Faisons la ville ensemble

Commentaires

Transcription

Faisons la ville ensemble
Faisons la ville ensemble ! On en discute
Vous avez été nombreux à vous connecter lundi 30 novembre dernier, pour « tchatter » avec
votre maire François Asensi. 96 questions posées en une heure, c’est beaucoup pour une
première. Près de 93 % de ceux qui ont participé souhaitent renouveler ce type de rencontre
en direct.
Bien sûr, les questions étaient trop nombreuses pour être toutes traitées dans le temps imparti.
Certains d’entre vous sont sans doute étonnés et déçus de ne pas voir leur message apparaître.
Avec cette FAQ (foire aux questions) François Asensi répond en différé aux questions qui
n’ont pu être affichées.
Plusieurs questions hors-sujets ont été posées, pertinentes la plupart du temps. Elles pourront
être reposées à l’occasion d’autres tchats puisque comme le demandent les internautes ces
débats seront reconduits. Mais la règle du jeu d’un Tchat est de s’en tenir au sujet défini.
Le maire, comme ceux qui l’ont accompagnés pendant ce premier tchat, ont pris un grand
plaisir à cet exercice de démocratie directe. Rendez-vous donc au prochain Tchat de François
Asensi, début 2010.
Le modérateur
Q > De Kais : Que va-t-il se passer sans les taxes professionnelles sachant qu'elles
représentent énormément pour la ville? Je reformule ma question comment la ville de
Tremblay-en-France va-t-elle aider par exemple Sevran sans ce manque à gagner des
taxes professionnelles ?
R > Cette question légitime se pose à l’ensemble des communes et des
intercommunalités. Pour 2010, la mobilisation des élus et associations d’élus locaux
ont permis d’obtenir que les sommes perçues soient au moins égales à celles de
2009. Par la suite, elles seront compensées par le produit du nouvel impôt créé par le
gouvernement, la Cotisation Économique Territoriale et des dotations. La gestion
très saine des finances de la ville permet d’envisager la solidarité financière avec une
relative sérénité.
Q > De Bruno : Les communes de Livry-Gargan, Vaujours, Mitry Mory, ou même
Villeparisis ont-elles manifesté un intérêt pour cette intercommunalité ? Est-ce que cela
leur a été proposé ?
De Utilisateur4 : Pourquoi ne pas faire un genre de référendum entre les villes
concernées ?
R > La création d’une communauté d’agglomération figurait dans mon programme, celui
de Nelly Roland et de Stéphane Gatignon, lors des élections 2008. J’ai rencontré à
plusieurs reprises certains maires des villes alentours. D’autres regroupements
existent déjà ou sont en cours de création, et chaque commune décidera. La future
communauté d’agglomération Plaine de France est une intercommunalité ouverte. Je
ne suis par principe pas opposé à une consultation étendue. Le suffrage universel
reste à mon sens la consultation la plus légitime.
Q > De alain_1 : Sur quelle commune les locaux de la communauté d'agglo vont-ils se
situer? Qui sera le président de l'interco?
De paul : Où sera implantée l'administration de l'interco ?
R > L’administration se situera à Sevran. Je suis candidat au poste de président de
l’intercommunalité, et je crois pouvoir dire que cette candidature a suscité un
consensus au cours des différentes négociations qui ont eu lieu entre les villes.
Q > De abdul : Avec l'interco pourra-t-il y avoir un terrain de moto cross ?
R > Une des compétences de la communauté est « construction, aménagement, entretien
et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire ». Nous
travaillerons à des réalisations en commun, notamment dans le domaine du sport. Je
retiens donc votre suggestion avec intérêt.
Q > De Aubry : Dans la communauté est-ce qu'il y aura une police renforcée? Car les
Tremblaysiens ne se sentent pas toujours en sécurité et notre ville détient quelques
records !
De Vieux_singe : Bonsoir: quels seront les moyens de sécurité mis a disposition des
citoyens dans le cadre de l'intercommunalité?
R > La sécurité urbaine ne fait pas partie, pour le moment, des compétences de la
communauté d’agglomération.
Q > De Felix_le_Chat : Le prestataire retenu pour l'élaboration du PLU est CITADIA :
pourquoi avoir retenu ce "gros" bureau d'études, qui cherche avant tout à faire du chiffre,
alors qu'après des mois d'études et vu leur dernières publications (souvent du copiécollé), ils n'ont toujours pas l'air de connaître et comprendre le territoire communal ? Un
petit bureau d'étude aurait surement était plus avisé et beaucoup plus à l'écoute de nos
questions.
