Le journal de Janvier 2015 - Le Grand Périgueux, Communauté d

Commentaires

Transcription

Le journal de Janvier 2015 - Le Grand Périgueux, Communauté d
FORUM
•••
P 12 à P 15
Dossier :
Le projet de mandat :
mobilité, économie, solidarité...
les axes forts.
•••
n°50
Janvier 2015
P 10-11
Actu :
L’aéroport de Périgueux-Bassillac
www.agglo-perigueux.fr
Signature
P.2
sommaire
•••
P9
•••
P 12-15
Le dossier
Le projet de mandat : mobilité, économie, solidarité...
les axes forts
•••
P5
Visite d’entreprise
Découverte de la
société Rubi Cuir
basée à Boulazac
L’essentiel
Balade au coeur
des quatre
micro-crèches
Avec le vote final de la loi de Finance
2015 le Gouvernement vient d’obtenir
l’accord de la majorité des Députés
pour –chaque année– prélever un
pourcentage des recettes des collectivités locales afin
de combler le déficit de l’Etat alors que les budgets
locaux sont obligatoirement en équilibre.
Cette mesure –injuste– va mettre en difficulté de
nombreuses collectivités et ralentir sensiblement leurs
investissements alors que les entreprises du bâtiment
et des travaux publics licencient et/ou utilisent le
chômage technique.
Pour le Grand Périgueux, le prélèvement 2015 devrait
dépasser 1,3 M€ pour atteindre 3,2 M€ en 2017 et être
maintenu les années suivantes
C’est dans ce contexte que notre agglomération vient
d’adopter à l’unanimité –sur ma proposition– son
programme d’actions pour 6 ans.
•••
P5
Kiosque
Améliâ, bénéfique pour
les entreprises locales.
FORUM
/// Magazine trimestriel d’information du
Grand Périgueux
1, boulevard Lakanal - 24019 Périgueux Cedex
Tél. : 05 53 35 86 00
Dépôt légal : 1er trimestre 2015 - n°50
Tirage : 49 130 exemplaires
Directeur de la publication : Jacques AUZOU,
Président du Grand Périgueux
Coordination de la rédaction : Martine CHAUVINEAU,
responsable du service communication.
Rédaction, photos (sauf mentions),mise en pages
prépresse : service communication.
Photo Une : Christophe Gay.
Impression : Fabrègue Distribution : LA POSTE
Ambitieux mais réaliste, utile pour un aménagement équilibré urbain/rural, respectueux de notre
environnement et de nos territoires agricoles, il devrait
permettre d’investir 100 à 120 M€ sur 6 ans, moderniser notre territoire, soutenir l’emploi et améliorer le
vivre- ensemble de tous nos habitants.
Mobilisé –autour d’une
équipe unie–
je peux
vous assurer de mon engagement total pour le
développement de notre agglomération et son
rayonnement à l’échelle de notre nouvelle Région
forte dorénavant de 12 Départements et de près de 6
millions d’habitants.
Ensemble, très bonne année 2015.
•••
Jacques Auzou,
Président du Grand Périgueux
Le Kiosque
P.3
TRANSPORT SCOLAIRE
700 GILETS distribués
Les gilets permettent d’améliorer lla visibilité des enfants.
Certains cars de ramassage scolaire passent dans
des secteurs peu éclairés. Afin d’améliorer la sécurité
des enfants qui se rendent dans leurs établissements
scolaires via les transports en commun, sept cents
gilets jaunes ont été distribués cet hiver aux jeunes
concernés. Ceux-ci doivent être portés le matin, depuis
le domicile à la montée du car et le soir dès la descente
du véhicule jusqu’à leur habitation. Pour rappel, Le Grand
Périgueux organise actuellement vingt-trois circuits
scolaires : neuf à destination des écoles maternelles
et primaires et quatorze vers les collèges et lycées de
l’agglomération.
des solutions pour réduire l’enfouissement
Le démantèlement et le détournement de matériaux
permettent d’enfouir moins de déchets.
Les matelas, canapés, portes et fenêtres arrivent à la
déchèterie située à Chancelade. Depuis deux ans, tous
ces produits sont démantelés dans un local spécifique
afin de valoriser au maximum les différents matériaux.
Dans un volet par exemple, le bois est séparé de la
ferronerie. Réalisée par un valoriste, cette activité
progresse au fil des mois. Il y a un an, quatre fenêtres
étaient en moyenne traitées par jour contre cinq fois
plus aujourd’hui.
Seconde vie
Le démantèlement est organisé à la déchèterie de Chancelade.
Par ailleurs, l’ARTEEC - l’Atelier de récupération et
de traitement pour l’environnement l’écologie et la
créativité- basé à Marsac-sur-l’Isle, détourne les objets
«Nous allons chez les habitants. Nous vidons les greniers,
caves et garages. Nous récupérons les encombrants,
vieux meubles, objets de décoration, luminaires, tissus,
rideaux -cassés ou abîmés- et des ateliers d’insertion
menuiserie et décorations les réparent, rénovent et les
embelissent» explique Céline Lefebvre la responsable
de l’association. «Nous recyclons également les
produits dont les entreprises doivent se débarrasser
comme le carton, le papier, les palettes, le polystyrène.
Nous pré-traitons ces déchets grâce notamment à des
presses à balles et un compacteur, ce qui représente
en moyenne plus de trente tonnes de carton par an. À
partir des matériaux obtenus, des gobelets seront par
exemple fabriqués». Pour Céline Lefebvre, l’intérêt de
l’association se situe aussi au niveau de la transmission
des savoir-faire «Des moniteurs encadrants montrent les
gestes aux salariés en insertion. C’est une belle chaîne
de solidarité».
L’arteec retravaille les palettes de bois et les transforme.
ARTEEC
3 Impasse de l’Artisanat ZAE Péri-Ouest
24 430 MARSAC-SUR-L’ISLE
05 53 46 65 46
Le Kiosque
P.4
ASSISTANTS maternels
instants partagés
Cinquante-huit professionnels et cent seize enfants ont participé
à la dixième journée nationale des assistants maternels.
Une joie pour tout le monde et une formidable occasion d’échanger,
c’est ce qui ressort de la dixième journée des assistants maternels. La
manifestation s’est déroulée à la fin novembre au parc de loisirs Wakari
à Marsac-sur-l’Isle, pour le plus grand bonheur de tous. «Pour les
professionnels, c’était une belle occasion de rompre avec l’isolement,
de discuter avec les collègues, de demander des conseils sur des
situations. C’est toujours utile. Et puis nous avons passé un moment
privilégié avec les enfants, nous avons continué à créer des liens»
résume Marie-Laure, assistante maternelle depuis huit ans, basée à
Annesse-et-Beaulieu.
Langage
Cette année, plusieurs ateliers étaient consacrés au langage et à
la motricité. «À moins de trois ans, les petits sont demandeurs et
apprécient les nouvelles activités. Ils ont découvert le kamishibai, un
jeu japonais qui est une pièce de théâtre sur papier. Ils n’avaient pas
de repère et étaient pourtant très à l’aise, sans crainte Tout cela est
enrichissant».
