COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Mar de Músicas vous présente pour

Commentaires

Transcription

COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Mar de Músicas vous présente pour
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
La Mar de Músicas vous présente pour sa XVe édition un florilège
d’artistes très variés : Khaled, Yann Tiersen, Rachid Taha, Lucinda
Williams, Pablo Milanés, Marianne Faithfull…
Le festival de Carthagène s’envole vers le Maroc et gravite autour de l’art, du cinéma
et de la littérature
La Mar de Músicas s’envole vers le Maroc en l’honneur de son XVe anniversaire. Le festival
de Carthagène aura lieu du 4 au 25 juillet et reçevra la plus grande vague culturelle
marocaine jamais vue en Espagne. Cette édition sera dédiée à l’art, au cinéma, à la
littérature, mais surtout à la musique de cette culture à la fois si proche et si peu connue.
Musicalement parlant, la Spéciale Maroc rassemblera à Carthagène à la fois la grande star
de la chanson populaire Najat Aâtabou et les révolutionnairement mythiques Nass El
Ghiwane, mais aussi quatre groupes de la nouvelle scène de la musique marocaine Fez
City Clan, Oum, Darga et H-Kayne, en plus du formidable pianiste Randy Weston qui se
joint à des musiciens gnawa le temps d’un projet appelé Randy Weston´s African Rhythms
& The Master Gnawa Musicians of Morocco. Randy Weston organise un projet similaire
pour lequel seront réunis sous le nom grupo « 3 MA » (groupe des 3 pays commençant par
MA) le luthiste marocain Driss El Maloumi, le malien Ballake Sissoko, ainsi que le virtuose
de la valiha de Madagascar, Rajery. Maâlem Abdendi El Gadari ainsi que Gnawa
Bambara et B’net Houariyat de Marrakech nous feront également découvrir les sonorités
gnawa. Pendant ce festival, vous aurez aussi l’occasion d’assister à l’alliance des allemands
Dissidenten avec ceux que l’on nomme déjà « les Beatles de l’Afrique », Jil Jilala.
L’Orchestre Chekara de Tetúan nous honorera également de sa présence, en compagnie
de Lole Montoya et Arcángel y Jóvenes Flamencos. Un documentaire sera diffusé en
exclusivité à l’occasion des cinquante ans de cet orchestre légendaire. La Mar de Músicas
vous proposera aussi du son électro avec U-Cef, et Dj Key qui est reconnu comme étant l’un
des meilleurs disc-jokey de l’autre côté de la Méditerranée.
Laissons-nous emporter par une vague culturelle marocaine pendant le festival! Cette vague
nous fera parcourir ce pays sous différentes dimensions (musique, cinéma, littérature et art,
vous les retrouverez sous les dénominations Mar de Músicas, Mar de Cine, Mar de Letras et
Mar de Arte). Le cinéma marocain, inconnu du public espagnol, est en train de franchir une
nouvelle étape de son histoire pourtant récente. En 2008, le monde du cinéma a
commémoré le cinquantième anniversaire du premier film réalisé par un Marocain (L’enfant
maudit, de Mohamed Ousfour). Cette année, le cinéma connaît un succès sans précédent
au Maroc, les derniers films à l’affiche provoquent des polémiques, remplissent les salles et
suscitent des réactions dans le monde politique. Ce cycle spécial cinéma marocain qui
abordera ses récents succès, nous dévoilera la diversité du Maroc, son implication dans la
société civile et ses nouvelles approches esthétiques, comme dans le film Le grand voyage
d’Ismaël Ferroukhi, Lion d’or de la première œuvre à la Mostra de Venise, ou encore à
travers le long métrage Whatever Lola Wants de Nabil Ayouch. Ce témoignage
cinématographique sera complété par plusieurs coproductions hispano-marocaines
contemporaines, tel que Retorno a Hamsala de Chus Gutiérrez qui est à l’affiche depuis
peu.
La programmation littéraire, La Mar de Letras, s’efforcera de nous donner un aperçu de la
littérature actuelle de notre voisin sous divers angles, par exemple l’intérêt que lui portent les
arabisants espagnols tels que Gonzalo Fernández Parrilla, la poésie de différents auteurs
telle que Aïcha Bassry, les jeunes écrivains ayant grandi ailleurs, mais qui sont revenus au
pays tel que Mohammed Nedali, ou encore ceux qui se sont installés en Espagne comme
Najat El Hachmi. Et comme nous voulons parler littérature, nous ne pouvions passer à côté
des grands auteurs de ce pays qui sont enseignés à l’école, comme Leyla Abuzeid et
Mohammed Asedien Tazi, pour ne citer qu’eux. En outre, La Mar de Letras attribuera un
prix littéraire à un auteur marocain inconnu en Espagne qui pourra ainsi publier une de ses
œuvres aux éditions El Cobre.
