1. Introduction 2. Un peu d`architecture ne nuit jamais

Commentaires

Transcription

1. Introduction 2. Un peu d`architecture ne nuit jamais
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
L’intégralité de votre discothèque
diffusable dans toute la maison.
Version 1.0.0 – 19 décembre 2005
1. Introduction
L’arrivée du NAS dans ma maison est à l’origine d’une révolution au sein de mon foyer.
Pour mémoire, un NAS (Network Attached Storage) est un disque dur externe à un
ordinateur et qui se connecte directement sur le réseau local de votre maison. De ce fait,
tous vos périphériques et ordinateurs peuvent aller lire et écrire sur ce disque partagé. De
fil en aiguille, j’ai donc décidé très rapidement de le laisser allumé en permanence (c’est
plus facile à gérer).
C’est alors qu’une nuit, près d’un lac, je m’étais endormi. Quand soudain, apparu dans le
ciel, non pas un oiseau de couleur comme chantait si bien Barbara, mais une idée au sujet
de ce nouveau périphérique. Pourquoi ne pas l’utiliser pour stocker l’ensemble de ma
discothèque afin de la rendre facilement accessible à mes ordinateurs et à ma
chaîne Hi fi ?
J’en profite tout de suite pour préciser que je ne parlerai ici que de musique légale et non
de celle qui est téléchargée en masse sur les réseaux peer to peer. Je suis de la vielle
génération qui pense encore qu’un CD est une œuvre complète et que la couverture est
aussi importante que le contenu. Je me suis constitué au fil des ans une « cdthèque »
d’environs 400 disques et je commence à ne plus savoir comment les stocker, ce qui
explique en partie cette idée de numérisation de mon patrimoine (et carré !) musical.
Cette mise au point réalisée, je me dis bêtement, cherchons une chaîne hi fi qui soit
capable d’aller lire sur un répertoire partagé de mon NAS. Et c’est là que les problèmes
ont commencé… C’est pourquoi je vous propose une série d’articles pour partager avec
vous la mise en œuvre de cette solution, avec bien sûr, la petite pile de freeware qui
l’accompagne…
2. Un peu d’architecture ne nuit jamais
Ma première démarche a été de cherche une chaîne hi fi capable de se connecter sur un
répertoire partagé du NAS pour pouvoir lire les fichiers musicaux qui s’y trouveraient. C’est
en fait un petit peu plus compliqué que cela. En effet, ce qu’un PC sait naturellement faire
(en principe en tout cas) une chaîne hi fi ne le sais pas et ne le peut pas. Il faut donc
retourner le problème afin de pouvoir « envoyer » la musique à partir du NAS vers la
chaîne Hi fi. Un petit tour rapide par Google plus tard, je découvre qu’il existe des chaînes
capables de diffuser de la musique stockée sur un PC à partir d’une connexion réseau
(filaires ou pas).
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 1/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
Voici comment fonctionne le système :
L’ensemble de la musique numérisée est stocké sur un disque dur. Un logiciel serveur
vient alors parcourir tous ces fichiers pour en faire une liste et diffuse cette dernière au
travers du réseau à tout périphérique qui en fait la demande (Chaîne Hi fi ou Ordinateur).
Une fois le morceau de musique choisi par l’auditeur (vous en l’occurrence), une demande
est faite au serveur, qui envoi alors par petits morceaux la musique afin qu’elle soit jouée.
Ce principe porte le nom de streaming.
Il vous faut donc au minimum pour faire fonctionner la solution :
• Un ordinateur,
• Un point d’accès Wifi,
• Une chaîne hi fi Wifi (sisi ça existe, même si c’est imprononçable) ou un
système qui ajoute cette fonction à votre chaîne classique.
3. Les composants matériels de la solution
•
Le système de stockage pour l’ensemble de vos CD. Vous pouvez estimer
l’espace disque nécessaire en faisant un calcul sur la base d’environs 60/70 Mo
par CD. Les taux de compression actuels sur le MP3 ou le WMA donne un fichier
qui fera entre 10 et 20 % de la taille d’origine. Un CD, c’est 650 Mo à la base.
