new holland - MB Grandjean SA

Commentaires

Transcription

new holland - MB Grandjean SA
Edition 2015/2016
NEW HOLLAND
NEWS
Informations et reportages sur les thèmes hommes, animaux et tracteurs
Réserve et sécurité en pente –
avec le numéro 1 du marché suisse.
La suite à lire en page 6
2 / EDITORIAL
CHER LECTEUR
O
Ferdinand Smolders
Chef de vente New Holland Traktoren Center
Schweiz, Bucher Landtechnik AG
n ne peut pas l’éviter. Il faut parler
de cette année 2015, où tout a été
remis en question dès le début. Avec
l’abrogation du taux plancher de 1.20 CHF par
Euro, on a presque tout dit. Mais suffit! Il y a
d’autres sujets plus importants à traiter.
Cher lecteur, nous tenons à vous remercier
d’avoir agi en sorte que New Holland soit une
nouvelle fois leader du marché. Dans le même
temps, nous sommes fiers de pouvoir vous
présenter les nouveaux tracteurs aux multiples
améliorations et en particulier le modèle qui
me plait personnellement, que vous trouverez
en page 4 de ce fascicule.
Jamais auparavant, nous n’avons eu une gam­
me aussi étendue, du tracteur mécanique tout
simple au modèle de haute technologie. Tous
sont équipés de moteurs économiques et fia­
bles, de transmissions efficaces, d’essieux soli­
des et jouissent d’une maniabilité imbattable.
Il est plus aisé maintenant de parler du choc
du franc fort. Ainsi, la valeur des machines de
stock et des occasions a chuté massivement en
très peu de temps, les tracteurs neufs sont de­
venus moins chers et les marges se sont rétré­
4
5
cies. Pour compenser, nous avons profité des
années écoulées pour raccourcir nos procédés
en les rendant plus simples et plus efficaces.
Par exemple grâce à la mise en place des outils
électroniques de service après-vente et de ga­
rantie, dont nous profitons actuellement.
Nous pouvons ainsi garantir nos services de
manière rapide et sûre dans un environne­
ment difficile, pour vous servir, chers clients.
Nous nous réjouissons de vous donner dans
les pages suivantes, un aperçu de la clientèle du
New Holland Traktoren Center Schweiz. Paral­
lèlement, nous vous présentons un résumé du
programme des tracteurs New Holland. Vous
trouverez plus de détails sur tous les produits
sur notre site www.new-holland-traktorencenter-schweiz.ch. Vous pouvez aussi remplir
la carte postale du fascicule et nous nous fe­
rons un plaisir de vous envoyer la documenta­
tion désirée.
Nous vous souhaitons beaucoup
de plaisir dans la lecture de ce journal.
Ferdinand Smolders
Entre aussi dans la grange la plus basse! Nouveauté T4LP.
Une idylle avec Gotthelf. Avec l’aide du T4 Powerstar, Barbara fait tout
elle-même.
6 Force et sécurité en pente. Le T4 Medium a dépassé toutes les espérances.
7 Changement volant du tracteur au car de ramassage scolaire.
Les Hurnis se mettent progressivement au New Holland.
8 Chevaux vapeur au service de chevaux performants.
Sur le «Eigenhof», les Wigglis sollicitent leurs chevaux et inversement.
9 Typiquement féminin, typiquement masculin. Néanmoins, ils se
complètent bien.
10-11 De l’apprenti au vice-champion du monde. Nous faisons tout
pour une bonne éducation et une parfaite formation continue.
12 Riches moissons, démocratiquement. Un père, deux fils, un team.
13 Domaine de Bagatelle. A Niederweningen, on trouve des tracteurs.
Parfois aussi le grand amour.
