programme 2016-2017

Commentaires

Transcription

programme 2016-2017
programme 2016-2017
=
l’édito du
Sénateur-Maire
Madame, Monsieur,
C’est avec plaisir que je vous présente notre programmation pour
la saison 2016-2017 à Alfortville, préparée par l’équipe du Pôle culturel.
Comme moi, vous serez j’en suis sûr étonnés et heureux de la richesse et
de la diversité des spectacles et des évènements qui nous sont proposés,
qui confortent le rayonnement culturel de notre ville bien au-delà de ce
que nous pouvons imaginer.
Au moment où les fondements de notre société sont trop souvent
attaqués et fragilisés par de nombreuses tentatives de déstabilisation,
je crois plus que jamais aux vertus de la Culture, comme vecteur de
rassemblement des populations dans une démarche commune de
réflexion, de découverte de l’autre et de soi-même, par la favorisation
des expressions diverses.
Parmi elles, je suis particulièrement sensible au fait qu’Alfortville propose
à présent une nouveauté d’importance qui répond à vos attentes :
dès octobre, le cinéma s’installe en effet dans notre ville, à la salle de
spectacle, via un équipement ultra-moderne et une programmation
inventive et ambitieuse, où vous pourrez découvrir de nouveaux films
à l'affiche ou d'autres plus classiques.
Riche de nos outils et de nos acteurs culturels dont je mesure
l’engagement, je souhaite qu’Alfortville poursuive cette ambition noble
qui est de fournir, à chacune et à chacun, les moyens de se cultiver,
de se distraire et surtout de devenir un acteur engagé d’une politique
culturelle populaire, de proximité et de qualité.
Je remercie l’ensemble des équipes investies au quotidien dans
cette démarche.
Luc Carvounas
l’édito de
l’équipe du Pôle
Chères toutes, chers tous,
Vous avez entre vos mains notre nouvelle plaquette de saison : tout
change (format, papier…) pour gagner en plaisir de lecture. Nous
espérons que vous y serez sensibles ! Et pour compléter rendez-vous
sur notre site où vous trouverez des photos, extraits-vidéos ou articles
de presse autour d’une nouvelle saison qui sera colorée, vibrante et
éclectique : des artistes repérés, des découvertes, de la danse, du cirque,
du théâtre, de la musique.
Ce qui change cette année ? Jazzforville intègre la saison lors de trois
belles soirées que vous pourrez repérer grâce à un petit marque-page
et nous inaugurons deux nouveaux partenariats avec le festival Sons
d’hiver et Les Théâtrales Charles Dullin.
Et pour ce qui continue : nous souhaitons toujours développer
les soirées en famille et avons mis un tarif abonné de 12 euros pour
tous les enfants et - de 25 ans. Nous fêterons les 10 ans du Pôle en
mars 2017, l’occasion d’une jolie fête à laquelle nous espérons vous
retrouvez nombreux ! Et nous clôturerons la saison avec la 2e édition
d’Effervescence qui se déroulera au mois de mai, et vous permettra
de découvrir des spectacles en salle et en extérieur autour du thème
fédérateur du groupe. Dernière nouveauté, nous lancerons en octobre
des soirées cinéma, deux mardis soirs par mois : des films à l’affiche,
comédies, documentaires…
En attendant, nous espérons vous retrouver nombreux le vendredi
24 juin pour notre présentation de saison. Les artistes vous parleront
de leurs créations, nos partenaires seront également présents, et vous
bien sûr ! Nous vous offrirons à l’issue un verre sur la terrasse et vous
réserverons une jolie surprise en lumière, image et son. Les abonnements
ouvriront dès le lendemain le samedi 25 juin (ouverture de la billetterie
générale en septembre).
À très vite alors, et soyez curieux, heureux et passionnés !
L’équipe du Pôle
4
sommaire
la saison 2016/2017 . . . . . . . . . . . . . . . . .
6
soirées cinéma . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .62
spectacles jeune public du CREA . . . . . . . . . . . 64
résidences et actions culturelles . . . . . . . . . . . 66
nos partenaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
la brasserie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .75
informations pratiques . . . . . . . . . . . . . . . . .76
s'abonner . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
calendrier . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81
5
+
Présentation de saison
2016 - 2017
vendredi 24 juin à 20h
+ ouverture des
abonnements
samedi 25 juin dès 10h
Retrouvez-nous le vendredi 24 juin à 20h pour assister à notre présentation
de saison : les artistes vous parleront de leurs créations, nos partenaires
que nous remercions infiniment de leur soutien et collaboration seront
également présents, et vous bien sûr !
Nous vous offrirons à l’issue un verre sur la terrasse et vous réservons une
jolie surprise en son, lumière et image.
Sur réservation au 01 58 73 29 18 / [email protected]
Les abonnements ouvriront dès le lendemain le samedi 25 juin 10h.
(ouverture de la billetterie générale le samedi 10 septembre).
7
18
septembre
01
théâtre - musique
20h30 / durée : 1h30 / salle de spectacle
tarif C
création 2016
humour
20h30 / durée : 1h20
octobre
Sophia Aram
Le Fond de l’air effraie
«Le nouveau spectacle de l’humoriste de France Inter, Le Fond de l’air
effraie, malmène l’air du temps, dans la lignée de Guy Bedos.» Libération
Après quatre années passées à croquer l'actualité au sein de la matinale
d'Inter, Sophia Aram s’interroge librement sur notre époque.
À l'heure où une marque d'eau minérale a plus d'abonnés sur Twitter que
n'importe quel prix Nobel, où “intello” est devenu une insulte, où le jihad
commence sur Facebook, où les bobos traquent les traces de gluten dans
le chou frisé et où Zemmour réhabilite Pétain... Sophia Aram dépeint avec
tendresse des personnages se débattant dans l'air du temps et s’interroge
sur l’état d’un débat public traversé par des idéologies et une actualité
parfois dramatique.
+
+ poil à gratter +
Texte et mise en scène : Sophia Aram et Benoît Cambillard
Lumières : Julien Barrillet / Musiques : Raphaël Elig
8
08
octobre
musique - pop rock
20h30
tarifs 20€ / 12€
pour toute la famille
Victoire de la musique 2016
Festi'Val de Marne
Hyphen Hyphen
«On situera l’électro pop d’Hyphen Hyphen quelque part entre Phœnix et
Metronomy. Autant dire dans la famille “hype” du moment.» Télérama
Difficile de croire en écoutant Hyphen Hyphen que lʼon a affaire à un groupe si
jeune (22 ans en moyenne), qui se frotte sans complexe à la scène internationale en sʼémancipant de toute case dans laquelle on voudrait le ranger.
Santa, Adam, Line et Zaccharie nʼaspirent quʼà être eux-mêmes, à sʼévader
des schémas classiques de la pop et de ses habitudes un peu mécaniques.
Ils imaginent leurs titres comme des bandes-sons de film, dʼœuvres dʼart, de
tableaux, de scenarii pas encore filmés. Hyphen Hyphen : deux mots, quatre
musiciens, un univers en perpétuelle expansion à la richesse infinie.
+ énergie +
9
+
+ folie + 1ère partie : Montoya
16
octobre
cirque - danse
16h / durée : 1h
à voir en famille !
à partir de 6 ans
Compagnie XY
Il n’est pas encore minuit
«La tribu maîtrise l’art de s’envoyer en l’air à deux, à quatre voire plus.
Ils sont vingt-deux à table et c’est merveilleux ! (...) Cette tribu idyllique
est le collectif de cirque XY, neuf ans d’existence, trois spectacles et une
devise qui tient la route : “Seul on va plus vite ; ensemble on va plus loin”
Et toc !» Le Monde
Il n'est pas encore minuit... s'annonce comme un événement acrobatique
exceptionnel, repoussant les limites de la prouesse, et alliant la virtuosité à
la poésie des corps en mouvement. Les 22 acrobates de la Cie XY se jouent
de l’apesanteur avec une contagieuse liberté plongeant le spectateur dans
un magistral main-à-main de porteurs et de voltigeurs tout en puissance
et légèreté pour une création qui donne des ailes. Un spectacle à couper
le souffle, à partager en famille, avec le plus grand collectif acrobatique du
cirque contemporain.
Il n’est pas encore minuit… est la troisième création de la Cie XY après Le Grand
C (2009) et Laissez-Porter (2005). Deux premiers spectacles dont le succès
(plus de 500 représentations à travers le monde) a permis de confronter la
technique acrobatique à une démarche de création en grand nombre.
+
+ prouesses +
+
+ waouh !
Création : Cie XY / Collectif en tournée : Abdeliazide Senhadji, Amaia Valle, Andres Somoza, Airelle Caen,
Alice Noel, Antoine Thirion, Antonio Terrones, Aurore Liotard, Charlie Vergnaud, David Badia Hernandez,
David Coll Povedano, Denis Dulon, Evertjan Mercier, Guillaume Sendron, Gwendal Beylier, Jérôme Hugo,
Mohamed Bouseta, Romain Guimard, Thomas Samacoïts, Thibaut Berthias, Soen Geirnaert, Zinzi Oegema
Collaborations artistiques : Loïc Touzé, Emmanuel Dariès, Valentin Mussou et David Gubitsch /
Collaboration acrobatique : Nordine Allal / Création Lumière : Vincent Millet / Création Costumes : Nadia
Léon assistée de Mélodie Barbe / Intervenants lindy-hop : Aude Guiffes et Philippe Mencia / Directeurs
de production : Peggy Donck et Antoine Billaud
10
05
novembre
jazz - théâtre
20h30 / durée : 1h30
tarif exceptionnel
Jazzforville
Jacques Gamblin
Ce que le djazz fait
à ma djambe !
«Un concert tonique de haute qualité au cœur duquel musarde Gamblin
qui fait le Jacques. Il nous raconte ses mésaventures avec l’apprentissage de la musique et il est désopilant, sentimental et léger, élégant et
charmeur (…)» Le Figaro
C’est un concert de jazz singulier que propose Jacques Gamblin. Singulier,
parce que comme il le dit «Je ne sais jouer de rien sauf des mots». Et les
mots sortent comme des notes, ils fusent. Ce comédien pas comme les
autres aime les chemins de traverse et le voici sur celui du “Djazz”. Il s’est
entouré pour l’occasion de Laurent de Wilde, formidable pianiste et compositeur, de 4 musiciens, d’un DJ aux platines et sur un funk chaleureux,
il scande ses textes poétiques et drôles.
Jazzforville +
+
+
+
Textes de Jacques Gamblin ainsi que des extraits de : Entretiens avec Herbie Hancock de Laurent de Wilde,
Really the blues de Mezz Mezzrow, Bop de Langston Hughes / Compositions, arrangements et direction
musicale : Laurent de Wilde / Jacques Gamblin, interprète / Laurent de Wilde, piano / Jérôme Regard ou
Bruno Schorp, contrebasse / Donald Kontomanou, batterie / Alex Tassel, trompette / Guillaume Naturel,
saxophone / DJ alea, platines / Françoise Lebeau, collaboration artistique / Laurent Béal, lumières /
Marie Jagou, costumes
Production : Jazz Sous les Pommiers - CCAC / Coproduction : Maison de la Culture de Bourges - Scène
Nale, Avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Centre, le Conseil Gal
du Cher, la Ville de Bourges, du CNV - Centre National de la Chanson, des Variétés et du Jazz, de l’Adami.
12
13
09
novembre
théâtre immersif / avec les Théâtrales Charles Dullin
20h / durée : 1h
tarif - de 25 ans : 12€ / jauge limitée à 250 places
à voir en famille !
à partir de 8 ans
Joris Mathieu
Hikikomori - Le Refuge
«Une expérience théâtrale passionnante et une immersion totale dans
l'imaginaire, à partager… après le spectacle.» Télérama
Hikikomori - Le Refuge, est une fable d’anticipation tout public construite
autour d’un dispositif sonore original qui développe pour un même spectacle,
trois narrations. Nils est un jeune garçon qui traverse une période difficile, à
l’école, dans ses relations avec les autres, dans son adaptation à la société.
Du jour au lendemain, Nils décide de se réfugier dans sa chambre et de
ne plus en ressortir… Qu’est-il arrivé à Nils ? Pourquoi s’est-il enfermé
précipitamment dans sa chambre ? Dès lors, ce n’est pas une mais trois
histoires qui se construisent autour du même spectacle.
Chaque spectateur, par l’intermédiaire d’un écouteur, en fonction de sa
tranche d’âge, profite d’une lecture radicalement différente du spectacle.
L’assemblée des spectateurs (enfants et adultes) pourra ainsi échanger à
l’issue de la représentation sur l’expérience vécue.
+
+
+ imaginaire +
Écriture et mise en scène : Joris Mathieu en compagnie de Haut et Court
Interprétation : Philippe Chareyron, Vincent Hermano, Marion Talotti / Dispositif
scénographique : Nicolas Boudier, Joris Mathieu / Création sonore : Nicolas Thévenet /
Régisseur son : Nicolas Thévenet, Mathieu Vallet / Création lumière : Nicolas Boudier / Régisseur
lumière : Jean-Michel Gardiès / Création, régie vidéo : Loïc Bontems, Siegfried Marque /
Régisseur plateau : Didier Hirth / Blog de la création, médiation et suivi des répétitions :
Maud Peyrache / Avec la participation de : Lelio Wajnsztejn / Atelier de construction : Unpointrois
Production/diffusion : Olivier Bernard, Claire Lonchampt-Fine / Développement
international : Bénédicte Goinard (Bureau FormArt)
14
18
novembre
théâtre-cinéma / avec les Théâtrales Charles Dullin
20h30
création 2016
Das Plateau
Il faut beaucoup aimer
les hommes
Il faut beaucoup aimer les hommes est un roman de Marie Darrieussecq,
une fiction, une histoire d’amour. C’est un roman sur l’amour brûlant, sur
l’amour passion, sur un amour douloureux. Le collectif Das Plateau a été
bouleversé par la façon dont l’auteur parlait des femmes, de la féminité,
de la jeunesse, de la sexualité. Bouleversé par cette écriture qui saisit,
qui pique comme le feu, qui illumine le dessous des choses. Ils ont voulu
travailler à partir de cette écriture vivante sans chercher à transformer le
roman en “pièce de théâtre”, à le découper en scènes pour les faire jouer
par des acteurs, à le dissoudre dans un théâtre convenu, mais au contraire
à conserver, pour ainsi dire, la littérature dans son état initial. Logique de
choc plus que logique de fusion, il s’agira d’ajouter à la force visionnaire des
mots, la réalité des corps, de la lumière, de l’espace et du son.
