Le Baromètreéco - La maison de l`emploi

Commentaires

Transcription

Le Baromètreéco - La maison de l`emploi
Le Baromètre éco
Note de conjoncture économique et sociale éditée par la Maison de l’Emploi d’Angers
N°58 - Octobre 2014
Situation de l’Emploi local
• Météo du marché du travail - situation au 31 août 2014
Angers Loire Métropole
Août 2014
DEFM (cat. A)
dont - 25 ans
dont 50 ans et +
dont femmes
dont DELD
dont obligations d’emplois
dont indemnisés
dont bénéficiaires du RSA
18 244
3 243
3 655
8 888
7 456
1 842
7 450
5 586
Poids
17.8%
20.0%
48.7%
40.9%
10.1%
40.8%
30.6%
Evolution /
août 2013
8.3%
0.9%
12.8%
8.2%
16.5%
8.0%
2.2%
16.0%
Cumul sept. 2013
à août 2014








%
Evolution
cumulée annuelle
DEFM (cat. B)
3 785
7.7%

DEFM (cat. C)
4 870
9.4%

26 899
8.4%

2 430
14 0.6%
117 4.8%
586 24.1%
119 4.9%
215 8.8%
1.8%
-41.7%
-13.3%
-4.1%
1.7%
5.9%






30 073
196 0.7%
1 598 5.3%
6 718 22.3%
1 340 4.5%
2 390 7.9%
2.1%
-36.2%
-4.0%
-3.1%
-3.9%
37.5%






dont Industrie
dont BTP
dont Tertiaire
817
477 58.4%
98 12.0%
34 4.2%
8 1.0%
772 94.5%
-6.3%
10.4%
-26.3%
78.9%
-42.9%
-7.2%






14 465
6 947 48.0%
1 940 13.4%
576 4.0%
252 1.7%
13 423 92.8%
-1.3%
14.4%
-5.9%
13.6%
2.9%
-0.7%






dont BFM Assurance chômage
dont BFM solidarité Etat
13 133
10 721 81.6%
2 412 18.4%
3.9%
3.0%
7.9%



DEFM TOTAL (Cat.A+B+C)
DEE (Cat. A)
dont licenciements éco.
dont autres licenciements
dont fin de contrat
dont fin de mission
dont 1ère entrée sur le marché
OEE
dont OEE durables
dont intérim
Indemnisation
• Evolution accueil des jeunes - Mission Locale Angevine
Août 2014
1er accueil
Nombre de jeunes
132
1 211
Poids
Evolution /
août 2013
-2%
-8%
Cumul 1er janv.
au 31 août. 2014


