Valladolid - Calliope Europe

Commentaires

Transcription

Valladolid - Calliope Europe
Marie ROLLAND
Programme Eurodyssée à
Valladolid
Castille et
Leon Espagne
Du 1er Juillet au
31 octobre 2008
2008: ODYSSEE DANS
L’ESPACE PUCELANA
SOMMAIRE

Présentation du programme
Eurodyssée, Qu’est-ce que c’est ?
Comment j’ai connu le programme et mes objectifs.
Valladolid, présentation de la ville.

Juillet, le mois de la découverte
L’école de langue et les activités
Les voyages personnels

Les trois mois de stages
Le Musée des Sciences de Valladolid
Présentation
Mes fonctions au Musée des Sciences
Les salles municipales d’expositions de Valladolid
Les ateliers d’initiation à l’art contemporain.
La réalisation de visites guidées.
Le dossier pédagogique

Bilan de mon stage

Remerciemments
Présentation du programme
Eurodyssée
•
•
•
Eurodyssée, Qu’est-ce que
c’est ?
“Erasmus? Non Eurodyssée!” Souvent, telle était la question que tout le monde me posait.
Ce programme européen permet aux jeunes de 18 à 30 ans d’obtenir une expérience professionelle à
l’étranger durant 3 à 7 mois et de se perfectionner dans une langue. Il existe depuis 1985 et fut créé
par Edgar Faure, président de la Région Franche-Compté en France.
Il s’agit d’un programme d’échange des régions d’Europe (ARE). Les principaux acteurs sont les
jeunes, les entreprises y les régions.
Le premier mois est dédié à l’apprentissage de la langue, à la découverte de la ville et de la culture de
la région d’accueil grâce à de nombreuses excursions et activitées. Le stage commence le second
mois.
Programme moins connu que le programme Erasmus, son existence m’a permis de vivre une belle
aventure à Valladolid avec trois autres personnes, deux français et une portuguaise.
•
•
•
•
Comment j’ai connu le
programme et mes objetifs :
Cela faisait deux ans que j’avais terminé mon
cursus universitaire en histoire de l’art et
depuis plusieurs années je souhaitais vivre à
l’étranger afin de m’améliorer dans une
langue étrangère.
En premier lieu, mon objectif fut de partir en
Angleterre. J’ai rencontré beaucoup de
personnes auxquelles j’ai parlé de mon projet
et j’ai découvert le programme Eurodyssée
grâce à l’association Calliope de Grenoble.
Blandine Chaux m’a informé des différentes
possibilités du programme et les offres de
stage en Europe. Ainsi, j’ai découvert la
chance qu’offre le programme, c’est-à-dire
obtenir une expérience professionnelle à
l’étranger dans mon domaine de compétence.
Mon choix final fut de partir en Espagne dans
l’objectif de bien connaître la culture et la vie
quotidienne de nos voisins hispaniques. De
plus, il y avait beaucoup plus d’offres de
stage dans mon domaine d’activités dans la
péninsule ibérique.
Mes objectifs avant mon départ étaient
d’apprendre une langue mais surtout
d’obtenir une réelle expérience
professionnelle en histoire de l’art.
L’expérience qu’il me manquait en France
était une expérience au sein d’un service
éducatif d’un musée ou d’un centre d’art
contemporain, ce qui signifie réaliser des
Valladolid
•
•
Dans le coeur de la Meseta septentrionalle,
entre le fleuve Pisuergua et le fleuve Esgueva,
Valladolid se situe à 47km au sud- ouest de
Palencia et à 98km à l’est de Zamora, au nordest de la Peninsule Ibérique. A une heure de
Madrid grâces à l’AVE (le TGV espagnol),
Valladolid devient une ville dynamique.
Valladolid, capitale de la province du même
nom et de la communauté autonome de Castilla y
León, est une ville espagnole de plus de 321
001 habitants. Cela fait de la ville la 13e plus
grande ville d’Espagne.
•
•
•
Durant quatre mois, je fus une vallisoletana.
La ville se trouve sur la rive droite du fleuve
Pisuergua. Le Puente Mayor, la Plaza Zorrilla
et la Plaza Mayor avec ses façades grenades,
sont les élèments caractéristiques du paysage
urbanistique de la ville où on peut voir
également une élègante architecture 1900.
