Aliénor

Commentaires

Transcription

Aliénor
Aliénor et ses enfants roi ou reine
Discussion posté il y a environ un mois par XMas
Dans le Quizz, question 5, la bonne réponse est 4 enfants rois et reines. Or en écoutant
attentivement le cour j'en décompte 5. 1 Henri le jeune qui a régné avec son père, 2 Aliénor sa
fille reine de Castille, 3 Jeanne reine de Sicile 4 Richard cœur de Lion 5 Jean sans Terre.
Parmi elles et eux qui n'est pas retenu? Merci
Réponse de l’équipe pédagogique :
Il s’agit d’Henri le Jeune Roi qui, bien que couronné depuis 1170, est mort avant lui. Il n’a
donc pas pu lui succédé et n’a pas été comptabilisé :
1154 règne d'Henri II
1170 couronnement d'Henri le Jeune, son fils aîné, il devient Le Jeune Roi, pas
Henri III
1183 Mort d'Henri Le Jeune Roi (toujours pas d'Henri III)
1189 Mort d'Henri II, Richard Cœur de Lion, son fils, devient Richard Ier
1199 Mort de Richard Ier, Jean sans Terre, son frère, devient Jean Ier
1216 Mort de Jean Ier, Règne de son fils sous le nom d'Henri III
A propos d'Aliénor
discussion posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
Le chroniqueur, Richard de Devizes, moine de Winchester, consacra un récit à la vie de
Richard Coeur de Lion. Dans ce récit, il qualifia Aliénor de "femme incomparable", il y dit
aussi qu'elle était "belle et pudique, puissante et modeste, humble et éloquente, comme bien
rarement cela se rencontre dans le sexe féminin."
Qu'en pensez-vous?
(Pour ma part, une fois mise de côté la misogynie de l'auteur, j'ai tendance à trouver ce
jugement assez en accord avec l'image qui nous reste d'Aliénor.)
24 réponses
1. Maylis23
1
il y a 2 mois
C'est vrai assez vrai avec l'image qui nous reste d'elle, cela pourrait aussi être vrai pour
certaines de ses filles. Pour moi en tout cas, mais il est vrai qu'en tant qu'étudiante à
Bordeaux, je ne suis peut-être pas objective.
1.
Oui, pour Marie de Champagne ou Aliénor de Castille, par exemple.
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
2.
Aliénor fait assurément partie des femmes qui ont marqué leurs contemporains. Sa
personnalité et ses actes ont impressionné ceux qui l'ont côtoyée, en incitant certains, comme
Richard de Devizes, à en brosser ce portrait pour la postérité. Il en a ainsi laissé un
témoignage pour l'Histoire. Aliénor est une "figure" du Moyen Age. Et ce type de personne
continue à nous intriguer comme nous fasciner. Par association d'idées, je pense à l'ouvrage de
Georges DUBY, Dames du XIIème siècle, dans lequel Aliénor est d'ailleurs en bonne place.
Si certains ne l'ont pas lu, je leur en recommande la lecture! J'en profite pour vous remercier
pour vos suggestions de lectures/films... Cordialement.
posté il y a 2 mois par Plumactive
3.
merci de ce conseil, je viens d'acquérir cet ouvrage.
posté il y a 2 mois par laolao
4.
Puisse cette lecture vous régaler, laolao. Vous nous en direz des nouvelles ?!...
posté il y a 2 mois par Plumactive
5.
Gouverner, faire de la Politique au douzième siècle, même pour une reine, c'était
courageux, car je suppose qu'il fallait une dose supplémentaire de témérité et de force pour
s'imposer. En cette période d'élections départementales en France ou la parité est présente, il
serait essentiel au titre des leçons de l'Histoire de communiquer davantage sur ces
personnalités qui ont fait non seulement la grande Histoire mais aussi l'Histoire de la Femme,
même si cela se déroulait sur la période du Moyen âge.
posté il y a 2 mois par procoplan
6.
Merci du conseil.
posté il y a 2 mois par Pascalepons
2. Calysis13
il y a 2 mois
Quelle femme, quelle reine. Et je ne suis pas de la région !
3. jouro
2
il y a 2 mois
Je ne sais pas dans quelle mesure le film de 1968 "Le Lion d'hiver" nous a rendu
similitude avec la vraie reine. Dans cette œuvre l'accent était mis sur la politique, et
non sur la culture aquitaine. Nous devons d'applaudir Katherine Hepburn qui nous
fascinait. Je pense que la popularité d’Aliénor, en particulier hors de France et
l'Angleterre, est dû en grande partie à ce film. Merci et á bientôt.
