Curriculum Vitae - UFR langues et cultures étrangères

Commentaires

Transcription

Curriculum Vitae - UFR langues et cultures étrangères
Dario Lanfranca
61, rue du Mont Cenis
75018 Paris
[email protected]
Tél. 0650728651
Curriculum Vitae
Juin 2014
1
S O M M AIR E
I. Formation
3
II. Recherche
3
1. Thèse de doctorat
a. Membres du Jury
b. Résumé
2. Publications
a. Présentation analytique des travaux
b. Travaux en cours
c. Articles de vulgarisation
3. Communications
4. Conférences
III. Enseignement
A. En France
B. En Italie
IV. Organisation d’événements Culturels
A. Responsable de la programmation
1. de Festivals cinématographiques
2. de Lieux et événements culturels
B. Collaboration à l’organisation
1. de Festivals d’art visuel
V. Autres responsabilités
A. Responsabilité scientifiques
1. Collaboration à l’organisation de colloques internationaux
2. Organisation d’une journée d’études
B. Autres responsabilités
1. Promotion de l’initiative Utilisation sociale des biens confisqués à la mafia avec Libera-Palermo
2. Rédacteur de la revue de cinéma Ad occhi aperti
3. Collaboration à la rédaction de la revue La terra vista dalla luna. Rivista dell’intervento sociale
VI. Projets de recherche en cours
1 Images du syncrétisme : drapeaux politiques, portraits royaux et symboles religieux dans le
mouvement des Fasci siciliani
2. Dictionnaire de la culture politique sicilienne : aux origines de la mafia en Sicile
3. La poésie de Nino De Vita : langue et dialecte entre tradition et expérimentalisme
3
3
3
4
4
6
6
6
7
7
7
8
8
8
8
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
9
10
10
10
10
2
I. Form a tio n
2014
2009-13
2000
1997
1996
1994
Langues :
Qu alific atio n par le CNU aux fonctions de Maître de Conférence : sections 14e-Italien
Docto rat, Université Paris 8, sous la direction de Camillo Faverzani : « L’autonomie politique en Sicile entre
nationalisme et mafia dans les documents historiques et les textes littéraires ». Mention Très honorable avec
félicitations du jury.
Abil ita zione all’i nse gna me nto en Itali en, Lat in et G rec (Certificat d’aptitude à
l’enseignement équivalent de l’agrégation)
Bourse de recherche à Copenhague
Corso d i pe rfe zion ame nto en Ge stio n des Bi ens cul tu re ls et envi ron neme nt au x (D.E.A.) Université
de Bologne
La urea (Maîtrise) italienne en Lettres classiques (Université de Palerme)
Italien : langue maternelle
Français : deuxième langue
Anglais : lu, parlé, écrit
Connaissance approfondie du grec ancien et du latin
II. Re c her c he
1. Thèse de doctorat
L’autonomie politique en Sicile entre nationalisme et mafia dans les documents historiques et les textes littéraires. Thèse de 513 pages avec, en
e
annexe, la reproduction anastatique d’un document de la maestranza dei piscaturi de Palerme (XVIII siècle) et d’une lettre inédite
de Giovanni Verga à Girolamo Ragusa Moleti.
a. Membres du jury
Luciano Cheles (Professeur à l’Université de Poitiers)
Juan Carlos D’Amico (Professeur à l’Université de Caen)
Enzo Neppi (Professeur à l’Université de Grenoble)
Camillo Faverzani (Maître de conférences HDR à l’Université de Paris VIII)
Jean Yves Frétigné (Maître de conférences à l’Université de Tours)
Ce travail a reçu la mention Très honorable avec félicitations du jury.
Voir le rapport de soutenance, en pièce jointe.
