Le Festival au quotidien INFO SERVICES

Commentaires

Transcription

Le Festival au quotidien INFO SERVICES
Le Festival
au quotidien
info services
+41 (0)27 775 24 44
billetterie
+41 (0)848 771 882
dimanche
31 juillet
publication officielle du verbier festival 2016 | verbierfestival.com
Et maintenant, jouez !
Gábor Takács-Nagy © aline paley
Avec ses formes en mouvement et sa partie
à construire, le joueur d’échecs évoque bien
sûr la figure du compositeur. Stravinsky,
Ravel et Rachmaninoff furent certes d’excellents compétiteurs mais s’il y a bien un
artiste qui sut manier la diagonale du fou
avec maestria, c’est bien Sergueï Prokofiev.
De l’avis du champion Mikhaïl Botvinnik,
il jouait de façon très vigoureuse et directe,
sans tactique de défense. Un peu comme
sa musique en réalité. En 1937, un match
homérique opposa le compositeur de Pierre
et le Loup à David Oistrakh. Sur les dix parties prévues, seules sept furent disputées.
La légende veut que sentant sa défaite
imminente, le violoniste russe prétexta une
tournée de concerts pour quitter Moscou !
Cet après-midi, la Fondation Neva convie
tous les festivaliers et les habitants de
Verbier à assister à un tournoi d’échecs au
Hangar en compagnie du grand maître russe
Vladimir Kramnik et de nombreux artistes.
Au premier abord, rien de commun entre
les deux pratiques: les échecs sont un jeu et
la musique un art. Et pourtant, aviez-vous
remarqué qu’on disait «jouer d’un instrument» comme on joue aux cartes, aux dames
ou au tennis ?
Les échecs ont ceci de singulier qu’ils
peuvent être considérés comme un art à part
entière. Il existe des «Prix de beauté» pour
les parties les plus créatives, et on trouve
toute une littérature décrivant par le menu
les coups les plus prodigieux des grands
maîtres de l’histoire… Un peu comme on
écoute un disque ou lit une partition !
Pas étonnant que l’on retrouve de nombreux
musiciens amateurs de l’échiquier. A
15h00, venez admirer le récital de Kramnik
affrontant une pléiade de musiciens (Martin
Fröst, Daniel Hope, Alexander Kniazev,
Daniel Lozakovich, Mischa Maisky, Gábor
Takács-Nagy, Daniil Trifonov et le directeur
du Festival Martin T:son Engstroem).
Les parties (simultanées !) seront-elles
déséquilibrées ? Rien n’est moins sûr car il
existe de grands instrumentistes ou chefs
quasiment professionnels aux échecs
comme Emil Gilels, Mstislav Rostropovich,
Leonard Bernstein ou Dizzie Gillepsie. On
aura une bonne idée de la magie singulière
du jeu en évoquant Ray Charles, excellent
joueur, dont la cécité n’empêcha pas les
plus brillantes combinaisons mentales.
Les échecs ou le charme des associations
abstraites.
Visionnaire joueur d’échecs en somme,
qui, non content d’avoir plusieurs coups
d’avance, cherche avec des cases blanches
et noires, à repousser les frontières dans le
but unique de surprendre l’adversaire. En
réalité, le compositeur ne fait-il pas la même
chose avec son auditeur ? Que visait donc
Berlioz dans sa Symphonie Fantastique si
ce n’est outrepasser les limitations de l’orchestration pour inventer de toutes nouvelles sonorités ? Ainsi, le créateur cherche
avec les possibilités des notes à pénétrer
l’intérieur du son. Les prochains concerts
du Verbier Festival font la part belle à tous
ces génies de la musique, qui avancent leurs
pions ou font bouger leurs tours pour tenter
des «coups». Demain nous entendrons l’impressionnante Symphonie n° 5 de Prokofiev.
Le mercredi 3 août, nous écouterons les prodigieuses explorations sonores de Ligeti et
Cage (autre grand joueur d’échecs), et le
jeudi 4 août, le Verbier Festival Orchestra
dirigé par Iván Fischer nous promet une
fabuleuse soirée Wagner, qui repoussa les
limites de l’opéra avec son concept d’«art
total».
