Inattentif ? Impulsif ? Hyperactif

Commentaires

Transcription

Inattentif ? Impulsif ? Hyperactif
Le trouble occasionne chez les adolescents et les
adultes des
difficultés relationnelles et sociales,
difficultés scolaires ou professionnelles,
conduites à risque, avec accidents, qui doivent
être prises en charge le plus précocement
possible.
Conseils aux enseignants
Quelques conseils aux enseignants accueillant un
enfant avec TDAH dans leur classe:
Structurer les routines de la vie scolaire.
Donner des consignes claires, courtes et
précises, une à la fois, et s’assurer que la
consigne a été comprise (répartition des
devoirs sur tous les jours de la semaine).
Encourager l'enfant et relever les points positifs tout en sanctionnant de manière ferme les
comportements inadéquats, sans dénigrer
l'enfant.
Anticiper une situation problématique.
Être disponible.
Ne pas hésiter à partager ses difficultés avec
ses collègues, voire des professionnels de la
santé.
Des règles de vie simples, un accompagnement
dans son organisation du travail, dans la planification des tâches, dans ses priorités, dans ses classements et rangements aident le jeune dans sa vie
quotidienne.
La collaboration de l'école avec les parents,
des rencontres fréquentes, des échanges sur
tous les aspects du comportement de l'enfant
sont indispensables.
Conseils aux parents dans les relations avec l'école
Informer l’enseignant dès le début de l’année
scolaire.
Fixer des règles de vie claires, précises et
courtes.
Rester disponible, accompagner et guider
l'enfant.
Encourager et positiver tout en sanctionnant de
manière ferme, immédiate et adaptée les
comportements non tolérables.
Ne pas discuter avec l'enfant en crise.
Éviter les comparaisons avec les frères et
sœurs.
Ne pas hésiter à chercher de l'aide.
TDAH
Déficit de l'
Attention avec ou sans
Hyperactivité
Références
Devant un problème de comportement faisant
suspecter un TDAH, ou pour tout problème
rencontré à l’école, s'adresser à:
Office Médico-Pédagogique
Rue David-Dufour 1 - case postale 50
1211 Genève 8
Tél. 022 388 67 00
DIP - Office de la Jeunesse
11, rue des Glacis-de-Rive
Case postale 3682
1211 Genève 3
Tél. 022 546 41 00
Encourager les parents à contacter le pédiatre
ou le neuropédiatre.
Les associations de parents d’enfants avec
TDAH peuvent vous aider :
Hypsos (HypadD, adolescents et adultes),
tél. 078 825 67 61, www.hypsos.ch
Aspedah, Rue du Grand-Pré 8, 1007 Lausanne,
tél. 021 703 24 20, www.aspedah.ch
D’autres liens et une bibliographie détaillée
concernant le TDAH figurent sur le site :
www.ge.ch/oj
Document produit par un groupe de travail de représentants
des associations de parents, de l'école,
et des offices médico-pédagogiques et de la jeunesse.
Un enfant est-il
Inattentif ?
Impulsif ?
Hyperactif ?
Il souffre peut-être du TDAH…
Qu’est-ce que le TDAH ?
Causes
Traitement
Un enfant souffrant du TDAH présente un degré
d’inattention, d’impulsivité et/ou d’hyperactivité inapproprié par rapport à son âge et à son développement intellectuel.
Il s'agit d'un problème de fonctionnement de certains
circuits cérébraux, dont les causes ne sont actuellement pas encore complètement connues. On sait
toutefois qu'elles regroupent plusieurs facteurs,
notamment génétiques, environnementaux et familiaux.
Le traitement doit reposer sur une approche
pluridisciplinaire.
Il associe en général une prise en charge médicale,
psychologique (soutien parental, psychothérapie),
éventuellement de la psychomotricité ou de la
logopédie, la collaboration avec l'école ou le milieu
professionnel, ainsi qu'une prise de médicaments si
nécessaire.
Ces signes se manifestent à la maison, à l’école et
dans les différents lieux de vie de l’enfant. Ils
s'accentuent lorsque la tâche est difficile, longue,
répétitive ou ennuyeuse et si l'enfant est peu
encadré. Ces troubles ont des répercussions sur
l’adaptation scolaire, sociale, familiale et sur l’estime
de soi.
Malgré le fait qu'ils soient des enfants passionnés,
justiciers dans l'âme, intelligents, ils se trouvent
souvent en échec scolaire.
Fréquence
Ce trouble affecte environ 3-5% des enfants en âge
scolaire. Les garçons sont plus fréquemment atteints
que les filles.
Département de l'instruction publique
Office de la Jeunesse
Rue Ami-Lullin 4 1207 Genève
Tél. +41 (22) 388 55 87 Fax +41 (22) 388 55 99 www.ge.ch/oj
Diagnostic
Le diagnostic doit être posé par une équipe (pédiatre,
neuropédiatre, pédopsychiatre, neuropsychologue
ou psychologue).
Il ne peut être fait au moyen de tests biologiques,
mais repose sur des données cliniques (histoire du
développement de l’enfant, histoire familiale,
évaluation des répercussions scolaires, familiales et
sociales, observation de l'enfant, bilan somatique,
neuropédiatrique et psychologique). Un bilan cognitif,
logopédique ou psychomoteur peut être nécessaire.
Les tests et les échelles d'évaluation constituent un
apport incontestable dans le diagnostic, mais ils ne
sont pas spécifiques et ne permettent pas, à eux
seuls, de poser le diagnostic.
N.B. Parfois, des régimes ou des exclusions
alimentaires sont recommandés, mais aucune
preuve scientifique de leur efficacité n'a été apportée.
Il est également indispensable d'évaluer d'autres
difficultés, associées chez un grand nombre d'enfants
atteints du TDAH :
difficultés d'apprentissage,
troubles spécifiques au niveau de la lecture et de
l'écriture,
troubles de l'humeur,
troubles anxieux,
comportements oppositionnels,
tics,
…
Évolution chez l'adolescent et l'adulte
S'il existe des troubles associés à l'hyperactivité, le
traitement les prendra également en compte.
Ces traitements doivent porter sur le comportement
de l'enfant et apporter un soutien à son
environnement familial et scolaire afin de favoriser un
encadrement cohérent, ferme, structuré et
bienveillant pour :
Développer l'autonomie de l'enfant
Augmenter son estime de soi
Persistance du trouble dans environ 50 à 80% des
cas pendant l'adolescence et entre 20 et 30% à l'âge
adulte. Le diagnostic peut également se faire à l'âge
adulte.
La composante hyperactivité diminue chez l'enfant
qui grandit. L'inattention et l'impulsivité ont tendance,
elles, à persister.
Papier recyclé
Un enfant inattentif se disperse facilement. Il
donne l’impression de ne pas écouter ou de
manquer de persévérance. Il présente des
difficultés dans l’organisation et la planification de
son travail.
Un enfant impulsif fait beaucoup d'erreurs en
répondant trop vite et sans réfléchir, interrompt les
autres, n’attend pas son tour. Il donne un
sentiment de précipitation dans tout ce qu’il fait.
Un enfant hyperactif est incapable de rester en
place. Il court, il grimpe, il sautille. Il a tendance à
faire du bruit durant les activités calmes et à
déranger les autres.

Documents pareils