100. Matériaux pour bassin rétention souterrain en PP 100.1

Commentaires

Transcription

100. Matériaux pour bassin rétention souterrain en PP 100.1
100. Matériaux pour bassin rétention souterrain en PP
100.1. Dispositions générales
Le but des modules d’infiltration creuses en polypropylène (PP) est la rétention des eaux pluviales.
La structure polypropylène est constituée en parois et colonnes perméables.
Les modules d’infiltration sont à placer en bloc (au dessus ou à côté) enfin de prévoir un bassin de
rétention général des eaux pluviales.
A l’hauteur des lignes d’inspection, les modules d’infiltration sont équipés d’une cunette en PP, ce
qui rend le système d’infiltration inspectable par caméra.
Le module d’infiltration est pourvu d’une plaque horizontale de renfort en PP, ce qui rend
l’ensemble plus résistant tant latéralement que verticalement.
100.2. Forme et dimensions
Les dimensions standard du module d’infiltration sont : 600 x 1200 x 420 mm (larg x long x haut).
Les coins des modules d’infiltration sont arrondis pour éviter des abimations.
Au moins 95 % du volume est de l’espace creux. La structure interne du module d’infiltration
consiste en colonnes verticales pour obtenir une rigidité et une résistance à la pression optimales.
La stabilité horizontale et verticale ét la résistance de pression est aussi assurée par la plaque
horizontale de renfort en PP dans chaque module d’infiltration.
Les modules d’infiltration sont reliés à l’aide de chevilles en PP. Les trous pour ces chevilles se
trouvent à tous les côtés des modules d’infiltration; ainsi les modules d’infiltration peuvent être
combinés verticalement aussi bien qu'horizontalement.
Le bassin est enrobé d’un géotextile pour bassin rétention.
100.3. Matériaux
Les modules d’infiltration et les chevilles sont faits en polypropylène recyclé.
Couleur: noir
Poids: ± 15 kg (unit) – contenu: ± 300 l
Poids: ± 10 gr (cheville)
Elements d’inspection en polypropylène
Kleur: turquoise
100.4. Caractéristiques physiques
- Densité: 0,90 – 0,92 kg/dm³
- Résistance traction: min. 27,5 N/mm²
- Élasticité rupture: min. 250 %
- Force portante:
Le module d’infiltration convient pour des charges lourdes SLW 60 (selon DIN 1072) à une
couverture de min. 0,50m.
100.5. Raccordements
Le raccordement au bassin d’infiltration se fait à l’aide de raccords préfabriqués sur le module
d’infiltration.
100.6. Géomembrane
La géomembrane est calandré, homogène, bleu-gris et composé d’un polyvinylchloride (PVC-P). La
géomembrane est destiné pour la fabrication des bassins des eaux pluviales. La géomembrane a
une résistance parfaite au UV.
- La géomembrane est exclusivement fabriquée sur base des résines pures et sans des éléments
regénératives. Ceci garantit des qualités constantes et une durabilité optimale.
- Pas de dilatation, Ne gonfle pas, antiputride et résistante au vieillisement.
- Niveau élevé d’étanchéité, même avec des déformations constantes.
- Adaptable facilement à des anomalies ou des déformations de sous-sol, grâce à la souplesse de la
géomembrane et la résistance des soudures.
- Résistance élevée aux perforations.
- Résistible aux racines suivant DIN 4062 partie 1.
Epaisseur: 1,5mm.
La stockage:
La stockage doit se réaliser dans un milieu sec et frais, étendu et dans l’emballage originel. Il est
interdit de placer les rouleaux en croix, l’un placé sur l’autre. Het opslagoppervlak moet van die
aard zijn dat het geomembraan niet kan beschadigd worden.
La géomembrane de PVC-P est soudé de façon thermique.
La fiche Technique de la géomembrane doit être approuvé par le fonctionnaire officiel.
22. Bassin de rétention souterrain
22.1. Desription
La construction d’un bassin de rétention souterrain comprend:
- excavation et nivellement du bassin y compris les travaux d’entretien
- construction d’une fondation en sable III-6.2.1. – épaisseur = 20 cm
- installation d’une géomembrane
- installation des modules d’infiltration
- raccordement des modules d’infiltration au dispositif préfab, à raccorder au puits
- emballage et revêtement des modules d’ifiltration avec la géomembrane + étanchéité par
soudage (feuil et raccordements)
- recouvrement de sable III-6.2.1. – ép. = 20 cm
- les travaux qui découlent des travaux ci-dessus ou qui y sont liés, comme:
- tenir le bassin à sec
- entretien du bassin
- conservation intacte, prolongement éventuel et remise de câbles et de conduits
- la finition en dessus du bassin rétention comme prescrite dans les documents
d’adjudication.
22.1.1. Matériaux
Les matériaux sont:
- la géomembrane pour la séparation et la protection suivant III-100.6.