De plus, la Reine Anne d’Autriche, future
reine de France, naquit dans la ville comme
son frère le roi Phillipe IV.
•
A partir del siglo XII, el corte de los reyes de
Castilla reside frecuentemente a Valladolid.
Los Reyes Católicos se casan en la ciudad.
Además, bajo el reino de Carlos Quinto, la
ciudad tiene un papel importante en la
revuelta de los Comuneros.
•
Valladolid a atteint une population stable à
partir du Moyen-Age. Durant la repopulation
de la Meseta, Alfonso VI chargea le Conde
Pedro Ansurez de repeupler la ville. Ce
personnage très important dans l’histoire de
Valladolid fit construir l’Eglise la Antigua,
l’Université ou encore l’Alcázar Real. Cela
permit à la ville de se convertir en siège de la
Cour castellane, et entre 1601 et 1606, elle
devient la capitale de l’Empire espagnol,
jusqu’à ce que la capitale passe
définitivement à Madrid. Commença une
période de décadence qui s’acheva avec
l’arrivée du chemin de fer, au XIXe siècle, et
avec l’industrialisation de la ville, au XXe
siècle.
•
On peut admirer dans son quartier ancien un
ensemble historique, composé d’édifices, de
palais, d’églises, de places et de parcs. Ces
élèments urbanistiques s’ajoutent à un
important patrimoine muséographique.
Juillet: le mois de la
découverte
L’école de langue et les
activités
•
C’est par une chaude nuit d’été, une nuit de
finale de Coupe d’Europe de football que
j’arriva à la gare de Valladolid. Précisement le
29 juin 2008 aux alentours de 23 heures. Ne
me demandez pas quelle était l’ambiance de
la ville, je n’ai rien vu de la fête. Seulement,
avais-je la force de faire mon lit et de dormir!
•
Le premier juillet 2008, débuta la cours
d’espagnol à l’Académie Esguevas Studium.
Durant un mois, trois heures et demi chaque
jour, nous avons étudié la langue grâces à de
nombreux exercices de grammaire mais aussi
par le biais de nombreuses excursions dans la
ville et la région Castilla-y-León.
Chaque activité avait l’objetif de nous
enseigner la langue et nous faire découvrir les
différents visages de la culture espagnole.
Ainsi, nous avons réalisé différents ateliers
sur la nourriture espagnole ou la musique
traditionnelle de chaque communité et enfin
nous fûmes au cinéma.
•
•
Salamanca, Segovia, la Route des Châteaux,
la dégustation de vin rouge dans un vignoble
de Castille apellé la Abadía Retuerta, la visite
de Valladolid avec la Zone Royale, de ses
monuments caractéristiques comme la
Cathédrale du XVI siècle, l’Université de
Droit, une des plus anciennes d’Espagne, et
surtout la visite de l’Hôtel de ville qui célébre
cet automne son centenaire avec
l’organisation de différents évènements. De
plus, nous avons visité le Musée Colon et le
Musée National de Sculpture où nous avons
réalisé un atelier sur la sculpture. Aussi, nous
avons fait une activité au Corte Inglés et une
autre au Marché del Val afin de nous
confonter à des situations de la vie réelle.
L’objetif fut d’acheter des aliments pour
réaliser par la suite diverses recettes de
cuisine traditionnelle de Castilla y León.
•
Enfin, nous avons rencontré de jeunes
espagnols pour parler des loisirs de la
jeunesse dans chaque pays d’Europe...
•
Chaque sortie nous a permis de connaître ce
qui contribue au charme de la vie espagnole.
•
Ce mois fut très agréable, grâces à la présence
et à l’aide de notre professeur d’espagnol,
David Perez, et de la directrice de l’académie
Esgueva, Madame Teresa Munoz.
VOYAGES PERSONNELS
•
•
•
•
J’ai proffité de ma vie à Valladolid pour
découvrir la région et le pays à travers de
nombreux voyages personnels.
Burgos, Ávila, Madrid, Toledo, Bilbao,
Santander, Sevilla et la région
d’Extremadura : chaque ville fut une
opportunité de connaître les spécialités, les
coutumes ainsi que des paysages différents et
magnifiques.