Jorge
0. Pour ma part, j'ai d'abord découvert The Lion in Winter, dans une reprise de
2004 réalisée par Andreï Konchalovsky avec Glenn Close et Patrick Stewart
dans les rôles principaux. Je n'ai découvert la version avec Katherine Hepburn
(que j'adore aussi) qu'après. Tout ne m'a pas plu dans ce film mais ce que j'ai
trouvé formidable c'est l'intelligence avec laquelle ont été écrit les dialogues,
surtout ceux entre Henri II et Aliénor, qui à mon sens rendent compte de
l'inextricable situation dans laquelle Aliénor se trouvait à ce moment de sa vie.
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
1. Pour ceux que la versions 2003 intéresse
https://www.youtube.com/watch?v=TrfbVpIvrFA
posté il y a 2 mois par Bourdiej
2. Merci ! 6 nominations aux Emmy Awards 2004...
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
3. Merci pour ce lien qui me permet de réunir mes deux mooc actuels: chansons
des troubadours et anglais!
posté il y a 2 mois par GuillaumeDeMachaut
4. Guillaume en dessous, je vous envoie le lien vers le texte original de "The Lion
in Winter". Cette piece est mis en scène avec beaucoup de succès dans les
théâtres du monde entier, à Madrid a été représentée au moins trois fois dans
les dernières anées, et il est devenu un des rôles préférés des grandes actrices.
Aliénor est très vivante dans notre culture. Bonne journée à tous.
Jorge
http://www.ec.it-hiroshima.ac.jp/sakemi/movies/Lion.pdf
posté il y a 2 mois par jouro
5. Guillaume : so do I... ;)
posté il y a 2 mois par Kitkatniss
3
6. Je ne savais pas sur l'existence de "The Lion in Winter". Maintenant je veux
regarder les deux versions de ce film. Merci pour les liens et pour le texte!
posté il y a 2 mois par GilDeGabrielle
7. Le film "The Lion in Winter est super!! Recommandé.
Kiko
posté il y a 2 mois par kikopobla
8. Génial, j’ai un enregistrement du Lion en hiver que je n’ai jamais regardé, je
m’y mets de ce pas. Merci
posté il y a 2 mois par Pascalepons
4. NickdeBreeze
il y a 2 mois
Transcriptions des vidéos seront disponibles, pour aider les gens qui ne comprennent
pas le Français parlé ?
Merci Nick
0. Non, pas cette année dans tous les cas... mais des compléments en format texte
seront ajoutés de temps en temps.
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
1. merci, C'est la vie :)
posté il y a 2 mois par NickdeBreeze
5. Bourdiej
il y a 2 mois
En ce moment, le festival Bobines et parchemins, festival du film médiéval est en
région parisienne. www.bobinesetparchemins.fr/ Le thème de cette année est Les
femmes dans le Cinéma "médiéval"
6. Yam04
il y a 2 mois
Aliénor,"femme incomparable"? A huit siècles de distance comment ne pas souscrire à
cette appréciation d'un contemporain, moine de surcroît? Intelligente sans doute, riche
et puissante bien sûr, polyglotte et ayant voyagé dans une grande partie du monde
connu d'alors,cela n'est probablement pas si commun, dotée d'une santé de fer
4
certainement ( 10 grossesses au moins et 80 ans passés quand même d'une vie bien
remplie),le tout dans un siècle fascinant à bien des égards... Toutes choses qui ne
peuvent que donner envie d'en savoir plus sur cette personne effectivement
"incomparable"! Mais vous allez nous dire...
7. Reynier
il y a 2 mois
Bonjour,
voici le lien concernant les Grandes chroniques de France avec l'enluminure montrant
Louis VII et Aliénor priant pour avoir un enfant.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84472995/f453.image.r=Grandes%20Chroniques
%20de%20France.langFR
il faut ensuite aller au folio 223r et en haut de page se trouve l'a miniature en question.
0. Et j'ajoute le lien du codex Manesse de la bibliothèque de Heidelberg
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/cpg848
posté il y a 2 mois par Reynier
1. lien pour le sceau et contre-sceau d'Aliénor (collection Gaignières - manuscrit
latin 5480 folio 265) :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b90724341/f140.image.r=Gaigni%C3%A8r
es%205480.langFR
posté il y a 2 mois par Reynier
2. Ensemble des miniatures du Codex Manesse
http://commons.wikimedia.org/wiki/Codex_Manesse
posté il y a 2 mois par Reynier
3. Manuscrit de la British Library concernant le manuscrit Royal 16 G VI relatif à
la mort de Guillaume X d'Aquitaine
https://www.bl.uk/catalogues/illuminatedmanuscripts/ILLUMIN.ASP?Size=mi
d&IllID=43864
posté il y a 2 mois par Reynier
4. Merci pour les liens. Je recherche désespérément un portrait de la "star" pour
pouvoir rêver. Une photo d'Hildegarde de Bingen m'irait bien aussi.