14 Tapis rouge pour cheval et cavalier. Du sable au parquet international.
15 Full Service. Sept bonnes raisons, une seule marque: New Holland.
APERÇU DU PROGRAMME / 3
T4VNF
BOOMER
Boomer 20
Boomer 25
Boomer 30
Boomer 35
Boomer 40
Boomer 50
Boomer 46D
Boomer 54D
3 Cylindres 3 Cylindres
4 Cylindres
4 Cylindres
4 Cylindres
4 Cylindres
3 Cylindres
3 Cylindres
1.1 l
1.3 l
1.5 l
1.8 l
2.5 l
2.5 l
2.2 l
2.2 l
23 CV
27 CV
28 CV
38 CV
41 CV
47 CV
45 CV
53 CV
T4.65
T4.75
T4.85
T4.95
T4.105
V4 Cylindres TI
V/N/F4 Cylindres TI
V/N/F4 Cylindres TI
V/N/F4 Cylindres TI
V/N/F4 Cylindres TI
3.2 l
3.2 l
3.2 l
4.5 l
4.5 l
65 CV
78 CV
86 CV
97 CV
106 CV
T6
T6.120 EC4 Cylindres TI CR
T6.140 EC/AC
4 Cylindres TI CR
T6.150 EC/AC
4 Cylindres TI CR
T6.160 EC/AC
4 Cylindres TI CR
T6.155 EC
6 Cylindres TI CR
T6.165 EC
6 Cylindres TI CR
T6.175 EC
6 Cylindres TI CR
T4 POWERSTAR
T4.554 Cylindres TI
T4.654 Cylindres TI
T4.754 Cylindres TI
3.2 l
3.2 l
3.2 l
58 CV
65 CV
75 CV
121 CV
121/143* CV
133/154* CV
143/163* CV
126/154* CV
137/165* CV
154/175* CV
NOUVEAU
T7 SWB Tier 4B
T7.175 AC/RC/PC
T7.190 AC/RC/PC
T7.210 AC/RC/PC
T7.225 AC/RC/PC
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
140/175* CV
150/190* CV
165/210* CV
180/225* CV
TD3.50 TD3.504 Cylindres
2.2 l
48 CV
T4 Medium
T4.754 Cylindres TI CR
T4.854 Cylindres TI CR
T4.954 Cylindres TI CR
T4.1054 Cylindres TI CR
T4.1154 Cylindres TI CR
TD4F
3.4 l
3.4 l
3.4 l
3.4 l
3.4 l
75 CV
86 CV
99 CV
107 CV
114 CV
3.2 l
3.2 l
3.2 l
65 CV
78 CV
88 CV
T7 LWB Tier 4B
T7.230 AC/PC
T7.245 AC/PC
T7.260 AC/PC
T7.270 AC
T7.290 AC HD
T7.315 AC HD
NOUVEAU
TD4.70F4 Cylindres TI
TD4.80F4 Cylindres TI
TD4.90F4 Cylindres TI
NOUVEAU
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
180/225* CV
200/245* CV
220/260* CV
240/270* CV
277/288 CV
300/313 CV
TD5
TD5.854 Cylindres TI CR
TD5.954 Cylindres TI CR
TD5.1054 Cylindres TI CR
TD5.1154 Cylindres TI CR
3.4 l
3.4 l
3.4 l
3.4 l
86 CV
99 CV
107 CV
114 CV
NOUVEAU
T8 UC Tier 4B
T4LP
T4.75 LP
T4.85 LP
T4.95 LP
T4.105 LP
T8.320 UC/AC
T8.350 UC/AC
T8.380 UC/AC
T8.410 UC/AC
T8.435 AC
NOUVEAU
4 Cylindres TI
4 Cylindres TI
4 Cylindres TI
4 Cylindres TI
3.2 l
3.2 l
4.5 l
4.5 l
78 CV
86 CV
97 CV
106 CV
T5
T5.95DC/EC4 Cylindres TI CR 3.4 l
T5.105DC/EC 4 Cylindres TI CR 3.4 l
T5.115 DC / EC
4 Cylindres TI CR 3.4 l
99 CV
107 CV
114 CV
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
6 Cylindres TI CR
286/320* CV
315/350* CV
347/382* CV
375/409* CV
415/435* CV
TI = TurboIntercooler, CR = CommonRail
RC = RangeCommand, PC = PowerCommand
FPS = FullPowerShift, DC = DualCommand
EC = ElectroCommand, AC = AutoCommand
HD = Heavyduty, UC = UltraCommand
* Powerboost (Surpuissance)
4 / T4 LP
NEW HOLLAND T4 LP: PEU
ENCOMBRANT, TRÈS PUISSANT
Le New Holland T4 LP est le couteau suisse des tracteurs:
petit et pratique, il entre dans toutes les étables et exécute les travaux aussi bien que les grands.
Entre aussi dans les étables très basses
(ici avec un plafond en hourdis): le New Holland T4 LP.
P
lus d’une étable ancienne en Suisse
est de très faible hauteur. Comme
une transformation s’avère souvent très compliquée, New Holland a réagi
avec sa propre solution: Le New Holland
T4 LP. Avec ses 2210 mm de hauteur mesurés à l’arrête supérieure de la cabine, ce
tracteur entre dans chaque étable, sans
concession technique ni de confort.
Nous livrons le T4 LP avec hydraulique, arrière, avant (y compris la prise de force
avant) ou avec le réglage électronique de la
force de levage (REF); puissance jusqu’à
106 CV. La boîte de vitesses Power Shuttle
est disponible aussi avec rampantes.
Puissant en forte pente
La voie du T4 LP peut atteindre, grâce aux
jantes réglables, une largeur de 1628 mm.
Ainsi il colle véritablement à la pente,
même très escarpée. Comme tous les
tracteurs New Holland, il est extrêmement
maniable. Toutes ces qualités font du
T4 LP un outil adapté aux conditions difficiles auxquelles on est souvent confronté
en Suisse. Justement: Le couteau suisse
parmi les tracteurs.
Laissez-vous convaincre par le nouveau
T4 LP!
T4 POWERSTAR / 5
IDYLLIQUE AVEC GOTTHELF,
EFFICACE AVEC NEW HOLLAND
Dans la cabane «Chüenihüttli», en Emmental, beaucoup de choses rappellent l’époque de
Gotthelf. Mais seulement les bons côtés, heureusement.
