Présentation IGN FI aux J-GEO 2016, Libreville : OSFACO

Commentaires

Transcription

Présentation IGN FI aux J-GEO 2016, Libreville : OSFACO
Présentation proposée par IGN FI pour les J-GEO 2016 :
OSFACO : Observation Spatiale des Forêts d’Afrique Centrale et de l’Ouest
Les forêts sont à la fois des puits de carbone et des sources d’émission de carbone. Elles séquestrent
près de 20% des émissions anthropiques de gaz à effet de serre (GES). Dans le même temps, on
estime que le processus de déforestation est responsable de près de 10% des émissions mondiales
de GES. L’impact de la déforestation sur le changement climatique a été intégré comme une
préoccupation croissante dans le cadre des négociations internationales sur le climat depuis 2005,
conduisant à la définition du mécanisme REDD+ (Réduction des Emissions liées à la Déforestation et
la Dégradation des forêts et conservation et gestion durable des forêts).
Depuis une dizaine d’années, l’observation de la Terre par satellite est reconnue comme un outil
indispensable pour mesurer et suivre l’évolution du couvert forestier ainsi que pour contrôler la mise
en œuvre et le respect des politiques d’aménagement forestier durable ou les politiques
d’affectation des terres. Les données satellitaires sont également des supports essentiels de mise en
œuvre et de suivi des politiques publiques de développement agricole.
Capitalisant sur les résultats et acquis des projets OSFT et GEOFORAFRI, la finalité du projet OSFACO
est d’améliorer la connaissance des dynamiques passées et actuelles en matière d’occupation des
terres et changement d’usage des sols dans 8 pays d’Afrique Centrale et de l’Ouest (Cameroun,
Centrafrique, Congo, République Démocratique du Congo, Gabon, Guinée, Côte d’Ivoire et Bénin),
grâce aux outils d’observation spatiale.
Les activités du projet se répartissent sur 3 composantes :



Mise à disposition d’images satellites de haute résolution SPOT, en archive et en acquisition,
pour tous les utilisateurs impliqués dans l’aménagement du territoire et la gestion durable
des forêts, des pays bénéficiaires.
Appui à la production locale de cartographies en matière d’occupation des terres et de
changement d’usage des sols, en s’assurant du transfert de technologies pour que les
services locaux soient à même de les actualiser dans le futur.
Renforcement des capacités humaines et des moyens de suivi spatial des terres, et
promotion de l’utilisation de l’imagerie satellitaire à travers le financement de micro-projets
de recherche appliquée.

Documents pareils