5
posté il y a 2 mois par Danibar
5. Merci pour tous ces liens.
posté il y a 2 mois par gigi61
6. Danibar, il n'y a, hélas, aucune image d'Aliénor.
Georges Duby écrit dans Dames du XIIème siècle :
Les dames de ces temps lointains n'ont pour lui (l'historien) ni visage ni corps.
posté il y a 2 mois par MoniquePaitrault
8. Terez24
il y a 2 mois
Oui, et à ce que vous dites, j'ajouterais 'Femme libre'. En effet, il y a peu d'exemples
de jeunes reines, ayant décidé de divorcer de son royal époux pour en épouser un
autre.. D'autant plus en ces premiers siècles di Moyen Âge. De plus, le fait qu'elle ait
été une reine, vraie, dans toute la signification de ce titre est un témoignage de son
intelligence, de sa culture. Avoir accompagné ses deux époux dans la gestion politique
de leurs possessions, avoir tenu des cours si riches de musique, de poésie, de contes ...
Oui une femme exceptionnelle ! Merci pour ce MOOC ! Quelle belle et riche
promenade nous allons faire ...
0. c'est aussi mon avis :-)
posté il y a 2 mois par Blogadrienne
1. Le siècle n’était pas aussi misogyne que ceux qui suivront, Duby le demontre
bien dans son ouvrage du temps des cathedrales. Courageuse, certes, mais
servie par son père qui en fit son héritière, par sa classe sociale et sa richesse,
par des moeurs qui s’adoucissent et mettent l’amour courtois à la mode, du
moins auprès des élites. Tant d’autres femmes intelligentes et courageuses
seront privees d’éducation, d’accès au pouvoir et interdites de la moindre
velléité de liberté par la suite que cela mérite d’être rappelé. Je pondere mon
admiration, qu’a-t-elle fait de grand si ce n’est suivre la voie toute tracée par sa
famille et ses pairs de soutien aux arts ? Et pardon si j’offusque certains d’entre
vous.
posté il y a 2 mois par Pascalepons
2. Elle a demandé le divorce... Elle a fomenté une révolte contre son second
époux avec ses fils... Veuve, les chartes qui portent sa signature montrent
qu'elle a gouverné ou du moins géré les affaires du royaume... Quant au fait
que son père ait choisi d'en faire son héritière... ? C'était son héritière. Il n'avait
pas de fils. Quant au "reproche" que vous faites à sa naissance, à sa classe et à
sa richesse, elles seules ne suffisent pas à expliquer ce qu'elle a accompli.
6
"Tant d’autres femmes intelligentes et courageuses seront privees d’éducation,
d’accès au pouvoir et interdites de la moindre velléité de liberté par la suite
que cela mérite d’être rappelé."
Certes, mais cela n'est ni la "faute d'Aliénor" ni n'enlève rien à ce qu'elle a pu
accomplir.
Quant à suivre la voie tracée par ses pairs : elle aurait du alors se "contenter"
d'être une épouse et une mère... Et le visage de l'Europe aurait été sans doute
différent (car son second mariage a radicalement changé l'équilibre des forces
en Occident)
Je ne suis pas "offusquée" mais .... je ne suis pas d'accord ! :-)
posté il y a 2 mois par MoniquePaitrault
9. Aixchel
il y a 2 mois
On doit se rappeler quels étaient les intérêts des femmes en ce moment, la structure
sociale à laquelle elles devaient s'assujettir alors est bien possible qu'Aliénor, en tant
que femme cultivée puisse être complètement différente de celles qui se trouvaient
autour d'elle, je crois même plus que certains hommes qui se disaient cultivés...
10. Yam04
il y a 2 mois
Bravo pour la clarté de votre cours que j'ai suivi hier avec plaisir. Vous y avez parlé
entre autre de l'obligation qu'avait Henri II et sa cour et donc Aliénor de se déplacer
sans cesse, ce qui l'avait fait comparer au roi Herla victime d'une malédiction le
condamnant à errer toute sa vie à cheval, accompagné d'une mesnie réduite et ce tant
que le bloodhound qui lui avait été malignement offert n'en descendait pas - ce qu'il ne
fit bien sûr jamais. Cette belle et tragique légende rapportée par Walter Map a-t-elle
été chantée par des troubadours?
0. J'ajouterai une question au sujet de cette itinérance sur la nécessaire unification
du royaume (qu'assurait aussi la monnaie). N'y avait-il pas un rôle de cette
nature pour unifier la culture du pays? Cet usage fut repris, clairement à cette
intention, à l'intérieur des villes par les processions et l'exposition des reliques
par les évêques dans l'ensemble des "quartiers" afin d'unifier la ville et de
rappeler aux habitants leur communauté de destin.
posté il y a 2 mois par Domende
1. Pour la légende du roi Herla, il faudrait que je cherche avec minutie, dans la
Grande Oeuvre des Troubadours, s'il y a des allusions. Pour l'heure, je n'ai rien
vu de tel.