S
i Jeremias Gotthelf apparaissait
personnellement au coin de la rue
et lançait un bonjour «grüessech»
du coin des lèvres, personne n’en serait
particulièrement étonné. Ici, dans le
«Chüenihüttli» à 1100m d’altitude, dans
un Emmental pittoresque, le temps semble
s’être arrêté. Mais non? Quel est ce bruit,
derrière la colline, qui s’amplifie, sourd
mais agréable. Un carrosse sans chevaux
apparait au fond du virage, bleu; dessus,
une femme, assise. Oui, même Gotthelf
serait quelque peu étonné.
Cette femme, c’est Barbara Gerber; le carrosse, c’est un New Holland T4 PowerStar.
Barbara exploite un alpage de 36 hectares
dans le «Chuenihüttli» et estive 43 génisses, 17 chèvres et un bouc de race Saanen.
Barbara effectue
déjà sa 28ème sai«AVEC L’AIDE DU T4 POWERSTAR,
son sur cet alpage.
BARABRA FAIT TOUT ELLE-MÊME.»
Elle était arrivée ici
à la recherche de
travail après son année d’apprentissage à ici, une grande famille avec huit enfants. A
l’école d’agriculture et ménagère. Elle a été peine imaginable, comment ce petit monengagée par les propriétaires, la famille de y trouvait sa place. Pourtant à l’époque,
Langenegger et leur est restée fidèle jusqu’à on était content de chaque petite main
aujourd’hui. Grâce à son feeling parfait pour effectuer le travail sur l’alpage, car le
pour les animaux et aux soins prodigués à petit monoaxe ne faisait pas de miracles.
l’alpage, un rapport de travail parfait s’est
Aujourd’hui, tout est différent. Grâce au
installé.
T4 PowerStar, Barbara effectue les travaux
elle-même. «Ce tracteur s’avère idéal ici,
Un tracteur en lieu et place de main
que ce soit pour le transport d’eau, ou
d’oeuvre.
Les quatre mois de chaque été sont très as­ pour différents travaux avec la pelle arriètreignants. Même dans l’idyllique Emmen- re», dit-elle. «Il est même possible parfois
tal, la météo n’est pas toujours au beau fixe. de s’octroyer une pause pour servir aima­
«Parfois le brouillard s’accroche farouche- blement un hôte». L’auteur la remercie
ment aux collines» dit Barabra «et l’on ne chaleureusement et se réjouit de la provoit pas âme qui vive pendant plusieurs chaine visite sur le merveilleux alpage. Qui
jours». Les soirées sont longues dans la ca- sait, peut-être que Gotthelf lui-même se
bane vétuste. Une cuisine spartiate, un pe- joindra-t-il une fois à eux?
tit salon et deux petites chambres, simple
mais pratique. La place suffit amplement à
Barbara. Il y a à peine trente ans, habitait
La maisonnette «Chüenihüttli»
(construite en 1850) et l‘écurie (1736)
C’est notre agent
Heinz Wüthrich qui a
livré le T4 PowerStar.
C’est également lui
qui s’occupe de son
entretien. Le tracteur
compte déjà 540
heures et a encore
l’apparence d’un modèle d’exposition!
AGROTECH Wüthrich
GmbH, Zollbrück
6 / TD5
FORCE ET
SÉCURITÉ EN PENTE
Il est rare, mais d’autant plus agréable que les grands espoirs soient surpassés.
Reto a vécu cette agréable sensation avec son nouveau tracteur.
«RETO A CHOISI CE MODÈLE APRÈS
UN EXAMEN APPROFONDI.»
D
ans la région à nombreuses collines, à l’est de Berne, se trouve
le village de Landiswil, en plein
Emmental, entre Aspiegg et Moosegg. La
plupart de ses 641 habitants vivent de
l’agriculture. Il en va ainsi de la famille
Brönnimann: la mère Maja, le père Reto et
les trois filles Leonie, Stefanie et Nathalie.
Les Brönnimann exploitent un domaine
laitier de 12 hectares dans le Ätzlischwand.
Depuis peu, un renfort est arrivé sous la
forme d’un New Holland T4.105, avec délestage électronique. Reto a choisi ce modèle après un examen approfondi et mal­
gré cela, il a été surpris par la bonne
visibilité, la grande réserve de puissance en
côte et la grande marge de sécurité en toutes conditions. Pourtant, le dernier argument du T4.105, Reto le laisse à quelqu’un
d’autre: «Quand je vois le plaisir qu’a mon
père à travailler avec le nouveau, il est clair
pour moi que je n’aurais pu faire de meilleur choix».
La famille Brönnimann à la pause.
Passif en hockey, active au fourneau
Il reste assez de temps aux Brönimanns
pour s’adonner à leurs hobbys. Reto a déjà
raccroché ses cannes, il reste cependant
d’autant plus passionné par le SCL-Tigers.
Sa fille Leonie est passionnée par les animaux. C’est une chance, car à la ferme vivent quatorze vaches, six veaux et génisses,
sept moutons, onze lapins, deux chats et
un chien et une fois par semaine, elle monte le cheval du voisin. Les deux sœurs cadettes profitent du chaud de l’été d’une
manière tout à fait différente: elles nagent
le plus souvent possible dans la piscine devant la ferme décorée de fleurs.
