October 7, 2015 Sheila McMahon President Ontario Federation of

Commentaires

Transcription

October 7, 2015 Sheila McMahon President Ontario Federation of
October 7, 2015
7 octobre 2015
Sheila McMahon
President
Ontario Federation of lndigenous Friendship Centres
219 Front Street East
Toronto, ON M5A 1E8
Sheila McMahon
Présidente
Ontario Federation of lndigenous Friendship Centres
219, rue Front est
Toronto (ON) M5A 1E8
Dear Ms. McMahon,
Enclosed, please find the Liberal Party of Canada’s formal response to your questionnaire.
For more information on the Liberal Party of Canada’s vision for Canada, please take a moment to review our policies
online at RealChange.ca. This site provides details on a Liberal government’s policies, goals, and priorities.
On behalf of our Leader, Justin Trudeau, and the entire Liberal team, thank you for writing to identify the major concerns
of your membership.
We appreciate your interest in the Liberal Party of Canada’s policies as they relate to the issues which affect you.
Sincerely,
Anna Gainey, President
Liberal Party of Canada
******
Chère Mme McMahon,
Veuillez trouver ci-joint la réponse formelle du Parti libéral du Canada à votre questionnaire.
Pour en apprendre davantage au sujet de la vision que le Parti libéral a pour le Canada, prenez un moment pour consulter
nos politiques en ligne à ChangeRensemble.ca. Ce site présente des détails sur les politiques, les objectifs et les priorités
d’un gouvernement libéral.
Au nom de notre chef, Justin Trudeau, et de son équipe toute entière, je tiens à vous remercier de nous avoir fait part des
inquiétudes de vos membres.
Nous sommes reconnaissants de l’intérêt que vous portez aux politiques du Parti libéral du Canada, parce qu’elles
concernent les questions qui vous touchent.
Bien cordialement,
Anna Gainey, Présidente
Parti libéral du Canada
[LE FRANÇAIS SUIT L’ANGLAIS]
ONTARIO FEDERATION OF INDIGENOUS FRIENDSHIP CENTRES
Re-alignment of Federal Urban Aboriginal Programs and Services
1.
If elected, how would your government improve Friendship Centres' access to UP and CCS after 20162017?
The Liberal Party knows that Friendship Centres play a critical role in delivering culturally enhanced
programs and services to meet the needs of Canada’s growing urban Indigenous population. A Liberal
government will work in partnership with the Indigenous Friendship Centre movement, including regional
organizations like the Ontario Federation of Indigenous Friendship Centres, to ensure sufficient,
predictable, and sustained funding so they can continue to provide culturally appropriate “wrap-around”
service delivery for the growing Indigenous population in Canada’s urban centres. We will work in
partnership with you to ensure funding delivery mechanisms are effective and make sense.
Improving Education and Employment Outcomes for Urban Aboriginal People
2.
If elected, what actions would your government take to improve education and employment outcomes for
urban Aboriginal people?
The unacceptable gaps in social and economic outcomes for Indigenous Peoples in Canada must be closed
urgently, and forever. What we need to accomplish this is a collaborative approach—similar to the one that
resulted in the 2005 Kelowna Accord—that respects the experiences of Indigenous Peoples, both in their
communities and Canada’s urban centres, and commits the government to working in partnership with them
to set priorities and develop solutions to the challenges they face every day. A Liberal government will
immediately re-engage in a renewed, respectful, and inclusive Nation-to-Nation Kelowna process to
advance progress on the issues Indigenous peoples themselves prioritize. This will include meaningful
engagement with Indigenous governments, Aboriginal Representative Organizations, provinces, territories
and other stakeholders to deal with issues like improving education outcomes and economic opportunity.
We will make sure that the Kelowna Accord – and the spirit of reconciliation that drove it – is embraced, and
that its objectives are met in line with today’s challenges.