482 assistants maternels offrent 1342 places de garde sur le Grand
Périgueux. Pour tout renseignement www.agglo-perigueux.fr
Pour lutter contre les discriminations, le Grand Périgueux
a organisé en fin d’année, une journée à destination des
professionnels des services de l’Etat et des partenaires
publics et associatifs. Le sociologue Fabrice Dhume a
rappelé que «la discrimination est un délit sanctionné par
la loi. C’est une distinction opérée entre des personnes
en raison d’une série de vingt critères, dont l’origine, le
sexe et le handicap. Une collectivité s’appuie sur des
personnels et accueille du public. Elle est en permanence
confrontée à cette question. Cette journée offre une
occasion privilégiée d’en prendre conscience. C’est sur le
terrain que les mentalités peuvent ensuite évoluer». Suite
à cette première réunion qui a mobilisé cent cinquante
acteurs, plusieurs actions pourront être menées cette
année, plus particulièrement un programme de formation
à destination des professionnels.
CONTRE LES DISCRIMINATIONS
POUR UN ENGAGEMENT COLLECTIF
Le sociologue Fabrice Dhume
Le Kiosque
P.5
ALL BOARDS’ FAMILY
SUR TOUS LES TERRAINS
Les cultures urbaines s’invitent à l’Espace François
Mitterrand à Périgueux du 23 janvier au 7 mars 2015
Photo Rodolphe Escher
Le Grand Périgueux est un des partenaires de All
Board’s Family, dans le cadre de sa compétence
«politique de la ville» (www.agglo-perigueux.fr). En
partenariat avec l’Agence culturelle, l’association
propose l’exposition Dédale sur l’art urbain pour faire
découvrir une centaine d’oeuvres du monde. Des
ateliers et séances d’initiation au skateboard, à la
sérigraphie et au graff sont aussi présentés.
Renseignements 05 53 06 40 00
améliâ, avantage maximal
pour les entreprises locales
Grâce aux aides publiques reçues pour financer
des travaux dans l’habitat, les propriétaires ont fait
travailler des entreprises locales.
«Ce dispositif m’a permis d’obtenir l’an dernier vingt-huit
chantiers pour un montant de plus de cent mille euros. Au
total, les travaux réalisés grâce à Améliâ ont représenté
près de 40% de mon chiffre d’affaires». Patrick Capet,
directeur de Genelec est enthousiaste sur ce programme.
«Dans une conjoncture difficile mon entreprise est en grande
progression. J’ai touché des particuliers qui n’auraient pas
fait les travaux sans ces aides publiques». Dans certains
cas, les clients peuvent être aidés à hauteur de 80%. «C’est
forcément incitatif, d’autant qu’il y a l’accompagnement
gratuit assuré par l’UR Pact Aquitaine, depuis le montage
du dossier jusqu’à la fin des travaux». Spécialisée dans
l’isolation, partenaire Bleu Ciel d’EDF depuis neuf ans,
Genelec a été créée en 2011. «J’ai suivi les formations
pour être RGE - Reconnu Garant Environnement. Être une
entreprise labellisée est un atout».
Patrick Capet dirigreant de Genelec, vérifie l’épaisseur de la laine de
roche à souffler dans le grenier pour isoler plus efficacement la maison.
Nouveaux clients
Le programme Améliâ permet de réaliser des travaux
variés - gros oeuvre, plomberie, isolation, menuiseries,
équipements sanitaires. Installée à Périgueux, l’entreprise
Salleron savoure aussi les bienfaits de ce programme.
«Quand nous présentons les devis, les habitants sont plus
incités à se lancer. Les aides apportées facilitent la prise de
décision. Améliâ créée un volume de travail supplémentaire
pour nos clients habituels. Certains ont des chaudières de
vingt ans et ils anticipent le changement de matériel. Et nous
constatons aussi que nous avons travaillé cette année pour
des personnes qui ne connaissaient pas la société. Nous
avons augmenté de 20 à 30% notre activité grâce à Améliâ.
C’est bénéfique pour tout le monde».
Renseignements Améliâ :
Le Kiosque
P.6
FODALI
400 professionnels attendus
Ils participeront les 24 et 25 juin 2015 à Périgueux au second
FOrum des modes de Distribution ALimentaire Innovants.
Organisé par la Communauté d’agglomération, ce rendezvous unique en France permet aux industriels, producteurs,
responsables d’entreprise et experts venant de tout l’hexagone, de participer à des plénières et des tables rondes pour
anticiper sur la distribution de demain. La proximité et la
consommation collaboratrice, l’essor des technologies et
leurs usages seront cette année au coeur de l’évènement.
NOUVELLES ENTREPRISES
Plusieurs sociétés ont choisi de s’implanter sur
l’agglomération.
JSD Automobiles à Trélissac
Après la carosserie Nadal et l’entreprise Flauraud (vente depièces
détachées automobile), Milhac, spécialisée dans l’expertise
automobile rejoint Borie Porte à Trélissac. Elle intègrera son
nouveau bâtiment de 1000m2 sur ce parc d’activité qui a accueilli
40 personnes supplémentaires en une année. De l’autre côté de
l’agglomération, sur Cré@Vallée nord à Coulounieix-Chamiers, des
travaux se terminent. Geditex, commerce de gros de vêtements
s’installe au cours de ce premier trimestre dans un nouveau
bâtiment de 300m². À quelques mètres, un atelier de 600m2 est
en cours de réalisation. Les Délices de Mady , spécialisés dans
le négoce de fraises transformeront ici des produits à base de
fraises à destination de la restauration collective, grâce notamment
à leur collaboration avec l’Institut du Goût du Périgord.
Le spécialiste de la vente de véhicules neufs
et d’occasion récentes a pris ses marques
à Charrièras. Riche d’une expérience de
vingt ans sur Bergerac, l’entreprise a choisi
de s’implanter sur l’agglomération. «Nous
disposons d’un espace de 3000m 2, ce qui
nous permet d’exposer facilement notre
parc automobiles de 300 voitures» précise
Jean-François Zozime, le gérant de JSD
Automobiles. L’entreprise à l’esprit familial
et de taille humaine s’adresse aussi bien aux
particuliers qu’aux professionnels. «Tous les
véhicules ont moins de cinq ans et affichent
moins de 100 000 km».
Emplois
A Saint-Laurent-sur-Manoire, Coverpa a ouvert ses portes. Installée dans les anciens locaux des foies gras Champion, l’entreprise propose à la vente des fournitures industrielles, de l’outillage,
de la quincaillerie, des pièces agricoles, et des équipements de
protection individuelle pour professionnels et particuliers. Enfin
deux entreprises extérieures au département sont désormais basées à Boulazac. C’est le cas de Pitoengineering créée par
Pierre Comby, ancien préparateur de moteurs pour les voitures
de course automobile. Sa nouvelle société est spécialisée dans
la reprogrammation et l’optimisation des moteurs de véhicules de
loisirs et de poids lourds. C’est également le cas de Verbraeken
Construction NV , groupe Belge spécialisé dans les travaux de
réseaux, VRD, fibre optique et forage. Après l’Ile de France, le
Nord Pas de Calais et Toulouse, le groupe poursuit son développement en France en choisissant le Grand Périgueux.
Delphine Charfallot-Thevenin acceuille ses clients à Trélissac
Retrouvez le
rendez-vous télé
mensuel du
Grand Périgueux
sur www.aggloperigueux.fr >
Le Kiosque
P.7
Calendrier 2015 de rattrapage des jours fériés
pour la collecte des déchets
> Vous êtes dans un secteur collecté 2 fois par semaine :
. Sacs noirs : les déchets ne sont pas ramassés le jour férié.
. Sacs jaunes : la collecte n’est pas assurée le jour férié (voir le calendrier ci-dessous).
> Vous êtes dans un secteur collecté 1 fois par semaine :
. Sacs noirs : le rattrapage a bien le lieu le jour férié, sauf pour
le 1er mai 2015, le 25 décembre 2015 et le 1er janvier 2016 (voir le calendrier ci-dessous).