Et la mère Maja? La question ne se pose
même pas: ses yeux pétillent lorsqu’elle
parle de ses fourneaux. Au sous-sol de la
ferme, elle confectionne force gâteaux et
pain frais. Elle livre ce dernier à la fromagerie Arni, mais en fait aussi sur commande. Et si quelqu’un veut faire plaisir aux
siens, un gâteau réalisé avec amour de la
maison Brönnimann, sera plus qu’une
bonne idée!
L’achat d’un tracteur est une affaire
de confiance
Les Brönnimanns ont trouvé un partenaire
compétant pour leurs machines agricoles:
le team EB-Technik de Biglen. Ils peuvent
lui faire entière confiance depuis le pre­
mier parcours d’essai jusqu’à la dernière
réparation (voir page 11).
TD5 / 7
CHANGEMENT VOLANT,
DU TRACTEUR AU BUS SCOLAIRE
Les Hurnis passent peu à peu à New Holland. Nous ne pouvons malheureusement pas les aider en
ce qui concerne les cars scolaires.
E
di Hurni a, il y a sept ans, échangé
sa faucheuse à deux essieux contre
un New Holland TN95DA. Il n’a
jamais regretté ce troc. Car depuis que
le TN95DA déambule à travers la prairie
avec sa faucheuse frontale, sur le domaine
«Stöckere», du Werthenstein-Schachen lucernois, le travail est réalisé en un tourne­
main, même en terrain pentu.
Les bonnes expériences ont poussé Edi à
remplacer, au début de l’année un autre de
ses tracteurs par un modèle New Holland.
Le taux de change favorable de l’Euro est
arrivé à point nommé pour acquérir ainsi
un TD5.105. Il l’utilise principalement
pour pirouetter, à l’autochargeuse et souvent pour les travaux dans sa propre forêt.
Il ne peut que vanter ses qualités.
L’exploitation organisée de manière
plus stricte
Il y a suffisamment de travail sur le domaine d’Edi: Ses 17 hectares sont répartis en
pâturage et prairie à fourrage à sécher. A
l’écurie, il garde du bétail pour la production de lait et des vaches nourrices. Sitôt
les génisses portantes et assez grandes, il les
vend. En été, le domaine compte environ
35 animaux, en hiver, jusqu’à 50.
Entièrement satisfait, Edi avec son nouveau TD5.
«LES BONNES EXPÉRIENCES ONT POUSSÉ EDI À
REMPLACER UN AUTRE DE SES TRACTEURS PAR
UN NEW HOLLAND»
Mais cela ne suffit pas. A côté de son travail
sur le domaine, Edi conduit le bus de ramassage scolaire matin, midi et soir. Sa
femme travaille à temps partiel à la poste
interne de la «Luzerner Zeitung». Ses trois
fils ne peuvent plus vraiment l’aider souvent. Jan travaille comme mécanicien sur
machines agricoles, le cuisinier professionnel Björn vient juste de commencer une
formation continue et Tim effectue son
cours de pratique agricole. Edi a dû par
conséquent organiser son exploitation de
manière plus serrée, ce qu’il a parfaitement
réussi, grâce à ses deux nouveaux tracteurs.
Un bon service est important
Non seulement les génisses se portent bien,
mais les deux tracteurs, eux aussi, bénéfi­
cient des meilleurs soins. Depuis sept ans,
les Hurnis font confiance aux services de
Urs Schmid, agent New Holland à Littau,
avec une parfaite satisfaction.
Agent New Holland:
Urs Schmid
Schmid Urs AG
Luzern-Littau
8 / T5
CHEVAUX VAPEUR AU SERVICE
DE CHEVAUX PERFORMANTS
Sur le «Eigenhof», les Wigglis sollicitent leurs chevaux et inversement.
Elevage de chevaux
Le père Josef Wiggli, très fier, avec ses fils Ivan, Urs et Fabian (de droite à gauche).
En arrière-plan, les trois nouveaux tracteurs, lors de leur livraison: un T5.105EC, un T5.115EC et un T7210PC.
Production laitière
L’
passer les trois premières années de sa vie à
caracoler dans les pâturages, pour ensuite
commencer son éducation de cheval
d’équitation.
Meilleur éleveur de chevaux de l’année
Sa plus grande fierté, c’est son propre élevage. Au cours des quatre dernières années,
Josef a été nommé deux fois éleveur de
l’année par l’association d’élevage de chevaux de sport Suisse. D’autres succès sont à
venir: huit juments poulinières et un étalon occupent les écuries et chaque année ce
sont huit poulains qui voient le jour. Zora
vom Eigen est le nom du plus jeune. Il va
Les Wigglis exploitent en tout 90 hectares.
A côté des chevaux, ils possèdent 30 vaches
laitières, font du labourage et tiennent un
restaurant d’alpage dans un décor idyllique. Pour maitriser tout cela, ils ont besoin de chevaux vapeur. Josef s’est fixé sur
Fiat/New Holland, depuis qu’il a repris le
domaine. En 1974,
à peine rentré de
son voyage de noce,
il a acheté avec sa
femme Margrit, un
Fiat 640DT. Il est
resté fidèle à la marque depuis maintenant
41 ans et les Wigglis viennent d’acheter
trois nouveaux tracteurs: un New Holland
T5.105EC, un T5.115EC et un T7210PC.