However, a Liberal government will also provide immediate additional financial assistance to First Nations
and Inuit students attending post-secondary education by investing $50 million in further annual support to
the Post-Secondary Student Support Program (PSSSP). We will also fulfill the commitment in the Kelowna
Accord to enhance existing scholarships and bursaries available to Métis students, at various colleges and
universities across Canada, in partnership with the Métis Nation. Moreover, we will undertake a
collaborative review, in partnership with Métis communities, of existing federal programs and services
available to the Métis Nation, to identify gaps and areas where strategic investments are needed in order to
improve Métis quality of life. In addition, a Liberal government will make new investments of $2.6 billion for
core First Nations education over the next four years, and $500 million for First Nations’ education
infrastructure over the next three years, to close the funding gap for schools on reserve. This will give First
Nations students the educational foundation they need to succeed, whether they decide to remain in their
home communities or move to urban centres elsewhere in Canada.
Further, as part of our commitment of $1.3 billion over three years to create jobs and opportunity for young
Canadians, we will more than double the almost 11,000 Canadians who can access Skills Link each year.
Skills Link helps young Canadians who may be at risk of not making a successful transition to the workplace
– such as First Nations, Inuit, Métis – find meaningful employment.
We will also renew and enhance the Aboriginal Skills, Employment and Training Strategy (ASETS) Program
as explained below. Renewal and expansion of the ASETS program is only one part of our a $750 million
annual increase in funding for training programs delivered in partnership with the provinces and territories.
Through that investment in skills training we will also provide a $500 million annual increase in funding to
the Labour Market Development Agreements with provinces and territories and a $200 million annual
increase in funding to be delivered by the provinces and territories and focused on training for workers who
are not currently eligible for federal training investment. This will undo Stephen Harper’s cuts in 2014 to the
Labour Market Agreements, which help Canadians outside the labour market get the basic literacy and
numeracy skills they need to find a decent job.
The measures outlined above are only part of a broader plan that will grow the economy and create jobs for
all Canadians. The Liberal three-point plan will:
 Create jobs with the most significant infrastructure investment in Canadian history: nearly $60 billion in
new funding over the next ten years. Our jobs plan is about doing for our kids and grandkids exactly
what our parents and grandparents did for us: build a better country for hard-working Canadians.
 Grow the middle class by putting more money in peoples’ pockets. We will do this by raising taxes on the
wealthiest one percent, and cutting taxes for middle class Canadians.
 Help those working hard to join the middle class, by investing in essential social infrastructure –
including affordable housing and child care – as well as giving families more money to help with the high
costs of raising their kids. Nine out of ten families will get more from our Canada Child Benefit, and it will
lift 315,000 children out of poverty.
3.
The Aboriginal Skills, Employment and Training Strategy (ASETS) provides crucial employment and training
supports to Employment Insurance (El) eligible and non El eligible urban Aboriginal people. In 2015, the ASETS
agreement was set to expire on March 31st, but was extended for one year. If elected, would your government
renew ASETS?
As noted above, a Liberal government will renew the Aboriginal Strategic Employment and Training
Strategy (ASETS), including the continuation of Nation-to-Nation and distinctions-based approaches. These
respect the unique realities of First Nations, Inuit, and the Métis Nation, in the delivery of these programs
and services to their communities. We will also expand ASETS funding by $50 million per year.
Homelessness Partnering Strategy
4.
lf elected, how would your government address the gap in basic needs and social supports, outside of the
Housing First funding model, for homeless and at risk Aboriginal community members through HPS?
Tackling the homelessness requires collaborative planning between orders of government and sustained
funding. Liberals understand that, beyond affordable housing supports, investments are also needed to
transition people in need into affordable housing and to provide social supports for at-risk people. As part of
our new, ten-year investment of nearly $20 billion in social infrastructure, we will make significant new
investments to buy, build and maintain Canada’s network of shelters and transition houses.
We also believe that we must deal with the root causes of homelessness and prevent it before it happens.
Improving quality of life for the Indigenous population in urban Canada will require addressing basic needs
beyond housing, such as health care, access to child care, and education, among others. A Liberal
government will ensure progress on these and other issues for all Indigenous Peoples, including those living
in urban centers, through the new Kelowna process discussed above.