L’Espagne m’apparaît comme un pays aux
1001 visages. La verdoyance du paysage
basque et de la Cantabrie aux terres arides de
la commauté de Castilla la Mancha, de
Madrid à l’Andalucie, chaque fois j’ai pu
découvrir un aspect différent de l’Espagne.
De plus, la gentillesse et l’accueil des
espagnols furent très agréables.
•
Particulièrement, j’ai visité de somptueux
monuments comme les cathédrales de Tolède,
Séville et Burgos, les trois plus grandes
cathédrales de style gothique du pays et
également la muraille d’Avila du XIe siècle.
Enfin, visiter les célèbres et renommés
musées de la capitale m’enchanta.
•
Le Musée du Prado, de la Reine Sofía,
Thysen-Bornemisz, la Real Academia de
Bellas Artes de San Francisco et surtout le
Musée Guggenheim de Bilbao, la Biennale
d’art contemporain de Séville tous ces
musées et évènements offrent un regard
différent sur la histoire de l’art espagnol et
européen.
LE STAGE
LE MUSEE DES SCIENCES
LE MUSEE DES SCIENCES
DE VALLADOLID
•
Durant le mois d’août, j’ai réalisé un stage au
Musée des Sciences de Valladolid. J’ai
travaillé au sein du service éducatif.
•
Le Musée des Sciences se trouve en face de
l’Ile de Palero, sur la rive droite du fleuve
Pisuerga. Il fut créé sur une iniciative
municipale pour que ses visiteurs découvrent
le monde scientifique et technologique.
•
Ce musée est l’un des plus célèbres
d’Espagne grâce à différents élèments comme
la présence de la Maison du Fleuve, où sont
décrits los écosystèmes fluviales, de son
Planetarium, un des plus modernes au
monde par son système avancé de projection
digitale, et de plus grâce au Pendule de
Foucault suspendu à plus de 11 mètres de
hauteur. Le musée compte quatre étages.
Le sous- sol est dédié à la Salle de l’eau, aux
Résidus, aux Energies et enfin au gaz naturel.
•
•
•
•
•
Le rez de chaussez est quant à lui dédié aux
Neuronnes.. De plus, on trouve également la
salle pour les activités éducatives, un espace
qui répond à la mission éducative du musée
avec la présence d’un laboratoire de chimie et
de biologie, une bibliothèque virtuelle et un
espace consacré à la fabrication de farine
traditionnelle, en référence à l’ancienne
fabrique de farines « La flor del Pisuerga » où
s’érige actuellement le musée.
Le premier étage est dédié à la Salle Pio del
Rio Hortega, c’est à dire à un scientifique
originaire de Valladolid qui étudia le
système nerveux. On peut voir comment
fonctionne le système nerveux depuis un
point de vue structurel et fonctionnel.
On peut également observer l’île El Palero
où se situe l’ Observatoire des îles..
Le dernier et second étage est appellé l’
Espace 41° 4°. Ces nombres se réfèrent à la
latitude et à la longitude de la ville de
Valladolid. La salle est dediée à la
cartographie.
Mes fonctions au
Musée des Sciences
•
Ma mision était de recevoir les enfants entre 3
et 7 ans au sein de la garderie afin de leur
enseigner le fonctionnement du système
solaire et les constellations, et comment
apparaît la vie à travers la formation des oeufs.
Mais, les ateliers ne sont pas des activités d’été
et on ne peut les réaliser que pendant l’année
scolaire. De ce fait, mon rôle fut d’aider les
enfants à devellopper quelques aptitudes
comme la logique, l’équilibre et l’habilité à
travers différentes activités comme la pêche à
la ligne, les puzzles, les jeux pédagogiques par
le biais des ordinateurs ou également chercher
de l’or dans le sable. Se fut une expériencie
intérressante et j’ai pu rencontrer des enfants
de différentes nationalités.
•
De plus,j’ai aidé les touristes francophones à
découvrir le musée car aucun document n’est
traduit en français, on peut uniquement lire
les informations en castillan. De ce fait,
partant de ce simple constat, j’a réalisé la
traduction de l’ensemble des documents à
destination du public enfrançais afin
d’oeuvrer à la diffusion des informations..
