes personnalisés et consolidations
Inventaire de magasin < 200
Guide sur les rapports avancés
(QM2)
Selon les options que vous sélectionnez dans l'Éditeur de groupes
personnalisés, le groupe personnalisé peut apparaître dans le rapport dans
Desktop comme suit :
Le niveau de résultat d’un groupe personnalisé (Magasin dans l'exemple)
dépend des conditions de filtrage de l'élément. Chaque élément du groupe
personnalisé peut avoir un niveau de résultat différent. Les éléments sont
complètement indépendants. Leur appartenance au même groupe
personnalisé implique uniquement qu'ils figurent dans le même rapport.
Exemples d'inventaires de magasin : Exemple 2 :
Après avoir analysé un rapport d’inventaire pour les six derniers mois, vous
constatez que vous avez un surplus d’articles en stock. Dans le cadre d’une
promotion spéciale, vous voulez proposer ces articles à un prix réduit à vos
clients les plus fidèles. Pour ce faire, vous devez obtenir la liste des 10 clients
les plus fidèles et la liste des cinq articles qui se vendent le moins dans le
même rapport.
Cette exigence nécessite deux rapports : les dix clients les plus fidèles et les
cinq articles d'inventaire qui se vendent le moins. Vous pouvez créer un
groupe personnalisé avec les éléments de groupe personnalisé suivants :
•
dix clients les plus fidèles
•
cinq articles qui se vendent le moins
Une qualification différente est appliquée à chaque élément de groupe
personnalisé. Dans ce cas, le premier élément correspond aux dix premiers
clients classés en fonction du chiffre d'affaires. Le second élément
222 Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
correspond aux cinq articles qui se vendent le moins bien en fonction du
chiffre d'affaires. Pour chaque élément, changez les options d'affichage de
façon à afficher les noms d'élément et les éléments individuels. L'affichage
des noms des clients et des articles devient ainsi possible.
Créez un rapport avec ce groupe personnalisé et exécutez-le. Les dix
premiers clients et les cinq derniers articles, en termes de chiffre d'affaires,
sont affichés.
Effets de groupe personnalisé dans une génération SQL
Les groupes personnalisés peuvent être également comparés à plusieurs
rapports empilés les uns sur les autres. Le SQL d’un rapport avec un groupe
personnalisé sera vraisemblablement très complexe. Chacun des « mini
rapports » qui constituent l’ensemble du rapport de groupe personnalisé
dispose au moins d'une passe SQL propre, sinon plus. Le moteur analytique
empile tous les « mini rapports » pour créer les résultats définitifs. En outre,
une multitude de tables temporaires peuvent être créées pour stocker des
données intermédiaires, puis supprimées.
Par conséquent, l’exécution d’un rapport avec un groupe personnalisé
revient à exécuter plusieurs rapports différents et à les regrouper. Les
groupes personnalisés sont donc basés sur SQL du fait qu’ils génèreront
vraisemblablement un grand nombre de passes SQL dans la base de
données.
Avantages d'un groupe personnalisé
L'avantage d'un groupe personnalisé réside dans sa capacité à regrouper les
éléments d'attribut d'une manière qui n'est pas définie dans l'entrepôt de
données. Vous pouvez créer des « relations » entre l'attribut et le groupe
personnalisé. Un groupe personnalisé permet d'organiser les éléments
d'attribut à l'aide de ce qui suit :
•
Qualification d'attribut
•
Qualification d'ensemble
•
Bande de séparation
•
Qualification avancée
•
Qualification de raccourci vers un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
223
5
Groupes personnalisés et consolidations
•
Qualification de raccourci vers un filtre
•
Qualification de raccourci vers une invite
Guide sur les rapports avancés
Pour plus d’informations sur ces types de qualifications, reportez-vous au
Chapitre 4, Filtres avancés.
Qualification sur les bandes de séparation : Groupement par
intervalles de valeur de mesure
Les qualificateurs de bandes de séparation permettent de créer des éléments
de bandes de séparation dans un groupe personnalisé. Les bandes de
séparation constituent une méthode d'affichage pour les groupes d'éléments
de groupe personnalisé. Les bandes de séparation sont définies par le niveau
de résultat des éléments, à l’aide des valeurs d’une mesure. Vous pouvez, par
exemple, diviser une liste de magasins (éléments d'attribut « Magasin ») à
l'aide des valeurs de la mesure « Ventes totales ». Supposons que vous ayez
créé un rapport qui classe les magasins en fonction de leur chiffre d’affaires.
Vous pouvez alors décider de créer trois groupes comprenant respectivement
les 10premiers magasins les plus performants, les magasins classés de 11 à 20
et ceux classés de 21 à 30.
Vous pouvez appliquer différents types de bandes de séparation :
•
Largeur de la bande de séparation : permet de diviser en bandes les
plages de valeurs de mesure définies par les valeurs « Démarrer à » et
« Arrêter à », chaque bande étant définie par le paramètre « Taille de
l'étape ».
Dans le schéma ci-dessous par exemple, la valeur « Démarrer à » est
égale à 10, la valeur « Arrêter à » est égale à 50 et la valeur « Taille de
l'étape » est égale à 10. Ces paramètres divisent donc le groupe en quatre
bandes.
224 Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
5
Groupes personnalisés et consolidations
Nombre de segments: permet de définir le nombre de bandes égales
divisant la plage des valeurs de mesure. La plage est définie par les
valeurs « Démarrer à » et « Arrêter à », tout comme la largeur de
segments. Cependant, la largeur de segments définit la largeur de chaque
bande, tandis que le nombre de segments indique le nombre de bandes.
Par exemple, pour utiliser le nombre de segments pour arriver au même
résultat que dans le schéma précédent, définissez le nombre de segments
à quatre, la valeur « Démarrer à » à 10 et la valeur « Arrêter à » à 50. Si
vous définissez plutôt le nombre de segments à cinq, chacun des cinq
segments aura une taille de huit.
•
Bornes de segments : permet de définir la valeur de l’emplacement
d’une bande ; d'où la possibilité de créer des bandes de différentes tailles.
utilise sa logique interne pour créer les bandes sur la
Lebasemoteur
des points de bande de séparation que vous spécifiez.
Par exemple, vous souhaitez créer un rapport avec deux bandes, la
première bande correspondant aux 10 premiers magasins et la seconde
indiquant les magasins classés de 11 à 100. Pour y parvenir, vous devez
utiliser trois points : 1, 10 et 100, comme illustré dans la figure ci-dessous.
Pour montrer une bande des 10 derniers magasins puis les autres, utilisez
les mêmes points dans l'ordre inverse, à savoir, 100, 10 et 1.
•
Segment pour chaque valeur distincte de la mesure : pour créer un
segment distinct pour chaque valeur calculée par la mesure. Ce type de
qualification sur les bandes de séparation utilise directement les résultats
d'une mesure comme bandes. C'est très utile avec les mesures qui
contiennent déjà la logique nécessaire pour calculer des numéros de
bande séquentiels. Ces mesures utilisent des formules mathématiques,
des fonctions NTile, des fonctions de bande ou des fonctions de cas.
Une mesure, par exemple utilise la fonction NTile pour regrouper des
valeurs de chiffre d'affaires en trois groupes. L'élément du groupe
personnalisé est donc découpé ainsi en trois bandes.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
225
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Exemple de points de bande de séparation
Configuration requise pour les rapports
Vous voulez créer deux rapports qui classent les employés selon le chiffre
d'affaires réalisé par chacun d'eux.
1 D'après le chiffre d'affaires réalisé, le premier rapport doit répartir les
employés dans les trois groupes suivants : Haut (Top) pour les 10
premiers % , Suivant (Next) pour les 40 % suivants et Le plus bas
(Lowest) pour les 50 derniers %.
2 D'après le chiffre d'affaires réalisé, le deuxième rapport doit répartir les
employés dans les trois groupes suivants : Le plus bas pour les 10
derniers %, Suivant pour les 40 % suivants et Haut pour les 50
premiers %.
Solution
Pour créer le premier rapport, créez un groupe personnalisé appelé Chiffre
d'affaire par employé (Employee Revenue) et indiquez les points de bande de
226 Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
séparation 0, 10, 50 et 100. Créez un rapport qui utilise ce groupe
personnalisé. L'image ci-dessous illustre un exemple de ce rapport.
Le moteur considère 0 comme étant le point de bande de séparation le plus
élevé et 100 le point de bande de séparation le plus bas ; Partant de là, et en
se basant sur le chiffre d'affaires généré, il place les 10 premiers % des
employés dans la première bande, et ainsi de suite.
Pour commencer à créer le deuxième rapport, définissez un groupe
personnalisé appelé Chiffre d'affaires par employé (Employee Revenue) et
indiquez les points de bande de séparation dans l'ordre inverse, c'est-à-dire
100, 90, 50 et 0.
Le moteur obéit une fois de plus à la même logique. Il considère 0 comme
étant le point de bande de séparation le plus élevé et 100 comme le point de
bande de séparation le plus bas. D'après les chiffres d'affaires réalisés, il
place les 10 derniers % des employés dans la première bande, les 40 %
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
227
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
suivants des employés dans la deuxième bande et les 50 premiers % des
employés dans la troisième bande, comme le montre la figure ci-dessous.
Exemple de bande de séparation de valeur de la mesure
Configuration requise pour les rapports
Il est souhaitable de créer un rapport qui classe les régions basées sur leur
chiffre d'affaires et propose la marge bénéficiaire de chacune d'elles. Les
groupes sont Top Performers (bon élèves), Average Performers (élèves
moyens) et Under-performers (mauvais élèves).
Solution
Créez tout d'abord une mesure qui utilise la fonction NTile afin de créer trois
groupes basés sur le chiffre d'affaires. Utilisez cette mesure dans un groupe
personnalisé qui forme des bandes basées sur la valeur de mesure et pour
chaque valeur de mesure. Changez les noms des bandes pour Performances
élevées (Top Performers), Performances moyennes (Average Performers) et
228 Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
Mauvaises performances (Under-performers). Créez un rapport qui utilise ce
groupe personnalisé. L'image ci-dessous illustre un exemple de ce rapport
Desktop.
Veuillez noter que ce groupe personnalisé affiche les noms des éléments et
les postes à l'intérieur de l'élément. Pour plus d'informations sur cette
option, reportez-vous à Structures de groupe personnalisé dans des
rapports, page 229.
Structures de groupe personnalisé dans des rapports
Les éléments de groupe personnalisé obéissent à une structure hiérarchique.
Chaque élément d’un groupe personnalisé peut être considéré comme un
ensemble d’éléments de groupe plus petits qui peuvent être subdivisés
jusqu’à l’obtention des éléments. Dans le groupe personnalisé Classement
(Ranking), par exemple, l'élément de premier niveau Ventes (Sales) peut être
divisé pour créer les bandes Villes importantes (Top cities), Villes moyennes
(Average cities) et Villes secondaires (Bottom cities). Chaque bande peut être
également divisée en éléments tels que San Diego et Berlin. Par défaut, seuls
les noms d'élément sont affichés dans le rapport, comme le montre l’exemple
de rapport dans Desktop ci-dessous.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
229
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Si vous changez l’option d’affichage de l’élément de groupe personnalisé
dans l’éditeur de groupes personnalisés, cette division peut être affichée avec
plus de détails. Le rapport ci-dessous, par exemple, est identique au rapport
contenant les noms d'élément et les éléments individuels.
Si l'affichage hiérarchique est similaire à l’analyse d’un rapport, l’analyse
nécessite d’exécuter le rapport encore plusieurs fois. En revanche, l’analyse
permet de manipuler instantanément un rapport.
Pour afficher les groupes personnalisés au sein d'une structure hiérarchique
d'un rapport, vous devez
•
développer l'affichage d'élément d'au moins un élément de groupe
personnalisé ;
•
activer l'affichage hiérarchique pour le groupe personnalisé ;
•
afficher le mode hiérarchique dans le rapport.
230 Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
Ces tâches sont exécutées à différents niveaux et dans différentes interfaces
de Desktop, comme décrit dans le tableau suivant.
Niveau
Cible
Interface
Paramètres
Élément
Élément de
groupe
personnalisé
individuel
Options d'affichage Affichage :
dans l'Éditeur de
• uniquement les noms d'élément ;
groupes
• uniquement les éléments individuels de
personnalisés
l'élément ;
• les noms d’élément, les éléments individuels
et développer les éléments, si possible ;
• les éléments individuels et les développer, si
possible.
Remarque : La dernière option n’est disponible
que pour les bandes de séparation.
Groupe
personnalisé
Tous les
éléments d'un
groupe
personnalisé
Options de
l'Éditeur de
groupes
personnalisés
• Activer l'affichage hiérarchique
• Activer les sous-totaux
• Position d'en-têtes d’éléments
Rapport
Tous les
groupes
personnalisés
d'un rapport
Options des
données du
rapport dans
l’Éditeur de
rapports
• Afficher les groupes personnalisés en mode
hiérarchique ou à plat
Rapport
Groupes
personnalisés
individuels
Options des
données du
rapport dans
l’Éditeur de
rapports
• Activer les sous-totaux
Projet
Tous les
groupes
personnalisés
d'un projet
Mes préférences
dans Desktop
• Afficher qualification avancée dans l'éditeur
de groupes personnalisés
• Afficher tous les boutons disponibles dans
l'éditeur de groupes personnalisés
• Afficher les conseils dans l'éditeur de
groupes personnalisés
• Supprimer les espaces à gauche
Les procédures pour créer un groupe personnalisé dans MicroStrategy Web
se trouvent ci-dessous. Pour plus d'informations sur le paramétrage de
toutes les options dans l'éditeur de groupe personnalisé, cliquez sur Aide.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Groupes personnalisés: groupement avec bandes de séparation et filtre
231
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Création d'un groupe personnalisé
Les étapes ci-dessous vous montrent comment créer un groupe personnalisé
dans MicroStrategy Web. Pour connaître la procédure de création d'un
groupe personnalisé dans Desktop, reportez-vous à l'Aide de Desktop.
Conditions préalables
•
Vous devez disposer du privilège Éditeur de groupe personnalisé
d'utilisation Web pour accéder à l'éditeur de groupes personnalisés.
Pour créer un groupe personnalisé
1 Naviguez jusqu'au dossier dans lequel vous souhaitez créer le groupe
personnalisé, puis cliquez sur l'icône Créer un groupe personnalisé
. L'éditeur de groupes personnalisés s'affiche.
2 Saisissez un nom pour le groupe personnalisé dans le champ Entrez le
nom du groupe personnalisé ici.
3 Saisissez une description pour le groupe personnalisé dans le champ
Entrez la description du groupe personnalisé ici.
Pour définir les éléments de groupe personnalisé
4 Cliquez sur Nouvel élément du groupe personnalisé. L'éditeur de
Condition s'ouvre.
5 Définir les conditions à utiliser pour filtrer les données en sélectionnant
un attribut, une mesure, un rapport, ou un filtre, puis en spécifiant les
options appropriées. Pour connaître la procédure détaillée pour définir
une condition, reportez-vous à l'Aide de l'éditeur de condition.
6 Pour spécifier un nom pour l'élément de groupe personnalisé, cliquez sur
le nom de l'élément et saisissez un nom dans le champ correspondant.
7 Répétez les étapes ci-dessus, en commençant à Pour définir les éléments
de groupe personnalisé, pour définir d'autres éléments de groupe
personnalisé.
Pour enregistrer le groupe personnalisé
8 Cliquez sur Enregistrer. La boîte de dialogue Enregistrer sous s'ouvre.
232 Création d'un groupe personnalisé
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
9 Naviguez jusqu'à l'emplacement où vous souhaitez enregistrer votre
groupe personnalisé, puis cliquez sur Enregistrer.
10 Cliquez sur OK pour revenir à l'éditeur de groupes personnalisés.
Modification et mise en forme d'un groupe
personnalisé
Vous pouvez utiliser l'une des idées suivantes pour poursuivre la conception
de votre groupe personnalisé et lui donner l'aspect que vous souhaitez sur les
rapports.
•
Modification de la position des en-têtes d'élément, page 233
•
Activation de sous-totaux pour des groupes personnalisés, page 234
•
Tri des groupes personnalisés, page 235 (selon l'ID d'attribut ou la
valeur de mesure)
•
Définition de l'interaction du groupe personnalisé avec le filtre du
rapport, page 239
•
Groupes personnalisés avec invite, page 240
Vous pouvez aussi modifier les éléments de groupe personnalisé et les
conditions d'un élément de groupe personnalisé. Pour connaître la
procédure à suivre, reportez-vous aux sections Modification d'éléments de
groupe personnalisé, page 241 et Modification des conditions dans un
élément de groupe personnalisé, page 243.
Modification de la position des en-têtes d'élément
Vous pouvez changer la position des en-têtes d'élément par rapport aux
éléments du groupe personnalisé. Vous pouvez choisir d'afficher les en-têtes
d'élément en position de début ou de fin, ou hériter de la définition du
groupe personnalisé par défaut. Pour cela, vous devez définir l’option
d’affichage du groupe personnalisé pour afficher à la fois les en-têtes
d'élément et ses éléments. Si l'option d’affichage du groupe personnalisé est
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
233
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
paramétrée de façon à afficher uniquement l'en-tête d'élément ou les
éléments, vous ne pouvez pas changer la position des en-têtes de l'élément.
Par exemple, le rapport Desktop suivant affiche les en-têtes d'élément en
dessous de leurs éléments respectifs :
Activation de sous-totaux pour des groupes personnalisés
Comme indiqué dans le tableau de la section Structures de groupe
personnalisé dans des rapports, page 229, vous pouvez activer les
sous-totaux de groupe personnalisé au niveau du rapport ou du groupe
personnalisé.
•
Le niveau du rapport est régi par les options de données de rapport, qui
vous permettent de désactiver ou d'activer les sous-totaux de chaque
groupe personnalisé dans un rapport particulier. Prenons l'exemple d'un
document contenant deux groupes personnalisés : vous pouvez choisir de
calculer les sous-totaux du groupe personnalisé Tranches d'âge, mais de
ne pas calculer ceux du groupe Déciles de la clientèle. Vous pouvez
également utiliser la configuration par défaut, déterminée dans l'éditeur
de groupes personnalisés.
•
La configuration de l'éditeur de groupes personnalisés vous permet
d'activer ou désactiver les sous-totaux pour un groupe personnalisé
particulier, quel que soit le rapport dans lequel il est utilisé.
234 Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
Modification de la position des totaux
Vous pouvez modifier la position des totaux du groupe personnalisé. Cette
option est activée uniquement si les sous-totaux ont été activés pour le
groupe personnalisé. Vous pouvez choisir d'afficher les totaux en position de
début ou de fin, ou hériter de la définition du groupe personnalisé par défaut.
Par exemple, le rapport Desktop suivant affiche le Chiffre d'affaires total
(Total Revenue) au début du rapport :
Tri des groupes personnalisés
Un groupe personnalisé constitue une méthode pratique pour regrouper des
attributs au niveau de l'affichage. Donc, par défaut, les groupes personnalisés
ne sont pas triés dans les rapports et vous ne pouvez pas utiliser la fonction
de tri accessible depuis la barre d'outils, ni cliquer avec le bouton droit sur
une option de menu pour trier les groupes personnalisés. En revanche, vous
pouvez utiliser la fonction de tri avancée pour trier un groupe personnalisé
de l'une des manières suivantes :
•
Trier selon les identifiants (ID) des attributs qui composent le groupe
personnalisé.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
235
5
Groupes personnalisés et consolidations
•
Guide sur les rapports avancés
Hériter du tri d'attribut, qui utilise le tri par défaut de l'attribut à afficher
en premier. L'ordre d'affichage est défini dans la liste des formes
d'affichage de rapport sous l'onglet d'affichage de l'éditeur d'attributs.
Pour chaque forme, le tri par défaut est déterminé dans la boîte de
dialogue Nouvelle forme d'attribut.
Par exemple, un groupe personnalisé utilise l'attribut Centre d'appels, qui
possède à la fois un ID numérique et une description. La description est
configurée de manière à s'afficher dans les rapports, et sa valeur de tri par
défaut est Croissant. Si le critère de tri est défini pour hériter du tri d'attribut,
le groupe personnalisé est trié dans l'ordre alphabétique par description,
comme indiqué ci-dessous pour un affichage dans Desktop :
236 Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
Si l'option de tri en fonction de l'ID est utilisée, le groupe personnalisé est
trié selon l'ID numérique de l'attribut, comme indiqué ci-dessous :
paramètres se trouvent dans la colonne Critères de la boîte de
Ces
dialogue Tri, accessible via l'option Tri avancé du menu Données
dans Desktop. Pour obtenir des instructions sur le tri des groupes
personnalisés, reportez-vous à l'Aide de Desktop.
Tri en fonction des valeurs de mesure des objets
Vous pouvez utiliser l'option Conserver la structure du groupe pour trier les
éléments en fonction de leurs valeurs de mesure qui figurent dans chaque
élément de groupe personnalisé. Par exemple, le groupe personnalisé Zones
(Areas) utilisé précédemment est configuré pour afficher les différents objets
contenus dans ses éléments. Il est placé dans un rapport avec la mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
237
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Chiffre d'affaires (Revenue). Avant l'exécution du tri, le rapport se présente
comme suit :
Pour trier chaque centre d'appels (objet) de chaque zone (élément), ajoutez
le groupe personnalisé en tant que tri et remplacez les Critères par
Conserver la structure du groupe. Ajoutez la mesure en tant que deuxième
tri. Le rapport affiche alors les centres d'appels dans l'ordre des valeurs du
chiffre d'affaires, dans chaque élément :
238 Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
Définition de l'interaction du groupe personnalisé avec le filtre
du rapport
Vous ne pouvez pas combiner une qualification sur les bandes de séparation
avec un autre type de qualification (tel que la qualification d'attribut ou la
qualification de mesure) dans un élément du groupe personnalisé. Vous
pouvez toutefois ajouter cette qualification au filtre du rapport de façon à ce
qu'il détermine les valeurs des éléments du groupe personnalisé. Vous
pouvez alors spécifier la façon dont le groupe personnalisé interagit avec le
filtre du rapport.
Lorsqu'un groupe personnalisé qui utilise des qualifications d'attribut est
inclus dans un rapport avec un filtre de rapport, le filtre du rapport est
toujours appliqué aux éléments du groupe personnalisé individuel.
Toutefois, si vous créez un groupe personnalisé en utilisant des qualifications
de mesure ou des qualifications sur les bandes de séparation, le filtre du
rapport n'est pas appliqué par défaut aux éléments du groupe personnalisé.
Dans certains scénarios, des données incorrectes peuvent être renvoyées. Par
exemple, un groupe personnalisé affiche un chiffre d'affaires total pour des
clients dans des colonnes qui représentent la tranche de chiffre d'affaires à
laquelle le client a contribué. Un client qui a contribué à hauteur de 7 500 $
de chiffre d'affaires est affiché dans la colonne pour les clients qui ont
contribué à la hauteur de 5 000 à 10 000 $ de chiffre d'affaires. Ce groupe
personnalisé est inclus dans un rapport avec un filtre de rapport qui restreint
les résultats aux données uniquement pour l'année 2007.
Dans ce scénario, le filtre de rapport est évalué après le groupe personnalisé.
Si le même client qui a un total de 7 500 $ avait seulement 2 500 $ en 2007,
alors le rapport n'afficherait que 2 500 $ pour ce client. Néanmoins, le client
s'afficherait toujours dans la tranche de chiffre d'affaires de 5 000 à 10 000 $
car le groupe personnalisé ne prendrait pas en compte le filtre du rapport.
Vous pouvez définir l'interaction entre le filtre du rapport et le groupe
personnalisé afin d'éviter ce scénario, en utilisant la propriété Interaction du
groupe personnalisé avec le filtre du rapport. Cette propriété comporte
les options suivantes :
•
Aucune interaction - groupe personnalisé statique : Les qualifications
du filtre du rapport ne sont pas appliquées aux groupes personnalisés qui
utilisent des qualifications de mesure ou des qualifications sur les bandes
de séparation. Le filtrage est appliqué uniquement après l'évaluation du
groupe personnalisé.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
239
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
•
Appliquer le filtre de rapport pour personnaliser le groupe : Les
qualifications du filtre du rapport sont appliquées aux groupes
personnalisés et sont utilisées pour déterminer les valeurs pour chaque
élément du groupe personnalisé.
•
Appliquer le filtre de rapport au groupe personnalisé mais ignorer
les éléments liés du filtre de rapport : Les qualifications du filtre du
rapport qui ne qualifient pas sur des éléments d'attribut qui sont utilisés
pour définir les éléments du groupe personnalisé, sont appliquées pour
personnaliser les groupes. Ces qualifications de filtre sont utilisées pour
déterminer les valeurs pour chaque élément de groupe personnalisé. Par
exemple, un filtre de rapport qui qualifie sur l'attribut Client n'est pas
appliqué à un groupe personnalisé qui utilise aussi l'attribut Client pour
définir ses éléments de groupe personnalisés.
limite de rapport définie dans un rapport de groupe personnalisé
Une
est ignorée.
Groupes personnalisés avec invite
Une invite de qualification dans un groupe personnalisé permet de modifier
dynamiquement le contenu d'un rapport au moment de l'exécution. En
appliquant certaines conditions à un ou plusieurs attributs, éléments
d'attribut, mesures ou autres objets qu'un rapport peut contenir, il est
possible :
•
d'appliquer des conditions ou de modifier des composants dans un
rapport à l'exécution, éliminant de ce fait la nécessité de définitions
préliminaires ;
•
d'exécuter un rapport plusieurs fois, en sélectionnant chaque fois une
réponse différente à une certaine invite et d'obtenir comme résultat un
ensemble de réponses immédiates à comparer.
La types de qualifications suivants autorisent les invites :
•
Qualifications d'attribut
•
Qualifications de mesure
•
Qualifications de raccourci vers un rapport
•
Qualifications de raccourci vers un filtre
Pour plus d'informations sur la création de ces types d'invites, reportez-vous
au Guide sur les rapports de base MicroStrategy.
240 Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
Modification d'éléments de groupe personnalisé
Les étapes ci-dessous vous montrent comment réaliser diverses
modifications dans MicroStrategy Web. Pour connaître la procédure dans
Desktop, cliquez sur Aide.
Conditions préalables
•
Vous devez disposer du privilège Éditeur de groupe personnalisé
d'utilisation Web pour créer, modifier et supprimer des groupes
personnalisés dans l'Éditeur de groupes personnalisés dans
MicroStrategy Web.
Le tableau suivant répertorie les différentes méthodes de modification d'un
élément de groupe personnalisé ainsi que les étapes requises pour effectuer
chaque tâche dans MicroStrategy Web.
Objectif
Procédure dans MicroStrategy Web
Créer un nouvel élément de
groupe personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Cliquez sur Créer un élément de groupe personnalisé, puis
sélectionnez les options appropriées pour définir une condition de
filtrage pour l'élément de groupe personnalisé. Pour des instructions
détaillées sur la création d'un groupe personnalisé et les conditions
de filtrage, reportez-vous à Création d'un groupe personnalisé,
page 232.
3 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Renommer un élément de
groupe personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Cliquez sur le nom d'un élément de groupe personnalisé et saisissez
un nouveau nom dans le champ.
3 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Ajouter une condition à un
élément de groupe
personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Cliquez sur la flèche située à gauche de l'élément de groupe
personnalisé afin de le développer.
3 Cliquez sur Nouvelle condition, puis sélectionnez les options
appropriées pour définir la condition de filtrage. Pour connaître la
procédure détaillée pour créer une condition de filtrage,
reportez-vous à l'Aide de l'éditeur de condition.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
241
5
Groupes personnalisés et consolidations
Objectif
Guide sur les rapports avancés
Procédure dans MicroStrategy Web
Modifier les conditions dans
un élément de groupe
personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Cliquez sur la flèche située à gauche de l'élément de groupe
personnalisé afin de le développer.
3 Pour modifier une condition, cliquez sur le nom de la condition puis
sélectionnez les options appropriées pour redéfinir la condition. Pour
plus d'informations à ce sujet, reportez-vous à Modification des
conditions dans un élément de groupe personnalisé, page 243.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Dupliquer un élément de
groupe personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Placez le curseur sur l'élément à dupliquer.
3 Sur la droite, cliquez sur l'icône Dupliquer
. Une copie de
l'élément apparaît dans la liste.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Déplacer un élément de
groupe personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Cliquez sur un élément de groupe personnalisé, puis faites-le glisser
vers son nouvel emplacement.
3 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Formater un élément de
groupe personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Choisissez Format à gauche. La boîte de dialogue Formater le
groupe personnalisé s'ouvre.
3 Sélectionnez un élément de groupe personnalisé à formater dans la
première liste déroulante.
4 Sélectionnez la partie de l'élément de groupe personnalisé à
formater. Les options possibles sont ci-après.
• En-tête de l'élément : spécifie la mise en forme du nom de l'élément
de groupe personnalisé.
• Valeur de l'élément : spécifie la mise en forme des données de
l'élément de groupe personnalisé.
• En-tête d'éléments individuels : spécifie la mise en forme de chaque
élément de l'élément de groupe personnalisé.
• Valeur d'éléments individuels : spécifie la mise en forme des données
de chaque élément.
5 Sélectionnez les options de formatage appropriées pour l'élément de
groupe personnalisé. Pour plus d'informations sur les options de
formatage disponibles, cliquez sur Aide dans la boîte de dialogue
Formater le groupe personnalisé.
6 Cliquez sur OK pour appliquer les modifications.
7 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
242 Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Objectif
5
Groupes personnalisés et consolidations
Procédure dans MicroStrategy Web
Spécifiez la façon dont un
élément de groupe
personnalisé est affiché sur
un rapport de grille.
Vous pouvez afficher
l'élément de groupe
personnalisé en utilisant le
nom de l'élément, les
composants de l'élément ou
les deux.
Éditez les options telles que
l'indentation des éléments
attribut d'un groupe
personnalisé et le mode
d'interaction d'un groupe
personnalisé avec le filtre de
rapport.
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Placez le curseur sur l'élément à modifier.
3 Sur la droite, cliquez sur l'icône Options d'affichage de l'élément
. La boîte de dialogue Options de l'élément s'ouvre. Dans la liste
déroulante Affichage, sélectionnez l'une des options suivantes :
• Afficher le nom de l'élément uniquement (par défaut) : Affiche le
nom de l'élément du groupe personnalisé.
• Afficher les éléments individuels uniquement : Affiche les noms
des éléments individuels dans l'élément de groupe personnalisé.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Choisissez Options à gauche. La boîte de dialogue Options de
groupe personnalisé s'ouvre.
3 Sélectionnez les options appropriées, par exemple l'affichage des
sous-totaux dans le groupe personnalisé. Pour plus d'informations
sur les options disponibles, cliquez sur Aide. Le volet Aperçu affiche
un aperçu du groupe personnalisé avec les options actuellement
sélectionnées appliquées.
4 Cliquez sur OK pour appliquer les modifications.
5 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Modification des conditions dans un élément de groupe
personnalisé
Après avoir créé un groupe personnalisé, vous pouvez modifier les conditions
d'un élément de groupe personnalisé. Par exemple, vous pouvez spécifier
l'ordre dans lequel les conditions sont évaluées ou modifier l'opérateur
logique entre deux conditions.
Les étapes ci-dessous vous montrent comment réaliser diverses
modifications dans MicroStrategy Web. Pour connaître la procédure dans
Desktop, cliquez sur Aide. Pour connaître la procédure à suivre pour créer
un groupe personnalisé, reportez-vous à la section Création d'un groupe
personnalisé, page 232.
Conditions préalables
•
Vous devez disposer du privilège Éditeur de groupe personnalisé
d'utilisation Web pour accéder à l'éditeur de groupes personnalisés dans
MicroStrategy Web.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
243
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Le tableau suivant présente les modifications que vous pouvez apporter à
une condition dans un élément de groupe personnalisé ainsi que les étapes
pour mener à bien ces modifications dans MicroStrategy Web.
Objectif
Créer ou modifier une
condition
Déplacer une condition
vers le haut ou vers le
bas dans l'élément de
groupe personnalisé
Les conditions qui se
trouvent en haut de
l'élément de groupe
personnalisé sont
évaluées en premier.
Regrouper les conditions
à évaluer en même
temps
Procédure dans MicroStrategy Web
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Pour développer l'élément de groupe personnalisé dans lequel vous
voulez créer ou éditer une condition, cliquez sur la flèche située en
regard du nom de cet élément.
3 Effectuez l'une des opérations suivantes :
• Pour créer une condition, cliquez sur Ajouter une condition.
• Pour modifier une condition existante, cliquez sur la condition.
4 Définissez ou redéfinissez la condition en sélectionnant un attribut, une
mesure, un rapport ou un filtre puis en spécifiant les options appropriées.
Pour connaître la procédure détaillée pour définir une condition de
filtrage, reportez-vous à l'Aide de l'éditeur de condition.
5 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Pour pouvoir déplacer une condition, l'élément de groupe personnalisé doit
inclure au moins deux conditions.
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Pour développer l'élément de groupe personnalisé dans lequel vous
voulez créer ou éditer une condition, cliquez sur la flèche située en
regard du nom de cet élément.
3 Cliquez sur le nom de la condition, puis faites-la glisser vers son nouvel
emplacement.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Pour pouvoir regrouper des conditions, l'élément de groupe personnalisé doit
inclure au moins trois conditions.
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Pour développer l'élément de groupe personnalisé dans lequel vous
voulez créer ou éditer une condition, cliquez sur la flèche située en
regard du nom de cet élément.
3 Cliquez sur la flèche droite entre les deux conditions. Les conditions sont
regroupées et déplacées vers la droite.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
244 Modification et mise en forme d'un groupe personnalisé
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Objectif
Groupes personnalisés et consolidations
5
Procédure dans MicroStrategy Web
Dégrouper deux
conditions
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Pour développer l'élément de groupe personnalisé dans lequel vous
voulez créer ou éditer une condition, cliquez sur la flèche située en
regard du nom de cet élément.
3 Cliquez sur la flèche gauche entre les conditions à dégrouper. Les
conditions sont dégroupées.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Changer l'opérateur
logique entre deux
conditions
Pour pouvoir modifier l'opérateur logique, l'élément de groupe personnalisé
doit au moins inclure des conditions.
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis
sélectionnez Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Pour développer l'élément de groupe personnalisé dans lequel vous
voulez créer ou éditer une condition, cliquez sur la flèche située en
regard du nom de cet élément.
3 Cliquez sur l'opérateur à modifier, puis sélectionnez un nouvel opérateur
logique dans le menu affiché. L'opérateur est modifié et les deux
conditions sont regroupées.
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Suppression d'un groupe personnalisé, d'un
élément ou d'une condition
Conditions préalables
•
Vous devez disposer du privilège Éditeur de groupe personnalisé
d'utilisation Web pour accéder à l'éditeur de groupes personnalisés dans
MicroStrategy Web.
Pour supprimer un groupe personnalisé
1 Accédez au dossier dans lequel se trouve le groupe personnalisé.
2 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis sélectionnez
Supprimer.
3 Cliquez sur OK. Le groupe personnalisé est supprimé.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Suppression d'un groupe personnalisé, d'un élément ou d'une condition
245
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Pour supprimer un élément de groupe personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis sélectionnez
Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Placez le curseur sur l'élément à supprimer. Sur la droite, cliquez sur
l'icône Supprimer l'élément . L'élément est supprimé.
3 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Pour supprimer une condition d'élément de groupe personnalisé
1 Cliquez avec le bouton droit sur le groupe personnalisé, puis sélectionnez
Modifier. L'éditeur de groupes personnalisés s'ouvre.
2 Développez l'élément de groupe personnalisé qui contient la condition à
supprimer, en cliquant sur la flèche située en regard du nom de cet
élément.
3 Placez le curseur sur la condition à supprimer, puis cliquez sur l'icône
. La condition est supprimée.
Supprimer la condition
4 Cliquez sur Enregistrer pour enregistrer les modifications.
Consolidations : Regroupement avec des
opérateurs logiques et arithmétiques
Les consolidations permettent de regrouper et de sélectionner des éléments
d'attribut spécifiques. De plus, elles permettent de placer ce groupe
d’éléments d’attribut dans un modèle comme s’il s’agissait d’un attribut. Les
éléments de la consolidation apparaissent dans des lignes du rapport et
peuvent faire l’objet de calculs arithmétiques.
Supposons, par exemple, que vous vouliez afficher chaque saison dans une
ligne distincte d'un rapport alors que l'attribut Saison ne figure pas dans
votre projet. Une consolidation permet de regrouper les éléments de
l’attribut Mois de l'année dans diverses saisons et de les placer dans le
246 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
modèle. Cette consolidation contiendra quatre éléments de consolidation, un
pour chaque saison.
Été (Summer) est constitué de juin + juillet + août et Automne (Fall), de
septembre + octobre + novembre, etc. La consolidation est placée dans des
lignes du rapport avec les mesures souhaitées dans les colonnes. En
conséquence, lorsque l'utilisateur exécute le rapport, la somme des valeurs
des mesures de juin, juillet et août est effectuée pour fournir la valeur
associée à Été. Cette opération s’applique à chaque saison.
pas nécessaire que les éléments de consolidation soient fondés
Ilsurn'est
un attribut unique, comme décrit dans cet exemple. Vous pouvez
utiliser les attributs à différents niveaux, Région et Pays par exemple
ou des éléments d’attributs qui ne sont pas en relation, tels que Pays et
Année. Pour plus d'informations, reportez-vous à Éléments de
consolidation, page 249.
En règle générale, les consolidations fournissent deux fonctions puissantes
qui étendent vos possibilités pour les rapports. Ces fonctions sont les
suivantes :
•
Création d'un attribut « virtuel »
•
Exécution d’opérations mathématiques au niveau des lignes
Création d'un attribut « virtuel »
Dans l’exemple de consolidation Seasons ci-dessus, les quatre éléments de
consolidation de saison résultent de la somme des mois correspondant à
chaque saison. La possibilité d'additionner des éléments d’attribut dans des
groupes signifie que vous pouvez cumuler des données dans un rapport à un
niveau qui ne correspond pas à l’un des niveaux des attributs prédéfinis.
Dans ce cas, cela revient à disposer d'un attribut Saisons (Seasons) dans le
modèle de données, comme indiqué ci-dessous.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
247
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Naturellement, vous pouvez obtenir le même résultat en changeant le
modèle de données et en ajoutant l’attribut Saisons à la hiérarchie Temps.
Toutefois, l’ajout d’un attribut est généralement très complexe, car vous
devez vérifier que les tables de référence et de relations adéquates existent
dans l’entrepôt de données. Les consolidations permettent d’éviter d’avoir à
changer le modèle de données, mais de manière limitée.
La consolidation Saisons est créée en faisant la somme de Mois de l'année
associés à chaque saison. Mais vous n’êtes pas limité à la somme. En fait,
vous pouvez exécuter n’importe quelle opération arithmétique simple lors de
la création d’une consolidation.
Exécution d'opérations mathématiques au niveau des lignes
Les consolidations permettent d’exécuter des opérations mathématiques
entre des éléments ou des groupes d’éléments. En d’autres termes, vous
pouvez effectuer des opérations arithmétiques, telles que des additions, des
multiplications, des divisions et des soustractions. Vous pouvez même
utiliser des constantes lorsque vous spécifiez des éléments.
Cette fonction transforme la consolidation en un outil de rapport puissant.
Elle permet de définir des opérations mathématiques au niveau des lignes
dans un rapport, c’est-à-dire qu’elle permet de disposer d’une ligne dans le
rapport définie par une opération mathématique.
En poursuivant avec l'exemple Saisons, le ratio des ventes entre les
différentes saisons peut être calculé à l'aide d'une opération mathématique
au niveau des lignes dans une consolidation, comme illustré ci-dessous :
248 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
Printemps/Automne (Spring/Fall) est l'élément de consolidation Printemps
(Spring) divisé par l'élément de consolidation Automne (Fall). De même,
Été/Hiver (Summer/Winter) est l'élément de consolidation Été (Summer)
divisé par l'élément de consolidation Hiver (Winter). La consolidation
Saisons (Seasons) effectue une opération mathématique au niveau des lignes
qui rend ce rapport possible. Sans consolidation, la création de cette analyse
serait astreignante.
que les éléments sont mis en forme en tant que dollars ($)
Remarquez
et pourcentages (%) dans la même consolidation. Vous pouvez mettre
en forme les différents éléments de consolidation dans l'éditeur de
consolidations. Toutefois, la mise en forme de la valeur d'élément ne
peut pas être remplacée par la mise en forme du rapport. Pour
appliquer une mise en forme de rapport à des valeurs d'élément, les
valeurs d'élément doivent être définies sur la mise en forme par
défaut. Pour des informations sur l'interaction des couches de
formatage, reportez-vous à la section Ordre des couches, page 364.
Éléments de consolidation
Les éléments de consolidation sont des éléments d’attribut qui définissent la
consolidation. Les éléments de consolidation peuvent correspondre
également à une expression d’éléments d’attribut constituant une
consolidation. Ils peuvent être définis à partir des éléments suivants :
•
éléments du même attribut, tels que deux villes;
•
éléments d’attributs de niveaux différents, tels que Région et Centre
d’appels;
•
éléments d'attributs dans différents hiérarchies, telles que Pays (de la
hiérarchie Zone géographique) et Année (de la hiérarchie Temps);
•
éléments de consolidation existants, tels que le rapport entre les ventes
de l’été et du printemps, et les ventes de l’automne et de l’hiver;
•
éléments de consolidation du projet, c'est-à-dire, des éléments importés
d'une consolidation existante dans une autre consolidation.
Vous pouvez combiner les éléments à l'aide d'expressions mathématiques
simples. Par exemple, vous pouvez avoir une expression qui additionne des
éléments d'attribut, comme la combinaison des mois de juin, de juillet et
d'août pour obtenir un élément de consolidation Été. Un élément de
consolidation peut également contenir l'opérateur logique AND (ET).
L'exemple suivant illustre l'utilisation d'expressions mathématiques
(addition et soustraction) et l'opérateur AND.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
249
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Exemple d'utilisation de l'opérateur AND dans une expression d'élément de
consolidation
Vous devez créer un rapport sur la différence au niveau du chiffres d'affaires
entre USA et Web pour l'hiver 2002. Créez les éléments de consolidation
suivants :
•
USA : Hiver 2002 (Winter 2002)
({Mois=Jan 02 AND Pays=USA} + {Mois=Fev 02 AND Pays=USA} +
{Mois=Mar 02 AND Pays=USA})
•
Web : Hiver 2002 (Winter 2002)
({Mois=Jan 02 AND Pays=Web} + {Mois=Fev 02 AND Pays=Web} +
{Mois=Mar 02 AND Pays=Web})
ne pouvez pas taper AND dans l'expression. Vous devez faire
Vous
glisser un élément d'attribut dans l'expression pour déclencher
l'opérateur AND. Pour plus d’informations, reportez-vous à l'aide en
ligne.
Créez un élément de consolidation qui utilise les éléments ci-dessus pour
calculer la différence :
•
USA - Web: Hiver 2002
([USA: Hiver 2002] - [Web: Hiver 2002])
Enfin, créez un rapport avec cette consolidation et la mesure Chiffre
d'affaires (Revenue) Le rapport se présente comme suit :
Éléments du même attribut
Une consolidation peut contenir des éléments d’un même attribut, tels que
(Mars) et (Avril), deux éléments de l’attribut Mois de l'année. Dans l’exemple
précédent, les éléments de consolidation permettent d’étendre la
consolidation pour afficher les valeurs de chaque mois. En utilisant des
éléments d’un même attribut, vous pouvez par exemple, modifier le résultat
du rapport en ajoutant les trois éléments suivants à la consolidation:
250 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
Groupes personnalisés et consolidations
5
Élément 1 (Mars)
Mois de l'année=Mars
• Élément 2 (Avril)
Mois de l'année=Avril
• Élément 3 (Mars-Avril)
{Mars}-{Avril}
En utilisant les éléments de consolidation, le rapport contient maintenant les
informations suivantes.
