Bon départ pour les apprentis jardiniers

Commentaires

Transcription

Bon départ pour les apprentis jardiniers
Rurutu
n° 1 118
Dimanche 31 juillet 2016
P. 20-21
Photo : Annie Tavita/LDT
La famille
Mateau
fait son
“umuai”
[email protected] - 150 Fcfp
Association des aphasiques
Bon départ pour les
apprentis jardiniers
Photo : Caroline Valentin/LDT
Léonard
Touatini :
un combat
pour
retrouver
la parole
P. 12
Micro-trottoir
Les lycéens prêts
à bien étudier
P. 10-11
Portrait
Mickaëla ambassadrice de
la culture polynésienne
P. 8-9
Photo : John Hiongue/LDT
Les familles qui cultivent leurs parcelles à Erima bénéficient
de séances de formation données par des spécialistes
de l’agriculture. Une nouvelle activité qui peut rapporter.
Photo : John Hiongue/LDT
P. 4-5
2
| fenua |
7 jours en bref
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
RELIGION – Église protestante maohi
Ouverture du 132e synode
ce matin à Papenoo
Notre ori tahiti s’exporte
en Europe
E
Grâce au Conseil international des organisations de festivals de
folklore et d’art traditionnel, les artisans et les troupes de danse
du fenua ont l’opportunité d’aller monter une des facettes de
la culture polynésienne qui fait toujours rêver dans de nombreux
pays. Un bon moyen aussi de promouvoir le fenua dans le
domaine du tourisme. Voici l’exemple de la troupe Raiatea Nui,
actuellement en tournée en Europe.
L’opération séduction d’Alain
Juppé
E
Trois ans de mise au point pour
des champignons Made in fenua
E
Un agriculteur de Mahaena vient de faire sa première récolte
de pleurotes. Après 3 ans de recherche et plusieurs voyages
en Thaïlande où il a acquis les rudiments de cette technique de
culture très particulière en échange de son savoir sur la vanille.,
Il s’est attelé à mettre au point ses propres champignonnières
et voit aujourd’hui le fruit de ses efforts acharnés prêt à être
cueilli.
E Des factures d’eau
à 900 000 Fcfp !
La consommation moyenne d’une famille de quatre personnes
est d’environ 80 m3 par mois. Pourtant, certains foyers en ont
consommé près de 7 000 m3 ! L’équivalent d’un grand hôtel.
En cause, les fuites au sein des propriétés qui n’ont pas été réparées.
Autre titre dans cette édition: Attenta dans une église en métropole.
Un prêtre égorgé, le choc et l’émotion au fenua.
Nucléaire : Les promesses
de Juppé et le retour de Barillot
E
de l’Église,dans la mesure où elle
a déjà eu lieu et que cette élection
ne se déroule que tous les quatre
ans. C’est le président, Taaroanui
Maraea, qui conduira ce synode
où les intervenants doivent débattre sur des sujets d’actualité
comme la visite d’Alain Juppé à
Tahiti ou encore sur le nucléaire.
Un cheval de bataille propre à
l’Église protestante maohi depuis
des générations. Deux autres
sujets débattus concernent les
célébrations liées au 150e anniversaire de l’enseignement protestant en Polynésie, dont les festivités auront lieu au mois de septembre prochain dans toutes les
écoles protestantes y compris à
Raiatea. Le second sujet est relatif
à la grande réforme de Martin
Luther qui a fondé il y aura bientôt
500 ans le courant du protestantisme en Europe. L’anniversaire
de ce jubilé est prévu pour l’année
prochaine mais l’Église protestante
maohi doit approuver les grandes
lignes lors de ce synode afin de
se préparer à cet événement mondial. Enfin, comme tous les ans,
il sera aussi question des mutations des pasteurs entre les
paroisses ainsi que des éventuels
départs à la retraite. Toutes les
résolutions prises seront rendues
publiques dimanche 7 août lors
Photo : John Hiongue/LDT
Candidat à la primaire de la droite, en vue de la prochaine
élection présidentielle de 2017, Alain Juppé est arrivé samedi
dernier pour aller à la rencontre des Polynésiens. L’ancien Premier
ministre vient compter ses soutiens à l’occasion d’une visite de
quatre jours. Il n’entend pas, en revanche, s’appuyer sur le
Tahoera’a de Gaston Flosse pour briguer l’Élysée.
C’
est aujourd’hui que
s’ouvre la 132e édition
du synode de l’Église
protestante maohi. Un
événement majeur pour la vie de
cette communauté religieuse et
qui regroupe pendant une semaine
les plus hauts dirigeants de l’Église
protestante maohi, ainsi que les
principaux responsables venant
des huit arrondissements que
compte l’Église en Polynésie française. Le huitième arrondissement
est implanté en Nouvelle-Calédonie
et son représentant, le pasteur
Godfrey Matahi est déjà arrivé à
Tahiti afin de participer à ce
synode annuel dans un esprit
serein. “Le culte d’ouverture aura
lieu ce matin à 9 heures dans la
salle omnisports de Papenoo, les
huit arrondissements seront présents et dès ce matin, il y aura
le regroupement de tous les pasteurs délégués du synode. À côté
d’eux, des évangélistes, des comités comme celui des jeunes, celui
des femmes, des représentants
de diacres. Cette réunion qui
durera jusqu’au samedi 6 août
se fera dans la salle paroissiale
de Papenoo”, explique la chargée
de communication au sein de
l’Église protestante maohi, Iteata
Tevaa. Cette année il n’y aura pas
d’élection des membres du bureau
Comme tous les ans, à la même période, l’Église protestante
maohi organise son traditionnel synode afin de discuter sur
l’avenir de l’Église mais également sur des sujets d’actualité
voire des sujets concernant la politique.
programme officiel de ce
132e synode. À noter qu’il n’y
aura pas d’installation de nouveaux
pasteurs cette année lors du culte
d’ouverture du synode mais la
cérémonie de la Sainte-Cène est
maintenue. Dimanche, le rassemblement se terminera par le partage d’un ma’a tahiti préparé par
les paroissiens de Papenoo. K
du culte de clôture à Papenoo et
un communiqué de presse envoyé
aux médias locaux. “Comme à
chaque synode, nous avons lancé
les invitations auprès du hautcommissaire de la République,
René Bidal mais aussi aux membres du gouvernement du Pays
ainsi qu’à toutes les confessions
religieuses, à venir assister au
culte d’ouverture”, conclut-elle.
À l’heure où nous écrivons ses
lignes, nous n’avons pas reçu le
De notre correspondant
JH
L’un des thèmes qui sera au centre des discussions : l’organisation du jubilé pour marquer
le 500e anniversaire de la Réforme donnant naissance au courant protestantisme en Europe
avant d’être propagé dans le monde.
Photo : John Hiongue/LDT
Alain Juppé a rencontré les associations de défense des victimes
du nucléaire. Il propose de faire disparaître le ”risque négligeable”
de la loi Morin, qui empêche la plupart des indemnisations.
Dans le même temps, le conseil des ministres a validé le retour
de Bruno Barillot à la délégation polynésienne pour le suivi des
conséquences des essais à Paris, trois ans après son éviction.
À lire également dans cette édition, le Kaveu à la une du conseil
des ministres. Le crabe de cocotier sera classé en “espèce d’intérêt
particulier”.
Téléphone mobile : Viti ne
s’interdit pas d’entrer dans la danse
Et si un troisième opérateur de téléphonie mobile s’installait à
Tahiti ? Viti et son directeur, Mario Nouveau, y pensent. En
effet, le fournisseur d’accès internet réfléchit au développement
potentiel de sa 4G. Dans quelques années, elle pourrait lui
offrir l’opportunité de faire de la téléphonie mobile. Le gouvernement travaille d’ailleurs sur le sujet. Dans cette édition
encore, des trafiquants de cuivre condamnés à des peines de
prison ferme.
E
La pointe Vénus aux Aito
Ce week-end s’est déroulé la grande manifestation de va’a Te
aito. Durant 3 jours la pointe Vénus est le théâtre de confrontations
entre rameurs de toutes catégories hommes et femmes. K
Photo : John Hiongue/LDT
E
La jeunesse protestante
ne sera pas oubliée durant
le synode puisqu’il sera
question d’une rencontre
de la jeunesse, programmée
du 12 au 14 août à Arue.
La jeunesse protestante en séminaire
Une rencontre destinée aux jeunes protestants
de moins de 25 ans aura lieu durant le weekend du 12 au 14 août à Arue. Elle prendra
la forme d’un séminaire où il sera question
de la place des jeunes au sein de l’Église protestante maohi. Une délégation du Caillou
composée de 13 personnes arrivera le vendredi
5 août sur le territoire afin de participer à ce
séminaire mais entre-temps, ils seront présents
au culte de clôture du synode à Papenoo, le
dimanche 7 août à 9 heures Les Calédoniens
dormiront dans un Fare Amuira’a de Arue
et resteront deux semaines à Tahiti. L’ouverture
du séminaire est prévue pour vendredi 12
août à 15 h 30 au tombeau du roi Pomare
V et la réunion ne concerne que les leaders
de chaque paroisse ou comité des jeunes à
travers le U’i Api.
Haere mai
L’image du jour
Le pain quotidien à Maupiti
3
Dimanche 31 juillet 2016
Infos express
E Rentrée
Originaire des Nouvelles-Hébrides, Bernard
Houchard pose ici au milieu de ses outils de
travail. Il est l’un des deux boulangers de l’île
de Maupiti. Se partageant un jour sur deux le
marché avec la boulangerie Chez Maretto, c’est
près de cinq cents pièces de pain qu’il fournit
quotidiennement à la population en temps
normal.
“Pour les matahiapo qui sont venus en
rassemblement cette semaine, nous avons
fabriqué soixante-dix pièces de pain mardi,
jeudi c’était quatre-cent-cinquante pièces, samedi,
nous avons fait deux-cent-vingt pains et trois
cents pièces supplémentaires pour le mardi
suivant. Autrement je fais venir mes pains
chocolat, pains raisins et croissants de France,
je revends environ soixante pièces par semaine.
Cela fait trente-six ans que je suis là, je trouve
que la vie est bien ici.
J’ai travaillé cinq ans avec Doba, l’ancien
boulanger. Cela fait seize ans que je l’ai remplacé
pour me mettre à mon compte. J’ai fait des
réaménagements de mon site de travail
récemment. J’ai deux salariés, et ma fille est
aussi déclarée”, conclut Bernard Houchard.
à la Maison de la culture
La médiathèque de la Maison de la culture était fermée toute
la semaine dernière. La Maison de la culture donne rendezvous au public demain lundi 1er août aux horaires habituels :
de 8 heures à 17 heures en journée continue, et le vendredi de
8 heures à 16 heures. Les pénalités liées aux retards dans les
retours de livre que cette fermeture a pu occasionner ne seront
pas appliquées, souligne l’établissement.
E Le
Photo : A Maiarii/LDT
(AM)
> Le chiffre
> La phrase
300
début de JO à Rio
Les 31e Jeux olympiques d’été, qui se dérouleront pour la toute
première fois en Amérique du Sud, à Rio de Janeiro.
Polynésie 1ère diffuse en direct les JO de Rio, du 5 au 21 août :
toutes les épreuves de toutes les disciplines, des qualifications
aux finales. Vingt-huit disciplines seront à l’affiche de ces Jeux
olympiques d’été : athlétisme, handball, natation, football, cyclisme,
tennis, boxe, escrime, judo, équitation, aviron, canoë-kayak, golf,
rugby…
Programme des JO sur Polynésie 1ère
- cérémonie d’ouverture : vendredi 5 août à partir de 11 heures
- les directs : du 6 au 21 août, de 1 à 8 heures, de 8 h 45 à
11 h 30 et de 12 h 30 à 17 heures
- cérémonie de clôture : dimanche 21 août à partir de 13 heures
Les programmes courts
- le journal des jeux : du 6 au 21 août à 21 heures et
00 h 50 : revivez les grands moments de la compétition et faites
le point sur les résultats du jour.
- l’image du jour : du 6 au 21 août à 19 h 25 : retrouvez l’image
marquante du jour.
- destination Rio : du 6 au 21 août à 9 heures, 16 heures et
18 h 50 : découvrez des portraits de sportifs français.
“J’étais un tout feu tout flamme, je
travaillais beaucoup, je me nourrissais
mal de cochonneries, et c’est mon
diabète qui a été la cause de mon AVC.”
C’est le nombre de personnes des congrégations
de Tahiti rassemblées par le camp de famille
de la Communauté du Christ chaque mois de juillet.
Léonard Touatini, président de l’Association des aphasiques créée
en 2014
P. 6
SOMMAIRE
2. 7 jours en bref, la revue de presse
3. Haere mai
4 à 12. L’actu locale au fenua
et à Tahiti
13 à 15. By night Tahiti
16-17. Les bébés de la semaine
18 à 21. L’actu dans les îles
22-23. By night Moorea
24. Chronique Tuamotu
25. Nos amis les pêcheurs
26. L’actu nationale et
internationale
|
P. 12
Où trouver La Dépêche Dimanche ?
27. Télévision
28. Ciné et littérature
29. L’agenda des événements
30 à 34. Jeux, mots croisés
en français et en tahitien et test
35. Horoscope
36-37. Il y a 50 ans dans La Dépêche
38. Horaires des bateaux et service
de garde (médecins et pharmacies)
39. Arrivées et départs
Photo : John Hiongue/LDT
Contact rédaction : 40 46 43 57 Email : [email protected]
Contact service publicité : Laura au 40.47.52.77 Email : [email protected]
Contact service abonnement : Tél : 40.46.43.70 ou 40.46.43.20
Email : [email protected]
Si la semaine dernière,
nous avons évoqué dans notre
colonne Géraldine Tani, voici la
seconde vendeuse à la criée qui
se pointe tous les dimanches dès
3 h 40 au marché de Papeete
pour vendre La Dépêche
Dimanche. Ainsi, Olga Peni
arpente le Mapuru a Paraita de
3 h 40 à 9 h, heure de la fermeture du marché. Elle couvre plutôt l’extérieur du marché, son
spot favori est situé à l’entrée
du stand de la poissonnerie, côté
banque de Tahiti. En semaine,
elle assure la vente de La
Dépêche de Tahiti au carrefour
des feux tricolores de Tipaerui.
Un visage que de nombreux
automobilistes qui descendent
sur Papeete par la côte Ouest
connaissent
De notre correspondant JH
| fenua |
4
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
AGRICULTURE - La commune de Arue lance des formations pour les bénéficiaires des jardins partagés
Ne pas confondre budget familial
et budget du potager
A En 3 points
K Après le lancement des
jardins partagés à Erima,
les neuf familles bénéficiaires de ce projet profitent de formations adaptées et ciblées autour de la
gestion de leur potager
familial.
K La première session a
eu lieu la semaine dernière, la dernière se fera
au mois d’octobre. Elles
sont assurées par divers
formateurs professionnels.
Le tout premier à rencontrer les familles de Erima
est Romain Borie.
K La gestion du budget
du potager ainsi que le
compte d’exploitation prévisionnel ne doivent plus
avoir de secret pour ces
familles. Il reste à acquérir
les techniques de comptabilité nécessaires pour
bien mener la vente des
légumes produits, qui se
déroule une fois par mois
dans les jardins de la mairie de Arue.
A
près avoir attribué à
neuf bénéficiaires une
petite parcelle de terre
à cultiver, la commune
de Arue a décidé de suivre les
familles de Erima qui se sont
lancées dans le projet des jardins
partagés. Ainsi depuis quelques
jours, une série de rencontres
est assurée par des formateurs
professionnels de la société
Docéo à Papeete. La commune
a signé un contrat avec ce prestataire de service pour assurer
E
les formations. “Ces formations
sont nécessaires car on a remarqué que les familles ne savent
pas comment gérer un budget
familial ainsi qu’un budget
consacré à leur potager. Elles
mélangent les deux budgets. Il
faut savoir que les familles de
Erima sélectionnées pour les
jardins partagés, sont, pour certaines d’entre elles, en difficultés
financières car les parents ne
travaillent pas. Les autres n’ont
que des revenus modestes, à
peine de quoi nourrir leur
famille”, explique Yannick Mao,
du service social de la ville de
Arue, qui suit de près ce projet
de formation.
Séance d’explication pour le formateur professionnel
dans l’agriculture, Romain Borie (à droite) qui est passé
dans chaque parcelle de terre pour voir les difficultés
et donner des solutions pour résoudre les problèmes.
Une parcelle
encore non attribuée
Savoir bien gérer un budget
familial et en parallèle savoir
bien gérer le budget du potager.
Deux comptabilités à ne pas
confondre. “Les familles doivent
savoir par la suite, comment
agencer son potager, comment
cultiver afin d’obtenir un meilleur rendement à chaque fin
du mois lors de la récolte des
légumes pour les vendre.
Chaque famille a une superficie
de 135 m2, le partage est équitable et il n’y a que neuf familles
bénéficiaires sur dix places
disponibles. Nous sommes toujours à la recherche de la
dixième famille de Erima qui
souhaiterait se lancer dans l’agriculture. Les formations se termineront en octobre prochain”,
poursuit-il.
C’est la première fois que la
ville de Arue met en place ce
genre de formation adaptée et
ciblée pour ces apprentis agriculteurs. Le tout premier formateur à se lancer est Romain
Borie, qui a rencontré les neuf
bénéficiaires la semaine dernière
dans les jardins partagés, baptisés Hotu Ora No Erima. (Lire
la première partie de l’interview
de Romain Borie ci-contre). L’occupation du sol communal se
fait sous forme de location contre
un franc symbolique mais la
mairie leur laisse deux ans pour
se préparer à payer la redevance
à la régie communale. Les neuf
familles sont soumises à une
convention dont le calcul est
basé sur la valeur de la terre
tout en mettant un prix bas afin
de ne pas les pénaliser dans
leur budget potager. En parallèle,
chaque famille doit payer la
consommation d’eau et d’une
façon annuelle également au
prix symbolique. “Pendant la
saison des pluies, on va laisser
se reposer la terre et la commune n’a pas l’intention de mettre en place une culture sous
serre comme à Papara. Ce n’est
pas l’idéal ni le but recherché
pour ces familles et c’est moins
productif. En revanche, les
familles vont essayer d’écouler
leurs légumes au moins une
fois par mois . La vente directe
sans intermédiaire se fera dans
les jardins de la mairie de Arue,
chaque dernier vendredi du
mois. Pour juillet, il n’y aura
pas de vente car les légumes
ne sont pas encore arrivées à
la maturité, il faudra attendre
le mois prochain”, conclut-il.
Il reste aujourd’hui aux familles
à appliquer concrètement ces
conseils. La culture des jardins
potagers est peut-être pour elles
une belle occasion de rebondir. K
De notre correspondant
JH
Réaction
Ariane Teihotaata
Mère de famille ayant obtenu une parcelle de terre à Erima,
âgée de 56 ans
“Je gagne quelques sous”
“On vient juste de suivre cette
formation. Je trouve que c’est
bien car on apprend beaucoup
de chose qu’on ne savait pas
autrefois. Le formateur nous
explique comment bien gérer
sa parcelle de terre. Tout cela
paraît facile à faire mais plus
compliqué à appliquer sur le
terrain pour diverses raisons.
Pour le moment, avec les
légumes que je produis, je gagne
quelques sous mais ce n’est pas
tous les jours qu’il y a des ventes
de légumes. Certains clients,
notamment les gens qui habitent
sur les hauteurs de Erima, viennent directement acheter nos
légumes dans notre champ.
Lors de ma première vente à
la mairie de Arue, j’ai réalisé un
chiffre d’affaires de 16 000 Fcfp.
Mais ça rentre dans le budget
du potager du fait qu’il faudra
ensuite acheter des graines pour
replanter les légumes. Tout ça
a un coût.”
C’est la mairie de Arue via le service social
qui pilote le projet des formations à destination des neuf bénéficiaires des jardins partagés de Erima.
| fenua |
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
5
INTERVIEW – Rencontre avec un ingénieur en agronomie tropicale, spécialisé dans la permaculture
Romain Borie : “Pour une agriculture respectueuse
de l’homme et de son environnement”
Romain Borie, ingénieur en agronomie tropicale,
intervient ponctuellement pour former les apprentis agriculteurs qui bénéficient d’un jardin partagé
dans la commune de Arue. Ce spécialiste de la permaculture* explique les méthodes de cultures appliquées au fenua. Dans cette première partie, il
définit les principes qui régissent les agricultures
conventionnelles ou biologiques. Des précisions
bienvenues pour les consommateurs désireux de
retrouver une alimentation plus naturelle.
Dénoncer une agriculture intensive et bourrée de produits chimiques, c’est votre cheval de
bataille ?
Je ne me bats pas contre l’agriculture dite conventionnelle, chacun est libre de faire ce que bon
lui semble dans le cadre légal.
Les engrais de synthèse et les
pesticides sont toujours en vente
libre en 2016. Je mets juste en
lumière les incohérences économiques, environnementales
et sanitaires de ce mode de production. Mon cheval de bataille
c’est de militer pour une agriculture respectueuse de l’homme
et de son environnement, une
agriculture durable.
Est-ce qu’il faut toujours produire
plus en si peu de temps ?
Tout dépend de votre objectif.
Cependant j’ai remarqué qu’en
voulant gagner du temps et produire toujours plus, les agriculteurs tombent souvent dans une
voie sans issue. En effet, plus
les plantes poussent vite, sous
l’effet des engrais minéraux,
moins elles sont résistantes et
subissent alors les attaques répétées des insectes ravageurs, champignons pathogènes et virus en
tous genres. L’agriculteur cherche
alors à sécuriser à tout prix sa
récolte et applique des pesticides
de synthèse sur ses cultures. À
force, par adaptation, les insectes
et les champignons développent
des résistances à ces produits.
L’agriculteur, augmente alors la
dose et la fréquence des applications, il teste de nouveau cocktails de pesticides pour arriver
à ses fins. C’est une fuite en avant
dont on commence à ressentir
les effets pervers à l’échelle planétaire sur la santé et l’environnement.
A-t-on vraiment besoin d’engrais
chimiques ?
On lit partout que l’azote et la
potasse sont indispensables aux
plantes. Pourtant dans la nature,
ces éléments n'existent pas en
granulés comme on trouve dans
le commerce, mais sont naturellement présents dans les sols,
mélangés à une multitude de
A Culture de la permanence
La permaculture* est une méthode systémique et globale qui vise
à concevoir des systèmes en s'inspirant de l'écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition. Cette méthode, qui n’est pas figée,
“doit prendre en considération la biodiversité de chaque écosystème.
Elle ambitionne une production agricole durable, très économe en
énergie (autant en ce qui concerne le carburant que le travail
manuel et mécanique) et respectueuse des êtres vivants et de leurs
relations réciproques, tout en laissant à la nature “sauvage” le plus
de place possible.”
Cette méthode a été créée dans les années 1970 par les Australiens
Bill Mollison et David Holmgren.” Le terme permaculture signifiait
initialement “agriculture permanente” (Permanent Agriculture),
mais il a été rapidement étendu pour signifier “culture de la permanence” car on s'est rendu compte que les aspects sociaux faisaient
partie intégrante d'un système véritablement durable.”
(D’après Wikipedia)
Photo : John Hiongue/LDT
Comment se fait-il que vous vous
intéressiez à l’agriculture polynésienne ?
C’est un monde qui me passionne. Après mon expérience
dans les fleurs, j’ai monté deux
entreprises qui me permettent
de rester en contact permanent
avec le secteur primaire polynésien : “Agrodev” qui propose du
conseil et de la formation en agriculture biologique et”Biofarm”
qui importe et distribue des agrofournitures pour les professionnels comme les graines, les équipements, les structures, etc.
de la commune de Arue n’utilisent ni engrais minéraux, ni pesticides de synthèse, ils ne sont
pas certifiés bio pour autant.
Romain Borie, un ingénieur agronome intervient ponctuellement
pour assurer une formation auprès
des familles de Erima qui disposent d’un jardin partagé.
micro-organismes et de molécules
diverses et variées, avec un foisonnement de champignons et
d’insectes. Les engrais de synthèse servent à produire des
récoltes de mauvaise qualité
nutritive. Ils détruisent les sols,
polluent les eaux des nappes
phréatiques et des lagons. On
peut très bien se passer des
engrais de synthèse et des pesticides pour produire des fruits
et légumes de première qualité.
Les engrais stimulent la croissance des plantes, mais ils modifient la stabilité des sols et engendrent de graves problèmes de
pollution.
Croyez-vous au bienfait des
engrais bio ?
Si par “engrais bio” vous désignez
les bidons de solutions nutritives
concentrés que l’on trouve dans
certains magasins spécialisés,
j’ai pu observer leurs limites et
je ne les recommande pas. Il
existe plusieurs types et méthodes
de fertilisations organiques que
vous pouvez développer chez
vous, sans avoir recours aux produits vendus dans le commerce.
Je pense qu’il est primordial de
bien comprendre le fonctionnement d’un sol avant de commencer à le cultiver.
Est-ce qu’il existe vraiment une
culture bio en Polynésie ?
On trouve beaucoup d’agriculteurs en Polynésie qui cultivent
sans engrais minéraux ni pesticides de synthèse. Ils pratiquent
une agriculture dite naturelle.
L’agriculture biologique, c’est
différent, c’est une façon de cultiver la terre pour en améliorer
la fertilité à long terme. Les
méthodes de production respectent les cycles naturels et les
écosystèmes du sol et de son
environnement. On dit qu’une
culture est biologique lorsqu’elle
est certifiée ou garantie par un
organisme de contrôle spécialisé.
Pour obtenir la certification “bio”,
les agriculteurs polynésiens doivent respecter un cahier des
charges précis et rigoureux, la
norme océanienne d’agriculture
biologique (NOAB). Un organisme
de contrôle spécialisé et indépendant réalise des contrôles
plusieurs fois dans l’année et
certifie les sites de production.