Tous ces concerts vous mettront échec et
mat. Et le pire, c’est qu’en musique ou aux
échecs, vous n’aurez qu’une envie après:
celle de rejouer une partie.
Laurent Vilarem
Symphonie «Petite Russie»
Et grande beauté
Très influencé par sa rencontre, quelques
années plus tôt, avec Balakirev, chef de file
du mouvement des compositeurs russes
nationalistes basé à Saint-Pétersbourg,
Tchaïkovski semble lui aussi – toutefois sans
respecter le dogmatisme strict de ce courant – repousser les modèles européens pour
participer à la création d’un style proprement russe.
© Nikolai Kuznetsov
Utilisant des thèmes issus de la musique
populaire ukrainienne, le sous-titre «Petite
Russie» - surnom affectueux de l’Ukraine provient du critique Nikolaï Dimitrievitch
Kashkine, séduit par l’utilisation des airs
folkloriques de la région, où séjournait d’ailleurs le compositeur au moment du début de
la rédaction de l’œuvre.
C’est en janvier 1873, que Piotr Ilitch
Tchaïkovski donne, dans sa réduction pour
piano, une première audition du Finale de
sa Symphonie op.17 devant un cercle d’amis.
Parmi eux, Nikolaï Rimsky-Korsakov et
son épouse qui décèlent, dès les premières
notes Moderato, le potentiel de cet ouvrage
que Tchaïkovski lui-même définissait au
moment de l’écriture comme «sa meilleure
œuvre». La création de la pièce, un mois
plus tard à Moscou, sous la direction de
Nicolas Rubinstein, sera accueillie par une
ovation, donnant raison au compositeur,
pourtant éternel insatisfait: cette deuxième
symphonie étant la meilleure… jusqu’aux
suivantes !
Et notamment jusqu’aux nombreuses
révisions apportées par le musicien en
1870, en particulier dans les premiers
mouvements, version qui se joue encore
aujourd’hui.
Vigoureux et brillant dans son orchestration
– notamment pour le pupitre des vents –, le
mouvement initial développe le premier de
ces airs ukrainiens d’abord exposé par un
long solo de cor, tandis que la deuxième
partie reprend des sections de l’opéra
Undine, que Tchaïkovski avait composé trois
ans plus tôt avant de le détruire en partie.
Une nouvelle mélodie populaire est exposée
dans le Scherzo avant de céder, dans le Trio,
à un thème d’allure folklorique, bien que
vraisemblablement original.
Particulièrement grandiose, le finale reprend
le thème de La Grue (Jouravel), air ukrainien
aussi bref que répétitif. Thème simple, répété
à l’envi, subissant maints développements
avant de laisser place à un dernier sujet, plus
syncopé, mais plein de panache.
Grâce à des mélodies simples, mais une
orchestration bâtie comme une cathédrale,
avec des fondations solides et des ciselures
raffinées, le jeune Tchaïkovski s’impose au
milieu de ses contemporains, avec cette
deuxième symphonie, comme une des
grandes figures du romantisme russe.
Albina Belabiod
Aujourd’hui, 19h00 | Salle des Combins
Dimanche 31 juillet
fest’off
DJ Mute
Jazz, afrobeat, house,
electro
© Robin gervais
au progr amme aujourd’hui
Inlassable platiniste et infatigable
chercheur de musique, DJ Mute n’est
pourtant pas si discret. Pour le Fest’Off,
il prépare un mix hors normes, des
confins du jazz aux dernières pépites
électroniques. DJ Mute a notamment
joué au Paléo Festival de Nyon, au
New Morning et au Gibus à Paris, et
pour l’émission Métissages sur la radio
Couleur 3.
Il a fait les premières parties de Motor
City Drum Ensemble, d’Antipop
Consortium, de Jack de Marseille ou
encore Yass.
Aujourd’hui, 20h30 | Le Hangar
événement academy
aujourd’hui à 15h30, dans les pierres
centenaires de l’Abbaye de SaintMaurice, Karolina Errera (alto) et
Julia Hagen (violoncelle), participantes de l’Academy, vous offriront un
moment musical avec Bach, Druzhinin
et Beethoven. Une belle occasion de
découvrir un haut lieu du patrimoine
européen (entrée libre).
