Rechercher un emploi en Suisse - Groupement transfrontalier

Commentaires

Transcription

Rechercher un emploi en Suisse - Groupement transfrontalier
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:28
Page 1
Septembre 2010
Rechercher
un emploi en Suisse
La Suisse est un pays étranger. Quelle révélation me direzvous ! Pourtant cet élément est trop souvent oublié par les
candidats à des postes en Suisse. On ne prépare pas une
recherche d’emploi en Suisse, comme on le ferait en France.
Bien connaître la culture et le fonctionnement du marché du
travail sont des atouts majeurs pour décrocher un emploi en
Suisse et pour s’intégrer ensuite dans l’entreprise. Vous
trouverez également dans cette brochure de nombreux
conseils et informations pratiques sur les techniques
de recherche d’emploi, la rédaction d’un CV, l’entretien
d’embauche, les salaires… Informations essentielles pour
préparer efficacement votre recherche d’emploi.
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 2
Sommaire :
I - Un marché de l’emploi diversifié et attractif . . . . . . . p.03
II - Débuter sa recherche d’emploi
La presse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.04
Les sites internet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.04
Les sociétés de placement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.05
Le réseau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.05
Les candidatures spontanées . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.06
Le service emploi du Groupement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.06
III - Rédiger un CV et une lettre de motivation
Le Curriculum Vitae. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.07
La lettre de motivation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.09
Le dossier complet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.10
IV - L’entretien d’embauche
Un entretien à bien préparer . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.11
Renseignez-vous sur les salaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.12
Quelques conseils pour l’entretien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.13
V - Pour aller plus loin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.15
Schaffhouse
Thurgovie
Argovie
Zurich
Appenzell
Lucerne
Zoug
Schwytz
Nidwald
Obwald
Uri
St Gall
Glaris
Grisons
Tessin
Groupement transfrontalier européen
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 3
I - Un marché de l’emploi
diversifié et attractif
Comme dans tous les pays développés, le secteur d’activité dominant en
Suisse est celui des services. Toutefois, il existe de fortes disparités régionales
et la composition du tissu économique varie énormément d’un canton à l’autre.
Ainsi dans le bassin lémanique (cantons de Genève, Vaud, Valais), le secteur tertiaire rassemble près de 80 % des emplois. Les secteurs d’activité principaux
sont la banque et les assurances, la santé, l’hôtellerie-restauration (d’affaires et
de loisirs), la chimie, le bâtiment et les industries hautement qualifiées : haute
horlogerie, mécatronique et biotechnologie.
Les cantons de Neuchâtel, Jura, Berne et Fribourg possèdent un secteur industriel
très fort. De nombreuses entreprises d’horlogerie et de métallurgie y sont installées. Il s’agit souvent de centres de production et l’effectif cadre y est faible.
La région de Bâle se caractérise aussi par un secteur industriel très fort. Les
entreprises de chimie, pharmacie et biotechnologie sont très nombreuses. Bâle
est également une grande place financière, avec de nombreux sièges de
banques et d’assurances. Enfin, sa situation centrale en Europe lui a permis de
devenir un des grands centres des transports et de la logistique en Suisse.
Le marché de l’emploi suisse se caractérise par un très fort taux de Petites et
Moyennes Entreprises (PME). Ainsi, 99,6% des entreprises implantées en
Suisse ont moins de 250 salariés. 60 % des emplois, existant dans le pays, se
trouvent dans ces PME. Malgré cela, la Suisse accueille également de nombreuses compagnies internationales, comme Procter & Gamble, McDonald’s,
Du Pont de Nemours... La Suisse reste d’ailleurs très attractive pour les multinationales et nombre d’entre elles installent, chaque année, leurs sièges
mondiaux ou européens en Suisse. Enfin de très nombreux organismes internationaux, tels que l’ONU, le CICR, l’OMC, l’OMPI, sont basés en Suisse. Outre
ce dynamisme et cet attrait, il faut également noter que les entreprises implantées en Suisse sont extrêmement compétitives ; depuis plusieurs années, la
Suisse se place au 1er rang de la compétitivité mondiale des entreprises.