Vous avez plusieurs possibilités pour le stockage. Le disque dur de votre
ordinateur peut suffire pour débuter vos numérisations mais devra être à mon avis
rapidement remplacé par une solution plus autonome. Une autre possibilité peutêtre d’utiliser un disque dur externe sur le port USB de votre ordinateur. Là
encore, vous être dépendant de votre ordinateur, ce qui n’est pas la meilleure
solution. La troisième solution, c’est le NAS (Network Attached Storage) et c’est
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 2/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
celle que je recommande. Cette technologie offre de nombreux avantages. C’est
une solution autonome, directement connectée sur le réseau et qui n’a pas besoin
d’une machine pour fonctionner. C’est un point central accessible par tous. Enfin,
les constructeurs commencent déjà à intégrer de base un serveur de streaming
dans ces boîtiers (Cf. Maxtor par exemple), ce qui va bientôt permettre des
serveurs de musiques indépendants de tout ordinateur. Petit point faible, les
performances ne valent pas un disque dur traditionnel, mais sont largement
suffisante pour une utilisation personnelle.
Important : Dans tous les cas, n’oubliez pas de prévoir une solution de
sauvegarde, cela pourrait vous éviter d’avoir à numériser à nouveau tous vos
disques en cas de panne. Ce point milite aussi pour le NAS, qui en général sait
très bien se sauvegarder tout seul sur un disque dur USB directement connecté à
lui, faisant ainsi l’économie de la bande passante réseau et de nouveaux outils. Si
votre système ne permet pas cela, Cobian Backup est parfait pour les
sauvegardes.
•
Le serveur de musique est nécessaire pour assurer la diffusion de vos
morceaux. Si votre NAS est déjà serveur de médias (Comme le nouveau Maxtor
Shared Storage Plus), alors c’est formidable. Sinon, il vous faut un serveur, sous
la forme d’un petit logiciel à ajouter sur votre machine. Pour ma part, j’avais un
vieux Pentium II 300 Mhz que j’ai recyclé pour le transformer en serveur. De ce
fait, mon PC n’a pas besoin d’être allumé en permanence. C’est un peu bruyant
car le ventilateur de mon PC fonctionne en permanence, mais cela ne m’a rien
coûté. En fonction de vos convictions religieuse, un Linux ou un Windows (même
2000 et si vous avez la licence) fera l’affaire.
•
Le point d’accès WIFI a pour fonction de vous éviter d’avoir à câbler toute votre
maison. Une Livebox ou une Freebox fera aussi bien l’affaire. Je suis
personnellement en 802.11g avec un routeur Linksys et cela fonctionne
parfaitement.
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 3/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
J’ai juste changé les antennes de mon routeur Linksys WRT54G pour m’assurer
que le signal serait parfait au niveau de la chaîne hi fi en gagnant 7db de
puissance. N’oubliez pas la sécurité au niveau du Wifi, sinon, tous vos voisins
vont se faire un plaisir d’écouter vos disques et je ne suis pas sur que ce soit
légal. Une simple limitation de vos adresses mac suffit amplement pour régler ce
petit problème.
•
Côté écoute vous disposez là aussi de plusieurs solutions. La première consiste
à racheter une nouvelle chaîne hi fi qui intègre de base la capacité de recevoir de
la musique par le réseau Wifi. Philips, avec sa gamme Streamium ou JVC par
exemple propose toute une gamme de matériels dans cet esprit. Ce n’est pas, de
mon point de vue, la solution la plus ouverte. En effet, les normes évoluent
tellement rapidement que vous risquez de devoir racheter une chaîne assez
souvent. L’autre solution, c’est de rajouter à votre chaîne un boîtier qui permette
la lecture de vos MP3 stockés à distance. Si votre chaîne dispose d’une entrée
auxiliaire, c’est alors très facile. Des Sociétés, comme Netgear, Terratec, Dlink,
etc. proposent ce genre de boîtiers.
J’ai pour ma part fait le choix du Terratec Noxon, qui ne diffusent que de la
musique, mais qui n’est pas très cher, plutôt joli et discret et très efficace.
Vous pouvez aller lire le test réalisé par LDLC sur ce matériel :
http://www.ldlc.fr/articles/AL00000145-1/terratec-noxon-audio.html.
Une recommandation cependant : n’utilisez pas le logiciel livré avec le Noxon (qui
en plus, est à télécharger), nous verrons plus tard pourquoi.
La mise en œuvre de cet ensemble n’est pas particulièrement complexe, mais demande
un peu de savoir faire, et surtout de LCPDM (Lire ce p… de manuel) ! Le but de cet article
n’est pas de vous préciser en détail cette mise en œuvre, cependant, si vous le souhaitez,
contactez moi pour obtenir plus d’informations. Je le ferais avec grand plaisir.
4. La numérisation de la musique
Si vous êtes arrivé à ce point du document, c’est que votre architecture technique
fonctionne. Nous allons donc pouvoir commencer la partie la plus excitante de ce projet
(Youpii !), à savoir numériser votre patrimoine musical. Armez-vous de patience, c’est la
partie la plus galère…
Sur votre système de stockage, créez un répertoire qui devra être accessible à la fois par
la machine qui va se charger de numériser vos Cds, et par le serveur de musique. Pour
rappel, si vous disposez d’un NAS ; je vous recommande d’utiliser Network Disc
Manager afin de vous reconnecter facilement sur vos répertoires partagés.