Il existe bien une agriculture
biologique en Polynésie, encore
embryonnaire certes mais qu’il
faut soutenir par l’acte d’achat,
le jeu consiste à trouver ces fruits
et légumes sur le marché local,
c’est encore un peu compliqué,
c’est vrai.
Et une agriculture raisonnée ?
Je ne comprends pas la différence
entre agriculture raisonnée et
agriculture conventionnelle. Ces
deux modes de production sont
identiques. Il s’agit juste d’un
euphémisme moderne, car c’est
vrai que “raisonnée” sonne bien
mieux que “chimique” ne trouvez-vous pas ? Pour répondre à
votre question, oui malheureusement, la grande majorité des
légumes de Tahiti et ses îles sont
issus de l’agriculture conventionnelle et/ou raisonnée.
Les légumes bio sans traitements
chimiques sont plus chers sur le
marché que les légumes conventionnés, c’est normal d’après
vous ?
Même si ce n’est pas toujours
vrai, vous avez raison, de manière
générale ils sont plus chers. Je
trouve cela normal pour les raisons suivantes. Les produits issus
de l’agriculture biologique ont
des coûts de production supérieurs, des coûts de transformation supérieurs, auxquels s’ajoute
le coût de la certification. De
plus, la demande est supérieure
à l’offre, et comme c’est la rareté
qui fait le prix, alors les prix sont
élevés. Enfin, il faut aussi souligner les coûts cachés des produits conventionnels que la
société devra payer d’une manière
ou d’une autre dans l’avenir
comme par exemple les subventions, les coûts de la dépollution
environnementale, les coûts liés
aux problèmes de santé induits
chez les consommateurs.
L’eau qu’on utilise pour arroser
les légumes n’est pas bio alors
peut-on parler de produits bio ?
Qu’est-ce qu’une eau bio selon
vous ? Une eau pure ? Une eau
de pluie par exemple ? La qualité
de l’eau de pluie reflète celle de
l’air. L’eau ultra pure est très
chère à produire et n’est utilisée
que dans le domaine médical.
L’eau des réseaux de distribution
des communes subit une chloration (désinfection). À ma
connaissance aucun cahier des
charges d’agriculture biologique
n’interdit l’utilisation de l’eau
du réseau des communes. De
plus, même si les jardins partagés
Pensez-vous que les agriculteurs
savent mélanger les produits
chimiques ?
Dans l’ensemble les agriculteurs
conventionnels professionnels
que j’ai rencontré sont bien formés et savent très bien doser
leurs produits, ne serait-ce que
pour éviter de gaspiller des
intrants qui coûtent très cher,
je parle là des pesticides car la
plupart des engrais de synthèse
ont bizarrement été classés PPN
en Polynésie. Cependant, les
agriculteurs amateurs et les particuliers ont aussi accès à ces
produits agro-toxiques et ne
savent pas toujours lire les étiquettes, ils les dosent mal, se
protègent mal et s’exposent à
de risques sérieux. Il y a encore
du chemin pour former les agriculteurs et les particuliers à une
bonne compréhension du fonctionnement des sols de notre
planète et des plantes qu’ils cultivent.
Comment voyez-vous l’avenir
de l’agriculture conventionnelle ?
Par la force des choses, ce mode
de production est amené à disparaître, même s’il est encore
majoritaire aujourd’hui. Cette
agriculture est destructrice, non
durable et basée sur l’utilisation
de produits issus de la pétrochimie. Les réserves planétaires de
pétrole fondent rapidement et
les prix de ces intrants augmentent à la même vitesse. Sans parler des effets dramatiques sur
la santé des consommateurs.
Pendant ce temps-là, une nouvelle
génération d’agriculteur et de
consommateur est en train d’installer les bases d’une agriculture
propre et durable. C’est une
chance pour tout le monde. K
Propos recueillis par
notre correspondant
JH
E La semaine prochaine, retrouvez la deuxième partie de cette
rencontre.
Qui est Romain Borie ?
Romain Borie, 36 ans, est un ingénieur en agronomie tropicale,
spécialisé dans l’agriculture biologique et la permaculture. Après
plusieurs expériences professionnelles en Afrique et dans l’océan
indien dans divers domaines comme la vanille, le café, les épices,
les plantes à parfum, les extractions d’huiles essentielles. Il arrive
à Tahiti en 2005 pour gérer une plantation de tiare tahiti dans la
commune de Teva I Uta.
6
| Tahiti|
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
TAUTIRA – Camp de famille de la Communauté du Christ
Trois cents personnes réunies
pour quelques jours de vacances
Photo : Anne-Charlotte Bouleau/LDT
Le camp de famille des congrégations de Tahiti de la Communauté du Christ a réuni trois cents personnes à Tautira, du 20 au 24 juillet.
A En 3 points
de famille de la Communauté du Christ est organisé en vue de réunir les
congrégations de Tahiti.
K La semaine dernière,
trois cents personnes
étaient rassemblées à Tautira pour participer à différentes activités en marge
des deux heures de classe
quotidiennes.
K Le concept connaît un
succès grandissant auprès
des membres de la communauté, qui profitent
ainsi de quelques jours
de vacances.
I
présidente de l’Église de la Communauté du Christ en Polynésie
française. Ces deux heures quotidiennes étaient assurées par
Joey Williams, pasteur américain
francophone, qui a notamment
participé à l’élaboration d’un
recueil de 664 cantiques en provenance du monde entier. “Les
Polynésiens apprennent très
vite : chez eux, la musique est
innée et fait partie de leur culture.
De façon générale, je pense que
la musique permet de relier les
générations et de briser les barrières, parce que ça vient du
cœur et que ça nous touche”,
précise-t-il.
Un rendez-vous
au succès croissant
En matinée, les campeurs recevaient la visite des scouts, pour
des séances d’initiation à divers
Samedi dernier, à la veille de la clôture du camp, les sports
traditionnels étaient à l’honneur.
E
Réaction
Jeanne Van Bastolaer, 66 ans, et sa petite-fille,
Tauhia, 12 ans, de Punaauia
“L’ambiance est merveilleuse !”
Photo : Anne-Charlotte Bouleau/LDT
Photo : Anne-Charlotte Bouleau/LDT
travaux pratiques à partir de
matériaux à portée de main.
Deux autres ateliers, l’un sur
l’élaboration d’un potager, l’autre
sur les gestes de premiers
secours, étaient également au
programme. L’après-midi, chacun
vaquait à ses occupations : artisanat pour les femmes, pétanque
pour les hommes, pendant que
les enfants s’adonnaient à leurs
propres jeux. Les journées se
terminaient généralement en
musique. “Parler de Dieu, cela
se fait aussi à travers nos activités
du quotidien”, explique Lucia
Piehi. Samedi dernier, par exemple, les sports traditionnels
étaient à l’honneur. Au-delà du
divertissement, cette activité
visait à renforcer les liens entre
les participants et à inciter au
respect des valeurs de chacun.
Le concept, permettant aux
familles de profiter de quelques
jours de vacances, semble susciter un intérêt croissant de la
part des membres de la communauté. “La veille de l’ouverture,
nous étions cent cinquante. Le
jour-même, nous nous sommes
retrouvés à trois cents, alors que
nous n’étions qu’une centaine
l’an dernier, pour notre première
venue à Tautira”, se souvient
Lucia Piehi. K
Photo : Anne-Charlotte Bouleau/LDT
K Chaque année, un camp
l y a tout juste une semaine,
le camp de famille de la
Communauté du Christ, réunissant chaque mois de juillet les congrégations de Tahiti,
s’achevait avec un grand culte.
Pour la deuxième année consécutive, trois cents personnes,
adultes et enfants, s’étaient établies à Tautira, sur le site catholique Maria No Te Hau. Certains
avaient opté pour des tentes,
d’autres pour les dortoirs, mais
tous étaient réunis pour partager
quelques jours de vacances,
autour du thème “D’eau et d’esprit”, propre au baptême. “Nous
avions choisi un sous-thème,
plus parlant pour les jeunes, qui
est “Surfer la vague du Christ
en musique”, en s’attachant à
comprendre les paroles des
chants. “C’était différent des
classes habituelles, et très dynamique !”, souligne Lucia Piehi,
A.-C. B.
Que ce soit pendant les heures
de classe ou pendant le temps libre,
la musique était au cœur
du rassemblement.
“C’est la première fois que je viens au camp de famille de Tautira.
Avec mes deux petits-enfants, nous sommes logés sur place, avec
les membres d’autres congrégations. L’ambiance est merveilleuse !
L’endroit est idéal, avec des infrastructures et une grande cour. Je
trouve ça très bien de se rencontrer entre familles pour vivre
quelques jours ensemble. On est en harmonie les uns avec les
autres, comme dans une grande famille. Il y a des moments dans
la spiritualité, mais aussi des activités libres, pour se divertir à tous
les âges.”
| Tahiti|
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
7
PAPEETE - Changement de bureau au sein de l’association Si Ni Tong
Didier Chanzy, nouvel homme fort
de la communauté chinoise
A En 3 points
K Conformément au sta-
tut de l’association Si Ni
Tong qui a mis en place
une présidence tournante
annuelle, le nouveau président de cet organe décisionnel au sein de la communauté chinoise de
Tahiti est Didier Chanzy,
le représentant à Tahiti
de l’association Kuo Min
Tang 3 de Raiatea.
K La présidente sortante
K La semaine dernière
Didier Chanzy a pu rencontrer l’ambassadeur de
la République populaire
de Chine en poste en
France, Zhai Jun, lors d’un
cocktail dînatoire, en présence de toutes les associations culturelles affiliées
à Si Ni Tong.
L
a présidente Aline Flore
de l’association Te Vahine
Porinetia, a remis sa
charge pour l’année qui
vient à nouveau président, Didier
Chanzy, le représentant à Tahiti
de l’association Kuo Min Tang
communément dénommée
KMT 3 afin de différencier de
KMT 1 et KMT 2. Une association
loi 1901, basée à Raiatea que
préside Ferdinand Pinson. Didier
Chanzy, 53 ans, connaît bien Si
Ni Tong pour l’avoir déjà présidé
en 2007-2008. “C’est la deuxième
fois que je dirige Si Ni Tong. J’ai
été choisi par KMT 3 pour être
leur représentant à Tahiti et c’est
Ferdinand Pinson qui m'a
demandé d’intégrer Si Ni Tong
puisque je vis à Tahiti, mais je
suis né à Uturoa”, explique Didier
Chanzy.
Les présidents se suivent mais
le credo de Si Ni Tong ne change
pas. Ainsi, au cœur de cette association qui ressemble plutôt à
une fédération d’associations
socioculturelles chinoises, la
volonté est de faire la promotion
de la culture chinoise en Polynésie française et de mettre en
Le conseil d’administration de Si Ni Tong 2016-2017
Richard Wong Fat, Freddy Sacault, Jacqueline Chanzy, Germaine Chung, Marie Vonsy, Éliane Lechene,
Paloma Champes, Cynthia Chin Foo, Marie-Claire Gardan, Timi Wong Yut (cousin), Daniel Chanson,
Rosina Chin Foo, Roland Sam, Charles Yeun Long Meho, Didier Chanzy (président), Aline Flore,
Gustave Lis, Thierry Liu Sing, Pierre Tchiou.
mière fois que je le rencontre
et c’est un honneur pour moi de
faire découvrir la communauté
chinoise de Tahiti.”
L’année du Coq de feu
débutera le 28 janvier
2017
Mais la responsabilité la plus
importante qui revient au nouveau président est d’organiser
les festivités du Nouvel An chinois. Pour cela, Didier Chanzy
s’appuiera sur les membres de
la commission des festivités.
“On a une réunion de cette commission la semaine prochaine.
C’est vrai que nous avons l’habitude de faire les festivités du
Nouvel An chinois mais pour
l’édition 2017, la nouvelle année
chinoise commencera beaucoup
plus tôt dès fin janvier, donc il
faut que notre équipe soit prête
ainsi que le programme des
réjouissances”, affirme Didier
Chanzy. Interrogé pour savoir
s’il y aura une troupe chinoise
qui viendra agrémenter les festivités, ce dernier confirme
qu’une demande a été faite à la
Chine et que l’association attend
une réponse à ce jour.
Il ne faut pas confondre la commission des festivités, chargé
du Nouvel an, avec la commission
culturelle chargée de mettre en
place des événements célébrant
la culture chinoise comme par
exemple, la commémoration liée
au 150e anniversaire de l’arrivée
massive des premiers Chinois.
“L’objectif de cette commission
est de faire découvrir la culture
chinoise aux Polynésiens. On
travaille sur plusieurs projets
mais nous n’avons pas encore
tranché parmi les nombreux
projets à réaliser, les discussions
sont en cours”, conclut-il.
L’année 2017 sera l’année du
Coq de feu et elle débutera le
28 janvier 2017 pour s’achever
le 15 février 2018. Ce jour-là, le
Coq cédera sa place au Chien
de terre. Il reviendra alors à un
nouveau président, en l’occurrence, Charles Yeun Long Meho,
l’actuel président de l’association
chinoise Koo Men Tong 1 de
prendre la présidence de Si Ni
Tong pour un an. K
De notre correspondant
JH
Une association de Matahiapo actifs
Lorsqu’on observe la composition du conseil d’administration qui siège au sein de Si Ni Tong, on
trouve de nombreux retraités de la vie active. On est tenté de se demander où est donc passée la
jeunesse chinoise ? Les trentenaires ? Les quadragénaires ? D’après Didier Chanzy qui a été le président
le plus jeune à présider Si Ni Tong en 2007-2008, (NDLR : il n’avait que 43 ans à cette époque), la
fédération lance régulièrement des appels aux associations qui composent Si Ni Tong pour les pousser
à renouveler leurs membres en acceptant de faire entrer de nouvelles têtes, des jeunes. “C’est comme
ça qu’on pourra renouveler le conseil d’administration de Si Ni Tong.” En effet, pour siéger à Si Ni
Tong, il faut passer impérativement par une association socioculturelle. À un moment donné, il faudra
passer le témoin aux jeunes qui pourront ainsi, entretenir l’avenir de Si Ni Tong. Si l’action des retraités
d’aujourd’hui est essentielle à la vie de Si Ni Tong, il faut aussi songer à assurer la pérennité de
l’association en invitant la jeunesse chinoise à rejoindre les rangs des associations.
Les membres du conseil
d’administration de Si Ni
Tong au grand complet
avec au centre,
le président Didier Chanzy
Bio express
Didier Chanzy est directeur
des ressources humaines chez
Vini. Après l’obtention de son
baccalauréat passé en Nouvelle-Calédonie, il a effectué
des études supérieures dans
une école de commerce en
France. “Mon papa était vaniculteur à Raiatea et lorsque
j’avais à peine deux ou trois
ans, mes parents sont venus
s’installer à Tahiti. Du coup,
j’ai fréquenté l’école maternelle
Saint-Paul, puis l’école élémentaire Fariimata. Arrivé en
classe de CM2, je suis parti à
Nouméa avec mes parents.
Mon papa a ouvert un restaurant et ma mère avait un
magasin. C’est comme ça que
j’ai terminé toute ma scolarité
à Nouméa jusqu’en classe de
Terminale. J’ai fait cinq ans
d’étude en France et j’ai même
travaillé pendant trois ans làbas avant de rentrer à Tahiti
en 1990”, confie Didier
Chanzy.
Ce n’est qu’en 2003 qu’il intègre l’association Si Ni Tong.
“À une époque, les festivités
du Nouvel An chinois étaient
organisées par COJAC (Comité
organisateur du Jour de l’An
chinois) et par la suite, Si Ni
Tong a repris le flambeau. Je
participe beaucoup à la bonne
marche de la communauté
chinoise par l’intermédiaire
de mon association KMT 3”,
précise-t-il.
Photo : Philippe Yuam
Aline Flore mui a remis sa
charge lors d’une cérémonie de passation de pouvoirs. De nombreux projets attendent le nouveau
président, à commencer
par l’organisation des festivités du Nouvel An chinois pour 2017 l’année du
Coq de feu.
place des actions culturelles chinoises destinées à la population
locale. “Si Ni Tong s’occupe par
exemple du cimetière chinois
et mon objectif est de rendre
l’endroit agréable, propre, pour
que les familles puissent venir
réaliser leur cérémonie de KaSan. Il y a aussi la commission
temple et foyer. J’estime qu’il
faut bien s’occuper de notre temple à Mamao afin d’accueillir
les offrandes des familles qui
viennent tirer des oracles.
Concernant le foyer des personnes âgées, à terme, Si Ni
Tong compte avoir un nouvel
endroit pour accueillir les personnes âgées de la communauté
chinoise. L’espace de Mamao
doit être un endroit consacré à
la culture et la tradition chinoises.
Par exemple, dans les jardins
du temple chinois, il y a actuellement des gens qui viennent
effectuer leur séance de Tai Chi.
Le futur centre culturel est nécessaire pour la communauté chinoise, cela permettra de réaliser
des expositions, d’organiser des
débats, des conférences
publiques. Pour le moment, on
a des projets et notre objectif
est de mener à bien le projet de
construction d’un centre socioculturel, un projet qui date de
plusieurs années. J’attache beaucoup d’importance à ce projet
non encore abouti à ce jour”,
poursuit-il.
En effet, les appels d’offres ne
sont pas encore lancés et les
présidents de Si Ni Tong changent tous les ans. Pour cela, il
faut que Didier Chanzy provoque
des réunions de travail, afin que
la commission temple et foyer
discute et tranche définitivement
sur ce choix de projet très attendu
de tous. “Il y aura des projets
que j’espère lancer et mener à
terme avant la fin de mon mandat
en mai 2017. Il s’agit des petits
projets. Je viens juste de renouveler les membres des commissions et aujourd’hui, on a des
projets qu’on va les faire avancer
mais savoir quand le bâtiment
du futur centre socioculturel
sortira de terre, en ce moment
il n’y a pas de calendrier précis
et défini à l’avance”, dit-il.
Didier Chanzy a pu le rencontrer
la semaine dernière l’ambassadeur de la République populaire
de Chine en poste en métropole,
à l’école philanthropique au
cours d’un cocktail dînatoire :
“Je dis merci à l’ambassadeur
de venir nous rencontrer à Tahiti.
La communauté chinoise existe
en Polynésie et on est installé
ici depuis 150 ans. C’est la pre-
8
| fenua |
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
PORTRAIT – Conseil international des organisations de festivals de folklore et d’arts traditionnels
Mickaëla Folituu veut faire découvrir
la culture polynésienne au monde entier
A En 3 points
K Si aujourd’hui la Polyné-
sie française est très présente sur la scène internationale en matière de culture, de tradition, et d’art
traditionnel c’est grâce à un
travail lancé en amont par
Mickaëla Folituu, qui a
monté le CIOFF Tahiti.
Désormais la Polynésie a
une voix dans le concert
culturel des nations.
K Organisme non gouver-
nemental, le CIOFF monde
regroupe à ce jour 106
pays. Depuis que CIOFF
Tahiti a organisé le 40e
congrès mondial à Arue, le
fenua est très sollicité pour
participer à des festivals
internationaux, notamment
durant l’été dans l’hémisphère Nord.
N
ée le 7 novembre 1957
à Futuna, Mickaëla Folituu est arrivée à Tahiti
en 1990. À cette époque,
son mari a été muté à Tahiti
comme fonctionnaire d’État et
en conséquence, elle a suivi son
époux. Le couple arrivait de Nouméa avec trois enfants qui sont
tous nés sur le Caillou mais ont
grandi au fenua. “J’étais femme
au foyer. J’élevais nos enfants,
mon mari faisait parfois des mis-
La Polynésie élue
à 53 voix contre 3
En parallèle, le CIOFF France a
demandé à ce que les trois territoires francophones intègrent
le CIOFF avec un seul statut,
celui du CIOFF France. “On est
allé deux fois en Nouvelle-Calédonie pour la mise en place du
CIOFF des territoires français
du Pacifique. Voilà pourquoi j’ai
monté la Fédération des femmes
océaniennes en 2006 où les trois
territoires ont intégré la fédération. Mais la Nouvelle-Calédonie
voulait diriger le CIOFF et Tahiti
devenait alors minoritaire. Entre
emps, je suis partie en France
pour demander comment on pouvait adhérer directement au
CIOFF monde. J’ai participé à
Mickaëla Folituu la présidente du CIOFF Tahiti.
une assemblée générale en
France et j’en ai profité pour
déposer le statut de la Fédération
des femmes océaniennes. La
France a parrainé la candidature
de notre fédération lors du
congrès annuel de 2007. La Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna
s’opposaient à cette adhésion
sans eux. Lors de ce congrès
mondial du CIOFF, il n’y a que
trois pays qui ont voté contre
l’entrée de Tahiti dans le CIOFF.
Il s’agit de la Suisse, de l’Espagne
et l’Italie, alors que 53 pays ont
voté pour”, se souvient-elle.
Quoiqu’il arrive Mickaëla Folituu
vient de remporter une belle vic-
toire pour le fenua, au nez et à
la barbe des autres territoires
français du Pacifique. Tahiti
devient un membre à part entière
du concert des nations du CIOFF
monde dès 2007. À partir de là,
tous les ans, elle participe à des
congrès mondiaux qui sont organisés dans des pays différents.
Un congrès mondial
en 2008
Le CIOFF monde est divisé en
sept secteurs dont l’Afrique, le
nouveau venu. La Polynésie, elle,
fait partie du secteur Asie Océanie. L’ancienne appellation était
le secteur Asie Pacifique.
Aujourd’hui, les Wallisiens et
les Calédoniens sont obligés de
passer par le CIOFF Tahiti pour
se faire entendre officiellement
dans le bureau exécutif du CIOFF
monde. même si ces deux territoires français du Pacifique ont
entière liberté de participer à
des festivals internationaux et
de répondre aux invitations
venant de n’importe quel CIOFF
de par le monde sans passer par
le CIOFF Tahiti. Mais sous leur
propre responsabilité.
“Lorsque Tahiti a intégré le CIOFF
monde en 2007, j’ai tout de suite
déposé la demande pour que le
Photo : John Hiongue/LDT
K À la tête du CIOFF Tahiti
Mickaëla Folituu se bat
chaque jour pour que la
culture polynésienne s’exporte dans le monde entier.
Son objectif est d’organiser
le meeting de secteur de
2019 en Polynésie : 24 pays
venant de l’Asie et d’Océanie y seraient attendus.
sions à Hawaii alors j’occupais
lde la maisonnée. Le 28 novembre
1999, j’ai décidé de créer l’association des femmes océaniennes
et amies et sympathisantes de
Polynésie française. En 2006,
l’association a été transformée
en une Fédération des femmes
océaniennes”, raconte Mickaëla
Folituu.
En l’an 2000, des Calédoniens
sont venus à Tahiti pour rechercher des associations de Tahiti
susceptibles d’intégrer le CIOFF
(Conseil international des organisations de festivals de folklores
et d’arts traditionnels). Bizarrement, aucune association culturelle du territoire n’a répondu à
cette demande calédonienne, la
seule association à s’y intéresser
de près était celle de Mickaëla
Folituu. Les membres de l’association des femmes océaniennes
se sont mêmes déplacés jusqu’en
Nouvelle-Calédonie afin de mettre
en place l’Union des associations
culturelles et artisanales des
trois territoires français du Pacifique.
40e congrès mondial du CIOFF
se déroule à Tahiti en 2008. Un
courrier a été signé par l’ancien
président du Pays, Gaston Tong
Sang qui a accepté d’organiser
ce congrès en Polynésie. Ce 40e
congrès international s’est déroulé
à l’hôtel Tahiti Pearl Beach Ressort, l’ancien hôtel Le Radisson.
Entre-temps à Tahiti, il y a eu
un changement de gouvernement
et Oscar Temaru est devenu le
nouveau président du Pays.
Lorsque le 39 e congrès s’est
déroulé à Cuba, il y a une cérémonie de remise de drapeau à
la Polynésie et Oscar Temau a
dû confirmer de nouveau que le
gouvernement polynésien était
d’accord pour organiser le 40e
congrès du CIOFF monde à Tahiti.
Depuis cette période, le CIOFF
monde a pris aux sérieux la candidature de Tahiti et aujourd’hui
encore dans de nombreux pays,
on reparle de ce 40e congrès, de
son organisation. Tahiti fait partie
du deuxième meilleur pays au
monde dans l’organisation des
congrès mondiaux du CIOFF. Le
premier pays est la Thaïlande”,
affirme Mickaëla Folituu. CIOFF
Tahiti a pu mettre en place en
Polynésie trois festivals internationaux entre 2005 et 2012.
Objectif 2019 pour
le meeting de secteur
Après l’expérience réussie du
40e congrès mondial en Polynésie,
CIOFF Tahiti mise aujourd’hui
sur l’organisation d’un meeting
de secteur de l’Asie Océanie.
Deux propositions sont à l’étude,
soit il se fera sur Raiatea soit à
Papeete, le choix définitif n’est
pas encore fait mais le plus important est que le CIOFF Tahiti doit
obtenir l’organisation de ce meeting de secteur qui regroupe 24
pays. C’était un Français de métropole, Henri Coursaget qui a fondé
Deux projets en 2017 pour le Cioff Tahiti
Pour les festivals de 2017, le Cioff Tahiti annonce des
projets pour deux groupes de danse. Un groupe
doit partir pour l’Europe centrale afin de faire découvrir
le ori tahiti aux habitants de la Roumanie et à ceux
de l’Autriche durant l’été 2017. Un déplacement
abordable pour le budget des groupes. Le second
groupe de danse doit partir pour la Thaïlande. Ce
sera probablement un groupe de Raiatea mais
Mickaëla Folituu n’a pas voulu dévoiler les noms
des deux groupes de danses afin de garder le
suspense et de permettre la sérénité des négociations
avec les responsables jusqu’au bout.