Enfin, la dernière grande caractéristique du marché de l’emploi suisse est
sans conteste son ouverture aux travailleurs étrangers. Près de 27 % de la
population active en Suisse est étrangère. Dans le canton de Genève, ce taux
dépasse même 50 %. Les opportunités d’emploi en Suisse sont donc réelles
pour les étrangers. Mais la Suisse recherche essentiellement du personnel
qualifié.
Travailler à temps partiel ?
Le travail à temps partiel est très développé en Suisse. Postes à 50%, 60%,
70%, … la palette est très large. N’hésitez donc pas à postuler si vous recherchez un poste à temps partiel.
Groupement transfrontalier européen
3
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 4
II - Débuter sa recherche
d’emploi
Les méthodes de recherche d’emploi diffèrent peu en France et en Suisse.
La presse, les sites Internet, les sociétés de placement et le réseau
restent les méthodes les plus efficaces pour trouver des offres d’emploi.
La presse
La presse demeure en Suisse un grand vecteur de communication pour les
entreprises. 40% d’entre elles diffusent encore leurs offres sur les suppléments
emploi des grands quotidiens nationaux.
Zone
géographique
Suisse Romande
Suisse Alémanique
Suisse Italienne
Principaux
quotidiens
Tribune de Genève
Le Temps
24 Heures
TagesAnzeiger
NZZ
Corriere del Ticino
Jour de parution
des offres
Mercredi
Vendredi
Jeudi
Mardi
Samedi
Vendredi
Les sites Internet
Internet est aujourd’hui un outil incontournable pour rechercher un emploi en
Suisse. Il existe de très nombreux sites dédiés à l’emploi. Certains sont généralistes, d’autres sont classés par secteurs d’activité. La plupart proposent une
inscription gratuite en ligne.
Les sites clés en Suisse sont :
Zone
géographique
Suisse Romande
Principaux sites
internet
www.jobup.ch
www.portail-emploi.ch
www.topjobs.ch
Suisse Alémanique
www.jobs.ch
www.jobclick.ch
Suisse Italienne
www.tuttoclick.ch
Groupement transfrontalier européen
4
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 5
N’oubliez pas non plus les sites spécialisés par secteur d’activité, par exemple
www.jobwatch.ch, site dédié aux métiers de l’horlogerie, www.weblaw.ch, site
consacré aux emplois juridiques, ou encore www.job20-30.ch, pour les
étudiants.
Enfin, souvent oubliés et pourtant très utiles, les sites des entreprises. De plus
en plus d’entreprises ont une rubrique carrière sur leur site Internet. En fonction de votre secteur d’activité, sélectionnez quelques sites d’entreprises et
pratiquez une veille régulière. Pour connaître les entreprises implantées en
Suisse et leurs sites Internet, vous pouvez utiliser des annuaires d’entreprises.
Les plus utiles sont : www.kompass.ch, qui répertorie toutes les entreprises en
Suisse, www.swissfirms.ch, qui recense les entreprises membres des
Chambres de commerce et d’industrie et www.directories.ch, l’annuaire suisse
des pages jaunes et pages blanches.
Les sociétés de placement
Les sociétés de placement suisses sont l’équivalent des agences d’intérim et
des cabinets de recrutement en France. Elles proposent des postes en “temporaire”, équivalents des CDD (contrats à durée déterminée) en France, et/ou en
“fixe”, équivalents d’un CDI (contrats à durée indéterminée). Elles sont
incontournables sur le marché de l’emploi suisse.
Les sociétés de placement acceptent en général de rencontrer les candidats en
entretien individuel ou par téléphone. N’hésitez pas à prendre contact avec
certaines d’entre elles. Elles pourront vous aider à mieux connaître les entreprises qui vous intéressent, savoir si votre profil est recherché sur le marché de
l’emploi ou encore, vous connaissant, proposer plus facilement votre candidature auprès de leurs clients. Le site www.avg-seco.admin.ch répertorie toutes
les sociétés de placement conventionnées.
Certaines sociétés possèdent également la certification SWISSSTAFFING
(Union des Services Suisses de l’Emploi). Cette certification garantit le respect
d’une éthique professionnelle et des conditions d’emploi et de salaire en
Suisse. Pour consulter la liste des sociétés possédant ce label, visitez le site :
www.swissstaffing.ch.