La Mar de Arte nous fera découvrir un Maroc créatif et contemporain, mais nous donnera
aussi la vision que les artistes espagnols ont du Maroc. De nombreuses œuvres ont voyagé
depuis le pays voisin jusqu’à Carthagène : l’incroyable travail photographique La salle de
classe réalisé par Hicham Benohoud, les créations vidéo du Festival international des arts
visuels de Casablanca, une sélection du fleuron des vidéos marocaines actuelles, ainsi que
quelques œuvres soigneusement sélectionnées parmi la meilleure collection de peinture
marocaine contemporaine, nous parlons de celle qui appartient à la banque ATTIJARIWAFA.
Cinq artistes marocains établis en Espagne, Khalid El Bekay, Mohamed Fariji, Monia
Touiss, Said Messari et Elias Selfati, se réuniront pour la première fois durant le festival
pour exposer des œuvres d’art marocaines créées en Espagne. Quant à ce qu’évoque
le Maroc chez nos artistes, nous pourrons l’observer aussi bien dans les salles de
Carthagène à travers les expositions de José Manuel Navia, Rogelio López Cuenca, Luis
Claramunt, Alfredo Cáliz ou Pedro Serna, que dans la rue avec le collectif Democracia.
En plus de célébrer le Maroc sous toutes ses couleurs, le festival projette de nous faire
partager des voyages musicaux à travers le monde entier grâce à une programmation
éclectique élaborée en l’honneur des quinze ans du festival. Cette XVe édition dédiée à
notre voisin ne pouvait pas être inaugurée par une autre voix que celle de Khaled, la star de
la pop maghrébine. Rachid Taha et Faudel partageront également un moment avec nous.
Ainsi, les trois ténors du raï nous honoreront de leur présence durant le festival.
L’Afrique sera largement présente tout le long du festival, non seulement grâce à nos trois
rois du raï, mais aussi parce que nous aurons le plaisir de recevoir les trois voix de femmes
africaines les plus célèbres du moment : Oumou Sangaré, Rokia Traoré, et Chiwoniso.
Depuis son apparition lors du festival de 1996, Oumou Sangaré n’avait pas eu l’occasion de
revoir Carthagène. Elle nous revient cette année en tant que diva de la musique africaine,
digne héritière de Miriam Makeba. Nous accueillerons une autre star du Mali, Rokia Traoré,
une des auteures-compositrices les plus complètes de la scène pop africaine. Chiwoniso
viendra compléter ce trio de voix africaines. Elle chante depuis plus de 20 ans et son heure
de gloire est arrivée. Elle incarnera probablement la grande surprise du festival, et sa
dernière œuvre Rebel Woman, la place d’ores et déjà parmi les grands musiciens de la
planète. Cela nous rappelle le succès du chanteur Victor Demé du Burkina Faso. Pour
finir, les congolais Konono nº1 et Kasai All Star nous ferons partager leur musique trance.
L’Amérique est l’autre continent privilégié cette année par le festival, plus précisément les
États-Unis, qui seront largement représentés. Eli Paperboy Reed et son groupe The True
Loves nous ferons swinguer sur le rythme soul. Eli Paperboy est la nouvelle référence en
termes de soul américaine. Il n’a que 25 ans, mais il su convaincre et charmer jusqu’aux
puristes de la soul par son style frénétique et passionné. Nous passerons de la soul au jazz
grâce à Madeleine Peyroux, une jeune nord-américaine qui semble elle aussi sortir d’une
autre époque; et grâce aussi à la jeune contrebassiste Esperanza Spalding. En provenance
du même continent, durant la nuit des 30 años con Radio 3 (30 ans de Radio 3), une autre
légende vivante viendra fêter avec nous ses 40 ans de succès sur scène : le groupe Taj
Mahal nous enchantera avec son blues. Et nous accueillerons pour la première fois
l’exceptionnelle Lucinda Williams, star de la country alternative dont la réputation n’est plus
à faire sur la scène folk rock.
D’autres artistes au talent incomparable répondront présents au festival : l’cubain Pablo
Milanés, une des voix les plus significatives de toute l’histoire de la musique populaire latine.