- les matériaux pour le bassin rétention souterrain suivant III-100.3.
22.1.2. Exécution
22.1.2.1 Travaux de terrassement pour l’excavation du puits pour le bassin
L’excavation du bassin comprend les travaux de terrassement pour réaliser le puits dans lequel le
bassin sera installé.
22.1.2.1.A - Dimensions du bassin
Le bassin sera creusé comme indiqué au plan.
22.1.2.1.C - Préparation du sol du puits
Les prescriptions IV-3 sont d’application (la matière de remblaiement est le sable III-6.2.1.).
22.1.2.1.D - Installation des conduits d’alimentation et d’évacuation
Les prescriptions VII.1.1.2 sont d’application.
22.1.2.1.E - Installation des puits d’inspection
L’installation des puits se passe suivant VII.3.
22.1.2.1.F - Installation de la géomembrane
La géomembrane et les raccordements sont étanchés par soudage sur le chantier, par des
soudeurs agréés.
22.1.2.1.H - L’installation du tube d’aération
Le tube d’aération est installé suivant les prescriptions du fabricant.
22.1.2.3. La mise des blocs
Les blocs sont mis directement au sol nivelé suivant un plan d’installation fourni par le fabricant.
Les lignes d’inspection (si d’application) sont installées selon plan.
22.1.2.4. Grondwerken voor aanvulling van de bouwput en verdichting
22.1.2.4.A - Remblayage
Avant d’installer la superstructure au-dessus du bassin le feuil est fermé par soudage.
22.1.2.4.B - Densification et/ou force portative
La densification est homogène.
Sur toute la profondeur du remblayage la pénétration moyenne avec sonde percutante légère par
couche de 10 cm est de x = 40mm / coup.
Après remblayage le module de compressibilité M1 est au moins 11 Mpa, et est au moins égal à la
valeur nécessaire pour obtenir un module de compressibilité de 17 Mpa aux surfaces supérieures
des couches intermédiaires et du lit de ballast.
22.1.2.5 Tenir le puits à sec
L’excavation et la mise des blocs se passent à sec, éventuellement en appliquant un épuisement
des eaux pour tenir l’eau en permanence au moins 0,50m en dessous du niveau des fondations.
Toute interruption de l’abaissement du niveau de la nappe phréatique est empêchée.
Sauf mention contraire dans les documents d’adjudication l’eau de l’épuisement ne peut être
déversée dans le réseau des égouts.
L’abaissement du niveau de la nappe phréatique est exécuté de telle façon que tout dommage aux
propriétaires riverains soit évité. L’épuisement est continué jusqu’au moment où le puits est
entièrement rempli et le remblayage est contrôlé et accepté.
22.1.2.6 Entretien
L’entrepreneur s’occupe de l’entretien du puits. Il dispose à tout moment sur place de tout le
matériel nécessaire en fonction du progrès des travaux, tenu compte des essais d’étanchéité à
l’eau éventuels.
Le boisage serre en permanence contre la terre voisine et résiste à la pression active et neutre de
la terre.
22.1.2.7. Conservation intacte, déplacement et remise des câbles et des conduits
Tous les travaux d’entretien ou de déplacement de conduits d’utilité publique à exécuter en
dehors de l’espace limité par les surfaces verticales qui correspondent à la partie verticale des
parois du puits, sont une charge générale du contrat d’entreprise.
Sauf mention contraire dans les documents d’adjudication, les conduits d’utilité publique qui se
trouvent en ligne parallèle et les poteaux, pour autant qu’ils se trouvent à l’intérieur de l’espace
limité par les surfaces verticales qui correspondent à la partie verticale des parois du puits, sont
déplacés sur l'initiative de l’autorité adjudicataire.
Les conduits d’utilité publique qui croisent le puits et qui ne se trouvent pas dans la section de
l’aménagement d’égouts doivent toujours être maintenus; les soutenir, décrocher provisoirement,
détourner et raccorder, ainsi que la remise éventuelle sont une charge du contrat d’entreprise.
Si des conduits d’utilité publique qui normalement ne doivent pas être déplacés, sont compromis
par la façon d’exécution de l’entrepreneur, les coûts du maintien ou du déplacement de ces
conduits sont à charge de l’entrepreneur. L’entrepreneur est obligé d’adapter sa façon de boiser
pour que les conduits d’utilité publique puissent rester intacts.
22.2 Méthode de mesurage des quantités
La construction du bassin d’infiltration prêt à l’emploi est exécutée au prix total (P.T.).
Le fournisseur garantit, par le biais de EMSO RECYCLING, la gestion d'un circuit fermé de recyclage
de ses produits : toutes les pièces, chutes et conduites déterrés seront reprises et recyclées.
Tous les produits doivent être controlés par le fabricant de façon régulière selon les exigences
qualitatives de la NBN et les prescriptions ISO 9001:2000.

Documents pareils