Le réseau
80 % des offres d’emploi en Suisse, comme en France, ne sont jamais publiées
et sont pourvues par le biais du réseau. Se constituer un réseau est donc un
élément important pour trouver un emploi en Suisse. Chacun d’entre nous
possède un réseau naturel, constitué de sa famille, ses amis, ses anciens
collègues de travail, des fournisseurs, des clients… Toutes ces personnes
représentent une excellente source d’information pour connaître les entreprises
qui recrutent et les postes à pourvoir. Lorsque l’on recherche un emploi, il faut
donc penser à en parler autour de soi.
Groupement transfrontalier européen
5
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 6
Pour élargir son réseau et se créer de nouveaux contacts, il existe également
des réseaux en ligne, qui vous permettent de partager des informations avec
d’autres professionnels. De plus en plus de recruteurs utilisent les réseaux
sociaux pour identifier des candidats potentiels. Ces réseaux sont également
une excellente source d’information pour connaître l’actualité des entreprises
et de l’économie.
Les principaux réseaux utilisés en Suisse sont :
• Rezonance : www.rezonance.ch : Ce site compte 25.000 membres en Suisse
romande. Il est particulièrement intéressant, car une fois inscrit, vous avez
accès à des conférences régulières, favorisant le réseautage et les échanges de
cartes de visite.
• Xing : www.xing.com
• Linkedin : www.linkedin.com
• Viadeo : www.viadeo.com
Les candidatures spontanées
Appelées “offres spontanées” en Suisse, les candidatures spontanées peuvent
être utiles pour trouver un emploi en Suisse. Toutefois, une candidature spontanée se prépare et un dossier différent et personnalisé doit être envoyé à
chaque entreprise.
Pour préparer ses candidatures spontanées, il est utile de lire la presse économique. Ainsi, les magazines suisses Bilan et PME Magazine donnent de
nombreuses informations sur les entreprises et leur développement, de même
que les rubriques économiques du journal Le Temps et de la Tribune de
Genève. La rubrique “News de l’emploi” du site du Groupement transfrontalier
européen : www.frontalier.org/travail-suisse.htm, vous livre aussi des informations sur les entreprises et les secteurs qui recrutent, facilitant ainsi vos
candidatures spontanées. Enfin, pour cibler des entreprises, consultez les sites
d’annuaires d’entreprise, qui répertorient les sociétés, par canton et par
secteur d’activité (voir paragraphe “les sites internet” page 4).
Le service emploi du Groupement
Ce service, réservé aux adhérents du Groupement transfrontalier européen, a
pour objectif de mettre en relation des entreprises suisses recherchant du
personnel, avec des frontaliers en recherche d’emploi. Accessible depuis le site
Internet du Groupement : www.frontalier.org, ce service vous permet de déposer votre CV en ligne, d’avoir accès à des offres d’emploi suisses, de consulter
une large documentation sur l’emploi et de participer à des conférences et des
ateliers. Votre CV pourra être consulté par les entreprises suisses membres du
Groupement transfrontalier.
Groupement transfrontalier européen
6
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 7
III - Rédiger un CV et une lettre de
motivation
Le Curriculum Vitae
On retrouve dans un CV globalement les mêmes rubriques qu’en France :
• Données personnelles : nom, adresse, téléphone, e-mail…
• Accroche : elle résume votre objectif professionnel, vos points forts, le poste
pour lequel vous postulez…
• Expérience professionnelle : à présenter de manière anti-chronologique
(l’expérience la plus récente en premier, puis les autres expériences, en remontant dans le temps).
Vous pouvez également utiliser un CV par compétences, si vous le souhaitez.
• Formation
Si vous avez déjà une expérience professionnelle, il est recommandé de débuter
votre CV en présentant vos expériences, avant d’aborder le thème de la
formation.
Si vous êtes jeune diplômé sans expérience professionnelle, mentionnez en
premier votre formation. Pensez à indiquer les stages que vous avez pu effectuer. Ceux-ci sont en effet appréciés par les entreprises.
