Dans son grand parc boisé, le village de vacances « La Saulaie » à

Commentaires

Transcription

Dans son grand parc boisé, le village de vacances « La Saulaie » à
2012 : Une semaine en Touraine pour les randonneurs de l’ACLA.
Dans son grand parc boisé, le village de vacances « La Saulaie
» à Chédigny, en Indre-et-Loire, a accueilli du 28 avril au 5 mai, un groupe de 40 randonneurs.
Aucune difficulté dans les randonnées cette année: la Touraine est un plateau crayeux, peu
élevé, entaillé de vallées verdoyantes comme le Val de Loire, les vallées de l’Indre, de l’Indrois…
C’est aussi une région boisée (1/4 de sa superficie) et bien-sûr de vignobles réputés, région donc
de « bonheur » comme le disait déjà le « grand » Léonard de Vinci :
« Je crois que le bonheur naît aux hommes, là où on trouve de bons vins ».
La Touraine détient la plus forte densité de châteaux dans des sites enchanteurs. Casse-tête
assuré si on veut tout visiter après les randonnées !
Les randonnées :
1e jour: Vallée de l’Indrois, chartreuse du Liget, lac de Chemillé.
Notre randonnée (17 km) part de Chemillé-sur-Indrois. A l’orée de la forêt de Loches, nous
découvrons la chartreuse du Liget qu’Henri II de Plantagenêt, roi d’Angleterre, a fait construire
au 12e siècle en expiation du meurtre de l’archevêque Thomas Becket ! On voit encore les ruines
de l’église du 12e s. Grand mur de défense avec échauguettes. Beau portail du 18e s. Un peu plus
loin, nous apercevons une curieuse petite chapelle circulaire (12e s), isolée en plein champ : la
chapelle du Liget.
Pique-nique dans la forêt et retour « sous cape » pour
affronter les averses. Mais on rit quand même…Au bord du
lac de Chemillé, nous saluons les pêcheurs réfugiés, eux, sous
leurs tentes.
2e jour: Vannerie et maisons troglodytiques.
Nous partons (pour 16 km) de Villaines-les-Rochers, en
bordure de la forêt de Chinon. Ici, on cultive et on travaille
l’osier depuis le moyen-âge. Aujourd’hui, la coopérative de
vannerie réalise plus d’1/3 de la production française.
Ce village est remarquable aussi par ses maisons troglodytiques.
Certaines sont encore habitées, d’autres communiquent avec la
nouvelle maison construite devant ou servent de dépendances.
Pique-nique sur un chantier de construction. Les bricoleurs
ont dressé des tables. Quant aux sièges :des parpaings.
3e jour: Vallée du Cher, château de Chenonceau.
A partir de Civray-de-Touraine, nous partons pour une randonnée de 17km à travers la
campagne, les vignobles et la vallée du Cher. Sur la rive gauche du Cher, le château de
Chenonceau apparaît soudain son pont d’abord puis le château en entier. Magnifique ! Les
photographes se précipitent pour immortaliser l’instant risquant même de se retrouver dans le
Cher, les rives herbeuses étant glissantes !
Pique-nique au soleil, au bord du Cher, près d’une peupleraie
(elles sont nombreuses dans la
région).
4e jour: Petite randonnée le
matin (10 km) et après-midi
libre.
Au départ d’Azay-sur-Indre, au
confluent de l’Indre et de l’Indrois, un circuit campagnard où se
succèdent rivières, chemins de terre, pinèdes et herbages. Traversée du hameau de Morillon.
Déjeuner à La Saulaie (steak / frites).
5e jour: Au bord de la Loire et dans les bois.
De Vallières-les-Grandes, nous partons (pour 18 km) en direction
de la Loire. De la berge, il faut être attentif pour l’apercevoir
car la végétation la cache la plupart du temps.
Heureusement, pour le pique-nique, nous trouvons un espace
dégagé et nous mangeons, au soleil, en observant les oiseaux :
des sternes, un coucou dont nous avons chaque jour entendu le
chant, un cormoran qui se sèche les ailes sur un îlot…
6e jour: Le château de Montpoupon.
La dernière randonnée (15 km), part de Céré-la-Ronde.
Après une montée douce, la traversée d’un beau plateau (champs de colza à perte de vue) et d’un
vallon boisé, nous arrivons avec des chaussures très sales chez Mr et Mme Louvencourt dont
nous visitons la demeure. Le château de Montpoupon. Château élégant, à taille humaine, qui
pourrait nous convenir…Mais ne rêvons pas, notre déjeuner aura
lieu non pas au château mais sur une aire de pique-nique (4
étoiles) avec vue sur le château et son site remarquable.
Retour l’après-midi par un beau chemin forestier humide, tantôt
collant, tantôt glissant. Nous gardons un souvenir de Touraine
sous les pieds !
Lavage des chaussures

Après les randonnées :
Visites de châteaux d’abord puis avant le dîner, l’apéritif : vins de Touraine accompagnés des
«nouveaux cakes de Sylvie » Délicieux : quelle « Bonne Maman » pour nous !
A noter cette année : 2 soirées exceptionnelles
1) Le 2 mai, duel retransmis à la télé entre François H et Nicolas S
dont l’issue ne sera connue que 4 jours plus tard.
2) Le 4 mai : Un « Pas de Deux » extrait du Lac des cygnes par deux
ex-danseurs étoiles, échappés du Bolchoï, en tournée dans toute l’Europe
(1e spectacle à La Saulaie) : MC et JL Hervé. Ils nous ont présenté une
nouvelle chorégraphie très originale et pleine d’humour. Grande émotion
dans la salle lors de la mort du cygne et un tonnerre d’applaudissements
ensuite.
Merci aux organisateurs de ce séjour dans « le jardin de France
».
Nous avons aimé les paysages doucement vallonnés et ses
couleurs : les verts tendres du
printemps, le jaune vif du
colza, les dégradés de gris du
ciel ou son bleu …
Et que d’eau partout: rivières,
plans d’eau, flaques et averses.
Nous comprenons l’engouement
historiques pour cette région.
de
personnages
célèbres
A l’année prochaine en Bretagne.
 La pause
Texte de Josette Gueguen