Plan de cours

Commentaires

Transcription

Plan de cours
PLAN DE COURS
PHI-4048 GR. 10 ESTHÉTIQUE
Session : été 2006
Responsable : Mélissa Thériault
Disponibilité : sur rendez-vous
Bureau : n/d
Téléphone : n/d
Courriel : [email protected]
Description (selon l’annuaire)
Étude des paradigmes selon lesquels la question du beau et celle de la réalité de l'oeuvre d'art
ont été pensées dans l'histoire de la philosophie. Les attaches du discours esthétique à une
anthropologie et à une métaphysique; les approches de l'esthétique philosophique
contemporaine (herméneutique, pragmatique, analytique, sémiotique, etc.).
1. Objectifs généraux
Ce cours vise à présenter les principales théories philosophiques ayant traité des questions de
l’art et de la réception esthétique. Qu’est-ce que l’art ? En quoi diffère-t-il de la science ? À
quelles conditions peut-on considérer une expérience comme expérience esthétique ? Les
débats et questions-fleuve de ce type se sont accumulées au fil des siècles, sans avoir
nécessairement toujours reçu des réponses définitives. Les notions et auteurs seront présentés
de façon chronologique, de façon à donner un aperçu des points forts d’une histoire
intellectuelle dense. En raison de la quantité effarante de thèmes et des auteurs dont l’étude
aurait été pertinente, nous avons dû nous résoudre à faire une sélection qui ne peut, hélas,
qu’être incomplète. Elle sera présentée en trois temps.
Nous verrons dans un premier temps quelle place occupe chez les philosophes de l’Antiquité
la question des arts (Platon, Aristote), à travers des notions comme celle de mimésis et de
catharsis, qui ont jeté les bases d’une réflexion dont l’hégémonie s’est maintenue durant des
siècles. Nous passerons ensuite à une exploration des conditions d’émergence de l’esthétique
en tant que telle, constituée comme discipline autonome, notamment l’influence de
l’empirisme. Fortement tributaires des écrits de Kant, les débats sur les questions esthétiques
prennent de l’ampleur : jugement de goût, statut ontologique de l’œuvre d’art et critères
d’évaluation font partie des notions en jeu. Dans la troisième partie du semestre, nous nous
intéresserons aux développements en philosophie de l’art propres au vingtième siècle, qui
marque une rupture. À partir de la première moitié du vingtième siècle, Benjamin et Adorno,
par exemple, se sont exprimés sur le croisement entre art et production industrielle (l’art de
masse) ; la pensée tardive de Heidegger a fait de l’œuvre d’art son point d’horizon ; le
pragmatiste John Dewey a proposé une critique de fond à propos du traitement que font les
philosophes de notions comme celle d’expérience esthétique. Il sera question du
renouvellement de l’esthétique dans le courant dit « analytique » (Danto, Goodman), et de la
place qu’occupent l’esthétique et la philosophie de l’art en regard des autres disciplines
philosophiques.
2. Calendrier
La plupart des textes recommandés seront disponibles à la réserve de la bibliothèque.
01/05/06
Cours 1 : Présentation générale, explication des consignes en vue des évaluations
lectures recommandées : s/o
03/05/06
Cours 2 : « Esthétique » versus « Philosophie de l’art » ; Antiquité I (Platon, Aristote)
lectures recommandées : Lenoir : « Introduction » (p.11-39), « Platon » (p.43-53).
Aristote, La Poétique (plusieurs éditions disponibles). Platon, Ion (plusieurs éditions
disponibles). Sherringham : ch. I et II.
08/05/06
Cours 3 : Antiquité II, art et mimesis
lectures recommandées : voir cours 2
10/05/06
Cours 4 : Empirisme ; Hume, Diderot
lectures recommandées : Diderot, « Traité du Beau » (plusieurs éditions disponibles). Hume
« De la norme du goût » (dans les Essais esthétiques), Sherringham, ch. III.
15/05/06
Cours 5 : Tournant subjectiviste ; naissance de l’esthétique ; Kant
lectures recommandées : Kant, Critique de la faculté de juger (plusieurs éditions
disponibles) : première partie, première section, livre1 (4 moments de la définition du Beau)
Ferry, « Le moment kantien » dans Homo aestheticus (p.111-159), Sherringham, ch. IV.
17/05/06
Cours 6 : Esthétique moderne II ; « goût », « génie »
lectures recommandées : Lenoir (p. 142-149), Ferry, chapitre I, Sherringham, chapitre V.
22/05/06
JOUR DES PATRIOTES (FÉRIÉ)
24/05/06
Cours 7 : atelier de préparation à l’examen; romantisme
lectures recommandées : Lenoir (p. 176-186), Sherringham, ch. VI.
29/05/06
Cours 8 : « SEMAINE » DE LECTURE
31/05/06
Cours 9: Examen
05/06/06
Cours 10: Herméneutique ; Art et culture de masse I (Greenberg, Benjamin, Adorno)
lectures recommandées : Heidegger, « L’origine de l’œuvre d’art ». Benjamin, « L’œuvre
d’art à l’ère de sa reproductibilité technique » (plusieurs éditions disponibles)
07/06/06
Cours 11: Art et culture de masse II
lectures recommandées : Greenberg, « Avant-garde et kitch » (plusieurs éditions disponibles)
12/06/06
Cours 12: Remise du plan de travail ; Esthétique et pragmatisme : Dewey
lectures recommandées : Shusterman, « L'expérience esthétique et son déclin »
14/06/06
Cours 13: Esthétique analytique I : Danto