7
Concernant l'itinérance comme moyen d'unification de la culture au sein des
territoires Plantagenêts, peut-être ...
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
11. BENEZ
il y a 2 mois
Je souscris volontiers à l'enthousiasme suscité par la personnalité historique d'Aliénor.
Néanmoins, je ne peux m'empêcher de penser à toutes les femmes silencieuses et
invisibles qui vivaient aussi à cette époque et sans lesquelles les vertus d'une grande
dame n'auraient pu émerger à la lumière de l'histoire de France.
12. Danibar
il y a 2 mois
Difficile aux prémices du printemps De préjuger du futur été Et sur belle Aliénor tant
louée De donner avis dès à présent.
Danibar du Forez
13. Alain-Claude
il y a 2 mois
Bonjour.
De toutes les louanges faites ici, la quantité même plaide en faveur de
leurs véracités.
Mais quand même, avec les connaissances que nos historiens ont,
ne serait-il pas possible de lui trouver un (voire deux) défaut
pour l'humaniser un peu ?
Par exemple, ces remariages ne seraient-ils pas la preuve
d'une certaine rouerie diplomatique et d'une appétence
pour le pouvoir exercée aussi par le truchement de ses différents enfants ?
Les défauts étant signes d'humanité, je cherche en Aliénor le signe
d'une faiblesse qui me la rendrait compatissante et donc plus attrayante
encore.
8
0. Je vous conseille la lecture de l'ouvrage d'Edmond-René Labande, Pour une
image véridique d'Aliénor d'Aquitaine; ainsi que celui de Jean Fiori, Aliénor
d'Aquitiane, La reine insoumise. Vous trouverez les références complètes de
ces deux ouvrages dans le "focus du générique du film" du chapitre 4 de cette
première semaine.
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
1. Que de louanges c'est louche quoique provenant d'un sujet de sa gracieuse
majesté nous pouvons le comprendre.Pour essayer de mieux cerner cette reine
il va falloir gratter un peu plus par soi-même. Le livre de Régine Pernoud
donne une idée du personnage en deux dimensions seulement : à mon goût il
lui manque la troisième, l'épaisseur.Peut-être nous manque-t-il des mémoires
ou des quatrains de sa main.Pourtant elle a passé 15 ans de sa vie en
réclusion...
posté il y a 2 mois par Danibar
2. Aliénor n'est pas tout d'une pièce, elle a changé avec l'âge, on pourrait dire
qu'elle a mûri et gagné en compassion et humanité. Car si elle a toujours été
très cultivée, intelligente et volontaire, il ne semble pas que dans sa jeunesse
elle ait été très douce ni compatissante. Ainsi, le massacre de Vitry-en-Perthois
(un "Oradour médiéval"), ordonné par son premier mari Louis VII ne semble
lui inspirer qu'une complète indifférence, alors même que le roi lui-même est
dévoré de remords: il se consume en pénitences et s'éloigne d'elle. Elle se
plaint de cet éloignement et de ce qu'elle juge des "simagrées", et se montre
totalement incapable de comprendre pourquoi il prend tant à cœur cet
"incident" (une baliverne: 1300 personnes désarmées, hommes, femmes et
enfants brûlées vives dans une église, pas de quoi en perdre l'appétit !). Je
pense que plus âgée, elle n'aurait pas réagi de la même façon et se serait
montrée moins insensible. D'ailleurs, plus tard, à mesure qu'elle s'éloignait de
son bouillant Henri de Plantagenet, elle se rapprochait de Louis VII, qu'elle
comprenait mieux.
posté il y a 2 mois par Polyanna
3. Merci pour votre réponse.
posté il y a 2 mois par Danibar
4. Le regard que l'on porte sur Aliénor varie du tout au tout selon les époques.
Jadis, on la paraît de tous les défauts (en particulier en ce 19e siècle si
misogyne). Aujourd'hui il y a comme une forte tendance à la béatifier. Pour
moi c'était une femme remarquable mais influencée quand même par les
préjugés de son époque et de sa classe sociale. Une femme, quoi, pas une
icône, c'est quand même plus intéressant, non ? Par contre, je ne crois pas
qu'elle ait laissé quoi que ce soit d'écrit de sa main. C'est peut-être pour cela
qu'elle suscite bien des fantasmes, chacun la recréant à son envie ?