WE LOVE NOTES AS MUCH
AS WE LOVE NUMBERS.
IS THAT MUSIC TO YOUR EARS?
>> Discover our commitment to music at
juliusbaer.com/sponsoring
Julius Baer is proud to be the main sponsor of the Verbier Festival.
Julius Baer is the leading Swiss private banking group and present in some 50 locations worldwide. From Dubai, Frankfurt, Geneva,
Guernsey, Hong Kong, London, Lugano, Monaco, Montevideo, Moscow, Mumbai, Nassau, Singapore to Zurich (head office).
jeunes talents en formation
Discovery
Conversation with
academy
Vladimir Kramnik
© NICOLAS BRODARD
musicians themselves rather than just
their playing. The fact that more than 400
musicians applied to join us this year is
a remarkable achievement for our whole
team, and encourages that we on the right
track. But “better never stops”, and our
schedule this summer is busier than ever
with over 80 masterclasses and 20 public
concerts, a performance of Don Giovanni
with 21 musicians (and who know, perhaps
a chorus of Festival-goers?) and the inaugural Prix Yves Paternot for the best
musician in the Academy.
The Verbier Festival Academy has become
one of the most important summer learning places in the world. What makes us
special is how we combine so many different activities together that enrich the
We even have a sports psychologist, a physiotherapist and a life coach “in residence”.
For all of this – and for much more – we
are asking for the first time in our history
a small investment from any Festival-goer
who wants to attend a masterclass and who
isn’t already a member of the Friends of
the Festival (or who doesn’t have a ticket
for a concert that day). This new Learning
Pass, which costs 20 francs per day helps
us to create, innovate and grow; we hope
you buy one with pride.
Christian Thompson
Russian-born Vladimir Kramnik is a
true virtuoso, a master, a world champion and a legend. At the moment he
walks on stage, he is cool, collected,
prepared and, yes, ready for the kill.
But he doesn’t play his trade with
a Stradivarius or a Steinway, but
instead with chess pieces on a chess
board. Vladimir Kramnik, currently
rated second in the world of professional chess, he is feared, admired and
respected the world over.
But what does it mean to play chess for
one’s living? How deep is his passion?
What does he need to have to win and
how can he prepare for each match?
How can we draw similarities between
his life and the life of a concert pianist or violinist, for example? And is
there anything the game of chess can
contribute to make the world a better
place?
Come to Chalet Orny today at 2pm
to hear Vladimir Kramnik in conversation with Stephen Johnson.
discovery enfants
orchestras
Rémi Grouiller, hautbois (VFCO)
Aussi loin qu’il s’en souvienne, l’originaire
de l’Aveyron – qui a perdu son accent chantant durant ses études au Conservatoire
de Paris – a toujours voulu être musicien
d’orchestre. Après plusieurs engagements
avec l’Orchestre Philharmonique de Radio
France, l’Orchestre National de France et un
poste à l’Opéra de Limoges, Rémi Grouiller
a obtenu l’année dernière une place de titulaire au sein de l’Orchestre de Paris, dont il
a pu croiser le nouveau Directeur musical,
Daniel Harding la semaine dernière au pub
Mont Fort («Je n’ai même pas pu l’aborder car
il était encerclé par ses fans !»).
Un parcours sans faute pour celui qui, à
11 ans déjà, intégrait l’orchestre de son
département grâce à un directeur de conservatoire éclairé qui avait détecté le potentiel
du jeune hautboïste. Après seulement une
année passée au sein du VFO, Rémi réussit
les auditions pour intégrer la formation de
chambre du Verbier Festival, qui l’appelle en
renfort l’été dernier pour une Passion Selon
St-Matthieu dirigée par Thomas Quasthoff,
avant de revenir cette année pour toute la
durée du Festival: «Au sein d’un orchestre,
on prend des habitudes et on rentre rapidement dans un rythme que je qualifierais de
confortable. Ici, je me sens remis en question
Un atelier d’initiation aux échecs
est proposé aux enfants, afin qu’ils
découvrent les règles et les subtilités
de ce jeu passionnant.
