Télécharger - Grand Palais

Commentaires

Transcription

Télécharger - Grand Palais
communiqué
Des jouets et des hommes
14 septembre 2011 - 23 janvier 2012
Grand Palais, Galeries nationales
entrée Clemenceau
Cette exposition est organisée par la Rmn-Grand Palais en
collaboration avec Les Arts Décoratifs, Paris, et co-organisée
par l’Helsinki Art Museum.
Elle sera présentée à l’Helsinki Art Museum du 21 février au
20 mai 2012.
« Le joujou est la première initiation à l’art », Charles Baudelaire
Mille jouets de l’Antiquité à aujourd’hui réunis dans cette exposition, c’est un rassemblement exceptionnel et totalement inédit
par son ampleur et son ambition : poupées antiques, poupées princières, Barbie, trains, avions, bateaux, ours de tous poils,
automates presque vivants, jeux vidéo batailleurs, figurines en plomb ou en plastique, soucoupes volantes, arches de Noé et
même un Père Noël dans un avion.
Entre mimétisme et imaginaire
Des jouets et des hommes présente une histoire du jouet occidental et met en lumière son importance dans l’éducation de
l’homme depuis sa naissance. L’exposition interroge les rapports ambigus que les enfants entretiennent avec la reproduction
en miniature du monde des grands. Comment s’emparent-ils de cette réalité à leur échelle, toujours imaginée par des
adultes ?
Comment les archétypes que sont les poupées, les véhicules ou les figurines de guerre évoluent-ils selon les époques ?
Quelles sont les permanences en matière de mimétisme et les ruptures au cours de l’Histoire ? A-t-on toujours rêvé de
devenir pompier ou maîtresse d’école ?
Autant de questions autour du jouet – et non du jeu, qui lui implique des règles - auxquelles l’exposition tente de donner des
réponses scientifiques et néanmoins sensibles.
Cette exposition est réalisée en collaboration avec le Musée des Arts décoratifs qui conserve une des plus importantes
collections de jouets en Europe. D’autres institutions culturelles françaises et internationales prestigieuses dont le Victoria &
Albert Museum à Londres, le Musée du jouet à Nüremberg ou encore le Strong à Rochester (E.U), ainsi qu’un grand nombre
de collections particulières européennes ont permis de rassembler de nombreux objets.
Qu’ils soient fabriqués en série ou par des artistes de renom comme Alexandre Calder, Felix Garcia Torres ou Benjamin
Rabier, qu’ils soient exceptionnels ou échoués sur la moquette des chambres d’enfant, ces jouets nous racontent le monde,
ses évolutions, son histoire, souvent de façon décalée ou dans un mimétisme confondant.
Une iconographie importante et très variée – tableaux, affiches, sculptures, films, jeux vidéo, clips – complète ce panorama.
A la découverte de l’exposition : Au fil des salles, entre le rituel du don et le nécessaire renoncement à l’âge adulte, le
visiteur est invité à découvrir ou à reconnaître des jouets attachés à plusieurs générations d’enfants. Le parcours de
l’exposition est rythmé par différents chapitres dont voici quelques-uns des thèmes.
L’univers des animaux : L’ours en peluche, le cheval-bâton ou à bascule incarnent les animaux de l’enfance par excellence.
Fermes, cirques et arches de Noé, qui abritent bien d’autres espèces, sont des ensembles indémodables du monde du jouet.
Des jouets et des hommes 1
Robot poussin, Japon, vers 1965, jouet mécanique, Paris, Les Arts Décoratifs © Jean Tholance pour Les Arts Décoratifs, Paris
L’illusion de la vie : Les automates ou les jouets mécaniques – comme ceux de Fernand Martin qui anime un violoniste
jouant éperdument de son instrument ou une portière qui ne pense qu’à balayer – fascinent par leur mécanisme et leur
troublante illusion de vie. Les robots japonais en métal lithographié et les Robosapiens ou Roboraptor illustrent plus tard la foi
naïve ou enthousiaste dans l’innovation technologique.
Jouets de filles, jouets de garçons : Depuis l’Antiquité, des rôles prédéterminés sont distribués selon les sexes,
reproduisant des stéréotypes ancestraux. Le cœur de l’exposition bat entre les jouets de filles et les jouets de garçons. D’un
côté le monde de l’intimité, de la maison et de ses poupées et de l’autre, le vaste monde peuplé de voitures, de trains, de
bateaux, d’avions jusqu’aux engins de l’espace. Sans oublier la guerre dont les représentations enfantines sont en étroite
relation avec les conflits planétaires qui se succèdent. Aujourd’hui, les conflits imaginaires, inspirés par l’Heroic Fantasy et la
science-fiction, prennent la relève des anciens soldats de plomb, les jeux vidéo en étant le support de prédilection.
L’âge des médias : Cette section, l’une des dernières de l’exposition, s’attache à montrer l’influence des médias sur la
planète des jouets au XXe siècle. Ou comment des émissions de télévision comme Bonne Nuit les Petits ont popularisé des
poupées telles que Nicolas et Pimprenelle et leur nounours ou encore comment la saga Star Wars a donné naissance à
quantité d’objets dérivés qui ont fait la fortune des fabricants et la joie d’enfants et de collectionneurs.
Une exposition interactive : L’esprit espiègle de l’artiste vidéaste français Pierrick Sorin donne vie et humour à l’univers tout
en miniature de cette exposition. Il réalisera une quinzaine d’installations originales dont par exemple, des théâtres optiques à
l’intérieur desquels l’artiste s’amuse de son image jusqu’à la faire déambuler dans une maison de poupées… Le visiteur, petit
ou grand, sera lui aussi invité à monter dans le manège enchanté de l’exposition grâce à des dispositifs interactifs inédits et
en 3D pour découvrir des saynètes amusantes et nostalgiques.
............................
commissariat
Bruno Girveau, chef du département du développement scientifique et culturel, Ecole nationale supérieure des beauxarts, Paris
Dorothée Charles, conservatrice, département des jouets, Musée des Arts décoratifs, Paris
Claire Didier, assistante des commissaires
direction artistique
Pierrick Sorin, artiste vidéaste assisté d’Emily Nirlo
Yves Kneusé, architecte, scénographe
............................
ouverture :
tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 20h, nocturne
le mercredi jusqu’à 22h. Ouverture anticipée à 9h
pendant les vacances scolaires de la Toussaint et
Noël. Fermeture exceptionnelle à 18h les 24 et
31 décembre. Fermé le 25 décembre.
tarifs :
11 €, TR 8 € (13-25 ans, demandeur d’emploi,
famille nombreuse). Gratuité pour les moins de 13
ans, bénéficiaires du RSA et du minimum vieillesse.
accès :
métro ligne 1, 9 et 13 : Champs-ÉlyséesClemenceau ou Franklin-Roosevelt
renseignements, achat des billets, téléchargement
des audioguides (3€) sur www.rmngp.fr
audioguides :
français, anglais, allemand : 5 €
publications aux éditions de la
Rmn-Grand Palais, Paris 2011 :
- catalogue : 25x29 relié, 352 p.,
700 ill., 50 €.
- album : 48p, 40 ill., 9 €
contacts presse :
Rmn-Grand Palais
254-256 rue de Bercy
75577 Paris cedex 12
Florence Le Moing
01 40 13 47 62
[email protected]
- e-album sur iPad : 4,99 €
- l’alphabet des jouets : 116p, 26 ill.,
13,50 €
Elodie Vincent
01 40 13 47 61
[email protected]
- application l’alphabet des jouets sur
iPad : 0,79 €
- jouets, les coloriages de l’art : 32 p.,
30 ill., 6,50 €
L'exposition bénéficie du soutien en nature de Sony.
Desetjouets
et des hommes
Les ateliers pédagogiques de l'exposition bénéficient du soutien de Vitra
Djeco.
2
sommaire
communiqué
p.1
press release
p.4
lehdistötiedote (communiqué en finnois)
p.6
textes des salles
p.8
projet scénographique, Yves Kneusé
p.12
Pierrick Sorin, directeur artistique
p.13
biographie de Pierrick Sorin
p.14
les jouets exposés
p.16
installations audiovisuelles conçues pour l’exposition par Pierrick Sorin
p.53
catalogue
p.54
extraits du catalogue
p.55
autres éditions
p.62
web-documentaire Des Jouets Un Sorin
p.64
programmation culturelle
p.65
nuit blanche le 1er octobre 2011
p.67
pour les enfants… (atelier, concert, projections, journées thématiques etc)
p.68
saison « Le Grand Palais sort le grand jeu »
p.70
informations pratiques
p.71
visuels disponibles pour la presse
p.72
Sony, parrain de l’exposition
p.80
partenaires média
p.81
Des jouets et des hommes
3
press release
Of Toys and Men
14 September 2011 - 23 January 2012
Grand Palais, Galeries nationales
Clemenceau entrance
The exhibition is organized by the Rmn-Grand Palais in
association with Les Arts Décoratifs, Paris, and coorganized by the Helsinki Art Museum.
It will be shown at the Helsinki Art Museum from 21
February to 20 May 2012
“Toys are the first taste of art.” Charles Baudelaire
A thousand toys from Antiquity to the present day, all in one exhibition! Nothing of such scope has ever been attempted
before: antique dolls, royal dolls, Barbie dolls, trains, planes, boats, bears of all sorts, astonishingly lifelike clockwork
toys, warlike videogames, lead soldiers and plastic figurines, flying saucers, Noah’s arks and even Father Christmas in
an aeroplane.
Midway between mimicry and imagination
Of Toys and Men presents a history of toys in the Western world and spotlights their importance in children’s education
right from birth. It looks at the ambiguous relationship that children foster with their miniature version of the grown-up
world. How do they come to grips with this child-sized reality, inevitably designed by adults?
How have archetypal dolls, cars or toy soldiers changed over the years? What has stayed constant and what has
evolved? Have children always dreamed of being firemen or schoolmarms?
All these questions focus on toys – rather than games, which imply rules – and the exhibition tries to answer them in a
scientific, yet sensitive way.
The exhibition has been organised jointly with the Musée des Arts décoratifs, which has one of the biggest toy
collections in Europe. Interesting exhibits have come from other prestigious French or international cultural institutions,
such as the Victoria and Albert Museum, in London, the Toy Museum, in Nuremberg or the Strong National Museum of
Play, in Rochester, USA, as well as from many private collections throughout Europe.
Whether they are mass-produced or crafted by famous artists such as Alexander Calder, Felix Garcia Torres or
Benjamin Rabier, whether they are exceptional pieces or much-loved favourites, these toys teach us directly or
indirectly about the world, its changes and history.
The exhibits are supported by a wide range of paintings, posters, sculptures, films, videogames and clips.
Design: As they wander from room to room, exploring the ritual of giving and the need to put away childish things on
the eve of adulthood, visitors will discover or recognise toys enjoyed by several generations of children. The exhibition
explores several themes, including:
Animals: Teddy bears, hobby horses and rocking horses lead the parade of children’s animals. Other long-time
favourites are farm and circus animals and the solemn procession of birds and beasts into Noah’s Ark.
Chicken robot, Japan, around 1965, mechanical toy, Paris, Les Arts Décoratifs © Jean Tholance for Les Arts Décoratifs, Paris
Des jouets et des hommes
4
Lifelike toys: Automatons or clockwork toys – like Fernand Martin’s frenzied violinist or the caretaker forever wielding
her broom – fascinate us with their mechanisms and disconcertingly lifelike air. Lithographed metal robots from Japan
and Robosapiens or Roboraptor are later illustrations of a naïve, or enthusiastic, faith in technological progress.
Gender bias: Predetermined roles, reproducing ancestral stereotypes, have been handed down from Antiquity. Toys
for girls and toys for boys are the throbbing heart of the exhibition. On the one hand, the intimate world of home and
dolls; on the other, the boundless world of cars, trains, boats, planes and even spaceships. And, of course, war;
children’s war toys are closely connected to successive world wars. These days, imaginary battles inspired by heroic
fantasy and science fiction have taken over from the lead soldiers of yesteryear and videogames are their preferred
medium.
The media age: This section, near the end of the exhibition, aims to show how the media have influenced toys in the
twentieth century. Or how television shows such as Bonne Nuit les Petits popularised dolls like Nicolas and
Pimprenelle and their teddy bear or how Star Wars spawned countless derivatives which thrilled children and collectors
alike - and made the manufacturers a mint.
An interactive exhibition: the mischievous spirit of the French video artist Pierrick Sorin injects life and fun into this
miniature world. He has designed some fifteen original installations including optical theatres in which he plays with his
image, for instance making it wander through a dolls’ house. Visitors large and small are invited to use interactive
devices to take a ride on the exhibition’s enchanted merry-go-round or don 3-D glasses to watch amusing, nostalgic
sketches.
............................
Exhibition curator
Bruno Girveau, head of the scientific and cultural development department, Ecole nationale supérieure des beaux-arts,
Paris
Dorothée Charles, curator, toys department, Musée des Arts décoratifs, Paris
Claire Didier, assistant curator
Art director
Pierrick Sorin, video artist assisted by Emily Nirlo
Yves Kneusé, architect, exhibition designer
............................
open :
every day except Tuesdays from 10 a.m. to 8
p.m., late night on Wednesdays until 10 p.m.
Anticipated opening at 9 a.m. instead of 10 p.m.
during All Saints and Christmas school
holidays. Exceptional closing at 6 p.m. on
december 24th and 31st. Closed on december
25th.
admission :
full price 11 €, concession 8 € (13-25 y.o.,
jobseekers, large families). Free for children
under 13 y.o., beneficiaries of RSA and of the
minimum old age pension.
audioguides :
press contacts :
french, english, german: 5€
Rmn-Grand Palais
254-256 rue de Bercy
75577 Paris cedex 12
publications:
- exhibition catalogue: 25x29 cm bound
book, 352 pages, 700 pictures, 50 €
- album:48 pages, 40 pictures, 9 €
- e-album available on iPad: 4,99 €
Florence Le Moing
01 40 13 47 62
[email protected]
Elodie Vincent
01 40 13 47 61
[email protected]
- the toys’ alphabet: 116 pages, 26
pictures,13,50 €
access :
M° line 1, 9, 13 : Champs-ÉlyséesClemenceau or Franklin Roosevelt
- the toys’ alphabet, application available
on iPad: 0,79 €
information, ticket purchase, audioguides
downloading (3€) on www.rmngp.fr
- toys, artistic colourings: 32 pages, 30
pictures, 6,50 €
The exhibition is supported in kind by Sony.
The exhibition’s educational workshops are supported by
Vitra
andetDjeco.
Des
jouets
des hommes
5
lehdistötiedote
Leluja ja ihmisiä
14. syyskuuta 2011 – 23. tammikuuta 2012
Grand Palais, Galeries nationales
Clemenceau-sisäänkäynti
Näyttelyn järjestävät Rmn-Grand Palais ja Pariisin Musée des
Arts Décoratifs yhdessä Helsingin taidemuseon kanssa.
Näyttely on esillä Helsingin taidemuseossa 21. helmikuuta –
20. toukokuuta 2012.
"Leikkikalut ovat ensimmäinen kosketus taiteeseen." Charles Baudelaire
Tuhatkunta lelua antiikista nykypäivään samassa näyttelyssä! Lelunäyttelyä ei ole koskaan toteutettu samassa mittakaavassa:
mukana on antiikkinukkeja, kuninkaallisia nukkeja, Barbie-nukkeja, junia, lentokoneita, laivoja, kaikenlaisia nalleja,
hämmästyttävän aidonoloisia mekaanisia leluja, sotavideopelejä, tinasotilaita ja muovihahmoja, lentäviä lautasia, Nooan arkki
ja jopa lentokoneella matkaava joulupukki.
Matkimisen ja mielikuvituksen puolitiessä
Leluja ja ihmisiä esittelee länsimaisten lelujen historiaa ja tuo esiin niiden merkityksen lastenkasvatuksessa heti syntymästä
lähtien. Näyttely tarkastelee sitä monitulkintaista suhdetta, joka lapsilla on minikokoiseen versioonsa aikuisten maailmasta.
Kuinka he suhtautuvat pienoiskokoiseen todellisuuteensa, joka väistämättä on aikuisten suunnittelema?
Kuinka lelujen arkkityypit eli nuket, autot ja sotahahmot ovat muuttuneet vuosien myötä? Mikä on säilynyt ennallaan ja mikä
kehittynyt? Ovatko lapset aina unelmoineet palomiehen ja opettajan ammateista?
Kaikki kysymykset keskittyvät pikemminkin leluihin kuin peleihin, joissa tarvitaan yleensä sääntöjä, ja näyttely pyrkii
vastaamaan niihin tieteen keinoin, mutta tarvittavalla herkkyydellä.
Näyttelyn järjestäjiin lukeutuu Musée des Arts Décoratifs, jonka lelukokoelma on Euroopan suurimpia. Kiinnostavia
näyttelyesineitä on saatu myös muilta arvovaltaisilta ranskalaisilta ja ulkomaisilta kulttuuritahoilta, joihin lukeutuvat Lontoon
Victoria and Albert Museum, Nürnbergin lelumuseo ja Yhdysvaltain Rochesterissa sijaitseva Strong National Museum of Play
sekä useat yksityiset kokoelmat ympäri Eurooppaa.
Olivatpa lelut sitten massatuotantoa tai Alexander Calderin, Felix Garcia Torresin, Benjamin Rabierin tai muiden taiteilijoiden
valmistamia, olivatpa ne harvinaisuuksia tai lastenhuoneiden suosikkeja, lelut kertovat suoraan ja epäsuorasti tarinansa
maailmasta, sen muutoksista ja historiasta.
Näyttelyesineet saavat tuekseen laajan valikoiman maalauksia, julisteita, veistoksia, elokuvia sekä videopelejä ja -leikkeitä.
Näyttelyyn tutustuminen: Kulkiessaan näyttelytilasta toiseen kävijät kokevat antamisen rituaalin ja tarpeen panna lapselliset
esineensä syrjään aikuisuuden kynnyksellä. Kävijä löytää tai tunnistaa lelut, jotka ovat viihdyttäneet lapsia useiden
sukupolvien ajan. Näyttely koskettelee useita teemoja, joista esimerkkeinä:
Eläinten maailma: Nallekarhut, keppihevoset ja keinuhevoset johtavat lasten suosikkieläinten kulkuetta. Muita
kestosuosikkeja ovat maatilat, sirkukset ja Nooan arkki, joihin kaikkiin liittyy koko joukko muita eläimiä.
Robottitipu, Japani, noin vuodelta 1965, mekaaninen lelu, Pariisi, Musée des Arts Décoratifs © Jean Tholance, Musée des Arts Décoratifs, Pariisi
Des jouets et des hommes
6
Liikkuvat lelut: Fernand Martinin hurja viulunsoittaja ja luutaansa alati heiluttava talonmiehen vaimo sekä muut robotit ja
mekaaniset lelut kiehtovat ja hämmentävät liikkuessaan koneistonsa avulla. Litografioissa myöhemmin kuvatut japanilaiset
metallirobotit sekä Robosapiens- ja Roboraptor-lelutkertovat lapsellisesta, tai ehkä palavasta, uskosta tekniikan saavutuksiin.
Tyttöjen ja poikien lelut: Ikivanhoja stereotyyppejä vahvistavat sukupuoliroolit ovat peräisin antiikin ajoilta. Tyttöjen ja
poikien lelut muodostavat näyttelyn ytimen. Toisaalla on kotileikkien ja nukkien kodikas maailma, toisaalla autojen, junien,
laivojen, lentokoneiden ja jopa avaruusalusten rajaton maailma. Lisänä tietenkin sotalelut: lasten sotalelut liittyvät tiiviisti
toisiaan seuraaviin konflikteihin ympäri maailman. Nykyisin fantasia- ja scifi-sankareiden mielikuvitustaistelut ovat saaneet
vallan eilispäivän tinasotilailta ja esiintyvät lähinnä videopeleissä.
Median aikakausi: Näyttelyn loppupuolelle sijoittuvassa osiossa pyritään näyttämään, kuinka media on vaikuttanut leluihin
1900-luvulla. Lisäksi nähdään, kuinka ranskalainen televisiosarja Bonne Nuit les Petits toi suosioon Nicolas- ja Pimprenellenuket nallekarhuineen ja kuinka Star Wars synnytti oheistuotteiden vyöryn, joka sai niin lapset kuin keräilijätkin kiihdyksiin ja
kerrytti valmistajan taskuun sievoisen summan.
Vuorovaikutteinen näyttely: Ranskalaisen videotaiteilija Pierrick Sorinin ilkikurinen ote tuo minikokoiseen maailmaan eloa ja
hupia. Taiteilijan suunnittelemiin 15 alkuperäisteokseen kuuluu esimerkiksi optinen teatteri, jossa kuvan leikki johdattaa muun
muassa nukkekodin huoneesta toiseen. Niin nuoret kuin vanhemmatkin kävijät saavat käyttöönsä vuorovaikutteisia laitteita,
jotka vievät kierrokselle näyttelyn lumottuun karuselliin. Huvittavia, nostalgisia näytelmäkohtauksia voi katsella 3D-lasein.
............................
Näyttelyn kuraattorit:
Bruno Girveau, tieteen ja kulttuurin kehitysosaston johtaja, Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Pariisi
Dorothée Charles, kuraattori, leluosasto, Musée des Arts Décoratifs, Pariisi
Claire Didier, avustava kuraattori
Taiteelliset johtajat
Pierrick Sorin, videotaiteilija, avustajanaan Emily Nirlo
Yves Kneusé, arkkitehti, näyttelysuunnittelija
............................
Aukioloajat:
Päivittäin, paitsi tiistaisin, klo 10–20. Keskiviikkoisin
klo 10–22. Varhainen aukiolo klo 9 pyhäinpäivänä
1.11.
ja
koulujen
joululoman
aikaan.
Poikkeuksellinen sulkemisaika 24. ja 31. joulukuuta:
klo 18. Suljettu 25. joulukuuta.
Pääsymaksu:
11 €, alennusliput 8 € (13–25-vuotiaat, työttömät ja
suurperheet). Ilmainen sisäänpääsy alle 13vuotiaille sekä RSA-etuuksien ja minimieläkkeen
saajille.
Saapuminen:
Metro-linjat 1, 9 ja 13: Champs-Élysées-Clemenceau
tai Franklin Roosevelt
Lisätiedot, lipunmyynti ja äänioppaiden lataus (3 €)
ovat osoitteessa www.rmngp.fr
Lehdistön yhteydenotot:
Äänioppaat:
ranska, englanti, saksa: 5 €
Julkaisut, Rmn-Grand Palais, Pariisi
2011:
- Näyttelyluettelo: 25×29, sidottu, 352
s., 700 kuvaa, 50 €.
- Albumi: 48 s., 40 kuvaa, 9 €
Rmn-Grand Palais
254-256 rue de Bercy
F-75577 Paris cedex 12
Florence Le Moing
+33 (0)1 40 13 47 62
[email protected]
- E-albumi iPadiin: 4,99 €
- Leluaakkoset: 116 s., 26 kuvaa,
13,50 €
Elodie Vincent
+33 (0)1 40 13 47 61
[email protected]
- Leluaakkoset iPadiin: 0,79 €
- Lelutaidevärityskirja: 32 s., 30 kuvaa,
6,50 €
Näyttelyä tukee Sony.
Näyttelyn oppimistyöpajoja tukevat Vitra ja Djeco.
Des jouets et des hommes
7
textes des salles
Introduction
Poupées antiques, poupées princières, trains, avions, bateaux, ours de tous poils, automates presque vivants, jeux
vidéos batailleurs, figurines en plomb ou en plastique, soucoupes volantes, arches de Noé : mille jouets occidentaux,
exceptionnels ou communs, sont rassemblés ici pour raconter une histoire de plus de deux mille ans, faite
d’émerveillement et de nostalgie, mais aussi d’enseignements et d’interrogations.
Le jouet évolue-t-il au cours du temps ? A-t-on toujours rêvé de devenir pompier ou maîtresse d’école ? Quelle est la
part de mimétisme ou au contraire de liberté et d’invention dans son usage ? Quelles valeurs les parents veulent-ils
transmettre à travers ce singulier monde en réduction qu’ils offrent à leurs enfants ?
Au-delà de sa fonction essentielle de divertissement, le jouet révèle la relation que les adultes entretiennent avec
l’enfant, la façon dont ils veulent le préparer à l’avenir et à la vie en société. C’est un objet d’une immense richesse
symbolique, étonnant compromis entre le réel et l’illusion, synonyme d’insouciance et d’innocence. Donné dans des
circonstances quasi-immuables depuis l’Antiquité, il faut y renoncer un jour, sous peine de ne pas grandir tout à fait.
Dans ce voyage à travers le jouet, vous serez accompagné par les installations animées de Pierrick Sorin, artiste
espiègle et grave à la fois, qui nous rappelle que le jouet n’existe vraiment que par la vie et la magie qu’on lui insuffle
Le jouet : un don ritualisé
Ce qui distingue peut-être par-dessus tout le jouet est le caractère systématiquement ritualisé de sa transmission.
Depuis au moins l’Antiquité grecque et la fête des Anthestéries, il est donné dans des circonstances précises. Malgré
les différences d’époques et de religions, les proches l’offrent presque toujours lors de l’anniversaire de l’enfant ou de
fêtes qui lui sont dédiées. Encore aujourd’hui, 80 % des jouets sont reçus le jour de l’anniversaire ou à Noël.
Ce phénomène est relié à un autre, également caractéristique de l’Occident : la fabrication spécialisée du jouet et son
achat comme un bien de consommation. On fabrique et on vend des jouets depuis fort longtemps et les enfants
n’ignorent rien de cette situation. Peut-être faut-il y voir la raison de l’apparition progressive d’un donateur surnaturel
e
qui efface l’aspect mercantile du don, particulièrement lors de l’explosion industrielle du XIX siècle qui provoque la
multiplication des jouets.
e
Jusqu’à la fin du XVIII siècle, le jour de Noël commémore la Nativité dans la chrétienté et les jouets sont donnés le
jour de l’An, pour les étrennes, en prolongement des coutumes romaine et païenne. L’enfant Jésus, qui aurait dû
s’imposer dans le rôle du bienfaiteur des enfants, a été supplanté, d’abord par saint Nicolas, célébré le 6 décembre,
puis par le Père Noël, dont la figure est fixée en Amérique dans les années 1830 à partir d’antécédents européens, et
dont le rite s’est perpétué jusqu’à nos jours.
Les animaux
Vivants, les enfants les chérissent plus que tout. Tour à tour câlins ou dangereux, les animaux ont largement inspiré le
monde du jouet, enclin depuis toujours à offrir aux petits des substituts en bois, en peluche, en plastique …
Les premières traces d’animaux munis de roulettes remontent à l’Antiquité. Le cheval, le buffle, le bélier, ainsi que
l’oiseau sont fabriqués en bois, terre cuite, argile, ivoire ou en marbre, dans les civilisations tant grecques, romaines,
étrusques ou égyptiennes que proche-orientales.
De nos jours, ces mêmes jouets peuplent les chambres d’enfant. Certains d’entre eux ont même accédé au statut de
star ! Dans la catégorie chien sur roulettes, Snoopy Sniffer, de la marque américaine Fisher Price, a été l’un des plus
grands succès. Et dans la section équidés, la course au succès ne se dément pas entre cheval-bâton, cheval-tricycle
et cheval à bascule. Chez les ours, c’est le Teddy Bear qui remporte la palme.
Ancrés dans l’histoire du monde, les monstres préhistoriques, les défilés d’animaux des arches de Noé ou des fermes,
mais aussi les bêtes de cirque sont des figures déclinées en jouets. Aujourd’hui, petites et grosses bêtes adoptent la
plastique des mondes virtuels, comme le célèbre tamagotchi, un animal évolutif qui meurt si l’enfant n’en prend pas
soin. Et voici la dernière folie des petits, davantage robots à poils que virtuels : les hamsters Zhu Zhu Pets.
Des jouets et des hommes
8
L’illusion de la vie : automates, jouets mécaniques, robots
Sans intervention extérieure, tout jouet reste a priori inerte. Il lui faut un enfant pour s’animer. Pourtant, il existe des
jouets à la limite de cette définition : l’automate, et ses avatars modernes, le jouet mécanique et le robot. L’automate
est paradoxalement l’archétype du jouet. Il cumule l’objet et le jeu lui-même et concentre en lui presque tout le mystère
de l’enfance. À ce titre, il ravit aussi les adultes. Ce curieux objet animé enchante un XIXe siècle où la production
industrielle de mécanismes d’horlogerie permet de les multiplier, au sein de fabriques spécialisées comme celles de
Gustave Vichy ou Roullet-Decamps. Les jouets mécaniques profitent de ces progrès, ainsi que de l’apparition des
e
techniques d’estampage de la tôle. À la fin du XIX siècle, apparaissent une multitude de jouets animés bon marché.
Tous les univers sont alors déclinés : le cirque, les métiers, les animaux, la musique, les moyens de locomotion. Les
fabricants sont d’abord français et allemands : Fernand Martin, Charles Rossignol, Ernst Paul Lehmann ; puis
américains dans les années 1930, avec les fabricants Louis Marx ou Wolverine. Les années 1950 sont celles de la
science-fiction et de l’entrée en scène des robots japonais. À partir des années 1970, l’ordinateur supplante presque le
robot. Robosapien, créé en 2004 par le physicien Mark Tilden pour la marque WowWee, préfigure peut-être une
longue série de créatures intelligentes qui nous donneront toujours plus l’illusion de la vie.
Les filles et les garçons
“Tous les garçons et les filles de mon âge se promènent dans la rue deux par deux…” Premier 33 tours de Françoise
Hardy fin 1962. L’amour, ses joies, ses déceptions… Le mariage, une solution ? Oui, en tout cas pour les amoureux en
technigom de Peynet qui firent fureur à la même époque que ce tube ! Des millions d’exemplaires de ces mariés ont
en effet été vendus en Europe entre 1953 et 1968. L’amour a pourtant des frontières, dans le monde très formaté du
jouet. Les poupées et leurs maisons tout confort, les têtes à coiffer, pour les filles. Les voitures, les trains, l’espace, la
guerre, pour les garçons. Et, si vous enrobez le tout dans un paquet rose pour les unes et bleu pour les autres, le
monde du jouet semble bien conservateur. Les filles devraient se projeter dans leur vie de femme au foyer, alors que
les garçons sont poussés à se dépasser toujours plus et à découvrir le monde. Il est étonnant de voir combien les jeux
d’action n’ont pratiquement pas varié depuis l’Antiquité, et comment les formes des corps de poupées, de celles en
terre cuite de la Grèce archaïque à la Barbie en plastique, affichent une incroyable permanence. L’irruption de
nouvelles techniques de fabrication de jouets comme le plastique, la robotisation, l’interactivité ou l’apparition des jeux
vidéo n’ont pas vraiment réussi à abolir les frontières entre les jouets de filles et ceux de garçons…
Vocations d’un jour
Je serai pompier, maîtresse… un jour. Et puis, je serai aventurier, infirmière… un autre jour !
Le désir de mimer un métier d’adulte et de faire comme si… est souvent changeant. Les jouets et leurs fonctions
évoluent à la vitesse de l’imagination enfantine. Et rien n’est joué d’avance ! Pas plus que Barbie ne prépare les filles à
devenir frivoles et dépensières, les jouets guerriers ne feront pas des garçons des soldats sanguinaires et ultra virils.
Pourtant, la volonté des parents d’inculquer à l’enfant, sinon une vocation, au moins des valeurs liées à l’exercice d’un
métier, est bien présente et ce depuis l’Antiquité.
Le jouet est un objet culturel qui transmet des significations, et comme tel, les adultes tentent de s’en servir pour
influer peu ou prou sur le devenir de leurs enfants. Mais les jouets sont plus révoltés, moins malléables qu’on ne croit !
Dans ce monde de mini-sapeurs pompiers, d’infirmières à cornettes munies de mallettes de soins et même de prêtres
et de communiantes, l’enfant a tous les pouvoirs. Il conserve une capacité quasi illimitée d’interprétation du jouet,
grâce au simple jeu qu’il en tire. Cependant, les métiers destinés aux garçons et aux filles conservent d’immémoriaux
stéréotypes : activités manuelles ou aventureuses pour les uns, professions altruistes ou franchement subalternes
pour les autres. Seul peut-être l’apprentissage du commerce (jouer au marchand ou à la marchande) continue de
plaire à tous les enfants…
Les filles
Les stéréotypes ont la vie dure, y compris dans le monde balisé en rose et bleu des jouets. Le constat est sans appel :
les filles n’évoluent guère que dans l’espace confiné de la maison.
Les fabricants de jouets s’engouffrent d’ailleurs dans ces codes préétablis, lisibles jusque dans les contes les plus
populaires. Cendrillon, la souillon, finalement propulsée au rang de princesse, passe quand même ses journées à
balayer. Comme si le rêve, la rencontre du Prince charmant, était malgré tout inféodée à la bonne tenue de son petit
intérieur. Dream Kitchen, Fun Kitchen… C’est aussi du “rêve” que tentent de vendre les fabricants à travers leurs
Des jouets et des hommes
9
batteries de cuisine. Même les noms de leurs ustensiles sont féminisés : Betty, Suzy, Tidy Miss ou Comme maman,
qui est le nom d’une machine à laver. Et pour peupler cet univers clos, il faut y inviter la tribu des poupées. Poupon,
elle fait de la fillette un parent ; poupée de mode et poupée mannequin, elle lui permet de mettre en scène un monde
de personnages adultes en modèle réduit.
e
e
Les premières poupées sont en terre cuite, puis en bois au Moyen Âge. Au cours des XIX et XX siècles, émergent de
grands fabricants, toujours à l’affût de nouvelles techniques. Très prisées, les poupées allemandes, anglaises,
françaises parmi lesquelles les maisons Bru, Huret, Steiner, Pierotti, Jumeau et SFBJ. Bleuette, “la poupée qui suit la
mode”, vendue en 1905 avec son journal La Semaine de Suzette, est l’un des plus gros succès de l’histoire de la
poupée, bien avant celui de Barbie.
Née pour être mère ?
S’il s’agissait d’une affirmation et non d’une interrogation, cette question pourrait en faire bondir plus d’un(e). Le
monde du jouet est, quoiqu’on en pense, le reflet de notre société et de ses maigres évolutions en matière de parité
hommes/femmes. L’apparition des poupées, vecteurs privilégiés de l’apprentissage du devenir-mère, remontent à
l’Antiquité et n’ont cessé depuis d’accompagner des générations de petites filles-maman. Une étude de l’Institut
national d’études démographiques (INED) publiée en 2010 pointe que le nombre de naissances en France a cru
malgré la crise économique. Les femmes sans emploi ont continué de procréer, le chômage de l’homme ayant plus
d’incidence sur la décision d’avoir un enfant ou pas. Être mère, c’est encore aujourd’hui s’occuper de sa famille et de
sa maison, et travailler quelques heures en plus. La femme au foyer reste ainsi un modèle d’identification très fort dans
notre société, même si des associations féministes bataillent depuis des années pour une amélioration des conditions
de travail et de la vie des femmes.
Et sur la planète jouet, la notion de fécondité était présente dès l’Antiquité et ne se dément pas depuis. Les poupées
poupons, aujourd’hui interactifs, sont les compagnes chéries des petites filles de toutes les époques. Se marier, être
enceinte, s’occuper de son bébé sont les principales activités proposées aux petites filles. Les jouets de cette section
sont les témoins de cette prédestination ancestrale.
Les garçons
Si les filles sont invitées à élever leurs enfants et à tenir leur foyer, les garçons sont appelés à découvrir le vaste
monde. Depuis des millénaires, le jouet est le reflet d’un déterminisme social passablement injuste. Les jouets de
garçons privilégient l’action, la compétition, la performance, le dépassement de soi, la maîtrise technique du monde.
Ce qui explique la profusion de jouets liés au déplacement et à la vitesse. Tout ce qui roule, qui flotte et qui vole a
toujours fasciné les garçons : chariots, voitures, vélos, motos, avions, trains, bateaux, ont un jour ou l’autre été traduits
en jouets, avec plus ou moins de réalisme. Les choses ont peu changé depuis les courses de chars organisées pour
les petits grecs et romains de l’Antiquité : abolir les distances, aller plus vite, plus loin, découvrir de nouveaux
e
territoires, de nouvelles frontières, sur terre, sur les océans, puis au XX siècle, dans le ciel et l’espace… Les progrès
e
techniques enregistrés dans le domaine de la propulsion à partir de la fin du XIX siècle multiplient les jouets de
locomotion et accentuent, dans le même temps, le mimétisme avec les modèles adultes. Par-dessus tout, le jouet de
garçon doit développer sa masculinité, sa virilité. Et dans ce domaine, la compétition peut aller jusqu’à l’antagonisme
et la guerre.
La guerre
Faut-il en finir avec les jouets guerriers ? Cette question ne se pose que depuis peu. De l’Antiquité à nos jours, ils ont
existé. Longtemps, et dès leur plus jeune âge, les nobles et les princes ont été formés à l’art de la guerre. Dans la
simulation guerrière, l’essentiel est l’opposition entre deux camps. Les antagonismes des jeux guerriers évoluent
longtemps en fonction de l’Histoire. Cela apparaît clairement en Europe avec le conflit entre Prussiens et Français en
1870, puis avec la Grande Guerre et la Seconde Guerre mondiale enfin, dont la figurine américaine GI Joe, créée par
la société Hasbro en 1964, est la plus célèbre représentation. Cette dernière témoigne d’un basculement : l’aversion
pour la guerre du Vietnam la rendant trop impopulaire, elle se transforme alors en simple aventurier, sur le modèle de
Big Jim (Mattel). Aujourd’hui, ce sont les univers imaginaires qui ont pris la relève, inspirés par l’heroic fantasy et la
science-fiction. Les Maîtres de l’Univers (apparition en France en 1984) ou les Tortues Ninja ont réinventé un monde
manichéen, où les bons et les méchants sont facilement identifiables. Les nationalismes de l’histoire réelle y sont aussi
évacués. Si le jouet guerrier est aujourd’hui un sujet de controverses, on peut également penser, avec Umberto Eco,
Des jouets et des hommes
10
qu’il est un exutoire nécessaire : en jouant à la guerre, “tu te libèreras de tes rages, de tout ce que tu réprimes en toi,
et tu seras prêt à accueillir d’autres messages, qui n’ont pour objet ni mort ni destruction.” (Lettre à mon fils, dans
Pastiches et postiches).
L’âge des médias
À chaque enfance son héros. Selon les époques, ils s’appellent Bécassine, Babar, Mickey, Nicolas et Pimprenelle,
Superman, Davy Crockett, Goldorak, Dark Vador, Les Teletubbies, Dora, Buzz, Mario, Pokemon. Adulé, collectionné,
le petit héros passionne les enfants. Qu’il soit issu de la littérature enfantine, de la bande dessinée, de séries
télévisuelles, de jeux vidéo ou du cinéma, l’élu des enfants se matérialise bien souvent en jouet.
e
Les tout premiers apparaissent en France, dans le courant du XIX siècle. Un lion et un rat en carte de loto inspirés par
la Fable de La Fontaine, un Petit Chaperon Rouge ou un chat Botté sont reproduits sur des couvercles de jeux de
société ou proposés en poupées. Le cinéma et la télévision vont ensuite bouleverser l’industrie du jouet. L’apparition
des produits dérivés et de la licence est étroitement liée à ces deux médias. C’est Disney qui est le grand initiateur du
character merchandising. D’abord avec Mickey en 1928, puis avec le film Blanche-Neige et les sept nains sorti en
1938. En France, c’est la marque de panoplies Masport qui obtient en 1962 l’autorisation du service commercial de la
RTF de reproduire Thierry la Fronde sur ses produits. En 1964, l’ORTF crée une branche commerciale exclusivement
consacrée à la gestion des droits dérivés. Ces nouvelles stratégies de communication et de commercialisation
permettent aux héros enfantins d’acquérir un nouveau pouvoir, celui de l’argent.
Renoncer à ses jouets
Les enfants ne savent pas qu’ils devront quitter un jour leurs jouets pour grandir. L’Antiquité grecque et romaine avait
prévu de signifier ce passage délicat par des rites de renoncement : les petits garçons romains, qui jouaient avec des
noix, devaient en “prendre congé” selon l’expression consacrée indiquant qu’ils étaient devenus des grandes
personnes.
Les petites filles devaient de leur côté donner leur poupée à Vénus la veille de leur mariage. On n’organise plus
aujourd’hui de façon aussi rituelle ce passage, comme si l’on vénérait l’enfance et la jeunesse au point d’hésiter à les
quitter. Ne plus croire au Père Noël est désormais la première étape pour grandir, le premier désenchantement.
Depuis quelques années, les innombrables vide-greniers réintègrent la dimension commerciale du jouet en y associant
parents et enfants. Ce cérémonial peu solennel pourrait laisser croire que notre époque a évacué cette difficulté. Mais
ce n’est pas tout à fait le cas et il faut se tourner vers le cinéma et les artistes pour en apprendre un peu plus. La
trilogie d’animation Toy Story est, à cet égard, la plus révélatrice : elle est presque entièrement consacrée à cette
échéance inéluctable que sera la séparation du jeune Andy d’avec ses jouets.
Certains artistes contemporains sont, eux aussi, taraudés par ce lien qu’il faut rompre avec l’enfance. C’est le cas
d’Annette Messager et Valérie Sonnier. Car le jouet n’est pas tout à fait un objet comme les autres : il peut, dans
certaines circonstances dramatiques comme la mort d’un enfant, symboliser l’accomplissement dans l’au-delà d’une
vie prématurément interrompue. Plus encore que sa formidable aptitude à la nostalgie, le jouet offre à ceux qui les
animent le pouvoir merveilleux de réinventer le monde.
Des jouets et des hommes
11
projet scénographique, Yves Kneusé
Les théâtres muséographiques
Scénographier les jouets doit permettre d’associer dans un même dispositif deux regards : celui émerveillé des enfants
devant des vitrines de Noël remplis de joujoux et l’approche plus sérieuse et documentée qui transforme un objet usuel
ancien ou contemporain en pièce muséograp
hique. Le jeu entre un monde enfantin et une vision adulte.
A cet effet, un système de grandes vitrines à fond coloré (une couleur par section) le long desquelles les enfants peuvent
monter (trottoir filant) habillent les murs du Grand Palais. Pour installer cette collection unique, elles sont équipées de
tablettes et de boîtes de différents formats (peintes d’une couleur plus soutenue que les fonds), et intègrent de façon invisible
l’éclairage (barettes et minis pots leds) les transformant en de véritables théâtres muséographiques qui accompagnent les
dispositifs optiques de Pierrick Sorin, les théâtres optiques.
Vitrines en cours de montage, août 2011 © Carte blanche à Nicolas Krief / RmnGP
Un parcours thématique clairement identifié
Ce système qui se différencie par les jeux des couleurs traversent l’ensemble des espaces de l’exposition affectés aux
différentes sections thématiques du parcours. Pour les matérialiser plus fortement, des éléments spécifiques sont installés au
centre des espaces. Une signalétique très graphique (silhouette découpé et colorée) accompagne chaque espace.
Parcours de l’exposition :