Quelques particularismes suisses
Lorsque vous rédigez votre CV, mettez-vous à la place du recruteur, qui connaît
bien la Suisse, son système de formation, son tissu économique… mais peutêtre moins les entreprises situées en France ou dans d’autres pays, c’est-à-dire
à l’étranger pour lui. Aidez le recruteur à mieux comprendre votre parcours (en
indiquant par exemple le secteur d’activité de votre ou vos employeur(s), le
nombre de salariés…), ce que vous avez fait concrètement (en détaillant les
missions et tâches réalisées). Vous lui faciliterez le travail… dans votre intérêt.
• Vos coordonnées : indiquez-les en format international (ex : +33 6 98 52... et
non 06 98 52…). Pour votre adresse, indiquez le pays à côté de votre commune
de résidence. Ex : 74100 Annemasse (France). Ceci est valable pour toutes les
villes que vous indiquerez dans votre CV (lieux d’emploi, de formation…).
• Les dates : essayez d’être le plus précis possible. Ainsi, n’indiquez pas “de
2001 à 2010” lorsque vous présentez le dernier poste que vous avez occupé,
mais “du 15/06/2001 au 30/06/2010”. Si vous ne pouvez pas être aussi précis,
indiquez au moins le mois en plus de l’année.
• Vos expériences professionnelles : pour chacune d’entre elles, détaillez le
poste ainsi que les tâches effectuées. En plus du nom de l’entreprise, indiquez
Groupement transfrontalier européen
7
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 8
le secteur d’activité, le nombre de salariés, éventuellement le chiffre d’affaires
ou d’autres informations pertinentes sur l’activité de l’entreprise. Gardez bien
en mémoire que les employeurs suisses ne connaissent pas forcément l’entreprise dans laquelle vous avez travaillé auparavant. Ainsi, si vous avez travaillé
chez Géant Casino, précisez qu’il s’agit d’une enseigne de la grande distribution.
Attention aux différences
Au-delà de l’intitulé de poste, certains emplois peuvent avoir un contenu différent entre la Suisse et d’autres pays. C’est par exemple le cas pour un
“employé de commerce”, qui correspond en Suisse à un poste administratif
de bureau et non à un poste de vendeur dans un magasin comme en France.
Egalement, certains noms de poste peuvent être complètement différents.
Un physiothérapeute correspond à un kinésithérapeute, une jardinière
d'enfants signifie éducatrice de jeunes enfants dans une crèche…
• Vos diplômes : pensez là encore que l’employeur ne connaît pas tous les diplômes existant en France ou dans d’autres pays. Essayez dans la mesure du possible de connaître l’équivalent de votre diplôme en Suisse et indiquez-le. Le CAP ou
le BEP correspondent à un CFC (Certificat Fédéral de Capacités), en fonction des
années d’étude, le baccalauréat à la maturité. Les diplômes universitaires sont
désormais identiques dans toute l’Europe depuis que le système LMD (Licence,
Master, Doctorat) a été mis en place. Lorsque vous ne connaissez pas l’équivalence de votre diplôme, décrivez le niveau de votre formation et détaillez les compétences que vous avez acquises. Par exemple, pour un BTS, vous pourrez indiquer
qu’il s’agit d’un diplôme professionnel, post maturité, obtenu après 2 ans de formation à l’Université. Faites également attention aux acronymes, ils ne seront pas
forcément compris par le recruteur. Au lieu de BTS, indiquez Brevet de Technicien
Supérieur.
Reconnaissance des diplômes professionnels
Pour travailler en Suisse, il est parfois utile, voire obligatoire selon les
professions, de faire reconnaître ses diplômes professionnels.
Tout d’abord, il faut déterminer si la profession que vous voulez exercer est
réglementée. Sont considérées comme réglementées, les professions dont
l’exercice repose sur la détention obligatoire d’un diplôme, un certificat ou
une attestation de compétence, telles que infirmiers, médecins, dentistes,
vétérinaires, avocats, notaires, architectes, enseignants.
Dans ce cas, vous devrez entamer une procédure de reconnaissance de
diplômes.