. Sacs jaunes : la collecte n’est pas assurée le jour férié (voir le calendrier ci-dessous).
Calendrier
Jour férié concerné
Collecte des
déchets ménagers
Lundi 6 avril 2015 (Pâques)
Lundi 6 avril 2015 (Pâques)
Lundi 13 avril 2015
Vendredi 1er mai 2015
Mercredi 29 avril 2015
Mercredi 6 mai 2015
Vendredi 8 mai 2015
Vendredi 8 mai 2015
Mercredi 6 mai 2015
Jeudi 14 mai 2015
(Ascension)
Jeudi 14 mai 2015
(Ascension)
Jeudi 21mai 2015
Lundi 25 mai 2015
(Pentecôte)
Lundi 25 mai 2015
(Pentecôte)
Lundi 1er juin 2015
Mardi 14 juillet 2015
Mardi 14 juillet 2015
Mardi 21 juillet 2015
Vendredi 25 décembre 2015
Mercredi 23 décembre 2015
Mercredi 30 décembre 2015
Vendredi 1er janvier 2016
Mercredi 30 décembre 2015
Mercredi 30 décembre 2015
Collecte des
sacs jaunes
VISITES DU CENTRE DE TRI
Le Grand Périgueux vous propose une visite guidée du centre de tri du SMD3 à la Rampinsolle :
Le lundi 9 février 2015 à 13h45, le mercredi 11 février 2015 à 13h45, le mardi 24 février 2015 à 13h45
le mercredi 25 février 2015 à 13h45
Réservation obligatoire : 05 53 35 86 17
L’Actu
P.8
Aéroport, pleins feux
sur les nouveaux enjeux
Le Grand Périgueux a repris le 1er janvier 2015 la
compétence de l’aéroport à Bassillac. Pourquoi ?
Pour quels projets ? Comment fonctionne-t-il ? Petit
tour d’horizon sur la situation.
> Pourquoi l’agglomération reprendelle la compétence ?
L’aéroport est situé géographiquement au coeur du
territoire de l’agglomération. Les élus ont souhaité
conserver et redynamiser la ligne aérienne Périgueux Paris
assurée par la compagnie Twinjet afin de participer au
désenclavement de la Dordogne. Cette liaison reste à ce
jour le moyen le plus rapide pour relier la capitale et c’est
la seule alternative avant l’arrivée du TGV. Tours-Bordeaux
en 2017 qui mettra Périgueux à 3h30 de Paris. C’est aussi
un atout précieux pour le développement économique et
touristique du département.
> Quels sont les axes de
développement ?
> Un travail sur la politique tarifaire des billets est en
cours pour dynamiser la fréquentation de la ligne.
> Une étude est prévue pour relancer les
déplacements le week end, les courts séjours à
destination des vacanciers, des familles.
(voir grille tarifaire dans l’encadré ci-dessous).
> Des négociations sont actuellement menées avec
la ville de Périgueux pour créer des offres touristiques
(avion, hôtel, musée, visites..) et faciliter les voyages
lors de grands évènements (Salons, concerts..) à
destination de Paris ou de Périgueux.
> Un travail est réalisé au niveau de la plateforme
pour développer un restaurant, les activités de
réparation liées à l’entretien aéronautique ainsi que
les activités de loisirs.
> Est-ce une ligne réservée
uniquement aux entreprises ?
L’aéroport à Bassilac peut accueillir plusieurs avions, comme en juillet lors de la
venue du Tour de France en Dordogne.
Absolument pas, cette ligne s’adresse à tout le
monde, aux acteurs économiques, aux familles,
aux étudiants, aux personnes âgées...
Des tarifs sont proposés en fonction de chaque
situation, sur justificatif à présenter au comptoir.
Aperçu de la grille tarifaire
Un aller retour Périgueux Paris : 236€. Les billets doivent être achetés au moins 15 jours avant le départ.
Aperçu
de :la
grille
tarifaire
> Tarif
famille
Il est
applicaple
pour tous les membres d’une même famille, à partir de deux personnes voyageant
surUn
lesaller
mêmes
vols
et
aux
mêmes
retour Périgueux Parisdates.
: 236 €. Les billets doivent être achetés au moins 15 jours avant le départ.
> Tarif
sénior
: Il s’adresseest
aux
voyageursau
âgés
de plus de 60 ans
Une pièce justificative
demandée
comptoir.
> Tarif jeune : Il concerne les personnes entre 12 et 24 ans inclus. Le voyage doit être effectué avant la date anniversaire
des 25
ans. : Il est applicable pour tous les membres d’une même famille, à partir de deux personnes,
> Tarif
famille
Enetsavoir
plus : www.twinjet.fr
0892 707 737 [email protected]
voyageant sur les mêmes vols
aux mêmes
dates.
> Tarif sénior : Il s’adresse aux voyageurs âgés de plus de 60 ans.
> Tarif jeune : il concerne les personnes âgées entre 12 et 24 ans inclus. Le voyage doit être effectué avant
la date anniversaire des 25 ans.
Pour réservations : www.twinjet.fr 0 892 707 737 [email protected]
L’Actu
P.9
> Comment fonctionne la ligne ?
Depuis le 1er janvier, l’avion est basé à Périgueux.
Un vol aller retour est assuré quotidiennement.
La ligne fonctionne 220 jours par an du lundi au vendredi
hors jours fériés à raison de 4 rotations par jour de
Périgueux (Bassillac) à Paris (Orly):
départ
départ
départ
départ
de
de
de
de
Périgueux : 7h - arrivée Paris 8h20
Paris : 8h45 - arrivée périgueux : 10h
Périgueux : 18h25 - arrivée Paris 19h45
Paris : 20h30 - arrivée Périgueux 21h50
> Quels sont les atouts
de l’aéroport ?
Il est situé à proximité de la ville préfecture.
C’est un aéroport à taille humaine.
Il peut être utilisé par des avions publics et privés
et des structures aéronautiques.
Il permet les activités de loisirs aériens et propose
des accueils personnalisés.
Le parking est entièrement gratuit.
> Quel type d’avion assure la liaison
Périgueux Paris ?
L’aéroport en chiffres
Plus de 6500 passagers par an
Il s’agit d’un Beechcraft 1900D de 19 places.
C’est le seul turbopropulseur permettant aux passagers
de se lever dans la cabine, d’où son fuselage agrandi.
> Une surface de 76 hectares, deux pistes : une
en dure (1700 mètres) et une en herbe (1200
mètres).
> Un budget de fonctionnement estimé à 2M€
> Une participation des collectivités publiques :
globalement 1M€ (partie lignes) 200 000 €
(infrastructure aéroportuaire).
Découverte d’une entreprise
P.10
RUBI CUIR
DES ACCESSOIRES ESSENTIELS
Implantée depuis deux années à Boulazac, la société Rubi
Cuir est spécialisée dans la fabrication d’accessoires en
cuir.
Des accessoires sur-mesure sont fabriqués à Boulazac
La discrétion est de mise dans les ateliers de Rubi Cuir situés
sur Boulazac où une trentaine de petites mains s’affèrent. «Nous
travaillons sur le créneau du très haut de gamme. Ce qui exige
confidentialité par respect pour nos clients» précise Michèle
Nivet, directrice de l’entreprise. La dirigeante accepte malgré tout
d’expliquer son savoir-faire «Rubi Cuir fabrique des accessoires en
cuir pour les marques de luxe qui nécessitent des compétences
bien spécifiques comme le guttage (renforcement), le perçage, le
parage (l’affinage), les piqûres ou le pliage. Une fois travaillées, les
pièces comme les tresses et les passepoils (serrés en relief finissant
une création), sont destinées à des ateliers de maroquinerie,
d’accessoires et de bijoux».