posté il y a 2 mois par Polyanna
9
14. sof007
il y a 2 mois
Depuis mes 18 ans, tous les ans, je fais le questionnaire de Proust, pour en voir les
évolutions. Si de nombreuses réponses ont changé, à la question: "Mes héroïnes dans
l'histoire" est invariablement: Aliénor d'aquitaine. J'ai toujours trouvé cette femme
fascinante par sa force de caractère à une époque où être femme de pouvoir n'aller pas
de soi(encore aujourd'hui) Elle est l'épouse de 2 rois mais ne s'efface pas, sure de sa
valeur et de son jugement elle participe au pouvoir, réputée belle, guerrière (croisades
et révoltes) et mécène, ouverte au beau, lle est mère de 10 enfants, à une époque où
mourir en couche était une variante des plus régulière pour une femme. Elle innove,
inspire, promeus, à aucun moment elle ne semble baisser les bras. Une forte femme et
une belle âme( même si je suis convaincue qu'elle à du faire quelques coups bas) SOf
0. Un bémol question "belle âme": elle n'a pas toujours été très sensible aux
malheurs du peuple (et en particulier au massacre de Vitry-en-Perthois: 1300
personnes brûlées vives dans une église sur l'ordre de son premier époux Louis
VII). Mais cette insensibilité n'était-elle pas assez commune à l'époque dans les
rangs de la noblesse ? Je n'en admire pas moins comme vous ses nombreuses
qualités et sa personnalité hors du commun.
posté il y a 2 mois par Polyanna
15. FSidoroff
il y a 2 mois
Il en est au moins un qui n'aimait pas la dame
not only on account of his [Henri II]mother having resigned all Normandy to him, but
also from his having married Eleanor, the divorced wife of the French King, a bad
woman, who had great possessions in France.
.... Prince Henry,[le jeune roi] stimulated by the French King, and by his bad mother,
Queen Eleanor, began the undutiful history,
....Their mother[Alienor] tried to join them—escaping in man’s clothes—but she was
seized by King Henry’s men, and immured in prison, where she lay, deservedly, for
sixteen year
Charles Dickens ( A Child's History of England)
Comment Alienor est-elle vue en Angleterre ?
0. Il faut poser la question directement à NickdeBreeze, cousin de BricedeNice, I
presume. Voici une info :http://histoire.blogs.la-croix.com/alienor-daquitainebientot-a-westminster/2014/04/01/
posté il y a 2 mois par Danibar
1. Rendre Aliénor aux Anglais ?
10
JAMAIS !
posté il y a 2 mois par MoniquePaitrault
2. Tout à fait d'accord... Ne JAMAIS rendre Aliénor aux Anglais. Elle est
l'épouse du roi d'Angleterre et non reine d'Angleterre... Elle est par contre bien
duchesse d'Aquitaine.
Quant aux Plantagenets, Henri et Richard, ils sont angevins, normands et
"accessoirement" anglais... D'origine Henri est comte d'Anjou; il vivra autant
en France qu'en Angleterre et Richard a passé une grande partie de sa vie à
batailler en France. Il est mort au siège de Chateauneuf de Randon. Et puis, les
gisants de Fontevrault sont des merveilles; pourquoi les donner aux Anglais.
posté il y a 2 mois par Reynier
3. C'est exactement ce que j'ai dit à un ami Anglais il y a déjà une bonne
vingtaine d'années : avant d'être roi d'Angleterre, Henri était comte d'Anjou !
Pas question de vous le rendre, non mais !
Quant à Aliénor, elle a choisi Fontevraud comme sa dernière demeure. Comme
si l'Anglais ne l'avait pas déjà assez séquestrée ! :-)
posté il y a 2 mois par MoniquePaitrault
16. Netli
il y a 2 mois
Bonjour, Je viens de refermer le livre de Régine Pernoud, "Aliénor d'Aquitaine", dans
la collection Livre de Poche, Editions Albin Michel, 1665. Ce livre se termine par une
jolie description du gisant de Fontevrault: "Mieux inspiré que la plupart des historiens,
écrivains ou littérateurs qui ont tenté de cerner la physionomie d'Aliénor, l'artiste
(anonyme) nous l'a, d'emblée, restituée dans sa vie profonde; elle est là, drapée dans
les plis de sa robe et de son manteau, le visage encadré du voile à mentonnière- et elle
lit un livre. C'est la reine lettrée qui, jusqu'au dernier jour, aura gardé intacte sa
curiosité d'esprit, qui, jusqu'au dernier souffle aura inspiré trouvères et troubadours et
suscité cette vague poétique où nous retrouvons Tristan et Iseut, Erec et Enide,
Lancelot, Perceval et toutes les richesses de l'amour courtois". En outre, à la fin de
l'ouvrage, l'auteur, Régine Pernoud, se fait un plaidoyer de l'époque moyen-âgeuse,
contre ceux qui y verraient une époque sombre et poussiéreuse. Elle précise ses
sources; deux essentiellement: Labande et Amy Kelly. Bonnes lectures à vous si vous
êtes tentés. Personnellement, je me suis régalée. Le RDV est pris demain, avec...le
premier des troubadours!! Bonne journée à tous. Netli
0. Heu..pardon, vous aurez rectifié la date de parution: 1965 et non 1665 et autres
grossières fautes d'orthographe (précise...verraient)..humpf...humpf...désolée!