Adressez-vous à l’Office fédéral de la formation et de la technologie (OFFT)
qui vous renseignera sur les démarches à effectuer ainsi que sur l’autorité
compétente en matière d’autorisation.
Pour toute information complémentaire, visitez le site de l’OFFT :
www.bbt.admin.ch
Groupement transfrontalier européen
8
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 9
• Les langues et connaissances informatiques : détaillez avec précision vos
niveaux de connaissances linguistiques et informatiques. Pour l’informatique par
exemple, spécifiez si vous êtes capable de créer des tableaux croisés/dynamiques
sur Excel et de faire des présentations Powerpoint. N’exagérez jamais vos compétences, le contrôle de référence est quasiment systématique et il serait dommage
de passer à côté d’une opportunité pour avoir été trop prétentieux. Pour les langues, sachez qu’en Suisse il existe 4 langues officielles : l’allemand, le français,
l’italien et le romanche. Les Suisses sont donc multilingues. Ne surévaluez pas
votre niveau de langue. N’écrivez pas “courant” si votre niveau est élémentaire.
Par contre, si vous maîtrisez plusieurs langues nationales et/ou l’anglais,
mettez-le bien en valeur sur votre CV. Cet élément est un point très positif et peut
constituer un plus pour votre candidature. La maîtrise de l’allemand est également un atout majeur.
• Les permis de conduire : si vous détenez un ou des permis de conduire, n’indiquez surtout pas “Permis B”. Le permis B en Suisse correspond à un permis
de résidence, et non à un permis de conduire. Indiquez juste “permis de
conduire”. Pour les autres types de permis, détaillez bien le type de véhicule
que vous êtes habilité à conduire.
La lettre de motivation
Sauf demande expresse du recruteur, envoyez votre lettre dactylographiée.
Complémentaire du CV, la lettre ne doit pas répéter le contenu de ce dernier.
Rédigez une lettre de motivation différente pour chaque candidature, en
l’adaptant au poste et à l’entreprise.
La lettre est généralement constituée de 3 parties :
• L’offre : pourquoi l'entreprise vous intéresse-t-elle ? Qu’est-ce qui a attiré
votre attention dans l'annonce ? C’est l’occasion de prouver que vous avez fait
des recherches sur l’entreprise, en la visitant si les locaux sont ouverts au
public (ex : un magasin), en ayant consulté son site Internet ou en ayant lu des
articles à son sujet.
• Le candidat : ce que vous proposez à l’entreprise. Quelles sont les compétences que vous souhaitez mettre au service de l’entreprise ?
• Conclusion : proposez à l’employeur de le rencontrer, afin de lui présenter
plus en détails vos compétences et votre motivation pour le poste.
L’envoi par email
Si vous envoyez votre dossier de candidature par email, rédigez un court
texte dans le corps de votre email, pour préciser au recruteur que vous lui
faites parvenir votre candidature. Vous mettrez alors en pièces jointes votre
CV et votre lettre de motivation. Attention, vous ne devez pas répéter le
contenu de votre lettre de motivation dans l’email.
Groupement transfrontalier européen
9
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 10
Le dossier complet
Il est parfois indiqué dans les annonces de joindre un dossier complet. Ce dossier comprend le CV, la lettre de motivation, ainsi que la copie du ou de vos
diplôme(s) et de vos certificats de travail si vous en avez.
En Suisse, un certificat de travail est délivré à tout salarié quittant son emploi.
Il précise non seulement le titre du poste occupé et la durée du contrat, mais
fournit en plus des appréciations sur le travail du salarié. Si vous n’avez jamais
travaillé en Suisse, vous ne pourrez pas envoyer ce type de certificat. Vous pouvez par contre joindre vos certificats de travail français et, si vous en possédez,
des lettres de recommandation de vos anciens employeurs. Vous les listerez
sur une feuille séparée que vous joindrez au CV, en mentionnant les nom, prénom, titre, société, adresse et téléphone des anciens employeurs.
Si le dossier complet n’est pas demandé dans l’annonce, n’hésitez pas à indiquer dans votre lettre de motivation que vous le tenez à disposition du recruteur. Ceci lui prouvera que vous connaissez les règles de recrutement en
Suisse.
Et si je postule par Internet ou par mail ?
