e – dispositifs d`inhalation et peak flow

Commentaires

Transcription

e – dispositifs d`inhalation et peak flow
Soins de l’appareil respiratoire/E – Dispositifs d’inhalation et Peak flow
- 1-
E – DISPOSITIFS D’INHALATION ET PEAK FLOW
E 1 - DISPOSITIFS D’INHALATION
DEFINITION
Dispositifs permettant, par inhalation, de déposer un médicament sur la muqueuse bronchique et,
pour une petite partie, sur la membrane alvéolaire. L’inhalation du produit se fait sous forme de
poudre ou de suspension gazeuse.
INDICATIONS
- Asthme
- B.P.C .O.
- Bronchospasme
- Choc anaphylactique….
INHALATION PAR SPRAY
MATERIEL
TECHNIQUE
- retirer le capuchon de protection. Agiter
vigoureusement l’inhalateur doseur
- tenir l’inhalateur doseur verticalement avec
l’embout buccal dirigé vers le bas. Vider
lentement et complètement l’air des
poumons par la bouche. Retenir brièvement
la respiration
- placer l’embout à la bouche et le maintenir
fermement entre les lèvres. Commencer
calmement à inhaler et déclencher en même
temps le jet de l’aérosol en pressant
fortement l’inhalateur doseur entre le pouce
et l’index ou le médian, à la manière d’une
pince
- inspirer profondément et d’un seul trait par
la bouche. Retenir le souffle en comptant
mentalement de 1 à 10. (Le médicament se
dépose sur la muqueuse)
- inhaler une seule bouffée à la fois
- attendre au minimum 1 minute avant de
répéter l’inhalation
- nettoyer la buse à l’aide d’un chiffon sec
- remettre en place le capuchon de protection
GUTS Hôpitaux de stages, C.M.I.E. de l'I.C.H.V. et HEVs2, février 2007. © HES-SO, filière santé-social
Soins de l’appareil respiratoire/E – Dispositifs d’inhalation et Peak flow
- 2-
INHALATION PAR SPRAY AVEC CHAMBRE D’INHALATION
MATERIEL
TECHNIQUE
- assembler les deux parties de la chambre
- agiter l’inhalateur doseur et le fixer à
l’extrémité de la chambre prévue à cet effet.
Ouverture vers le bas. Tenir l’inhalateur
doseur entre le pouce et l’index ou le médian
- inspirer et expirer tranquillement 1 ou 2 fois
par la bouche si possible. Expirer
complètement, calmement et d’un seul trait
- tenir l’embout buccal fermement entre les
lèvres (ne pas obstruer les fentes d’aération)
- presser simultanément fortement sur le
pouce et l’index ou le médian (ainsi un
nuage de médicament est libéré et distribué
régulièrement dans la chambre)
- inspirer l’air de la chambre d’inhalation d’un
seul trait par la bouche
- retenir le souffle (10 secondes). Expirer
calmement
- inhaler une seule bouffée à la fois
N.B. : La chambre d’inhalation ne demande pas de coordination de mouvements, c’est
pourquoi elle est recommandée pour les enfants et les personnes âgées.
INHALATION DE POUDRE
MATERIEL
TECHNIQUE
Ouvrir
- tenir le boîtier dans une main (avec
l’indicateur de dose tourné vers le
haut) et poser le pouce de l’autre main sur
l’encoche
- appuyer sur ce dernier pour faire tourner
le Diskus® le plus loin possible dans le
boîtier, jusqu’à entendre un clic
Charger
- tenir le Diskus® avec l’embout buccal
tourné vers le bénéficiaire de soins
- pousser la manette autant que possible
dans la direction opposée jusqu’au
GUTS Hôpitaux de stages, C.M.I.E. de l'I.C.H.V. et HEVs2, février 2007. © HES-SO, filière santé-social
Soins de l’appareil respiratoire/E – Dispositifs d’inhalation et Peak flow
- 3-
déclic. Le Diskus® est maintenant prêt
à l’utilisation.
Inhaler
- tenir le Diskus® éloigné de la bouche
expirer aussi complètement que
possible. Important : ne jamais expirer
dans le Diskus®
- poser l’embout buccal sur les lèvres :
inspirer à fond, rapidement et
