Le Home Insurance Building a été construit en 1885 à Chicago, I

Commentaires

Transcription

Le Home Insurance Building a été construit en 1885 à Chicago, I
Les buildings de Chicago
Le Home Insurance Building a été construit en 1885 à Chicago, Illinois, et démoli en 1931
pour faire place au Field Building (désormais le LaSalle Bank Building). Il a été le premier
bâtiment de ville à utiliser l'acier pour sa structure, mais l’essentiel de sa structure était
composée de fonte et de fer forgé. Il est considéré comme le premier gratte-ciel du monde. Il
avait 10 étages et une hauteur de 42 m. On a cru qu’il était le premier à offrir une structure
métallique totale mais en réalité le plancher comportait aussi une maçonnerie pour un meilleur
maintient de l’édifice.
L'architecte était William Le Baron Jenney, un ingénieur. En fait, le bâtiment pèse seulement
un tiers de moins qu’un bâtiment de pierre. Les fonctionnaires de la ville étaient préoccupés au
sujet de sa sécurité. Le Home Insurance Building est un exemple même de l’architecture de
l’École de Chicago
En 1890, deux étages supplémentaires ont été construits au-dessus de l'original de 10 étages.
Après sa démolition et la construction d’un nouveau building en 1932, une plaque
commémorative est posée à l’entrée du bâtiment : « Cette section du bâtiment Field est érigée
sur le site du Home Insurance Building conçu et construit en 1884 par le regretté William Le
Baron Jenney. Il fut le premier bâtiment élevé à utiliser en tant que principe de base de sa
conception la méthode de construction connue sous le nom de skeleton, d’ influence
primordiale dans l'acceptation de ce principe. W. Le Baron Jenney a été le vrai père des gratteciel.
Le Monadnock Building, dont le nom est tiré du bâtiment est tiré d’une montagne du New
Hampshire, est un des premiers gratte-ciel dans le district du centre-ville de Chicago
(Illinois). Il est parmi les plus hauts en maçonnerie (mur porteur) dans le monde, mais l'hôtel de
ville de Philadelphie détient le record mondial. Il est situé au 53 West Jackson Blvd.
Il compte dix-sept étages et 60 m de hauteur.
La moitié nord a été conçue et construite par Burnham & Root en 1889-1891, Le bâtiment a
été désigné monument historique de la ville de Chicago. Il représente le dernier gratte-ciel de
Chicago construit avec murs porteurs, les murs à la base de la structure sont au nombre de six
pieds (1,83 mètres) d'épaisseur. Le bâtiment a été tellement lourd qu'il s'enfonçait dans le
sol après avoir été construit, ce qui exigea des mesures . Les murs en courbe légèrement
jusqu’au 2e étage un pylône égyptien. D’ailleurs le projet initial de m’architecte Jean Racine
comprenait des décors égyptiens, mais le promoteur a insisté pour que le bâtiment n'ait pas
d'ornement.
La moitié sud conçue et construite par Holabird & Roche en 1891-1893 avec les méthodes
les plus avancées : structure en acier de construction, ce qui a permis d’ouvrir davantage le
mur pour de plus larges fenêtres. La différence radicale dans la construction entre les deux
moitiés du bâtiment marque le passage dans l'histoire de l'architecture la fin d'une tradition de
construction (maçonnerie) et le début d'une autre (structure en acier).Les deux moitiés de ce
bâtiment offrent donc une perspective unique pour l'examen de l'histoire et du
développement de l'architecture moderne. Outre le sud, d'autre part, constituent un exemple
précoce de la charpente d'acier de construction, sa structure sous-jacente révélée par piles
étroites et de larges fenêtres.
The Manhattan Building est un immeuble de 16 étages au 431 South Dearborn Street à
Chicago, Illinois. Il a été conçu par l'architecte William Le Baron Jenney et construit de 1889 à
1891. Il s'agit de la plus ancien gratte-ciel au monde à utiliser une simple structure comme un
squelette qui soutient le bâtiment.
Les baies vitrées caractéristiques fournissent une abondante lumière à l'intérieur. La
combinaison d'une façade de granit pour les étages inférieurs et façade en brique pour la
partie supérieure pour alléger la charge sur le cadre interne de l'acier est d’une grande