L’après-midi, les enfants sont invités
à décorer le Café Schubert lors de la
création d’une œuvre éphémère.
Échecs: Lundi 1er août, 10h00
À partir de 7 ans.
Mandala: Lundi 1er août, 14h30
Café Schubert - Esplanade de la Salle
des Combins. Tous âges.
météo
aujourd’hui
car le poste me met souvent au premier plan.
Par ailleurs, je suis amené à travailler avec
des musiciens originaires des quatre coins
du monde, tous de techniques très différentes.
C’est intéressant de comparer les esthétiques et
de rassembler tout ça. Je crois d’ailleurs que le
résultat s’entend, non ?».
Ensoleillement30%
Risque d’orage
moyen
Précipitations
2,6 mm/h
températures
Minimum17°
Maximum21°
lundi
Assez ensoleillé, passages nuageux
Température20°
3 | le festival au quotidien
ils vous font rêver
dimanche 31 juillet
Christian Tetzlaff, en toute intimité
Christian Tetzlaff nous revient donc au
Verbier Festival pour trois concerts qui
offrent la quadrature du cercle de son art
de musicien. Ce matin à l’Église, il présente un programme qui enchaîne trois
chefs d’œuvre de la littérature pour violon solo. Jugez-en plutôt: Bach, Ysaÿe,
Bartók. A peine le temps de souffler que le
soliste se fera chambriste demain à 20h00
car Christian Tetzlaff est par ailleurs un
quartettiste accompli, notamment au sein
du Quatuor Tetzlaff où officie également
sa sœur violoncelliste Tanja. Le violoniste allemand se fondra dans la masse
quasi orchestrale de la Nuit transfigurée
de Schönberg et du Sextuor de Brahms, qui
est de son propre aveu le compositeur le plus
cher à son cœur.
Et puis, il y a cet intrigant concert du
3 août à la Salle des Combins aux côtés
du chef Michael Tilson Thomas. A priori,
le mariage est détonant. D’un côté,
l’Allemand austère et rigoureux ; de l’autre,
le show man américain. Outre le fait que les
hommes se sont régulièrement produits
ensemble, notamment à San Francisco,
leur rencontre à Verbier a ceci de prometteur qu’elle se place sous le signe d’un des
très grands chefs d’œuvre du répertoire
pour violon. Écrit en 1990, le Concerto
pour violon de Ligeti est en effet un déluge
d’invention, où perce une qualité trop rare
dans la musique d’aujourd’hui: l’émotion.
Le deuxième mouvement notamment,
© Giorgia Bertazzi
N’allez pas parler d’autre chose que de
musique à Christian Tetzlaff. Le violoniste
allemand est de ces magnifiques musiciens
qui refusent le star-system (bien qu’il en soit
une, indiscutablement), le marketing et les
produits médiatiques. On aura une bonne
idée de sa rigueur et sa probité musicales, en
parlant de l’instrument sur lequel il joue. En
lieu et place d’un Guarneri ou Stradivarius
millésimé, Tetzlaff joue sur un instrument
moderne du début de notre siècle. Il confiait
récemment dans une interview: «Mon violon
actuel est le meilleur instrument que j’ai eu
entre les doigts. Pourquoi devrais-je me soucier qu’il ait seulement treize ans d’âge ? Seule
importe la sonorité. Et je vous mets au défi de
deviner qu’il s’agit d’un instrument moderne si
on le compare à un Guarneri del Gesù !»
Aria, contient une bouleversante mélodie
d’Europe centrale confiée au violon solo,
qui vous restera en tête des jours durant.
Manière de boucler en somme la boucle du
récital de ce matin. Pour Christian Tetzlaff,
l’instrument est toujours le meilleur moyen
d’aller vers l’intime.
Laurent Vilarem
coup de cœur
Martin Fröst fait fondre la glace
En Suédois, frost signifie «gel». Une traduction bien mal à propos si l’on considère la
chaleur et la rondeur du son boisé de notre
clarinettiste préféré. Malgré un physique
semblant bâti sur le modèle de celui des
habitants du Walhalla, Martin Fröst dégage
une lumière bienveillante, sur scène ou sur la
terrasse de son appartement près de Médran,
où il interrompt ses gammes pour nous
accueillir. Celui qui sait également réchauffer l’atmosphère, parfois glaciale, des plus
grandes salles de concert à coups de musique
klezmer, vient presque chaque été depuis 10
ans au Verbier Festival: «J’ai décidé de participer à moins de festivals d’été pour préserver
ma vie de famille, mais je continue de venir ici,
car tout est fait pour que nous puissions venir
ensemble passer de bons moments.»