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 4/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
En effet, ces disques sont souvent mis en œuvre avec Linux et la gestion des droits pose
souvent quelques problèmes entre ces environnements. Ce petit outil permet donc de
palier à ces inconvénients.
Il existe d’innombrables outils pour réaliser des fichiers MP3. Pour ma part, je suis resté
fidèle à Cdex, gratuit, facile et performant. Il a d’ailleurs déjà fait l’objet de plusieurs
articles sur Mister Friouaire. Là encore, je ne vais pas vous faire un cours complet sur ce
produit, il existe déjà pas mal de site qui ont réalisés ce travail. Non, je vais plutôt préciser
quelques points de configuration et d’optimisation.
En premier, il est indispensable que vous francisiez votre version de Cdex. En effet, si
vous rester en version Anglais, les genres musicaux seront aussi en Anglais. Ca fait
sûrement très chic, mais cela ne sert à rien. Pour que le logiciel « parle » Français, il faut
recopier un fichier dans le répertoire lang. Attention à un point : le fichier à télécharger se
termine par .lang.txt. Renommez ce fichier .lang tout court, sinon, il ne sera pas reconnu
par Cdex.
Je vous livre ensuite le fruit de mes expérimentations :
• Je suis resté au format MP3, car c’est encore à ce jour le seul format reconnu par
quasiment l’ensemble des lecteurs MP3 portables. Ce n’est pas le plus compact,
mais cela reste le plus standard…
•
Cependant, pour optimiser le rapport place sur disque/qualité sonore, j’ai utilisé
un encodage à débit variable (VBR quand on veut faire le malin). L’idée est
simple : en fonction de la complexité du passage musical, l’encodeur fait varier la
quantité d’information nécessaire. Plus c’est simple et plus il « allège » les
données. Ainsi, cela permet de ne pas utiliser une place disque inutile quand ce
n’est pas nécessaire en assurant une qualité sonore sur les parties complexes.
Seul point à vérifier si vous possédez un lecteur MP3 portable : il faut qu’il
supporte le VBR. Le mieux est de faire un test avant de numériser vos 36852
disques….
•
Cdex va chercher les informations sur le CD dans une base gratuite nommée
freedb. Ca marche super (les vieux croulants comme moi se souviennent encore
de la saisie manuelle des données, piste par piste avec ses petits doigts.
D’ailleurs, depuis cette époque, j’ai les doigts plus courts de 3 mm). Bref, tout ça
pour dire qu’il vaut mieux vérifier toutes les infos et les compléter si nécessaire
avant de lancer la numérisation, ce sera toujours plus long à faire plus tard.
L’autre point, c’est que si vous laissez faire freedb, vous allez obtenir à la fin
autant de genres musicaux que vous avez de disques… Pas terrible pour les
lectures ultérieures. Je vous conseille donc de vous définir un nombre limité de
genres et de choisir manuellement à chaque CD dans quelle catégorie le classer.
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 5/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
Cela dit, voici la configuration retenue pour Cdex.
Pour y accéder, faites Options / Configuration :
Je ne vous conseille pas de limiter le niveau sonore lors de l’encodage. Vous risquez peut
être d’avoir des différences de volume entre les morceaux, mais la limitation oblige
souvent à pousser un peu plus le son de la chaîne lors de l’écoute finale. Il faudra donc
choisir entre deux maux…
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 6/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
Bien évidemment, les deux répertoires sont à spécifier selon votre organisation.
C’est surtout les options du bas de l’écran qui sont importantes.
J’ai choisi un VBR (Variable Bit Rate) entre 128 et 192. Si vous être vraiment pointilleux
sur la qualité finale, vous pouvez pousser de 128 à 320…
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 7/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
Attention, le mail est obligatoire pour se connecter à freedb.
A ce niveau là du projet, cela devient épique. Il va falloir passer tous vos CD un par un
pour les encoder en MP3 et construire votre bibliothèque musicale numérique. Ce n’est
pas le plus amusant de la partie, et ça prend un temps non négligeable. Pour ma part, j’ai
mis environs 6 jours quasiment non stop… Le pied total quoi…
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 8/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
Une fois cette partie numérisation terminée, on va y voir plus clair. N’oubliez pas que cette
bibliothèque n’est que pour vous, pas pour vos copains…
5. Le serveur de musique
Si vous êtes déjà arrivé là dans le document, vous mourrez certainement d’envie de tester
la diffusion… Je ne suis pas un lapin de 6 semaines et je sais très bien que vous n’avez
pas encore finir de transformer tous vos CD. Enfin, au moins, mes propos semblent vous
intéresser.