lectures recommandées : Danto, « L’assujettissement philosophique de l’art » (p. 19-43),
extraits de La transfiguration du banal.
19/06/06
Cours 14: Esthétique analytique II : Goodman
lectures recommandées : Goodman, L’art en théorie et en action ; Lenoir (p. 153-157)
21/06/06
Cours 15 Remise du travail final ; conclusion
3. Évaluation
a) un atelier de préparation à l’examen en classe, comptant pour 5 % de la note finale.
L’évaluation se fera sur la base de votre présence active et de vos interventions.
b) un examen général en classe comptant pour 35% de la note. L’examen comportant
trois questions se fera sans notes de cours. Un document pour aider à votre préparation
sera remis une semaine à l’avance : il contiendra des exemples de questions similaires
à celles qui seront posées lors de l’examen, et des indications permettant de vous
orienter (longueur et orientation des réponses).
c) un plan de travail en vue de votre travail final, qui présente les thématiques que
vous comptez aborder dans le travail final, une bibliographie sommaire, un aperçu de
la division et des arguments que vous comptez présenter. Vous pouvez ajouter des
notes de lecture, remarques, citations, questions et réflexions, comptant pour 20% de
la note.
d) un travail final comptant pour 40% de la note, à remettre au dernier cours. Le travail,
d’une longueur de 10 à 15 pages doit porter sur une notion chez un auteur vu en
classe, et respecter les consignes de mise en page suivantes : police Times New
Roman 12 points, marges 2,5 cm, interligne double). La qualité du français fait partie
des critères d’évaluation.
Remarques :
Tout plagiat sera sanctionné et entraînera la mention « échec » pour le cours. Citer ou utiliser
un site internet sans mentionner la référence constitue un plagiat.
Aucune remise de travaux par internet ne sera acceptée, et tout retard sera pénalisé.
4. Bibliographie
Lectures obligatoires :
Sherringham, Marc. 1992. Introduction à la philosophie esthétique. Payot, 314 p.
Lenoir, Béatrice (éd.). 1999. L’œuvre d’art. Paris : Flammarion.
Cometti, J.P. et al. 2000. Questions d’esthétique. Presses Universitaires de France. 221 p.
Des documents complémentaires seront mis à la réserve de la bibliothèque centrale.
Lectures recommandées :
Adorno, T. W. 1991. The Culture Industry. Selected Essays on Mass Culture: Routledge.
Aristote. 1980. La poétique : Seuil.
Baudelaire, C. 1971. Écrits sur l’art. Paris : Gallimard.
Benjamin, W. 1983. « L’œuvre d’art à l’ère de sa reproductibilité technique » in Essais 2 :
Denoël-Gonthier.
Bouveresse, R. 1998. L’expérience esthétique. Paris : Armand Colin.
Cometti, J.P. et al. 2000. Questions d’esthétique. Paris : Presses Universitaires de France.
Danto, A. 1989. La transfiguration du banal. Paris : Gallimard.
Danto, A. 1993. L’assujettissement philosophique de l’art. Paris : Seuil.
Dewey, J. (1958). Art as Experience. Capricorn Books.
Eco, U. 1965. L’œuvre ouverte. Paris : Seuil.
Ferry, L. 2000. Le sens du beau: aux origines de la culture contemporaine. Le livre de Poche.
Ferry, L. 1990. Homo aestheticus. L’invention du goût à l’âge démocratique. Grasset.
Genette, G. 1992. Esthétique et poétique. Paris : Seuil.
Goodman, N. 1997. L’art en théorie et en action. L’éclat.
Goodman, N. et C. Elgin. 2001. Esthétique et connaissance. L’éclat.
Greenberg, Clement. 1988. Art et culture: Macula.
Hegel, G.W.F. 1997. Esthétique. Presse Pocket.
Hegel, G.W.F. 1993. Esthétique des arts plastiques. textes présentés et annotés par Bernard
Teyssèdre. Hermann.
Heidegger, M. 1962 « L’origine de l’œuvre d’art » in Chemins qui ne mènent nulle part.
Gallimard.
Heinich, N. (1996). Être artiste. Klincksieck.
Heinich, Nathalie. 1993. Du peintre à l'artiste. Artisans et académiciens à l'âge classique:
Éditions de Minuit.
Hume, David. 2000. Essais esthétiques. trad. Renée Bouveresse: Flammarion.
Jimenez, M. 1997. Qu’est-ce que l’esthétique? Paris : Folio NRF.
Kant, E. 2000. Critique de la faculté de juger (dir. A. Renault). Garnier-Flammarion.
Kelly. M. (éd.) 1998. Enclyclopedia of Aesthetics : Oxford University Press.
Kristeller, Oskar. 1999. Le système moderne des arts. Étude d'histoire de l'esthétique:
Jacqueline Chambon.
Michaud, Yves. 1999. Critères esthétiques et jugement de goût: Jacqueline Chambon.
Novitz, David. 1992. The Boundaries of Art. Philadelphia: Temple University Press.
Nietzsche, F. 1949. La naissance de la tragédie. Paris : Gallimard (Idées).
Panofsky, E. 1969. L’œuvre d’art et ses significations. Essais sur les arts visuels. NRFGallimard.
Platon. 2002. La république. trad., introduction et notes par G. Leroux. GF Flammarion.
Sherringham, M. 1992. Introduction à la philosophie esthétique. Payot.
Shusterman, Richard. 1999 « L'expérience esthétique et son déclin » in La fin de l'expérience
esthétique, Presses de l'Université de Pau.
Todorov, Tzvetan. 1977. Théories du symbole. Seuil.
Wittgenstein, Ludwig. 1971. « Leçons sur l'esthétique ». In Leçons et conversations sur
l'esthétique, la psychologie et la croyance religieuse: Gallimard.