Une consolidation peut contenir n’importe quelle expression dans les paires
d’éléments telles que (Mars-Avril). Une expression d’éléments peut
également correspondre à [DC, 2002] / [DC, 2003].
Éléments de niveaux différents dans la même hiérarchie
Une consolidation peut contenir des éléments provenant de niveaux
différents dans la même hiérarchie, tels que Élément et Sous-catégorie de la
hiérarchie Produits. Par exemple, vous voulez peut-être comparer la part de
différents articles dans les ventes de Sous-catégorie (Subcategory). La
consolidation pour les articles Roses en chocolat (Chocolate Roses) et
Cuillères en chocolat (Chocolate Spoons) se présente comme suit :
•
Élément 1 Pourcentage de roses (Roses percent)
[{Item=Chocolate Roses} / {Subcategory=Chocolate}]
• Élément 2 Pourcentage de cuillères (Spoons percent)
[{Item=Chocolate Spoons} / {Subcategory=Chocolate}]
En utilisant les éléments de consolidation, le rapport affiche les informations
suivantes.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
251
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Éléments d'attributs dans diverses hiérarchies
Un élément de consolidation peut contenir des éléments provenant
d'attributs de hiérarchies différentes. Vous pouvez, par exemple, calculer la
différence entre deux régions différentes pour un mois donné. Pour les mois
Mars et Avril, la consolidation peut contenir les éléments suivants :
•
Élément 1 (Mars Sud-Est - Sud-Ouest)
[Mois de l'année=Mars AND Région=Sud-Est]
[Mois de l'année=Mars AND Région=Sud-Est]
• Élément 2 (Avril Sud-Est - Sud-Ouest)
[Mois de l'année=Avril AND Région=Sud-Est]
[Mois de l'année=Mars AND Région=Sud-Est]
Maintenant, le rapport se présente comme suit :
Éléments existants
L'utilisation d'éléments existants vous permet d'effectuer une opération
mathématique au niveau des lignes, comme décrit précédemment. Pour un
exemple, reportez-vous à Exécution d'opérations mathématiques au niveau
des lignes, page 248.
Importation d'éléments depuis d'autres consolidations
Vous pouvez importer des éléments de consolidation d’une consolidation
existante. Lorsque vous importez un élément de consolidation, un nouvel
élément de consolidation est créé et intégré à la consolidation.
Ordre d'évaluation
Si vous voulez placer deux consolidations ou plus dans un rapport, l’ordre de
leur évaluation par le moteur est significatif et peut changer le résultat. Si
l’une des consolidations implique une multiplication ou une division et que
l’autre implique une addition ou une soustraction, la consolidation à calculer
252 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
en premier revêt une importance. Lors d’un calcul mathématique, le produit
de la somme n’est pas toujours égal à la somme du produit.
Supposons qu’un rapport contienne la mesure Ventes en dollars (Dollar
Sales) et deux consolidations. La première, Saisons (Seasons), que nous
avons vue dans les exemples précédents, et la seconde, Années (Years),
constituée de trois éléments : 2002, 2003 et 2002/2003. La ligne pour
Printemps (Spring) 2002/2003 peut être calculée sous la forme (Mars 2002
+ Avril 2002 + Mai 2002) / (Mars 2003 + Avril 2003 + Mai 2003) ou sous la
forme (Mars 2002 / Mars 2003) + (Avril 2002 / Avril 2003) + (Mai 2002 /
Mai 2003). Dans le premier calcul, à savoir, l’évaluation en premier de la
consolidation Saisons, le rapport suivant est généré :
Dans le second calcul, à savoir, l’évaluation en premier de la consolidation
Années, le rapport suivant est généré : notez la différence dans les
lignes 2002/2003.
L'ordre d’évaluation est défini dans la boîte de dialogue Options des données
du rapport de l’ éditeur de rapports lorsque vous créez le rapport. Pour
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
253
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
accéder à cette boîte de dialogue, sélectionnez Options de données du
rapport dans le menu Données.
Consolidations et SQL
Les calculs associés à une consolidation sont exécutés par le moteur
analytique d'Intelligence Server. Le moteur SQL écrit la requête SQL qui
obtient les données appropriées de l’entrepôt de données, puis les transmet
au moteur analytique qui effectue les opérations mathématiques nécessaires
à la création du rapport.
La requête SQL suivante, par exemple, correspond au rapport des ventes en
dollars pour chaque saison présenté dans la section Création d'un attribut
« virtuel », page 247.
que les saisons ne sont pas mentionnées dans la requête SQL.
Notez
La requête extrait les données pour les mois de l'année, puis le moteur
analytique effectue les calculs nécessaires pour présenter les données
par saison.
select a12.[MOIS_DE_ANNEE] AS MONTH_OF_YEAR,
max(a13.[NOM_MOIS_DE_ANNEE]) AS MONTH_OF_YEAR_NAME,
a12.[ID_ANNEE] AS YEAR_ID, sum(a11.[TOT_VENTES_DOLLARS])
as DOLLARSALES
from [VTS_CATEGORIE_MOIS] a11, [REF_MOIS] a12,
[REF_MOIS_DE_ANNEE] a13
where a11.[ID_MOIS] = a12.[ID_MOIS] AND
a12.[MOIS_DE_ANNEE] = a13.[MOIS_DE_ANNEE] AND
a12.[MOIS_DE_ANNEE] in (3, 4, 5, 6, 7, 9, 10, 11, 12, 1,
2)
group by a12.[MOIS_DE_ANNEE], a12.[ID_ANNEE]
Consolidations et sous-totaux
Les sous-totaux pour les consolidations sont désactivés par défaut. Cela
signifie que même si vous pouvez afficher le sous-total d'une consolidation
sur un rapport, vous ne pouvez pas afficher le sous-total d'un objet placé à
gauche de la consolidation sur le rapport. Autrement dit, tout sous-total qui
254 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
est défini pour la consolidation et ses niveaux supérieurs ne sont pas affichés
sur le rapport.
Par exemple, le rapport suivant contient Année (Year), Mois de l'année
(Month of Year), Catégorie (Category) et la mesure Chiffre d'affaires
(Revenue) dans l'ordre, de gauche à droite. (Seule une partie du rapport est
affichée.) Veuillez noter qu'une consolidation n'est pas incluse.
Si vous ajoutez un total général, un total est calculé pour le rapport entier,
comme indiqué dans la partie du rapport affichée ci-dessous. (Ajoutez un
total général en appuyant sur la touche F11.)
Si vous ajoutez des sous-totaux, un total mensuel, un total annuel et un total
général s'affichent. (Ajoutez des sous-totaux en sélectionnant Total dans la
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
255
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
boîte de dialogue Sous-totaux.) Des parties sélectionnées du rapport sont
incluses ci-dessous pour montrer les totaux annuels et mensuels.
Si vous affichez un sous-total par niveau, vous pouvez choisir Année, Mois de
l'année et/ou Catégorie. L'affichage de sous-totaux dans les niveaux signifie
grouper par attributs à gauche de l'attribut sélectionné. Dans le rapport
ci-dessous, Catégorie est sélectionné comme niveau de sous-total, de sorte
que les sous-totaux sont regroupés par mois. Des parties sélectionnées du
256 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
5
Groupes personnalisés et consolidations
rapport sont incluses pour montrer que des totaux mensuels sont calculés
mais pas des totaux annuels.
plus d'informations sur l'affichage des sous-totaux dans les
Pour
niveaux, reportez-vous à Total et sous-total des données sur des
rapports, page 330.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
257
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
En revanche, un rapport similaire contient la mesure Année (Year), une
consolidation Saisons (Seasons), Catégorie (Category) et la mesure Chiffre
d'affaires (Revenue) dans cet ordre, de gauche à droite.
Si vous ajoutez un total général au rapport, aucun total n'est affiché car le
rapport entier se trouve à un niveau supérieur de la consolidation. Si vous
ajoutez des sous-totaux, le seul total affiché est pour Saison. Cela se produit
car les totaux annuels et généraux se situent à un niveau supérieur de la
consolidation. Ce qui veut dire que Année (Year) est à gauche de Saison
(Season) sur le rapport.
258 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
Si vous affichez un sous-total dans le niveau, vous ne pouvez sélectionner que
Catégorie. L'année est affichée mais ne peut pas être sélectionnée car elle est
à gauche de Saison, autrement dit, Année (Year) se trouve sur un niveau
supérieur à Saison (Season). Puisque les sous-totaux sont désactivés pour la
consolidation, Saison (Season) n'est pas affiché. Le sous-total du rapport est
affiché par saison uniquement, de la façon décrite ci-dessous.
Activez les sous-totaux pour la consolidation Saison puis exécutez à nouveau
le rapport. Si vous ajoutez des totaux généraux, un total est calculé pour le
rapport entier. (Seule la fin du rapport est affichée ci-après.)
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
259
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Si vous ajoutez des sous-totaux, un total saisonnier, un total annuel et un
total général s'affichent. (Encore, seule la partie inférieure du rapport
s'affiche ci-dessous).
Si vous affichez un sous-total par niveau, vous pouvez choisir Année, Saison
et/ou Catégorie. L'affichage de sous-totaux dans les niveaux signifie grouper
par attributs à gauche de l'attribut sélectionné. Dans le rapport ci-dessous,
Catégorie (Category) est sélectionné comme niveau de sous-total, de sorte
que le sous-total est regroupé par saison. Des parties sélectionnées du
260 Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
rapport sont incluses pour montrer que des totaux saisonniers sont calculés
mais pas les totaux annuels.
Exemple de consolidation
Configuration requise pour les rapports
Il vous est demandé d’identifier les performances des produits dans
différentes régions ou zones géographiques du pays et à l’étranger. Vous
pourrez ainsi déterminer le comportement d’achat des consommateurs et
élaborer des stratégies sur les prix et les promotions à appliquer. Les zones
géographiques doivent apparaître dans des lignes du rapport qui doit
contenir diverses mesures telles que Ventes, Bénéfice et Chiffre d’affaires
dans des colonnes.
Comment mener cette opération ?
Solution
L’attribut Territoire n’existe pas dans le projet. Vous devez le créer.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Consolidations : Regroupement avec des opérateurs logiques et arithmétiques
261
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Une consolidation permet de regrouper les éléments de l’attribut Région
dans diverses territoires et de les placer dans le modèle. Dans cet exemple,
vous devez établir les territoires comme suit :
•
Est = Centre-Atlantique, Nord-Est, Sud-Est
•
Centre-Amérique = Centre, Sud
•
Ouest = Nord-Ouest, Sud-Ouest
•
Étranger = Canada, Angleterre, France, Allemagne
Ces consolidations placées dans les lignes du rapport permettent
d’additionner les valeurs de mesure pour un territoire donné. Les valeurs des
mesures pour Nord-Ouest et Sud-Ouest sont, par exemple, additionnées
pour générer la valeur Ouest, etc.
Comparaison des groupes personnalisés et des
consolidations
Aussi bien les consolidations que les groupes personnalisés offrent de la
souplesse dans les rapports, mais les objets diffèrent dans leur structure et
leur usage. La distinction essentielle est que les consolidations travaillent
avec les attributs tandis que les groupes personnalisés utilisent des filtres.
Les consolidations sont des regroupements d'éléments d'attribut alors que
les groupes personnalisés reposent sur des critères de filtres. Les groupes
personnalisés permettent d'appliquer différents filtres à différentes lignes
d'un rapport. Les consolidations permettent de créer des attributs virtuels
afin de permettre la génération de rapports d'attributs qui n'existent pas
dans le modèle de données. Enfin, une opération mathématique au niveau
des lignes peut être effectuée avec les consolidations mais pas avec les
groupes personnalisés.
Les groupes personnalisés sont plus souples que les consolidations car vous
n'êtes pas tenu de savoir beaucoup de choses sur vos données pour créer des
filtres pour un groupe personnalisé. En revanche, les consolidations
requièrent une connaissance parfaite des éléments d'attribut à sélectionner
lors de la création de la consolidation. Pour reprendre les exemples des
sections précédentes, vous créez des filtres pour le groupe personnalisé
Inventaire de magasin pour regrouper les petits magasins avec un petit
inventaire et les grands magasins avec un petit inventaire. Pour les
consolidations de type Saisons, vous devez connaître les mois qui composent
la saison.
262 Comparaison des groupes personnalisés et des consolidations
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
Le tableau suivant répertorie les différences existant entre les groupes
personnalisés et les consolidations. Pour plus d’informations sur chaque
section, reportez-vous au tableau.
Fonction ou action
Groupe personnalisé
Consolidation
Opérations arithmétiques
Non autorisées
Autorisées
Emplacement et méthode de calcul
des données
Entrepôt de données
Moteur analytique
Efficacité SQL
Faible
Haute
Réutilisation d'éléments de
consolidation
Non
Oui
Affichage hiérarchique
Souple et extensible
Au niveau de l’élément
uniquement
Sous-totaux
Oui
Oui
(opération mathématique au niveau
des lignes)
Prise en charge d'opérations arithmétiques (opération
mathématique au niveau des lignes)
Les opérations arithmétiques, telles que l’addition et la division, ne sont pas
permises dans les définitions de groupe personnalisé. Toutefois, des
expressions mathématiques compliquées peuvent être créées dans les
consolidations à l’aide des opérateurs suivants :
•
+
•
-
•
*
•
/
•
()
Cela signifie qu'une opération mathématique au niveau des lignes ou des
opérations mathématiques entre éléments peuvent être effectuées dans les
consolidations mais pas dans les groupes personnalisés. Les opérations
mathématiques au niveau des lignes constituent un puissant outil de création
de rapports, car elles permettent de disposer d’une ligne dans le rapport
définie par une opération mathématique.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Comparaison des groupes personnalisés et des consolidations
263
5
Groupes personnalisés et consolidations
Guide sur les rapports avancés
Emplacement et méthode de calcul des données
Bien que le moteur analytique puisse être nécessaire pour définir les bandes
de séparation dans un groupe personnalisé, l’étape finale du calcul est
toujours exécutée dans l’entrepôt de données. Pour les consolidations, toutes
les données nécessaires sont extraites de l’entrepôt de données, puis les
consolidations sont créées dans le moteur analytique. En conséquence, un
ordre d'évaluation peut être affecté aux consolidations pour fournir des
analyses plus complètes et variées. Pour plus d’informations sur l’ordre
d’évaluation, reportez-vous à Ordre d'évaluation, page 252.
Efficacité SQL
Pour chaque élément de groupe personnalisé, il existe au moins une passe
SQL. Lorsqu’un élément de groupe personnalisé est développé dans l’éditeur
de groupes personnalisés, jusqu’à trois passes SQL doivent être effectuées
pour chaque élément de groupe personnalisé.
Étant donné que le moteur de requête utilise un algorithme intelligent pour
combiner les éléments de consolidation et déterminer le nombre de passes
SQL minimum, une seule passe SQL peut être nécessaire pour tous les
éléments de consolidation.
Réutilisation d'éléments de consolidation
Vous ne pouvez pas utiliser des éléments de groupe personnalisé existants
pour en créer de nouveaux. Vous devez toujours créer un groupe
personnalisé depuis des attributs. En revanche, vous pouvez créer des
éléments de consolidation à partir d'éléments de consolidation existants, ce
que l'on appelle également définition récursive.
Prise en charge de l'affichage hiérarchique
Chaque élément d’un groupe personnalisé peut être considéré comme un
ensemble d’éléments de groupe plus petits qui peuvent être subdivisés
jusqu’à l’obtention des éléments. Cette fonction, conjuguée aux quatre
modes d’affichage, offre une grande souplesse et permet d’effectuer des
analyses plus précises. Pour plus d'informations, reportez-vous à Structures
de groupe personnalisé dans des rapports, page 229.
264 Comparaison des groupes personnalisés et des consolidations
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Groupes personnalisés et consolidations
5
Les consolidations sont affichées uniquement au niveau de l’élément ; vous
ne pouvez pas développer les éléments.
Prise en charge de sous-totaux
Les groupes personnalisés font office d’attributs lorsque des sous-totaux sont
inclus.
Les sous-totaux pour les consolidations sont désactivés par défaut. Cela
signifie que même si vous pouvez afficher le sous-total d'une consolidation
sur un rapport, vous ne pouvez pas afficher le sous-total d'un objet placé à
gauche de la consolidation sur le rapport. Autrement dit, tout sous-total qui
est défini pour la consolidation et ses niveaux supérieurs ne sont pas affichés
sur le rapport. Pour plus d'informations sur les consolidations et les
sous-totaux, reportez-vous à Consolidations et sous-totaux, page 254.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Comparaison des groupes personnalisés et des consolidations
265
5
Groupes personnalisés et consolidations
266 Comparaison des groupes personnalisés et des consolidations
Guide sur les rapports avancés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
6
6.
INVITES AVANCÉES
Activation de la saisie utilisateur
Introduction
Une invite est un objet MicroStrategy qui permet à l'utilisateur d'interagir
lors de l'exécution d'un rapport. Cet objet est incomplet par nature.
L'utilisateur doit compléter les informations lors de la phase de résolution de
l'exécution du rapport. Il peut entrer, par exemple, des informations telles
que la région « Nord-est » ou l'année « 2007 » pour extraire les données
correspondantes de l'entrepôt de données. Avec les invites, vous pouvez
créer des rapports dont les utilisateurs peuvent changer le contenu lors de
l'exécution.
Les invites permettent de poser des questions sur le jeu de données à afficher
dans un rapport. Elles fournissent aux rapports des définitions dynamiques
pouvant varier selon la requête, grâce à la modification des informations de
la boîte de dialogue d'invite. Les invites peuvent faire partie intégrante de la
définition, d'un filtre, d'un groupe personnalisé ou d'une mesure d'un
rapport.
L'utilisation d'invites dans ces objets offre des avantages. Les invites
permettent de réduire le nombre de rapports dans un projet, car elles
donnent la possibilité de définir l'affichage des informations dans
l'environnement de rapport afin d'éviter que le fournisseur de rapport ait à
© 2011 MicroStrategy, Inc.
267
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
fournir un rapport distinct pour répondre aux besoins d'information de
chaque utilisateur.
Vous affichez plus rapidement le rapport dont vous avez besoin, car le
nombre d'options est moindre. Toutefois, poser des questions à l'utilisateur
accroît la complexité de l'exécution d'un rapport et vous risquez de générer
une certaine confusion. Vous pouvez éliminer ces risques de confusion en
créant des invites explicites permettant aux utilisateurs de comprendre
clairement les questions posées.
Qu'est-ce qu'une invite ?
L'utilisation d'une invite dans un filtre ou un modèle permet :
•
d'appliquer des conditions de filtrage au rapport, à un groupe
personnalisé du rapport ou à une mesure du rapport ;
•
de choisir les objets, tels que les attributs et les mesures, à inclure dans le
rapport.
Les invites permettent de déterminer la manière dont le rapport renvoie les
données de l'entrepôt de données. Les invites vous font gagner du temps. Au
lieu de créer différents rapports répondant chacun à une question différente,
vous pouvez poser un ensemble de questions juste avant l'exécution d'un
rapport avec invites. Il existe un grand nombre de types d'invites, chaque
type permettant de poser une question spécifique. Ces types d'invites sont
individuellement décrits dans les pages suivantes de ce chapitre.
Un type de question à poser peut porter sur le sous-ensemble de données à
inclure dans le rapport. Par exemple, pour afficher un rapport sur les ventes
d’une région géographique précise, vous pouvez créer trois rapports : Ventes
de la région Ouest, Ventes de la région Centre et Ventes de la région Est.
Toutefois, il existe une approche plus efficace qui consiste à créer un rapport
« Ventes, avec invite de région » qui demande à l'utilisateur de préciser la
région à inclure dans le rapport.
Un autre type de question peut porter sur l'attribut à faire figurer dans le
rapport. Les ventes par jour, semaine, mois, trimestre ou année, par
exemple, peuvent être consolidées grâce à une invite. Ce rapport demande à
l'utilisateur l'unité de temps à utiliser.
268 Qu'est-ce qu'une invite ?
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Invites avancées
6
Invites de rapports planifiés
Les rapports sont exécutés aussitôt qu'une demande d'exécution de rapport
est formulée. Toutefois, vous pouvez planifier l'exécution d'un rapport selon
un planning prédéfini. Dès lors qu'un rapport planifié est exécuté, il est placé
dans l'historique. Pour plus d'informations sur les rapports planifiés et sur
l'historique, reportez-vous au chapitre intitulé Automating Administrative
Tasks dans le document MicroStrategy System Administration Guide.
Un rapport planifié peut contenir des invites ; l'exécution et le mode
d'exécution du rapport dépendent de la définition des invites. Le tableau
ci-dessous décrit les différents scénarios. Notez que pour s'assurer que des
invites sont utilisées dans un rapport planifié, elles doivent être rendues
obligatoires et des réponses par défaut doivent être définies pour ces invites.
Invite
obligatoire
Réponse
par défaut
Résultat
Non
Non
L'invite est ignorée ; le rapport n'est pas filtré par l'invite.
Non
Oui
L'invite et la réponse par défaut sont ignorées, car l'invite n'est pas
obligatoire ; le rapport n'est pas filtré par l'invite.
Oui
Non
Le rapport n'est pas exécuté. Aucune réponse n'étant fournie à l'invite
obligatoire, MicroStrategy ne peut pas exécuter le rapport sans l'interaction
de l'utilisateur.
Oui
Oui
Le rapport est exécuté, l'invite retient la réponse par défaut.
Types d'invites
Les types d'invites suivants permettent de créer des invites pour
pratiquement n'importe quelle partie d'un rapport. Il est important de se
souvenir que les invites peuvent être utilisées dans un grand nombre d'objets
tels que les rapports, les filtres, les mesures et les groupes personnalisés.
Tous ces types d'invites s'affichent lors de l'exécution du rapport, mais les
invites peuvent se trouver dans n'importe quel objet.
•
L'invite de définition de rapport englobe quatre types d'invites
différents, permettant tous à l'utilisateur de définir les critères de
filtrage : attributs dans une hiérarchie, formes d'attribut, listes
d'éléments d'attribut et mesures.
•
L'invite d'objet permet de sélectionner les objets MicroStrategy à inclure
dans un rapport tels que les attributs, les mesures, les groupes
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Invites de rapports planifiés
269
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
personnalisés, etc. Les invites d'objets peuvent déterminer la définition
du modèle de rapport ou le filtre de rapport.
•
L'invite de valeur permet de sélectionner une valeur telle qu'une date, un
nombre ou une chaîne de texte. La valeur que choisit l'utilisateur est
comparée aux valeurs de mesure ou d'éléments d'attribut et permet de
déterminer ainsi les données à afficher.
•
L'invite de niveau permet de définir le niveau de calcul d'une mesure.
Ce chapitre offre simplement une vue d'ensemble sur ces différents types, à
l'exception des invites de niveau. Pour des détails, exemples et procédures,
reportez-vous au chapitre Génération d'objets de requêtes et de requêtes,
pour les concepteurs de rapport du Guide sur les rapports de base
MicroStrategy. L'aide de Desktop contient également des procédures
détaillées pour créer les divers types d'invites.
pouvez également créer des invites à utiliser avec MicroStrategy
Vous
Mobile pour iPhone et iPad. Pour plus d'informations sur ces invites,
reportez-vous à la section Invites pour iPhone et iPad, page 917.
Filtrage de données sur des attributs, des formes d'attribut, des
éléments d'attribut ou des mesures : Invites de définition de
filtre
Ces invites permettent de qualifier la valeur d'éléments d'attribut et de
mesure. Les filtres affectés par ces types d'invites peuvent se trouver dans le
rapport, dans un filtre (qui peut être utilisé dans la conditionnalité d'une
mesure dans un rapport) ou dans un élément de groupe personnalisé. Les
informations d'arrière-plan sur les groupes personnalisés sont décrites dans
le Chapitre 5, Groupes personnalisés et consolidations.
Choisir dans tous les attributs d'une hiérarchie
Ce type d'invite permet de qualifier sur un ou plusieurs attributs dans une ou
plusieurs hiérarchies. Au moins une hiérarchie est proposée avec tous ses
attributs. Vous pouvez qualifier sur un ou plusieurs de ces attributs en
choisissant une liste d'éléments ou en qualifiant sur une forme d'attribut
donnée. Les choix effectués sont inclus dans les critères de filtrage du
rapport.
Pour définir ce type d'invite, procédez de l'une des manières suivantes :
270 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
•
Choisissez la hiérarchie.
•
Utilisez le groupe de hiérarchies résultant d'une recherche de hiérarchies.
•
Répertoriez toutes les hiérarchies disponibles dans le projet.
Si vous décidez d'afficher plusieurs hiérarchies, vous pouvez effectuer des
qualifications depuis toutes les hiérarchies affichées lors de l'exécution du
rapport.
Qualifier sur un attribut
Cette opération permet d'appliquer des conditions ou des qualifications à
une forme d'attribut.
Un ou plusieurs attributs sont proposés à l'utilisateur qui peut qualifier sur
une liste d'éléments ou sur une forme d'attribut de l'une des listes.
Pour définir une invite de qualification d'attribut, vous pouvez procéder de
deux manières :
•
en choisissant un attribut ;
•
en proposant une liste d'attributs partielle ou complète résultant de la
recherche d'attributs disponibles dans le projet.
Choisir dans la liste d'éléments d'attributs
Cette option permet à l'utilisateur de choisir dans une liste les éléments
d'attribut à inclure dans un filtre ou un groupe personnalisé. Vous pouvez
limiter cette liste lors de la création de l'invite. Ce type d'invite peut être
utilisé avec n'importe quel attribut du projet.
La liste des éléments que l'utilisateur peut choisir peut être implémentée en :
•
sélectionnant tous les éléments associés à un attribut ;
•
fournissant une liste partielle d'éléments en appliquant un filtre à tous les
éléments associés à un attribut ;
•
fournissant à l'utilisateur une liste prédéfinie d'éléments.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Types d'invites
271
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
Qualifier sur une mesure
Ce type d'invite permet à l'utilisateur de qualifier sur une mesure. Une ou
plusieurs mesures sont proposées à l'utilisateur.
Le choix de la mesure peut être défini en :
•
définissant une seule mesure à utiliser lors de l'exécution ;
•
définissant un objet de recherche pour limiter la liste des mesures
proposées à l'utilisateur.
Exemple : invite de définition de filtre
les procédures de création d'invites de définition de filtre,
Pour
reportez-vous à l'aide de Desktop ou au chapitre Génération d'objets
de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de rapport du Guide
sur les rapports de base MicroStrategy.
Configuration requise pour les rapports
Vous devez créer un rapport contenant les ventes des régions Ouest, Centre
et Est. Toutes les autres données du rapport ne changent pas. Vous ne voulez
pas nécessairement afficher toutes les régions sur le même rapport.
Solution
Pour répondre à ces conditions, la solution la plus simple consiste à créer un
rapport contenant un filtre demandant la région à l'utilisateur. Lors de
l'exécution du rapport, la boîte de dialogue d'invite s'affiche pour demander à
l'utilisateur de choisir la ou les régions sur lesquelles il souhaite obtenir des
informations.
Filtrage de données basé sur les mesures, les attributs ou
d'autres objets : Invites d'objets
Les invites d'objets sont utilisées dans les rapports et les documents pour
permettre à l'utilisateur de choisir les objets à inclure dans le filtre ou le
modèle du rapport.
272 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
Elles sont définies en spécifiant un objet de recherche ou une liste prédéfinie
d'objets soumis à l'utilisateur. Une invite d'objet permet de définir des
réponses par défaut ainsi qu'un nombre maximum et minimum d'objets à
sélectionner.
Un objet de recherche définit les critères (emplacement, date, propriétaire,
etc.) de génération d'une liste d'objets. Les recherches définies dans les
invites sont enregistrées dans le projet. Par exemple, un objet de recherche
peut afficher toutes les mesures contenues dans un dossier donné et qui
utilisent un fait particulier.
Une invite peut contenir des types d'objets différents tels que des mesures et
des attributs, ou encore des attributs et des groupes personnalisés. Le
nombre d'invites nécessaire pour un rapport est ainsi réduit. Si, toutefois,
l'invite associe des mesures à un autre type d'objet, les mesures ou les autres
objets sont supprimés lors de l'exécution de l'invite dans un rapport, tel que
décrit ci-dessous :
•
Si une mesure est le premier objet de la liste, tous les objets qui ne sont
pas des mesures sont supprimés.
•
Si un objet qui n'est pas une mesure est le premier objet de la liste, toutes
les mesures sont supprimées.
L'utilisateur a ainsi la garantie que seuls les attributs ou les mesures sont
inclus dans les lignes d'un rapport. Vous pouvez aussi créer une invite d'objet
pour les mesures et une autre pour les autres types d'objets. Pour un exemple
détaillé, voir Exemples : Invites d'objets, page 273.
Exemples : Invites d'objets
les procédures de création d'invites d'objets, reportez-vous à
Pour
l'aide de Desktop ou au chapitre Génération d'objets de requêtes et de
requêtes, pour les concepteurs de rapport du Guide sur les rapports
de base MicroStrategy.
Configuration requise pour les rapports
Créer un rapport qui affiche les ventes d'articles. Lors de l'exécution,
l'utilisateur peut choisir de calculer les ventes au niveau Catégorie ou au
niveau Sous-catégorie.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Types d'invites
273
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
Solution
Créez une invite d'objet avec Catégorie et Sous-catégorie. Créez la mesure
Ventes, avec pour cible de niveau l'invite d'objet (sur le plan dimensionnel).
Une fois le rapport exécuté, l'utilisateur est invité à sélectionner Catégorie ou
Sous-catégorie. La mesure Ventes est calculée en fonction du choix de
l'utilisateur.
Configuration requise pour les rapports
Créer un rapport qui affiche les ventes d'articles. Lors de l'exécution,
l'utilisateur peut choisir de calculer les ventes au niveau Catégorie,
Sous-catégorie ou Groupes d'âge.
Solution
Créer une invite d'objet avec les attributs Catégorie et Sous-catégorie, ainsi
qu'avec le groupe personnalisé Groupes d'âge. Créez la mesure Ventes, avec
pour cible de niveau l'invite d'objet (sur le plan dimensionnel). Une fois le
rapport exécuté, l'utilisateur est invité à sélectionner Catégorie,
Sous-catégorie ou Groupes d'âge. La mesure Ventes est calculée en fonction
du choix de l'utilisateur.
Configuration requise pour les rapports
La responsable des ventes demande régulièrement à ses analystes de fournir
des rapports similaires en modifiant légèrement les mesures. Les rapports
doivent toujours contenir une mesure permettant de calculer le chiffre
d'affaires de chaque employé. En outre, elle veut parfois pouvoir comparer
les résultats de chaque employé aux résultats du chiffre d'affaires des
employés les plus performants et les moins performants. Parfois, elle veut
aussi pouvoir comparer les résultats de chaque employé à la moyenne du
chiffre d'affaires de tous les employés.
Solution
Au lieu de créer plusieurs rapports différents, vous permettez au responsable
des ventes de sélectionner la fonction analytique qu’elle souhaite utiliser lors
de l’exécution du rapport.
Dans ce cas, vous pouvez lui proposer trois fonctions :
274 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
Minimum
•
Maximum
•
Moyenne
6
Invites avancées
Lorsqu'elle exécute le rapport, elle sélectionne la fonction à utiliser avec la
mesure Chiffre d'affaires. Le rapport final peut alors afficher les objets
suivants :
•
Employé
•
Mesure Chiffre d'affaires
•
Mesure Chiffre d'affaires qui utilise la fonction analytique sélectionnée
par l'utilisateur.
Invites de valeur
Les invites de valeur sont utilisées lorsque l'information souhaitée lors de
l'exécution correspond à une valeur ayant un type de données spécifique. La
valeur que choisit l'utilisateur est comparée à une forme d'attribut ou à une
mesure. Cette comparaison peut être effectuée dans un critère de filtrage ou
un groupe personnalisé.
Les différents types d'invites de valeur sont les suivants :
•
Date : invite demandant de saisir une date.
•
Numérique : invite demandant de saisir une valeur numérique. Les
invites numériques acceptent les entiers ou les valeurs décimales jusqu'à
15 chiffres après la virgule.
•
Texte : invite demandant de saisir un texte de tout type.
•
Grande décimale : invite demandant de saisir une valeur décimale
élevée. Les invites de valeur Grande décimale acceptent les entiers et les
valeurs décimales jusqu'à 38 chiffres après la virgule.
invites doivent être utilisées uniquement dans les expressions
Ces
qui requièrent un degré de précision élevé, telles que la
qualification sur un ID d'attribut Grande décimale.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Types d'invites
275
6
Invites avancées
•
Guide sur les rapports avancés
Longue : invite demandant de saisir un entier long. Les invites longues
acceptent des nombres entiers comportant jusqu'à 10 chiffres.
Bien que les invites longues ne fassent pas partie des options de
sélection
par défaut, vous pouvez les activer dans les préférences
du projet. Pour les activer, procédez comme suit :
– Double-cliquez sur votre projet pour l'ouvrir.
– Dans le menu Outils du Desktop, sélectionnez Mes préférences.
La boîte de dialogue Mes préférences s'ouvre.
– Sur l'onglet Avancé, sélectionnez Ajouter les invites longues à
la liste des invites.
– Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications.
Les invites de valeur permettent de définir des valeurs maximum et
minimum à appliquer.
Exemple : invite de valeur
les procédures de création d'invites de valeur, reportez-vous à
Pour
l'aide de Desktop ou au chapitre Génération d'objets de requêtes et de
requêtes, pour les concepteurs de rapport du Guide sur les rapports
de base MicroStrategy.
Configuration requise pour les rapports
Créer un rapport indiquant les ventes depuis une date donnée.
Solution
Demander à l'utilisateur la date à partir de laquelle il veut afficher les
données de vente. La valeur qu'il choisit est appliquée à un critère de filtrage
de l'attribut Date. L'invite est incluse dans le filtre d'un rapport.
276 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
Exemple : Conversion de devise
Configuration requise pour les rapports
Une société internationale est installée aux États-Unis ; les données
contenues dans l'entrepôt de données sont donc exprimées en dollars. Un
utilisateur installé en Europe souhaite toutefois que son chiffre d'affaires
apparaisse en euros. Pour cela, créez un rapport qui convertisse le chiffre
d'affaires en dollars en euros.
Solution
Le rapport invite l'utilisateur à indiquer un taux de conversion qui est
appliqué à une mesure Chiffre d'affaires. Pour afficher des dollars,
l'utilisateur peut saisir un taux de conversion de un.
Les principales étapes sont les suivantes :
1 Création d'une invite de valeur pour le taux de conversion.
instructions de l'invite peuvent inclure un site Web pour
Les
trouver le taux de conversion du jour et permettre à l'utilisateur
d'entrer un taux de conversion de un pour conserver le chiffre
d'affaires en dollars.
2 Utilisation de l'invite de conversion dans une mesure. La formule de la
mesure doit ressembler à celle-ci, en partant du principe que le chiffre
d'affaires est le fait cible et le taux de conversion en euro le nom de
l'invite :
(Sum(Revenue) {~}
* ?[Taux de conversion en euro])
3 Utilisation de la mesure dans le rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Types d'invites
277
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
Aux États-Unis, le rapport est exécuté et 1 est entré au niveau de l'invite de
conversion de devise. Le rapport suivant s'affiche :
En Espagne, le rapport est exécuté et un taux de conversion de 0,72263 est
entré au niveau de l'invite de conversion de devise. Les données de chiffre
d'affaires sont multipliées par ce nombre et les résultats sont présentés
ci-dessous :
Définition de la dimensionnalité des mesures : Invites de niveau
Une invite de niveau permet à l'utilisateur de sélectionner, pendant
l'exécution d'un rapport, le niveau de calcul (ou la dimensionnalité) d'une
mesure. Par exemple, un rapport montre les totaux de vente par heure et
permet à l'utilisateur de choisir si les totaux sont calculés pour l'année, le
mois, la semaine, etc.
obtenir des informations de base sur les niveaux de mesures,
Pour
reportez-vous à Mesures de niveau : Modification du contexte des
calculs de données, page 41.
Lorsque la définition de plusieurs mesures diffère uniquement dans le
niveau, il est pratique de créer une invite de niveau pour éviter d'avoir à créer
plusieurs mesures.
278 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Invites avancées
6
Vous pouvez définir un niveau d'invite par défaut, qui est affiché lors de
l'exécution de l'invite. Cela permet aux utilisateurs d'exécuter plus
rapidement le rapport puisque, au lieu de répondre à une invite, il leur suffit
d'exécuter le rapport en utilisant le niveau par défaut. L'utilisateur peut
sélectionner le niveau par défaut ou spécifier son propre niveau. Un niveau
d'invite par défaut est particulièrement pratique si un grand pourcentage de
vos utilisateurs sélectionnent le même niveau pour cette invite. Par défaut, le
niveau d'invite par défaut correspond au niveau de rapport, avec un filtrage
standard et un groupement standard. Vous pouvez supprimer ou modifier ce
niveau, et ajouter d'autres niveaux.
invite d'objet permet uniquement une invite sur la cible, alors
Une
qu'une invite de niveau permet une invite sur tous les composants de
la mesure (cible, filtrage et regroupement). Pour consulter la
définition de ces composants, reportez-vous à la section Mesures de
niveau : Modification du contexte des calculs de données, page 41.
Pour un exemple d'invite d'objet, reportez-vous au chapitre
Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs
de rapport du Guide sur les rapports de base MicroStrategy.
Exemple : Invites de niveaux
Configuration requise pour les rapports
Créer un rapport qui dresse la liste des articles avec les ventes
correspondantes calculées soit au niveau Catégorie, soit au niveau
Sous-catégorie. Le chiffre d'affaires de l'élément est affiché sous la forme
d'un pourcentage du chiffre d'affaires de la catégorie ou de la sous-catégorie.
Au moment de l'exécution, l'utilisateur doit pouvoir sélectionner le niveau
Catégorie ou Sous-catégorie, ainsi que les propriétés de filtrage et de
regroupement de la mesure, comme indiqué ci-dessous :
Lorsque l'invite reçoit une réponse avec Catégorie, comme illustré ci-dessus,
le rapport prend l'aspect suivant. Le montant Chiffre d'affaires de la
Catégorie/Sous-catégorie est identique pour chaque élément ; il change
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Types d'invites
279
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
uniquement lorsque la catégorie change, en fonction de la réponse à l'invite.
Le chiffre d'affaires de l'élément est divisé par le chiffre d'affaires de la
catégorie, pour obtenir le pourcentage.
Ce rapport contient 360 lignes, ainsi seule une partie du rapport a été
reproduite
ci-dessus.
Lorsque l'invite reçoit plutôt une réponse avec Sous-catégorie, comme
illustré ci-dessus, le rapport prend l'aspect suivant. Notez que bien que les
valeurs Chiffre d'affaires soient toujours identiques, les montants de chiffre
d'affaires de Catégorie/Sous-catégorie changent lorsque la sous-catégorie
(absente sur le rapport) change. Les pourcentages sont maintenant
supérieurs, car le chiffre d'affaires de l'élément est comparé au chiffre
d'affaires de la sous-catégorie, et non au chiffre d'affaires de la plus grande
catégorie.
rapport contient 360 lignes, ainsi seule une partie du rapport a été
Cereproduite
ci-dessus.
280 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
Solution
Créer une invite de niveau avec Catégorie et Sous-catégorie. Créez une
mesure des chiffres d'affaires nommée Chiffre d'affaires
Catégorie/Sous-catégorie, en utilisant l'invite de niveau comme cible du
niveau (dimensionnalité). Une fois le rapport exécuté, l'utilisateur est invité à
préciser le niveau complet de la mesure, y compris la cible, le filtrage et le
regroupement. La mesure Chiffre d'affaires Catégorie/Sous-catégorie est
ensuite calculée en conséquence.
exemple est différent de celui dans Exemples : Invites d'objets,
Cet
page 273. Une invite d'objet permet uniquement les invites sur la
cible, alors que l'invite de niveau permet les invites sur tous les
composants de la mesure (cible, filtrage et regroupement).
Création d'une invite de niveau
Pour créer une invite de niveau
1 Dans Desktop, dans le menu Fichier, pointez sur Nouveau, puis
choisissez Invite. L'Assistant Génération d'invites s'ouvre.
2 Sélectionnez l'option Invite de niveaux, puis cliquez sur Suivant.
Pour définir le type d'invite à présenter à l'utilisateur
3 Sélectionnez les attributs et/ou les hiérarchies accessibles par utilisateur
pour déterminer le niveau de mesure au moment de l'exécution. Effectuez
l'une des opérations suivantes :
•
Pour choisir des objets spécifiques, procédez comme suit :
a Sélectionnez Utiliser une liste d'objets pré-définie.
b Cliquez sur Ajouter. La boîte de dialogue Sélectionner objets
s'ouvre.
c
Sélectionnez les objets dans la liste Objets disponibles et cliquez
sur > pour les transférer dans la liste Objets sélectionnés.
pouvez sélectionner plusieurs objets en appuyant sur la
Vous
touche CTRL ou sur la touche MAJ pendant que vous
sélectionnez les objets.
d Cliquez sur OK pour revenir à l'Assistant Génération d'invites.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Types d'invites
281
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
e
Vous pouvez ajouter d'autres objets en cliquant sur Modifier, ce
qui ouvre la boîte de dialogue Sélectionner des objets afin que vous
puissiez sélectionner d'autres objets.
f
Pour supprimer l'objet sélectionné, cliquez sur Supprimer.
g Pour supprimer tous les objets dans la liste, cliquez sur Effacer.
h Pour changer l'ordre d'affichage des objets dans l'invite,
sélectionnez l'objet à déplacer, puis cliquez sur la flèche Haut ou
Bas.
•
Pour utiliser un ensemble d'objets à partir de l'objet de recherche,
sélectionnez Utiliser les résultats d'un objet de recherche. Pour
afficher le chemin de l'objet (hiérarchie de dossiers) lors de
l'utilisation d'une recherche, sélectionnez Afficher en utilisant la
structure de dossier, ce qui est pratique lorsque le même objet est
enregistré dans plusieurs dossiers sous le même nom. Effectuez l'une
des opérations suivantes :
Pour utiliser une recherche existante, cliquez sur ... (le bouton
Parcourir). Accédez à l'objet de recherche, sélectionnez-le, puis
cliquez sur OK pour revenir à l'Assistant Génération d'invites.
Pour créer une nouvelle recherche, cliquez sur Nouveau. La boîte
de dialogue Rechercher des objets s'ouvre. Créez une nouvelle
recherche.
•
Pour permettre aux utilisateurs de choisir parmi tous les attributs et
hiérarchies disponibles dans le projet, sélectionnez Lister tous les
attributs et toutes les hiérarchies (sans restriction).
Pour spécifier un titre et des instructions
Choisissez soigneusement un nom et une description, en pensant aux
utilisateurs. En effet, pour ceux-ci, le titre et les instructions fournis pour
une invite peuvent être source de confusion lors de l'exécution du rapport
ou au contraire permettre d'afficher rapidement et précisément les
données qu'ils souhaitent consulter. Pour obtenir des exemples de titres
et d'instructions efficaces et inefficaces, reportez-vous au chapitre
Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de
rapports dans le Guide sur les rapports de base MicroStrategy.
4 Cliquez sur Suivant. La page Informations générales s'ouvre.
5 Entrez un Titre, qui est utilisé comme nom d'objet par défaut lorsque
vous enregistrez l'invite, bien que vous puissiez le changer.
282 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Invites avancées
6
6 Tapez du texte dans le champ Instructions, qui est affiché lorsque l'invite
est exécutée pendant l'exécution du rapport.
Pour autoriser des réponses personnelles
Les réponses personnelles permettent à un utilisateur d'enregistrer des
réponses aux invites pour cette invite, puis de réutiliser les réponses sur
n'importe quel rapport sur lequel l'invite est utilisée. Pour plus
d'informations sur les réponses personnelles et comment elles peuvent
être utilisées, reportez-vous au chapitre Génération d'objets de requêtes
et de requêtes, pour les concepteurs de rapport du Guide sur les rapports
de base MicroStrategy.