1 543
5 630
%
Evolution
cumulée annuelle
-6%
+1%


Catégorie A : Personnes sans emploi, immédiatement disponibles, tenues d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi sans aucune activité réduite.
Catégorie B : Avec une activité réduite de courte durée (78 h ou moins) - Catégorie C : Avec une activité réduite de moyenne ou longue durée (+ de 78h).
BFM : Bénéficiaires Fin de Mois .
DEE : Demande d’Emploi Enregistrée.
DEFM : Demandeurs d’Emploi en Fin de Mois.DELD : Demande d’Emploi de Longue Durée (+ d’un an).
OEE : Offre d’Emploi Enregistrée.
OEE durables : Offres d’emploi enregistrées à Pôle emploi, correspondants à des contrats d’une durée supérieure à 6 mois.
Obligations d’Emplois : Demandeurs d’emploi bénéficiant de l’obligation d’emploi instituée par l’article L.323-1 du Code du travail : travailleurs reconnus handicapés par la CDAPH, victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles,
anciens militaires et assimilés, titulaires d’une pension d’invalidité, d’une pension militaire d’invalidité, de la carte d’invalidité.
Le Baromètre éco - La Maison de l’Emploi d’Angers - Numéro 58 - Octobre 2014
• Taux de chômage En moyenne trimestrielle - Données CVS
Le taux de chômage de la Zone d’emploi d’Angers
est situé légèrement au-dessus de la moyenne
nationale sur le premier trimestre 2014.
Ecart
1T 2013 - 1T 2014
(en point)
1T 2012 1T 2013 4T 2013 1T 2014
%
%
%
%*
France métrop.
9.1
9.9
9.7
9.7
0.0 pt
Pays de la Loire
7.8
8.6
8.5
8.6
+0.1 pt
Maine-et-Loire
8.2
9.2
9.0
9.2
+0.2 pt
ZE Angers
8.9
9.8
9.6
9.8
+0.2 pt
! Au printemps 2014, l’Insee a modifié le mode de calcul
du taux de chômage. L’historique a été reconstitué. Ce
nouveau mode de calcul entraîne mécaniquement une
baisse située autour de 0.5 point sur l’ensemble des
trimestres et des zones observées.
* Estimations provisoires
• Evolution de l’activité partielle ZE Angers
Août 2013
Juillet 2014
Août 2014
Heures indemnisables
43 581
42 893
30 553
Salariés touchés
1 074
918
851
56
52
51
Entreprises concernées
140 000
120 000
100 000
80 000
60 000
40 000
20 000
0
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
ZE Angers 2013
47 089
65 730
66 700
43 495
61 930
53 879
55 301
43 581
48 722
48 364
51 417
55 061
M‐et‐L 2013
84 436
111 996
122 349
93 919
133 831
114 864
119 612
77 717
75 738
113 764
124 365
135 858
ZE Angers 2014
41 547
36 712
37 913
42 892
39 390
44 863
42 893
30 553
M et L 2014
85 427
75 475
73 346
80 605
75 571
88 464
110 096
99 515
 Sur la zone d’emploi d’Angers, en
août 2014, le nombre d’heures d’activité
partielle demandé est plus faible que le
mois précédent (-29%). Notons toutefois
que le nombre d’heures demandé est
généralement plus faible en août, mois
où les congés payés sont généralement
posés et certaines entreprises fermées.
Si l’on compare à août 2013, la zone
d’emploi observe une baisse de 29 % du
nombre d’heures demandées alors que
sur le département on a une hausse de
28% (essentiellement due à un bon de
159% sur la zone d’emploi de Cholet).
Et, si l’on compare les 8 premiers mois
de l’année, 2014 est, par rapport à 2013,
en recul de 19.3% sur le département et
de 26.9% sur la zone d’emploi d’Angers.
• Licenciements économiques
ZE Angers
Maine
-et-Loire
ZE Angers
Août 2013
Juill. 2014
Août 2014
Cumul 2013
Cumul
12 derniers mois
Variation
Nb. salariés
151
146
92
1 969
1 699
-13.7%
Nb. entreprises
49
71
43
Nb. salariés
95
95
37
1 051
963
-8.4%
Nb. entreprises
28
43
22
250
200
150
100
50
0
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
2013 ‐ M‐et‐L
131
194
183
133
125
218
228
151
156
104
187
159
2014 ‐ M‐et‐L
177
205
