Alamaneno - alter

Commentaires

Transcription

Alamaneno - alter
Alamaneno
Création musicale engagée
pour
instruments, voix et structures sonores
Rola Gamana (à gauche,) dirige une répétition d'Alamaneno
association HORS Circuits
AMBASSADE DE FRANCE À
MADAGASCAR
SERVICE DE COOPÉRATION ET D’ACTION CULTURELLE
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : [email protected] - Tél. 06 77 45 09 72
association HORS Circuits
- 1 place des Musiciens, 94110 Arcueil - France
- Chez GAÏA Solutions, 5, rue Rasamimanana - Behoririka
Antananarivo 101 - Madagascar
Alamaneno
la forêt sonore
le thème
Alamaneno raconte (et rend compte de) la rencontre nécessaire de deux
mondes écartelés, symbolisés à Madagascar par la forêt primaire et la ville.
Dichotomie exprimée ailleurs comme le nord et le sud, la tradition et la
modernité, le besoin et la nécessité, peu importe… Ces constructions ne
peuvent pas coexister en s’ignorant. Le lien entre les deux est la présence de
l’homme. D’une part des ruraux qui vivent proches de la nature, en connaissent
les ressources, mais parfois les exploitent mal ou trop (déforestation par la
culture sur brûlis, utilisation du bois de palissandre pour les touristes ou les
exportateurs) sous la pression des besoins et de la demande. D’autre part des
urbains qui consomment et rejettent des déchets sans tenir compte des
ressources, dans une folie de besoins sans limite. La ville consommatrice a oublié
d’où elle vient, elle ne comprend plus la nature matrice. Elle vient mordre la
nature, la grignote, la fragilise et, ce faisant, se fragilise aussi.
La préservation de
l’environnement est un
enjeu de survie, le
fondement d’un
développement durable
encore théorique.
Une harmonie est-elle
possible entre ces deux mondes, qui ne survivront que s’ils ne font qu’un ?
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : [email protected] - Tél. 06 77 45 09 72
les acteurs
Portage du projet : l’association Hors Circuits
L’objectif de l’association Hors Circuits, née en 1993, est de favoriser
la création artistique et de contribuer à un développement socioéconomique solidaire et durable. Présente à Madagascar depuis
2006 par le projet Zavamaneno (objet sonore en malgache),
l’association a ouvert à Antananarivo un atelier de création
d’instruments de musique et de structures sonores.
Alamaneno est le fruit des rencontres et des expérimentations entre
artistes malgaches et français, et porte les valeurs du projet :
découverte, chemin vers l'autre, volonté de vivre en harmonie.
Composition et coordination artistique : Rôla Gamana (Madagascar)
L’œuvre de Rôla Gamana prend sa source dans l’esprit des musiques traditionnelles et de leur
relation à la nature. Sa démarche artistique l'a conduit à diverses collaborations avec des
musiciens malgaches tels que Lego, Samoël, Olombelo Ricky. Il a exploré divers domaines
artistiques au cours de son travail avec des réalisateurs de films documentaires, avec le
chorégraphe Ariry Andriamoratsiresy, le peintre Hemerson ou encore Raphaël Simonet,
metteur en scène. Produit en 2006, son album Ravity a connu une diffusion internationale.
Rôla Gamana est le compositeur de l'Opus 1 de la création Alamaneno, présentée en juin
2007 à Madagascar et en septembre 2008 sur la scène du Grand Rex à Paris.
Mise en scène et en lumières : Henri Randrianierenana (Madagascar)
Henri est directeur et metteur en scène de la compagnie Johary, créée au sein du Centre culturel
français d’Antananarivo en 1985. Sélectionnée par le festival des Francophonies du Limousin avec
"Le prince de l’étang", pièce de Charlotte Rafenomanjato mise en scène par Bruno Castan. En
1990, la compagnie crée la pièce "ELLE" création collective dirigée et mise en scène par Henri
Randrianierenana. La pièce est sélectionnée au festival de Saint Denis de la Réunion en 1991, au
festival de culture malgache de Berlin (Allemagne) en 1994, au MASSA à Abidjan (Côte d'Ivoire)
et au FITHEB (Benin) en 1995, enfin au festival de la Pleine de Cafre à La Reunion en 1997. La
compagnie Johary a été invitée à l'Ile de Mayotte en 2002 avec "Tanguena" de David
Jaomanoro. Henri Randrianierenana a également travaillé comme réalisateur de films.
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : [email protected] - Tél. 06 77 45 09 72
Scénographie : Temandrota (Madagascar)
Artiste autodidacte, Temandrota se distingue par son
travail à partir d'éléments naturels, fibres végétales,
bois, pierre, ainsi que par l'utilisation et l'agencement
des matériaux de récupération. Ses œuvres ont été
exposées à Madagascar, à La Réunion, au Canada et
en Allemagne. Sa coopération avec Hors Circuits a
commencé en septembre 2007 avec Alamasina.