7 Pour déterminer si des réponses personnelles peuvent être enregistrées
pour cette invite, sélectionnez l'une des options suivantes dans la liste
déroulante Réponses personnelles autorisées :
•
Aucune : Aucune réponse personnelle ne peut être enregistrée. À
chaque fois qu'un utilisateur voit une invite, il doit répondre
manuellement à cette invite (si nécessaire).
•
Unique : Une seule réponse personnelle peut être enregistrée pour
cette invite. Lorsque l'invite est à nouveau utilisée (sur ce rapport ou
sur un rapport différent), la réponse personnelle s'affiche. Un
utilisateur peut conserver la réponse personnelle ou
ajouter/supprimer des sélections. Il peut enregistrer ses
modifications en tant qu'une nouvelle réponse personnelle, mais une
seule réponse personnelle peut être enregistrée pour l'invite.
•
Multiple : Vous pouvez donner un nom et enregistrer plusieurs
réponses personnelles et ainsi permettre différentes réponses à la
même invite. Lorsque l'invite est à nouveau utilisée (sur ce rapport ou
sur un rapport différent), les réponses personnelles sont disponibles.
L'utilisateur peut sélectionner l'une d'elles ou répondre manuellement
à l'invite.
Pour définir une plage de réponses possibles
8 Pour limiter les réponses de l'utilisateur à certaines valeurs (facultatif) :
•
Cochez la case Nombre minimal d'objets et entrez le plus petit
nombre d'objets autorisés en réponse à l'invite.
•
Cochez la case Nombre maximal d'objets et entrez le plus grand
nombre d'objets autorisés en réponse à l'invite.
9 Si vous le souhaitez, vous pouvez cocher la case Réponse à l'invite
exigée pour que les utilisateurs répondent obligatoirement à l'invite
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Types d'invites
283
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
avant d'exécuter le rapport. Pour des considérations sur les réponses aux
invites requises et facultatives, reportez-vous au chapitre Génération
d'objets de requêtes et de requêtes, pour les concepteurs de rapports
dans le Guide sur les rapports de base MicroStrategy
10 Cliquez sur Suivant. La page de sélection de niveau d'invite par défaut
s'ouvre.
Pour spécifier un niveau d'invite par défaut :
Une niveau d'invite par défaut peut permettre aux utilisateurs d'exécuter
plus rapidement le rapport puisque, au lieu de répondre à une invite, il
leur suffit d'exécuter celui-ci en validant le niveau par défaut. Les niveaux
que vous définissez ici sont affichés lorsque l'invite est exécutée.
L'utilisateur peut sélectionner la valeur par défaut ou spécifier son propre
niveau. Un niveau d'invite par défaut est particulièrement pratique si un
grand pourcentage de vos utilisateurs sélectionnent le même niveau pour
cette invite.
Par défaut, le niveau d'invite par défaut correspond au niveau de rapport,
avec un filtrage standard est un groupement standard. Vous pouvez
supprimer ou modifier ce niveau, et ajouter d'autres niveaux.
11 Pour ajouter un autre niveau, cliquez sur Modifier. La boîte de dialogue
Sélectionner objets s'ouvre. Sélectionnez les objets dans la liste Objets
disponibles et cliquez sur > pour les transférer dans la liste Objets
sélectionnés. Cliquez sur OK pour revenir à l'Assistant Génération
d'invites. Les objets sont ajoutés à la table de réponses d'invite par défaut,
avec un filtrage est un groupement standard.
Le niveau est le niveau d'attribut auquel le calcul de la mesure se
regroupe. Pour plus d'informations, reportez-vous à Niveau : Contexte
d'un calcul, page 49.
12 Pour changer le filtrage de niveau, cliquez sur la colonne Filtrage du
niveau et sélectionnez la nouvelle option de filtrage.
Le filtrage régit la manière dont le filtre du rapport interagit sur le calcul
de la mesure. Pour plus d'informations, reportez-vous à Filtrage :
interaction d'un filtre de rapport, page 57.
13 Pour changer le groupement d'un niveau, cliquez sur la colonne
Groupement du niveau et sélectionnez la nouvelle option de
groupement.
Le groupement détermine l'agrégation des mesures. Pour plus
d'informations, reportez-vous à Groupement : exécution de l'agrégation,
page 50.
284 Types d'invites
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
14 Pour supprimer le niveau sélectionné, cliquez sur Supprimer.
15 Pour revenir au niveau de rapport par défaut et supprimer les éventuels
niveaux supplémentaires, cliquez sur Réinitialiser.
16 Par défaut, le filtre de mesure est appliqué au calcul de la mesure. Vous
pouvez au lieu exclure des attributs de filtre, afin que les attributs de filtre
qui ne figurent pas dans le rapport ou dans le niveau de la mesure ne
soient pas inclus dans le calcul de la mesure. Pour plus d'informations sur
ce comportement, reportez-vous à Mesures de niveau : application de la
condition de mesure au calcul de la mesure, page 80.
•
Pour changer ce comportement, cliquez sur Avancé, activez
Paramètre de filtre : désélectionner pour exclure les attributs
absents du rapport ou du niveau (dimensionnalité), puis cliquez
sur OK pour revenir à l'Assistant Génération d'invites.
17 Cliquez sur Terminer. La boîte de dialogue Enregistrer sous s'ouvre.
Pour enregistrer l'invite
18 Sélectionnez le dossier dans lequel vous voulez enregistrer la nouvelle
invite, entrez un nom, puis cliquez sur Enregistrer pour revenir à
Desktop.
Toutes les invites de niveau doivent être ajoutées à une mesure, puis la
mesure est ajoutée un rapport.
Invite demandant un nom de connexion
utilisateur : Invites système
Les invites système sont des invites incorporées créées lors de la création du
projet. Les invites système sont créées dans le sous-dossier des invites
système du dossier Invites de MicroStrategy Desktop.
L'invite système Connexion utilisateur est une invite spéciale qui renvoie la
connexion utilisateur de l'utilisateur actuel. L'utilisateur n'est pas invité à
fournir une réponse à l'invite Connexion utilisateur, car Intelligence Server
répond automatiquement à l'invite et fournit la connexion de l'utilisateur
lorsque les invites sont résolues. L'invite système Connexion utilisateur peut
être utilisée lorsqu'une invite de valeur texte est utilisée dans un rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Invite demandant un nom de connexion utilisateur : Invites système
285
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
Reportez-vous au document MicroStrategy System Administration Guide
pour en savoir plus sur l'utilisation des invites système.
Définition du mode d'affichage d'une invite
dans MicroStrategy Web
Vous pouvez déterminer comment une invite apparaît lorsqu'elle est
exécutée dans MicroStrategy Web, en sélectionnant un style d'affichage, puis
en mettant à jour les propriétés de style qui lui sont associées. Pour obtenir
des exemples des styles d'affichage, reportez-vous à Styles d'affichage pour
les invite dans MicroStrategy Web, page 287. Pour des descriptions les
propriétés de style, reportez-vous à Définition du mode d'affichage des
invites dans MicroStrategy Web : Propriétés du style, page 290.
Pour les invites « Choisir dans tous les attributs d'une hiérarchie »,
« Qualifier sur un attribut » et « Qualifier sur une mesure », vous pouvez
également configurer la façon dont l'utilisateur définit la qualification
d'attribut ou de mesure dans l'invite, lorsque celle-ci est exécutée dans
MicroStrategy Web. Pour plus de détails, reportez-vous à Configuration du
mode de définition de la qualification dans les invites de MicroStrategy
Web : Propriétés de l'expression, page 293.
286 Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
Styles d'affichage pour les invite dans MicroStrategy Web
Le type d'invite détermine quels styles d'affichage sont disponibles, tel que
décrit dans le tableau suivant :
Style d’affichage
Disponible pour :
Case à cocher
• Invites de liste d'éléments d'attribut
• Invites d'objet
Liste
•
•
•
•
Invites de liste d'éléments d'attribut
Invites de qualification sur attribut
Invites de qualification de mesure
Invites d'objet
Menu déroulant
•
•
•
•
Invites de liste d'éléments d'attribut
Invites de qualification d'attribut
Invites de qualification de mesure
Invites d'objet
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
287
6
Invites avancées
Style d’affichage
Guide sur les rapports avancés
Disponible pour :
Case d'option
•
•
•
•
Invites de liste d'éléments d'attribut
Invites de qualification d'attribut
Invites de qualification de mesure
Invites d'objet
Panier de sélection
•
•
•
•
•
Invites de liste d'éléments d'attribut
Invites de qualification d'attribut
invites de hiérarchie
Invites de qualification de mesure
Invites d'objet
288 Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Style d’affichage
6
Invites avancées
Disponible pour :
Zone de texte
• Invites de qualification d'attribut
• Invites de qualification de mesure
• Invites de valeur
Arborescence
• Invites de hiérarchie
Styles d'invites personnalisés pour MicroStrategy Web
MicroStrategy fournit une large variété de styles d'invites prêts à l'emploi, et
vous pouvez ajouter des styles d'invite personnalisés en fonction de vos
besoins. Vous pouvez utiliser tout style d'invite personnalisé contenu dans
votre projet. Pour utiliser un style d'invite personnalisé, sélectionnez le Style
d'affichage associé au style d'invite personnalisé. Ensuite, sélectionnez le
style d'invite personnalisé dans la liste déroulante Style personnalisé. Pour
plus d'informations sur les styles d'invite personnalisés, notamment des
instructions pour les créer, reportez-vous à la rubrique Création d'un style
d'invite personnalisé pour MicroStrategy Web dans l'aide de Desktop.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
289
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
Définition du mode d'affichage des invites dans
MicroStrategy Web : Propriétés du style
Toutes les propriétés de style pour déterminer le mode d'affichage des invites
dans MicroStrategy Web sont décrites ci-dessous. Notez que le type d'invite
et le style d'affichage déterminent les propriétés de style disponibles.
•
Autoriser la modification de l'opérateur logique : Spécifie si
l'utilisateur, lors de l'exécution de l'invite, peut changer l'opérateur
logique (ET, OU, etc.) d'une qualification.
Si Autoriser la modification est sélectionné, sélectionnez l'une des
options suivantes :
Utiliser un seul opérateur logique entre toutes les conditions :
L'utilisateur peut sélectionner un seul opérateur logique pour joindre
toutes les conditions de la qualification de l'invite.
Autoriser l'utilisateur à définir des opérateurs logiques
indépendants entre toutes les conditions : L'utilisateur peut
sélectionner différents opérateurs logiques entre chaque condition de
la qualification de l'invite.
•
Autoriser la navigation au-dessus de la racine de recherche :
Spécifie si un utilisateur, lors de l'exécution de l'invite, peut naviguer
dans le chemin hiérarchique au-dessus de la racine de recherche, comme
décrit ci-dessous :
Pour une invite qui utilise un objet de recherche dans la définition de
l'invite, la racine de recherche est le répertoire spécifié dans le champ
Regarder dans pour la recherche.
Pour une invite qui n'utilise pas d'objets de recherche mais permet
une recherche (l'option Afficher la zone de recherche est activée), la
racine de recherche correspond au répertoire du projet, par exemple,
\MicroStrategy Tutorial.
•
Permettre à l'utilisateur de rechercher des éléments dans une
qualification : Spécifie si un utilisateur, lors de l'exécution de l'invite,
peut développer un attribut pour sélectionner des éléments pour
répondre à l'invite.
•
Hauteur : Si Mode de hauteur de liste est réglé sur Fixe, spécifie la
hauteur de la liste. Si Mode de hauteur de liste est réglé sur
Automatiquement, cette propriété n'est pas disponible.
290 Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
•
Éléments par colonne/ligne : Définit le nombre d'éléments à afficher
dans d'une colonne/ligne de la liste de cases à cocher ou de cases
d'option.
•
Mode de hauteur de liste : Définit si la hauteur de la liste est :
Automatiquement ajustée à la hauteur du contenu de la liste.
Fixe et correspond à la hauteur spécifiée dans le champ Hauteur.
•
Mode de largeur de liste : Définit si la largeur de la liste est :
Automatiquement ajustée à la largeur du contenu de la liste.
Fixe et correspond à la largeur spécifiée dans le champ Largeur.
•
Orientation : Spécifie si les cases à cocher ou les cases d'option sont
Horizontales (affichées sur une ligne unique de gauche à droite ou
Verticales (affichées dans une colonne unique).
•
Afficher la zone de recherche : Détermine si une recherche de réponses
d'invites possibles est autorisée lorsque l'invite est exécutée.
L'autorisation de recherche est utile si l'invite comporte plusieurs
réponses possibles. Elle fournit aux utilisateurs qui savent ce qu'ils
veulent un moyen de le trouver, alors que les autres peuvent faire défiler
la liste pour trouver l'élément recherché
Par exemple, une invite de liste d'éléments d'attribut répertorie des
régions. Lorsqu'elle est exécutée, un utilisateur peut sélectionner dans la
liste de régions, ou taper « nord » dans la zone de recherche pour afficher
uniquement nord-est et nord-ouest dans la liste, comme illustré
ci-dessous :
Pour une invite de hiérarchie, la zone de recherche n'est pas activée tant
que l'utilisateur n'a pas sélectionné un attribut. Dans l'exemple présenté
ci-dessous, l'utilisateur a sélectionné Région, la zone de recherche a été
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
291
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
activée, et l'utilisateur a tapé « nord ». Les résultats de recherche
s'affichent en bas de la liste hiérarchique.
est basée sur une recherche qui contient une chaîne, la
Sizonel'invite
de recherche est désactivée lorsque l'invite est exécutée.
•
Exiger une recherche : (Disponible seulement pour les invites de
hiérarchie) Détermine si l'utilisateur doit spécifier une recherche lorsqu'il
explore des éléments dans une invite de hiérarchie. Si une recherche n'est
pas requise, les éléments figurent dans l'invite. Une recherche est utile si
de longue liste d'éléments sont possibles. Par exemple, une invite affiche
les attributs de la hiérarchie Géographie. Lorsqu'on clique sur un attribut,
les éléments d'attribut sont répertoriés (par exemple, voir l'exemple
d'arborescence à la page 289). Si une recherche est requise, une zone de
recherche s'affiche à la place des éléments d'attribut, comme illustré
ci-dessous :
devez activer Afficher la zone de recherche pour que la
Vous
case à cocher Exiger une recherche devienne disponible.
292 Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
6
Invites avancées
Mode de largeur : Définit si la largeur de la zone de texte ou la liste
déroulante est :
Automatiquement ajustée à la largeur de la liste ou du contenu de la
zone de texte.
Fixe et correspond à la largeur spécifiée dans le champ Largeur.
•
Largeur : Si Mode de largeur de liste ou Mode de largeur est réglée à
Fixe, spécifie la largeur de la liste ou de la zone de texte. Si Mode de
largeur de liste ou Mode de largeur est réglé sur Auto, cette propriété
n'est pas disponible.
Configuration du mode de définition de la qualification dans les
invites de MicroStrategy Web : Propriétés de l'expression
Pour la hiérarchie, la qualification sur attribut et les invites de qualification
de mesure, vous pouvez configurer dans Desktop comment l'utilisateur peut
définir la qualification d'attribut ou de mesure dans l'invite lorsque l'invite
est exécutée dans MicroStrategy Web.
Propriétés de l'expression pour les qualifications sur attribut
et de hiérarchie
Les propriétés d'expression pour les qualifications sur attribut et de
hiérarchie sont décrites ci-dessous :
•
Type d’expression autorisé : Sélectionnez le type d'expression que
l'utilisateur peut créer lorsque l'invite est exécutée. Les options sont les
suivantes :
Sélectionner : Lorsque l'invite est exécutée, l'utilisateur sélectionne
un attribut, puis crée une liste d'éléments d'attribut à inclure dans le
rapport ou à exclure de celui-ci.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
293
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
Par exemple, l'invite suivante, qui est exécutée dans MicroStrategy
Web, permet à l'utilisateur de sélectionner les régions à inclure dans le
rapport :
Qualifier : Lorsque l'invite est exécutée, l'utilisateur crée une
qualification sur attribut pour répondre à l'invite. L'utilisateur
sélectionne un attribut, une forme d'attribut (par exemple un ID ou
une Description), un opérateur (par exemple Contient ou Commence
par), et une valeur à comparer à l'élément d'attribut.
Par exemple, un utilisateur de MicroStrategy Web peut sélectionner
Région, Description, Commence par, et nord pour inclure toutes les
régions nord dans le rapport, comme illustré ci-dessous :
294 Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
6
Invites avancées
Sélectionner et qualifier : Lorsque l'invite est exécutée, l'utilisateur
choisit de sélectionner les éléments d'attribut ou de créer une
qualification sur attribut, tel que décrit ci-dessus.
Par exemple, l'invite suivante, qui est exécutée dans MicroStrategy
Web, contient les cases d'option pour sélectionner le type
d'expression :
•
Type de qualification par défaut (disponible seulement si Sélectionner
et qualifier est choisi ci-dessus) : Indiquez si la qualification par défaut
doit être Sélectionner ou Qualifier. L'utilisateur peut changer cette
valeur par défaut lorsque l'invite est exécutée.
•
Opérateur par défaut : Sélectionnez l'opérateur par défaut (par exemple
Dans la liste ou Contient) à utiliser dans la qualification sur attribut de
l'invite. Lorsque l'invite est exécutée, l'utilisateur peut accepter cet
opérateur par défaut ou sélectionner un autre opérateur, en utilisant la
liste déroulante Est comme illustré dans les exemples ci-dessus.
•
Case à cocher Autoriser les éléments d'importation : Par défaut, cette
case à cocher est désactivée, ce qui indique que les fichiers ne peuvent pas
être importés. Activez cette case à cocher pour permettre à un utilisateur
de charger un fichier contenant une liste d'éléments pour un type de
qualification Dans la liste ou Pas dans la liste. Le fichier est chargé
lorsque l'invite est exécutée.
•
Opérateur entre conditions par défaut : Choisissez ET ou OU comme
opérateur par défaut qui est utilisé entre les conditions dans la définition
de l'invite. Lorsque l'invite est exécutée, l'utilisateur peut accepter cet
opérateur par défaut ou sélectionner l'autre opérateur.
Par exemple, l'invite suivante, présentée dans MicroStrategy Web,
permet de multiples conditions. L'utilisateur a créé une condition sur le
nord et une autre sur le sud. L'opérateur ET a été choisi comme opérateur
par défaut entre ces conditions, et l'option Toutes les sélections est
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
295
6
Invites avancées
Guide sur les rapports avancés
donc sélectionnée. Ce rapport ne renverrait pas de résultats (un mot ne
peut pas commencer à la fois par « nord » et par « sud »), l'utilisateur
peut donc changer l'option Correspondre en Quelle que soit la
sélection (représentant l'opérateur OU). Le rapport renvoie alors les
régions nord et sud.
Pour permettre de multiples conditions, attribuez à Nombre
minimum
de qualifications un nombre supérieur à un.
Propriétés d'expression pour des qualifications de mesure
Les propriétés d'expression pour les qualifications de mesure sont décrites
ci-dessous. Des exemples de chacune sont présentés après les descriptions.
•
Opérateur par défaut : Sélectionnez l'opérateur par défaut (par exemple
Égale à ou Supérieur à) à utiliser dans la qualification de mesure de
l'invite. Lorsque l'invite est exécutée, l'utilisateur peut accepter cet
opérateur par défaut ou en sélectionner un autre.
•
Case à cocher Afficher la sélection du niveau de sortie : Par défaut,
cette option est sélectionnée, ce qui indique que l'utilisateur peut
sélectionner un niveau de sortie (niveau de mesure, niveau de rapport ou
attribut spécifique) lorsque l'invite est exécutée. Désactivez la case à
cocher pour désactiver la sélection du niveau de sortie. Un niveau de
résultat correspond au niveau auquel la mesure est calculée. Pour obtenir
des informations de base sur les niveaux de mesures, reportez-vous à
Mesures de niveau : application de la condition de mesure au calcul de
la mesure, page 80.
•
Opérateur entre conditions par défaut : Choisissez ET ou OU comme
opérateur par défaut qui est utilisé entre les conditions dans la définition
296 Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Invites avancées
6
de l'invite. Lorsque l'invite est exécutée, l'utilisateur peut accepter cet
opérateur par défaut ou sélectionner l'autre opérateur.
Dans l'invite suivante, qui est exécutée dans MicroStrategy Web, l'opérateur
s'affiche dans le champ Est. L'utilisateur définit le niveau de sortie à Mesure,
afin que la qualification de mesure soit calculée au niveau défini dans la
mesure.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
297
6
Invites avancées
298 Définition du mode d'affichage d'une invite dans MicroStrategy Web
Guide sur les rapports avancés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
7
7.
CARTES D'ANALYSE
Personnalisation des chemins d'analyse
Introduction
Les cartes d'analyse vous permettent de créer des chemins d'analyse
entièrement personnalisés dont vos utilisateurs peuvent disposer lorsqu'ils
effectuent une analyse sur un rapport. Par défaut, les chemins disponibles
reposent sur la hiérarchie système du projet. Vous pouvez créer des cartes
d'analyse personnalisées qui peuvent se substituer à ces valeurs par défaut.
Ce chapitre décrit comment une carte d'analyse fonctionne, comment créer
une carte d'analyse et comment celle-ci peut affecter ce que vous voyez dans
le rapport que vous analysez. Ces sections sont notamment les suivantes :
•
Définition d'une analyse, page 300
•
Création de cartes et de chemins d'analyse personnalisés, page 302
•
Association de carte d'analyse : objets contenant la carte d'analyse,
page 307
© 2011 MicroStrategy, Inc.
299
7
Cartes d'analyse
Guide sur les rapports avancés
Définition d'une analyse
Après avoir exécuté un rapport dans un environnement de rapports
MicroStrategy, il se peut que vous ayez besoin d'exécuter un autre rapport
basé sur le rapport initial pour obtenir des informations plus détaillées ou
supplémentaires. Par exemple, après avoir étudié les ventes annuelles d'une
ville, vous souhaitez peut-être en examiner les ventes mensuelles. Après
avoir constaté qu'un élément donné offrait une marge bénéficiaire très
élevée, vous pouvez aussi vouloir vérifier s'il en est de même pour l'ensemble
de la catégorie de cet élément. Ces actions, qui se caractérisent par la
création d'un rapport basé sur un rapport existant, sont désignées par le
terme analyse.
Même si le rapport généré à la suite de l'analyse est lié au rapport initial, il
s'agit au final de deux rapports complètement différents. Cela signifie qu'ils
peuvent être enregistrés ou modifiés indépendamment l'un de l'autre. Ils
sont différents car ils ont des modèles différents, des filtres différents, ou les
deux.
Pour effectuer une analyse d'un rapport, vous pouvez cliquer avec le bouton
droit sur un objet du rapport, puis sélectionner le sens et la destination. Vous
êtes toutefois limité par les paramètres éventuellement affectés à la carte
d'analyse de l'objet. Pour ignorer les paramètres par défaut relatifs à la
conservation du parent et/ou des seuils, effectuez l'analyse dans la boîte de
dialogue Analyser, accessible via l'option Analyser du menu Données. Pour
obtenir des instructions, reportez-vous à l'aide en ligne. Pour plus
d'informations sur ces paramètres, reportez-vous à la section Propriétés des
chemins d'analyse, page 304.
Cartes d'analyse et chemins d'analyse
Les cartes d'analyse déterminent les options dont dispose l'utilisateur
lorsqu'il procède à l'analyse d'un rapport. Si vous cliquez avec le bouton droit
sur un rapport et sélectionnez l'option d'analyse, vous utilisez en fait des
cartes d'analyse.
Lorsque les hiérarchies d'analyse sont créées, une carte d'analyse par défaut
est créée en même temps. Si aucune hiérarchie d'analyse n'est créée, la
hiérarchie système est utilisée pour créer la carte d'analyse par défaut. La
carte d'analyse détermine les options qui sont disponibles lorsque vous
effectuez l'analyse d'un objet de rapport. Ces différentes options sont
désignées par les termes chemins d'analyse, qui incluent la destination de
300 Définition d'une analyse
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Cartes d'analyse
7
l'analyse. La destination peut être un attribut, une consolidation, une
hiérarchie ou un modèle.
les projets doivent avoir une carte d'analyse par défaut ; vous ne
Tous
pouvez pas la supprimer sans en avoir défini au préalable une
nouvelle. Vous spécifiez la carte d'analyse par défaut dans l'éditeur de
configuration de projets.
Si vous tentez de supprimer l'unique carte d'analyse par défaut d'un
projet, un message indique que d'autres objets en dépendent. Lorsque
vous recherchez des objets dépendants, aucun n'est trouvé. L'objet
dépendant est le projet lui-même.
En résumé, une carte d'analyse détermine les chemins d'analyse disponibles
lors d'une analyse effectuée à partir d'un objet de rapport. Par défaut, les
chemins d'analyse disponibles pour un objet de rapport reflètent exactement
les hiérarchies d'analyse du projet.
Chemins d'analyse par défaut : chemins d'analyse système par
défaut
Avant de personnaliser vos options d'analyse, vous devez comprendre le
fonctionnement des chemins d'analyse par défaut.
L'utilisateur peut analyser n'importe quel objet d'un rapport, autre qu'une
mesure simple. Par exemple, l'analyse en profondeur vers un attribut ou une
hiérarchie permet d'accéder à d'autres attributs fils de la même hiérarchie.
L'analyse effectuée à partir d'une consolidation permet l'accès aux attributs
qui composent la consolidation. Notez que, par défaut dans ces types,
l'analyse modifie un rapport en parcourant les hiérarchies d'analyse et en
sélectionnant un autre attribut à visualiser. L'objet d'origine est remplacé par
l'objet cible de l'analyse. L'exécution d'une analyse sur une mesure composée
permet d'afficher les mesures qui la composent.
Filtres et analyse
La manière dont le filtre d'un rapport est modifié au cours de l'analyse
dépend de la partie du rapport d'origine qui est sélectionnée au moment de
l'analyse. Par défaut, si un élément d'attribut du rapport d'origine est
sélectionné pendant l'analyse, cet élément est alors ajouté au nouveau filtre
créé pour l'analyse. Le filtre du rapport d'origine sur lequel vous effectuez
l'analyse est également reporté. Par exemple, un rapport indique le chiffre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Définition d'une analyse
301
7
Cartes d'analyse
Guide sur les rapports avancés
d'affaires par État et comporte un filtre pour la catégorie Produits
électroniques Vous sélectionnez Virginie lorsque vous effectuez une analyse
jusqu'au niveau Magasin. Le rapport obtenu contient le chiffre d'affaires
pour les produits électroniques des magasins de Virginie uniquement. Vous
pouvez modifier le comportement par défaut d'un chemin d'analyse dans
l'éditeur de cartes d'analyse et celui d'un rapport dans Options des données
du rapport.
contextuel offre deux méthodes d'analyse. Si vous cliquez
Leavecmenu
le bouton droit sur un en-tête, aucun filtre n'est ajouté à
l'analyse. Si vous cliquez avec le bouton droit sur un élément
d'attribut, le filtre est utilisé.
Création de cartes et de chemins d'analyse
personnalisés
Vous pouvez remplacer la carte d'analyse par défaut en créant vos propres
cartes et chemins d'analyse personnalisés. Une fois que vous commencez à
personnaliser une carte d'analyse pour un objet, aucun des chemins
d'analyse de la hiérarchie système n'est disponible lorsque vous effectuez une
analyse sur cet objet. Par exemple, avant de créer une carte d'analyse pour
l'attribut Région, la carte d'analyse par défaut est la hiérarchie système, ce
qui vous permet d'effectuer une analyse en remontant jusqu'à Pays et en
profondeur jusqu'à Centre d'appel. Vous créez une carte d'analyse et ajoutez
un chemin d'analyse en profondeur jusqu'à Employé. Vous ne pouvez pas
effectuer une analyse vers Pays ou Centre d'appel à partir de Région si vous
ne les ajoutez pas aussi à votre nouvelle carte d'analyse.
Pour créer un chemin d'analyse personnalisé, vous devez sélectionner une
destination et un type de chemin d'analyse, et définir des propriétés.
Destination : là où l'analyse mène les utilisateurs
La destination est l'objet auquel doit aboutir l'analyse du rapport. Ce peut
être un attribut, une consolidation, une hiérarchie, un modèle ou une autre
carte d'analyse. Si le chemin d'analyse correspond à un modèle, chaque fois
que vous utilisez ce chemin d'analyse un nouveau rapport avec le modèle
sélectionné est généré. Lorsqu'une carte d'analyse existante est choisie
comme destination, elle fonctionne en tant que raccourci vers les chemins
d'analyse de la carte d'analyse sélectionnée.
302 Création de cartes et de chemins d'analyse personnalisés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
7
Cartes d'analyse
Pour chaque type de chemin d'analyse, vous pouvez avoir plusieurs
destinations. Vous pouvez créer plusieurs chemins d'analyse dans chaque
carte d'analyse.
Types de chemins d'analyse
Un chemin d'analyse peut appartenir à l'un des types suivants :
•
En remontant : la destination peut être un attribut ou une consolidation
quelconque et ne doit pas obligatoirement être liée à l'objet d'origine. La
destination apparaît dans le menu d'analyse vers le haut lorsque vous
cliquez avec le bouton droit sur Analyse dans le rapport.
•
En profondeur : cette option est similaire à l'option En remontant, sauf
que la destination apparaît dans le menu Analyse en profondeur
lorsque vous cliquez avec le bouton droit et sélectionnez Analyse.
•
Dans : cette option est similaire à l'option En remontant, sauf que :
La destination apparaît dans le menu Autres directions lorsque vous
cliquez avec le bouton droit et sélectionnez Analyse.
Une hiérarchie peut servir de chemin d'analyse.
•
Modèle : vous permet de remplacer le modèle du rapport d'origine par un
modèle de destination complètement différent. Sélectionnez le modèle à
utiliser comme modèle de destination.
•
Carte d'analyse : utilisez cette option en tant que raccourci vers les
chemins d'analyse d'une autre carte d'analyse.
Les destinations de ces chemins d'analyse sont affichées avec les
destinations que vous avez créées. Par exemple, vous sélectionnez une
carte d'analyse qui effectue une analyse en remontant vers Marque.
Vous avez déjà un chemin d'analyse en remontant vers
Sous-catégorie. Lorsque vous sélectionnez Analyse et En remontant,
Marque et Sous-catégorie s'affichent.
Sélectionnez une carte d'analyse existante à utiliser comme
destination.
pouvez regrouper les chemins d'analyse dans le menu contextuel
Vous
Analyse en utilisant le même nom d'ensemble. Cette approche est
valable pour tous les types de chemins d'analyse. Les ensembles ne
pouvant pas mélanger les types d'analyse, utilisez-les alors pour
grouper des cartes d'analyse au sein d'un seul type d'analyse, En
remontant par exemple.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Création de cartes et de chemins d'analyse personnalisés
303
7
Cartes d'analyse
Guide sur les rapports avancés
Propriétés des chemins d'analyse
Les propriétés suivantes modifient la manière dont le filtre est manipulé :
•
Appliquer les conditions de filtrage de l'utilisateur
•
Appliquer les conditions de filtrage originales des rapports
Ces propriétés ne s'excluent pas mutuellement ; vous disposez de quatre
combinaisons au choix, répertoriées ci-dessous. Les exemples de la liste
reposent sur un rapport qui indique le chiffre d'affaires par état et contient
un filtre pour la catégorie Produits électroniques. L'État de Virginie est
sélectionné lorsque le rapport est analysé jusqu'au niveau magasin.
•
Appliquer les deux. C'est la valeur par défaut. Le rapport obtenu contient
le chiffre d'affaires pour les produits électroniques des magasins de
Virginie uniquement.
•
N'en appliquer aucune. Le rapport d'analyse comprend le chiffre
d'affaires, par ville, pour toutes les catégories de forme et tous les États.
•
Appliquer la sélection de l'utilisateur. Le nouveau rapport indique le
chiffre d'affaires de la Virginie pour toutes les catégories et par magasin.
•
Appliquer l'original seulement. Le rapport obtenu contient le chiffre
d'affaires pour les produits électroniques par magasin pour tous les États.
L'autre propriété qui affecte le filtre est Considérez d'autres qualifications
de filtre pour la résolution des qualifications de mesure dans le
nouveau rapport, qui est liée à l'option avancée du filtre. Les deux
déterminent si les qualifications d'attribut existantes sont fusionnées lors de
l'évaluation du filtre. Le paramètre du filtre de rapport affecte le rapport
entier, alors que le paramètre Éditeur de cartes d'analyse s'applique
uniquement lors de l'analyse du rapport. Pour plus d’informations sur le
paramètre de filtre de rapport, reportez-vous à la section Fusion de
qualifications d'attribut, page 185. Si vous sélectionnez l'option Par défaut
dans l'éditeur de cartes d'analyse, le paramètre de filtre de rapport sera
utilisé. Sélectionnez Oui pour tenir compte d'autres qualifications ou Non
pour les ignorer, quel que soit le paramètre de filtre de rapport.
La propriété Considérez d'autres qualifications de filtre est
appliquée
uniquement si la propriété Appliquer les conditions de
filtrage de l'utilisateur, la propriété Appliquer les conditions de
filtrage originales des rapports, ou les deux sont sélectionnées.
Par exemple, le rapport suivant contient une qualification de mesure pour les
trois régions qui réalisent le plus gros chiffre d'affaires. La qualification de
304 Création de cartes et de chemins d'analyse personnalisés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
7
Cartes d'analyse
mesure fusionne les qualifications lors de l'évaluation du filtre. Il s'agit du
paramètre par défaut.
Effectuez une analyse en profondeur sur la région Centre (Central) et Ville
du client (Customer City). Le rapport présenté ci-dessous s'affiche.
Les trois villes qui réalisent le plus gros chiffre d'affaires dans la région
Centre (Central) sont sélectionnées et affichées. Les qualifications sont
fusionnées pour produire ce résultat, car par défaut la carte d'analyse utilise
le paramètre de fusion d'attribut. Dans ce cas, cela revient à sélectionner Oui
dans le paramètre de carte d'analyse.
Revenez au rapport d'origine, modifiez la carte d'analyse et définissez la
propriété Prendre en compte d'autres qualifications de filtre sur Non.
Effectuez de nouveau une analyse en profondeur sur la région Centre et Ville
du client. Le rapport suivant s'affiche :
Une seule ville est affichée car les qualifications sont fusionnées. D'abord, les
trois premières villes aux plus gros chiffres d'affaires sont identifiées, sans
critère de région. Ensuite, l'analyse de la région Centre (Central) est
appliquée à ces seules villes. Une seule ville sur les trois, Chicago, est située
dans la région Centre, ce qui fait qu'elle est la seule à apparaître dans le
rapport final.
La propriété Garder l'objet parent détermine si l'objet d'origine apparaît
dans le rapport de destination. Par défaut, ce paramètre n'est pas
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Création de cartes et de chemins d'analyse personnalisés
305
7
Cartes d'analyse
Guide sur les rapports avancés
sélectionné. Pour reprendre l'exemple du rapport de chiffre d'affaires des
États, le nom d'objet Virginie n'apparaît pas dans le nouveau rapport :
Magasin
Chiffre
d'affaires
Alexandria
123 456 USD
Arlington
435 345 USD
Centreville
94 987 USD
Fairfax
105 873 USD
Si le paramètre par défaut est modifié, Virginie apparaît alors dans le
rapport :
État
Magasin
Chiffre
d'affaires
Virginie
Alexandria
123 456 USD
Arlington
435 345 USD
Centreville
94 987 USD
Fairfax
105 873 USD
Ce paramètre ne s'applique pas à l'analyse de type de modèle.
La propriété Conserver les seuils lors de l'analyse vous permet de
conserver les seuils lorsque vous effectuez une analyse.
Le paramètre Priorité affecte la façon dont le chemin d'analyse est affiché
dans un rapport :
•
Bas : le chemin d'analyse est disponible en tant qu'option de menu
contextuel dans un rapport MicroStrategy Desktop. Dans un rapport
MicroStrategy Web, ce chemin d'analyse n'est pas disponible comme
option de menu contextuel mais est accessible à partir du lien Autres
options.
•
Moyen : le chemin d'analyse est disponible comme option de menu
contextuel dans les rapports MicroStrategy Desktop et Web.
•
Haut : le chemin d'analyse est utilisé en tant que chemin d'analyse par
défaut dans les rapports MicroStrategy Desktop et Web. Il est toujours
disponible comme option de menu contextuel.
306 Création de cartes et de chemins d'analyse personnalisés
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Cartes d'analyse
7
Lorsqu'un utilisateur double-clique sur un objet d'un rapport Desktop, le
chemin d'analyse par défaut est utilisé. Dans Web, si un objet sur une grille a
une option d'analyse par défaut, les éléments de cet objet apparaissent en
tant que liens hypertexte sur la grille. Cliquez sur le lien hypertexte pour
effectuer une analyse sur les éléments.
Pour définir un chemin d'analyse en tant que valeur par défaut, assignez-lui
la priorité Haut. Un seul chemin d'analyse de priorité haute peut exister par
carte d'analyse.
Association de carte d'analyse : objets
contenant la carte d'analyse
L'association de carte d'analyse définit l'unité de grille qui utilise cette carte
d'analyse. Autrement dit, l'analyse utilise la carte d'analyse associée de
l'objet. Un objet peut avoir une association à la fois au niveau de l'objet et de
chaque modèle/rapport. À défaut d'association au niveau modèle/rapport,
l'association au niveau de l'objet est utilisée lorsque l'utilisateur effectue une
analyse sur cet objet.
Si un objet est déjà associé à une carte d'analyse, cette carte d'analyse est
affichée dans l'éditeur de cartes d'analyse. Autrement, la carte d'analyse par
défaut repose sur la hiérarchie système. Une fois que vous commencez à
modifier la valeur par défaut, il ne s'agit plus de la hiérarchie système ; le
nom change automatiquement, mais vous pouvez modifier ce nom prédéfini.
Lorsque vous enregistrez vos modifications, une nouvelle carte d'analyse est
créée.
Vous pouvez créer et modifier une carte d'analyse en tant qu'objet autonome
à partir de MicroStrategy Desktop. Vous pouvez associer plusieurs objets à la
même carte d'analyse, en utilisant le bouton Associer à. Les objets associés
apparaissent dans la liste d'origine de l'interface.
Vous pouvez également accéder à l'éditeur de cartes d'analyse à partir de l'un
des éditeurs suivants :
•
éditeur d'attributs ;
•
éditeur de consolidations ;
•
éditeur de rapports ;
•
éditeur de modèles.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Association de carte d'analyse : objets contenant la carte d'analyse
307
7
Cartes d'analyse
Guide sur les rapports avancés
Lorsque vous modifiez une carte d'analyse à partir d'un autre éditeur, la carte
d'analyse est associée à l'objet sélectionné dans l'autre éditeur. Vous ne
pouvez pas modifier l'association de carte d'analyse (c'est-à-dire, les autres
objets associés à cette carte d'analyse), mais vous pouvez modifier les cartes
d'analyse qui sont associées à l'objet sélectionné. Par exemple, si vous
modifiez l'attribut État Magasin et accédez à l'éditeur de cartes d'analyse,
seul État Magasin est associé à la carte d'analyse que vous créez.
Si l'objet d'origine est un modèle ou un rapport, les objets fils sont également
disponibles. Par exemple, un rapport de ventes contient l'attribut Magasin,
État Magasin, Élément et la mesure Chiffre d'affaires. Vous pouvez créer une
carte d'analyse pour chacune des unités de grille sauf Chiffre d'affaires, car il
n'est pas possible de créer de cartes d'analyse pour les mesures.
Ordre de priorité des cartes d'analyse : niveaux
Lorsque vous modifiez ou personnalisez la carte d'analyse associée à une
unité de grille, vous pouvez le faire à plusieurs niveaux :
•
Niveau de projet : si une carte d'analyse est associée à des unités de grille
au niveau de projet, toutes les unités de grille du projet disposent de cette
carte. Par conséquent, lorsque vous effectuez une analyse sur un rapport,
les chemins d'analyse par défaut sont ceux spécifiés dans la carte. Cette
option se trouve dans l'éditeur de configuration de projets.
•
Niveau d'unité de grille : une carte d'analyse peut être associée à
différentes unités de grille telles que des attributs, des consolidations et
des hiérarchies. Lorsque l'objet est utilisé dans un rapport ou un modèle,
la carte d'analyse au niveau d'unité de grille se substitue à la carte
d'analyse au niveau de projet.
•
Niveau de modèle : si une carte d'analyse est associée à des unités de
grille sur un modèle particulier, elle se substitue aux cartes d'analyse au
niveau de projet et d'unité de grille. Les chemins d'analyse de cette carte
d'analyse sont disponibles dans tous les rapports utilisant ce modèle.
•
Niveau de rapport : si une carte d'analyse est associée à des unités de
grille au niveau du rapport, elle se substitue aux cartes d'analyse définies
aux niveaux de projet, d'unité de grille et de modèle. Si une unité de grille
n'est pas associée à une carte d'analyse au niveau de rapport, elle hérite la
carte du modèle de rapport. Si elle n'est pas associée à une carte d'analyse
par le biais du modèle, la carte d'analyse de l'unité de grille est utilisée, et
ainsi de suite.
308 Association de carte d'analyse : objets contenant la carte d'analyse
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Cartes d'analyse
7
L'éditeur de cartes d'analyse représente ces niveaux et héritages lorsque vous
modifiez les cartes d'analyse d'un rapport. Si le champ Nom apparaît
estompé (désactivé), l'objet de rapport sélectionné a hérité cette carte
d'analyse du projet, de l'unité de grille ou du modèle. Lorsque vous la
remplacez en ajoutant une carte d'analyse différente à l'objet, le champ Nom
est activé.
Par exemple, vous créez une carte d'analyse nommée Analyses de l'attribut
Client pour l'attribut Client. Vous créez ensuite un rapport nommé Chiffre
d'affaires client qui affiche l'attribut Région, Client et la mesure Chiffre
d'affaires. Lorsque vous modifiez les cartes d'analyse pour le rapport et
sélectionnez Client, le champ Nom est désactivé mais affiche Analyses de
l'attribut Client. Aucun chemin d'analyse n'est affiché pour la carte d'analyse.
Dans la mesure où cet attribut ne possède pas de carte d'analyse du rapport,
il a hérité la carte d'analyse du niveau d'attribut. Comme vous ne pouvez pas
modifier la carte d'analyse de l'attribut à partir de l'attribut du rapport, le
champ Nom est désactivé et les chemins d'analyse n'apparaissent pas.
Lorsqu'une nouvelle carte d'analyse est créée pour Client sur ce même
rapport, Nom est activé et indique par défaut Carte d'analyse client du chiffre
d'affaires client.
Par défaut, il existe une carte d'analyse de projet contenant toutes les
hiérarchies qui ont été spécifiées à l'aide de l'éditeur de hiérarchies dans le
projet. Cette carte ne peut pas être supprimée, mais elle peut être modifiée et
remplacée.
Cartes d'analyse associées à des modèles
Vous pouvez également modifier ou personnaliser la carte d'analyse associée
à un modèle, au lieu de modifier les unités de grille individuelles du modèle.
La carte d'analyse contrôle alors les chemins d'analyse mais seulement pour
les valeurs de mesures contenues dans le modèle.
Par exemple, le rapport de base contient les régions, les employés et la
mesure Chiffre d'affaires. La carte d'analyse contient un chemin d'analyse
vers le rapport Personnel. Ce chemin d'analyse est associé au modèle, et non
aux attributs Région, Employé ou Chiffre d'affaires. Si vous effectuez
l'analyse à partir d'un nombre de la colonne Chiffre d'affaires du rapport de
base, vous ne pouvez accéder qu'au rapport Personnel. Si vous effectuez
l'analyse à partir de l'en-tête de mesure Chiffre d'affaires, vous pouvez
explorer d'autres directions vers diverses hiérarchies. Si vous effectuez
l'analyse à partir d'une région, vous pouvez remonter au pays, descendre
jusqu'au centre d'appel ou explorer d'autres directions.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Association de carte d'analyse : objets contenant la carte d'analyse
309
7
Cartes d'analyse
Guide sur les rapports avancés
Les chemins d'analyse de cette carte d'analyse sont disponibles dans tous les
rapports utilisant ce modèle.