121
107
117
128
146
92
2013 ‐ ZE Ang.
77
105
101
80
50
69
164
95
78
62
73
97
2014 ‐ ZE Ang.
77
138
62
74
95
75
95
37
Le Baromètre éco - La Maison de l’Emploi d’Angers - Numéro 58 - Octobre 2014
 Le nombre de licenciements
économiques enregistré sur la zone
d’emploi d’Angers en août 2014 (37) est
en forte diminution par rapport à celui de
juillet 2014 (95) et également à celui d’août
2014 (95). Sur 12 mois, l’évolution est en
baisse avec -13.7% sur le département
et -8.4% sur la zone d’emploi d’Angers.
Si l’on compare les huit premiers mois
de l’année 2014 à ceux de 2013, on note
également une baisse de l’ordre de
-19.8% sur le département et de -11.9%
sur la zone d’emploi d’Angers.
• Emploi intérimaire par secteurs d’activités
Maine-et-Loire - Nombre de missions intérimaires en ETP - NAF 38
Tous secteurs, dont
Act.de services adm. & soutien
Mai-14
Juin-14
Juin-14/
Juin-13
Juin-14/
Mai-14
8 216
7 571
-1,5%
-7,9%
334
334
-1,2%
0,0%
14 000
4,5%
12 000
Construction
1 357
1 418
-6,4%
Fab.Aliments, boiss, & prod tabac
1 275
972
Fabric. de machines & équp. n.c.a
305
224 -29,8% -26,6%
Fab. matériels de transport
256
267
Fab.caoutchouc,plastic
695
571
Fab.prod informat., électroniq., et opt.
227
285 -20,6%
Fabrication d'équip.élec.
449
454
-7,3%
Industrie chimique
204
166
-0,6% -18,6%
Métallurgie &fab.pièces mét.
542
519
-6,8%
-4,2%
Transport et entreposage
486
444
6,5%
-8,6%
Evolution emploi intérimaire - Tous secteurs
16 000
10 000
8,6% -23,8%
56,1%
8 000
6 000
4,3%
4 000
1,8% -17,8%
2 000
0
25,6%
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
2011 5 648 7 477 6 497 10 280 7 453 8 082 13 403 6 611 8 748 7 678 6 752 11 365
1,1%
2012 4 811 6 358 8 568 8 351 6 620 10 060 9 046 8 732 7 965 6 472 6 588 10 155
2013 3 993 6 115 7 872 6 718 7 578 7 685 7 490 8 732 6 829 6 084 6 987 9 604
2014 5 060 6 364 6 484 7 003 8 216 7 571
! Modification de la source de données sur l’intérim depuis le n°55 - Juin 2014. Nous publions désormais des données fournies par Pôle emploi. Un léger écart est observé sur les volumes par rapport aux données précédentes. L’observation porte
sur les mêmes secteurs qu’auparavant.
 L’interim est en légère baisse sur le département si l’on compare les mois de juin 2014 à juin 2013 (-1.5%). Si l’on compare
les 6 premiers mois de 2014 à ceux de 2013 le nombre de missions est en légère augmentation (+1.8%, soit + 737 missions).
Situation de l’économie locale
• Crédits
Maine-et-Loire - Données en K euros
Total des crédits
Juill. 2013
Juin 2014
Juill. 2014
Evolution /
juill. 2013
Cumul 2013
Cumul12
derniers mois
Variation
18 101 339
18 209 225
18 325 611
+1.2%
216 229 471
218 166 556
+0.9%
18 600 000
18 400 000
18 200 000
18 000 000
17 800 000
17 600 000
17 400 000
17 200 000
17 000 000
16 800 000
16 600 000
J
F
M
A
2011
M
2012
J
J
2013
A
S
O
N
D
2014
 Le total des crédits, après une légère baisse depuis le mois de mars 2014, repart à la hausse en juillet. Il continue de
se maintenir à son niveau le plus élevé depuis 2011. Les crédits dédiés à l’équipement et l’habitat sont en légère hausse
sur 12 mois avec respectivement +1.1% et +1.3%. Les crédits de trésorerie sont en légère baisse de 1.4% sur 12 mois. Les
crédits de créances commerciales baissent de manière plus significative sur cette même période avec -9.7%.
Le Baromètre éco - La Maison de l’Emploi d’Angers - Numéro 58 - Octobre 2014
• Créations, reprises et radiations d’entreprises
Angers Loire Métropole
Juill. 2013
Juin 2014
Juill. 2014
Evolution /
juill. 2013
Cumul 2013
Cumul12
derniers mois
Variation
Créations
50
39
39
-22.0%
472
506
+7.2%
Reprises
15
17
16