+
+ passion +
Conception et réalisation : Das Plateau (Jacques Albert - Céleste Germe - Maëlys Ricordeau - Jacob Stambach)
Mise en scène et réalisation : Céleste Germe / Texte additionnel et scénario : Jacques Albert / Composition
musicale et direction du travail sonore : Jacob Stambach / Avec : Cyril Gueï et Maëlys Ricordeau / Assistante à
la mise en scène : Audrey Cavelius / Scénographie : James Brandily / Création lumières, régie générale et régie
lumières : Olivier Tessier / Création lumières vidéo : Robin Kobrynski / Régie son et image : Adrien Kanter /
Chef opérateur image : Diego Governatori / Montage image : David Daurier / Régisseur général tournage :
Patrick Épapé / Écriture et direction du chœur : Elisabeth Wood.
16
23
théâtre
20h30 / durée : 1h30
novembre
Nicole Genovese
Ciel ! Mon placard…
«Attention, diablesse ! Une bombe théâtrale vient d’exploser. Elle ne
tuera jamais personne mais ses éclats de pacotilles vous astiqueront
joyeusement la mâchoire. Cela s’appelle Ciel ! mon placard... et le cerveau
de l’affaire est une femme à placer sous surveillance rapprochée : Nicole
Genovese.» Rue89
Pendant que la Patrie en colère déplore une radioactivité pubère et un
réchauffement climatique hostile, la grande et belle Dada se réjouit d’assister à l’inauguration des nouvelles Galeries en compagnie de son mari.
Seulement, un maudit télégramme bouleverse ses plans et la sépare de son
époux. Habillée de cette solitude effroyable, Dada court les placards à la
recherche d’un compagnon pour éponger sa soif tyrannique de mondanités.
Ciel ! Mon placard est un vaudeville éméché. Quiproquos et courses-poursuites, portes claquées et amants placardisés, tout y passe et la jeune troupe
de Nicole Genovese explose en plein vol tous les codes du boulevard et
rend hommage sous forme de fête absolue au théâtre de divertissement.
+ vaudeville +
+
De Nicole Genovese / Mise en scène : Claude Vanessa / Avec : Matthieu Benigno, Paul Bouffartigue,
Renaud Boutin, Sébastien Chassagne, Nicole Genovese, Nelson Ghrénassia, Marion Gomar, Adrienne
Winling, Angélique Zaini / Lumières : Ludovic Heime / Composition musicale : Matthieu Benigno
/ Scénographie et costumes : famille Genovese / Production : Claude Vanessa / Avec le soutien
de la Mairie de Paris, Nanterre-Amandiers – CDN, La Loge, la Maison des Métallos, de la Fabrique
Éphéméride / Val-de-Reuil et de l’ADAMI / Le spectacle bénéficie d’un soutien dans le cadre
du parcours d’accompagnement d’Arcadi / Diffusion et communication : Maison Jaune
18
26
novembre
cirque - musique
20h30 / durée : 1h
tarif - de 25 ans : 12€
à voir en famille !
Thomas Guérineau
Maputo Mozambique
«Un spectacle pensé autour du sens du jonglage, du rapport au corps,
des pratiques traditionnelles, du rythme, des chants et des percussions.
À la jongle et à une technique époustouflante s’ajoutent tambour, chant, danse.
Le résultat ? Un spectacle qui, dans le même temps, hypnotise et réjouit.»
Télérama
Formé à l’école d’Annie Fratellini, Thomas Guérineau est tour à tour jongleur,
danseur, musicien. C’est en 2011, qu’a lieu sa première rencontre avec six
artistes africains et que naît l’idée de ce spectacle. À Maputo, en résidence
de création, il a travaillé avec eux le jonglage, la danse, les percussions ; ils
ont proposé leurs improvisations, leurs chants. Ils inventent ensemble un
“jonglage musical” où les balles rebondissent sur les peaux des instruments,
créant des rythmes sonores singuliers et étourdissants.
Ce spectacle, aux confins du jonglage, de la danse et de la musique met en
scène les rapports créés entre les corps, les objets et les sons, et propose
une nouvelle forme de jonglage innovante et surprenante.
+ jonglage +
+
Création, mise en scène : Thomas Guérineau / Création et interprète lumière : Christophe
Schaeffer / Artistes Mozambicains : Ernesto Langa, Lourenço Vasco Lourenço, Dercyo
da Carolina Pandza, José Joaquim Sitoe, Vino Valdo de Sousa, Dimas Tivane
20
01
décembre
théâtre
20h30 / durée : 1h15 / "Le 148"
jauge limitée à 80 places
à partir de 10 ans
Le Birgit Ensemble
Pour un prélude
«On assiste à un bug terrifiant dans un poste de commandement de
l’Eurostar, on entend Jacques Chirac prononcer ses vœux le 31 décembre
1999, des conférenciers s’acharnent à moquer des lycéens qui les interrogent… Tout est matière à décalage, à fabriquer du théâtre… La pièce
fonctionne, l’écriture est fraîche…» France Info
C’est la nuit du 31 décembre 1999. Les employés d’une entreprise publique
de transport doivent faire face au danger du bug de l’an 2000. Une apocalypse informatique menace les bases de données : il reste moins d’une
heure pour trouver une solution. Soudain, le temps s’enraye et les acteurs
se trouvent comme prisonniers d’un siècle qui n’en finit pas de finir. Pour un
prélude se conçoit à la fois comme un point d’arrivée et un point de départ,
tout comme cette nuit qui, symboliquement, a représenté la fin du XXe
siècle et le début du XXIe. Mais cela n’a été, au fond, qu’une nuit comme
les autres : il ne s’est rien passé ce soir-là, ou presque...
Comédie d’anticipation drôle et déjantée, Pour un prélude est la deuxième
pièce de la jeune compagnie Val-de-Marnaise : Le Birgit Ensemble.
+
+ bug +
+ Bonne année !
Conception et mise en scène : Julie Bertin et Jade Herbulot - Le Birgit Ensemble / Avec :
Eléonore Arnaud, Pauline Deshons, Lucas Lelièvre et Loïc Riewer / Voix-off : Anaïs Thomas
Scénographie : Camille Duchemin / Costumes : Camille Aït-Allouache / Son et vidéo : Lucas Lelièvre
Lumières et régie générale : Grégoire De Lafond, Marco Benigno, Félix Tinel
22
03
décembre
danse et arts numériques
20h30 / durée : 1h
à voir en famille !
à partir de 8 ans
Adrien M. & Claire B.
Le Mouvement de l'air
«Ils révolutionnent la danse et le cirque. Des danseurs qui volent dans des
décors virtuels, des circassiens qui arpentent des paysages en hologrammes :
le spectacle entre dans la science-fiction.» Le Soir
Après avoir offert à Mourad Merzouki le décor de sa dernière création Pixel,
Claire B. et Adrien M. poursuivent dans la voie de la danse et embarque
le spectateur dans un univers où les corps s'envolent au pays des rêves.
Respectivement scénographe et expert en arts numériques, les deux magiciens
mettent en lévitation les danseurs avec des images créées en direct sur le
plateau. «Ça part de l'imaginaire de l'air, on a des tornades, des particules
en apesanteur, des lignes qui rappellent la vivacité du vent», explique Claire
B. «Spectacle frontal» et interactif, l'écriture chorégraphique numérique
imprime la rétine et plonge le public dans une succession d'émotions.
Le Mouvement de l’air est une expérience immersive dans des paysages
fascinants, une invitation à saisir l’air et sentir l’épaisseur de l’invisible.
+ danse +
+
+
Conception, direction artistique, scénographie et mise en scène : Claire Bardainne & Adrien Mondot
Conception informatique : Adrien Mondot / Chorégraphie : Yan Raballand / Danse : Rémi Boissy,
Farid Ayelem Rahmouni, Maëlle Reymond / Collaboration chorégraphique : Guillaume Bertrand
Musique originale, interprétation : Jérémy Chartier / Lumière : David Debrinay / Costumes : Marina
Pujadas / Construction, systèmes de vol : Silvain Ohl et Eric Noël / Régie numérique en alternance :
Adrien Mondot, Yan Godat / Régie plateau, systèmes de vol : Arnaud Gonzalez / Régie lumière :
Yan Godat / Régie son en alternance : Christophe Sartori, Régis Estreich, Romain Sicard / Régie
Générale : Pierre Xucla / Direction technique : Alexis Bergeron / Administration : Marek Vuiton /
Production, diffusion : Charlotte Auché / Production : Margaux Fritsch, Delphine Teypaz /
Le développement informatique a été réalisé avec l’aide de l’équipe Anomes et du logiciel Millumin v2.
24
25
09
décembre
musique
20h30 / durée : 1h30 avec entracte
à voir en famille !
à partir de 8 ans
Orchestre national
d'Île-de-France
El Fuego latino
El Fuego latino est un voyage en Amérique Latine guidé par la chef Alondra
de la Parra. Celle-ci est un véritable phénomène : brillante et charismatique,
elle a réussi à imposer la figure de la femme chef d’orchestre avec aisance,
brio et naturel. Sa personnalité généreuse a bien sûr aidé, tout comme sa
culture mexicaine qui donne à sa direction un élan enthousiasmant. Après
chacun de ses concerts, le public est séduit par ses interprétations qui
deviennent une véritable fête. À ses côtés, Alexis Cardenas (habituellement
supersoliste de l’Orchestre national d’Île-de-France) lui donne la réplique
dans le même ton. Formé dans le prestigieux Sistema du Venezuela, il
sait jouer toutes les musiques avec une virtuosité qui semble improvisée.
Leur programme est taillé sur mesure, ils alternent les grandes œuvres du
répertoire qui s’inspirent des danses ou des musiques exotiques et des
musiques sud-américaines au charme irrésistible. Cerise sur le gâteau : la
participation du groupe Recoveco associant les musiques traditionnelles
du Venezuela, de Colombie et du Brésil !
+
+
+ fête +
Direction : Alondra de la Parra / Violon : Alexis Cardenas / L’Ensemble Recoveco / Carlos Chavez «Sinfonia
India» (12') / Camille Saint-Saëns «Introduction et Rondo Capriccioso» (10') / Maurice Ravel «Tzigane»
(10') / Aldemaro Romero «Fuga con Pajarillo» (14') / Heitor Volla-Lobos «Bachianas Brasileiras» (26')
26
06
janvier
théâtre
20h30 / durée : 1h15
à partir de 12 ans
L’Amicale de Production
Germinal
«Un succès mérité. Germinal n'est pas qu'une pièce de théâtre. C’est bien
plus que cela, c'est l'invention de la parole, du théâtre, donc du monde.
Les quatre humains égarés sur le plateau sont des Bouvard et Pécuchet
modernes, technophiles et candides.» Le Figaro
Si on avait la possibilité de repartir de zéro, à l’intérieur de huit mètres par
dix, on ferait comment ?
Germinal met en scène quatre individus qui envisagent le plateau de théâtre
comme un espace vierge dans lequel tout est à faire. On est témoin de
la naissance d’une civilisation, dont le territoire est le plateau, et dont les
habitants sont des comédiens. Depuis zéro jusqu'au chaos, ils recréent le
monde, le lien social, dans une communauté qui se construit petit à petit, qui
s'autodétruit aussi. Méthodiquement, nos habiles explorateurs définissent,
expérimentent, découvrent, mettent en branle une réjouissante machine
théâtrale teintée de mathématiques, de poésie et d'humour.
+
+
+ explorateurs +
Conception : Halory Goerger et Antoine Defoort / Interprétation : Arnaud Boulogne, Jean-Baptiste
Delannoy, Ondine Cloez, Beatriz Setién, Antoine Defoort, Denis Robert, Halory Goerger, Sébastien Vial et
la voix de Mathilde Maillard / Conception technique : Maël Teillant / Régie générale et plateau : Frédérick
Borrotzu, Colin Plancher / Lumière, vidéo : Sébastien Bausseron, Alice Dussart / Son : Robin Mignot,
Régis Estreich / Production : L'amicale de production / Chargé de production et regard extérieur : Julien
Fournet / Assistante de production : Mathilde Maillard / Administration : Sarah Calvez, Kevin Deffrennes
/ Secrétariat général et diffusion : Anne Rogeaux / Logistique : Pauline Foury / Constructeurs : Christian
Allamano, Cédric Ravier, Danny Vandeput (Kunstenfestivaldesarts) / Consultante lumière : Annie Leuridan
28
11
théâtre
20h30 / durée : 1h
tarif exceptionnel
janvier
Marc Lavoine
& Géraldine Martineau
Le Poisson belge
«Cette belle métaphore est incarnée avec une
délicatesse et une tendresse remarquable par un couple
inattendu et très inspiré : Marc Lavoine, silhouette
élégante, voix profonde, masque écorché, et Géraldine
Martineau, révélation éblouissante, pleine de fraîcheur,
d’acidité et de vivacité.» Le Figaro Magazine
Petit fille et Grande Monsieur sont assis sur un banc. Deux existences, deux
solitudes, deux personnages aux antipodes l’un de l’autre se rencontrent,
s’observent, se confient et finissent par s’apprivoiser. Grande Monsieur,
c’est Marc Lavoine qui joue le vieux monsieur grincheux, et Petit Fille c’est
Géraldine Martineau (Molière de la révélation féminine 2016) qui incarne
une petite fille bondissante et capricieuse. Elle le colle et s’invite l’air de rien
dans son intérieur, lorsqu’il mesure à quel point l’insolence de cet être lui
ressemble et le répare, difficile de l’expulser.