Liberals also believe that affordable housing is part of the solution to many of the challenges facing our
communities. Better housing can make a meaningful impact on child poverty, high student debt, and
retirement security for seniors. It can also provide much-needed stability to people with serious health,
mental health, and addiction conditions. That is why our new investments in social infrastructure will also
prioritize new investment in affordable housing and seniors facilities. This investment will renew federal
leadership in housing, help build more housing units and refurbish existing ones, renew current co-operative
agreements, and provide operational funding support for municipalities, including renewing support for
Housing First initiatives that help homeless Canadians find stable housing. This will be part of a broader
National Housing Strategy that also provides tax incentives to expand affordable rental housing, improves
data collection, reviews policies on housing in high-priced markets, and offers more flexibility for new home
buyers.
We will also give families more money to help with the high costs of raising their kids. Nine out of ten
families will get more from our Canada Child Benefit, and it will lift 315,000 children out of poverty.
In addition, as noted above, Liberals recognize the crucial role the Indigenous Friendship Centre movement
plays in providing culturally enhanced programs to support the urban Indigenous population and we are
committed to working in partnership with you to support and expand your important work.
Missing and Murdered Indigenous Women
5.
lf elected, what would your government do to end violence against Aboriginal women? AND
6.
lf elected, would your government support a federal inquiry on issues related to missing and murdered
Indigenous women?
COMBINED ANSWER:
A Liberal government will immediately launch a national public inquiry into missing and murdered Indigenous women and
girls in Canada. The public inquiry will be established by a fully inclusive process that will bring justice for the victims,
healing to their families, and help deliver a plan of action to put an end to this ongoing national tragedy.
A Liberal government will then work with victims’ families, Indigenous governments and organizations, as well as
provincial, territorial and municipal governments, to implement the recommendations and action plan developed through
that inquiry.
Community Safety and the Criminal Justice Legislative Landscape
7.
If elected, how would your government address the overrepresentation of Aboriginal people incarcerated
within the criminal justice system?
Under the Conservative government the disproportionate number of incarcerated Indigenous people in prison has
exploded. Instead of providing adequate housing, education and mental health support and economic opportunity for
Indigenous Peoples in Canada, the Harper government has expanded prisons.
The Conservatives have refused to deal with the root causes of the glaring overrepresentation of Indigenous people in our
prisons, including long-standing social and economic factors and the systemic discrimination they face in our justice
system.
A Liberal government will focus on protecting Canadians and making our communities safer by pursuing policies that
reduce crime and prevent re-offending, such as rehabilitative programs that are proven to limit repeat offences.
Moreover, we will review current federal justice and corrections policies to ensure the adequate integration of Gladue
principles into decision making.
However, we will not turn this unacceptable situation around until the federal government deals with significant funding
gaps for education and social services in Indigenous communities and ensures equality of economic opportunity for
Indigenous Peoples. Indigenous Peoples have been systematically sidelined and denied access to the basic necessities that
most Canadians take for granted. These are the building blocks for fairness and opportunity. As noted above, the
fundamental way a Liberal government will address these challenges will be in partnership with Indigenous communities
to make sure that the Kelowna Accord – and the spirit of reconciliation that drove it – is embraced, and that its objectives
are met in line with today’s challenges.
As a start, we will deliver real action to close the persistent and unacceptable gaps in education and economic outcomes
for Indigenous Peoples. We will lift the two per cent cap on funding for federal Aboriginal programs, make immediate and
significant new investments in First Nations education, and ensure that all First Nations communities receive equitable
funding for child and family services on reserves. We will also create a new fiscal relationship with Indigenous
communities, which provides them sufficient, predictable, and sustained funding that reflects the actual costs of program
delivery. Moreover, we have a significant measures to improve education and economic opportunities for Indigenous
people living in urban centres, which are outlined in more detail in our answer to question two.
8.
lf elected, which community safety investments would you prioritize?
The Conservatives’ “tough on crime” agenda is focused on punitive measures and ideological posturing rather than
measures to keep Canadians safe. Further, they have wasted millions of dollars of Canadian taxpayer’s money fighting
avoidable legal costs stemming from mandatory minimum sentences.