Cette thèse a reçu un financement de la Fondazione Giuseppe Di Vittorio (CGIL) de Rome en vue de sa publication en
France.
b. Résumé
Cette thèse présente une approche de la culture politique sicilienne par une analyse historique de l’idée d’autonomie. Cette
étude prend en considération l’évolution des phénomènes politiques qui, au lendemain des Vêpres, présentent des traces de
l’aspiration à l’autogouvernement de la part de la classe dirigeante locale. C’est une recherche qui s’étend sur plusieurs siècles et
étudie différentes typologies de textes visant à démontrer que la Sicile peut et doit s’autogouverner : littérature (haute et
populaire, religieuse et laïque…), historiographie, géographie, etc. Cette thèse se compose de trois parties à l’intérieur
desquelles la matière est organisée en noeuds thématiques correspondant aux chapitres et suit un critère d’exposition
chronologique. Le caractère particulier de l’histoire politique sicilienne se trouve donc dans sa tendance à mélanger les deux
grandes lignes qui la traversent, c’est-à-dire l’affirmation d’une identité nationale — posée au début par la monarchie aragonaise
de Sicile, dont le but était de légitimer cette dernière contre les avancées des Angevins — et l’aspiration à l’autonomie, au point
que parfois on a même pu parler de formes idéologiques national-autonomistes. Ce processus d’élaboration politique n’est
3
jamais exempt de tensions rhétoriques qui se transforment parfois en de véritables ‘guerres rhétoriques’ contre ceux qui
n’appartiennent pas à la communauté des Siciliens, les ‘étrangers’ : le dernier chapitre de la première partie analyse en
particulier la relation conflictuelle entre les cultures politiques sicilienne et napolitaine sous les Bourbons. Parmi les thèmes qui
font l’objet de la recherche, il y a l’histoire de la violence politique en tant que pilier du système parlementaire-viceroyale pour
ce qui concernait l’équilibre fiscal et l’ordre public. J’avance une nouvelle hypothèse sur l’origine du phénomène mafieux à
partir de l’analyse des conséquences déterminées par la fin de ce système en 1816 (fin du Parlement) qui libère une masse de
gens liés à cette fonction en créant des conditions de naissance de la ‘mafia’ au lendemain de l’Unité. Après 1860, le débat
politique dans l’île tourne désormais autour de l’autonomie comme solution, chaleureusement appuyée par la classe dirigeante
insulaire pour gouverner la specialità de la Sicile : la vieille querelle entre regnicoli et forestieri continue sous des autres formes et
vers la fin du siècle, la questione siciliana devient un sujet important dans le débat national auquel participent aussi des figures
comme Capuana et Pitré. La troisième partie de ma thèse aborde la Sicile contemporaine, profondément marquée par la
réalisation de l’autonomie grâce à l’approbation du Statut spécial, à la suite des événements qui se produisent après la chute du
fascisme. Elle revisite l’histoire du Statut sicilien, de son origine jusqu’à son application sous les différentes législatures
régionales qui se sont suivies tout au long des dernières décennies. Sur ce chemin, il est souvent question de la mafia qui a en
effet montré qu’elle savait bien profiter des opportunités offertes par le nouveau système politique de l’autonomie spéciale
surtout dans le domaine des travaux publics, comme le soulignait Leonardo Sciascia.
2. Publications
a. PRÉSENTATION ANALYTIQUE DES TRAVAUX
2014
« Les Beati Paoli de Luigi Natoli et le langage politique », in Transalpina, Revue italianiste de l’Université
de Caen, (à paraître)
L’article analyse le roman historico-populaire de Natoli dans le cadre de l’œuvre de l’auteur et de son
projet idéologique de récupération et de valorisation de l’histoire de la Sicile : une façon originale
d’intervenir dans la querelle autour des problèmes de la Sicile qui depuis l’Unité représente un sujet de
conflit entre les gouvernements nationaux et la classe dirigeante locale. Il s’agit d’une opération de resémantisation de la culture politique sicilienne qui passe par l’invention d’un langage politique
emprunté à la culture populaire et en même temps par le recours à une méthodologie historiographie
très précise. Un paradoxe qui offre nombreuses suggestions sur l’histoire de la violence politique et sur
l’origine de la mafia.