Innovation
Michèle Nivet, directrice de Rubi Cuir
L’atelier est réparti en petits espaces.
La précision est essentiellle dans le travail à façon.
Créée à Périgueux il y a bientôt cinquante ans, l’entreprise,
iniitialement spécialisée dans la fabrication de biais, notamment
pour l’article chaussant a quitté Marsac-sur-l’Isle pour rejoindre
Boulazac en 2012. «Nous étions trop à l’étroit. Désormais nous
disposons de locaux de plus de 1000m2 et nous avons la place
pour doubler notre surface. Rubi Cuir ne manque pas de projets
«Dans notre domaine, il est important de consolider nos activités
et de se diversifier» poursuit Michèle Nivet. «Je travaille dans le
secteur du textile depuis l’âge de vingt-deux ans. Cela n’a jamais
été un long fleuve tranquille. Il a toujours fallu se remettre en
question, être curieux, aller de l’avant pour accéder à de nouveaux
marchés. Rien n’est jamais acquis».
Membre de la société familiale AJ Biais, basé à Saint-Etienne,
leader européen dans la fabrication du biais et des galons fantaisies,
Rubi Cuir porte haut les valeurs humaines. «Il est important d’être
heureux dans le travail. Nous sommes une bonne équipe. Le
savoir-faire et le savoir être sont des atouts précieux». Grâce au
programme d’investissement engagé pour renforcer son parc de
machines, la société pérgourdine vise une augmentation du chiffre
d’affaires de 30 % sur trois ans.
Le Dossier
P.11
Le Grand périgueux
terre de talents
> Le Projet de mandat 2014-2020
Le Président du Grand Périgueux, Jacques Auzou, a
mis à contribution, de septembre à décembre 2014,
l’ensemble du Conseil communautaire, y compris les
suppléants, afin de construire la feuille de route pour
les six prochaines années. Ce document d’orientation
reflète la vision partagée des élus sur l’avenir de
la Communauté d’agglomération. Il est le fruit de
séminaires et ateliers de travail et d’une démarche
accompagnée par le cabinet strasbourgeois Absiskey,
Nous vous proposons d’en découvrir les détails dans
les pages suivantes.
Quel projet ?
Le projet de mandat prévoit de valoriser le territoire et
d’affirmer ses atouts au sein de la nouvelle grande région
Sud Ouest. Sur les quatre objectifs forts fixés par les élus
(voir ci-dessous) la mobilité et le développement économique
et touristique vont jouer un rôle de premier plan dans les
années à venir.
Quels objectifs ?
Il y en a quatre :
Améliorer la mobilité, équilibrer le développement.
Promouvoir les talents, renforcer la dynamique économique,
valoriser les patrimoines.
Conforter la qualité de vie, développer les solidarités, être au
service de l’humain.
Gouverner ensemble, adapter l’organisation.
Avec quels moyens ?
Avec la baisse programmée des dotations de l’Etat aux
collectivités, le Grand Périgueux va mener ces projets
dans un contexte budgétaire très contraint. En 2017, la
Communauté d’agglomération disposera de 3M€ de
dotations en moins. En revanche, elle bénificiera, au titre
du fonds national de péréquation des ressources, de
1,7M€ en plus à partir de 2017.
Jacques Auzou souhaite réduire les dépenses sur la
structure de 2,5 M€ par an. Ainsi, il espère dégager une
perspective de 15 à 20 M€ par an sur 5 ans, avec 50%
d’emprunt, 25% d’autofinancement et 25% de dotations
(Europe, Etat, Ragion, Département et Politique de la Ville).
Au total, plus de 100 M€ devraient être engagés pendant
son mandat.
L’agglomération en chiffres
33 communes
94 346 habitants
45 000 emplois. Une filière électronique développée.
50% de la surface du territoire couverte par des forêts
et milieux semi-naturels, 43% des surfaces à caractère
agricole.
Le Dossier
P.12
Améliorer la mobilité
> Rendre le Grand Périgueux mieux et plus
vite accessible
Même si le Grand Périgueux est situé à 1h30 de grands
pôles urbains (Bordeaux, Limoges), bénéficiant d’une
gare régionale et d’une bonne desserte TER, le territoire
reste à l’écart des grands axes de circulation (routière
et ferroviaire). La voiture reste trop privilégiée et le trafic
aérien entre Périgueux et Paris trop confidentiel. Ce
projet vise à peser auprès des décideurs pour garantir
la compétitivité économique et le développement
touristique du territoire. Plusieurs pistes sont
envisagées: la navette ferroviaire Mussidan-Niversac (il
faut sécuriser son arrivée prévue pour 2020), l’accès
rapide aux gares TGV à Bordeaux, Angoulême, Limoges;
le développement des axes routiers en s’appuyant sur
les collectivités concernées depuis Limoges jusqu’aux
Pyrénées.
> Mieux se déplacer à l’intérieur du territoire
Malgré une offre développée de services de transport
public avec Péribus et un réseau cyclable encouragé,
l’agglomération reste engorgée à cause de la circulation
automobile. De plus, les jeunes et les séniors, ont plus
de difficulté pour se rendre aux équipements centraux,
notamment le samedi et le dimanche. Les élus souhaitent
faciliter les déplacements des habitants, fluidifier la
circulation automobile et encourager les mobilités
douces.
Réaliser le contournement Est-Ouest
Photo Christophe Gay
Pour fluidifier la circulation, le projet de mandat
prévoit
de réaliser prioritairement le contournement
Est-Ouest : une première tranche Marsac-A89 puis
Chamiers Périgueux-Beauronne. Par ailleurs un nouveau
franchissement de l’Isle à Périgueux est souhaité (études
et travaux du Pont de l’Arsault).
Prévoir un Plan de circulation
...autres priorités
IIl s’agit de définir un plan de circulation à l’échelle de
ll’agglomération et de la ville centre et donc de prévoir lle
sens de circulation des différents moyens de transport
(bus, voitures).
> Habitat
> Couverture numérique
Les 3/4 des habitants vivent en zone urbaine où est
situé l’essentiel des emplois et des services. Le territoire
connaît une croissance démographique de 1%. Grâce
à Amélîa, les propriétaires bénéficient d’aides publiques
pour rénover leur habitat. L’enjeu consiste à réadapter
l’offre de logements en fonction des besoins de la
population. Plusieurs projets sont voulus par les élus :
un Schéma de cohérence territoriale (SCOT) à l’échelle
du Pays de l’Isle, des études pour un nouveau Plan
local de l’habitat ainsi que le soutien à la rénovation de
l’habitat social.
Elle demeure insuffisante, en particulier pour les zones rurales.
Le projet vise à poursuivre les travaux et aménagements pour
raccorder l’ensemble du territoire au très haut débit.
> Insertion sociale et professionnelle
Un taux de chômage de 12,8%, des publics fragilisés en
zone urbaine et rurale, ces deux indicateurs incitent les élus
à mettre en oeuvre le Contrat de Ville 2015-2020 (nouveaux
quartiers prioritaires ) à créer un centre pour mieux repérer
les difficultés et développer l’économie sociale et solidaire,.
Le Dossier
P.13
Faciliter la circulation des transports en commun
Plusieurs axes sont choisis :
L’aménagement des voies de bus dédiées sur l’axe EstOuest (Chamiers-Périgueux-Boulazac), l’amélioration
des traversées de carrefours, le développement du pôle
d’échange multimodal autour de la gare de Périgueux avec
l’aménagement d’un point d’échanges, la création de la
liaison routière de Marsac-sur-l’Isle à la zone d’activités
de Cré@Vallée au sud-ouest de l’agglomération, la
modernisation de la route d’Angoulême au nord-ouest.
