Renoir - Kunstmuseum Basel

Commentaires

Transcription

Renoir - Kunstmuseum Basel
Communiqué de presse
Renoir
Entre bohème et bourgeoisie: Les jeunes années
01.04. – 12.08.2012
Au travers d’une exposition spectaculaire intitulée Renoir. Entre bohème et
bourgeoisie: Les jeunes années le Kunstmuseum Basel, du 1er avril au 12 août 2012,
attire pour la première fois l’attention sur les débuts de ce grand artiste que fut PierreAuguste Renoir (1841–1919). Cinquante peintures – portraits, paysages et natures
mortes – œuvres majeures issues des collections de grands musées, tels que le
Musée d’Orsay, Paris, la National Gallery, Londres, le Metropolitan Museum, New
York, le Art Institut de Chicago, ainsi que des œuvres à peine connues de collections
privées, donnent une vaste et superbe impression des premières années décisives de
la création de Renoir.
Pierre-Auguste Renoir compte parmi les peintres français qui ont inventé l’impressionisme.
Au moyen d’une palette claire, d’une touche légère et de motifs issus de la vie citadine
moderne ou des loisirs en plein air de cette époque, lui et ses compagnons ont marqué
d’une borne l’histoire de l’art. Par la suite, on a souvent réduit l’œuvre de Renoir à sa
période impressionniste ou alors à sa période tardive. On le célèbre comme « peintre du
bonheur » mais on le réduit aussi à ce cliché.
Le Kunstmuseum Basel présente ainsi une grande exposition rétrospective concentrée sur
les débuts, surprenants et variés, de la production du peintre, et s’achevant avec ses
premiers tableaux impressionnistes significatifs des années 1870.
Le modèle favori de Renoir durant ces jeunes années était sa maîtresse Lise Tréhot. Ils
forment un couple de 1865 à 1872. Lise lui sert de modèle pour une importante série de
tableaux de jeunesse, dans lesquels il la met en scène dans les rôles les plus variés au gré
des différents genres picturaux. Ce groupe d’œuvres constitue un point culminant de
l’exposition. De cette relation naîssent deux enfants hors mariage qui sont donnés à
l’adoption – épisodes que l’artiste gardera secrets sa vie durant et qui éclairent d’une
lumière nouvelle dans ses tableaux ce qui semble de parfaites idylles entre deux amoureux
ou les scènes présentant une mère et son enfant. Les portraits de ses amis peintres tels que
ceux de Claude Monet, Frédéric Bazille ou Alfred Sisley forment un groupe autonome. On
remarque l’apport personnel de Renoir à l’impressionnisme dans ses paysages, en
particulier ceux issus de la région parisienne, ainsi que ses scènes de la « vie moderne ».
La période qui s’étend des années 1860 à la fin des années 1870 est marquée par des
développements sociaux, politiques et artistiques de première importance. L’œuvre de
Renoir se trouve directement saisi entre la bohème et la bourgeoisie, milieux qu’il fréquentait
tous deux. Le peintre voit plusieurs changements de régime, du climat conservateur du
Second Empire à la Troisième République en passant par la révolution de la Commune de
Paris – bien qu’il se tienne à l’écart de ces bouleversements politiques autant que possible.
Les chances d’être reconnu, pour un jeune artiste de cette époque, dépendaient des
tableaux qu’il parviendrait à imposer au Salon officiel. Très vite Renoir s’est révolté, avec
ses amis impressionnistes, contre ce passage obligé en mettant sur pied leurs propres
expositions. Néanmoins vers la fin des années 1870, alors justement que la reconnaissance
dont il jouit commence à croître peu à peu, il recommence à exposer au Salon.
Dans l’œuvre des jeunes années de Renoir, le développement artistique du peintre se
révèle au travers de tableaux fascinants. Ils reflètent d’une part l’expérience qu’il fait du
tableau au cours de régulières séances de peinture au Louvre, mais encore toutes les
innovations picturales propres à son époque: le réalisme de Gustave Courbet, la peinture en
plein air de l’école de Barbizon et les influences non moindres des deux peintres amis
qu’étaient Edouard Manet et Claude Monet dont il est artistiquement très proche durant ces
années-là.
A l’occasion de l’exposition paraît aux éditions Hatje Cantz Verlag en deux versions,
allemande et anglaise, un catalogue exhaustif avec des contributions de Michael F.
Zimmermann, Sylvie Patry, Augustin de Butler, Marc Le Cœur, Peter Kropmanns, David
Pullins, Stefanie Manthey et Nina Zimmer.
Un vaste programme de médiation culturelle pour enfants, écoles et familles, ainsi qu’un
colloque scientifique international les 29 et 30 juin 2012 sont en préparation.
Rendu possible grâce au soutien de:
Credit Suisse AG
Swisslos Basel-Landschaft
Peter und Simone Forcart-Staehelin
L. + Th. La Roche Stiftung
Sackler Stiftung
Stiftung für das Kunstmuseum Basel
Contact pour la presse
Kunstmuseum Basel, Christian Selz
St. Alban-Graben 8, CH–4010 Basel
Telefon +41 61 206 62 06
Fax +41 61 206 62 52
[email protected]
www.kunstmuseumbasel.ch

Documents pareils

Un des impressionnistes les plus importants était Pierre

Un des impressionnistes les plus importants était Pierre inspirait Renoir et ensuite, ses premiers dessins étaient sur la porcelaine. Il visitait le Louvre souvent aussi, où il étudiait avec les maîtres de la peinture française traditionnelle. Dans cette...

Plus en détail