Un problème persiste depuis Tahiti, qui oblige à
renoncer à certaines invitations, c’est la difficulté
d’envoyer les danseuses et danseurs dans certains
pays comme l’Indonésie par exemple. En effet,
comme il n’y a pas de vol direct entre Papeete et
Jakarta, les escales pour s’y rendre sont beaucoup
plus chères qu’en Europe. La délégation tahitienne
doit passer par l’Australie avant d’atteindre l’Indonésie.
Le Cioff Tahiti ne perçoit pas de subvention annuelle
du Pays ni de l’État et des communes. C’est uniquement de l’argent prélevé sur le budget des
familles qui permet à quelques membres de partir
afin de représenter Tahiti dans la scène internationale
de la culture et des traditions. Heureusement que
le Cioff Monde finance les billets d’avion pour participer au congrès mondial du Cioff.
Tous les Cioff de par le monde sont soutenus par
leur pays d’origine ou via leur office du tourisme.
Mais ce n’est pas le cas en Polynésie française.
Le congrès annuel se déroule tous les ans dans un
pays différent et concernant le meeting de secteur,
Tahiti n’a pas pu y participer pour cette année, il a
eu lieu en Inde en avril 2016.
Le vœu le plus cher de Mickaëla Folituu est la
création à Tahiti d’un centre culturel protégé des
intempéries et digne de ce nom, pour que les
groupes de danses du monde entier puissent un
jour venir présenter leur culture aux Polynésiens.
Ainsi, la Polynésie pourra organiser annuellement
un festival international labélisé Cioff Tahiti. “La
culture n’a pas de prix ni de frontière, la culture
apporte la paix”, conclut-elle.
Concernant la Fédération des femmes océaniennes,
sachez que 32 associations y sont inscrites,dont
quelques-unes ont leur siège social en NouvelleCalédonie et à Wallis-et-Futuna.
| fenua |
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
9
Photo : archives LDT
Photo : John Hiongue/LDT
Mickaëla Folituu, de retour de la toute première participation
du Cioff Tahiti à une exposition-vente artisanale, à Pendik
en Turquie.
La culture polynésienne, si vivante, intéresse les organisateurs
de festivals dans le monde entier. Mais pour y aller, il faut que
les groupes paient leurs billets d’avion depuis Tahiti.
Les artisans invités en
Turquie depuis 2013
Conséquence de l’intégration de
la Polynésie dans le CIOFF, en
2013, pour la première fois, le
CIOFF Tahiti a été invité à exposer
leurs produits artisanaux à Pendik
(Turquie). Sur place Mickaëla
Folituu a fait des démonstrations
sur l’artisanat polynésien. “On
nous a pris aux sérieux et même
au niveau de la décoration de
notre stand. Année après année,
le comité du CIOFF Turquie nous
invite à retourner chez eux. C’est
une belle surprise pour nous. Il
ne nous offre que deux billets
d’avion, donc on ne peut prendre
que deux artisans polynésiens”,
explique-t-elle.
La prochaine exposition des artisans du monde entier à Pendik
aura lieu en septembre 2016.
Malgré une situation politique
chaotique en Turquie en ce
moment, l’exposition internationale est maintenue pour l’instant.
Mickaëla ira de nouveau en Turquie avec une artisane originaire
de la presqu’île, spécialisée dans
l’art du tifaifai.
Mickaëla Folituu a un don dans
l’artisanat puisqu’elle a remporté
le premier prix d’un concours
artisanal dans le cadre du Heiva
Rima’i de 2005. Elle s’est inscrite
dans la catégorie de concours de
confection de parure en coquillages. Elle a même organisé deux
expositions ventes autour de l’artisanat en Nouvelle-Calédonie,
Place des cocotiers. Son objectif
pour l’artisanat polynésien est
d’atteindre Dubaï. “Je vise Dubaï,
ce n’est pas pour gagner des sous
mais pour promouvoir l’artisanat
local à l’étranger”, dit-elle.
La fédération autour des cultures
du monde entraîne aussi la solidarité. En 2010, lors du passage
du cyclone Tomas à Wallis-et utuna, elle a lancé une opération
de collecte de denrées alimentaires
et vestimentaires à Papeete. et
Cette mobilisation a permis à
Mickaëla d’envoyer un conteneur
d’une tonne jusqu’à son territoire
d’origine.
Souhaitons longue vie au CIOFF
Tahiti et à ses membres qui défendent par tous les moyens la culture, la tradition et l’art polynésien
dans le monde entier. K
De notre correspondant
JH
Lorsque les artistes suisses viennent partager leur culture en Polynésie…
Photo : archives LDT
le CIOFF. Président d’honneur
et fondateur du CIOFF France, il
est décédé en mars 2011. Depuis
2009, le CIOFF France est présidé
par Anne-Marie Ciolfi. Le CIOFF
ce sont les 300 festivals dans le
monde dont 30 sur toute la
France, essentiellement durant
les périodes d’été et automne.
“Henri Coursaget est déjà venu
à Tahiti et il a toujours voulu mettre les pieds chez nous. Il a vu
le paradis sur terre avant de s’en
aller”, poursuit Mickaëla.
Si le CIOFF est plutôt un monde
masculin, depuis quelques
années, les femmes sont de plus
en plus nombreuses à y siéger.
CIOFF Tahiti dispose désormais
de toutes les conventions internationales avec les autres CIOFF
de par le monde. Cent six pays
sont concernés sur les cinq continents et trois langues officielles
sont parlées dans le CIOFF monde.
Il s’agit du français, de l’anglais
et l’espagnol.
Les objectifs du Cioff
Depuis 1970, le Cioff œuvre pour la sauvegarde et la diffusion de
la culture traditionnelle et populaire. Par son action, le Cioff vise
les objectifs suivants :
Papeete était en fête lors du tout dernier festival organisé par le Cioff au fenua.
Photo : archives LDT
- Promouvoir le patrimoine intangible à travers les formes d’expressions
telles que la danse, la musique, les jeux, les rites, les coutumes et
d’autres arts
- Servir les objectifs de l’Unesco
- Soutenir les activités de ses membres ainsi que celles des organisations
non gouvernementales et toutes les autres organisations qui œuvrent
dans le domaine des héritages culturels
- Servir, en réalisant ces objectifs, la cause de la paix.
10
| fenua |
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
MICRO-TROTTOIR – À dix jours de la rentrée des classes des élèves du second degré
Les jeunes se sentent prêts à affronter
une nouvelle année scolaire
L
E
ont fait durant les six semaines
de vacances. Morceaux choisis
pour un micro-trottoir réalisé
à l’aéroport international de
Tahiti Faa’a à l’occasion d’une
vague du départ des premiers
bacheliers vers la métropole ou
le Canada afin de poursuivre
leurs études universitaires loin
de la famille restée à Tahiti.
Avant le jour fatidique, souhaitons une bonne préparation de
la rentrée des classes à tout le
monde ! K
Propos recueillis
par notre correspondant
JH
C’était la grosse effervescence
à l’aéroport international de Tahiti
Faa’a où les familles et les proches
étaient venus nombreux pour souhaiter un bon départ à leurs enfants qui
quittent le fenua pour aller étudier en
métropole ou au Canada.
Photo : John Hiongue/LDT
es grandes vacances de
juillet-août touchent à
leur fin. Retour dans dix
jours, des élèves (et des
embouteillages en ville). Les
familles polynésiennes reprendront la vie au rythme scolaire.
Les premiers à reprendre le
chemin des collèges et des lycées
publics ou privés sont les élèves
de secondaires. Une rentrée des
classes fixée au mercredi 10 août
alors que les écoliers du premier
degré ainsi que les élèves des
CJA (Centre des jeunes adolescents) ne rentreront à l’école
que le mardi 16 août. Le lundi
15 août étant un jour férié
(Assomption). Le corps enseignant, lui, effectuera sa prérentrée dès le lundi 8 août.
À dix jours de la rentrée des
grands, notre rédaction dominicale est allée à la rencontre
de huit jeunes Polynésiens afin
de connaître leur orientation
scolaire, de savoir s’ils sont
prêts pour cette nouvelle rentrée
des classes, de connaître leur
bonne résolution et enfin d’en
savoir un peu plus sur ce qu’ils
Réactions
Ranitea Delion, étudiante en Prépa HEC au lycée Paul
Poeiti Jurd, étudiante en BTS tourisme au lycée hôtelier
Gauguin, âgée de 19 ans
de Punaauia, âgée de 20 ans
“Les vacances
passent trop vite”
“Je passe en deuxième année de Prépa HEC au lycée Paul
Gauguin et si jamais je réussis le concours d’entrée, je prendrai
la direction de la métropole en 2017 pour la poursuite de mes
études. Pour la rentrée de cette année, je ne suis pas prête car
les vacances passent trop vite. Normalement, je dois rentrer le
11 août. Pendant les vacances, j’ai dansé avec la troupe Hitireva
au Heiva i Tahiti. On a remporté le premier prix et du moment
que le groupe a gagné, je suis contente. Comme résolution
pour la nouvelle année scolaire, je dirais qu’il faudra travailler
très dur pour réussir ma deuxième année.”
Eileen Tahuau, étudiante au Canada, âgée de 19 ans
“C’est parti pour trois ans d’étude”
“Je pars pour le Canada afin d’intégrer les études de design
intérieur. Avant, j’étais à l’Université de Outumaoro en licence
de droit. Mais je n’aime pas l’ambiance qui règne dans cette
université. Je suis une ancienne élève du lycée de Papara.
Pendant les vacances, j’ai surfé, je suis allée à la plage, j’ai
“tripé” avec mes copines. Je pars à Montréal pour poursuivre
mes études en licence en rapport avec le design. Fini le droit.
Ma maman travaille dans la décoration et mon papa est entrepreneur. C’est parti pour trois ans d’étude mais je reviens
revoir ma famille et mes amies tous les ans pendant les grandes
vacances. Ma rentrée est prévue pour septembre et l’objectif
est de réussir ma licence.”
“Réussir mon BTS tourisme”
“À la rentrée des classes, je passe en première année de BTS
tourisme au lycée hôtelier et l’année dernière, j’étais en classe de
mention complémentaire pendant une année, toujours au lycée
hôtelier. Ma rentrée a été fixée au 11 août me semble-t-il. Pendant
les vacances, je suis allée admirer le Heiva de la commune de
Papara, je ne suis pas allée pour danser mais juste pour aller
regarder le spectacle. Parmi mes résolutions, c’est de réussir mon
BTS avec l’obtention du diplôme en 2018 car le BTS se fait en
deux ans d’étude. Plus tard, je souhaiterais travailler comme agent
de réservation et dès que j’aurais mon BTS, il se pourrait que j’aille
m’inscrire en licence professionnelle à l’Université.”
Heiarii Deloup, élève au lycée de Papara, âgé de 17 ans
“Il faut se concentrer
sur l’examen à venir”
“Je passe en classe de Terminale STMG (Sciences et technologies
du management et de gestion) au lycée de Papara. Plus tard, je
souhaite travailler comme charpentier en intégrant d’abord les
Compagnons du devoir à Nîmes en métropole, ensuite on verra
pour la suite de mes études post-bac. Pendant les vacances, j’ai fait
du surf à Papara et aussi à Papenoo, bref un peu partout. Ma
rentrée est fixée au 11 août. Pour mes résolutions, c’est de se mettre
au travail afin d’obtenir mon bac en juin 2017, il faut se concentrer
sur l’examen à venir. Après le bac, je partirai en France pour des
études de charpentier. C’est mon objectif d’avoir le bac d’abord.”
| fenua | 11
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
E
Réactions
Kalahani Beaumert, élève au lycée d’enseignement
Joy Lie,
professionnel à Faa’a, âgé de 16 ans
élève au lycée Samuel Raapoto, âgée de 14 ans
“Il faudra tenir le coup
pendant un an”
“Faire de mon mieux
pour réussir”
“Je passe en classe de première année Bac Pro commerce au lycée
professionnel de Faa’a. Plus tard, je veux devenir un footballeur
professionnel en intégrant un club en France ou en Europe. Pendant
les vacances, je suis allé surfer à la mer et j’ai joué au football.
Pour le moment, je joue dans le club Tefana dans l’équipe U18
en tant qu’attaquant. Pour la nouvelle rentrée des classes, il faudra
tenir le coup pendant un an, d’accrocher jusqu’au bout car il y
aura le bac à passer dans quelques années. Je ne sais pas où j’irai
après mon bac, sûrement en France pour intégrer un club de foot
pour être formé. C’est mon objectif de devenir un grand footballeur
à l’international.”
“Pour la rentrée des classes, je serais en classe de Seconde
option espagnol au lycée Samuel Raapoto. Je sors du collège
de Arue. Pendant les vacances, j’ai voyagé dans les îles avec
ma maman et un couple d’ami venu de France. Mon objectif
est de faire de mon mieux pour réussir au lycée. Plus que trois
ans avant de passer mon bac. Pour le moment, je ne sais pas
vraiment quel métier je souhaite exercer plus tard du fait qu’il
y a beaucoup de choses qui m’intéressent, comme devenir
éventuellement professeur mais il y a d’autres choses plus intéressantes à explorer.”
Heivarau Eillis,
élève au lycée Paul Gauguin, âgé de 15 ans
“La réussite de mes études”
“Comme j’étais en classe de 3e au collège Notre-Dame-des-Anges,
du coup pour la rentrée, je passe en Seconde option tahitien au
lycée Paul Gauguin. Plus tard, je veux devenir sapeur-pompier
exerçant dans un aéroport. C’est mon rêve depuis mon enfance.
Pendant les vacances, j’ai fait beaucoup de sports comme du surf
à Taapuna, je suis allé aux manèges de Vaitupa, j’ai participé à
des “trips” entre copains. Pour moi, mes résolutions se tournent
vers la réussite de mes études au lycée en vue de passer l’examen
du baccalauréat, dans trois ans si tout va bien.”
Loanah Wong, étudiante au Canada, âgée de 22 ans
“Obtenir mon master
avant de rentrer à Tahiti”
“Je pars pour continuer mes études au Canada en master gestion
de l’environnement, c’est deux ans d’étude. Pendant les vacances,
j’ai dansé avec le groupe Pupu Tuha’a Pae qui a participé au
Heiva i Tahiti cette année. J’étais la candidate du groupe pour
le titre de meilleure danseuse. Malheureusement, je n’ai pas
obtenu ce prix. Ce n’est pas grave, la vie continue. Normalement,
je ne rentre que dans deux ans à Tahiti et ma rentrée universitaire
est prévue pour le mois de septembre. Si je quitte si tôt Tahiti,
c’est pour me préparer. Ma bonne résolution, c’est d’obtenir
mon master avant de rentrer à Tahiti.”
12
| fenua |
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
ASSOCIATION - Depuis son Accident vasculaire cérébral, il cherche ses mots
Léonard Touatini : “Je comprends bien mais
quand je parle, c’est tout de travers…”
A En 3 points
L’
un travail de suivi pluridisciplinaire avec le neurologue, le neuropsychologue, le médecin généraliste, et bien sûr l’adhésion
du patient”, explique la professionnelle.
Aujourd’hui, Léonard a fait de
gros progrès et est capable, à
son rythme, de se faire comprendre. Il est d’ailleurs autonome
en vivant seul avec ses enfants
dans sa maison familiale. “Léonard fait encore des progrès
aujourd’hui et on se voit encore
deux fois par semaine”, indique
l’orthophoniste. “Il y a un an, il
avait besoin d’une heure pour
écrire un mail d’une phrase,
aujourd’hui, il y arrive plus vite
et tout seul !”. “C’est encore beaucoup de travail, tous les jours…”,
ajoute Léonard, “je suis vite fatigué, et j’ai mal à la tête rien que
du fait d’essayer de parler. Le
plus dur, c’est de voir que les
gens ne nous comprennent pas
ou s’impatientent, et l’effort pour
dire un petit mot ou ne pas
oublier ce que l’on voulait dire
est encore grand, c’est fatiguant
et stressant… Mais je suis content
de l’association, cela permet de
ne pas être seul et de se retrouver
entre semblables”. En effet, créée
en 2014 sous l’impulsion de Léonard et de Tiphaine, l’association
des aphasiques du fenua permet
aux aphasiques de se rencontrer,
discuter ensemble et progresser.
Elle compte 24 adhérents avec
les membres des familles. Régulièrement, ils font des ateliers
de lecture et de compréhension
(par exemple, l’un d’entre eux
lit une histoire et les autres tentent de réexpliquer ce qu’ils
ont compris), ou encore se
Léonard Touatini
est le président
de l’Association
des aphasiques
créée en 2014.
Photo : Caroline Valentin/LDT
pas : au contraire, elle a tendance
à s’atténuer avec le temps.
K Léonard Touatini est le
Le président de l’association des
président de l’Association
aphasiques du fenua, Léonard
des aphasiques du fenua.
Touatini, connaît bien cet état.
En effet, il y a deux ans, cette
K Après avoir subi
force de la nature de 65 ans, oriun AVC il y a deux ans,
ginaire des Marquises, a fait un
il est lui-même atteint
AVC à son domicile : “Cela s’est
d’aphasie.
passé dans la nuit, mais j’avais
des signes auparavant dont je
K Aujourd’hui, il s’emploie
n’ai pas tenu compte… J’étais
toujours à recouvrer la
un tout feu tout flamme, je traparole et aide ses semblavaillais beaucoup, je me nourbles à faire des progrès.
rissais mal de cochonneries, et
c’est mon diabète qui en a été
la cause”. Léonard perd ainsi la
parole et la compréhension de
aphasie est un trouble son monde. “Cela se passe bien
du langage peu dans ma tête, je comprends bien
connu. On parle mais quand je parle, c’est tout
d’aphasie quand un de travers, ou j’oublie”. C’est
individu a perdu totalement ou alors que dès sa convalescence,
partiellement la capacité de com- il entame un travail intense avec
muniquer, c’est-à-dire de parler son orthophoniste, Tiphaine
ou de comprendre ce qu’on lui Bruyere.
dit. Les causes de l’aphasie sont
toujours liées à un dommage au Reprendre confiance
cerveau dans les zones du lan- en soi
gage, généralement situées à
gauche. Ce dommage résulte le “Le travail orthophonique permet
plus souvent d’un accident vas- de recréer des neurones pour
culaire cérébral (AVC), d’une améliorer le langage. C’est un
tumeur cérébrale ou d’un trau- travail intensif pour le patient.
matisme cranio-cérébral (TCC). Au départ, cela peut représenter
L’aphasie peut survenir à tout jusqu’à quatre ou cinq séances
âge, tant chez les hommes que par semaine car c’est lors des
chez les femmes, et sa fréquence six premiers mois après l’acciaugmente passée la cinquantaine, dent que se déroule la plus grosse
comme d’ailleurs le risque de récupération. Par la suite, les
maladie vasculaire qui en est la aphasiques récupèrent tout au
principale cause. L’aphasie n’est long de leur vie” , indique
pas une maladie mentale ni une Tiphaine. La séance de travail
atteinte intellectuelle. Habituel- consiste alors à faire revenir la
lement, l’aphasie résultant d’un parole, se rappeler les mots et
accident vasculaire cérébral ou construire des phrases, et surtout
d’un traumatisme ne s’aggrave reprendre confiance en soi. “C’est
retrouvent pour le plaisir à travers des marches en plein air
ou des sessions d’ukulele. “Ces
regroupements sont importants
car l’aphasie crée l’isolement,
un handicap social. Ainsi, parler
entre aphasiques permet moins
de gêne qu’avec des gens de
l’extérieur. Ils gagnent en
confiance, créent du lien social
et revalorisent leur identité”,
conclut Tiphaine. K
Caroline Valentin
?
CONTACTS
Tél. 87 79 02 41
[email protected]
Facebook : Aphasiques du
fenua
Rompre l’isolement
des aphasiques
Par le biais d’une convention avec le Centre de convalescence Te
Tiare, Léonard rencontre tous les premiers mercredis du mois les
personnes aphasiques et leur famille pour leur donner des conseils.
Il insiste sur l’isolement de ces personnes et explique qu’il ne faut
pas les laisser seuls mais au contraire les encourager à communiquer.
“Il faut se placer bien en face de l’aphasique quand on lui parle
pour qu’il comprenne bien, il faut parler lentement en s’accompagnant
avec des gestes”, conseille Léonard.
Rendez-vous : L’association des aphasiques du fenua invite le
public à venir rencontrer les membres de l’association le 13 août
à 10 heures au dispensaire de Punaauia.
À noter : La semaine de l’aphasie se déroulera du 17 au 22 octobre
2016
Depuis deux ans, Léonard Touatini
est aphasique. Il est suivi par son
orthophoniste, Tiphaine Bruyere.
Photo : Caroline Valentin/LDT
Photo : Caroline Valentin/LDT
L’association des aphasiques du fenua permet aux aphasiques
de se rencontrer, discuter ensemble et progresser.
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
|
Pirae by night |
13
5
1
8
7
Dans la commune de Pirae, c’est toujours l’esprit du Tiurai qui domine
avec ses manèges, ses baraques foraines, ses jeux de société et ses restaurations pour les petits creux. Et justement, nos amis roulottiers connaissent une
bonne fréquentation en ce moment sûrement à cause des manèges. Si certains roulottiers habituels ont décidé de prendre un mois et demi de congés
en ce mois de juillet, d’autres ont pris leur emplacement sur le terrain communal de Aorai Tini Hau. Mais ils ne sont là que durant le temps du Tiurai,
après quoi, ils devront quitter les lieux et les roulottes de Pirae iront occuper
le parking goudronné de Aorai Tini Hau comme autrefois. On observe ces
temps-ci, la présence de nombreux adolescents surtout des attroupements
de jeunes en vélo autour du site de Aorai Tini Hau notamment à chaque
vendredi et samedi soir. Alors, parents, surveillez vos enfants !
De notre correspondant
JH
3
1. La famille Teautoua est descendue de Papeari afin de s’amuser aux
manèges et dans la foulée, se restaurer sur une roulotte avant de rentrer
chez elle (roulotte Chez Pape).
2. Maguy, Tama et Max (roulotte Chez Pape).
3. La petite Kelly, 3 ans en compagnie de sa
maman, Marie (roulotte Tehau).
4. Poerani et Tetuihei, 6 ans qui est
venue avant tout aux manèges de
Pirae (roulotte Tehau).
5. Hinearii, 5 ans avec Julio et Karine
(roulotte Tehau).
6. Gnieck-Lane et Catherine deux
grandes amies (roulotte Chez Vatea).
7. Marguerite, Hiaai 9 ans, Cathy et
Tupuraa, 4 ans ont bien dîné la
semaine dernière à Pirae (roulotte
Chez Vatea).
8. La benjamine du conseil municipal
de Arue, Jenna (à gauche) en compagnie de l’employée communale Hinanui (mairie de Arue).
6
2
4
14
| Papeete
by night
|
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
5
6
2
8
1. Deux charmantes hôtesses d’accueil avec Ilynsie et Catherine
(place To’ata).
2. Sarah et Tahania ont accompli leur mission durant la période
du Heiva i Tahiti (place To’ata).
3. Clémentine, Michel et Mere (place To’ata).
4. Tutapu et Rutia de Papeete (place To’ata).
5. Les ravissantes Miss Dragon 2016 avec Karen Vanquin, Evaina Ly
(1re dauphine) et Reva Wong (2e dauphine) étaient de sortie jeudi
dernier à l’école philanthropique chinoise (soirée cocktail dînatoire).
6. Le consul de Chine en poste en Polynésie française, Ling Long
en compagnie de deux dames Matahiapo de la communauté
chinoise (soirée cocktail dînatoire).
7. La présidente de la chambre d’agriculture, Yvette Temauri
en bonne compagnie pour un dîner à la belle étoile
(roulotte l’Estanco).
8. Le cadreur de Polynésie Première, Sandro Ly en compagnie
de Soumia Handachy pour un dîner en couple à Papeete
(roulotte l’Estanco).
3
4
7
1
|
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Tahiti by night
|
15
3
1
2
4
7
1. Rava en compagnie de Larissa et Hinamoe
(Soirée des lauréats Heiva 2016 – To’ata)
2. Julien, Tamara, Hinatea et Maima
(Soirée des lauréats Heiva 2016 – To’ata)
3. Rumia en compagnie de Vairani,
Jonathan, Teva de Hitireva
(Soirée des lauréats Heiva 2016 – To’ata)
4. Lorenza, Kimimai, Lehani de Hitireva et
Dally (Soirée des lauréats Heiva 2016 – To’ata)
5. Joséphine et Teva (Soirée des lauréats
Heiva 2016 – To’ata)
6. Raymond et Tehim (Soirée des lauréats
Heiva 2016 – To’ata)
7. Pamela et Velma (Soirée des lauréats
Heiva 2016 – To’ata)
8. La Famille Ah-Lo ensemble !
(Soirée des lauréats Heiva 2016 – To’ata)
9. Maihiti, Labaste, Hiriata et James “Agora”
(Soirée des lauréats Heiva 2016 – To’ata)
10. Océane et Keyla (Soirée Tau piti Heiva 2016 – To’ata)
11. Vahine et tane de la soirée : Revanui et Joackim des Tamarii
Vairao, les amoureux du ori ! (Soirée Tau piti Heiva 2016 – To’ata)
5
6
8
Vahine et tane de la soirée
11
10
9
Philippe Collignon & www.philippecollignon.com
16
|
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
garçon
n petit
rents d’u 0 kg pour
a
p
x
u
eure
2,52
ôpital
nt les h Tuarei. Il pèse
oana so
ale de l’h
e
i et Heim Il se prénomm l’équipe médic
n
ti
te
a
Tetu
rcie
illet.
le 25 ju de Paea reme
depuis
e couple
L
.
cm
42
ne.
de Taao
Tuarei
ristal
Paeatuet ales–amCh
r
is se sont réunis pou
Textes et photos : Hinatea Tauraa
[email protected]
La famille
omoe. Elle fait le bon
accueillir Paeatua Tin
, ses parents,
illes
n-G
Jea
et
ette
heur de Georg
ses sœurs.
ainsi que ses frères et
te
ie l’infirmier anesthésis
Bébé Paeatua remerc
umont,
Bea
nne
Étie
r
teu
René, Doc
dra, Fanny, Panea,
Docteur Moulard San
.
de l’hôpital de Taaone
e
iqu
tétr
obs
ice
le serv
Tauanihei
Heitiare est heureuse
de présenter son troi
sième enfant
et deuxième fille. Elle
se prénomme Tauani
hei Tufakamaru.