Favoriser l’alternative à la voiture
Il est envisagé de créer de nouveaux parkings relais ou
de co-voiturage, de proposer des itinéraires de liaisons
douces sécurisées, de lancer une expérimentation de
libre-service de vélos électriques pour les déplacements
domicile-travail, de déployer de nouvelles bornes de
rechargement pour véhicules électriques.
Le bus, une priorité
Les élus souhaitent développer le bus, en privilégiant
les voies dédiées. Le parc existant qui compte 52 bus
doit être entièrement repensé. Au moins 2/3 de la flotte
doivent être renouvelées. L’idée est de disposer d’ici
deux ans de bus informatisés pour optimiser le trafic en
fonction des besoins réels.
Protéger l’environnement
Les élus s’intéressent notamment au système de
méthanisation d’une station d’épuration située dans
le sud est de la France. Celle-ci récupère et recycle
les bio-déchets, les huiles alimentaires, les déchets
verts ligneux (tailles d’élagage, tailles de haies) et d’ici
quelques mois le lisier des exploitations agricoles. Ce
système présente plusieurs avantages car il permet
de limiter les volumes, de produire de l’énergie et du
compost normé. La Communauté d’agglomération
envisage sérieusement de s’orienter dans ce type
d’investissement, en injectant directement le méthane
dans le réseau de gaz. Ce projet symbolise la proctection
de l’environnement à tous les niveaux.
> Transition énergétique
Par sa richesse naturelle, l’agglomération présente
un cadre de vie «ville et campagne», qu’il convient de
préserver et respecter. Pour atteindre cet objectif, le
Grand Périgueux souhaite protéger l’environnement,
encourager la mobilité durable, soutenir les écoactivités et les économies d’énergie, réactualiser le
Plan Climat, moderniser le réseau d’assainissement,
aménager des conteneurs enterrés en milieu rubain,
développer la production et la diffusion d’énergies
renouvelables (méthanisation).
> Publics spécifiques
* Personnes âgées : Même si elles bénéficient d’une offre
d’accueil et de services bien développée, elles sont touchées
par la précarité. Le projet vise à appréhender le vieillissement
de la population (30% des habitants en 2015) en développant
les services aux personnes âgées.
* Jeunes : Afin de mieux prendre en compte la jeunesse
(mobilité, services, animation), plusieurs projets sont
envisagés : concertation avec les jeunes, réseau d’animation,
équipement sur le Camps du Bas Chamiers, offre des centres
de loisirs coordonnée.
Le Dossier
P.14
Promouvoir les talents, renforcer la dynamique
économique, valoriser les patrimoines.
> Renforcer notre place de leader économique
Nous avons des
savoir-faire, des filières reconnues
(agroalimentaire, gastronomie, électronique), une pépinière
dédiée aux entreprises, mais la visibilité manque, en
particulier dans les grands réseaux économiques. Le
Grand Périgueux souhaite soutenir les filières d’excellence.
Plusieurs actions sont envisagées: conforter la filière
agro-alimentaire (avec l’Institut du Goût); renforcer la
filière électronique en lien avec les pôles d’excellence de la
région; développer un pôle numérique en complémentarité
avec celui de la métropole bordelaise; conforter la filière
imprimerie; offrir de nouvelles perspectives à l’aéroport.
> Soutenir l’économie de proximité
Tout en étant le premier bassin d’emplois et le premier
pôle économique de la Dordogne (6239 entreprises, 45000
emplois, 19 parcs d’activités économiques), certains
secteurs de l’agglo connaissent des difficultés (l’artisanat,
le commerce, l’agriculture). L’agglomération veut soutenir
les entreprises de proximité et maintenir un haut niveau
d’accueil et de services aux sociétés. Plusieurs projets
sont envisagés : Anticiper les besoins d’implantation de
nouvelles entreprises, soutenir les projets innovants. Mettre
en oeuvre une charte commerciale, agricole, forestière
et développer les circuits courts. Créer un centre de
ressources sur l’économie sociale et solidaire.
...autres priorités
> Image de marque
En dépit d’atouts dont le cadre de vie, qui attirent de
nouveaux habitants, le territoire est mal connu en dehors
des frontières départementales. Cette méconnaissance est
dûe à un déficit d’image et de notoriété. Pour ces raisons,
les élus souhaitent créer et diffuser une image de marque
du territoire (de rayonnement national) et renforcer le
marketing territorial. Il veulent encourager les évènements,
actions de marketing économique et touristiques (FODALI,
le Salon International du livre gourmand) et valoriser tous
les talents autour d’une Cité de la Gastronomie.
> Développer le tourisme
Alors que le tourisme représente en Dordogne 1,4
Milliard de chiffre d’affaires, l’agglomération -pourtant
riche d’infrastructures- en perçoit peu les retombées.
L’idée est de s’affirmer comme une destination
touristique majeure et d’attirer plus longuement les
3 millions de touristes qui viennent chaque année en
Dordogne. Le Grand Périgueux envisage de mener
plusieurs projets : Valoriser le territoire (label tourisme
famille), exploiter le potentiel existant (espace forêt
à Cornille, Le Rosier à Coursac), développer le
cyclotourisme autour de l’Isle, la vélo-route.
> ZOOM SUR LES PRODUITS TOURISTIQUES
Le Grand Périgueux souhaite construire des partenariats
avec les sites touristiques de proximité (Bourdeilles,
Brantôme...) afin de valoriser le territoire. Les élus veulent
aussi développer le tourisme d’affaires (¨Périgueux, ville
de congrès) et proposer des offres (tourisme vert et
patrimonial).
> Équipements
Pour maintenir un niveau qualitatif le Grand Périgueux
envisage de reconstruire une piscine à l’est du
territoire, d’aménager 4 équipements sportifs sur la
seconde couronne, reconstruire 1 crèche et 2 autres
structures pour la petite enfance (quartiers prioritaires
de la politique de la ville).
> Filière du numérique
L’idée est de capitaliser sur les atouts de Cré@
Vallée en s’intéressant à de nouvelles perspectives
(domotique en lien avec la silver économie -au service
des personnes âgées-.
Le Dossier
P.15
> ZOOM SUR LA FORMATION
Malgré une offre développée en matière de formation,
(professionnelle,
alternance,
universitaire
-2300
étudiants-, le décalage persiste entre l’offre et l’emploi.
Le projet de mandat vise à renforcer ces deux pôles
de formation : le campus universitaire (Périgueux) et
le pôle de formation professionnelle et en alternance
(Boulazac). Concrètement, cela signifie d’agrandir le
pôle universitaire et d’enseignement supérieur et de
créer un lieu d’accueil pour les jeunes
> Faire évoluer les compétences
La maquette de la future résidence Campus à Boulazac.
> Gouverner ensemble
> Mutualiser, optimiser les ressources
> Renforcer la concertation
Malgré tous ses efforts, le Grand Périgueux souffre d’un
manque de lisibilité. L’objectif est de mieux faire découvrir
l’agglomération et d’améliorer la communication vers
l’extérieur, les habitants, les communes. Pour atteindre cet
objectif, la concertation sera un axe important du mandat.
Elle permettra de mieux connaître les besoins et avis des
acteurs du territoire.