Si vous être l’heureux propriétaire d’un NAS qui fait office de serveur de médias, vous
pouvez passer ce chapitre et vous plonger dans la lecture du manuel fournis avec votre
disque. Sinon, il va falloir installer le serveur de streaming.
Je vous passe une fois de plus les détails, mais j’ai là aussi fait mon enquête. Des logiciels
serveur, il commence à y en avoir quelques uns. Windows Média Server (Mais il nécessite
Windows média Player), Néro Média Home (Pas mal, mais payant), MusicMatch Jukebox
(recommandé par Terratec, mais c’est une véritable usine à gaz)… Ils fonctionnent en plus
tous uniquement sous Windows, ce qui peut froisser certains « intégristes ».
J’ai fini par trouver mon bonheur, il s’agit de TwonkyMusic de la Société TwonkyVision. Il
est presque gratuit (15 euro), extrêmement simple, fonctionne sous Linux, MacOs et
Windows, il est stable. Bref, que du bonheur…
Il s’installe sur la machine très simplement (comme toutes les applications Windows, Mac
ou Linux). Il ajoute une petite icône dans la barre de tâches et peut même fonctionner
sous forme d’un service (ce qui permet de laisser votre PC allumé, mais sans avoir de
session d’ouverte, évitant ainsi les accès importuns). Un petit clic droit sur cette nouvelle
icône vous permet de lancer la page web d’administration du serveur.
La version 3.0 a fait de gros progrès en matière d’interface et d’ergonomie. La mise en
œuvre est simple.
Cliquer sur le menu content. Il suffit ensuite de lui indiquer dans Content Locations: où
se trouve votre MP3tèque (Sans oublier M|devant le répertoire pour lui indiquer que c’est
de la musique). Il prend alors quelques minutes pour la parcourir et créer ses listes de
diffusion en mémoire. Une fois ce travail réalisé, vous pouvez l’oublier tellement il est
simple et efficace. Il se charge même de vérifier régulièrement la présence de nouveaux
morceaux sur votre disque.
Bien sur, rien ne vous empêche de lire la documentation pour mettre en œuvre les autres
options de ce serveur, et optimiser votre configuration. A ce sujet, il existe des options
spécifiques pour le Noxon de Terratec, mais je n’ai pas eu à les utiliser car tout
fonctionnait parfaitement.
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 9/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
Le petit conseil de Mister Friouaire : Installez Network Drive Manager et configurez le
pour avoir une connexion permanente et supervisée vers votre unité de stockage de la
musique. Si vous utilisez un disque interne de votre serveur, cet outil est sans utilité.
6. Configuration du Noxon
Dernière opération avant de commencer à pouvoir écouter de la musique !
Vous devez configurer le boîtier Noxon pour qu’il s’intègre dans votre réseau. Vous
pouvez le configurer via la télécommande fournie avec le boîtier, ou via un petit logiciel
livré sur le CD-ROM. Je vous conseille de passer par le logiciel, beaucoup plus
ergonomique et facile. La aussi, la procédure n’est pas compliquée. Le Noxon sait se
connecter au réseau via DHCP. Il suffit donc dans un premier temps de lui donner
l’identifiant de votre réseau Wifi (SSID) et il doit normalement trouver tout de suite le
serveur de médias. Vérifiez bien en cas de problème que votre signal Wifi va bien jusqu’au
boîtier (Ca serait idiot de perdre du temps à chercher à cause de cela). Sur le côté droit de
l’affichage du Noxon, si vous appuyez sur le bouton i de la télécommande, vous pouvez
voir le niveau du signal Wifi qui apparaît.
7. Ca marche !
Nous voici maintenant à quelques secondes de la joie ! Si votre solution est correctement
installée et configurée, vous pouvez maintenant écouter l’ensemble de votre discothèque
sans aucune autre intervention que quelques mouvements de vos doigts sur la zappette
du Noxon. La qualité sonore est très bonne, même si le niveau de volume est légèrement
inférieur à la normale. Le réseau local n’est pas saturé, loin de là et je n’ai jamais eu de
coupure de streaming pendant l’écoute.
Les listes de lecture automatique (par genre, par artiste, etc…) sont vraiment un énorme
plus et franchement, on a vite du mal à revenir à sa pile de CD une fois qu’on a goûté à ce
confort. Le top, c’est la possibilité de jouer la musique de votre choix pendant toute la
soirée où vous recevez vos amis sans avoir à vous préoccuper de la programmation.