Le don ritualisé, autour d’un père Noël en avion animé et une grande projection vidéo de Pierrick Sorin qui joue les
pères noëls maltraités.

Les animaux avec deux petites maisons affectées aux cirques et aux chevaux à bascules, et une grande projection
vidéo de Pierrick Sorin : un défilé animalesque sous la houlette d’un Noé illuminé.

L’illusion de la Vie, une pièce plus nocturne et magique comme une grande attraction avec au centre un théâtre
robot de Pierrick Sorin qui chante son souhait d’être un robot insensible au mal et au désir. Egalement un dispositif
visuel de Pierrick Sorin qui montre une poupée nageuse évoluant dans un véritable aquarium, au milieu de vrais
poissons.

Les filles et les garçons autour du fameux BarbieFoot où les joueurs sont plutôt des joueuses.

Les filles, avec une grande maison-maternité et trois poupées magiques qui tournent sur elles-mêmes tandis que
leurs visages agrandis et presqu’inquiétants sont projetés sur un mur. Egalement : un théâtre optique de Pierrick
Sorin : « J’aimerais vivre dans une maison de poupée « où ce dernier chante son rêve impossible d’un bonheur
stéréotypé.

Le palier et l’escalier autour d’une installation participative de Pierrick Sorin : où le visiteur est transformé en poupée.

Les garçons, avec un grand tapis d’éveil pour implanter les voitures à pédales. Vidéo de Pierrick Sorin sur le thème

La guerre, autour d’un théâtre optique de Pierrick Sorin où les explosions vont bon train et sont prétexte à quelques