Elle est née le 26 juill
et, pèse 3,25 kg et me
sure 46 cm.
La petite famille de Faa
ite fait de gros bisous
à tout le monde
ainsi qu’aux sages-fem
mes de l’hôpital de Taa
one.
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Ehitu –
| 17
Contact : 40 46 43 57 - Email : [email protected]
Opuu
Je m'ap
pelle Eh
itu Vaeh
52 cm.
Je
ea
et je rem remercie tous na. Je suis née
les
le
ercie La
Dépêch infirmiers et in 26 juillet, pèse
e Diman
firmière
3
che.
s de l'hô ,600 kg et me
su
pital de
Taaone re
lodie et
nts, Mé
.
des pare esure 55 cm
s
m
o
n
m
pré
et
on des èse 3,800 kg
is
a
in
b
le.
t, p
com
c'est la née le 24 juille rnité et la famil
Melica
. Elle est service de mate
o
rd
a
ic
R
rcient le
Ils reme
Melica
a
Raimanate
e fièrement dans ses bras
Christina port
ier garçon.
son deuxième enfant et prem apata.
ea Vah
Il se prénomme Raimanat
3,745 kg et
Il est né le 26 juillet, pèse
anatea passe
mesure 49 cm. Bébé Raim
de Maupiti,
un petit coucou à la famille
Bora Bora,Tahiti et Taravao.
ier enfant et
Rauteestaheureuse de présenter son prem
Né le 22 juillet,
Mireille
Rautea.
Il se prénomme
petit
premier garçon. mesure 57 cm. Ils passent un
et
kg
il pèse 4,400
la famille.
coucou à toute
18 |
La Dépêche
des
Dimanche 31 juillet 2016
îles
RAIATEA – Projet de création d’un pôle local de développement touristique
Un appel à se regrouper
pour mieux vendre l’île sacrée
L
été organisée par le Tahiti Cruise
Club pour réfléchir avec les
professionnels du tourisme nautique comment promouvoir l’île
sacrée et l’île vanille sur le marché international du tourisme.
Il en est ressorti qu’il y a nécessité de réunir tous ces professionnels dans une même entité
afin d’unir leurs efforts pour
cette cause et justement, la proposition d’un pôle local de développement touristique peut être
la réponse à ce besoin essentiel.
Concertation,
coordination
Stéphane Renard présente aux
acteurs du tourisme de Raiatea
et de Tahaa le projet des pôles locaux
de développement touristique.
De plus, ce dernier permettrait
de faire parler d’une seule voix
les professionnels du tourisme
de Raiatea et Tahaa et d’agir
en tant que relais d’informations
du terrain vers les décideurs
qui seront à même de définir
des politiques qui correspondent
à leurs attentes.
Malheureusement, tout le
monde n’était pas du même
avis en ce qui concerne ce projet. Certains pensent qu’effectivement, ce pôle de développement touristique ne peut
qu’être bénéfique mais à condition qu’il soit géré et représenté
par des personnes rémunérées
qui ont de l’expérience dans le
secteur touristique local. Tandis
que d’autres, plus nostalgiques
des premières années charnières du développement touristique de Raiatea n’en voient
pas l’intérêt car ils préfèrent
qu’un simple comité du tourisme puisse de nouveau voir
le jour.
En outre, comme l’a si bien dit
Doris Hart, conseillère du tavana
de Uturoa, “Il nous faut savoir
quelle forme de tourisme nous
voulons à Raiatea. Bora Bora a
défini son tourisme mais nous
ne pouvons pas les copier. Nous
avons une île magnifique, une
population magnifique. Ne perdons pas notre âme”. Stéphane
Renard qui a tenu et présenté
cette réunion nous a confirmé
que la création d’au moins
8 pôles locaux de développement touristique a été prévue
sur l’ensemble de la Polynésie
française et que les premiers
devraient être mis en place dès
la fin septembre. K
Photo : Élodie Ebb/LDT
Si de nombreuses associations
sectorielles ont vu le jour ces
dernières années, elles n’ont
pas pour autant permis à Raiatea ni à Tahaa de sortir de ces
années noires dont les conséquences n’ont pas encore été
digérées par des acteurs du tourisme, inquiets pour l’avenir
de leur activité. “Raiatea a un
fort potentiel touristique qui
est inexploité. C’est ce qui
explique pourquoi Raiatea est
le parent pauvre du tourisme
polynésien”, a-t-on entendu.
La création de ce pôle a pour
objectif principal d’organiser
la concertation entre tous les
acteurs du tourisme au niveau
local, tout en assurant la coordination des actions pour un
accès complet et facile des touristes aux activités disponibles.
Photo : Élodie Ebb/LDT
a semaine dernière, dans
la salle du conseil municipal de la commune de
Uturoa, se sont réunis
les principaux acteurs et professionnels du tourisme de Raiatea mais aussi de Taha’a. Parmi
eux se trouvaient également
Daniel Tanguy, représentant
de la subdivision administrative
des Îles Sous-le-Vent, Sylviane
Terooatea, maire de la commune
de Uturoa, des élus communaux
de la commune de Taputapuatea, Teva Guillain à la tête de
la communauté de communes
Hava’i, Herenui Thunot, tavana
hau par intérim, la responsable
de l’antenne du Sefi de Raiatea
qui n’est autre qu’Évangélise
Sham Koua, sans oublier des
représentants du CFPA de Faaroa qui dispense depuis peu
des formations professionnelles
pour le secteur du tourisme.
Sous l’initiative du GIE Tahiti
Tourisme et du ministère en
charge du Tourisme, cette réunion avait pour ordre du jour
la présentation d’un projet de
création d’un pôle local de développement touristique dans le
cadre de la stratégie de développement du tourisme que le
gouvernement souhaite appliquer pour augmenter l’attractivité de la Polynésie française
en tant que destination touristique.
Il faut savoir qu’il y a quelques
semaines, une réunion avait
Andy Tangue, commerçant et représentant de l’association
Uturoa Centre-Ville, lance un appel au volontariat pour assurer
une permanence dans ce pôle.
Raiatea est déjà une base reconnue
du tourisme nautique.
Reste à savoir quelle forme
de tourisme elle veut privilégier.
Photo : Élodie Ebb/LDT
De notre correspondante
Élodie Ebb
Doris Hart, conseillère au maire de Uturoa, s’est engagée
à relayer les attentes des acteurs du tourisme local aux
gouvernants de la Polynésie française.
| îles | 19
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
BORA BORA
- Tuaro maohi, cocos, poisson cru, bouquets et couronnes
Les hôtels font leur Heiva
Une équipe énergique qui va prendre la tête de la compétition.
femmes portaient respectivement 20 et 10 kg. Mais la présentation comptait aussi et la
charge la mieux décorée rapportait un bonus !
Tout est prévu, tenue traditionnelle en pareo et couronne de
tête avec le t-shirt de l’’hôtel.
Ensuite on est passé à l’épreuve
de tressage avec plusieurs réalisations :
Un plat en niau et deux couronnes de tête fleuries et enfin
Photo : Isabelle Roussy/LDT
T
out au long de l’année,
les employés des hôtels
montrent aux touristes
de passage leur talent
dans les activités traditionnelles.
Pour le Heiva, le comité sportif
interhôtels leur a proposé de
s’affronter amicalement lors
d’un tuaro maohi le vendredi
22 juillet. La compétition a
commencé par la course de
porteurs de fruits. Hommes et
C’est un bouquet monumental plein d’originalité.
la confection d’un bouquet
floral végétal ou sec.
Chaque hôtel a laissé libre
cours à sa créativité et on voyait
que c’était un art qu’ils maî-
De notre correspondante
Isabelle Roussy
Photo : Isabelle Roussy/LDT
Photo : Isabelle Roussy/LDT
Dans quelques minutes, le jury va pouvoir déguster la salade de poisson cru.
trisaient parfaitement. Certains
avaient apporté des supports
originaux comme un tronc d’arbre.
Des résultats très différents et
des bouquets tous magnifiques
Ensuite, on est passé à l’épreuve
du coco qui mettait à contribution plusieurs talents.
On fallait faire une course de
relais pour transporter les cocos
jusqu’au pied de l’estrade, les
décortiquer et les ouvrir, les
râper dans l’assiette tressée
dans l’épreuve précédente (rien
ne se perd) puis en presser la
chair dans du kere et apporter
le lait recueilli sur la table de
son équipe où un autre membre
confectionnait une salade de
poisson cru.
Chaque hôtel avait décoré sa
table et présentait la salade
dans la coque d’un des cocos
râpés. Le jury dégustait alors
la salade pour désigner la meilleure équipe.
Une ambiance festive a régné
tout l’après midi sur la place
Tuvavau où chacun était venu
en famille et était chaudement
encouragé par ses collègues et
ses amis.
Pour conclure la soirée, les
concurrents ont présenté un
mini Heiva avec une compétition de danse d’une dizaine de
minutes. K
Pourra-t-elle faire une couronne aussi belle que celle qu’elle
porte ?
20
| îles |
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
RURUTU – Cérémonie traditionnelle autour du mariage de leur enfant
La famille Mateau fait son “umuai”
C’est une semaine très importante du lundi
25 au samedi 30 juillet pour la famille de Roo et
Teipoo Mateau. Ce couple a huit enfants, 4 garçons
et 4 filles. Tous sont mariés sauf une de leurs filles
et le dernier de leurs fils se marie samedi.
C’était la dernière opportunité pour eux de faire
le “umuai” de tous leurs enfants.
Photo : Annie Tavita/LDT
Les huit enfants Mateau : Tuarii, Lara, Édouard, Vatea, Patricia, Mata, Lucas, Richard avec leurs conjoints pendant une pause entre
deux réceptions de groupes familiaux. Avec eux, Francis fils fa'aamu.
Photo : Annie Tavita/LDT
De lundi à vendredi, Atitoa Vahine et Epeta Vahine ont eu
la lourde tâche de tenir un cahier sur lequel elles notent tout
au fur et à mesure jusqu’au passage de la dernière famille.
C
e sont toujours les
parents qui organisent
le “umuai” , c’est une
lourde charge mais
qu’ils n’assumeront qu’une fois
dans leur vie. C’était autrefois
réservé à l’aîné de la famille,
mais les mœurs ont peu à peu
évolué et aujourd’hui tous les
enfants sont réunis le même
jour pour cette cérémonie. Quel
est le but de cette manifestation
où toutes les familles apparentées
soit au marié soit à la mariée
sont réunies ? Ce n’est pas pour
seulement recevoir des cadeaux
qui n’ont rien à voir avec la vie
actuelle mais qui sont des symboles de leur vie. Le tifaifai pour
la vie de couple et la fécondité.
Les racines, taro et autres ainsi
que les cochons pour ne jamais
manquer de nourriture. Les
potata et peue pour la maison.
On peut se rendre compte que
seules ces offrandes traditionnelles sont offertes et partagées
entre les couples.
Une préparation
minutieuse
Dès l’annonce du mariage à peu
près un an avant la date retenue,
les familles apparentées se réunissent pour prévoir les offrandes
à préparer. On peut parler d’offrandes plutôt que de cadeaux.
35 grandes familles de l’île
étaient concernées, ce qui représente à peu près 800 personnes.
La connaissance des différentes
généalogies est à la base des
regroupements familiaux. Pendant plus de six mois, les tâches
sont partagées dans toute l’île.
Les femmes confectionnent tifaifai, coussins, potaata, peue, chapeaux, paniers, robes et chemises
pour les mariés car ils auront
une tenue différente pour chaque
groupe. Les hommes, eux, préparent les cochons, taro , fei ,
bananes. Les poulets vivants ne
font plus partie des offrandes
mais sont remplacés par des cartons de poulet congelé.
On peut dire que les cérémonies
qui se déroulent tout au long de
la semaine précédant le mariage
sont plus importantes que le
mariage lui-même, qui en est la
conclusion. Les familles vont se
présenter dans un ordre défini
à l’avance (trois ou quatre
familles par jour) dans un rituel
qui sera le même pour tous. En
premier, habiller les mariés, les
parer, les faire asseoir puis déposer à leurs pieds tout ce qui leur
est offert. Un orateur de la famille
qui se présente retrace la généalogie qui relie toutes leurs
branches à celle des futurs époux.
Moment très important pour
tous car c’est l’occasion pour
tous les auditeurs de se situer
dans la parentèle les uns par
rapport aux autres. Ils doivent
écouter chaque représentant qui
énonce leur généalogie et qui
leur signifie qu’à partir de ce
jour, ils font partie de la lignée
qu’ils devront à leur tour transmettre. C’est également la reconnaissance de leur mariage religieux par tous. On ne peut pas
intégrer cette cérémonie en
n’étant mariés que civilement.
Il semblerait que l’origine du
“umuai” soit liée à l’arrivée des
De notre correspondante
Annie Tavita
Photo : Annie Tavita/LDT
Photo : Annie Tavita/LDT
Après un changement de toilette, les femmes les entourent avec des pièces de tissu et danseront avec eux pendant que deux
d’entre elles les aspergeront de talc et d’eau de Cologne.
missionnaires. Bien sûr aménagé
par les habitants qui en ont fait
leur coutume. Chaque jour, tous
les groupes, une fois leur passage
terminé sont conviés à un repas
avant de laisser la place aux suivants. Il y aura 30 familles qui
se succéderont matin et aprèsmidi pendant la semaine, ce qui
représente environ 800 personnes.
Tout est bien rodé et chacun
connaît son rôle. Pendant tout
ce temps, il faut compter une
cinquantaine de personnes bénévoles (déléguées par les familles)
qui travaillent pendant toute
cette période. Les hommes s’occupent surtout de tout ce qui est
nourriture. K
Les parents Roo et Roo Vahine assistent, écoutent, mais
n’interviennent à aucun moment pendant le déroulement
des différents passages des familles.
| îles | 21
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Lois d’autrefois sur le mariage
à Rurutu
Photos : Annie Tavita/LDT
Les hommes débitent
les cochons en morceaux
plus ou moins
importants pour
les distribuer en retour
des offrandes, une fois
tous les groupes venus.
Les offrandes les plus inattendues
comme ce magnifique thon en même
temps que les bananes et les taro,
sans oublier les cartons de poulets.
Aujourd’hui les époux se choisissent librement et bien qu’on leur
recommande de rester fidèles l’un à l’autre au moment du mariage,
ils auront la possibilité de se séparer légalement.
S’ils avaient vécu à Rurutu du temps de la royauté, et même au début
du XXe siècle, ils auraient connu bien d’autres lois beaucoup plus
extrémistes.
À l’époque les parents décidaient des unions surtout à cause du patrimoine foncier qu’il fallait bien gérer. Les missionnaires ont voulu
asseoir cette notion de familles restreinte, ils ont institué le mariage
devant le pasteur pour stabiliser les gens. Avant leur arrivée, les
habitants s’entre-tuaient sous le moindre prétexte et à la suite de
chaque combat, les terres appartenaient au vainqueur.
Lorsque les parents avaient échangé des promesses de mariage et
que leurs enfants arrivés à l’âge adulte ne se plaisaient pas cela
engendrait des drames.
Si une jeune fille promise au roi ou à un membre de son entourage
préférait suivre son cœur et enfreindre la loi, elle, ainsi que l’homme
qu’elle aimait étaient punis. Il existait trois punitions au choix du roi :
1/ Une corde attachée au cou, on les jetait dans l’océan.
2/ Expulsion définitive de l’île ou expédition sur une île déserte.
3/Mise en quarantaine dans une grotte dans la montagne.
À partir de XIXe siècle, le code des lois de Rurutu ne mentionne plus
ces punitions mais subsistera assez longtemps l’expulsion de l’île.
À partir de cette date, le mariage civil à la mairie devra précéder le
mariage religieux. La loi XVII qui traite de l’abandon de l’un ou
l’autre des époux stipule que si l’un abandonne l’autre, les juges
iront chercher l’époux abandonné sans motif, le reconduiront au
domicile conjugal et donneront une sévère admonestation à celui
qui a abandonné l’autre. S’il fallait appliquer cette loi aujourd’hui il
n’y aurait pas assez de juges pour courir après les déserteurs de
foyers !
(AMT)
HIVA OA - Portrait
Tintin, une vie aux Marquises
A
PAROLE À
Augustin O’Connor
Les bananes séchées, les piéré des Marquises sont
vendues aux touristes de passage. des fruits. La
famille produit également du vinaigre de banane
et maintenant du miel. Ils vendent aussi des fruits
frais. Les marathoniens les connaissent bien quand
ils se ravitaillent au stand installé à l’entrée de la
plantation sur la côte qui monte au col de Tapeata.
plus haut, les dynamitages successifs ont probablement créé des
fissures, bouleversé l’écoulement
des eaux”, dit l’un de ses fils habitant dans le village de Motu Ua.
Les arbres poussaient sans difficultés, les pluies y sont fréquentes.
Mais il fallait de l’eau et chaque
matin, Augustin emmenait des
bidons avec sa voiture. Depuis une
autre source a été trouvée à proxi-
Photo : Gérard Guyot/LDT
Photo : Gérard Guyot/LDT
ugustin O’Connor ce patronyme fait penser tout de
suite à l’Irlande, et le prénom
est bien français. Augustin né à
Atuona en 1934 est néanmoins un
vrai Marquisien.
Son grand-père, après avoir quitté
l’Irlande, s’est installé à Nouméa
en Nouvelle-Calédonien où il a
fondé une famille. Ses deux fils,
William, le père d’Augustin, et
Robert ont d’abord vécu sur le
Caillou puis sont venus ensuite à
Papeete. Ils naviguaient sur les
goélettes qui faisaient la navette
entre Tahiti et les archipels, notamment les Marquises. C’est là, à
Atuona, qu’est né Augustin en
1934. Il va à l’école puis à l’âge de
dix ans, part à Tahiti où il restera
quatre ans à l’école Centrale. “Un
vieux bâtiment en mauvais état”,
raconte-t-il, qui deviendra plus
tard le lycée Gauguin.
Revenu aux Marquises, il va s’y
marier avec Marie Josèphe Tahia
Hekeeani et s’établi dans la vallée
de Hanahi, sur la côte nord de Hiva
Oa. Il y cultive, sur un terrain d’environ deux hectares, une sorte de
plateau, situé à flanc de montagne,
des bananes, du manioc, plante
des agrumes, pamplemoussier,
orangers, citronniers. Avec son
épouse, ils auront dix-sept enfants.
Il faut bien les élever et le travail
ne manque pas ni le courage. Au
début il y avait une source puis
elle s’est tarie. “Une carrière ouverte
Toanui, son grand-père Augustin, et Hio son père, trois générations de Marquisiens.
La vie semble s’écouler tranquillement dans cette vallée de Motu Ua. Hio, va à la
pêche, à la chasse au cochon et aux chèvres avec son fils Toanui qui prolongera peutêtre la saga familiale, “s’il le souhaite”, précise Hio.
mité. Des mètres de tuyaux achetés
et l’eau est maintenant disponible
au fa’a’apu.
Augustin avait et a toujours quelque
chose à faire. Il s’est lancé dans le
séchage de bananes, au soleil tout
d’abord, à Motu Ua, en bord de
mer, le soleil y brille plus souvent.
Puis à côté de la bananeraie, sur
le fa’a’apu, un four a été construit.
Les bananes y séchaient plus vite,
à l’abri des averses. Mais la fumée
dégagée lui a donné des poumons
aussi noirs que ceux d’un fumeur
alors qu’il n’a jamais fumé. Il vit
maintenant avec un asthme sévère
qui le fatigue vite.
Son dernier fils, Hio, a repris l’essentiel du travail à la plantation,
ils ont construit deux nouveaux
fours il y a une vingtaine d’années,
des cheminées évacuent bien les
fumées. Si Augustin vient moins
souvent au fa’a’apu, il travaille toujours. Dans son fare, il construit
des petits meubles, des bancs en
bois, des garde-mangers, assemble
des balais niau. Que les voisins ou
des Marquisiens de l’île viennent
acheter à Tintin, puisque c’est ainsi
qu’on l’appelle à Hiva Oa. K
De notre correspondant
Gérard Guyot
Depuis 1934, je vis
à Hiva Oa, sauf les
quatre ans passés
à Papeete à l’école centrale. Avec
ma vahine, Tahia, nous avons eu
dix-sept enfants. C’est moi qui
l’aidais à accoucher, Atuona était
trop loin, la piste mauvaise et j’ai
pris peu à peu l’habitude. Elle est
partie maintenant ;
Plusieurs de nos enfants sont restés
à Hiva Oa, certains habitent ici à
Motu Ua, d’autres sont à Atuona.
L’asthme, il faut avoir son pschitt
pschitt avec soi ( l’aérosol comme
l’appelle Augustin), prendre des
médicaments. Je reste à Motu Ua
près de mes enfants et mes mootua
(les petits-enfants). De temps en
temps je suis évasané sur Tahiti
pour des contrôles. Ce sont les
seuls moments où je vais à Papeete
et je reviens le plus vite possible.
Ma vie c’est ici. Je me rappelle
qu’un jour des gendarmes sont
passés au fare, ils voulaient que je
sois gendarme, à l’époque il ne
fallait pas de diplôme. Je n’ai pas
voulu. Ils sont revenus quelques
jours après, mais j’ai encore dit non,
je ne voulais pas me mêler de la
vie des autres et me disputer avec
des gens.
22
|
Moorea by
night |
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
1
2
5
1. Le groupe “Jazz Cool Jam“ a animé le bar du Sofitel Moorea.
2. Bon anniversaire Poto !
3. Monica et Nick en lune de miel du New Jersey.
4. Annie, Lana et une grand mère comblée à l’inauguration du happy-hour beach.
5. Vahia, Rotui et Florence au Sofitel.
6. Bon Anniversaire à M. Lesage, à l’annexe de Allo Pizza.
7. Mahine, Mme Fernandez et Mme et M. Terasson au Holly Steak House.
8. Tam et Christophe s’essayent aux Mojitos avant le Brésil.
9. Rahia, Rick et Andy en concert au Holly Steak House.
10. Jean-Pierre et Pam.
11. Andy, toujours très bien accompagné avec Maire.
4
3
| Moorea
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
by night |
23
6
7
9
8
11
10
Alain Burgaud / Philippe Vinckier
| bande
24
dessinée|
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
CHRONIQUES PAUMOTU - Épisode 131
Un thé bien chaud
S
amedi soir j’avais accompagné Tamui jusque sur
les hauteurs du pic
rouge. On s’était garés
en contrebas d’un grand fare
niau. Il avait fallu emprunter un
escalier sinuant une dizaine de
mètres dans le noir complet. En
bas, Tamui a appelé. C’est le pur
Arabe qui a ouvert. Ils se sont
serrés la main, et il nous conduisit jusqu’à une pièce haute de
plafond et toute en longueur,
largement ouverte au grand air
côté lagon. De jour, la vue devait
être magnifique... Autour d’une
table où plusieurs bouteilles de
rhum étaient posées, des vides
et une pleine, deux solides gaillards étaient assis. L’un était le
propriétaire du fare, un farani
encore jeune. Il était à Tahiti
pour trois jours, le temps de rencontrer quelques ministres qui
pouvaient l’aider à développer
de nouveaux projets... Dans le
pédagogique...
L’autre, c’était le fameux légionnaire dont j’entendais parler
depuis des années. Un troisième
lascar occupait une carpette
posée par terre, juste devant la
télé. À notre arrivée il a fait
l’effort de s’accroupir... Le pur
arabe nous le présenta comme
un artiste. Il débarquait de Rangiroa. Il montait des coquillages
en collier. Il s’est levé et a été
dans une chambre chercher un
linge dans lequel étaient enveloppées quelques grosses porcelaines. Les bestioles étaient
encore dans leurs coquilles, dans
un état de décomposition avancée... Ca empestait le rat mort...
Nous sommes restés deux trois
heures à boire avec cette fine
équipe avant de regagner le fare
mimi.
Tôt le matin dimanche, une
Twingo s’est garée à côté du
bulldozer. À l’intérieur il y avait
le farani , l’artiste et le pur
Arabe. Ils sont restés un bon
moment comme ça sans oser
sortir de la voiture. Au bout
d’un moment Tamui envoya
Nui leur dire de venir prendre
un café. Il alla les chercher et
les a ramenés dans le garage.
Ils avaient dû passer la nuit à
écumer la ville. Tatie a mis le
Le pur Arabe préférait la bière au thé.
Surtout à l’heure de la messe.
ti tata sur le gaz. Ils se sont
installés sur des parpaings
dans le garage au fond tout à
fait. Pas très confort... Tamui
s’est décidé à les conduire sur
le toit, mais pas sur le plancher,
derrière tout à fait, sur les
tôles... J’ai installé le ti tata
plein d’eau chaude, les bols,
le café et le thé sur un plateau.
Hani a insisté pour porter le
plateau en haut. Nos visiteurs
ont poliment accepté un bol
de thé. Ils ont trempés leurs
lèvres dans le liquide fumant.