Suppression d'associations
Le bouton Effacer l'association dissocie l'objet de la carte d'analyse en
cours et remplace celle-ci par la carte par défaut. Selon les niveaux décrits
ci-dessus, cette carte par défaut peut être la carte d'analyse par défaut, la
carte d'analyse de l'unité de grille ou la carte d'analyse du projet.
Le bouton Effacer tout supprime les informations relatives à l'ensemble de
la carte d'analyse. En réalité, l'objet n'a pas d'options d'analyse. L'option
Réinitialiser annule toutes les modifications effectuées et rétablit la carte
d'analyse à l'état qui était le sien lors du dernier enregistrement. Les
associations de cartes d'analyse sont également réinitialisées.
310 Association de carte d'analyse : objets contenant la carte d'analyse
© 2011 MicroStrategy, Inc.
8
8.
CONCEPTION DE RAPPORTS
Comprendre l'ordre d'évaluation des
données et le déploiement des rapports
aux utilisateurs
Introduction
Un rapport est un objet MicroStrategy qui représente une demande d'un jeu
spécifique de données formatées, stockées dans l'entrepôt de données. Le
rapport est l'objectif final de la Business Intelligence. Les rapports
permettent aux utilisateurs de rassembler des informations sur l'entreprise
grâce aux analyses de données.
Un rapport est constitué :
•
de faits et d'attributs provenant de l'entrepôt ;
•
de filtres qui déterminent la quantité de données utilisées pour générer le
rapport ;
•
de mesures qui effectuent des calculs à partir des faits.
Ce chapitre s'appuie sur les informations du Guide sur les rapports de base.
Cc chapitre met l'accent sur l'interaction complexe des diverses
fonctionnalités de rapport et leur impact potentiel entre elles et sur les
résultats finaux, pendant l'exécution du rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
311
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Avant de commencer
Le chapitre Génération d'objets de requêtes et de requêtes, pour les
concepteurs de rapport du Guide sur les rapports de base contient des
informations essentielles sur la création de rapports. Ce chapitre, qui repose
sur les procédures et les concepts décrits dans le chapitre ci-dessus, contient
des informations techniques complémentaires et des options avancées
associées à la création de rapports.
Les rapports utilisés dans ce chapitre se trouvent dans l'exemple de projet de
didacticiel MicroStrategy. Ces rapports se trouvent dans Public
Objects\Reports\
MicroStrategy Platform Capabilities\Advanced Reporting
Guide.
vous créez des rapports en suivant les instructions de ce chapitre,
Sin'oubliez
pas d'enregistrer les rapports que vous créez sous un autre
nom que celui de l'exemple de rapport du projet de didacticiel, vous
risqueriez de remplacer les exemples de rapport du didacticiel.
Conception d'un rapport et création d'un rapport
La conception de rapports consiste à construire des rapports à partir de
composants de base dans MicroStrategy Desktop et MicroStrategy Web. Bien
que la conception de rapports soit la méthode la plus globale pour définir un
rapport, elle requiert toutefois une connaissance approfondie du projet. En
général, cette méthode ne doit être accessible qu'au groupe restreint
d'utilisateurs avancés et aux concepteurs de rapport qui conçoivent des
rapports pour d'autres utilisateurs.
La création de rapports correspond au processus de construction de
rapports à partir de rapports prédéfinis dans MicroStrategy Desktop ou
MicroStrategy Web. Étant donné le grand nombre de fonctions de rapport
que vous pouvez mettre à disposition des utilisateurs, vous avez la possibilité
de concevoir des rapports qui fournissent une large gamme d'options aux
utilisateurs afin qu'ils créent leurs propres rapports basés sur les rapports
que vous concevez.
La création est différente de la conception de rapports en ce sens qu'elle est
plus encadrée et ne nécessite pas des utilisateurs une connaissance
approfondie du projet. Vos utilisateurs peuvent ainsi créer leurs propres
rapports dans un environnement convivial et contrôlé.
312 Avant de commencer
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Accès au rapport de base : Point de départ des
exemples
Le rapport de base constitue le point de départ pour la création des rapports
plus évolués utilisés comme exemple dans ce chapitre.
Dans MicroStrategy Desktop, ouvrez le rapport de base provenant du
didacticiel MicroStrategy Tutorial. Le rapport est affiché en mode Grille (voir
ci-dessous).
Ce rapport calcule le chiffre d'affaires (Revenue), les coûts (Cost) et le
bénéfice (Profit) à l'aide des attributs de région (Region) et d'employé
(Employee). Région et Employé définissent le niveau du rapport. Le niveau
d'un rapport est le niveau d'attribut auquel les mesures sont calculées
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Accès au rapport de base : Point de départ des exemples
313
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Passez en mode Création. L'image suivante affiche les rapports de base dans
le mode Création de Desktop. Toutes les fenêtres mentionnées dans les
paragraphes suivants ont été ouvertes et annotées pour vous.
Sélectionnez Objets de rapport dans le menu Vue ; notez que tous les objets
du rapport figurent dans la grille. Notez également que la fenêtre Objets de
rapport répertorie tous les objets pour lesquels des données sont extraites de
la base de données, ainsi que les mesures dérivées créées pour ce rapport.
Filtres et ordre de calcul sur les rapports
À propos des filtres
Pour vous familiariser avec les filtres, reportez-vous au Guide sur les
rapports de base. Cette section s'appuie sur les informations du Guide sur
314 Filtres et ordre de calcul sur les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
les rapports de base en décrivant comment les filtres sont traités avec
d'autres fonctionnalités de rapport pendant l'exécution du rapport, pour
conditionner l'affichage du rapport résultant.
Un filtre sert à sélectionner les données permettant de calculer les mesures
du rapport. Il limite également les éléments d'attribut inclus dans le rapport.
Dans l'exemple, nous utilisons le filtre Mois qui exclut les données d'avril, de
mai et de décembre du calcul de mesures. Pour les besoins de la
démonstration, ces mois ne sont pas représentatifs du cycle normal de
l'entreprise et le filtre les exclut donc des calculs.
filtre Mois est inclus dans le dossier Reports\
LeMicroStrategy
Platform Capabilities\
Ad hoc Reporting\Component Objects.
Exemple de filtre de rapport
Ajoutez le filtre Mois au rapport de base dans le mode Création. Pour des
instructions pas-à-pas, reportez-vous à l'aide en ligne. Lorsque vous
réexécutez le rapport, il se présente comme suit :
vous ne voulez pas le créer vous-même, le rapport s'intitulera Filtre
Si- Filtre
de rapport Mois dans le didacticiel.
Notez que les valeurs des mesures sont différentes de celles du rapport de
base. Par exemple, la contribution de Leanne Sawyer au chiffre d'affaires est
de 198 076 $. Dans le rapport non filtré, son chiffre d'affaires était de
316 786 $. Dans le rapport de base, toutes les données pour tous les mois
sont extraits de l'entrepôt de données. La mesure Chiffre d'affaires a été
calculée en tenant compte de tous les mois. Dans le rapport filtré, les mois
Avril, Mai et Décembre ne sont pas pris en compte et ne sont pas inclus dans
les calculs.
plusieurs types d'invites. Le Chapitre 4, Filtres avancés décrit
Illesexiste
filtres plus en détail.
Un filtre affecte la nature d'un calcul de mesure en limitant les informations
utilisées dans le calcul.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Filtres et ordre de calcul sur les rapports
315
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Différence entre un filtre de rapport et une limite de rapport
Une limite de rapport définit un ensemble de critères permettant de limiter
les données renvoyées dans le jeu de données du rapport après le calcul des
mesures. Du fait qu'une limite repose sur les valeurs de mesure d'un rapport,
elle est appliquée après que toutes les mesures ont été calculées. La
différence entre un filtre et une limite de rapport est illustrée dans l'exemple
suivant.
Les mesures de Rang appliquent un numéro de rang aux valeurs des mesures
pour un attribut donné. Par exemple, ouvrez le rapport Rang ventes. Comme
le montre le tableau ci-dessous, ce rapport est un rapport de base
comportant les deux mesures supplémentaires Rang de chiffre d'affaires et
Rang de chiffre d'affaires (non filtré)
Ces mesures classent les employés en fonction de la mesure Chiffre d'affaires
La mesure Rang de chiffre d'affaires utilise le filtre de rapport dans le calcul
contrairement à la mesure Rang chiffre d'affaires (non filtré) qui l'ignore.
Cette fonction permet d'afficher les valeurs filtrées et non filtrées dans un
même rapport. Par exemple, lorsqu'un filtre pour la région Nord-Est est
ajouté au rapport, le calcul pour Rang de chiffre d'affaires (mesure filtrée)
utilise uniquement les employés de cette région. La mesure non filtrée prend
en compte tous les employés, quelle que soit la région, dans le calcul du
numéro de rang. Un exemple complet est donné à la section Filtrage avec
classement, page 317 ci-dessous. Le filtrage au niveau des mesures est
expliqué de façon plus approfondie dans la section Filtrage : interaction
d'un filtre de rapport, page 57. Dans l'exemple de rapport ci-dessus, ces
deux mesures ont des valeurs identiques, car aucun filtre n'est appliqué au
rapport.
Tri sur le classement
Pour faciliter la lecture du classement, effectuez un tri sur le classement.
Dans la vue Grille, cliquez avec le bouton droit de la souris sur la colonne
Rang de chiffre d'affaires (Revenue Rank) et sélectionnez Trier les lignes
316 Filtres et ordre de calcul sur les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
par cette colonne. Comme vous pouvez le constater dans l'exemple de
rapport ci-dessous, les lignes sont classées en fonction de la valeur de la
colonne Rang de chiffre d'affaires (Revenue Rank). Les données du rapport
ne changent pas ; seul l'ordre des données change.
Ce rapport s'appelle Tri par rang de chiffre d'affaires.
Filtrage avec classement
Passez en mode Création pour ajouter le filtre Mois au rapport trié. Lorsque
vous réexécutez le rapport, remarquez les valeurs modifiées dans la mesure
Rang de chiffre d'affaires. Dans l'exemple suivant, les classements modifiés
apparaissent en surbrillance.
CeMois.rapport s'appelle Tri par rang chiffre d'affaires - Filtre rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Filtres et ordre de calcul sur les rapports
317
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Dans le rapport précédent, son chiffre d'affaires était de 526 867 USD, ce qui
correspondait au dixième meilleur chiffre d'affaires du classement. Dans le
nouveau rapport, son chiffre d'affaires s'élève à 393 866 USD, car le filtre de
rapport est appliqué avant le calcul de la mesure. Le chiffre d'affaires n'inclut
pas les mois d'avril, de mai et de décembre. Le chiffre d'affaires occupe
maintenant la cinquième position du fait que le filtre de rapport affecte les
données utilisées pour calculer le chiffre d'affaires (Revenue). Toutefois, le
classement par chiffre d'affaires non filtré (Revenue Rank (unfiltered))
correspond toujours au dixième meilleur chiffre d'affaires, car il ne tient pas
compte du filtre du rapport.
Limites de rapport avec classement
Ouvrez le rapport Tri par rang de chiffre d'affaires. Notez que la dernière
position est 34 et que le rapport contient 34 lignes. Maintenant, ajoutez une
limite de rapport de chiffre d'affaires supérieure à 320 000 USD. Pour
obtenir des instructions sur l'ajout d'une limite de rapport, reportez-vous à
l'aide en ligne. Réexécutez le rapport pour obtenir les résultats suivants :
rapport s'appelle Tri par rang de chiffre d'affaires - Limite de
Cerapport
- Chiffre d'affaires > 320K.
Notez que la dernière position est 32 et que le rapport contient 32 lignes. Les
deux dernières lignes du rapport précédent ont disparu, car le chiffre
d'affaires dans ces lignes était inférieur à la limite du rapport. Aucune valeur
n'a été modifiée, car une limite de rapport n'affecte pas le calcul des
mesures ; la limite est appliquée au rapport après le calcul des mesures.
318 Filtres et ordre de calcul sur les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Utilisation simultanée de filtres et de limites de rapport
Vous pouvez utiliser simultanément des limites et des filtres dans un même
rapport, car ces éléments sont appliqués à différentes étapes du cycle
d'exécution.
Cliquez avec le bouton droit sur le rapport Tri par rang de chiffre d'affaires
dans Desktop afin d'ouvrir le mode Création pour l'édition. Ajoutez le filtre
de rapport Mois et une limite de rapport supérieure à 320 000 comme
indiqué précédemment. Exécutez le rapport. Les résultats se présentent
comme indiqué ci-après.
rapport s'appelle Tri par rang chiffre d'affaires - Filtre rapport et
Lelimite
rapport.
Notez que le rapport est beaucoup plus petit que le rapport Tri par rang de
chiffre d'affaires - Filtre Mois ou Tri par rang de chiffre d'affaires - Limite Chiffre d'affaires > 320K. Seules 15 lignes sont renvoyées, par opposition à
34 ou 32. Notez également que les valeurs Chiffre d'affaires, Coût, Profit et
Rang de chiffre d'affaires sont identiques à celles du rapport filtré. Toutefois,
les valeurs Rang chiffre d'affaires (non filtré) sont identiques à celles du
rapport Rang chiffre d'affaires - Limite.
La première étape de la création du rapport consiste à calculer les mesures.
Les données utilisées dans les mesures sont limitées par le filtre de rapport et
les mois d'avril, de mai et de décembre ne sont donc pas inclus. Toutes les
mesures sont calculées à l'aide de ces données, sauf pour la mesure non
filtrée à laquelle le filtre n'est pas appliqué. Ses valeurs sont calculées sur
l'ensemble de l'année.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Filtres et ordre de calcul sur les rapports
319
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Les résultats après calcul de toutes les mesures forment le jeu de données du
rapport. La limite de rapport est appliquée à ce jeu de données. Les employés
dont le chiffre d'affaires est inférieur à 320 000 USD (limite de rapport) sont
supprimés avant l'affichage du rapport. Du fait que le calcul du chiffre
d'affaires porte sur un nombre de mois inférieur comparé au rapport Rang de
chiffre d'affaires - Filtre Mois, un plus grand nombre d'employés sont rejetés
par rapport à la limite précédente.
Cela signifie que la limite ne change pas (supérieure à 320 000 USD), mais le
filtre change les données utilisées pour calculer le rang de chaque employé.
Un filtre de rapport affecte les données utilisées pour calculer les mesures,
alors qu'une limite de rapport n'a aucun impact sur le calcul des mesures. Les
limites de rapport sont appliquées au niveau du rapport après le calcul des
mesures.
À propos des qualifications de mesure
Une qualification de mesure est un critère de filtrage qui repose sur la valeur
d'une mesure. Elle contient un niveau de résultat qui détermine le niveau de
calcul de la mesure et les attributs auxquels la mesure s'applique. À l'instar
de tous les filtres, une qualification de mesure modifie la nature des calculs
des mesures, contrairement à une limite de rapport qui est appliquée après le
calcul des mesures.
Souvenez-vous que le niveau du rapport de base est Région and Employé, les
attributs du rapport. Le niveau de résultat de la qualification de mesure peut
rester au niveau du rapport ou peut être modifié.
Si le niveau de résultat est identique au niveau du rapport, le résultat est
généralement identique à celui d'une limite de rapport. Toutefois, il s'agit
purement d'une coïncidence, car les limites de rapport et les qualifications de
mesure sont calculées différemment et à différents moments dans le cycle
d'exécution du rapport.
Si le niveau de résultat est différent du niveau du rapport, les mesures sont
calculées au niveau du résultat. Dans l'exemple ci-après, le niveau de rapport
est la région et l'employé. Dans les rapports précédents, les mesures
associées à chaque employé étaient calculées en utilisant toutes les marques
et tous les produits. Lorsque vous affectez une application de mesure avec un
niveau de résultat à un rapport, les mesures sont calculées uniquement avec
les données qui correspondent à la qualification de mesure. L'analyse de
l'exemple de rapport va vous aider à mieux comprendre les qualifications de
mesure et les niveaux de résultat.
320 Filtres et ordre de calcul sur les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Que le niveau de résultat soit identique ou différent du niveau de rapport,
une qualification de mesure affecte le jeu de données du rapport. La limite de
rapport, quant à elle, est appliquée une fois les mesures calculées.
Exemple : Qualification de mesure
Cliquez avec le bouton droit sur le rapport Tri par rang de chiffre d'affaires
dans Desktop et sélectionnez Editer pour modifier le rapport. Ajoutez une
qualification de mesure en suivant les instructions ci-dessous.
Pour ajouter une qualification de mesure
1 Double-cliquez sur la fenêtre Filtre de rapport pour ajouter une
qualification.
2 Sélectionnez Qualification d'ensemble, puis cliquez sur OK. Une
qualification d'ensemble repose sur une relation de mesure ou d'attribut.
3 Cliquez sur le bouton Parcourir situé à côté de Niveau de résultat.
4 Sélectionnez Calculer le résultat pour la liste d'attributs. Cette
opération permet de sélectionner le niveau de sortie de la qualification de
mesure.
5 Sélectionnez Marque sous le dossier Produits, puis cliquez sur > pour
l'ajouter à la liste des Objets sélectionnés.
6 Cliquez sur OK.
7 Cliquez sur le bouton Parcourir situé à côté de Mesure.
8 Sélectionnez Chiffre d'affaires dans le dossier Mesures des ventes.
9 Cliquez sur OK.
10 Gardez la fonction Valeur de mesure, mais sélectionnez Supérieur à dans
la liste déroulante Opérateur.
11 Ne changez pas la valeur, mais saisissez 320000 dans la case qui se trouve
à côté.
12 Cliquez sur OK.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Filtres et ordre de calcul sur les rapports
321
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Exécutez le rapport. Les résultats se présentent comme indiqué ci-après.
rapport s'appelle Tri par rang chiffre d'affaires - Filtre de rapport
Le- Qualification
mesure au niveau Marque.
Les valeurs de mesure du rapport sont différentes de celles du rapport Tri
par rang de chiffre d'affaires. Le rapport Tri par rang de chiffre d'affaires
fournit des valeurs pour chaque employé pour tous les produits. D'autre part,
les mesures de ce rapport sont calculées uniquement par rapport aux
marques dont le chiffre d'affaires est supérieur à 320 000 USD du fait de
l'existence de la qualification de mesure.
Dans le rapport Tri par rang de chiffre d'affaires, le rang de chiffre d'affaires
de Fred Strome était neuf, avec un chiffre d'affaires de 541 361 USD. Sur le
rapport qualifié de mesure, son chiffre d'affaires est de 353 170 USD, car
toutes les marques présentant un chiffre d'affaires inférieur à 320 000 USD
ne sont pas incluses dans le calcul de la mesure Chiffre d'affaires. Bien que le
classement de son chiffre d'affaires non filtré ne change pas, son chiffre
d'affaires arrive à la huitième position. Le chiffre d'affaires non filtré n'inclut
pas la qualification de mesure et il est donc calculé par rapport à l'ensemble
des marques et, par conséquent, de tous les produits. À l'inverse, la
qualification de mesure affecte l'autre mesure de classement tout comme le
calcul des mesures de chiffre d'affaires, des coûts et des bénéfices. Seules les
marques dont le chiffre d'affaires est supérieur à 320 000 USD sont incluses
dans les calculs.
Une qualification de mesure s'apparente en quelque sorte à la création d'un
rapport temporaire. Lors de l'exécution du rapport, la qualification génère en
premier lieu un rapport temporaire en arrière-plan. Dans l'exemple
précédent, ce rapport correspond à une liste de marques. La qualification est
appliquée afin que le rapport soit tronqué pour l'inclure que les marques
322 Filtres et ordre de calcul sur les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
présentant un chiffre d'affaires supérieures à 320 000 USD. Ce rapport se
présente comme indiqué ci-dessous.
Ce rapport est enregistré sous Chiffre d'affaires par marque.
Ensuite, le rapport temporaire est appliqué au rapport réel. Les mesures ne
sont calculées que par rapport aux marques (Sony, Sharp, Panasonic, etc.)
figurant dans le rapport temporaire. En résumé, ce rapport revient à créer un
filtre pour le groupe de marques Sony, Sharp, Panasonic, etc. Toutefois,
contrairement au filtre, la qualification de mesure est calculée
dynamiquement en fonction du chiffre d'affaires au niveau de la marque.
Lorsque des données de chiffre d'affaires sont ajoutées, les valeurs peuvent
changer.
la plupart des cas, une limite de rapport peut générer un SQL
Dans
plus efficace qu'une qualification de mesure. Une qualification de
mesure se trouve dans une passe SQL distincte et génère un tableau
temporaire au niveau du résultat. Lorsque le tableau est joint au reste
du résultat, il limite les données incluses dans les autres calculs de
mesure. Du fait qu'il s'agit d'un autre tableau, une qualification de
mesure correspond à une étape distincte de l'exécution du rapport. En
revanche, une limite de rapport se trouve dans une clause HAVING ou
WHERE dans l'une des dernières passes SQL. En conséquence,
l'utilisation d'une limite de rapport réduit le nombre de passes SQL
nécessaires à l'exécution du rapport. Toutefois, du fait qu'elle produit
un résultat différent, n'utilisez pas une qualification de rapport ou une
limite de rapport uniquement pour réduire le nombre de passes SQL.
À propos du rapport-filtre
Un rapport-filtre vous permet de créer un rapport que vous utilisez comme
filtre afin de générer un autre rapport. Il constitue un autre moyen d'obtenir
les mêmes résultats qu'une qualification de mesure. Du fait que la logique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Filtres et ordre de calcul sur les rapports
323
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
associée à la génération d'un rapport final est plus claire, MicroStrategy
recommande d'utiliser cette méthode plutôt que la qualification de mesure.
Desktop, sélectionnez Ajouter un raccourci à un rapport pour
Dans
accéder à la fonction de création d'un rapport-filtre.
Exemple de rapport-filtre
Pour créer le même rapport que la qualification de mesure, ouvrez le rapport
Tri par rang de chiffre d'affaires dans l'éditeur de rapports. Ajoutez un filtre
de rapport. Sélectionnez Ajouter un raccourci à un rapport et choisissez le
rapport Chiffre d'affaires par marque. Exécutez le rapport. Les résultats de
l'exemple de rapport se présentent comme suit.
rapport s'appelle Tri par rang chiffre d'affaires - Filtre de rapport LeRapport
comme filtre au niveau Marque.
Comme dans le cas du rapport de qualification de mesure, les valeurs des
mesures sont différentes de celles du rapport Tri par rang de chiffre
d'affaires. Les valeurs présentées dans le graphique précédent ne sont
calculées que pour les marques renvoyées dans le rapport Chiffre d'affaires
par marque utilisé comme filtre.
Les rapports Freeform SQL et les rapports du générateur de requêtes
prennent également en charge cette fonction, comme décrit dans les sections
Utilisation des rapports Freeform SQL pour filtrer d'autres rapports,
page 682 et Utilisation des rapports du générateur de requêtes pour filtrer
d'autres rapports, page 755.
324 Filtres et ordre de calcul sur les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Définition d'un filtre pour un rapport faisant l'objet d'une
analyse
Lorsque vous effectuez une analyse, vous pouvez définir un filtre pour le
rapport généré faisant l'objet de l'analyse. En principe, ce filtre ne comprend
que les éléments d'attribut appropriés, à gauche (ou au-dessus) de l'objet sur
lequel porte l'analyse.
Inclusion des seuls éléments en surbrillance à gauche ou
au-dessus de l'élément sélectionné
Supposons, par exemple, qu'un rapport contienne les attributs Catégorie et
Sous-catégorie et la mesure Chiffre d'affaires, comme illustré ci-dessous :
À partir de ce rapport, effectuez une analyse en partant d'une année
spécifique jusqu'à un mois. Cliquez sur Livres (Books) dans la grille du
rapport. Comme vous pouvez le constater, toutes les sous catégories des
lignes de la catégorie Livres sont mises en surbrillance. Cliquez avec le
bouton droit sur l'une des sous catégories de Livres et explorez jusqu'à
Élément.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Filtres et ordre de calcul sur les rapports
325
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Le nouveau rapport est filtré sur la catégorie Livres, comme illustré ci-après.
La sous catégorie n'est pas incluse dans le filtre de rapport, car c'est à partir
de cet attribut que vous avez lancé l'analyse.
Inclusion dans le filtre de tous les éléments en surbrillance
Si vous définissez l'option de filtre d'analyse du rapport de façon à inclure
tous les éléments d'attribut en surbrillance et que vous effectuez l'opération
d'analyse décrite dans l'exemple précédent, le rapport analysé contient les
mêmes données. Toutefois, vous remarquerez que le filtre de rapport inclut
désormais Sous-catégorie au lieu de Catégorie, comme le montre
l'illustration suivante :
Étant donné que Sous-catégorie était en surbrillance au moment où vous
avez effectué l'analyse sur cet attribut, il est inclus dans le filtre de rapport.
L'attribut Catégorie ne figure plus dans le filtre de rapport, car les seuls
326 Filtres et ordre de calcul sur les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
articles qui apparaissent dans le nouveau rapport sont ceux de la catégorie
Livres.
Pour inclure tous les éléments d'attribut en surbrillance dans le filtre
d'analyse d'un rapport
1 Ouvrez le rapport dans l'éditeur de rapports.
2 Dans le menu Données, sélectionnez Options des données du rapport.
La boîte de dialogue Options des données du rapport s'affiche.
3 Cliquez sur Général, puis sélectionnez Analyse.
4 Sélectionnez l'option de filtre d'analyse Inclure dans le filtre tous les
éléments d'attribut sélectionnés.
5 Cliquez sur OK. La boîte de dialogue Options des données du rapport se
ferme.
Notions de bases d'exécution de rapport
Maintenant que vous savez créer des rapports contenant des filtres et des
limites, vous pouvez mieux comprendre la génération d'un rapport. Le
tableau ci-après répertorie les différentes étapes de l'exécution d'un rapport.
Étape Description
1
Les objets figurant sous Objets du rapport et le filtre de rapport servent à calculer toutes les
mesures en fonction des données stockées dans l'entrepôt de données.
2
Un jeu de données logique est généré dans la base de données ou envoyé à Intelligence Server.
Idéalement, le jeu de données reste dans la base de données pour améliorer les performances.
3
S'il existe une limite de rapport, elle est appliquée au niveau des objets du rapport pour limiter
davantage le jeu de données. La limite de rapport est basée sur le résultat des calculs de
mesure de l'étape 1.
4
S'il n'existe pas d'autres fonctions, le rapport s'affiche dans le format sélectionné.
Ces quatre étapes correspondent à la définition des données de l'exécution
d'un rapport. La définition des données détermine l'accès aux données et
leur manipulation dans l'entrepôt de données.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Notions de bases d'exécution de rapport
327
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Les autres fonctions de l'étape 4 comprennent la définition de la vue qui
détermine l'affichage des données et leur manipulation dans Intelligence
Server. Les pages suivantes de ce chapitre portent sur la manipulation du jeu
de données du rapport final, généré à l'étape 3.
Définition de données et objets de définition de vue : données
et affichage
Les tableaux suivants contiennent des exemples d'informations stockées
dans la définition de la vue et la définition des données.
Définition des données
Filtre du rapport
Permet d'utiliser des critères pour sélectionner des données permettant de calculer
les mesures du rapport
Objets de
rapport
Liste d'objets constituant la définition des données ; les attributs définissent le niveau
de détail du rapport.
Remarque : Les mesures dérivées figurent dans les objets du rapport, mais ne font
pas partie de la définition des données.
Limites de
rapport
Autres limites appliquées après le calcul des mesures de rapport
Définition de vue
Grille
Objets contenus dans des lignes, des colonnes et des pages
Formatage
Police, format de nombre, format de grille et alias de colonnes
Seuils
Formatage conditionnel
Filtre de vue
Filtre supplémentaire appliqué dans la mémoire aux données du rapport
Mesures
dérivées
Calculs basés sur des mesures existant dans un rapport et générés à partir du jeu de
données du rapport
Éléments
dérivés
Groupements des éléments d'attribut dans un rapport pour fournir une nouvelle vue
des données du rapport à des fins d'analyse et de formatage.
Sous-totaux
Valeurs de mesure agrégées à des niveaux d'attributs sélectionnés
Tri.
Classification utilisée pour afficher les données dans une grille
En règle générale, la définition des données concerne les analystes de
rapport alors que la définition de la vue concerne les créateurs de rapports.
Les concepteurs de rapport travaillent sur les détails des rapports pour créer
328 Notions de bases d'exécution de rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
un contexte ou un environnement contrôlé pour les analystes de rapports.
Cela permet de garantir que seules des requêtes raisonnables sont soumises
à la base de données. Cela signifie qu'il est impossible de créer des jeux de
données non pertinents, ni d'extraire d'énormes volumes de données de
l'entrepôt. Cela permet de former un groupe de concepteurs à des fonctions
plus avancées tandis que les analystes de rapports peuvent manipuler les
rapports sans nécessairement avoir à comprendre les détails de leur
exécution. Vous pouvez affecter des niveaux de fonctionnalité différents aux
utilisateurs à l’aide de privilèges (voir Privilèges, page 395).
Pour plus de détails sur l'affichage des définitions de rapports et d'autres
fonctionnalités d'analyse OLAP, par exemple permettre aux analystes de
filtrer l'affichage des données ; calculs de résultats de rapports à la volée ;
définition d'éléments d'attribut à la volée ; et changement du niveau
d'agrégation et d'affichage des données, reportez-vous au Guide d'OLAP
Services.
Une autre méthode permettant de limiter les données disponibles pour
l'analyse dans un rapport consiste à utiliser les cubes intelligents, qui font
partie du produit OLAP Services. Pour vous familiariser avec les cubes
intelligents, reportez-vous à Cubes intelligents ci-dessous.
Cubes intelligents
Un cube intelligent est un cube multidimensionnel (jeux de données) qui
vous permet d'utiliser les fonctions OLAP Services sur les rapports, ainsi que
de partager des jeux de données parmi les multiples rapports. Sur la
plate-forme Business Intelligence de MicroStrategy, vous disposez de deux
méthodes pour implémenter Intelligent Cube Technology :
•
Cubes intelligents personnels : un cube intelligent personnel désigne la
fonction Intelligent Cube disponible dans toutes les versions
MicroStrategy antérieures à la version 9.0. Pour utiliser un cube
intelligent personnel, vous pouvez commencer par créer des rapports
dans MicroStrategy selon la procédure habituelle, puis analyser vos
rapports à l'aide des fonctionnalités OLAP Services telles que les filtres de
vue, les mesures dérivées et l'agrégation dynamique. Ces fonctions sont
traitées dans la copie en mémoire des données, dénommée cube
intelligent personnel, plutôt que dans l'entrepôt de données.
•
Cubes intelligents : un cube intelligent partagé (appelé cube intelligent)
est un ensemble de données partageable, sous forme de copie en mémoire
unique, parmi divers rapports créés par plusieurs utilisateurs. Plutôt que
de renvoyer des données depuis l'entrepôt de données pour un seul
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Notions de bases d'exécution de rapport
329
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
rapport, vous pouvez renvoyer des ensembles de données depuis votre
entrepôt de données et les enregistrer directement dans la mémoire
d'Intelligence Server. Les rapports qui accèdent aux cubes intelligents
peuvent utiliser l'ensemble des fonctionnalités d'OLAP Services à des fins
d'analyse et de création de rapports.
Pour plus d'informations sur les cubes intelligents et les fonctionnalités
d'OLAP Services qu'ils prennent en charge, reportez-vous au Guide d'OLAP
Services. Pour plus d'informations sur l'administration des cubes intelligents
partagés, reportez-vous au document System Administration Guide.
Total et sous-total des données sur des
rapports
Le terme « sous-total » est utilisé pour désigner tous les types de
totalisations, notamment les totaux généraux, les totaux et les sous-totaux.
À propos des sous-totaux
Dans le contexte de rapports, les sous-totaux reflètent les données associées
à des niveaux d'attributs sélectionnés et peuvent être appliqués
dynamiquement à un rapport. Vous pouvez appliquer des sous-totaux en
utilisant l'une des nombreuses fonctions de calcul de sous-totaux
disponibles, telles que total, comptage, minimum, maximum, écart standard,
etc. Pour obtenir la liste des fonctions de sous-total standard, reportez-vous à
Fonctions de sous-total standard, page 133. Vous pouvez créer un sous-total
personnalisé défini par l'utilisateur à l'aide de l'éditeur de sous-totaux. Pour
plus d'informations, reportez-vous à la section Création de vos propres
sous-totaux, page 134.
Dans un rapport, vous pouvez appliquer le sous-total par position, à un
niveau ou en utilisant la fonction GROUP BY. Cette option Niveaux
appliqués, accessible depuis la boîte de dialogue des options avancées de
sous-totaux, n'affecte pas l'emplacement du sous-total dans le rapport. Elle
agit plutôt sur le mode de calcul du sous-total. Pour modifier l'emplacement
où il s'affiche, utilisez l'onglet Afficher options de la boîte de dialogue
Sous-totaux. Pour obtenir des instructions, consultez l'aide en ligne.
•
L'application d'un sous-total à un niveau permet de calculer un sous-total
sur les attributs sélectionnés. Le sous-total est appliqué à des niveaux
330 Total et sous-total des données sur des rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
donnés : lignes, colonnes et pages, Cela correspond à une opération
« grouper par attributs à gauche de l'attribut sélectionné ».
Par exemple, si Région et Employé se trouvent dans cet ordre dans un
rapport (tel que le rapport de base) et que vous sélectionnez parmi les
employés, le regroupement s'effectue par région. Un sous-total pour
chaque région, qui totalise les valeurs employé-région individuelles,
s'affiche dans le rapport. De la même manière, la sélection du niveau
Région implique qu'aucun regroupement n'a lieu, car il n'existe aucune
valeur à sa gauche dans le rapport. Le résultat correspond à un total
général. Toutefois, si vous faites pivoter le rapport et que l'ordre des
attributs change, les totaux sont également modifiés. Si vous faites
pivoter Employé à gauche de Région, le sous-total pour Employé
n'entraîne aucun regroupement.
•
L'option Par position permet d'appliquer le sous-total en fonction de son
emplacement dans le rapport. Le sous-total est calculé par rapport à tous
les attributs et hiérarchies du rapport. Cela revient à l'appliquer au
niveau, mais sans sélectionner de niveau. Le niveau étant sélectionné
dynamiquement, les sous-totaux changent lorsque vous modifiez la mise
en forme du modèle. Les options de Par position sont Tous les
sous-totaux, ce qui signifie « sur tous les attributs » et Total général, ce
qui signifie « sur l'attribut le plus à gauche ».
Vous pouvez, par exemple, choisir d'effectuer un sous-total sur des lignes
et/ou des colonnes. Le rapport de base contient les colonnes Région,
Employé, Chiffre d'affaires, Coût et Bénéfice. Vous pouvez calculer le
sous-total par ligne et par colonne, ce qui permet de générer les totaux
aux niveaux Employé et Région pour chaque mesure.
•
L'option Par position est sélectionnée par défaut.
Regrouper par applique le sous-total à tous les autres attributs du
modèle en fonction de l'attribut sélectionné, quelle que soit la position.
Regrouper par permet d'utiliser la sous-totalisation et le tri en fonction
des attributs qui ne se trouvent pas dans la dernière colonne de gauche.
La case à cocher Total général permet également d'ajouter un sous-total
sans caractéristique de regroupement et de calculer le total de tous les
attributs du modèle.
Si un rapport contient Région, Catégorie et Trimestre et que vous
effectuez un groupement par région, le sous-total Région apparaît
toujours, quelle que soit la position de Catégorie et de Trimestre par
rapport à Région. Vous pouvez également effectuer un groupement par
plusieurs attributs. Le groupement par Région-Catégorie dans le rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Total et sous-total des données sur des rapports
331
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
génère un sous-total chaque fois qu'une nouvelle combinaison
Région-Catégorie est utilisée.
regrouper par est plus performante si le rapport est
Latriéfonction
en fonction de l'attribut utilisé pour regrouper les sous-totaux,
quelle que soit la position.
Exemple de sous-totaux par position
Ouvrez le rapport Sous-totaux représenté ci-dessous. Ce rapport s'inspire du
rapport de base, mais l'attribut Trimestre a été ajouté. Un filtre de vue a été
également ajouté ; il inclut uniquement le premier et le deuxième trimestres
de l'année 2002 et les régions Nord-Est (Northeast), Centre (Central) et Sud
(South).
pouvez créer ce rapport vous-même à partir du rapport de base.
Vous
Notez que le format du rapport Sous-total est différent de celui du
rapport de base. Le rapport Sous-total utilise le style automatique
SmallType, alors que le rapport de base utilise Squares.
332 Total et sous-total des données sur des rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Le total de chaque région et pour chaque trimestre est calculé, suivi du total
de chaque trimestre et du total général. Les sous-totaux utilisent l'option Par
position. Pour déterminer la définition de ces sous-totaux, sélectionnez
Sous-totaux dans le menu Données.
sur la touche F11 pour afficher le total général des rapports
Appuyez
dans MicroStrategy Desktop.
Déplacez l'élément Région vers la gauche de Trimestre ; les sous-totaux
changent alors. Au lieu d'effectuer des totaux par région et par trimestre et de
générer le total général, les sous-totaux sont calculés par trimestre, par
région, puis en fonction de tous les attributs (à savoir un total général). Ce
calcul dynamique est une fonction de l'option de sous-total par position.
Replacez Région entre Trimestre et Employé.
Exemple de sous-totaux dans les niveaux
Ouvrez le rapport Sous-totaux et remplacez les sous-totaux Par position par
Dans les niveaux.
Pour définir des sous-totaux dans les niveaux
1 Sélectionnez Données, puis Sous-totaux. La boîte de dialogue
Sous-totaux s'affiche.
2 Cliquez sur Avancé. La boîte de dialogue Options avancées de
sous-totaux s'affiche.
3 Sélectionnez Dans les niveaux. La liste des objets du rapport s'affiche.
4 Sélectionnez Région dans la liste des objets du rapport.
5 Cliquez sur OK, puis de nouveau sur OK pour revenir au rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Total et sous-total des données sur des rapports
333
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Les seuls totaux sont des totaux trimestriels, comme indiqué ci-dessous.
Dans les niveaux signifie grouper par attributs à gauche de l'attribut
sélectionné. Du fait que l'attribut sélectionné est Région, seul l'attribut
Trimestre se trouve à sa gauche, d'où les totaux trimestriels.
Déplacez Région vers la gauche, comme vous l'avez fait pour l'exemple par
position. Seul le total général est affiché, car il n'existe plus d'attribut à
gauche de Région.
Replacez Région entre Trimestre et Employé.
Exemple de groupement par sous-totaux
Ouvrez d'abord le rapport Sous-totaux qui contient des sous-totaux par
position. Triez le rapport par région en cliquant avec le bouton droit de la
souris sur Région dans la grille et en sélectionnant Trier, puis Croissant.
Vous remarquez à présent que les totaux T1 (Q1) et T2 (Q2) apparaissent au
bas du rapport.
Déplacez Région vers la droite, après Employé. Les employés de chaque
région s'affichent, suivis des totaux des employés pour chaque trimestre,
d'un total trimestriel et d'un total général. Maintenant, remplacez les
sous-totaux Par position par Regrouper par.
334 Total et sous-total des données sur des rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Pour définir le groupement par sous-totaux
1 Sélectionnez Données, puis Sous-totaux. La boîte de dialogue
Sous-totaux s'affiche.
2 Cliquez sur Avancé. La boîte de dialogue Options avancées de
sous-totaux s'affiche.
3 Sélectionnez Regrouper par. Une liste vide de niveaux de groupement
s’affiche.
4 Cliquez sur Ajouter. La boîte de dialogue Définir le groupement par
s'affiche.
5 Sélectionnez Région dans la liste des attributs du rapport.
6 Cliquez sur OK pour revenir à la boîte de dialogue Options avancées de
sous-totaux. Notez que Région a été ajouté à la liste des niveaux.
7 Cliquez sur OK, puis de nouveau sur OK pour revenir au rapport.
Le tri et les sous-totaux sont désormais associés pour générer les totaux
régionaux, comme indiqué ci-dessous.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Total et sous-total des données sur des rapports
335
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Sous-totaux de rapport personnalisé
Par défaut, lorsque vous utilisez des sous-totaux dans un rapport, la même
fonction de sous-total est utilisée pour toutes les mesures de ce rapport. Le
nom du sous-total s'affiche dans les lignes de sous-totaux qui apparaissent
dans le rapport. Vous pouvez utiliser des sous-totaux de rapport
personnalisés pour mieux maîtriser les caractéristiques d'un sous-total. Les
sous-totaux de rapport personnalisés permettent de définir des lignes de
sous-totaux personnalisés à afficher dans les rapports. Avec les sous-totaux
de rapport personnalisés, vous pouvez :
•
Personnaliser le nom du sous-total qui s'affiche dans une ligne de
sous-total.
•
Définir différentes fonctions de sous-total à utiliser pour différentes
mesures dans le rapport.
•
Spécifier le niveau de chaque total.
•
Désactiver le calcul des sous-totaux pour des mesures spécifiques dans le
rapport.
Vous pouvez créer un nom de sous-total dynamique en tapant des caractères
spéciaux dans le champ de sous-total, comme indiqué dans le tableau
ci-dessous.
Caractère
Description
#A
Nom de l'attribut sous lequel le sous-total apparaît.
#P
Nom de l'attribut à gauche ou au-dessus de l'attribut sous
lequel le sous total apparaît.
#0
Toutes les formes de l'élément parent.
#1
La première forme de l'élément parent de gauche à droite
ou de haut en bas.
#2
La deuxième forme de l'élément parent de gauche à
droite ou de haut en bas.
#3
La troisième forme de l'élément parent de gauche à
droite ou de haut en bas.
#4
La quatrième forme de l'élément parent de gauche à
droite ou de haut en bas.
forme d'attribut fournit des détails qui identifient et décrivent un
Une
attribut. L'identificateur, la description ou le nom sont des exemples
de formes d'attribut. Pour plus d'informations, reportez-vous au
336 Total et sous-total des données sur des rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
chapitre Attributes du document MicroStrategy Project Design
Guide.
Exemple de sous-total de rapport personnalisé
Ouvrez le rapport Sous-totaux de l'exemple précédent. Vous pouvez ajouter
des sous-totaux de rapport personnalisés pour la région et le trimestre en
suivant les instructions décrites ci-dessous.
Pour ajouter des sous-totaux de rapport personnalisés
1 Sélectionnez Sous-totaux dans le menu Données. La boîte de dialogue
Sous-totaux s'affiche.
2 Décochez la case Total pour supprimer les sous-totaux standard.
3 Cliquez sur Avancé, puis Nouveau pour créer un sous-total
personnalisé.
4 Tapez le nom suivant : Total pour #P #0
P affiche l'attribut parent et 0 (le chiffre zéro) affiche toutes les formes de
l'attribut parent. Dans ce cas, il n'existe qu'une seule forme pour chacun
d'entre eux.
5 Toutes les mesures figurent dans le rapport. Vous pouvez sélectionner la
fonction de sous-total à utiliser pour chacun d'entre eux. Le total est
correct pour toutes les mesures.
6 Cliquez sur OK pour enregistrer le nouveau sous-total.
7 Cliquez sur OK pour revenir à la boîte de dialogue Sous-totaux.
8 Cochez la case Total pour #P #0. Remarquez que l'icône de ce sous-total
de rapport personnalisé est différente de celles des sous-totaux
prédéfinis.
9 Cliquez sur Avancé. Dans la boîte de dialogue Options avancées de
sous-totaux, sélectionnez Dans le niveau, puis cochez les cases Région
et Employé.
10 Cliquez sur OK pour revenir à la boîte de dialogue Sous-totaux.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Total et sous-total des données sur des rapports
337
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
11 Créez le sous-total de rapport personnalisé Total général. Ne changez pas
les fonctions de sous-total des mesures.