Enfin Renoncer à ses jouets, qui se termine dans la rotonde par une grande installation en 3D : La neige qui tombe
des jouets tels que petites voitures et tractopelles.
exercices d’expression corporelle. ) et un mur d’images des génériques de séries pour enfant.
autour d’une cheminée où brûlent les jouets (Pierrick Sorin).
Des jouets et des hommes
12
Pierrick Sorin,
directeur artistique
Réflexions et propositions scénographiques :
Le jouet c'est d'abord le plaisir. Plaisir visuel, en premier lieu, intimement
attaché à une représentation décalée du réel où la miniaturisation fait
autorité. Plaisir du toucher, parfois de l'ouïe. Plaisir de manipulations
constructives ou de gestes destructeurs. Plaisir de mouvements brusques,
sensuels, contrôlés, répétitifs ...
D'une exposition consacrée au Jouet, on attend, entre autre, qu’elle
reflète un tant soit peu ces plaisirs multiformes. Or, ce n'est pas si simple.
Les contraintes de fonctionnement d'une exposition, le souci de
protection, de conservation des objets, induisent des limites qui souvent
contredisent le plaisir. Malgré ces limites, insuffler à l’exposition du
mouvement, créer des moments de plaisirs, des instants vivants et
ludiques, tels sont mes principaux objectifs. En tant qu’artiste-vidéaste,
c'est bien sûr vers des solutions, ou des "inventions", reposant sur l'usage
d'images animées que je me tournerai.
La première piste à laquelle je pense tient à une constatation : le recours à la mise sous vitrine d'une grande majorité
d'objets est inéluctable. Dès lors, "faire avec" le dispositif de la vitrine, intervenir sur sa forme pour la rendre complice
de quelques constructions ludiques, voilà ce qui semble être "la" bonne solution. Mon expérience en matière de jeux
de miroirs (théâtres optiques) se marie d'ailleurs assez bien avec ce genre de réalisation que l’on désignera ici sous le
terme de " vitrines animées ".
Ces vitrines animées seront essentiellement des vitrines à effets optiques, qui permettront de faire apparaitre des
images pseudo-holographiques à coté ou en interrelation avec le jouet exposé. Par souci de simplicité je les nommerai
" vitrines holographiques ". Deux types de constructions seront réalisées: celles où le jouet est placé devant un
miroir sans tain et celles où le jouet se trouve derrière; les deux formules offrant des possibilités différentes.
J’envisage également la création d’au moins un dispositif participatif relatif au thème des poupées et de la distinction
des sexes : par l'intermédiaire d'une borne de captation (sorte de photomaton) le visiteur pourra intégrer son propre
visage dans une composition visuelle, projetée en grand format, dans laquelle il se verra apparaître sous forme d'une
poupée fille ou garçon.
Des jouets et des hommes
13
biographie de Pierrick Sorin
Né en 1960 à Nantes, où il vit et travaille, Pierrick Sorin est artiste
vidéaste, scénographe et metteur en scène.
Figure importante de l'art vidéo en France (certaines de ses œuvres
sont au programme de l’Education nationale) Pierrick Sorin réalise
des films et des installations vidéo qui ont été présentées dans de
nombreux musées internationaux. Depuis 2006 il signe des mises en
scène ou scénographies de spectacles.
1964
Création et enregistrement de la chanson « Je m’en vais chercher mon linge ».
1974
Premiers courts-métrages en Super 8 avec la caméra de son père.
1979 - 1982
Ecole Normale d’Angers. Création, avec Gilbert Chevalier, de la revue poétique « Chaussette, moi non plus »
1983 - 1988
Ecole des Beaux-arts de Nantes. Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique.
1987 – 1988
Instituteur en classes maternelles. Réalisation des premiers ”auto-filmages” (cinéma Super 8).
1989 - 1990
Premières diffusions des “auto-filmages” (France 3 Nationale), réalisation d’un documentaire sur la pêche aux requins
(Thalassa, France 3), correspondant-reporter-image (France 3 Région).
1991
Exposition personnelle : « Vacance » - Zoo galerie, Nantes.
1992
Exposition collective: Ateliers de l’ARC, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
1993
Création (commande)
Réalisation du clip : « Un après-midi à Paris » (Philippe Katerine).
1994
Création (commandes) : « Pierrick et Jean-Loup » série de 4 courts-métrages pour l’émission de télévision
« Rapptout » conçue par Bernard Rapp. Production : France 3.
1998
Exposition personnelle : XXIV
ème
Biennale de Sao Paulo, représentation française. Sao-Paulo.
1999
Créations (commandes) : Réalisation d’un clip vidéo (« Le chien mouillé », Christophe Miossec). Diffusion : M6,
France.
2000
Expositions collectives
“Jour de fête”, Centre Pompidou, Paris,
“Je est un autre” - Kunsthammlung, Dusseldörf.
Expositions personnelles : “Minis Sorins”, Galerie Jacqueline Moussion, Paris.
2001
Créations (commandes)
“ Les 5 éléments ” : co-réalisation avec Jean-Paul Goude, de 5 théâtres optiques pour la maison Chanel. Diffusion
espace Chanel, place Vendôme, Paris.
2002
Des jouets et des hommes
14
Créations (commandes)
Création de 4 théâtres optiques en vitrines pour les Galeries Lafayette Haussmann.
Diffusion dans le cadre de l’événement « Nuit Blanche ». Paris.
2003
Création (commandes)
« Quelques inventions remarquables", ensemble de 7 théâtres optiques pour l'espace publique. -Diffusion dans le
cadre de « Lille 2004, capitale européenne de la Culture ».
2004
Créations
Peoples'corners" : Installation vidéo pour l'exposition "City corners" dans le cadre du "Forum international des
cultures, Barcelone 2004 "
Création de 5 théâtres optiques pour l'Atelier Renault des Champs Elysées., Paris. (Grand prix Stratégie,
catégorie «évènement publique », agence : Auditoire)
2007
Expositions personnelles
" Le saut-vidéo". Maison centrale de l’artiste. Février 2007. Moscou.
" Pierrick Sorin" Centre d'art contemporain de Nijni-Novgorod. Nijni-Novgorod -Russie.
2008
Créations
"Vous êtes tous mes amis" et "Artistes en bâtiment"
Performances publiques dans le cadre de "Nuit Blanche" -Parvis de la Gare de l'Est - Paris -
2009
Mises en scène et scénographies
Mise en scène et scénographie de " Pastorale " Opéra de Gérard Pesson d'après l’Astrée d' Honoré d’Urfé. Théâtre
musical du Châtelet, Paris.
Création vidéo pour la scénographie des concerts de la tournée 2009 de la chanteuse Anaïs.
Exposition personnelle
"Pierrick Sorin - Méliès " Théâtre National de Toulouse (mars), Maison des Arts de Créteil (Mai), Genève - festival la
Bâtie (septembre)
Créations
Création d'une œuvre originale (Installation vidéo - Théâtre optique) en hommage à Jacques Tati, dans le cadre de
l'exposition : "Jacques Tati, deux temps, trois mouvements" à la Cinémathèque Française- Paris.
2010
Exposition personnelle
"Rétrospective - Prospective" Le lieu Unique - Nantes
"Curiosités domestiques" Galerie Mélanie Rio - Nantes
"Pierrick Sorin " Galerie Eva Hober - Paris
" C'est mignon tout ça" Galerie Aeroplastics - Bruxelles
Créations théâtrales - Mises en scène
" 22H13 " - Ecriture et mise en scène : Pierrick Sorin. Production: Théâtre du Rond Point - Théâtre national de
Toulouse.
Spectacle - défilé de lingerie pour la marque Etam. Création à l'Elysée Montmartre, Paris.
Commandes
Création d'un théâtre optique pour la scénographie du long-métrage "Mon Pire Cauchemar " d'Anne Fontaine (sortie
en salle printemps 2011).
2011
Mises en scène et scénographies
En cours de création : scénographie vidéo de "Turandot " de Puccini. Représentations en avril 2011. La Scala de
Milan.
Directeur artistique de l'exposition "Des jouets et des Hommes" Grand Palais - Paris.
Exposition personnelle
"L'Exposition", le "104" - Paris.
" Pierrick Sorin " Musée d'Art Moderne de Buenos Aires (Mai 2011)
Des jouets et des hommes
15
les jouets exposés
Un don ritualisé
Le don ritualisé
Chous
Grèce, vers 410 av. J.-C.
Céramique
H. 10 cm ; D. 8,5 cm
Paris, musée du Louvre, département
des Antiquités grecques, étrusques et
romaines
Chous
Grèce, vers 420 av. J.-C.
Céramique
H. 5 cm ; D. 4,2 cm
Achat, 1921
Paris, musée du Louvre, département
des Antiquités grecques, étrusques et
romaines
Chous
Grèce, vers 410 av. J.-C.
Argile
H. 5,3 cm ; D. 4,6 cm
Achat, 1931
Paris, musée du Louvre, département
des Antiquités grecques, étrusques et
romaines
Automate du Père Noël en avion
France, pour la vitrine de Noël de 1925
du Bazar de l’Hôtel de Ville
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Automate électrique
Bois, métal, textile, fourrure
H. 125 cm ; L. 260 cm ; l. env. 273 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chous
Grèce, vers 400 av. J.-C.
Argile
H. 15,5 cm ; D. 11 cm
Don Pottier, 1934
Paris, musée du Louvre, département
des Antiquités grecques, étrusques et
romaines
Le Père Noël en avion
France, 1925
Alain Saint-Ogan (1895-1974),
dessinateur
Étude préparatoire pour un catalogue
de jouets du Bazar de l’Hôtel de Ville
Gouache sur papier
H. 28,7 cm ; L. 41,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chous
Grèce, vers 425 av. J.-C.
Céramique
H. 10,2 cm ; D. 7,5 cm
Achat, 1877
Paris, musée du Louvre, département
des Antiquités grecques, étrusques et
romaines
Nouvelles Galeries à Fécamp
France, 1910
E. Matet, affichiste
Émile Pécaud & Cie, imprimeur
Papier, lithographie couleurs
H. 160 cm ; L. 120 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
A la place Clichy. 7 décembre.
Etrennes. Jouets
France, 1903
Eugène Vavasseur (1863-1949),
affichiste
Chaix Paris, imprimeur
Papier, lithographie couleur
H. 130 cm ; L. 94 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
A la ménagère. 20 boulevard BonneNouvelle. Jouet français et russes.
Étrennes utiles
France, vers 1895-1900
Firmin Bouisset (1859-1925), affichiste
Camis et fils, imprimeurs
Lithographie couleur sur papier
H. 100 cm ; L. 130 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Au Printemps, Paris. Étrennes 1906
France, 1905
Jules-Jean Chéret (1836-1932),
affichiste
Chaix Paris, imprimeur
Papier, lithographie couleur
H. 124 cm ; L. 88,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Grand Magasins du Louvre. Jouets.
Étrennes
France, 1903
Papier, lithographie couleur
H. 160 cm ; L. 121 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
anonyme
Table de Noël avec cadeaux pour
une petite fille
Vers 1840
Huile sur toile
H. 85,5 cm ; L. 63,5 cm
Nuremberg, Germanisches
Nationalmuseum
anonyme
Table de Noël avec cadeaux pour un
petit garçon
Vers 1840
Huile sur toile
H. 85,5 cm ; L. 63,5 cm
Nuremberg, Germanisches
Nationalmuseum
Panorama de la visite de Santa Claus
aux enfants
Springfield, États-Unis, vers 1880
Milton Bradley (1860-1984), fabricant
Carton, papier, métal
H. 6 cm ; L. 22,2 cm ; Pr. 13,7 cm
New York, The New York Historical
Society
Santa Claus
Warwick (Rhode Island), États-Unis,
1880-1890
Coton
L. 59,7 cm ; l. 45,1 cm
New York, The New York Historical
Society
Des jouets et des hommes
16
Printed textile of Christmas
Stockings
États-Unis, 1889
Coton
H. 73,7 cm ; l. 41,3 cm
New York, The New York Historical
Society
Jeu de cubes Père Noël
Allemagne, vers 1900
Bois recouvert de papier
Cinq planches lithographiées
Cube : H. 3,5 cm - Planches : L. 46 cm
; l. 35 cm ; et L. 35 cm ; l. 46 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Traîneau du Père Noël
Pennsylvanie, États-Unis, 1921
Hubley Manufacturing Co. (1894–),
fabricant
Fonte
H. 18 cm ; L. 42 cm ; l. 10,5 cm
New York, Rochester, The Strong
Loto au sapin de Noël
Début du xxe siècle
Chromolithographie
H. 87 cm ; L. 62 cm
Paris, musée des civilisations de
l’Europe et de la Méditerranée
Gustave Doré (1832-1883)
La Nuit de Noël
France, vers 1860
Aquarelle, rehauts de gouache
L. 75 cm ; l. 51 cm
Paris, musée d’Orsay, conservé au
département des Arts graphiques du
musée du Louvre
Mohamed Camara (1983–)
Certains matins, je me vois en Père
Noël [
Série « Certains matins », no 63, 2005
Photographie
L. 37,3 cm ; l. 28 cm
Achat, 2007
Paris, Centre Pompidou – Musée
national d’art moderne / Centre de
création industrielle
Dreams of Toyland
Film d’animation, 1908
Arthur Melbourne-Cooper (1874-1961)
Production : Alpha Trading Company
Plateau sur roues portant un
hérisson
Suse, vers 1000 av. J.-C.
Calcaire, bitume
H. 3,9 cm ; L. 6,8 cm ; Ép. 5,6 cm
Paris, musée du Louvre
Bélier sur roulettes
Suse (?)
H. 10,6 cm ; L. 12,5 cm ; l. 10,5 cm
Paris, musée du Louvre
Bouc à tirer
États-Unis, 1850
Bois, plâtre peint
H. 8,5 cm ; L. 11,4 cm ; l. 6,7 cm
New York, The New York Historical
Society
Jack The Kicking Donkey
États-Unis, 1926
All-Fair Toys and Games (1926-1952),
fabricant
Bois lithographié, métal
H. 15 cm ; L. 23 cm ; l. 10 cm
New York, Rochester, The Strong
Bulldog
France, 1912
Emmanuel Poiré, dit Caran d’Ache
(1858-1909), créateur
Bois peint
H. 13 cm ; L. 24 cm ; l. 9 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Fox terrier
France, vers 1910
Emmanuel Poiré, dit Caran d’Ache
(1858-1909), créateur
Bois peint
H. 19 cm ; L. 21 cm ; l. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Snoopy Sniffer
États-Unis, 1938
Fisher-Price (1930–), fabricant
Bois lithographié, feutre, plastique
H. 14 cm ; L. 42 cm ; l. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Arche de Noé
France, vers 1950
Quiralu (1932-1961) et Chamare,
fabricants
Bois peint, métal, aluminium
Arche : H. 18 cm ; L. 5 cm ; l. 14,5 cm
Paris, collection Jean-Claude Boutin
L’Arche de Noé
Allemagne, 2003
Playmobil (1974–), fabricant
Plastique
Arche : H. 21 cm ; L. 52 cm ; Animaux :
H. 10 cm ; Personnages : H. 7,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Diplodocus, Tricératops, Iguanodon,
Ptérodactyle, Plésiosaure
France, vers 1930
C.B.G. (1825–), fabricant
Plomb peint
Diplodocus : H. 13 cm ; L. 42 cm ; l. 5
cm - Triceratops, Iganodon : H. 7 cm Pterodactyle : H. 15 cm - Plesiosaure :
H. 9 cm ; L. 16 cm ; l. 7,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Vélociraptor, Saichania, Allosaure,
Stégosaure, Brachiosaure
Allemagne, 2000
Schleich (1935–), fabricant
Plastique moulé, coloré
Vélociraptor : H. 7 cm ; L. 14 cm
Saichania : H. 8,5 cm ; L. 20 cm
Allosaure : H. 10 cm ; L. 15 cm
Stégosaure : H. 11 cm ; L. 21 cm
Brachiosaure : H. 31 cm ; L. 47,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Buffle sur roulettes
Grèce, époque romaine
Terre cuite
H. 13 cm ; L. 16,5 cm
Paris, musée du Louvre
Vachette sur roulettes
France, 1950
Clairbois (1945-1994), fabricant
Bois peint, plastique souple et dur
H. 18 cm ; L. 14 cm ; l. 8 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Basset
France, vers 1900
Emmanuel Poiré, dit Caran d’Ache
(1858-1909), créateur
Bois verni, bois peint, cuir
H. 45 cm ; L. 62 cm ; l. 18 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
17
Catalogue de jouets
Sonneberg et Nuremberg, Allemagne,
1850
Papier imprimé
H. 23,5 cm ; L. 48,5 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Zhu Zhu Pet : Pipsqueak (étoile),
NumNums (coeur), Chunk (soleil),
Squiggles (spirale)
Chine, 2010
Giochi Preziosi (1987–), fabricant
Jouet électronique
Plastique, coton
H. 5,5 cm ; L. 11,5 cm ; l. 4,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tamagotchis
Japon, 2004
Aki Maita (1965–), créatrice
Bandai (1950–), fabricant
Jouet électronique
Plastique, métal
H. 6 cm ; L. 5 cm ; l. 1 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le Paradis
Nuremberg, 1840-1850
Ernst Heinrichsen (1840-1850),
fabricant
Étain peint
H. 3,3 cm
Collection Alfred R. Sulzer, Malans,
Suisse
Les Pet Shop : désordonné,
fantaisie, sportif
États-Unis, années 2000
Hasbro (1923–), fabricant
Plastique
Désordonné : chien : H. 5 cm ; L. 4 cm
- os : L. 2,5 cm - Fantaisie : chat : H. 5
cm ; L. 5 cm Bouteille : L. 2 cm -Sportif : H. 5 cm ; L.
4 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poissons et animaux marins
Allemagne, vers 1800
Johann Ernst Fischer (1759-1821),
fabricant
Étain peint
Nuremberg, Germanisches
Nationalmuseum
Les Animaux
Décore ton Pet Shop
États-Unis, années 2000
Hasbro (1923–), fabricant
Plastique
Chien : H. 12 cm ; L. 13 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Pet Shop triplés
États-Unis, années 2000
Hasbro (1923–), fabricant
Plastique
Figurines : H. 5 cm ; L. 4 cm
Niche : H. 9 cm ; L. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Arche de Noé
Allemagne, vers 1880
Bois peint, bois tourné peint
Arche : H. 29 cm ; L. 63 cm ; l. 18,5 cm
- Personnages : H. 11 cm - Animaux :
H. max. 9 cm, min. 2,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Clément le chien
Grande-Bretagne, 1969
DL Designs Ltd., fabricant
Bois, cuir
H. 11 cm ; L. 35 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chien à traîner
France, 1993
Keith Haring (1958-1990), créateur
Vilac (1911–), fabricant
Bois laqué, métal, caoutchouc, fibres
synthétiques
H. 15 cm ; L. 25 cm ; l. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Croquis extrait du carnet « Jardin
des Tuileries »
France, vers 1925
Élisabeth Branly (1889-1972), peintre
Crayon et gouache sur papier
H. 33,5 cm ; L. 25 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chien Boxer
France, vers 1930
Velours, verre, cuir, feutre
H. 40 cm ; L. 19 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Présentation au Temple
France, 1450-1475
Peinture sur bois Volet d’un triptyque
H. 107 cm ; L. 98,4 cm ; Ép. 2,5 cm
Paris, musée de Cluny, musée national
du Moyen Âge
Cheval de bois Hobby Horse
Grande-Bretagne, 1983
Relko Rocking Horses (1970–),
fabricant
Bois, plastique, cuir
H. 30 cm ; l. 25 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Tobias Stimmer (1539-1584),
dessinateur
Martin Brosamer (XVIIe siècle),
graveur
L’Homme à l’âge de 10 ans et de 20
ans
XVIe et XVIIe siècles
Gravure sur bois
H. 36,5 cm ; L. 27,5 cm ; avec cadre :
H. 62 cm ; L. 52 cm
Paris, École nationale supérieure des
beaux-arts
Raymond Lévi-Strauss (1881-1953)
Claude Lévi-Strauss sur son cheval
mécanique
France, 1912
Huile sur toile
H. 65 cm ; l. 53,5 cm
Paris, Petit Palais, musée des BeauxArts de la Ville de Paris
Cheval de bois, dit de Charles Ier
Londres, vers 1610
Bois
H. 82,5 cm ; L. 111 cm ; l. 39 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Cheval mécanique du prince
impérial
France, vers 1862-1865
Allier fils et Cie, maître bronzier
Bois sculpté, peau de poulain, crin,
bronze doré, ivoire, cuir, velours de
soie brodé
H. 75 cm ; L. 88 cm ; l. 56 cm
Paris, collection Émile Hermès
Riding Horse
États-Unis, 1976
Fisher Price (1930–), fabricant
Plastique
H. 43 cm ; L. 45 cm ; l. 25 cm
Don Fisher Price, 1982
Paris, Les Arts Décoratifs
Alexandra Ledermann : Le Haras de
la vallée
France, 2007
Genre : aventure, sport
Ubisoft, France, éditeur
Phoenix Interactive, France,
développeur
Des jouets et des hommes
18
My Little Pony
États-Unis, 1983
Hasbro (1923–), fabricant
Plastique
H. 14 cm ; L. 9 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cavalier
Berchtesgaden et Hallein, Autriche,
XIXe siècle
Bois, plume
H. 8,5 cm ; L. 14 cm ; l. 5 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Profils de bois pour chevaux-jouets
Monts Métallifères,
Allemagne, vers 1900
Bois
Profil : H. 14,4 cm ; L. 31 cm ; l. 20 cm
Cheval 1: H. 14,2 cm ; L. 17 cm ; l. 4
cm
Cheval 2 : H. 14,5 cm ; L. 17 cm ; l. 3,7
cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Écurie
France, vers 1900
Lenoble (1899-1930), fabricant
Bois naturel, tissu, osier, paille
Écurie : H. 61 cm ; L. 60 cm ; l. 34 cm Cheval et charrette : H. 17,5 cm ; L. 51
cm ; l. 18 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
La charrette du laitier
France, 1905
Lenoble (1899-1930), fabricant
Bois, cheveux naturels, soie, cuir,
aluminium, fer
H. 48 cm ; L. 85 cm
Poissy, musée du Jouet
Cheval avec son coffret de soin
France, vers 1899
Peau, verre, cuir, bois, métal peint, soie
H. 22,5 cm ; L. 22,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cheval percheron
France, vers 1880
Chenel (1860 – vers 1911), fabricant
Peau, verre, cuir, laine
H. 22 cm ; L. 7 cm ; l. 2,7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Écurie
Nuremberg, Allemagne, vers 1910
Christian Hacker (1876-1910), fabricant
Bois, textile, laiton, papier, cuir, paille
H. 40 cm ; L. 64 cm ; l. 33 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Jeu de course de chevaux
France
JEP (1902-1965), fabricant
Jouet mécanique
Métal, feutre, carton
H. 37,5 cm ; L. 37,5 cm ; l. 16,7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Jouets Étrennes
France, vers 1925
Raymond de La Nézière (1865-1953),
affichiste
Papier, lithographie couleur
L. 82,5 cm ; l. 118 cm
Reversement Bibliothèque des Arts
décoratifs, 1978
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée ours
Allemagne, 1993
Sigikid (1968–), fabricant
Plastique peint, peluche, bois
H. 47 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours
États-Unis, 1885
Frédérick Aberle, brevet
Ives Manufacturing Co. (1868-1931),
fabricant
Jouet mécanique
Fourrure, bois, verre, métal
H. 17 cm ; L. 24 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours
Giengen an der Brenz, Allemagne,
1905
Margarete Steiff, créatrice
Steiff (1880–), fabricant
Mohair blanc, métal
H. 50 cm
Giengen an der Brenz, Margarete Steiff
GmbH
Ours
Giengen an der Brenz, Allemagne,
1908
Margarete Steiff, créatrice
Steiff (1880–), fabricant
Mohair
H. 40 cm
Giengen an der Brenz, Margarete Steiff
GmbH
Ours
Giengen an der Brenz,
Allemagne, vers 1910-1912
Margarete Steiff, créatrice
Steiff (1880–), fabricant
Peluche de mohair, feutre
H. 58 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours
Grande-Bretagne, 1911
J.K. Farnell & Co. Ltd. (1840-1975),
fabricant
Mohair, verre, laine, textile
H. 51 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Autruche, girafe, pélican, âne et coq
France, 1928
Marius Rossillon, dit O’Galop (18671946), créateur
Migault (vers 1878 – vers 1927),
fabricant
Bois peint, métal
H. max. 15 cm, min. 7,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Fish Cart Toy
États-Unis, 1927
Alexander Calder (1898-1976), artiste
Gould Manufacturing Company (1848–
), fabricant
Bois peint, clous
H. 33 cm ; L. 19,6 cm ; l. 15,8 cm
Berkshire Museum
Duck Pull Toy
États-Unis, 1927
Alexander Calder (1898-1976),
créateur
Gould Manufacturing Company (1848–
), fabricant
Bois meint, clous, fil de fer, ficelle
H. 33,6 cm ; L. 71,1 cm ; l. 17,2 cm
Don Briggs et Myra Gettys Pittsfield
(Massachusetts), Berkshire Museum
Bullie Toddler
États-Unis, 1927
Alexander Calder (1898-1976),
créateur
Gould Manufacturing Company (1848–
), fabricant
Bois peint, clous
H. 15,2 cm ; L. 81,2 cm ; l. 8,2 cm
Don Briggs et Myra Gettys Pittsfield
(Massachusetts), Berkshire Museum
Des jouets et des hommes
19
Oiseaux
France, 1924-1925
Joaquín Torres García (1874-1949),
artiste
Bois peint
H. min. 14 cm, max. 20,2 cm ;
L. min. 16 cm, max. 20,5 cm ; l. 2,8 cm
Fondation Daniela Chappard
Éléphant tirant une ménagerie
France, vers 1900
Bois, carton-pâte peint, carton bouilli,
velours, tissu
Ménagerie : H. 35 cm ; L. 65 cm ; l. 18
cm
Éléphant : H. 19,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chien
France, 1924-1925
Joaquín Torres García (1874-1949),
artiste
Bois peint
H. 19,5 cm ; L. 12,5 cm ; l. 2,2 cm
Fondation Daniela Chappard
Cirque Amar
France, vers 1980
Solido (1932–), fabricant
Plastique, métal
Chapiteau : H. 30 cm ; L. 64 cm ; l. 30
cm - Camion-cage: H. 7,5 cm ; L. 22,5
cm ; l. 4,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Éléphants
France, 1928
Joaquín Torres García (1874-1949),
artiste
Bois peint
Dimensions variables selon
assemblage
New York, collection privée
Cirque
France, 1949
Jouet Philippe, Fonderies de Suresnes
(XXe siècle), fabricant
Plomb et aluminium peints, liège, bois,
papier
Piste : D. 70 cm - Estrade : H. 21 cm
Écuyère : H. 6 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Humpty Dumpty Circus
États-Unis, 1903
Schoenhut (1872-1935), fabricant
Bois peint, tissu, ficelle
Animaux : H. max. 27 cm, min. 16 cm
Chapiteau : H. 90 cm ; L. 60 cm ; l. 60
cm
Collection Monica Burckhardt
Playmobil Circus
Allemagne, 1977
Playmobil (1974–), fabricant
Plastique
Boîte : L. 48 cm ; l. 38 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le Jardin d’acclimatation
France, 1893
C.B.G. (1825–), fabricant
Plomb, métal, carton
H. 61 cm ; L. 78 cm ; l. 9,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le Jardin d’acclimatation
France, 1893
C.B.G. (1825–), fabricant
Plomb moulé peint
Figurines : H. max. 17,5 cm, min. 1 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours
Grande-Bretagne, 1905-1908
William Terry Bear (1890-1939),
fabricant
Mohair verre, coton, kapok
H. 61 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Ours
États-Unis, vers 1910
Ideal Novelty and Toy Company (1907–
), fabricant
Mohair
H. 44,4 cm ; assis : H. 30 cm ; L. 23 cm
Pr. 22 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Ours des cocotiers buveur
France, vers 1920
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Mécanisme à horlogerie électrifié
Fourrure, verre, composition, métal
H. 37 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours
France, 1916
Tissu bourré - H. 21 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours Janus à deux faces
Allemagne, 1950
Schuco (1912–), fabricant
Mohair, métal, fil, Celluloïd
H. 9 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Ours Esau
États-Unis, 1993
Beth Kammerer et Freddie Bradley,
créateurs
The French Bear Company, fabricant
Peluche de mohair, mousse, billes,
verre, cuir, papier, soie, fil
H. 37 cm ; L. 6 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours Doubabi
France, 1993
Nounours (1962–), fabricant
Peluche, plastique - H. 37 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cochon
France, vers 1890
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Jouet mécanique
Métal, daim, verre, tissu - H. 23 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Vache meuglant et donnant du lait
France, vers 1900
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Carton, fer blanc, cuir, peau, verre
H. 40 ; L. 63 cm
Poissy, musée du Jouet
Animaux de la ferme
France, vers 1910
Benjamin Rabier (1864-1939), créateur
Passerat et Radiguet (vers 1872 – vers
1920), fabricant
Bois découpé peint
Canard, cochon, lapin, vache, chèvre,
chien.
H. 11 à 24 cm ; L. 9 à 24 cm ; l. 2 à 4
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ferme
France, vers 1900
Bois verni, paille, composition moulée
et peinte, métal
Bâtiment : H. 30 cm ; L. 49 cm ; l. 33,5
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
20
Nestlé’s Home Farm
Grande-Bretagne, 1925-1930
Britains (1860–), fabricant
Coffret en carton et figurines en plomb
Coffret : H. 33,6 cm ; L. 24,7 cm ; l. 3,4
cm
Figurines : H. min. 2,1 cm (poules),
max. 6,5 cm (cheval)
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Grande ferme comtoise avec
accessoires et figurines
France, 1953
Quiralu (1932-1961) et Boislux,
fabricants
Bois, aluminium
Ferme : H. 40 cm ; L. 79,5 cm ; l. 27 cm
Paris, collection Jean-Claude Boutin
Tracteur avec conducteur
France, 1974
Vilac (1911–), fabricant
Bois peint, métal, feutre
H. 24 cm ; L. 19 cm ; l. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chien Brun
France, vers 1924
Joaquín Torres García (1874-1949),
artiste
Bois peint
H. 20 cm ; L. 17 cm ; l. 3 cm
New York, collection privée
Dindon, coq, teckel, caniche, chat,
lapin, lama, éléphant et cheval
France, 1946
Georges Martin (1906-1962), créateur
Bois peint
Cheval : H. 21 cm ; L. 25 cm ; l. 8 cm
Teckel : H. 15 cm ; L. 26 cm ; l. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
16 animali
Italie, 1957
Enzo Mari (1932–), créateur
Danese (1957-1991), fabricant et
diffuseur
Résine expansée moulée par injection
Figurines : H. max. 13,5 cm, min. 2 cm
Boîte : H. 3,5 cm ; L. 35,5 cm ; l. 25 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
L’illusion de la vie
Automate - Coucou Théroude
France, 1854
Alexandre Nicolas Théroude (1807-?),
créateur
Maison Théroude (1832-1878),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Tissu, papier mâché, cuir
H. 27 cm ; L. 15 cm ; l. 11 cm
Poissy, musée du Jouet
Automate « Pierrot donnant une
aubade à la lune »
France, 1895
Gustave Vichy (1839-1904), créateur
Maison Gustave Vichy (1862-1976),
fabricant
Mouvement d’horlogerie
H. 53,5 cm ; L. 53 cm ; l. 27 cm
Monaco, Nouveau Musée national
Automate à musique « Dahoméen
clown »
France, 1895-1897
Gustave Vichy (1839-1904), créateur
Maison Gustave Vichy (1862-1976),
fabricant
Porcelaine, textile, bois, fer
H. 74 cm ; L. 41 cm ; l. 44 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Automate Gymnaste
France, 1775-1799
Bois, textile, laiton, alliage non
déterminé
H. 73 cm ; L. 72 cm ; l. 41,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Automate équilibriste « L’Hommeserpent »
France, 1934
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Acier, alliage ferreux, textile, peau,
perles, paillettes
H. 24,5 cm ; L. 37 cm ; l. 68 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Tata l’écolière
France, vers 1925
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Plâtre moulé et peint, carton, bois, cuir,
textile, Celluloïd, fibres végétales,
papier mouillé et collé, métal - H. 35 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Toto l’écolier
France, vers 1925
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Plâtre moulé et peint, bois, fibres
végétales, textile, carton, cuir, métal,
Celluloïd
H. 36 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ours jongleur
France, 1930
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Mécanisme à horlogerie électrifié
Fourrure, tissu, carton, velours
H. 69,5 cm ; l. 39 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le banquet des petits cochons
France, vers 1930
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Des jouets et des hommes
21
Mécanisme à horlogerie électrifié
Bois composition, tissu
H. 83 cm ; L. 104 cm ; Pr. 51,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Constance Guisset (1976–) et
Benjamin Graindorge (1980–)
Les Rêves de Toto et Tata
Film réalisé par à l’occasion de
l’exposition Histoires de jouets, Les Arts
décoratifs, 2006
Durée : 8 min 47 s
Paris, Les Arts Décoratifs
Le petit pianiste
France, 1902
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie, alliage
ferreux, textile
H. 15,5 cm ; L. 13,5 cm ; l. 11,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le petit musicien
France, 1902
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Alliage
ferreux, textile
H. 15 cm ; L. 13 cm ; l. 12 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
L’intrépide jockey ou le voleur de la
Joconde
France, 1911-1912
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Tôle peinte, textile
H. 18 cm
Collection Marchand
L’artiste capillaire
France, 1902
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Alliage
ferreux, textile
H. 21 cm ; L. 11,5 cm ; l. 10 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
La blanchisseuse
France, 1899
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Alliage
ferreux, textile
H. 19 cm ; L. 12 cm ; l. 9 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
L’homme aux tonneaux :
«Chand’tonneaux»
France, 1907
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Métal, tissu,
feutre
H. 20 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le charcutier
France, 1902
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Alliage
ferreux, textile
H. 21 cm ; L. 7,5 cm ; l. 7 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
L’éminent avocat
France, 1905
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Carton,
papier, alliage ferreux, textile
H. 23,3 cm ; L. 11,5 cm ; l. 11 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le facteur de chemin de fer
France, 1894
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Bois, carton,
papier, alliage ferreux
H. 12 cm ; L. 14,4 cm ; l. 8,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le faucheur
France, 1899
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 18,5 cm ; L. 20,2 cm ; l. 10,1 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le fort de la halle
France, 1902
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 20 cm ; L. 15 cm ; l. 11 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le garçon de café
France, 1901
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 19 cm ; L. 7 cm ; l. 1 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
L’Hercule populaire
France, 1905
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 19,5 cm ; L. 10 cm ; l. 6 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le laboureur
France, 1906
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 10,5 cm ; L. 28 cm ; l. 5,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
La marchande d’oranges
France, 1901
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 18 cm ; L. 19 cm ; l. 8,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le petit livreur
France, début du xxe siècle
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Carton, papier, alliage ferreux, textile
H. 18 cm ; L. 20,5 cm ; l. 8,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
La course en sac
France, 1906
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 19 cm ; L. 8 cm ; l. 7 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Des jouets et des hommes
22
Le petit diabolo fille
France, 1907
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 19,5 cm ; L. 12,1 cm ; l. 7,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Les joyeux danseurs
France, 1888
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux - H. 14,8 cm ; L. 15 cm ;
l. 6 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le vieux marcheur
France, 1902
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 21 cm ; L. 10 cm ; l. 9 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Les forgerons infatigables
France, 1883
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux
H. 13 cm ; L. 17 cm ; l. 4 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le petit diabolo garçon
France, 1907
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 19,5 cm ; L. 10,5 cm ; l. 9,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le parfait pêcheur
France, 1908
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux
H. 21 cm ; L. 25 cm ; l. 6,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le gendarme
France, 1903
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 20,5 cm ; L. 8,5 cm ; l. 6,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
La forge
France, 1896
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 16,8 cm ; L. 19 cm ; l. 6,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Pousse-pousse annamite de
l’Exposition universelle
France, 1889
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Métal peint, tôle agrafée
H. 14 cm ; L. 24 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le sonneur endiablé
France, 1885
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux
H. 18,3 cm ; L. 13 cm ; l. 5,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Don Quichotte
France, 1890
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux
H. 12 cm ; L. 14 cm ; l. 4,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Les courageux scieurs de long
France, 1886
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux
H. 24 cm ; L. 13,5 cm ; l. 5,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Mandarin
Allemagne, 1905-1941
Ernst Paul Lehmann Patentwerk (18812006), fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle peinte
H. 19 cm
Collection Marchand
Le pochard
France, 1899
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 20,2 cm ; L. 7,5 cm; l. 7 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Ma portière
France, 1895
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 16,5 cm ; L. 10 cm ; l. 9 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Bamboula
France, 1895
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 20 cm ; L. 7 cm ; l. 10,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le gai violoniste
France, 1897
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 20 cm ; L. 10 cm ; l. 7 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le petit charcutier
France, 1895
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 20,6 cm ; L. 10 cm ; l. 9 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le Chérif
France, 1892
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 18,3 cm ; L. 16 cm ; l. 5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Moto ou vélo à deux personnages
Japon, vers 1910
H. Yamada, fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle
lithographiée
L. 17 cm
Collection Marchand
Des jouets et des hommes
23
Le Chinois
France, 1900
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 19 cm ; L. 10 cm ; l. 7 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
La perruche
France, 1896
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 8,5 cm ; L. 21 cm ; l. 10 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Balky l’âne récalcitrant
Brandenburg an der Havel, Allemagne,
vers 1920
Ernst Paul Lehmann Patentwerk
(1881-2006), fabricant
Tôle peinte, tissu, ficelle
H. 13,5 cm ; L. 19 cm ; l. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le marin dansant
Brandenburg an der Havel, Allemagne,
1905-1939
Ernst Paul Lehmann Patentwerk (18812006), fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle, textile