2014
« Padron Dio : l’écriture pirandellienne de la prose à la poésie », in Rythmes de proses. Recherches sur les langues
et les littératures romanes du XX siècle, sous la direction de Marina Fratnik, Paris, Université Paris 8, (à
paraître)
Cette contribution présente une lecture comparative de la nouvelle de Luigi Pirandello Padron Dio et du
poème homonyme, un rare cas d’écriture presque contemporaine d’une œuvre en prose et en vers dans
la littérature italienne. Les ‘deux’ œuvres demeurent finalement très proches dans leur structure
narrative et rythmique : l’analyse de la matière de Padron Dio, une sorte de parabole évangelicosocialiste, par rapport au contexte historique de fin siècle caractérisé par des tensions sociales dans les
campagnes siciliennes, est une clef pour lire ce double chef-d’œuvre qui offre déjà une synthèse de la
poétique pirandellienne successive.
2013
« Alessandro Scarlatti et l’Antiquité : Rome comme modèle éthico-politique entre le mythe et
l’histoire », in L’Antiquité et l’Opéra, sous la direction de Camillo Faverzani, Paris, Université Paris 8 (à
paraître)
Il s’agit d’un texte où je cherche à retracer les chemins à travers lesquels la culture classique entre dans
la musique moderne : je m’intéresse à Alessandro Scarlatti, un compositeur qui travaille souvent sur des
livrets ayant comme sujet la gloire de Rome et qui montre une certaine attraction pour les histoires plus
exemplaires de la romanitas. Je m’attache au stoïcisme scarlattien, dont on retrouve des témoignages
dans la correspondance avec Ferdinando de Medici, pour éclairer les raisons de cette préférence de
Scarlatti pour une certaine tradition classique.
4
2013
« Odysseus et Ulysse : fragments du mythe homérique de Monteverdi à Dallapiccola », in Les contre-ut de
la Sybille. Mythe et Opéra, sous la direction de Camillo Faverzani, Paris, Université Paris 8, p. 159-169.
Cette contribution présente deux exemples de l’utilisation du personnage homérique dans l’opéra
moderne et contemporain, au début et à la fin d’un parcours complexe de citations littéraires et
suggestions musicales : Il ritorno di Ulisse in patria de Monteverdi et Ulisse de Dallapiccola. Dans la
tradition musicale entre ces deux opéras, le héros homérique subit une sorte de procès de
fragmentation et de recomposition, dont l’Ulisse dallapiccolien est une expression emblématique et
riche des tensions du contemporain.
2013
« Quelques considérations sur l’activité opératique d’Alessandro Scarlatti à Naples », in PART[h]Enope.
Naples et les arts/Napoli e le arti. Actes du Colloque international ‘Les capitales méditerranéennes de la culture.
Naples, lieu de convergence : circulation des langues et des arts en Méditerranée’, Paris 8 15-17 novembre 2012, Bern,
Peter Lang SA – Editions scientifiques européennes, p. 41-50.
Dans cet article, je me penche sur un moment important de l’histoire culturelle napolitaine, entre le
XVII et le XVIII siècle, à travers l’activité de Alessandro Scarlatti, le compositeur plus représentatif de
cette époque à Naples. Le milieu artistique du Théâtre San Bartolomeo, où Andrea Perrucci travaillait
comme poète et où Scarlatti a composé de nombreux opéras, fait aussi l’objet de mon étude. La
carrière de Scarlatti qui a son moment de gloire à la fin du vice royaume espagnol et se termine juste
avant le début du royaume bourbonien, se place entre deux univers culturels désormais très différents.
2012
« Les Bacchantes d’Euripide et The Bassarids de Auden-Kallman-Henze », in La Tragédie et l’Opéra, sous la
direction de Camillo Faverzani, Paris, Université Paris 8, p. 215-230.
Cet article traite de la réélaboration du thème euripidéen de la part du compositeur Henze assisté par le
célèbre poète Hugh Winston Auden et par Kallman. Le rapport entre la parole et la musique est posé
comme question dans The Bassarids et interroge la fonction de l’artiste dans la société. La présence
d’Ingeborg Bachmann dans la vie et dans l’œuvre de Henze, témoigné par une longue correspondance,
éclaircie ultérieurement le tentative du compositeur de donner des réponses à cette question fondatrice
de son art.