12 Cochez la case Total général.
13 Sélectionnez Dans le niveau et Trimestre.
14 Cliquez sur OK pour revenir à la boîte de dialogue Sous-totaux.
15 Cliquez sur OK.
Le rapport suivant s’affiche :
Ce rapport est enregistré sous Sous-totaux personnalisés.
Sous-totaux et utilisation de la mémoire
La quantité de mémoire requise pour calculer et stocker les sous-totaux peut
être significative. Dans certains cas, la taille des sous-totaux peut dépasser la
taille du résultat du rapport proprement dit.
La taille des sous-totaux dépend de l'option de sous-total choisie, ainsi que
de l'ordre et du nombre d'attributs uniques. La manière la plus simple de
338 Total et sous-total des données sur des rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
déterminer le nombre de sous-totaux calculés consiste à utiliser la boîte de
dialogue Options avancées de sous-totaux pour vérifier le nombre de lignes
de résultats qui sont ajoutées lorsque vous sélectionnez différentes options
de sous-totaux.
Les sous-totaux peuvent utiliser beaucoup de mémoire si l'option Tous les
sous-totaux est sélectionnée dans la liste déroulante Pages. Cette option
calcule tous les calculs de sous-totaux possibles au moment de l'exécution et
stocke les résultats dans l'instance du rapport. MicroStrategy recommande
que les utilisateurs et les concepteurs de rapports utilisent moins d'options à
usage intensif de la mémoire pour le calcul des sous-totaux dans les pages,
par exemple en sélectionnant uniquement des totaux généraux, ou les
sous-totaux spécifiques qui sont requis.
Pour plus d'informations sur l'utilisation de la mémoire, consultez le
document MicroStrategy System Administration Guide.
Tri des données dans les rapports
Lorsqu'un rapport n'est pas trié, les résultats s'affichent selon l'ordre par
défaut. Si un seul attribut est inclus dans le rapport, le rapport est trié en
fonction de l'identifiant (ID) d'attribut, par ordre croissant. Si le rapport
inclut plusieurs attributs dans les lignes, le tri s'effectue en fonction de
l'attribut situé le plus à gauche. Si les attributs sont dans les colonnes, le tri
s'effectue en fonction de l'attribut supérieur. Si le rapport affiche plusieurs
formes d'un même attribut, il respecte néanmoins l'ordre par défaut. Pour
plus d'informations sur le tri avec plusieurs formes d'attribut, reportez-vous
à Exemple : tri sur plusieurs formes d'attribut, page 342.
Le tri permet d'ordonner le jeu de données du rapport pour présenter les
informations d'entreprise de manière significative. Vous pouvez, par
exemple, trier les pays et les régions par ordre alphabétique dans un rapport
pour identifier rapidement une région ou un pays. Le Guide sur les rapports
de base MicroStrategy présente ce type de tri rapide accessible depuis le
menu contextuel lorsque vous sélectionnez une colonne.
Le triavancé permet de créer des tris personnalisés plus avancés pour les
lignes, les colonnes et les pages. Vous pouvez même trier des colonnes et des
lignes en même temps. Vous pouvez sélectionner l'objet à trier, l'ordre de tri
(croissant ou décroissant), les critères de tri et la position des totaux. Les
options des critères de tri dépendent de l'objet à trier. Par exemple, Employé
peut être trié par nom, prénom, numéro de sécurité sociale ou attribut ID.
Les critère de tri ne doivent pas nécessairement être affichés sur le rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Tri des données dans les rapports
339
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Un type de tri avancé à clémultiple, ou tri hiérarchique, permet de trier les
données en fonction de plusieurs critères de tri appliqués par ordre
hiérarchique. Cela implique que le premier critère détermine initialement le
tri. Les égalités sont résolues en utilisant le deuxième critère, les égalités
suivantes en utilisant le troisième critère et ainsi de suite. S'il reste des
égalités après que tous les critères ont été utilisés, l'ordre de tri par défaut est
utilisé pour les départager. Vous pouvez trier simplement les employés par
ordre croissant en fonction de leur nom, puis par ordre croissant en fonction
de leur prénom. Si deux employés portent le même nom, leurs prénoms sont
comparés pour les trier par ordre alphabétique. Vous pouvez naturellement
effectuer des tris à clé multiple plus complexes.
Le tri hiérarchique des mesures permet d'utiliser des totaux de groupes pour
le tri. Dans ce cas, les totaux sont calculés pour les groupes dans le rapport et
celui-ci est trié d'après ces totaux. Un exemple de tri hiérarchique est donné
après l'exemple de tri avancé qui suit.
Exemple d'options de tri
Ouvrez le rapport Tri avancé dont un sous-ensemble est représenté
ci-dessous.
Cliquez sur Tri avancé dans le menu Données. Les lignes sont triées par
ordre croissant des régions et par ordre décroissant des chiffres d'affaire du
quatrième trimestre 2003. Les colonnes sont triées en fonction de
l'identifiant de trimestre en ordre décroissant. Revenez dans le rapport et
examinez les données triées. Les colonnes sont en ordre inverse, du
quatrième trimestre 2003 au premier trimestre 2002. Les bandes de
séparation personnalisées simplifient l'affichage des séparations de régions
dans les lignes. Les régions sont classées par ordre alphabétique (de Centre à
Web). La mesure de classement permet de constater que les employés de
chaque région sont classés en fonction du chiffre d'affaires du quatrième
trimestre 2003. Par exemple, le rang est 4, 3, 2, 1 dans la région Centre pour
340 Tri des données dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
le quatrième trimestre 03. Pour le troisième trimestre 03, le rang est 2, 3, 4,
1.
Tri de mesure en conservant la structure hiérarchique
Effectuez la procédure suivante pour trier le rapport par ordre décroissant
des chiffres d'affaires. Les totaux sont placés dans la partie supérieure de
chaque section plutôt que traditionnellement au bas de la section.
Pour trier les mesures hiérarchiquement
Pour configurer le rapport exemple
1 Placez Rang dans les objets du rapport.
2 Déplacez Trimestre des colonnes vers les lignes, à gauche de Région.
3 Modifiez le filtre de vue pour supprimer Nord-Est et Web de la liste des
régions.
4 Ajoutez des totaux standard en choisissant Sous-totaux dans le menu
Données, puis en sélectionnant Total dans la liste des sous-totaux
disponibles. Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
Pour trier les mesures hiérarchiquement
5 Sélectionnez Tri avancé dans le menu Données. La boîte de dialogue Tri
s'ouvre.
6 Dans l'onglet Lignes, cliquez sur Tout supprimer pour supprimer le tri
précédent. À l'invite, cliquez sur Oui.
7 Cliquez sur Ajouter pour créer un nouveau tri.
8 Définissez Trier par sur Chiffre d'affaires.
9 Définissez Ordre sur Décroissant.
10 Définissez Position total sur Haut.
11 Activez la case à cocher Trier les mesures de manière hiérarchique à
l'aide de, puis choisissez Total dans la liste déroulante en regard de la
case à cocher.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Tri des données dans les rapports
341
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
12 Cliquez sur OK.
Le rapport suivant s'affiche :
Ce rapport s'appelle Tri avancé - Hiérarchique.
Notez le tri du rapport. Dans la région Sud-Est (Southeast), Q4 2002, les
employés sont triés par chiffre d'affaires, de celui qui génère le chiffre
d'affaires le plus élevé à celui qui génère le chiffre d'affaires le plus bas. Dans
le quatrième trimestre 2002, les régions sont également triées, du sud-est
avec 376 461 USD en chiffres affaires au sud avec seulement 238 364 USD.
Les trimestres sont triés, du quatrième trimestre 2002 à 932 383 USD au
premier trimestre 2003 à 121 639 $. Les groupes sur le rapport sont triés de
manière hiérarchique.
Exemple : tri sur plusieurs formes d'attribut
d'attributs est une fonctionnalité OLAP Services. Pour
L'affichage
l'utiliser, vous devez disposer des privilèges « Utiliser la fenêtre
342 Tri des données dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
d'objets de rapport » et « Définir l'affichage d'attributs ». Pour plus
d'informations, reportez-vous au Guide d'OLAP Services.
Si plusieurs formes d'attribut sont affichées pour un même attribut, le
premier tri du rapport respecte l'ordre par défaut, tel que défini dans
l'éditeur d'attributs. Vous pouvez changer l'ordre de tri, comme indiqué
ci-dessous ; le tri défini pour un rapport est prioritaire sur le tri par défaut
défini pour les formes d'attribut. Pour obtenir des informations détaillées sur
les formes d'attribut, reportez-vous au chapitre sur les attributs du document
MicroStrategy Project Design Guide. Les formes de l'attribut s'affichent
dans l'ordre où vous les avez ajoutées.
Le rapport suivant ne contient qu'un seul attribut, Élément, mais plusieurs
formes de cet attribut. Les formes affichées sont, de gauche à droite, ID,
Description, Description longue et Prix. Par défaut, le rapport est trié par ID.
Bien que l'ID apparaisse dans la colonne la plus à gauche de cet exemple,
l'ordre d'affichage des formes d'attribut dans le rapport n'a aucune incidence
sur le mode de tri du rapport. L'ID a été placé là pour mettre en évidence
l'ordre de tri initial du rapport. Même si l'ID n'apparaissait pas sur le
rapport, celui-ci serait trié par ID par défaut.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Tri des données dans les rapports
343
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Dans la figure ci-dessous, ce même rapport est trié par Prix, puis par
Description. Observez l'ordre des articles dont le prix est 50 USD.
La procédure suivante permet de recréer l'exemple de rapport ci-dessus.
Pour configurer le rapport exemple
1 Créez un rapport.
2 Ajoutez des articles à ce rapport.
3 Créez un filtre de rapport pour Catégorie = Biens électroniques.
Pour ajouter des formes d'attribut et en modifier l'ordre d'affichage
4 Sélectionnez Affichage des attributs dans le menu Données. La boîte
de dialogue Affichage des attributs s'ouvre.
5 Sélectionnez Utiliser les formes d'attributs suivantes :
6 Dans la liste Formes disponibles, sélectionnez ID et cliquez sur > pour
l'ajouter aux listes de Formes affichées et de Formes d'objets de
rapport. Répétez cette opération avec Desc. longue et Prix.
7 Réorganisez les formes de la liste Formes affichées à l'aide des flèches
haut et bas situées à droite de cette zone, pour obtenir l'ordre suivant :
ID
Desc
344 Tri des données dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Desc. longue
Prix
8 Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
9 Enregistrez le rapport, puis exécutez-le.
Pour trier par forme d'attribut
10 Dans le menu Données, sélectionnez Tri avancé. La boîte de dialogue Tri
s'ouvre.
11 Dans l'onglet Lignes, cliquez sur Ajouter pour créer un nouveau tri.
12 Définissez les critères sur Prix.
13 Cliquez sur Ajouter pour créer un autre tri.
14 Définissez les Critères sur Desc.
15 Cliquez sur OK. Le rapport est maintenant trié comme indiqué ci-dessus.
Dans la figure ci-dessous, ce même rapport est trié par prix (Price), puis par
description longue (Long Description). Observez l'ordre des articles dont le
prix est 50 USD. Dans le tri précédent, le premier élément 50 USD était le
téléviseur portable, suivi du lecteur de CD portable. C'est maintenant la carte
mémoire flash, suivie de l'antenne de télévision.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Tri des données dans les rapports
345
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Pour modifier l'ordre de tri des formes d'attribut
1 Dans le menu Données, sélectionnez Tri avancé. La boîte de dialogue Tri
s'ouvre.
2 Dans l'onglet Lignes, cliquez sur Desc dans la colonne Critères. Dans la
liste déroulante, sélectionnez Long Desc.
3 Cliquez sur OK. Le rapport est de nouveau trié, comme illustré ci-dessus.
Si vous supprimez le prix de l'affichage, mais pas du rapport, l'ordre de tri
reste le même. Le rapport est toujours trié par prix, puis par description
longue.
Pour supprimer une forme d'attribut de l'affichage du rapport
1 Dans les objets de rapport, cliquez avec le bouton droit sur Élément,
pointez sur Formes d'attribut, puis sélectionnez Price. Le prix ne
s'affiche plus dans le rapport, mais reste dans les objets de rapport.
Si vous supprimez Prix du rapport, le rapport ne pourra plus être trié de la
même façon. Il est réexécuté et trié seulement par description longue,
comme illustré ci-dessous. Notez que le premier article est maintenant
CardBus, et non l'antenne de télévision comme dans l'exemple précédent.
346 Tri des données dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Pour supprimer une forme d'attribut du rapport
1 Dans les objets de rapport, cliquez avec le bouton droit sur Prix et
sélectionnez Supprimer du rapport. Un message s'affiche, vous invitant
à réexécuter le rapport pour appliquer cette manipulation.
2 Cliquez sur Oui. Le rapport est réexécuté et affiché comme illustré
ci-dessus.
Tri avec des valeurs nulles
Vous pouvez spécifier une valeur à utiliser pour remplacer les valeurs nulles
lors du tri du rapport. Par exemple, les valeurs de mesures sur un rapport
sont triées en ordre décroissant, mais les valeurs vides (ou nulles)
apparaissent en premier, comme illustré ci-dessous :
Vous pouvez au lieu spécifier que les valeurs nulles sont traitées comme des
zéros, afin que les valeurs nulles s'affichent en bas du rapport. Les valeurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Tri des données dans les rapports
347
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
nulles apparaissent toujours comme des blancs sur le rapport, comme
illustré ci-dessous :
Pour spécifier une valeur de remplacement pour les valeurs nulles lorsque le
rapport est trié
1 Dans le menu Données, sélectionnez Options des données du rapport.
La boîte de dialogue Options des données du rapport s'affiche.
2 Dans la liste de Catégories à gauche, développez Affichage, puis
sélectionnez Valeurs nulles.
3 Désactivez la case à cocher Utiliser les valeurs par défaut sous
Paramètres d'affichage nul.
4 Activez la case à cocher Définir la valeur à utiliser à la place de valeurs
vides lorsque les données de rapport sont triées.
5 Tapez la valeur de remplacement (par exemple 0) dans la zone de texte
sous la case à cocher.
6 Cliquez sur OK pour enregistrer la modification et revenir au rapport.
7 Si une invite de nouvelle exécution du rapport s'affiche, cliquez sur Oui.
8 Enregistrez le rapport.
Tri de la liste Saut de page
Les pages regroupent les données de rapport en sous-ensembles logiques et
vous permettent d'afficher un sous-ensemble (ou une page) à la fois. Les
348 Tri des données dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
sauts de page s'avèrent particulièrement pratiques lorsqu'il s'agit de
consulter un rapport puisqu'il n'est plus nécessaire de parcourir de longues
listes de données. Vous pouvez indiquer le mode d'affichage des pages dans
la liste déroulante des pages en sélectionnant l'ordre de tri, les critères de tri
(par exemple, la forme d'attribut sur laquelle effectuer le tri) et la position
des totaux dans la liste des pages.
Par exemple, le rapport suivant contient les attributs Région, Employé ainsi
que les mesures Chiffre d'affaires et Rang. Il est paginé par Trimestre pour
permettre à un utilisateur de sélectionner un trimestre particulier à afficher.
Notez que le Total apparaît dans la liste en premier, suivi des trimestres du
plus ancien au plus récent. Le tri de la liste Saut de page a permis au
concepteur de rapports de sélectionner l'ordre des trimestres et d'indiquer si
le total doit apparaître au début ou à la fin de la liste.
La procédure suivante décrit la façon de recréer cet exemple en commençant
par le rapport Tri avancé.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Tri des données dans les rapports
349
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Pour trier la liste Saut de page
Pour configurer le rapport exemple
1 Exécutez le rapport Tri avancé.
2 Déplacez Trimestre vers la zone Saut de page.
3 Ajoutez des totaux standard en choisissant Sous-totaux dans le menu
Données, puis en sélectionnant Total dans la liste des sous-totaux
disponibles. Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
4 Cliquez sur le champ de saut de page ; vous constatez que les trimestres
sont triés de la date la plus récente à la date la plus ancienne, Total
figurant à la fin de la liste.
Pour trier la liste Saut de page
5 Sélectionnez Tri avancé dans le menu Données. La boîte de dialogue Tri
s'ouvre.
6 Dans l'onglet Lignes, cliquez sur Tout supprimer pour supprimer le tri
précédent. À l'invite, cliquez sur Oui.
7 Cliquez sur l'onglet Pages. Notez que l'attribut selon lequel le rapport est
paginé, Trimestre, s'affiche dans la colonne Trier par.
8 Définissez Ordre sur Croissant.
9 Définissez Position total sur Haut.
10 Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
Cliquez sur le champ de saut de page ; vous constatez que les trimestres
sont triés du plus ancien trimestre au dernier trimestre, le total figurant
au début de la liste.
Vous pouvez trier la liste des pages sur tout champ de page placé dans le
rapport. Par exemple, dans le rapport créé ci-dessus, déplacez Région vers la
zone Saut de page. Par défaut, la liste des pages est triée dans ordre
alphabétique croissant (de Centre à Web). Vous pouvez choisir l'ordre
alphabétique décroissant, ou bien effectuer le tri et le classement en fonction
de l'ID d'attribut plutôt que sur la description. L'exemple de rapport suivant
350 Tri des données dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
montre la liste des pages Région triées en fonction de l'ID dans l'ordre
décroissant.
Formatage d'un rapport
Vous pouvez changer le format de présentation générale ainsi que les détails
de formatage d'un rapport pour qu'ils correspondent à vos besoins et vos
préférences. Vous pouvez définir diverses propriétés de formatage pour les
en-têtes de ligne et de colonnes et pour les données du rapport. Vous pouvez
également définir des bordures et des motifs. Pour plus d'informations sur
les options de formatage de base, reportez-vous au chapitre Formatage des
rapports du Guide sur les rapports de base.
Formatage des données de cellules d'un rapport
La boîte de dialogue Formater les cellules comprend les onglets suivants :
•
Nombre : permet de sélectionner les options de formatage des nombres,
telles que le nombre de décimales, la devise, le format horaire, le format
de code postal, etc. Si aucun des formats prédéfinis ne répond à vos
besoins, vous pouvez créer vos propres formats numériques à l'aide de
symboles de format numérique. Pour plus d'informations sur le
formatage personnalisé, reportez-vous à la section Formats
personnalisés, page 352.
•
Alignement : détermine comment le contenu d'une section s'aligne
lorsque vous appliquez le format. Vous avez le choix entre l'alignement
horizontal et vertical, et vous pouvez activer ou non le renvoi à la ligne
automatique.
•
Police : définit la police de caractères utilisée dans la section
sélectionnée. Vous pouvez sélectionner le nom de la police, le style, la
taille, la couleur et les effets.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
351
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
•
Bordure : définit le mode d'affichage des bordures pour la section
sélectionnée.
•
Arrière-plan : définit le remplissage de l'arrière-plan des cellules. Vous
pouvez choisir que l'arrière-plan soit d'une couleur unie, utilise des
couleurs de dégradés (une combinaison de deux couleurs), utilise un
motif ou qu'il soit transparent pour permettre de voir ce qui se trouve
derrière la cellule.
•
Graphique : Applique un motif et une couleur d'arrière-plan pour une
mesure lorsqu'elle est affichée sous la forme d'une série dans un rapport
graphique.
défaut, la couleur du graphique que vous définissez pour une
Par
mesure remplace tout schéma de couleur par défaut pour le
rapport graphique, bien que vous puissiez désactiver ce formatage
de mesure. Pour plus d'instructions, reportez-vous à la section
Définition d'une couleur de graphique pour des mesures dans
Desktop, page 486.
Formats personnalisés
Les formats personnalisés vous permettent de créer vos propres formats
pour les données d'un rapport. Vous pouvez formater le texte, les nombres,
les dates et les heures à l'aide de formats personnalisés. Une fois le format
personnalisé créé, vous pouvez le réutiliser dans d'autres mesures et objets
de rapport. Chaque format personnalisé peut comporter jusqu'à quatre
sections facultatives, destinées :
•
aux nombres positifs ;
•
aux nombres négatifs ;
•
aux valeurs nulles ;
•
au texte.
Vous pouvez définir ces sections, séparées par des points virgules, dans
l'ordre indiqué ci-dessus. Si vous définissez seulement deux sections, la
première est utilisée pour les nombres positifs et les valeurs nulles, la
seconde pour les nombres négatifs. Si vous définissez une seule section, tous
les nombres ont le même format.
352 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Formatage des données numériques
Vous pouvez formater les fractions et les nombres avec des décimales en
incluant les indicateurs de position des chiffres dans le format personnalisé.
Ceci est décrit en détail dans le tableau ci-après.
Symbole
Description
0 (zéro)
Indicateur de position numérique.
• Si le nombre contient moins de chiffres qu'il n'y a d'indicateurs de position compris
dans le format, il est complété par des zéros.
Par exemple, le format de code 00000 affiche 00012 pour 12.
• S'il y a plus de chiffres à droite de la virgule que d'indicateurs de position dans le
format, la valeur décimale est arrondie au nombre de décimales définies par les
indicateurs de position.
• S'il y a plus de chiffres à gauche de la virgule que d'indicateurs de position dans le
format, les chiffres supplémentaires sont retenus.
• Si le format contient des zéros à gauche de la virgule, les nombres inférieurs à un
s'affichent avec un zéro à gauche de la virgule.
#
Indicateur de position numérique.
• Cet indicateur de position numérique affiche uniquement les chiffres significatifs ;
les zéros non significatifs n'apparaissent pas.
Par exemple, le format de code ##.## affiche le nombre 0025,630 sous la forme
25,63.
• S'il y a plus de chiffres à droite de la virgule que d'indicateurs de position dans le
format, la valeur décimale est arrondie au nombre de décimales définies par les
indicateurs de position.
• S'il y a plus de chiffres à gauche de la virgule que d'indicateurs de position dans le
format, les chiffres supplémentaires sont retenus.
• Si le format contient seulement des signes numériques (#) à gauche de la virgule,
les valeurs inférieures à un commencent par une virgule décimale.
Le format #,00 affiche ,43 pour 0,43.
?
Indicateur de position numérique.
• Cet indicateur de position numérique ajoute des espaces pour les zéros non
significatifs des deux côtés de la virgule de sorte que les virgules s'alignent
lorsqu'elles utilisent une police à largeur fixe.
• Vous pouvez également utiliser un point d'interrogation (?) pour les fractions avec
un nombre de chiffres variable.
%
Ce symbole affiche le nombre sous forme de pourcentage, en multipliant le nombre
par 100 et en ajoutant le caractère %.
(espace)
Séparateur de milliers.
• Si le format contient des espaces entre des # ou des 0, ces espaces séparent les
milliers. Notez que le séparateur des milliers réel utilisé est lié aux paramètres
régionaux de la session.
• Un espace à la suite d'un indicateur de position décale le nombre d'un millier. Par
exemple, 0 décale le nombre de 1000, de sorte que 10 000 s'affiche comme 10.
. (point)
Séparateur de décimales. Notez que le séparateur de décimales réel utilisé est lié
aux paramètres régionaux de la session.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
353
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Symbole
Description
E+, E-, e+, e-
Notation scientifique
• Si le format comprend un symbole de notation scientifique à gauche d'un
indicateur de position # ou 0, le nombre est affiché en notation scientifique, avec E
ou e ajouté.
• Le nombre d'indicateurs de position 0 et # à droite de la décimale détermine le
nombre de chiffres de l'exposant.
• E- et e- font apparaître le signe moins pour chaque exposant négatif. E+ et e+ font
apparaître le signe moins pour les exposants négatifs et le signe plus pour les
exposants positifs.
Données texte/caractères
Vous pouvez inclure des formats pour les données de textes et caractères,
comme indiqué dans le tableau suivant.
Symbole
Description
"texte"
Affiche le texte entre les guillemets. Même s'il est un symbole de formatage reconnu,
le texte est traité comme du texte littéral lorsqu'il apparaît entre guillemets.
Mettez entre guillemets tous les caractères qui ne sont pas un symbole de
formatage, et notamment l'espace, le signe dollar ($), le signe moins (-), la barre
oblique (/), le point d'exclamation (!), l'esperluette (&), le tilde (~), les accolades ({ }),
le signe égal (=), les signes supérieur à et inférieur à (< > ) et le caret (^). Vous avez
ainsi la garantie que le texte apparaît correctement dans MicroStrategy Desktop et
MicroStrategy Web.
:
Pour le format date/heure, il n'est pas nécessaire de mettre le signe deux points (:)
entre guillemets doubles (" "). En revanche, il faut le faire pour le format numérique.
Exemple : si un entier doit apparaître sous la forme 12:34:56, le format correct est
"##":"##":"##".
*(astérisque)
Ce symbole répète le caractère qui suit jusqu'à ce que la colonne soit remplie sur
toute sa largeur. Un seul astérisque est autorisé pour chaque section de format.
_(soulignement)
Ce symbole saute la largeur du caractère suivant. Par exemple, pour que les
nombres négatifs entre parenthèses s'alignent avec les nombres positifs, vous
pouvez ajouter le format _) pour que les nombres positifs sautent la largeur d'une
parenthèse.
354 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Date et heure
Les codes de format pour la mise en forme des jours, mois, années et heures
dans un rapport sont décrits dans le tableau suivant.
Symbole
Description
m
Numéro du mois
Affiche le mois sous forme de chiffres sans zéro à gauche, par exemple 1. Peut
également représenter les minutes si utilisé avec les formats h ou hh.
mm
Numéro du mois
Affiche le mois en chiffres avec un zéro à gauche, par exemple 01. Peut également
représenter les minutes si utilisé avec les formats h ou hh.
mmm
Abréviation d'un mois, par exemple janv.
mmmm
Nom d'un mois, par exemple janvier
d
Numéro du jour
Affiche le jour en chiffres sans zéro à gauche, par exemple 1.
dd
Numéro du jour
Affiche le jour en chiffres avec un zéro à gauche, par exemple 01.
ddd
Abréviation du jour, par exemple dim.
dddd
Nom du jour, par exemple dimanche.
yy
Numéro de l'année
Affiche l'année sur deux chiffres, par exemple 00.
yyyy
Numéro de l'année
Affiche l'année sur quatre chiffres, par exemple 2003.
h
Heures
Affiche l'heure sous forme de chiffres sans zéro à gauche, par exemple 1. Si le
format contient un format AM ou PM, l'heure est déterminée sur la base de 12
heures ; sinon, elle est déterminée sur la base de 24 heures.
hh
Heures
Affiche l'heure sous forme de chiffres avec zéro à gauche, par exemple 01. Si le
format contient un format AM ou PM, l'heure est déterminée sur la base de 12
heures ; sinon, elle est déterminée sur la base de 24 heures.
m
Minutes
Affiche la minute sous forme de chiffres sans zéro à gauche, par exemple 0. Le
format m doit apparaître immédiatement après le symbole h ou hh ; sinon, il est
interprété comme le mois.
mm
Minutes
Affiche la minute sous forme de chiffres avec zéro à gauche, par exemple 00. Le
format mm doit apparaître immédiatement après le symbole h ou hh ; sinon, il est
interprété comme le mois.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
355
8
Conception de rapports
Symbole
Description
s
Secondes
Guide sur les rapports avancés
Affiche les secondes sous forme de chiffres sans zéro à gauche, par exemple 0.
ss
Secondes
Affiche les secondes sous forme de chiffres avec zéro à gauche, par exemple 00.
AM/PM
am/pmA/P a/p
Heure sur 12 heures
Affiche l'heure sur une horloge de 12 heures. Affiche AM, am, A ou a pour indiquer
les heures de minuit à midi ; affiche PM, pm, P ou p pour indiquer les heures de midi
à minuit.
[h]
Affiche le nombre total d'heures.
[m]
Affiche le nombre total de minutes.
[s]
Affiche le nombre total de secondes.
Couleur
Le formatage personnalisé permet de changer la couleur des données dans
un rapport. Le tableau ci-dessous décrit le format correspondant aux
différents codes couleur.
Symbole
Description
[Black]
Affiche le texte de la cellule en noir.
[Blue]
Affiche le texte de la cellule en bleu.
[Cyan]
Affiche le texte de la cellule en cyan.
[Green]
Affiche le texte de la cellule en vert.
[Magenta]
Affiche le texte de la cellule en magenta.
[Red]
Affiche le texte de la cellule en rouge.
[White]
Affiche le texte de la cellule en blanc
[Yellow]
Affiche le texte de la cellule en jaune.
356 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Devise
Vous pouvez inclure les symboles de devise suivants dans un format
numérique. Maintenez la touche ALT enfoncée et saisissez le code ANSI de la
devise. Le code ANSI doit être suivi du code de format pour le nombre.
saisir le code ANSI d'un symbole de devise, activez le
Pour
verrouillage numérique et utilisez le clavier numérique. Pendant la
saisie du code ANSI, la case Personnalisé reste vide. Le symbole de
devise s'affiche uniquement lorsque vous avez terminé.
Maintenez la touche ALT
enfoncée et saisissez le code
Pour afficher
0162
¢
0163
£
0165
¥
0128
Є
Symboles conditionnels
Le formatage conditionnel permet d'effectuer le suivi des données d'un
rapport.
Symbole
Description
[valeur
conditionnelle]
Désigne une condition différente pour chaque section. Par exemple, les données
d'une colonne ont des valeurs comprises entre 200 et 800 et vous souhaitez que le
texte Mauvais s'affiche en noir pour les valeur inférieures à 400, que le texte Bon
s'affiche en rouge pour les valeurs supérieures à 600 et que le texte Moyen
s'affiche en bleu pour les valeurs comprises entre 400 et 600.
Pour ces conditions, vous pouvez utiliser les codes suivants :
[400][Black]”Mauvais”; [600][Red]”Bon”; [Blue]”Moyen”
Dans cet exemple, [400] et [600] sont les valeurs conditionnelles.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
357
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Exemples de formats numériques personnalisés
Le tableau suivant donne des exemples de formats numériques
personnalisés. Il présente les symboles de formatage, les données du rapport
et la manière dont les données s'affichent lorsque le formatage est appliqué.
Format
Données de la cellule
Afficher
#.##
250,436
0,43
250,44
43
#.0#
250,436
125
250,44
125,0
???.???
123.43, 45.90, 345.809
Avec alignement des
décimales
# ##0"CR";#
##0"DR";0
2567
-4567
0
2 567CR
4,567DR
0
#,###
1500
1 500
0,
10 000
10
"Sales="0,0
123,45
Sales=123,5
"X="0,0;"x="-0,0
-12,34
x=-12,3
"N° client " 0000
1234
N° client 1234
m-d-yy
03/02/2003
2-3-03
mm dd yy
03/02/2003
02 03 03
mmm d, yy
03/02/2003
Fév. 3, 03
mmmm d, yyyy
Février 3, 2003
lundi 3 février 2003
d mmmm yyyy
03/02/2003
3 février 2003
hh"h" mm"m"
1:32 AM
01h 32m
h.mm AM/PM
14:56 AM
2.56 PM
#?/?
1,25
1 1/4
#?/8
1,25
1 2/8
ALT+0163 #,##
250,45
£ 250.45
#.##%
08
2,8
8% :
280% :
$* #,##0.00;$*
-#,##0.00
5632,567
-12,34
5 632,57 $
-12,34 $
0*-
250,45
250.45----
358 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
Format
Données de la cellule
Afficher
*-0
250,45
----250.45
000-00-0000
345126789
345-12-6789
0,00E+00
10000
1,00E+04
##0,0E+0
10000
10,0E+03
0,00E+00
0,0001
1,00E-04
##0,0E-0
0,0001
100,0E-6
0,0E-00
0,0001
1,0E-04
8
Comprendre l'impact du formatage sur l'affichage des rapports
Chaque rapport contient différentes couches de formatage qui permettent
de contrôler la présentation du rapport lorsque vous le faites pivoter ou le
manipulez. Vous pouvez maintenir le formatage pour pouvoir continuer à
identifier les informations importantes. Il existe deux couches de formatage
de base : les zones et les unités de grille. Les en-têtes de lignes et les valeurs
des mesures sont des exemples de zones, tandis que les unités de grille
correspondent aux valeurs d'un attribut ou d'une mesure. Les autres couches
de formatage, telles que les seuils et les sous-totaux, peuvent être assimilées
à des extensions de ces deux couches de base.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
359
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Formatage de zone
Le diagramme ci-dessous montre les zones de formatage de base d'un
rapport. Chaque zone est formatée différemment pour vous permettre de les
distinguer.
Lorsque vous manipulez les données d'un rapport formaté à l'aide d'une
zone, le nouvel emplacement de l'objet détermine le format qui lui est
appliqué. Si vous faites pivoter Région des lignes vers les colonnes dans
l'exemple précédent, l'arrière-plan du texte passe du gris clair au gris foncé.
Cet élément fait désormais partie de l'en-tête de colonne, comme indiqué
ci-dessous. Le formatage d'une zone n'est pas déplacé avec les données.
Formatage d'unité de grille
Les unités de grille correspondent aux attributs, mesures et aux
consolidations qui constituent un rapport. Contrairement au formatage de
zone, le formatage d'unité de grille est lié à l'objet et transféré avec l'objet
lorsque vous le faites pivoter. Le rapport suivant, par exemple, est identique
360 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
à celui des exemples précédents, sauf que Région a été formaté au niveau de
l'unité. L'en-tête, à savoir Région, apparaît maintenant en noir sur un fond
gris clair et les valeurs, Nortd-Est et Centre-Atlantique (Northeast et
Mid-Atlantic), sont en noir sur un fond blanc.
Lorsque vous faites pivoter Région vers la zone de colonne, comme dans
l'exemple de formatage de zone, le formatage suit l'attribut. Comparez
l'exemple suivant avec l'exemple de pivot de la section Formatage de zone,
page 360.
Formatage des sous-totaux
Le formatage des sous-totaux peut être appliqué au formatage de zone ou de
grille. Si le formatage est appliqué au niveau d'une zone, il reste attaché à
cette zone. Si le formatage est appliqué au niveau d'une unité de grille, il suit
l'unité lorsque celle-ci pivote.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
361
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Dans l'exemple suivant, notez que le formatage de sous-total de ligne
remplace le formatage de sous-total de colonne.
Formatage de seuils
Les seuils permettent d'effectuer des formatages conditionnels sur les
valeurs des mesures. Ils sont similaires au formatage d'unité, car ils reposent
sur les données. Dans le rapport suivant, par exemple, moins de
400 000 USD correspond au seuil de chiffre d'affaires.
Outre les options de formatage de base, telles que la police et l'alignement, le
contenu de la cellule peut être remplacé par les éléments suivants lorsque la
condition est vérifiée :
•
Texte de remplacement, c'est-à-dire du texte, par exemple Ventes de
marchandises.
362 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
8
Conception de rapports
Image de remplacement. La destination de l'image peut être définie par
l'un des éléments suivants :
un chemin relatif au répertoire des documents HTML, c'est-à-dire un
chemin relatif partant du répertoire Document dans lequel l'image est
stockée (par exemple : images\img.jpg) ;
un chemin sur le réseau, c'est-à-dire un chemin sur le réseau local, au
format UNC (\\machine_name\shared_folder\img.jpg) ;
une URL vers un fichier image
(http://www.microstrategy.com/images/img.jpg) ;
un chemin absolu (c:\images\img.jpg).
Notez les points suivants :
•
Si vous indiquez l'emplacement de l'image sous la forme d'un
répertoire et non d'une URL, vous devez confirmer que ce
répertoire vous est accessible via MicroStrategy Web et
MicroStrategy Desktop. Sinon, l'image ne s'affiche pas, car elle
n'est pas disponible sur le réseau. Le référencement d'une URL
permet d'éviter ce problème d'accès réseau.
•
Si vous définissez l'emplacement des images seuil au format UNC,
vous ne pouvez pas afficher ces images lorsque vous ouvrez le
rapport au format PDF. Ceci résulte du fait que le compte
utilisateur Internet n'a aucun droit d'accès à un fichier sur le
réseau. De la même façon, si Intelligence Server est lancé sur un
compte système, il n'a pas accès aux fichiers modèle XSL et HTML
si le répertoire du document est à un format UNC. Dans ce cas,
vous ne pouvez pas non plus afficher les images seuil lorsque vous
affichez un rapport au format PDF.
•
Symbole choisi dans une liste prédéfinie. Dans MicroStrategy
Web, ces symboles sont représentés par un fichier image qui
ressemble au symbole utilisé dans MicroStrategy Desktop.
Pour la procédure de formatage des seuils et des alertes, cliquez sur Aide.
Des seuils peuvent également être appliqués aux rapports graphiques. Seul le
formatage d'arrière-plan s'affiche, sur les séries de certains types de
graphiques et sur les marqueurs de données d'autres types de graphiques.
Pour une liste de types de graphiques, des exemples et une procédure
d'activation de l'affichage de seuils sur un rapport graphique, reportez-vous à
Affichage des seuils dans des rapports graphiques, page 496.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
363
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Formatage de consolidations et de groupes personnalisés
Pour une présentation des groupes personnalisés et des consolidations,
reportez-vous à Chapitre 5, Groupes personnalisés et consolidations.
Le formatage des consolidations et des groupes personnalisés est également
similaire au formatage d'unité de grille. Ces deux fonctions sont des
groupements d'éléments d'attributs qui vous permettent de qualifier un
rapport ligne par ligne. Pour les groupes personnalisés, un élément peut être
développé en éléments individuels. Lorsque c'est le cas, vous pouvez
également formater les en-têtes et les valeurs de l'élément.
Le formatage des consolidations et des groupes personnalisés s'effectue dans
l'éditeur de consolidation et l'éditeur de groupes personnalisés. Vous pouvez
également formater les consolidations comme unité de grille dans l'éditeur
de rapports (reportez-vous à la section Formatage d'unité de grille,
page 360). Le formatage de l'unité de grille est prioritaire sur celui des
consolidations ou des groupes personnalisés. L'interaction entre les
différents types de formatage est expliquée dans la section Ordre des couches
ci-dessous.
Ordre des couches
Du fait des différents types de formatage, il est important que l'interaction
entre ces derniers soit clairement définie afin que l'affichage et l'ordre de
traitement soient corrects. Chaque couche successive remplace le formatage
des couches précédentes, comme illustré ci-dessous.
Cette section fournit la liste de tous les types de formatage, ainsi qu'un
tableau de chaque type de formatage et du formatage qu'il remplace.
Le rapport de base, présenté ci-dessous, contient la mesure Chiffre d'affaires.
Utilisez l'éditeur de mesures pour changer l'en-tête de mesure à la police
12 points en gras. Chaque fois que cette mesure est utilisée, sa police
d'en-tête est appliquée. Exécutez le rapport. L'en-tête de la mesure Chiffre
d'affaires (Revenue) s'affiche comme les en-têtes des autres mesures, car
d'autres couches de formatage déjà définies dans le rapport écrasent le
formatage au niveau de la mesure.
Mettez les valeurs des colonnes en italique et sélectionnez la valeur par
défaut pour les autres paramètres de police. Affectez une police de couleur
blanche à l'en-tête de la mesure Chiffre d'affaires (Revenue). Du fait que vous
utilisez le menu Format de l'éditeur de rapports pour effectuer ce
changement, le nouveau format s'applique uniquement au rapport en cours.
364 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Les boîtes de dialogue de formatage correspondantes sont représentées
ci-dessous.
Le rapport se présente comme suit :
Le format final de l'en-tête de la mesure Chiffre d'affaires (Revenue)
correspond à la combinaison des formats de l'en-tête du niveau de mesure
(défini dans l'éditeur de rapports), des valeurs de colonne et de la mesure de
rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
365
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
La liste suivante décrit toutes les couches de formatage selon l'ordre dans
lequel elles sont appliquées en commençant par la première couche.
1 Mesure définit le format d'une mesure, quel que soit le rapport dans
lequel elle figure. Ce formatage, que vous pouvez appliquer aux en-têtes
et aux valeurs, est réalisé dans l'éditeur de mesures. Le formatage au
niveau d'une mesure est écrasé par le formatage « axes » et « toutes
mesures ». Si vous affectez la valeur par défaut à ces couches, le format au
niveau des mesures s'affiche.
Pour formater les valeurs de mesure au niveau des mesures, le formatage
de toutes les valeurs de mesure doit correspondre à la valeur par défaut.
Pour l'utiliser avec les en-têtes de mesure, utilisez le format par défaut
des en-têtes d'axe.
2 Le formatage d'axe affecte toutes les unités de l'axe. Ce formatage de zone
est remplacé par le formatage d'unité de grille. Les couches de formatage
d'axe se trouvent sous les options Lignes et Colonnes du menu Format.
3 Le formatage des étiquettes de mesures s'applique au texte « Mesures »
affiché dans le rapport. Il s'appuie sur le formatage des en-têtes d'axe. Par
exemple, si les mesures sont affichées dans les colonnes du rapport, le
formatage des en-têtes de colonne s'applique à l'étiquette « Mesures ».
4 Le formatage de Toutes mesures se décline en deux options :
•
Tous les en-têtes de mesure formate les noms de mesure. Ce
formatage remplace le formatage des axes.
•
Toutes les valeurs de mesure formate la zone de données ou la zone
contenant les valeurs de mesure. Ce formatage remplace le formatage
au niveau des mesures.
Le menu Format contient l'option Toutes mesures.
5 Mesure du rapport formate une mesure individuelle pour un rapport
donné. Cette option ne modifie pas le format de la mesure dans les autres
rapports. Le formatage de mesure du rapport écrase le formatage au
niveau d'une mesure et de toutes les mesures. Pour formater une mesure
au niveau du rapport, sélectionnez cette mesure dans le menu Format.
6 L'unité de grille permet de formater un élément de rapport, tel qu'un
attribut. Ce formatage remplace le formatage des axes. Les unités de grille
se trouvent dans le menu Format.
7 Bande de séparation permet de regrouper les lignes ou les colonnes par
couleur pour améliorer leur lisibilité. Les formats de bandes de
366 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
séparation sont appliqués avant le formatage de sous-total pour
permettre aux sous-totaux d'être prioritaires. Sélectionnez Grilles, puis
Options pour créer une bande de séparation.
8 Le formatage des sous-totaux de colonne est remplacé par les
sous-totaux de ligne lorsque ces derniers et ceux de colonnes
s'entrecroisent. Le formatage des sous-totaux peut être appliqué au
formatage de zone ou de grille :
•
Dans le formatage d'unité de grille, le formatage est déplacé avec les
sous-totaux. Les unités de grille se trouvent dans le menu Format.
•
Dans le formatage de zone, le formatage est basé sur l'emplacement.
Pour formater les sous-totaux sous la forme d'une zone, sélectionnez
Colonnes dans le menu Format, puis choisissez En-têtes de
sous-total ou Valeurs dans le menu déroulant.
Les en-têtes de sous-total sont basés sur la zone de valeurs. Le
formatage est appliqué aux en-têtes de sous-total dans l'ordre suivant
en commençant par la première couche :
a Valeurs d'axe
b En-tête de sous-total d'axe
c
Valeurs d'unité de grille
d En-tête de sous-total d'unité de modèle
9 Le formatage de sous-totaux de ligne est prioritaire sur les sous-totaux
de colonne lorsque les deux se croisent. Comme dans le cas des
sous-totaux, il peut être appliqué sous la forme d'un formatage de zone ou
d'unité de grille.
Les en-têtes de sous-total sont basés sur la zone de valeurs. Le formatage
est appliqué aux en-têtes de sous-total dans l'ordre suivant en
commençant par la première couche :
a Valeurs d'axe
b En-tête de sous-total d'axe
c
Valeurs d'unité de grille
d En-tête de sous-total d'unité de modèle
10 Le formatage de Groupe personnalisé vous permet de formater chaque
élément de groupe personnalisé de façon différente, quel que soit le
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
367
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
format du rapport. Définissez ce format dans l'éditeur de groupes
personnalisés.
11 Les éléments de consolidation peuvent également être formatés
individuellement. Ce formatage s'applique à tout rapport sur lequel la
consolidation est placée. Pour formater une consolidation, utilisez
l'éditeur de consolidation.
12 Bordure de rapport crée une bordure autour du rapport.
définir une bordure de rapport, cliquez avec le bouton droit
Pour
de la souris sur le rapport, mais pas sur un objet du rapport.