H. 19 cm ; L. 7 cm ; l. 4 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
L’Autopatte
France, 1909
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 10,8 cm ; L. 18,5 cm ; l. 8 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
La boule mystérieuse
France, 1906
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux
H. 34,5 cm ; L. 11,1 cm ; l. 11,1 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
La Madelon casseuse d’assiettes
France, 1928
Victor Bonnet & Cie (1921-1965),
fabricant
Jouet mécanique
Métal peint, tissu
H. 17 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Skieur
Allemagne, vers 1900
Günthermann (1877-1965), fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle peinte
H. 19 cm
Collection Marchand
L’araignée et la mouche
France, 1896
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux, textile
H. 2,50 cm ; L. 11 cm ; l. 6,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Théâtre de marionnettes
Japon, 1930-1939
Mécanisme d’horlogerie
Papier, métal, carton, fil tressé,
Celluloïd
Théâtre : L. 23 cm ; l. 13 cm ; Pr. 25,5
cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Onésime
France, 1934
Petitcollin (1896–), fabricant
Jouet mécanique
Celluloïd peint
H. 20 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
L’écrevisse
France, 1889
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux
H. 4,5 cm ; L. 22,5 cm ; l. 10,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Le lapin vivant
France, 1890
Fernand Martin (1849-1919), créateur
et fabricant
Alliage ferreux - H. 13 cm ; L. 9 cm ; l.
6,5 cm
Paris, musée des Arts et Métiers –
CNAM
Punch et Judy
Allemagne, 1900
Papier, métal, plâtre, textile, bois
H. 24,8 cm ; L. 15,2 cm ; Pr. 8,3 cm
New York, The New York Historical
Society
Gugusse, culbuteur articulé
France, 1907-1909
Migault (vers 1878 – vers 1927),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie – Plâtre moulé
et peint, cuivre, tissu
H. 26 cm ; L. 13 cm - Boîte : H. 8 cm ;
L. 28,5 cm ; l. 14,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Madame Crainquebille, marchande
des quatre saisons
France, vers 1950
Les Jouets Création (années 19401950), fabricant
Métal peint
H. 13 cm ; L. 16 cm ; L. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tom, le singe grimpeur
Brandenburg an der Havel, Allemagne,
1895-1948
Ernst Paul Lehmann Patentwerk (18812006), fabricant
Tôle lithographiée, corde
H. 20 cm ; l. 11 cm ; Ép. 4 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Poupée nageuse
France, vers 1910-1920
Celluloïd, liège, bois peint, métal, tissu
L. 18 cm ; l. 22 cm
Paris, Les Arts décoratifs
Poupée nageuse Polly
Italie, vers 1950-1960
Bergamini, fabricant
Celluloïd
Poupée : L. 13 cm ; l. 5 cm - Boîte : H.
5 cm L. 15 cm ; l. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée-nageuse avec son
équipement de plongée
Chine, vers 1992
Plastique
L. 18 cm ; l. 11 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le clown dessinateur
Allemagne, 1910
Vielmetter, fabricant
Tôle lithographiée
H. 14 cm
Collection Marchand
Des jouets et des hommes
24
Chercheur d’or glouton
Allemagne, vers 1910
Gustav Eichhorn, fabricant
Papier mâché, bois
H. 15 cm ; L. 12 cm ; l. 7 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Grande roue russe
Allemagne, vers 1930
Doll (1898--1938), fabricant
Métal peint
H. 33,6 cm ; l. 27 cm ; l. 17,2 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Souris et son souriceau
États-Unis, vers 1945-1952
Schuco (1912–), fabricant
Feutrine cousue ou collée en plein sur
métal
H. 11,5 cm ; L. 11 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Non Stop Robot ou Lavender Robot
Japon, 1955
Masudaya (1724–) Modern Toys
(1923–), fabricant
Robot : H. 40 cm - Boîte : H. 23 cm ; L.
40 cm ; l. 16,5 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Jonah et la baleine
États-Unis, vers 1910
Shepard Hardware Co., fabricant
Fonte peinte
H. 13,5 cm ; L. 26 cm ; l. 9,3 cm
New York, Rochester, The Strong
The Merry Makers
États-Unis, 1931
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle
lithographiée
H. 24 cm ; L. 21 cm ; l. 14 cm
New York, Rochester, The Strong
Ours lisant un livre
Japon, vers 1960
Alps (1948–), fabricant
Métal, fibre synthétique, feutre, métal
peint
H. 18 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Mighty Robot
Japon, 1963
Yonezawa (1950–), fabricant
Plastique
H. 26,7 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Martin le pêcheur
France, vers 1955
Joustra (1934–), fabricant
Jouet mécanique
Tôle emboutie émaillée, plomb
Martin : H. 15 cm ; L. 12 cm
Boîte : H. 15 cm ; l. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tidy Tim
États-Unis, vers 1935
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Tôle lithographiée, bois
H. 19 cm ; L. 20,8 cm ; l. 6,9 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Sunny Andy Kiddie Kampers
États-Unis, vers 1930
Wolverine Supply & Mfg Co. (19031986), fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle
lithographiée
H. 14 cm ; L. 35,3 cm ; l. 9,2 cm
New York, Rochester, The Strong
Éléphant
France, vers 1910
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Métal, daim, verre
H. 26 cm ; L. 37 cm ; l. 10 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Teckel
France, vers 1950
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Carton, peluche en coton bouclé,
plastique, tissu
H. 17 cm ; L. 40 cm ; l. 10 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Bulldog aboyeur
France, 1955
Aristide Moulet (Manufacture du Jouet
Mécanique de la Côte d’Azur), fabricant
Carton floqué, métal
H. 50 cm ; L. 53 cm ; l. 25 cm
Collection Marchand
Le paon Pao-Pao
Nuremberg, Allemagne, vers 1910
Hans Eberl (1900-1918), fabricant
Tôle lithographiée
H. 13 cm ; L. 23 cm ; l. 10 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Radicon Robot
Japon, 1955
Masudaya (1724–) Modern Toys
(1923–),
fabricant
Mécanisme à piles - Métal peint,
plastique
H. 38 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Machine Man
Japon, 1955
Masudaya (1724–) Modern Toys
(1923–), fabricant
Métal peint, plastique
H. 38,1 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Mr. Atomic
Japon, 1950
Yonezawa (1950-1994), fabricant
Cragstan, États-Unis, distributeur
Plastique, tôle peinte
H. 22,5 cm ; L. 17,5 cm ; l. 15,5 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Robosapien
Hong Kong, 2004
Mark W. Tilden (1961–), créateur
WowWee Ltd. (1988–), fabricant
Meccano (1901–), distributeur
Jouet à piles télécommandé - Plastique
Robot : H. 16 cm ; L. 18 cm ; l. 9 cm
Télécommande : H. 3 cm ; L. 18 cm ; l.
9 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Femisapien
Hong Kong, 2011
WowWee Ltd. (1988–), États-Unis,
fabricant
Mécanisme à piles - Plastique
H. 38,5 cm ; l. 18 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
25
Vocations d’un jour
Boîte de figurines, « District School
»
États-Unis, vers 1870
Charles Crandall Co. (1867-1905),
fabricant
Bois peint, riveté
Figurines : H. max. 18,2 cm, min. 11 cm
Boîte : H. 7 cm ; L. 25 cm ; Pr. 15,5 cm
New York, Rochester, The Strong
École
France, vers 1925
Bois peint, composition peinte
École : H. 27 cm ; L. 63 cm (portes
ouvertes), L. 62 cm (portes fermées) ; l.
15 cm
Instituteur : H. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
École avec poupées mignonettes
France, 1900
Bois sculpté, biscuit, tissu, papier
École : H. 47 cm ; L. 34,5 cm ; l. 31 cm
Poupées : H. 11 cm
Poissy, musée du Jouet
Jeu de quilles avec caserne de
pompiers
France, vers 1890
Bois, composition peinte
Caserne : H. 31 cm ; L. 25,5 cm ; l. 25
cm - Quilles : H. 20 cm
Boules : D. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Space Kiddy
Japon, vers 1955
Métal peint, plastique
H. 12 cm ; L. 16 cm ; l. 10 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Swinging Baby Robot
Japon, vers 1955
Métal peint, plastique
Robot : H. 16 cm
Boîte : H. 16 cm ; L. 11,5 cm ; l. 6, cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Daimos, Robot Transformer
Japon, vers 1980
Popy (1971-1983), fabricant
Métal, plastique, caoutchouc
H. 23 cm ; L. 7 cm ; l. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Space Whale Ship
Japon, vers 1960
Yoshiya KO (vers 1950 – vers 1970),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Tôle lithographiée
H. 8,5 cm ; L. 23,5 cm ; l. 9 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Dog Com, le chien qui évolue et
parle
Japon, 2001
Tomy (1924–), fabricant
Jouet à piles - Plastique, métal
H. 22 cm ; L. 33 cm ; l. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Space Dog
Japon, vers 1960
Yoshiya KO (vers 1950 – vers 1970),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle
lithographiée
H. 12,5 cm ; L. 23 cm ; l. 14 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Space Elephant
Japon, vers 1960
Yoshiya KO (vers 1950 – vers 1970),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie - Tôle
lithographiée
Robot : H. 13 cm
Boîte : H. 13 cm ; L. 23 cm ; l. 14 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Dino Robot
Japon, 1962
Horikawa (1959 – années 1980),
fabricant
Mécanisme à piles - Métal peint,
plastique
Robot : H. 31 cm
Boîte : H. 31 cm ; L. 15,5 cm ; l. 11 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Thunder Robot
Japon, 1957
Asakusa Toy, fabricant
Plastique
H. 28,5 cm ; L. 16 cm ; Pr. 9 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Mechanical Sparking Robot
Japon, 1960
Noguchi, fabricant
Robot : H. 16 cm
Boîte : H. 16,5 cm ; L. 12 cm ; l. 7 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
« Nando », il robot a telecommando!
Italie, 1955
Opset, fabricant
Plastique
Robot : H. 13 cm
Boîte : H. 13,5 cm ; L. 6,5 cm ; l. 6,5 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Lilliput Robot
Japon, 1945
Métal peint, plastique
H. 14 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
High-Wheel Robot
Japon, 1960
Yoshiya KO (vers 1950 – vers 1970),
fabricant
Métal peint, plastique
Robot : H. 23 cm
Boîte : H. 23,5 cm ; L. 8,5 cm ; l. 11 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Mr. Robot, The Mechanical Brain
Japon, 1955
Alps (1948–), fabricant
Métal peint, plastique
Robot : H. 20 cm
Boîte : H. 11 cm ; L. 20,5 cm ; l. 7 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Engine Robot
Japon, 1965
Horikawa, fabricant
Métal peint, plastique
Robot : H. 23 cm
Boîte : H. 23,5 cm ; L. 11 cm ; l. 7 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Gear Robot
Japon, 1965
Horikawa, fabricant
Métal peint, plastique - H. 24,5 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Radar Robot
Japon, 1955
Nomura, TN (fin des années 1940 ? –
fin des années 1970 ?), fabricant
Mécanisme à piles - Métal peint,
plastique
Robot : H. 25 cm
Boîte : H. 25 cm ; L. 12 cm ; l. 8,5 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Des jouets et des hommes
26
Robby in Studebaker
Japon, vers 1955
Nomura, TN
(fin des années 1940 ? – fin des
années 1970 ?), fabricant
Métal peint, plastique
Robot : H. 10 cm ; L. 23,3 cm ; l. 9 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Astro Scout
Japon, vers 1955
Yonezawa Toys (années 1950 – 1994),
fabricant
Métal peint, plastique
Robot : H. 27,9 cm ; L. 13 cm ; Pr. 8,5
cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Colonel Hap Hazard
Japon, 1962
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Métal peint, plastique
H. 29,2 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Moon Explorer
Japon, 1955
Yoshiya KO (vers 1950 – vers 1970),
fabricant
Métal peint, plastique
Robot : H. 19 cm
Boîte : H. 19 cm ; L. 10,5 cm ; l. 8,5 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Robot poussin
Japon, vers 1965
Yoneya Toys Co. Ltd (vers 1955 –
1964), fabricant
Métal imprimé, plastique
H. 9 cm ; L. 5 cm ; l. 6 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Échelle de pompiers
États-Unis, 1880-1930
Métal peint, cuivre
H. 21,6 cm ; L. 71,1 cm ; 17,8 cm
New York, The New York Historical
Society
Gratte-ciel
France, 2009
Lego System (1948–), fabricant
Plastique
H. 140 cm ; l. 25,5 cm ; Pr. 25,5 cm
Collection Jean-Claude Petit
Douze objets de culte miniatures
France, 1917
C.B.G. (1825–), fabricant
Métal doré, métal, albâtre
H. max. 27 cm, min. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Autopompe
Allemagne, 1895
Schoënner (1875-1912), fabricant
Tôle peinte
L. 50 cm
Collection Marchand
Crémerie
France, vers 1892-1894
F.V. (1866 – vers 1920), fabricant
Métal peint, métal blanc, verre
H. 33 cm ; L. 37 cm ; Pr. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Déguisement de prêtre
France, 1917
Tissu, dentelle, broderie dorée
Aube : H. 106 cm ; L. 110 cm
Manipule : H. 30,5 cm
Chasuble : H. 69,5 cm ; L. 41,4 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Auto-pompe Citroën
France, 1932
Jouets Citroën (1922-1934), créateur
CIJ (1927-1969), fabricant
Métal peint, bois, caoutchouc, tissu
imitation cuir
H. 24 cm ; L. 46 cm ; l. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Épicerie parisienne, chocolaterie,
épicerie, comestibles
France, vers 1900
Bois peint, carton, papier, fer-blanc,
plâtre
H. 39 cm ; L. 60 cm ; Pr. 19 cm
Poissy, musée du Jouet
Meccano boîte n°1, jeu de
construction mécanique
France, vers 1925
Meccano (1901–), fabricant
Métal émaillé, carton imprimé
Coffret : H. 2,5 cm ; L. 41 cm ; l. 25,5
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Voiture design 4
France, 2003
Meccano (1901–), fabricant
Plastique, acier, ressort, caoutchouc
H. 9 cm ; L. 29 cm ; l. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Boîte Lego System
Danemark, 1958
Lego System (1948–), fabricant
Plastique
Boîte : H. 3 cm ; L. 33 cm ; l. 20 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chez Toto épicerie
France, vers 1925-1930
Bois peint, carton, tissu
H. 26 cm ; L. 64 cm (ouverte), L. 32 cm
(fermée) ; Pr. 13 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Grandmama’s Sunday Game of Bible
Questions : New Testament
États-Unis, 1887
McLoughlin Brothers, Inc. (1828-1920),
fabricant
Carton, papier
H. 15,9 cm ; l. 11,4 cm ; Ép. 2,5 cm
New York, The New York Historical
Society, The Liman Collection
Autel
France, vers 1930
Bois naturel
H. 27 cm ; L. 42 cm ; l. 25 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ensemble de vaisselle miniature :
assiette aux trois poissons
Paris, lit de la Seine, entre fin du XIVe
siècle et XVe siècle
Plomb-étain - D. 3,4 cm ; Ép. 0,1 cm
Paris, musée de Cluny, musée national
du Moyen Âge
Ensemble de vaisselle miniature :
coupe ou calice
Paris, lit de la Seine, entre fin du XIVe
siècle et XVe siècle
Plomb-étain
Coupe : H. 3,4 cm ; D. 2,9 cm
Paris, musée de Cluny, musée national
du Moyen Âge
Poupée communiante
Allemagne, 1907
Simon & Halbig (1869 – vers 1930),
fabricant
Biscuit, tissu
H. 33 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée infirmière de la guerre de
1914-1918
France, vers 1917
Louise Lafitte & Augusta Désirat
(actives entre 1901 et 1938), créatrices
Des jouets et des hommes
27
Cire peinte, tissu rembourré, feutre,
bois
H. 28 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Infirmière
France, vers 1955
Vénus (1923 – vers 1955), fabricant
Rhodoïd, tissu, plastique - H. 34 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
L’Année sainte
France, 1950
Quiralu (1932-1961), fabricant
Carton, aluminium
H. 21 cm ; L. 52 cm ; Pr. 35,5 cm
Paris, collection Jean-Claude Boutin
Trousse de docteur Baby Doc
France, 1980
Berchet (1945–) fabricant
Plastique
Boîte : L. 55 cm ; l. 34 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Salle d’opération
Allemagne, 1992
Playmobil (1974–), fabricant
Plastique
H. max. 9 cm
Figurine : H. 7,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Léa, passion vétérinaire
France, 2006
Genre : jeu de simulation
Ubisoft, France, éditeur
Zeal, Allemagne, développeur
Au bon marché, Étrennes, Jouets
France, 1909
Papier, imprimé
H. 26,5 cm ; l. 19,5 cm
Paris, Ville de Paris, Bibliothèque
Forney
Ours blanc
France, vers 1885
Élie Martin, créateur
Mécanisme à horlogerie, fourrure, bois,
liège, verre
H. 20 cm ; L. 40 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Expédition au pôle Nord
France, vers 1912
C.B.G. (1825–), fabricant
Plomb peint, papier découpé
Bateau : L. 8 cm ; H. 5,5 cm
Ours debout : H. 6,5 cm
Chiens : L. 9 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Les filles et les garçons
Ernest Hébert (1817-1908)
Catherine du Bouchage, plus tard
Mme Daniel Ollivier
France, 1879
Huile sur toile
H. 81,2 cm ; L. 65,5 cm
Paris, musée national Ernest-Hébert
Poupon représentant le prince
Arthur d’Angleterre
Grande-Bretagne, 1850-1851
Montanari (1850-1887), fabricant
Cire, cheveux, verre, coton
H. 60 cm ; L. 52 cm ; Ép. 33 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Attribué à Léon Cogniet (1794-1880)
Portrait d’enfant en costume de
hussard
Huile sur toile
H 152 cm ; l. 123,3 cm
Collection particulière
Bébé japonais
Allemagne, 1924
Maison Armand Marseille (1885-1930),
fabricant
Biscuit peint, verre
H. 19.5 cm (assis); L. 15 cm ; Ép. 16cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Jeongmee Yoon (1969–)
Jeeyoo AND her pink things
Série « The Pink Project », 2007
Impression laser, exemplaire 1/5
H. 122 cm ; l. 122 cm
Paris, galerie Paris-Beijing, avec
l’aimable autorisation de Jeongmee
Yoon
Poupée promenant un poupon
Allemagne, 1880-1890
Papier mâché, textile, osier
Poupée : H. 41 cm ; l. 18 cm ; Pr. 9 cm
Landau : H. 15,5 cm ; L. 21 cm ; l.15cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Poupée bébé nouveau-né garçon
Espagne, 1988-1989
Berjusa (1950-1992), fabricant
Plastique, vinyle, coton, tissu
H. 34 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupon interactif Lia
France, 2010
Corolle (1978–), fabricant
Mécanisme à piles
Plastique, tissu
16 fonctions
H. 42 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Les quintuplés Dionne
États-Unis, 1936-1938
Alexander Doll Co. (1923–), fabricant
Poupées en composition, vêtements en
tissu, lit en bois peint
Poupées : H. 16,5 cm - Boîte : L. 55 cm
: l. 27 cm ; Pr. 14 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Frozen Charlie
Allemagne, vers 1880
Porcelaine peinte, tricot
H. 42 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Baigneur
France, vers 1924
Petitcollin (1896–), fabricant
Des jouets et des hommes
28
Celluloïd, laine, métal
H. 19 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Baigneur Negri
France, vers 1930
Petitcollin (1896–), fabricant
Celluloïd, coton
H. 29 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée garçon
France, 1997
Petitcollin (1896–), fabricant
Plastique, coton
H. 38 cm
Paris, Les Arts décoratifs
Poupée bébé nouveau-né fille
Espagne, 1988-1989
Berjusa (1950-1992), fabricant
Plastique, vinyle, coton, tissu
H. 34 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Jeongmee Yoon (1969–)
Jeonghoon and his blue things
Série « The Blue Project », 2008
Impression laser, exemplaire 1/5
H. 122 cm ; l. 122 cm
Paris, galerie Paris-Beijing, avec
l’aimable autorisation de Jeongmee
Yoon
Chloé Ruchon (1985–)
Barbie foot, 2009
Bonzini (1927–), fabricant
Hêtre, acier, plastique, liège, tissu
H. 110 cm ; L. 300 cm ; l. 100 cm
Achat, 2011, grâce au mécénat de
Gregory et Regina Weingarten,
The Annenberg Foundation, avec
l’aimable autorisation de Mattel Brands
Consumer Products
Paris, Les Arts Décoratifs
Nées pour être mère ?
Les amoureux de Peynet
France, 1957
Raymond Peynet (1908-1999), créateur
Technigom (vers 1950 – vers
19701970), fabricant
Oscar du jouet, catégorie filles
Technigom, tissu, feutre
H. 21 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Bébé sortant du chou
France, vers 1930
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Mécanisme à horlogerie
H. 23 cm ; L. 20 cm ; l. 20 cm
Souillac, musée de l’Automate
Bébé dans une corbeille de fleurs
France, 1890
Roullet-Decamps (1865-1995),
fabricant
Mécanisme à horlogerie
H. 23,5 cm ; L. 32 cm ; l. 22 cm
Souillac, musée de l’Automate,
Poupée articulée (Aphrodite ?)
Myrina ? (Asie Mineure), Ier siècle av.
J.-C.
Terre cuite
H. 28 cm
Acquisition, 1922
Paris, musée du Louvre
Maman surprise
Italie, 1990
Migliorati (1933-2003), fabricant
Plastique peint dur, souple, tissu
H. 40 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Deux pièces d’un service de
nourrissons dans un hôpital
France, vers 1948-1950
Bois, tissu, fil de fer, carton moulé,
Celluloïd, verre
H. 68,5 cm ; L. 138,5 cm ; Pr. 46,5 cm
Paris, musée de l’Assistance publique –
Hôpitaux de Paris
Hochet du prince impérial
France, 1856-1879
Rambert, dessinateur - Honoré,
ciseleur
Or, corail, émeraudes, diamants,
aluminium
H. 20,4 cm ; L. 4,7 cm ; l. 2 cm
Collection particulière
Maternité
Grande-Bretagne, 1980
Britains (1860–), fabricant
Plastique peint, métal, carton
H. 8 cm ; L. 34 cm ; l. 9 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Hochet
France, XIXe siècle
Argent repoussé, nacre
L. 15 cm ; l. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ma nounou
France, vers 1926
Garcin Jo, créateur
Bois peint laqué, fer, tissu
H. 27 cm ; L. 21 cm ; l. 7,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Midge blonde avec tenue Barbie
Baby Sits
États-Unis, 1963
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu
H. 29 cm
Collection particulière
Statuette de femme portant un enfant
Antinoé, époque copte (Ve-VIIIe siècle
apr. J.-C.)
Citronnier, ivoire
H. 21,5 cm ; L. 4,5 cm ; l. 3,37 cm
Paris, musée du Louvre
Hochet
Époque romaine
Terre cuite
L. 12 cm ; l. 7 cm ; Ép. 3 cm
Autun, musée Rolin, inv. B. 1322
Hochet
Provenance inconnue, XIXe siècle
Argent repoussé, corail
L. 13 cm ; l. 4 cm
Paris, Les Arts décoratifs
Hochet
Provenance inconnue, XIXe siècle
Argent repoussé, os
L. 16,5 cm ; l. 6,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Hochet
Provenance inconnue, XIXe siècle
Os ajouré
L. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Hochet
Provenance inconnue, XIXe siècle
Argent ou vermeil, ivoire
L. 14 cm ; l. 4,5 cm
Don René Boas, 1914
Paris, Les Arts Décoratifs
Sophie la girafe
France, 2011, à l’occasion du 50e
anniversaire de Sophie la girafe
Vulli (1946–), fabricant
Plastique
H. 19 cm
Des jouets et des hommes
29
Don Vulli, 2011
Paris, Les Arts Décoratifs
Famille Bella
France, 1979
Bella (1946-1984), fabricant
Plastique souple, tissu
H. max. 40 cm, min. 16 cm
Don Bella, 1982
Paris, Les Arts Décoratifs
Les poupées
Anne-Geneviève Greuze (1762-1842)
L’Enfant à la poupée
France, vers 1795
Huile sur toile
H. 47 cm ; L. 38 cm
Paris, musée du Louvre
Anne-Louis Girodet-Trioson (17671824)
Petite Paysanne à la poupée
France, fin du XVIIIe siècle
Huile sur toile
H. 40,3 cm ; L. 32,3 cm
Collection particulière
Suzanne Lalique-Haviland (18991989)
La Récréation
France, 1932
Huile sur toile
H. 81 cm ; L. 100,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée articulée
Isthme de Corinthe (provenant d’un
tombeau d’enfant), vers 450-400 av. J.C.
Terre cuite
H. 15 cm ; l. 3,2 cm
Paris, musée du Louvre
Poupée articulée
Italie, IIIe siècle apr. J.-C.
Os
H. 10 cm
Collection Campana, achat, 1861
Paris, musée du Louvre
Poupée articulée
Grödener Tal (sud du Tyrol), Italie, fin
du XIXe siècle
Bois, composition
H. 44 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Poupée « parisienne »
France, vers 1820
Carton moulé, verre, peau, soie,
peuplier
Poupée : H. 83 cm
Boîte : H. 100 cm ; l. 48 cm ; Pr. 32 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Barbie
États-Unis, 1982
Mattel (1945–), fabricant
Plastique
H. 29 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Jean qui rit, poupée garçon
Allemagne, vers 1880
Cire
H. 40 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée
France, époque gallo-romaine, IVe
siècle
Ivoire
H. 14,5 cm ; L. 4 cm ; Ép. 3 cm
Nancy, Musée lorrain
Poupée
Thuringe, Allemagne, vers 1530
Tilleul sculpté et peint
H. 21 cm
Nuremberg, Germanisches
Nationalmuseum
Trois poupées
Sonneberg, Allemagne, XIXe siècle
Bois peint
H. 13,2 cm ; H. 14,5 cm ; H. 14 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Poupée
Allemagne, vers 1820-1840
Cire, textile
Nuremberg, Germanisches
Nationalmuseum
Jean qui pleure, poupée garçon
Allemagne, vers 1880
Cire
H. 40 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée de mode
Grande-Bretagne, 1903
Charles Ernest Pierotti (1860-1942),
fabricant
Cire, soie, dentelle, cheveux
H. 70 cm ; l. 35 cm ; Ép. 30 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Poupée de mode ayant appartenu à
la reine Mary
Grande-Bretagne, vers 1860
Cire, textile
H. 45 cm ; l. 30,5 cm ; Ép. 22 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Poupée quaker
Allemagne, 1870-1900
M. D. Walker, fabricant
Céramique, textile, cuir, cheveux
H. 22,2 cm ; l. 17,8 cm ; Ép. 4,4 cm
New York, The New York Historical
Society
Des jouets et des hommes
30
Poupée « Le fils du mandarin »
Allemagne, vers 1890
Bähr & Pröschild, fabricant
H. 32,5 cm ; l. 13 cm ; Ép. 9 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Poupée Huret et son trousseau
Paris, France, 1852-1855
Maison Huret (1850-1937), fabricant
Porcelaine, cheveux, textile
H. 45 cm ; L. 10,5 cm
Poissy, musée du Jouet
Malle
France, vers 1850
Leguay, fabricant
Bois
Poissy, musée du Jouet
Poupée parisienne
France, vers 1870
Eugène Barrois, fabricant
Biscuit, peau, soie
H. 45 cm ; l. 22 cm
Monaco, Nouveau Musée national
Poupée petite fille
France, 1916
Georges Lepape (1887-1971), créateur
Bois verni puis peint, tissu bourré,
mohair, coton, tissu, moleskine
H. 51 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée habillée par Jeanne Lanvin
France, 1916
Jeanne Lanvin (1867-1946), couturière
Porcelaine de Sèvres, tissu rembourré,
soie, paille, plumes d’autruche,
mousseline, moleskine
H. 53 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée habillée par Jeanne Lanvin
France, 1918
Jeanne Lanvin (1867-1946), couturière
Porcelaine de Sèvres, tissu rembourré,
soie, paille, plumes d’autruche,
mousseline, moleskine
H. 53 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée fille
Italie, vers 1927
Lenci (1919-2002), fabricant
Feutre, textile
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Poupée garçon
Italie, vers 1927
Lenci (1919-2002), fabricant
Feutre, textile
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Poupée fillette
France, 1935
Raynal (1922 – vers 1980), fabricant
Feutre peint, mohair, rayonne, coton,
tricot, jersey, feutre
H. 43 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée et son trousseau
Grande-Bretagne, vers 1950
Norah Wellings (1926-1959), fabricant
Poupée : H. 38 cm
Boîte : L. 41 cm ; l. 41 cm ; Pr. 9 cm
New York, Rochester, The Strong
Poupée
Grande-Bretagne, 1936-1938
Dean’s Rag Book Co. Ltd. (1903–),
fabricant
Feutre, coton
H. 108 cm (debout) ; l. 35 cm ; Ép. 18
cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
France, poupée offerte par la France
aux princesses Elizabeth et Margaret
France, 1938
Poupée : SFBJ (1899-1957), fabricant
Yeux : M. Peigné, « oculariste »
Robe du soir : Marcel Rochas, couturier
Biscuit (tête) ; cristal et émail (yeux) ;
composition, bois (corps)
H. 86,2 cm
Londres, The Royal Collection Trust
Marianne, poupée offerte par la
France aux princesses Elizabeth et
Margaret
France, 1938
Poupée : SFBJ (1899-1957), fabricant
H. 86,2 cm
Londres, The Royal Collection Trust
Malle pour la poupée France
France, 1938
Innovation, fabricant
Londres, The Royal Collection Trust
Gants du trousseau de poupées
offert aux princesses Elizabeth et
Margaret
France, 1938
Alexandrine, fabricant
Hermès (1837–), fabricant
Cuir
Londres, The Royal Collection Trust
Poupée Le Petit Chaperon rouge
France, 1916
Berthe Noufflard (1886-1971), artiste
Plâtre peint, osier, textile
H. 50 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée le Petit Chaperon rouge
France, 1999
Malou Ancelin Brault (1948–), créateur
Cuir, coton bourré, verre
H. 45 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée avec bijoux Stanhope et
kaléidoscope
France, vers 1880
Rochard, fabricant
Peau, bois peint, biscuit, verre, pierres
Stanhope
H. 69 cm ; l. 40 cm ; Ép. 19 cm
Collection de Galéa
Monaco, Nouveau Musée national
Bébé Steiner
France, vers 1889
Jules Nicolas Steiner (1855-1908),
créateur et fabricant
Biscuit pressé, émail, composition,
cheveux naturels
H. 45 cm
Toucy, collection Danielle Lesur
Bébé Bru
France, 1890
Maison Bru (1867-1899), fabricant
Biscuit, émail, peau d’agneau, textile
H. 74 cm ; L. 40 cm
Monaco, Nouveau Musée national
Poupée Bleuette
France, 1905
SFBJ (1899-1957), fabricant
Biscuit, mohair, bois, textile
H. 27cm
Collection particulière
Poupée Bleuette Tipperary
France, 1915
SFBJ (1899-1957), fabricant
Biscuit, mohair, bois, textile - H. 27 cm
Collection particulière
Des jouets et des hommes
31
Poupée Bleuette
France, 1934
SFBJ (1899-1957), fabricant
Biscuit, cheveux, bois, composition,
textile
H. 28 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée Bleuette La Prairie
France, 1930 (poupée) et 1942
(vêtements)
SFBJ (1899-1957), fabricant
Biscuit, bois, textile
H. 29 cm
Collection particulière
Poupée Bleuette Confortable
France, 1950
SFBJ (1899-1957), fabricant
Biscuit, mohair, bois, textile
H. 29 cm
Collection particulière
Journal La Semaine de Suzette
Paris, 1905
Gautier-Languereau (1885–), éditeur
Papier imprimé, carton
H. 31,6 cm ; l. 22,5 cm
Collection particulière
Émile Zola (1840-1902)
Denise Le Blond-Zola assise, deux
poupées serrées dans les bras
France, entre 1900 et 1902
Épreuve argentique, papier
H. 22,5 cm ; L. 16,5 cm
Paris, musée d’Orsay
Bébé Jumeau
France, 1890
Maison Jumeau (1842-1899), fabricant
Porcelaine, biscuit, tissu
Poupée : H. 43 cm ; l. 10 cm ; Ép. 16
cm. Boîte : H. 46 cm ; l. 15 cm ; Pr. 22
cm . New York, Rochester, The Strong
Bébé Jumeau
France, vers 1900
Maison Jumeau (1842-1901), fabricant
Porcelaine, biscuit, tissu
H. 52 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Grand jeu du Bébé Jumeau
France, 1889, pour l’Exposition
universelle
Papier imprimé
H. 68 cm ; L. 48 cm
Toucy, collection François Theimer
Poupée
France, vers 1910
SFBJ (1899-1957), fabricant
Composition, biscuit, textile
H. 43 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupées olympiques et cheval
d’arçon
Allemagne, 1936
Carl Hermann, fabricant
Textile
Poupées : H. 32 cm ; l. 14 cm ; Ép. 7
cm
Cheval d’arçon : H. 23,5 cm ; L. 33,2
cm ; l. 15 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Bild-Lilli
Neustadt bei Coburg, Allemagne, 1958
Otto und Max Hausser (1904-1983),
fabricant
Textile, plastique, caoutchouc
H. 30 cm ; l. 12 cm ; Ép. 4,5 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Barbie no 1 blonde
États-Unis, 1959
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu
H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Barbie Gay Parisienne
États-Unis, 1959
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu
H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Barbie Roman Holidays
États-Unis, 1959
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu
H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Barbie Easter Parade
États-Unis, 1959
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu
H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Skipper châtain avec tenue Me’n my
doll
États-Unis, 1965
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu
H. 26 cm
Collection Sylvie Dantec
Barbie Bubble Cut blonde, tenue
Dancing Doll
États-Unis, 1965
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu - H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Barbie Twist’n Turn blonde, tenue
Maxi’n Mini
États-Unis, 1967
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu
H. 29 cm. Collection Sylvie Dantec
Julia noire, tenue Lamb’n’Leather
États-Unis, 1967
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, tissu. H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Ken
France, 1962
Collection Sylvie Dantec
Barbie Bubble Cut
États-Unis, 1962
Irving Plastic Toy, fabricant
Plastique, tissu - H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Barbie Pony Tail
États-Unis, 1962
Irving Plastic Toy, fabricant
Plastique, tissu - H. 29 cm
Collection Sylvie Dantec
Austin Healey Barbie’s Sport Car
États-Unis, 1962
Irving Plastic Toy, fabricant
Plastique, tissu - L. 45 cm ; l. 17 cm
Collection Sylvie Dantec
Olivier Rebufa (1958–)
Self-Portrait – Ballade sur la
corniche
France, 1989
Tirage argentique marouflé sur
aluminium
H. 55 cm ; L. 73 cm
Paris, Centre national des arts
plastiques
Barbie habillée par Billy Boy
États-Unis, 1985
Billy Boy créateur
Mattel (1945–), fabricant
Vinyle, tissu, plastique - H. 29 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
32
Poupée Bratz «Babyz Sitter Lana and
Alicia»
Japon, 2001
Bandai (1950–), fabricant
Lana, baby-sitter : H. 24 cm
Alicia, petite poupée : H. 10 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Catalogue de jouets, poupées
Allemagne, 1879-1900
Kochendörfer, Sonneberg
Papier imprimé
H. 47,5 cm ; L. 63,5 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Poupée à trois visages (dormeuse,
rieuse, pleureuse)
Allemagne, vers 1900
Carl Bergner, fabricant
Biscuit, tissu rembourré, composition,
bois
H. 30 cm
Poissy, musée du Jouet
Poupée trois-en-une
Grande-Bretagne, vers 1918
Doll Pottery Company (1915-1922),
fabricant
Porcelaine, chiffon
Corps : H. 19 cm ; têtes : H. 10,2 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Lioretgraphe Bébé Jumeau
France, 1893
Henri Lioret (1848-1938), inventeur
Maison Jumeau (1842-1899), fabricant
Porcelaine peinte, mohair, métal
H. 63 cm ; L. 24 cm
Monaco, Nouveau Musée national
Yeux de poupée
France, vers 1885
Maison Jumeau (1842-1899), fabricant
Émail, cristal
H. max. 2,5 cm ; Pr. 1 cm
Toucy, collection François Theimer
Christine, tête de poupée
Provenance inconnue, vers 1820-1860
Papier mâché
H. 19 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Les maisons de poupées
Les Sims 2 : la vie en appartement
États-Unis, 2008
Genre : simulation de vie
Electronic Arts, États-Unis, éditeur
Maxis, États-Unis, développeur
Clarisse, tête de poupée
Provenance inconnue, vers 1820-1860
Papier mâché, cheveux
H. 18,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
La maison de Mme Hibberd
Grande-Bretagne, 1800-1820
Bois peint
H. 104,2 cm ; L. 111,2 cm ; l. 45,1 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Zulma, tête de poupée
Provenance inconnue, vers 1820-1860
Porcelaine
H. 13 cm
Paris, Les Arts décoratifs
Maison de poupée
France, milieu du xixe siècle
Maison électrifiée - Bois peint
H. 62 cm ; L. 100 cm ; Pr. 47 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Anita, tête de poupée
Provenance inconnue, vers 1820-1860
Porcelaine
H. 9 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
The Kaleidoscope House, maison de
poupée
Japon, 2001
Laurie Simmons (1949–), Peter
Wheelwright (1949–), créateurs
Bozart Toys by Artists (1996-2004),
fabricant
Plastique
H. max. 61 cm ; L. 80 cm ; Pr. 56 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Beauty Star, tête buste
Allemagne, 2007
Klein (1956–), fabricant
Plastique
H. 25 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chaise capitonnée
France, vers 1890
Bois, satin de coton, soie
H. 26 cm ; L. 14 cm ; l. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Coiffeuse
France, vers 1890
Bois, satin de coton, soie, porcelaine,
verre
H. 63 cm ; L. 30 cm ; l. 20 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Poupée Madame
France, vers 1870
Peau (corps), biscuit (tête)
H. 38 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Lit à baldaquin, univers de Barbie
États-Unis, 1982
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, textile
Lit : H. 30 cm ; L. 33 cm ; l. 15 cm
Coiffeuse : H. 30 cm ; L. 16,5 cm ; l. 9
cm
Tabouret : H. 7 cm ; D. 6 cm
Don Mattel, 1987
Paris, Les Arts Décoratifs
Coiffeuse de rêve, univers de Barbie
États-Unis, 1982
Mattel (1945–), fabricant
Plastique
Coiffeuse : H. 30 cm ; L. 16,5 cm ; l. 9
cm
Tabouret : H. 7 cm ; D. 6 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Barbie Twirly Curls
États-Unis, 1982
Mattel (1945–), fabricant
Plastique
H. 20 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Princess’ House
Grande-Bretagne, 1933-1935
Lines Bros. Ltd. (1919-1971), fabricant
Bois peint, métal émaillé, Celluloïd
H. 56 cm ; L. 76 cm ; Pr. 43,2 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Des jouets et des hommes
33
Maison de poupée Stockholm
électrifiée
Suède, 2010
Lundby (1945–), fabricant
Plastique, bois, tissu
H. 26 cm ; l. 24 cm ; Pr. 47 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Maison Belle Époque
Allemagne, 2009
Playmobil (1974–), fabricant
Plastique
H. 66 cm ; l. 63 cm ; Pr. 29 cm
Avec l’aimable collaboration de
Playmobil
Le Loft de Polly
États-Unis, 2006
Mattel (1945–), fabricant
Plastique
Maison ouverte : H. 32 cm ; l. 40 cm ;
Pr. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Lit à baldaquin
France, vers 1890
Bois, coton, soie, cuivre
H. 23 cm ; L. 32 cm ; l. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
The Kaleidoscope House, mobilier
de chambre à coucher
Japon, 2001
Laurie Simmons (1949–), R. W. Kitchen
Studio (1950-2009), créateurs
Bozart Toys by Artists (1996-2004),
fabricant
Coton, bois
Lit double futon : H. 2 cm ; L. 14 cm ; l.
12 cm
Lit simple : H. 1,5 cm ; L. 12 cm ; l. 5,5