2010
« Antonio Veneziano et les chants populaires siciliens », in Parnasse et Paradis. L’écriture et la musique, sous
la direction de Camillo Faverzani, Paris, Université Paris 8, p. 333-337.
La poésie de Veneziano, poète sicilien du XVI siècle ami de Cervantes, se nourrit d’humeurs provenant
de plusieurs sources : la culture classique, la tradition poétique pétrarquiste, mais aussi la culture
populaire. La réputation de Veneziano auprès du peuple a survécu longtemps, au point qu’on en
retrouve des traces dans le folklore régional, en particulier dans les chants à la vicariota des prisonniers.
2003
« Il paesaggio siciliano nel cinema », in Atlante virtuale III, a cura di Giulia De Spuches, Università di
Palermo, Laboratorio Geografico, p. 75-85.
Il s’agit d’une étude sur les façons de filmer le paysage sicilien depuis Germi, Rosi, Visconti jusqu’aux
années ’90. La lumière éblouissante revient comme un élément central d’esthétiques parfois très
éloignées, qui souligne une diversité exotique, sauvage et parfois criminelle.
2001
Tutti i colori del buio, Palerme, Assessorato alla Cultura del Comune di Palermo (Catalogue de cinéma)
2000
Le età dell’innocenza, Palerme, Assessorato alla Cultura del Comune di Palermo (Catalogue de cinéma)
2000
Cinema e musica : da Armstrong ai Beatles (avec le réalisateur Franco Maresco), Palerme, Ila Palma,
(Catalogue de cinéma)
1999
Il terzo domani, Palerme, Assessorato alla Cultura del Comune di Palermo (Catalogue de cinéma)
1999
Il cinema di Gianni Amelio, Palerme, Assessorato ai Beni culturali della Regione Sicilia (Catalogue de
cinéma)
1998
« City bikes a Copenhagen : quando il turismo è una scelta per l’ambiente e la cultura », Palerme,
Quaderni Arci, 1998, p. 171-178.
5
b. TRAVAUX EN COURS
« Immagini del sincretismo : bandiere, ritratti e simboli religiosi nel movimento dei Fasci siciliani », in 120 anni dai Fasci
siciliani, CGIL, Palerme
« Don Chisciotte della Mancia di Paisiello entre littérature et oralité », in La Renaissance et l’Opéra, sous la direction de
Camillo Faverzani, Paris, Université Paris 8
c. ARTICLES DE VULGARISATION
2012
« Perché è diventato indifendibile lo Statuto Speciale siciliano », in La Repubblica (Palermo), 09/10/2012
2009
« Il sicilianismo ha gettato la maschera », in La Repubblica (Palermo), 07/07/2009
2007
« Cosa c’è da festeggiare ? », in Segno, anno XXIII, n. 287-288, Luglio-agosto 2007
2007
« Noi Siciliani non vogliamo più essere speciali », in Diario, 11/05/2007
2007
« Salviamo le autonomie abolendo lo Statuto », in La Repubblica (Palermo), 18/04/2007
1999
« Se questo mondo vi sembra spietato, guardate gli altri : Philip K. Dick », in Kaleghé, n. 6-1999
1998
« La critica ? Conversazione con Goffredo Fofi », in Ad occhi aperti, n. 16
1998
« Il teatro delle epifanie meccaniche : Societas Raffaello Sanzio », in Ad occhi aperti, n. 18
1996
« Sicilia, Articolo 23 : lavori socialmente utili ? », in La terra vista dalla luna. Rivista dell’intervento sociale,
n. 11
1995
« Palermo. Minoranze sì e minoranze no », in La terra vista dalla luna. Rivista dell’intervento sociale, n. 5-6
2. Communications
3-4 avril 2014
Rythmes de proses. Recherches sur les langues et les littératures romanes du XX siècle,
international, 3-4 avril 2014, Université Paris 8
Colloque
Titre de ma communication : « Padron Dio : l’écriture pirandellienne de la prose à la poésie »
18 déc. 2013
Corps à corps. Récits du théâtre italien. Séminaire bilingue sur la traduction et la réception du spectacle vivant
italien à l’étranger, Institut Culturel Italien - MSH Paris Nord,
Titre de ma communication : « Interpretazioni politiche del teatro di Pirandello nella critica
francese degli anni ‘20/’30 »
14 déc. 2013
L’Antiquité et l’Opéra, Séminaire, Université Paris 8- INHA
