1 - Mairie18.paris.fr

Commentaires

Transcription

1 - Mairie18.paris.fr
Fiches pratiques de l’aide sociale
Repères pour faciliter l'autonomie sociale des concitoyens
1- Organisation du SSDP 18e
2- Missions
3- Actions et prestations
5- Les professionnels
6- Pour les SDF
7- Services spécialisés
8- Accueillir et orienter
1
Organisation du SSPD 18e
Depuis 1997, dans le 18e arrondissement, les habitants ont un seul référent social en mesure d'activer aussi bien les aides départementales que les
aides municipales.
Cela se traduit par la mise en place du Service Social Départemental Polyvalent (SSDP) du 18e, qui se partage le territoire de la façon suivante :
a le SSDP de la DASES intervient sur l'Ouest et l'Est du 18e
a le SSDP du CASVP au centre.
Direction de l'Action Sociale de l'Enfance et de la Santé (DASES)
Service Social Départemental Polyvalent de la DASES
Horaires d'ouverture : Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
Directrice Madame HAMON
49, rue Marx Dormoy. Téléphone: 01 55 45 14 14
Centre d'Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)
Service Social Départemental Polyvalent - 18e section du CASVP
Horaires d'ouverture : Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h
Directeur Patrick DAVID
115 bis, rue Ordener. Téléphone: 01 53 09 10 10
2
Missions
Le service social départemental polyvalent (SSDP) du 18e assure des missions globales sociales d'accueil, d'écoute, d'accompagnement,
de soutien, de protection des personnes résidant dans l'arrondissement, c'est-à-dire qui peuvent justifier d'une domiciliation réelle et effective depuis plus d'un mois.
Il peut aussi orienter la population vers des services spécialisés.
Ses principaux domaines d'intervention sont :
a la protection médico-sociale de la maternité, de l'enfance et de l'adolescence,
a la protection des personnes vulnérables,
a l'insertion,
a l'accès et le maintien au logement (Prévention des Expulsions, Fond de Solidarité)
Mais attention !
Seuls les travailleurs sociaux sont en mesure d'activer ces dispositifs, dans le cadre d'un travail social global,
à l'issue d'un bilan réalisé avec la personne qui en fait volontairement la demande, ou après signalement.
3
Actions et prestations
Les habitants du 18e peuvent donc prétendre à un certain nombre d’aides, muncipales ou départementales.
A savoir:
Les prestations mises en place par les services sociaux de la Villesont facultatives.
Les aides départementales sont quant à elles obligatoires.
a Accès et maintien au logement :
a Personnes en difficultés :
Les aides de la Ville:
Aides au logement : Paris Logement Familles/ Monoparentales, aide à l'amélioration de l'habitat
Les aides de la Ville:
Distribution de repas, allocation exceptionnelle en cas de difficultés financières temporaires.
Les aides départementales:
Accompagnement des Personnes Dépourvues de Ressources Suffisantes
(PDRS), prise en charge des frais d'obsèques, accès gratuits aux bains
douches, lavatories et douches, aux équipements culturels, piscines et
tennis.
Les aides départementales:
Prévention des Expulsions, Fonds de Solidarité pour le Logement (FSE)
a Insertion :
Les aides départementales:
Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et ses droits connexes : CMU et CMU complémentaire, allocation
de logement sociale, réduction sociale téléphonique, carte solidarité transport, tarification spéciale
pour la consommation d'électricité, suppression de la Taxe d'Habitation…
a Personnes retraitées ou handicapées :
a Familles :
Les aides de la Ville:
- Aides financières : Paris Forfait Famille, Allocation pour
Naissance ou Adoption Multiples, Allocation de Soutien aux
Parents d'Enfants Handicapés, Paris Energie Famille, aide en
cas de Chute Brutale de Ressources,
- aide à la garderie : Paris Petit à domicile.
- aide à l'accès aux loisirs : Paris Pass Familles.
Les aides départementales
- Soutien à domicile : à travers des attributions financières, l'intervention d'une Technicienne des Interventions Sociales et
Familiales (TISF) et une action éducative (Aide Sociale à
l’Enfance - ASE)
a Jeunes :
Les aides de la Ville:
Paris Jeunes Vacances/
Aventures/Association, Scèn'Expos.
Les aides départementales:
- Aides aux jeunes en difficulté :
FAJ (fond d'aide aux jeunes), Paris
Jeunes Solidarité.
- Actions menées en urgence pour la
protection des mineurs (Aide Sociale à
l’Enfance - ASE)
- Mission d'éducation et d'entretien à
l'égard des jeunes en difficulté Aide
Sociale à l’Enfance - ASE)
Les aides de la Ville:
- Aides financières : allocation Ville de Paris, Complément Santé Paris,
Allocation familiale pour le maintien d'un parent âgé, Allocation
Accompagnement (pour s'occuper d'un parent malade), allocation de
soutien aux parents d'enfants handicapés (ASPH), aide sociale légale.
- Aides matérielles : accès aux Restaurants Emeraude, carte Emeraude
et Améthyste (transport), Carte Paris à domicile (port de repas,
Pédicurie, Coiffure, Téléalarme), Service d'aide ménagère, aide à l'amélioration de l'habitat, avantage tarifaire EDF, raccordement téléphonique, travaux de sécurité.
Les aides départementales:
- Aide aux personnes handicapés ou aux personnes âgées :
Allocation Adulte Handicapé (AAH), Prestation Spécifique Dépendance
(PSD), Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) Allocation
Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP), Frais d'hébergement et