Sélectionnez Formatage, puis Bordures de grille.
13 Seuil correspond à la dernière couche appliquée et écrase ainsi toutes les
autres couches.
Le tableau suivant répertorie toutes les couches de formatage et les couches
qui les remplacent.
Cette couche…
est remplacée par ces couches…
Objet de mesure en-têtes
En-têtes d'axe, en-têtes d'unité de grille, tous les en-têtes de mesure, en-têtes
de mesure de rapport, en-têtes de sous-total de colonne, en-têtes de
sous-total de ligne
Objet de mesure valeurs
Valeurs d'axe, valeurs d'unité de grille, toutes les valeurs de mesure, valeurs
de mesure de rapport, bande de séparation, valeurs de sous-total de colonne,
valeurs de sous-total de ligne, valeurs de groupe personnalisé, valeurs de
consolidation, seuils
Axe - en-têtes
En-têtes d'unité de grille, tous les en-têtes de mesure, en-têtes de mesure de
rapport, en-têtes de sous-total de colonne, en-têtes de sous-total de ligne
Axe - valeurs
Valeurs d'unité de grille, toutes les valeurs de mesure, valeurs de mesure de
rapport, bande de séparation, valeurs de sous-total de colonne, valeurs de
sous-total de ligne, valeurs de groupe personnalisé, valeurs de consolidation,
seuils
Toutes les mesures en-têtes
En-têtes de mesure de rapport qui sont soit des en-têtes de sous-total de
colonne (si les mesures se trouvent dans les colonnes), soit des en-têtes de
sous-total de ligne (si les mesures se trouvent dans les lignes)
Toutes les mesures valeurs
Valeurs de mesure de rapport, bande de séparation, sous-totaux de colonnes,
sous-totaux de lignes, valeurs de groupe personnalisé, valeurs de
consolidation, seuils
Mesure de rapport
Bande de séparation, sous-totaux de colonnes, sous-totaux de lignes, valeurs
de groupe personnalisé, valeurs de consolidation, seuils
Unité de grille - en-têtes En-têtes de sous-total de colonne, en-têtes de sous-total de ligne
368 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Cette couche…
est remplacée par ces couches…
Unité de grille - valeurs
Bande de séparation, valeurs de sous-total de colonne, valeurs de sous-total
de ligne, valeurs de groupe personnalisé, valeurs de consolidation, seuils
Bande de séparation
Sous-totaux de colonnes, sous-totaux de lignes, valeurs de groupe
personnalisé, valeurs de consolidation, seuils
Sous-totaux de
colonnes
Sous-totaux de lignes, seuils
Sous-totaux de lignes
Valeurs de groupe personnalisé, valeurs de consolidation, seuils
Bordure de rapport
Aucun
Groupe personnalisé en-têtes
En-têtes de consolidation, seuils
Groupe personnalisé valeurs
Valeurs de consolidation, seuils
Enfant de groupe
personnalisé - en-têtes
En-têtes de consolidation, seuils
Enfant de groupe
personnalisé - valeurs
Valeurs de consolidation, seuils
Consolidation - en-têtes Aucun
Consolidation - valeurs
Seuils
Seuils
Aucun
Ordre des couches pour les en-têtes de mesure affichés
sous les en-têtes de sous-total parent
Il est possible que les en-têtes de mesure d'un rapport soient affichés sous
l'en-tête de sous-total parent (le sous-total parent étant l'attribut). Si, par
exemple, les attributs et les mesures sont tous deux placés dans les colonnes,
la mesure s'affiche sous le sous-total de l'attribut, comme illustré ci-dessous :
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
369
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Si les attributs et les mesures sont tous deux placés dans les lignes, la mesure
s'affiche à droite du sous-total de l'attribut, comme illustré ci-dessous :
Lorsque les en-têtes de mesure sont affichés sous l'en-tête de sous-total
parent, le formatage est appliqué à l'en-tête de mesure dans l'ordre suivant :
1 Formatage d'unité de grille de l'objet d'unité de modèle pour son élément
de sous-total parent, avec application de toutes les règles standard de
formatage de grille
2 En-tête de mesure
3 Formatage de sous-total de ligne ou de colonne
Par conséquent, le formatage de l'en-tête de mesure dans la colonne ou la
ligne de sous-total n'est hérité du formatage de l'en-tête de sous-total parent
que si le formatage du sous-total n'est pas celui par défaut.
Prenons un exemple : l'en-tête de sous-total Année et ses valeurs ont été
définis pour s'afficher en blanc sur fond noir (voir ci-dessous). L'en-tête de
mesure (appelé Profit) dans la colonne de sous-total est formaté de la même
façon que l'en-tête de sous-total Année.
Si, en revanche, le formatage de l'en-tête de sous-total Année est défini avec
les valeurs par défaut, le formatage de l'en-tête de mesure dans la colonne de
sous-total est hérité de l'en-tête de mesure. Dans l'illustration ci-dessous,
l'en-tête de sous-total Année et l'en-tête de mesure sont affichés en bleu sur
fond gris, tout comme les autres en-têtes.
370 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Le même ordre de formatage s'applique lorsque le rapport contient les
attributs et les mesures dans les lignes. Lorsque le formatage de l'en-tête de
sous-total est défini avec les valeurs par défaut, le formatage de l'en-tête de
mesure est hérité de l'en-tête de mesure. Dans l'exemple ci-dessous, l'en-tête
de mesure apparaît en italique mais l'en-tête de sous-total est défini avec les
valeurs par défaut. L'en-tête de mesure dans la ligne de sous-total (appelé
Bénéfice (Profit) dans la ligne Total) hérite donc le format de l'en-tête de
mesure et apparaît en italique.
Modifiez le formatage de l'en-tête de sous-total Année pour le mettre en gras.
L'en-tête de mesure dans la ligne de sous-total (appelé Bénéfice (Profit) dans
la ligne Total) apparaît à présent en italique gras. L'italique est hérité de
l'en-tête de mesure puisque toutes les options de police de l'en-tête de
sous-total sont définies avec les valeurs par défaut.
Styles automatiques : styles de formatage de rapport
Les styles automatiques fournissent des styles de formatage prédéfinis
permettant de standardiser le formatage des rapports. Chaque style
automatique regroupe toutes les couches de formatage, ce qui permet de
formater les différentes parties d'un rapport. Toutefois, il n'est pas nécessaire
de configurer chaque couche pour créer un style automatique. Le fichier
guiprop.pds contient des valeurs de formatage par défaut. Pour plus
d'informations sur les valeurs par défaut, reportez-vous à Annexe B, Valeurs
de formatage par défaut. Chaque couche de formatage contient les
propriétés suivantes :
•
Police
•
Alignement
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Formatage d'un rapport
371
8
Conception de rapports
•
Bordure
•
Motif
Guide sur les rapports avancés
format HTML ne permet pas l'affichage des motifs comme
Learrière-plan
d'une cellule. En conséquence, ils ne s'affichent pas dans
les rapports Web.
Notez que les styles automatiques ne contiennent pas de formatage
numérique. Les nombres sont généralement formatés à un niveau différent,
tel que la mesure. L'enregistrement du format au niveau du rapport permet
de conserver le format de nombre sélectionné.
Desktop et MicroStrategy Web contiennent des styles automatiques
préconfigurés, mais vous pouvez également créer vos propres styles. Dans ce
cas, créez-les dans la couche la plus basse et non au niveau de l'unité de
grille. Si une unité de grille formatée n'apparaît pas dans un rapport, ce
formatage n'apparaît pas non plus dans le rapport.
Pour déployer vos propres styles automatiques auprès d'utilisateurs,
placez-les dans le dossier Styles automatiques du dossier Objets publics.
D'autres utilisateurs MicroStrategy Desktop et MicroStrategy Web peuvent
appliquer n'importe quel style enregistré dans cet emplacement.
le placement d'un style automatique dans le dossier, les
Après
utilisateurs Web doivent se déconnecter puis se reconnecter pour
réactualiser la liste des styles automatiques.
Rechercher et remplacer le formatage de mesure, de modèle et
de rapport
Rechercher et remplacer permet d'apporter des modifications globales au
formatage des rapports, modèles et mesures. Vous pouvez remplacer les
styles automatiques, les options des données des rapports, le formatage des
mesures et les polices des graphiques pour un ensemble de rapports,
modèles et mesures.
Cette fonction s'avère utile en cas de modification de la conception d'un
rapport. Supposons, par exemple, que vous devez changer le format de tous
vos rapports d'inventaire. Créez un nouveau style automatique tenant
compte des modifications, recherchez les rapports d'inventaires et substituez
le nouveau style automatique à l'ancien. La recherche et le remplacement de
styles automatiques permettent de changer rapidement le format des
rapports sélectionnés.
372 Formatage d'un rapport
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Cette fonction s'avère également utile pour standardiser l'aspect d'un
ensemble de mesures dans le projet. Cependant, les modifications apportées
au formatage des mesures n'écrasent pas le formatage des mesures définies
par des rapports ou modèles individuels.
Pour des instructions détaillées et la description de l'interface Rechercher et
remplacer, cliquez sur Aide.
Notez les points suivants :
•
Pour utiliser l'interface Rechercher et remplacer, vous devez
disposer du privilège Utiliser la boîte de dialogue Rechercher et
remplacer. Pour plus d'informations sur les privilèges,
reportez-vous au document MicroStrategy Supplemental
Reference for System Administration.
•
Le remplacement des styles automatiques ou des options de
données du rapport invalide les caches du rapport. Un nouveau
cache est créé lors de la première exécution du rapport après le
remplacement.
•
Un rapport (ou modèle) enregistre l'ID du style lors de son
application, mais il peut arriver que le style ait été changé après
son application. Dans ce cas, le rapport utilise le style personnalisé
car la définition a été modifiée. Lorsque vous exécutez la fonction
Rechercher et remplacer, le rapport qui utilise le style automatique
cible (même si ce dernier a été modifié et s'affiche dans l'éditeur de
rapports comme style Personnalisé) est mis à jour avec le nouveau
style automatique.
Détermination des éléments d'attribut affichés :
Jointures d'attributs
Pour les données des attributs d'entreprise, les types de jointure les plus
courants sont les jointures internes et externes. Une jointure interne (ou
équi-jointure) n'inclut dans le calcul que les données communes à tous les
éléments d'attribut de la jointure, alors qu'une jointure externe inclut toutes
les données de tous les éléments d'attribut.
bien comprendre le concept des jointures d'attributs, il convient
Pour
de connaître les rudiments de SQL, ainsi que les tables de votre
entrepôt de données.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
373
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Vous pouvez créer une jointure externe pour des données issues des tables de
votre entrepôt de données, pour certains attributs d'un rapport. Vous pouvez
également choisir la façon dont la table de l'entrepôt de données et la table de
résultats de la requête SQL sont jointes, et définir le type de jointure (interne
ou externe) entre des attributs spécifiques.
La figure suivante présente le paramètre Attribut Type de jointure dans la
boîte de dialogue Options des données du rapport. Chaque option est décrite
avec un exemple dans la section suivante, Présentation des options de
jointure d'attributs, page 374.
Présentation des options de jointure d'attributs
Chaque option de jointure d'attributs détermine les éléments d'attribut qui
s'affichent dans un rapport. Vous ne pouvez afficher que les éléments
d'attribut figurant dans les tables de référence et de faits associées de votre
entrepôt de données ; de même, vous pouvez afficher tous les éléments
d'attribut présents dans les tables de référence de votre entrepôt de données,
qu'il existe ou non des données correspondantes dans les tables de faits
associées. Une description détaillée de chaque option de jointure d'attributs
est fournie dans cette section.
374 Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Des exemples illustrant chaque type de jointure d'attributs sont également
fournis. Ceux-ci reposent sur les données simples suivantes, qui sont issues
d'un exemple d'entrepôt de données.
Table Magasins (table de référence)
N° de magasin
Nom de magasin
1
Est
2
Centre
3
Sud
6
Nord
Table Ventes (table de faits)
N° de magasin
Année
Ventes (en dollars)
1
2005
1000
2
2005
2000
3
2005
5000
1
2006
4000
2
2006
6000
3
2006
7000
4
2006
3000
5
2006
1500
La table Ventes contient des données pour les magasins n° 4 et 5, mais la
table Magasins ne contient pas d'entrée pour ces deux magasins. Comme
vous pouvez le constater, le magasin Nord (ID de magasin 6) ne présente pas
d'entrées dans la table Ventes. Ces échantillons de données sont utilisés dans
les exemples suivants pour illustrer le fonctionnement des options de
jointure d'attributs.
Supposons, par exemple, que votre rapport contient l'attribut Magasin et une
mesure Ventes définie par Sum(Sales), qui correspond à la somme des
données de la table de faits Ventes. Dans votre entrepôt de données, un
magasin peut ne pas présenter de données de vente. Toutefois, vous pouvez
décider d'afficher tous les noms de magasin dans le rapport final, quitte à ce
que les magasins correspondants n'aient aucune vente à révéler. Pour ce
faire, vous ne pouvez pas compter sur les magasins figurant dans la table de
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
375
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
faits Ventes. En revanche, vous devez vérifier que tous les magasins de la
table de référence sont inclus dans le rapport final. En termes SQL, le moteur
SQL doit effectuer une jointure externe à gauche de la table de référence vers
la table de faits.
Option 1 : Preserve common elements of lookup and final pass result
table (Conserver les éléments communs de la table de référence et de
la table des résultats du dernier passage)
Cette option de jointure d'attributs correspond au paramètre par défaut.
Avec cette option, les calculs effectués par le moteur SQL ne portent que sur
les éléments d'attribut qui existent dans les tables de référence et de faits.
Autrement dit, cette option vous permet d'afficher uniquement les éléments
d'attribut communs aux tables de référence et aux tables de faits de votre
entrepôt de données.
revanche, elle ne vous permet pas de modifier le type de jointure
En
de chaque attribut du rapport. Les attributs et leurs types de jointure
ne sont affichés qu'à titre indicatif.
Option 2 : Jointure externe sur les tables de référence des clés de
tables de faits dans la passe finale
Avec cette option de jointure d'attributs, les calculs effectués par le moteur
SQL ne portent que sur les éléments d'attribut qui sont joints à la table de
faits en fonction des clés de tables de faits.
Parfois, le niveau de la table de faits n'est pas équivalent au niveau du
rapport. Prenons l'exemple d'un rapport qui contient les attributs Magasin et
Mois, et la mesure Ventes, qui est basée sur la table de faits Ventes. Le niveau
du rapport est Magasin et Mois, mais le niveau de la table de faits est
Magasin, Jour et Élément. Les différentes méthodes permettant de conserver
tous les éléments d'attribut Magasin et Mois de sorte qu'ils s'affichent dans le
rapport sont décrites ci-dessous :
•
Effectuez une jointure externe à gauche pour conserver tous les éléments
d'attribut au niveau de Magasin, Jour et Élément, puis agrégez les
données au niveau de Magasin et Mois.
•
Effectuez d'abord l'agrégation des données, puis effectuez une jointure
externe à gauche pour réunir tous les éléments d'attribut.
Cette option de jointure d'attributs utilise la première approche. Dans le
cadre de l'exemple précédent, le moteur SQL effectue deux passes SQL :
•
Passe 1 : LOOKUP_STORE jointure croisée LOOKUP_DAY jointure
croisée LOOKUP_ITEM; inséré dans la table temporaire TT1
376 Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
8
Conception de rapports
Passe 2 : TT1 jointure externe à gauche Fact_Table sur (magasin, jour,
élément)
L'avantage de cette approche tient au fait que vous pouvez effectuer une
jointure externe à gauche et l'agrégation pendant la même passe (passe 2).
L'inconvénient vient de ce que la jointure cartésienne avec les tables de
référence s'effectue à un niveau très inférieur (passe 1), si bien que le résultat
de la table de jointure cartésienne (TT1) peut être très volumineux.
Option 3 : Jointure externe sur les tables de références des attributs de
modèles dans la requête finale.
Avec cette option de jointure d'attribut, le calcul effectué par le moteur SQL
porte sur tous les éléments d'attribut et toutes les conditions de filtrage
associées sont ignorées.
Parfois, le niveau de la table de faits n'est pas équivalent au niveau du
rapport. Prenons l'exemple d'un rapport qui contient les attributs Magasin et
Mois, et la mesure Ventes, qui est basée sur la table de faits Ventes. Le niveau
du rapport est Magasin et Mois, mais le niveau de la table de faits est
Magasin, Jour et Élément. Les différentes méthodes permettant de conserver
tous les éléments d'attribut Magasin et Mois de sorte qu'ils s'affichent dans le
rapport sont décrites ci-dessous :
•
Effectuez une jointure externe à gauche pour conserver tous les éléments
d'attribut au niveau de Magasin, Jour et Élément, puis agrégez les
données au niveau de Magasin et Mois.
•
Effectuez d'abord l'agrégation des données, puis effectuez une jointure
externe à gauche pour réunir tous les éléments d'attribut.
Cette option de jointure d'attributs utilise la seconde approche. Le moteur
SQL effectue trois passes SQL :
•
Passe 1 : agrège Fact_Table avec TT1 au niveau Magasin et Mois. Il s'agit
en fait de la dernière passe d'un rapport normal lorsque cette option n'est
pas activée.
•
Passe 2 : LOOKUP_STORE jointure croisée LOOKUP_MONTH; inséré
dans la table temporaire TT2
•
Passe 3 : TT2 jointure externe à gauche TT1 sur (magasin, mois)
Cette approche nécessite une passe de plus que l'option précédente, mais la
table de jointure croisée (TT2) est généralement plus petite.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
377
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Option 4 : Conserver les éléments de la table de référence joints à la
table de résultats de la requête finale en fonction du filtre w/ des
attributs de modèle
Avec cette option de jointure d'attributs, le calcul effectué par le moteur SQL
porte sur tous les éléments d'attribut et toutes les conditions de filtrage
associées sont appliquées.
Cette option de jointure d'attribut est similaire à Option 3. La seule
différence vient de ce que le rapport de filtre est appliqué lors de la passe
finale (Passe 3). Par exemple, un rapport contient Magasin, Mois et
Somme(Ventes) avec un filtre Année = 2005. Vous pouvez afficher tous les
magasins dans chaque mois de 2005, quel que soit l'emplacement des ventes.
Néanmoins, vous ne voulez pas afficher les mois d'autres années, mais
uniquement les 12 mois de l'année 2005. Cette option de jointure d'attribut
fournit ces données.
Sélection d'une option de jointure d'attributs
Vous pouvez définir les types de jointure d'attributs de différentes façons :
•
Utilisez un paramètre de propriété VLDB pour définir les types de
jointure d'attributs pour une instance de base de données déterminée, un
rapport ou un modèle de rapport. Vous trouverez des détails sur la
propriété VLDB « Preserve All Lookup Table Elements » (Conserver tous
les éléments de la table de référence) au Chapitre 15, Propriétés VLDB.
•
Utilisez la boîte de dialogue Options des données du rapport pour
sélectionner chacun des attributs du modèle qui doit afficher les éléments
d'attribut. Lorsque vous modifiez le type de jointure d'attributs par défaut
au profit de l'option 2, 3 ou 4 (voir plus haut), il est supposé que vous
voulez conserver TOUS les éléments d'attribut dans leur table de
référence. Cependant, peut-être préférerez-vous parfois que ce paramètre
n'affecte que certains attributs d'un rapport. Par exemple, dans le cas
d'un rapport qui contient Magasin, Mois et Sum(Sales), vous pouvez
souhaiter afficher tous les noms de magasin, même s'ils n'ont enregistré
aucune vente, mais pas nécessairement pour tous les mois de la table
LOOKUP_MONTH. Pour ce faire, utilisez la boîte de dialogue Options
des données du rapport comme indiqué dans la procédure suivante.
quatre options de jointure d'attributs disponibles dans la boîte de
Les
dialogue Options des données du rapport sont identiques à celles de la
boîte de dialogue Propriétés VLDB. Le système les lit au même
emplacement.
378 Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Pour afficher et modifier les types de jointure d'attributs
1 Ouvrez un rapport de type grille.
2 Dans le menu Données, sélectionnez Options des données du rapport.
La boîte de dialogue Options des données du rapport s'affiche.
3 Sous Catégories, développez Calculs, puis sélectionnez Attribut Type
de jointure. Calculs - Attribut Type de jointure s'affiche à droite de
l'interface. Cette sous-catégorie répertorie tous les attributs du rapport,
de même que le type de jointure de chaque attribut, comme l'illustre la
figure à la page page 374.
disposez d'une longue liste d'attributs, vous pouvez les trier
Siparvous
nom d'attribut ou type de jointure en cliquant sur les en-têtes
de colonne Attribut ou Type de jointure.
4 Selon vos objectifs en matière de jointure des données d'attribut,
sélectionnez l'une des options suivantes. Des détails et des exemples sont
fournis pour chaque option dans la section Présentation des options de
jointure d'attributs, page 374.
•
Conserver les éléments communs de la table de référence et de
la table des résultats de la dernière passe : (paramètre par défaut)
avec cette option, les calculs effectués par le moteur SQL ne portent
que sur les éléments d'attribut qui existent dans les tables de
référence et de faits. Cette option vous permet d'afficher tous les
éléments d'attribut présents dans les tables de référence de votre
entrepôt de données, qu'il existe ou non une valeur de fait
correspondante dans ce dernier. En revanche, elle ne vous permet pas
de modifier le type de jointure des attributs individuels. Les attributs
et leurs types de jointure ne sont affichés qu'à titre indicatif.
•
Jointure externe sur les tables de référence des clés de tables de
faits dans la passe finale : avec cette option, les calculs effectués par
le moteur SQL ne portent que sur les éléments joints à la table de faits
en fonction des clés de tables de faits.
•
Conserver les éléments de la table de référence joints à la table
de résultats de la requête finale en fonction du filtre sans
attributs de modèle : avec cette option, le calcul effectué par le
moteur SQL porte sur tous les éléments d'attribut et toutes les
conditions de filtrage associées sont ignorées.
•
Conserver les éléments de la table de référence joints à la table
de résultats de la requête finale en fonction du filtre avec des
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
379
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
attributs de modèle : avec cette option, le calcul effectué par le
moteur SQL porte sur tous les éléments d'attribut et toutes les
conditions de filtrage associées sont appliquées.
5 Vous pouvez changer le type de jointure d'un attribut spécifique, si vous
sélectionnez l'une des options Conserver les éléments de la table de
référence. Dans le tableau Paramétrage du type de jointure, cliquez
sur le Type de jointure pour l'attribut et sélectionnez le type de jointure
dans la liste déroulante. Les options de types de jointure sont les
suivantes :
•
Par défaut : avec cette option, l'attribut utilise le type de jointure
défini pour cet attribut spécifique à l'aide de l'éditeur d'attributs. Si un
type de jointure n'a pas été défini au niveau de l'attribut, l'attribut
utilise le type de jointure défini au niveau du projet.
•
Interne : cette option affiche uniquement les éléments d'attribut
communs à toutes les tables de l'entrepôt de données à partir
desquelles les données sont collectées pour cet attribut.
•
Externe : cette option affiche tous les éléments d'attribut de toutes les
tables de l'entrepôt de données à partir desquelles les données sont
collectées pour cet attribut.
le rapport contient une invite d'objet sur la grille du rapport, les
Siattributs
du rapport ne sont pas encore définis et ne peuvent donc
pas être affichés dans le tableau Paramètres du type de jointure.
Pour affecter des propriétés de jointure aux attributs inclus dans
l'invite d'objet, reportez-vous à Paramètres du type de jointure
pour une invite d'objet, page 380.
6 Lorsque vous en avez terminé avec les modifications, cliquez sur OK. Le
rapport est réexécuté sur votre entrepôt de données et les nouveaux
résultats s'affichent à l'écran.
Paramètres du type de jointure pour une invite d'objet
Si un rapport contient une invite d'objet sur la grille du rapport, les attributs
du rapport ne sont pas encore définis et ne peuvent donc pas être affichés
dans le tableau Paramètres du type de jointure. Vous pouvez affecter des
propriétés de jointure aux attributs inclus dans l'invite d'objet en répondant
à l'invite en mode SQL. Cela inclut les attributs au rapport, afin que vous
puissiez affecter des paramètres de type de jointure.
380 Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Par exemple, le rapport suivant contient une invite d'objets, nommé Choisir
des attributs, sur les lignes :
Lorsque vous accédez à la boîte de dialogue Options des données du rapport
pour sélectionner des types de jointure pour les attributs, aucun attribut
n'est disponible pour modification, car aucun attribut n'a été ajouté au
rapport.
L'exécution du rapport en mode SQL et la réponse à l'invite avec tous les
attributs disponibles les ajoute au rapport. Maintenant, lorsque vous accédez
à la boîte de dialogue Options des données du rapport, tous les attributs
s'affichent et sont disponibles pour modification. Lorsque vous enregistrez le
rapport sous forme de rapport avec invite, l'utilisateur peut sélectionner ses
propres réponses à l'invite et remplir le rapport comme il le souhaite. Les
types de jointures d'attribut que vous avez affectés sont enregistrés et
utilisés.
Pour affecter des types de jointures d'attributs à des attributs dans une invite
d'objets
1 Affichez le code SQL du rapport en sélectionnant Vue SQL dans le menu
Vue. L'invite s'affiche sans exécuter le rapport.
la boîte de dialogue Options des données du rapport est
Sitoujours
affichée, cliquez sur OK pour revenir au rapport, puis
changez la vue du rapport.
2 Choisissez tous les attributs qui sont disponibles dans l'invite.
3 Cliquez sur Terminer.
4 Dans le menu Vue, sélectionnez Mode création. Remarquez que tous les
attributs sont inclus dans le rapport.
5 Vous pouvez utiliser la boîte de dialogue Options des données du rapport
pourrait affecter des types de jointure à chaque attribut, de la manière
décrite dans Pour afficher et modifier les types de jointure d'attributs,
page 379.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Détermination des éléments d'attribut affichés : Jointures d'attributs
381
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
6 Enregistrez le rapport sous forme de rapport avec invite plutôt qu'un
rapport statique.
Lorsque le rapport est réexécuté, l'invite s'affiche afin que l'utilisateur puisse
sélectionner ses propres réponses. Chaque attribut qui est sélectionné utilise
les paramètres de jointure spécifiés.
Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
L'ordre de calcul des données affecte le jeu de données du rapport. Les
paramètres d’ordre d'évaluation permettent de contrôler l’ordre de calcul et
de résolution des mesures intelligentes composées, consolidations, mesures
dérivées, éléments dérivés, limites et sous-totaux d’un rapport donné.
L'ordre d'évaluation détermine l'ordre d'exécution des différents types de
calculs par le moteur analytique. L'exemple simple ci-dessous montre
l'impact de l'ordre d'évaluation sur le jeu de données d'un rapport.
Consolidations des états
Chiffre
d'affaires.
Coût
Chiffre
d'affaires/Coût
New York
$15
$10
1,5
Virginie
$20
$15
1,33
New York + Virginie
$35
$25
X
Dans l'exemple ci-dessus, deux calculs interviennent : Consolidation des
états et la mesure intelligente composée Chiffre d'affaires/Coût.
Les conditions suivantes s'appliquent :
•
Si Consolidation des états est calculé en premier, X correspond à la valeur
Chiffre d'affaires/Coût de la dernière ligne et le résultat est 35/25 ou 1,4.
•
Si Chiffre d'affaires/Coût est calculé en premier, X correspond à la valeur
Chiffre d'affaires/Coût de la dernière colonne et le résultat est 1,5 + 1,33
ou 2,83.
Par défaut, la mesure intelligente composée est évaluée avant la
consolidation, ce qui donne pour résultat 2,83. Ceci est expliqué en détail
dans la section suivante, Ordre d'évaluation par défaut, page 383.
382 Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Ordre d'évaluation par défaut
Maintenant, l'ordre de calcul par défaut se présente comme suit :
1 Mesures intelligentes composées
2 Consolidations, évaluées selon leur position relative sur le modèle de
rapport :
Lignes, de gauche à droite
Colonnes, de haut en bas
des exemples de l'impact de l'ordre d'évaluation sur les
Pour
consolidations, reportez-vous aux rubriques suivantes :
•
Ordre d'évaluation, page 252, qui traite des consolidations
multiples sur un même rapport ;
•
Exemple d'ordre d'évaluation des vues et de consolidation,
page 390, qui démontre l'interaction entre la consolidation, les
sous-totaux et la définition de vue d'une part et l'ordre
d'évaluation d'autre part.
3 Limites de rapport
4 Sous-totaux
Les mesures composées qui ne résultent pas directement de l'agrégation
d'autres mesures peuvent être utilisées dans l'ordre d'évaluation en
définissant l'option Autoriser les mesures intelligentes de l'éditeur de
mesures sur Oui.
sauts de page et le tri sont déterminés en dernier, pour organiser
Les
la position des résultats de calcul. Il est impossible d'en modifier
l'ordre d'évaluation.
Définition d'un ordre dévaluation
Vous pouvez définir l'ordre d'évaluation en affectant à un calcul un nombre
positif pour indiquer son ordre d'exécution. MicroStrategy exécute en
premier les calculs auxquels sont appliquées des règles d’ordre par défaut,
puis ceux affectés d’un nombre. Utilisez la boîte de dialogue Options des
données du rapport pour spécifier l'ordre d'évaluation. Sélectionnez Calculs,
puis Ordre d’évaluation.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
383
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
L'ordre d'évaluation par défaut décrit à la section Ordre d'évaluation par
défaut, page 383 permet uniquement de réorganiser les consolidations. La
désactivation de ce paramètre permet de changer l'ordre d'évaluation des
objets suivants :
•
Mesures intelligentes composées
•
Consolidations
•
Mesures dérivées
•
Éléments dérivés
•
Limites de mesure
•
Sous-totaux
mesure composée qui na pas été identifiée comme étant
Une
intelligente ne peut pas faire partie d'un ordre d'évaluation spécifié ;
elle est toujours calculée en premier, comme indiqué dans la section
Ordre d'évaluation par défaut, page 383.
Ordre d'évaluation dans la définition des données et la
définition des vues
Les paramètres d'ordre d'évaluation du jeu de données déterminent l'ordre
d'évaluation des consolidations, limites de rapport, mesures intelligentes
composées et sous-totaux. Lorsque la définition de vue n'est plus la même
que la définition de données, l'option Ordre d'évaluation de la vue est activée
dans la boîte de dialogue Options des données du rapport : Ordre
d'évaluation. Elle est disponible dans les cas suivants :
•
Les objets se trouvent sur les objets de rapport mais par sur la grille.
•
Un filtre de vue a été défini.
•
Une mesure dérivée est utilisée.
actions doivent inclure ou toucher des objets sur lesquels il est
Ces
possible de définir l'ordre d'évaluation. Par exemple, une
consolidation sur les objets de rapport, mais pas sur la grille, active
l'option Ordre d'évaluation de la vue. Une mesure dérivée étant, par
définition, une mesure intelligente composée, elle active toujours
l'option Ordre d'évaluation de la vue.
384 Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Un ordre distinct pour la vue s'avère nécessaire car toute manipulation de la
vue qui ne modifie pas l'instruction SQL s'effectue une fois le rapport de base
terminé. Par conséquent, les objets concernés par les paramètres d'ordre
d'évaluation du jeu de données sont évalués en premier, puis ceux dans
l'ordre d'évaluation de la vue. Le tableau suivant indique où les différents
objets sont évalués.
Objet
Ordre d'évaluation
Consolidation
Jeu de données
Mesure dérivée
Vue
élément dérivé
Vue
Limite de rapport
Jeu de données
Mesures intelligentes
composées
Jeu de données ou Vue :
• La valeur par défaut est Vue.
• Peut être modifié manuellement
Sous-totaux
Vue
Exemple d'ordre d'évaluation Vue/Jeu de données
Prenons pour exemple le rapport suivant, où Rang Chiffre d'affaires est une
mesure intelligente qui classe la mesure Chiffre d'affaires Pour créer cette
mesure, appliquez la fonction Rang à la mesure Chiffre d'affaires. Dans
l'onglet Sous-totaux/Agrégation de l'éditeur de mesures, activez la case à
cocher Autoriser les mesures intelligentes. Pour obtenir des informations
plus détaillées, reportez-vous à l'aide de Desktop. Huit lignes de données
sont renvoyées.
Pour restreindre le rapport, créez une limite de mesure de Chiffre d'affaires
supérieure à 3 000 000 USD, de la manière décrite ci-dessous.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
385
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Pour créer une limite de mesure :
1 Dans le menu Données, choisissez Options des données du rapport.
La boîte de dialogue Options des données du rapport s'affiche.
2 Sous Catégories, développez Calculs puis sélectionnez Limite de
rapport. Calculs – Limite de rapport s'affiche à droite de la boîte de
dialogue.
3 Cliquez sur Modifier. L'éditeur des limites du rapport s'ouvre.
4 Double-cliquez dans la zone Définition des limites de l'éditeur. La boîte
de dialogue Qualification de la limite de rapport s'ouvre.
5 Dans la zone Mesure, tapez Chiffre d'affaires et cliquez sur OK.
6 Sélectionnez la mesure Chiffre d'affaires dans la liste et cliquez sur OK.
7 Dans la zone Fonction, sélectionnez Valeur de mesure.
8 Dans la liste Opérateur, sélectionnez Supérieur à.
9 Dans la zone Valeur, sélectionnez Valeur.
10 Tapez 3000000 dans le champ.
11 Cliquez sur OK. Vous revenez à l'éditeur de limite de rapport.
12 Cliquez sur Enregistrer et fermer. Vous revenez à la boîte de dialogue
Options des données du rapport.
13 Cliquez sur OK. Vous revenez à l'éditeur de rapport.
386 Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Seules les régions présentant un chiffre d'affaires supérieur à 3 000 000
USD apparaissent sur le rapport. Seules six lignes de données sont affichées,
comme illustré ci-dessous :
Les valeurs de Chiffres d'affaires et de Rang de chiffre d'affaires n'ont pas été
modifiées, seule la quantité de données affichée l'a été. Par défaut, Rang de
chiffre d'affaires, en tant que mesure intelligente, est calculée avant la limite
de la mesure. La limite de la mesure supprime ensuite les régions présentant
les plus faibles chiffres d'affaires, qui ont le rang de chiffre d'affaires 1 et 2.
Créez ensuite une mesure dérivée, de sorte que la vue du rapport diffère du
jeu de données.
Pour créer une mesure dérivée
1 Sélectionnez Nouvelle mesure dans le menu Insérer. La boîte de
dialogue Saisir la formule de mesure s'ouvre.
2 Double-cliquez sur Chiffre d'affaires dans la liste des objets du rapport.
Cette valeur apparaît dans la définition de mesure sur la droite.
3 Saisissez /2, qui s'affiche également dans la définition de mesure.
4 Par défaut, le nom de la mesure dérivée est Nouvelle mesure. Changez-le
en tapant Chiffre d'affaires/2 à la place de Nouvelle mesure dans le
champ de texte au-dessus de la barre d'outils.
5 Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
387
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
6 Formatez la mesure dérivée :
a Dans le menu Format, pointez sur Chiffre d'affaires/2, puis
sélectionnez Valeurs. La boîte de dialogue Formater les cellules
s'ouvre.
b Dans l'onglet Nombre, sélectionnez Devise dans la liste Catégorie.
c
Réglez la propriété Nombre de décimales sur 0 (zéro).
d Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
Les résultats du rapport s'affichent en dessous. Notez que Rang de chiffre
d'affaires a maintenant 1 et 2, mais sa base de calcul porte maintenant
uniquement sur les six lignes affichées. Cela entraîne un classement de 1-6,
et non plus de 3-8.
Une fois qu'une mesure dérivée est ajoutée un rapport, l'ordre d'évaluation
des vues est activé. La mesure Rang de chiffre d'affaires, qui est une mesure
intelligente, est placée automatiquement dans l'ordre d'évaluation des vues,
alors que la limite de mesure reste dans le jeu de données. Souvenez-vous
que par défaut les objets dans la vue sont calculés après les objets dans le jeu
de données.
Vous pouvez spécifier si les mesures intelligentes composées sont évaluées
dans le jeu de données ou dans la définition de la vue. Dans cet exemple,
vous pouvez forcer le calcul de Rang de chiffre d'affaires avant la limite de la
mesure, pour inclure toutes les régions dans le classement, même si celles-ci
ne sont plus affichées sur le rapport.
388 Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Pour déplacer une mesure intelligente composée de la vue à l'ordre
d'évaluation du jeu de données
1 Dans le menu Données, choisissez Options des données du rapport.
La boîte de dialogue Options des données du rapport s'affiche.
2 Sous Catégories, développez Calculs, puis sélectionnez Ordre
d'évaluation. Calculs – Ordre d'évaluation s'affiche à droite de la boîte de
dialogue.
3 Désactivez la case à cocher Utiliser l'ordre d'évaluation par défaut.
Notez que la mesure Rang de chiffre d'affaires et la mesure dérivée
Chiffre d'affaires/2 sont calculées dans l'ordre d'évaluation
supplémentaire de l'analyse.
4 Cliquez sur Avancé. La boîte de dialogue Avancé s'ouvre.
5 Cliquez sur la colonne Calcul de mesure de la ligne Rang de chiffre
d'affaires, et sélectionnez Évaluer dans l'ensemble de données dans le
menu déroulant.
6 Cliquez sur OK pour revenir à la boîte de dialogue Ordre d'évaluation.
Rang de chiffre d'affaires est maintenant affiché dans l'ordre d'évaluation
de l'ensemble de données.
7 Cliquez sur OK pour revenir au rapport.
Comme illustré ci-dessous, la plage de Rang de chiffre d'affaires est
maintenant 3-8, car la mesure inclut toutes les régions, même si elles ne sont
pas affichées dans le rapport.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
389
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Exemple d'ordre d'évaluation des vues et de consolidation
suivant montre l'impact de l'ordre d'évaluation par défaut
L'exemple
et de l'ordre d'évaluation des vues sur les consolidations. Pour un
autre exemple de consolidations, reportez-vous à Ordre d'évaluation,
page 252. Cet exemple présente un rapport contenant deux
consolidations, mais ne traite pas de l'ordre d'évaluation des vues.
Vous souhaitez comparer le chiffre d'affaires des années 2002 et 2003 par
catégorie et sous-catégorie. Créez tout d'abord une consolidation appelée
Années pour calculer la différence. Les éléments de consolidation sont
définis ci-dessous.
•
2002: Année = 2002
•
2003: Année = 2003
•
Différence de pourcentage: (2002 - 2003) / 2003
Créez un rapport avec les lignes Catégorie et Sous-catégorie. Placez la
consolidation Années (Years) et la mesure Chiffre d'affaires (Revenue) sur
les colonnes, puis activez les sous-totaux. Lorsque vous exécutez le rapport, il
se présente comme suit.
raison du manque de place, cet exemple de rapport contient un
En
filtre qui limite les catégories à Livres (Books) et Biens électroniques
(Electronics).
Remarquez que la différence en pourcentage est calculée correctement pour
chaque sous-catégorie, comme le montre l'exemple suivant :
390 Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
(7 849 $ - 6 136 $) = 1 713 $/ 6 136 $ = 27,92 %
Les totaux de la colonne Chiffre d'affaires sont également corrects.
Cependant, les totaux de la colonne Différences de pourcentage (Percentage
Difference) sont faux :
33 229 $ - 30 992 $ = 2 237 $ / 30 992 $ = 7,22 %
Le rapport obtient 46,57 % pour la différence en pourcentage. L'ordre
d'évaluation par défaut calcule la consolidation avant le total. Le total est
déterminé par la somme de toutes les valeurs de la colonne et non par le
calcul de la formule [(2002 - 2003)/2003] sur toutes les lignes, ce qui devrait
être le cas ici. Pour calculer le total pour les lignes, modifiez l'ordre
d'évaluation de sorte à déterminer le total avant la consolidation.
des instructions, reportez-vous à la section Pour déplacer une
Pour
mesure intelligente composée de la vue à l'ordre d'évaluation du jeu
de données, page 389. Paramétrez Total sur 1 et Années sur 2.
Le rapport se présente maintenant comme suit :
Alors que cette solution fonctionne pour cette instance donnée du rapport,
que se passe-t-il si vous déplacez Sous-catégorie (Subcategory) vers les objets
de rapport ? Ceci est impossible. Vous recevez un message d'erreur indiquant
que cette manipulation est incompatible avec les paramètres d'ordre
d'évaluation.
Lorsque vous déplacez Sous-catégorie vers les objets de rapport, l'ordre
d'évaluation des vues est activé. La consolidation Années reste alors dans
l'ordre d'évaluation du jeu de données et les sous-totaux passent dans l'ordre
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ordre d'évaluation des objets dans les rapports
391
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
d'évaluation de la vue. Comme le jeu de données est évalué avant la vue, la
consolidation est calculée avant les sous-totaux. Cependant, vous avez
paramétré les sous-totaux pour être calculés en premier, afin d'obtenir des
résultats corrects dans le rapport. Ce conflit engendre une erreur.
Pour générer des résultats corrects, vous devez soit supprimer complètement
Sous-catégorie du rapport (c'est-à-dire ne pas le placer dans les objets de
rapport), soit créer un second rapport sans Sous-catégorie.
Ajout de fonctionnalités pour les utilisateurs
Vous pouvez proposer à l'analyste différentes fonctionnalités de
manipulation de rapport en les créant ou en les ajoutant à un rapport
existant. Ainsi, ils bénéficient d'une expérience pratique des rapports plus
interactive. Une fois le rapport créé, exécutez et examinez le nouveau rapport
pour en vérifier le bon aspect visuel, et pour vous assurer que les utilisateurs
peuvent effectuer des flux de travaux d'analyse significatfs.
Les analystes peuvent appliquer un certain nombre de caractéristiques de
mise en forme aux rapports qu'ils exécutent. Le concepteur du rapport a
cependant accès à une palette plus importante d'options de mise en forme
qui lui permettent de présenter les données aux utilisateurs de manière
compréhensible, ou simplement de concevoir un rapport visuellement plus
agréable et plus facile à lire.
Vous pouvez mettre en forme le message « Aucune donnée renvoyée » qui
apparaît dans un rapport ou un document quand aucune donnée n'est
retournée. Pour la procédure, reportez-vous au Guide de création de
documents Report Services.
Pour des instructions sur l'ajout de fonctionnalités pour les utilisateurs,
reportez-vous au Guide sur les rapports de base.
Déploiement de rapports auprès d'une
communauté d'utilisateurs
La conception du rapport vous permet de définir un environnement
convivial, contrôlé pour les analystes de données et pour d'autres créateurs
de rapports, qui construisent des rapports à partir de rapports existants,
392 Ajout de fonctionnalités pour les utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
prédéfinis. Les analystes et les créateurs de rapports peuvent personnaliser
ces rapports grâce à une large gamme de fonctions puissantes que rendent
disponibles les concepteurs de rapports.
Avancement des tâches de l'utilisateur pour l'analyse et la
création de rapports
Le développement d'un projet à pour but d'éviter au concepteur de rapports
et à l'administrateur de projets d'avoir à intervenir dans chaque rapport en
permettant aux utilisateurs d'exécuter eux-mêmes leurs opérations de
recherche d'informations d'entreprise. Ils peuvent extraire plus
d'informations significatives à partir des données et travailler de manière
indépendante au lieu de se contenter d'afficher des données de rapport
statiques.
catégories d'utilisateurs de cette section dépendent des privilèges
Les
utilisateur définis dans MicroStrategy.
Au début du projet, le concepteur de rapports définit des rapports simples
non interactifs. Les utilisateurs non expérimentés comme les analystes de
données exécutent les rapports et affichent les données. Les utilisateurs qui
n'ont pas besoin d'analyses plus complexes exécutent ce type de rapport
pendant toute la durée du projet, par exemple une grille simple contenant
des noms de régions et d'employés, ainsi que des chiffres d'affaires.