Photo Rémi Philippon
Même si la communauté d’agglomération dispose
d’une situation financière saine lui permettant d’investir,
le contexte budgétaire est fortement contraint par les
baisses importantes des dotations de l’Etat. Les élus
souhaitent plus que jamais maîtriser les dépenses
(fonctionnement) cibler les investissements, dynamiser
les recettes (ajustement des taxes). Ils veulent
aussi mutualiser les ressources humaines entre les
communes et l’agglomération. Un service commun
d’instruction des permis de construire est prévu pour
le 1er juillet 2015.
Le Grand Périgueux existe depuis un an et ses
compétences vont évoluer de manière obligatoire (nouvelles
règlementations) ou décisionnelle pour permettre aux élus
de mener leur projet. Ils souhaitent anticiper les réformes
territoriales en cours et à venir et préparer l’élargissement
du territoire. Concrètement cela signifie de préparer les
transferts obligatoires de compétences, élargir le champ
d’intervention de l’agglomération (tourisme, urbanisme,
emploi/formation).
> Qualité de vie
* Santé : Afin de privilégier l’accès aux soins sur
l’ensemble du territoire et de réduire le risque de
désertification rurale, les élus veulent mettre en place
le Contrat Local de Santé et des pôles ruraux de
santé.
> Insertion
Les élus envisagent la création d’un Centre Intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance
(CISPD) afin de repérer plus facilement les lieux en difficulté et d’apporter des solutions concerctées et partenariales.
* Culture : Le projet vise à valoriser l’offre culturelle
existante sur l’agglomération (le pôle national du cirque
à Boulazac, la scène conventionnée mime et danse à
Périgueux...) en l’associant à l’offre touristique.
> Foncier
Le projet prévoit de créer un outil foncier susceptible
d’accompagner les communes et l’intercommunalité
sur des opérations en lien avec les logements sociaux,
les zones d’activités économiques et l’optimisation des
terres agricoles.
L’Essentiel
P.16
UN PETIT TOUR AU
COEUR DES
MICRO-CRÈCHES
Les Petitous à Château-L’Evêque
La micro-crèche a été relogée dans des locaux neufs aux
teintes vives et chaleureuses. Les activités sont travaillées
en équipe et sont proposés aux enfants dans le respect du
rythme de chacun. L’équipe est à l’écoute des familles pour
le bien être de leurs enfants. 05 53 35 22 92
La Petite Enfance -crèches, Relais Assistants Maternels, micro-crèches - est une des compétences
du Grand Périgueux. Votre magazine vous invite à découvrir les quatre micro-crèches de l’agglomération.
Situées à Champcevinel, Château l’Evêque, La Chapelle Gonaguet et Notre-Dame-de-Sanilhac, elles accueillent dix enfants au maximum.
Chapi Chapo à La Chapelle Gonaguet
Chaque enfant bénéficie d’un accompagnement personnalisé. Écoute et échanges sont favorisés par tous les moyens
dans l’intérêt des petits et des parents. Des rencontres
régulières, collectives, ou individuelles sont organisées pour
réfléchir sur un thème, préparer une sortie...Un cahier de
liaison regroupe tout ce qui concerne la journée de l’enfant. Il
est utilisé pour garantir le lien avec la famille.
05 53 45 97 29
Le Nid à Champcevinel
À l’image des autres micro-crèches, le Nid est une structure
accueillante. Elle permet aux enfants des s’ épanouir.
Différents projets sont mis en places, comme par exemple :
des temps à l’école sont proposées aux plus grands.
05 53 35 44 74
Les Lutins d’Edith à Notre-Dame-de-Sanilhac
Organisée en ateliers ou coins jeux (poupées, garage,
dînette), la structure propose aussi règulièrement des activités
dirigées. Adaptés aux différents stades de développement de
l’enfant, tous ces moments favorisent l’éveil, l’apprentissage,
l’autonomie des petits. Les repas sont assurés par le
restaurant scolaire de la commune. 05 53 04 31 89
Couches lavables
Deux établissements, Les lutins d’Edith et Chapi-Chapo
utilisent des couches lavables. Loin du lange de grandmère, cette invention est jolie, pratique, simple à utiliser.
Elle repose sur un voile de protection à retirer, ce qui facilite
le lavage. Ces couches présentent plusieurs avantages :
elles sont économiques pour les parents (c’est trois fois
moins cher que des jetables) et produisent moins de
déchets ( 1200 tonnes en moins en un an pour Les Lutins)
Elles réduisent les allergies et les érythèmes fessiers des
bébés.
Pour tout connaître sur les micro-crèches (les capacités
d’accueil, les horaires d’ouverture...)
www.agglo-perigueux.fr rubrique petite enfance
L’Agenda
P.17
Sorties & Loisirs, les rendez-vous
dans l’agglomération périgourdine
janvier - février
Boulazac
> Mercredi 21 janvier, 20h30 à l’auditorium de l’Agora,
Ainara, concert de jazz, musique traditionnelle
> Mardi 27 janvier à l’auditorium de l’Agora, les arts du
cirque et la danse, soirée 30’’30’ contact : 05 53 35 59 65
Chancelade
> Samedi 17 janvier à 20h au centre socio culturel
2 représentations théâtrales «L’opposé du contraire»
et «Chères amies». Restauration proposée à l’entracte.
Organisation : section théâtre «La Récréation» et le Théâtre
de Menou.
> Dimanche 25 janvieraprès-midi au centre socio
culturel, après-midi dansant organisé par l’antenne de
Chancelade de la Ligue contre le cancer
Annesse-et-Beaulieu
Rendez-vous conte» en février et mars à
Coulounieix-Chamiers.
février
> Mercredi 21 janvier, atelier cuisine de l’amicale laïque.
> Samedi 24 janvier, 20h30 au foyer, soirée théâtrale
> Samedi 31 janvier, repas du foot USAB.
Agonac
Périgueux
Périgueux
Sainte-Marie-de-Chignac
Chancelade
> Du mercredi 21 janvier au samedi 28 février exposition
à la bibliothèque, (acquisitions patrimoniales) pour découvrir
les carnets de Jules de Verneilh (dessins et croquis).
Du lundi 26 janvier au jeudi 5 février exposition à
Cap’Cinéma, toiles et dessins d’élèves de l’école d’arts
plastiques (projet autour d’Edward Hopper)
> Dimanche 15 février à 12h, repas des aînés.
Château-l’Evêque
> Samedi 31 janvier, salle des fêtes, loto
Razac-sur-l’Isle
> Samedi 7, salle des fêtes, Repas organisé par la société
communale de chasse. Contact : 05 53 05 57 18
> Mardi 3, place du Coderc, à 12h30, hostellerie insolite.
Histoire et transformation d’une maison médiévale à travers
les âges. Présentation des anciennes hôtelleries adjacentes et dégustation de produits gastronomiques. Réservation
obligatoire : 05 53 53 10 63
> Mardi 3, à 20h30 au Théâtre, danse
> Dimanche 1er au centre socio culturel, vide dressing
oranisé par l’US Chancelade.
> Samedi 28, au centre socio culturel, soirée choucroute
organisée par la section ptanque de l’Amicale laïque.
Champcevinel
> Samedi 7 février, concours de belote au Foyer rural.
> Dimanche 8 février à la salle polyvalente, tournoi
inter-clubs régional (Les Speeders Razacois).
> Dimanche 8 février et Samedi 28 février à la salle
polyvalente, plateau foot-salle U11 et U13
> Samedi 7à 20h30 à la salle des fêtes, soirée théâtre
«Les hommes préfèrent mentir» par le Théâtre de la Pièce
Montée.
