Communiqué de presse 2 - Caroline Bernard

Commentaires

Transcription

Communiqué de presse 2 - Caroline Bernard
Le Service de police de la ville de Saint-Jérôme veut sauver encore plus de vie!
Saint-Jérôme, le lundi 11 avril 2016
Depuis 4 ans, grâce à la collaboration du ministère de la Santé et des Services sociaux, le Service de
police de la ville de Saint-Jérôme a sauvé 27 vies. Après la signature d’un protocole entre la Ville de
Saint-Jérôme et le Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides (anciennement le
CSSS des Laurentides), 11 véhicules de patrouilles étaient équipés de défibrillateurs externes
automatisés (DEA). Depuis, plus de 121 interventions ont été effectués par les policiers de SaintJérôme pour des appels auprès de victime d’arrêt cardio-respiratoire ou représentant de tel symptôme.
Devant ces chiffres éloquents et la volonté d’en sauver encore plus, la direction du service avec l’appui
du conseil a décidé d’équiper l’ensemble de sa flotte automobile dès mai 2016.
Le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme aime se distinguer et offrir aux citoyens de Saint-Jérôme un
service policier de qualité. Grâce à la rapidité d’intervention des policiers qui patrouillent près de 90 km2, ils
arrivent souvent plusieurs précieuses minutes avant le service ambulancier. Cette rapidité augmente les
chances de sauver une vie.
De plus, le direction du service organise des retrouvailles entre les sauveurs et le survivants. Les demandes
venaient autant de la personne réanimée que des intervenants. Ces rencontres sont l’occasion pour les
policiers de voir qu’ils peuvent faire une différence auprès de la population. C’est toujours une fierté pour les
agents de faire des retrouvailles de ce genre.
Mme Caroline Bernard, directrice adjointe à la Direction des enquêtes et de la planification stratégique précise
« Grâce à la rapidité de nos interventions, nous avons réussi à convaincre le Conseil en 2011 et le ministère
que nous pouvions sauver des vies. Nous en sommes très fiers. Notre déploiement sur le territoire fait en sorte
que nous sommes plus rapide que le service ambulancier. Nous nous devions d’équiper l’ensemble de la flotte
automobile puisque nous avons à coeur la vie des jérômiens. Avec l’achat de ces 15 DEA supplémentaires,
nous pourrons faire une différence. 27 vies de sauvées plus tard, nous en avons la preuve ».
Un appareil DEA coûte environ 1500 $ l’unité.
Pour de plus amples renseignements,
veuillez communiquer avec :
Robin Pouliot
Policier aux relations communautaires et
médiatiques
Division du soutien et des affaires avec la
communauté
Tél. : 450 432-5299, poste 2244 | [email protected]
Sur la photo : Danny Paterson (directeur du service de police), Éric Thomas (agent), Michael 3ans (fils de monsieur OliveiraRamos), William-Alberto Oliveira-Ramos (survivant grâce au DEA et à l’intervention des policiers), sa conjointe Stéphanie
Lacoste et l'agent Kevin St-Denis