Dans ce cas, joignez uniquement CV et lettre de motivation. Indiquez alors
clairement “dossier complet disponible sur demande”.
Le fond… et la forme
Pensez à accorder une attention toute particulière à la forme, très importante
en Suisse. Choisissez du papier de bonne qualité, présentez vos documents
de manière aérée, agréable à lire. Evitez les fautes d’orthographe ou de
grammaire.
Groupement transfrontalier européen
10
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 11
IV - L’entretien d’embauche
Un entretien à bien préparer…
Vous envisagez de travailler dans un pays étranger, il est donc essentiel de bien
préparer votre entretien d’embauche.
Connaissance du pays et de son organisation
Avant votre entretien, renseignez-vous sur la géographie, le système politique,
l’économie… de la Suisse. Nombre de futurs travailleurs frontaliers ne connaissent pas le nom de la capitale, le nombre de cantons ou encore ne savent pas
que la présidence du pays change chaque année. Les recruteurs posent parfois
quelques questions de ce type au cours de l’entretien. Ils cherchent à savoir si
vous vous êtes documenté sur leur pays, si vous êtes prêt à vous adapter à la
culture et aux particularismes suisses, si vous avez réalisé que vous alliez travailler à l’étranger. Inutile de connaître dans les moindres détails l’histoire, la
géographie, le système politique… Mais nous vous conseillons de lire la presse
suisse régulièrement et de visiter quelques sites d’information sur la Suisse.
Vous serez ainsi plus à l’aise lors de l’entretien.
Une culture de travail différente
Nous ne le dirons jamais assez, lorsque l’on travaille en Suisse, on travaille à
l’étranger ! Il faut donc s’adapter à une culture de travail différente. Mieux vaut
y être préparé dès l’entretien d’embauche.
Premièrement, le droit du travail suisse diffère beaucoup du droit français. Il
est très peu protecteur pour le salarié. En voici quelques éléments :
• La durée hebdomadaire de travail est comprise entre 45h et 50h. Grâce aux
conventions collectives de travail (CCT), la moyenne se situe autour de 42h.
• Les vacances sont de 4 semaines en général, parfois 5 ou 6 selon les CCT.
• Licencier un collaborateur est aisé en Suisse, même pour un poste fixe (équivalent d’un CDI).
• A l’inverse, embaucher un collaborateur peut se faire très rapidement et facilement. Si vous annoncez être “ disponible de suite ”, soyez effectivement prêt
à prendre le poste dans un délai très court.
• La retraite se prend à 64 ans pour les femmes et 65 pour les hommes.
Les règles de management dans les entreprises suisses différent également :
• La hiérarchie : la notion de hiérarchie est importante dans les entreprises
suisses. On respecte beaucoup ses supérieurs.
• Les désaccords : lorsque l’on est en désaccord avec un collègue ou avec son
supérieur, on ne l’exprime jamais publiquement. La Suisse est le pays du
consensus. Lorsqu’il y a désaccord, les personnes se réunissent autour d’une
table et cherchent une solution. Il est très mal vu de critiquer publiquement ses
collègues, sa hiérarchie, ses conditions de travail, ….
Groupement transfrontalier européen
11
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 12
• La ponctualité : ceci est un élément primordial. L’entreprise attendra de vous
une grande ponctualité, particulièrement le jour de l’entretien. Arriver en retard
à votre entretien d’embauche, même de quelques minutes, pourrait se révéler
dommageable pour votre candidature.
Renseignez-vous sur les salaires
Avant de vous rendre à un entretien d’embauche, vous devez impérativement
connaître les niveaux de salaire correspondant à votre qualification et au poste
proposé.
Les salaires sont rarement indiqués dans les offres d’emploi. Les employeurs
demandent souvent au candidat ses prétentions salariales durant l’entretien
d’embauche. Si vous n’avez jamais travaillé en Suisse, n’indiquez pas comme
référence votre dernier salaire français, car vous risqueriez alors de négocier un
salaire à la baisse. Renseignez-vous sur les salaires pratiqués en Suisse pour un
poste équivalent.