Création sonore et harmonisation des polyphonies
vocales: Christian Maire (France)
Instrumentiste et compositeur (pianiste, diplômé de la Schola
Cantorum en harmonie, contrepoint et fugue), Christian Maire est
également inventeur. Son parcours l'a amené à travailler avec des
metteurs en scène de théâtre et des cinéastes (Gabriel Garran, JeanPaul Faré, Alain Enjary, Bernard Férié, Michel Ocelot). Il est une
ressource permanente pour la création à l'atelier d'Antananarivo.
Ecriture des textes et chorale à Madagascar : jeunes de Manda, Graine
de bitumes et CPC Family, accompagnés par Ny Eja et Lalaina Ranarison
Manda et Graines de bitume sont deux ONG dont l’objectif est d’améliorer les conditions de
vie des enfants en grande précarité. Leur champ d’action englobe le soutien scolaire,
l’accompagnement social des enfants et de leurs familles
ainsi que la formation et l’insertion professionnelle.
L’ONG CPC Family intervient également en direction de
jeunes et a fondé une chorale.
Pour l'écriture des textes en malgache et en français, les
enfants ont suivi des ateliers avec l’ONG L’homme et
l’environnement et des ateliers d’écriture avec Ny Eja,
conteuse et poétesse, membre de l’association des poètes
et écrivains de Madagascar, Havatsa uPem, parolière de
célèbres chanteurs malgaches comme Tovo J’hay et Bodo, et Lalaina Ranarison, professeur
dans une école française d’Antananarivo, passionnée de poésie, comédienne et membre
fondatrice de l’association Madagaslam.
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : j[email protected] - Tél. 06 77 45 09 72
Direction chorale à Madagascar : Christian "Salala"
Christian est l'un des fondateurs du groupe Salala ("espoir" ou
"espérance"), groupe vocal a capella venu du Sud. Salala représente la
culture des Antandroy, ainsi que le Beko, une tradition vocale à
caractère sacré et religieux. Révélation du festival Africolor en 94, le
groupe fut sélectionné en 1995 pour représenter la zone Océan Indien
au sein des "Découvertes du Printemps de Bourges". Après une longue
absence de la scène malgache, Salala a effectué en 2006 une tournée
nationale à Madagascar.
Direction chorale en France : Bernard Thomas
Chef de chœur et compositeur, Bernard Thomas est diplômé du Conservatoire du grand-duché
de Luxembourg. Professeur d’enseignement artistique au CRD du Val Maubuée, il a organisé
et dirigé plusieurs stages de direction de chœur soutenus par l’ARIAM Île-de-France (en
collaboration avec le compositeur Thierry Machuel, stages basés sur la création de musiques
vocales et leur réalisation en concert). Fondateur et directeur musical de l'ensemble vocal
féminin « Pour Raison de Beauté », il met en musique des textes contemporains et confronte
musiques du répertoire et paroles d’auteurs. Il a dernièrement dirigé le travail musical du
chœur de l’opéra de la Réunion « Maraina » repris en Île-de-France en 2008 et 2009 avec
l’orchestre de Massy.
Chorale en France : Maraina et des chanteurs malgaches
La chorale sera composée en majeure partie de chanteurs qui ont participé à la tournée de
l'opéra Maraina en France. Contactés par Bernard Thomas, ils ont été séduits par l'opportunité
de participer avec Bernard Thomas à un projet en relation avec Madagascar, dans la
continuité de Maraina. Pour étoffer ce groupe, l'association Hors Circuits a établi des contacts
avec des ressortissants malgaches de la région parisienne, afin que des chanteurs malgaches
soient présents dans la chorale, d'autant qu'une partie des textes est écrite en langue malgache.
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : [email protected] - Tél. 06 77 45 09 72
l’histoire en mélodies
6 mélodies issues de la culture malgache, à chaque acte est associé un rythme,
un son, une couleur... 6 mélodies qui scandent le récit et nous guident de la forêt à la ville.
« Very Ala » : la forêt perdue
introduction, nous sommes perdus au cœur de la forêt primaire. Pas d’être humain. Des sons
qui expriment une vie intense, foisonnante. Mélodie en mode mineur, sans harmonisation,
rythmique libre, détendue : le temps ne compte pas.
« Dombolo » : questions et réponses
nous sommes toujours dans la forêt, mais les hommes sont présents. Les adultes sont dans une
clairière. Arrivée des enfants, bambous frappés sur le sol. En jouant et en se promenant, ils se
sont heurtés à la lisière de la forêt, aux limites de leur territoire qui rétrécit. Ils viennent vers
les adultes pour comprendre : cela viendrait de l’autre monde, pas celui des ancêtres, qui est
en eux, celui d‘ailleurs. D’autres adultes racontent l’extension des cultures et le besoin
d’argent. La chorale exprime ces questions-réponses.