4 | le festival au quotidien
Quintette avec clarinette de Brahms: «C’est
une œuvre très importante du répertoire de
chambre, qui constitue une étape dans l’histoire de la musique. Je l’ai bien sûr beaucoup
jouée et enregistrée, mais avec les musiciens
d’Ebène, j’ai l’impression d’en redécouvrir
certains aspects. Nous avons eu plein de
moments de «Wouahou» en répétant ! Nous
sommes à la recherche de la même vérité et de
la même sincérité dans notre jeu. Nous avons
cette envie commune de nous plonger aux
sources de la musique, de revenir à ses racines.
C’est d’ailleurs ce qui séduit particulièrement le Suédois dans «l’expérience
Verbier»: «Nous sommes ici comme au
milieu d’un grand carrefour où se rencontrent tous les musiciens, toutes les
nationalités. Les influences se mélangent,
les traditions et cultures se croisent pour
créer quelque chose d’unique. C’est ainsi
que la musique se développe.» Le mélange
des cultures, une notion au cœur des
recherches du musicien depuis deux ans,
qui avec son album Roots et un projet scénique intitulé Genesis, explore les racines
populaires de la musique dite savante et
réinvente le catalogue de la clarinette, grâce
à des transcriptions et des commandes
d’œuvres originales: «Sans renier les grandes
œuvres classiques que je joue toujours avec
autant de plaisir, je me sens le devoir de
contribuer au renouvellement et à l’élargissement du répertoire de mon instrument.»
Une piste de bis pour le concert de ce soir ?
C’est par un sourire énigmatique que répondra Martin Fröst, les voies du Walhalla sont
impénétrables…
Albina Belabiod
photo © MATS Backe
La famille, un mot clé dans la vie de ce fils
d’altiste, mis au violon à l’âge de 5 ans, qu’il
abandonnera trois ans plus tard, après avoir
été «hypnotisé» par le son de la clarinette à
l’écoute d’un enregistrement du Concerto de
Mozart rapporté à la maison par son père.
Vingt-deux enregistrements plus tard et
des prix qui ne rentreraient pas tous sur
le rebord de la cheminée de son chalet, le
soliste retrouve les musiciens du Quatuor
Ébène pour interpréter, à l’Église, une pièce
majeure du catalogue de son instrument, le
Et c’est un processus passionnant de confronter nos visions de l’interprétation.»
PORTRAIT
Live
Guillaume Jacot,
l’acrobate du violon
spectacle qui me tient à cœur depuis longtemps, autour de mes deux passions, le violon
et l’acrobatie.»
Un projet polymorphe, à l’image du talent
de ce violoniste blond aux yeux bleus qui,
tout en assumant un poste de remplaçant à l’Orchestre de la Suisse Romande,
enseigne au Conservatoire de Genève et
perfectionne son apprentissage à Vienne,
où il multiplie les allers-retours: «Ce statut
de free-lance correspond bien à ma personnalité et à la multiplicité de mes activités. Mais
quoi qu’il arrive, le violon passera toujours
en premier.»
Chaque année, le Rotary Club Verbier
Saint-Bernard distingue un jeune musicien
suisse méritant, parmi les talents sélectionnés par le Verbier Festival. Une bonne
nouvelle que Guillaume Jacot, Genevois de
25 ans, a appris il y a quelques jours entre
deux répétitions avec le VFO, dont il fait
partie depuis trois ans maintenant: «Ce
prix va me permettre de développer un
Dans cet agenda déjà bien rempli, lui qui
est habitué aux grandes familles puisque
ses cinq frères et sœurs sont musiciens,
trouvera toujours un peu de place pour le
Verbier Festival, où il reviendrait volontiers chaque année. Guillaume Jacot a
d’ailleurs passé les auditions pour intégrer l’orchestre de chambre la saison
prochaine. Affaire à suivre…
Live sur medici.tv
Récital de Christian Tetzlaff,
Église, 11h00
Live sur medici.tv
et Espace 2
Concert du Verbier Festival
Chamber Orchestra dirigé par
Gábor Takás-Nagy,
Salle des Combins, 19h00
nouveauté
learning pass
Une participation est désormais
demandée pour l’accès aux activités de
l’Academy et aux répétitions publiques
à la Salle des Combins.