Titre de ma communication : « Alessandro Scarlatti et l’Antiquité : Rome comme modèle éthicopolitique entre le mythe et l’histoire »
1 déc. 2012
Mythe et Opéra, Séminaire, Université Paris 8- INHA
Titre de ma communication : « Odysseus et Ulysse : fragments du mythe homérique de
Monteverdi à Dallapiccola »
15-17 nov. 2012
Les capitales méditerranéennes de la culture. Naples, lieu de convergence : circulation des langues et des arts en
Méditerranée, Colloque international, Université Paris 8
Titre de ma communication : « Quelques considérations sur l’activité opératique d’Alessandro
Scarlatti à Naples »
19 oct. 2012
La politique dans les études italiennes. Journée ‘jeunes chercheurs’ organisée par le SIES et le CRIX,
Université Paris Ouest Nanterre
6
Ma contribution était intitulée : « Les intellectuels insulaires et l’autonomie, de Verga à
Pirandello »
22 juin 2012
Penser avec. Journée ‘jeunes doctorants’, Université Paris 8
Ma contribution était intitulée : « La philologie, la politique, la transgression du
commun : réflexions autour du Stolto de Diego Lanza »
29 oct. 2011
sens
La Tragédie et l’ ‘Opéra, Séminaire, Université Paris 8- INHA
Titre de ma communication : « Les Bacchantes d’Euripide et The Bassarids de Auden-KallmanHenze »
9 juin 2007
Riflessioni intorno allo Statuto, Université de Palerme
Titre de ma communication : « Abolire lo Statuto autonomistico ? »
3. Conférences
Le 29 mai 2014
Conférence « Il sicretismo dei Fasci Siciliani nella letteratura », 120° dei Fasci Siciliani, CGIL
Sicilia-Comune di Palermo
Le 12 mai 2014
Conférence « Che cos’è la mafia ? » (Liceo italiano ‘Leonardo da Vinci’, Paris)
Le 10 mai 2003
3 heures dans le cours de géographie La città cosmopolita de Giulia De Spuches, ayant comme titre
« La géographie et le cinéma » (Université de Palerme)
Le 12 août 1999
Conférence à l’occasion de la soirée dédiée à Howard Phillips Lovecraft, George Orwell et Philip
K. Dick, ayant comme titre « Hollywood et Philip K. Dick » (Festival Il Terzo domani, Villa
Filippina, Palerme)
III. E nseig neme nt
A. En France
À la fin de l’année 2008, je me suis installé en France pour faire mon doctorat financé par le Ministère de l’Education italien.
En 2009-2010, j’ai enseigné comme chargé de cours d'italien à l’Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle. J’ai assuré les
cours suivants :
1 Langue italienne 1, Initiation : Méthodologie. Premier semestre : 31 heures ; deuxième semestre : 32 heures.
Ce cours visait à familiariser les étudiants de première année aux méthodes universitaires. Je leur présentais un certain nombre
d’outils de travail (dictionnaires généraux, manuels de syntaxe, etc.), et je les conduisais à travers un travail d’analyse de textes
de diverse nature (articles de journaux ou textes littéraires). Pour ce cours d’initiation, j’ai voulu privilégier des œuvres qui ne
présentent pas une grande complexité syntaxique (certains textes de Leonardo Sciascia, par exemple)
2 Langue italienne 1 : Compréhension et expression orale. Premier semestre : 31 heures ; deuxième semestre : 32 heures.
Dans ce cours, l’objectif pédagogique premier était l’acquisition des connaissances de base en lexique, structures morphosyntaxiques et conjugaison, en vue de la compréhension et de l’expression orale. À partir de la lecture de textes d’origine
différente (articles de presse, textes littéraires etc.), les étudiants devaient exprimer leur point de vue sur la question qui faisait
objet du cours : définir leur espace linguistique et en même temps l’élargir à l’aide de suggestions provenant du débat. Pour ce
7
cours, j’ai eu recours à des auteurs comme Leonardo Sciascia et Pierpaolo Pasolini et à la partie de leur œuvre qui examine les
principales contradictions de la société italienne.