Nous leur disons merci, nous réjouissons
de la collaboration future et souhaitons à
Zora vom Eigen un avenir plein de succès.
Eigenhof à Seewen jouit d’une excellente renommée comme centre
de formation pour chevaux et cavaliers, qui s’étend loin au-delà des frontières soleuroises. Pas étonnant que les Wigglis, le père Josef avec les deux fils Ivan et
Fabian sacrifient tout à ces nobles créatures. Actuellement, il y en a plus de 80 qui
élisent domicile sur le «Eigenhof», aussi
bien des chevaux de sport, de travail que
des retraités. «De nombreux propriétaires
de chevaux nous louent un box, car ils sont
convaincus que leur protégé sera soigné de
manière adéquate» dit Josef.
Restaurant d’alpage
«À PEINE RENTRÉ DE SON VOYAGE
DE NOCE, IL A ACHETÉ AVEC SA
FEMME MARGRIT, UN FIAT 640DT»
Martin Meyer
Agent régional
de l‘entreprise
Heinz Buchs AG, Diegten
T6 AUTO COMMAND / 9
TYPIQUEMENT FEMME,
TYPIQUEMENT HOMME OU QUOI?
Malgré tout, ils se complètent bien!
Une équipe pleine de charisme!
Beat, Ruth et Martina.
Martina lors du chargement de balles de foin
«C’est au moment même où on utilise les machines intensivement
qu’on remarque le mieux leur efficacité».
«
Chez nous, les femmes ont le cerveau
plein de chevaux et les hommes
du Diesel dans le sang» dit en riant Beat
Honegger. Sa femme Ruth retient un commentaire, mais son regard révèle que ce
n’est pas aussi simple. En réalité, leur fille
Martina s’avère être une excellente conductrice de tracteur. En hiver particulièrement,
elle mène son engin attelé du chasse-neige
et de la saleuse, de manière très expérimentée. La question de savoir si Beat, à l’inverse,
est aussi sûr à cheval, reste à confirmer.
Un coeur pour les animaux
Au centre équestre Honegger, vivent quatre
chevaux qui appartiennent à la famille.
Avec eux, Martina effectue volontiers quelques tournois ludiques.
A côté de ces derniers, ce ne sont pas moins
de 24 autres chevaux qui sont logés à la
ferme. Ils passent ici leur retraite sur un
grand pâturage. Martina, sellier de formation, se spécialise dans son propre atelier, aux
besoins équins. D’autre part, treize vaches
nourrices partagent leur vie ici, avec les
chevaux. Chaque année leurs veaux grandissent jusqu’à l’âge de dix mois, auprès de
leur mère et sont ensuite vendus comme
Natura Beef. Les Honeggers gardent leurs
vaches nourrices, toutes d’élevage de classe
F1, très longtemps. D’une part elles sont,
comparativement aux laitières typiques,
moins enclines aux maladies et d’autre part,
toute la famille leur est dévouée. Finalement tout devient clair, Beat peut bien avoir
du Diesel dans le sang, mais son coeur bat
pour les animaux. Ce sont 32 hectares qui
sont à leur disposition sous forme de pâturage et de prairie à fourrage sec.
Les moteurs tournent à plein régime
Le pilier financier le plus important des Honeggers a pourtant une relation importante
avec le Diesel: Ils effectuent des travaux à
façon sous forme de pressage de balles de
fourrage, fauchage, et épandage de lisier. Ils
font environ 2500 balles de foin et de paille
et épandent 30’000 m3 de lisier. Les moteurs du New Holland T6040 et du nouveau
T6.160 à boîte Auto Command tournent à
Beat en route avec l’enrouleur de tuyau
et le pendillard
plein régime. Comme l’enrouleur de tuyau
à lisier pèse, à vide 1800 kg, Beat a commandé son T6 équipé d’un essieu avant de classe
IV. «C’est au moment même où on utilise
les machines intensivement, qu’on remarque le mieux leur efficacité», «nous
sommes ravis de la facilité d’utilisation du
T6. Un point fort, c’est le contrôle de la stabilité active, il suffit de donner des gaz pour
démarrer en continu et d’être ainsi en route
en toute sécurité», dit-il.
Adrian et Walter Lüscher,
père et fils, ont livré le
nouveau T6.160AC aux
Honeggers, fin janvier. Six
mois plus tard il a déjà
700 heures au compteur!
Lüscher Landmaschinen
und Motorgeräte GmbH
Bertschikon
10 / FORMATION DE BASE ET FORMATION CONTINUE
CHAMPION SUISSE ET
VICE-CHAMPION DU MONDE!
L’apprentissage dans l’agence New Holland s’avère payante pour Adrian Hubacher.
Adrian Hubacher avec, de gauche à droite, ses parents Rudolf et Marianne, sa soeur Stefanie et son oncle Walter.