+ tendresse +
+ métaphore
De Léonore Confino/ Mise en scène : Catherine Schaub / Avec : Marc Lavoine et Géraldine Martineau /
Scénographie : Marius Strasser / Costumes : Julia Allègre et Rachel Quarmby / Lumière : Jean-Marie
Prouvèze / Vidéo : Mathias Delfau / Chorégraphie : Magali B. / Musique : Aldo Gilbert et R. Jericho
Collaboratrice artistique à la mise en scène : Agnès Harel / Une coproduction La Pépinière,
Les productions du Sillon, Le Théâtre Montansier avec le soutien du Centre National du Théâtre
30
14
janvier
musique
20h30 / durée : 1h20
à voir en famille !
à partir de 10 ans
Thierry Balasse
Compagnie Inouïe
La Face cachée de la lune
«La Face cachée de la lune de Pink Floyd réinterprétée !
Une expérience inoubliable.» Télérama
En 1973, Pink Floyd décroche la lune avec Dark Side of the moon un
concept-album futuriste, encore à ce jour dans le top 3 des albums les
plus vendus dans le monde. Le groupe anglais y teste les possiblités infinies
des synthétiseurs de l’époque, des mélanges audacieux de musique, d’expérimentations sonores et de bruitages. Sur scène hélas, faute de moyens
techniques, impossible de jouer cet ovni musical. Plus de 40 ans plus tard,
Thierry Balasse fait le pari fou de l’interpréter en live. «Contrairement à Pink
Floyd, nous sommes en mesure de reproduire en direct Money avec ses
sons de caisses enregistreuses ou le tic-tac des pendules de On the run. La
Face cachée de la lune s’annonce comme une expérience sonore audacieuse
menée avec 9 musiciens, les instruments d’origine et le son d’aujourd’hui
pour un hommage à un album pionnier et à un groupe mythique.
+ Rencontre avec le public animée par Thierry Balasse à l’issue du spectacle
+
+ tic tac +
+
+
Un concert-spectacle imaginé par Thierry Balasse avec la complicité de Laurent Dailleau et Yves Godin
Musique : Pink Floyd / Avec : Thierry Balasse, synthétiseurs analogiques Minimoog et Synthi AKS, bruitages
- Yannick Boudruche, chant et guitare - Elisabeth Gilly, chant - Eric Groleau, batterie - Olivier Lété, basse Eric Lohrer, guitare - Cécile Maisonhaute, piano à queue, synthétiseur Nordstage, chant - Benoit Meurant,
synthétiseurs analogiques Minimoog et VCS3 - Julien Padovani ou Antonin Rayon orgue Hammond,
piano électrique Wurlitzer, chant - Julien Reboux, sonorisation en salle - Julien Guinard, sonorisation sur
scène - Nicolas Barrot ou Bruno Faucher, régie générale, régie lumière - Benoit Meurant, régie plateau
32
le 13 janvier à 19h30
«Conférence sur l’écoute» avec Thierry Balasse
au «148», une conférence sonore à écouter en famille à partir de 12 ans.
À travers quelques explications didactiques sur la physique du son et sur
la physiologie de notre oreille, à travers des exemples sonores et musicaux
illustratifs, nous nous intéresserons à notre écoute, au fonctionnement de
notre audition depuis notre vie intra-utérine jusqu’à l’âge adulte. Mieux
connaître le son et nos oreilles pour mieux profiter des sonorités que nous
offrent la nature et les humains musiciens. Tarif unique 5€
21
théâtre
20h30 / durée : 1h15 + 1h40
janvier
Julie Deliquet
Collectif In Vitro
Derniers remords avant
l’oubli + Nous sommes
seuls maintenant
«Tout est affaire de jubilation et de qui-vive. Le collectif In Vitro résume
cette façon d'être (en scène) du beau mot d'immédiateté.» Rue89
Autour de la table, le temps d'un long repas rocambolesque, deux décennies et deux spectacles défilent. Le premier, Derniers remords avant l'oubli
de Jean-Luc Lagarce, s'ancre à la fin des années 80, lorsqu'Hélène, Paul
et Pierre se retrouvent pour vendre leur maison achetée en commun en
68. De cette somme de personnages «baby-boomers», de l'envie de les
faire vieillir, d'imaginer ce que pèsent leurs rêves dans les yeux de leurs
enfants, est née une deuxième pièce. Collectivement créée et improvisée
chaque soir, Nous sommes seuls maintenant s'implante dans une maison
dans les années 90 où Bulle, 20 ans, observe ses aînés – d'anciens jeunes
éternellement jeunistes – solder les comptes et régler l'addition.
+ 1968 +
+
+ collectif
Derniers remords avant l'oubli de Jean-Luc Lagarce / Mise en scène : Julie Deliquet / Avec : Julie André,
Gwendal Anglade, Eric Charon, Olivier Faliez, Agnès Ramy, Annabelle Simon / Image vidéo : Mathilde
Morières / Lumières : Richard Fischler et Jean-Pierre Michel / Son : David Georgelin
Nous sommes seuls maintenant - Création collective / Mise en scène : Julie Deliquet / Avec : Julie André,
Gwendal Anglade, Anne Barbot, Eric Charon, Olivier Faliez, Pascale Fournier, Julie Jacovella, Jean-Christophe
Laurier, Agnès Ramy, Richard Sandra, David Seigneur, Annabelle Simon / Assistante à la mise en scène : Julie
Jacovella / Scénographie : Charlotte Maurel et Julie Deliquet / Lumière : Jean-Pierre Michel et Laura Sueur
Vidéo : Pascale Fournier / Régie Générale : Laura Sueur / Administration, Production, Diffusion : Cécile
Jeanson (bureau FormART) / Attachée de production : Marion Krähenbühl (bureau FormART)
34
35
27
janvier
musique
20h30
Jazzforville
Roscoe Mitchell
Tribute to John Coltrane
«Roscoe Mitchell est autant un improvisateur de génie qu'un grand
conceptualiste du jazz.» Arte
Roscoe Mitchell fait partie de ces musiciens qui sont dépositaires d’un
patrimoine artistique considérable puisé dans l’histoire de la musique de
jazz et improvisée. Il est un des fondateurs de l’AACM de Chicago en 1965.
Collectif de musiciens, qui inventa le concept de Great Black Music.
Très grand connaisseur de la musique afro-américaine et de la musique
dans toutes ses états créatifs, il propose une approche de la musique de
Coltrane qui est des plus vivifiantes s’entourant d’une rythmique de haut vol
et de jeunes musiciennes au violon et violoncelle. Un orchestre totalement
original pour célébrer le plus spirituel des musiciens de jazz. Une soirée
présentée en partenariat avec le Festival Sons d’hiver !
Jazzforville +
+ Sons d’hiver + 1ère partie : Aron Ottignon
Roscoe Mitchell, contrebasse / Mazz Swift, violon / Tomeka Reid, violoncelle / Silvia Bolognesi, contrebasse
Junius Paul, contrebasse / Vincent Davis, batterie
36
01
danse
20h30 / durée : 1h20
tarif exceptionnel
février
Compagnie Théâtre du corps
M.C. Pietragalla - J. Derouault
Je t’ai rencontré par hasard
«Ils sont époustouflants de beauté et de sensualité... c’est une heure et
demie de régal pour l’œil... Couple à la ville, comme à la scène, on est
suspendu à cette histoire que nous content les deux danseurs chorégraphes.» Marie France
Je t’ai rencontré par hasard est un voyage intime, un chemin à travers ce
qui peut constituer le lien amoureux, humain et singulier de deux êtres.
Les deux chorégraphes y interrogent par le corps les différents moments
qui fondent une relation amoureuse, de la rencontre de deux solitudes,
en passant par l'expérience du choc amoureux, et de l'état de grâce dans
lequel il nous plonge. Des questions qui nous donnent à penser, à rêver,
dans l'effleurement de corps qui se croisent, s'effleurent, se touchent et se
séparent. Le tout magnifiquement.
+ voyage +
+
+
Mise en scène, chorégraphie et interprétation : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault
Musiques : Antonio Vivaldi, Arvo Pärt, Yann Tiersen, Portishead, Gustav Mahler / Création musicale :
Yannaël Quenel / Lumière : Eric Valentin assisté de Damien Chavant / Le Théâtre du Corps PietragallaDerouault est subventionné par la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet de création
37
25
février
Opéra - théâtre
20h30
création 2017
d'après l’Orfeo de Monteverdi
Collectif La Vie brève
Orfeo ou «Je suis mort
en Arcadie»
«Si vous acceptez que le talent de la jeunesse vous emporte, si vous ne
vous souciez pas de tout comprendre, vous passerez une soirée délicieuse,
inattendue, drôle et bouleversante avec cette joyeuse bande.» Le Figaro
Par le pouvoir de son chant, Orphée parvient à aller chercher dans les enfers
celle qu’il aime, enlevée à la vie par un serpent. Pluton accepte de la laisser
partir à condition qu’Orphée ne la regarde pas avant qu’ils aient atteint la
lumière. Mais sur le chemin, poussé par un désir trop fort, il se retourne
pour contempler son visage. Il perd alors Eurydice pour la seconde fois.
Le matériau principal du collectif La Vie brève n’est pas l’œuvre de Monteverdi,
mais plutôt le regard que chacun porte sur celle-ci. Ils seront 14 sur scène
à travailler au plus près de la voix. Ils nous proposent une variation déjantée
et énergique autour d’Orfeo dans laquelle ils emmènent la voix chantée du
côté de ses origines affectives, pas exclusivement lyrique. La voix comme
réalité physique qui se laisse bousculer, déranger ou bien envelopper par les
instruments qui l’accompagnent. Un étonnant voyage à travers cette œuvre.
Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France
+ voix +
+
Mise en scène Samuel Achache et Jeanne Candel / Direction musicale : Florent Hubert / Scénographie :
Lisa Navarro / Construction : François Gauthier-Lafaye / Lumières : Jérémie Papin / Costumes :
Pauline Kieffer / Chef de chant : Nicolas Chesneau / Une composition théâtrale et musicale arrangée,
écrite et jouée par : Samuel Achache, Matthieu Bloch, Anne-Emmanuelle Davy, Vladislav Galard,
Anne-Lise Heimburger, Florent Hubert, Clément Janinet, Olivier Laisney, Léo-Antonin Lutinier,
Thibault Perriard, Jan Peters, Marion Sicre, Marie-Bénédicte Souquet, Lawrence Williams
38
01
musique du monde
20h30
mars
Souad Massi
El Mutakallimûn
«Avec le somptueux disque
El Mutakallimun, la douce diva algérienne
répond à la stigmatisation islamophobe
par la puissance et la beauté du verbe...
Un irrésistible roulis qui définitivement
nous emporte.» L’Humanité
Artiste phare de la nouvelle génération d’artistes algériens, découverte en
France en 2001, Victoire de la musique 2006, Souad Massi déborde de
talent et d’humanité. De sa voix douce et pure, elle fait chanter la langue
arabe sur des musiques proches du folk-rock qui croisent musiques africaines, bossa et traditionnel algérois.
À travers cette tournée, elle nous présente son nouvel album Al Mutakalimûn
«les orateurs», dont les textes sont issus des œuvres des grands poètes
arabes, parmi lesquels le Libanais Abou Madi, le Tunisien Abou El Kacem
Chebbi, l'irakien El Moutanabi...
+
+
+ diva +
Souad Massi : voix , guitares / Patrick Marie-Magdelaine : guitares / Guy N'Sangué : basse
Mokhtar Samba : batterie / Rabah Khalfa : percussions (line-up sous réserve)
40
04
mars
danse
20h30 / durée : 1h
Biennale de Danse du Val-de-Marne
Maud Le Pladec
Ensemble Ictus
Concrete
«La lumière, urbaine et métallique, avec effets stroboscopiques, ajoute de
l’intensité à la pièce qui s’achève par une vraie transe. Les danseurs apparaissent littéralement possédés par la musique entêtante... Maud Le Pladec
rêvait d’un opéra contemporain. Il est radical et ensorcelant.» Ouest-France
Concrete est une pièce de la chorégraphe Maud Le Pladec, construite à
partir de Trance, œuvre culte du compositeur américain Michael Gordon,
créée en 1994. Véritable kaléidoscope musical, Trance s’inspire tant de
musique classique que de culture populaire. Maud Le Pladec imagine ainsi
Concrete comme une rencontre entre pièce chorégraphique minimaliste,
light show et concert de musique contemporaine. Sur scène, neuf musiciens
interprètent en direct Trance, tandis que cinq danseurs explorent le langage
chorégraphique que suscite cette musique puissante et rythmique. La mise
en jeu des relations entre musique, danse et lumière dont la partition a été
créée par Sylvie Mélis, est ainsi l’occasion de sonder l’espace concret ouvert
par l’œuvre musicale. Et puis Concrete, c’est aussi une façon in fine de libérer
le corps dansant sur une musique intense et intarissable.
Avec le soutien de la Muse en Circuit, Centre national de création musicale, et de Spectacle
vivant en Bretagne.