R > La procédure est celle des appels d’offre. Un cahier des charges précis a été rédigé,
afin de définir aux mieux nos attentes. La candidature de Citadia est celle qui
répondait le mieux aux critères techniques et financiers imposés par la procédure.
Q > De Igor : Tremblay ville la plus riche du département les taxes sont trop élevées pensez
vous à les baisser en vous rasant le matin?
R > J’apprécie votre humour ! J’ai à plusieurs reprises évoqué le désengagement
permanent de l’Etat, contraignant les collectivités territoriales à assumer toujours
plus de compétences avec toujours moins de moyens. Pourtant, les collectivités
représentent 73% de l’investissement public en France. La structure de Tremblay,
qui je vous le rappelle est la ville la plus étendue de Seine Saint Denis, induit des
actions particulières. Avec un taux de taxe d’habitation de 14.66% et un taux de taxe
foncière (foncier bâti) à 20.48%, Tremblay se situe tout à fait dans la moyenne des
communes de sa taille. Les impôts locaux sont le moyen de financer tout cela pour
faire de Tremblay une ville moderne, bien sûr, mais aussi solidaire.
Q > De Utilisateur4 : Pourquoi une différence de taux de taxe selon les villes ?
R > C’est le grand paradoxe de la fiscalité locale : plus une ville est riche, moins elle taxe
ses habitants. Neuilly-sur-Seine est une ville où le revenu annuel moyen par habitant
s’élève à 21 874 €, alors qu’il est de 8 187 € à Sevran. Pourtant, Sevran affiche un
taux de taxe d’habitation de 21.84% alors qu’il est de 5.21% seulement à Neuilly !
Q > De gcm : Je me permets de réagir à votre remarque sur la taxe professionnelle. Dans la
mesure où en 2011, on ne sait pas ce qu'il adviendra ne serait-il pas pertinent que tout un
chacun contribue ? En tant que député, ne pourriez-vous proposer que TOUS les
citoyens payent un impôt ?
R > La suppression de la taxe professionnelle amène des incertitudes. C’est un cadeau
aux entreprises, financé sur le dos des ménages ! Il est inacceptable qu’en cette
période de crise majeure, l’impôt sur la fortune soit vidé de sa substance, que les
paradis fiscaux persistent, que les niches fiscales subsistent, et que le bouclier fiscal
plafonne l’imposition. La solidarité doit s’organiser au niveau national. Il n’est pas
tolérable que les Sevranais payent plus cher pour leur logement qu’un Parisien dans
les beaux quartiers. J’interviens régulièrement à l’Assemblée nationale sur ces
questions.
Q > De espoir : À quand une véritable politique de mixité sociale dans les logements hlm du
centre ville ? Au cours des dernières années le climat social n’a fait que se détériorer dû
à la ghettoïsation.
R > L’engagement de la ville pour la mixité et la diversité sociales est permanent. La
diversification des bailleurs achevée en décembre 2008 est à ce sujet une réussite.
Osica, bailleur majoritaire, détenait 1 793 logements dans ce quartier. Il n’en
possède plus que 954. Plusieurs bailleurs se partagent le reste du parc : Semipfa,
Villogia, SNI… La reprise du patrimoine Icade (430 logements) par la Semipfa a
permis de conserver un parc locatif intermédiaire dont les loyers se situent entre
ceux du parc social et ceux du parc privé. La résidentialisation des îlots locatifs et
des copropriétés favorise cette diversité sociale. La Ville met ainsi à disposition un
fonds d’aide à la résidentialisation des copropriétés, jusqu’à 2 000 € par logement.
Enfin, sur les 930 logements prévus dans le programme de construction sur le
mandat, 350 sont en accession à la propriété, et 267 relèvent du statut intermédiaire.
Q > De Mikha_Gorbi : Y aura t-il des tours détruites ?
De Chamade93 : Il est question, dans un Article du Parisien du 24 novembre 2009, de
démolition de 173 logements pour en reconstruire 210 dans le quartier Cotton/Farge. Je
suis inquiète, je réside dans ce quartier. Quels sont les immeubles concernés? Par
avance, je vous remercie. Respectueuses salutations.
De Mikha_Gorbi : Le Parisien parlait d'une convention de démolition.