Learning Pass: CHF 20.-/jour
En vente à la billetterie
Entrée libre pour les détenteurs d’un
billet de concert du jour et pour les
Amis du Verbier Festival et les jeunes
de moins de 16 ans.
découvrez la région
Cet été, l’Office du Tourisme propose d’explorer deux alpages
• Visite de la fromagerie de l’alpage
de Mille (Sery)
Sur l’alpage de Mille, fromages à raclette,
tommes et séracs sont fabriqués artisanalement. Les curieux se lèvent tôt pour découvrir ce savoir-faire traditionnel et goûter
ces produits typiques ! Le forfait comprend
le transport, la visite et la dégustation.
Tarifs: CHF 20.- dès 10 ans, CHF 10.- dès
6 ans, gratuit pour les moins de 6 ans.
• Brunch à l’alpage de Sery
Des ingrédients simples et locaux, perchés à 2’200 mètres d’altitude, voilà la
recette d’un brunch inoubliable ! L’alpage
de Sery accueille les gourmands pour leur
premier repas de la journée à base de fromages d’alpage, pain et confitures maison,
lait produit sur place et jus de pomme local.
Le prix inclut le transport et le brunch.
Compter toute la journée pour l’activité.
Retour en voiture ou possibilité de partir
en randonnée.
Tarif: CHF 20.- par personne.
LA FAMILLE TIMTCHENKO EST HEUREUSE DE
P O U V O I R C O N T R I B U E R À T R A V E R S S A F O N D AT I O N
A U R AY O N N E M E N T D U V E R B I E R F E S T I VA L
w w w. n e v a - f o n d a t i o n . o r g
© Valais-Wallis Promotion
Expériences gourmandes
Informations et inscriptions:
Office du Tourisme de Verbier/Val de Bagnes
T. +41 (0)27 775 38 88
verbier.ch
nos partenaires et amis
du jour
Le livrepar
dimanche 31 juillet
Olivier Bellamy: «Martha Argerich:
L’enfant et les sortilèges»
Si le titre de Ravel
semble avoir été créé
pour elle, Martha Argerich
est l’enfant ET les sortilèges:
surdouée, fantasque, jouant avec son
incomparable talent au chat et à la souris.
Peu susceptible, le don accepte patiemment que Martha travaille comme une
forcenée ou laisse tout tomber, sacrifie
tout à un amour puis l’amour à la musique,
joue divinement pour des inconnus ou
déserte un concours où elle aurait pourtant
brillé.
confiance. Et sous sa plume admirative et
vive, mais sans complaisance, c’est toute
l’incroyable carrière et la vie débridée de
la virtuose argentine (et genevoise) qui
surgissent, dans un éclat somptueusement
bohème, dont les étincelles embellissent
toujours la discographie. L’enfant est
aujourd’hui une dame de plus de 75 ans,
auréolée d’une chevelure de neige – l’une
et l’autre toujours aussi indomptables...
Avec détermination, le journaliste Olivier
Bellamy a accumulé un trésor de souvenirs, d’impressions et d’anecdotes de et
autour de l’artiste, dont il a su éveiller la
Olivier Bellamy,
Martha Argerich: L’enfant et les sortilèges,
Buchet-Chastel, 2016, 288 pages,
CHF 35.70
Joëlle Brack
le ROUGE, restaurant et club
à ne pas manquer
INItiation
aux échecs
Les échecs sont à l’honneur ce weekend, vous l’aurez vu ! Pour les adultes
curieux qui souhaiteraient découvrir
ce jeu qui semble complexe au premier abord, une initiation est proposée aujourd’hui à 10h30 à l’Hôtel de
Verbier. (gratuit)
Vous n’avez pas pu manquer son installation
estivale avec ses parasols colorés. Durant
cette 23e édition du Festival, plusieurs
master class de l’Academy se tiendront
au restaurant Le Rouge, qui propose une
cuisine à l’effigie de sa terrasse, colorée et
de saison ! La chef Anne-Sophie Taurines,
qui vient juste de remporter le concours
Suisse San Pellegrino, vous fera découvrir
ses nouvelles inspirations aux travers de sa
carte d’été.
