Une troisième Spice Girls confie ses problèmes de boulimie - Eki-Lib

Commentaires

Transcription

Une troisième Spice Girls confie ses problèmes de boulimie - Eki-Lib
Une troisième Spice Girls confie ses problèmes de boulimie-anorexie.
LONDRES, 29 oct. (AFP)
Après les révélations de Geri Halliwell et les spéculations sur la maigreur de
Victoria Beckham, une troisième Spice Girls, Melanie Chisholm, dite Sporty Spice, a
confié dimanche à un magazine britannique ses problèmes de boulimie-anorexie.
Depuis des semaines, la presse tabloïde britannique traquait Mel C à coups de
photos peu avantageuses pour qu’elle s’explique sur ses rondeurs nouvelles. Celleci refusait de répondre ou invoquait sa pratique intensive du sport. Mais les joues
rondes de Mélanie continuaient d’intriguer la presse et la jeune femme a
finalement confié au magazine « Q » qu’elle souffrait par alternance de pulsions
anorexiques ou boulimiques. « En ce moment, je suis trop lourde pour mon
squelette et ma taille mais je suis bien –ou même mieux- dans ma tête », a-t-elle
déclaré. « Je veux pouvoir avoir des enfants, alors il vaut mieux que je sois comme
ça ». La chanteuse explique qu’elle ne s’est jamais sentie à la hauteur en tant que
Spice Girl et que sa minceur était le fruit d’un régime draconien. « A une époque,
je ne mangeais que des fruits et des légumes. Mais plus de graisses, de protéines
ou d’hydrates de carbone », raconte-t-elle. Mais au bout d’un moment, la
chanteuse explique qu’elle a commencé à déprimer et à compenser en mangeant
trop. « C’est tellement dur. Et personne ne s’en rend compte, vous savez. Les
gens qui vont lire ça, vont penser : Oh pauvre Mel C, elle est l’une des femmes les
plus connues au monde, a une belle voiture, une belle maison, et plein d’argent à
la banque!... Mais quand on se sent aussi mal, on rendrait tout ça… », explique
Sporty Spice. Avant elle, une autre Spice Girl Gerri Halliwell, qui poursuit une
carrière solo, avait longuement raconté dans un livre son combat passé avec la
nourriture. Victoria Beckham, qui était autrefois plutôt ronde et a perdu plusieurs
kilos depuis la naissance de son fils Brooklyn, continue pour sa part d’alimenter les
spéculations de la presse populaire sur une prétendue anorexie.
http://geocities.com/Heartland/Pond/6858/page8.html
Enfine, Échange sur la boulimie et l’anorexie

Documents pareils