D’autres invités d’Amérique du Sud créeront la surprise : les brésiliennes Vanessa da Mata,
voix du moment de la chanson tropicale qui a un énorme succès dans son pays, et Luciana
Souza qui nous présentera sa charmante réinterprétation de la bossa. Toujours en
provenance du Brésil, nous aurons le plaisir de compter parmi nous Guinga, ce dieu vivant,
compositeur et guitariste carioca, accompagné de Mirabassi et Galvao. Novalima est un
groupe innovateur qui nous vient du Pérou et qui fusionne les musiques électroniques et
afro-péruviennes. Le légendaire Orquesta Buena Vista Social Club, avec ses sons cubains
envoûtants, nous fera revivre les instants mémorables de leur ascension fulgurante. Nous
aurons le privilège d’assister à deux interprétations de tango de la part de deux groupes
argentins, Orquesta Típica Fernández Fierro et le plus versatile Otros Aires. Buju Banton
et son reggae, de même que Calle 13 pour le reggaeton, représenteront aussi le continent
américain. Buju Banton, qui s’est autoproclamé « La voix de la Jamaïque », est l’artiste le
plus couru du mouvement dancehall, un nouveau reggae plus dynamique et plus dansant.
Quant à Calle 13, ce sont les révolutionnaires de la musique latine et ils auront la mission de
clôturer le festival, en compagnie de La Mala Rodríguez, qui interprétera avec le
compositeur espagnol Refree et l’Original Jazz Orquestra Taller de Músics un programme
intitulé « Ojo con La Mala ».
Tote King fera également partie de nos invités de marque du monde du hip-hop espagnol.
Ce Sévillan qui a enrichi le vocabulaire du rap, nous éblouira durant la nuit Músicas urbanas:
Las dos orillas (Musiques urbaines des deux côtés de la Mer), dans le cadre d’un
programme qui rassemblera le hip-hop espagnol de Tote avec celui de H-Kayne, le groupe
de rap le plus célèbre du Maroc. La chanteuse Oum y participera également. Ils
interpréteront tous ensemble « Hip Hop Exchange », une chanson spécialement conçue en
l’honneur du festival.
Nous saluons également la venue de trois personnalités européennes aussi connues au
cinéma que dans la musique : Marianne Faithfull, Émir Kusturica et Yann Tiersen.
Marianne Faithful est une légende du rock, une icône de la culture pop britannique. L’exfiancée de Mick Jagger a su renouveler son art, elle nous l’a démontré à travers ses œuvres
et notamment dans son dernier succès Easy come, easy go, où cette Édith Piaf du rock nous
interprète ce qui est probablement la meilleure chanson de toute sa carrière. De son côté,
Émir Kusturica, ce réalisateur émérite, auteur des films Papa est en voyage d’affaires,
Underground ou Le temps des gitans, viendra en compagnie du fameux groupe formé dans
un Sarajevo en déroute, The No Smoking Orchestra. Ce dernier nous présentera son
dernier album qui vient de faire son apparition dans les bacs. Yann Tiersen, qui hante
toujours nos esprits avec les merveilleuses bandes originales de Good Bye Lenin ou du
Fabuleux destin d’Amelie Poulain, quittera sa chère Bretagne pour venir nous rendre visite.
Toujours en provenance d’Europe, nous compterons parmi nos invités les turcs Techno
Roman Project, qui ont réussi à allier musique traditionnelle et électronique, le français
Spleen, qui nous ravira avec son mélange de musiques soul, hip-hop et funk, ou encore les
inclassables Roy Paci & Aretuska.
La XVe édition de La Mar de Músicas se penchera également sur les groupes émergents en
Murcie, vous aurez la possibilité de découvrir cinq de ses artistes sur les scènes du festival.
À l’occasion d’une soirée dédiée au nouveau son folk, Alondra Bentley, Laura More et
Lidia Damunt se réuniront pour un spectacle intitulé « Nosotras somos de aquí », et vous
pourrez venir admirer la musique de La banda del Pepo et de La banda Ray.
Plus d'information dans :
www.lamardemusicas.com
“LA MAR DE MÚSICAS” 2009
PROGRAMMATION DU 4 au 25 JUILLET
SAMEDI 4
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
KHALED (ALGÉRIE/FRANCE)
Scène : Castillo Árabe – 01.00 h.
U-CEF (MAROC)
DJ KEY (MAROC)
DIMANCHE 5
Scène : Patio de Armas – 23.00 h.
PABLO MILANÉS (CUBA)
LUNDI 6
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
MAÂLEM ABDENDI EL GADARI & GNAWA BAMBARA (MAROC)
Scène : Catedral Antigua – 23.00 h.