+
+ light show +
+
Conception et chorégraphie : Maud Le Pladec / Musique : Michael Gordon (Trance) / Scénographie
lumières : Sylvie Mélis assistée de Nicolas Marc / Danseurs : Régis Badel, Olga Dukovnaya, Julien
Gallée-Ferré, Corinne Garcia, Maria Silva / Musique live : Ensemble ICTUS : Dirk Descheemaeker,
clarinette, Carlos Galvez Taroncher, clarinette, Gerrit Nulens, percussions, clavier, Tom Pauwels,
guitare électrique, Caroline Peeters, flûte, Jean-Luc Plouvier, clavier, Herwig Scheck, basse électrique,
Tomonori Takeda, clarinette, Ine Vanoeveren, flûte / Arrangement et composition voix :
Pete Harden / Assistant musical : Tom Pauwels / Répétitrice voix : Dalila Khatir / Costumes :
Alexandra Bertaut / Décors : Vincent Gadras / Documentation : Youness Anzane / Régie générale :
Fabrice Le Fur / Régie lumières : Nicolas Marc / Régie son : Vincent Le Meur, Alexandre Fostier
42
43
08
humour
20h30 / durée : 1h15
mars
Nora Hamzawi
«C’est le genre de fille que l’on aimerait avoir pour copine, capable de
sublimer un quotidien trop souvent monotone. Des petits riens de la vie,
elle en fait des sketches ou des chroniques … avec un humour incisif qui
n’appartient qu’à elle. Et quel sens inné de l’observation ! Un conseil,
foncez la voir !» Le Dauphiné Libéré
Reine de la mauvaise foi, Nora Hamzawi dresse un portrait acide d'une
femme d'aujourd'hui, en un peu plus ballonnée. C'est avec un sens du
détail obsessionnel que Nora décortique son quotidien. Cachée derrière ses
lunettes, elle scrute ses névroses et taquine celles de son public. Anxieuse
et parano, elle est la girl next door qu'il vaut mieux croiser sur scène que
sur son palier.
+ humour +
Jean-Pierre Bouchard Productions
44
+
10
mars
exposé
19h30 / "Le 148"
tarif conférence
petit temps fort sur la création & le travail
Cie Grand Magasin
D'Orfèvre et de cochon
«Pascale Murtin et François Hiffler se sont rencontrés au bord d’une
falaise chorégraphique et ont décidé, en ouvrant leur Grand Magasin, de
poursuivre une mise en abyme permanente de mots. Dans leur cirque du
langage, les travers de notre quotidien sont finement passés à la moulinette
pour produire de l’art vivant brut.» Les Inrockuptibles
Grand Magasin propose un exposé sur le travail, même si, avouent-ils :
«lorqu’il nous fut demandé de prendre la parole sur le thème du travail, nous
nous sommes sentis embarrassés. Nous n'étions pas très bien placés, peutêtre même très mal placés pour en parler, n'ayant à ce jour et après trente
ans d'activité jamais travaillé. Nous nous risquâmes néanmoins à discourir
sur le sujet, histoire de faire part de notre inexpérience en la matière. Ce
fut l'occasion d'examiner allègrement quelques usages du mot travail et le
nôtre en particulier.»
discussion sur «Qu’est-ce que la création ?» à l’issue de la représentation
+ déjanté +
+
+
Grand Magasin bénéficie du soutien du ministère de la culture au titre de la compagnie
conventionnée (D.R.A.C. Île-de-France) et du Conseil départemental du Val-de-Marne
45
11
théâtre + rencontre-débat autour du travail
20h30 / durée : 1h30
mars
Collectif L’Avantage
du doute
La Légende de Bornéo
«Le Collectif semble détenir le secret du traitement par le rire des problèmes
les plus graves. Les comédiens frappent juste et embarquent le spectateur
sur des sentiers escarpés, sans démagogie, où le rire maintient une distance
salutaire et bienvenue. Un quintette détonant. Jubilatoire.» L'Humanité
«Il y a une légende à Bornéo qui dit que les orangs-outans savent parler
mais qu’ils ne le disent pas pour ne pas avoir à travailler.»
Avec son premier spectacle Tout ce qui nous reste de la révolution, c’est
Simon, le collectif L’Avantage du doute a connu un grand succès. Conçu
comme sa suite logique, La Légende de Bornéo a suscité le même enthousiasme. Le collectif y explore le monde du travail et comment cette organisation particulière glisse et s’immisce de manière pernicieuse dans nos
intimités. À partir d’une matière brute, nourrie de témoignages, le collectif
s’empare de ce sujet a priori austère, avec humour, intelligence et émotion.
La mise en scène révèle l’aspect monstrueux et absurde de l’organisation
du travail et déploie toute la force de vie, nécessaire pour résister et placer
haut le rire libérateur !
une rencontre-débat avec l’équipe artistique et des invités vous sera
proposée à l’issue de la représentation.
+ rire +
+
Conception, écriture et interprétation :
Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Judith Davis, Claire Dumas et Nadir Legrand
46
.
17
mars
danse
20h30 / durée : 1h
tarif - de 25 ans : 12€
création 2016
Amala Dianor
De(s)génération
Aux fondements du hip-hop, il y a la devise «Peace, Unity, Love, and Having
Fun», tout un joyeux programme, pour ce mouvement artistique ancré en
France depuis plus de 30 ans, qui a vu défiler plusieurs générations de
danseurs. Le chorégraphe Amala Dianor a voulu les rassembler à travers un
casting de haut vol. Dans De(s)génération, trois générations de danseurs se
défient, et mettent à l’épreuve la mémoire du mouvement et les évolutions
qui le traversent.
Dans le surpassement de soi, les interprètes, reconnus dans les différents
styles de ce mouvement multiple, jouent avec la virtuosité de leurs danses
dans un échange entre écoles - de la New school à la Old school, du monde
des battles aux croisements des genres - le tout dans une hymne joyeux
célébrant la culture hip-hop.
+ FÊTE : LE PÔLE CULTUREL A 10 ANS !!!
+ hip-hop +
+ défi +
+ fête 10 ans du Pôle !
Chorégraphie : Amala Dianor / Danseurs : Gabin Nuissier, Brahim Bouchelaghem, Mathias
Rassin, Admir Mirena, Sandrine Lescourant, Link Berthomieux / Musique : Awir Leon
Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France / Production : Cie Amala Dianor - Kaplan
Coproduction : Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée danse de Tremblay-en-France, le
CCN de La Rochelle, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis, CNDC d’Angers,
le CCN de Créteil et du val de Marne, WIP La Villette et Théâtre Paul Eluard de Bezons, scène
conventionnée danse dans le cadre de la permanence artistique de la Région Île-de-France (78)
Avec le soutien de La DRAC Pays de la Loire, ARCADI, la SPEDIDAM, la ville d'Angers
48
24
mars
théâtre - musique
20h30 / durée estimée : 1h15
tarif - de 25 ans : 12€
création 2017
Kery James À vif
«Avec son art de la contestation, sa parole enflammée, Kery James a rempli
Bercy… Poète humaniste, rappeur, inventeur de langue, les mots sont pour
lui les instruments d’un combat, une arme libertaire. Après plus de vingt
ans de carrière, il remet en cause son outil, écrit un dialogue. Deux voix
s’opposent dans une joute en phase directe avec le monde. Deux avocats
défendent des causes ennemies. À vif réveille un théâtre politique, radical,
nécessaire parce que poétique.» Pierre Notte
Kery James, reconnu pour son talent d'écriture hors norme est un abonné
des disques de platine et des ambiances surchauffées des concerts de
rap. Avec À vif, il aspire à trouver de nouvelles voies pour faire passer son
message et à le partager avec d'autres publics.
+
+ joute verbale +
+
De et avec Kery James / Mise en scène : Jean-Pierre Baro / Collaborateur artistique : Pascal Kirsch
/ Scénographie : Mathieu Lorry Dupuy / Création sonore : Loïc Le Roux / Création lumière-vidéo :
Julien Dubuc / Conseiller à la dramaturgie : Samuel Gallet / Régisseur général : Thomas Crevecoeur
Avec : Kery James - Soulaymaan, Yannik Landrein - Yann
50
29
mars
musique
20h30
Jazzforville
Tigran Hamasyan solo
«Barré, baroque, brillant.» Libération
Tigran Hamasyan revient avec un nouvel album. Pour la deuxième fois de sa
carrière, il se penche sur l’exercice du piano solo. Six ans après la publication de A Fable qui l’avait consacré comme un pianiste majeur de la scène
internationale, et quelques mois après la publication de Luys i Luso (album
dédié à la mémoire des victimes du Génocide Arménien), Tigran renoue
avec la composition. Toujours imprégné de son Arménie natale, nul doute
que ce nouveau répertoire portera la signature inégalable où l’on reconnait,
en quelques notes, le trait d’un génie au sens propre.
+ Jazzforville +
Production GiantSteps
51
+
+
21
avril
cirque - spectacle déambulatoire
20h30 / salle de spectacle et Parvis des Arts
à voir en famille !
jauge limitée à 300 places
Suspensions
Le Pôle culturel vous convie à une soirée partagée à vous couper le souffle,
toute en suspension, en équilibre et en vertige avec les artistes circassiens
Yoann Bourgeois, Marie Fonte, Jean-Baptiste André et Chloé Moglia. Ils se
sont forgé un nom dans le monde du cirque contemporain, nourrissant leur
pratique par la danse, comme Jean-Baptiste André et Yoann Bourgeois,
ou par une approche des arts martiaux, comme Chloé Moglia. Loin des
esthétiques baroques ou du récit, ils défendent un art dépouillé et engagé
qui implique le corps dans ses limites et son humanité.
Yoann Bourgeois / Marie Fonte / La Balance de Lévité / Fugue-Balles
La Balance de Lévité, curieuse machine aux origines mystérieuses qui permit
à Newton de rédiger la loi universelle de la gravitation, offre le spectacle
simple du poids du corps dans l’espace. Suspendue à ce mécanisme complexe
qui défie les lois de la pesanteur, la danseuse Marie Fonte prend son envol
de façon presque irréelle. Le dialogue final entre la musique de Schubert
et le mouvement fait de cet espace une douce rêverie.
Conception, Mise en scène : Yoann Bourgeois et Marie Fonte / Interprète : Marie Fonte /
Scénographie : Goury / Création son : Antoine Garry / Musique : «Auf Dem Wasser Zu Singen»
de Franz Schubert Interprété par Barbara Bonney, Geoffrey Parsons / Costume : Ginette
Régie Générale : Audrey Carrot / Construction : Ateliers Cenic’ Construction
Durée : 30 min
Fugue-Balles est une danse avec trois balles composée sur l’une des
fugues de l’Art de la fugue de J.-S. Bach. La pièce présente un jeu entre
manipulation et non-manipulation, contrôle et chute. C’est l’écriture d’un
jonglage extrêmement simple et lisible qui se construit et se déconstruit
sans cesse autour du point de suspension.
Conception, Auteur : Yoann Bourgeois / Regard Extérieur : Marie Fonte / Interprétation : Yoann Bourgeois
Musique : «Contrepoint N°2» de l’Art de La fugue de J.-S. Bach / Régie Générale : Audrey Carrot
Durée : 7 min
acrobates +
52
+
+ poésie +
+
Jean-Baptiste André / Dis-moi ce que tu vois, je te dirai...
Cette pièce guidée par la recherche d’une géométrie du corps en action,
se déploie dans un espace quadrillé. La musique nappe l’action de sonorités changeantes : une musique classique et soyeuse, les échos d’une
électro-pop, une chanson folk nostalgique, pour glisser vers le lyrisme de
chants religieux. La chorégraphie, sous la rotation d’une boule à facettes,
nous entraîne dans une poésie gestuelle hypnotique. Le corps s’amuse en
proposant figures acrobatiques et équilibres.
Conception, interprétation : Jean-Baptiste André / Lumières : Joël L’hopitalier / Régie plateau
et lumière : Stéphanie Petton / Créé en mars 2005 dans le cadre de l’accueil en résidence studio au
Conservatoire National de Région de Musique et de Danse de Reims
Avec le soutien du Fonds Régional d’Art Contemporain Champagne-Ardenne
Durée : 26 min
Chloé Moglia / Opus Corpus
Chloé Moglia inscrit son face-à-face avec le vide dans une perspective
d’expérimentation. «Dans Opus corpus, elle est “simplement” époustouflante.
Un trapèze pour tout accessoire. (…) Un solo d’ombres et de lumières, où
muscles et souffle ne font qu’un. Ciselant ses gestes minimalistes, à la limite
du perceptible, avec une patience infinie, Chloé Moglia rend perceptible le
moindre mouvement, le moindre tremblement. (…) Son corps dans l’espace lutte contre l’attraction terrestre. Suspense. Tension. (…) Équilibre des
énergies, répartition des poids, rétablissement miraculeux.» Ouest-France
Conception, interprétation : Chloé Moglia / Son : Alain Mahé / Lumière : Stéphanie Petton / Costume :
Isabelle Périllat / Regards : Maxence Rey, Sandrine Roche / Production-Diffusion : Laurence Edelin
Durée : 30 min
53
27
avril
théâtre
20h30 / «Le 148» / jauge limitée à 80 places
création 2016
à partir de 12 ans
Élise Chatauret / Cie Babel
Ce qui demeure
Élise Chatauret écrit à partir d’expériences d’immersion et d’un travail
d’enquête et de témoignages. Elle interroge le lien entre réel et théâtre,
document et fiction. Pour Ce qui demeure, elle est partie d'un entretien avec
sa grand-mère, âgée de 93 ans. Elle y interroge le travail de la mémoire, la
transmission, le rythme d’un siècle. La vie d’une femme se raconte en creux,
traversant les événements, de la petite à la grande histoire : l’enfance, la
guerre, la maternité, la vieillesse… Mais Ce qui demeure interroge surtout
la trace, ce qui reste. Ce spectacle questionne ce qui du passé demeure
au présent.
+
+ portrait +
+
Écriture et mise en scène : Élise Chatauret / Avec : Solenne Keravis, Justine Bachelet et Marc Sens /
Composition sonore - guitares : Marc Sens / Dramaturgie : Thomas Pondevie / Scénographie : Charles
Chauvet / Lumières : Marie-Hélène Pinon
54
29
dégustation - théâtre
19h / durée : 4h (possiblement sans fin…)
jauge limitée à 100 places
avril
Sébastien Barrier
Savoir enfin qui nous buvons
«Le comédien d’exception se livre à un marathon en forme de fresque humaniste
arrosée au vin naturel. Tournée générale !» Libération
Et si le vin nous était conté ? Entre dégustation commentée, apéro-documenté, prêche
de bistrotier, Sébastien Barrier invite à savourer sept vins du Val de Loire et à découvrir,
en images, musiques et mots, les histoires des vigneron(ne)s qui les ont mis au monde.