•
Ce fut très agréable de connaître les
collègues de travail du musée des sciences
qui m’ont accueilli durant un mois..
•
Ce fut, également un plaisirt de revenir durant
une fin de semaine du mois de septembre
pour travailler avec Béatrice, chef du service
éducatif afin d’aider à la préparation et à
l’organisation de la nouvelle édition du
concours Science en action Science on stage.
Il s’agit d’un concours organisé chaque
année et cette année dzns une ville diférente
d’Esapgne. Le musée des Sciences de
Valladolid accueila le concours..
• Science en Action/ Ciencia en Acción est un programme dont l’ objetif
principal est de diffuser et rendre accéssible les sciences et les technologies, et leurs différents
aspects, pour le grand public. Le programme est une iniciative conjointe du Conseil Superieur des
Investigations Scientifiques ( CSIC), la Fondation Espagnole pour les Sciences y la Tecnologie
( FECYT), la Société Royale de Mathématiques Espagnoles (RSME), l’Université Nationale del’
Education à Distance (UNED) y EIROforum (CERN, EFDA, EMNL, ESA, ESO, ESRF, ILL)
Le programme, destiné aux étudiants, professeurs,
chercheurs et toutes personnes oeuvrant à la diffusion
des sciences quelques soit
la discipline, tente de motiver les participants
par l’organisation d’un concours et la remise de nombreux prix..
Les travaux récompensés furent présentés lors d’une
séance publique.
Les salles d’exposition
municipales
Les salles municipalles
d’expositions de Valladolid
•
A partir du mois de septembre et jusqu’à la
fin du mois d’octobre, j’ai effectué un stage
au sein de l’entreprise EventoPleno à
Valladolid. Il s’agit d’une entreprise qui
possède différents départements comme le
département des Nouvelles Technologies, une
agence de voyage, un département travaillant
à l’organisation de congrès et de différents
évènements. J’ai travaillé au sein du service
culturel. Ce département compte un service
éducatif qui organise différents programmes à
destination des publics. Je fut chargée de
différentes missions durant mon stage comme
participer à la réalisation d’ateliers pour les
enfants et effectuer des visites guidées au sein
de différents lieux d’exposition.
•Ainsi, j’ai participé à la réalisation d’ateliers d’ iniciation à
l’art contemporain pour les enfants..
•J’ai également acquis une expérience en tant que guide au
sein de diverses salles d’expositions et de musées de la ville .
•Enfin, j’ai travaillé à la rédaction d’un dossier pédagogique
pour la nouvelle exposition de photographies qui s’intitule
« Henryk Ross: Recuerdos enterrados», une exposition
présentée à la salle municipale de San Benito durant les mois
d’octobre et novembre 2008.
•Ces trois missions furent mes trois principales missions
durant ces deux mois de stage que j’ai réalisé sous la
direction de Monsieur David Farina, mon tuteur.
Les Ateliers d’initiation
à l’art contemporain
Ma première tâche consista à initier des enfants âgés de 4 à 12 ans à l’art contemporain grâce aux ateliers. Ils
furent organisés sur deux matinées consécutives et nous accueillîmes des groupes de huit enfants..
Le premier jour, les enfants découvrent l’ oeuvre d’ un artiste qui sert seulement de référence. L’objetif n’est pas
de reproduire une oeuvre à la manière de l’artiste mais d’aborder différents thèmes comme la lumière, les ombres.
Par l’intermédiaire de l’art, l’animateur les incite à dévellopper leur imagination et leur apprend à regarder et
observer les détails auxquels ils ne prêteraient pas attention normalement. Ces ateliers doivent aider à obtenir un
regard. Les oeuvres sont un support pour éduquer le regard et aquérir un oeil.
L’atelier commence par une présentation de chaque personne. L’animateur précise les normes de sécurité et de
comportement que doivent respecter les participants.. Ensuite, débute la présentation de l’artiste grâces à un
panorama de son oeuvre accompagné d’une bande sonore. Les diapositives nous montrent l’oeuvre de l’artiste
mais également son portrait avec les personalités de son époque.