While Liberals believe in strong penalties for serious crimes, we do not believe that “after the gavel” justice – sentencing
alone – is sufficient to keep our communities safe. A Liberal government’s priority will be evidence-based policies that
reduce harm and protect public safety. We will also focus on concrete crime prevention measures as well as investments
in mental health, particularly in the area of early detection, and addiction treatment.
Moreover, there is overwhelming evidence that Aboriginal policing works and the communities served by the FNPP are
safer because of this program. In addition to remedying the chronic lack of resources provided for Aboriginal policing,
there needs to be recognition that this policing is an essential service. A Liberal government will work with provincial,
territorial and Indigenous partners to develop a secure legislative basis for Aboriginal Police Services, which recognizes
them as essential services.
ONTARIO FEDERATION OF INDIGENOUS FRIENDSHIP CENTRES
Harmonisation des programmes et services fédéraux pour les Autochtones vivant en milieu urbain
1.
Si votre parti est élu, comment améliorerez-vous l’accès des centres d’amitié aux Partenariats urbains (PU)
et au Développement des capacités communautaires (DCC) après 2016-2017?
Le Parti libéral sait que les centres d’amitié jouent un rôle déterminant pour mettre en œuvre des
programmes et des services à vocation plus culturelle afin de répondre aux besoins de la population
autochtone croissante en milieu urbain au Canada. Un gouvernement libéral travaillera en partenariat avec
cette fédération, notamment avec des organismes régionaux comme la Ontario Federation of Indigenous
Friendship Centres, pour assurer un financement suffisant, prévisible et durable afin de continuer d’offrir
des services axés sur la réalité culturelle de la population autochtone qui ne cesse de croître dans les régions
urbaines du Canada. Nous travaillerons de concert avec vous afin de trouver des mécanismes de prestation
du financement qui sont efficaces et logiques.
Amélioration des résultats sur le plan de l’emploi et de l’éducation pour les Autochtones en milieu urbain
2.
Si votre parti est élu, quelles seraient les mesures que vous prendriez afin d’améliorer les résultats sur le
plan de l’emploi et de l’éducation pour les Autochtones en milieu urbain?
Les écarts inacceptables et les perspectives économiques des Autochtones du Canada doivent être comblés
immédiatement et à tout jamais. Pour ce faire, nous devons adopter une approche collaborative, semblable à
celle qui a permis la conclusion de l’accord de Kelowna, en 2005. Une approche qui est respectueuse de
l’expérience des Premières Nations, autant dans leurs communautés que dans les centres urbains, et qui
engage le gouvernement à collaborer avec elles pour établir des priorités et trouver des solutions aux
problèmes auxquels les communautés autochtones sont confrontées au quotidien. Un gouvernement libéral
relancera immédiatement le processus de Kelowna, de nation à nation, sous le signe du respect et pour
lutter contre les exclusions afin de faire progresser les dossiers qui sont prioritaires pour les peuples
autochtones. Cela passera par un engagement significatif avec les gouvernements autochtones, les
organisations autochtones représentatives, les provinces, les territoires et les autres parties intéressées afin
de traiter des enjeux comme l’amélioration des résultats sur le plan de l’éducation et des perspectives
économiques. Nous veillerons à l’adoption de l’Accord de Kelowna, qui a favorisé un esprit de réconciliation,
et à l’atteinte de ses objectifs en lien avec les défis d’aujourd’hui.