Les Conventions Collectives de Travail
Si vous travaillez dans un secteur réglementé par une Convention Collective de
Travail (environ 40 % des secteurs en Suisse), vous trouverez des grilles de
salaires. Ces CCT sont disponibles sur plusieurs sites :
• Le site du Groupement transfrontalier européen : www.frontalier.org
(rubrique service emploi)
• Le site de l’OCIRT (Office cantonal de l’inspection et des relations du travail),
à Genève : www.ge.ch/ocirt
• Le site du SECO (Service d’état à l’économie) : www.seco.admin.ch (Thème :
travail).
• Le site du syndicat Unia : www.unia.ch.
Les calculateurs de salaire
Si votre secteur d’activité n’est pas réglementé, vous pouvez calculer des fourchettes de salaire, grâce à plusieurs sites Internet :
• Office fédéral de la statistique : www.bfs.admin.ch
• Union syndicale suisse : www.salaire-uss.ch
• Canton de Genève : www.ge.ch/ogmt
• Canton de Vaud : www.unige.ch/scris
• Canton de Neuchâtel : www.ne.ch (rubrique emploi)
Notez aussi que dans de nombreuses entreprises, les salaires sont versés sur
13 mois. On parle alors de 13ème salaire.
Groupement transfrontalier européen
12
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 13
Combien gagnerez-vous vraiment ?
Entre le salaire brut en Francs suisses et ce que vous toucherez en Euros sur votre
compte bancaire, il y aura bien sûr un écart.
Vous devez déduire un certain nombre de charges pour connaître le montant de
votre salaire net :
• Charges sociales (14 % en moyenne)
• Assurance maladie à la charge du salarié
• Impôts (prélevés à la source si vous travaillez dans le canton de Genève ou si
vous résidez 6 jours sur 7 en Suisse).
Enfin, le taux de change pourra faire varier d’un mois sur l’autre votre rémunération.
Conseil :
Les salaires suisses sont toujours exprimés en salaire mensuel brut et en
Francs suisses. Avant tout entretien d’embauche, vous devez donc être capable de faire la conversion entre CHF et € et connaître le taux de charges à
déduire.
Le Groupement transfrontalier européen a édité 2 fiches pratiques sur les sujets
suivants :
• le bulletin de paie (appelé “feuille de salaire” en Suisse)
• l’assurance maladie (appelée “assurance de soins” en Suisse)
La fiche sur la feuille de salaire donne de nombreuses informations sur les charges sociales prélevées sur le salaire et aide à mieux comprendre les différentes
cotisations. La fiche sur l’assurance de soins pour les frontaliers présente, quant
à elle, les spécificités de l’assurance maladie des frontaliers (CMU, LAMal ou assurance privée), afin d’aider le frontalier à faire le choix le plus adapté à sa situation.
Ces deux fiches sont téléchargeables sur notre site Internet et disponibles gratuitement dans nos locaux.
Quelques conseils pour l’entretien
Le jour J de l’entretien est arrivé.
Pour démarrer cet entretien dans les meilleures conditions :
• Ayez bien en tête votre parcours, “révisez” votre CV
• Préparez quelques questions sur l’entreprise et sur le poste
• Prenez une copie de votre dossier complet
• Habillez-vous sobrement de préférence
• Soyez à l’heure
• Essayez de sourire pour le premier contact, en ayant une poignée de main
ferme et dynamique.
Groupement transfrontalier européen
13
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
31/08/10
10:29
Page 14
Conseils spécifiques pour l’entretien :
- Adoptez le vocabulaire suisse :
En Suisse romande, les Suisses parlent français, ou plus exactement suisse
romand, avec des mots et expressions particuliers.
Par exemple, on dit septante (70) et non pas soixante-dix, ou encore nonante (90)
et non pas quatre-vingt-dix. Dans le canton de Vaud, on dit même huitante (80)
et non quatre-vingt. Si vous donnez votre n° de téléphone, essayez d’utiliser ce
vocabulaire. Même si l’employeur suisse comprendra soixante-dix ou quatrevingt-dix, il appréciera que vous fassiez l’effort de vous adapter aux particularités de son pays.