En sublimant ces millésimes élaborés dans le respect du rapport à la terre et à
l’humain, il rend un hommage touchant et drôle à ces artisans généreux, résistants passionnés, militants, partageurs, philosophes et paysans. Déguster un
vin en compagnie de ce conteur chansonnier, c’est faire fi des considérations
œnologiques, pour ouvrir les vannes d’un bavardage sans modération. Installés
comme au bistrot, on boit les paroles du comédien avec délice. Il nous emmène
à la rencontre de ceux qui se cachent derrière l’étiquette. Un moment de découvertes artistiques et gustatives avec cet artiste hors norme.
+ dégustation +
+ hommage +
+
Conception et interprétation : Sébastien Barrier / Et les vignerons et vigneronnes : Marc
Pesnot, Agnès et Jacques Carroget, Agnès et René Mosse, Jérôme Lenoir, Thierry et
Jean-Marie Puzelat, Noëlla Morantin, Pascal Potaire et Moses Gadouche
du 13
au 20
mai
Les formes participatives, immersives, déambulatoires
et installations en accès libre sur toute la durée du focus
EFFERVESCENCE
Retrouvez-nous du 13 au 20 mai pour une nouvelle édition du focus
Effervescence qui s’ouvre à toutes les disciplines cette saison : danse,
formes participatives et en extérieur, magie mentale, théâtre, installation.
Nous aurons le plaisir de vous retrouver autour du thème fédérateur du
groupe, ce qui fait lien, communauté… De belles soirées de découvertes
et de partage en perspective !
Les Spécialistes – Émilie Rousset / Espace public
À partir du 13 mai 19h dans le hall d’accueil du théâtre et sur toute la durée
du Focus :
L’installation Les Spécialistes est conçue à partir du témoignage de cinq
«experts» du groupe et rassemble les paroles d’un chanteur, d’un chercheur,
d’une rugbywoman etc. et permet aux spectateurs de circuler librement
d’une pensée à l’autre, construisant ainsi leur réflexion autour de ce thème.
Les «Spécialistes en action» : les samedis 13 et 20 mai avant et après les
représentations, quatre comédiens restitueront au micro ces paroles que
les spectateurs pourront écouter aux casques en direct.
Conception, mise en scène : Émilie Rousset / Dramaturgie, montage des interviews : Maya Boquet
Concepteur son : Romain Vuillet / Avec : Distribution en cours / Chargée de production : Nina
Vandenberghe / Administration : Le bureau / Production : Cie JOHN CORPORATION, La
Villette Paris, Réunion des musées nationaux - Monumenta, MAC VAL, Théâtre de Lorient.
Prévisions pour le 13 mai 2016 - Grand Magasin / Espace public
Samedi 13 mai à partir de 15h jusqu’à 18h - Départ toutes les heures depuis
le hall d’accueil
Avec Prévisions pour le 13 mai 2016, Grand Magasin, vous propose de vivre
un grand nombre d’évènements brefs se succédant irrégulièrement dans
et autour du Pôle culturel. Il s’agira d’actions peu spectaculaires, à peine
remarquables, ponctuellement effectuées par de nombreux complices
mêlés aux promeneurs. Pour cette expérience originale, Grand Magasin
recrute des complices d’un instant, habitants d’Alfortville ou d’ailleurs.
56
Si vous êtes tentés par cette œuvre collective, renseignez-vous auprès
de l’équipe du Pôle.
Grand Magasin bénéficie du soutien du ministère de la culture au titre de la compagnie
conventionnée (D.R.A.C. île-de-France) et du Conseil Général du Val-de-Marne
participez ! +
+
+
+
Spectacle sous casques proposé par la Muse en Circuit en complicité avec
des musiciens de l’ONDIF
Jeudi 18 et vendredi 19 mai à 20h30 / lieu surprise
Projet déambulatoire sous casques pour un comédien et trois musiciens en
cours d’élaboration… / attention, jauge limitée à 100 places
We can be heroes - Groupenfonction / Espace public
Samedi 20 mai à 17h30 et 19h30
We can be heroes, c’est une trentaine de pieds avec leurs micros dans un
carré de quelques m² délimité au sol. Une sonorisation discrète qui diffuse
une compilation de pop moderne. Une trentaine d’habitants entrent dans
le carré et interprètent en playback les chansons. C’est une expérience
collective, un acte réalisé par un groupe de personnes qui ont le désir de
se rassembler et de célébrer ce rassemblement. Une action commune, un
geste généreux, ironique et joyeux. En additionnant les «je», elle créé un
«nous». Renseignez-vous auprès de l’équipe du Pôle pour participez à cet
évènement !
Conception et réalisation : Arnaud Pirault / Héros formateurs : Zoé Bennett, Emilie Hamou,
Claire Picard, Hélène Rocheteau / Son : Guillaume Patissier / Logistique : Claire Picard
Production : groupenfonction / Co-production : pOlau - pôle des arts urbains
Remerciements à Auprès de mon Art et Scène de Nuit
Le groupenfonction est subventionné par la ville de Tours.
57
13
mai
danse
20h30 / durée : 1h30
EFFERVESCENCE
Jérôme Bel
Gala
«Gala replace au premier plan les attentes du spectateur, et brouille
la frontière entre échec et réussite dans le spectacle, en suggérant
que le théâtre est une communauté, à la fois sur scène et en dehors.
C’est un tour de force, férocement divertissant et profondément
radical.» The New York Times
Jérôme Bel nous propose un objet dansant non identifié, dans lequel il
mêle amateurs et professionnels pour une ode à la danse mais surtout à la
différence. Les danseurs sont vieux ou jeunes, grands ou petits, maigres
ou gros, ils sont de toutes les couleurs comme leurs costumes et ils sont
réunis pour célébrer la danse. Pour ce spectacle, Jérôme Bel est parti du plus
commun de l’expérience théâtrale : le gala. Il y envisage la danse autrement
et ouvre le théâtre à ceux qu’il ne représente jamais. Gala n’appelle pas au
jugement mais redonne toutes ses lettres de noblesse au mot amateur
(celui qui aime). Pari réussi, tous aiment la danse et ça se voit !
+ différence +
+
+
Conception : Jérôme Bel / Assisté de : Maxime Kurvers / Costumes : les danseurs
58
14
mai
théâtre
17h / durée : 1h30
EFFERVESCENCE
Tiago Rodrigues
By heart
«Un spectacle qui semble d’une simplicité fraternelle, un spectacle bref,
mais si profond, si intelligent, si ambitieux et si magnifique que l’on en
sort complètement remué.» Le Figaro
Dans By heart, Tiago Rodrigues nous conte l’histoire de Candida, sa grandmère, qui, devenue aveugle, lui demande de choisir un livre qu’elle pourrait
apprendre par cœur. Mais que signifie «apprendre par cœur» ? Et comment
se tenir au plus près de cette question, de son urgence, de sa charge ? Il
convie sur le plateau chaque soir dix spectateurs, à éprouver, partager, une
expérience singulière : celle de retenir un texte et de le dire. Un acte de
résistance artistique et politique, tout autant qu’une lutte contre le temps,
contre l’absence et la disparition. Un geste aussi intime que politique puisque
sous le ludique de la performance on pense à Fahrenheit 451 de Truffaut ou
à George Steiner : «Dès que dix personnes savent par cœur un poème, ni le
KGB, ni la CIA, ni la Gestapo ne peuvent rien changer». Tiago Rodrigues met
ainsi à l’abri quelques vers, quelques lignes… En souriant. Mais inlassablement.
+
+
+ livres +
Écrit et interprété par Tiago Rodrigues / Texte avec extraits et citations de : William Shakespeare,
Ray Bradbury, George Steiner et Joseph Brodsky / Accessoires et costumes : Magda Bizarro /
Traduction en français : Thomas Resendes / Production exécutive dans la création originale : Magda
Bizarro, Rita Mendes / Une production Teatro Nacional D. Maria II après une création originale de la
compagnie Mundo Perfeito / Coproduction O Espaço do Tempo, Maria Matos Teatro Municipal
Spectacle créé avec le soutien du Governo de Portugal | DGArtes
60
17
mai
magie mentale
20h30 / durée : 1h15 / jauge limitée à 200 places
EFFERVESCENCE
Thierry Collet
Influences
«Fantastique Thierry Collet ! Il signe avec Influences un spectacle de
magie hors norme.» Le Figaro
Influences est un spectacle de magie mentale interactif et théâtral. Au cours
d’expériences jubilatoires et stupéfiantes, le mentaliste pénètre les pensées
et les souvenirs des spectateurs, prévoit leurs choix, influence leurs comportements et leurs décisions. Le public ressent que les procédés sont les
mêmes que ceux des stratégies de marketing, de la propagande politique
ou religieuse, mais aussi de nos vies personnelles et intimes.
Thierry Collet : «Je veux que les spectateurs, suite au trouble, à l’excitation,
à la stupeur et à l’inquiétude que les effets magiques ont fait naître en eux,
perçoivent le monde et les relations humaines autrement, qu’ils sortent de
la représentation moins crédules et influençables, qu’ils aiguisent leur sens
du doute et leur esprit critique.» Vaste programme !
+
+ hypnose +
+
Conception, interprétation et effets magiques : Thierry Collet / Collaboration à la dramaturgie et
à la mise en scène : Michel Cerda / Les effets magiques du spectacle ont été conçus à partir des
travaux de : Al Koran, Martin Lewis, Devin Knight, Derren Brown, Barrie Richardson, Bob Kohler et
Docc Hilford / Lumière : Paul Beaureilles / Son : Manuel Coursin / Scénographie : Elise Capdenat
Régie générale et construction : Patrick Muzard / Régie son et lumière : Yann Struillou en
alternance avec Karim Smaïli / Régie plateau : Patrick Muzard, en alternance avec Alexis Quinet
Régie magie et assistant de tournée : Matthieu Villatelle en alternance avec Rémy Berthier
20
mai
danse
20h30 / durée : 1h30
EFFERVESCENCE
Mickaël Phelippeau
Chorus
«Chorus tutoie le sublime. N’ayons pas peur des mots, c’est un chefd’œuvre pour les yeux et les oreilles.» Ouest-France
Avec Chorus, Mickaël Phelippeau nous propose une véritable déconstruction
du chœur classique. Tous ensemble, par petits groupes, en duo, en solo, les
choristes font résonner Nicht so traurig, nicht so sehr de Bach en une série
d'allers-retours sur le plateau. Chaque séquence propose une variation de
la cantate BWV 34, tour à tour accélérée, ralentie, déconstruite et modulée,
dans une constante inventivité.
Avec un humour discrètement décalé, Mickaël Phelippeau interroge la
communauté, l’être ensemble et le mouvement collectif. Les chanteurs
constituent un chœur mouvant émouvant.
+
+ mouvement +
+ voix
Pièce Chorégraphique de Mickaël Phelippeau / Collaboration artistique : Marcela Santander
Interprétation : Ensemble Campana : Fiona Ait Bounou, Rapahële Andrieux, Marielle Khoury,
Catherine Quillet, Nicole Tousten, Camille Vourc’h, Laure Gendron, Chantal Haon, Claudie
Pabst, Françoise Poncet, Valentin Roulliat - Haute-contre, Corinne Scholtes, Gilles Aumjaud,
Thierry Denante, Jean-Paul Joly - Chef de Chœur, Renaud Mascret, Lionel Roux, Yvon
Dumas, Alain Iltis, Fabrice Lebert, Raphaël Marbaud, Jean Ribault, Jacques Vachier
Création lumière : Alain Feunteun / Régie lumière : Abigail Fowler / Son et montage vidéo : Romain Cayla
Administration, production, diffusion : Fabrik Cassiopee - Isabelle Morel et Manon Crochemore
Remerciements : Maeva Cunci, Garden Gym Brest, Maël Guiblin, Julie Lefèvre, Laurence Potier
& l’équipe du Quartz
62
SOIRÉES
64
À partir du 4 octobre 2016, la salle de spectacle
du Pôle culturel vous propose deux séances de cinéma
(à 19h et 21h) deux mardis par mois.
CINÉMA
Vos mardis «cinéma» :
4 & 18 octobre / 15 & 29 novembre / 6 & 13 décembre
/ 3 & 17 janvier / 21 février / 7 & 21 mars / 18 & 25
avril / 2 & 23 mai
plein tarif : 5€ / tarif réduit : 3€
pour + d'infos :
www.pole-culturel.fr
65
spectacles
jeune public
du CREA
+
+
+
66
+
Parce qu’il est essentiel d’éveiller les enfants à la
découverte artistique, l’association CREA propose,
parmi ses nombreuses actions, des spectacles «jeune
public» qu’elle présente dans la salle de spectacle
du Pôle culturel. Pour la saison 2016-2017, le CREA
a imaginé une programmation variée (ciné-concert,
marionnettes, théâtre, conte et cirque) qui permettra
de découvrir dès le plus jeune âge la magie du spectacle
vivant.
mercredi 12 octobre à 15h : Le Loup et moi
théâtre-conte muet à partir de 3 ans
samedi 17 décembre à 15h : Le Photographe ambulant
conte-cirque à partir de 5 ans
samedi 4 février à 15h : Le Livre de la jungle
marionnettes à partir de 5 ans
samedi 1er avril à 15h : Le Monde point à la ligne
théâtre-conte à partir de 4 ans
samedi 6 mai à 15h : Elle est où la lune ?
ciné-concert de 2 à 6 ans
Retrouvez toute la programmation du CREA sur leur
brochure et leur site internet : www.crea-alfortville.fr
Le tarif unique est de 6,50 € par personne. Les billets sont à acheter dans les 2 structures du CREA
ou peuvent être réservés sur le site internet : www.crea-alfortville.fr
ATTENTION pas de règlement en CB le jour du spectacle.