> Samedi 21 à 20h30 à la salle des fêtes, La Sauce
Théâtre invitée par l’Ensemble Arpege, présente «La Ferme
des animaux». Réservation : 06 87 01 57 39
Trélissac
Annesse-et-Beaulieu
> Samedi 17 janvier, Noël polonais avec notamment un
repas dansant au foyer socio-culturel à 19h30.
> Dimanche 1er février, au foyer socio-culturel, tournoi
de judo organisé par le club de Trélissac : 06 76 60 17 13
> Samedi 7 février, de 9h à 17h au foyer socio-culturel,
fête des abeilles et du miel organisée par l’Abeille Périgordin,
50 exposants autour des produits de la ruche.
Champcevinel
> Mardi 20 janvier à 20h30 à la salle des fêtes, soirée
théâtre «Ecrits d’amour» de Claude Bourgeyx.
> Samedi 31 janvier à 20h à la salle des fêtes. soirée
cagouilles organisée par le comoté des fêtes 06 08 72 47
33
>
>
>
>
Lundi 2, vente de crêpes proposée par l’Amicale laïque.
Lundi 2, pose de la passerelle vélo-route .
Mercredi 11, atelier cuisine de l’Amicale laïque.
Samedi 28, repas organisé par la société de chasse.
Coulouneix-Chamiers
> Mercredi 11 à 10h30, bibliothèque, château des
Izards, «contes sensibles» par la Compagnie TafTaf théâtre
organisé par la bibliothèque François Rabelais.
> Du Samedi 28 février au Dimanche 15 mars, château
des Izards, ,exposition «mises au jour»
L’Agenda
P.18
Expositions à Coulounieix-Chamiers
Plusieurs expositions sont proposées au Château des Izard
en début d’année :
Du 7 au 22 février : Marie O
Du 28 février au 15 mars : «Mises au jour»
Du 21 mars au 5 avril : Stéphane Jadot
La course nature à Cornille le dimanche 31 mars attend plus
de 700 participants.
MARS
MARS
Eyliac
Cornille
> Jeudi 19, repas de la commémoration (19 mars 1962).
Boulazac
> Mercredi 4 à 20h30 à l’Agora, concert de Michel Portal
(clarinette, saxophones, bandonéon) et Vincent Peirani
(accordéon).
> Samedi 14, mardi 17, mercredi 18, jeudi 19 et vendredi
20 à 20h30 sous chapiteau, plaine de Lamoura, les arts
du cirque, fanfare «Maintenant ou jamais»
> Mardi 24 à 20h30 à l’auditorium de l’Agora, théâtre
avec «Les petite boîtes» 05 53 35 59 65.
Agonac
> Dimanche 22, salle des fêtes, repas, organisé par par
FNACA 05 53 06 32 91
> Samedi 28, salle des fêtes, collecte de vêtements.
Contact : Ramasse miettes 05 5306 36 93.
Coulounieix-Chamiers
> Samedi 7 à 10h, Château des Izards, kiosque littéraire
> Dimanche 15 de 13h30 à 17h30, carnaval.
Périgueux
> Mardi 3 à 20h30 au Théâtre, Ce que le jour doit à la nuit,
d’après Yasmina Khadra, par la compagnie Hervé Coubi.
> Jeudi 12 et vendredi 13 à 20h30, au Théâtre, théâtre
gestuel «Lebensraum», quand une femme robot prend le
pouvoir par la compagnie De Jakop Ahlbom.
> Mardi 17 et mercredi 18 à 20h30, au Théâtre, danse
avec «Noces de sang» suite flamenca par la compagnie
Antonio Gades. 05 53 53 18 71
> Mercredi 25 et jeudi 26 à 20h30, au Palace, théâtre
«Oleanna», de David Mamet.
Notre-dame-de-Sanilhac
> Mardi 3, salle Jean Ferrat aux Cébrades, de 15h à
17h, Ateliers du mardi.
> Dimanche 8, salle des fêtes au bourg, à 12h, repas.
Organisé par La Notre Damoise. 06 74 42 04 77
> Samedi 14, salle des fêtes au bourg, à 20h30 soirée
théâtre avec la troupe des Pendards. 06 08 37 13 78
> Jeudi 19, monuments aux morts, Commémoration de
la fin de la guerre d’Algérie.
> Samedi 21, salle des fêtes au bourg, 12h repas du
club du temps libre 06 13 09 22 49
> Samedi 28, salle des fêtes au bourg, 18h apéro
concert, proposé par l’Amicale laïque. 06 37 84 76 22
> Dimanche 31 à 9h au bourg. La 8ème édition de la course
nature est l’évènement incontournable de Cornille. Elle permet
aux participants de parcourir 15 kilomètres au coeur du village
et de ses environs. 15km individuel ou en relais. Randonnée
pédestre et marche nordique de 10km. 2 courses (1km et 2,5
km pour les enfants de 8 à 14 ans. 06 82 93 85 05.
Razac-sur-l’Isle
> Vendredi 6 au café «Chez Nadette» (RD 6089) de 18h à
20h, café littéraire organisé par la bibliothèque.
> Samedi 7 au Foyer rural, soirée spectacle et loto des
enfants (la Pena Andalouse).
> Samedi 14 à la salle polyvalente, méga loto
> Vendredi 27 à la salle polyvalente, carnaval sur le thème
de la mer (Comité des fêtes et APER).
> Vendredi 27 au Foyer Laïque, concours de belote
> Samedi 28 à la salle polyvalente, tournoi handy basket
(basket club razacois).
Chancelade
> Dimanche 22. randonnée pédestre organisée par l’antenne
de Chancelade de la Ligue contre le cancer.
> Jeudi 26, à la salle de convivialité au complexe sportir
de Chercuzac, étranges lectures.
Trélissac
> Vendredi 27. Youri et son orchestre de jeunes musiciens
russes qui font une tournée en Europe s’arrêteront à Trélissac
pour une représentation.
> Samedi 28 de 18h à 22h au foyer socio-culturel. fête des
brasseurs organisée par l’Association culturelle trélissacoise.
Champcevinel
> Dimanche 1er à 12h, salle des fêtes, repas dansant
chevreuil organisé par l’association communale de chasse
05 53 03 40 22
> Dimanche 1er à 12h, salle des fêtes, soirée théâtre «La
peau d’Elisa» organisée par la mairie.
> Samedi 14, Dimanche 15, salle des fêtes, exposition
africaine organisée par la section Teriyamitié du Choc.
> Samedi 21, Dimanche 22, de 14h30 à 19h, alle des fêtes,
exposition multi artistes «Sur la piste des étoiles».
Château-l’Evêque
> Samedi 14, 20h30, salle des fêtes, Castel’Country en
association avec Marsac sur scène, propose une soirée
théâtrale «Et Dieu créa les fans». Réservation 05 53 04 68 05
> Dimanche 29, salle des fêtes, dés 12h30, le comité
FNACA propose un repas spectacle avec Michel Etcheverry,
chanteur basque dont le répertoire reprend les succès de Louis
Mariano. Contact 06 84 42 39 42.
L’Agenda
P.19
ÉVÈNEMENTS AU PALIO À BOULAZAC
Les chevaliers du ciel, samedi 14 mars à partir de 20h30
Frédéric François, samedi 21 mars à partir de 20h30
Le Lac des Cygnes, samedi 28 mars à partir de 20h30
Celtic Legends, jeudi 9 avril à partir de 20h30
Gad Elmaleh, mardi 21 avril à partir de 20h
Rendez-vous avec les stars, vendredi 24 avril dès 14h30
Renseignements : www.palio-boulazac.fr
AVRIL
Notre-dame-de-Sanilhac
> Mardi 7 de 15h à 17h, salle Jean Ferrat aux Cébrades,
ateliers du mardi.