Visiblement ça ne passait pas…
Le farani a sortit une liasse de
billets de sa poche et a dit qu’il
allait chercher des bières avant
la fermeture. À Faa’a comme
partout à Tahiti, la vente d’alcool
ferme à midi le dimanche. Tonton à prit un billet de 5000
dans les mains du farani et a
envoyé son fils fa’aamu chercher les bières au magasin.
Avec un grand sac. Le nouveau
monde était plus rapide que
l’ancien, mais aussi plus circonscrit. Il y avait plein de
choses auxquelles il ne fallait
même plus penser. C’était pas
la peine d’insister. Même en
rêve. Tamui est partit poster
un colis au fret de l’aéroport.
Il envoyait un imperméable à
Maupiti. Ça ne devait rien lui
dire de boire un dimanche
matin. Jusqu’à onze heures on
a bu sur les tôles. Deux fois
Terai est retourné au magasin.
Faire le plein de son grand sac.
À onze heures le pur Arabe et
les deux farani nous ont quittés.
Eux aussi, ils avaient des choses
à faire. K
L’artiste, le pur Arabe et le farani.
De passage sur le toit de tôles.
Tonton Tamui a pris les sous du farani et
envoyé son fils fa’aamu chercher la bière…
Dessins et texte :
Jonathan Bougard
Te Maeva et le pur Arabe.
Perchés sur le toit.
Jusqu’à onze heures on a bu sur les tôles.
Deux fois Terai est retourné au magasin.
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
| Nos Amis les pêcheurs | 25
Vos photos de pêche
chaque semaine dans
La Dépêche Dimanche !
Envoyez vos photos,
date de la pêche, nom
des pêcheurs à...
[email protected]
page Facebook
La Dépêche Dimanche
C’est une belle pêche que Patiahia Timona a ramené à la maison samedi dernier, après une
journée passée dans le lagon
de Maatea à Moorea. Parmi
les belles prises, cette magnifique carangue pêchée à 15
m de fond dans la passe de
Atiha. Patiahia Timona est
accompagné de son épouse
Véronique Robson pour présenter aux lecteurs de
La Dépêche Dimanche cette
belle pêche du week-end.
JR
C’était la semaine dernière, dans le lagon
de Rangiroa, à bord de leur kau punu,
Stéphane en compagnie de son cousin
Jean Baptiste ont pêché au pupuhi
du herepoti, paihere manini et du hapuu.
26
| l’info
de la métropole|
TERRORISME - Prêtre assassiné. Un homme mis en examen
E AUTOMOBILE - Diesel : la Commission Royal ne
peut exclure que des logiciels “tricheurs“ équipent
les véhicules testés
AFP
Les hommages religieux se poursuivent
C
hrétiens et musulmans
ont rendu hommage
vendredi au prêtre
égorgé par deux jihadistes dans une église de SaintÉtienne-du-Rouvray, alors qu’un
homme, chez qui avait été retrouvée une vidéo d’un des auteurs
de l’attaque, a été mis en examen
dans la soirée.
Âgé de 19 ans, “fiché S” (signalé
pour radicalisation), cet homme
avait été arrêté le 25 juillet,
veille de l’attentat, dans le
cadre d’une enquête distincte
des services de renseignement.
Une vidéo d’Abdel Malik Petitjean, où celui-ci prêtait allégeance au groupe État islamique (EI) et évoquait “une
action violente”, avait été retrouvée dans un téléphone à son
domicile.
Trois personnes étaient toujours
en garde à vue vendredi soir
dans l’enquête spécifique sur
l’attentat, parmi lesquelles un
mineur de 16 ans. Son frère,
proche de l’autre assaillant,
Adel Kermiche, est parti dans
la zone irako-syrienne.
Le deuxième est un Français
de 30 ans, dans l’entourage
Photo : afp.com/BENOIT TESSIER
Photo : DR
La commission technique indépendante
mise en place par
Ségolène Royal après
l’affaire Volkswagen ne
peut pas exclure que
d’autres constructeurs
de voitures diesel aient
recours à des logiciels
“tricheurs”, a-t-elle indiqué vendredi dans son rapport final compilant les tests de 86 véhicules.
Pointant de “nombreux dépassements“ des seuils retenus lors de
ces tests, la commission affirme que certains véhicules présentent
des “écarts importants“ même en conditions d’homologation.
Elle appelle donc à de nouveaux tests “afin d’évaluer s’ils ne doivent
pas faire l’objet d’un retrait de leur certificat d’homologation“.
Les travaux de la commission, qui se sont appuyés sur des tests
effectués par l’organisme UTAC-Ceram, visaient “à faire toute la
transparence sur les pratiques de l’industrie automobile et à restaurer
la confiance des consommateurs“, selon les mots de Mme Royal,
ministre de l’Environnement.
Volkswagen a avoué en septembre 2015 avoir installé sur des
véhicules diesel un logiciel destiné à tromper les tests d’homologation,
en réduisant temporairement les émissions polluantes, provoquant
un scandale planétaire.
Les autres constructeurs se sont défendus d’avoir recours à ce
dispositif, prohibé par les réglementations européenne et américaine.
Mais les experts de la commission française, dont les travaux ont
duré huit mois, ont affirmé dans leur rapport qu’“il n’a pas été
possible d’avoir accès à l’ensemble des logiciels embarqués, et donc
aucune analyse des logiciels n’a été effectuée“. K
| l’info
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Une journée d’hommages religieux a été rendue au prêtre égorgé
par les chrétiens et musulmans en présence des autorités.
familial de Petitjean, qui réside
en Meurthe-et-Moselle. Les
enquêteurs cherchent à savoir
“s’il aurait pu avoir connaissance d’un projet d’attentat
fomenté par le tueur”.
Enfin, un demandeur d’asile
syrien a été interpellé dans
l’Allier, alors qu’une photocopie
d’un passeport syrien a été
retrouvée au domicile d’Adel
Kermiche. “Les enquêteurs
cherchent à savoir s’il pourrait
s’agir de cet homme”, a expliqué une source proche de l’enquête.
Par ailleurs, une troisième
enquête est en cours, dans
laquelle un Français de 20 ans,
fiché “S” , a été interpellé. Il
s’était rendu en Turquie début
juin avec Petitjean avant d’être
refoulé.
“Partager la douleur“
Donnant parfois lieu à d’émouvantes scènes de communion
dans la peine, les hommages se
sont poursuivis vendredi, trois
jours après l’assassinat du Père
Jacques Hamel, 85 ans, égorgé
lors d’une prise d’otages dans
son église, près de Rouen, revendiquée par l’EI.
“Vous partagez notre douleur.
Cette douleur est aussi la vôtre”,
a déclaré le curé de Saint-Étiennedu-Rouvray, Auguste Moanda,
devant des musulmans et plu-
sieurs dizaines de chrétiens de
la ville, lors de la prière du vendredi à la mosquée.
“Je voudrais rassurer mes
frères, ce que l’on voit, ce n’est
pas le vrai islam. Nous devons
nous serrer les coudes”, a-t-il
ajouté.
Après la prière, de nombreux
musulmans et musulmanes de
tous âges se sont recueillis en
silence pendant plusieurs
minutes devant l’église où
Jacques Hamel a été assassiné.
Appelés à observer “une journée
de jeûne et de prière” pour la
France et “la paix dans le
monde”, des catholiques se sont
rendus dans les églises du pays.
Telle Sœur Aurélie: “Le jeûne,
c’est un peu une façon de dire
+c’est trop, y’en a ras-le-bol+.
Il faut faire quelque chose, mais
on le fera pacifiquement”, expliquait-elle avant d’entrer dans
l’église Saint-Gervais, à Paris.
Les deux principales fédérations
protestantes, ainsi que le grand
rabbin de France, Haïm Korsia,
se sont associés à cet appel de
la Conférence des évêques. K
AFP
du monde |
ÉTATS-UNIS - Épidémie
EN BREF
E CAMEROUN - L’ex-patron de la télévision d’État
en prison
E ROYAUME-UNI - Une maternité pour
les femmes victimes de viols
Une maternité dédiée aux femmes victimes d’agressions sexuelles
a ouvert ses portes vendredi à Londres, la première au monde
selon ses fondateurs.
La clinique, située au sein du Royal London Hospital, a accueilli ses
premières patientes, qui recevront un soutien médical et psychologique
tout au long de leur grossesse et après leur accouchement.
“Il est très important que les femmes qui ont été agressées sexuellement
se sentent maîtresses d’elles-mêmes et bénéficient d’un accompagnement sur la durée“, explique Inderjeet Kaur, sage-femme à la
clinique Barts Health NHS Trust.
L’établissement dirige la nouvelle maternité en partenariat avec l’organisation My Body Back, spécialisée dans l’aide aux femmes
victimes d’abus sexuels.
L’un des objectifs des équipes médicales sera de faire en sorte que
les grossesses de leurs patientes ne viennent pas raviver leurs douloureux souvenirs d’agressions sexuelles. K
AFP
L’
inquiétude grandit de
voir le virus du Zika
se propager sur le territoire continental des
États-Unis où les autorités ont
fait état vendredi de quatre cas
autochtones potentiels transmis
par des moustiques dans le sud
de la Floride.
Ces quatre cas ont été identifiés
dans les comtés de Miami-Dade
et Broward et concernent des
personnes n’ayant a priori pas
voyagé dans des zones de transmissions connues de ce virus
pouvant causer de graves malformations du foetus.
Les États-Unis ont relevé pour
l’heure plus de 1 600 cas de
Zika, dont plus de 400 femmes
enceintes, mais tous concernaient
des personnes ayant voyagé dans
ces zones à risque, selon Anthony
Fauci, directeur de l’Institut américain des allergies et maladies
infectieuses (NIAID).
“Le département de la Santé de
Floride a rassemblé suffisamment d’informations dans l’enquête en cours (...) pour conclure
Photo : Marvin Recinos AFP
L’ex-directeur général de la Cameroon Radio Television (Crtv),
regroupant les médias audiovisuels d’État, Amadou Vamoulké,
évincé fin juin, a été écroué vendredi, un an après son inculpation
pour détournement de fonds publics, a appris l’AFP de sources
concordantes. M. Vamoulké a été convoqué vendredi par un juge
d’instruction du Tribunal criminel spécial (TCS) qui lui a signifié son
“placement en détention provisoire“, a affirmé à l’AFP une source
proche de cette juridiction spécialisée dans la répression de la
grande corruption. “Il a (par la suite) été conduit à Kodengui (la
prison centrale de Yaoundé)“, a ajouté la source, confirmant une
information relayée par plusieurs médias locaux.
Il est reproché à l’ex-patron de la Crtv, en poste entre 2005 et
2016, des “malversations financières“, a poursuivi cette même source,
sans précision sur l’affaire. K
La perspective de cas autochtones de Zika
inquiète la nation
1 600 cas de Zika, dont plus de 400 femmes enceintes, ont été
relevés pour l’heure, selon Anthony Fauci, directeur de l’Institut
américain des allergies et maladies infectieuses (NIAID).
que quatre cas résultent très
probablement d’une transmission
locale”, ont écrit dans un communiqué les autorités sanitaires
du troisième Etat le plus peuplé
des Etats-Unis, situé au sud-est
du pays.
“À ce stade, le département pense
qu’il existe une zone de transmission active du virus du Zika
dans une petite zone du comté
de Miami-Dade”, a ajouté le texte.
Le gouverneur de Floride Rick
Scott a précisé lors d’une conférence de presse qu’une femme
et trois hommes étaient concernés. Il a affirmé que les autorités
testaient “depuis environ deux
semaines” les moustiques dans
la zone où ont été localisés ces
cas.
“Aucun moustique n’a été testé
positif au virus du Zika, mais le
département de la Santé mène
une bataille pour tester les personnes dans la zone affectée et
s’assurer qu’il n’y ait aucun
autre cas”, a-t-il poursuivi.
Blocage au Congrès
Les Centres fédéraux de contrôle
et de prévention des maladies
(CDC) ont confirmé que ces qua-
tre cas “sont probablement la
première transmission connue
du virus du Zika par moustique
sur le territoire continental des
Etats-Unis”.
“Tout indique qu’il s’agit d’une
transmission par le moustique
survenue il y a plusieurs
semaines dans quelques pâtés
de maisons de Miami”, a insisté
Tom Frieden, le directeur des
CDC, expliquant dans un communiqué qu’il n’y avait pour
l’instant aucun plan pour limiter
les déplacements dans le secteur
concerné.
Il a réitéré les précautions à
prendre pour éviter le moustique
Aedes aegypti, principal vecteur
du virus qui se transmet également par contact sexuel.
Ces précautions s’adressent tout
particulièrement aux femmes
enceintes qui, en cas d’infection,
risquent de voir leur enfant
naître avec des malformations
congénitales, notamment la
microcéphalie du foetus. K
AFP
| ce
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Pourquoi pas
À voir
11.10 Une chanson une histoire
11.35 L’empire des saveurs 12.20
Grands Reportages Les aventuriers
des épices 13.20 En famille 14.20
Camping Paradis Série La colo au
camping 15.50 D&co, une semaine
pour tout changer 16.40 E=M6
Magazine
17.10
17.25
17.45
17.55
18.00
18.20
18.30
18.50
18.55
19.05
19.10
To’u Fenua to’u ora
Va’a toa
Tako et Kura : le Best-of
Météo en tahitien
Te ve’a
Patiki
Le journal
Label Hina
Fenua foot
Stay Focus
Météo en français
19H25 - SÉRIE
soir à la télévision |
À ne pas manquer
12.15 Les p’tits plats de Babette
Magazine 12.50 Mick Brisgau (x 2)
Série Saison 5 14.20 The last ship
Série
-10
Saison 1 L’or bleu
15.00 L’île au trésor
-10
Téléfilm - 1re partie
16.40 Les carnets de Julie
Magazine
Les routes turquoises
dans les côtes du Rhône
Les monts du Forez dans
la Loire
18.25
18.30
18.45
18.55
19.00
19.20
12.05 Tout le monde veut prendre sa
place Jeu 12.55 Météo 13.00 Le
journal de 13 heures 13.20 13h15, le
dimanche... Magazine 14.05 Météo
14.10 Le Tour de France à la voile
Magazine 14.15 Secrets d’Histoire
Magazine La Marquise de Sévigné
15.45 La vie sauvage Doc. 17.25
Spécial Rio Magazine
11.45 Expression directe Magazine
UNSA 11.55 Météo 12.10 Le 12/13
dimanche Magazine 12.55 Sur les
terres des champions Magazine Dans
les coulisses d’une préparation
olympique 14.00 Louis la Brocante
Série Louis et la prison de cristal Louis et les amoureux du manège
secondes d’éternité
Météo en tahitien
Ve’a Tahiti
Orero
Météo en français
Journal local en français
Le Tour de France
à la voile
Magazine
19H30 - CINÉMA
Documentaire
18.45
19.55
20.00
20.40
Stade 2
Magazine
Météo
Le journal de 20 heures
Parents mode d’emploi
Série
20.46 ADN Sport
20.50 Météo
17.55
18.45
19.30
19.55
20.05
20.25
Saison 1
Maman est là maintenant
Piégé par Annalise, Nate a été arrêté
par la police pour le meurtre de
Sam. Sous le coup de la culpabilité,
l’avocate en appelle à sa mère, avec
qui les rapports sont pourtant
conflictuels. Bonnie prend en
charge la défense d’une infirmière,
accusée d’avoir violé un patient.
Ainsi soit-il
Tout est ma faute
21.30 Heiva i Tahiti 2016 L’intégrale de la dernière
soirée
1.30 Le journal de LCI
1.45 Rediffusion des journaux
13.40 H2O
The Karate Kid
Inspecteur Barnaby
Téléfilm de Renny Rye
Avec Neil Dudgeon (John Barnaby),
Gwilym Lee (Charlie Nelson)
Thomas et Carole, Lionel et Lisa :
deux couples officiels, un troisième
qui nourrit en secret une relation
passionnée... quant au quatrième
couple, formé par défaut, que vat-il faire ? Se venger ? Non, détrompez -vous...
20.55 Mes héros
Comédie d’Éric Besnard,
2012
Dre Parker, 12 ans, aurait pu être
le garçon le plus populaire à
Détroit, jusqu’à ce que la carrière
professionnelle de sa mère les amènent en Chine. Il rencontre la jeune
Mei Ying, mais leur amitié est compliquée par leurs différences culturelles. Il se fait un ennemi dans
la cour de l’école, Cheng.
23.10 Musical
FTD
22.25 Fais-moi une place
23.15 Passion
Guy Bedos
23.50 Section
de recherches (x 2) Série
Saison 7
-12
Thriller de Brian De Palma,
2012
0.53 Musical FTD
Le trésor des Milson
Le petit village de Cicely Milson, du
nom d’une martyre locale du XVIe
siècle, est le théâtre d’une série de
meurtres. D’abord, l’archéologue Zoe
Dyer est retrouvée morte alors
qu’elle venait peut-être de découvrir la “vraie” tombe de Cicely.
Une foi sacrée
23.55 Météo
0.00 Soir 3
0.25 Le beau joueur
de l’impossible
16.35 Des trains pas
Les grandes idées
Secrets et mensonges
Bonheur familial
Enlèvement
Doc.
comme les autres
Doc.
Zimbabwe - Zambie
des terres conquises
Documentaire
Doc.
19.00 On n’est pas
que des cobayes !
Doc.
Série
Avec Jean Dujardin (Jean),
Alexandra Lamy (Alexandra)
des dinosaures
18.40 Un gars, une fille
Mag.
20.00 Zoo nursery Berlin
Documentaire
20.30 Avis de sorties
Magazine
20H40 - DOCUMENTAIRE
-10
Le petit
lieutenant
Les 100 lieux
qu’il faut voir
Policier de Xavier Beauvois, 2005
Avec Nathalie Baye, Jalil Lespert,
Roschdy Zem
Réalisé par François Chayé
Avec François Chayé
À sa sortie de l’école de police,
Antoine est affecté dans un commissariat parisien. Il découvre la
dure réalité du métier aux côtés
de sa supérieure, Caroline Vaudieu,
qui reprend du service après
avoir été suspendue pour des problèmes d’alcoolisme.
L’Aveyron, de l’Aubrac
au Larzac
Département authentique et
contrasté, l’Aveyron, du nom de
la rivière qui le traverse, se situe
au nord-est de la région MidiPyrénées-Languedoc-Roussillon.
21.30 La France du bout
Doc.
du monde
Franche-Comté, Lorraine,
Alsace
22.45 Deux frères
Redif.
Aventure de Jean-Jacques
Annaud, 2004
Drame d’Alfred E Green,
1931
Doc.
17.30 Brésil : la route
15.35 Dinotasia
17.05 La grande marche
-10
Action d’Harald Zwart, 2009
Avec Jackie Chan (Monsieur Han),
Jaden Smith (Dre Parker),
Taraji P. Henson (Sherry)
15.35 Les routes
Série
20H55 - CINÉMA
Détrompez-vous
pour la planète
Languedoc, battu
par les flots
Philippines, quand
la montagne gronde
13.30 Consomag
20H55 - SÉRIE
Comédie de Bruno Dega, Jeanne
Le Guillou, 2007
Avec François Cluzet, Mathilde
Seigner, Roschdy Zem
14.40 Sale temps
Zouzous Mag.
Magazine
pensé !
Jeu
Le grand Slam
Jeu
Le Tour de France
à la voile
Magazine
19/20 : Journal national
Météo
Tout le sport
Magazine
Zorro
Série
L’étincelle de vengeance
20H55 - CINÉMA
6.15 Batman : l’alliance des héros (x
2) Série 6.45 Batman (x 3) Série
7.50 X-Men Evolution (x 4) Série
9.25 Marvel Avengers (x 4) Série
11.00 Ninjago (x 3) Série 12.10 Un
jour, une question Mag. 12.15
17.15 Personne n’y avait
17.40 Nageurs : pour quelques
-10
How to get away
with murder
27
0.25 Cold Case, affaires
classées (x 2)
1.45 Le tour du monde
de “Faut pas rêver” Mag.
22.25 Une maison, un artiste
Documentaire
Victor Hugo, une île pour exil
-10
Série
Saison 4
22.55 Programmes de nuit
VOS PROGRAMMES COMPLETS DANS VOTRE TIKI MAG N°1280 du 30 juillet au 5 août 2016
14.10 Le secret des perles roses
Documentaire 15.05 La Dominique,
île nature Documentaire 16.00
Tribale poursuite Doc. En terre
Wayana 17.00 Famille d’accueil
Série Malentendu 18.30 Infô soir
18.35 Voile 18.45 Surf Explore
19.35 Ocean Nomads 20.30
Objectif Rio Redif.
16.40 Les pionniers de l’avion à
réaction Doc. 17.35 Jeff Koons Doc.
20.50 Rendez-vous
en terre inconnue
19.45 Arte journal
20.00 Sur la piste Hô Chi Minh
Zabou Breitman
chez les Nyangatom
La réalisatrice et comédienne Zabou Breitman
s’envole, les yeux bandés,
vers une terre inconnue.
Au cours de son vol, elle
apprend sa destination :
la basse vallée de l’Omo,
au sud-ouest de l’Ethiopie.
Il s’agit de l’un des derniers territoires secrets de
la corne de l’Afrique.
22.40 Une frontière
Doc.
dans la jungle
23.35 Les aigles de la forêt
0.30 K-RIO-K
Ballet
1.40 Italie/Brésil 3 à 2
Théâtre
2.55 Water... Anything
can happen
Spectacle
Tout est beau !
18.25 Martha Argerich
et Daniel Barenboim
Concert
19.15 La table verte
de Michael Hoffmann
Documentaire
Documentaire
20.45 La minute vieille
Série
Y’a un truc
20.50 Basic Instinct
-10
Avec Michael Douglas,
Sharon Stone, George
Dzundza, Jeanne
Tripplehorn, Denis Arndt
Une ancienne star du rock
est sauvagement assassinée à coups de pic à glace
par sa maîtresse pendant
leurs ébats amoureux.
20.45 Summer of Scandals
Magazine
22.50 Lolita
Drame de Stanley Kubrick,
1962
1.20 Scandales de la mode
Documentaire
Divas
1.35 Doctor Fabre Will Cure
You
10.45 Défis extrêmes : Pétaouchnok
Express Série Saison 6 Coups fourrés
sur sable fin 11.05 Vive les vacances
-10 Comédie de John Francis Daley,
2015 12.40 L’effet papillon Magazine
13.25
Jamel
Comedy
Club
Divertissement 13.50 The Bridge -12 (x
3) Série Saison 2 16.45 Coach
Documentaire 18.15 Le petit prince
Animation de Mark Osborne, 2015
20.00 True Story
-10
Drame de Rupert Goold,
2015
Avec Jonah Hill, James
Franco, Felicity Jones,
Maria Dizzia, Ethan Suplee
Journaliste au New York
Times, Michael Finkel est
renvoyé pour avoir manipulé les faits dans un reportage sur l’esclavage des
enfants en Afrique.
21.35 Coup de chaud
-10
23.15 La belle saison
-10
22.10 Thirst, ceci
Drame de Raphaël
Jacoulot, 2015
est mon sang
Drame de Catherine
Corsini, 2015
1.30 Rugby
Super Rugby 2016
Demi-Finale
3.05 Golf
15.35 Ballers -10 Série Saison 2 Enter
the Temple 16.10 Vice Principals -10
Série Saison 1 A Trusty Steed 16.40
Manhattan -10 Série Saison 2 Infidélité
- 6 juin 1944 18.20 The Night Of -12
Série Saison 1 A Dark Crate 19.20
Last Week Tonight With John Oliver -10
Talk-show 19.55 L’Actors Studio
Magazine
20.40 Getting On
Série -10
Avec Laurie Metcalf, Niecy
Nash, Alex Borstein...
Saison 3 / This Is About
Vomit, People
Jenna James essaie de
faire oublier les scandales
qui ont secoué sa carrière.
Elle réalise que sa place
est menacée.
Don’t Let It Get in You
or on You
No, I Don’t Want a F***ing
Smiley Face
À Springfield (New Jersey)
Championnat US PGA 2016
4e jour
chats
Comédie de Claudia
Sainte-Luce, 2013
des officiers
23.40
-10
Comédie de Valérie
Lemercier, 2005
Avec Valérie Lemercier,
Lambert Wilson
Une modeste orthophoniste,
mariée au fils cadet d’un
roi, se retrouve reine à la
mort du souverain.
Esprits criminels
Série
Le feu aux poudres
Bon voisinage
Dr House
Série
La vie privée de Numéro
Treize rêves éveillés
21.00 Capital
23.00
0.20 Les drôles de poissons
Drame de François
Dupeyron, 2001
22.00
-12
Horreur de Park
Chan-wook, 2009
1.50 La chambre
19.55 Palais Royal !
Magazine
Présenté par Bastien
Cadéac
Voiture, avion, autocar :
comment faire baisser
la facture de vos vacances
Enquête exclusive Mag.
Présenté par Bernard
de La Villardière
Saisonniers : enquête
sur les forçats de l’été
Un été chaud sur les plages
du Languedoc
1.35 Météo
1.40 M6 Music
Clips
21.15 Golf
À Springfield (New Jersey)
Championnat US PGA 2016
4e jour
23.00 Formule 1 À Hockenheim Grand
Prix d’Allemagne Championnat du
monde 2016 12e manche 0.45
Formula One, le magazine de la F1
Grand Prix d’Allemagne 1.30 Football
Lyon (Fra)/Benfica Lisbonne (Por)
Match amical 2016 3.10 Intérieur
sport Magazine Le Roy Sprinteur à
réaction 3.45 Golf À Springfield (New
Jersey) Championnat US PGA 2016
19.40 La génération X
Doc.