Pour ma part, j’ai configuré TwonkyMusic de telle sorte que les listes de lecture
automatique jouent les morceaux dans un ordre aléatoire. Vous pouvez donc écouter la
même liste plusieurs fois de suite avec à chaque fois la sensation de nouveauté.
Sincèrement, le travail important nécessaire à la mise en œuvre de cette solution se
justifie totalement dès que l’écoute commence…
8. Et pour écouter tout cela sur mon PC ?
Vous avez deux solutions :
• Créer des play lists et les utiliser avec votre lecteur multimédia habituel. Je ne vous
recommande pas cette option car elle va vous obliger à créer manuellement des
listes supplémentaires alors que TwonkyMusic le fait automatiquement. De plus,
vous consommerez plus de bande passante réseau car il n’y aura pas de streaming
entre votre unité de stockage et votre lecteur multimédia.
• Utiliser Winamp avec le plug-in de On2Share qui vous transformera votre
ordinateur et un lecteur de médias UPnP. Même technologie, même consommation
de bande passante, mêmes listes de lecture. Juste un petit point. Le plug-in
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 10/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
d’On2Share est accessible par le gestionnaire de bibliothèque de Winamp et pas
par les play lists. Je vous le précise car j’ai cherché un peu…
9. Et pour gérer tous ces fichiers MP3 ?
Il reste maintenant une question à régler. Vous avez 200 heures de musique, mais les
tags ID3 de vos fichiers MP3, normalement mis à jour par Cdex ne sont pas tous
correctement mis à jour. De plus, vous avez certainement un très grand nombre de genres
musicaux, ce qui ne facilite pas l’écoute par genre.
Il est grand temps de passer à MédiaMonkey. Cet outil va parcourir vos répertoires pour
extraire toutes les informations de vos fichiers MP3 et va vous permettre de corriger,
compléter, réorganiser votre musique en fonction de vos envies. Il sait même aller
chercher tout seul la couverture du disque sur Amazon.
Une fois de plus, c’est un travail assez important qui vous attend. Mais le résultat est
vraiment à la hauteur du temps que vous allez y passer.
Quelques conseils :
• Limitez-vous à 10/15 genres musicaux maximum. Ceci vous permettra d’avoir des
listes de lecture plus complète et de vous faciliter le travail au moment du choix. Et
tant pis pour les puristes qui y trouverait à redire.
• Plus vos informations seront complètes, plus il sera facile de faire des listes très
pointues (par année par exemple). Passez-y du temps, vous ne le regretterez pas,
c’est promis.
10. En conclusion…
J’ai parfaitement conscience que cet article ne fait que survoler un sujet fort riche et que
malgré sa longueur, il ne réponde certainement pas à l’ensemble de vos questions. Il est
très difficile de trouver le niveau de détail qui va permettre à tous de ne pas se sentir un
peu désemparé au moment de se lancer dans ce projet.
Sentez-vous totalement libre de me contacter si je n’ai pas été clair ou si vous avez besoin
de plus d’informations sur ce sujet. Je me ferais un plaisir de vous répondre et de vous
aider dans vos démarches de numérisations musicales.
Dans tous les cas, soyez bien certain que si vous êtes musicophile, vous ne
regretterez pas la mise en œuvre de cette solution. Il est même fort possible que
vous ne puissiez plus revenir en arrière tellement la plus value est importante…
Bonne ‘Zik !
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 11/12
To be free and stay aware, read Mister Friouaire !
11. Les outils utilisés …
Le Matériel
Synology DS-101j
http://www.synology.com
Terratec Noxon
http://fr.terratec.net/
Linksys Wrt54G
www.linksys.com/fr/
Le Logiciel
TwonkyVision Music Server 3.0
http://www.twonkyvision.de
Cdex 1.51
http://cdexos.sourceforge.net/
Francisation Cdex 1.51
http://cdexos.sourceforge.net/lang/cdex_v1.50/french.cdex.lang
La base Freedb (pour information)
http://www.freedb.org/
Network Drive Manager 1.5
http://home.versatel.nl/lothian/
MediaMonkey 2.4
http://www.mediamonkey.com/mediamonkey_francais.htm
Cobian Backup 7
http://www.educ.umu.se/~cobian/cobianbackup.htm
Winamp 5
http://www.winampfr.com/
On2Share pour Winamp 0.9
http://www.on2share.com/UPnP/
Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/MisterFriouaire
Les bons plans de Mister Friouaire
http://perso.wanadoo.fr/misterfriouaire
Page 12/12

Documents pareils