La première étape de l'enrichissement d'un rapport consiste à augmenter
l'interactivité utilisateur dans les rapports à l'aide d'invites, d'analyses et de
formats simples. La définition des chemins d'analyse permet au concepteur
de rapports de contrôler les informations auxquelles peut accéder un
analyste ou un créateur de rapport, et de fournir des options de recherche et
d'analyse des données. Le concepteur de rapports fournit aux analystes et
créateurs les options qu'il juge pertinentes et appropriées. Dans
MicroStrategy Web, ces privilèges sont octroyés à un utilisateur de Web
Reporter, bien qu'un concepteur de rapports doive définir les invites et les
cartes d'analyse pour garantir que la définition des données est correcte.
et les invites sont décrites en détail dans les chapitres
L'analyse
précédents.
L'étape suivante correspond au niveau Web Analyst, où il est possible de
personnaliser le rapport de manière étendue. Ces options de
personnalisation incluent la rotation, l'accès aux objets de rapport, la
création de mesures dérivées et la modification du filtre de vue. Les fonctions
accessibles en fonction des privilèges permettent à l'utilisateur de
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
393
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
personnaliser un rapport pour répondre à une question stratégique précise et
enregistrer le nouveau rapport.
Les rapports peuvent être conçus avec tous les objets du rapport et sans objet
dans la grille. Les concepteur disposent ainsi d'une base leur permettant de
personnaliser et de manipuler les rapports en fonction de leurs besoins. Les
utilisateurs qui utilisent ce type de rapport sont des utilisateurs de Desktop
Analyst. Ils ne peuvent pas ajouter, ni supprimer des objets du rapport, mais
peuvent modifier les données affichées. Au cours de cette étape, les créateurs
deviennent indépendants des concepteurs de rapports. Ils disposent
désormais des outils nécessaires pour créer des rapports personnalisés dans
un environnement sécurisé dans lequel les données sont pertinentes et
appropriées.
Enfin, les utilisateurs de Web Professional disposent d'un accès plus étendu à
tous les objets du projet. Ils peuvent utiliser la vue Création pour ajouter et
supprimer des objets du rapport et créer des filtres de rapport. Il s'agit de la
dernière étape de la création de rapport ; la définition du rapport commence,
car l'utilisateur Web Professional peut modifier la définition des données
sans supervision.
Ce que nous avons appelé génériquement « concepteur de rapports » dans ce
chapitre, correspond en fait à l'association d'un utilisateur Web Professional
et Desktop Designer. Les utilisateurs de Desktop Designer développent de
tout nouveaux rapports depuis le début. Ils accèdent à divers éditeurs pour
créer les composants de rapport tels que les consolidations, les groupes
personnalisés, les datamart, les documents, les cartes d'analyse, les filtres,
les mesures, les invites et les modèles.
394 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Le schéma suivant décrit l'avancement du projet en termes de types
d'utilisateurs.
Au cours de l'avancement du projet et à mesure que les utilisateurs
acquièrent une plus grande expérience, des fonctions plus avancées sont
déployées auprès de la communauté d'utilisateurs. Les utilisateurs de Web
Reporter commencent par des rapports simples mais, au fur et à mesure
qu'ils se familiarisent avec le produit, ils peuvent devenir des utilisateurs
Web Analyst et Desktop Analyst et se servir des interactions avec l'utilisateur
telles que l'analyse descendante et les invites. Dès le départ, les utilisateurs
de Desktop Designer et Web Professional développent des rapports
prédéfinis à l'attention des utilisateurs moins expérimentés.
Privilèges
Le tableau suivant résume les divers privilèges disponibles dans
MicroStrategy Desktop et MicroStrategy Web. Il n'est pas nécessaire de
fournir à tous les utilisateurs tous les privilèges pour un rôle donné. Un
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
395
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
utilisateur de Web Reporter, par exemple, peut être autorisé à exécuter les
rapports uniquement, sans disposer d'options d'invite et d'analyse.
Web Reporter
• Exécute des rapports simples
• Répond aux invites
• Analyse des rapports
• Effectue des tris
• Change les sauts de page
Web Analyst
Dispose des privilèges Web Reporter et :
• Créé des rapports depuis des modèles d'objet
par :
•Déplacement d'objets entre la grille de rapport
et les objets de rapport. Seuls les objets dans
la grille de rapport sont affichés lorsque le
rapport est exécuté.
•Création de mesures dérivées
•Modification de filtres de vue
• Permute des rapports
• Créé des sauts de page
• Modifie les sous-totaux
• Formatage de graphiques simples
Web Professional
Dispose des privilèges Web Analyst et :
• Développe de nouveaux rapports depuis le
début
• Ajoute et supprime des objets de rapport
• Modifie des filtres de rapport
• Formate des rapports
Desktop Analyst
• Exécute des rapports simples
• Répond aux invites
• Analyse des rapports
• Effectue des tris à l'aide d'options avancées
• Créé des sauts de page
• Formate les rapports de grille par :
•Création de seuils et bande de séparation
•Formatage de valeurs nulles et de cellules
vides
•Modification des noms d'en-têtes de lignes et
de colonnes
•Masquage et affichage de colonnes de mesure
en les déplaçant entre la grille de rapport et
les objets de rapport
•Formatage des bordures de rapport
•Création et application de styles automatiques
• Formate des rapports graphiques par :
•Application de styles de graphique
•Changement du schéma de couleurs
•Déplacement et redimensionnement d'objets
de graphique
•Création de seuils
• Créé des rapports depuis des modèles d'objet
par :
•Déplacement d'objets entre la grille de rapport
et les objets de rapport. Seuls les objets dans
la grille de rapport sont affichés lorsque le
rapport est exécuté.
•Création de mesures dérivées
•Modification de filtres de vue
• Permute des rapports
Desktop Designer
• Développe de nouveaux rapports depuis le
début
• Créé des composants de rapport tels que :
•Consolidations
•Groupes personnalisés
•Datamarts
•Cartes d'analyse
•Filtres
•Mesures
•Invites
•Modèles
• Formate des lignes, des colonnes et des
mesures sur des rapports
• Utilise la fonction Rechercher et remplacer et la
documentation de projet
• Modifie les sous-totaux
396 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
Vous trouverez la description complète des privilèges dans le document
MicroStrategy Supplemental Reference for System Administration.
Rapports prédéfinis
Vous pouvez concevoir les rapports à déployer dans l'environnement de
création de rapports de plusieurs manières. Un projet peut utiliser n'importe
lequel, tous les types de rapports ou aucun des types de rapports suivants :
•
Rapports statiques
•
Rapports avec invite
•
Objets de rapport
•
Raccourcis de filtre et de modèle
Un rapport peut utiliser un ou plusieurs de ces types de rapport. Un rapport
avec invite, par exemple, peut avoir des raccourcis de filtre et de modèle.
Rapports statiques
Les rapports statiques n'ont généralement pas d'invites. Ces rapports sont
pratiques pour les utilisateurs inexpérimentés ou pour fournir des données
répondant à une demande dans un format spécifique.
Rapports avec invite
Les rapports avec invites offrent une interaction utilisateur lors de
l'exécution des rapports. Il est nécessaire de saisir des données pour
compléter le contenu de ce type de rapport. Les définitions de rapport sont
dynamiques et changent en fonction de chaque requête lorsque l'utilisateur
change les informations dans la boîte de dialogue d'invite.
Les rapports avec invites peuvent se limiter au choix de régions dans une
liste ou être plus complexes et impliquer la sélection de toutes les unités de
grilles et de toutes les conditions de filtrage, telles que le Créateur de
rapports et l'Assistant Rapport inclus dans MicroStrategy Desktop et
MicroStrategy Web. Reportez-vous au Chapitre 6, Invites avancées pour
plus d'informations.
vous planifiez un rapport contenant une invite qui exige une
Siréponse,
veillez à définir une réponse par défaut pour cette invite.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
397
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Sinon, le rapport ne pourra pas s'exécuter, faute de réponse fournie à
l'invite. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Invites de
rapports planifiés, page 269. Pour plus d'informations sur les
rapports planifiés en général, reportez-vous au chapitre Automating
Administrative Tasks dans le document MicroStrategy System
Administration Guide.
Objets de rapport
Vous pouvez concevoir un rapport contenant tous les attributs et mesures
appropriés permettant de répondre à une catégorie spécifique de questions
d'entreprise, telle que le marketing. Les objets ne sont pas placés dans la
grille, mais dans la fenêtre Objets du rapport. Ainsi, les créateurs de rapports
peuvent utiliser uniquement les objets nécessaires à leurs analyses. Les
rapports peuvent être personnalisés, mais les créateurs de rapports ne
peuvent pas entrer d'informations incorrectes ou effectuer des calculs non
pertinents. Ces rapports servent de base aux créateurs de rapports pour créer
leurs propres rapports. Pour des informations détaillées sur cette
fonctionnalité, reportez-vous au document OLAP Services Guide.
Raccourcis de filtre et de modèle
Un filtre intégré est généré lorsqu'un filtre est créé instantanément ou
lorsqu'une copie d'un filtre existant est ajoutée à un rapport. La modification
d'un filtre intégré affecte uniquement le rapport dans lequel il se trouve, car
le filtre n'existe que dans ce rapport. En revanche, un raccourci vers un filtre
est un filtre autonome et peut être utilisé dans plusieurs rapports. Lorsque
vous modifiez le filtre, la modification est appliquée à tous les autres
rapports qui contiennent le raccourci vers ce filtre.
La différence entre un modèle intégré et un raccourci vers un modèle est
similaire à la différence entre un filtre intégré et un raccourci vers un filtre.
Un filtre intégré existe uniquement dans le contexte d'un rapport alors qu'un
raccourci est lié à un modèle existant.
398 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Le schéma ci-dessous montre la différence entre les objets intégrés et les
raccourcis.
La séparation de la définition des données d'un rapport en un raccourci vers
un filtre existant et en un raccourci vers un modèle existant facilite la gestion
du déploiement du rapport et la rend évolutive. Les raccourcis sont décrits en
détail dans les sections Raccourci vers un filtre, page 402 et Raccourci vers
un modèle, page 403 de ce chapitre.
Déploiement de rapports prédéfinis
Le choix du type de rapport prédéfini à utiliser est l'une des décisions que
prend le concepteur de rapports lors du déploiement des rapports. Autres
considérations :
•
Accès aux rapports prédéfinis
•
Réutilisation d'objet
•
Mise en cache
•
Privilèges
Nous avons déjà étudié les privilèges dans la section précédente.
Accès aux rapports prédéfinis
Pour déployer ces rapports auprès des utilisateurs, placez-les dans un dossier
accessible aux utilisateurs. Les rapports enregistrés dans le dossier Rapports
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
399
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
du dossier Objets Publics peuvent être affichés par les autres utilisateurs du
système. Les utilisateurs Desktop peuvent rechercher des rapports dans le
dossier Objets publics\Rapports et les exécuter en double-cliquant dessus.
Un utilisateur Web peut rechercher des rapports dans la section Rapports
partagés et les exécuter en cliquant dessus.
Vous pouvez également utiliser le dossier Rapports du dossier Modèles
d'objet pour enregistrer les rapports qui sont souvent utilisés pour créer des
rapports. Ils s'affichent lorsqu'un utilisateur MicroStrategy Desktop
sélectionne Nouveau, puis Rapports ou lorsqu'un utilisateur MicroStrategy
Web clique sur Créer un rapport.
afficher le dossier Modèles d'objet, sélectionnez Préférences du
Pour
Desktop dans le menu Outils. Cliquez sur Options de navigation.
Sélectionnez Afficher les objets masqués et cliquez sur OK jusqu'à
ce que vous reveniez à MicroStrategy Desktop. Pour plus
d'informations sur les modèles d'objet, reportez-vous à Modèles
d'objet, page 408.
Les dossiers de déploiement et les rapports n'ont rien de particulier, hormis
le fait qu'ils sont accessibles aux autres utilisateurs.
Pour plus d'informations sur le déploiement, reportez-vous au document
MicroStrategy Project Design Guide.
Réutilisation d'objet
Les raccourcis vers les filtres et les modèles permettent de réutiliser les
objets et de les gérer correctement. Un projet, par exemple, peut comporter
50 rapports reposant tous sur le même filtre. Lorsqu'il est nécessaire de
changer le filtre, la manière dont il a été créé importe beaucoup. S'il s'agit
d'un objet autonome et mis en œuvre sous la forme d'un raccourci dans les
rapports, le filtre peut être modifié et les modifications sont appliquées à
l'ensemble des rapports associés. Toutefois, si chaque rapport dispose de son
propre filtre intégré, les modifications doivent être dupliquées dans les 50
rapports. La réutilisation des objets vise à éviter ce type d'opération et à
limiter les opérations de maintenance.
Les filtres, naturellement, ne sont pas les seuls objets pouvant être réutilisés.
Les modèles, les mesures, les groupes personnalisés et les consolidations
sont des objets qui peuvent être recyclés.
Lorsque les objets sont utilisés à plusieurs endroits, vous pouvez utiliser
l'outil Rechercher les dépendances pour déterminer les objets qui les
contiennent ou les objets qu'ils contiennent. Par exemple, vous pouvez
400 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
rechercher tous les modèles contenant la mesure Profit ou toutes les mesures
utilisées par le modèle Ventes magasin.
Mise en cache
En règle générale, un cache contient les dernières valeurs utilisées afin
d'améliorer les performances. Les rapports les plus fréquemment consultés
sont souvent mis en cache, ce qui permet d'accélérer l'exécution car les
rapports mis en cache n'accèdent pas à l'entrepôt de données.
Les caches suivants sont utilisés avec les rapports :
•
Le cache de rapport contient des données de rapport prétraitées et il est
stocké sur le disque.
•
Les cubes intelligents sont similaires aux caches de rapport en ce sens
qu'ils fournissent un ensemble de données que les rapports peuvent
rapidement extraire sans avoir à réinterroger une source de données.
Toutefois, alors que la création des caches de rapport est automatique, la
création et l'administration des cubes intelligents passe par d'autres
techniques. Les cubes intelligents permettent également aux rapports
d'utiliser plusieurs fonctionnalités OLAP Services. Pour vous familiariser
avec les cubes intelligents, reportez-vous à Cubes intelligents, page 329.
Les paramètres par défaut des caches de rapport pour tous les rapports d'un
projet sont configurés par l'administrateur système. Vous pouvez ignorer les
paramètres par défaut pour des rapports spécifiques en utilisant la boîte de
dialogue Options de Mise en cache du rapport. Par exemple, vous pouvez
choisir d'activer la mise en cache d'un rapport spécifique même si d'autres
rapports présents dans votre système ne sont pas mis en cache, car cette
fonctionnalité charge des quantités de données importantes dans l'entrepôt
de données. Vous pouvez également choisir de désactiver la mise en cache
d'un rapport spécifique même si d'autres rapports présents dans votre
système sont mis en cache, car les données utilisées dans le rapport changent
si souvent que la version mise en cache du rapport est rarement correcte.
Vous pouvez également sélectionner une planification spécifique pour
invalider le cache. L'invalidation d'un cache de rapport indique à Intelligence
Server que ce cache ne doit pas être utilisé. Par exemple, vous pouvez
planifier le cache pour qu'il soit invalidé chaque fois que de nouvelles
données sont chargées dans l'entrepôt de données. Dans ce cas, un cache
contenant les toutes dernières données mises à jour sera créé lors de la
première exécution du rapport après le chargement des données.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
401
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Pour plus d'informations sur les caches de rapport, reportez-vous au chapitre
Mise en cache dans le document MicroStrategy System Administration
Guide.
Pour activer ou désactiver la mise en cache d'un rapport spécifique
1 Dans MicroStrategy Desktop, ouvrez le rapport dans l'éditeur de
rapports.
2 Dans le menu Données, sélectionnez Options de Mise en cache du
rapport. La boîte de dialogue des Options de Mise en cache du rapport
s'ouvre.
3 Choisissez d'activer ou de désactiver la mise en cache de ce rapport :
•
Pour activer la mise en cache de ce rapport même si la mise en cache
est désactivée au niveau du projet, sélectionnez l'option Activé :. Ce
rapport devrait être mis en cache.
•
Pour désactiver la mise en cache de ce rapport même si la mise en
cache est activée au niveau du projet, sélectionnez l'option Désactivé
:. Ce rapport ne devrait pas être mis en cache.
•
Pour utiliser le paramètre par défaut au niveau du projet pour la mise
en cache, sélectionnez l'option Utiliser le comportement au niveau
du projet par défaut. Cette option indique que les paramètres de
mise en cache configurés au niveau du projet dans l'éditeur de
configuration de projets s'appliquent également à ce rapport ou ce
document.
4 Cliquez sur OK. La boîte de dialogue Options de Mise en cache du rapport
se ferme et vos modifications sont enregistrées.
Raccourci vers un filtre
Lorsque vous ajoutez un filtre à un rapport, vous pouvez :
•
L'ajouter au filtre du rapport. Il est combiné aux filtres existants.
•
Remplacer le filtre du rapport par une copie du filtre. Les modifications
apportées au filtre sur le rapport ne sont pas appliquées au filtre d'origine
et vice versa. Ce filtre s'appelle également un filtre local ou intégré et
revient à créer un filtre instantanément dans le rapport.
402 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
8
Conception de rapports
Remplacer le filtre du rapport par un raccourci du filtre. La création d'un
raccourci vers un filtre permet d'utiliser un filtre existant dans un rapport
et de tirer parti de la réutilisation d'objet. Les modifications apportées au
filtre sur le rapport sont appliquées au filtre d'origine et vice versa.
choisir ces options, cliquez avec le bouton droit de la souris sur
Pour
un filtre dans l'explorateur d'objets.
Si le volet Filtre de rapport de la vue Création contient le nom du filtre et
qu'une icône de raccourci figure dans la barre de titre, il s'agit d’un raccourci
vers un filtre. Ce type de filtre s'appelle parfois un filtre lié.
Si vous changez le raccourci vers un filtre en supprimant un attribut et en
sauvegardant le rapport, par exemple, vous pouvez créer une copie locale du
raccourci ou conserver le raccourci. Si vous créez une copie, les modifications
apportées au filtre dans le rapport n'ont aucun impact sur les autres
rapports. Si vous conservez le raccourci, les modifications apportées au filtre
du rapport sont appliquées à tous les autres rapports qui contiennent le
raccourci du filtre.
Un exemple de raccourci vers un filtre figure dans la section Exemples de
raccourcis de filtre et de modèle, page 404.
Raccourci vers un modèle
Un modèle définit la mise en forme des catégories générales des
informations d'un rapport. Un modèle définit les informations à extraire de
l'entrepôt de données et la manière dont elles apparaissent dans la grille du
rapport. Les informations du modèle incluent les valeurs par défaut des
mesures, les options de bande de séparation, le paramètre du type de
jointure et les options de tri des données. Un modèle n'inclut pas
d'informations de filtre. Vous pouvez créer un modèle autonome dans
l'éditeur de modèles. Créez un modèle de rapport en utilisant l'éditeur de
rapports.
type de modèle est parfois qualifié de modèle de rapport pour le
Cedifférencier
des modèles d'objet. Pour une description des modèles
d'objet, reportez-vous à la section Modèles d'objet, page 408.
Un raccourci vers un modèle, appelé parfois modèle lié, fonctionne de la
même manière qu'un raccourci vers un filtre.
Lorsque vous ajoutez un modèle à un rapport, vous pouvez :
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
403
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
•
Remplacer le modèle du rapport par une copie du modèle. Les
modifications que vous apportez au modèle ne sont pas appliquées au
modèle d'origine. Ce modèle s'appelle également un modèle local et
revient à créer un modèle instantanément dans le rapport.
•
Remplacer le modèle du rapport par un raccourci vers le modèle. La
création d'un raccourci vers un modèle permet d'utiliser un modèle
existant dans un rapport.
choisir ces options, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le
Pour
modèle dans l'explorateur d'objets.
Si la définition de grille contient le nom du modèle et qu'une icône de
raccourci figure dans la barre de titre, il s'agit d'un raccourci vers un modèle.
Si vous changez le raccourci vers un modèle en ajoutant par exemple une
mesure aux objets du rapport et en sauvegardant le rapport, vous pouvez
créer une copie locale du raccourci ou conserver le raccourci. Si vous créez
une copie, les modifications apportées au modèle dans le rapport n'ont
aucun impact sur les autres rapports. Si vous conservez le raccourci, les
modifications apportées à la définition des données du modèle dans ce
rapport sont appliquées à tous les autres rapports qui contiennent le
raccourci du modèle. Dans l'exemple, tous les rapports affichent la nouvelle
mesure dans les objets du rapport.
Pour plus de détails sur l'impact de la modification d'un modèle de raccourci
sur les rapports qui l'utilisent, reportez-vous à Impact de la modification des
modèles, page 406.
Exemples de raccourcis de filtre et de modèle
La procédure suivante permet de créer un rapport à l'aide de raccourcis de
filtre et de modèle existants. Le modèle place des sous-catégories et des
valeurs de chiffres d'affaires annuels dans le rapport. Le filtre exclut les mois
d'avril, de mai et de décembre des mesures. Une fois les opérations
terminées, les modifications apportées aux raccourcis affectent les rapports
qui utilisent le même filtre ou modèle.
404 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
8
Conception de rapports
Pour créer un rapport avec des raccourcis de filtre et de modèle
1 Créez un rapport.
2 Cliquez avec le bouton droit de la souris sur Modèle de chiffre d'affaires
et sélectionnez Remplacer par un raccourci vers le modèle. Le modèle
Chiffre d'affaires se trouve dans le dossier MicroStrategy Platform
Capabilities\Ad Hoc Reporting\
Component Objects.
3 Cliquez avec le bouton droit de la souris sur Filtre Mois dans le même
répertoire et sélectionnez Remplacer le filtre du rapport par un
raccourci vers ce filtre.
4 À partir du menu Fichier, sélectionnez Enregistrer. La boîte de dialogue
Enregistrer le rapport sous s'ouvre.
5 Sélectionnez le dossier dans lequel enregistrer le rapport, puis tapez le
nom du nouveau rapport. Cliquez sur Enregistrer. La boîte de dialogue
Options d'enregistrement avancées s'ouvre.
6 Sélectionnez Retenir le raccourci au filtre et Retenir le raccourci au
modèle. Vous pouvez choisir de conserver ces paramètres en vue de
l'enregistrement ultérieur d'un rapport.
7 Cliquez sur OK.
Le rapport est exécuté et se présente comme suit :
Ce rapport s'appelle Raccourcis de filtre et de modèle.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
405
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Maintenant, modifiez la définition de vue du rapport, opération qui ne
modifie aucun des raccourcis. Déplacez l'élément Année de la grille vers le
volet Objets de rapport. Ajoutez un seuil de chiffre d'affaires supérieur à un
million de dollars. Appliquez la police en gras et un remplissage gris de 25 %
à la cellule. Le rapport suivant s'affiche :
Ce rapport s'appelle Raccourcis de filtre et modèle avec seuils.
Ceci ne modifie pas le modèle lié, car l'attribut est retiré uniquement de la
vue. Il reste dans les objets du rapport. Le chiffre d'affaires est calculé pour
tous les mois sauf avril, mai et décembre qui sont exclus de la mesure par le
filtre.
Impact de la modification des modèles
Les modifications apportées au filtre de raccourcis dans un rapport sont
répercutées à tous les autres rapports contenant un raccourci au même filtre.
Si vous créez une copie locale du filtre, les modifications apportées au filtre
n'ont pas d'impact sur d'autres rapports.
Les effets de modification d'un modèle sont plus complexes. Si, par exemple,
vous supprimez une mesure d'un modèle, la modification peut affecter tous,
certains ou aucun des rapports dépendants. Les rapports peuvent subir des
conséquences négatives si, par exemple, la mesure est supprimée du modèle,
mais reste sur le modèle de vue du rapport dépendant. Tout dépend de la
manière dont la mesure est incluse dans la définition de vue des rapports. Le
Valideur de dépendance du modèle permet d'effectuer une analyse d'impact
rapide avant d'enregistrer les modifications dans un modèle.
Cet outil permet d'empêcher la définition de vue de casser le rapport, car la
vue demande un objet qui ne se trouve plus dans la définition des données du
406 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
fait qu'il a été supprimé du modèle sous-jacent. Lorsqu'un problème
potentiel vous est signalé, vous pouvez intervenir avant que les rapports
soient affectés. Supposons qu'un rapport ait un raccourci vers un modèle
contenant Pays, Région, Mesure 1 et Mesure 2. Le filtre de vue est réglé à
« Mesure 1 > 20 ». comme le montre le diagramme ci-dessous.
Supprimons Mesure 1 du modèle, mais pas de la vue du rapport. Lors de
l'exécution du rapport, une erreur se produit, car le filtre de vue ne peut plus
être évalué (Mesure 1 n’existe plus).
Lorsque vous modifiez un modèle et l'enregistrez dans MicroStrategy
Desktop, le Valideur de dépendance de modèle est déclenché. Le valideur
dresse la liste :
•
des rapports dépendant du modèle,
•
des rapports qui ne pourront pas être exécutés si la modification est
appliquée.
Pour résoudre ce problème, effectuez l'une des opérations suivantes :
•
Annulez la modification et réévaluez le filtre.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
407
8
Conception de rapports
•
Guide sur les rapports avancés
Ouvrez chaque rapport dépendant, supprimez les dépendances, puis
modifiez la définition du modèle.
Dans le premier exemple, vous pourriez supprimer le filtre de vue de la
définition de vue du rapport dépendant.
Les modifications apportées au modèle ne sont pas enregistrées tant que le
Valideur de dépendance de modèle n'est pas fermé. Pour plus d'informations
sur l'utilisation de cet outil, reportez-vous à l'aide de Desktop.
Modèles d'objet
Un modèle d'objet permet d'utiliser une structure prédéfinie pour créer un
objet. Vous pouvez, par exemple, créer de nombreux filtres contenant le mois
en cours dans la définition. En disposant d'un modèle d'objet de filtre
contenant le mois en cours, vous n'avez pas à définir cette partie du filtre
chaque fois que vous créez un filtre. En d'autres termes, vous ne devez définir
ce critère de filtrage qu'une seule fois. Lorsque vous utilisez le modèle d'objet
de filtre, le mois en cours figure automatiquement dans tous les filtres que
vous créez.
On peut également imaginer que vous deviez créer plusieurs rapports
contenant l'attribut Jour et les mesures Chiffre d'affaires, Coût et Bénéfice.
Pour ne pas avoir à créer ces rapports similaires, il suffit de définir un
rapport avec ces objets et de l'enregistrer dans le dossier Modèles d'objet
pour créer ainsi un modèle d'objet.
pouvoir utiliser un modèle d'objet, l'objet doit être enregistré
Pour
dans le dossier Modèles d'objet. Il s'agit de la seule différence existant
entre un objet et un modèle d'objet (à l'instar d'un rapport et d'un
modèle de rapport).
Vous pouvez créer des modèles pour les objets suivants :
•
Consolidations
•
Groupes personnalisés
•
Documents
•
Filtres
•
Mesures
•
Rapports
408 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
8
Conception de rapports
Modèles (Un modèle définit la mise en forme des catégories générales
des informations d'un rapport. Il n'inclut pas d'informations de filtre.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Raccourci vers un
modèle, page 403.)
Dans les préférences du Desktop, vous pouvez indiquer pour chaque type
d'objet si vous voulez utiliser un modèle d'objet lorsque vous créez un objet.
vous modifiez un modèle d'objet, la modification n'est pas
Siappliquée
aux objets déjà définis
Ne confondez pas les modèles d'objet avec les modèles. Un modèle définit la
mise en forme des catégories générales d'informations dans un rapport. Il
indique les informations à extraire de l'entrepôt de données et la manière
dont vous souhaitez les afficher dans le mode Grille du rapport. Un modèle
ne contient pas de filtre, contrairement aux modèles d'objets. Vous pouvez
combiner un modèle et un filtre pour créer un rapport. Un modèle étant un
rapport, il peut être exécuté tel quel sans être modifié. (Pour effectuer cette
opération, créez un rapport, ajoutez le modèle, puis exécutez le rapport.)
Vous ne pouvez pas exécuter un modèle d'objet de rapport tel quel ; vous
devez d'abord lui ajouter des objets.
Un modèle d'objet est équivalent à un modèle Microsoft Word, soit un type
spécial de document qui fournit des outils de base pour la mise en forme d'un
document final. Un modèle d'objet n'est pas nécessairement un rapport. Il
peut s'agit d'une mesure, d'un filtre ou d'un autre objet décrit
précédemment.
Modèles d'objet vides
Les modèles d'objet vides constituent un sous-ensemble des modèles d'objet.
La seule différence entre les deux réside dans le fait que seuls les modèles
d'objet contiennent une définition. Les modèles d'objet vides définissent des
formats par défaut et d'autres propriétés au niveau du projet pour les
nouveaux rapports, modèles, mesures et documents.
Il existe deux types de modèles d'objet vides :
•
Modèles d'objet vides automatiquement fournis dans MicroStrategy.
Ces modèles sont affichés dans la boîte de dialogue Nouvel objet comme
Document vide, Mesure vide, Rapport vide et Modèle vide. Un modèle
d'objet vide n'existe pas réellement comme un objet. Il est créé
dynamiquement d'après un ensemble de propriétés par défaut.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
409
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Vous pouvez choisir d'afficher ou non le modèle d'objet vide pour un type
d'objet particulier. Pour les instructions,reportez-vous à Modèles d'objet
au niveau projet, page 412.
•
Modèles d'objet vides définis par l'utilisateur. Ces modèles vous
aident à contrôler les nouveaux objets créés dans votre projet en
spécifiant un ensemble de propriétés par défaut devant être appliquées à
chaque nouvel objet. Si vous créez un modèle d'objet vide défini par
l'utilisateur avec ces propriétés, vous n'avez pas à définir ces propriétés
pour chaque nouvel objet, gagnant ainsi en temps et en cohérence.
Vous pouvez, par exemple, créer un modèle de mesure vide défini par
l'utilisateur avec un formatage de devise ou un modèle de rapport vide
défini par l'utilisateur en mode Contour. Notez que le modèle d'objet vide
défini par l'utilisateur contient uniquement des propriétés, mais pas de
« définition », à savoir que les modèles d'objet de mesure vides définis
par l'utilisateur n'ont pas de formules et que les modèles d'objet de
rapport vides définis par l'utilisateur n'ont ni attributs, ni mesures, ni
unités de grille dans les objets de rapport. Contrairement aux modèles
d'objet vides fournis par MicroStrategy, un modèle d'objet vide défini par
l'utilisateur est un objet statique.
modèles d'objet vides sont enregistrés dans le dossier Modèles
Les
d'objet du fait qu'ils peuvent être utilisés uniquement comme
modèles.
Modèles d'objet vides définis par l'utilisateur
Les propriétés disponibles dans un modèle d'objet vide défini par l'utilisateur
varient en fonction du type d'objet, comme décrit ci-dessous :
•
Un modèle d'objet de mesure vide ne contient pas de formule, mais il
contient les propriétés suivantes :
Propriétés de formatage
Propriétés VLDB
Type de jointure de formule
Type de jointure de mesure
Propriétés de colonne de mesure
•
Un modèle d'objet de rapport vide ne contient pas d'unités de grille, à
savoir des attributs, des mesures, des consolidations, etc. Un rapport vide
contient :
410 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
des options d'exportation ;
des filtres ;
du formatage ;
des options de grille ;
des options de données de rapport ;
des propriétés VLDB ;
d'autres éléments tels que des cellules d'en-têtes fusionnées et une
largeur de colonne automatique.
•
Un modèle d'objet de modèle vide est similaire à un modèle de rapport
vide.
Supposons que le projet contienne des rapports devant être exportés au
format Excel dans un emplacement donné et qu'une macro Excel doive être
exécutée après l'exportation du rapport. Vous pouvez créer un modèle d'objet
de rapport vide défini par l'utilisateur, nommé Paramètres d'exportation
Excel, avec ces spécifications. Lorsque le modèle d'objet de rapport
Paramètres d'exportation Excel est utilisé pour créer un rapport, le nouveau
rapport contient les informations Excel appropriées.
Un modèle de mesure vide défini par l'utilisateur contient des informations
de formatage et d'autres propriétés, mais pas de formules. À l'instar des
modèles de rapport vides définis par l'utilisateur, les modèles de mesure
vides peuvent être utilisés comme base pour créer des objets ayant des
propriétés prédéfinies spécifiques. Supposons qu'un projet impose que
toutes les valeurs monétaires incluent les centimes et que toutes les valeurs
négatives apparaissent en rouge. Pour respecter ces conditions, vous créez le
modèle de mesure vide Formatage de devise et définissez ces formats. Dans
ce cas, lorsqu'un utilisateur crée une mesure qui renvoie des valeurs
monétaires, il sélectionne Formatage de devise dans la boîte de dialogue
Nouvelle mesure. Le formatage des valeurs négatives et celui des centimes
est ainsi inclus dans la nouvelle mesure.
Modèles d’objet vides
Pour utiliser un modèle d'objet, commencez par créer un nouvel objet. Dans
la boîte de dialogue Nouvel objet, passez en revue les modèles d'objet et
sélectionnez celui répondant à vos besoins. Dans l'éditeur, ajoutez le modèle
d'objet pour créer le nouvel objet.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
411
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Si la boîte de dialogue Nouvel objet ne s'ouvre pas, les modèles d'objet ne
sont pas présentés pour ce type d'objet. Vous pouvez activer les modèles
d'objet en suivant les instructions de l'aide de Desktop.
Si vous ne souhaitez pas utiliser de modèles d'objet pour un type d'objet
spécifique, suivez les instructions de la section Désactivation des modèles
d'objet. Le modèle d'objet par défaut, qui est défini au niveau du projet, est
automatiquement utilisé lorsque vous créez un nouvel objet de ce type. Si un
modèle d'objet par défaut n'est pas défini, le modèle d'objet vide est employé.
Le modèle d'objet vide est fourni par MicroStrategy et créé dynamiquement à
l'aide d'un ensemble de propriétés par défaut. Pour plus d'informations sur le
modèle d'objet par défaut et le modèle d'objet vide, reportez-vous à la section
Modèles d'objet au niveau projet ci-dessous.
Modèles d'objet au niveau projet
Au niveau projet, les possibilités suivantes vous sont offertes pour des
documents, des mesures, des rapports et des modèles de rapport :
•
Sélectionner le modèle d'objet par défaut
•
Déterminer s'il convient ou non d'afficher le modèle d'objet vide
obtenir des instructions détaillées sur la définition de ces
Pour
paramètres, reportez-vous à l'aide de Desktop.
Modèle d'objet par défaut
Au niveau du projet, vous pouvez sélectionner le modèle d'objet par défaut,
qui est le modèle d'objet utilisé pour créer un nouvel objet pour tout
utilisateur qui a désactivé les modèles d'objet. Vous pouvez sélectionner le
modèle d'objet par défaut pour :
•
Documents
•
Mesures
•
Rapports
•
Modèles (Un modèle définit la mise en forme des catégories générales
des informations d'un rapport. Il n'inclut pas d'informations de filtre.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Raccourci vers un
modèle, page 403.)
Par exemple, un projet contient les modèles d'objet de mesure suivants :
Formatage de devise, Formatage de pourcentage et Formatage sans
412 Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Conception de rapports
8
décimale. Le modèle d'objet par défaut est réglé à Formatage sans décimale.
Lorsqu'un utilisateur crée une nouvelle mesure, il sélectionne l'un de ces
modèles à utiliser. S'il désactive les modèles d'objet pour les mesures, le
modèle d'objet Formatage sans décimale est automatiquement employé.
Pour les documents, vous pouvez choisir d'utiliser l'Assistant Document au
lieu d'un modèle d'objet par défaut. L'Assistant Document vous guide dans le
processus de création d'un nouveau document, vous permettant de
rapidement et facilement produire un document de qualité. Il vous aide à
sélectionner les champs qui s'afficheront sur le document, ainsi que le mode
de groupement, de tri et de formatage du contenu du document. Pour plus
d'informations sur l'Assistant Document, et sur d'autres manières de créer
des documents, reportez-vous au Guide de création de documents
MicroStrategy.
Affichage ou masquage du modèle d'objet vide
Le modèle d'objet vide est fourni par MicroStrategy, il n'est pas un objet mais
un ensemble de propriétés par défaut. Le modèle d'objet vide s'affiche dans
la boîte de dialogue Nouvel objet, qui s'ouvre lorsqu'un utilisateur commence
à créer un nouvel objet, comme un Document vide, une Mesure vide, un
Rapport vide ou un Modèle vide. Lorsqu'un utilisateur sélectionne l'un de ces
modèles d'objet, le modèle d'objet est dynamiquement créé en utilisant un
ensemble de propriétés par défaut. Par opposition, un modèle d'objet, même
un modèle d'objet vide défini par l'utilisateur (qui a des propriétés mais pas
de définition), est un objet statique.
des explications plus détaillées sur les modèle d'objet vides
Pour
définis par l'utilisateur, reportez-vous à la section Modèles d'objet
vides, page 409.
Vous pouvez déterminer s'il convient ou non d'afficher le modèle d'objet
vide pour :
•
Documents
•
Mesures
•
Rapports
•
Modèles
Si vous désactivez le modèle d'objet vide pour un type objet particulier, et si
le seul modèle d'objet est le modèle d'objet par défaut défini ci-dessus, tous
les nouveaux objets doivent utiliser le formatage et les propriétés définis sur
le modèle d'objet par défaut.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déploiement de rapports auprès d'une communauté d'utilisateurs
413
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
Par exemple, tous les rapports dans un projet doivent se conformer à des
normes de formatage spécifiques. Vous créez un modèle d'objet de rapport
avec ce formatage, puis vous l'enregistrez en tant que Format par défaut. Le
projet n'a pas d'autres modèles d'objet de rapport. Vous définissez Format
par défaut comme modèle d'objet par défaut pour les rapports et n'affichez
pas le modèle d'objet de rapport vide. Si un utilisateur a désactivé les
modèles pour les rapports (c'est-à-dire que la boîte de dialogue Nouvelle
grille s'ouvre lorsqu'il crée un nouveau rapport), son seul choix dans la boîte
de dialogue Nouvelle grille est Format par défaut. Si un utilisateur a
désactivé les modèles d'objet pour les rapports, la boîte de dialogue Nouvelle
grille n'est pas affichée et Format par défaut est automatiquement utilisé.
Pour obtenir des instructions sur l'activation et la désactivation de modèles
d'objet, consultez l'aide de Desktop.
Exportation de rapports comme fichiers texte
délimités
La fonction d'exportation en masse permet de sélectionner un rapport et de
l'exporter vers un fichier texte délimité. Grâce à cette fonction, il est possible
d'extraire des ensembles de résultats de grands jeux de données sans avoir à
charger ces jeux de données dans la mémoire. Comme les ensembles de
résultats sont rapportés par incréments, aucune limite ne s'applique à la
taille des jeux de données à extraire.
Bien que vous puissiez planifier un rapport d'exportation en masse en vue
d'une exécution par l'intermédiaire de Distribution Services, vous ne pouvez
pas l'exécuter directement dans MicroStrategy Desktop. Lorsque vous
cliquez avec le bouton droit de la souris sur un rapport d'exportation en
masse, l'option Exécuter le rapport n'est pas disponible. Vous pouvez
cependant afficher le rapport en mode Création et en mode SQL sur
MicroStrategy Desktop (toutes les autres vues sont désactivées).
Conditions préalables
•
L'utilisation de la fonctionnalité d'exportation en masse suppose la
possession d'une licence Distribution Services .
•
Pour pouvoir exécuter un rapport d'exportation en masse dans
MicroStrategy Web, vous devez disposer du privilège : souscription à
exportation en masse.
414 Exportation de rapports comme fichiers texte délimités
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
8
Conception de rapports
Pour pouvoir définir un rapport d'exportation en masse dans
MicroStrategy Desktop, vous devez disposer du privilège : souscription à
exportation en masse.
Pour définir un rapport en vue d'une exportation en masse
1 Dans MicroStrategy Desktop, ouvrez un rapport dans l'éditeur de
rapports.
2 Dans le menu Données, sélectionnez Configurer l'exportation en
masse. La boîte de dialogue Configuration de l'exportation en masse
s'affiche.
3 Indiquez les options dans les trois onglets de la boîte de dialogue. Pour
plus d'informations sur chaque option, reportez-vous à l'aide en ligne.
4 Cliquez sur OK. La boîte de dialogue Configuration de l'exportation en
masse se ferme et le rapport est à présent identifié comme un rapport
d'exportation en masse.
5 Enregistrez le rapport.
Une fois que vous avez enregistré un rapport en tant que rapport
d'exportation en masse, son icône dans MicroStrategy Desktop change
comme le montre l'illustration ci-dessous.
Notez les points suivants :
•
Si vous ouvrez un rapport d'exportation en masse en mode SQL, les
noms de certaines colonnes sont remplacés par des alias de colonnes.
Vous pouvez afficher les noms des colonnes en modifiant les
propriétés VLDB par défaut des mesures. Pour cela, ouvrez l'éditeur
de configuration de projets et sélectionnez Instances de bases de
données dans la catégorie Définition de projet, puis cliquez sur
Propriétés VLDB. Enfin, sélectionnez l'option Default To Metric
Name (Par défaut, utiliser le nom de la mesure) dans le dossier
Mesures. Sélectionnez l'option Utiliser le nom de mesure comme
alias de colonne de mesure par défaut et enregistrez vos
modifications. Redémarrez le serveur MicroStrategy Intelligence
Server. Pour plus d'informations sur les propriétés VLDB,
reportez-vous au document MicroStrategy Supplemental Reference
for System Administration.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Exportation de rapports comme fichiers texte délimités
415
8
Conception de rapports
Guide sur les rapports avancés
•
Si vous avez sélectionné plusieurs rapports, dont des rapports
d'exportation en masse, et que vous choisissez l'option Exécuter le
rapport du menu contextuel, tous les rapports d'exportation en masse
sont filtrés et ouverts dans l'éditeur de rapports. Les autres rapports
sont normalement exécutés.
•
Les rapports d'exportation en masse ont les mêmes limitations et
restrictions que les rapports data mart. Plus précisément, il n'est pas
possible d'utiliser des rapports d'exportation en masse dans des
documents HTML ou Report Services. Pour plus d'informations sur
les documents HTML, reportez-vous à l'aide en ligne de Desktop.
Pour obtenir des informations sur les documents Report Services,
reportez-vous au Guide de création de documents MicroStrategy.
Pour convertir un rapport d'exportation en masse en un rapport standard
1 Dans MicroStrategy Desktop, ouvrez le rapport d'exportation en masse
dans l'éditeur de rapports.
2 Dans le menu Données, sélectionnez Supprimer la définition
d'exportation en masse.
3 Enregistrez le rapport. Ce n'est plus un rapport d'exportation en masse ;
son icône dans MicroStrategy Deskop redevient celle d'une icône de
rapport standard.
416 Exportation de rapports comme fichiers texte délimités
© 2011 MicroStrategy, Inc.
9
9.
RÉALISATION DE GRAPHIQUES
Introduction
Ce chapitre vous explique comment consulter, formater et gérer des rapports
MicroStrategy en forme de graphiques. Il vous indique plus précisément
comment exploiter les graphiques MicroStrategy pour analyser et formater
au mieux vos données d'entreprise.
Les chapitres précédents de ce guide ainsi que le Guide sur les rapports de
base fournissent des informations quant à l'exécution des diverses tâches
possibles avec les rapports MicroStrategy. Le présent chapitre suppose que
vous maîtrisiez globalement la procédure de conception des rapports
MicroStrategy et la procédure d'ajout d'objets tels que les attributs, les
mesures et les filtres.
Plus précisément, ce chapitre traite des sujets suivants :
•
Meilleures pratiques pour la création de graphiques et résolution des
problèmes, page 418
•
Affichage d'un rapport graphique, page 422
•
Ajout d'un objet à un rapport graphique, page 423
•
Choix d'un style de graphique adéquat, page 425
© 2011 MicroStrategy, Inc.