67
compagnies résidentes
ou associées
Le compagnonnage avec des équipes artistiques peut prendre différentes
formes (résidence de création, coproduction, diffusion, action culturelle
etc.) et s’inscrit dans la durée. Ainsi cette saison, le Pôle culturel est
heureux d’accueillir dans ses murs la nouvelle création des Das plateau
et d’avoir participé à sa production, de faire une place toute particulière
à Grand Magasin et à la Cie Inouïe, en accueillant plusieurs de leurs
spectacles, conférences etc. Le Birgit Ensemble bénéficiera quant à lui
de deux résidences de création et mènera un atelier de création théâtrale
avec une classe de lycéens d’Alfortville en plus de présenter leur précédent
spectacle dans la saison.
Das Plateau
Créé en 2008, Das Plateau réunit Jacques Albert, auteur-danseur, Céleste
Germe, architecte/metteur en scène, Maëlys Ricordeau, comédienne et
Jacob Stambach, auteur-compositeur.
Ensemble, ils proposent des formes hybrides qui confrontent théâtre, performance, cinéma, musique et danse contemporaine. Das Plateau a réalisé
six spectacles et cinq performances. Les derniers projets de la compagnie
(SIG Sauer Pro, Le Bon Chemin, Dia de macho, vispera de nada, Notre
Printemps et Cours les Prairies) prennent pour point de départ les textes
de Jacques Albert (publiés aux Éditions Théâtrales).
Depuis 2014, Das Plateau part à la rencontre de nouvelles écritures (Pablo
Gisbert, Marie Darrieussecq...).
Das Plateau a notamment présenté son travail sur France Culture, au Théâtre
National de Strasbourg, au Centre Dramatique National de Gennevilliers, au
Centre Dramatique National de Reims, au Lieu Unique à Nantes, au Théâtre
Garonne à Toulouse dans le cadre des Soirées Nomades de la Fondation
Cartier, à la Ménagerie de Verre à Paris ou à Montévidéo dans le cadre du
festival Actoral à Marseille.
Grand Magasin
«Depuis 1982 (avènement de Grand Magasin) nous prétendons, en dépit
et grâce à une méconnaissance quasi-totale du théâtre, de la danse et de
la musique, réaliser les spectacles auxquels nous rêverions d’assister. À cet
égard, ils sont très réussis et nous émeuvent. Notre ambition consiste à
croire possible que d’autres partagent cet enthousiasme».
Grand Magasin, compagnie installée à Alfortville, a été fondée par Pascale
68
Murtin et François Hiffler. Ils ont conçu ensemble une quarantaine de pièces,
numéros et performances spectacles. Les formes sont variées, allant de la
conférence en auditorium à des interventions en décor naturel, en passant
par des démonstrations dans une galerie d’art ou des déploiements sur
une scène de théâtre.
Grand Magasin bénéficie du soutien du Ministère de la Culture au titre
de la compagnie conventionnée (D.R.A.C. Île-de-France) et du Conseil
Départemental du Val-de-Marne
Le Birgit Ensemble
Le Birgit Ensemble, installé dans le Val-de-Marne, est fondé en 2014
par Julie Bertin et Jade Herbulot suite à la présentation de leur premier
projet Berliner Mauer : vestiges - spectacle consacré à l´histoire du Mur
de Berlin - en décembre 2013 au Conservatoire National Supérieur d’Art
Dramatique. Ce spectacle est programmé la saison suivante au Théâtre
Gérard Philipe - Centre Dramatique National de St-Denis.
En juillet 2015, elles proposent une version en extérieur de Pour un Prélude,
deuxième projet abordant cette fois du passage à l´an 2000, récréé en
salle au Théâtre de Vanves en octobre 2015. Berliner Mauer : vestiges est
repris au Théâtre des Quartiers d´Ivry en mars 2016.
Julie Bertin et Jade Herbulot travaillent actuellement à l´écriture de deux
nouveaux spectacles : Europe mon amour (Memories of Sarajevo) et Quid
novi ? Dans les ruines d´Athènes. Ces deux volets formeront avec ceux qui
précèdent une tétralogie autour du passage du XXe au XXIe siècle.
Thierry Balasse / Cie Inouïe
Fondée en 1999, la compagnie Inouïe - Thierry Balasse propose diverses
pistes d’explorations musicales dans lesquelles l’écoute demeure l’axe de
recherche et de construction pour élaborer ses différents projets.
L’originalité des propositions de la compagnie repose sur le parcours atypique
de son créateur, Thierry Balasse, musicien et réalisateur son.
S’il revendique une approche poétique, de par son travail de musicien
improvisateur et de compositeur, il est à l’affût des progrès scientifiques,
pour préserver l’essence des techniques anciennes (acoustique et électronique analogique) tout en restant à la pointe des nouvelles technologies,
souhaitant ainsi participer à une meilleure connaissance de l’être humain
et de son rapport sensible au monde.
69
résidences de création
-> du 4 au 16 juillet 2016
À vif écrit par et avec Kery James mis en scène par Jean-Pierre Baro
Production Astérios Spectacles (studio 148) : accueil dans la saison
-> du 12 au 30 juillet 2016
Orfeo ou Je suis mort en Arcadie opéra de Monteverdi librement
adapté par Samuel Achache et Jeanne Candel (Collectif La Vie brève)
production Théâtre des Bouffes du Nord (grand plateau) : accueil dans la
saison
-> du 1er au 27 août 2016
Disgrâce d’après le roman de J.M. Coetzee mis en scène par JeanPierre Baro - Cie Extime (studio 148) : soutien à la création
-> du 22 août au 3 septembre 2016
Il faut beaucoup aimer les hommes d’après le roman de Marie
Darrieussecq adaptation & mise en scène Das Plateau (grand plateau) :
accueil dans la saison
-> du 22 au 29 octobre 2016
CalypSo par la Cie Inouïe (Thierry Balasse) & la Cie du Rideau à sonnette
(studio 148) : ouverture de résidence au public le vendredi 28 octobre
à 19h30
-> du 22 au 29 octobre 2016
Définitif (titre provisoire) - L’Irmar (grand plateau) : soutien à la création
-> du 6 au 18 février 2017
Hamlet - Muse en circuit (Wilfried Wendling, Serge Merlin, Pierre
Henry) : ouverture au public - avant-première le vendredi 17 février
à 19h30 (grand plateau)
-> du 6 au 18 février (studio 148) & du 3 au 15 avril 2017 (grand plateau)
Europe mon amour (memories of Sarajevo) + Quid novi ? dans les
ruines d’Athènes - Birgit Ensemble : ouverture de résidence au public
le vendredi 14 avril à 19h30
70
sorties de résidences
CalypSo - Cie Inouïe (Thierry Balasse) et Cie Le Rideau à sonnette
Vendredi 28 octobre 2017 à 19h30 en entrée libre
Qu’est-ce que les séparations fondent en nous ? Que fragilisent-elles ?
CalypSo aborde les moyens qu’on met en place pour survivre aux séparations,
les mécanismes qui se répètent, l’évolution des êtres, leurs transformations.
Partant de l’image de Calypso qui voit Ulysse partir et disparaître à l’horizon,
Sandrine Nicolas tisse un récit mêlant mythe et auto-fiction.
Sur scène, Sandrine Nicolas, comédienne, et Éric Groleau, musicien percussionniste, et en arrière plan sonore, la musique électroacoustique de
Thierry Balasse. Une sortie de résidence proposée par les compagnies «Le
Rideau à sonnette» et «Inouïe».
Hamlet - Muse en circuit - Vendredi 17 février 2017 à 19h30 en entrée libre
La Muse en circuit propose un spectacle autour d’Hamlet de Shakespeare
librement adapté avec dans le rôle titre Serge Merlin sur une création musicale
de Pierre Henry. Le spectacle sera créé au Théâtre de l’Athénée en 2017 et
présenté en avant-première au Pôle Culturel d’Alfortville.
Europe mon amour (Memories of Sarajevo) + Quid novi ? dans les ruines
d’Athènes Birgit Ensemble - Vendredi 14 avril 2017 à 19h30 en entrée libre
Après Pour un prélude (présenté au Pôle le jeudi 1er décembre 2016) et
Berliner Mauer : vestiges travaillera en résidence de création sur leurs deux
prochains spectacles Europe mon amour (Memories of Sarajevo) + Quid novi ?
dans les ruines d’Athènes qui abordent respectivement la guerre en
Yougoslavie et la crise grecque.
actions culturelles et ateliers
En lien avec la saison, le Pôle culturel accompagne les collégiens et lycéens
dans leur découverte du spectacle vivant. Des représentations scolaires les
accueillent dans les mêmes conditions que les tout public et des rencontres
avec les équipes artistiques à l’issue de ces séances sont organisées. Des
interventions dans les classes leur permettent également d’échanger et
d’approfondir leurs connaissances des spectacles vus et à voir.
La saison prochaine, nous présenterons ainsi 4 spectacles en séances scolaires, (Hikikomori, Pour un prélude et El Fuego ainsi que Master écrit par
David Lescot et mis en scène par Jean-Pierre Baro), mènerons six ateliers
et proposerons de nombreuses interventions d’artistes dans les classes mais
également en direction d’associations, groupes de personnes et familles.
71
partenaires alfortvillais
La Traverse, Centre d’Art Contemporain d’Alfortville
La Traverse est un lieu de diffusion et de production d'artistes plasticiens
confirmés, d’expositions, de résidences de création, de conférences,
de concerts et de performances visuelles.
9, rue Traversière / 94140 Alfortville / 01 56 29 37 21 / cac-latraverse.com
Conservatoire
d’Alfortville
Conservatoire d’Alfortville
Le Conservatoire d’Alfortville propose une formation artistique initiale
en musique et théâtre.
2, allée du 8 mai 1945 / 94140 Alfortville / 01 41 94 31 60
Le CREA - Centre de Rencontres et d’Expressions Artistiques
Le CREA propose aux Alfortvillais un grand nombre d'activités, de
loisirs, de spectacles, de concerts, d'expositions et d'animations en
direction de tous les publics.
Espace Culturel des Pontons / 7, rue des Pontons / 94140 Alfortville
01 43 78 92 15 / crea-alfortville.fr
L’Établi - librairie
La librairie L'Établi à Alfortville est une librairie générale de proximité.
121, rue Paul Vaillant-Couturier / 94140 Alfortville / 01 49 77 79 14
MCA - Maison de la Culture Arménienne
La MCA d'Alfortville a pour but de promouvoir et diffuser la culture
en général et la culture arménienne en particulier.
9, rue de Madrid / 94140 Alfortville / 01 43 76 55 89 / mca-alfortville.com
Médiathèque d’Alfortville
Les médiathèques du réseau de la Plaine centrale du Val-de-Marne
offrent un accès gratuit et ouvert à tous à la culture, aux loisirs, à
l’information et à la formation.
Pôle Culturel, Parvis des Arts, 94140 Alfortville / 01 43 75 10 01
Île St-Pierre, 148, rue É. Dolet / 94140 Alfortville / 01 41 94 18 40
mediatheques-plainecentrale94.fr
La Muse en Circuit - Centre National de Création Musicale
La Muse en Circuit est vouée dans toutes ses activités aux musiques
décloisonnant le champ de l’art sonore, musiques nouvelles voire
novatrices, affranchies et audacieuses.
18, rue Marcelin Berthelot / 94140 Alfortville / 01 43 78 80 80 / alamuse.com
L’Orchestre national d’Île-de-France (ONDIF)
Sa mission principale est de diffuser l’art symphonique sur l’ensemble du
territoire régional et tout particulièrement auprès de nouveaux publics.
orchestre-ile.com
Le Théâtre-Studio
Le Théâtre-Studio d’Alfortville, dirigé par Christian Benedetti, est un
lieu engagé dans la représentation d'auteurs et metteurs en scène
contemporains vivants et à l’accueil en résidence de création.
16, rue Marcelin Berthelot / 94140 Alfortville / 01 43 76 86 56
theatre-studio.com
72
partenaires 94 & Île-de-France
La Briqueterie - CDC du Val-de-Marne
Son objectif est de soutenir la création chorégraphique sous toutes
ses formes et d'étendre sa présentation auprès de publics élargis.
Elle organise entre autre, La Biennale de danse du Val-de-Marne, les
Plateaux... ainsi que des projets internationaux.
17, rue Robert Degert / 94400 Vitry-sur-Seine / alabriqueterie.com
Culture du cœur
Culture du cœur favorise l’accès des personnes en situation de précarité
et/ou de vulnérabilité économique et sociale aux structures culturelles,
sportives et de loisirs.
4A, bd de la Gare / 94470 Boissy-St-Léger / culturesducoeur.org
Festi’Val de Marne
Ce festival de musique a pour but de soutenir et d’encourager la
chanson d’expression française, d’inciter à la création, de contribuer
à sa diffusion et à sa popularisation par la réalisation de spectacles
et d’évènements de divers domaines artistiques (chanson, musiques
actuelles, poésie).
festivaldemarne.org
Le Groupe des 20 Théâtres en Île-de-France
L’artistique est au cœur du projet du Groupe des 20 Théâtres en
Île-de-France qui réunit des directrices et directeurs de structures
franciliennes de proximité aussi diverses que complémentaires.
groupedes20theatres.fr
Le Mac Val
Le Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne propose des actions
innovantes pour rendre accessible la découverte de l’art contemporain
en France depuis son émergence dans les années 50 jusqu’à la création
artistique la plus contemporaine.