Un gouvernement libéral également accordera immédiatement une aide financière supplémentaire aux
étudiants des Premières Nations et Inuits suivant des études postsecondaires en investissant 50 millions de
dollars de plus par an pour le Programme d’aide aux étudiants de niveau postsecondaire (PAENPS). En
partenariat avec les groupes métis, nous nous acquitterons aussi de l’engagement pris, avec l’Accord de
Kelowna, d’améliorer les bourses d’études et d’entretien offertes aux étudiant(e)s métis inscrit(e)s dans
divers collèges et universités partout au Canada. De plus, nous entreprendrons, avec la coopération des
groupes métis, un examen des programmes et services fédéraux offerts aux peuples autochtones afin de
repérer les lacunes et les endroits où des investissements stratégiques sont nécessaires à l’amélioration de
la qualité de vie des Métis. Par ailleurs, un gouvernement libéral fera de nouveaux investissements de 2,6
milliards de dollars sur quatre ans dans l’éducation de base des Premières Nations de la maternelle à la 12e
année. À cela s’ajouteront 500 millions de dollars sur trois ans pour les infrastructures scolaires des
Premières Nations pour combler l’écart de financement des écoles sur les réserves. Cela donnera aux
étudiants autochtones les bases en éducation dont ils ont besoin pour réussir, qu’ils décident de rester dans
leurs communautés d‘origine ou d’aller vivre dans des centres urbains ailleurs au Canada.
En outre, dans le cadre de notre investissement de 1,3 milliard de dollars sur trois ans pour la création
d’emplois et de débouchés pour les jeunes Canadiens, nous ferons plus que doubler le nombre de
Canadiennes et Canadiens, qui est actuellement de 11 000, pouvant accéder au programme Connexion
compétences chaque année. Connexion compétences aide les jeunes Canadiennes et Canadiens qui risquent
de ne pas réussir à intégrer avec succès le monde du travail, par exemple, les membres des Premières
Nations, des communautés inuites et métisses, les personnes handicapées ou les chefs de famille
monoparentale, à trouver un emploi intéressant.
Nous reconduirons et nous accroîtrons aussi le financement accordé à la Stratégie de formation pour les
compétences et l’emploi destinée aux Autochtones (SFCEA) comme expliqué plus bas. La reconduite et
l’augmentation de la SFCEA ne seront qu’une partie de notre augmentation annuelle de 750 millions de
dollars du financement des programmes de formation dispensés en partenariat avec les provinces et les
territoires. Nous augmenterons ainsi de 500 millions de dollars le financement annuel pour les Ententes sur
le développement du marché du travail conclues avec les provinces et territoires, et de 200 millions de
dollars par an le financement octroyé aux provinces et territoires pour former les travailleuses et
travailleurs qui ne sont actuellement pas admissibles aux formations financées par le gouvernement fédéral.
Cela annulera les compressions faites par Stephen Harper en 2014 dans les ententes sur le marché du
travail, qui visaient à aider les Canadiennes et Canadiens en dehors du marché du travail à obtenir les
compétences de base en matière de lecture et de calcul pour avoir la chance de trouver un emploi décent.
Les mesures susmentionnées s’inscrivent dans le cadre d’un plan plus vaste qui stimulera l’économie et
créera des emplois pour l’ensemble des Canadiennes et Canadiens. Le plan libéral en trois points permettra:
 de créer des emplois grâce à un investissement historique dans les infrastructures, soit presque 60
milliards de dollars en nouveau financement sur les dix prochaines années;
 de faire croître la classe moyenne en augmentant les impôts du 1 % des Canadiens les plus riches
pour baisser ceux de la classe moyenne;
 d’aider celles et ceux qui travaillent fort pour faire partie de la classe moyenne, en investissant dans
les infrastructures sociales essentielles, dont le logement abordable et les garderies, et en
procurant plus d’argent aux familles pour les aider à assumer les frais inhérents à l’éducation de
leurs enfants. Neuf familles sur dix obtiendront plus grâce à notre Allocation canadienne aux
enfants qui permettra à 315 000 enfants de sortir de la pauvreté.
3.
La Stratégie de formation pour les compétences et l’emploi destinée aux Autochtones (SFCEA) apporte un
soutien important à l’emploi et à la formation des Autochtones vivant en milieu urbain, qu’ils soient ou non
admissibles à l’assurance-emploi. L’entente relative à la SFCEA devait expirer le 31 mars 2015, mais elle a été
prolongée d’une année. Si votre parti est élu, reconduirez-vous la SFCEA?