> Vendredi 10 à 20h30 , salle des fêtes du bourg, concert
du groupe Olama, proposé par SAS danse 06 37 84 76 22
Sainte-Marie-de-Chignac
> Samedi 11 à 20h30, loto organisé par l’Amicale laïque.
Boulazac
> Mercredi 1er à 20h30, à l’auditorium de l’Agora, les
arts du cirque «L’oubliée» 05 53 35 59 65
> Jeudi 9 à 20h30, à l’auditorium de l’Agora, théâtre,
arts du cirque et danse avec Sujet (triptyque de la personne,
tome 3)
> Mardi 14 à 20h30, à l’auditorium de l’Agora, danse
avec Badke. 05 53 35 59 65
Champcevinel
> Vendredi 10 à 20h30 à la salle des fêtes, loto organisé
par la section football du Choc.
> Dimanche 19 à 7h autour de la salle des fêtes,
brocante Comité des fêtes. 06 08 72 47 33.
Razac-sur-l’Isle
> Dimanche 5, cour de l’école primaire, chasse aux
oeufs (Amicale Laïque).
> Dimanche 12, salle polyvalente, tournoi inter-clubs
régional (badminton club razacois)
> Dimanche 12, Foyer Laïque, concours de belote
(Amicale Laïque).
> Samedi 18, salle polyvalente, soirée blackminton (les
Speeders Razacois).
> Samedi 25, Foyer Laïque, concours de belote (pétanque
razacoise).
> Dimanche 26, La Razacoise (vélo club razacois).
> Du samedi 25 avril au dimanche 3 mai, Tournoi de
tennis (tennis club razacois).
Trélissac
> Vendredi 10 à 20h30 au foyer socio-culturel, soirée
théâtre. La compagnie «Théâtre Job» propose «Le songe
d’une nuit d’été».
«Carnaval», «Carnavai» !
RANDONNÉES AVEC AGONAPIED
Des balades sont règulièrement proposées par l’association
de La Chapelle Gonaguet : Agonapied. Plusieurs de ces
promenades sont situées sur le territoire de l’agglomération.
Le départ a lieu à 9h devant l’épicerie :
> La Chapelle Gonaguet : lundi 2 février boucle des 7
chevaux. Raccourci 6-7 km.
> Razac-sur-l’Isle : Boucle des Hauts de Razac, 6,5 km
> Coursac : lundi 16 février, Ronde des Lavandières, 6km
> Périgueux : lundi 30 mars balade (Vésone-Saint-Front) 6km.
Contact : Jean-Paul 06 74 49 89 01
AVRIL
Agonac
> Samedi 4, Dimanche 5, salle des fêtes, 9h-19h, bourse de
vêtements proposée par l’Amicale laïque 06 71 06 50 08.
> Samedi 11, salle des fêtes, 20h, repas moules frites proposé
par le comité des fêtes. 05 53 06 35 26.
Coulounieix-Chamiers
> Du samedi 21 mars au Dimanche 5 avril exposition
Stéphane Jadot au Château des Izards.
> Du samedi 11 au Dimanche 26, exposition de Jean-Claude
Baisero, au Château des Izards.
> Mercredi 15 , Rendez-vous conte, «loup y es tu ?».
Bibliothèque François Rabelais, Château des Izards.
Périgueux
> Le vendredi 10 à 20h30 au Théâtre Petites musiques de
nuit et le Passager.
> Le samedi 11 à 20h30, Palace Joséphina, théâtre gestuel.
La danse à Notre-dame-de-Sanilhac
Le SAS danse propose un vaste choix de cours de danse.
Le club organise en ce printemps plusieurs stages de danse
le samedi 11 avril : stage de danse de salon et soirée dansante
à partir de 20h à la salle des fêtes du bourg
le dimanche 12 avril : stage de danse africaine et de danse de
salon. Renseignements SAS Danse : Philippe 06 37 84 76 22
Portrait
P.20
Elisabeth amat,
Don du sang et don de soi
En plaçant le don du sang au coeur de sa vie, le
docteur Elisabeth Amat est devenue, au fil des années,
responsable du prélèvement de l’Établissement Français
du Sang ( EFS) du site de Périgueux qui organise plusieurs
collectes mobiles sur l’agglomération à Agonac, Boulazac,
Coulounieix-Chamiers, Coursac, Marsac-sur-l’Isle,
Périgueux et Trélissac.
«J’ai su très jeune que je voulais devenir médecin et je me suis
inscrite à la faculté à Toulouse» se souvient Elisabeth Amat. Elle
a en plus, la bonne idée de rencontrer là-bas son futur mari,
périgourdin, qui faisait ses études à Limoges. «Je suis venue
m’installer en Dordogne». Médecin depuis 1981 elle marque
une pause pour élever ses enfants, puis découvre «par hasard»
le Centre départemental de transfusion au Centre hospitalier de
Périgueux. «J’ai commencé la collecte de sang et parallèlement
j’étais associée à mon époux». Un équilibre professionnel que
lui fait rompre le docteur Arlette Le Borgne, alors directrice du
centre départemental de transfusion sanguine, en lui proposant
un temps plein au sein de l’EFS. «Je me suis engagée en 1990
au moment moment même où l’affaire du sang contaminé a
éclaté. Ce n’était pas simple. Mais j’ai continué à me battre, j’ai
toujours été convaincue de l’utilité de donner son sang. C’est
un don de soi aux autres»
Le don du sang est très encadré médicalement.
Indispensable pour sauver des vies
Seuls 4% des habitants font ce geste. «C’est d’autant plus
insuffisant que les besoins progressent en raison du vieillissement de la population. Il suffirait d’un don supplémentaire par
an et par personne pour répondre à l’augmentation des besoins des malades» poursuit le docteur Elisabeth Amat. «Mais
les gens ont encore peur de l’aiguille. Il faut dédramatiser. Il n’y
a aucun risque. Le sang est prélevé par un(e) infirmier(e) de
l’EFS, spécialement qualifié(e). C’est très contrôlé avec l’entretien confidentiel du médecin, l’examen médical qui permet de
vérifier l’aptitude au don et un matériel utilisé à usage unique.
Il faut se lancer et essayer au moins une fois. Cet acte généreux permet chaque année de soigner 1 million de malades en
hématologie, cancérologie». Pour ces raisons, l’EFS intervient
régulièrement auprès des jeunes, notamment à Boulazac et
Périgueux pour motiver les nouvelles générations. «C’est une
course après le sang qui s’est engagée. Pour être bien, nous
devrions avoir quatorze jours de stocks d’avance, nous n’en
sommes qu’à dix. À l’occasion de la journée mondiale du don
du sang qui aura lieu le 14 juin 2015 nous ferons découvrir le
site à Périgueux pour encourager les nouveaux donneurs. Il
faut penser au présent et à l’avenir», «à «sang pour sang».
Etablissement Français du Sang
14 rue Victoria 24 000 Périgueux 0 800 74 41 00
Don du sang, de plasma, de plaquettes.
www.dondusang.net
Donner son sang est anonyme.
Une salle de collecte est organisée avec un espace pour donner et
se restaurer.

Documents pareils

Octobre 2015 - Le Grand Périgueux, Communauté d`agglomération

Octobre 2015 - Le Grand Périgueux, Communauté d`agglomération l’agglomération. Thierry Barbereau, ébéniste, riche d’une expérience acquise pendant plus de vingt ans dans plusieurs sociétés, a créé à Trélissac, son atelier de relooking de meubles. Il s’adresse...

Plus en détail