www.l-animalerie.fr

Commentaires

Transcription

www.l-animalerie.fr
www.l-animalerie.fr
Ecureuil de Richardson (spermophilus richardsonii)
L'écureuil de Richardson
Communément appelé spermophile, il n'échappe pas à cet engouement pour les rongeurs exotiques. Fera-t-il
un bon animal de compagnie ?
Souvent confondu avec le chien de prairie, ce petit rongeur est très différent de ce dernier. Il est beaucoup
plus petit, ne mesurant qu'une vingtaine de centimètres et son poids varie de 300 à 600 grammes. Sa fourrure
est gris clair en été et gris brun en hiver.
Ce petit animal aux allures de peluche n'est pas un rongeur destiné aux enfants, car il peut occasionner des
morsures s'il est manipulé sans ménagement. Il risque de s'en offenser et de mordre. Il conviendra à un
adolescent mûr et responsable ou à un adulte qui sera prêt à lui consacrer plusieurs heures de liberté par jour
et à s'armer de patience pour l'apprivoiser.
Ce rongeur est en outre un animal grégaire qui ne supporte pas la solitude. Il faut par conséquent envisager
l'acquisition de deux écureuils de Richardson et savoir que leur espérance de vie varie de six à dix ans.
Les sorties de l'écureuil de Richardson
Ce spermophile est un animal diurne qui a en général des périodes d'activité plus importantes pendant midi
et en fin de journée. Il faudra par conséquent veiller à ce qu'il puisse jouir d'un moment hors de sa cage
durant ces périodes intenses. Pour qu'il ne devienne pas dépressif ou qu'il ne s'ennuie, il faudra lui accorder
entre deux à trois heures de sorties quotidiennes.
Contrairement à l'espèce sauvage, il n'hiberne pas en captivité. Ce charmant petit animal est un rongeur. Qui
dit rongeur, dit pousse continue des dents qu'il devra user en rongeant. Bon nombre de propriétaires de
spermophiles de Richardson sont horrifiés quand ils découvrent les dégâts occasionnés dans leur maison.
Avant de se décider à acquérir cet animal, il faut être prêt à remettre en question son logement et à l'adapter à
son nouvel animal afin de protéger tout ce qui pourrait être dangereux pour lui tels que les fils électriques,
mais pas seulement ! Il ne faut pas oublier qu'il n'hésitera pas à ronger par exemple votre magnifique table
en pin massif. Le réprimander pour ce comportement serait une erreur. Il est dans sa nature de ronger et l'en
empêcher, c'est aller contre son instinct.
Il a en outre besoin d'user ses incisives. Lui donner dans son habitacle des branches de noisetier ou des
caisses en bois sera un bon compromis pour vous épargner une bonne crise de nerfs suite à ses dégâts !
Le comportement de l'écureuil de Richardson
Ce rongeur est un grand curieux qui s'intéresse à tout et qui n'hésite pas à grimper n'importe où et à se
faufiler dans les endroits les plus insolites. C'est ainsi qu'on pourra le retrouver au milieu d'une pile de linge
à dormir, dans un placard, dans une poubelle laissée ouverte, dans la cheminée ou bien encore dans le
cagibis.
Lors de ses sorties, il faudra veiller à retirer tout ce qui est dangereux pour lui, éviter de faire bouillir une
casserole d'eau en sa présence et fermer les portes de placard. Aimant grimper, il faudra s'assurer qu'il ne
puisse pas monter très haut, car les chutes occasionnées lors de ses escalades pourraient être dangereuses.
Tout objet précieux sera mis hors de sa portée, car ce charmant petit rongeur est un bûcheron hors paire !
Quelle type d'habitation pour un écureuil de Richardson ?
C'est un rongeur qui a besoin de beaucoup d'espace. À l'état sauvage, il se dépense et bouge beaucoup. La
cage à barreaux est à proscrire. On privilégiera un vivarium de la taille la plus grande possible avec un
minimum d'un mètre de long sur soixante centimètres de large et un mètre de hauteur. Le fond sera recouvert
d'une épaisse couche de litière d'une bonne vingtaine de centimètres afin qu'il puisse creuser. On évitera les
copeaux de bois qui donnent des allergies pour privilégier les copeaux de chanvre. On habillera son intérieur
d'un hamac, tubes en tissu ou en plastique, des échelles avec étages et un abri où se cacher.
L'idéal pour un écureuil de Richardson reste bien sûr un grand espace tel qu'un enclos extérieur dont on aura
tapissé le sous-sol du terrain de béton ou de plaques de dalles, car ce rongeur adore creuser des galeries et
risque de passer sous le grillage de l'enclos et de prendre la fuite. Mais si l'on souhaite une relation
privilégiée avec son spermophile, le mieux est de lui concevoir une pièce à l'intérieur de son domicile
uniquement pour lui et de l'aménager en fonction de ses besoins.
L'écureuil de Richardson n'est pas classé dans les espèces dites « domestiques », il reste un animal sauvage.
En décidant d'en adopter un chez soi, il faut être prêt à aller au-devant de ses besoins primaires et tout faire
pour lui accorder un maximum de temps en liberté. C'est un animal contraignant que l'on ne peut pas
emmener partout comme on peut le faire pour une souris ou un hamster. Il demande de l'attention, du temps
et surtout de l'espace.
www.l-animalerie.fr
7, rue des terres Franches
21160 Marsannay-la-Côte
T.03.80.58.85.93