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
The Kaleidoscope House, mobilier
de salon
Japon, 2001
Ron Arad (1951–), Karim Rashid
(1960–), designers
Bozart Toys by Artists (1996-2004),
fabricant
Métal, plexiglas, coton, velours
Fauteuil Big Heavy : H. 10,5 cm ; L. 12
cm ; Pr. 12 cm - Sofa : H. 8,3 cm ; L.
18,1 cm ; Pr. 6,7 cm - Table basse : H.
3,6 cm ; L. 10,1 cm - Tapis : L. 15,1 cm
; l. 10,3 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
The Kaleidoscope house, Art
collection no 1
Japon, 2001
Mel Bochner (1940–), Caroll Dunham
(1949–), Peter Halley (1953–), Mel
Kendrick (1949–), Cindy Sherman
(1954–), Laurie Simmons (1949–),
artistes
Bozart Toys by Artists (1996-2004),
fabricant
Plastique, bois, impressions
numériques contrecollées sur carton
H. max. 16,1 cm, min. 4,1 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
The Kaleidoscope House, mobilier
de salon
Japon, 2001
Jasper Morrison (1959–), créateur
Bozart Toys by artists (1996-2004),
fabricant
Bois, aluminium, tissu, plastique, coton
Canapé deux places : H. 6,5 cm ; L. 14
cm ; l. 6 cm - Coussins : H. 1 cm ; L. 6
cm ; l. 4,5 cm - Canapé trois places : H.
6 cm ; L. 22 cm ; l. 6,5 cm - Tapis : L.
15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
The Kaleidoscope House, Art
collection no 2
Japon, 2001
Sarah Charlesworth (1947–), Barbara
Kruger (1945–), Allan McCollum (1944–
), John Newman (1952–), Alexander
Ross (1960–), Lisa Yuskavage (1962–),
artistes
Bozart Toys by Artists (1996-2004),
fabricant
Plastique, bois, impressions
numériques contrecollées sur carton
H. max. 20 cm, min. 4 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
The Kaleidoscope House, mobilier
de salle à manger
Japon, 2001
Karim Rashid (1960–), designer
Bozart Toys by Artists (1996-2004),
fabricant
Plastique teinté
Table : H. 7,4 cm ; L. 14 cm ; l. 7,2 cm
Chaise : H. 8 cm ; l. 5 cm ; Pr. 3,7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Famille Blue-Green : Madame,
Monsieur, Matt et Grace
États-Unis, 2001
Bozart Toys by Artists (1996-2004),
fabricant
Plastique. H. max. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Les arts ménagers
Vaisselle miniature, four
Lemnos, époque hellénistique
Terre cuite
H. 5 cm
Paris, musée du Louvre
Vaisselle miniature, hydrie
Époque hellénistique
Terre cuite
H. 5 cm
Paris, musée du Louvre
Vaisselle miniature, cratère
Époque hellénistique
Terre cuite
H. 4,5 cm
Paris, musée du Louvre
Vaisselle miniature, kyathos
Mégare, époque archaïque
Terre cuite
H. 2,6 cm
Paris, musée du Louvre
Ensemble de vaisselle miniature
Paris, lit de la Seine, entre fin du XIVe
siècle et XVe siècle
Plomb-étain
Brocs à panse : H. 3,1 et 6,5 cm ; L. 3,8
et 5,5 cm - Aiguières : H. 4 à 4,5 cm ; L.
3,3 à 4,2 cm - Plat ovale : H. 2,1 cm ; L.
2,1 cm - Gobelet sur piédouche : H. 2,1
cm ; L. 2,1 cm - Poêlon à manche: L. 5
cm ; D. 2,8 cm - Gril avec poissons : L.
3,6 cm ; l. 4 cm - Broche à rôtissoire
avec poulet : L. 9 cm, L. 1,2 cm Couteau : L. 4 cm - Couteau : L. 2,6 cm
- Pelle : L. 4 cm - Chandelier: H. 4,5 cm
Paris, musée de Cluny, musée national
du Moyen Âge
Des jouets et des hommes
34
Service à café et thé
France, vers 1815-1830
Vermeil, acajou
Plateau : L. 26,5 cm ; l. 17,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cuisine
Allemagne, début du XIXe siècle
Bois, métal, cuivre, faïence, porcelaine
H. 32 cm ; L. 76 cm ; Pr. 48 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Dînette
Grande-Bretagne, vers 1920
Kate Greenaway (1846-1901),
décorateur
Faïence fine décorée à la main
Soupière : H. 11 cm ; D. 7,5 cm
Assiette à soupe : D. 8,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cuisine Dream Kitchen
États-Unis, 1957-1958
Deluxe Reading Corp. (1951-1971),
fabricant
Plastique moulé, papier, carton
Réfrigérateur : H. 31 cm ; l. 13 cm ; Pr.
11 cm
Évier : H. 30 cm ; l. 13 cm ; Pr. 10 cm
Four : H. 30 cm ; l. 13 cm ; Pr. 12 cm
Machine à laver : H. 30 cm ; l. 13 cm ;
Pr. 10 cm - Table : H. 12 cm ; L. 20 cm ;
l. 13 cm
Chaise : H. 15 cm ; l. 19 cm ; Pr. 7 cm
New York, Rochester, The Strong
Service de table à décor « Herbier de
Lorraine »
France, Lorraine, fin du XIXe siècle –
début du XXe siècle
Manufacture de Saint-Clément,
fabricant
Faïence stannifère peinte à la main
Soupière: H. 5,5 cm ; L. 10 cm ; l. 6,5
cm – Légumier : H. 4 cm ; D. 7 cm Saladier : H. 5 cm ; D. 13 cm Saucière: H. 6 cm ; L. 7 cm ; l. 4 cm Moutardier: H. 4 cm ; D. 2 cm –
Crémier : H. 4 cm ; L. 5,5 cm ; l. 4 cm Ravier : H. 6 cm ; L. 10 cm - Salière
double : H. 2,5 cm ; l. 6 cm - Plats à
gâteaux : H. 2,5 et 4,5 cm ; D. 10 cm Plat ovale : H. 16 cm ; D. 10,5 cm - Plat
: D. 11,5 cm - Assiettes : D. 10 cm
Collection Yseult Bouriez
Dînette dans son coffret, service de
table
France, vers 1900
Faïence fine blanche, verre, métal,
papier
Collection Yseult Bouriez
Cuisine
France, 1960
CR (1868-1962), fabricant
Métal peint laqué
Réfrigérateur : H. 13 cm ; L. 8,5 cm ;
Pr. 7 cm
Cuisinière : H. 12 cm ; L. 13 cm ; l. 6,5
cm. Chariot à légumes : H. 11,5 cm ; L.
8 cm ; Pr. 7,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cuisinière
États-Unis, 1988
Fisher Price (1930–), fabricant
Plastique, tissu, carton
H. 100 cm ; L. 80 cm ; l. 43 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cuisinière
France, vers 1900
Märklin (1859–), fabricant
Tôle estampée et peinte, cuivre
H. 45 cm ; L. 36 cm ; Pr. 27 cm
Poissy, musée du Jouet
Tidy-Miss, aspirateur électrique
États-Unis, 1955
National Scientific Products Co.,
fabricant
Tissu, aluminium, carton, caoutchouc,
plastique
H. 85 cm ; l. 22 cm ; Pr. 25 cm
New York, Rochester, The Strong
Réfrigérateur Comme Maman
France, 1979
Coqueval (1920 – vers 1985), fabricant
Plastique
H. 18 cm ; l. 18 cm ; Pr. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Mixee-Mixer
Japon, vers 1955
Métal peint, aluminium
H. 18 cm ; L. 18,5 cm ; l. 10 cm
New York, Rochester, The Strong
Fragment du sarcophage de Marcus
Cornelius Statius
Ostie, vers 150 apr. J.-C.
Marbre
H. 47 cm ; L. 149 cm ; l. 23 cm
Paris, musée du Louvre
Toaster
Japon, vers 1955
Métal peint
H. 12 cm ; L. 15,5 cm ; l. 5,5 cm
New York, Rochester, The Strong
Machine à laver Busy Betty
États-Unis, 1945
The Hoge Mfg Co. Inc. (1909-1958),
fabricant
Verre, nickel peint, décalcomanie, métal
H. 26,2 cm ; l. 15,4 cm ; Pr. 14 cm
New York, Rochester, The Strong
Boule à laver Baby Cad’O
France, 1950
Baby Cad’O, fabricant
Métal laqué
H. 20 cm ; D. 20 cm ; Pr. 20 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Lave-linge Comme Maman
France, 1982
Coqueval (1920 – vers 1985), fabricant
Plastique
H. 24 cm ; L. 18 cm ; l. 16 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Le vélo, la moto et la voiture
World’s Fair Lindy Flyer, chariot à
tirer
États-Unis, vers 1933
Radio Flyer, fabricant
Tôle peinte
H. 45 cm ; L. 160 cm ; l. 37 cm
New York, Rochester, The Strong
Calèche tirée par une chèvre
France, vers 1852-1870
Tôle peinte, paille tressée, soie bleue
capitonnée
H. 16 cm ; L. 19 cm ; Pr. 51 cm
Compiègne, musée national de la
Voiture et du Tourisme, château de
Compiègne
Char de carnaval avec harpiste
France, vers 1850
Tôle peinte, paille tressée, soie bleue
capitonnée
H. 24,5 cm ; L. 30 cm ; Pr. 8,5 cm
Compiègne, musée national de la
Voiture et du Tourisme, château de
Compiègne
Des jouets et des hommes
35
Moto Indian
États-Unis, 1930
Hubley Manufacturing Company (1894–
), fabricant
Fonte de fer peinte
L. 24 cm
Collection Marchand
Moto T 922
Espagne, 1938-1950
Payá Juguete (1906 – ), fabricant
Tôle lithographiée, emboutie et agrafée
H. 11 cm ; L. 17 cm ; l. 4 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cycle-Car Traffic Delivery
États-Unis, vers 1927
Hoge Mfg. Co. (1909-1958), fabricant
Tôle lithographiée - L. 27 cm
Collection Marchand
Side-car de la police allemande
Allemagne, 1934
Saalheimer & Strauss, fabricant
Tôle lithographiée - L. 22 cm
Collection Marchand
Side car à deux personnages
Allemagne, 1926
Tipp & Co (1912-1971), fabricant
Tôle lithographiée - L. 35 cm
Collection Marchand
Moto Mac 700
Allemagne, vers 1950
Arnold (1906–), fabricant
Tôle lithographiée
L. 19 cm
Collection Marchand
Scooter Juno
Japon, 1958
Yonezawa (années 1950 – 1994),
fabricant
Tôle lithographiée
L. 30 cm
Collection Marchand
Moto Harley-Davidson
Japon, 1955
Yonezawa (années 1950 – 1994),
fabricant
Tôle lithographiée. L. 38 cm
Collection Marchand
Gyro-Cycle
Grande-Bretagne, 1938
Lines Bros. Ltd. / Tri-ang (1919-1971),
fabricant
Tôle lithographiée
Jouet : H. 19 cm ; L. 22,7 cm ; l. 8,5 cm
Boîte : H. 21,7 cm ; L. 23 cm ; l. 7 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Élisabeth Branly (1889-1972)
Carnet de croquis jardin des
Tuileries
France, vers 1925
Crayon, aquarelle. H. 33,5 cm ; L. 25
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Élisabeth Branly (1889-1972)
Carnet de croquis jardin des
Tuileries
France, vers 1925
Crayon, aquarelle
H. 33,5 cm ; L. 25 cm
Don Tournon-Branly, 1983
Paris, Les Arts Décoratifs
Trottinette
France, vers 1920
Auto-cycle, fabricant
Aluminium
H. 13 cm ; L. 23 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Triporteur
France, vers 1920
Auto-cycle, fabricant
Aluminium
H. 13 cm ; L. 20 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tapissière à quatre roues
France, 1925-1930
CR (1868-1962), fabricant
Tôle peinte
H. 10,5 cm ; L. 25 cm ; l. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Stayer et vélo
France, vers 1927
Garcin-Jo, créateur
Bois et métal
H. 26 cm ; L. 50 cm ; l. 15 cm
Paris, collection Monica Burckhardt
Voiture chinoise pour enfant
France, vers 1860
Bois, textile
H. 172 cm ; L. 228 cm ; l. 110 cm
Compiègne, musée national de la
Voiture et du Tourisme, château de
Compiègne
Zig-Zag
Allemagne, 1925
Günthermann (1877-1965), fabricant
Tôle lithographiée
L. 18 cm
Collection Marchand
Moto
Allemagne, 1913
Mohr & Krauss (1903-1923), fabricant
Tôle lithographiée
L. 20 cm
Collection Marchand
Calèche double berceau
Allemagne, 1895
Lutz, fabricant
Métal peint, soie, velours
L. 110 cm
Collection Marchand
Carrosse musical
États-Unis, 1919-1926
Hubley Manufacturing Compagny
(1894–), fabricant
Métal peint, H. 27,9 cm ; L. 55,9 cm ; l.
12,7 cm
New York, The New York Historical
Society
Double Phaéton Grand Modèle
France, 1905
Bois, métal, cuir
H. 90 cm ; L. 180 cm ; l. 70 cm
Mulhouse, Cité de l’automobile –
Musée national – Collection Schlumpf
Bugatti biplace en tandem (type 44
Torpédo)
France, 1928
Euréka (1883-1975), fabricant
Tôle, nickel - H. 60 cm ; L. 180 cm ; l.
60 cm
Mulhouse, Cité de l’automobile –
Musée national – Collection Schlumpf
Citroënnette
Voiture électrique utilisée par la reine
d’Angleterre et la princesse Margaret,
puis modifiée par Daimler en 1953 pour
le prince Charles
France, vers 1930 - Citroën (1919–),
fabricant
Métal - H. 72 cm ; L. 185 cm ; l. 70 cm
Sandringham, The Sandringham Estate
Des jouets et des hommes
36
Roadster traction avant pour la
poupée France
France, 1937
AEAT (1922-1970), fabricant
Métal - L. 176 cm ; l. 70 cm
Don aux princesses Elizabeth et
Margaret, 1938
Londres, The Royal Collection Trust
Poupée sur tricycle de type Michaux
France, vers 1860
Porcelaine, bois, verre, métal, velours,
soie
H. 45 cm ; L. 38 cm ; Pr. 21 cm
Compiègne, musée national de la
Voiture et du Tourisme, château de
Compiègne
Aston Martin DB5
Grande-Bretagne, 1966
Aston Martin (1913–), fabricant
Réplique de la voiture de James Bond
réalisée pour le prince Andrew à
Buckinghamshire
Métal, cuir, bois
H. 54 cm ; L. 195 cm ; l. 70 cm
Don Aston Martin, 1966
Sandringham, The Sandringham Estate
Homme sur tricycle
France, vers 1890
Mécanisme d’horlogerie
Papier collé, mouillé et peint, bambous
peints, métal peint, tissu
H. 34 cm ; L. 35 cm ; l. 21 cm
Paris, Les Arts décoratifs
Mercedes, cabriolet 190 SL
France, vers 1957
Pierre Guy, fabricant
Métal
H. 50 cm ; L. 140 cm ; l. 53 cm
Mulhouse, Cité de l’automobile –
Musée national – Collection Schlumpf
Austin Mini Cooper Cabrio Junior et
panneaux de signalisation
Grande-Bretagne, 2011
BMC (1952-1966), fabricant
Plastique
Voiture électrique : H. 62 cm ; L. 80 cm
; l. 50 cm - Panneaux : H. 68 cm
Paris, Mini Brand store
Scooter Vespa
France, vers 1955
Pierre Guy, fabricant
Tôle d’acier laqué, caoutchouc
H. 64,8 cm ; L. 95,5 cm ; l. 23,5 cm
Bordeaux, collection particulière
Voiture type tonneau
France, 1895
Tôle peinte, porcelaine, papier, tissu
L. 31 cm
Collection Marchand
Torpédo Renault
France, vers 1930
Tôle peinte, porcelaine
L. 65 cm
Collection Marchand
Citroën B12 « Au Nain Bleu »
France, 1925-1926
Les Jouets Citroën (1922-1934) et
Migault (1878-1927), puis CIJ (19271969), fabricant
Métal
H. 15 cm ; L. 38 cm ; l. 19 cm
Collection Patrick Pierron
Faux cabriolet Peugeot 601
France, 1930
CR (1868-1962), fabricant
Tôle lithographiée
H. 16 cm ; L. 36 cm ; l. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Limousine
Allemagne, vers 1935
Karl Bub (1851-1966), fabricant
Tôle lithographiée
H. 19 cm ; L. 56 cm ; l. 20 cm
Collection particulière
Messerschmitt KR 200
Japon, vers 1955
Bandai (1950–), fabricant
Tôle peinte
H. 9 cm ; L. 20 cm ; l. 9,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Coupé Cord modèle 810
États-Unis, 1936
Wyandotte Toys (1920-1956), fabricant
Métal peint - L.33 cm
ScienceFictionArchives.com
Peugeot 404 cabriolet électrique
avec chauffeur au téléphone
France, 1963
Joustra (1934–), fabricant
Tôle, plastique, caoutchouc - L. 30 cm ;
l. 11 cm
Wambrechies, musée de la Poupée et
du Jouet ancien
Voiture LaSalle avec caravane
États-Unis, 1930
Wyandotte Toys (1920-1956), fabricant
Fer estampé - L. 64 cm
ScienceFictionArchives.com
Schuco Radio-Auto
Nuremberg, Allemagne, 1938-1943
Schuco (1912–), fabricant
Tôle peinte, laiton, caoutchouc
H. 4,5 cm ; L. 14 cm ; l. 4,5 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Auto Schuco Ingenico 5335
Nuremberg, Allemagne, 1953-1960
Schuco (1912–), fabricant
Tôle peinte, plastique
H. 9,4 cm ; L. 22,3 cm ; l. 7,6 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Voiture week-end avec remorquecamping
France, 1952
Joustra (1934–), fabricant
Tôle emboutie et métal peint
L. totale 51 cm
Traction : H. 9 cm ; L. 32 cm ; l. 11 cm
Caravane : H. 11 cm ; L. 21 cm ; l. 9,5
cm. Paris, Les Arts Décoratifs
Garage avec trois voitures
France, vers 1920
Lenoble (1899-1930), fabricant
Bois, métal, tissu
H. 31 cm ; L. 53 cm ; l. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Auto-garage
France, 1928
CR (1868-1962), fabricant
Tôle lithographiée et peinte
H. 25 cm ; L. 39 cm ; l. 18 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Garage Renault et deux Renault
Viva Sport
France, 1935-1937
CIJ (1927-1969), fabricant
Bois peint, carton
H. 31 cm ; L. 61 cm ; 41,5 cm
Collection Patrick Pierron
Garage Minic
Grande-Bretagne, vers 1950
Lines Bros. Ltd. / Tri-ang (1919-1971),
fabricant
Bois
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Des jouets et des hommes
37
Garage Porsche et voitures
France, 2008
Norev, fabricant
Plastique - L. 71 cm ; l. 37 cm
Collection Porsche France
Ensemble de 27 voitures au 1/43
Citroën 2 CV, 1952 (réf. 24T) ; Citroën
2 CV fourgonnette « Pompiers de Paris
», 1952 (réf. 25D) ; Citroën 11 BL, 1955
(réf. 24N) ;
Simca 8 sport, 1952 (réf. 24S)
Simca Aronde « Taxi parisien », 1954
(réf. 24UT)
Simca Versailles, 1956 (réf. 24Z)
Peugeot 203, 1953 (réf. 24R) ; Ford
Vedette « Taxi », 1956 (réf. 24XT) ;
Peugeot D3A, 1954 (réf. 25B)
Ford « Grands Moulins de Paris »,
1952-1953 (réf. 25JV)
Berliet fourgon « Premiers secours »,
1957 (réf. 32E)
Somua-Panhard Autobus parisien,
1952 (réf. 29D) ; Citroën DS 19, 1956
(réf. 24C)
Peugeot 403, 1956 (réf. 24B) ; Panhard
PL 17, 1962 (réf. 547) ; Renault R8,
1962 (réf. 517) ; Simca 1000, 1962 (réf.
519)
Renault 4L, 1964 (réf. 518) ; Vespa
400, 1959 (réf. 24 L)
Alvis cabriolet, 1940 (réf. 38D) ; Hillman
Minx, 1954 (réf. 154) ; Triumph 1800,
1948 (réf. 40B)
Daimler « Ambulance », 1960 (réf. 253)
; Albion
Lorry, 1960 (réf. 160) ; Riley, 1947 (réf.
40A) ; Morris Oxford (réf. 40G)
Commer dépanneuse, 1950 (réf. 25X)
France, de 1952 à 1968 Dinky Toys
(1934-1981)
Meccano (1901–), fabricant
Zamak peint
H. de 3,5 à 5,2 cm ; L. de 8,4 à 14,9 cm
; l. de 3,3 à 4,3 cm
Collections Frédérick Bressy-Sully,
Michel Nikolay, galerie du Jouet ancien,
Gilbert Moutié
Course d’automobiles, nouveau jeu
de société
France, début du xxe siècle
Saussine (vers 1860 – 1980), fabricant
Papier vernis - L. 32 cm ; l. 46 cm
Paris, musée des Arts Décoratifs
Voiture de course de la coupe
Gordon Bennet
Allemagne, vers 1908
Günthermann (1877-1965), fabricant
Métal peint, caoutchouc
H. 11 cm ; L. 21 cm ; l. 9,5 cm
Paris, musée des Arts Décoratifs
Automobile « Galop »
Brandenburg an der Havel, Allemagne,
1927-1940
Ernst Paul Lehmann Patentwerk (18812006), fabricant
Tôle peinte - H. 7 cm ; L. 14 cm ; l. 6,5
cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Limousine Sedan
Brandenburg an der Havel, Allemagne,
1927-1941
Ernst Paul Lehmann Patentwerk
(1881-2006), fabricant
Tôle peinte - H. 7 cm ; L. 15 cm ; l. 7
cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Garage « Autohütte »
Brandenburg an der Havel, Allemagne,
1934-1941
Ernst Paul Lehmann Patentwerk
(1881-2006), fabricant
Tôle peinte - H. 11,5 cm ; L. 16 cm ; l.
17,5 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Voiture de course Sunbeam
États-Unis, 1927
The Kingsbury Manufacturing Co.
(1875–), fabricant
Métal
d’après la voiture du record de vitesse
battu par le Major Henry Segrave en
1927
H. 8,9 cm ; L. 47 cm ; l. 12,7 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
; l. 7 cm
Voitures 1re classe : H. 11 cm ; L. 26
cm ; l. 7 cm
Entrée de métro Guimard : H. 14,5 cm ;
L. 9 cm ; Pr. 16,5 cm
Quais : H. 18,5 cm ; L. 27 cm ; l. 9,7 cm
Guérite : H. 12 cm ; L. 8 cm ; l. 11 cm
Guérite : H. 14,5 cm ; L. 11 cm ; l. 9,7
cm
Rambouillet, collection particulière en
dépôt au musée Rambolitrain
Voiture Blue Bird
États-Unis, vers 1928
The Kingsbury Manufacturing Co.
(1875–), fabricant
Métal, caoutchouc
H. 8,9 cm ; L. 47 cm ; l. 12,7 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Accessoires
France, 1902-1906
F.V. (1866 – vers 1920), fabricant
Fer peint
H. 15,5 cm ; L. 15 cm ; l. 8 cm
Paris, musée des Arts Décoratifs
Grand Turismo 2
Japon, 1999
Genre : jeu de course
Kazunori Yamauchi (1967 – ),
concepteur
Sony Computer Entertainment,
Japon, éditeur
Polyphony Digital, Japon, développeur
Omnibus impérial parisien «
Compagnie générale des Omnibus »
France, vers 1900
F.V. (1866 – vers 1920), fabricant
Tôle peinte, mécanisme d’horlogerie,
composition (passagers)
L. 54 cm
Collection Marchand
Rame de métro éditée pour les
Grands Magasins du Louvre
France, 1904
F.V. (1866 – vers 1920), fabricant
Fer blanc peint à la main
Motrice 2e classe : H. 11 cm ; L. 26 cm
Locomotive type Crampton
France, vers 1880
Passerat et Radiguet (vers 1872 – vers
1920), fabricant
Laiton, métal - H. 21 cm ; L. 41 cm ; l.
14 cm
Collection Jean Chapotel
Locomotive
France, vers 1900
Passerat et Radiguet (vers 1872 – vers
1920), fabricant
Ateliers du Transsibérien, assembleur
Métal, bois
H. 18,5 cm ; L. 40 cm ; l. 11,5 cm
Collection Jean Chapotel
Locomotive à vapeur vive et son
tender type bavarois en
écartement IV
Allemagne, 1900
Jean Schoenner (1870-1906), fabricant
Laiton, tôle peinte
H. 25 cm ; L. 75 cm ; l. 20 cm
Collection Jean Chapotel
Des jouets et des hommes
38
Train à vapeur
Allemagne, 1902-1905
Georges Carette & Cie (1886-1917),
fabricant
Tôle, laiton, bois
H. 30,5 cm ; L. 41,5 cm ; l. 13 cm
Poissy, musée du Jouet
Locomotive à vapeur vive King
Edward et son tender
Allemagne, 1902
Gebrüder Bing (1863-1932), fabricant
Tôle, raphia, plâtre, cuivre
Locomotive : H. 19 cm ; L. 37 cm ; l. 10
cm
Tender : H. 13 cm ; L. 23 cm ; l. 11,5 cm
Poissy, musée du Jouet
Locomotive type 220 et son tender
en écartement IV
Allemagne, 1904
Jean Schoenner (1870-1906), fabricant
Métal peint
H. 20 cm ; L. 74 cm ; l. 20 cm
Collection Jean Chapotel
Les trains
Jouets. Étrennes
Paris, vers 1925
Henriette Hammes, affichiste
Maurice Dupuy, imprimeur
Papier, lithographie couleurs
H. 79 cm ; L. 119 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Toccata for Toy Trains
États-Unis, 1959
Charles (1907-1978) & Ray Heames
(1912-1988), réalisateurs
Film en technicolor, 14 minutes
Railroad Tycoon 3
États-Unis, 2003
Jeu développé pour PC
Genre : jeu de gestion
Gathering of developers, États-Unis,
éditeur
Pop Top Software, États-Unis,
développeur
Locomotive « Pioneer Express »
New York, États-Unis, vers 1955
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Métal, plastique
H. 31,5 cm ; L. 67 cm ; l. 17 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
La première route de fer en
Allemagne, de Nuremberg à Fürth
(«Die Erste Eisenbahn in
Deutschland »), diorama
Allemagne, vers 1840
Papier, carton
H. 15 cm ; L. 19 cm ; l. 41 cm
Sonneberg, Deutsches
Spielzeugmuseum
Train de la ligne Rouen-ParisVersailles
Allemagne, vers 1850
Bois peint, composition (personnages
et animaux)
L. 78 cm
Collection Marchand
Coffret Train de plancher no 15
Paris-Le Havre
France, vers 1867
F.V. (1866 – vers 1920), fabricant
Fer blanc peint à la main
Locomotive : H. 14,5 cm ; L. 29 cm ; l. 9
cm
Voitures de 1re classe (jaune, rouge) et
fourgon : H. 10,5 cm ; L. 14 cm ; l. 8 cm
Boîte : H. 25 cm ; L. 33,5 cm ; Pr. 9,3
cm. Rambouillet, musée Rambolitrain
Train automobile Renard
France, 1904
F.V.D.S. (vers 1885 – vers 1897),
fabricant
Tôle peinte
H. 29 cm ; L. 118 cm ; l. 20 cm
Paris, Musée des Arts décoratifs
Autobus Trocadéro-Gare de l’Est,
Compagnie générale des Omnibus
France, vers 1915
Tôle peinte, mécanisme d’horlogerie
L. 64 cm
Collection Marchand
Autobus parisien Brillié-Schneider 6
roues
France, 1925
CR (1868-1962), fabricant
Métal imprimé. H. 12 cm ; L. 30 cm ; l. 8
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Bus
États-Unis, vers 1928
Moline Pressed Steel Co. (1921–),
fabricant
Métal peint
H. 19 cm ; L. 72 cm ; l. 22 cm
New York, Rochester, The Strong
Le Roulant
France, 1928
Victor Bonnet & Cie (1921-1965),
fabricant
Tôle agrafée peinte
H. 12 cm ; L. 25 cm ; l. 9,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Dépanneuse
États-Unis, 1929
Moline Pressed Steel Co. (1921–),
fabricant
Métal peint. H. 34 cm ; L. 69 cm ; l. 22
cm New York, Rochester, The Strong
Camion Renault 5 T, voiture magasin
« au cochon rose »
France, 1935
Jouets Renault et CIJ (1927-1969),
fabricant
Métal, caoutchouc, bois
L. 53 cm
Collection Patrick Pierron
Camion Renault 7 T 120 CV
Electronic
France, 1960
CIJ (1927-1969), fabricant
Métal - H. 19 cm ; L. 43 cm ; l. 16 cm
Collection Patrick Pierron
Chariot de livreur de lait à tirer
Grande-Bretagne, vers 1960
Lines Bros. Ltd. / Tri-ang (1919-1971),
fabricant
Métal, plastique
H. 55 cm ; L. 64 cm ; l. 31,5 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Camionnette Volkswagen « CocaCola »
Nuremberg, Allemagne, vers 1956
Tipp & Co. (1912-1971), fabricant
Métal peint, plastique, caoutchouc
H. 12,5 cm ; L. 22,5 cm ; l. 9 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Locomotive type 220 et son tender
en écartement IV
Allemagne, 1905
Gebrüder Bing (1863-1932), fabricant
Métal peint - H. 22 cm ; L. 65 cm ; 20
cm
Collection Jean Chapotel
Des jouets et des hommes
39
Train
France, vers 1910
Passerat et Radiguet (vers 1872 – vers
1920), fabricant
Bois peint
H. 21,5 cm ; L. 64,5 cm ; l. 14,5 cm
Paris, musée des Arts Décoratifs
Gare de la Bastille
France, 1900
Louis Brianne, fabricant
Tôle peinte
H. 20 cm ; l. 36 cm ; Pr. 18 cm
Collection Jean Chapotel
Gare du Nord
France, 1900
Louis Brianne, fabricant
Tôle peinte
H. 30 cm ; L. 40 cm ; Pr. 16 cm
Collection Jean Chapotel
Gare de l’Est
France, 1900
Louis Brianne, fabricant
Tôle peinte
H. 20 cm ; l. 36 cm ; Pr. 16 cm
Collection Jean Chapotel
Gare centrale et accessoires
Allemagne, vers 1906
Märklin (1859–), fabricant
Tôle peinte
Gare : H. 47 cm ; L. 79 cm ; Pr. 32 cm
Chariot de buffet de gare : H. 11,5 cm ;
L. 19 cm ; l. 10 cm
Lampadaire : H. 30 cm ; L. 6,8 cm ; l. 7
cm
Rambouillet, musée Rambolitrain, en
dépôt au musée Rambolitrain
Locomotive mécanique type 020,
tender et voitures
Allemagne, 1902
Märklin (1859–), fabricant
Tôle peinte
Locomotive : H. 13 cm ; L. 20 cm ; l. 8,5
cm
Tender : H. 8,5 cm ; L. 17 cm ; l. 8 cm
Voitures : H. 10,5 cm ; L. 16 cm ; l. 7
cm
Rambouillet, musée Rambolitrain
Dix figurines
Belgique, vers 1940
Durso (1935-1972), fabricant
Composition
H.max. 7,5 cm
Rambouillet, musée Rambolitrain
Tracteur de gare
France, vers 1956
Victor Bonnet & Cie (1921-1965),
fabricant
Métal peint
H. 9 cm ; L. 38 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Gare nos 22 et 22A, locomotive
BB 8051, voitures voyageurs et
accessoires (chariot de gare et
figurines HDM)
Grande-Bretagne, 1958
Hornby (1920–), fabricant
Plastique, métal
Gare : H. 28 cm ; L. 72 cm ; l. 28 cm
Locomotive : H. 10 cm ; L. 55 cm ; l. 24
cm
Voitures : H. 8 cm ; L. 27 cm ; l. 5,5 cm
Rambouillet, musée Rambolitrain ;
collection particulière en dépôt au
musée Rambolitrain
Train blindé
France, 1915
Pinard, fabricant
Métal peint, composition et feutre
(soldat)
H. 20,5 cm ; L. 60 cm ; l. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Rame militaire à l’échelle 0
Allemagne, 1936
Märklin (1859–), fabricant
Métal peint
Locomotive type 020 : H. 9,5 cm ; L. 18
cm ; l. 7 cm ;
Tender : H. 7 cm ; L. 34,4 cm ; l. 6 cm
Wagon porte-char rouge : H. 9 cm ; L.
18,5 cm ; l. 6,5 cm
Wagon porte-canon boggies vert : H. 8
cm ; L. 32,5 cm ; 6,5 cm ;
Wagon porte-phare camouflé :
H. 10 cm ; L. 18,5 cm ; l. 6,5 cm
Wagon porte-canon : H. 9,5 cm ;
L.18,5 cm ; l. 6,5 cm
Wagon porte-canon camouflé : H. 12
cm ; L. 18,5 cm ; l. 6,5 cm
Rambouillet, musée Rambolitrain
La Flèche d’or, train électrique
France, 1928
JEP (1902-1965), fabricant
Tôle lithographiée
Longueur totale : 104 cm
Locomotive : H. 7 cm ; L. 28 cm ; l. 11
cm
Tender : H. 10 cm ; L. 18 cm ; l. 7 cm
Wagon transport : H. 6 cm ; L. 17 cm ; l.
11 cm
Wagon Pullman : H. 7 cm ; L. 41 cm ; l.
11 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Train
France, 1930
Hornby France (vers 1925 – 1973 ?),
fabricant
Métal peint
Locomotive : H. 9 cm ; L. 17,5 cm ; l. 6
cm
Wagon : H. 9 cm ; L. 18 cm ; l. 5,5 cm
Rail : L. 26 cm ; l. 6 cm
Boîte : H. 9 cm ; L. 37 cm ; l. 37 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Locomotive et Tender, Set Erector
États-Unis, 1931
A. C. Gilbert (1909–), fabricant
Métal peint
Locomotive : H. 20 cm ; L. 70 cm ; l. 14
cm
Tender : H. 19 cm ; L. 49 cm ; l. 13 cm
New York, Rochester, The Strong
Train pour filles « Lady Lionel »
États-Unis, 1957-1958
The Lionel Corp. (1900–), fabricant
Métal - H. de 6 à 9 cm ; L. de 20 à 30
cm ; l. de 6 à 8 cm
New York, Rochester, The Strong
Autorail, modèle à deux caisses
France,1955
JEP (1902-1965), fabricant
Métal, tissu
H. 10 cm ; L. 69 cm ; l. 7 cm
Rambouillet, musée Rambolitrain
Micheline LR (Le Rapide),
écartement 0
France, 1932
Louis Roussy (1927-1956), fabricant
Zamak moulé, caoutchouc
L. 39 cm
Rambouillet, musée Rambolitrain
TGV, train électrique
France, vers 1980
Jouef (1944-1981 ; repris par CEJI en
1981), fabricant
Métal, plastique
L. 128 cmDon Jouef, 1983
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
40
Les bateaux
François-Louis Lanfant de Metz
(1814-1892)
Jeux d’enfants
France, XIXe siècle
Huile sur papier
H. 45 cm ; L. 39,5 cm
Paris, musée national de la Marine
Voilier
France, 1950
Borda (1936-1987), fabricant
Bois naturel peint, coton
H. 62 cm ; L. 50 cm ; l. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Silent Service
États-Unis, 1990
Jeu développé pour console Playstation
Genre : jeu de simulation
Sid Meier, concepteur
MicroProse / Ultra Software, États-Unis,
éditeur
MicroProse, États-Unis, développeur
Hélène Feillet (1812-1889)
Le Mousse dessinateur
France, seconde moitié du XIXe siècle
Huile sur toile
H. 99 cm ; L. 81 cm
Paris, musée national de la Marine
Bateau cible avec sa torpille
États-Unis, vers 1915
Walbert Manufacturing Company,
fabricant
Métal
Bateau : H. 10,5 cm ; L. 35 cm ; l. 9 cm
Boîte : H. 17 cm ; L. 36,5 cm ; l. 18,5
cm
Paris, musée national de la Marine
Bateau à pédales Racer no 2
France, vers 1935
Euréka (1883–1975), fabricant
Métal
Mulhouse, Cité de l’automobile –
Musée national – Collection Schlumpf
Cuirassé d’escadre à propulsion
électrique Diderot
France, 1910-1920
Bois, métal
H. 84,5 cm ; L. 131 cm ; l. 59 cm
Paris, musée national de la Marine
Bateau à tirer
Allemagne, 1850-1900
Bois peint, ficelle
H. 15,6 cm ; L. 18,1 cm ; l. 5,1 cm
New York, The New York Historical
Society
Porte-avions mécanique
Espagne, vers 1930
Payá Juguete (1906 –), fabricant
Métal
H. 13 cm ; L. 23 cm ; l. 23 cm
Paris, musée national de la Marine
Goélette L’Audacieuse
France, vers 1900
Bois peint
L. 86 cm
Collection Marchand
Sous-marin à galet
Allemagne, avant 1910
Gebrüder Bing (1863-1932), fabricant
Métal
H. 19,5 cm (avec socle) ; L. 46 cm ; l. 9
cm
Paris, musée national de la Marine
Torpilleur 161
France, 1902-1909
JEP (1902-1965), fabricant
Tôle peinte
H. 36 cm ; L. 47 cm ; l. 12 cm
Collection Philippe Guilmet
Nautilus 919
France, 1951-1956
JEP (1902-1965), fabricant
Métal émaillé
H. 12 cm ; L. 43 cm ; l. 6 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Bateau de guerre
États-Unis, vers 1905
Morton E. Converse (1878-1931),
fabricant
Bois. H. 60, 3 cm ; L. 80,4 cm ; l. 10, 4
cm. New York, Rochester, The Strong
Voilier métallique
France, vers 1945-1950
JRD (1935-1963), fabricant
Tôle
H. 53 cm ; L. 42 cm ; l. 11 cm
Paris, musée national de la Marine
Barque automate
France, vers 1895
Maltête et Parent, fabricant
Zinc peint, porcelaine
L. 56 cm
Collection Marchand
Canonnière croiseur
France, vers 1900
Radiguet (1872-1920), fabricant
Zinc, bois, laiton, tissu
H. 41 cm ; L. 60 cm ; l. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cuirassé cible et canon à billes
France, 1904, premier prix au concours
Lépine
Schmelz, fabricant
Tôle
Cuirassé : H. 12 cm ; l. 44 cm ; Pr. 1 cm
Canon : H. 7 cm ; L. 14 cm ; l. 6 cm
Collection Philippe Guilmet
Cuirassé Jaureguiberry
Allemagne, 1908
Gebrüder Bing (1863-1932), fabricant
Mouvement d’horlogerie, tôle peinte
L. 80 cm
Collection Marchand
Scaphandrier
France
Scaphandrier : H. 15 cm ; L. 6,5 cm
Boîte : H. 18 cm ; L. 6,5 cm ; l. 4,5 cm
Collection Philippe Guilmet
Yacht Le Hohenzollern
Allemagne, début du xxe siècle
Gebrüder Bing (1863-1932), fabricant
H. 42,5 cm (avec socle) ; L. 65 cm ; l.
14 cm
Paris, musée national de la Marine
Yacht Le Mystérieux
France, 1911
Heller et Coudray, fabricant
Zinc, métaux ferreux et cuivreux, bois ;
propulsion à réaction
L. 52 cm ; l. 12 cm ; H. 33 cm
Paris, musée national de la Marine
Paquebot Lafayette
Allemagne, 1910-1912
Märklin (1859–), fabricant
Mécanisme d’horlogerie, tôle peinte
H. 52 cm ; L. 100 cm ; l. 17 cm
Collection Philippe Guilmet
Racer
France, 1936
Joustra (1934–), fabricant
Tôle
L. 40 cm
Collection Philippe Guilmet
Des jouets et des hommes
41
Hors-bord Mirakobo
Nuremberg, Allemagne, vers 1940
Schuco (1912 – ), fabricant
Métal, caoutchouc
H. 4,5 cm ; L. 12 cm ; l. 4,5 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Flight Simulator X
États-Unis, 2006
Genre : simulation de vol d’avion
Microsoft Games Studio, États-Unis,
éditeur
ACES Studio, États-Unis, développeur
Canot Ruban bleu no 0
France, vers 1950-1955
JEP (1902-1965), fabricant
Jouet mécanique
Métal laqué, tissu
H. 9 cm ; L. 35 cm ; l. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Atomic Missile
États-Unis, 1958
Murray Ohio Mfg Co. (19191986/2005), fabricant
Véhicule à pédales - Acier, caoutchouc
H. 64 cm ; L. 120 cm ; l. 67 cm
New York, Rochester, The Strong
Canot
France
Nova, fabricant
Bois verni
H. 7 cm ; L. 36 cm ; l. 7 cm
Collection Philippe Guilmet
Station spatiale Matt Mason
États-Unis, 1970
Mattel (1945–), fabricant
Plastique
Station : H. 63 cm ; l. 34 cm
Figurines Matt Mason, sergent Storm,
Jeff Long et Doug Davis : H. 16,5 cm
Exosquelette Supernaut Power Limbs :
H. 23 cm ; l. 22 cm ; Pr. 12 cm
Space Crawler : H. 17 cm ; L. 32 cm ; l.
22 cm. Space Sleds : H.10 cm ; L. 14
cm ; l. 7 cm. Cat Trac : H. 10 cm ; L. 10
cm ; l. 5 cm. France, collection Pascal
Pinteau
Avions et fusées
Babes in Toyland
États-Unis, 1934
Gus Meins (1893-1940) et Charles
Rogers (1887-1956), réalisateurs
Stan Laurel (1890-1965), Oliver Hardy
(1892-1957), Virginia Karns (19071990), acteurs
Film de 77 minutes, noir et blanc,
extrait
Zeppelin « Los Angeles » EPL II
Brandenburg an der Havel, Allemagne,
1925-1935
Ernst Paul Lehmann Patentwerk (18812006), fabricant
Mécanisme d’horlogerie, tôle
lithographiée, Celluloïd
H. 7,5 cm ; L. 28 cm ; l. 9 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Tir aux soucoupes
France, vers 1960
Euréka (1883-1975), fabricant
Métal, carton
H. 46 cm ; D. 63 cm
Poissy, musée du Jouet
Space Refuel Station
Japon, vers 1955
Waco (années 1950 – années 1960),
fabricant
Métal, plastique
H. 39 cm ; L. 43 cm ; l. 17,5 cm
Suisse, collection Fifo Stricker
Soucoupe volante Space Surveyor
X 12
Japon, 1960
Masudaya (1724–) Modern Toys
(1923–), fabricant
Métal peint, plastique
D. 22 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion Renault 800, Compagnie
internationale de navigation
aérienne, CR 505
France, 1936
CR (1868-1962), fabricant
Tôle lithographiée - L. 43 cm ; l. 51 cm
Collection Marchand
Soucoupe Terre-Mars
France, 1954
S.F.A. (1935-1960), fabricant
Tôle lithographiée
H. 2 cm ; D. 15,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Bombardier français à camouflage
Japon, vers 1935
Masudaya (1724–) Modern Toys
(1923–), fabricant
Tôle lithographiée
H. 10,5 cm ; L. 41 cm ; l. 32 cm
New York, Rochester, The Strong
Fusée F.I.54
France, 1954
S.F.A. (1935-1960), fabricant
Métal peint, plastique
H. 5 cm ; L. 19 cm ; l. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion Bombardier Convair B 36
Japon, vers 1960
Tomiyama (1924–), fabricant
Tôle lithographiée
L. 48 cm ; l. 65,5 cm
Collection Marchand
Le Cybercar
France, 1957
Hachette (1826–), éditeur
Plastique
H. 13 cm ; L. 22 cm ; l. 17 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion Air France 541 Croix du Sud
France, 1954
Joustra (1934–), fabricant
Tôle lithographiée
H. 13 cm ; L. 53 cm ; l. env. 60 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Au Bon Marché, Jouets, Étrennes
Paris, 1966
Papier imprimé
H. 28,5 cm ; L. 20,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion à friction
États-Unis, 1951
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Tôle, laiton, bois, caoutchouc, plastique
H. 10,5 cm ; L. 14,7 cm ; l. 6 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Hydravion F.260
France, 1934
JEP (1902-1965), fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Métal lithographié, aluminium poli,
zamak
H. 16 cm ; L. 49 cm ; l. env. 35 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion CLIPPER METEOR Pan
American
New York, États-Unis, vers 1955
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Tôle peinte, caoutchouc, plastique
H. 14,5 cm ; L. 56 cm ; l. 70 cm
Des jouets et des hommes
42
Nuremberg, Spielzeugmuseum
New York, Rochester, The Strong
Avion Concorde
France, 1974
Joustra (1934–), fabricant
Métal lithographie, plastique
H. 13 cm ; L. 59 cm ; l. 27 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion point d’interrogation de
Dieudonné Costes et Maurice
Bellonte
France, 1931-1932
Charles Rossignol (1868-1962),
fabricant
Tôle lithographiée - L. 37 cm ; l. 34 cm
Collection Marchand
Avion « Demoiselle » de SantosDumont
France, vers 1911
G. Bougon, fabricant
Avion : bois et métal peint - Pilote :
composition. L. 48 cm ; l. 48 cm
Collection Marchand
Avion à hélice
France, vers 1920
Auto-cycle, fabricant
Métal, plastique
H. 15 cm ; L. 27 cm ; l. env. 37 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion Lindberg
Allemagne, 1927
Schuco (1912–), fabricant
Métal peint, feutre
H. 7,5 cm ; L. 11 cm ; l. 10 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Avion Spirit of St.Louis Ryan NYP NX-211 Japon, vers 1965
HTC, fabricant
Tôle lithographiée, mécanisme à
friction
L. 25 cm ; l. 31 cm
Collection Marchand
Poupée Charles Lindbergh
États-Unis, 1928
Ernesto Peruggi (1884-1957), designer
Regal Doll Manufacturing Co. (19191940), fabricant
Composition, tissu
H. 70 cm ; l. 26 cm ; Pr. 16 cm
Pitcairn Autogiro
Japon, vers 1935
C.K. (Kuramochi), fabricant
Tôle lithographiée
H. 45 cm ; L. 33 cm ; l. 26 cm
New York, Rochester, The Strong
Hydravion Dornier Do X à six
moteurs
Allemagne, vers 1930
Orobr (1910 – ?), fabricant
Tôle lithographiée
H. 10,5 cm ; L. 36 cm ; l. 35 cm
New York, Rochester, The Strong
La guerre
Le Diable
Nuremberg, Allemagne, vers 1935
Schuco (1912–), fabricant
Tôle métallique, bois, feutre, peluche
H. 18 cm ; L. 7 cm ; l. 7 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Catalogue de jouets
Allemagne, 1840-1842
Louis et Eduard Lindner, créateurs
Lithographie couleurs - H. 25 cm ; l. 41
cm. Sonneberg, Deutsches.
Spielzeugmuseum
Grands Magasins du Pont-Neuf,
Jouets, Étrennes
Paris, 1898
Henri Gray dit Henri Boulanger (18581924), affichiste
Papier, lithographie couleur
L. 135 cm ; l. 101 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Jean Leconte (actif entre 1860 et
1879 à Paris)
Enfant au soldat de plomb
Vers 1840
Daguerréotype, cuivre, verre, métal
H. 9,5 cm ; L. 7 cm. Paris, musée
