Cortisone

Commentaires

Transcription

Cortisone
Cortisone
La cortisone (composé E de Richter) est un dérivé
d’oxydation du cortisol, synthétisé par les zones réticulée et fasciculée de la corticosurrénale.
La production quotidienne de cortisone est inégale d’un
sujet à l’autre, mais elle ne dépasse pas 5 à 8 μmol (2 à
3 mg) par jour. La production de cortisone est faiblement stimulable par la corticotrophine (ACTH). Par
ailleurs, dans le plasma, une partie du cortisol est transformée en cortisone en équilibre réversible ; le rapport
cortisone/cortisol est voisin de 0,15 à 9 heures le matin.
La cortisone possède essentiellement une activité glucocorticoïde, mais aussi une activité minéralocorticoïde
faible. Son catabolisme conduit par hydrogénations
successives à des dérivés di-, tétra-, et hexa-hydrogénés
(THE), retrouvés dans l’urine ainsi que la cortisone ellemême.
Son dosage est réalisé par chromatographie liquide
haute performance. Dans le plasma, les valeurs usuelles
sont de 20 à 45 nmol/l (7,2 à 16,2 μg/l). Dans les urines,
on trouve des taux de 50 à 125 nmol/24 h (18 à
45 μg/24 h).
On observe des taux élevés dans les syndromes d’hypercorticisme, le syndrome de Cushing en particulier, et bas
dans les insuffisances surrénaliennes ou les hyperplasies
congénitales surrénaliennes liées à un déficit en 11-, 21ou 17-hydroxylase ou en 3-hydroxydéshydrogénase.
Son dosage est rarement utilisé en clinique, parfois utilisé en surveillance thérapeutique.
☞
(
Cortisol
Morineau G, Boudi A, Barka A, Gourmelen M, Degeilh F, Hardy N.
Radioimmuoassay of cortisone in serum, urine, and saliva to assess the
status of the cortisol-cortisone shuttle.
Clin Chem 1997 ; 43/8 : 1397-1407.

Documents pareils