Adrian a encore deux soeurs Daniela et Christa, qui ne sont pas sur la photo.
«A L’ÉPOQUE, LORS D’UNE VISITE À LA BEA,
ALORS QU’IL ÉTAIT ENCORE UN PETIT GARÇON,
IL NE VOULAIT PLUS SORTIR DU DESSOUS
D’UNE MACHINE.»
FORMATION DE BASE ET FORMATION CONTINUE / 11
«LORSQUE J’AI VU QUE JE POUVAIS
MONTER SUR LE PODIUM,
J’ÉTAIS VRAIMENT SUPER CONTANT»
P
our cet instant inoubliable, il est
allé exprès à São Paulo et au soir du
16 août 2015, Adrian Hubacher de
Zäziwil, a obtenu une médaille d’argent
dans le lointain Brésil. Ce fut une cérémonie solennelle. Adrian est rentré très fier,
avec le titre de vice-champion du monde
de technique sur machines de chantier et
agricoles. Il a dû s’imposer contre une forte concurrence en championnat du monde
professionnel de WorldSkill. Malgré cela,
Adrian est resté modeste «je ne pensais
vraiment pas gagner» dira plus tard le jeune homme de 22 ans au Newsportal BernOst. «Lorsque J’ai vu que je pouvais monter sur le podium, j’étais super contant».
Où sont les graisseurs?
Ce succès n’est toutefois pas si surprenant.
Un an auparavant, Adrian avait déjà remporté la médaille d’or au championnat
suisse SwissSkills. Ce fut le couronnement
de son apprentissage, qu’il avait effectué à
l’agence New Holland EB-Technik GmbH
à Biglen. Dès le début, son maître
d’apprentissage Hans Eggimann qui travaille depuis 2003 chez EB-Technik, a remarqué qu’Adrian avait vraiment du ta-
lent. «Ces quatre ans d’apprentissage ont
été un cadeau pour notre entreprise». Son
enthousiasme pour la technique, n’a pas
quitté Adrian depuis sa plus tendre enfance. Sa mère raconte qu’il jouait toujours
au mécanicien. A l’époque, lors d’une visite à la Bea, alors qu’il était encore un petit
garçon, il ne voulait plus sortir du dessous
d’une machine. Et pour toute réponse à ses
parents, il disait: «je n’ai pas encore trouvé
tous les graisseurs».
Il n’est jamais trop tard pour apprendre
Mais comme le talent sans travail acharné
n’a finalement pas de valeur, Adrian a passé de nombreuses heures chez EB-Technik,
à apprendre et à répéter encore et encore.
Son job actuel de mécanicien sur machine
agricole, englobe un large éventail de travaux exigeants. Cela s’est confirmé lors des
championnats du monde de São Paulo. Les
participants ont dû effectuer sept travaux
pratiques dont par exemple un diagnostic,
un réglage et une réparation. Pour cela,
il fallait avoir des compétences techniques,
une connaissance approfondie de l’informatique ainsi qu’une bonne compré­
hension des transactions électroniques.
Notre agent New Holland
Hans Eggimann,
EB-Technik GmbH à
Biglen, propose un
excellent service, de prix
abordable et forme des
champions suisses et
internationaux.
Pour Adrian, pas de problème, malgré son
jeune âge, il est au courant de la techno­
logie actuelle.
Pour que ces connaissances restent aussi
acquises chez tous les agents New Holland,
ils sont régulièrement conviés aux formations continues, au centre New Holland à
Niederweningen. Qui sait, peut-être
qu’Adrian partagera un jour son savoir là
aussi?
Ce ne sont pas moins de 300 à 350 participants
qui prennent annuellement part aux formations
techniques continues.
Nous nous assurons ainsi que votre agent
régional soit toujours à jour et que votre tracteur
soit parfaitement entretenu.
12 / T7 AUTO COMMAND
RICHES MOISSONS,
DÉMOCRATIQUEMENT
La famille Marendaz empoigne les choses en solo. Chez elle règne le principe de la
démocratie. Seuls les gros tracteurs sont menés parfois par des mains étrangères (GPS).
Pascal Marendaz avec Joris, ses fils Jonathan et Mathieu font pleinement confiance à New Holland.
Avec leurs employés Andrzej à gauche et tout à droite Erwan.
T
rois personnes, trois opinions, une
décision, prise de manière démocratique. C’est ainsi que cela
marche chez Pascal Marendaz et ses fils
Jonathan et Mathieu. «Si possible démo­
cratiquement» corrigent les trois en même
temps, en riant. Ils dirigent ensemble leur
domaine familial à Mathod, dans le canton
de Vaud. De plus, Jonathan exploite une
autre exploitation à Chamblon et travaille
en collaboration avec le domaine situé à
Mathod. Dans les plaines fertiles du pays
de Vaud, ils cultivent diverses variétés de
pommes de terre, des céréales, de la betterave et du maïs sur une surface de plus de
140 hectares. A cela s’ajoute la récolte de foin
et de regain. La plus grande partie des récoltes va aux acheteurs directs. Le foin est lié
en grosse balles formées de 12 petites balles
et vendu en zone de montagne de proximité.