d’Orsay
La Révolte des jouets
Tchécoslovaquie, 1947
Hermina Tirlova (1900-1993), créateur
Court métrage
Cavalier entre deux chevaux
Égypte, époque romaine ou byzantine
Bois de Tamaris et liquidambar, bois
taillé, poncé et peint
H. 18 cm ; L. 18 cm ; l. 1,1 cm
Paris, musée du Louvre
Soucoupe volante
Japon, 1950-1960
Plastique, mécanisme à piles
D. 24 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Chevaliers
France, 1960-1970
Starlux (vers 1948 – 1996), fabricant
Plastique peint ; H. 6 cm ; L. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
116 soldats de plomb
Allemagne, fin du xixe siècle
Plomb, peinture
H. 7,6 cm ; l. 3,2 cm ; Ép. 1,3 cm
New York, The New York Historical
Society
Hans Burgkmair l’Aîné (1473-1531)
Le Jeune Roi blanc jouant avec ses
camarades nobles
Allemagne, XVIe siècle
Gravure sur bois ;
H. 33 cm ; l. 21,8 cm
Paris, École nationale supérieure des
beaux-arts
Ferdinand-Georg Waldmüller (17931865)
François-Joseph Ier d’Autriche
enfant
Autriche, 1832
Huile sur toile ; H. 34,8 cm ; l. 29 cm
Vienne, musée Liechtenstein
Joseph-Ferdinand Régnier (18021870) d’après Antoine Béranger
(1785-1867)
Portrait du duc de Bordeaux
1831
Porcelaine de Sèvres polychrome
(éléments d’un coffret dit « de
l’éducation du duc de Bordeaux »
composé par Leloy)
L. 28,5 cm ; l. 82 cm
Dépôt de Sèvres – Cité de la
céramique, Centre des monuments
nationaux Saint-Cloud, Musée
historique
Poupée vêtue en guerrier
Asie Mineure, époque romaine
impériale
Terre cuite
H. 19 cm
Paris, musée du Louvre
Cavalier
France, vers 1360-1370
Plomb, étain
H. 6,7 cm ; L. 5,1 cm
Paris, musée de Cluny, musée national
du Moyen Âge
Des jouets et des hommes
43
Canon jouet ayant servi d’essai de
camouflage à Eugène Corbin
1914
Fer peint
H. 17 cm ; L. 33 cm ; l. 17 cm
Paris, musée de l’Armée
Pistolet
Nuremberg, Allemagne, vers 1914
Gebrüder Bing (1863-1932), fabricant
Bois, métal
H. 5 cm ; L. 19 cm ; Ép. 1 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Soldat coiffé d’un casque
France, XVIe siècle
Plomb, étain
H. 8,5 cm ; l. 3 cm
Acquisition 1862, collection Arthur
Forgeais
Paris, musée de Cluny, musée national
du Moyen Âge
Le Stupéfiant
France, 1914-1918
Les Créations françaises du jouet des
Invalides, fabricant
Bois peint
H. 14 cm ; L. 20 cm ; l. 13 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Pistolets
France, 1920
Métal peint - L. 11,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tournoi de chevaliers (26 figures)
Nuremberg, Allemagne, 1840
Ernst Heinrichsen (1839–), fabricant
Etain peint
H. 5 cm
Collection Alfred R. Sulzer, Malans,
Suisse
Tank Tchad
France, 1953-1973
Joustra (1934–), fabricant
Métal lithographiée, caoutchouc,
plastique, carton
H. 7 cm ; L. 20 cm ; l. 10 cm
Poissy, musée du Jouet
Maître des armes à cheval
France, 2010
Papo (1983–), fabricant
PVC souple peint
H. 17 cm ; L. 19 cm
Évry, société Papo
Customs Motors, Set Humvee
États-Unis, 2011
Hot Wheels (1958–), fabricant
Plastique
H. 9 cm ; L. 10 cm ; l. 3,5 cm
Paris, prêt Mattel
Chevaux tirant un canon
Allemagne, vers 1900
Bois, textile, laiton, tôle, cuir, papier
mâché
H. 44 cm ; L. 98 cm ; l. 24 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Armure rapprochée de Louis XIII
enfant
Vers 1605-1610
Fer forgé et ciselé, laiton et cuir
H. 120 cm ; l. 57 cm
Paris, musée de l’Armée
Canon miniature du dauphin Louis,
duc de Normandie, futur Louis XVII
Dernier quart du XVIIIe siècle
Acier doré, laiton
L. 7,5 cm
Paris, musée de l’Armée
Panoplie de cuirassier
France, vers 1902-1906
JEP (1902-1965), fabricant (?)
Zinc nickelé, estampé, crin, velours,
franges métalliques
Cuirasse : H. 28 cm ; L. 27 cm ; Pr. 20
cm. Casque : H. 20 cm ; L. 23 cm
Poissy, musée du Jouet
Armure miniature
Allemagne, vers 1520
Fer forgé ciselé
H. 30 cm ; l. 18 cm
Paris, musée de l’Armée
Napoléon combattant la Russie
Russie, vers 1912
Bois découpé et peint
H.19 cm ; L. 38 cm ; Pr. 2,5 cm
Rueil-Malmaison, musée national des
châteaux de Malmaison et Bois-Préau
Napoleon, The Little Corporal
États-Unis, 1895
Parker Brothers (1883–), fabricant
Bois, carton, papier, métal
H. 3,2 cm ; L. 44,4 cm ; l. 44,4 cm
New York, The New York Historical
Society, The Liman Collection
Louis Ducis (1775-1847)
Napoléon Ier entouré après son
déjeuner des jeunes princes et
princesses de sa famille sur la
terrasse du château de Saint-Cloud
Huile sur toile - H. 105 cm ; l. 143 cm
Versailles, musée national des
châteaux de Versailles et de Trianon
Napoléon à cheval
France, vers 1920
Jouet mécanique - Métal, terre cuite,
feutre, peau, fil, dentelle, textile, crin,
fourrure, verre
H. 24 cm ; L. 24 cm ; l. 7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Accessoires militaires
France, 1916-1917
André Hellé (1871-1945) et CharlesÉmile Egli, dit Carlègle (1877-1937),
concepteurs
Le Printemps (1865–), diffuseur
Bois découpé, tourné et peint
H. max.10 cm ; L. max.15 cm ; l.
max.19 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
24 figurines militaires : animaux
France, 1916-1917
André Hellé (1871-1945) et CharlesÉmile Egli, dit Carlègle (1877-1937),
concepteurs
Le Printemps (1865–), diffuseur
Bois découpé, tourné et peint
Chevaux : H. 3,5 cm ; L. 7 cm
Ânes chargés : H. 5,5 cm ; L. 6 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
17 soldats allemands
France, 1916-1917
André Hellé (1871-1945) et CharlesÉmile Egli, dit Carlègle (1877-1937),
concepteurs
Le Printemps (1865–), diffuseur
Bois découpé, tourné et peint
H. 5 cm. Paris, Les Arts Décoratifs
19 soldats de l’infanterie française
France 1916-1917
André Hellé (1871-1945) et CharlesÉmile Egli, dit Carlègle (1877-1937),
concepteurs
Le Printemps (1865–), diffuseur
Bois découpé, tourné et peint - H. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
44
Mascotte Toto offerte au maréchal
des logis Louis Danton par sa
fiancée en août 1914 France et
Allemagne, vers 1914
Celluloïd, cuir, laine, métal, textile
H. 34 cm ; l. 42 cm ; Ép. 21 cm
Paris, musée de l’Armée
Louis Danton (1889-1960)
Album de photographies
France, 1914-1915
Épreuves au gélatino-bromure d’argent,
mises en album, contrecollées sur
carton
H. 19 cm ; L. 26 cm
Paris, musée de l’Armée
Soldats français de 1878
France, 1878
Georges Potier (1876-1885), fabricant
Tôle estampée peinte à la main
H. 9,5 cm ; L. 6,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Au Bon marché, Jouets, Étrennes
Paris, 1916
Francisque Poulbot (1879-1946),
illustrateur
Papier, lithographie couleurs
H. 31,7 cm ; l. 24,7 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Au Printemps, Jouets, Étrennes
Paris, 1916
Armand Rapeno (actif dans les années
1930-1940), illustrateur
Papier, lithographie couleurs
H. 26,5 cm ; l. 17,3 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
L’Actualité, L’Union fait la force, jeu
stratégique
France, vers 1914-1918
Lithographie couleurs sur papier vernis
L. 26 cm ; l. 26 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
La Guerre maritime moderne
(Moderner Seekrieg)
Ludwigsbourg, Allemagne, vers 1907
Otto und Max Hausser (1904-1983),
fabricant
Plomb, papier, bois
L. 38,6 cm ; l. 38,6 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Tranchée de première ligne
France, 1917
André Hellé (1871-1945) et CharlesÉmile Egli, dit Carlègle (1877-1937),
concepteurs
Le Printemps (1865–), diffuseur
Bois peint
Boîte fermée : H. 16 cm ; L. 36 cm ; l.
22 cm
Boîte ouverte : L. 68 cm ; l. 49 cm
Arbre : H. 7 cm - Tranchée : H. 4 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Fort marocain et soldats
Allemagne, vers 1900
Villard et Weill (fort), fabricant
S.F.B.J. (soldats), fabricant
Bois peint et carton estampé
H. 36 cm ; L. 60 cm ; Pr. 41 cm
Poissy, musée du Jouet
Le fort de l’oasis du désert
États-Unis, vers 1930
Rich Toy Manufacturing Co. (19211962), fabricant
Bois peint, métal
H. 23 cm ; L. 50 cm ; Pr. 15,5 cm
New York, Rochester, The Strong
Set no 224 « Arabes du désert »
Allemagne, vers 1950
Britains (1860–), fabricant
Plomb
H. 6 à 17,1 cm ; l. 3 à 11 cm ; Ép. 1 à 5
cm
New York, Rochester, The Strong
Soldat et dromadaire
France, seconde moitié du XIXe siècle
Carton moulé et peint, flocage de laine,
cuir, bois peint
H. 27 cm ; L. 37 cm ; l. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Mimic War
États-Unis, 1890-1900
Edgar O. Clark, fabricant
Papier, carton, métal, bois
H. 2,5 cm ; L. 48,9 cm ; l. 26 cm
New York, The New York Historical
Society, The Liman Collection
Soldats de la guerre de 1870
Nuremberg, Allemagne, début du XXe
siècle
Georg Spenkuch (1880 – vers 1941),
fabricant
Étain peint
Nuremberg, Germanisches
Nationalmuseum
Napoléon à cheval
France, 2002
Papo (1983–), fabricant
PVC souple
H. 14 cm ; L. 8,5 cm ; Ép. 3,75 cm
Evry, société Papo
L’incendie de Moscou
Russie, 1912
Bois, carton
Boîte : H. 7,4 cm ; L. 12,3 cm ; Ép. 3
cm
Figurines : H. 5,5 cm ;D. 2,3 cm
Brocard et Duboin, 1912
Rueil-Malmaison, musée national des
châteaux de Malmaison et Bois-Préau
Canon du roi de Rome, modèle
Gribeauval Allemagne, vers 1815
Bronze
H. 3,3 cm ; L. 9,5 cm ; l. 5 cm
Rueil-Malmaison, musée national des
châteaux de Malmaison et Bois-Préau
Trompette du roi de Rome
Allemagne, vers 1810-1814
Tôle peinte rouge et dorée, laiton,
passementerie
H. 27,5 cm ; L. 9 cm
Paris, musée de l’Armée
Fusil-baïonnette du roi de Rome
Allemagne, Premier Empire
Bois, cuir, laiton
Fusil : L. 115 cm - Baïonnette : L. 36,5
cm
Paris, musée de l’Armée
Giberne du roi de Rome
Allemagne, Premier Empire
Cuir, laiton
H. 37 cm
Paris, musée de l’Armée
Mameluk à cheval du roi de Rome
Allemagne, Premier Empire
Bois peint
H. 17,5 cm
Paris, musée de l’Armée
La Caserne
Allemagne, vers 1898
C.B.G. (1825–), fabricant
Bois peint, plomb
H. 38 cm ; L. 51 cm ; l. 15 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Soldats avec mitraillette
Bordeaux, 1916
Jacques-Marie-Gaston Onfray de
Bréville, dit Job (1858-1931), créateur
Le Jouet artistique français (1916 –
vers 1921), fabricant
Bois découpé peint - H. 19 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
45
Medal of Honor
États-Unis, 1999
Jeu développé pour console Playstation
Genre : tir subjectif
Steven Spielberg (1946 – ), scénariste
Michael Giacchino (1967 – ),
compositeur
Electronic Arts, États-Unis, éditeur
Dreamworks Interactive, États-Unis,
développeur
H. 11,5 cm (sapin grand modèle)
Paris, collection Jean-Claude Boutin
Jeu d’adresse Black Out
Grande-Bretagne, vers 1943
Plastique, métal, carton
H. 8,9 cm ; L. 12,7 cm ; Pr. 1,3 cm
New York, The New York Historical
Society
Soldats allemands
Giengen an der Brenz, Allemagne,
1912-1917
Steiff (1880–), fabricant
Feutre
Giengen an der Brentz, Margarete Steiff
GmbH
Jeu d’adresse Atomic Bomb
États-Unis, vers 1945
A.C. Gilbert Company (1909–),
fabricant
Plastique, métal, carton
H. 10,8 cm ; L. 8,3 cm ; Pr. 2,5 cm
New York, The New York Historical
Society
Ligne Maginot avec soldats
France, 1936-1940
Boislux, fabricant
Quiralu (1932-1961), fabricant
Bois, aluminium
H. 15,4 cm ; L. 56,2 cm ; Pr. 22 cm
Paris, collection Jean-Claude Boutin
La guerre russo-finlandaise
Plaque présentoir 6 pièces, 4
chasseurs finlandais, 5 skieurs
finlandais, traîneau finlandais, 4 loups,
7 sapins petit modèle, 5 sapins grand
modèle, 5 soldats russes tête droite, 1
soldat russe tête basse
France, 1940
Quiralu (1932-1961), fabricant
Aluminium peint
Poilu
Paris, 1916
Berthe Noufflard (1886-1971), créateur
Plâtre, bois, feutre
H. 19 cm
Don Noufflard, 1985
Paris, Les Arts Décoratifs
Le Jouet artistique français, affiche
France, 1918
Jacques-Marie-Gaston Onfroy de
Bréville, dit Job (1858-1931), créateur
Lithographie couleurs sur papier entoilé
H. 55 cm ; l. 70 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Clemenceau
Bordeaux, 1914-1920
Jacques-Marie-Gaston Onfray de
Bréville, dit Job (1858-1931), créateur
Le Jouet artistique français (1916 –
vers 1931), fabricant
Bois peint - H. 20,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Soldats de la guerre de 1914-1918
Bordeaux, vers 1916
Jacques-Marie-Gaston Onfray de
Bréville, dit Job (1858-1931), créateur
Le Jouet artistique français (1916 –
vers 1931), fabricant
Bois découpé et peint ; H. 19,3 cm
Poissy, musée du Jouet
Marins de la guerre de 1914-1918
Bordeaux, 1916
Jacques-Marie-Gaston Onfray de
Bréville, dit Job (1858-1931), créateur
Le Jouet artistique français (1916 –
vers 1921), fabricant
Bois découpé peint
H. max. 27 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Douze soldats d’infanterie et
officiers de la Wehrmacht
Neustadt bei Coburg, Allemagne, 19381940
Otto und Max Hausser (1904-1983),
fabricant
Matériau composite, fil de fer
H. 7,5 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Soldats de la guerre de 14-18
Bordeaux, vers 1916
Jacques-Marie-Gaston Onfray de
Bréville, dit Job (1858-1931), créateur
Le Jouet artistique français (1916 –
vers 1931), fabricant
Bois découpé et peint
H. 19 cm ; H. max. avec fusil 27 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tribune avec drapeau SS
Neustadt bei Coburg, Allemagne, 19331938
Otto und Max Hausser (1904-1938),
fabricant
Bois - H. 5,5 cm ; l. 5 cm ; Pr. 4 cm
Collection Hans Helmut Rösler
Joseph Goebbels, Adolf Hitler,
Herman Göring, Rudolf Hess
Neustadt bei Coburg, Allemagne,
1934-1939 (Rudolf Hess), vers 1936
(Joseph Goebbels), 1939-1940 (Adolf
Hitler et Hermann Göring)
Otto und Max Hausser (1904-1983),
fabricant
Matériau composite, fil de fer ; (Hitler et
Göring)
Goebbels : H. 7 cm ; l. 2,5 cm ; Pr. 2
cm
Hitler : H. 7 cm ; l. 4,5 cm ; Pr. 4 cm
Göring : H. 7 cm ; l. 3,5 cm ; Pr. 3 cm
Hess : H. 7 cm ; l. 2,5 cm ; Pr. 2 cm
Collection Hans Helmut Rösler
Mussolini
Neustadt bei Coburg, Allemagne, 19391940
Otto und Max Hausser (1904-1983),
Hertwig & Co., fabricants
Matériau composite, fil de fer
H. 11,2 cm ; L. 10 cm ; l. 5 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Moto de l’armée allemande A-754
avec deux soldats
Allemagne, 1935
Arnold (1906–), fabricant
Jouet mécanique en tôle lithographiée
L. 19 cm
Collection Marchand
Camion porte-projecteur antiaérien
Ludwigsbourg, Allemagne, 1934
Otto und Max Hausser (1904-1983),
fabricant
Mécanisme d’horlogerie
Tôle, verre, fil de fer, matériau
composite
H. 16,5 cm ; L. 33,5 cm ; l. 11 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Auto-mitrailleuse
Allemagne, vers 1935
Märklin (1859–), fabricant
Métal peint
H. 17 cm ; L. 38 cm ; l. 14 cm
Collection particulière
Des jouets et des hommes
46
Bombardier Heinkel 51
Allemagne, 1936-1938
Tipp & Co. (1912-1971), fabricant
Mécanisme d’horlogerie avec système
de lâcher de bombes à amorces, tôle
lithographiée
L. 30 cm ; l. 37 cm
Collection Marchand
G.I. Joe Marine en tenue de combat
États-Unis, 1964
Hasbro (1923–), fabricant
Vinyle, plastique dur, textile - H. 29 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Jeep
États-Unis, vers 1965
Hasbro (1923–), fabricant
Plastique
Jeep : H. 30 cm ; L. 50 cm ; l. 26 cm
Remorque : H. 16 cm ; L. 30 cm ; l. 20
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
G.I. Joe militaire opérateur de radio
États-Unis, 1964
Hasbro (1923–), fabricant
Vinyle, plastique dur, textile - H. 29 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Défilé de tirailleurs africains (la
Nouba) et de légionnaires devant le
général de Gaulle et le maréchal
Leclerc
France, 1945-1947
Quiralu (1932-1961), fabricant
Aluminium peint - H. max. 10,5 cm
Paris, collection Jean-Claude Boutin
Panique au village
France, 2009
Vincent Patar (1965–) et Stéphane
Aubier (1964–), réalisateurs
Film d’animation, 75 minutes
Soldats américains et indiens
Allemagne, fin du XIXe siècle
Plomb peint
Indiens : H. 6 cm ; L. 6 cm
Arbres : H. 15 cm ; L. 9 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
canots indiens : H. 5 cm ; L. 15 cm ; l. 4
cm
Figurines Indiens à pied : H. 5 cm ; L.
15 cm ; l. 4 cm - Cactus : H. de 2,3 à
6,5 cm
France, collection Pascal Pinteau
Big Jim « terreur à Tahiti »
États-Unis, vers 1975
Mattel (1945–), fabricant
Plastique - Figurine : H. 30 cm ; l. 14
cm ; Ép. 11 cm - Coquillage géant : H.
7,5 cm ; l. 12 cm ; Pr. 10,5 cm - Coffre
au trésor : H. 5,5 cm ; l. 6 cm ; Pr. 5,5
cm
Boîte : H. 25 cm ; l. 25 cm ; Pr. 5,3 cm
France, collection Pascal Pinteau
Les Maîtres de l’univers : Château
maléfique Snake Mountain
États-Unis, 1983
Mattel (1945–), fabricant
Plastique, fil - H. 48 cm ; L. 64 cm ; l.
13 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Les Maîtres de l’univers : les héros
du Bien et du Mal
États-Unis, 1983
Mattel (1945–), fabricant
Plastique - H. 14 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Ensemble de la gamme Wild West
Grande-Bretagne, 1970-1978
Timpo (1937-1980), fabricant
Plastique moulé et teinté dans la
masse
General Store : H. 9 cm ; l. 12,5 cm
Jail : H. 9 cm ; l. 11 cm ; Pr. 6,8 cm
US Marshall : H. 9,5 cm ; l. 14 cm ; Pr.
12 cm
Livery Stable : H. 10 ; l. 12 ; Pr. 3 cm
Stage Coach Station : H. 10 cm ; l. 11,8
cm ; Pr. 6,5 cm
Jail Wagon : H. 9,5 cm ; L. 14,5 cm ; l.
7,5 cm
Diligence : H. 10 cm ; L. 21 cm ; l. 7 cm
Figurines cow-boys à cheval : H. 8 cm ;
L. 9 cm ; l. 3,5 cm - Cow-boys à pied,
Mexicain, fermier, sheriff : H. 5 cm ; l.
5,5 cm ; Pr. 3 cm
Canot trappeur avec accessoires et
Tortues ninja : Donatello,
Michaelangelo Japon, 1991
Bandai (1950–), fabricant
D’après la Bande dessinée
Tortues Ninja de Kevin Eastman (1962–
) et Peter Laird (1954–)
Plastique
H. 12 cm ; l. 3 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tortue ninja : Leonardo
Japon, 1991
Bandai (1950–), fabricant
Mirage Studio, licence
D’après la bande dessinée Tortues
Ninja de Kevin Eastman (1962–) et
Peter Laird (1954–)
Plastique
H. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tortucoptère, la gluante canonnière
verte Japon, 1988
Bandai (1950–), fabricant
D’après la bande dessinée
Tortues Ninja de Kevin Eastman (1962–
) et Peter Laird (1954–)
Plastique
H. 19 cm ; L. 37 cm ; l. 16 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Stallion 45 Guns
États-Unis, 1951
TX-Nichols, fabricant
Métal, cuir
H. 46 cm ; L. 17 cm ; Pr. 2 cm
New York, Rochester, The Strong
Cow-boy
Japon, vers 1965
Mansei (1951 – ?), fabricant
Tôle lithographiée
H. 17,8 cm ; L. 2,5 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Indien
Japon, vers 1965
Mansei (1951 – ?), fabricant
Tôle lithographiée
H. 17,8 cm ; L. 6,5 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
G.I. Joe Homme-grenouille
États-Unis, 2003
Réédition en fac-similé d’un modèle de
1946 à l’occasion du 40e anniversaire
de G.I. Joe
Hasbro (1923–), fabricant
Plastique dur, vinyle, caoutchouc
H. 30 cm ; l. 17 cm ; Pr. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
G.I. Joe Aventurier
États-Unis, vers 1975
Hasbro (1923–), fabricant
Figurine articulée en plastique
H. 30 cm ; l. 13 cm ; Pr. 13 cm
France, collection Pascal Pinteau
World of Warcraft, The Burning
Crusade États-Unis, 2007
Genre : jeu de rôle MMO (massivement
multijoueurs)
Vivendi Universal Games, États-Unis,
éditeur
Des jouets et des hommes
47
Blizzard Entertainment, États-Unis,
développeur
L’âge des médias
Caméra de cinéma
États-Unis, 1930
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Métal peint
H. 15,5 cm ; L. 7,2 cm ; Pr. 2 cm
New York, Rochester, The Strong
Pathé Baby – Cinéma
France, vers 1920
Pathé (1896–), fabricant
Métal peint
H. 33 cm ; L. 30 cm ; l. 11 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Bécassine
France, vers 1925
D’après le personnage de Jacqueline
Rivière (1851-1920) et Joseph Pinchon
(1871-1953)
Carton peint, tissu, feutre
H. 38 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Raggedy Ann
États-Unis, vers 1938
Georgene Novelties, fabricant
D’après le personnage créé en 1915
par Johnny Gruelle (1880-1938)
Tissu, laine
H. 47 cm ; L. 28 cm ; Pr. 15 cm
New York, Rochester, The Strong
Pistolet Flash Gordon Radio
Repeater
États-Unis, vers 1938
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Tôle lithographiée, ressort
H.12 cm ; L. 26 cm ; l. 3 cm
New York, Rochester, The Strong
Panoplie de l’espace Flash Gordon
(Flash Gordon Space-Outfit)
États-Unis, 1952
Esquire Novelty Co., fabricant
Daim, plastique, coton
Veste et ceinture : H. 43 cm ; l. 45 cm ;
Pr. 8 cm - Boîte : H. 38 cm ; l. 31 cm
New York, Rochester, The Strong
Babar
France, années 1950
Clodrey (1952–1982), fabricant
D’après le personnage de Jean de
Brunhoff (1899-1937)
Feutre, textile
H. 45 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Noddy
Grande-Bretagne, 1960-1968
Merrythought Ltd. (1930–), fabricant
D’après le personnage de livres pour
enfants créé par Enid Blyton (18971968) en 1934
Coton bourré et cousu, velours, feutre
H. 25.5 cm ; L. 15 cm ; l. 10 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Max et Moritz
Giengen an der Brenz, Allemagne
Steiff (1880–), fabricant
D’après la bande dessinée de Wilhem
Busch publiée en 1865
Feutre
Giengen an der Brenz, Margarete
Ours Paddington
Grande-Bretagne, 1985
Eden Toys (1971 – ?), fabricant
D’après le personnage créé par
Michael Bond (1926–) en 1958
Peluche, feutre, caoutchouc, plastique
H. 47 cm. Paris, Les Arts Décoratifs
Winnie the Pooh (Winnie l’ourson)
États-Unis, 1987
R. John Wright (1947–), créateur
Hasbro (1923–), distributeur
Walt Disney Company (1923–), licence
D’après le personnage créé par A. A.
Milne (1882-1956) et E. H. Shepard
(1879-1976) en 1926
Peluche, terre cuite
Winnie : H. 37 cm - Pot de miel : H.
11,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Batmobile
Grande-Bretagne, vers 1965
Corgi (1956–), fabricant
D’après la fiction créée par Bob Kane
(1915-1998) et William « Bill » Finger
(1914-1974)
Métal, plastique
H. 4 cm ; L. 14 cm ; l. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Glastron batboat
Grande-Bretagne, vers 1965
Corgi (1956–), fabricant
D’après la fiction créée par Bob Kane
(1915-1998) et William « Bill » Finger
(1914-1974)
Métal et plastique
H. 5 cm ; L. 12 cm ; l. 4 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Tissu, plastique
H. 30 cm
Paris, Les Arts décoratifs
Hulk
États-Unis, 1977
Mego Corp. (1954-1983), fabricant
Tissu, plastique
H. 30 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Spider-Man
États-Unis, 1977
Mego Corp. (1954-1983), fabricant
D’après le héros éponyme créé par
Stan Lee (1922–), scénariste, et Steve
Dikto (1927–), dessinateur
Tissu, plastique
H. 30 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Superman
États-Unis, 1977
Mego Corp. (1954-1983), fabricant
Tissu, plastique
H. 30 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Panoplie Spider-Man
États-Unis, vers 1966
Ben Cooper Inc. (1937-1992), fabricant
Vinyle
ScienceFictionArchives.com
Félix le Chat
Grande-Bretagne, après 1919
Dean’s Rag Book Co. Ltd. ? (1903–),
fabricant
D’après le personnage de Pat Sullivan
(1887-1933) et Otto Messmer (18921983)
Peluche, tissu, verre
H. 30 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Batman
États-Unis, 1977
Mego Corp. (1954-1983), fabricant
D’après le héros éponyme créé par
William Finger (1914-1974), écrivain et
Robert Khan (1915-1998), dessinateur
Mickey
France ou Grande-Bretagne, vers
1936-1945 ?
O’Lis (1944- ?) ou Dean’s Rag Book
Co. (1903–), fabricant
D’après le personnage de Walt Disney
Des jouets et des hommes
48
(1901-1966) créé en 1928
Velours, feutre
H. 33 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Draisine Mickey Mouse
États-Unis, 1939
Lionel Corp. (1900–), fabricant
D’après le personnage de Walt Disney
(1901-1966) créé en 1928
Métal, composition peinte
H. 16 cm ; L. 22 cm ; l. 5,6 cm
New York, Rochester, The Strong
Popeye
États-Unis, vers 1935
D’après le personnage créé par Elzie
Grisler Segar (1894-1938) en 1929
Tissu bourré, tissu
H. 43 cm ; l. 22 cm
New York, Rochester, The Strong
Au Bon Marché, Jouets, Étrennes
Paris, 1938
Edmond-Maurice Pérot (1907–),
illustrateur
Papier imprimé, lithographie
L. 30,5 cm ; l. 24 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Blanche-Neige et les sept nains
États-Unis, 1938
Knickerbocker Toy Co. (1925-1983),
fabricant
D’après le premier film d’animation des
Studios Disney, sorti le 21 décembre
1937
Composition peinte, tissu
H. de 23 à 32 cm ; l. de 17 à 18 cm ; Pr.
de 8 à 9 cm
New York, Rochester, The Strong
Harold Lloyd Carillonneur
États-Unis, 1920
Distler (1895-1962), fabricant
Tôle lithographiée
H. 16 cm
Collection Marchand
Charlot
États-Unis, 1916
B & R (1916-1952), fabricant
D’après le personnage du film The
Tramp, 1915, de Charles Spencer
Chaplin (1889-1977)
Tôle lithographiée, mécanisme
d’horlogerie
H. 22 cm
Collection Marchand
Laurel et Hardy
Allemagne, vers 1925
Kellermann CKO (1910-1979), fabricant
Tôle lithographiée, mécanisme de vaet-vient manuel
H. 10 cm
Collection Marchand
Charly McCarthy dans sa voiture à
benzine
New York, États-Unis, 1938
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Tôle, laiton
H. 6 cm ; L. 21 cm ; l. 8 cm
Nuremberg, Spielzeugmuseum
Poupée Shirley Temple
États-Unis, 1934
Ideal Toy Corp. (1907–), fabricant
Composition moulée, plastique, mohair
H. 55,5 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Childhood
Poupée Rudolf Valentino, dans le
film Le Sheik
Italie, 1927-1928
Lenci (1919-2002), fabricant
Feutre
H. 73 cm ; Ép. 18 cm
New York, Rochester, The Strong
Figurines : H. 11 cm
ScienceFictionArchives.com
Aston Martin DB5 James Bond
Grande-Bretagne, 1965
Corgi Toys (1956–), fabricant
Métal, plastique
ScienceFictionArchives.com
Star Wars, chasseur Tie de l’empire
et son pilote
États-Unis, 1978
Kenner Products (1947-2000), fabricant
Meccano (1901–), fabricant,
distributeur
Plastique
Vaisseau : H. 21 cm ; L. 12 cm ; l. env.
26,5 cm
Boîte : H. 32 cm ; L. 11 cm
ScienceFictionArchives.com
Éléments de panoplie Ben-Hur
États-Unis, vers 1960
Louis Marx & Co. (1919-1979),
fabricant
Métal, plastique, vinyle
Bouclier : D. 32,1 cm ; Ép. 2 cm
Épée : L. 48,5 cm ; l. 10,1 cm ; Ép. 1,5
cm
New York, Rochester, The Strong
E.T.
France, 1983
Nounours (1962–), fabricant
Kamar et Rainbow Promotion,
distributeurs
D’après le film E.T. de Steven A.
Spielberg (1946–) sorti en 1982
Peluche, fibre synthétique, plastique
H. 34 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Présentoir avec les treize premières
figurines Star Wars
L’homme des sables, le commandant
de la base Death-Squad, Yan Solo,
Chiktabba, Princesse Leia, Luke, R2D2, Dark Vador, Soldat imperial Ben
Kenobi, Jawa (2 modèles : 1 avec cape
en plastique et 1 avec cape en feutre)
États-Unis, 1978
Kenner Products (1947-2000), fabricant
Meccano (1901–), fabricant,
distributeur
Plastique, carton
Présentoir : H. 22 cm ; L. 45 cm ; l. 24
cm
Star Wars, chasseur X accompagné
de Maître Yoda et de Luke Skywalker
États-Unis, 1978
Kenner Products (1947-2000), fabricant
Meccano (1901–), fabricant,
distributeur
Plastique
Chasseur : H. 31,5 cm ; l. 11 cm
Boîte : H. 7 cm ; L. 36 cm ; l. 31 cm
ScienceFictionArchives.com
Star Wars, Luke Skywalker et son
aéroglisseur
États-Unis, 1978
Kenner Products (1947-2000), fabricant
Meccano (1901–), fabricant,
distributeur
Plastique
Vaisseau : H. 14,5 cm ; L. 24 cm ; l. 5,5
cm
Boîte : L. 26,5 cm ; l. 19 cm ; Pr. 8 cm
ScienceFictionArchives.com
Figurine Princesse Leia
États-Unis, 1978
Kenner Products (1947-2000), fabricant
Meccano (1901–), fabricant,
distributeur
Plastique, carton
Figurine : H. 30,5 cm
Des jouets et des hommes
49
ScienceFictionArchives.com
Dark Vador
États-Unis, 1978
Kenner Products (1947-2000), fabricant
D’après le film Star Wars de George
Lucas (1944–)
Plastique
H. 38 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Harry Potter (Harry Expecto
Patronum)
États-Unis, 2003
Mattel (1945–), fabricant
Warner Bros. (1923–), licence
D’après le personnage créé par J. K.
Rowling (1965–) en 1997
Plastique - H. 22 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Buzz l’Éclair
États-Unis, 2003
Hasbro (1923–), fabricant
Pixar Animation Studio (1996–) et Walt
Disney Company (1923–), licence
D’après le film Toy Story (1995) de
John Lasseter (1957–)
Plastique, textile
H. 30 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Woody guitariste
États-Unis, 2003
Hasbro (1923–), fabricant
Pixar Animation Studio (1996–) et Walt
Disney Company (1923–), licence
D’après le film Toy Story (1995) de
John Lasseter (1957–)
Plastique, tissu
H. 35 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Flash McQueen
D’après le film d’animation Cars 2
(2011) de John Lasseter (1957–) et
Brad Lewis
Mattel (1945–), fabricant
Walt Disney Studios (1923–), licence
Plastique
Boîte : H. 5 cm ; L. 16,5 cm ; l. 21,5 cm
Prêt Mattel France
Nicolas, Pimprenelle
France, vers 1962-1965
Clodrey (1952-1982), fabricant
D’après la série télévisée Bonne nuit
les petits créée en 1962 par Claude
Laydu (1927–) pour l’ORTF
Plastique dur, laine, tissu rembourré
H. 50 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Fillmore
D’après le film d’animation Cars 2
(2011) de John Lasseter (1957–) et
Brad Lewis
Mattel (1945–), fabricant
Walt Disney Studios (1923–), licence
Plastique
Boîte : H. 5 cm ; L. 16,5 cm ; l. 21,5 cm
Prêt Mattel France
Nicolas, Pimprenelle et Nounours
France, vers 1965
Delacoste (1860-1982)
D’après la série télévisée Bonne nuit
les petits créée en 1962 par Claude
Laydu (1927–) pour l’ORTF
Latex - H. 18 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Finn McMissile Attaque
D’après le film d’animation Cars 2
(2011) de John Lasseter (1957– ) et
Brad Lewis
Mattel (1945 – ), fabricant
Walt Disney Studios (1923 – ), licence
Plastique
Boîte : H. 15 cm ; L. 19 cm ; l. 35,5 cm
Prêt Mattel France
Équipe de télévision
Allemagne, 1974
Playmobil (1974 –), fabricant
Plastique
Figurine : H. 7,5 cm
Micro : H. 10 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Pick-up Ford Fairlane Junior avec
caméra France, 1962
Joustra (1934 – ), fabricant
Tôle, caoutchouc
H. 15 cm ; L. 30 cm ; l. 11 cm
Wambrechies, musée de la Poupée et
du Jouet ancien
Le marchand de sable sur son nuage
France, vers 1965
D’après la série télévisée Bonne nuit
les petits créée en 1962 par Claude
Laydu (1927–) pour l’ORTF
Plastique - H. 39 cm ; L. 32 cm ; l. 22
cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Colargol
France, 1970
Clodrey (1952-1982), fabricant
D’après le personnage d’Olga
Pouchine, années 1950
Feutre bourré, plastique souple, laine
H. 40 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Pollux
France, 1965
Clodrey (1952–1982), fabricant
D’après le personnage de l’émission de
télévision Le Manège enchanté diffusée
en 1954, créée par Serge Danot (19311990)
Mousse synthétique, fourrure
synthétique, fermeture éclair, plastique,
tissus synthétiques
H. 12 cm, L. 34 cm, l. 18 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
CASIMIR
France, 1979
Delacoste (1860-1982), fabricant
D’après le personnage de l’émission
L’Île aux enfants, créée en 1974 par
Yves Brunier (1943–) et Christophe
Izard (1937–)
Plastique souple
H. 21 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Les Teletubbies : Tinky Winky, Dipsy,
Laa Laa et Po
Japon, 1996
Tomy (1924–), fabricant
D’après la série télévisée Teletubbies
(1997-2001) créée par Ann Wood et
Andrew Davenport, produite par
Ragdoll Productions
Polyester, plastique - H. 37 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Charlotte aux fraises
États-Unis, 1979
Miro-Meccano (1980-1984), fabricant
Plastique, textile - H. 13 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Dora l’Exploratrice
États-Unis, 2005
Fisher Price (1930–), fabricant
D’après le dessin animé éponyme créé
en 2000 par Valérie Walsh, Eric Weiner
(1977–) et Chris Gifford
(1966–), diffusé par Nickelodeon, 2000
Plastique, tissu
Poupée : H. 31 cm ; Animaux : H. 8 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Des jouets et des hommes
50
Grand Shogun Goldorak
États-Unis, 1978
Todei Doga (Japon) / Dynamic
Production, licence
Mattel (1945–), fabricant
D’après la série télévisée Goldorak
(1975), adaptée du manga éponyme de
Go Nagai (1945–)
Plastique - H. 60 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Nono le petit robot
Japon, 1981
Bandai (1950–), fabricant
D’après la série télévisée Ulysse 31
créée en 1981 par Bernard Deyriès,
Jean Chalopin (1950–) et Nina
Wolmark (1941–)
Métal, plastique - H. 10 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Galeries Lafayette, Jouets cadeaux
Paris, 1964
Panoplie Thierry la Fronde
Papier imprimé
L. 28 cm ; l. 21,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Déguisement Davy Crockett
États-Unis, vers 1955-1960
Little Togs, fabricant
Tissu imprimé
H. 101 cm ; L. 38 cm ; l. 34 cm
Londres, Victoria and Albert Museum of
Chidlhood
Éléments de panoplie Davy Crockett
États-Unis, vers 1955
L.M. Eddy Manufacturing Co. Inc.,
fabricant
Walt Disney (1923–), licence
Plastique, cuir, fourrure, métal, carton
Toque : H. 45 cm ; Pr. 25 cm
Accessoires : H. 40 cm ; L. 32 cm ; Pr.
16 cm
New York, Rochester, The Strong
Déguisement de J. R. Ewing
France, 1983
Ribambelles et confettis, fabricant
D’après le personnage de la série
télévisée Dallas, 1978
Tissu, plastique
H. 64 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Pokémon
Japon, 2004
Bandai (1950–), fabricant
Nintendo (1889–), licence
D’après le jeu vidéo Pokémon créé en
1996 par Satochi Tajiri (1965–)
Plastique
H. 5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Cartes à jouer Pokemon
Japon, 1999
Hasbro (1923), fabricant
Nintendo (1889–), licence
D’après le jeu vidéo créé en 1996 par
Satochi Tajiri (1965–)
Carton imprimé
L. 8,8 cm ; l. 6,4 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Super Mario
Japon, 1985
Jeu vidéo développé sur la console
NES
Genre : jeu de Plate-forme
Shigeru Miyamoto (1952 – ), Takashi
Tezuka (1960 – ), concepteurs
Nintendo, Japon, éditeur
Nintendo R&D4, Japon, développeur
Bioman transformable en jet
supersonique Biojet
Taiwan, 1984
Bandai (1950–)
Plastique, métal
H. 13,5 cm ; l. 3,5 cm ; Pr. 3,5 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Force rose, Force noire, Force
rouge, Force bleue, Force jaune,
univers de Bioman 2
Taiwan, 1987
Bandai (1950–)
Plastique, métal
H. 12 cm
Paris, Les Arts Décoratifs
Robot Transformers, Autoboat Aerial
Assault whirl
États-Unis, 1985
MB (1860–), fabricant
Plastique, carton
H. 19 cm ; L. 28 cm ; Pr. 12 cm
ScienceFictionArchives.com
Robot Transformers, Autoboat Air
Guardian JetFire
États-Unis, 1985
MB (1860–), fabricant
Plastique, carton
Navette : H. 25 cm
Boîte : H. 37 cm ; L. 46 cm ; Pr. 7 cm
ScienceFictionArchives.com
Robot Transformers, Autoboat
Search And Rescue Inferno
États-Unis, 1985
MB (1860–), fabricant
Plastique, carton
Boîte : H. 18,5 cm ; L. 22 cm ; Pr. 6 cm
ScienceFictionArchives.com
Figurines Dragon Ball Z
Canada, 2011
Irwin Toy Ltd. (1926–), fabricant
Plastique
H. de 8 à 16,5 cm ; l. de 3,5 à 8,5 cm ;
Pr. de 2,5 à 12 cm
France, collection Pascal Pinteau
Renoncer à ses jouets et
devenir adulte
Jean–Baptiste Siméon Chardin
(1699-1779)
L’Enfant au toton
France, Salon de 1738
Huile sur toile
H. 67 cm. ; l. 76 cm
Acquis en 1907
Paris, musée du Louvre
Toy Story 3
États-Unis, 2010
Lee Unkrich (1967–), réalisateur
John Lasseter (1957–) et Ash Brannon
(1969–), scénaristes
Walt Disney Pictures (1923 –) et Pixar
Animation Studios (1986–), rachat par
Disney en 2006
Film, couleur, 103 mn
Extrait du film
Luc Olivier Merson (1846-1920)
Le sacrifice des poupées
France, 1871
Huile sur toile
L. 44 cm ; l. 78 cm
Nantes, musée des Beaux-Arts
Stèle funéraire grecque avec jeune
fille portant une poupée et enfant au
canard
Grèce attique, premier quart du IVe
siècle av. J.-C.
Marbre
H. 49 cm ; L. 47 cm ; Ép. 6,5 cm
Avignon, musée Calvet
Éléments provenant d’une tombe
d’une petite fille
Érétrie (Eubée, Grèce), vers 325-3000
av. J-C
Bois, verre, argile, bronze, plomb,
Des jouets et des hommes
51
argent, os
H. max. 14,1 cm ; H. min. 0,35 cm
Achat, 1892
Paris, musée du Louvre
Poupon
Poupon ayant appartenu à la sœur
d’Adella Liebenow Wotherspoon
États-Unis, vers 1904
Papier mâché, coton, cuir
H. 32,7 cm ; l. 16,5 cm ; Ép. 9,5 cm
New York, The New York Historical
Society
The Walt Disney Collection, poupée
« Alice au pays des merveilles »
Poupée ayant appartenu à Candace
Lee Williams, morte le 11 septembre
2001
États-Unis, fin du XXe siècle
Porcelaine, tissu
H. 34,3 cm ; l. 17,8 cm
New York, The New York Historical
Society
Valérie Sonnier (1967–)
Les Morts minuscules
France, 2011
Série de neuf dessins
Acrylique, crayon, cire sur papier
H. 35 cm ; l. 45 cm
Valérie Sonnier, collection de l’artiste
Valérie Sonnier (1967–), artiste
Pierrick Hardy, compositeur
Errance du petit camion dans le
jardin, II, L’Hiver
France, 1997
Film super 8 couleur
Valérie Sonnier, collection de l’artiste
Orson Welles (1915-1985)
Citizen Kane
États-Unis, 1941
Herman J. Mankiewicz (1897-1953),
co-scénariste
Mercury Productions,RKO Radio
Pictures
Film noir et blanc.
Tobias Stimmer (1539-1584)
La Femme à l’âge de 90 ans et de
100 ans
XVIe siècle
Gravure sur bois - H. 35,8 cm ; L. 27,5
cm
Paris, École nationale supérieure des
beaux-arts
Annette Messager (1943–), artiste
Avec l’éléphant, série « Les
Répliquants »
France, 1998
Morceaux de peluches, tissu, deux
animaux naturalisés, cordes
H. 340 cm ; L. 315 cm
Collection Annette Messager, Paris –
New York, avec l’aimable autorisation
de la galerie
Marian Goodman
Des jouets et des hommes
52
installations audiovisuelles de Pierrick Sorin
14 installations spécialement réalisées pour l’exposition :