Place de la Libération / 94400 Vitry-sur-Seine / 01 43 91 64 20 / macval.fr
Festival Sons d’hiver
Sons d’hiver est un festival de musique dont les concerts sont répartis
entre différentes localités du Val-de-Marne ainsi qu’à Paris.
sonsdhiver.org
Les Théâtrales Charles Dullin
Les Théâtrales proposent tous les deux ans dans le département du
Val-de-Marne, en novembre-décembre, un Festival axé exclusivement
sur le théâtre contemporain.
lestheatrales.com
73
les théâtres “amis”
La MAC / Maison des Arts de Créteil
Place Salvador Allende - 94000 Creteil / 01 45 13 19 19 / maccreteil.com
Théâtre Jean Vilar
1 place Jean-Vilar 94400 Vitry-sur-Seine / 01 55 53 10 70 / theatrejeanvilar.com
Le Théatre Cinéma
Paul Éluard
Le Théâtre Cinéma Paul Éluard
4, avenue de Villeneuve Saint-Georges / 94600 Choisy-le-Roi / 01 48 90 89 79
theatrecinemachoisy.fr
Théâtre Romain Rolland
18, rue Eugène Varlin, 94800 Villejuif / 01 49 58 17 00 / trr.fr
Le 104
5, rue Curial / 75019 Paris / 01 53 35 50 00 / 104.fr
Le Théâtre de la Bastille
76, rue la Roquette / 75011 Paris / 01 43 57 42 14 / theatre-bastille.com
Le Monfort Théâtre
106, rue Brancion / 75015 Paris / 01 56 08 33 88 / lemonfort.fr
Théâtre Paris-Villette
211, av. Jean Jaurès / 75019 PARIS / 01 40 03 72 23 / theatre-paris-villette.fr
mentions légales
Sophia Aram p.6 / © photo : Benoit Cambillard
Hyphen Hyphen p.7 / © photo : Fanny Schilchter
Il n’est pas encore minuit p.8
Coproductions et accueil en résidence : Biennale de la Danse 2014
(Lyon) / Cirque Théâtre d’Elbeuf (Pôle national des arts du cirque
Haute Normandie) / Scène nationale de Melun-Sénart / CIRCa (Pôle
national des arts du cirque Midi Pyrénées) / Pôle Cirque Méditerranée
(CREAC Marseille, Théâtre Europe La Seyne) - Accueil en résidence
: La Brèche (Pôle national des arts du cirque-Basse Normandie) / La
Cité du Cirque (Le Mans) /Le Prato (Pôle national des arts du cirqueLille) / Maison de la Danse (Lyon) - Coproductions : EPPGHV-Parc
de Le Villette / L’Equinoxe - Scène nationale de Châteauroux /
L’Hippodrome scène nationale de Douai – Tandem Douai-Arras /
MC2 Grenoble / L’Onde - Théâtre de Vélizy-Villacoublay / Scène
nationale d’Orléans / Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes
/ EPCC Le Quai – Angers / Théâtre Brétigny- scène conventionnée
du Val d’Orge / La Verrerie d’Alès - pôle national cirque LanguedocRoussillon - Il n’est pas encore minuit est soutenu par le Ministère de
la Culture au titre de l’aide à la production par la DRAC Nord-pas-deCalais et au titre de l’aide à la création arts du cirque par la DGCA; par
le Conseil régional Nord-Pas-de-Calais au titre de l’aide à la création
; par l’Adami au titre de l’aide au projet.
Ce que le Djazz Fait à ma djambe ! p.10 / © photo : Christian Ducasse
Hikikomori - Le refuge p.12
Production Théâtre Nouvelle Génération National, CN de Lyon /
Coproduction Le Grand R - Scène Nationale de la Roche-sur-Yon
/ Avec le soutien du Noûs, ensemble de lieux partenaires du projet
artistique triennal du Théâtre Nouvelle Génération - CDN de Lyon :
l’Espace Jean Legendre - Théâtre de Compiègne - Scène Nationale
de l’Oise en préfiguration, le Merlan - Scène Nationale de Marseille,
l’Hexagone - Scène Nationale Arts Sciences - Meylan, le T-U de
74
Nantes et le Lieu Unique - Scène Nationale de Nantes. / Le collectif
artistique Haut et Court est artiste associé au Grand R - Scène
Nationale de la Roche-sur-Yon / Avec le soutien de la Région
Rhône-Alpes, dans le cadre de l’APSV. / © photo : Nicolas Boudier
Il faut beaucoup aimer les hommes p.14
Administration, production, diffusion : Émilie Hénin (Bureau FormART)
Assistanat de production : Esther Krier (Bureau FormART)
Production Das Plateau / Coproduction et résidence : Comédie de
Reims - Centre Dramatique National, CNDC-Théâtre Ouvert avec
le soutien de la Région Ile-de-France, Centre Dramatique National
d’Orléans / Loiret / Centre, Pôle culturel d’Alfortville / Soutien en
résidence : La Ferme du Buisson – Scène Nationale de Marne-laVallée, Montévidéo, Marseille / Festival Actoral / Le Carreau du
Temple. Le spectacle bénéficie de l’aide à la production de la DRAC
Ile-de- France, de l’aide à la production du DICRéAM et du soutien
du Fonds de dotation POROSUS. Audrey Cavelius est accueillie dans
le cadre de la bourse de compagnonnage théâtral de Lausanne et du
Canton de Vaud. / (Production en cours)
Das Plateau est artiste associé au Carreau du Temple, fait partie
du Collectif Artistique de la Comédie de Reims, est accueilli en
résidence au Pôle culturel d’Alfortville et est membre du collectif de
compagnies 360. / «Il faut beaucoup aimer les hommes» de Marie
Darrieussecq / texte publié chez P.O.L éditeur (2013) / © photo :
Das Plateau
Ciel ! Mon placard… p.16 / © Photo : Charlotte Fabre
Maputo Mozambique p.18
Production : Compagnie TG / Soutiens : Ministère de la Culture et de
la communication-DRAC Île-de-France, Institut Français-Ministère
des Affaires Etrangères, Centre Culturel Franco-Mozambicain de
Maputo, La ville du Bourget, Compagnie Sham, Conseil Régional Îlede-France, le Plus Petit Cirque du Monde, La Maison des Jonglages/
Centre Culturel de La Courneuve, Festival Africolor.
Maputo Mozambique p.18 / © photo : Baptiste Le Quiniou
Pour un prélude p.20
Production, Diffusion Juliette Medelli (Copilote) / Production Le
Birgit Ensemble / Avec la participation artistique du Jeune Théâtre
National Avec le soutien du Théâtre 95 - Scène conventionnée aux
écritures contemporaines - Cergy-Pontoise, du Théâtre Gérard
Philipe - CDN de St-Denis, du Conservatoire national supérieur
d’Art dramatique, du Théâtre des Quartiers d’Ivry - CDN du Valde-Marne en préfiguration, du Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi
et du Théâtre de Vanves - résidence soutenue par la DRAC Île-deFrance. / © photo : Pierre Grosbois
Le Mouvement de l’air p.22
Production : Adrien M & Claire B / Coproductions : Théâtre de
L’Archipel, scène nationale de Perpignan - Le Cirque-Théâtre d’Elbeuf,
La Brèche, Pôle national des arts du cirque, Cherbourg-Octeville /
Festival GREC, Barcelone (Espagne) / Avec le soutien de l’Adami.
L’Adami, société des artistes-interprètes, gère et développe leurs droits
en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur
talent. Elle les accompagne également par ses aides financières aux
projets artistiques. / Avec la participation du DICRéAM / Fondazione
Romaeuropa - Arte e Cultura (Italie) / Centre des Arts d’Enghien-lesBains, scène conventionnée pour les écritures numériques / Maison
des Arts, scène nationale de Créteil et du Val-de-Marne / Espace
Jean Legendre, Théâtre de Compiègne, scène nationale de l’Oise en
préfiguration / L’Odyssée, institut national des arts du mime et du geste
de Périgueux / L’Hexagone Scène Nationale Arts-Sciences - Meylan
/ Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne / Cie
Käfig, dans le cadre de l’Accueil Studio / Soutiens : Le Toboggan, scène
conventionnée de Décines / Les Subsistances, laboratoire international
de création artistique, Lyon / Remerciements au CND Lyon / RhôneAlpes / La Cie Adrien M & Claire B est conventionnée par la DRAC
Rhône-Alpes, par la Région Rhône-Alpes et soutenue par la Ville de
Lyon. / © photo : Romain Etienne
Prix du Public Jeunes metteurs en scène 2009 du Théâtre 13 / Avec
l'aide d'Arcadi Île-de-France / Dispositifs d'accompagnement / ©
photo : Sabine Bouffelle
Je t'ai rencontré par hasard p.35 / © photo : Pascal Elliott
Orfeo ou Je suis mort en Arcadie p.36
Production C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord ; en association avec
La vie brève / Coproducteurs associés La Comédie de Valence - CDN
Drôme Ardèche ; Les Théâtres de la ville de Luxembourg ; Le Théâtre
de Lorient - Centre dramatique national / Coproduction Espace Jean
Legendre / Compiègne ; Théâtre de Caen ; Les Subsistances / Lyon
; Théâtre Garonne – scène européenne / Avec le soutien du Théâtre
de la Cité Internationale / Avec l'aide d'Arcadi Île-de-France / Action
financée par la Région Île-de-France / La vie brève est conventionnée
par le Ministère de la Culture - DRAC Ile de France / Samuel Achache
et Jeanne Candel sont membres du Collectif artistique de La Comédie
de Valence - CDN Drôme-Ardèche / Jeanne Candel est artiste
associée au Théâtre de la Cité Internationale et au Théâtre de Lorient Centre dramatique national / La vie brève est une compagnie associée
au Théâtre Garonne
Souad Massi p.38 / © photo : Jean-Baptiste Millot
Concrete p.40
Directrice de production : Natacha Le Fresne / Chargée de production
et communication : Jeanne Dantin / Production : Association Léda
/ Coproduction : Théâtre National de Bretagne/Rennes, CCN Ballet
de Lorraine - Accueil Studio 2015/2016, CCN Grenoble dans le cadre
de l’Accueil Studio 2015, The Point/Eastleigh, Fondation Royaumont
Asnières-sur-Oise / Avec l’aide de : Ministère de la Culture et de la
Communication - DRAC Bretagne, Région Bretagne, Ville de Rennes,
Adami, Spedidam, DanSCe Dialogues 2 / © photo : Konstantin Lipatov
Nora Hamzawi p.42 / © photo : Sylvain Norget
El Fuego latino p.24 / © photo : Cicero Rodrigues
D'Orfèvre et de cochon p.43 / © photo : Giovanni Cittadini-Cesi
Germinal p.26
Coproduction : Festival Transamériques, Carrefour International
du Théâtre (Québec), La Biennale de la Danse de Lyon, Théâtre de
la Manufacture - CDN Nancy Lorraine, Kunstenfestivaldesarts, le
Phénix- Scène nationale de Valenciennes, Buda Kunstencentrum
Coutrai, Kunstencentrum Vooruit, le Vivat-Scène conventionnée
d’Armentières, CECN, alkantara festival, le TnBA-Théâtre National de
Bordeaux en Aquitaine, Festival Baltoscandal, Noorderzon Performing
Arts Festival Groningen, Rotterdamse Schouwburg, NTXSTP /
Soutien : Ce projet bénéficie du soutien du Conseil Régional NordPas- de-Calais, du Ministère de la Culture et de la Communication
(DRAC Nord-Pas-de-Calais) et du réseau APAP - Performing
Europe. / Antoine Defoort et Halory Goerger sont artistes associés
au Phénix-Scène nationale de Valenciennes, au BeursschouwburgBruxelles, au CENTQUATRE (Paris) et à APAP-Performing Europe
(DGEAC - Programme Culture). L'Amicale de production bénéficie
du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication
(Conventionnement DRAC Nord-Pas-de-Calais), du Conseil régional
du Nord-Pas-de-Calais, de la Ville de Lille. / © photo : beaborgers
La Légende de Bornéo p.44
Production L’Avantage du doute / Coproduction Le Bateau Feu, Scène
Nationale de Dunkerque, le Théâtre de la Bastille et le Théâtre de la
Commune, Centre dramatique National d’Aubervilliers, avec le soutien
du Théâtre-Studio d’Alfortville. / Le spectacle bénéficie du soutien de
l’aide à la production et la diffusion du Fonds SACD, de la DRAC Ile-deFrance, de la CCAS et de l’ADAMI.
Le Poisson belge p.28 / © photo : Christophe Vootz
La Face cachée de la Lune p.30
Production déléguée Inouïe / Coproduction : Maison de la musique
de Nanterre, Centre Culturel André-Malraux – scène nationale de
Vandoeuvre les Nancy, Théâtre de l’Agora – scène nationale d’Evry et
de l’Essonne, Metz en scène – Arsenal. / Spectacle créé à la Maison
de la musique de Nanterre, les 27 et 28 janvier 2012. / La Cie de
Thierry Balasse est en résidence aux Scènes du Jura, Scène nationale
(39) au titre du projet artiste en territoire (2014/2015) / Inouïe reçoit
le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication/Direction
Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France au titre de l’aide aux
ensembles conventionnés ainsi que de la Région Île-de-France au titre
de l’aide à la Permanence Artistique et Culturelle et reçoit également le
soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne au titre de l’aide au
fonctionnement. / © photo : Patrick Berger
Nous sommes seuls maintenant p.32
Production Collectif In Vitro / Coproduction Théâtre Romain Rolland
de Villejuif, Théâtre Gérard Philipe de Champigny sur Marne. Avec
l’aide à la production de la Drac Île-de-France. Avec le soutien
d’Arcadi, du Fonds SACD Théâtre, du Conseil départemental du Val de
Marne-94, de l’Adami, du Théâtre de Vanves, du Studio-Théâtre de
Vitry, de la Comédie de Valence - CDN Drôme Ardèche, de la Ferme
du Buisson-Scène nationale de Marne la Vallée, du Théâtre de la VilleParis, du Théâtre de la Bastille. / Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France
/ Dispositifs d’accompagnement. En collaboration avec le Bureau
FormART / Le collectif In Vitro est soutenu par le Département de la
Seine-St-Denis (93) et est associé au Théâtre Gérard Philipe - CDN de
St-Denis, à la Comédie de St-Etienne et au Théâtre de Lorient - CDN
Derniers remords avant l'oubli p.32
Production Collectif In Vitro / Avec le soutien d’Arcadi, de l’Adami, de
la Mairie de Paris et du Théâtre de Vanves (compagnie en résidence).