C'est l'effet clavier... Netli
posté il y a 2 mois par Netli
11
1. Bonjour Netli,
j'ai commencé la lecture de la biographie signée Régine Pernoud. La préface,
d'une grande honnêteté, laissait déjà présager un contenu intéressant. C'est le
cas pour l'instant. Je poursuis donc, en parallèle de ce MOOC. Bonne journée.
posté il y a 2 mois par kaef
2. En fin, une reconnaissance fatalité du genre féminin. En effet, c'est un ouvrage
à relire.
posté il y a 2 mois par HABBANE
3. Je lis également avec un grand plaisir cet ouvrage qui vient compléter
merveilleusement ce mooc. Et quand quelques vers d'une chanson viennent
illustrer le chapitre je tente de la trouver sur le streaming, ainsi j'ai écouté en
deux versions (Clemencic Consort / Harmonia Mundi et Angelo Branduardi ex la pulce d'acqua-) cette joyeuse sarabande "A l'entrada del temps clar" !
C'est très vivant, un très beau voyage !
posté il y a 2 mois par Domende
17. MoniquePaitrault
il y a 2 mois
"Aliénor d'Aquitaine en son temps", un article de Martin Aurell, (cité de
nombreuses fois dans d'autres fils de discussion pour son "chevalier lettré") qui
explique bien l'origine et les causes de la légende noire d'Aliénor dont on a finalement
peu parlé.
Pour ma part, j'ai lu les trois tomes de la BD éponyme (que l'on m'a offerte) et même
si je reconnais que les faits historiques sont respectés, j'ai littéralement détesté l'image
que les auteurs donnent d'Aliénor ! Bien évidemment, étant une admiratrice
inconditionnelle de la Dame d'Aquitaine depuis que j'ai rencontré son gisant à
Fontevraud quand j'avais une dizaine d'années, je ne saurais être objective !
Je vous livre ici la conclusion de l'article de Martin Aurell :
"Aliénor d’Aquitaine nous impressionne d’autant plus qu’elle est à la fois
remarquable et ordinaire, distante et proche, inattendue et convenue, moderne et
archaïque. Ces paradoxes sont ceux du long XIIe siècle qu’elle a, plus qu’aucun
autre, intensément vécu, voire incarné."
Sympathique non ?
0. Merci pour ces liens avec de la lecture en perspective. Un régal.
posté il y a 2 mois par gigi61
12
1. oui, excellents liens, j'ai lu tout ça hier et je crois que j'y reviendrai :-) merci de
partager avec nous!
posté il y a 2 mois par Blogadrienne
2. oui, merci de ce partage. Je suis plongée dans Aliénor d'Aquitaine de Pernoud,
et quel régal... avant d'attaquer Georges Duby, puis Martin Aurell....tout en
écoutant de si beaux chants de troubadours... Mais quelle merveille que ce
MOOC !
posté il y a 2 mois par laolao
18. beletual
il y a 2 mois
L'image qui en est retracé dans le film "Un lion en hiver" est-elle conforme à la vérité
historique?
0. Par plusieurs aspects le film est fidèle aux faits historiques. Parlez-vous de
l'image d'Aliénor en particulier ?
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
19. Reynier
il y a 2 mois
Un éclaircissement sur un point de détail.
Dans le cours sur Aliénor reine de France, il est dit qu'Aliénor épouse en 1137 Louis
qui deviendra Louis VII de France et elle devient donc reine de France. Louis VII,
comme tous les premiers capétiens et encore son fils Philippe après lui, a été sacré roi
de France du vivant de son père et "associé" à la direction du royaume.
Louis VII a donc été sacré à Reims par le pape Innocent II le 25 octobre 1131 dès la
mort de son frère Philippe de France. Louis VII sera une nouvelle fois couronné le 25
décembre 1137 à Bourges. Ce qui est important, pour le roi de France, c'est le sacre
qui a lieu à Reims et qui fait des rois de France des rois thaumaturges. Lire à ce sujet
l’œuvre magistrale de Marc Bloch sur "les rois thaumaturges" en France et en
Angleterre et son complément par Kantorowitz sur les "deux corps du roi".
Tout cela pour dire que lorsqu'Aliénor épouse Louis VII, elle épouse le roi de France
et non quelqu'un qui deviendra roi de France.