417
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
•
Déplacement des objets dans un rapport graphique, page 430
•
Utilisation et exemples de styles de graphique, page 433
•
Utilisation et exemples de styles de graphique avancés, page 456
•
Formatage d'un rapport graphique, page 482
•
Choix d'un format d'image graphique pour documents HTML et
MicroStrategy Web, page 551
•
Exportation et partage de graphiques, page 552
•
Utilisation des visualisations graphiques dans des documents : Widgets,
page 555
Notez les points suivants :
•
Votre degré de liberté pour formater un graphique, ajouter et
manipuler des données, etc., dépend des autorisations que votre
administrateur vous a accordées. Ce chapitre part de l'hypothèse
que vous disposez des privilèges de Desktop Designer et que vous
pouvez donc formater divers aspects d'un rapport en forme de
grille ou de graphique.
•
Nous vous recommandons de passer en revue les meilleures
pratiques pour la création de graphiques, à la section Meilleures
pratiques pour la création de graphiques et résolution des
problèmes, page 418, avant de concevoir un graphique dans
MicroStrategy.
Meilleures pratiques pour la création de
graphiques et résolution des problèmes
Avant de passer aux autres sections de ce chapitre, lisez les meilleures
pratiques pour concevoir un graphique efficace dans MicroStrategy, ainsi
que les informations relatives à la résolution de problèmes propres aux
graphiques.
Les informations ci-dessous s'appliquent à tous les styles de graphique
disponibles dans MicroStrategy :
•
Vous pouvez sélectionner la vue Grille Graphique pour afficher à la fois
le rapport sous forme de grille et le graphique correspondant, côte à côte.
De la sorte, vous pouvez ajouter et remplacer des objets dans la grille et
418 Meilleures pratiques pour la création de graphiques et résolution des problèmes
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
immédiatement constater les modifications sur le graphique
correspondant.
MicroStrategy Web, la vue Grille Graphique se nomme
Dans
également mode Grille Graphique.
•
Une autre solution existe. Elle consiste à utiliser le mode Grille
Graphique pour déplacer des objets sur un graphique. Vous pouvez
également utiliser les zones de dépôt de catégories et de séries. Vous
pouvez ainsi déplacer les objets entre les catégories et les séries pour le
graphique et observer immédiatement les changements qui affectent le
graphique. Pour afficher ou masquer les zones de dépôt de catégories et
de séries dans Desktop, cliquez sur l'option Afficher les zones de dépôt
dans la barre d'outils.
Bien que vous puissiez utiliser les zones de dépôt de catégories et de
séries dans MicroStrategy Desktop et Web, les effets des changements
effectués s'affichent immédiatement dans Desktop. Dans Web, vous
devez exécuter le rapport graphique pour voir les changements.
•
Votre grille de rapport doit contenir au moins un attribut et une mesure
pour pouvoir s'afficher sous la forme d'un graphique.
•
Au fur et à mesure que vous concevez votre graphique, essayez de
positionner des objets tels que des attributs et des mesures sur la grille du
rapport (ou les catégories et les séries), en modifiant l'agencement jusqu'à
ce que vous trouviez la manière adéquate de présenter vos données. Il
s'agit souvent d'une étape nécessaire pour concevoir un graphique
efficace parce qu'elle vous aide à déterminer la meilleure présentation des
données de votre graphique. Par exemple, affichez un rapport en mode
Grille Graphique et essayez de placer un ou deux attributs dans les
colonnes de la grille et les mesures dans les lignes. Permutez ensuite les
lignes et les colonnes pour voir comment cela affecte votre rapport en
forme de graphique.
plus d'informations sur la manière dont le positionnement
Pour
des objets de rapport influence un graphique, reportez-vous à la
section Déplacement des objets dans un rapport graphique,
page 430.
•
Chaque style de graphique nécessite un minimum ou un nombre
spécifique d'attributs et de mesures au sein de la grille du rapport. Par
exemple, un graphique à secteurs (camembert) ne requiert qu'un seul
attribut et qu'une seule mesure dans la grille du rapport, mais il est
possible d'en inclure davantage. En revanche, un graphique boursier
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Meilleures pratiques pour la création de graphiques et résolution des problèmes
419
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
Haut/Bas/Ouverture/Clôture nécessite un nombre spécifique d'objets de
rapport : un attribut et quatre mesures.
plus d'informations sur les exigences minimales de chaque
Pour
style de graphique, reportez-vous à la section Choix d'un style de
graphique adéquat, page 425.
•
Examinez l'ordre des attributs, des mesures et des autres objets dans la
grille de votre rapport. Par exemple, si vous avez trois mesures dans les
colonnes de la grille, un graphique à deux axes pourrait présenter la
première mesure sur l'axe Y-1 et les deuxième et troisième mesures sur
l'axe Y-2.
voir une illustration de ce type de graphique, reportez-vous à
Pour
la section Exemple de graphique à barres verticales : superposées
à deux axes, page 437.
•
Les graphiques à deux axes améliorent l'affichage des rapports
graphiques qui incluent des mesures renvoyant différents types de
données. Pour exemple, un rapport inclut une mesure Bénéfice qui
renvoie des informations monétaires dans les milliers et millions. Le
même rapport inclut également une mesure Marge bénéficiaire qui
renvoie des pourcentages tels que 25%. Ces deux mesures supporteraient
de se trouver sur des axes différents utilisant différentes plages pour
afficher les valeurs. Pour des informations sur l'utilisation de graphiques
à deux axes, reportez-vous aux sections Mise à l'échelle d'un graphique,
page 535 et Définition d'un graphique qui utilise un axe Y double dans
Desktop, page 540.
•
La façon dont les données du rapport sont triées dans la grille a une
incidence directe sur l'affichage des données dans le graphique. Par
exemple, les barres d'un graphique à barres peuvent apparaître dans
l'ordre croissant ou décroissant, ou encore être triées d'après une autre
mesure du rapport. En guise de test, affichez un rapport en mode Grille
Graphique, triez une mesure de la grille et notez les modifications
consécutives ayant une incidence sur le graphique.
•
Si vous créez un rapport graphique à consulter dans MicroStrategy Web,
nous vous conseillons de choisir le format d'image JPEG ou PNG avant
d'enregistrer ledit rapport. Si votre rapport graphique comprend des
dégradés de couleurs, vous devez impérativement utiliser l'un de ces
formats pour afficher correctement le graphique dans MicroStrategy
Web. Reportez-vous à la section Choix d'un format d'image graphique
pour documents HTML et MicroStrategy Web, page 551 pour en savoir
plus sur la configuration des préférences d'image pour les rapports
graphiques de MicroStrategy Desktop utilisés dans MicroStrategy Web.
420 Meilleures pratiques pour la création de graphiques et résolution des problèmes
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
•
Si le graphique est inclus dans un document Report Services, vous pouvez
fournir des fonctionnalités interactives au graphique en effectuant ce qui
suit. Dans le document, ajoutez un sélecteur de curseur sous le graphique.
Puis configurez le curseur pour contrôler le graphique. Ceci vous permet,
ainsi qu'à d'autres utilisateurs, de naviguer entre différentes sections des
résultats du graphique. Pour plus d'informations sur la création de
sélecteurs, reportez-vous au Guide de création de documents Report
Services.
•
Utilisez des effets de formatage de graphique tels que les biseaux
(modèles de surface en trois dimensions), les dégradés (combinaisons de
deux couleurs), les lignes courbées et la transparence pour donner un
aspect unique et professionnel à votre série de graphiques et à d'autres
objets.
Pour appliquer des dégradés, des effets biseautés et des effets de
transparence, cliquez avec le bouton droit sur votre série de
graphiques et accédez à la boîte de dialogue Préférences des
Graphiques. Pour ces étapes, reportez-vous à la section Formatage
manuel des séries et des objets graphiques, page 500.
Pour appliquer un effet courbé à à un graphique à lignes ou à zones,
dans le menu Graphique, sélectionnez Préférences. Développez la
catégorie Options, puis sélectionnez Général. Activez la case à cocher
Activer les lignes courbées ou Activer les zones courbées,
respectivement.
•
Appliquez un effet arrondi, glacé à votre série de graphiques. L'effet
s'affiche dans le mode Graphique et le mode Grille Graphique dans
Desktop, et Modifiable, Interactif et Vue dans MicroStrategy Web. Pour
ce faire, dans le menu Graphique, sélectionnez Préférences. Développez
la catégorie Options, puis sélectionnez Général. Activez la case à cocher
Appliquer des effets d'arrondi à toutes les séries.
mode Flash dans MicroStrategy Web uniquement, un effet
En
glacé et arrondi plus distinct est appliqué à la série de graphiques
lorsque vous cochez cette case.
•
Utilisez un anticrénelage de police pour afficher plus clairement et plus
distinctement le texte qui apparaît sur ou près de votre rapport
graphique. Pour ce faire, dans le menu Graphique, sélectionnez
Préférences. Développez la catégorie Options, puis sélectionnez
Général. Activez la case à cocher Utiliser les polices anti-alias. Cet effet
de formatage est particulièrement visible lorsque le rapport graphique est
affiché en mode Flash dans MicroStrategy Web.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Meilleures pratiques pour la création de graphiques et résolution des problèmes
421
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
Résolution des problèmes liés aux graphiques
Le tableau suivant répertorie les solutions aux problèmes courants que vous
êtes susceptible de rencontrer lorsque vous travaillez avec des rapports
graphiques.
Problème lié au
graphique
Solution
Toutes les données
de votre graphique
n'apparaissent pas
sur une seule page,
or c'est ce que vous
souhaitez.
Modifiez le nombre de catégories et de séries. Dans le menu Graphique,
sélectionnez Préférences. Ajustez le nombre maximum de catégories et le
nombre maximum de séries. Par exemple, si vous analysez 15 départements
différents et que l'attribut Département figure dans les lignes de votre grille,
définissez le nombre maximum de catégories sur 15 pour faire en sorte que
toutes les données des départements tiennent sur une seule page.
Vous ne parvenez
pas à visualiser les
données graphiques
d'un seul élément
d'attribut à la fois.
Déplacez l'attribut correspondant de la grille de rapport vers le champ Saut de
page. Cela vous permettra de produire un graphique différent et plus affiné
chaque fois que vous sélectionnez un nouvel élément dans le champ Saut de
page. Toutefois, gardez à l'esprit que le positionnement des objets du rapport
dans la grille détermine s'il est possible ou non de générer un certain style de
graphique.
Vous ne parvenez
pas à déplacer des
objets comme les
titres ou les légendes
dans votre graphique.
Activez le mode de mise en page manuelle. Pour plus d'informations sur la
procédure d'activation du mode de mise en page manuelle, reportez-vous à la
section Avantages et inconvénients de la mise en forme manuelle et
automatique d'un graphique, page 529.
Affichage d'un rapport graphique
Pour afficher un rapport MicroStrategy sous la forme d'un graphique,
sélectionnez Vue Graphique dans le menu Vue dans MicroStrategy Desktop
ou cliquez sur Graphique dans la barre d'outils de MicroStrategy Web
pendant la consultation d'un rapport.
Vous pouvez sélectionner la vue Grille Graphique pour afficher à la fois le
rapport sous forme de grille et le graphique correspondant, côte à côte. De la
sorte, vous pouvez ajouter et remplacer des objets dans la grille et
immédiatement constater les modifications sur le graphique correspondant.
rapports enregistrés alors qu'ils se trouvent en mode Graphique
Les
s'affichent sous forme de graphique la prochaine fois que vous les
ouvrez. De même, lorsque vous enregistrez un rapport qui se trouve
en mode Grille Graphique, il s'affiche sous la forme d'une grille et d'un
graphique côte à côte.
422 Affichage d'un rapport graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
Ajout d'un objet à un rapport graphique
Lorsque vous travaillez avec un rapport graphique MicroStrategy, il peut
parfois arriver que vous deviez analyser des données qui ne se trouvent pas
actuellement dans le rapport. Si tel est le cas, vous devez ajouter des objets
dans la grille du rapport afin que le graphique soit modifié en conséquence.
Vous pouvez ajouter des données dans un rapport à l'aide de l'explorateur
d'objets, qui vous permet de choisir les attributs, mesures, consolidations et
autres objets à insérer.
Par exemple, votre rapport en forme de grille fournit des données sur le coût
annuel des fournitures médicales. Votre directeur régional souhaite afficher
ces données sous forme de graphique. En outre, il voudrait consulter ces
données au niveau mensuel, en plus des données annuelles déjà disponibles
dans le rapport.
Puisque votre directeur veut voir les données mensuelles du rapport, ajoutez
l'attribut Mois à votre rapport sur les coûts des fournitures médicales. La
procédure ci-dessous vous indique comment ajouter un objet dans un
rapport graphique.
styles de graphique peuvent contenir plus de données de
Certains
rapport que d'autres, comme l'expliquent les sections Utilisation et
exemples de styles de graphique, page 433 et Utilisation et exemples
de styles de graphique avancés, page 456. Par conséquent, dans
certains cas, l'ajout d'objets à un rapport risque de limiter les styles de
graphique que vous pouvez utiliser pour présenter vos données
efficacement. Consultez le tableau à la section Choix d'un style de
graphique adéquat, page 425 pour choisir le style de graphique qui
s'adapte le mieux au nombre d'objets figurant dans votre rapport.
Essayez les différents styles de graphique jusqu'à ce que vous trouviez
celui qui convient le mieux à vos données.
Pour ajouter un objet à un rapport graphique
1 Si le rapport n'est pas déjà en mode Création, dans le menu Vue,
sélectionnez Mode Création.
2 Dans l'explorateur d'objets, recherchez les attributs et les mesures à
ajouter au rapport graphique. Ajoutez au moins un attribut et une mesure
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Ajout d'un objet à un rapport graphique
423
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
au volet Visualisation du rapport (Report View), comme indiqué
ci-dessous.
3 Dans le volet Visualisation du rapport (Report View), cliquez sur
Basculer vers (Switch to) lorsque le bouton affiche l'icône du graphique,
représentée dans l'image ci-dessus. Le rapport graphique s'affiche
comme un graphique avec des données aléatoires pour indiquer
comment le rapport graphique peut apparaître une fois qu'il est exécuté
en mode Graphique.
4 Dans la barre d'outils Graphique, cliquez sur Afficher les zones de
dépôt (
). Les zones dans lesquelles définir les catégories et les séries
pour votre rapport graphique s'affichent, comme indiqué ci-dessous.
5 Dans l'explorateur d'objets, continuez à ajouter les attributs, mesures et
autres objets aux catégories et aux séries du rapport graphique.
424 Ajout d'un objet à un rapport graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
6 Une fois que vous avez terminé, dans le menu Vue, sélectionnez Mode
Graphique pour afficher votre graphique.
Choix d'un style de graphique adéquat
Vous pouvez afficher votre rapport dans différents styles de graphique, selon
la structure et le nombre d'objets dans le rapport et vos préférences
personnelles. La structure et le nombre d'objets figurant dans votre rapport
influencent votre décision. En effet, certains styles de graphique ne peuvent
s'afficher que si la grille du rapport contient un certain nombre d'attributs ou
de mesures.
Exigences minimales de chaque style de graphique en ce qui
concerne les objets
Le tableau ci-dessous vous renseigne sur les exigences minimales en termes
d'objets pour afficher un graphique dans chaque style de graphique.
ci-après répertorie les exigences minimales pour l'affichage
Led'untableau
graphique dans chaque style, toutefois certains graphiques
nécessitent des types spécifiques d'attributs et de mesures pour être
utiles. Pour en savoir plus à ce sujet concernant chaque style de
graphique, reportez-vous aux sections Utilisation et exemples de
styles de graphique, page 433 et Utilisation et exemples de styles de
graphique avancés, page 456.
Style de graphique
Exigences minimales (sauf mention contraire)
Zone
Un attribut, une mesure
Barre
Un attribut, une mesure
Ligne
Un attribut, une mesure
Secteur
Un attribut, une mesure
Diffusion : XY
Un attribut, deux mesures
Remarque : S'il y a plus de deux mesures, le graphique peut s'avérer inutile
parce que les graphiques à diffusion servent à tracer deux valeurs à la fois.
Toute mesure supplémentaire n'est pas incluse sur l'affichage du graphique à
diffusion.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Choix d'un style de graphique adéquat
425
9
Réalisation de graphiques
Style de graphique
Exigences minimales (sauf mention contraire)
Diffusion : XYZ
Un attribut, trois mesures
Guide sur les rapports avancés
Remarque : S'il y a plus de trois mesures, le graphique peut s'avérer inutile
parce que les graphiques à diffusion servent à tracer trois valeurs à la fois.
Toute mesure supplémentaire n'est pas incluse sur l'affichage du graphique à
diffusion.
Polaire
Un attribut, deux mesures
Radar
Un attribut, une mesure
Bulle
Un attribut, trois mesures
Remarque : S'il y a plus de trois mesures, le graphique peut s'avérer inutile
parce que les graphiques à bulles servent à tracer deux valeurs (une première
et une deuxième mesure) à la fois. La taille de chaque bulle représente la
troisième mesure. Toute mesure supplémentaire n'est pas incluse sur l'affichage
du graphique à bulles.
Boursier : Haut-Bas
Un attribut, deux mesures
Remarque : pour avoir l'assurance que ce type de graphique présente les
données correctement, vous devez y insérer des types de mesures spécifiques.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Utilisation efficace des
graphiques boursiers, page 460.
Boursier :
Haut-Bas-Ouverture
Un attribut, trois mesures
Boursier :
Mini-Maxi-Ouvert-Fer
mé
Un attribut, quatre mesures
Histogramme
Un attribut, une mesure
3D : Barres verticales
Un attribut, une mesure
3D : Flottant
Un attribut, une mesure
3D : Groupe
connexion
Un attribut, trois mesures
3D : Séries
connectées
Un attribut, une mesure
Surface 3D
Un attribut, une mesure
3D : Diffusion
Un attribut, trois mesures
Jauge
Un attribut, une mesure
Entonnoir
Un attribut, une mesure
Remarque : pour avoir l'assurance que ce type de graphique présente les
données correctement, vous devez y insérer des types de mesures spécifiques.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Utilisation efficace des
graphiques boursiers, page 460.
Remarque : pour avoir l'assurance que ce type de graphique présente les
données correctement, vous devez y insérer des types de mesures spécifiques.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Utilisation efficace des
graphiques boursiers, page 460.
426 Choix d'un style de graphique adéquat
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Réalisation de graphiques
Style de graphique
Exigences minimales (sauf mention contraire)
Pareto
Un attribut, une mesure
Pareto : En
pourcentage
Un attribut, deux mesures
En boîte
Un attribut, exactement cinq mesures
9
Remarque : pour avoir l'assurance que ce type de graphique présente les
données correctement, vous devez y insérer des types de mesures spécifiques.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Exemple de diagramme de
pourcentage Pareto, page 473.
Remarque : pour avoir l'assurance que les cinq sections du diagramme en boîte
(minimum, maximum, moyenne, quartile inférieur, quartile supérieur)
apparaissent correctement dans le graphique, vous devez définir les cinq
mesures de façon spécifique, comme l'explique la section Utilisation efficace
des diagrammes en boîte, page 477.
Gantt
Un attribut, deux mesures
Remarque : pour avoir l'assurance que ce type de graphique présente les
données correctement, vous devez y insérer des types de mesures spécifiques.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Exemple de diagramme de
Gantt, page 479.
Lorsque vous avez déterminé le style pour afficher votre graphique, suivez la
procédure ci-après pour appliquer le style à votre rapport graphique.
Pour appliquer un style de graphique à un rapport graphique
1 Affichez le rapport en mode Graphique. Pour connaître la procédure
d'affichage d'un rapport sous forme de graphique, reportez-vous à la
section Affichage d'un rapport graphique, page 422.
2 Dans le menu Graphique, sélectionnez Type de graphique. La boîte de
dialogue Type de graphique s'ouvre.
3 Dans la partie gauche de la boîte de dialogue Type de graphique,
sélectionnez un type de graphique. Le côté droit de la boîte de dialogue
vous présente les différents styles de graphique que vous pouvez créer au
sein de chaque type de graphique. Par exemple, si vous sélectionnez le
type Graphique à secteurs, vous pouvez choisir parmi différents types,
notamment Secteurs : anneaux ou Secteurs : anneaux proportionnels
multiples.
4 Sélectionnez un style de graphique à droite dans la boîte de dialogue Type
de graphique.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Choix d'un style de graphique adéquat
427
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
5 Cliquez sur OK pour appliquer le style à votre graphique :
•
Si votre rapport contient suffisamment de données à afficher dans le
style choisi, votre graphique est généré dans le nouveau style.
•
Si votre rapport ne contient pas suffisamment de données pour le
style choisi, une boîte de dialogue vous en informe et votre graphique
n'est pas mis à jour. Référez-vous au tableau de la section Choix d'un
style de graphique adéquat, page 425 pour afficher votre rapport et
essayer un autre style de graphique.
Placement des objets du rapport et choix des styles de
graphique
Selon le style de graphique que vous avez choisi, si vous positionnez d'une
certaine manière des attributs et des mesures dans votre grille, il est
impossible de générer le graphique. Lorsque cela se produit, le système vous
informe que le rapport ne contient pas assez de données à afficher dans le
style de graphique choisi.
Vérifiez si vous avez choisi le style de graphique approprié pour le nombre
d'attributs et de mesures que vous avez. Pour obtenir des informations sur la
configuration minimale requise de chaque style de graphique, reportez-vous
au tableau dans Exigences minimales de chaque style de graphique en ce qui
concerne les objets, page 425. Une fois que vous considérez que le style de
graphique est un choix adéquat, faites des essais de positionnement des
attributs et des mesures dans la grille, puis générez le graphique dans le style
choisi.
Examinez l'exemple suivant. Le rapport de grille correspondant au
graphique ci-dessous contient les éléments suivants :
•
un attribut Tranche de revenus du client dans les lignes de la grille ;
•
une mesure Chiffre d'affaires par client (Revenue per Customer) dans les
colonnes de la grille.
428 Choix d'un style de graphique adéquat
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
Dans l'illustration suivante, le rapport de grille est affiché sous la forme d'un
graphique, à l'aide du style de graphique à zones.
Déplacez ensuite l'attribut vers les colonnes. Lorsque vous visualisez le
graphique consécutif, vous remarquez une erreur, comme l'illustre l'image
ci-dessous.
Cette erreur se produit parce que le positionnement des attributs dans les
colonnes de la grille ne convient pas au format d'affichage du style de
graphique à zones. L'erreur se produit également si vous déplacez l'attribut
vers les colonnes et la mesure vers les lignes.
Lorsque vous concevez votre graphique, gardez à l'esprit que l'emplacement
des objets du rapport dans la grille détermine s'il est possible d'afficher les
données du rapport à l'aide de tel ou tel style de graphique.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Choix d'un style de graphique adéquat
429
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
Déplacement des objets dans un rapport
graphique
La mise en forme d'un rapport graphique dépend de l'emplacement des
objets du rapport dans la grille de ce dernier. Par exemple, un rapport de
grille dont les mesures se trouvent dans les lignes et les attributs dans les
colonnes produit un graphique différent de celui généré par un rapport de
grille dont les mêmes mesures se trouvent dans les colonnes et les attributs
dans les lignes.
Les rapports graphiques se composent de catégories et de séries. Le tableau
ci-après synthétise ces éléments graphiques.
Terme graphique
Définition/Mode d'apparition dans les rapports
Catégories
• Données le long de l'axe X d'un rapport graphique
• Correspondent aux lignes d'un rapport de grille
• Représentent généralement des attributs
Series
•
•
•
•
Données le long de l'axe Y d'un rapport graphique
Correspondent aux colonnes d'un rapport de grille
Apparaissent dans la légende d'un rapport graphique
Représentent généralement des mesures
Examinez l'exemple suivant. Le graphique à barres illustré ci-dessous affiche
le chiffre d'affaires, coût et bénéfice par région et trimestre.
430 Déplacement des objets dans un rapport graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
graphique, appelé Graphique à barres - Chiffre d'affaires,
Cecoûtrapport
et bénéfice par région et trimestre (Bar Chart - Revenue, Cost and
Profit by Region and Quarter), est disponible dans le projet Didacticiel
MicroStrategy.
Remarquez dans le rapport graphique illustré ci-dessus que l'attribut
Trimestre (Quarter) est inclus dans les catégories, tandis que les mesures
Chiffre d'affaires (Revenue), Coût (Cost) et Bénéfice (Profit) sont incluses
dans les séries. Ceci affiche un cluster de trois barres pour les mesures
Chiffre d'affaires, Coût et Bénéfice. Chaque cluster représente les valeurs de
mesures pour un trimestre particulier. Cette vue de données affiche
comment les chiffre d'affaires, coût et bénéfice affectent les uns les autres
pour un trimestre donné.
Vous pouvez modifier le centre du rapport graphique simplement en
modifiant les séries et les colonnes. Par exemple, le même rapport graphique
est utilisé pour afficher le graphique ci-dessous.
Notez que le seul changement effectué est la modification de l'attribut
Trimestre (Quarter), qui fait désormais partie des séries, tandis que les
mesures Chiffre d'affaires (Revenue), Coût (Cost) et Bénéfice (Profit) font
partie des catégories. Chaque cluster de barres représente désormais une
mesure unique dans le temps. Cette vue de données affiche comment les
chiffres d'affaires, coût et bénéfice ont augmenté ou diminué sur quatre
trimestres.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Déplacement des objets dans un rapport graphique
431
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
Comme en attestent les exemples précédents, le positionnement des objets
du rapport, tels que les attributs et les mesures sur une grille, influence
directement l'affichage des données dans votre graphique, qui à son tour
peut modifier le centre analytique du graphique. Il est essentiel d'en tenir
compte lorsque vous concevez les rapports que vous avez l'intention de
présenter sous la forme de graphiques.
afficher ou masquer les zones de dépôt de catégories et de séries
Pour
dans MicroStrategy Desktop, cliquez sur l'option Afficher les zones
de dépôt
dans la barre d'outils.
Il est également important de se souvenir que chaque type de graphique
dispose de ses propres exigences de données, et modifier l'emplacement des
objets d'un type de graphique peut avoir un effet très différent pour un type
de graphique ou un autre. Pour des informations sur les exigences de chaque
style de graphique, reportez-vous à la section Exigences minimales de
chaque style de graphique en ce qui concerne les objets, page 425.
Affichage des données du graphique sans barres de
déroulement
Dans certains rapports graphiques, l'ensemble des données ne tient pas sur
une seule page.
•
Si les étiquettes le long de l'axe X s'étendent au-delà d'une page, une
barre de défilement horizontal apparaît en bas du graphique et vous
permet de faire défiler le reste des données.
•
Si les éléments graphiques, tels que les barres ou les lignes, s'étendent
au-delà d'une page, une barre de défilement vertical apparaît à droite du
graphique et vous permet de faire défiler le reste des données. Par
exemple, si les colonnes de votre grille contiennent de nombreux
attributs, ceux-ci ne pourront pas tous être affichés sur une seule page.
Pour que les données tiennent parfaitement sur une seule page du
graphique, sans barre de défilement, suivez la procédure ci-après pour
spécifier le nombre de catégories et de séries dans votre graphique.
432 Déplacement des objets dans un rapport graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
Pour changer le nombre de catégories et de séries dans un graphique
1 Affichez le rapport en mode Graphique. Pour connaître la procédure
d'affichage d'un rapport sous forme de graphique, reportez-vous à la
section Affichage d'un rapport graphique, page 422.
2 Dans le menu Graphique, sélectionnez Préférences. La boîte de
dialogue Préférences s'ouvre.
3 Développez la catégorie Options, puis sélectionnez Général.
4 Spécifiez Nombre maximum de catégories et Nombre maximum de
séries à afficher par page du graphique. Par exemple, si vous avez
10attributs dans les colonnes de la grille et que tous ne tiennent pas en
une seule page du graphique, vous pouvez indiquer 10 dans le champ
Nombre maximum de séries. De la sorte, l'ensemble des 10 attributs
apparaissent sur une seule page du graphique.
5 Cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue Préférences et revenir
dans le graphique.
6 Dans le menu Fichier, sélectionnez Enregistrer pour enregistrer les
préférences de votre graphique dans la définition de rapport.
Utilisation et exemples de styles de graphique
Cette section décrit les styles de graphique disponibles dans MicroStrategy
Desktop et dans MicroStrategy Web. Elle fournit une description générale et
des illustrations de ces différents styles de graphique, donne également un
aperçu du type de données le plus adapté à chaque style, ainsi que des
conseils sur la création de graphiques dans MicroStrategy.
section distincte, Utilisation et exemples de styles de graphique
Une
avancés, page 456, présente les styles de graphiques avancés
disponibles dans MicroStrategy, notamment les diagrammes de Gantt
et les graphiques en boîte.
Ce chapitre fournit des informations sur les styles de graphique suivants :
•
Graphique à zones, page 434
•
Graphique à barres, page 436
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Utilisation et exemples de styles de graphique
433
9
Réalisation de graphiques
•
Graphique à lignes, page 440
•
Graphique à secteurs, page 442
•
Graphique à diffusion, page 445
•
Graphique polaire, page 447
•
Graphique radar, page 449
•
Graphique à bulles, page 452
•
Graphiques combinés, page 455
•
Graphiques personnalisés, page 456
Guide sur les rapports avancés
La position des objets dans la grille du rapport détermine si et comment un
graphique peut être généré dans le style choisi. Pour plus d'informations et
pour voir un exemple, reportez-vous à la section Placement des objets du
rapport et choix des styles de graphique, page 428. Gardez bien ce point à
l'esprit lorsque vous essayez les différents styles de graphique et le
positionnement des objets au sein d'une grille.
Graphique à zones
Un graphique à zones met en évidence l'évolution des valeurs de données en
reliant divers points de données le long d'une ligne, la partie du graphique
sous cette ligne étant remplie. Par conséquent, il ressemble souvent à une
chaîne de montagne avec des sommets et des vallées, chaque sommet et
chaque vallée représentant une valeur de donnée différente.
Types de graphiques à zones
Vous pouvez créer plusieurs types de graphiques à zones dans MicroStrategy,
notamment les suivants:
•
Styles Zone horizontale ou Zone verticale :
Absolu
Empilées
Bipolaire absolu
Bipolaire empilé
434 Utilisation et exemples de styles de graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Réalisation de graphiques
9
Absolu à deux axes
Deux axes empilés
En pourcentage
•
Styles Zone 3D :
Séries
Groupe
Exemple de graphique à zone verticale : absolu
Un des types de graphiques à zones que vous pouvez créer dans
MicroStrategy est le graphique à zone verticale : absolu. Il s'agit d'un
graphique en forme de ligne verticale dont la zone en dessous est remplie
d'une certaine couleur.
Par exemple, le graphique ci-après vous informe sur le nombre de clients
qu'a perdus une société par trimestre. La crête supérieure du graphique
représente les divers points de données, en l'occurrence le nombre de clients
perdus. L'axe X représente les différents trimestres. Dans le graphique, notez
la nette augmentation de clients perdus entre les 3e et 4e trimestres de 2008.
Au cours du 3e trimestre, la société a seulement perdu 12 clients au total. En
revanche, pendant le 4e trimestre, ce total est passé à 25 clients, comme
l'indique le point le plus élevé à l'extrême droite du graphique.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Utilisation et exemples de styles de graphique
435
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
Utilisation efficace des graphiques à zones
•
Dans l'ensemble, le graphique à zones a un format flexible parce que vous
pouvez le créer à partir de divers attributs, mesures et autres objets de
rapport. Il doit cependant comporter au moins un attribut et une mesure
dans la grille du rapport. Toutefois, comme l'explique la section
Déplacement des objets dans un rapport graphique, page 430, la
position de ces objets dans votre rapport graphique détermine si et
comment ce dernier peut être généré sous la forme d'un graphique à
zones.
•
Vous pouvez appliquer un effet courbé aux lignes du graphique, comme
indiqué dans l'image ci-dessus. Pour ce faire, dans le menu Graphique,
sélectionnez Préférences. Dans la catégorie Général, activez la case à
cocher Activer les zones incurvées.
•
Pour plus d'informations sur le formatage, l'échelle et d'autres options
des graphiques à zones dans MicroStrategy, reportez-vous à l'aide de
MicroStrategy Desktop. (Dans MicroStrategy Desktop, appuyez sur F1.)
Graphique à barres
Les graphiques à barres, également appelés graphiques à colonnes, figurent
parmi les plus courants parce qu'ils sont simples à utiliser, souples et qu'ils
vous permettent de comparer facilement un large éventail de valeurs de
données.
Types de graphiques à barres
Vous pouvez créer plusieurs types de graphiques à barres dans
MicroStrategy, notamment les suivants :
•
Styles Barre horizontale et Barre verticale :
Absolu
Côte à côte
Empilé
Absolu à deux axes
Superposées à deux axes
Deux axes empilés
436 Utilisation et exemples de styles de graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Réalisation de graphiques
9
Bipolaire absolu
Bipolaire côte à côte
Bipolaire empilé
En pourcentage
•
Styles Barres 3D :
Pente
Flottant
Exemple de graphique à barres verticales : superposées à
deux axes
Un type de graphique à barres que vous pouvez créer dans MicroStrategy est
le graphique à barres verticales : superposées à deux axes. Ce graphique
classique trace généralement les données dans des colonnes, chaque barre
représentant une mesure différente.
Par exemple, le graphique ci-dessous vous permet d'analyser le chiffre
d'affaires et le profit générés par différents fournisseurs, ainsi que le nombre
d'unités vendues par chacun d'entre eux. L'axe X est divisé par le fournisseur
(ACS Innovations, par exemple), l'axe Y1 à gauche représente le nombre
d'unités vendues et l'axe Y2 à droite les montants en dollars.
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Utilisation et exemples de styles de graphique
437
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
Notez que 20th Century Fox a vendu le plus d'unités, comme représenté par
la colonne bleue la plus grande (la colonne la plus à gauche pour chaque
catégorie) sur le graphique. Les colonnes rouges (la colonne du milieu pour
chaque catégorie) et jaunes (la colonne la plus à droite pour chaque
catégorie) plus petites du fournisseur représentent le chiffre d'affaires et le
bénéfice, respectivement. Vous pouvez déterminer le chiffre d'affaires et le
bénéfice générés par ACS Innovations en regardant le sommet de chaque
colonne et en le comparant aux montants en dollars à droite.
Dans le rapport en grille, notez que la mesure Unités vendues est le premier
objet dans les colonnes de la grille. C'est important parce que la position de la
mesure Unités vendues dans la grille détermine que l'axe Y1 à gauche du
graphique représentera le nombre d'unités vendues.
Le chiffre d'affaires et le bénéfice sont mesurés de la même manière en ce
sens qu'ils sont tous deux calculés en devise. Par conséquent, il est judicieux
que ces mesures se trouvent à droite de la mesure Unités vendues dans les
colonnes. De la sorte, l'axe Y2 à droite du graphique peut mesurer à la fois le
chiffre d'affaires et le bénéfice sur le même axe.
indiqué dans le graphique ci-dessus, vous pouvez autoriser
Comme
certains types de graphiques à avoir deux axes numériques (Y1 et Y2).
Cette option vous permet de représenter sous forme graphique
certaines des séries sur un axe et certaines des séries sur un autre axe.
Ceci est très utile lorsque les séries utilisent différents formatages des
valeurs. Par exemple, les données Units Sold (Unités vendues)
s'affichent en tant que compte général tandis que les données Chiffre
d'affaires (Revenue) et Bénéfice (Profit) s'affichent au format
monétaire.
Exemple de graphique à barres verticales : empilé
Un autre type de graphique à barres que vous pouvez créer dans
MicroStrategy est le graphique à barres verticales : empilé. Ce graphique à
barres verticales trace les données au sein d'une seule colonne, chaque
section de la colonne représentant une mesure différente.
Par exemple, le graphique ci-après vous renseigne sur les ventes nettes
générées par chaque matériel (en l'occurrence, des serveurs) au 4ème
trimestre 2007. Dans le rapport de grille, remarquez que l'attribut Matériel
se trouve dans les séries et l'attribut Hiérarchie Produits Niveau 2 se trouve
dans le champ Saut de page, ce qui vous permet de permuter entre les
différentes données du graphique pour chaque matériel spécifique. Par
exemple, puisque le champ Saut de page contient Ordinateurs, le graphique
438 Utilisation et exemples de styles de graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
Réalisation de graphiques
9
ci-dessous présente les ventes nettes des différents ordinateurs achetés par
les clients au 4ème trimestre 2007.
Utilisation efficace des graphiques à barres
•
Le graphique à barres a un format flexible puisque vous pouvez le créer à
partir d'un nombre quelconque d'attributs, de mesures et d'autres objets
de rapport. Il doit cependant comporter au moins un attribut et une
mesure dans la grille du rapport. Toutefois, comme l'explique la section
Déplacement des objets dans un rapport graphique, page 430, la
position de ces objets dans votre rapport graphique détermine si et
comment ce dernier peut être généré sous la forme d'un graphique à
barres.
•
Lorsque vous utilisez un graphique à barres verticales : superposées à
deux axes (reportez-vous à la section Exemple de graphique à barres
verticales : superposées à deux axes, page 437), ou d'autres graphiques
similaires, pensez à l'ordre dans lequel vos mesures apparaissent dans le
rapport de grille. L'ordre des mesures dans les séries pour le rapport
graphique détermine les mesures représentées par les axes Y-1et Y-2. Par
exemple, dans le graphique à barres verticales : superposées à deux axes
ci-dessus, l'ordre des mesures dans les séries détermine ce que les axes
Y-1 et Y-2 représentent.
•
Comme indiqué dans Exemple de graphique à barres verticales :
superposées à deux axes, page 437, vous pouvez autoriser certains types
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Utilisation et exemples de styles de graphique
439
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
de graphiques à avoir deux axes numériques (Y1 etY2). Cette option vous
permet de représenter sous forme graphique certaines des séries sur un
axe et certaines des séries sur un autre axe. Ceci est très utile lorsque les
séries utilisent différents formatages des valeurs. Par exemple, les
données Unités vendues (Units Sold) s'affichent en tant que format de
compte général tandis que les données Chiffre d'affaires (Revenue) et
Bénéfice (Profit) s'affichent au format monétaire.
•
L'ajout d'un attribut dans le champ Saut de page non seulement améliore
l'apparence de votre graphique, mais il s'agit également d'une étape
essentielle dans la conception du graphique. Par exemple, rappelez le
graphique à barres verticales : empilé ci-dessus. Si vous enlevez l'attribut
Hiérarchie Produits Niveau 2 du champ Saut de page dans la grille, le
graphique contient un trop grand nombre de colonnes, ce qui rend
difficile la lecture de données spécifiques.
•
Appliquez un dégradé aux barres de votre graphique pour les mettre en
valeur par rapport aux autres sections du graphique. Par exemple, un
dégradé a été appliqué aux séries du graphique ci-dessus. Pour appliquer
des dégradés et d'autres effets, cliquez avec le bouton droit sur votre série
de graphiques et accédez à la boîte de dialogue Format. Pour ces étapes,
reportez-vous à la section Formatage manuel des séries et des objets
graphiques, page 500.
•
Pour plus d'informations sur les options propres aux graphiques à barres
dans MicroStrategy, cliquez sur l'aide de MicroStrategy Desktop. (Dans
MicroStrategy Desktop, appuyez sur F1.)
Graphique à lignes
Un graphique à lignes met en évidence des tendances en traçant des lignes
entre différents points de données. Comme les graphiques à barres et à
secteurs, le graphique à lignes figure parmi les plus couramment utilisés. Il
sert souvent d'alternative visuelle aux graphiques à barres et autres.
Types de graphiques à lignes
Vous pouvez créer de nombreux types de graphiques à lignes dans
MicroStrategy, notamment les suivants :
•
Styles Ligne horizontale et Ligne verticale :
Absolu
440 Utilisation et exemples de styles de graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
9
Réalisation de graphiques
Empilées
Bipolaire absolu
Bipolaire empilé
Absolu à deux axes
Deux axes empilés
En pourcentage
•
Styles Lignes 3D :
Séries
Groupe
Exemple de graphique à lignes verticales : absolu
Une des nombreuses variations de graphique à lignes verticales que vous
pouvez créer dans MicroStrategy est le graphique à lignes verticales :
Graphic absolu.
Le graphique suivant met en évidence le chiffre d'affaires mensuel généré par
différentes sous-catégories de produits électroniques.
Chaque ligne en couleur sur le graphique représente une sous-catégorie de
produits électroniques, comme des caméras (Cameras) ou des télévisions
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Utilisation et exemples de styles de graphique
441
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
(TVs). L'axe X représente différents mois par ordre chronologique et l'axeY
représente le chiffre d'affaires. La ligne la plus haute sur le graphique
correspond au chiffre d'affaires des caméras (Cameras Revenue). Pour
analyser le chiffre d'affaires généré au cours d'un mois donné, suivez la ligne
correspondante de gauche à droite jusqu'à ce que vous atteigniez le mois en
question le long de l'axe X. Par exemple, suivez la ligne des caméras pour
constater qu'en mai 2006, le chiffre d'affaires généré par les ventes de
caméras s'élevait à un peu plus de 100 000 USD.
Utilisation efficace des graphiques à lignes
•
Le graphique à lignes a un format flexible puisque vous pouvez le créer à
partir d'un nombre quelconque d'attributs, de mesures et d'autres objets
de rapport. Il doit cependant comporter au moins un attribut et une
mesure dans la grille du rapport. Toutefois, comme l'explique la section
Déplacement des objets dans un rapport graphique, page 430, la
position de ces objets dans votre rapport graphique détermine si et
comment ce dernier peut être généré sous la forme d'un graphique à
lignes.
•
Vous pouvez appliquer un effet courbé au graphique à lignes. Pour ce
faire, dans le menu Graphique, sélectionnez Préférences. Développez la
catégorie Options, puis sélectionnez Général. Activez la case à cocher
Activer les lignes courbées.
•
Pour plus d'informations sur les options propres aux graphiques à lignes
dans MicroStrategy, cliquez sur l'aide de MicroStrategy Desktop. (Dans
MicroStrategy Desktop, appuyez sur F1.)
Graphique à secteurs
Un graphique à secteurs présente des valeurs de données, telles que des
pourcentages, sous la forme de parts proportionnelles d'un camembert.
Types de graphiques à secteurs
Vous pouvez créer différents types de graphiques à secteurs dans
MicroStrategy, notamment les suivants :
•
Secteur
•
En anneau
442 Utilisation et exemples de styles de graphique
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Guide sur les rapports avancés
•
Secteur proportionnel multiple
•
Anneau proportionnel multiple
Réalisation de graphiques
9
Exemple de graphique à secteurs
Dans l'exemple développé suivant de graphique à secteurs éclatés, chaque
tranche représente une région différente, par exemple, Nord-Est ou
Mid-Atlantique. La taille de chaque tranche est déterminée par les valeurs de
la mesure Chiffre d'affaires. Par exemple, la région Sud-Est a un chiffre
d'affaires de 2,2 millions USD, comparé à pratiquement 8,5 millions USD
pour la région Nord-Est. La tranche Nord-Est a été déplacée à l'extérieur du
graphique pour qu'on la remarque.
Sur le rapport graphique, remarquez que l'attribut Région (Region) est inclus
dans les séries du graphique, et la mesure Chiffre d'affaires (Revenue) est
incluse dans les catégories du graphique. Par conséquent, les éléments de
l'attribut Région et les régions elles-mêmes apparaissent en tant que
tranches dans le graphique à secteurs. Chaque région est dotée d'une couleur
pour la distinguer des autres.
Toutefois, si vous déplacez l'attribut vers les catégories et la mesure vers les
séries du rapport graphique, plusieurs graphiques à secteurs sont créés pour
chaque région. Si vous visualisez ensuite le rapport sous forme de graphique,
chaque diagramme à secteurs n'est pas divisé en tranches, ce qui rend plus
© 2011 MicroStrategy, Inc.
Utilisation et exemples de styles de graphique
443
9
Réalisation de graphiques
Guide sur les rapports avancés
difficile la comparaison des valeurs. Gardez ce point à l'esprit lorsque vous
concevez votre propre graphique.
Exemple de graphique à secteurs : Exemple de secteurs
multiples proportionnels
Le graphique ci-dessous est un exemple de graphique à secteurs affiché
comme plusieurs secteurs. Chaque secteur est f