3 Italien technique (Langue commerciale) : Deuxième semestre : 25 heures.
L’objectif pédagogique principal du programme du cours d’italien commercial était l’apprentissage et la maîtrise du vocabulaire
e
e
économique et commercial. Les matériaux pédagogiques utilisés – des textes d’historiens et d’économistes du XIX et du XX
siècle — permettaient de traiter de questions concernant la civilisation italienne contemporaine. Un dernier aspect qui rentrait
dans le programme, était l’apprentissage de certains éléments juridiques de base, nécessaires à la compréhension du
fonctionnement du système politique et économique italien.
B. En Italie
J’ai enseigné pendant presque dix ans au sein de différentes Écoles en Italie de 1999 à 2008. En 2000 j’ai eu mon Certificat
d’aptitude à l’enseignement d’Italien, Histoire, Géographie, Éducation au droit, Latin et Grec.
2007-2008
Professeur titulaire d’Italien, Histoire, Géographie et Éducation au droit au Collège « S. Pertini »,
Palerme
2005-2007
Professeur d’Italien aux adultes immigrés ou analphabètes au Collège « Federico II », Palerme
2004-2005
Professeur d’Italien, Histoire, Géographie et Éducation au droit au Collège « R. Onor », S. Donà
di Piave (Venise)
2003-2004
Professeur d’Italien, Histoire, Géographie et Éducation au droit au Collège « Ustica », Ustica
(Palerme)
2002-2003
Professeur d’Italien, Histoire, Géographie et Éducation au droit au Collège « A. Ugo », Palerme
2001-2002
Professeur d’Italien aux adultes immigrés ou analphabètes au College « S . Pertini », Palerme
2000-2001
Professeur d’Italien, Histoire, Géographie et Éducation au droit au Collège « G. Falcone »,
Palerme
1999-2000
Professeur d’Italien, Histoire, Géographie et Éducation au droit au Collège « Tisia d’Imera »,
Termini Imerese (Palerme)
IV. Or g a ni satio n d’é vé ne me n ts cul tu rel s
A. Responsable de la programmation
1. DE FESTIVALS CINÉMATOGRAPHIQUES
2001
Toutes les couleurs du noir : Hommage a Vittorio De Sica; Le Cinquantenaire des Cahiers du cinema:
rencontre avec C. Tesson et J. Douchet
2000
Les âges de l’innocence : Rétrospective sur Robert Bresson et découverte du livre Le cinema de Bunuel de
A. Farassino
Voyage en Italie : Rencontre avec Mario Monicelli, organisé par Cinico Cinema
1999
Le troisième demain : Le cinéma d’Olivier Assayas – Séminaire sur le cinéma et l’image encadré par M. Chion
Le cinema selon Gianni Amelio
8
Hommage à Luciano Emmer
1998
L’Afrique dans le cinéma, Rencontre avec Idrissa Ouedraogo organisé par la Cinémathèque de Bologne
Cinemamare: Les documentaires de Vittorio De Seta
1997
Un monde parfait: Rencontre avec Franco Piavoli
2. DE LIEUX ET ÉVÉNEMENTS CULTURELS
2006
Centre culturel Kursaal Tonnara
2000
Semaine des Études sur la critique cinématographique Cinemacritico
1996
Association culturelle Eka Cult (conférences Leçons de Cinéma : Le monteur Roberto Perpignani)
B. Collaboration À la programmation
1. DE FESTIVALS D’ART VISUEL
1998
1997
L’image Légère 98 : Rétrospective des vidéos de Gary Hill, Robert Wilson, Kurt Kren
L’image Légère 97 : Leçon de cinéma de Adriano Aprà
V. Au tre s re spo nsa bili té s
A. Responsabilités scientifiques
1. COLLABORATION À L’ORGANISATION DE COLLOQUES INTERNATIONAUX
2014
2012
2009
Rythmes des proses. Recherches sur les langues et les littératures romanes du XX siècle, Université Paris 8 –
Université Paris Ouest, Nanterre – La Défense, 3-4 avril 2014
Les capitales méditerranéennes de la culture. Naples, lieu de convergence : circulation des langues et des
arts en Méditerranée, Université Paris 8, 15-17 novembre 2012.