Venez déguster son tartare de maigre,
basilic thaï et vinaigrette aux agrumes ou
ses fameuses Aubergines alla Parmigiana.
Le Rouge vous accueille tous les jours à
partir de midi sur sa terrasse avec vue
panoramique et le soir avant et après
les concerts. Un terrain de pétanque est
également à votre disposition.
aujourd’hui, 10h30
Hôtel de Verbier
Informations et réservations:
T +41 (0)27 771 80 00
[email protected]
lerouge-verbier.com
NOUVEAU
ENVIVO LUNGO
Notre Lungo le plus intense –
à déguster en grande tasse
You may have noticed, chess is the spotlight this week-end! This game seems
complex at first sight… For the adults
who are curious, if you would like to
discover it, lets’ meet at 10.30 am, Hôtel
de Verbier to enjoy an introduction!
(Free entrance)
110 ml pour un plaisir
intense en grande
tasse.
Intensité 9
© nicolas brodard
© nicolas brodard
Bryn Terfel (Falstaff) et Erika Grimaldi (Alice Ford), Salle des Combins, 29 juillet 2016
sponsors principaux
Impressum
institutions
Le festival au Quotidien
Publication officielle du Verbier
Festival 2016
Le Canton
du Valais
encourage
la culture
Der Kanton
Wallis
fördert Kultur
Le Canton
du Valais
encourage
la culture
Der Kanton
Wallis
fördert Kultur
Le Canton
du Valais
encourage
la culture
Der Kanton
Wallis
fördert Kultur
Le Canton
du Valais
encourage
la culture
Der Kanton
Wallis
fördert Kultur
co-sponsors
coordination
Marion Grossiord, Florence Dozol
Rédaction
Laurent Vilarem (rédacteur en chef )
Albina Belabiod
Michèle Larivière
Le Canton
du Valais
encourage
la culture
Der Kanton
Wallis
fördert Kultur
Photographie
Aline Paley, Nicolas Brodard
partenaires philanthropiques
Anonymes
Tabor Foundation
Margarita Louis-Dreyfus
La Chanterelle,
association culturelle
Eduard Wulfson
Conception
Blossom Communication, Genève
Réalisation
Fresh Leaf Charitable
Foundation
PIM Sportsguide SA
Porter Foundation
International Music &
Art Foundation
Impression
Fondation
Elena Rybolovleva
Société Gustav Mahler
de Genève
Fondation Juchum
Manz Privacy Hotels
Imprimé à Verbier par Publiprint
partenaires locaux
partenaires
Urfer Group SA
Official Cars
partenaires média
T. +41 27 775 27 52
www.allverbier.com
[email protected]
T. +41 27 771 36 55
www.immobagence.ch
[email protected]
T. +41 27 771 60 55
www.agival.ch
[email protected]
7 | le festival au quotidien
au progr amme demain
points forts
LUNDI 1er août
Academy
09h30 | TéléVerbier *
Academy
Master class de piano avec Sergei Babayan
Master class de violoncelle avec
Laurence Lesser
09h30 | Chalet d’Adrien * Academy
Master class de violon avec Pamela Frank
10h00 | École de la Comba Discovery
Ateliers enfants: initiation aux échecs,
à l’école de la Comba, salle de la Fanfare
(gratuit)
10h00 | Salle des Combins *Orchestras
Répétition publique du Verbier Festival
Orchestra
11h00 | Église
Hommage à Yehudi Menuhin
Daniel HOPE,
Daniel LOZAKOVICH Violon
Lise DE LA SALLE Piano
Ying FANG Soprano
Membres de la VERBIER FESTIVAL
ACADEMY:
Christina BRABETZ,
Amalia HALL,
Thomas REIF,
Dmitry SMIRNOV Violon
Timothy RIDOUT Alto
Amalie STALHEIM Violoncelle