Cadeaux

I would like to live in a dollhouse

Animaux sur l'eau

Autoportraits en poupée

Sport extrême

Délire à table

I would like to be a robot

Chorégraphie explosive

Aquarium aux baigneuses

Superman à la banane

Pompiers, père et fils

Burning joujoux

Trois visages de poupées agrandis

Neige
Pierrick Sorin pendant le montage de l’exposition, août 2011
© carte blanche à Nicolas Krief / RmnGP
Des jouets et des hommes
53
catalogue
Sous la direction scientifique de Dorothée Charles et de
Bruno Girveau
25 x 29 cm, 400 pages, relié, 700 illustrations, 2 modèles
de couverture disponibles.
Editions de la Rmn-Grand Palais, Paris 2011, 50 €
er
En librairie le 1 septembre
sommaire :

Le jouet n’est pas un objet comme les autres, Dorothée Charles et Bruno Girveau

Le jouet c’est d’abord le plaisir, Pierrick Sorin
essais :

Comment le jouet s’adresse-t-il aux enfants ? Gilles Brougère, Professeur en Sciences de l’éducation à
l’université de Paris-XIII

Fabriquer et vendre des jouets, Michel Manson, Professeur en Sciences de l’éducation à l’université de ParisXIII

Nuremberg, capitale du jouet, Dr Helmut Schwarz, Directeur du Spielzeugmuseum, Nuremberg

Le jouet, une simple marchandise ?, Stephen Kline, Professeur à la faculté de Communications, directeur du
laboratoire d’analyse des médias

De la Grèce à Rome. Des jouets pour grandir ?, Véronique Dasen, Professeure associée en archéologie
classique à l’université de Fribourg

Dis-moi qui tu es, je te dirai à quoi tu joues, Dorothée Charles, Conservatrice en charge du département des
Jouets, Les Arts Décoratifs, Paris

Du Chat botté à Buzz l’Éclair. Héros de l’enfance, Jeanne Damamme, Conservateur en chef honoraire des
musées de Poissy

Du jouet au jeu vidéo et réciproquement, Vincent Berry, Docteur en Sciences de l’éducation à l’université de
Paris-XIII

Que reste-t-il de nos jouets ?, Bruno Girveau, Chef du département du développement scientifique et culturel
à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts, Paris
catalogue :
-
-
Un don ritualisé
Les animaux
L’illusion de la vie
Vocations d’un jour
Les filles et les garçons
o Nées pour être mère ?
o Les poupées
o Les maisons de poupées
o Les arts ménagers
o Autos, motos, vélos…
o Les trains
o Les bateaux
o Les avions et les fusées
o La guerre
L’âge des médias
Renoncer à ses jouets
Des jouets et des hommes
54
extraits du catalogue
Introduction - Le jouet n’est pas un objet comme les autres
Par Dorothée Charles et Bruno Girveau, commissaires de l’exposition
[…] Il y a bien des manières de jouer …
Qui dit jouet, dit différents modes de jeu. Aussi faut-il peut-être cerner la notion du « jouer ». Une notion
aussi vaste que l’imaginaire enfantin. Qu’est-ce que jouer ? S’inventer des histoires ? Aligner ses
animaux ? Faire semblant de… ? Damer le pion au temps de l’horloge ? Grandir ? Apprendre ? Aimer ? …
Tout cela à la fois sans doute. « Tous les enfants parlent à leurs joujoux ; les joujoux deviennent acteurs
dans le grand drame de la vie » notait Baudelaire. Le doudou d’aujourd’hui et les hochets d’hier
remplissent ce rôle dès l’âge tendre. Puis arrive le temps de l’altérité et du désir. L’enfant choisit alors
« une petite chose », plus petite que lui, en bois, en tissu, en métal, un animal, une poupée, un robot, une
figurine, qu’importe. Il choisit un regard, un objet qu’il regarde et qui le regarde. Un double, confident ou
souffre-douleur. Dans tous les cas un réceptacle matériel à ses émotions aussi fortes que le jouet peut être
petit. L’échelle est d’ailleurs l’une des caractéristiques importantes du jouet, qu’il la respecte ou pas. Pour
faire comme maman, la petite fille se contente d’une maison de poupée, d’une dînette, son film intérieur ne
demande aucune mise en scène hollywoodienne, la valeur symbolique du jouet lui suffit. De même que
l’apprentissage de la guerre, historiquement dévolu au garçon, s’appréhende depuis toujours avec l’appui
logistique de petits soldats de plomb ou aujourd’hui de figurines en plastique moulé. Le jouet prend alors
valeur d’outil nécessaire à l’invention de mondes et d’histoires. « La coquille de noix est le monde. Ce qui
n'est pas dedans n’existe pas », écrivait Alberto Manguel.
Mais, au-delà de sa fonction essentielle de divertissement et de support de jeu, le jouet nous parle aussi
de la relation que les adultes entretiennent avec l’enfant, du monde qu’ils veulent lui offrir et de la façon
dont ils veulent l’y préparer. C’est un objet d’une grande richesse symbolique, étonnant compromis entre le
réel et l’illusion.
L’exposition
Exploitant la singularité de cet objet venu de l’aube des civilisations, l’exposition Des jouets et des hommes
présente une histoire du jouet occidental – une place est faite au Japon du XXe siècle, si proche de nous
en ce domaine – et met en lumière son importance dans l’éducation de l’homme depuis sa naissance. Elle
interroge les rapports complexes et ambigus que les enfants entretiennent avec la reproduction en
miniature de l’univers des grands. Comment s’emparent-ils de cette réalité à leur échelle, toujours
imaginée par des adultes ? Quelle part de mimétisme dans les jouets, ou au contraire de décalage et
d’invention ? Comment les archétypes que sont les poupées, les véhicules ou les figurines de guerre
évoluent-ils selon les époques ? A-t-on toujours rêvé de devenir pompier ou maîtresse d’école ? Autant de
questions auxquelles l’exposition tente de donner des réponses, à l’échelle de la longue durée. Il est bien
ici question de jouet et non de jeu. Le jeu implique le respect de règles et se pratique au-delà de l’enfance.
Le jouet, hédoniste autant que fonctionnel, divertissant autant qu’éducatif, sollicite l’imagination, hors de
toute contrainte, ce qui explique sans doute toute sa profondeur et sa poésie.
Mille jouets et un artiste
Des jouets et des hommes n’est certes pas la première exposition sur le jouet occidental, mais sa richesse
tant en nombre de jouets qu’en termes de diversité et de rareté des pièces – nous avons veillé à un
équilibre entre jouets d’exception, princiers et royaux notamment, et jouets d’usage, plus modestes mais
aussi plus représentatifs et émouvants – en fait une manifestation unique en son genre sur le continent
européen.
Elle est aussi un parti pris et aurait pu être tout autre, si l’on songe à tous les types de jouets qui n’y
Des jouets et des hommes
55
figurent pas et qui sont pourtant très représentatifs : jouets de la petite enfance, jouets scientifiques et
éducatifs, musicaux, jouets d’optique, théâtres, marionnettes, jeux d’adresse et de construction, etc.
Quelques thèmes seulement ont été retenus, plutôt qu’une approche systématique et chronologique. Des
thèmes qui nous sont apparus plus pertinents en ce qu’ils permettaient de mieux saisir l’essence du jouet à
travers l’histoire. Une iconographie importante et très variée – tableaux, affiches, films, clips – complète ce
panorama et contribue à diversifier l’exposition. Enfin, le jeu vidéo ne dispose pas d’une place à part, car il
nous a semblé, malgré sa singularité et sa nouveauté, qu’il s’intégrait naturellement aux différents sujets
que nous abordions, sans rompre autant qu’on le dit avec le jouet traditionnel.
L’exposition compte presque mille jouets. L’idée de cette profusion s’imposait, parce que les jouets ont
existé par milliards et parce que leur consommation s’est particulièrement développée en Occident depuis
e
le XIX siècle. Elle s’ouvre sur le don du jouet, son aspect religieux et surnaturel, pour s’achever dans
l’évocation du délicat passage à l’âge adulte, synonyme de renoncement à ses jouets. Tout au long du
parcours, le visiteur retrouvera probablement son doudou favori, sa poupée fétiche, la panoplie de ses
rêves… Un peu de la magie et de l’émerveillement de son enfance.
Pourtant, les jouets ici mis à l’honneur, du plus usuel au plus précieux manquaient de vie, celle insufflée
par les enfants. C’est la raison pour laquelle nous avons fait appel à l’artiste français Pierrick Sorin. Qui
mieux que cet artiste vidéaste, spécialiste du brouillage des échelles, de l’autodérision et de l’illusion dans
ses installations vidéo, pouvait redonner vie aux jouets ? Pierrick Sorin aime à se définir comme un
« praticien » de l’art qui navigue entre un humour quasi burlesque et la confidence. Deux caractères bien
proches du jouet et de son usage. Connu pour ses installations dont les titres à eux seuls invitent le
spectateur à une forme de légèreté grave – Réveils (1987), Je m’en vais chercher mon linge (1987),
L’Incident du bol renversé (1993) ou Jeunes artistes européens (2000) –, Pierrick Sorin adapte aussi son
art à la mise en scène dans une version humoristique de La Pietra del Paragone de Rossini, qu’il signe
avec Giorgio Barberio Corsetti et que tous deux ont présenté au théâtre du Châtelet en 2007.
Pour notre exposition, l’artiste nantais a réalisé une quinzaine d’installations originales : dispositifs
interactifs, projections en 3D, théâtres optiques. L’artiste s’amuse de son image dans un monde en
miniature. Il se met en scène dans des saynètes amusantes et mélancoliques : dans l’une, il déambule à
e
l’intérieur d’une maison de poupée ; dans une autre, il organise un carambolage avec les voitures au 1/32
ou met le feu à la caserne des pompiers ; dans une autre encore, il se déguise en ours en peluche. Le
visiteur, petit ou grand, est invité à monter dans le manège enchanté de l’espiègle Sorin.
Collectionner et exposer les jouets
Plusieurs musées dans le monde présentent leur collection permanente, qu’il s’agisse du Victoria & Albert
Museum à Londres, des musées du jouet de Nuremberg et de Sonneberg ou encore du Strong National
Museum of Play à Rochester (USA). Tous ont d’ailleurs contribué avec enthousiasme à ce projet. D’autres,
parmi lesquels des musées privés, assurent une programmation régulière d’expositions. C’est le cas
notamment du musée du Jouet de Poissy (Yvelines) et plus encore du Musée des Arts décoratifs de Paris,
co-organisateur de cet événement et à laquelle l’exposition Des jouets et des hommes doit une
contribution tout aussi exceptionnelle puisque près de 300 de ses jouets y sont présentés. C’est en 1975,
à l’initiative de François Mathey, alors conservateur en chef du Musée des Arts décoratifs, que le
département des jouets du musée est créé. La conservatrice Monica Burkhardt, a assuré pendant presque
trente ans le développement de cette collection aujourd’hui constituée de 17 000 jeux et jouets. […]
Le jouet au delà du jouet
Le jouet se cache dans les recoins de l’histoire de l’humanité, de l’Antiquité à nos jours. Le philosophe
Aristote expliquait déjà que « le hochet permet au bébé de grandir en passant lentement de l’état de non
être, au monde des vivants ». Et combien d’écrivains ont depuis souligné la transcendance du jouet toute
notre vie durant. De Victor Hugo qui écrivait dans Choses vues en 1832 : « Bénie soit la providence qui a
donné à chacun son joujou, la poupée à l’enfant, l’enfant à la femme, l’Homme au Diable » à Baudelaire
Des jouets et des hommes
56
qui dans son texte « Morale du Joujou » parlait ainsi du jouet : « J’ai gardé d’ailleurs une affection durable
et une admiration raisonnée pour cette statuaire singulière, qui, par la propreté lustrée, l’éclat aveuglant
des couleurs, la violence dans le geste et la décision dans le galbe, représente si bien les idées de
l’enfance sur la beauté. » Et l’auteur des Fleurs du Mal d’affirmer un peu plus loin : « Le joujou est la
première initiation de l’enfant à l’art. »
Nos jouets. Souvent, ils ne sont plus là, tout comme notre chambre d’enfant. Et pourtant ils demeurent
quelque part dans les méandres de notre passé. On s’en souvient. Notre mémoire les caresse et les
protège de l’oubli. Certains au contraire nous survivent comme ces poignants accessoires en miniature
(fuseau, dînette, articles de toilettes) retrouvés dans la tombe d’une petite romaine de notre exposition.
D’autres encore prolongent une ancienne tradition animiste des jouets, comme ce petit camion de bois en
butte à un pistolet et un pantin-squelette rendus vivants par l’artiste contemporaine Valérie Sonnier.
D’autres enfin font revivre l’âme de leurs propriétaires disparus, comme la poupée ayant appartenu à
Candace Lee Williams, une jeune fille décédée le 11 septembre 2001 à New York. En leur redonnant vie,
les artistes, les écrivains ou parfois nous-mêmes, nous nous rappelons que s’il faut bien accepter un jour
de s’en séparer, nous ne devons sûrement pas oublier la grâce et l’imagination enfantines si
indispensables à la traversée du monde des adultes.
*****
Le Jouet, une simple marchandise ? par Stephen Kline
[…] L’ensemble réuni pour l’exposition recèle bien des « lueurs de liberté », modernes ou anciennes, sous
la forme de figurines humaines (les poupées) ou animales, de hochets, balles, toupies, jouets à roulettes
et armes factices, qui mettent en lumière l’universalité du jeu à travers les époques et les civilisations. À
les voir ainsi rassemblés, on serait tenté de conclure avec l’historien néerlandais Johan Huizinga que le
jeu apporte un magnifique démenti à l’idée darwinienne d’une destinée humaine entièrement assujettie à
la lutte pour la survie. Pour Huizinga, le jeu se définit avant tout comme « une action libre » sans autre but
qu’elle-même, mais qui « peut à tout instant absorber entièrement le joueur ». Les jouets d’enfants
répondent à un besoin d’inventer, de raconter et de revivre certains moments du passé, qui se manifeste
aussi dans le théâtre, les fêtes et les sports, et s’exprime aussi bien par l’art que par le rite, le récit ou le
chant. L’attirance des enfants pour les jouets prend son origine dans cette impulsion créatrice. Le jouet
sensibilise l’enfant aux ressources créatives offertes par une culture et, par là, représente un préliminaire à
l’art. Huinzinga a-t-il raison pour autant de dire que les fins du jeu se situent « en dehors de la sphère de
l’intérêt matériel direct ou de la satisfaction individuelle d’appétits » ? Si nous fabriquons des jouets, c’est
parce que les enfants aiment les manipuler. Le biologiste Karl Groos, évoquant la somme d’énergie ainsi
« gaspillée », souligne que « sans les jeux, l’animal adulte serait mal préparé pour la plupart des actes de
sa vie ». Ils trouvent donc une justification biologique d’ordre plus général : en jouant, le jeune animal
exerce sa force et son adresse tout en nouant des liens avec les autres, afin d’assurer à la fois sa survie
individuelle et celle de l’espèce. […] Roger Caillois propose une classification des jeux en fonction des
termes employés pour les désigner dans les différentes sociétés où ils sont nés, et explique que « le destin
des cultures se lit également dans les jeux ». Chaque jouet, conçu comme une incitation, vise à
encourager et récompenser les dispositions de l’enfant pour l’imagination, la fête, le plaisir, l’insouciance et
la créativité. Ces objets à forte composante sociale s’inscrivent tous dans un contexte historique
particulier. Renvoyant aux valeurs et aux pratiques culturelles qui entourent l’éducation des enfants, ils
éclairent l’histoire de notre civilisation matérielle. Leur profusion disparate au sein de l’exposition soulève
une question anthropologique : pourquoi la société moderne produit-elle un éventail aussi large de jouets ?
Les historiens nous rappellent que dans l’Antiquité les sports et les jeux n’étaient pas de simples passetemps inutiles. Ils faisaient partie intégrante de la formation militaire et civile des jeunes gens. Les combats
à l’épée de bois, à l’arc ou à la lance développaient la force physique, l’endurance et l’adresse. Ils
Des jouets et des hommes
57
favorisaient la réflexion stratégique et le respect mutuel. […]
e
Les pédagogues du XVIII siècle commencent à associer les jouets à tel ou tel aspect de la personnalité.
La règlementation du travail des enfants libère un temps dévolu à l’instruction. Dès lors, « le jeu, c’est le
travail des enfants » (Friedrich Fröbel) et les jouets sont des instruments utilisés pour acquérir des
connaissances et des savoir-faire dont ils auront besoin plus tard. […]
e
Au XIX siècle, on cherche davantage à mettre à profit les activités de loisir des enfants, peu à peu
affranchis des tâches ménagères et du travail en usine. […]
e
Dès le milieu du XIX siècle, il est admis en Europe que les jouets sont recommandés pour tous les
enfants, et pas seulement ceux de l’aristocratie. Les cours de récréation, les aires de jeu et les terrains de
sport font leur apparition dans le paysage urbain, tandis que les poupées, soldats de plomb, chevaux à
bascule et jeux de carte agrémentent un cadre de vie domestique amélioré. La valorisation des loisirs se
traduit aussi par la création de nombreux jouets éducatifs, depuis les « présents » de Friedrich Fröbel
jusqu’aux puzzles Playskool, qui contribuent à définir la place du jeu à la maternelle. La production et la
vente de jouets prennent de l’ampleur grâce aux mouvements de protection de l’enfance qui prônent
l’instruction publique et les activités ludiques pour tous les petits garçons et les petites filles. L’éloge du jeu
se répercute sur l’esthétique, le conditionnement et les modes de commercialisation des jouets.
Comme tous les objets que l’on peut rencontrer dans un musée, de fabrication artisanale ou industrielle,
les jouets rassemblés dans cette exposition nous parlent aussi des transformations de l’économie
industrielle où ils ont vu le jour. On trouve dans le motif de la hotte inépuisable du Père Noël une
représentation des paramètres commerciaux de la conversion des jouets en marchandises. […]
L’image des jouets les plus couramment manufacturés qui tombent d’un avion conduit par le Père Noël
illustre bien la vision optimiste de l’abondance générée par l’industrialisation. Dans cette iconographie
nouvelle, les enfants sont les principaux bénéficiaires du progrès industriel qui fait apparaître par magie
une profusion de jouets au moment de Noël. […] Les jouets témoignent des grandes mutations sociales.
L’univers miniaturisé du jouet imite de plus en plus les aspirations de la bourgeoisie […]
e
Avec l’expansion rapide de l’industrie américaine des jouets au XX siècle, la production se diversifie
d’autant plus qu’elle recouvre un changement d’attitude à l’égard du jeu. Après la Première Guerre
mondiale, cette industrie ne se contente pas de reprendre le répertoire traditionnel des poupées, peluches,
maquettes et jouets à roulettes : elle met en vente des centaines de jeux nouveaux profondément ancrés
dans la réalité américaine et ses idéologies, comme le souligne Gary Cross. John Lloyd Wright (le fils du
célèbre architecte), par exemple, invente le jeu de construction Lincoln Logs sur le modèle des cabanes de
rondins, qui renvoie au mythe fondateur des origines coloniales de la nation américaine, de même que les
figurines de cow-boys et d’indiens. L’un des exemples les plus révélateurs est peut-être le Monopoly de
Charles Darrow, commercialisé par Parker Brothers en 1936, pendant la grande crise des années 1930.
Le principe du jeu et sa critique implicite des rouages de l’économie s’inspirent en fait du Landlord’s Game
(« jeu du propriétaire ») dont le brevet appartient depuis 1904 à Lizzie J. Magie, membre d’une
communauté quaker de Virginie. Dans sa conception initiale, le Monopoly défend l’idée politique que la
propriété foncière engendre des plus-values qui enrichissent une minorité de propriétaires oisifs au
détriment d’une majorité de travailleurs locataires.
[…] Après la Seconde Guerre mondiale, l’arrivée de la télévision révolutionne les méthodes de vente.
Désormais, la réussite commerciale d’un jouet peut dépendre des dépenses publicitaires. Le feuilleton
« Davy Crockett », produit par la firme Disney dans les années 1950, démontre l’énorme influence de la
publicité télévisée sur les enfants. La commercialisation de la poupée Barbie fait figure de modèle à cet
égard. La publicité destinée au jeune public sert de prétexte et d’assise financière à des dessins animés
diffusés à la télévision. Ce changement est bien perceptible dans le domaine des poupées et figurines. […]
Dans les années 1980, la déréglementation de la publicité destinée aux jeunes téléspectateurs provoque
aux États-Unis une croissance rapide des industries centrées sur l’univers de l’enfant, multipliant par dix
les ventes de jouets. […]
« L’embourgeoisement du jouet ne se reconnaît pas seulement à ses formes, toutes fonctionnelles, mais
aussi à sa substance, écrit Barthes. Les jouets courants sont d’une matière ingrate, produits d’une chimie,
non d’une nature. […] La matière plastique y a une apparence à la fois grossière et hygiénique, elle éteint
le plaisir, la douceur, l’humanité du toucher. Un signe consternant, c’est la disparition progressive du bois
Des jouets et des hommes
58
[…], substance familière et poétique, qui laisse l’enfant dans une continuité de contact avec l’arbre, la
table, le plancher. » Barthes regrette les jouets en bois « possibles, il est vrai, dans un temps d’artisanat »
et nous rappelle par là que ces marchandises sont devenues des supports de communication qui
transmettent à la génération future les idéologies dominantes de la société capitaliste. […] Les
reproductions en miniature de l’univers adulte ont pour but d’entraîner l’acceptation des enfants. Avec les
poupées qui mouillent leurs langes, par exemple, on peut « préparer la petite fille à la causalité ménagère,
la “conditionner” à son futur rôle de mère ». Le jeu n’est plus une activité gratuite. Il prolonge la fonction
parentale de socialisation, qui consiste à préparer les enfants à leur vie d’adulte dans un monde moderne
capitaliste. […]. Devant les objets divers fabriqués pour le divertir [...] « L’enfant ne peut se constituer
qu’en propriétaire, en usager, jamais en créateur». […]
L’imaginaire des enfants est-il étouffé par les motivations lucratives qui président à la conception des
jouets de grande consommation ? Umberto Eco estime pour sa part que ces objets ne sont pas des
supports de communication directifs, car le « faire semblant » détermine au premier chef la relation entre
l’enfant et le jeu. […] Le jeu abolit la signification première du jouet. Le fusil, réinterprété par sa mise en
scène ludique, n’est plus une arme factice, mais ce que l’enfant projette sur lui, annulant ainsi la
représentation d’un conflit violent. Le jeu de l’enfant ne se conforme pas à la signification que le fabricant a
donnée au jouet. L’enfant ne s’en sert que pour s’amuser. Umberto Eco trouve d’autres types de jouets
bien plus nocifs pour les enfants : « Je m’imagine au contraire l’enfance d’Eichmann. Penché, avec un
regard d’expert-comptable de la mort, sur le casse-tête de son Meccano, suivant méticuleusement les
instructions du mode d’emploi. » C’est l’obéissance aux règles, et non la production de sens, qui est
l’ennemi de l’instinct ludique. « Stefano, mon fils, je t’offrirai des fusils, conclut Umberto Eco. Parce qu’un
fusil n’est pas un jeu. C’est le point de départ d’un jeu.
*****
Que reste-t-il de nos jouets ? par Bruno Girveau
Grandir. Comment grandir et affronter un monde où l’on doit impérativement trouver une voie, assumer
des responsabilités, un monde de rivalités et d’antagonismes où il faut se mesurer aux autres, se prendre
en charge, et si l’on y parvient, prendre à son tour en charge d’autres personnes ? Les adolescents et les
jeunes adultes, parfois même les enfants dans certaines situations dramatiques, sont confrontés tôt ou
tard à cette nécessité. Ils l’acceptent, ou à l’inverse ne parviennent jamais tout à fait à l’assumer. Le conte,
la littérature enfantine et, aujourd’hui, le dessin animé abondent en voyages et expériences initiatiques qui
préparent l’enfant à cette prise de conscience. Attribut essentiel de l’enfance depuis la plus haute
Antiquité, le jouet symbolise presque à lui seul un temps d’insouciance auquel il faut forcément renoncer
un jour : grandir, c’est donc d’abord se séparer de ses jouets, apprendre à vivre sans eux pour s’épanouir
en adulte indépendant. Aussi vieux que les jouets eux-mêmes, les rites qui président à leur don puis à leur
renoncement scandent l’entrée dans l’enfance, et plus tard celle dans l’adolescence et l’âge adulte. S’ils
évoluent au cours des siècles et selon les cultures, ces rites visent tous à signifier le début et le terme du
premier âge de la vie.
Recevoir des jouets puis y renoncer : des moments rituels
L’âge du renoncement aux jouets et à l’enfance varie bien évidemment selon les périodes, les continents
et les situations démographiques. Il n’est d’ailleurs jamais clairement établi et peut faire l’objet de
définitions différentes pour une même époque, selon que les sociétés distinguent enfance et jeunesse.
Mais avant de sacrifier ses jouets sur l’autel des grandes personnes, il faut en avoir reçu. Recevoir puis
abandonner ses jouets, ces deux moments sont rituels dans le monde occidental depuis bien longtemps.
Les psychanalystes considèrent aujourd’hui que le jouet et le jeu prennent leur place à partir d’une
quinzaine de mois, c’est-à-dire l’âge où, selon les psychanalystes contemporains, l’enfant doit trouver un
Des jouets et des hommes
59
substitut au plaisir donné par la mère et commencer d’affronter le principe de réalité, puis sont délaissés
vers l’âge de douze ans, moment théorique de l’âge de raison et de l’entrée dans la vie réelle. […]
L’une des caractéristiques essentielles du don ritualisé du jouet à l’époque moderne est en effet
l’intervention d’un donateur surnaturel. […]
Le succès du personnage s’explique probablement aussi par l’industrialisation de la fabrication des jouets
et leur extraordinaire multiplication, qui, pour effacer le caractère mercantile des achats, rendit encore plus
nécessaire une intercession magique. Bien qu’il existe des Père Noël européens avant l’introduction du
e
modèle américain, c’est ce dernier qui s’impose au XX siècle. À cette période s’ajoute à la féérie un
formidable développement commercial qui transforme peu à peu l’enfant en prescripteur commandant ses
jouets dans les catalogues, puis dans les publicités télévisuelles. À cet égard, ne plus croire au Père Noël
marque une première étape dans le processus de maturation psychologique. La famille retrouve alors son
rôle de donatrice, mais avec lui revient aussi la dimension marchande du jouet qui se dessinait dès le
e
milieu du XIX siècle.
Si l’on remarque depuis l’Antiquité l’invariable association entre le don du jouet et une fête se situant vers
la fin ou le début d’une année calendaire, l’abandon des jouets ne se tient pas en revanche à une période
donnée de l’année, mais lorsque l’enfant arrive à un certain âge. En Occident et pendant près de deux
millénaires, douze ans a été l’âge « légal » de la maturité pour les filles, dans l’Antiquité gréco-romaine et
au Moyen Âge notamment, et celui de la pré-majorité pour les garçons, soit l’âge de renoncer aux activités
ludiques et bien souvent celui de commencer à travailler et de se marier. Les rites de sortie de l’enfance
existaient chez les Grecs et les Romains, puis semblent avoir disparu, le renoncement aux jouets
devenant implicite mais néanmoins nécessaire. Artémis était en Grèce la divinité qui accompagnait la
jeune fille dans sa transition vers son statut de femme et d’épouse. Cette dernière devait lui consacrer ses
jouets. À Rome, elle devait remettre sa poupée (pupa) à Vénus la veille de son mariage, selon ce que
rapporte le poète Perse dans ses Satires. Les enfants romains, qui jouaient beaucoup avec des noix
reçues en présents lors des Saturnales, devaient en « prendre congé », selon l’expression latine « nuces
relinquere » (« laisser les noix derrière soi »), qui prenait le sens de « quitter l’enfance ». Enfin, une
cérémonie plus tardive était celle de l’abandon par les garçons de la bulla, vers l’âge de dix-sept ans : ce
médaillon circulaire rempli d’amulettes prophylactiques, qui marquait la légitimation du garçon par son père
au neuvième jour après la naissance, devait être déposé sur l’autel domestique, ainsi que la toge prétexte
que portaient les enfants impubères. Cet acte marquait non seulement l’accès à la majorité et au statut de
citoyen électeur, mais responsabilisait le jeune homme en lui retirant toutes ses protections symboliques
héritées de l’enfance.
Au Moyen Âge et à la Renaissance, comme on peut le voir sur de nombreuses enluminures et gravures
symbolisant les âges de la vie, le jouet était le principal attribut de l’enfance. L’enfant était comme le fou,
dénué de raison, et l’abandon de ses jouets signifiait pour lui l’accès au discernement adulte. On ne
connaissait plus de rites explicites d’abandon des jouets depuis l’Antiquité, mais ces derniers, synonymes
d’insouciance et d’irresponsabilité, n’étaient plus acceptable à l’âge adulte. Dans un texte de 1619 cité par
l’historien Michel Manson, un bourgeois explique à sa fille, devenue femme, qu’il ne peut plus lui offrir de
poupées et de bilboquets. […]
Il est étonnant de voir comment, dans un monde de surconsommation où chaque enfant occidental
possède en moyenne 300 jouets et où 2 000 nouveaux articles sont mis sur le marché chaque année, il
est difficile de les détruire et même de s’en séparer. Le vide-greniers pourrait à cet égard être considéré
comme un rite moderne de passage vers l’âge adulte.
[…] A l’époque moderne et contemporaine, le jouet reste synonyme de l’enfance, mais aucun rite
spécifique n’est prévu pour s’en séparer. Les artistes en revanche s’intéressent souvent aux rapports que
nous entretenons avec cet objet et leurs œuvres reflètent quelques-unes de nos usages. Chardin, auquel
rien de ce qui fait la vie des hommes ne fut indifférent, a peint plusieurs toiles d’enfants avec leurs jouets.
À plusieurs reprises, notamment dans L’Enfant au toton (1738) et La Gouvernante (1739), il choisit de
représenter le dilemme d’un jeune garçon qui doit quitter ses jeux pour l’étude. Plus près de nous, les
12
artistes contemporains utilisent fréquemment le motif du jouet dans leurs œuvres . La plus emblématique
est certainement la Française Annette Messager, dont de nombreuses pièces des années 1990 utilisent
des peluches vidées de leur rembourrage. « Ouvrir une peluche est un acte de légère violence : on viole
Des jouets et des hommes
60
l’intérieur d’une chose familière, animale, douce. En même temps, en dépouillant les peluches et en les
13
suspendant comme des écorchés, je les préserve et tente de les sacraliser », dit-elle . Pour l’artiste, ses
œuvres sont comme des « cadavres » de l’enfance.
Bien avant Toy Story, un des films les plus emblématiques du cinéma, Citizen Kane d’Orson Welles
(1941), mettait lui aussi un jouet au cœur de son histoire. Quoique Welles ait reconnu dans une interview
que Rosebud, la luge de son enfance que recherche en vain Kane sur son lit de mort, n’était qu’une facilité
de récit, « un gag freudien à deux balles », il n’en reste pas moins que cette quête motive tout le film. La
référence à Freud, même sarcastique, est révélatrice : un homme à qui tout a réussi cherche
désespérément le jouet qui symbolise à ses yeux le moment de la perte de sa mère et de son innocence.
L’intrigue psychanalytique de Citizen Kane témoigne en réalité de la difficulté qu’ont toujours eue les
e
hommes à quitter leur enfance, difficulté qui semble avoir grandi à partir du XX siècle.
Des jouets et des hommes
61
autres éditions