+6.7%
140
137
-2.1%
Radiations
38
29
30
-21.1%
344
334
-2.9%
*Certaines entreprises sont inscrites à la fois au Registre du Commerce et des Sociétés et au Répertoire des Métiers. La CMA fournit les données concernant ces entreprises ainsi que celles seulement inscrites au Répertoire des Métiers. La CCI, quant à elle, fournit les données concernant les entreprises inscrites seulement au Registre du Commerce et des Sociétés.
80
70
60
50
40
30
20
10
0
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Créations+Reprises 2013
64
37
47
55
40
48
65
36
64
57
64
35
Créations+Reprises 2014
74
57
48
58
39
56
55
Radiations 2013
28
27
33
32
25
35
38
12
23
29
18
44
Radiations 2014
33
24
29
36
27
29
30
 Le nombre de créations d’entreprises
commerciales en juillet 2014 est stable par
rapport à juin 2014. Si l’on compare les 7
premiers mois de l’année 2014 à ceux de 2013,
les créations - reprises sont en hausse de 12.5%
et les radiations en baisse de 4.6%. Sur 12 mois
glissants on observe une évolution de +7.2%
pour les créations-reprises et de -2.9% pour les
radiations.
• Créations, reprises et radiations d’entreprises artisanales
Angers Loire Métropole
Juill. 2013
Juin 2014
Juill. 2014
Evolution /
juill. 2013
Cumul 2013
Cumul12
derniers mois
Variation
Créations
31
26
26
-16.1%
419
394
-6.0%
Reprises
7
-
1
-85.7%
54
36
-33.%
Radiations
21
12
17
-19.0%
190
184
-3.2%
*Certaines entreprises sont inscrites à la fois au Registre du Commerce et des Sociétés et au Répertoire des Métiers. La CMA fournit les données concernant ces entreprises ainsi que celles seulement inscrites au Répertoire des Métiers. La CCI, quant à elle, fournit les données concernant les entreprises inscrites seulement au Registre du Commerce et des Sociétés.
60
50
40
30
20
10
0
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Créations+Reprises 2013
57
42
27
44
34
41
38
25
47
57
34
27
Créations+Reprises 2014
47
32
40
42
26
26
27
Radiations 2013
22
9
20
17
8
17
21
9
15
10
11
31
Radiations 2014
15
16
24
13
11
12
17
 En juillet 2014, le niveau des créations-reprises
d’entreprises artisanales est stable pour le 3ème
mois consécutif, et continue de se situer très en
deça du niveau des 4 premiers mois de l’année.
Si l’on compare les 7 premiers mois de l’année
2014 à ceux de 2013, les créations-reprises sont
en baisse de 10.0% et les radiations de 5.2%.
Cette même tendance est observée sur 12 mois
glissants avec -6.0% pour les créations-reprises
et -3.2% pour les radiations.
Le Baromètre éco - La Maison de l’Emploi d’Angers - Numéro 58 - Octobre 2014
Veille entreprises
• Industrie
• Commerces / Services 49 (découpe au laser, Ecouflant, 18 salariés) a vu son
La Boucherie (St-Barth.-d’Anjou, restauration) vient
 Laser
chiffre d’affaires augmenter de 20% en 2013. L’entreprise,  d’inaugurer son 122ème restaurant en région lyonnaise,
spécialiste de la découpe du métal au laser, traite environ
200 tonnes de métal par mois. Trois nouvelles embauches
sont en projet à court terme. Le Courrier de l’Ouest - 4
septembre 2014.
- Verrière de l’Atlantique, filiale du groupe Saint SVA
Gobain spécialisée dans le verre plat (Trélazé, 65 salariés) va
subir un plan de restructuration entraînant la suppression
de 36 postes et le non-renouvellement de 2 CDD.
L’entreprise connaît des pertes importantes (2,7 millions
d’euros en 4 ans) qui s’expliquent par une concurrence
très vive et les difficultés du marché de la construction et
de la rénovation. Des solutions de reclassement, internes
au groupe Saint-Gobain, sont proposées mais aucune à
proximité de Trélazé. Ouest-France - 11 septembre 2014 / Le