Vision politique
20.30 The 90’s : la décennie
des connexions
Documentaire
La dure réalité
21.20 Frères de guerre
Doc.
Face à l’ennemi
22.10 La génération X
Doc.
23.00 The 90’s : la décennie
Doc.
Doc.
Doc.
Décollage lors d’un typhon
des connexions
23.55 Héros de guerre
0.40 Air Crash
28
| ciné
et livres|
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
C INÉMA
A À découvrir en librairie
En cette fin du mois de juillet, l’ambiance locale est de mise !
Tiurai : une enquête
du journaliste Thomas Mecker
NOUVEAUTÉ
E INSAISISSABLES 2
informatiques les plus sécurisés du monde. Pour
sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce
syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais conçu.
Majestic 2 : 11h45 14h 16h 18h15 20h30
E
Patrick Pécherot
Un jeune Tahitien trouve la mort avec son frère
handicapé le jour de la fête du 14 Juillet. Une
émeute sanglante dévaste la prison de Papeete
et la répression qui s’ensuit n’a rien à envier à
certaines dictatures. Loin de la métropole, la Polynésie et ses atolls n’ont plus grand-chose à voir
avec les vahine et les colliers de fleurs. Sous la
mer bleue rôde une menace étouffée par le
secret défense. Parce qu’il emprunte les chemins
de traverse, le journaliste Thomas Mecker va
côtoyer une réalité mortelle à plus d’un titre.
Éditions Folio
1 130 F
Disponible à la Librairie Odyssey
E Ho’oponopono nouveau
Luc Bodin
Voici la nouvelle version du secret des guérisseurs hawaïens, pour vous permettre de
faire évoluer favorablement les situations
désagréables.
Éditions Guy Trédaniel
3 670 F
Disponible à la Librairie Odyssey
E COMME DES BÊTES (3D)
La vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la
maison pour partir au travail ou à l’école.
Hollywood Premium : 14h45
Concorde 1 : 11h45 14h 16h 18h 20h
Un an après avoir surpassé le FBI et acquis l’admiration du grand public grâce à leurs tours
exceptionnels, les 4 Cavaliers reviennent ! Pour
leur retour sur le devant de la scène, ils vont
dénoncer les méthodes peu orthodoxes d’un
magnat de la technologie à la tête d’une vaste
organisation criminelle. Ils ignorent que cet homme
d’affaires, Walter Marbry, a une longueur d’avance
sur eux, et les conduit dans un piège : il veut
que les magiciens braquent l’un des systèmes
E INDEPENDENCE DAY (3D)
Majestic 1 : 11h45 14h 16h 18h15
20h30
E
E Pour un dollar de graines :
Et autres histoires des mers du sud
James Norman Hall
Retour dans le passé avec James Norman Hall
arrivé à Tahiti en 1920.
Joliment illustré par des œuvres de Jacques
Boullaire.
Éditions Le Motu
2 890 F
Disponible à la Librairie Odyssey
Tahitien express
E
Teura Camelia Marakai
Guide de conversation avec transcription phonétique, renseignements pratiques actualisés, présentation du pays
(culture et civilisation) et notions grammaticales. Pratique
et fonctionnel, cet ouvrage s’adresse spécialement à tous
les voyageurs qui désirent se rendre en Polynésie et à tous
ceux qui souhaitent en découvrir la langue ou la culture.
Éditions Du Dauphin
2 470 F
Disponible à la Librairie Odyssey
Une sénatrice américaine se lance dans la course
à l’élection présidentielle en proposant l’arrêt
total de la Purge annuelle. Ses opposants profitent
alors d’une nouvelle édition de cette journée où
tous les crimes sont permis pour la traquer et la
tuer...
Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
Hollywood Premium : 20h30
Concorde 2 : 12h 14h30 17h45 20h15
TOUJOURS À L’AFFICHE
Des nouvelles de Monsieur
de La Pérouse
Ghislain Houzel et Jean-Jacques
Vayssières
L’expédition La Pérouse ,l’odyssée de Lesseps
et l’expédition d’Entrecasteaux : trois faits
historiques rendus accessibles et agréables
à la lecture, grâce à des illustrations pleines
de gaîté et de couleurs.
Éditions Grand Sud
2 565 F
Disponible à la Librairie Odyssey
E AMERICAN NIGHTMARE
E NOS PIRES VOISINS 2
Majestic 4 : 14h
..................................................................
E TORTUES NINJA 2
Majestic 4 : 16h 18h15
..................................................................
E AVANT TOI
Majestic 4 : 20h30
..................................................................
E CAFÉ SOCIETY
Hollywood Premium : 12h15
Hollywood 2 :17h30
(jeu. en VO)
..................................................................
E CONJURING 2 :
LE CAS ENFIELD
Majestic 3 : 11h45 14h30 17h45
20h30
Interdit aux moins de 12 ans.
..................................................................
E ANGRY BIRDS
Majestic 4 : 12h
À partir de 6 ans.
E L’ÂGE DE GLACE 5 (3D)
Hollywood Premium : 9h 18h15
Liberty 1 : 9h (sam.) 11h45 14h
16h 18h
Liberty 2 : 20h
..................................................................
E BASTILLE DAY
Hollywood 2 : 19h45 (jeu en VO)
..................................................................
E LE BON GROS GÉANT (3D)
Liberty 3 : 12h 17h15
E LE MONDE DE DORY (3D)
Liberty 3 : 9h (sam.) 14h30 19h45
Hollywood 2 (2D) : 9h
..................................................................
E TARZAN (3D)
Liberty 1 : 20h15
Liberty 2 : 9h (sam.) 12h15 14h45
17h30
..................................................................
E WARCRAFT,
LE COMMENCEMENT
Avertissement : des scènes, des
propos ou des images peuvent
heurter la sensibilité des spectateurs
Hollywood 2 : 12h30
..................................................................
E CAMPING 3
Hollywood 2 : 15h
L ES
CENTRE-VILLE
SPOTS OÙ ÇA BOUGE
CÔTE OUEST
E BORA BORA LOUNGE
E INTERCONTINENTAL TAHITI
Au bar
Happy hour tous les jours, de 17h à
19h, sur la bière et jusqu’à 22h sur les
cocktails.
• Lundi, mardi, mercredi, jeudi et
samedi 30 juillet (présélections pour
la finale de novembre), à partir de 20h
: karaoké et dance floor animé par Pita.
........................................................................
E TAHITI PEARL BEACH RESORT
Au Bay Bar
Happy hour de 17h30 à 18h30 tous
les jours.
Au restaurant Hiti Mahana
• Aujourd’hui, à partir de 6h30 : brunch
local.
Au Tiki bar
Happy hour sur les cocktails du mois,
de 16h30 à 17h30.
• Aujourd’hui, 16h30-20h30 : Latino
Swing, ambiance salsa.
• Jeudi 4 août : Tiki Bubbles en partenariat avec le champagne Moët &
Chandon, animation par DJ Mr Olson,
happy hour de 16h30 à 18h sur les
cocktails du mois, une coupe de Chandon offerte aux personnes habillées
tout en blanc (sous réserve de consommation).
........................................................................
E PINK COCONUT
• Aujourd’hui, à 7h30 : orchestre kaina
pour le Tapati Brunch, à 18h30 : Tihi.
E LE COCO’S
• Aujourd’hui, à partir de 10h30 : beach
brunch sur le thème des vacances.
........................................................................
E MÉRIDIEN TAHITI
Happy hour cocktails tous les jours, de
17h30 à 18h30.
Au Pool bar
• Tous les mercredis, de 18h à 21h :
soirée DJ.
• Tous les vendredis, à partir de 20h :
buffet de la mer et spectacle de Tahiti Ora.
• Tous les dimanches, de 8h à 10h :
brunch polynésien.
MOOREA
E MANAVA BEACH RESORT & SPA
Au bar lounge
• Aujourd’hui, 14h-18h : beach party
avec DJ Teva.
| agenda | 29
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
ÉVÉNEMENTS
E FÊTE FORAINE
Motu Ovini
Près de 30 manèges, restauration et jeux de loteries
sont présents.
• Jusqu’au mardi 16 août, du lundi au jeudi,
de 18h à minuit, et du vendredi au samedi, de 18h
à 2h
Photo : DR
E FAA’A FERURI
Salle du conseil municipal, mairie de Faa’a
Quatrième conférence-débat du cycle Faa’a Feruri,
ouverte à tous et gratuite.
• Jeudi 18 août, à 17h30 : Steve Chailloux sur
“Ma’ohi, c’est qui ?”
SPECTACLES
E LE CERCLE DES ILLUSIONNISTES
Petit théâtre, Maison de la culture
Une création d’Alexis Michalik (Le porteur d’histoire),
présentée par la Compagnie du Caméléon. Le spectacle a été récompensé par trois Molière : meilleur
auteur, meilleure mise en scène et révélation féminine.
Tarifs : entre 2 500 F et 4 000 F.
Billets en vente dans les magasins Carrefour Arue
et Punaauia, à Radio 1 Fare Ute et sur le
www.radio1.pf.
• Du 19 au 27 novembre. Les vendredis et samedis,
à 19h30 et les dimanches, à 17h
E HEIVA I TAUTIRA
Jardins de la mairie
• Aujourd’hui : remise des prix et fermeture.
E MINI-HEIVA
InterContinental Tahiti
Tarif des soirées : 9 950 F. Contacts : 40.86.51.50,
du lundi au samedi de 9h30 à 17h30.
• Jeudi 4 août : soirée rôtisserie avec Toakura en
danse (meilleur auteur et meilleur ra’atira ti’ati’a)
et Tamari’i Mataiea en chant (2e prix tarava Tahiti).
• Vendredi 5 août : soirée merveilleuse avec Pupu
‘ori Tamari’i Vairao en danse (2e prix hura ava tau
et meilleure danseuse) et Papara to’u fenua en chant
(3e prix tarava Tuha’a Pae et prix à la discrétion du
jury pour le jeune ra’atira).
• Samedi 6 août : soirée des archipels avec pupu
Tuha’a Pae en danse et en chant (1er prix Salomon
Heimanu pour le meilleur orchestre patrimoine et
meilleur danseur).
E MINI-HEIVA DE MAHINA
Village des artisans à partir de 9h (démonstrations
et initiations des artisans) chaque jour.
• Aujourd’hui, 12h : ma’a Tahiti, bringue familiale,
puis clôture du Mini-Heiva.
EXPOSITIONS
E ATELIER DES ARTISTES
Méridien Tahiti
Tania Wursig, artiste australienne, et Anne-Julie
Hynes, artiste canadienne, présentent leurs œuvres.
• Jusque fin août
E 1946-2016 : 70 ANS D’ASSEMBLÉES
Hall de l’APF
Plus de 40 panneaux sur l’histoire et le fonctionnement des assemblées successives et de leurs
présidents.
• Jusqu’au vendredi 2 septembre, de 7h30 à 17h
E JAMIE ADKINS
Grand théâtre, Maison de la culture
Spectacle intitulé Circus Incognitus, de Jamie Adkins,
présenté par la Compagnie du Caméléon. Cet
ancien du Cirque du soleil est l’un des meilleurs
clowns, jongleurs et acrobates.
Tarifs : entre 2 500 F et 4 000 F.
Billets en vente dans les magasins Carrefour Arue
et Punaauia, à Radio 1 Fare Ute et sur le
www.radio1.pf.
• Samedis 3 et 10 septembre, à 19h30
La Dépêche de Tahiti
Tél. : 40.46.43.43 - E-mail : [email protected]
Photo : DR
E TE HURA NUI
Méridien Tahiti
Chaque soir, accueil des clients et animation musicale
au bar L’Astrolabe (19h-20h), annonce de la soirée,
suivie d’une représentation des danseurs de couteaux
de feu (20h-20h30), prestation du groupe à partir
de 20h30. Contacts : 40.47.07.34 ou e-mail : [email protected]
E CONCERT DES ENFANTS MALADES
Centre hospitalier de Taaone
• Samedi 3 décembre, 14h
• Vendredi 5 août : Tamarii Mataiea.
• Samedi 6 août : Tahiti ora, nouveau spectacle et
concours des meilleurs danseurs & danseuses.
• Vendredi 12 août : Toakura.
• Vendredi 19 août : Hitireva.
• Samedi 20 août : Tamarii Vairao et soirée de
remise des prix.
Photo : DR
E FOIRE COMMERCIALE
Salle Aorai tini hau, Pirae
Salon de la rentrée, des sports et des loisirs. Manger
mieux, bouger plus. Animations et démonstration
sportives.
• Du vendredi 5 au dimanche 7 août
E PIERRE RICHARD
Grand théâtre, Maison de la culture
Spectacle intitulé Pierre Richard III, de et par Pierre
Richard, invité par la Compagnie du Caméléon.
Éternel maladroit, faux distrait, tendre pitre, il livre
sur scène sa vie d’artiste.
Tarifs : entre 2 500 F et 4 000 F. Billets en vente
dans les magasins Carrefour Arue et Punaauia, à
Radio 1 Fare Ute et sur le www.radio1.pf.
• 15, 21 et 22 octobre. Les vendredis et samedis,
à 19h30
31 JUILLET 2016
Vaitupa, Faa’a
Organisé par l’association Taki Toa pour financer
un déplacement culturel en Nouvelle-Zélande.
Ambiance musicale assurée et nombreux lots à
gagner. Tarifs : 3 000 F (adultes) et 1 500 F (enfants
de 6 à 10 ans). Contacts : 87.31.24.68 (Tehetu) ou
87.73.33.75 (Arnold).
• Dimanche 7 août, de 7h à 9h30
SALON
E LES CHAMPIGNONS DE PARIS
Petit théâtre, Maison de la culture
Par la Compagnie du Caméléon et la compagnie
Théorème de Planck. Écriture récompensée par le
prix Beaumarchais 2016.
Tarifs : entre 2 500 F et 4 000 F. Billets en vente
dans les magasins Carrefour Arue et Punaauia, à
Radio 1 Fare Ute et sur le www.radio1.pf.
• Du 30 septembre au 9 octobre. Les vendredis
et samedis, à 19h30 et les dimanches, à 17h
Ce nouveau collectif d’artistes
a pour objectif de penser
la culture polynésienne au
présent à travers toutes les
disciplines : arts plastiques,
architecture, design, danse,
mode, musique, littérature,
et se veut laboratoire d’imagination, de concepts, et d’idées.
Tarifs : entrée libre pour les
étudiants et les scolaires, 600 F
pour l’expo, 900 F pour l’expo
et les collections du musée,
500 F pour les groupes
(à partir de 10 personnes).
• Aujourd’hui,
au Musée de Tahiti et des îles
E BRUNCH
E COURSES HIPPIQUES
Hippodrome de Pirae
Galop de chevaux locaux et importés, de trotteurs
et de ambleurs attelés, course au pareu...
• Dimanches 7 et 28 août, 18 septembre, 9 et
30 octobre, et 20 novembre
E CONCERT DE LA PAIX
Mairie de Pirae
• Vendredi 16 septembre, à 19h
Orama Studio expose
30
| loisirs | Jeux
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Mots fléchés stars
S’ENROULER (SE)
DÉMONSTRATIF
AUTEUR
CONCILIANT
GALETTE
OPTIQUE
ŒUVRE
D’ESCHYLE
DIFFUSA
DONNA DES
RAISONS
CLÉMENTINE
CÉLARIÉ
ÂNE SAUVAGE
ANTE MERIDIEM
CONIFÈRE
VILAINE
MOUCHE
CRU
ÉPLUCHER
ADRESSE
RÉSEAU
PRONOM
PERSONNEL
MALAXÉE
VILLE DE
GRÈCE
ANTIQUE
RÉVISER
FAMINES
SUIT L’HISTOIRE
ACIDE SULFURIQUE
RIGOLÉ
TOMBÉES
DE LEUR
PIÉDESTAL
GARÇON
D’ÉCURIE
QUI PREND
AUX TRIPES
QUI
ENTRAÎNE
LE CORPS
INDISPENSABLES
CHIFFRE
SON PRÉNOM
SUCCESSION RÉGULIÈRE
SON NOM
COUVERTURE
IRIDIUM
MÉTRO DE
BANLIEUE
VILLE
D’ALLEMAGNE
JEUNE
SOLIPÈDE
ARTICLE
SOURIRES
DE BÉBÉ
LENTILLES
SECTEUR
POSTAL
COLÈRE
PETIT TOUR
ÉCRIVAIN
ET SOCIOLOGUE
ITALIEN
OBSTINÉS
LANGUE
BALTE
LIÉ AU
VENT
MIS EN
MIETTES
AUDACIEUX
CONSPUER
MÂCHOIRES
VASTES
ROYAUMES
OVOCYTES
D’UNE
RÉGION
ALPINE
UNE ÎLE
VILLE
D’AQUITAINE
EMBRASSADE
ESQUIMAUX
MÉLANIE
LAURENT
URGENT
VALLÉE
DES PYRÉNÉES
ARGENT
JEU DE
STRATÉGIE
SUPPORT
DE TABLE
BAVARDE
PETIT TRAVAIL
APOSTROPHÉ
BERNÉES
DOCTORAT
AMÉRICAIN
EMBRASEMENT
ÉQUILIBRA
PRONOM
PASSÉ
COMME LE
TEMPS
TENIONS
BIEN FORT
APPRIS
AGENCEMENT
FAMILIER
FLEUVE
D’ASIE
DIFFICILE
HARGNEUSE
SON NOM
PRISE
D’EAU
PRÉFIXE
DOUBLE
BOÎTE À
NORMES
CAPITALE
D’EUROPE
PRÉNOM
DE PAPES
CODE DU
LIBERIA
TERRE
MÈRE
ARRÊT
TOTAL
ÉCOUTER
SON PRÉNOM
SAINT DE
LA MANCHE
CHIFFRE
NUL
PLACERONT
CODE DU
NÉPAL
FILLE FAMILIÈRE
LIBÉRALISÉ
ARIDE
RECRUTERA
DEDANS
SANS
ÉNERGIE
SOUDÉES
COMPTÉ
TOUT LE
MONDE
LISIÈRE
FER
SANS
MÉLANGE
VILLE DU 93
CYCLE
ILS NE
PENSENT
QU’À EUX
RÉCIPIENT
GÉNÉRIQUE
BAIE AU
JAPON
APRÈS
L’ÉCRIT
MALADIE
DE PEAU
ENFOUIE
RÉPÉTER
MÉTAL
SARA
FORESTIER
PRONOM
BELLE
DEMEURE
COUP
GAGNANT
À TOI
MOQUEURS
REPRISE
DE STYLE
ANTIQUE
RÉELLEMENT
NOTE DE
MUSIQUE
ÊTRE À LA
LIMITE
PLANTE
SON NOM
POISSON
PILOTE
HORS TAXE
SIMPLET
AGENCE
SPATIALE
GRECQUE
COUREUR
DE F1
FRANÇAIS
TRANSPIRER
DIAPRÉ
RÉCOMPENSÉE
CHAÎNE
CULTURELLE
AINSI
ÎLE DES
CANARIES
ÉCHEC
CARRÉ
D’OFFICIERS
VILLE DU
MAROC
SON PRÉNOM
ALCOOL
BLANC
ANCIENS
ARABES
EUROPE
SUPPORTER
ENDURCIS
CLUB DE
FOOT
SOLIVE
HOMME
D’AFFAIRES
ÎLES FÉROÉ
6 À ROME
DÉPARTEMENT DU
MIDI
PERDUS
VILLE DU
BRÉSIL
Solution de la grille page 32
28
Universal Jeux 04 91 27 01 16
Jeux | loisirs | 31
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Les points à relier
Rébus
A toi de découvrir le sens de ce rébus.
+
2
=
=
=
=
Sudoku
Les petits mots
E
9
Lampe
T
E
8
Fruit rouge
T
E
Raser un mouton
T
E
Entière
T
E
Jouet tournant
T
E
Rassemblement
T
E
Universal Jeux 04 91 27 01 16
Solutions
2 6 5 3 4 8 7 9 1
7 8 9 2 1 6 5 4 3
l’âme. »
3 9 2 8 6 4 1 5 7
6 1 7 5 9 3 8 2 4
Chiffres juniors
5 4 8 7 2 1 9 3 6
9 7 1 4 3 5 2 6 8
Les points à relier
un poulet
4 5 6 1 8 2 3 7 9
8 2 3 6 7 9 4 1 5
Rabelais, Pantagruel.
16
© Thinkstock City Presse
1 3 4 9 5 7 6 8 2
« Science sans conscience n’est que ruine de
Rébus
7 erreurs
Les petits mots
Tulipe - Torche - Tomate - Tondre Totale - Toupie - Troupe
Citation
=
Sudoku
2
7 9
-
6 5
2
18
5
+
3
+
6
-
2
8
Docteur G tr’eau fort
C sur mont raie J meuh
A lait G
1
3
2
7
5
=
7
2
5
-
9
Complétez cette grille avec
des chiffres de 1 à 9 de telle
manière qu'aucun n'apparaisse
deux fois dans aucune des
lignes ou colonnes. La grille
est aussi partagée en neuf carrés et chacun de ces carrés
doit contenir les chiffres de 1 à 9.
Tous ces mots ont
deux lettres en
commun,
à toi de répondre
aux définitions
données.
4
9
Docteur, j’ai trop forcé
sur mon régime allégé
1
=
7
18
5
=
4
4
8
8
T
=
4
9
Fleur à bulbe
4 1
+
2 3
=
+
14
14
=
Le nuage
Le crayon
Les roches
Le chapeau
Les vagues
Le haut de la pancarte
Le phare
-
-
4
+
1
2
3
4
5
6
7
-
16
=
erreurs
Paul et Valentin postulent pour le même
poste dans une grande entreprise. Ils ont
tous les deux un excellent curriculum
vitae, avec une très bonne expérience et
les mêmes diplômes. Le directeur des ressources humaines décide de les départager en leur faisant passer un test écrit qui
comprend 100 questions. Ils passent tous
les deux ce test et obtiennent 99 points
car ils ont mal répondu à la question 68.
Le directeur des ressources humaines
regarde les tests et décide d'embaucher
Valentin. Paul, très mécontent, demande
une explication. Le directeur lui répond :
- Vous comprenez Paul, Valentin a écrit à
la question 68 « je ne sais pas » et...
- Et quoi ?
- Vous, vous avez écrit « moi non plus ».
Retrouve les chiffres manquants.
2
7
Blague
Chiffres juniors
-
Relie les points 1 à 59 et tu découvriras le vainqueur surprenant de ce
combat de poids plume.
| loisirs | Jeux
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Mot mystère
Mot carré
H
I
S
A
E
L
A
L
E
C
I
U
S
E
L
C
C
E
Santé: une bouche saine
Pour vaincre les aphtes, diluez un peu de
bicarbonate de soude dans un verre
d'eau. Faites un bain de bouche avec ce
mélange. Non seulement le bicarbonate
va vous soulager immédiatement mais si
en plus vous le prenez suffisament tôt,
l’aphte disparaîtra en trois jours.
Mots coupés
CONVULSIF
Mot mystère
APHONE
6
2
3
1
8
7
1
6
9
3
4
5
7
9
5
4
8
2
5
4
9
7
2
8
1
6
3
3
9
2
5
8
7
4
1
6
4
5
1
9
6
2
3
8
7
8
7
6
3
4
1
5
2
9
7
6
5
8
1
9
2
3
4
9
8
4
2
5
3
6
7
1
1
2
3
4
7
6
8
9
5
7
5
6
4
3
2
8
1
9
9
3
8
5
1
7
2
6
4
2
4
1
9
8
6
5
7
3
1
8
5
7
9
4
6
3
2
3
6
9
8
2
5
7
4
1
4
7
2
3
6
1
9
8
5
8
9
7
2
4
3
1
5
6
6
2
4
1
5
8
3
9
7
5
1
3
6
7
9
4
2
8
9
L
7
E
5
U
6
2
A
5
S
3
R
6
I
1
Le mot à découvrir :
2
C
7
Facile
H
VIB
Supérieur
U
ISE
8
L
IDA
3
E
SSE
5
S
CTU
7
H
SOU
I
HUI
C
UER
A
VUL
5
R
SEM
9
I
DIV
H
TIT
9
I
PLE
1
C
OUR
7
A
RAT
8
S
SÉJ
R
FRU
E
IAL
L
ULG
U
CHA
8
S
CON
E
RDE
5
L
TAB
9
4
H
NTE
8
9
C
HIR
4
U
NER
A
DÉC
1
R
PAN
4
S
ENT
3
C
QUE
2
U
ÉPU
L
PLA
R
CLO
R
E
M
O
R
A
Mot carré
H
TTE
A
C
E
Mots croisés
E
SSE
D
U
P
E
E
S
Page 28
32
Page
U
IMP
B
M
S
E
A
S O R
S M A
A
UDE
8
F
E
S
E
RIE
3
T
S
EUX
9
F
R
ART
A
1
V
R
A
I
M
G U E
I E N
N
T
M M
L E M
O L E
A T
A N T
D I R
N E O
E
N
E S T
S A
T I
A U R
R R I
T E S
E R E
L
URE
7
E
G
R
E
N
E
R
AGI
2
E
N
S
E
R
O R
I
F O
N
P S
O
S
E
U
R
A
EUR
5
F
O
5
7
A
J
N
E
B
E
S
E
C
S
A
E
F
L
F
P
E
L
E
R
I
REC
1
C
1
FACILE
SIF
2
O
S
O L
B O
E
R
I S
R A
I
C N
H T
A D A
T E L
B
E N E R I
A I S
D
U S I N E
HORIZONTALEMENT : -I- CU - DÉJÀ TÉ -II- INAUGURAIT -III- RI - PESANTE IV- COLLE - USA -V- EN - IN - NA -VI- OC
- MA - EL -VII- CAMISARD -VIIIÉTALIONS -IX- RÉGENTAI -X- ÉVASA STAR VERTICALEMENT : -A- CIRCÉ - CIRE B- UNION - EV
-C- OMÉGA D- DUPLICITÉS -E- ÉGÉEN - SANA -FJUS - MALT -G- ARAUCARIAS -H- ANS DOIT -I- TITANE -J- ÉTÉ - ALÉSER -
14 CLOCHARDE
5
7
I
S
E
R
O
I
S
E
A
13 SÉJOURNER
6
U
N
E
R
6 DÉCHIRURE
3
C
E R
L I
A S
R E
I T
E T
E
I S
N
T A
E R
R D
P U
E
L
L
E
I F
T
I
S S E
E O
T I V
S
I
E R S
E C
I R E
R
P A
L
G E
M
F E
Z
N
E N T
R A
O N E
A N
E
T
G R E
O I R
I E R
S U E
T R E
E S
S
F
V A
S I N
S
12 PANSEMENT
3
T
O
I
T
U
R
E
O
A N
M A
G
O R
L E
E
U S
M P
C
5 FRUCTUEUX
4
C
L
E
E M
E
I N
T
P I
N
L E
A
E
C
M O D
I R
T E S
S P
I T A
I R
T E T
R
E
I
11 RECTITUDE
4
L
C O M
E V O
S E T
R I
D
V
E N A
C E
H U E
U F S
E
T
S P E
R
G E L
O S A
S U
D E R
E
E
C E N
O N T
H
10 IMPARTIAL
4 VIBRATEUR
7
E
A C
R
D I
V
L A
I
A N
N
O E
N T
A
A U
G
D
L I
E
U S
R E
C
L
3 DIVULGUER
8
6
U
A
E
S
E
R
E
N
G
E
R
A
U
O
Page
Page 20
30 - Mots fléchés stars
U
9 HUISSERIE
1
I
8 PLAIDANTE
2 ÉPUISETTE
3
SUPÉRIEUR
1 TABAGIQUE
4
S
R
Q
E
S
S
A
L
C
I
F
S
S
M
Solutions
Sudoku
Les quatorze mots de la liste ci-dessous ont été découpés
en trois morceaux (par groupe de trois lettres, sans distinction de syllabes) et sont cachés dans cette grille. Une fois
tous les mots trouvés, il vous restera un quinzième mot à
découvrir.