Pour le reste, merci pour ce cours particulièrement intéressant
0. Je voulais tout simplement signifier, et j'aurais dû le dire autrement, que le roi
Louis VI le Gros, son père, n'était pas encore mort quand Louis Le Jeune
épouse Aliénor (et s'il était mort avant son père, il n'aurait pas été
13
"comptabilisé" comme Louis VII, tout comme son frère Philippe de France,
quoiqu'associé au règne de Louis VI, à Reims, le 14 avril 1129, n'a pas été
comptabilisé). Merci d'avoir fourni ces précisions.

Plus
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
20. Athena66
il y a 2 mois
Un peu romancé, mais agréable à lire :
http://france.gelbert.free.fr/text/alienor.html
21. Mendikotarra
il y a 2 mois
Aliénor, contrairement a beaucoup de personnes de son époque, a eu une vie très
longue.
Etant née, par ailleurs, dans les plus hautes sphères sociales de son temps; son destin
l'a menée à être reine de deux pays différents et son influence politique est avérée. Elle
a également considérablement contribué à développer et à diffuser les arts.
En parallèle, elle a mis au monde de nombreux enfants; selon toute vraisemblance et
au vu de son rang social, elle aura été bien secondée pour les élever mais cela lui
retire-t-il tout son mérite?
Les conditions de sa vie telles que je les connais et imagine me paraissent extrêmes à
certains égards; elle a vécu, par exemple, recluse de nombreuses années.
Les conditions de vie au Moyen Age devaient être très dures pour le commun des
mortels, homme ou femme; la vie d'Aliénor telle que nous la connaissons ne peut être
que celle d'une "femme incomparable". Cela aurait pu être dit avec une pointe
d'admiration par Richard de Devizes; la personne ayant vécu une vie d'une telle
richesse ne peut être qu'une personne dotée de qualités exceptionnelles.
22. Athena66
il y a environ un mois
Un autre texte sur Aliénor et sa fille Marie :
http://francoisemorvan.com/traductions/marie-de-france/marie-et-alienor/
23. MoniquePaitrault
il y a environ un mois
14
Allez, encore un article sur Aliénor, de Martin Aurell celui-ci.
Aux origines de la légende noire d'Aliénor d'Aquitaine (Martin Aurell)
http://www.academia.edu/4254396/Aux_origines_de_la_légende_noire_d_Aliénor_d_
Aquitaine
24. MoniquePaitrault
il y a environ un mois
"Secrets d'histoire" est loin de sans doute de la qualité de la regrettée "les chemins de
l'histoire" mais a néanmoins un mérite ponctuel pour nous !
Secrets d'histoire sur les pas d'Aliénor d'Aquitaine (diffusion cet été)
http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Loisirs/Patrimoinetourisme/n/Contenus/Articles/2015/01/21/Secrets-d-histoire-sur-les-pas-d-Alienor-dAquitaine-2193207
0. En effet, je ne louperai pas cette émission. Merci, Monique.
posté il y a environ un mois par laolao
Partition A l'intrada del temps clar
discussion posté il y a 2 mois par Kitkatniss
Pour ceux que cela intéresserait de voir la partition de "A l'intrada del temps clar", j'ai trouvé
la partition dans les pages du livre numérique :
http://books.google.fr/books?id=iCKDKHjHjwwC
Laissez un commentaire si cela vous a intéressé. Kate
6 réponses
1. KatyBernard Équipe pédagogique
il y a 2 mois
Merci !
1.
Merci! Pour ma part, j'ai trouvé dans les bacs de la médiathèque de la ville où j'habite
un cd dont voici les références copiées-collées:
15
Richard Coeur de Lion : troubadours et trouvères dans les cours d'Alienor
d'Aquitaine, Richard Coeur de Lion, Marie de Champagne, Geoffroy de
Bretagne / Alla Francesca (ensemble instrumental et vocal), Richard 1 (roi
d'Angleterre), Guiot de Dijon, Chastelain de Couci, Conon de Béthune,
Bernard de Ventadour - Opus 111, P 1996. 1 C-D. Contient : " Ja nuns hons
pris "/ Richard 1. " Chanterai por mon coriage "/ Guiot de Dijon. " Li
nouviautz tanz "/ Chastelain de Couci. " A vous, Amours "/ Chastelain de
Couci. " Bien me deusse targier "/ Conon de Béthune. " Can vei la lauzeta "/
Bernard de Ventadour.
posté il y a 2 mois par Khalisia
2.