est probablement due au fait que chacun C’est dans de tels pallox en bois que
possède son domaine d’activité bien défini: les pommes de terre récoltées sont stockées dans leurs propres locaux réfrigérés
Le père Pascal est responsable de la gestion,
Jonathan des commandes et des ventes et
Mathieu – notre contact –
règne en tant que profession«CHACUN DISPOSE
nel, sur toute une flotte de
D’ATTRIBUTIONS
tracteurs New Holland. La
CLAIREMENT DÉFINIES.»
famille a acheté son premier,
un New Holland TS125A il y
a onze ans. Il compte actuellement 7600 ne peut pas l’éviter dans une démocratie:
heures effectuées en parfaite satisfaction. Il faut justifier sa propre opinion lorsque
Au fil des ans, des renforts précieux sont l’on veut convaincre les autres.
arrivés sous la forme d’un TS110A avec
chargeur frontal, d’un T5060, d’un T7.250
Power Command et ce printemps d’un
T7.210 Auto Command.
Le temps des bons arguments
La raison pour laquelle la conduite démocratique de l’entreprise fonctionne si bien,
Fabrice Monnard,
responsable de l’atelier
GRUNDERCO, Mathod
Les deux T7 sont équipés de GPS. A peine
Mathieu est-il sur les champs, qu’il ne
conduit plus que sous guidage par satellite.
Cela lui laisse sans doute plus de temps
pour trouver de bons arguments lors du
prochain conseil de famille. Parce que l’on
Il est pratique de
disposer d’un bon
service professionnel
de proximité.
T4VNF / 13
«DOMAINE DE BAGATELLE»
Avec persévérance et travail acharné, on peut réaliser son rêve et parfois
il se transmet aux générations suivantes.
Du BUCHER 2000, via Fiat 415, 450, 640,
550, 70-60, TN65, TN75 au tout nouveau
T4.85F de couleur Bluepower.
A
vec persévérance et un travail
acharné, on peut réaliser son
rêve et parfois celui-ci se transmet aux générations suivantes. Lorsque
Leon et Augusta Delaloye apprirent à se
connaître, il y a quatre-vingts ans, ils ne
possédaient guère que les habits qu’ils portaient. Mais imperturbables, ils n’ont cessé
de croire à leur grand rêve: un domaine à
eux. Ils ont ainsi travaillé plusieurs années
chaque hiver dans l’hôtellerie et à chaque
printemps ils achetaient un lopin de terre
de plus. Ils ont avec force sueur – au début
en travaillant à la main et avec l’aide de
chevaux – rendu cette terre fertile. Le rêve
s’est réalisé, ils ont créé le «Domaine de
Bagatelle» à Ardon dans le Valais central.
Léon et Augusta ont remis le «Domaine de
Bagatelle» à leur fils Jean-Claude, après
qu’il ait terminé son apprentissage de mécanicien. Aujourd’hui, Jean-Claude a, septante sept ans et bien qu’il soit encore très
actif, c’est maintenant son fils Claude-Pascal qui effectue la plupart des travaux. Ensemble, ils cultivent 25 hectares. Ils produisent principalement des pommes, des
poires, des prunes et des abricots, c’est-àdire environ 750 tonnes de fruits par an.
Au moment de la récolte, ce ne sont pas
moins de 25 personnes qui travaillent sur
le domaine. En hiver et au printemps, ils ne
sont que cinq, Laurent, le plus jeune des
Delaloye non compris. Mais il est bien possible que la saga de la famille du «Domaine
de Bagatelle» continue un jour avec lui.
Histoire de confiance et de génération
Depuis maintenand 50 ans, les 3 générations Delaloye entretiennent une relation
de confiance avec l’agent local K.Brandalise et Fils SA à Ardon, dont le fondateur
Kurt Brandalise a effectué son apprentissage de mécanicien chez Bucher Technique
Agricole à Niederwenningen. Son fils JeanClaude a repris les rènes de l’entreprise
3 générations: Laurent, Claude-Pascal et
le grand-père Jean-Claude.
Claude-Pascal est enthousiasmé par l’essieu
SuperSteer et la puissance du moteur.
Tout simplement génial!
et David la 3ème génération poursuivra
l’aventure. La collaboration «Delaloye –
Brandalise – New Holland» a donc encore
de beaux jours à vivre!
Jean-Claude et
David Brandalise
Agent New Holland
Brandalise et fils SA
Ardon
14 / KOMPAKTTRAKTOREN BOOMER
TAPIS ROUGE POUR
CHEVAL ET CAVALIER
Dans les tournois, on s’intéresse à celui qui monte le cheval.
Pourtant, ce qu’il y a sous le cheval est presque aussi important.