Le panorama est visualisé une seconde fois afin de découvrir et commenter les oeuvres significatives. L’objetif
est de signaler les grandes caractéristiques de l’oeuvre comme par exemple la présence des coeurs , des lettres, des
croix et des couleurs obscures pour le travail d’Antoni Tapéis. Chaque enfant mentione ce qu’il voit et à partir de
cela l’animateur le conduit à interpreter les couleurs, les différents élèments qui composent une peinture et les
sentiments qu’évoquent l’oeuvre pour chaque personne. La première partie de l’atelier consiste à pénétrer dans
l’oeuvre de l’artiste, connaître son travail et apprendre à reconnaître son style. Cela signifie, s’appropier un
vocabulaire, des signes, des symboles abstraits ou des oeuvres figuratives.
Les enfants peignent des photocopies de
différents tableaux de l’artiste, de différentes
dimensions ainsi qu’un portrait. Ce travail de
coloriage est la première étape dans la
création d’une oeuvre personnelle.
La première partie de l’atelier s’achève
avec un débat de trente minutes. L
aparticipation à cette dernière partie est
facultative. Deux images sont choisies au
hasard. L’ objetif est de découvrir chaque
image sans préaparation préalable tant pour
l’animateur que pour les enfants. On aborde
alors des notions telles que la lumière, les
ombres, la sombrila, la perspective, des
couleurs. Enfin, chaque enfant indique quel
est l’élément qui lui plaît le plus ainsi que
l’élément qu’il aimerait enlever ou changer.
Mais, la séance de la seconde matinée
commence par un bilan des activités faites la
veille. Chaque enfant parle de ce qui lui a plu
ou non dans l’atelier. Ensuite, deux vidéos
sont présentées sur l’artiste abordé. On
regarde une seconde fois la vidéo et on décrit
chaque image.
Le second jour est dédié à la réalisation d’un
travail personnel par les enfants. Pour cela, ils
utilisent les coloriages fait la veille. Par
exemple, ils peignent une feuille avec des
crayons, des feutres, des craies de différentes
couleurs. Après, ils doivent coller les images
peintes sur une feuille. Non seuleument il
s’agit d’un travaille de création artistique
mais surtout d’un travail grâces auquel ils
apprennent à travailler avec précision et soin
et à apprendre à se servir d’une paire de
ciseaux et coller proprement. Cela est un
exercice d’habilité pour les plus jeunes.
Généralement, ils ont besoin d’aide mais ils
parviennent par la suite à le faire seul.
•El papel del educador es de ayudar el niño a
apropiarse el lenguaje del artista evocado durante los
dos días.
Antoni Tápies.
•
•
La grande satisfaction de ce stage fut de
partager ma passion pour l’art avec des
enfants qui possèdent un regard neuf sur les
choses et particulièrement
sur l’art
contemporain, victime de préjugés. Une fois
que les enfants ont terminé ce travail de
création, la séance s’achève par un debat.
Il s’agit d’une conversation, d’un dialogue
entre deux oeuvres de deux artistes différents
et les enfants guidés par l’animateur. Les
deux oeuvres sont choisies au hasard par les
enfants eux-mêmes. Aucunes informations
n’est donné, ni le titre, ni le nom de l’artiste,
les dates de création ou ce que souhaitait
expremir l’artiste. Ainsi, l’atelier s’ achève
par une ouverture vers d’autres styles
artistiques, d’autres univers.
.
Ejemplo del trabajo de una alumna de 8 años, taller dedicado a
Ejemplo de un trabajo de una alumna de 5 años, taller dedicado
a Antoni Tapéis.
•
•
•
La réalisation de visites
guidées
La réalisation de visites guidées fut une
nouvelle expérience professionnelle et
l’opportunité d’obtenir l’expérience qui
manquait à mon parcours. J’avais déjà
effectué des stages dans différents services
d’un musée mais jamais je n’avais effectué de
visites guidées.
Dans un premier temps, j’ai beaucoup
observé et étudié le dossier des expositions et
des artistes. Après ce travail, j’ai pu
commencer à réaliser de petites parties des
visites. Progressivement, j’ai décrit plus
d’oeuvres avec l’objectif final de commenter
seule une visite. J’ai travaillé dans les salles
d’expositions municipales de San Benito et
de Pasión, et enfin dans le Musée Colon.