(Actes parus chez Peter Lang en 2013 sous la direction de C. Faverzani : Pensées, pratiques et
représentations de la discipline à l’âge moderne).
L’écriture et la musique, Université Paris 8 – Institut National d’Histoire de l’Art, 14-15 mai 2009.
2. ORGANISATION DE JOURNÉES D’ÉTUDE
2012
2011
L’écriture et l’opéra, Paris 8 - Institut National d’Histoire de l’Art, 12 décembre 2012.
Naples capitale des arts, Paris 8 – INHA, 19 novembre 2011
B. Autres Responsabilités
1. PROMOTION DE L’INITIATIVE
2003
Utilisation sociale des biens confisqués à la mafia avec ‘Libera-Palermo, Palerme, Scuola Antonio Ugo
2. REDACTEUR DE LA REVUE DE CINÉMA
1998-1999
Ad occhi aperti
3. COLLABORATION À LA REDACTION DE LA REVUE
9
1994-1996
La terra vista dalla luna. Rivista dell’intervento sociale
VI. Pr o je ts de re c he rc he e n c our s
1. Images du syncrétisme : drapeaux politiques, portraits royaux et symboles religieux dans le
mouvement des ‘Fasci Siciliani’
Ce projet de recherche est développé dans le cadre des initiatives de la C.G.I.L. Palerme pour l’anniversaire des 120 ans de la
répression des ‘Fasci Siciliani’. Le mouvement des ‘Fasci siciliani’ a été la première occasion de prise de parole des masses
paysannes dans la campagne sicilienne : cette parole s’est exprimé de façon directe dans l’utilisation souvent syncrétique de l’image
charismatique sous forme de drapeau, portrait, symbole, surtout pendant les manifestations publiques. Notre recherche vise à
récupérer, dans les limites des témoignages et des documents historico-littéraires, cette parole-image.
2. Dictionnaire de la culture politique en Sicile : littérature et rapports de pouvoir
Ce projet de recherche est développé au sein du Laboratoire d’Études romanes de l’Université Paris 8. Il s’articule en trois parties :
1. Littérature et rapports de pouvoir : le terme ‘Padron’
2. L’imaginaire de la sanction et le folklore : le terme ‘Infame’
3. La mémoire du pentito : aux origines de la mafia
Il s’agit de commencer à tracer, à l’aide de documents historiques, textes littéraires et témoignages des pentiti au cours des procès, un
dictionnaire de la culture politique organisé par termes de hiérarchie, de sanction etc.. Le projet a aussi le but d’approfondir d’un
point de vue historico-philologique le domaine de la parole, de la mémoire et de l’omertà dans la culture sicilienne.
3. La Poésie de Nino De Vita : langue et dialecte entre tradition et expérimentalisme
Ce projet, développé au sein du Laboratoire d’Études romanes de l’Université Paris 8, vise à étudier l’œuvre de Nino De Vita, un
poète contemporain qui travaille sur la langue et sur le dialecte. Depuis son premier recueil, Fosse Chiti, jusqu’à aujourd’hui, De Vita
a élaboré une poétique de la nature et de sa musicalité. Dans son œuvre, la campagne sicilienne est un répertoire de mots, un
ensemble d’images, mais aussi un fond sonore qu’il faut essayer de saisir à l’aide de recherches historico-littéraires sur le passé et sur
le présent de la langue poétique en Sicile.
10

Documents pareils