A
G
U
N
T
E
N
I
A
H
I
P
I
B
LOMBRIC
MONSTRE
NUAGE
PARABOLE
PORTÉ
QUERELLE
RÈGNE
RÉSEAU
SABRE
SNOBÉS
SURNOM
TORIL
USINÉ
ENTRÉE
ÉQUIDÉ
FIRME
FISSURE
FUSILS
GADE
GREFFE
GUÈDE
HAINE
HORAIRE
INDEMNE
JARGON
LÈVRES
ASCÈSE
ASPECT
BRAILLE
BRICOLE
CÂLIN
CHEVAL
CLASSE
DELTA
DERNIER
DESTIN
DIÈSE
ÉCIMÉ
ENCOURS
L’Astuce du jour
Mots coupés
7 SOUPLESSE
R
B
O
I
T
O
R
N
R
L
N
R
E
L
R
A
U
VERTICALEMENT :
A- Magicienne de l’Odyssée
- Entretient le bois B- Mariage - Intra-muros C- Lettre grecque -DHypocrisies -E- Méditerranéen - Établissement
hospitalier -F- Courant familier - Un des ingrédients de
la bière -G- Conifères australiens -H- Tranches de vie
- Est contraint -I- Métal blanc
-J- Saison chaude - Calibrer
un tube métallique -
L
R
N
D
R
R
S
O
I
E
L
M
C
S
I
H
X
HORIZONTALEMENT :
I- Cuivre - Précédemment Règle -II- Coupait le ruban III- Pouffé - Lourde -IV- Elle
est bonne à retenir - Grande
puissance -V- Pronom - À la
mode - Un point, c’est tout !
-VI- Dialecte du Sud Possessif - Article espagnol
-VII- Calviniste cévenol -VIIIMontrions à la foule -IXMenai avec autorité -X- Élargit - Vedette -
C
E
E
E
E
I
H
R
P
T
N
E
T
P
C
I
S
R
I
R
I
E
L
E
R
U
S
S
I
F
A
O
L
I
I
S
N
T
N
C
L
L
G
O
U
E
L
R
L
C
IX
L
N
E
D
S
R
H
E
E
R
C
R
D
A
E
S
E
O
U
S
E
N
E
E
R
V
E
N
N
B
C
H
VIII
B
H
A
E
M
O
D
V
E
R
F
E
O
I
U
VII
E
P
O
G
I
N
M
A
A
U
E
F
L
M
I
VI
S
A
T
L
E
D
E
U
G
L
Q
S
E
E
Vous pouvez éventuellement vous
aider du MOT
MYSTÈRE afin
de résoudre la
grille.
Ce mot
correspond à la
définition suivante :
PLEURARDS,
SOUVENT
BRAILLARDS !
E
H
V
R
C
A
E
IV
S
III
C
II
Rayez dans la grille les mots de la liste pour découvrir le
MOT MYSTÈRE dont voici la définition :
SANS VOIX. (6 lettres)
Les mots peuvent être lus horizontalement, verticalement
ou diagonalement, de droite à gauche, de gauche à
droite, de haut en bas et de bas en haut.
R
I
Chaque ligne, colonne et carré doit contenir les neuf lettres différentes que vous trouvez dans la grille.
- Recherchez d’abord les neuf lettres et placez-les dans la
réglette.
- Cherchez logiquement l’emplacement de chaque lettre.
- La grille résolue, vous verrez apparaître dans les cases
grisées un MOT MYSTÈRE.
U
J
E
I
A
A B C D E F G H
L
Mots croisés
H
32
Universal Jeux 04 91 27 01 16
Jeux | loisirs | 33
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
‘Ia ora na’e māuruuru i te feiā i tai’o i ta tātou ‘Api Fare Vāna’a.
Mai tei fa’aarahia atu ia tātou i rotoi tā tātou ‘Api Fare Vāna’a,
e maha tumu parau tā tātou.
1
Parau nō te Fare Vāna’a ‘e tāna tāpura ‘ohipa.
2
Mā’imira’a i te mau “Parau hunahia”.
3
Tātarara’a i te mau piri i fa’aineinehia ‘ia hīro’a fa’ahou mai tā
tātou mau piri mā’ohi.
4
Te mau ta’o reo farāni tei ’īritihia i roto i tō tātou reo.
Nō teie mau tumu parau ato’a, e hōro’ahia atu te mau pahonora’a i roto i tā tātou ‘Api Fare Vāna’a i te mau tāpati ato’a.
Tu’upiri
Fare iti tuarorirori eaha ia ? E aha ïa ?
.............................................
Mai te peu ē, tē vai ra tā ‘outou mau piri mā’ohi...
Nō teie mau tumu parau ato’a, e hōro’ahia atu te mau pāhonora’a
i roto i tā tātou ‘Api Fare Vāna’a i te mau tāpati ato’a. Mea faufa’a roa
mai te peu ē, tē vai ra tā ‘outou mau piri mā’ohi ‘e tē hina’aro nei ‘outou
‘ia piahia i roto i tā tātou ‘Api Fare Vāna’a, a fa’atea mai i te Fare Vāna’a
‘aore ra’a tāniuniu mai i te nūmera 40.50.15.50 e-mail : [email protected]
A tāmaū‘ā’au ana’e i teie mau ta’o
(Lexique)
4
(Historique - suite de la semaine dernière/Tu’atira’a i te hepetoma i ma’iri)
Hoa here mā,
Teie nā tumu parau e maha :
3
PARAU NO TE FARE VANA’A
aiguiser ........................................................... fa'a'oi, tāpape, tāvai
caldeira ................................................................... rua mou'a auahi
glaciologie ..................................................... ‘imira’a pape pa’ari.
farrago .............................................................................. huero ‘āno’i
effraie .............................................................. inetufa, tenetemata
débâtir .............................................. tātara i te taura tāmaumau
cajou ........................................................................... mā'a 'anatārita
gyrocompas ....................................................... ‘avei’a ihofa’atere
épamprer ............................................. topetope i te ’āma’a vine
dissonnant .................................................................. au ’ore, tararā
SOLUTIONS DES JEUX DU 24 JUILLET 2016
TU’UPIRI
Ti’apu’u iti totoro auahi. E aha ïa ?
E PUPUHI.
SOLUTIONS MOTS CROISES TAHITIENS /
E MAU TA’O PE’A
‘Ia ora na tātou i teie Tāpati 31 nō teie ‘āva’e Tiurai
2016. Tā tātou tumu parau i te tāpati i ma’iri a’e nei,
‘o te parau ïa : « nō te orara’a tivira o te Mā’ohi i terā
ra tau».
I teie tāpati, e tai’o mai tātou te parau nō te Faufa’a
mara’a ‘e te Faufa’a mara’a ‘ore a te Mā’ohi.
Te faufa’a tumu a te Mā’ohi, ‘o tōna ïa fenua. I te tau
mātāmua, rahi tō ‘oe fenua, rahi ato’a te ta’ata e ‘āua
hā’ati ïa ‘oe nō te rave i te ‘ohipa ; rahi ato’a tō ‘oe
fenua, e ta’ata ‘itehia ‘oe i roto i te nūna’a. Nō te
ha’apāpū i tōna ti’ara’a ta’ata Mā’ohi, e’ita te Fatu
fenua Mā’ohi e ho’o i tōna fenua. Te matahiapo o te
mau mau tamari’i tē ti’a’au o te fenua, nāna e
‘atu’atu, e’ita te fenua e ho’ohia, e’ita ato’a e vāvāhihia.
Te tumu : ‘ia vai hō’ē noa te ‘utuāfare. ‘Ia ta’ata pa’ari
te matahiapo, e vaiiho te metua i te terera’a i roto i
tōna rima, e fa’aātea mai te metua tāne i ni’a i te
ti’ara’a piti o te ‘utuāfare, ‘aita te turara’a o te mau
metua e mo’ehia i te ‘utuāfare matari’i. Nā te upo’o
fa’atere o te ‘utuāfare e fa’aoti i te parau nō te rāhui
‘e te ‘īritira’a i te rāhui. Te rāhui : ‘o te ‘ōpanira’a ïa nō
te hō’ē tau i te rave i te mā’a i ni’a i te fenua. E rāve’a
ato’a nō te fa’aturara’a i te orara’a o te ‘utuāfare,
‘eiaha te ta’ata ‘ia ha’apa’o noa iāna iho. E rāve’a ato’a
nō te vaiiho i te mau mā’a hotu ‘ia pa’ari. Te fatura’a
i te fenua ‘e te vāvāhi-‘ore-ra’a te fenua ‘oia ‘o te
faufa’a metua, e tāpa’o te reira tei ha’apāpū mai i te
hina’aro, ‘ia vai hō’ē noa te ‘utuāfare, ‘ia ‘ite ato’a hia
mai te ti’ara’a pāpū o te fatu fenua. ‘Ua riro ato’a te
I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
X
XI
XII
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Te aroha ‘ia rahi !
MOTS CROISÉS TAHITIENS / E MAU TA’O PE’A
Se munir du Dictionnaire Fa’atoro Parau de l’Académie Tahitienne – Fare Vāna’a,
les chiffres indiqués entre parenthèses, à la fin des définitions,
FACILITANT la recherche des mots de la solution (dans l’ordre des pages).
1
HORIZONTALEMENT (FA’ATĪTARAVA) :
I. En français : “’ u’a nō ‘Europa”. ‘Ohipa tu’e pōpō teie nō te mau fenua i
‘Europa e tupu na i te mau matahiti tāta’imaha ‘e i teie matahiti tei Farāni
ïa . – II. En tahitien : “Lieudit à Puna’auia tout à fait”, site notamment de
l’Université de Polynésie Française (326-249, 416) – III. (T) : Aux lèvres
perverses, celle-là (552-360, 303) – IV. (T) : Milieu d’une “variété d’anguille d’eau douce” donc (381, 331, 218) – V. (T) : Pour sauter de joie
alors (93, 360, 409, 32) - VI. Depuis (F) : “Raide tout à fait” (T : 98, 416),
jusqu’à (F) : “petitement” (T : 413) – VII. (T) : C’est un divertissement
agréable (93, 547, 77) – VIII. En français (aurait pu dire J.R. de Dallas de
sa femme par inversion : “prénom de celle-ci”, (je) sais chérir (au passé
composé) – IX. (T) : Au 2ème tour de scrutin électoral (217, 478, 182,
371) – X. (F) “Te purūmu i fa’a’ohipahia” – XI. (T) : Un jour un peu
laid/maussade (93, 46, 227, 228) – XII. Transpira au lieu-dit (F) : “Trou de
poisson-épée (espadon ?)” (T : 53, 218-297).
I
II
III
IV
V
VERTICALEMENT (FA’ATAUTAU) :
1
mau fatu fenua rarahi ‘ei pūai i mua i te mau mana o
te Hau Ari’i, i te mea ē, mea hina’arohia rātou, ‘ia tupu
noa atu te hō’ē tama’i, i te mau taime fifi ato’a o te
terera’a o te fenua. Mea ti’amā te mau fenua fatuhia
e te ta’ata, ‘aita tō te Hau Ari’i e mana i ni’a i teie mau
fenua. Te taime noa te Hau Ari’i e nehenehe e
fa’a’ohipa i te fenua o te ta’ata ‘ia tupu te tama’i, e
hina’arohia te fenua nō te pāruru i te huira’atira.
Ta’a’ē noa atu te fenua, e fatu ato’a te fatu fenua i te
« tairoto » ‘oia ho’i mai te roara’a o tōna fenua i te pae
miti tae roa atu i te a’au. E fatu ato’a ‘oia i te mau
‘āpo’o ‘ā’ahi. I tua mai i te a’au, e fatu ‘oia i te motu,
‘aore ra i te hō’ē mata’eina’a, i te mea ē, e vāhi tautai
rahihia e te huira’atira. E fa’aotira’a maita’i te ‘orera’a
e vāvāhi i te fenua, nā te reira e ha’apāpū i te ti’ara’a
o te mau arata’i, e mau ta’ata fa’aturahia ‘e herehia e
te nūna’a. Mea māere rahihia e te mau rātere teie
mau huru arata’i : hō’ē reo tō te arata’i, fa’aro’o pauroa te nūna’a. ‘Aita tā teie mau arata’i nūna’a e pupuhi, ‘aita e fa’ehau tīai, rātou tei pārahi noa i roto i
te nūna’a, mea ta’a’ē i te mau arata’i o te mau fenua
rarahi o teie ao, e mau nūna’a māramarama, tei ‘ite i
te peu maita’i, tītauhia ‘ia pāruru ïa rātou, ‘ei mau
mūto’i tīa’i tō rātou.
Teie, hoa here mā, te tahi mau fa’anahora’a o te mau
faufa’a mara’a ‘e te mau faufa’a mara’a ‘ore a te Mā’ohi
i terā ra tau.
Nā teie mau hi’ora’a i te orara’a o terā ra tau e
ha’apāpū mai ïa tātou i teie mahana, tei hea tātou tē
pārahira’a i teie mahana.
1. (F) : “‘ u’a nō te mau fenua-motu”. Trophée mis en jeu en foot-ball
par la F.G.S.S. au temps duDr Pierre Cassiau tous les deux ans vers
le 11 novembre, au stade-vélodrome (ex-hippodrome) de Fautau’a
dès 1952 entre Tahiti-Districts, Mo’orea, Makatea et Ra’iātea : ainsi
W. Teai, J. Bonnet, R. Atani, Purutia, P. Ropiteau, R. Pietri... sont les
survivants aujourd’hui du team Tahiti vainqueur de la finale TahitiMakatea (5-1) du trophée 1957 – 2. (T) : Pointe aux coutumes côté
montagne agréables (326, 364, 551, 77) – 3. (T) : Aux lèvres très
vives ! (552, 360, 416) – 4. (T) : “De refroidissement (coup de froid)
et de température” (389, 93, 478, 30) : fragment de paroles bibliques
(Deu. 28/22) – 5. (T) : C’est quelque chose bien plus important cependant (93, 266, 400, 19, 399) – 6. (F) : Autre façon de dire “De ventiler, ça c’est le summum !” – 7. (T) : Sera penché encore (sous l’effet
du vent ou du poids des régimes ?) le mamelon de colline de bananes communes (93, 311, 13, 295, 396, 415) – 8. (T) : Ayant jauni
oiseau de proie (milan) encore, affrontez-e ! (549, 400, 13, 14, 65) –
9. (T) : Fourmi, non de feu en rage ! (416, 97, 27, 368) – 10. (T) : Cérémonie de bénédiction du “ferry d’Eugène Degage pour Mo’orea”
toujours (318, 61-270, 13) – 11. (T) : Que soit recouvert de terre
quand sera accompli le plantage de la canne à sucre ! (374, 218, 218,
20, 478, 503) – 12. (T) : Lire de bas en haut : “Voici qu’il s’est fait nuit
(96, 217, 423), quand la cuisson eut lieu” (218, 14, 20).
VI
VII
VIII
IX
X
XI
XII
2
3
4
5
6
7
8
9
10 11 12
34
| loisirs | Jeux
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
Savez-vous faire face à l’imprévu ?
11/Vous êtes quelqu’un de :
Des amis qui débarquent à
l’improviste à l’heure du dîner,
des vacances qui s’organisent au
dernier moment… La vie est faite
de bonnes et de mauvaises
surprises qui peuvent bouleverser
votre quotidien si vous n’avez pas
une bonne capacité d’adaptation.
Comment réagissez-vous aux aléas
de la vie?
Êtes-vous plutôt souple ou plutôt
rigide?
1/
Vous rentrez épuisé(e) du travail et
des amis vous rendent une petite visite à
l’improviste. Comment réagissez-vous ?
1. Super ! Cela faisait très longtemps que vous
n’aviez pas vu Claire et Marc
2. Vous leur proposez de rester pour dîner
3. Vous discutez sur le palier
1. Calme
2. Inquiet
3. Insouciant
12/Vous
passez une journée de
farniente seul(e) à la maison quand soudain
on sonne à votre porte :
5/Enfant, vous rêviez d’être :
9/Surprise ! Votre mère débarque chez
1. Aventurier/ère
2. Instituteur/trice
3. Conducteur/trice de trains
vous à l’improviste… Avec ses valises :
6/Votre petit a une grosse fièvre ce matin :
1. Vous détestez être dérangé(e), vous ne répondez pas
2. C’est sans doute la voisine qui veut faire un
brin de causette, vous ouvrez
3. C’est peut-être le facteur qui apporte un
courrier recommandé
1. Vous l’accueillez les bras ouverts
2. Vous vous organisez pour que personne ne
se marche dessus
3. Elle aurait quand même pu prévenir de son
arrivée !
1. Vous appelez votre boss pour le prévenir que
vous ne viendrez pas aujourd’hui
2. Vous l’emmenez chez votre mère
3. Impossible de rater une journée de boulot.
Une aspirine et un gros câlin, vous conduisez
le petit à l’école
opportunité de travail au bout du monde
mais il faut partir dès demain. Que faitesvous ?
patron vous demande de traiter le dossier
Dubois. Que faites-vous ?
1. Vous l’envoyez paître
2. Pas de problème, cela ne vous prendra
qu’une heure ou deux
3. Vous avez attendu une année pour partir en
vacances, vous pourrez bien patienter encore
deux heures !
vous avez
rendez-vous, vous êtes :
1. Souvent en retard
2. Toujours à l’heure
3. Un peu en
avance
1. Impossible ! Vous ne pouvez pas partir sans
être préparé(e)
2. Vous foncez tête baissée
3. Vous demandez une journée supplémentaire
pour pouvoir vous organiser
7/La formule de vos vacances :
1. Vol sec et sac à dos
2. Vol + hôtel
3. Un voyage organisé de A à Z
1. Tout
2. Les anniversaires de vos proches
3. Vous n’avez pas d’agenda
4/
1. Vous êtes gêné(e) car rien n’était rangé
2. Superbe initiative !
3. Vous êtes content(e) de pouvoir faire la fête
1
●
■
▲
2
▲
●
■
3
●
■
▲
4
▲
●
■
5
●
■
▲
1. Vous faites une liste des cadeaux que vous
aimeriez
2. Vous entraînez votre partenaire dans les bons
magasins, l’air de rien…
3. Vous aimez que la surprise soit totale
6
●
■
▲
résultats
7
●
■
▲
8
▲
■
●
9 10 11 12 13
● ▲ ■ ▲ ▲
■ ● ▲ ● ■
▲ ■ ● ■ ●
Votre profil
Vérifiez les résultats et consultez le profil qui vous correspond le mieux selon que vous aurez obtenu
une majorité de ▲, de ■ ou de ●.
8/Sur votre agenda, vous inscrivez :
Pour votre anniversaire, vos amis
ont organisé une fête surprise dans votre
appartement :
Question
Réponse 1
Réponse 2
Réponse 3
TELEPROGRAMMES 04-91-27-01-16
2/À une heure de vos vacances, votre
3/Généralement, lorsque
13/Généralement, pour Noël :
10/On vous propose une superbe
▲ Un peu trop rigide ?
■ Vous savez vous adapter
● Vous êtes imprévisible
Votre agenda est votre meilleur
ami. Très organisé(e), vous planifiez toutes vos activités pour être
certain(e) de ne pas être pris(e) au
dépourvu. Vous avez besoin de
contrôler votre vie et votre emploi
du temps. Vous êtes incapable
d’inviter des amis à la dernière
minute et vous ne comprenez pas
que certains puissent se pointer
chez vous à l’improviste. Quel
culot ! Il vous arrive même de refuser une sortie simplement parce
que vous aviez prévu de faire votre
lessive ce soir-là. L’inattendu vous
angoisse et vous ne supportez pas
de devoir modifier vos plans.
Des amis s’invitent à l’improviste ?
Pas de problème ! Vous avez
toujours un paquet de pâtes dans le
placard. Facile à vivre, vous savez
vous montrer conciliant(e) quand
il le faut. Vous trouvez toujours
une solution lorsqu’un événement
imprévu vient contrarier vos plans.
Vous savez vous remettre en question, et cette faculté d’adaptation
vous épargne bien des prises de
tête.
C’est vous l’invité-surprise qui
débarque chez vos amis sans prévenir ! La spontanéité fait partie de
votre philosophie de vie. Incapable
de planifier quoi que ce soit, vous
vous contentez de vivre au jour le
jour, attendant de voir de quoi
demain sera fait. Vous refusez de
mener une vie bien réglée, et
préférez vous en remettre aux
surprises que vous réserve votre
quotidien. Attention, car ce besoin
de changement permanent peut
vous conduire à une instabilité
chronique, ce qui peut compliquer
vos rapports avec autrui.
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
| ce
que disent les astres | 35
Les signes chinois
Votre
Horoscope
21 Mars
20 Avril
Bélier
AMOUR : Vous aurez sûrement l’opportunité de placer votre argent commun,
sans vous ruiner pour autant.
20 Avril
21 Mai
Taureau
AMOUR : Vous vous attacherez trop à
l’apparence physique ou vestimentaire
de votre entourage. Dommage !
22 Mai
21 Juin
Gémeaux
AMOUR : Vous entretiendrez d’excellents
rapports avec votre partenaire, et du
coup, vous en oublierez tout le reste.
22 Juin
22 Juillet
Cancer
AMOUR : Vous compterez trop sur l’intervention de votre partenaire pour
assumer les difficultés matérielles.
23 Juillet
23 Août
Lion
AMOUR : Vous pourriez bien faire, une
fois encore, une crise de jalousie mémorable à votre partenaire. Contrôlezvous !
24 Août
24 Septembre
Vierge
AMOUR : Vous ferez des pieds et des
mains, aujourd’hui, pour que votre partenaire accepte votre nouveau projet.
24 Septembre
23 Octobre
Balance
AMOUR : Vous ferez les yeux doux à
votre partenaire, aujourd’hui, afin de
vous faire pardonner vos erreurs passées.
24 Octobre
22 Novembre
Scorpion
AMOUR : Vous vous concerterez avec
vos amis pour trouver une destination
originale à votre futur week-end.
23 Novembre
21 Décembre
Sagittaire
AMOUR : Vous serez épris de romantisme, aujourd’hui, et vous n’aurez de
cesse de combler votre partenaire.
22 Décembre
20 Janvier
Capricorne
AMOUR : Dans votre vie de couple, certaines divergences de points de vue
pourraient apparaître, aujourd’hui.
21 Janvier
18 Février
Verseau
AMOUR : Si vous voulez éviter les problèmes dans votre couple, reposez-vous
toujours sur des faits concrets.
19 Février
20 Mars
Poisson
AMOUR : Votre partenaire pourrait vous
conseiller efficacement pour résoudre
un problème familial épineux.
TRAVAIL : Votre éternel besoin de sécurité pourrait vous freiner sérieusement
dans votre réussite professionnelle.
SANTÉ : Vous serez particulièrement
gourmand, aujourd’hui, si bien que
vous vous laisserez aller à toutes sortes
de tentations.
TRAVAIL : Vous ne comprendrez pas
que vos collègues de travail ne vous
suivent pas systématiquement dans
vos idées.
SANTÉ : Vous ne supporterez aucun
échec, aujourd’hui, et votre orgueil
pourrait même dépasser les bornes.
TRAVAIL : Votre indécision, aujourd’hui,
vous fera passer à côté d’une très belle
opportunité : tant pis pour vous !
SANTÉ : Vous ne serez pas en grande
forme, aujourd’hui et votre estomac
pourrait bien vous faire souffrir.
