Snudi-inFO33flash-actu - Snudi Force Ouvrière Gironde

Commentaires

Transcription

Snudi-inFO33flash-actu - Snudi Force Ouvrière Gironde
Snudi-inFO33flash-actu
la page électronique de Force Ouvrière n° 63 du 9 avril 2015
17 quai de la Monnaie Bordeaux Cedex 33080
tel 05 57 95 07 61
Site du SNUDI-FO 33
http://33.fo-snudi.fr
Site de la CGT-FO
http://www.force-ouvriere.fr
Grève interpro
Manifestation départementale Bordeaux 9 avril
11 000 manifestants au coude à coude
Banderole commune en tête avec les 4 logos FO, CGT, Solidaires, FSU
« Arrêt de l'austérité, retrait du pacte de responsabilité et de la loi Macron »
Ensuite cortège FO puis la CGT, Solidaires et la FSU
Ces manifestants (fonctionnaires d'état, territoriaux, hospitaliers, postiers, métallos,
salariés de la grande distribution, salariés de Radio bleu et de FIP, salariés de Pôle
emploi, de la CAF de la sécu etc) à Bordeaux ont défilé:
sur la base de l'appel national interpro des confédérations CGT-FO et CGT,
de Solidaires.
de l'appel commun UD CGT 33 , UD FO 33, Solidaires 33 et FSU 33
(A noter qu'au niveau de Paris a lieu en ce moment une très grande
manifestation avec plus de 100 000 manifestants.)
Pour dire:
Assez de régression
Assez d'austérité !
Ca suffit !
Retrait du pacte de responsabilité
Retrait de la loi Macron
Non à la réforme territoriale
Aujourd'hui nous avons fait grève et nous avons manifesté pour que
nos revendications soient entendues, pour mettre en place le rapport de
force si le gouvernement ne fait pas machine arrière.
Aujourd'hui nous avons dit il faut que ça s’arrête : ASSEZ de ces
orientations destructrices qui remettent en cause :
- nos droits et de nos statuts, nos postes et nos conditions de travail,
- l’existence du service public, de l’Ecole de la République et de
tous ses services.
Le pacte de responsabilité c'est la réduction des 50 milliards d’euros de
dépenses publiques ( salaires bloqués, suppressions de 22 000 postes dans
les hôpitaux etc..)
La loi Macron c'est individualisation des droits des salariés, la remise en
cause le code du travail et du CDI, la généralisation du travail du dimanche, la
casse des prud'hommes etc...)
Nous voulons
L'augmentation immédiate des salaires (rattrapage de l’inflation depuis 2010
date du gel de la valeur du point)
la création de postes statutaires pour, notamment, le remplacement de tous
les départs en retraite
La défense du statut général des fonctionnaires et des statuts particuliers,
La défense des services publics
Non à la réforme territoriale qui veut disloquer la république une et
indivisible, qui veut casser les statuts nationaux, les programmes nationaux,
les conventions collectives.
Rien n'est inéluctable !
Communiqué national du SNUDI FO
Dispositifs « plus de maîtres que de classes » et «REP +» :
le «profilage» des postes contre les règles de mouvement
et les garanties statutaires
Alors que se tiennent les groupes de travail relatifs aux règles de mouvement des
personnels, le SNUDI FO constate que les premières informations qui émanent de ces
réunions concernant les modalités d’affectations des enseignants sur les postes étiquetés
«REP +» et «plus de maîtres que de classes sont extrêmement inquiétantes.
Ainsi à Bordeaux, pour les 5 départements de l’académie, le recteur a donné pour
consigne, et ce, en application de la réforme ministérielle, d’affecter les enseignants après
entretien selon leur profil au mépris de toutes les règles habituelles de barèmes.
La lumière est donc en train de se faire sur ces dispositifs pourtant appelés de leurs voeux
par d’autres organisations syndicales et inscrits dans la loi de refondation de l’école
rejetée par Force Ouvrière. Au-delà de toutes les justifications pseudo pédagogiques, les
dispositifs «REP +» et «PDMQDC» s’inscrivent dans un processus de remise en cause
des garanties statutaires et de l’implantation des classes ordinaires.
Ainsi le SNUDI FO dénonce le fait que dans tous les départements, les DASEN soient
contraints de réserver des postes «PDMQDC» quand ils seraient nécessaires pour
annuler des fermetures de classes prévues ou des ouvertures nécessaires.
A l’heure où la situation des remplacements est catastrophique, le SNUDI FO rappelle sa
revendication : qu’il y ait d’abord autant de maîtres que de classes nécessaires.
Le SNUDI FO s’associe aux conclusions du voeu présenté par les syndicats SNUipp-FSU
33, SNUDI-FO 33 et SE-UNSA 33 :
« Les syndicats SNUipp-FSU 33, SNUDI-FO 33 et SE-UNSA 33 s'opposent à la
multiplication des postes à profil. Le barème doit être l’unique élément d’affectation…. (…)
Le profilage de postes qui vise selon le Recteur à "une adéquation étroite du lien
poste/compétences de l'enseignant" s’inscrit dans une politique de contractualisation,
d'individualisation et de mise en concurrence des personnels qui remet en cause les droits
collectifs des agents et ne garantit plus le traitement égalitaire de tous les enseignants.
Les organisations syndicales réaffirment leur attachement à un mouvement basé sur le
barème en toute transparence et vérifiable par les délégué-es du personnel élu-es et
mandaté-es par les collègues.
Le SNUipp-FSU 33, le SNUDI-FO 33 et le SE-UNSA 33 demandent l'abandon des
dispositifs de profilage des postes. »
Le SNUDI FO revendique l’abandon de ces dispositifs discriminatoires tant pour les
élèves que pour les enseignants.
Contre l’individualisation des rémunérations qui découlent de ces dispositifs, Il
revendique l’augmentation des traitements et indemnités pour tous les enseignants.
C’est une des raisons d’ailleurs pour lesquelles le SNUDI FO est engagé dans le
succès de la grève interprofessionnelle du 9 avril contre l’austérité et le pacte de
responsabilité.
Montreuil le 8 avril 2015
Le SNUDI FO 33 vous appelle à rejoindre
le syndicalisme ouvrier confédéré !
La différence c'est l'indépendance !
Adhérez à FO !