Ivy WONG Contrebasse
Julia HAMOS Harpe
QUATUOR GERHARD
William Walton (1902-1983)
Béla Bartók (1881-1945)
Bechara El-Khoury (1957-)
Philip Glass (1937-)
John Tavener (1944-2013)
Arvo Pärt (1935-)
Antonio Vivaldi (1678-1741)
Fin du concert à 13h00
Ateliers enfants: décoration du Café
Schubert avec une œuvre éphémère, sur
l’esplanade de la Salle des Combins (gratuit)
16h00 | Hangar
Fest’Off
16h30 | Cinéma *
Academy
DJ Sil Tuby ( jazz, entrée libre)
«La Verbier Festival Academy présente»
18h00 | Café Chopin
Discovery
18h00 | Café Schubert
Discovery
Pre-concert talk with Stephen Johnson
(in English, free entrance)
Présentation du programme de la soirée
avec Michèle Larivière (entrée libre)
19h00 | Salle des Combins
VERBIER FESTIVAL ORCHESTRA
Paavo JÄRVI Direction
Leonidas KAVAKOS Violon
Alexander BUZLOV Violoncelle
Rendez-vous à 11h00 à l’Église pour
un hommage à Yehudi Menuhin.
Daniel Hope, protégé du maître dès
son plus jeune âge, perpétue à son tour
la tradition en interprétant le Duo pour
deux violons de Bartók avec le jeune
prodige Daniel Lozakovich.
A 19h00 à la Salle des Combins, Paavo
Järvi fait son retour à Verbier avec un
programme passionnant entre rêve
chez Debussy et éclat chez Prokofiev.
Un concert lumineux, enfin, à 20h00
à l’Église, par un sextuor des grands
archets d’aujourd’hui, dont l’altiste
Tabea Zimmermann, qui vient pour
la première fois à Verbier. La Nuit
transfigurée de Schönberg d’abord,
suivie du Sextuor à cordes N° 2
de Brahms sauront vous emmener
dans un ailleurs musical dont vous
reviendrez changés…
Claude Debussy (1862-1918)
Johannes Brahms (1833-1897)
Sergueï Prokofiev (1891-1953)
20h00 | Église
Alexandra CONUNOVA,
Christian TETZLAFF Violon
Barbara BUNTROCK,
Tabea ZIMMERMANN Alto
Nicolas ALTSTAEDT,
Torleif THEDÉEN Violoncelle
Arnold Schönberg (1874-1951)
Johannes Brahms (1833-1897)
22h30 | Hangar
Gangbé Brass Band !
(fanfare béninoise, entrée libre)
23h00 | Église
Fenêtre sur Orchestre
Daniel Lozakovich
Fest’Off
Orchestras
14h00 | Chalet d’Adrien * Academy
Master class de musique de chambre avec
Gábor Takács-Nagy
billetterie
Des billets pour la plupart des concerts
sont encore disponibles !
• Billetterie principale du Festival
Route de Verbier Station 88
9h30-12h00 et 14h00-19h00
• verbierfestival.com
site sécurisé
• +41 (0)848 771 882
9h30-12h00 et 14h00-19h00
8 | le festival au quotidien
*Accès sur présentation du Learning Pass
ou entrée libre pour les Amis du Verbier
Festival, les détenteurs d’un billet de concert
du jour et les jeunes de moins de 16 ans.
© Julia bayer
Academy
Master class d’opéra avec Louis Scheeder
Paavo Järvi
Un guichet du soir vous attend également entre 18h00 et 19h00 à la Salle des
Combins.
© Harald Hoffmann
13h30 | Cinéma *
14h30 | SALLE DES Combins Discovery
© A WANG
09h30 | Chalet Orny *
Rêveries…
Le Blog du Festival
Découvrez les coulisses du Festival,
des vidéos des artistes, les photos des
concerts et toutes les informations de
dernière minute sur le blog du Festival
verbierfestival.tumblr.com
Infoservices: +41 (0)27 775 24 44
Daniel Hope

Documents pareils