TRAVAIL : Vous ne vous soucierez guère
de votre situation financière, aujourd’hui,
car vos priorités seront autres.
SANTÉ : À cause de votre impatience,
vous risquez d’être très tête en l’air,
aujourd’hui : prenez votre temps !
TRAVAIL : Vous serez tellement déçu
par un collègue, aujourd’hui, que vous
chercherez le moyen de vous venger.
SANTÉ : Vous n’en ferez qu’à votre tête,
aujourd’hui, malgré toutes les recommandations que l’on vous aura faites.
TRAVAIL : Vous ne cesserez pas de changer d’avis comme de chemise,
aujourd’hui : cela est agaçant à la longue !
SANTÉ : Vous serez enfin soulagé d’avoir
pu vous vider d’un grand secret qui
devenait trop lourd à porter seul.
TRAVAIL : Vous aurez une nette tendance à sous-estimer vos facultés en
matière de communication. Retrouvez
votre assurance !
SANTÉ : Vous n’hésiterez pas à redoubler
vos efforts, s’il le faut, pour atteindre
les buts que vous vous êtes fixés.
TRAVAIL : Vous ne vous plierez pas facilement à l’autorité, qu’elle provienne
de votre père ou de votre employeur.
SANTÉ : Vous pardonnerez très facilement les “crasses” que l’on vous aura
fait : vous êtes trop bon !
TRAVAIL : Vous n’arriverez pas à temps
à un rendez-vous et cela vous vaudra
de nombreuses remarques.
SANTÉ : Vous serez attiré par une personne étrange qui vous ensorcellera,
mais cela pourrait vous faire souffrir,
sans que vous vous en rendiez compte.
TRAVAIL : Vous reprocherez sûrement
à un collègue, de ne pas s’impliquer
suffisamment dans son travail.
SANTÉ : La journée sera plutôt sereine
et sans problème : profitez-en pour
vous détendre, non ? C’est bon aussi !
TRAVAIL : Si vous devez traiter une
affaire d’argent, surtout, faites preuve
de lucidité, aujourd’hui. Vous êtes prévenu !
SANTÉ : Vous vous perdrez volontiers
dans des projets utopiques, car cela
vous fera vraiment rêver. Attention à
l’atterrissage !
TRAVAIL : Vous manquerez totalement
de logique, aujourd’hui, si bien que
vous risquez de prendre de mauvaises
décisions.
SANTÉ : Vous ne parviendrez pas à vous
empêcher de faire quelques extras,
aujourd’hui, même les plus interdits.
Année du SINGE
La pensée
de Confucius
Votre journée
“Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit,
un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard.”
RAT
DRAGON
Désireux de comprendre et
de résoudre les petites difficultés inhérentes à votre
vie de couple, vous éprouverez le besoin de méditer,
seul, et de vous appuyer sur vos expériences
passées ! Votre partenaire se sentira sûrement
un peu seul, mais vous saurez lui faire partager
votre besoin de prise de recul et d’analyse !
Professionnellement, c’est en étudiant vos
échecs passés que vous romprez avec certains
schémas !
Le climat astral vous donnera
le goût et le désir de vous
entourer de belles choses
pour le bien-être de votre
relation. Votre besoin de
beauté vous sensibilisera donc davantage à
l’art, à l’amour et à l’harmonie dans tous les
domaines où l’affectif sera concerné. Plus
sensible à la valeur de l’argent, vous vous
montrerez très généreux avec ceux que vous
aimez ! Dans votre job, votre audace sera
payante !
BUFFLE
Particulièrement soucieux
de réaliser un maximum de
travail, sans pour autant en
négliger les moindres détails,
vous chercherez sans cesse
de nouvelles solutions pour vous parfaire !
De plus, vous saurez vous entourer de personnes expérimentées pour bénéficier de
leurs conseils judicieux ! Cependant, à cause
de votre pessimisme passager, vous pourriez
rater certaines opportunités ! En amour, vous
serez parfois nostalgique.
COQ
Vous bénéficierez d’un bon
fonctionnement intellectuel,
ainsi que d’un grand besoin
de communication dans vos
relations professionnelles.
Vous privilégierez donc la lecture pour accroître
vos connaissances, l’information concernant
votre entreprise et le dialogue avec vos collègues pour travailler dans une ambiance
détendue et productive ! En amour aussi,
vous vous plierez en quatre !
Vous serez désireux de bien
faire votre travail, mais vous
vous montrerez beaucoup
trop soucieux en accordant
une importance excessive à
de menus détails. Du coup, vous pourriez y
perdre beaucoup trop de temps, passer à
côté de certaines étapes capitales et en oublier
l’essentiel ! En amour, vous pourriez bien
vous prendre la tête pour des broutilles : réagissez !
CHEVAL
CHIEN
Il est fort possible que votre
instinct parental et procréateur soit particulièrement
accru, faisant de vous un
partenaire ou un parent très
protecteur envers ceux que vous aimez !
Vous serez plus sensible à toutes les notions
qui tournent autour du couple, de la famille
et de l’arbre généalogique et de leur utilité
fondamentale sur le bonheur de chacun !
Célibataire, votre conception de l’amour pourrait ne pas être comprise de tous ! Côté job,
restez réaliste dans vos projets !
CHAT
Peu épanouissante sera votre
vie professionnelle car vous
serez assailli de blocages et
d’obstacles, d’une part, et
de conflits ou autres pressions, d’autre part ! De plus, vous aurez tendance à avoir les yeux plus gros que le ventre
dans vos projets et vous risquez donc de
déchanter ou de vous épuiser complètement.
Cette journée serait plus favorable à la réflexion
qu’à l’action ! En amour, vous râlerez pour
un rien : calmez-vous !
Sentimentalement, vos capacités créatrices et même procréatrices seront nettement
renforcées, aujourd’hui !
Vous aurez donc de grands
besoins affectifs que vous pourrez exprimer
avec votre partenaire, tant dans vos rapports
intellectuels que dans vos relations physiques !
Vous serez désireux, en fait, de créer et de
sentir le bien autour de vous ! Professionnellement, votre meilleur atout sera votre caractère
novateur !
SERPENT
TIGRE
Le jouisseur et l’épicurien
que vous êtes parfois ne sera
que plus gourmand encore
des plaisirs de l’amour et de
la chair ! Cependant, même
si vous planez sur votre nuage, n’en perdez
pas pour autant votre objectivité, car d’amères
déceptions pourraient alors en découler :
vous aurez trop tendance, en effet, à mettre
l’élu de votre cœur sur un piédestal ! Côté
travail, soyez optimiste, oui, mais pas irréaliste !
SINGE
Vous dispenserez essentiellement vos sentiments au
sein de votre vie professionnelle, aujourd’hui ! En effet,
vous éprouverez le besoin
d’être entouré de personnes que vous appréciez pour pouvoir donner le meilleur de vousmême ! Et si vous avez des comptes à régler
avec certains collègues, vous le ferez ! N’en
oubliez pas votre partenaire pour autant !
Célibataire, dans votre travail, ouvrez l’œil
sur un de vos collègues !
CHÈVRE
COCHON
Intellectuellement, vous pourriez bien rentrer systématiquement en conflit avec
toute personne cherchant à
exercer un pouvoir ou une
autorité quelconque sur vous : si c’est un collègue, les conséquences seront moindres,
mais si c’est votre employeur, alors elles pourraient être très délicates quant à votre stabilité
professionnelle ! Essayez donc de courber
un peu l’échine ! En amour, vous serez souvent
sur le qui-vive !
Pont de la Fautaua
BP50 - 98713 Papeete
(689) 40 46 43 68
N° CPPAP : 1015C90561
N° ISSN : 0751-428X
Société éditrice et imprimerie : SNC LA
DEPECHE DE TAHITI, Carrefour de
Fautaua, BP 50, Papeete
Fondateur :
Philippe Mazellier
Gérants : Dominique Auroy
et Feeling Cadousteau
Directeur de publication :
Pierre Marchesini
Rédactrice en chef par interim :
Jennifer Rofes
Montage :
Albert Mai - Nikano Tepava
Secrétariat de rédaction :
Marie-Odile Goujard
C’est certainement l’aspect
relationnel qui primera au
sein de votre vie professionnelle, aujourd’hui : vous vous
rapprocherez de collègues
ayant les mêmes objectifs que vous, afin de
réaliser ensemble un travail commun. Côté
résultats, vous serez vaillant et déterminé et
vous ne reculerez devant aucun effort ! Dans
votre vie sentimentale, vous saurez faire les
concessions nécessaires.
Service rédaction :
Tél : 40.46.43.57 et le 40.46.43.42
[email protected]
Service des sports :
Tél : 40.46.43.44
[email protected]
Service publicité :
Tél : 40.47.52.77 / Fax : 40.47.52.50
[email protected]
Service petites annonces :
Tél : 40.47.52.30 / Fax : 40.47.52.35
[email protected]
Service abonnements :
Tél : 40.46.43.70 (appel gratuit à partir
d’un fixe) / Fax : 40.46.43.93
[email protected]
VENTE AU NUMÉRO : 40.46.43.09
TAHITI
• Semaine ..........................150 F
• Dimanche ........................150 F
MOOREA
• Semaine ..........................160 F
• Dimanche ........................160 F
ÎLES SOUS-LE-VENT,
TUAMOTU, GAMBIER,
AUSTRALES, MARQUISES
• Semaine ..........................190 F
• Dimanche ......................190 F
| souvenirs| 37
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
RÉTRO - Dans La Dépêche du 1er au 10 septembre 1966
Dans votre quotidien… Il y a 50 ans
L’arrivée du général De Gaulle à l’aérogare de Faa’a a
réuni les personnalités du fenua et les sections de la
Marine, du Génie, de la Légion et de l’Infanterie de Marine
pour rendre les honneurs. Il a reçu des mains de la miss
Tahiti 66 des colliers de fleurs de tiare, selon l’accueil polynésien.
C
Rubrique réalisée par
N.T. & A.M./Archives LDT
À l’occasion de la visite du général De Gaulle, les Anciens
Combattants étaient réunis dans la cour de la caserne du
BiMat avenue Bruat (actuelle Présidence de la Polynésie
française) pour une dernière revue, sous l’œil attentif du gouverneur Sicurani.
C
C
Le général De Gaulle a reçu une haute lance marquisienne avant son discours officiel et les rencontres des personnalités du
fenua. Ici, M. John Martin a traduit au fur et à mesure en tahitien l’allocution ponctuée d’applaudissements.
Le général De Gaulle aux anciens du bataillon, à son départ : “Merci… au revoir, mes volontaires”. C’était son dernier bain de
foule. Les parlementaires, conseillers et diverses personnalités saluèrent le Chef de l’État qui échangea quelques mots avec
chacun. Les honneurs militaires lui sont rendus sur le parking avion et il se dirigea vers le DC-6 accompagné du gouverneur Sicurani.
Un dernier salut de la main et le général De Gaulle s’engouffrait dans l’appareil à destination de Moruroa.
C
C
Une nouvelle station de carburants “Chevron” s’est
ouvert sur Paea au P.K. 19,7. Elle est baptisée “Station
Pothier” et est tenue par M. et Mme Bunkley.
38
| avions-bateaux |
H
H
A Infos service
AIR TAHITI
BATEAUX
ÎLES DU VENT
Tél. 40 86 42 42 - Fax : 40 86 40 99
E-mail : [email protected]
Service fret à Tahiti
• Tél. : 40 86 41 68
Les lundi, mercredi, jeudi et vendredi
de 4h30 à 18h30. Le mardi de 4h
à 18h30. Les samedi, dimanche et
jours fériés de 4h30 à 13h30. Dans
les îles se renseigner auprès de
l’escale concernée.
Pour la réception de votre fret tous
les jours de 6h à 1930.
Les colis d’un poids supérieur à
50 kg font l’objet d’une procédure
particulière.
Veuillez contacter le service fret.
• L’enregistrement
L’heure de convocation à l’aéroport est
fixée une heure avant le départ pour
les vols domestiques et 3 heures pour
les vols internationaux.
La fermeture de l’enregistrement se
fait 20 minutes avant le décollage pour
les vols domestiques et une heure avant
pour les vols internationaux.
• Les bagages
- Pour les vols domestiques :
Bagages cabine : un seul bagage cabine
est admis par passager, d’un poids
maximum de 3 kg.
Dimensions maxi : 45x 35x 20 cm.
- Pour les vols internationaux :
Bagages cabine : un seul bagage
cabine est admis par passager, d’un
poids maximum de 10 kg.
Les dimensions maxi : 40x55x 20 cm.
Ce bagage reste sous la responsabilité
du passager pendant toute la durée
du voyage.
Les vols sont désormais
assurés par la compagnie
Air Tahiti
Départ Tahiti
Lundi
9h30
Mardi
12h25
Mercredi
7h00
Jeudi
8h15
Vendredi
------Samedi
7h00
Dimanche 8h30
13h15
13h55
10h15
10h00
10h30
9h30
-------
15h40
15h20
15h25
13h15
11h45
11h25
-------
----16h25
------------14h20
16h05
16h30
Cobia III
Taporo VIII
Taporo IX
2 lots/mois
à la demande
à la demande
Maiao
Maiao
Maiao
Hargous et Cie
CFMT
CFMT
40 43 35 43
40 42 63 93
40 42 63 93
40 43 35 43
40 42 05 17
40 42 06 17
Mardi et Jeudi
L/M et V.
Mardi et Jeudi
2 à 3 lots/jour
4 lots/semaine
2 lots/jour
2 lots/jour
Huahine-Raiatea-Tahaa-Bora Bora
Huahine-Raiatea-Tahaa-Bora Bora
Huahine-Raiatea-Tahaa-Bora Bora
Raiatea-Tahaa
Raiatea-Bora
Raiatea-Tahaa (desserte côte ouest)
Raiatea-Tahaa (desserte côte est)
STIM
CFMT
Vaipihaa
Enota Transport berline
Maupiti Express
Service transport Raromatai
Service transport Raromatai
40 54 99 54
40 42 63 93
40 41 25 35
40 53 51 33
40 57 55 59
40 65 65 29
40 65 65 29
40 45 24 44
40 42 06 17
40 41 24 34
40 65 61 33
40 57 55 59
40 50 81 71
40 50 81 71
AUSTRALES
Tuhaa Pae IV
20 lots/31
Rimatara-Rurutu-Tubuai-Raivavae – 4/an : Rapa – s/o : Maria
SMA Tuhaa Pae
40 41 36 06
40 43 15 88
MARQUISES
Aranui III
Taporo IX
17 lots/31
20 lots/31
Toutes les îles des Marquises
Toutes les îles des Marquises
CPTM
CFMT
40 42 62 40
40 42 63 93
40 43 48 89
40 42 06 17
40 42 62 40
40 43 36 43
40 42 30 55
40 41 07 11
40 45 60 00
40 42 25 53
40 42 23 58
40 42 63 93
40 43 48 89
40 43 36 43
40 42 30 55
40 41 07 11
40 45 60 00
40 42 25 57
40 43 03 73
40 42 06 17
Wong et Cie
40 41 07 11
40 41 07 11
Aranui III
17 lots/31
Cobia III
chaque lundi
Dory
1 lots/semaine
Hotu Maru
désarmé
Kura Ora III
désarmé
Mareva Nui
2 lots/mois
St Xavier Maris Stella III 2 lots/mois
Taporo IX
20 lots/31
Rangiroa et Fakarava
Kaukura-Arutua-Apataki-Aratika-Toau-Fakarava
Tikehau-Rangiroa-Manihi-Ahe-Arutua-Apataki-Kaukura – S/o : Aratika, Mataiva, Fakarava
Hotu Maru
chaque lundi
Kura Ora II
1 lots/mois
TUAMOTU Centre Kura Ora III
1 lots/mois
CTMT
40 45 55 45
40 45 55 45
Nuku Hau
Taporo VIII
1 lots/mois
15 lots/31
Katiu-Makemo-Faaite-Anaa –
1/2 sem : Tuanake – s/o : Hiti-Marutea Nord-Motutunga-Taenga-Tahanea
Amanu-Anaa-Faaite-Hao-Haraiki-Hikueru-Katiu-Makemo-Marokau-Nihiru-Raroia-TaengaTahanea-Takume-Tauere et Tepoto Sud – (s/o : Tahanea-Reka Reka)
Amanu-Anaa-Faaite-Hao-Haraiki-Hikueru-Hiti-Katiu-Makemo-Marokau-Marutea NordMotutunga-Nihiru-Raroia,(s/o : Ravahere-Reitoru-Reka Reka-Taenga-Takume-Tauere-Tekokota
Tepoto Sud et Tuanake – s/o : Moruroa
Anaa-Hao – 6/an : Amanu-Hikueru-Marokau – s/o : Ravahere-Moruroa
TMI
STIM
CFMT
40 45 60 00
40 54 99 54
40 42 63 93
40 45 60 00
40 45 24 44
40 42 06 17
TUAMOTU Nord-Est Kura Ora II
Kura Ora III
1 lots/mois
1 lots/mois
Puka Puka-Fakahina-Fangatau-Napuka-Tepoto Nord
Puka Puka-Fakahina-Fangatau-Napuka-Tepoto Nord
CTMT
TMI
40 45 55 45
40 45 60 00
40 45 55 45
40 45 60 00
Nengo Nengo-Tatakoto-Tureia – 3/an : Hereheretue
Ahunui-Aki Aki-Anuanuraro-Anuanurunga-Manuhangi-Nukutavake-Nukutepipi-ParaoaPinaki-Pukarua-Reao-Tematangi-Vahitahi-Vairaatea-Vanavana
Vairaatea-Pinaki-Nukutavake-Vahitahi-Aki Aki-Pukarua-Reao-Tatakoto
Akiaki-Vairaatea-Pinaki-Nukutavake-Vahitahi-Reao-Pukarua-Tatakoto
Hereheretue-Nukutavake-Reao-Tatakoto-Tematangi-Vahitahi – 6/an : Nengo Nengo-Tureia-Vairaatea
Ahunui-Aki Aki-Anuanuraro-Anuanurunga-Manuhangi-Nukutepipi-Paraoa-Pinaki-Pukarua-Vanavana
STIM
40 54 99 54
40 45 24 44
CTMT
TMI
CFMT
40 45 55 45
40 45 60 00
40 42 63 93
40 45 55 45
40 45 60 00
40 42 06 17
STIM
CFMT
40 54 99 54
40 42 63 93
40 45 24 44
40 42 06 17
TUAMOTU Ouest
TUAMOTU Est
Nuku Hau
1 lots/mois
à la demande
Kura Ora II
Kura Ora III
Taporo VIII
1 lots/mois
1 lots/mois
15 lots/31
à la demande
Nuku Hau
Taporo VIII
1 lots/mois
16 lots/31
CPTM
Hargous et Cie
Agnieray et Cie
Wong et Vie
TMI
Toutes les îles des Tuamotu Ouest sauf Tikei – 8/an : Aratika et Toau – 10/an Makatea – s/o : Taiaro TMTD
Toutes les îles des Tuamotu Ouest sauf Taiaro – s/o : Tikei
SNT
Takapoto
CFMT
Mangareva-Marutea Sud – s/o : Maturei Vavao-Tenararo-Tenarunga-Vahanga
Mangareva – 6/an : Marutea Sud – s/o : Maria, Matureivavao-Tenarunga-Vahanga
H BATEAUX
H
AREMITI 5
Dimanche
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
--------6h05
6h05
6h05
6h05
6h05
---------
Tour de garde
----------------7h30
---------------------------------
---------------------------------------------------------
----------------------------------------15h00
---------
---------------------------------------------------------
--------17h30
17h30
17h30
17h30
17h30
---------
---------
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
--------13h20
---------------------------------
Dimanche
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
--------- --------- --------- --------- --------- --------5h20 6h50 --------- --------- --------- --------5h20 6h50 --------- --------- 15h00 --------5h20 6h50 --------- --------- --------- --------5h20 6h50 --------- --------- --------- --------5h20 6h50 --------- --------- --------- 16h45
--------- --------- --------- --------- --------- ---------
Dimanche
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
--------7h15
7h15*
7h15
7h15
7h15
7h30
8h00
9h45
9h45
9h45
9h45
9h45
9h45
--------12h45
12h45
12h45
12h45
12h45
12h45
15h00
----------------------------------------15h30
de Moorea vers Tahiti
--------16h00
16h00
16h00
16h00
16h15
---------
17h30
----------------------------------------17h30
Dimanche
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
7h00
----------------------------------------6h15
-------8h25
8h25
8h25
8h25
8h25
8h40
-------11h30
11h30
11h30
11h30
11h30
11h00
14h00
14h45
14h45
14h45
14h45
14h45
14h15
* limité à 25 passagers (transport d’hydrocarbure)
TEREVAU de Tahiti vers Moorea
Guichet Moorea
40.50.03.59
Guichet Papeete
40.50.03.56
40.50.03.57
ÎLES DU VENT :
Secteur Papeete - Faa’a et Punaauia :
Dr TIBERDANI Abdelralil
Tel. 40 43 66 25 - 87 74 01 09
TUAMOTU
- Île de Rangiroa :
Dr DUMONT Janick Tél. 87.28.89.86
En semaine de 19h à 6h
Secteur Papeete - Pirae-Arue-Mahina :
Dr LAO Raymonde Tel. 40 43 82 80
MARQUISES
- Île de Hiva Oa :
Dr CHIU Philippe Tél. 87.73.49.55
- Commune de Paea :
Dr BAUDY Charlotte Tel. 40 53 35 12
AREMITI FERRY 2
Papeete : 40.50.57.91 - Moorea : 40.56.31.10 - www.aremiti.pf
Renseignements :
Tél : 40 86 42 42
Email : [email protected]
Retrouvez les horaires, tarifs et
autres informations
sur www.airtahiti.pf
Escale de Moorea : 40 55 06 01
40 55 06 02 ou 40 55 06 03
Jusqu’au lundi 1er août à 6 heures
de Moorea vers Tahiti
de Tahiti vers Moorea
de Tahiti vers Moorea
Départ Moorea
Lundi
16h35
16h10
7h35
11h55
--------14h15
13h20
Liaisons inter-îles
ÎLES SOUS-LE-VENT Hawaiki Nui
Taporo VII
Vaeanu I
Inter-Îles Te Haere Maru IV, V et VI
Maupiti Express II
Tamarii Tahaa
Tamarii Tahaa II
GAMBIER
AVIONS
Moorea
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
16h15
----------------------------------------16h30
18h45
17h00
17h00
17h00
17h00
-----------------
- Commune de Papara :
Dr MORIN Eric Tel. 40 57 39 99
- Taravao et la presqu’île :
Dr GAUTHIER Nicolas Tel. 40 57 10 20
- Secteur de MOOREA :
Dr JOUVE Jean-Marc
Tel. 40 56 44 63 - 87 77 64 64
ÎLES SOUS LE VENT :
- Île de Bora Bora :
Dr DUVAL François
Tel. 40 67 67 07 - 87 78 27 80
- Île de Huahine :
Dr LABIT Christophe
Tel. 40 68 81 81
- Île de Raiatea :
Dr MICHEL Christelle
Tel. 40 66 23 01 - 87 74 94 04
- Île de Tahaa :
Dr DANA Raphaël
Tel. 40 65 65 67 - 87 76 12 76
• CLINIQUES À PAPEETE
- Cardella : samedi à partir de 12h
au lundi 6h Tel. 40.46.01.25
Nuits en semaine de 19h à 6h
le lendemain Tel. 40.46.04.00
- Paofai : samedi à partir de 12h
au lundi 6h Tel. 40.46.18.18
Nuits en semaine de 19h à 6h
le lendemain poste 4114
• PHARMACIES DE GARDE
- À PAPEETE
PHARMACIE DU PACIFIQUE
32, Rue A.M. Javouhey
Tél. : 40.43.81.97
Horaires : 7h30-18h30
- À FAA’A
PHARMACIE TAHITI-FAA’A
PK 5 Immeuble Air Tahiti
Tél. : 40.82.79.79
Horaires : 8h-11h
- À PUNAAUIA
PHARMACIE OTEANIA
pk 12,580 c/mer
Tél. : 40.85.59.00
Horaires : 8h-11h
Arrivées-départs | fenua| 39
La Dépêche
Dimanche 31 juillet 2016
B
Nouveau départ pour
trois ans de football
Tautu Heitaururi retourne à Toulouse
pour trois ans au centre de formation
du TFC, accompagné par ses parents
et sa famille venus l’encourager.
A
Trois semaines
de retrouvailles
Valérie, Rachel, Hervé, Margaux et
Ancelin arrivent de Vendée et de
Mayenne pour retrouver les amis
de la presqu’île : Olivier, Isabelle,
Pierre et Jules, durant trois semaines
de vacances.
Un mois au TFC
D
Terai Bremond part à Toulouse pour un stage de formation
Vous souhaitez récupérer
vos photos arrivées-départs ?
Contactez Business center
à l’aéroport de Tahiti Faa’a
au 40 83 63 88
d’un mois au Toulouse Football Club.
ApourPunaauia
s’installer
Accueillis par les amis, Olivier et
Nadège viennent s’installer au
fenua, à Punaauia.
H AVIONS H
Vols internationaux FAA’A AÉROPORT : 40.86.60.61
ARRIVÉES
Renseignements vols Flights information
Découvrir les Marquises
C
en famille
Pia Normand et Baptiste arrivent de la Baule
pour un mois de retrouvaille avec la famille
et à la découverte des Marquises.
Direction la ville Rose
C
Accompagnés par famille et amis, Alexandra Crochon et Teheiura Stephenson partent à Toulouse pour
leurs études.
VOL Heure
FLIGHT TIME
PROVENANCE FROM
2016
JOUR
DAY
DÉPARTS
Renseignements vols Flights information
VOL
Heure
FLIGHT TIME
DESTINATION TO

Documents pareils