La terrible nuit de décembre

Commentaires

Transcription

La terrible nuit de décembre
La terrible nuit de décembre
___________________________________________________________________________
Moi, j’ai ressenti la peur l’hiver dernier, par
une nuit de décembre. Alors que j’étais dans un hôtel
-il était près de minuit-, un bruit étrange me réveilla
brusquement. J’allumai la bougie qui était posée sur ma
table de chevet. Je me levai, ne vis rien de suspect et
me recouchai. Ceci se reproduisit plusieurs fois dans les
minutes qui suivirent. J’allumai une seconde fois ma
bougie car je commençais à m’inquiéter. Tout d’un
coup, le bruit augmenta : on aurait dit le cri d’une
femme se faisant égorger, et des grincements s’y
rajoutèrent. Les volets se mirent à claquer, les fenêtres
s’ouvrirent et un vent glacial éteignit ma bougie. J’étais
terrifié de peur et me cachai sous ma couette. Le lit
commença à bouger dans tous les sens ; je m’affolai ; la
porte de ma chambre s’entrouvrit et je vis dans
l’obscurité un homme s’approcher de moi, du moins
c’est ce qu’il me sembla. Il s’avançait de plus en plus
près et renversa tout sur son passage. J’étais dans une
panique totale ; je crus entendre cet être me parler.
C’était une langue que je ne connaissais pas, du moins
c’est ce que je pensais. L’être monta sur mon lit,
essaya de m’étrangler, je me débattais de toutes mes
forces.
Je me réveillai très brusquement, j’étais en
sueur et ne savais que penser de cette expérience.
Nicolas WOZNIAK et Guillaume CACHON