75
À vif p.48
Production : Astérios Spectacles / Coproduction (en cours) : Les
Scènes du Jura - Scène Nationale, Radiant-Bellevue à Caluire-etCuire, Le Train-Théâtre à Portes-les-Valence, Maison de la Musique de
Nanterre, Pôle culturel d’Alfortville, L'atelier à Spectacle à Vernouillet. /
© photo : Nathadread pictures
Tigran Hamasyan p.49 / © photo : Karen Mirzoyan
La balance de Lévité / Fugue-Balles... p.50
Production déléguée Centre chorégraphique national de Grenoble codirection Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane / Coproduction
Cie Yoann Bourgeois. Avec le soutien de la MC2: Grenoble, La brèche/
pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie, La comète de
Châlons-en-Champagne, pour leurs accueils en résidence. Yoann
Bourgeois bénéficie du soutien de la Fondation BNP Paribas pour le
développement de ses projets et est en résidence territoriale à la CapiThéâtre du Vellein. Le Centre chorégraphique national de Grenoble
est financé par la Drac Rhône-Alpes/Ministère de la Culture et de
la Communication, la Ville de Grenoble, le Département de l’Isère, la
Région Auvergne-Rhône-Alpes et soutenu par l’Institut français pour
les tournées internationales.
Dis-moi ce que tu vois, je te dirai… p.51 / © Milan Szypura
Opus Corpus p.51
Coproductions Carré Magique Lannion Trégor - Pôle national des
arts du cirque en Bretagne, Cie Moglice-Von Verx, Espace Malraux
- scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Itinéraires Bis association de développement culturel et artistique des Côtes d’Armer,
La Filature - Scène nationale/Mulhouse, MA scène nationale - Pays
de Montbéliard, Théâtre Le Grand Logis/Ville de Bruz / Aides à la
création Ministère de la Culture et de la Communication - D.R.A.C.
Bretagne (aide à la production théâtrale), D.G.C.A (aide à la création
arts du cirque), Conseil Régional Bretagne, Conseil Départemental du
Finistère Accueils en résidence, Espace Malraux - scène nationale de
Chambéry et de la Savoie, Le Grand Pré - scène de territoire arts de la
piste de Langueux, T.R.I.O...S - Théâtre du Blavet Inzinzac-Lochrist /
Hennebont, Terrain Blanc - MPT de Penhars et le Théâtre de Cornouaille
scène nationale à Quimper / Rhizome est conventionnée par le
Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC de Bretagne.
L’association bénéficie du soutien de la REGION Bretagne au titre de
son projet artistique et culturel et de la Fondation BNP Paribas pour
le développement de ses projets. Chloé Moglia est artiste associée au
Centquatre - Paris, à L’Agora, Scène nationale d’Évry et de l’Essonne et
au Centre des Monuments Nationaux.
Ce qui demeure p.52 / © photo : Cie Babel
Savoir enfin qui nous buvons p.53 / © photo : Angelyque Lyleir
Gala p.56
Production : R.B. Jérôme Bel (Paris) / coprod. : Dance Umbrella
(Londres), TheaterWorks Singapore/72-13, KunstenFestivaldesArts
(Bruxelles), Tanzquartier Wien, Nanterre-Amandiers CDN, Festival
d’Automne à Paris, Theater Chur (Chur) et TAK Theater Liechtenstein
(Schaan) - TanzPlan Ost, Fondazione La Biennale di Venezia, Théâtre
de la Ville (Paris), HAU Hebbel am Ufer (Berlin), BIT Teatergarasjen
(Bergen), La Commune CDN d’Aubervilliers, Tanzhaus nrw
(Düsseldorf), House on Fire avec le soutien du programme culturel de
l’Union Européenne. / Avec le soutien du : CND, un centre d’art pour
la danse (Pantin) et de la Ménagerie de Verre (Paris) dans le cadre du
Studiolab, pour la mise à disposition de leurs espaces de répétitions.
/ Remerciements : Maguy Marin, Boris Charmatz, Jeanne Balibar et
les partenaires et participants des Ateliers danse et voix, ainsi que
NL Architects et Les rendez-vous d’ailleurs / La Cie reçoit le soutien
de : DRAC - Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-deFrance - Ministère de la culture et de la communication - en tant que
compagnie chorégraphique conventionnée / IF - Institut Français Ministère des Affaires Etrangères - pour ses tournées à l’étranger /
ONDA - Office National de Diffusion Artistique pour ses tournées en
France / © photo : Josefina Tommasi
By heart p.58 / © photo : Magda Bizarro
Influences p.59
Production déléguée : Le Phalène / Partenaires Coproduction :
Comédie de Caen - Centre Dramatique National de Normandie, Le
Rayon Vert - Scène Conventionnée de St-Valéry-en-Caux, Le Carré
des Jalles, ville de St-Médard-en-Jalles. Avec le soutien du Forum
- Scène Conventionnée de Blanc-Mesnil ; de la Scène Nationale
de Mâcon ; de l’Espace Jean Vilar, Ifs ; du Théâtre de Cornouaille
- Scène Nationale de Quimper. / Ce spectacle bénéficie de l’aide
à la production dramatique de la DRAC Ile-de-France et de l’aide
à la création Arts du Cirque de la DMDTS (nouvellement DGCA).
/ Remerciements : La Compagnie (Jean-Michel Rabeux / Clara
Rousseau) et le Théâtre de La Bastille. Nathalie Untersinger pour
sa collaboration au montage de la production. / La compagnie Le
Phalène est conventionnée avec la Direction Régionale des Affaires
de-France. Thierry Collet est artiste associé à la Comète, Scène
nationale de Châlons-en-Champagne, depuis septembre 2014. / ©
photo : Nathaniel Baruch
Chorus p.60
Production : bi-p Association / Coproduction : le Quartz, scène
Nationale de Brest, Les Hivernales, CDC d'Avignon
Avec le soutien : du CCNFCB dans le cadre des résidences
décentralisées en Franche-Comté / La bi-p est soutenue par la DRAC
Centre Val-de-Loire, ministère de Culture et de la Communication,
au titre du conventionnement, par la Région Centre Val-de-Loire au
titre du conventionnement, par le Département de l’Essonne et par le
Département de la Seine St-Denis / Avec le soutien d’Arcadi Île-deFrance / Ce projet reçoit le soutien de la Commission européenne. /
© photo : Elian Bachini
Master p.69
Collaboration artistique et régie : Franck Gazal / Texte édité
dans la collection Heyoka Jeunesse Actes-Sud-papiers, 2016 /
Coproduction Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN, Extime
compagnie. / Spectacle créé dans le cadre d’Odyssées en Yvelines,
biennale conçue par le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN,
en partenariat avec le Conseil départemental des Yvelines, avec l’aide
du Ministère de la culture et de la communication–Drac île-deFrance, de la ville de Sartrouville et de la Région Ile-de-France dans
le cadre de la permanence artistique et culturelle.
Le Pôle culturel est subventionné par la Ville d’Alfortville
et le Conseil Départemental du Val-de-Marne. Avec le soutien d’Arcadi
Île-de-France et de l’ONDA (Office National de Diffusion Artistique)
l'équipe
Maïté Rivière -> Directrice
Fabrice Cangialosi -> Directeur technique
Jorge Dos Santos -> Régisseur plateau
Ludovic Fermaut -> Régisseur lumière
Emmanuelle Fortoul -> Accueil-billetterie / Secrétariat administratif
Morgane Lacaze -> Accueil-billetterie / Site web
Sylvie Lebel -> Responsable de la communication et des relations médias
Nicolas Pupilli -> Régisseur principal et lumière
Cécile Saïb-Couton -> Accueil-billetterie
et responsable de l’accueil des artistes et du public
Catherine Zabounian -> Responsable des relations publiques
76
brasserie La Terrasse
Benjamin et Gabriel vous proposent une carte de produits frais
et de saison, du mardi au samedi, et les soirs d’évènements du
Pôle. Ils proposent aussi une petite sélection de bouteilles de
vignerons à emporter et peuvent assurer un service traiteur
à domicile ou à emporter sur demande (anniversaire, apéro,
pique-nique).
1er étage / Parvis des Arts / 94140 Alfortville
01 43 75 59 46 / [email protected]
Suivez nous sur la page facebook «La Terrasse»
miam +
77
+
+
+
+
78
I
24 22 20 18 16 14 12
24 22 20 18 16 14 12
A
B
C
D
E
scène
10 08 06 04 02 01 03 05 07 09
10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11
B
A
17 19 21 23 25 27 29 31 33
15 17 19 21 23 25 27 29 31
15 17 19 21 23 25 27 29 31
15 17 19 21 23 25 27 29 31
13 15 17 19 21 23 25
13 15 17 19 21 23 25
13 15 17 19 21 23 25 27
13 15 17 19 21 23 25 27
13 15 17 19 21 23 25 27
15 17 19 21 23 25 27 29
11 13 15 17 19 21 23
D
C
12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11
10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11
F
E
12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11
G
12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11
12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13
H
12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13
12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13
J
I
14 12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13
17 19 21 23 25 27 29 31
17 19 21 23 25 27 29 31 33
15 17 19 21 23 25 27 29 31
L
K
14 12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13 15
14 12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13
N
M
14 12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13 15
impair
14 12 10 08 06 04 02 01 03 05 07 09 11 13 15
F
G
H
24 22 20 18 16 14 12
28 26 24 22 20 18 16 14
28 26 24 22 20 18 16 14
J
K
28 26 24 22 20 18 16 14
28 26 24 22 20 18 16 14
30 28 26 24 22 20 18 16 14
30 28 26 24 22 20 18 16 14
32 30 28 26 24 22 20 18 16
32 30 28 26 24 22 20 18 16
L
M
32 30 28 26 24 22 20 18 16
N
30 28 26 24 22 20 18 16
32 30 28 26 24 22 20 18 16
pair
plan de salle
infos pratiques
la salle de spectacle
1er étage Parvis des Arts / 94140 Alfortville (angle des rues Marcel Bourdarias
et Joseph Franceschi). Parking au niveau du 82, rue Marcel Bourdarias
standard administration
01 58 73 29 17 / [email protected]
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
comment acheter ses billets ?
ouverture de la billetterie générale samedi 10 septembre de 10h à 18h,
durant l’année aux horaires habituels de billetterie.
sur place
Du mardi au vendredi de 12h à 19h. Le samedi de 13h à 18h,
jusqu’à 20h30 les soirs de spectacle.
Durant les vacances scolaires : du mardi au vendredi de 10h à 12h
puis de 13h30 à 17h30, fermé le samedi.
par téléphone au 01 58 73 29 18
Possibilité de règlement par carte bancaire
par mail à [email protected]
par internet sur www.pole-culturel.fr
pour les spectacles Jeune Public du CREA
Vente de billets à l'Espace Culturel des Pontons
7, rue des Pontons, 94140 Alfortville
01 43 78 92 15 / [email protected] / tarif : 6,50€
79
ouverture des ventes
� présentation de saison : vendredi 24 juin 2016 à 20h
� abonnement : à partir du samedi 25 juin de 10h à 18h
� ouverture exceptionnelle : le samedi 2 juillet de 10h à 18h
� fermeture de la billetterie : à partir du 14 juillet, réouverture le 6 septembre
� possibilité de s’abonner en ligne à partir du mardi 28 juin
� les abonnements sont ouverts toute l’année
� ouverture de la billetterie générale : samedi 10 septembre de 10h à 18h
tarifs des spectacles
tarif
exceptionnel
tarif plein
tarif réduit*
abonnement
abo
- 25 ans
conférence
27€
20€
17€
15€
12€
5€
* moins de 25 ans, demandeurs d’emploi, retraités, personnes handicapées, intermittents, groupes
(comités d’entreprises, associations…) à partir de 10 personnes + carte familles nombreuses.
spectacles en tarif exceptionnel
� Ce que le djazz fait à ma djambe ! / Jacques Gamblin
� Le Poisson belge / Marc Lavoine & Géraldine Martineau
� Je t’ai rencontré par hasard / M.- C. Pietragalla - J. Derouault
infos spectacles
Les billets sont échangeables sur la saison en cours, jusqu’à 48h avant
la représentation, mais non remboursables.
Les portes de la salle sont ouvertes 20mn avant la représentation.
Par respect des artistes et du public, l’accès de la salle, ainsi que le
placement indiqué sur le billet ne sont garantis que jusqu’à l’heure
de la représentation. En cas d’admission, les retardataires seront
placés par une hôtesse de manière à perturber le moins possible le
spectacle en cours.
Les personnes à mobilité réduite ou handicapées sont invitées à nous
informer de leur venue afin de faciliter leur accès en salle.
80
abonnements
abonnement 3+
abonnement 5+
3 spectacles minimum
accès à 1 spectacle
à tarif exceptionnel
à partir de 5 spectacles
accès à tous les spectacles
à tarif exceptionnel
+ tarif abonné toute l’année
Comment s’abonner ?
① Détachez et remplissez le bulletin ci-dessous (ou téléchargez-le sur le
site www.pole-culturel.fr).
② Remplissez tous les champs
③ Présentez-vous en billetterie ou envoyez-le avec votre règlement à
Billetterie / Pôle culturel / Parvis des Arts / 94140 Alfortville
Ou abonnez-vous directement en ligne sur www.pole-culturel.fr
bulletin d'abonnement
❶ mes informations :
○ M.
○ Mme
prénom _______________________________ nom __________________________________________
adresse _________________________________________________________________________________
code postal __________________________ ville ___________________________________________
email __________________________________ téléphone ___________________________________
○ je souhaite recevoir la newsletter du pôle culturel
❷ ma formule d'abonnement :
○ abonnement 3+
○ abonnement 5+
❸ je choisis mes spectacles au verso de ce bulletin
pourquoi s'abonner ?
Vous bénéficiez du tarif le plus avantageux.
Vous pouvez choisir votre place.
Vous avez une priorité pour
les spectacles exceptionnels.
Vous pouvez payer en 3 fois sans frais.
Vous bénéficiez d’offres culturelles de nos
partenaires.
Vous bénéficiez du cinéma à 3€ la place.
date
spectacles choisis
tarif
1
abo 3+
(1 tarif
exceptionnel
maximum)
2
3
4
5
+
abo 5+
+
+
+
+
total =
si plusieurs abonnements : quantité = ______
prix total = ________

Documents pareils