“Nosotras somos de aquí”
ALONDRA BENTLEY / LAURA
MORE / LIDIA DAMUNT (ESPAGNE)
MARDI 7
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
CHIWONISO (ZIMBABWE)
Scène : Catedral Antigua – 23.00 h.
LUCIANA SOUZA (BRÉSIL)
MERCREDI 8
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
DISSIDENTEN & JIL JILALA (ALLEMAGNE/MAROC)
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
ROKIA TRAORE (MALI)
JEUDI 9
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
LA BANDA DEL PEPO (ESPAGNE)
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
MARIANNE FAITHFULL (ANGLETERRE)
VENDREDI 10
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
NAJAT AÂTABOU (MAROC)
FAUDEL (ALGÉRIE)
Scène : Castillo Árabe – 02.00 h.
FEZ CITY CLAN (MAROC)
SAMEDI 11
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
El Diario La Verdad presenta:
EMIR KUSTURICA & THE NO SMOKING ORCHESTRA (SERBIE)
ELI PAPERBOY REED & THE TRUE LOVES (ÉTATS-UNIS)
Scène : Castillo Árabe – 02.00 h.
NOVALIMA (PEROU)
DIMANCHE 12
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
MADELEINE PEYROUX (ÉTATS-UNIS)
LUNDI 13
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
TECHNO ROMAN PROJECT (TURQUIE)
Scène : Catedral Antigua – 23.00 h.
GUINGA-MIRABASSI-GALVAO TRIO (BRÉSIL)
MARDI 14
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
VICTOR DÉMÉ (BURKINA FASO)
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
ORQUESTA CHEKARA DE TETUAN avec LOLE MONTOYA, ARCÁNGEL Y
JÓVENES FLAMENCOS (MAROC/ESPAGNE)
MERCREDI 15
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
LA BANDA RAY (ESPAGNE/MAROC)
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
VANESSA DA MATA (BRÉSIL)
JEUDI 16
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
NASS EL GHIWANE (MAROC)
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
LUCINDA WILLIANS (ÉTATS-UNIS)
VENDREDI 17
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
Músicas Urbanas: Las dos orillas (Musiques urbaines : les deux côtes)
TOTEKING (ESPAGNE)
H-KAYNE (MAROC)
Artiste invitée: OUM
Scène : Castillo Árabe – 02.00 h.
DARGA (MAROC)
SAMEDI 18
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
30 años con Radio 3. La Noche de Radio 3.
TAJ MAHAL (ÉTATS-UNIS)
RACHID TAHA (FRANCE/ALGÉRIE)
Scène : Castillo Árabe – 02.00 h.
SPLEEN (FRANCE)
DIMANCHE 19
Scène : Catedral Antigua – 23.00 h.
“3 MA”
BALLAKE SISSOKO / RAJERY / DRISS EL MALOUMI
(MALI / MADAGASCAR / MAROC)
LUNDI 20
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
B’NET HOUARIYAT DE MARRAKECH (MAROC)
Scène : Catedral Antigua – 23.00 h.
ESPERANZA SPALDING (ÉTATS-UNIS/MEXIQUE)
MARDI 21
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
ORQUESTA TÍPICA FERNÁNDEZ FIERRO (ARGENTINE)
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
ORQUESTA BUENA VISTA SOCIAL CLUB (CUBA)
MERCREDI 22
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
OTROS AIRES (ARGENTINE)
Scène : Parque de Artillería – 23.00 h.
RANDY WESTON’S AFRICAN RHYTHMS
& THE MASTER GNAWA MUSICIANS OF MOROCCO (ÉTATS-UNIS/MAROC)
JEUDI 23
Scène : Plaza del Ayuntamiento – 20.00 h.
ROY PACI & ARETUSKA (ITALIE)
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
YAN TIERSEN (FRANCE)
VENDREDI 24
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
BUJU BANTON (JAMAIQUE)
OUMOU SANGARÉ (MALI)
Scène : Castillo Árabe – 02.00 h.
KONONO Nº 1 (R.D.CONGO)
SAMEDI 25
Scène : Auditorio Parque Torres – 23.00 h.
“Ojo con La Mala”
MALA RODRIGUEZ Y REFREE avec Original Jazz Orquestra Taller de Músics (ESPAGNE)
CALLE 13 (PUERTO RICO)
Scène : Castillo Árabe – 02.00 h.
KASAI ALLSTARS (R.D.CONGO)

Documents pareils