Le bureau d’études RDMO (Angers, 3 salariés) fait état
de 35 commandes enregistrées pour 2016 pour sa moto
Midual. Cette moto est l’une des plus chères au monde et
s’appuie sur un moteur créé de toutes pièces par l’équipe
angevine, qui a déposé cinq brevets pour le protéger.
RDMO a été soutenu par BPI France et par la région
Pays de la Loire, pour près de 2,1 M€ en aides et avances
remboursables. Une trentaine d’investisseurs privés sont
associés au projet. Pour son assemblage Olivier Midy,
dirigeant de RDMO, souhaite créer une usine à Angers,
laquelle pourrait employer 30 à 60 salariés. La lettre API /
Le Courrier de l’Ouest - 18 septembre 2014.
• Mécanique / Métallurgie / Plasturgie
(fabrication d’ascenseurs, St-Barth. ThyssenKrupp
d’Anjou, 442 salariés) a annoncé la suppression de 283
postes sur son site angevin, dont 258 licenciements.
La direction, invoque le déclin du marché du bâtiment
et une concurrence accrue qui ont entraîné une baisse
du chiffre d’affaires de 26% au cours des 6 dernières
années. La production des ascenseurs neufs de série va
être répartie entre deux sites, le premier en Espagne, le
second en Allemagne. Le site angevin sera resserré sur la
production de solutions de modernisation pour la France
et l’export, la distribution d’ascenseurs neufs, l’ingénierie,
la commercialisation, le suivi des commandes et l’aprèsvente. L’arrêt de la production angevine est fixé à juillet
2015. En 2013, le groupe avait déjà restructuré son réseau
d’agences de maintenance sur le territoire français avec 7
suppressions de postes au sein de l’agence angevine. Le
Courrier de l’Ouest / Ouest France / La lettre API- 26 septembre
2014.
• Bâtiment / Travaux publics
(maçonnerie, Ste-Gemmes-sur-Loire, 78 salariés)
 Guérif
a été placée en redressement judiciaire début septembre.
L’entreprise, créée il y a 50 ans, subit la crise qui traverse
l’immobilier. Un repreneur, le groupe GIIF, s’était porté
acquéreur mais ne s’est jamais présenté au Tribunal de
commerce avec les garanties financières suffisantes. La
poursuite de la période d’observation a donc été prononcée
fin septembre dans l’attente d’un nouveau repreneur. OuestFrance / Le Courrier de l’Ouest - 4, 18 et 25 septembre 2014.
• Horticulture

