Une voiture peut-elle avoir les vitres teintées ?

Commentaires

Transcription

Une voiture peut-elle avoir les vitres teintées ?
Une voiture peut-elle avoir les vitres teintées ?
Fiche rédigée par l’équipe éditoriale de WebLex
Dernière vérification de la fiche : 04/01/2017
Dernière mise à jour de la fiche : 04/01/2017
Sources :
Décret n° 2016-448 du 13 avril 2016 modifiant certaines dispositions du code de la
route relatives aux véhicules
Arrêté du 18 octobre 2016 relatif à l'homologation des vitrages et à leur installation
dans les véhicules
La réglementation relative aux vitres teintées est modifiée depuis le 1er janvier 2017.
Désormais, une voiture doit obligatoirement avoir des vitres transparentes à au moins 70 %.
Il existe toutefois des dérogations permettant à certains véhicules d’avoir les vitres teintées.
Lesquelles ?
Les vitres teintées sont autorisées, mais pas pour tous
les véhicules !
Par principe, depuis le 1er janvier 2017, toutes les vitres des pare brises et des vitres
latérales avant des voitures doivent avoir une transparence d’au moins 70 %. Si ce n’est pas
le cas des véhicules de vos clients, n’hésitez pas à les prévenir de la nécessité de mettre
leurs véhicules aux normes.
Le non-respect de la réglementation des vitres teintées est sévèrement sanctionnée : le
propriétaire d’un véhicule peut être condamné au paiement de 135 € et perdre 3 points sur
son permis de conduire.
Notez toutefois que cette obligation n’a pas à être respectée par certains véhicules qui
doivent alors avoir une transparence d’au moins 30 %. Il s’agit des véhicules suivant :
les véhicules blindés construits et destinés à la protection des personnes et/ou des
marchandises ;
les véhicules destinés au transport d'une personne atteinte d'une des affections
suivantes (la présentation d’un certificat médical est alors nécessaire) :
? protoporphyries érythropoïétiques ;
? porphyries érythropoïétiques congénitales ;
? xeroderma pigmentosum.
Depuis le 1er janvier 2017, les véhicules doivent avoir des vitres transparentes à au
moins 70 %. A défaut, le propriétaire du véhicule en infraction encoure 135 € d’amende
et une perte de 3 points sur son permis de conduire.