Comme indiqué plus haut, un gouvernement libéral reconduira la Stratégie de formation pour les
compétences et l’emploi destinée aux Autochtones (SFCEA), y compris en continuant de fournir les
programmes et les services aux collectivités des Premières Nations, des Inuits et des Métis qui
reconnaissent leurs réalités uniques et en préconisant une approche de nation à nation fondée sur les
différences. Nous augmenterons également le financement de la SFCEA de 50 millions de dollars par an.
Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance
4.
S’il est élu, comment votre gouvernement comblera-t-il les lacunes aux niveaux des besoins fondamentaux
et des aides sociales, en dehors du modèle de financement « Logement d’abord », pour les sans-abri et les membres
des communautés autochtones à risque par le biais de la SPLI?
Pour remédier au problème de l’itinérance, il faut miser sur une planification concertée de la part des
différents ordres de gouvernement, de pair avec un financement soutenu. Les libéraux comprennent qu’audelà des aides en matière de logement abordable, il faut également faire des investissements pour assurer la
transition vers un logement abordable des personnes dans le besoin et fournir des aides sociales aux
personnes à risque. Dans le cadre de notre nouvel engagement à faire un investissement de près de
20 milliards de dollars sur dix ans dans les infrastructures sociales, nous augmenterons considérablement
l’investissement en faveur de la construction et du maintien du réseau canadien de refuges et de maisons de
transition.
Nous sommes également convaincus qu’il faut traiter les causes profondes de l’itinérance pour l’éviter avant
qu’elle se produise. Pour améliorer la qualité de vie des Autochtones dans les régions urbaines, nous
devrons répondre à leurs besoins fondamentaux hormis le logement, comme les soins de santé, l’accès aux
services de garde d’enfants et l’éducation, entre autres. Un gouvernement libéral veillera à faire progresser
ce dossier et d’autres questions pour tous les Autochtones, y compris ceux qui vivent dans des centres
urbains, grâce à une nouvelle démarche dans le cadre de l’Accord de Kelowna abordé ci-dessus.
De plus, les libéraux sont conscients que le logement abordable constitue une partie de la solution à nombre
des défis qui se posent à nos communautés. Des logements de meilleure qualité peuvent faire une différence
considérable sur la pauvreté infantile, les dettes étudiantes élevées et la sécurité de retraite des aînés. Ils
peuvent également fournir un niveau de stabilité crucial pour des personnes ayant de graves problèmes de
santé physique, de santé mentale et de dépendance. C’est la raison pour laquelle nos nouveaux
investissements dans les infrastructures sociales accorderont aussi la priorité aux investissements dans les
logements abordables et les résidences pour personnes âgées. Cet investissement se traduira par la relance
du leadership fédéral en matière de logement, la construction d’un plus grand nombre de logements et la
rénovation de logements existants, le renouvellement des ententes de coopératives existantes et un soutien
financier opérationnel aux municipalités, dont le rétablissement du soutien au programme « Logement
d’abord », qui aide les Canadiennes et les Canadiens sans abri à trouver un logement stable. Cela fera partie
d’une stratégie nationale en matière de logement, qui comportera aussi des incitations fiscales pour
favoriser l’offre de logements locatifs abordables, l’amélioration de la collecte de données, l’examen des
politiques en matière de logement dans les marchés où les prix sont élevés, sans oublier une plus grande
latitude accordée aux acheteurs d’une première maison.
Nous donnerons aussi plus d’argent aux familles pour les aider à assumer les frais inhérents à l’éducation de
leurs enfants. Neuf familles sur dix obtiendront plus grâce à notre Allocation canadienne aux enfants qui
permettra à 315 000 enfants de sortir de la pauvreté.
En outre, comme indiqué ci-dessus, les libéraux reconnaissent le rôle crucial que les Centres d’amitié
autochtones jouent dans la prestation de programmes culturellement riches pour soutenir la population
autochtone des villes et nous sommes déterminés à collaborer avec vous pour appuyer votre travail
important et en élargir la portée.
Femmes et filles autochtones disparues et assassinées
5.
S’il est élu, que fera votre gouvernement pour mettre fin à la violence faite aux femmes autochtones?
6.