de séjours en établissements médicalisés, Prestations de
Compensation du Handicap,
4
Les professionnels
Trois types d'intervenants principaux participent à l'action sociale.
a Les responsables et encadrants
Les responsables des services sociaux sont secondés par des encadrant(e)s. Au même titre que le responsable du service social, ils sont
les interlocuteurs privilégiés de tiers (personnes de l’entourage du demandeur qui souhaiteraient faciliter les démarches).
En effet, il n'est pas souhaité que les tiers s'adressent directement aux assistants sociaux, en particulier pour des raisons liées à la confidentialité et à la déontologie.
a Les Assistants Sociaux (AS) de secteur
Chaque AS intervient sur un secteur géographique précis et assure la réception et le suivi social de la population de ce secteur.
Il met en œuvre les dispositifs adaptés, et exerce sur son secteur, entre autres, les missions de protection de l'enfance, le suivi de certains
bénéficiaires du RMI et des personnes vulnérables.
a Les Conseillers en Economie sociale et Familiale (CESF)
Ils travaillent main dans la main avec les AS, en particulier autour du logement, de l'insertion, de l'aide éducative budgétaire…
Pour les SDF
5
Permanences Sociales d'Accueil : pour personnes sans domicile fixe
Une personne, ne pouvant justifier d'une domiciliation effective et surtout stable, ne peut être reçue par le SSDP.
a En situation d'errance du point de vue du logement ou de l'hébergement, elle relève donc des permanences sociales d'accueil.
Attention : le SSDP reste compétent pendant un mois pour les personnes ayant perdu leur domicile. Au delà d'un mois, les
permanences sociales d'accueil sont compétentes selon les critères ci-dessous.
Le rôle des quatre Permanences Sociales d'Accueil (PSA) est d'accueillir les personnes sans domicile fixe et de leur offrir un point
d'ancrage, prélude indispensable à toute réinsertion.
a Ces permanences proposent donc le premier accueil, l'évaluation sociale et un suivi social. Elles peuvent aussi assurer la domiciliation des
personnes sans domicile fixe, leur permettant de bénéficier du RMI, constituent les dossiers administratifs pour l'obtention des aides légales
et délivrent, après évaluation des besoins, des aides en espèces ou en nature (titres de transport, titres de services…)
HOMMES SANS ENFANT
à partir de 28 ans
HOMMES SANS ENFANT
de 18 à 27 ans inclus
Permanence Bastille
5, rue de Lacuée
75012 Paris
01 53 46 15 00
M : Bastille
Permanence Belleville
212, rue de Belleville
75020 Paris
01 40 33 31 88
M : Place des Fêtes
FEMMES SEULES AVEC OU SANS ENFANT(S), HOMMES SEULS AVEC ENFANT(S), COUPLE AVEC OU SANS ENFANT(S)
Permanence Chemin Vert
70, rue du Chemin Vert
75011 Paris
01 55 28 86 10
M : Chemin Vert
6
Les services spécialisés
Hors ce cas particulier, d'autres services spécialisés existent
a Espace Insertion : pour les demandeurs de RMI
192, rue Championnet
Accueil, tel : 01 53 06 71 71
Horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h
L'Espace Insertion du 18e est chargé de l'instruction des demandes de RMI des personnes domiciliées dans l'arrondissement.
Il reçoit également tous les nouveaux allocataires du RMI et en suit une partie ; les autres allocataires sont suivis soit par le SSDP, soit par
des services sociaux spécialisés, parfois associatifs, et cela en fonction de leur parcours d'insertion.
a L'intervention d'autres services sociaux spécialisés
D'autres questions peuvent être traitées par des services spécialisés, comme par exemplele service social de l'assurance maladie
(CRAMIF), des établissements scolaires ou la Caisse d'Assurance Familiale.
A moins que la question relève explicitement d'un de ces services, l'orientation vers le SSDP est à préconiser pour une prise en charge
globale de la situation et la continuité du suivi social
7
CRÉER
Accueillir et orienter
OU RÉTABLIR LE CONTACT ENTRE UNE PERSONNE ET LES SERVICES SOCIAUX , SONT LES PRINCIPALES ACTIONS QUI SERONT DEMANDÉES
DANS LES ÉVENTUELLES INTERVENTIONS DES ÉLUS OU DE TIERS EN DIRECTION DES SERVICES SOCIAUX .
En aucun cas, il ne sera demandé directement l'attribution de telle ou telle prestation.
a Cerner la situation : après avoir cerné l'essentiel de ou des difficultés rencontrées par la personne, il faut savoir si elle a d'ores et déjà
rencontré un travailleur social, en ayant en tête que les travailleurs sociaux (particulièrement les AS de secteur) sont l'entrée unique pour le
suivi social.
a La personne ne bénéficie pas de suivi social : créer un suivi social :
- elle habite dans le 18e : l'orienter vers le service social correspondant à son lieu de résidence (voir pages centrales) en vue d'une
évaluation
- elle n'habite pas le 18e : l'orienter vers les services sociaux de son lieu de résidence ou sa mairie, ou dans le cas d'une personne sans
domicile fixe, vers une Permanence Sociale d' Accueil.
a La personne bénéficie d'un suivi social : rétablir un suivi social :
- elle habite dans le 18e : faire préciser les rendez-vous et réponses apportées ; en cas de lien distendu ou de rupture manifeste, une
incitation est nécessaire pour reprendre le travail social ; les élus concernés peuvent signaler les difficultés de la personne au responsable du
service social.
- elle n'habite pas le 18e : orienter vers la mairie ou le service social de son arrondissement, de sa commune.

Documents pareils