L’album de l’exposition :
Par Dorothée Charles, conservateur au département des jouets, Les Arts Décoratifs, Paris
25 x 29 cm, 48 pages, broché, 40 illustrations,
Editions de la Rmn-Grand Palais, Paris 2011, 9 €

L’e-album de l’exposition sur iPad :
disponible sur App Store à partir du 14 septembre 2011, 48 pages
prix : 4,99 €
contenu :
91 illustrations en HD
marque-pages
-
prise de note
textes exclusifs
La collection e-album est la première collection de livres d'art pour iPad. Elle propose des ouvrages respectant les
codes formels de l'édition d'art : une maquette et une édition soignée, des textes exclusifs écrits par les spécialistes du
sujet ; auxquels viennent s'ajouter un enrichissement spécifique aux tablettes numériques : une interactivité fine et
élégante, des images en très haute définition, des vidéos qui ouvrent sur un point de vue alternatif au sujet traité et la
possibilité de marquer des pages et d'y associer une prise de notes.

Le jouet, un monde offert aux enfants
Découvertes Gallimard, Série Culture et société n° 576
Coédition Rmn-Grand Palais, en librairie le 8 septembre 2011
Par Bruno Girveau, co-commissaire de l’exposition
128 pages, 13,20 €

ABC des Jouets, livre enrichi sur iPad
Livre enrichi : 109 pages, 26 photos, lecture enregistrée
Production et Edition de la Rmn-Grand Palais, Paris 2011, 0,79 €
R comme robot… Votre enfant va découvrir l'alphabet à travers les jouets anciens.
Vous pouvez soit lire le livre à votre enfant, soit le laissé seul accompagné par la lecture d'une comédienne.
Disponible sur l’Apple Store à partir du 12 septembre 2011

Jouets, les coloriages de l’art
Par Jack Garnier
22 x 28 cm, 32 pages, 22 illustrations, broché,
Editions de la Rmn- Grand Palais, Paris 2011, 6,50 €
En librairie le 1er septembre 2011
Entrer dans l’univers du jouet par le biais de nombreux dessins à colorier et à compléter.
L’enfant découvrira également des activités : jeu des erreurs, un labyrinthe, un puzzle etc….
Une approche ludique : jouer, imaginer, colorier et dessiner, trouvera un grand écho auprès des enfants.
Des jouets et des hommes
62

DVD : Histoires de jouets
Par Michel Viotte et Pascal Pinteau
52 mn – film couleurs, NTSC – Toutes zones
Langues : Français - Anglais
Edition  2010 – Rmn-Grand Palais / FTD. Coproduction
 2011 - 909 Productions, INA, Rmn-Grand Palais avec la participation de France Télévision et TV5 Monde
Prix : 22 € (parution 14/09/2011)
Les auteurs, Pascal Pinteau et Michel Viotte, proposent de faire revivre la passionnante histoire des « jouets cultes »
du XXème siècle. Au-delà des aspects nostalgiques et ludiques inhérents au thème, il offre de manière documentée un
regard en profondeur sur les liens étroits entre la création de ces jouets et les évolutions de notre société :
développement des transports et de la société de consommation, émancipation des femmes, influence grandissante
des médias… Ils sont devenus des références de la culture populaire.
Michel Viotte est réalisateur. Il a réalisé notamment pour la Rmn-Grand Palais et pour Arte, chaîne pour laquelle
il collabore souvent : Les autres hommes.
Pascal Pinteau est journaliste de cinéma et scénariste. Il est l’auteur d’Effets Spéciaux : un siècle d’histoire et de
l’ouvrage Jouets Cultes.
Après une première diffusion sur France 5 (décembre 2010), une nouvelle diffusion est prévue dans l’émission Un soir
au musée le 29 septembre 2011 à 21h40.
Des jouets et des hommes
63
webdocumentaire Des Jouets Un Sorin
Le webdocumentaire Des Jouets Un Sorin offre à l’internaute une découverte privilégiée
des coulisses de la création des œuvres de Pierrick Sorin et de leur installation aux
Galeries nationales du Grand Palais.
L’internaute pourra traquer l’artiste dans son quotidien et naviguer au fil de ses
obsessions, de sa méthode, de son regard sur le monde, et de son rapport intime au
jouet.
Le parcours débutera à Nantes dans l’atelier de Pierrick Sorin, au commencement des
œuvres. Il l’embarquera ensuite dans les cartons pour le Grand Palais, où il sera le
témoin de la finalisation de la scénographie, avant la découverte par le grand public.
La narration du webdocumentaire www.desjouets-unsorin-grandpalais.fr permettra
également d’approfondir la connaissance de la vie et de l’œuvre de Pierrick Sorin, par le
biais de digressions thématiques et temporelles.
Réalisation : Samuel Doux
Coproduction : Les films du Balibari, Irwigo et la Rmn-Grand Palais
Mise en ligne : à partir de mi-septembre sur www.rmngp.fr et www.desjouets-unsorin-grandpalais.fr
Des jouets et des hommes
64
programmation culturelle à l’auditorium
des Galeries nationales
 Conférences-Rencontres : Les rendez-vous du mercredi soir, 18h30, entrée
Champs-Elysées
5 octobre : Des jouets et des hommes : l'exposition
Par Dorothée Charles, conservatrice au département des jouets du Musée des Arts décoratifs et Bruno
Girveau, chef du département du développement scientifique et culturel à l’Ecole nationale supérieure des
beaux-arts de Paris, commissaires de l’exposition
26 octobre : Jouets cultes, icônes de la culture populaire
Par Pascal Pinteau, auteur de l'ouvrage "Jouets cultes" et coréalisateur avec Michel Viotte du
documentaire "Histoires de jouets"
30 novembre : Un nouveau régime du jouet : la rupture des années 60
Par Gilles Brougère, professeur en sciences de l’éducation à l’université de Paris XIII
7 décembre : TABLE RONDE : Les jouets ont-ils un genre ?
Avec Jean-Baptiste Clais, conservateur au musée Guimet, spécialiste des cultures transmédiatiques et de
l’histoire des jeux vidéo, commissaire de l’exposition Game story ; Catherine Monnot, professeur, auteur
de Petites filles d’aujourd’hui, l’apprentissage de la féminité (Editions Autrement)
Céline Sciamma, réalisatrice, auteur de Tomboy et Vanessa Saab, directrice de rédaction à Psycho
Enfants – Modérateur : Arnaud Balme
11 janvier : Performances en duo : Pierrick Sorin et Pierre Bastien
Pierrick Sorin, artiste vidéaste créateur de dispositifs audiovisuels, met ses images sur la musique
« mécanique » de Pierre Bastien, compositeur et inventeur de machineries sonores.
 Ciné-midi : Les rendez-vous du vendredi midi, 12h - Auditorium Champs-Elysées
2 décembre : Les jouets : Babes in Toyland
De Charley Rogers et Gus Meins, 1934, avec Stan Laurel, Olivier Hardy et Charlotte Henry, VO sous-titrée
en français, 1h10
9 décembre : Les jeux vidéo : Wargames
De John Badham, 1983, avec Matthew Broderick, Dabney Coleman, John Wood, Ally Sheedy, VO soustitrée en français, 1h50
16 décembre : La fête foraine : Jour de fête
De Jacques Tati, 1949, avec Jacques Tati, Paul Frankeur, Guy Descombes, 1h15 www.tativille.com
Des jouets et des hommes
65
 Documentaires et fictions : Les Séances du jour– Auditorium Champs-Elysées
Du 5 octobre 2011 au 16 janvier 2012
Histoires de jouets
De Michel Viotte et Pascal Pinteau, 2011, 52 min
Tous les jours à 15h30
Des jouets pour grandir
D’Antonio Wagner de Reyna, 2001, 52 min
Lundi à 19h
La magie des jouets
Archives INA, 1970, 26 min
Mercredi à 14h
Panique au village (dès 6 ans)
De Vincent Patar et Stéphane Aubier, 2007, film d’animation, 1h15
Un bijou de drôlerie loufoque dont les héros sont des figurines en plastique animées par deux réalisateurs
inventifs et délirants.
ème
Mercredi à 16h Studio Clemenceau au 2
étage de l’exposition
Le monde selon Barbie
De Philippe Picard et Jérome Lambert, 2008, 52 min
Production MFP avec la participation de France 5 et du CNC
Jeudi à 16h30
Gens du jouets du Jura
De Georges Nivoix, 1990, 15 min
Suivi de :
Allemagne Giengen, berceau du Teddy Bear
Archives INA
2000, 15 min
Vendredi à 14h
Drôle de grenier
De Jiri Barta, 2009, film d’animation tchécoslovaque, 1h15
De courageux jouets sortis d'une valise oubliée dans un grenier reprennent vie et s’en vont à la recherche
de leur amie Madeleine dans un voyage rempli de dangers et de surprises.
Samedi à 16h30
Les industries du Père Noël
Archives INA, 1960, 20 min
Dimanche à 14h
Toy story
De John Lasseter, 1996, Walt Disney production, 1h15
Les jouets d’Andy s’animent et, menés par l’intrépide Woody le cow boy, vivent d’innombrables péripéties.
Le premier volet de la célèbre trilogie.
Dimanche à 16h30
Des jouets et des hommes
66
« Nuit blanche » samedi 1er octobre 2011
Entrée gratuite dans l’exposition de 19h30 à 0h15
Des activités ludiques pour les enfants :
Jeux à volonté ! (dès 6 ans)
Grands et petits découvrent ensemble une farandole de jouets puis les enfants s'amusent le
temps d'un atelier "paper toys".
Les cocottes en papier gigotent, les crapauds sautent, les avions décollent, les robots s'animent,
les pantins font la foire et chacun repart avec un petit jouet qu'il a fabriqué !
Ces activités pédagogiques bénéficient du soutien de Vitra et Djeco.
30 min environ, en continu pendant la soirée à partir de 19h30 (dernier accès 22h30).
Entrée Clemenceau, La cabane des enfants.
Projection de films à l’auditorium pour les plus grands:
Histoires de jouets
De Michel Viotte et Pascal Pinteau, 2010, 52 min
La passionnante histoire des « jouets cultes » du XXe siècle. Au-delà des aspects nostalgiques et
ludiques inhérents à ce thème, ce documentaire observe les liens entre les jouets et les
évolutions de notre société.
à 20h30 et 22h30
Super-héros blues
De Roberto Ceriani
L’enlèvement des Sabines, 2006, 6 min : Action Man a kidnappé Sabine, Spiderman et Max
Steele montent une opération de sauvetage…
Suivi de Les bijoux de famille, 2007, 15 min : les mêmes personnages vivent de nouvelles
aventures. Ces deux films d’animation, entièrement réalisés avec des jouets et particulièrement
inventifs ont été récompensés à plusieurs reprises dans les festivals de courts métrages.
à 21h30, 22h et 23h30
Des jouets et des hommes
67
pour les enfants …
TROIS JOURNEES THEMATIQUES : ANIMAUX, HEROS ET ROBOTS !
L’espace détente et jeux dédié aux familles avec boutique, café-bonbons, jouets pour les enfants
proposera lors de ces trois journées thématiques des animations en continu, des jeux, des rencontres
avec des auteurs jeunesse, des films…
Mercredi 26 octobre : LES ANIMAUX
Pollux et le manège enchanté film d'animation, 2004,1h25
précédé de Cœur de grenouille de Benjamin Rabier - 1920
Studio Clemenceau séances à 11h et 15h
Mercredi 21 décembre : LES HEROS
Super-Héros Blues films d’animation de Roberto Ceriani
L’enlèvement de Sabine et Les bijoux de famille, 20 min
précédé de Bonne nuit les petits : Les jouets de Noël, 1966
Studio Clemenceau séances toutes les heures de 11h à 18h
Mercredi 28 décembre : LES ROBOTS
Le géant de fer film d'animation de Brad Bird, 1999, 1h25
précédé de Bonne nuit les petits : Il pleut des jouets, 1964
Studio Clemenceau séances à 11h et 15h
TROIS FILMS
: LES JOUETS PRENNENT VIE !
Chaque semaine du 5 octobre au 16 janvier, les enfants sont invités
au cinéma :
-
Panique au village : chaque mercredi à 16h (Studio Clemenceau)
Drôle de grenier : chaque samedi à 16h30 (Auditorium Champs-Elysées)
Toy story : chaque dimanche à 16h30 (Auditorium Champs-Elysées)
CONCERT POUR LES PETITS
: LA PETITE FABRIQUE DE JOUETS
(A PARTIR DE 2 ANS)
Chapi Chapo et les petites musiques de pluie
De la musique avec de vieux jouets… toy pianos, typatune, moulins à musique, pouets, cloches, crécelle,
tableau d'éveil, hochet, cithare, flûte à coulisse, turlusiphon et autres trésors…
Samedi 3 décembre à 15h30, Auditorium Champs-Elysées
Des jouets et des hommes
68
VISITE-ATELIER
: A TOI DE JOUER ! (7-12 ANS)
Les yeux écarquillés, le souffle coupé, nos bambins éblouis se laissent conter l’histoire du jouet à travers
les âges. On grimpe sur un cheval à bascule, on suit la parade des petits soldats, on rencontre des super
héros, on cuisine, on bricole, on pouponne, et enfin, surprise… on est aspiré dans un mode virtuel !
En salle d’atelier, les enfants choisissent leurs jouets préférés : chacun puise dans son imagination,
invente des histoires afin de leur faire vivre des aventures palpitantes ; l’ours de tous poils, la poupée
princesse, le robot japonais, tous s’animent et envahissent l’atelier … pour être dessinés !
La visite–atelier dure deux heures et se déroule en deux temps :
- une visite de l’exposition (durée 45 min)
- un atelier pratique (durée 1h15)
avec le soutien de Canson®, Pébéo, Vitra et Djeco
Seuls les enfants participent à la visite.
Les mercredis à 14h et les samedis à 10h30 et 14h, du 21 septembre 2011 au 21 janvier 2012 (hors jours
fériés)
Pendant les vacances scolaires de Toussaint et Noël visites-ateliers tous les jours à 10h30 et 14h (sauf le
mardi, le dimanche et le lundi 2 janvier)
Tarif : 10 €
MON CINE JOUETS
JEU EN LIGNE SUR L’ESPACE JEUNESSE
DU SITE www.rmngp.fr
A partir du 14 septembre un jeu en ligne original sera proposé
aux jeunes internautes.
Ce jeu leur permettra de réaliser leur propre film avec une
série de jouets issus de l’exposition et proposés comme
personnages de leur histoire. Il leur sera ensuite possible de
partager leur création sur Facebook.
VISITE GUIDEE EN FAMILLE (enfants à partir de 5 ans)
Durée 1h, du 19 septembre 2011 au 21 janvier 2012 (hors jours fériés) Les mercredis et samedis
à 15h, visites supplémentaires les lundis, jeudis et vendredis à 15h pendant les vacances
scolaires Tarif famille, 2 adultes et deux enfants : 42 € (soit une visite enfant gratuite)
Des jouets et des hommes
69
Le Grand Palais sort le grand Jeu
A l’automne 2011 le Grand Palais se transforme en un gigantesque lieu de fête et de
divertissement ouvert à toutes les formes d’art et de création.
Pour la première “saison” commune à l’ensemble du monument, le bâtiment emblématique du
Grand Palais retrouve une identité et une cohérence culturelle autour du thème du jeu avec la
production conjointe de trois manifestations, dans les Galeries nationales, la Nef et la Galerie
sud-est.
Le billet triple Jouets / Game Story / Jours de fêtes permet de découvrir ces trois événements.
(TU à partir de 13 ans, 30€).
Des jouets et des hommes (14 septembre 2011-23 janvier 2012)
Cette exposition présente un rassemblement exceptionnel et totalement inédit par son
ampleur et son ambition de 1000 jouets de l’Antiquité à aujourd’hui : trains, avions, bateaux,
poupées, ours de tous poils, automates presque vivants, figurines en plomb ou en plastique
et même un Père Noël dans un avion.
L’esprit espiègle de l’artiste vidéaste français Pierrick Sorin, directeur artistique de
l’événement, donne vie et humour à l’univers tout en miniature de cette exposition. Il réalise
à cette occasion une quinzaine d’installations originales. Le visiteur, petit ou grand, est invité
à monter dans le manège enchanté de l’exposition grâce à des dispositifs interactifs inédits
et en 3D.
Tlj (sauf mardi) de 10h à 20h, le mercredi jusq. 22h. 11 €, TR 8 €.
Horaires détaillés et renseignements : www.rmngp.fr / contact presse : [email protected]
Game Story. Une histoire du jeu vidéo (10 novembre 2011-09 janvier 2012)
Cette première exposition muséographique sur l’histoire des jeux vidéo, propose un parcours
chronologique dans lequel le visiteur, gamer ou novice, peut s’initier sur du matériel d’époque,
aux différents jeux vidéo essentiels de chaque période.
Cet événement est également l’occasion pour le public de redécouvrir la Galerie Sud-Est
entièrement rénovée.
Tarifs, horaires détaillés et renseignements : www.rmngp.fr / contact presse : [email protected]
Jours de fêtes (16 décembre 2011- 2 janvier 2012)
Pour la fin d’année, petits et grands retrouvent l’atmosphère féerique de Jours de fêtes. Au
programme de la troisième édition de cet événement ludique et familial qui connait à chaque
fois un grand succès: grande roue, manèges, barbes à papa, pommes d’amour et bien
d’autres surprises.
Tarif enfant 10 € / Tarif adulte 15 € (Manèges gratuits à volonté).
Renseignements : prochainement sur www.grandpalais.fr / contact presse : [email protected]
Des jouets et des hommes
70
informations pratiques
ouverture :
Tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 20h, nocturne le mercredi jusqu’à 22h. Ouverture anticipée à 9h
pendant les vacances scolaires de la Toussaint et Noël. Fermeture exceptionnelle à 18h les 24 et
31 décembre. Fermé le 25 décembre.
tarifs (sous réserve) :
PT 11€ - TR 8€ (13-25 ans, demandeurs d’emploi, famille nombreuse)
Tarif famille : 30€ (2 adultes et 2 enfants, soit une entrée enfant gratuite)
Dans le cadre de la saison du jeu : Billet triple Jouets/Game Story/Jours de fête : TU à partir de 13
ans, 30€
Billet jumelé Jouets/Stein : PT 20€ - TR 16€
Billet jumelé Jouets/Game Story : PT 17€ - TR 14€ - tarif famille 48€ (2 adultes et 2 enfants, soit une
entrée enfant gratuite)
visite guidée :
Durée 1h30, du 19 septembre 2011 au 21 janvier 2012 (hors jours fériés) Les lundis, jeudis, vendredis à
16h30, les mercredis à 19h et les samedis à 12h.
Tarif : 16 € - Abonné Sésame : 7 €
visite guidée en famille : (enfants à partir de 5 ans)
Durée 1h, du 19 septembre 2011 au 21 janvier 2012 (hors jours fériés) Les mercredis et samedis à 15h,
visites supplémentaires les lundis, jeudis et vendredis à 15h pendant les vacances scolaires Tarif famille, 2
adultes et deux enfants : 42 € (soit une visite enfant gratuite)
visite atelier enfant :
Les mercredis à 14h et les samedis à 10h30 et 14h, du 21 septembre 2011 au 21 janvier 2012 (sauf jours
fériés). Pendant les vacances scolaires de Toussaint et Noël, tous les jours à 10h30 et 14h (sauf le mardi,
le dimanche et le lundi 2 janvier)
Tarif : 10 €
audioguides :
Français, Anglais, Allemand : 5 €
accès :
Grand Palais, Galeries Nationales, entrée Clemenceau.
Métro lignes 1, 9 et 13 : Champs-Elysées Clemenceau ou Franklin-Roosevelt.
Renseignements, achat des billets, téléchargement des audioguides (3€) sur www.rmngp.fr
Des jouets et des hommes
71
visuels disponibles pour la presse
autorisation de reproduction uniquement dans le cadre d’articles faisant le compte-rendu de l’exposition
Un don ritualisé
Automate du Père Noël en avion
Fabricant : Roullet-Decamps
Automate électrique
1925
Bois, métal, textile, fourrure
H. 125 ; L. 260 ; l. env. 273 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Les animaux
Présentation au temple
(Volet d'un triptyque)
Anonyme
1450-1475
Peinture sur bois
H. 107 cm ; L. 98,4 cm ; l. 2,5 cm
Musée national du Moyen-Âge-Thermes de Cluny
© service presse Rmn / Jean-Gilles Berizzi
Cheval mécanique du prince impérial
Vers 1862-1865
Allier fils et Cie, maître bronzier
Bois sculpté, peau de poulain, crin, bronze doré,
ivoire, cuir, velours de soie brodé
H. 75 cm ; L. 88 cm ; l. 56 cm
Collection E. Hermès, Paris.
© François Doury
Des jouets et des hommes
72
Poupée ours
Fabricant : Sigikid
1993
Plastique peint, peluche, bois
H. 47 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Ours
Fabricant : Steiff
Vers 1910-1912
Peluche de mohair, feutre
H. cm : 58
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Animaux de la ferme
Créateur : Benjamin Rabier
Fabricants : Passerat et Radiguet
Vers 1910
Bois découpé peint
H. de 11 à 24 cm ; L. de 9 à 24 cm ; l. de 2 à 4 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Michel Pintado pour les Arts décoratifs, Paris
L’illusion de la vie
Poupée nageuse Polly
Fabricant : Bergamini
1950-1960
Poupée : L. 13 cm ; l. 5 cm - Boîte : H. 5 cm ; L. 15
cm ; l. 5 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Des jouets et des hommes
73
Martin le pêcheur
Fabricant : Joustra
Vers 1955
Tôle emboutie émaillée, plomb
Martin : H. : 15 cm, L. : 12 cm
Boîte : H. 15 cm ; l. 14 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Vocations d’un jour
Robot poussin
Fabricant : Yoneya Toys Co. Ltd (Japon)
Vers 1965
Métal imprimé, plastique
H. 9 cm, L. 5 cm, l. 6 cm
Musées des Arts Décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Boîte Lego System
Fabricant : Lego System
1958
Plastique
H. 3 cm ; L. 33 cm ; l. 20 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Infirmière
Fabricant : Vénus
Vers 1955
Rhodoïd, tissu, plastique
H. 34 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Des jouets et des hommes
74
Les filles et les garçons
Portait d’enfant en costume de hussard
Attribué à Léon Cogniet
Huile sur toile
H 152 cm ; l. 123,3 cm
Collection particulière
© Collection particulière
Nées pour être mère ?
Hochets
e
XIX siècle
-
art et ivoire
argent repoussé, nacre
os ajouré
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Les poupées
Poupée articulée
Italie, IIIe siècle apr. J.-C.
Os
H. 10 cm
Collection Campana, achat, 1861
Paris, musée du Louvre
© service presse Rmn-Grand Palais / Hervé
Lewandowski
Poupée « parisienne »
Vers 1820
Carton moulé, verre, peau, soie, peuplier
Poupée : H. 83 cm
Boîte : H. 100 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Des jouets et des hommes
75
Les maisons de poupées
The Kaleidoscope House
Fabricant : Bozart Toys by Artists
Créateurs : Peter Wheelwright et Laurie Simmons
2001
plastique
H. 61 cm ; L. 80cm ; l. 56 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Le vélo, la moto et la voiture
Fragment du sarcophage de Marcus Cornélius
Statius
Ostie, vers 150 après J.C
Marbre
H. 47 cm ; L. 149 cm ; l. 23 cm
Musée du Louvre
© service presse Rmn-Grand Palais / Les Frères
Chuzeville
Moto Mac 700
Fabricant : Arnold
1945
Tôle lithographiée
L. 19 cm
Collection Marchand
© François Doury
Aston martin DB5
Réplique de la voiture de James Bond réalisée pour le
prince Andrew
Fabricant : Aston Martin
1966
Métal, cuir, bois
H. 54 cm ; L. 195 cm ; l. 70 cm
Sandringham House, The Royal Collection
© The Royal collection © 2011 Her Majesty Queen
Elizabeth II / Photo : The Imperial War Museum
Des jouets et des hommes
76
Peugeot 404 cabriolet électrique avec chauffeur
au téléphone
Fabricant : Joustra
1963
Tôle, plastique, caoutchouc
L. 30 cm ; l. 11 cm
Musée de la Poupée et du Jouet Ancien de
Wanbrechies-Lille
© Musée de la Poupée et du Jouet Ancien de
Wanbrechies-Lille
Les trains
Autorail, modèle à deux caisses
Fabricant : JEP
1955
Métal, tissu
H. 10 cm ; L. 69 cm ; l. 7 cm
Musée Rambolitrain, Rambouillet
© Musée Rambolitrain
Les bateaux
Yacht Le Hohenzollern
Fabricant : Gebrüder Bing
début du XXe siècle
H. 42,5 cm (avec socle) ; L. 65 cm ; l. 14 cm
Musée national de la Marine, Paris
© Musée national de la Marine / A. Fux
Avions et fusées
Zeppelin « Los Angeles » EPL II
Fabricant : Ernst Paul Lehmann Patenwerk
1925-1935
Mécanisme d’horlogerie, tôle lithographiée, celluloïd
H. 7,5 cm ; L. 28 cm ; l. 9 cm
Spielzeugmuseum, Nüremberg
© Spielzeugmuseum, Nuremberg / Photo Christiane
Richter
Des jouets et des hommes
77
La guerre
Soucoupe volante
1950-1960
Plastique, mécanisme à piles
Diam. : 24 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
G.I. Joe Marine en tenue de combat
Fabricant : Hasbro (Etats-Unis)
1964
Vinyle, plastique dur, textile
H. 29 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
L’âge des médias
Buzz l’Eclair et Woody guitariste, d’après Walt
Disney/Pixar
Fabricant : Hasbro
Licence : Pixar Animation Studio et Walt Disney
Company
D’après le film Toy Story de John Lasseter
2003
Plastique, textile
Buzz : H. 30 cm
Woody : H. 35 cm
Musée des Arts décoratifs, Paris
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Nicolas & Pimprenelle (univers de Nounours)
Fabricant : Clodrey
D’après la série télévisée Bonne nuit les petits crée en
1962 par Claude Laydu pour l’ORTF
Vers 1962-1965
Plastique dur, laine, tissu rembourré
H. 50 cm
Musée des Arts décoratifs
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Des jouets et des hommes
78
Goldorak
Fabricant : Mattel
D’après la série télévisée Goldorak, adaptée du
manga éponyme de Go Nagai
1978
Plastique
H. 60 cm
Musée des Arts décoratifs
© Jean Tholance pour les Arts Décoratifs, Paris
Renoncer à ses jouets et devenir adulte
Jean–Baptiste Siméon Chardin
L’Enfant au toton
Salon de 1738
Huile sur toile
H. 67 cm ; l. 76 cm
Musée du Louvre, Paris
© service presse Rmn-Grand Palais / Stéphane
Maréchalle
Les théâtres optiques de Pierrick Sorin
Pierrick Sorin
I would like to live in a dollhouse
2011
Théâtre optique réalisé pour l’exposition
© Garance Wester
Pierrick Sorin
Pompier père et fils
2011
Théâtre optique réalisé pour l’exposition
© Garance Wester
Des jouets et des hommes
79
Sony, parrain en nature de l’exposition
Depuis l’installation en 2008 d’un projecteur numérique HD 4K dans la nouvelle salle de
projection du Grand Palais, Sony a toujours eu à cœur de mettre l’innovation et la
modernité au service des valeurs et ambitions patrimoniales et culturelles de
l’Établissement.
C’est donc tout naturellement que Sony a souhaité apporter son soutien technologique à
la Rmn – Grand Palais pour l’exposition « Des jouets et des hommes », qui présentera
pour la première fois l’histoire du jouet occidental et son importance dans l’éducation de
l’homme, de la poupée antique au jeu vidéo.
Sony se réjouit par ailleurs de cette nouvelle collaboration avec l’artiste vidéaste Pierrick
Sorin, pour qui la technologie et la création sont intimement liées.
Sony lui avait
en effet déjà donné carte blanche en 2009 pour investir sa boutique de l’avenue George
V à l’occasion des Designer’s Days.
Une partie du matériel prêté par Sony dans le cadre de l’exposition « Des jouets et des
hommes » sera donc destiné à Pierrick Sorin, qui va réaliser des installations
audiovisuelles le long du parcours de l’exposition.
L’autre partie du matériel, écrans principalement et certains vidéoprojecteurs, sera
destinée à la diffusion d’extraits de films, génériques TV et jeux vidéo correspondant au
propos de l’exposition.
À propos de Sony :
Sony est l’un des principaux fabricants au monde de produits audio, vidéo, informatiques et de solutions de
communication destinés aux marchés grand public et professionnels. Sony est réputé pour ses produits
audiovisuels, tels que ses téléviseurs LCD Haute Définition BRAVIA, ses appareils photo numériques
Cyber-shot, ses caméscopes Handycam, son reflex numérique « α » (alpha) et ses baladeurs MP3
Walkman, ainsi que pour ses ordinateurs personnels VAIO et ses caméras professionnelles Haute
Définition (HD), en particulier la XDCAM HD. Grâce à la chaîne de valeur HD complète qu’elle offre à ses
clients et ses activités dans les secteurs de l’électronique, de la musique, du cinéma, des jeux et de
l’Internet, Sony est l’une des principales marques mondiales de divertissement numérique et emploie
environ 170 000 personnes dans le monde.
Pour plus d’informations sur Sony Europe,
http://www.sony-europe.com/presscenter
veuillez
consulter
http://www.sony-europe.com
Des jouets et des hommes
80
et
partenaires média de l’exposition
Des jouets et des hommes
81