Très bien !
posté il y a 2 mois par KatyBernard Équipe pédagogique
2. CarolineMa
il y a 2 mois
Il existe aussi "Las cançons dels trobadors" d'Ismaël Fernandez de la Cuesta, édition
Institut d'Etudes Occitanes (IEO) en 1979. IL présente sur 800 pages chaque auteur
puis un extrait des chansons avec leur partition et une traduction en français,
allemand,anglais et espagnol. C'est un livre remarquable mais difficile à trouver.
3. emboligol
il y a 2 mois
Bonjour, je connaissais la ballade A l'intrada del temps clar grâce au groupe Mont-jòia
qui l'avait interprété déjà au début des années 70 mais l'un des chanteurs de ce groupe
disait que c'était surement un faux réalisé au dix-neuvième. Qu'en pensez-vous ?
Avons nous une bonne traçabilité d'un premier manuscrit ?
4. KatyBernard Équipe pédagogique
il y a 2 mois
Oui. Cette chanson est au folio 82v d'un manuscrit du XIIIe siècle conservé à la
Bibliothèque Nationale de France. En voici les références précises : Chansonnier
français, dit de Saint-Germain-des-Prés Français 20050 (cote) Séguier-Coislin. —
Saint-Germain français 1989 (ancienne cote) XIIIe siècle Parchemin. 173 feuillets.
180 × 118 mm. Reliure maroquin violet.
Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour visualiser le folio concerné :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b60009580/f172.item
La version du texte que j'ai utilisée pour mon cours vient de l'édition établie, sur ce
manuscrit même, par Karl Bartsch dans sa Chrestomathie Provençale, Raphèle-lès16
Arles, CPM, 1978 (d'après une deuxième édition de l'ouvrage datée de 1868), p. 107.
C'est cette édition que reprend et traduit Pierrre Bec dans l'ouvrage que j'ai mis en
référence dans le "Focus du Générique du clip" 1.
0. merci à vous pour toutes ces précisions ainsi que pour vos liens.
posté il y a 2 mois par gigi61
1. Super ! merci beaucoup pour cette source.
posté il y a 2 mois par Kitkatniss
2. Super merci beaucoup, je vais en faire part à ceux qui ont distillé ce doute !
posté il y a 2 mois par emboligol
5. ALB1
il y a 2 mois
Merci pour toutes ces références qui viennent grossir le flot, et auxquelles je vais
ajouter ma part : enregistrement de l'ensemble Céladon, référence trouvée sur le site de
ma bibliothèque départementale (Savoie-Biblio) (lien ci dessous en commentaire)
0. Le lien complet
posté il y a 2 mois par ALB1
1. Merci ! Peux-tu préciser de quelle référence précise car la page que tu mets en
lien en proposes plein dont Nuits occitanes : troubadours songs qui proposent
entre autre une interprétation de Lo vers comens de Marcabru et de A chanter
m'er de Beatritz de Dia dont on a déjà parlé. Si tu peux mettre la référence sur
le fil "sitographie, je pourrais le rajouter car ça me paraît très intéressant.
posté il y a 2 mois par MoniquePaitrault
6. Athena66
il y a 2 mois
J'ai trouvé ce texte :
AL'ENTRADA DEL TEMPS CLAR.
A l'entrada del temps clar, eya,
Per jòia recomençar, eya,
E per jelós irritar, eya,
17
Vòl la regina mostrar
Qu'el' es si amorosa.
A la vi', a la via, jelós,
Laissatz nos, laissatz nos
Balar entre nos, entre nos.
El' a fait pertot mandar, eya,
Non sia jusqu'a la mar, eya,
Piucela ni bachalar, eya,
Que tuit non vengan dançar
En la dansa joiosa.
A la vi', a la via, jelós,
Laissatz nos, laissatz nos
Balar entre nos, entre nos.
Lo reis i ven d'autra part, eya,
Per la dança destorbar, eya,
Que el es en cremetar, eya,
Que òm no li vòlh' emblar
La regin' avrilhosa.
A la vi', a la via, jelós,
Laissatz nos, laissatz nos
Balar entre nos, entre nos.
Mais per nïent lo vòl far, eya,
Qu'ela n'a sonh de vielhart, eya,
Mais d'un leugièr bachalar, eya,
Qui ben sapcha solaçar
18
La dòmna saborosa.
A la vi', a la via, jelós,
Laissatz nos, laissatz nos
Balar entre nos, entre nos.
Qui donc la vezés dançar, eya,
E son gent còrs deportar, eya,
Ben pògra dir de vertat, eya,
Qu'el mont non aja sa par
La regina joiosa.
A la vi', a la via, jelós,
Laissatz nos, laissatz nos
Balar entre nos, entre nos.
(Ballade anonyme occitane XIIème s.)
0. Merci pour ce partage Athéna. Sur le site "chanson limousine" le texte et la
traduction :
posté il y a 2 mois par MoniquePaitrault
19