« Mirary » : le souhait
les enfants expriment le souhait de comprendre. Ils prennent la décision d’aller vers cet autre
univers. Pour la première fois, ils vont sortir de la forêt. Ils entreprennent le voyage vers la
ville. Ils rencontrent des cultivateurs, puis leur chemin croise celui des bouviers, procession de
zébus qui marchent vers la ville, qui sont ces hommes pour avoir besoin d’autant de bêtes,
qu’en font-ils ?
« Mpitary » : les tireurs de pierre
la ville ! Toute en rythme, en chaos. Les tireurs de pierre symbolisent les bâtisseurs. Les sons
ont la dureté de la pierre et la couleur de l’acier. Pas d’harmonie, mais les cris des marchands,
bruyants, saccadés. Apostrophes dans la rue, lieu de mille rencontres. Les enfants de la forêt
arrivent, timides, désemparés. Récitatifs murmurés. Un jeu musical s’instaure avec les enfants
de la ville.
« Antsaha » : la fête
une fête est organisée par tous les enfants. Les habitants de la forêt réapprennent à ceux de la
ville l’âme de la mélodie. Naît une polyphonie vocale (type cantate).
« Alamaneno » : la forêt sonore
prise de conscience d’un destin commun et donc d’une responsabilité commune. Penser et agir
ensemble pour le respect entre ville et nature. La mélodie passe du mode mineur en mode
majeur. Elle exulte en mille (ou un peu moins) variations, puis se rassemble, devient
homogène pour exprimer l’harmonie réinventée dans la forêt sonore.
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : [email protected] - Tél. 06 77 45 09 72
le calendrier
Alamaneno est le fruit d'une coopération engagée en février 2007 à l'atelier Zavamaneno à
Madagascar.
L'opus 1 de l'œuvre, d'une durée d'environ 20 mn, a été tout d'abord présenté à plusieurs
reprises à Antananarivo en 2007 :
- 20 juin : Centre culturel français Albert Camus
- 17 juillet : Alliance Française
- 19 septembre : gare d'Antananarivo, dans le cadre de l'inauguration du Plan vert - Plan
bleu, coopération décentralisée entre la Commune urbaine d'Antananarivo et la Région Ile
de France
Pour présenter le projet en France, une tournée a été organisée en 2008 :
- 27 septembre : Grand Rex à Paris en 1ère partie de Youssou N'Dour dans le cadre de "La
route des continents", manifestation en soutien à des ONGs environnementales, dont
l'association L'homme et l'environnement, partenaire de Hors Circuits à Madagascar
- 9 octobre : Maison des jeunes et de quartier à Malakoff, Hauts de Seine
- 10 octobre : Centre culturel du comité régional d'entreprise de la RATP, Paris
- 15 octobre : Le Hangar à Ivry sur Seine, Val de marne
Le lancement de la création de l'Opus 2 a été réalisé à Antanarivo le 12 septembre 2009 dans
le cadre du festival Angaredona, avec une intervention improvisée de Rôla Gamana et de ses
musiciens. En ce qui concerne le travail de création, le calendrier est le suivant :
- Juillet à octobre 2009 : ateliers environnement, écriture et chant choral avec les enfants de
Graines de bitume et de Manda
- Décembre 2009 à avril 2010 : finalisation de l'œuvre et répétitions
L'œuvre complète sera d’une durée d’environ 1h20.
La tournée
-
-
Alamaneno en 2010 :
21 mai 2010 : concert au Centre culturel Albert Camus (Antananarivo)
juin à septembre 2010 : tournée dans Madagascar (Tulear, Fianarantsoa, Moramanga,
Tamatave, Diego, Nosy Be et Majunga, avec une chorale locale de 20 choristes dans
chaque ville
Octobre 2010 : concerts à Antananarivo réunissant toutes les chorales (120 choristes), dans
le cadre des 400 ans de la naissance de la "Ville des milles", fondée en 1610.
Novembre 2010 :
tournée en Ile-de-France
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : [email protected] - Tél. 06 77 45 09 72
la fiche technique (à venir)
Alamaneno est en cours de création. Aussi, nous ne disposons pas actuellement de
toutes les données pour établir une fiche technique.
La photo ci-dessous, prise sur la scène du Grand Rex à Paris, donne une idée de la
scénographie. Une scène de 12m sur 8m est nécessaire.
Par ailleurs, ce concert ne présentait pas la forêt sonore. Seront également ajoutés les
décors de Temandrota et il faut compter, en plus des 6 musiciens, une vingtaine de
choristes dont quatre (les quatre personnages de l’histoire), avec des micros HF.
La fiche technique complète sera disponible dans le courant du moi de mai.
Contact à Madagascar : Cookie, courriel : [email protected] - Tél. 032 69 924 50
Contact en France : Jean-Marc Sérès, courriel : [email protected] - Tél. 06 77 45 09 72