La salle d’exposition de San Benito présente
depuis dix ans seulement des expositions de
photographies. Je fus guide pour l’ exposition
de Bill Brandt: The Home/ El Hogar pendant
le mois de septembre. En octobre j’ai réalisé
les visites de l’ exposition intitulée Henryk
Ross: Recuerdos enterrados.
•
Dans la Salle d’ exposition du musée de
Pasión j’ai présenté l’exposition dédiée à la
Pintura y a la escultura en el patrimonio
artístico del ayuntamiento de Valladolid.
Cette exposition est une des trois expositions
présentées cet automne afin de célèbrer le
centenaire de l’Hôtel de ville de Valladolid.
Elle présente plus de 40 oeuvres appartenant
à la municipalité.
•
Le Musée Colon dédié au grand navigateur
que fut Christophe Colomb, présente sa vie,
sa formation comme commerçant et marin
dans l’espace méditerranéen mais surtout ses
quatre voyages et son testament rédigé un
jour avant sa mort à Valladolid le 20 mai
1506.
Le dossier pédagogique
•
•
•
Enfin, j’ai réalisé un travail de documentation
et d’iconographie dans l’objetif de rédiger le
dossier pédagogique de l’exposition dédiée
aux photographies de Henryk Ross. Elle
s’intitule Recuerdos enterrados.
Ce fut un travail long et la principale et
unique difficulté fut de travailler rapidement
dans une langue étrangère. J’avais déjà
effectué ce travail en France de nombreuses
fois mais chaque fois c’est une manière
différente de travailler et de rédiger le dossier.
Se fut une bonne expérience et j’ai pu
apprendre beaucoup en réalisant cette tâche.
D’une manière générale, cette expérience de
guide fut une très bonne expérience
professionnelle pour mon avenir. L’obtenir fut
une opportunité et mon objetif avant de partir
en Espagne.
Bilan de mon stage
Une expérience professionnelle de deux mois à
Valladolid dans mon domaine d’activité fut
une bonne opportunité pour moi.
J’ai appris à réaliser des visites guidées en
espagnol pour différentes sortes de public
comme un public scolaire, un groupe de
personnes du troisième âge, des associations
de voisins, un groupe d’un hôpital
psychiatrique.
Aussi, les deux derniers mois de mon stage ont
répondu à mes attentes. En effet, j’ai pu
obtenir l’expérience qui manquait à mon CV.
De plus, obtenir cette expérience dans une
langue étrangère est une chance et une
opportunité pour ma carrière.
Bien que le premier mois de stage fut une
déception car il ne répondait en rien à mes
attentes tant au niveau du lieu où je devais
travailler et des missions que je devais
réaliser, le programme Eurodyssée reste à
mes yeux une bonne expérience.
J’espère que ce que j’ai pu apprendre va me
permettre d’améliorer ma situation
professionnelle en France et surtout me
donner envie de découvrir d’autres pays et
d’obtenir une expérience similaire dans un
autre pays européen.
•
•
•
•
•
REMERCIEMENTS
Je souhaiterais remercier les personnes qui
m’ont aidées à réaliser ce projet personnel
très important pour moi, tant au niveau
personnel que pour mon avenir professionnel.
Je souhaiterais surtout remercier Blandine
Chaux, de l’Association Calliope à Grenoble,
pour sa présence et sa disponibilité durant
toute la préparation de mon projet et sa
réalisation.
De plus, je remercie la communauté
autonome de Castille-et-Leon, en la personne
de Tala, pour permettre à des jeunes de
découvrir cette région mal connue à mon
sens, et pour son accueil les premiers jours et
surtout sa présence et le suivi de mon stage
pendant les trois mois.
A l’entreprise EventoPleno de Valladolid où
j’ai travaillé pendant deux mois et à Beatriz,
responsable du Service éducatif du musée des
Science pour sa compréhension et sa
gentillesse.
Toute ma reconnaissance va à l’Académie de
langue Esgueva, en la personne de Madame
Teresa Munoz, pour son aide, sa présence et
sa très grande disponibilité pendant les quatre
mois du programme Eurodyssée.
En un mot
MERCI!