profondément, à travers le Diskus® et
non par le nez
- retirer le Diskus® de la bouche
- retenir la respiration pendant 10
secondes environ ou aussi longtemps
que possible.
- expirer lentement
Fermer
pour fermer le Diskus®, poser le
pouce sur l’encoche en poussant celuici autant que possible vers le
bénéficiaire de soins pour
entendre à nouveau un déclic. La
manette retourne automatiquement à sa
position initiale.
Important : Fermer le Diskus® lorsqu’il n’est pas utilisé. Ne pas actionner inutilement la
manette de l’appareil, car chaque «mouvement de charge» entraîne la libération d’une
nouvelle dose. Si le médecin a prescrit une 2ème inhalation, il faut refermer le Diskus et répéter
toutes les étapes.
N. B. : - Pour les autres systèmes. Ex : Diskhaler®, Turbuhaler®, Handihaler®… se référer aux
modes d’emploi. Il est important que le nettoyage des différents systèmes soit correct pour mettre
si possible hors d’état de nuire les germes de l’environnement déposés dans l’appareil et prévenir
ainsi une transmission de germes aux voies respiratoires. Il est impératif de bien rincer la bouche
après l’administration d’un corticoïde pour prévenir les mycoses.
GUTS Hôpitaux de stages, C.M.I.E. de l'I.C.H.V. et HEVs2, février 2007. © HES-SO, filière santé-social
Soins de l’appareil respiratoire/E – Dispositifs d’inhalation et Peak flow
- 4-
E 2 - PEAK FLOW METER
DEFINITION
Mesure du débit expiratoire de pointe.
INDICATIONS
- Asthme
- Utilisation de bronchodilatateurs …
MESURE DU DEBIT EXPIRATOIRE DE POINTE
MATERIEL
- un embout jetable
TECHNIQUE
Avant
- adapter l’embout
- placer le curseur en bas de l'échelle graduée
- se tenir debout si possible
Pendant
- prendre l'appareil horizontalement
- inspirer en gonflant la poitrine au maximum,
bouche ouverte
- introduire l'embout dans la bouche
- fermer les lèvres autour
- souffler d’un seul coup, le plus fort et le
plus vite possible
Après
- recommencer l'opération trois fois et noter
la valeur la plus élevée
Ne pas faire
- utiliser le débitmètre de pointe comme une
sarbacane (joues gonflées, langue dans
l'embout buccal)
- gêner la course du curseur avec les doigts
- boucher les sorties d'air
GUTS Hôpitaux de stages, C.M.I.E. de l'I.C.H.V. et HEVs2, février 2007. © HES-SO, filière santé-social
Soins de l’appareil respiratoire/E – Dispositifs d’inhalation et Peak flow
PEAK FLOW NORMAL ADULTE
Age/Taille
PEAK FLOW NORMAL ENFANT
Taille
GUTS Hôpitaux de stages, C.M.I.E. de l'I.C.H.V. et HEVs2, février 2007. © HES-SO, filière santé-social
- 5-
Soins de l’appareil respiratoire/E – Dispositifs d’inhalation et Peak flow
- 6-
Enregistrement des résultats :
Le carnet de surveillance journalier
Noter les mesures chaque jour sur un carnet. Noter également les événements quotidiens
concernant l’asthme (oppression, sifflement, toux, émotion, sport, etc.) ainsi que la
consommation médicamenteuse. Ces données sont très utiles au médecin.
La représentation graphique
Les mesures sont reproduites sous forme d'une courbe comme sur le schéma ci-dessous.
21/7
Matin
22/7
Soir Matin
23/7
Soir Matin
Soir
600
500
400
300
200
100
Références :
- GLAXOSMITHKLINE Dossier de formation pour l’enseignement aux patients souffrant d’asthme bronchique
de + Cassettes vidéo d’information pour le patient
http://www.mediflux.frAstraZaneca interactive tutorial pour les patients
http://www.remcomp.com/asmanet/asthme/asthme-allergies-infos.html
http://www.mediflux.fr/courbes-normal-peak-flow.html
GUTS Hôpitaux de stages, C.M.I.E. de l'I.C.H.V. et HEVs2, février 2007. © HES-SO, filière santé-social