Vogue (Paris)

Commentaires

Transcription

Vogue (Paris)
,7'
atcMOSS,ScandalelLS'eBeauté
r.......y.t'ogll~.C011l
M05590·863·F:4,70€·RD
•
~111~11111111111111111111~ IIIIII~III ~ Il
st·
PHOTO
Q~nl~
h:ATE MOSS excelle dans l'art
de la lIIél(IJIIOIphose. Phénomène
protéi!i)fme, la Brilal7nique tient le
halll dll jJavé depuis guinze ans.
AUTOPSIE d un succès.
P{lrNARlE 1~4VLENKo.
'1""""
tA.
;Jot.
J... 1'.::... ...,:,,. ....
,....,-,1'"" c .....
..... o.p.-
rtl]~"'"
~'IA.~,.,
~
..- ri
-;
;
{,
L
" .....
.(
Go'
TI-
L
~
....
"
'o·
•
n· •
°1~AI
.' 0<...
l'heure de L.I. curée. alors que Ie~
médias outrc-:'I.lanchc sc déleC1Cllt de photos \'oléc:> cr oonSI)lIcm ccIII.' qui fil
pourtant leur fierté. une (llIcsdon rc\1t' en sU~lx·ns. Ses consœuN au pI3C:lrd. Karc
~Ioss continue de briller au firm:llncllI du bJckst:l.gc. ~lais pourquoi la Ilrindillc
n'en finit-cllc pas dïrl":ldicr le monde de 13 mode?
TR/P7YQCE DE LA PERFECT/O.\'. Oc prime abord. Kate ~Ioss arbore des II":lÎlS
quasi parfails. Et cc som les C:llculs qui le dlscnt ... Presque (our son \ isagc obéil
cffccti, cment à la loi du fameux nombre d'or. cc chiffre ffi) Ihi(IUC de la cdi"inc
proportion,. qui a:.surc au l'anhénon Cl1\; la Gr.mde P)f:lmide leur f:Jscln:Jnt
équilibrc. Joconde oonrcmpor:Jine. elle inc:Jrncmi( Jpparcmmcm l'idéal féminin
rêvé p:Jr Léon:ud dt: \Înci.l\llchcl Pfulg. chirurgien esthéliquc·. a sorti son
compas. étudié K:Jte ~I~s :1\ cc minutlc Cl cfftX'lué dcs c:Jkuls s:aisissanrs. Ses
résulul.S som formels. !Y:Jbotd, le \·isage du lop '\e di,·isc cn uois panics
•
supérieure plus pulpeuse que J'inférieure cr deux incisi\'e~
qui s'inscrivent ex~etemcnt en leur centre, la bouche
pourrait. de façon infinitésimale, être un peu plus large
(photo 3). Un défaut imperceptible pour une imperketion
indécelable. Imperfcnion qui fait d'clic une beauté
humaine el non une splendeur froide.
GUEULE D'ANGE REBELLE. i\lais sa singularité
est aussi affaire de lempérament. Un corps sce. musclé,
un visage sur lequel le temps n'a aucune prise. Pa~ de
rides, pas de bouche qui s\1fTaisse, des \'olu1l1es inchan~és.
Des geStes gl"'Jcieux et maîtrisés. Autant de signes qui font
dire i\ Jean.Pierre \'cyrat, spécialiste du COmportement
observable, que Kate i\loss app:lrtient i\ une c,uégoric
morphogestuelle· d'individus TOujours en contrôle. non
poreux aux émotions. Sur elle. le stress ne se vOil pas.
Tel un miroir (lui réfléchit ch:lque vibration négative. clic
s'abstrait du temllS Ct échappe i\ ses stigmates. Enfin. Kate
i\Joss t:St:l. cllt: seule un Nradigmc; celui du p~mdoxe.
Une gucule d'~nge. un minois dc «girlncxt door_
malléable i\ l'envi, Changeant, docile. 1\lais aussi llne \ ie
ponctuée d'éclats. de scandales. de chambres d'hôtel
frJç;:lssées, de compagnon:; lapageurs, de bones macultes.
Kate 1\loss fascine. Parce <lu'elle est là Ollon ne t'attend
pas. Parœ qu'elle ne sc plie pa~ au diktat des apparelll't:'.
Parce qu'clic rcvcndi(lllC, ct assume, son :lnimalité._ _
·J1uffurde La beauté tout un arr ou l'art d'embellir
c
(idilioll$ Arziotfsj.
.. }f(/ll-Pif,.,.e \'t-ymt 0 l'ff'rIISi six IelllplmlllfllfS. PONrplns
dïlljo!7!IIIliol/s. rOl/sNlffr L'Analyse morphogcstlwlte.
Aperçus du I:lngage corporel (iditioNs .YflJon's#
""'"
(. ,
(l,
~"'" "".~
'$.# ... c
~
... 1,
.. 4~ ~~ / f# M>~ ~ .fil d, .4",:.4..
M<'(
f'Ir do -Ir.-
rr
1
e,
c,
:=
C. ~ Cl
0,
ç" f
'II'
/
~--.I')"
absolument ég:lks. cc qui est assez rarc : la distance entre le nez cr le
menron équivaut ~ l'espace entre la base du nez ct les sourcils, qui
équivaut lui-même à la disT::HlCC entre les sourcils ct le haut du from
(photO 3). Un triptyque d'absolue perfection. Ensuite. l'écart entre la
fente labiale clb base du nez
équivaut au tiers de cclIIi (lui
sépare la bouche du menton ... la
magic du nombre d"or, de face
comme de profil (photo J). Autre
proportion idéa1c uoub1:lntc. la
longueur de 13 base du nez (Illi
correspond exactement 11 la largeur
de l'œil. A ajouter à cc que les
professiollnels ap[}Cl1cnt ut'œil de
star» ; ses yeux, totalement
symétriques. montent il. l'oblique
vcrs l'extérieur (photo ~). Seille S:I
bouche ne touche p:lS il l'Imrmonie
formelle. t\lalgré lIne lèvre
,. Le corN de Kate est
aussi PARF'A1Tque
son visewe. Le
RAPPORnaille sur
hanches aboutit une
fois encore au 170mbre
d'OR." jv/irhel Pfulg
[1,.;( "
.«0<-
f",,,,,,; ",.",
~ 'r~ '"
~
9'-'
0
&.f#ur
Q-
<.o-W~ ..s- ~
4 .,'1:",
'-
~
d f'~
04:1
f,
tv..J-
,
o<t..
0\. fIo,t.

Documents pareils