P
our monter à cheval, il faut plus
qu’une paire de bottes. C’est la devise d’Anton Waser du MSW Parkway AG. Personne ne sait mieux que lui,
que cette devise est vraie. Partout où il a
des chevaux en mouvement, que ce soit en
Suisse ou à l’étranger, Anton se retrouve
dans son élément avec son entreprise. Depuis plus de 20 ans, il s’est spécialisé dans
la conception de tout ce qui concerne
l’environnement du cheval et de son cavalier. Sa principale préoccupation se porte
principalement sur les parterres. «Le dressage nécessite un autre parterre que le saut
d’obstacle, une monte western, un autre
que l’école d’équitation», dit-il. «Et tout
sable n’est pas égal»; tout paraît tellement
simple, mais en réalité ça ne l’est pas. De
multiples raisons font qu’Anton soit requis
par exemple pour la tournée européenne
de l’école d’équitation espagnole, du
Sechseläuten ou d’événements équestres
en gare de Zürich. Ou encore dans les en­
droits typiques de sport équestre tels que
St. Moritz, Lugano, Munich et Berlin pour
planifier et bâtir.
Une rencontre fatidique
lières qui distinguait déjà son père Anton.
Anton a acquis ses connaissances appro- Chevaux et cavaliers peuvent se réjouir.
fondies sur les matériaux, leur structure, et les influences de toutes sortes, alors qu’il Toni Waser se sent à l’aise sur son nouveau
était chef d‘équipe dans le bâtiment et con- New Holland Boomer 3050 de troisième
férencier pour la technique et l’architecture génération! La transmission variable en
à Lucerne. Pour autant, le tournant est continu EasyDrive et l’insurpassable esvenu en 1989, où il a appris à connaître un sieu SuperSteer sont exactement ce qu’il
Danois, du nom de Hermann Duckek. faut sur les parcours. Ces machines sont
Duckek était une sommité des sports testées préalablement sur le domaine faéquestres. Les deux ont remarqué tout de milial Hanfgarten à Ottikon, qui abrite
suite, que leurs connaissances pourraient vingt chevaux.
faire progresser ce
sport, s’ils les rassem­
«AU DÉBUT, LEUR
blaient. Au début, leur
COLLABORATION NE FUT QU’UN
collaboration ne fut
qu’un essai intéressant,
ESSAI INTÉRESSANT».
mais Anton les rendit
bientôt professionnelles. Actuellement, 25
ans plus tard, avec son entreprise MSW
Parkway AG, Il domine le marché de la
construction des manèges équestres. DeResponsable pour un
service optimal sur place:
puis 2011, son fils Patrick fait aussi partie
de l’entreprise. Comme gérant de cons­
Agent New Holland
Alfred Keller
truction et féru de cheval, il apporte la
Schalchen/Wila
même combinaison de capacités particu­
FULL-SERVICE
Nos agents de service suivent une formation
technique continue afin que votre tracteur soit
toujours au top-niveau.
NH-CONSEILS
NH-SERVICE
Nos collaborateurs et leurs
compétences sont à votre
disposition pour vous conseiller
et vous renseigner.
Présentez gratuitement votre
ferme et vos produits sur
notre plate-forme clients.
NH-FAMILY
NH-TESTING
Les sept prestations de
New Holland Traktoren
Center Schweiz
Commander aujourd‘hui –
demain sur place c’est
l’engagement de notre team.
Nous vous présentons le tracteur
de votre choix sur votre domaine
pour des essais.
NH-LOGISTIK
NH-FINANCING
Travailler et récolter immédiatement
avec votre tracteur New Holland
pendant que votre capital rapporte.
NH-EXPOSITIONS
Agrama, Niederweningen,
ou décentré régionalement: Nous exposons nos tracteurs pour vous.
S
M AT I O N
I N FO R
GÉNÉR
ALE
ew-holl
S : w w w. n
OTHMAR DORT
Chef de vente pour GR, SG,
GL, AI, AR, TG, SH, ZH
a n d - t ra k to r
e n - c e n t e r- s c
WERNER WÜTHRICH
Chef de vente pour les
tracteurs compacts
h w e i z .c h
HANSJÖRG LINGG
Chef de vente pour AG,
SZ, ZG, BS, BL, SO, ZH, LU
Tel. 079 518 08 78
Tel. 079 671 58 12
Tel. 079 691 38 15
Le canton du Tessin est
suivi par Ferdinand
Smolders:
Tel. 079 304 17 92
HANSJÖRG ZAUGG
Démonstrateur
Tel. 079 689 94 04
HANS LÜTHI
Chef de vente pour OW,
NW, BE, UR, SO, LU, VS, FR
Tel. 079 651 47 34
JEAN KREBS
Chef de vente pour la
Romandie
VD, JU, GE, NE, VS, FR
Tel. 079 772 06 21
Editeur New Holland Traktoren Center Schweiz
Rédaction Ferdinand Smolders
Photographie Ferdinand Smolders
Layout Binkert Partner, Zürich
Correction Stéphane Praz
Traduction f Jean-Pierre Amstutz
Impression Grico-Druck AG, Welschenrohr
Tirage Allemand 44 000, Français 11 000
New Holland Traktoren Center Schweiz
Bucher Landtechnik AG, 8166 Niederweningen, Tel. 044 857 26 00, Fax 044 857 24 12
www.new-holland-traktoren-center-schweiz.ch
Là où figure New Holland,
nous sommes engagés:
www.new-holland-traktoren-center-schweiz.ch

Documents pareils