Parlez également d’emploi temporaire et non de “CDD” ou “d’intérim”. Dites
postulation et non “candidature”, natel et non “numéro de téléphone mobile”,
j’ai donné mon congé et non “j’ai démissionné”…
• Laissez d’abord parler le recruteur
• Parlez de manière concise, sans noyer votre interlocuteur dans les détails de
votre parcours
• Répondez avec précision aux questions posées
• Essayez d’instaurer un dialogue en posant des questions
• N’abordez pas les questions matérielles comme le salaire lors du premier
entretien, sauf si le recruteur vous demande vos prétentions salariales
• Essayez d’être le plus naturel possible.
En fin d’entretien :
• Remerciez votre interlocuteur pour l’échange
• Demandez-lui quelles sont les prochaines étapes concernant le recrutement
• Envoyez-lui éventuellement un e-mail de remerciement, en lui confirmant
votre motivation pour le poste.
Groupement transfrontalier européen
14
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE
V - Pour aller plus
31/08/10
10:29
Page 15
loin
Vous êtes désormais fin prêt pour débuter votre recherche d’emploi en
Suisse. Si vous souhaitez aller plus loin et approfondir certains aspects,
nous vous conseillons de consulter divers supports et documents.
Les fiches d’information par canton
Le Groupement transfrontalier européen met à la disposition de ses adhérents
des fiches d’information par canton. Elles présentent le marché de l’emploi, les
entreprises installées et les sites utiles, par canton et par région. Elles sont
téléchargeables sur le site du Groupement transfrontalier européen :
www.frontalier.org, rubrique Votre emploi, Pack emploi.
Les listes de sites Internet utiles à la recherche d’emploi
Le Groupement transfrontalier européen édite chaque année des listes de sites
Internet utiles à la recherche d’emploi en Suisse. Les adhérents de l’association
peuvent les télécharger en ligne sur notre site, rubrique Votre emploi, Pack
emploi. Elles sont également distribuées à tous (adhérents, non adhérents), dans
nos locaux. Il existe trois versions de ce document : l’une pour la région lémanique, la seconde pour l’arc jurassien et la dernière pour la Suisse alémanique.
Les ateliers et conférences
Chaque mois, le Groupement transfrontalier organise des conférences et des
ateliers sur le thème de l’emploi. Des employeurs suisses animent ainsi par
exemple des ateliers sur la rédaction d’un CV ou sur l’entretien d’embauche.
D’autres thèmes comme la réorientation professionnelle, la validation des acquis
d’expérience ou l’utilisation des réseaux sociaux sont également abordés. Vous
trouverez tous les programmes sur le site du Groupement transfrontalier, sur
[email protected], notre newsletter, sur le Frontalier magazine ou dans nos locaux.
Le site et les livres de David Talerman
Enfin, pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons de
consulter, régulièrement, le site : www.travailler-en-suisse.ch et de lire les
livres “Travailler et vivre en Suisse” et “Décrocher un emploi en Suisse”, écrits
par David Talerman.
Ca y est, vous venez de terminer la lecture de ce guide.
Pour débuter votre recherche d’emploi, n’oubliez pas de déposer
votre CV sur notre site Internet : www.frontalier.org.
Il sera visible par les entreprises suisses, partenaires du
Groupement transfrontalier européen.
Vous aurez aussi accès à de nombreuses offres d’emploi.
Alors n’hésitez plus, ayez le réflexe service emploi !
Groupement transfrontalier européen
15
31/08/10
Ain, Haute-Savoie, Franche-Comté
50, rue de Genève - BP35 - 74103 ANNEMASSE Cedex
Tél : 0 892 70 10 74 (0,337 € / min.) - Fax : 04 50 38 21 61
www.frontalier.org
Partenaire de la
10:29
Page 16
Imprimerie Uberti-Jourdan - Bonneville
rechercher travail en suisse:EMMENAGER EN FRANCE

Documents pareils

Suisse alémanique - Groupement transfrontalier européen

Suisse alémanique - Groupement transfrontalier européen Les annuaires permettent de retrouver les coordonnées des entreprises implantées en Suisse. Ces outils sont utiles pour réaliser des candidatures spontanées. N’oubliez pas, 80 % des offres d’emploi...

Plus en détail