R > De nombreux immeubles, notamment dans le grand ensemble, sont le résultat d’une
architecture qui se voulait « efficace », mais s’est révélée problématique avec le
développement de la crise. Il est prévu de remplacer certains de ces immeubles par
d’autres de dimension plus modeste, à l’architecture agréable, en harmonie avec les
besoins de logement, et qui respecteront les nouvelles normes environnementales.
Rien n’est pour le moment décidé. Quant à la convention que vous évoquez, je peux
vous assurer que le seul document que la ville ait signé récemment est celui qui
l’engage auprès de l’Etat à construire des logements jusqu’en 2014.
Q > De michel : Le centre ville c'est bien mais penser au Vert Galant ce serait bien aussi.
R > Le centre ville connaît des problématiques économiques et sociales fortes, la Ville ne
néglige pas pour autant les autres quartiers. Quelques réalisations. Au Vert-Galant :
la ZAC Pasteur, mais aussi les logements réalisés près du stade Fernand Noël, rue du
Limousin... Au Vieux-Pays : la Maison Alzheimer qui accueille des personnes âgées
et dépendantes, le foyer pour handicapés qui sera étendu, et le nouveau programme
de logements qui prévoit la construction d’une résidence pour jeunes travailleurs et
pour les agents de la plate-forme aéroportuaire. Aux Cottages : le programme social
à Allende et Barbusse.
Q > De pimoussette : J'ai constaté qu'un PC ainsi qu'un permis de démolir avaient été
affichés pendant un certain temps mais je viens de m'apercevoir qu'ils ne sont plus
affichés. Pouvez me confirmer que tous les commerces qui longent la place de la
république, vont bien être détruits pour faire place à la construction de nouveaux
logements privés?
R > Il s’agit d’une grande opération de rénovation urbaine. Elle avait été présentée aux
habitants en 2007. Elle permettra aux commerçants de déménager dans un premier
temps juste à côté de leur emplacement actuel, puis de réintégrer le rez-de-chaussée
d’une construction entièrement neuve. Il y aura au-dessus des commerces, une
centaine de logements en location intermédiaire. Les travaux ne commenceront pas
avant 2011.
Q > De xplane93 : Bonjour monsieur le maire. Merci de vous prêter à ce chat. Des rumeurs
prédisent un changement de fonction de l'école située rue d'Anjou, au Vert Galant, elle
deviendrait un immeuble d'habitations, est-ce une réalité?
R > Il n’y a aucun immeuble d’habitation prévu rue d’Anjou.
Q > De juju : Dans une réponse du chat vous dîtes : "Enfin, pour ce qui concerne la qualité
de l'air et la lutte contre les nuisances, la réponse à apporter ne s'arrête pas aux frontières
d'une commune, et même pour les transports" or nous savons tous que le Tbus ne dessert
que la ville de Tremblay.
R > La Ville a mis en place le TBus et le finance à hauteur de 466 000 € par an. Ce
réseau permet aujourd’hui d’obtenir un bus toutes les 7 minutes aux heures de
pointe. Je souhaite évidemment que ce dispositif bénéficie au plus grand nombre
d’usagers possible. Aussi, dans le cadre de la compétence développement durable de
la future communauté d’agglomération, je suis persuadé que la possibilité d’étendre
le réseau TBus aux villes voisines sera examinée avec intérêt.
Q > De HUGUET_MICHEL : A quand des transports collectifs gratuits pour les résidents
de la communauté d'agglomération et dans cette zone ?
R > C’est une proposition ambitieuse ! Et je prends en compte cette demande dans
l’action de la communauté d’agglomération. Mais elle ne peut intervenir que sur les
lignes relevant de sa compétence directe. Pour le reste, c’est le STIF (Syndicat des
Transports d’Ile-de-France) qui fixe les tarifs des transports. J’ai déposé plusieurs
amendements à l’Assemblée nationale demandant la gratuité dans le cadre de la loi
sur le Grand Paris. Tous ont été rejetés par le gouvernement.
Q > De HUGUET_MICHEL : Bonsoir, le mur anti bruit de l’A104, va-t-il se prolonger sur
Tremblay ?
R > Dans le cadre du plan de prévention du bruit mis en œuvre par l’Etat, il est fait
mention d’un mur antibruit au niveau de Villepinte, sans toutefois que soit
mentionnée une échéance de réalisation. Rien ne dit que cette protection serait
étendue à Tremblay. Je garde votre question en tête pour une prochaine rencontre
avec les représentants de l’Etat dans le département !