Une procédure de sauvegarde a été ouverte mi-septembre
concernant Gaignard Fleurs, spécialiste des orchidées
(Les Ponts-de-Cé, 54 salariés). Cette mesure vise à étaler
les dettes de l’entreprise dans le temps pour la remettre
sur les rails. Si une restructuration interne devrait avoir
lieu, elle ne devrait pas y avoir de conséquence sur l’emploi.
La société Gaignard fleurs est touchée, comme d’autres
entreprises du secteur, par une baisse de la consommation
des végétaux d’ornement. Le Courrier de l’Ouest / Ouest
France - 11 septembre 2014.
- 1er septembre 2014.
confiserie, installé sur Angers depuis début 2013,
 Q&K
est la première enseigne commercialisant des bonbons
anglais en France. Son créateur, Maxime Tait, a déjà
ouvert un corner dans le quartier de La Défense à Paris et
prépare l’ouverture d’une boutique à Nantes pour la fin de
l’année dans l’optique de développer une franchise par la
suite. Le Journal des entreprises - Septembre 2014.
Le groupe Mobilier européen dans le giron duquel se trouve
l’enseigne Crozatier Meubles est placé en procédure
de sauvegarde depuis juin dernier. En conséquence, le
magasin de Beaucouzé, qui emploie 4 salariés est en
train de liquider ses stocks. Toutefois, les salariés sont
confiants et un repreneur devrait être connu à l’automne.

