Le Figaro Novembre 2015

Commentaires

Transcription

Le Figaro Novembre 2015
Date : 27 OCT 15
Page de l'article : p.19,22
Journaliste : Mathilde Visseyrias
Pays : France
Périodicité : Quotidien Paris
OJD : 314312
Page 1/2
ENTREPRISES
Bpifrance investit
dans des auberges
de jeunesse
La banque publique prend 25 % du capital de France
Hostels, qui s'adresse aux touristes de 18 à 25 ans.
EXCLUSIF
MATHILDE VISSEYRIAS
mvisseyrias(â>lefigaro.fr
I Paris,
* qui reste
en souscapacité, est
incontournable.
Nous
comptons
nous y
implanter
en 2019
ROMAIN VIENNOIS,
FONDATEUR DU PROJET,
ANCIEN DIRECTEUR
DU DEVELOPPEMENT
DE ST CHRISTOPHER'S INN
Tous droits réservés à l'éditeur
TOURISME Moins dè trois semaines
après l'annonce, par Laurent
Fabius, d'un tout nouveau dispositif
prévoyant un milliard d'euros pour
soutenir le développement du tourisme en France, Bpifrance passe à
l'action. La banque publique investit plusieurs centaines de milliers
d'euros, en prenant une participation de 25 % au capital de la startup France Hostels, qui prévoit de
concurrencer les auberges de jeunesse nouvelle génération. Les deux
grands concurrents récemment arrivés en France sont britanniques :
Generator, qui appartient au fonds
britannique Patron capital (nos éditions du 30 janvier), et St Christopher's Inn, enseigne exploitée par
Beds and Bars.
«L'investissement dans France
Hostels est la première opération du
fonds France Investissement Tourisme, mis en œuvre dans le cadre des
mesures annoncées par le Quai
d'Orsay pour soutenir le secteur le
8 octobre », explique Fanny Letier,
directrice exécutive en charge des
fonds propres PME.
Ce nouveau fonds, consacré au
tourisme et d'un montant prévu de
100 millions (dont 50 % sont apportés initialement par Bpifrance et
dans un second temps par des family offices et des professionnels du
tourisme), devrait permettre de financer 10 à 15 projets par an, dans
les cinq prochaines années. « Pour
la première fois, poursuit Fanny
Letier, nous accompagnons tous les
stades de développement y compris
de jeunes entreprises. Pour France
Hostels, nous prévoyons de l'accompagner par tranche, à chaque étape
de développement, avec des co-investisseurs. D'ici à la fin de l'année,
nous pensons boucler trois à quatre
nouvelles opérations, au profit de
projets de developpement de nouveaux concepts, usages et pratiques
touristiques et d'entreprises plus traditionnelles dont il faut assurer les investissements et la transformation. »
En soutenant France Hostels,
Bpifrance investit dans un projet
qui ne verra pas le jour avant fin
2017. La banque fait confiance à
l'expertise de Romain Viennois, ancien directeur du développement
de St Christopher's Inn, qu'il a quitté il y a quèlques mois après y avoir
passé quinze ans. « Notre ambition
est de créer un réseau d'auberges de
jeunesse en France, pour de jeunes
touristes de 18 à 25 ans, à la recher-
BPIFRANCE2 6345075400503
Date : 27 OCT 15
Page de l'article : p.19,22
Journaliste : Mathilde Visseyrias
Pays : France
Périodicité : Quotidien Paris
OJD : 314312
Page 2/2
tor ou St Christopher'» Inn. Mais Paris, qui reste en sous-capacité, est
incontournable pour nous aussi.
Nous comptons nous y implanter en
2019. »
Pour se démarquer, Romain
Viennois compte mettre en place
une « technologie propriétaire»,
pour accompagner le client de sa
réservation en ligne jusqu'à sa
chambre (ouverture de la porte et
paiement des consommations annexes sur son mobile, choix à la réservation entre lit du haut ou celui
du bas pour les lits superposés...).
Financement d'un hôtel
flottant à Paris
En soutenant France Hostels, Bpifrance, dont le siège est à Maisons-Alfort,
investit dans un projet qui ne verra pas le jour avant fin 2017. D ALLARD/REA
che d'un hébergement central, à
partir de 19 euros la nuit en dortoir et
25 euros en moyenne, explique l'entrepreneur de 37 ans. Notre premier
établissement devrait ouvrir à la
montagne, fin 2017.11 aura 90 chant bres et 370 lits. Pour nous, Lyon,
Tous droits réservés à l'éditeur
Marseille, Nice, Bordeaux, et des
destinations touristiques au sid comme au soleil, comme les plages du
Débarquement, sont des priorités.
Nous privilégions les métropoles
françaises encore délaissées par les
grands opérateurs, comme Genera-
« Le marché est en manque d'offres,
u n'y a qu'à Paris qu'on trouve des
enseignes de qualite, pense Romain
Viennois. Je veux être le premier à
exploiter un réseau à travers la
France. Bpifrance me fait confiance
pour mettre en place la marque. »
Avant France Hostels, Bpifrance a
soutenu une cinquantaine d'entreprises dans le tourisme, la restauration et les loisirs. La banque a investi un million d'euros dans l'hôtel
Les Bains à Paris (ex-Lés Bains Douches). Elle a aussi accompagné Allô
Resto, entre 2009 jusqu'à 2014. Elle
en détenait 35 % du capital. Elle a
aussi investi 400000 euros dans
l'enseigne de restauration sans gluten Noglu pour financer son développement notamment à New
York. Enfin, en octobre 2014, Bpifrance a investi 700 DOO euros dans
l'hôtel flottant qui sera installe rive
gauche au port d'Austerlitz, avec
58 chambres et vue panoramique
sur la Seine. Cet hôtel, en convention avec le Port autonome de Paris,
et imaginé par Christophe Gallineau, ex-directeur général des Bateaux parisiens, doit ouvrir en janvier. Avec pour actionnaire
principal Novaxia, il sera géré par
Elegencia Hotels. •
BPIFRANCE2 6345075400503