Q > De ecureuil93 : Bonjour monsieur le maire j’habite le Vert Galant et je travaille à
Aulnay sous Bois. Je passe forcement par le rond point de la gare. Le matin quand je
commence à 9h je mets 15 minutes pour sortir du Vert Galant et quand je rentre à 18h là
il faut 20 minutes pour rejoindre mon domicile entre le feu de la gare et l’avenue
Pasteur. Ce rond point est vraiment encombré. C’est une vraie galère. Je vous demande
de réfléchir a un moyen d'améliorer la circulation car je trouve que c’est encore pire
qu’avant les travaux qui soit disant devaient être favorables au flux de la circulation. Je
vous en remercie à l’avance.
De gcm : Bonsoir M. le Maire, les points concernant le développement durable sont
considérés comme facultatifs. Pourtant, il semble que cela soit une priorité du
gouvernement. Le rond-point de la gare est une catastrophe du point de vue
développement durable. Des bouchons aux heures de pointe qui auraient pu être évités
augmente la pollution (il y a quand même une crèche...); des feux rouges qui
consomment et qui pourraient être mis en orange clignotant la plupart du temps. Un
refus de prendre en considération les réalités de la vie courante: crèche, école... La
création de cette communauté d'agglomération résoudra-t-elle les problèmes d'accès qui
persistent toujours aujourd'hui?
De juju : Pour pallier aux problèmes de bus j'ai décidé de me rendre au lycée en voiture,
le problème est autre : le système de feux tricolores du rond point de la gare crée de
véritable bouchons au Vert Galant.
R > Transformer la gare du Vert Galant en un véritable pôle multimodal ne peut se faire
en un jour, ni sans mal. La nouvelle gare routière a été mise en service le 29
septembre dernier. Après la mise en service, la gestion des feux tricolores a été
modifiée, ce qui a soulagé la congestion sur le rond-point. Les nouveaux
ralentissements et bouchons tiennent aux travaux qui se poursuivent au niveau de la
passerelle dite « Goldorak ». Le passage piéton situé sous la passerelle a été rouvert.
Un temps de feu vert de 10 secondes est accordé aux piétons, ce qui correspond au
passage de 5 véhicules. Cela peut vite conduire à des engorgements ! La nouvelle
passerelle sera terminée en février 2010, la circulation devrait revenir à la normale.
Un peu de patience, le jeu en vaut la chandelle !
Q > De michel : N'y aurait-il pas des travaux de voirie possible pour améliorer le transit de
part et d'autre du canal de l'Ourcq, je pense à l'espace de la voie de chemin de fer qui
reliait Placoplatre et qui ne sert plus a rien ?
R > Cette question rejoint la précédente. La voie de chemin de fer est une propriété
privée. Placoplâtre souhaiterait la remettre en service, ainsi que plusieurs
collectivités. Il est peu probable que cette voie constitue une solution.
Q > De juju : Je tenais également à vous faire part de l'état déplorable des trottoirs du Vert
Galant. Je vous concède que les grands axes ont étés rénovés. Cependant en octobre
2008, ma pauvre grand mère s'est cassé le pied sur un trottoir en piteux état, nous avons
fait part de cet accident a la mairie, aucune réaction, aucune changement. De plus
certaines rue du Vert Galant sont coupées d'éclairage extérieur, il devient alors
dangereux de s'aventurer à l'extérieur une fois la nuit tombée. Personnellement et cela
n'engage que moi à la place de faire construire une fontaine multicolore, il faudrait
résoudre les problèmes des quartiers de Tremblay.
R > Par sa configuration pavillonnaire très particulière, le Vert Galant concentre les
difficultés de voirie. Le quartier fait partie de mes priorités. En ce qui concerne
l’éclairage, les pannes restent assez fréquentes à cause de l’ancienneté de système
électrique. Il arrive que l’eau pénètre dans le circuit. Le système saute alors
automatiquement pour éviter tout danger. Chaque fois, les services techniques
interviennent dès le lendemain du signalement. Une étude va être lancée afin
d’envisager comment remplacer les systèmes actuels par un réseau plus sûr et plus
économe en énergie.
Q > De espoir : Bonsoir, à quand un trottoir goudronné sur le côté gauche avenue de la
résistance en sortant de la gare après le petit chemin, dû au mauvais état du trottoir je me
suis fait une grosse entorse.