Courrier de l’Ouest - 12 septembre 2014.
à Bron. L’enseigne de restauration angevine prévoit 18
ouvertures cette année en France et se fixe un objectif de
200 établissements d’ici à 4 ans. Le développement se fera
principalement en franchise. En 2013, le chiffre d’affaires
du réseau a atteint 110 M€ marquant une croissance de
17%. Le groupe fédère plus de 2 000 salariés. La Lettre API
Le Courrier de l’Ouest - 6 septembre 2014.
hôtel 3 étoiles sous l’enseigne Kyriad vient d’ouvrir à
 Un
Beaucouzé. L’établissement est doté de 54 chambres, cinq
salles de séminaires et un espace fitness. L’équipe est
composée de 4 salariés. Le projet a été porté par l’angevin
Bernard Bodin qui précise que les travaux ont été réalisés
avec 95% d’entreprises locales. Le Courrier de l’Ouest - 6
septembre 2014.
supermarché Super U ouvrira ses portes à Trélazé en
 Un
janvier 2015. Ce nouveau magasin sera situé dans la zone
de la Quantinière qui comptera à terme 7 000 habitants. Le
projet est porté par les actuels propriétaires du magasin
U express situé dans le bourg de Trélazé qui fermera donc
ses portes. 50 à 55 nouveaux emplois seront créés en plus
des 15 employés actuels du U express. Le Courrier de l’Ouest
/ Ouest France - 6 septembre 2014.
projet Rives d’art aux Ponts-de-Cé est sur les rails.
 Le
La transformation des anciens locaux des établissements
Cannelle en complexe touristique comprenant un hôtelrestaurant et des ateliers d’artisans d’art devraient
générer la création de 30 emplois. L’ouverture est prévue
en janvier 2015. Ouest-France - 15 septembre 2014.
Galloyer (Le Grenier à pain) ouvre une école de
 Michel
boulangerie en Biélorussie, en partenariat avec cet Etat.
L’établissement, piloté par l’équipe du boulanger angevin,
pourra ainsi former une vingtaine de professionnels. Autre
projet, un « Carré français » à Rome avec quatre partenaires,
modèle qui pourra être dupliqué plus tard dans d’autres
villes. Michel Galloyer poursuit son développement sous
licence de marque avec 16 boulangeries à l’international
et des projets d’implantation aux Antilles, à Saint-Martin
et en Floride. En France, Michel Galloyer est actionnaire
de 29 boulangeries. Le chiffre d’affaires s’établissait à 23
M€ en 2013 en hausse de 5 % avec 315 salariés et plus de
60 apprentis. La lettre API - 16 septembre 2014.
Brico dépôt (vente de matériaux et matériels de
 L’enseigne
bricolage) a ouvert ses portes en septembre à Beaucouzé
dans les locaux laissés vacants par Castorama, parti
s’installer à l’Atoll. 45 personnes y sont employées, dont
26 ont été recrutées en interne. Le Courrier de l’Ouest - 17
septembre 2014.
(création, fab. et vente de vêtements pour
Vérimode
enfants - marque « Eliane et Léna », St-Barth.-d’Anjou)
a été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal
de commerce d’Angers en septembre. Après avoir connu
une forte croissance jusqu’en 2012, le chiffre d’affaires
s’est infléchi en 2013. Une restructuration a déjà été
opérée avec la fermeture de plusieurs boutiques, dont
celle d’Angers. La société emploie 26 salariés dont la
plupart sur des sites de vente. Une filiale qui détient deux
magasins en Vendée et emploie 6 personnes a été placée
en redressement judiciaire. Le Courrier de l’Ouest / OuestFrance - 18 septembre 2014.
Le Baromètre éco - La Maison de l’Emploi d’Angers - Numéro 58 - Octobre 2014
Le Baromètre éco
Tendances conjoncturelles sectorielles
Note de conjoncture économique et sociale éditée par la Maison de l’Emploi d’Angers
Enquêtes mensuelles
Territoire d’analyse : Région Pays de la Loire / Source : Tendances régionales Banque de France - Août 2014
• Industrie
L’activité industrielle a très légèrement progressé en août. Aucun secteur n’affiche d’évolution réellement significative.
Les prévisions pour les prochains mois tablent sur une croissance un peu plus soutenue, perceptible dans l’ensemble
des secteurs, à l’exception des équipements électriques, électroniques, autres machines où la stagnation reste de
mise.
Pour le deuxième mois consécutif, la demande n’évolue pas, malgré une orientation un peu meilleure à l’export. Cette
stabilité est perceptible dans la majorité des secteurs, excepté les équipements électriques, électroniques, autres
machines où un net repli est observé. Les carnets sont à peine normaux et ressortent contrastés : ils manquent de
consistance sans les équipements électriques, électroniques, autres machines ainsi que dans les autres produits
industriels ; ils sont plus étoffés dans l’industrie agroalimentaire et les matériels de transport.
Le taux d’utilisation des capacités de production s’est quelque peu développé tout en restant loin de sa moyenne de
longue période. L’industrie agroalimentaire est le seul secteur à se positionner au-dessus de la moyenne régionale.
 Pour plus de détails sur les secteurs industriels
• Services marchands
Deuxième hausse importante consécutive pour le secteur, seuls l’informatique et le travail temporaire sont en repli.
La demande étrangère s’est fortement raffermie. Les prix sont restés stables mais à un niveau jugé bas par les chefs
d’entreprises. Tendance toujours favorable pour les niveaux de trésorerie, excepté dans le domaine de l’hôtellerierestauration. Les prévisions tablent sur une hausse marquée de l’activité, à l’exception de l’édition.
 Pour plus de détails sur le secteur des services
Enquêtes trimestrielles
Territoire d’analyse : Région Pays de la Loire / Source : Tendances régionales Banque de France - Juillet 2014
• Commerce de gros
La stabilité des ventes et des achats cache des situations contrastées entre secteurs. Les prix de vente subissent
de très fortes pressions à la baisse. Les carnets globaux sont à peine normaux en raison de l’impact défavorable
de la branche produits industriels. Les ventes devraient progresser de manière significative grâce aux produits
agroalimentaires.  Pour plus de détails sur le secteur du commerce
• Bâtiment et travaux publics
L’activité du bâtiment a été très maussade, tout particulièrement pour le gros oeuvre. A contrario, dans les travaux
publics, les mises en chantier ont progressé. Les carnets de commandes présentent des niveaux jugés insuffisants
dans le bâtiment. Les prévisions sont prudentes, un peu plus optimistes pour la période estivale.
Bâtiment
L’activité s’est de nouveau repliée. Dans un contexte très concurrentiel, les devis sont revus à la baisse et les carnets
sont étroits. Une progression modérée est attendue.
> Gros œuvre
Les mises en chantier ont été très inférieures à l’année précédente et au début d’année. Les carnets de commandes
manquent sensiblement de consistance, pour les travaux de réseaux comme de construction. Les prix sont orientés
à la baisse depuis plusieurs mois. Les effectifs sont en diminution. Une très modeste amélioration est envisagée.
> Second œuvre
L’activité reste stable, d’un niveau inférieur à celui de l’année dernière. Tous les corps de métiers ont subi un recul
des entrées de commandes. Les perspectives sont mieux orientées à court terme.
Travaux publics
L’amélioration déjà constatée depuis l’automne 2013 s’est confirmée. L’évolution est favorable à un an d’intervalle.
Les carnets de commandes sont mieux garnis même si le niveau est malgré tout encore très moyen. Quelques
renforts d’intérimaires ont été nécessaires. Les prix des devis sont assez serrés, plutôt en forte concurrence. Les
congés d’été feront fléchir le rythme de l’activité.  Pour plus de détails sur le secteur du bâtiment et des travaux publics
Le Baromètre éco - Note de conjoncture économique et sociale éditée par La Maison de l’Emploi d’Angers - Contact : [email protected] - www.maisonemploi-angers.fr
Directeur de la publication : Jean-Pierre BERNHEIM. Conception - Rédaction : La Maison de l’Emploi d’Angers. Les données sont reproduites avec l’aimable autorisation des partenaires de la Maison de l’Emploi d’Angers.
Ce document ne peut être reproduit et diffusé sans l’autorisation de la Maison de l’Emploi d’Angers. Tirage : 400 exemplaires - Impression : ABELIA Imprimerie - ISSN 2103-7469 - Dépôt légal : à parution.
Le Baromètre éco - La Maison de l’Emploi d’Angers - Numéro 58 - Octobre 2014

Documents pareils