originalité.
La polyvalence et la force de la construction de cette structure en métal rendait désormais le
gratte-ciel possible, comme le montre cet ouvrage, qui atteint alors le stupéfiant hauteur de 16
étages en 1891. Son architecte a été un pionnier dans le développement de grands immeubles.
Le Guaranty Building, qui est maintenant appelé le Prudential Building, a été conçu
par Louis Sullivan et Dankmar Adler, et construit à Buffalo, New York.
La conception de Sullivan est fondée sur sa conviction que "la forme suit la fonction».
L'immeuble est divisé en quatre zones. Le sous-sol comprend des espaces utilitaires
(chaudières etc.) Depuis, ce niveau a été au-dessous du sol, il n'est pas apparu sur le visage
de l'immeuble. La zone suivante est le rez-de-chaussée qui était la zone d'espaces publics
donnant sur la rue : commerces, entrées et vestibules. La troisième zone est celle des
bureaux aux étages avec des cellules identiques autour d’un bureau central regroupés
autour des ascenseurs. La quatrième et dernière zone est composée de matériel de
l'ascenseur, les services publics et quelques bureaux.
La structure en acier du bâtiment a été décorée avec des blocs de terre cuite. Différents
styles de bloc délimitent les trois zones visibles de l'édifice. Pour Sullivan l’édifice devait avoir
fière allure dans un « élan de lignes ascendantes que rien ne devait interrompre ».
M. Sullivan Centre (anciennement connu sous le nom de Carson, Pirie, Scott and
Company Building) [2] est un immeuble commercial au 1 South State Street à Chicago,
Illinois. A Chicago Landmark, le bâtiment a été conçu par Louis Sullivan, construit en 1899
pour le commerce de détail firme Schlesinger & Meyer, et développé et vendu à Carson
Pirie Scott en 1904. Il était utilisé pour le commerce de détail, de 1899 jusqu'en 2007.
Le bâtiment est remarquable par sa structure en acier, ce qui a permis une augmentation
spectaculaire des surfaces vitrées, laissant pénétrer une lumière du jour abondante à
l’intérieur du bâtiment. Il a aussi permis un plus grand espace pour les vitrines. Les somptueux
ornements en fonte au-dessus de la tour ronde de l’entrée devaient être « fonctionnels».
Sullivan a conçu le coin de l’entrée de sorte qu’’elle soit visible à la fois de la State Avenue et
de la Madison Avenue L’ornementation, au-dessus de l'entrée principale, devait attirer le
client ?. Si l’édifice est en structure métallique conforme aux principes de l’Ecole de Chicago, il
est également orné de panneaux décoratifs sur les parties inférieures de l'immeuble sont
généralement attribués à George Grant Elmslie. Sullivan qui était le principal concepteur a
quitté le cabinet d’Adler après le départ de Frank Lloyd Wright.
En août 2006, la société mère de Carson Pirie Scott (Bon-Ton Stores Inc), a annoncé que,
après la saison de Noël 2006, le grand magasin serait fermé. Les 54 000m2 carrés du bâtiment
aujourd'hui rebaptisé Sullivan Center, sont actuellement en pleine phase de réaménagement
par Joseph Freed & Associates, un promoteur immobilier basé à Palatine, dans l'Illinois.
Woolworth Building : le gratte-ciel néo-gothique.
Conçu pour ensuite atteindre la hauteur incroyable de cinquante-cinq étages,il se lève à un peu
moins de 220 m au sommet de la flèche pyramidale. Gilbert a conçu une tour qui se dresse à
partir d'un bloc de base de soutien, mais pour maximiser la hauteur. Et pour que l’immeuble soit
en accord avec d'autres grands bâtiments historiques voisins, Gilbert a utilisé le style gothique.
Les deux parties lattérales servent à la soutenir et à bloquer la tour principale. Les piles
montantes sont larges, mais nulle part stoppés par des lignes horizontales très marquées. Au
sommet, la flèche gothique est très large afin qu'elle soit visible de la rue et qu’elle accentue le
mouvement ascendant. Une telle réalisation n’a été possible que grâce au travail exploratoire
des Jenney, Adler et Sullivan. Mais le caractère monumental et l’aspect gothique était nettement
différent de l’esprit de Chicago. Ce retour à l’historicisme aura pour effet d’écarter Sullivan de
la scène.