De michel : Pour quand sont prévus les travaux de réfection du trottoir rue de Lille entre
rue du Languedoc et rue des Alpes ? (état déplorable, ma femme s'y est cassée la jambe)
R > Avenue de la Résistance, le trottoir a déjà été refait aux abords du Dojo et du
gymnase Jacquard, ainsi qu’aux alentours du rond point. Le reste du trottoir sera
refait progressivement. Rue de Lille, un trottoir sur deux a été entièrement refait, ce
qui permet un cheminement sécurisé. La 2ème partie se fera dans le cadre de la
programmation annuelle des travaux. Quant à la rue du Languedoc et la rue des
Alpes, les nouvelles orientations budgétaires seront approuvées par le Conseil
municipal dans le courant de l’année 2010. D’ici là, les services techniques se
rendront sur place pour constater l’état de dégradation.
Q > De norman : Bonsoir, à propos de l'urbanisme: vous avez entrepris de grands travaux
sur TEF; ils devaient être terminés pour certains le 15 nov. or ce n'est pas le cas! D’autre
part les routes de TEF sont en piteux état et notamment la rue Léon Blum où les bus
passent chaque jour; pensez-vous que les routes de TEF seront un jour un vrai tapis et
pas comme en ce moment pleins de nids de poules ? Quand pensez-vous refaire toutes
les routes de TEF?
R > La rue Léon Blum est en effet très dégradée, avec la présence de nombreux « nids de
poule ». Des crédits sont disponibles pour faire des aménagements dans cette rue,
notamment pour remettre à niveau les tampons (plaques d’égout). Un traitement de
mise en sécurité y sera effectué au cours de l’année 2010.
Q > De Igor : Bonsoir, les nouvelles compétences pour l'interco sont aussi la voirie, le
stationnement au Bois St Denis il y a de réels problèmes dans certaines avenues. Ne
faudrait-il pas réglementer? Car l'insécurité routière est flagrante...
R > Il est vrai que le caractère résidentiel et pavillonnaire de ce quartier entraîne
certaines difficultés. Le nombre de véhicules par foyer est de 2 voire 3 véhicules. Or,
les pavillons n’ont souvent qu’un garage. J’incite les Tremblaysiens à rentrer le plus
possible leur véhicule au sein de leur propriété. Je retiens votre remarque.
Q > De bevilacqua : La piste cyclable qui va de Tremblay à Villeparisis n'est pas praticable
pour les vélos. Les feuilles s’accumulent et le risque de chutes est énorme, faites quelque
chose SVP merci d’avance.
R > L’entretien de cette piste relève du Conseil Général de Seine-Saint-Denis. Je
transmets votre remarque à ses services.
Q > De michel : La pose de réseau fibre optique fait-elle partie du million annoncé pour le
câblage de la ville ?
R > Le million d’euros comprend les travaux de génie civil nécessaire au câblage, ainsi
que la pose de 6 fourreaux destinés à accueillir la fibre optique. Dans un premier
temps, un seul de ces fourreaux sera équipé en fibre, destinée à équiper les bâtiments
municipaux. Les 5 autres fourreaux seront mis à disposition des opérateurs privés.
Q > De Chris : Cela s'appliquera-t-il aux particuliers ? D’après un employé France Télécom,
les structures municipales seront les premières concernées (écoles, mairie, etc.) ... !
De tine : A quelle date le réseau de fibre optique sera opérationnel pour la population ?
R > Les travaux de génie civil devraient s’achever le 4 janvier 2010. Cela ne signifie pas
que les Tremblaysiens seront desservis par la fibre à cette date. Les bâtiments
publics devraient être reliés de manière opérationnelle au cours du premier trimestre
2010. Les opérateurs intéressés pourront ensuite acquérir l’un des 5 fourreaux.
L’établissement public Débitex se dit d’ores et déjà intéressé…
Q > De Utilisateur3 : Bonsoir, j’habite au Vieux Pays et la connexion à internet est très
faible parce que l'on est loin de la borne, ne serait-il pas possible de faire le nécessaire
auprès de France Telecom pour que cela s'améliore ?
De Chris : Cela s'étend-il sur le secteur des Cottages où la connexion est des plus
mauvaises ?
R > Les fourreaux qui sont en train d’être posés passeront par l’avenue du Parc, l’avenue
de la Station, l’avenue Barbusse et s’arrêteront près de l’IUT. L’extension du réseau
à l’ensemble du Vieux Pays est à l’étude pour 2010.

Documents pareils