S’il est élu, votre gouvernement sera-t-il favorable à une enquête fédérale sur les questions liées aux
femmes et filles autochtones disparues et assassinées?
ET
RÉPONSE COMBINE:
Un gouvernement libéral lancera immédiatement une enquête publique nationale sur les cas de femmes et
de filles autochtones disparues et assassinées au Canada. Cette enquête publique résultera d’un processus
entièrement inclusif qui donnera aux victimes des moyens d’action et visera à leur rendre justice, à soulager
les membres de leur famille et à mettre en place un plan d’action pour clore ce douloureux chapitre de
l’histoire nationale.
Un gouvernement libéral collaborera ensuite avec les familles des victimes, les gouvernements et
organisations autochtones, ainsi que les gouvernements provinciaux et territoriaux et les municipalités,
pour mettre en oeuvre les recommandations et le plan d’action élaborés pendant l’enquête.
Sécurité communautaire et contexte législatif en matière de justice pénale
7.
S’il est élu, comment votre gouvernement réglera-t-il le problème de la surreprésentation des Autochtones
dans le système pénal?
Sous le régime conservateur, le nombre disproportionné d’Autochtones incarcérés a explosé. Au lieu de
fournir des logements, une éducation, des soins de santé mentale et des débouchés économiques adéquats
aux peuples autochtones du Canada, le gouvernement conservateur a préféré agrandir les prisons.
Le gouvernement conservateur a refusé de s’attaquer aux causes profondes de la surreprésentation
manifeste des Autochtones dans nos établissements pénitenciers, de même qu’aux facteurs socioéconomiques de longue date et à la discrimination systémique dont ils font l’objet de la part de notre
système de justice.
Un gouvernement libéral se concentrera sur la protection des Canadiennes et Canadiens tout en s’efforçant
de rendre nos communautés plus sécuritaires grâce à la mise en oeuvre de politiques qui réduisent la
criminalité et préviennent les récidives, comme les programmes de réinsertion, qui ont
8.
Si vous êtes élus, quelles seront vos priorités en matière d’investissements dans la sécurité communautaire?
La vision de la lutte contre la criminalité des conservateurs s’articule autour de mesures et de positions
idéologiques plutôt que de mesures qui assurent la sécurité des Canadiennes et Canadiens. En outre, ils ont
gaspillé des millions de dollars des contribuables canadiens pour des batailles juridiques coûteuses
découlant des peines minimales obligatoires.
À titre de libéraux, nous sommes d’avis que les crimes graves doivent s’accompagner d’une peine sévère,
mais nous ne croyons pas en la justice punitive comme panacée. L’une des priorités d’un gouvernement
libéral sera la mise en place de politiques fondées sur des données probantes visant à réduire les préjudices
et à protéger la sécurité publique. Nous axerons également nos efforts sur des mesures concrètes de
prévention de la criminalité et des investissements en santé mentale, plus particulièrement dans le domaine
du dépistage précoce et du traitement des toxicomanies.
En outre, un grand nombre de preuves montrent que les services de police autochtones donnent des
résultats et que les communautés qui bénéficient du PSPPN sont plus sûres grâce à ce programme. En plus
de remédier au manque de ressources chronique dont souffre la police autochtone, il faut que ses activités
soient reconnues comme « services essentiels ». Un gouvernement libéral travaillera avec ses partenaires
des provinces, des territoires et des peuples autochtones afin de faire reposer les services de police
autochtones sur des bases législatives solides qui en feront des services essentiels.

Documents pareils

September 14 2015 Canadian Chiropractic Association 6

September 14 2015 Canadian Chiropractic Association 6 For more information on the Liberal Party of Canada’s vision for Canada, please take a moment to review our policies online at RealChange.ca. This site provides details on a Liberal government’s po...

Plus en détail

October 6, 2015 Catherine Latimer, Executive Director John Howard

October 6, 2015 Catherine Latimer, Executive Director John Howard Enclosed, please find the Liberal Party of Canada’s formal response to your questionnaire. For more information on the Liberal Party of Canada’s vision for Canada, please take a moment to review ou...

Plus en détail