Règlements Solo 2004

Commentaires

Transcription

Règlements Solo 2004
Règlements Solo 2004
FÉDÉRATION AUTO-QUÉBEC INC.
COMMISSION SPORTIVE DE SOLO
RÈGLEMENTS 2004
Ces règlements régissent toutes les compétitions
de SOLO organisées au Québec et sanctionnées
par la Fédération Auto-Québec.
Publié par :
La Commission sportive du SOLO de la
Fédération Auto-Québec Inc.
4545 ave Pierre-de-Coubertin
C.P. 1000, Succ. M
Montréal, Québec
H1V 3R2
Tél.: (514) 252-3052
Télécopieur: (514) 254-5369
Courrier électronique: [email protected]autoquebec.ca
Site internet : www.autoquebec.ca
__________________________________________________________________________________
La Fédération Auto-Québec Inc. est l'organisme de régie et de promotion du sport automobile reconnu
par le Gouvernement du Québec et affilié à l'ASN CANADA FIA INC. représentant de la FÉDÉRATION
INTERNATIONALE DE L'AUTOMOBILE (FIA) au Canada.
Les règlements sont rédigés afin de s'assurer d'un standard de sécurité et d'organisation des
compétitions. Ils constituent un guide, et en aucun cas n'assurent les participants, les spectateurs ou
toute autre personne contre les dangers inhérents à la pratique de cette discipline sportive.
Par sa participation aux événements de SOLO, toute personne s'engage à respecter chacun des articles
de ces règlements.
Tous les textes de ce livre de règlements sont strictement la propriété de la Fédération Auto-Québec inc.
et ne peuvent être reproduits sans permission écrite au préalable.
Photo de la couverture : David Larose, champion du Québec 2003 de Solo II
2
3
TABLE DES MATIÈRES
Chapitres
I DÉFINITIONS _______________________________________________________________________________ 7
II RÈGLEMENTS DE COMPÉTITION
1. Dispositions générales ________________________________ _________________________ 8
2. Équipement du compétiteur ______________________________________________________ 8
3. Licences ____________________________________________________________________ 10
4. Déroulement de l’épreuve _______________________________________________________ 10
5. Responsabilité des pilotes ______________________________________________________ 13
6. Classification des véhicules _____________________________________________________ 13
III CLASSEMENT ET ÉLIGIBILITÉ DES VÉHICULES EN SOLO 2
1. Éligibilité du véhicule ___________________________________________________________ 15
2. Comment trouver la classe de votre véhicule _________________________________________ 16
3. Modification permises en catégorie STOCK __________________________________________ 16
4. Classes Street Touring ________________________________ _________________________ 37
5. Modification permises en catégorie STREET PREPARED _______________________________ 45
6. Liste des véhicules p ar classes en STREET PREPARED _______________________________ 53
7. Modification permises en catégorie PRÉPARÉ _______________________________________ 66
8. Liste des véhicules par classes en PRÉPARÉ________________________________________ 68
9. Modification permises en catégorie MODIFIÉ _________________________________________ 68
10. Liste des véhicules par classes en MODIFIÉ ________________________________________ 68
11. Liste des véhicules non-autorisés ________________________________ ________________ 69
IV CLASSEMENT ET ÉLIGIBILITÉ DES VÉHICULES EN SOLO I
1. Éligibilité du véhicule ___________________________________________________________ 70
2. Modification permises en catégorie STOCK __________________________________________ 71
3. Modification permises en catégorie SUPER-STOCK ___________________________________ 73
4. Modification permises en catégorie PRÉPARÉ _______________________________________ 74
5. Modification permises en catégorie MODIFIÉ _________________________________________ 76
6. Points de préparation___________________________________________________________ 76
7. Liste des véhicules par classes ___________________________________________________ 78
V PROCÉDURES DE GRIEF _____________________________________________________________________ 84
VI SANCTIONS
_____________________________________________________________________________ 87
VII CHAMPIONNAT PROVINCIAL EN SOLO 2
1. Généralités ________________________________ ________________________________ __ 88
2. Organisation _________________________________________________________________ 89
4
3. Résultats ________________________________ ________________________________ ____ 90
VIII CHAMPIONNAT PROVINCIAL EN SOLO I
1. Généralités __________________________________________________________________ 91
2. Organisation _________________________________________________________________ 92
3. Résultats ________________________________ ________________________________ ____ 93
IX COMMISSION SPORTIVE DU SOL O; RÈGLEMENT DE RÉGIE INTERNE _________________________________ 94
X NORMES CONCERNANT LES OFFICIELS_________________________________________________________ 100
XI NORMES CONCERNANT L’ORGANISATION ET LE DÉROULEMENT D’UNE COMPÉTITION __________________ 103
XII NORMES CONCERNANT LES INSTALLATIONS , ÉQUIPEMENTS ET SERVICES REQUIS LORS D’UNE
COMPÉTITION
________________________________ ________________________________ _____________ 105
XIII LOI SUR LA SÉCURITÉ DANS LES SPORTS _____________________________________________________ 110
ANNEXES
1. Ceintures de sécurité à 3 points d’attache
2. Ceintures de sécurité à 4 points d’attache
3. Arceau de sécurité
4. Trousse de premiers soins
5
Préface
Salut chers amateurs de Solo,
Avec cette édition des règlements 2004, je vous invite officiellement à une autre belle saison de Solo!
Pour 2004, des changements évolutifs mais assez importants interviennent en Solo1. Ajustements à la
classification des voitures, réajustement des grilles des classes, points de préparation et un nouveau
réglement sur les conversions moteurs (swaps).
En Solo2, après des importants changements en 2003, on continue notre évolution vers les règlements
SCCA. Les classes Stock et StreetPrepared reprennent les règlements et classification des voitures
SCCA 2004. La classe Préparée voit une petite modification avec l’introduction du règlement sur la
suspension basée sur la classe StreetModified du SCCA.
Mais sans doute, le plus gros changement en 2004 pour le Solo2 est l’introduction des classes
StreetTouring du SCCA. Cette classe « pneus de rue », positionnée à mi-chemin entre les classes
Stock et StreetPrepared vise à attirer les sedans typiques modifiés pour la route. Je suis certain que
cette catégorie deviendra populaire et chaudement disputée et qu’elle sera bénéfique, à court et à long
terme, au sport du Solo2.
La plupart des changements que vous trouverez dans cette édition des réglements sont soulignés en
rouge.
J’aimerai aussi prendre cette opportunité pour remercier Daniel Forest pour l’excellent travail qu’il a
effectué durant les dernières années et tout le bien qu’il a accompli pour le sport. Daniel sera encore
avec nous puisqu’il fait toujours partie de la commission Solo. Un gros merci aux autres membres de la
commission Solo impliqués dans les débats et la définition des règlements 2004 : Fréderic Pruneau,
Carl Wener, David Larose, et Richard Lestage. Merci aussi à Martin Couture et l’équipe de LAPS pour
tout le travail fait avec les règlements de Solo1.
Sur ce, je vous souhaite un bon été!
Jean Sirota
Directeur Solo
6
I. Définitions
Dans le présent règlement, on entend par :
"F.A.Q":
La Fédération Auto-Québec.
"SOLO":
Une épreuve où il n'y a qu'un com pétiteur à la fois en piste. Le pointage accordé est en
fonction de la qualité de pilotage et du temps pris pour effectuer le parcours. Il peut y
avoir plus d'un compétiteur à la fois en piste si et seulement s'il n'existe aucune
possibilité de situation de dépassement ou de course entre compétiteurs.
"SOLO 1":
Une épreuve de vitesse avec un compétiteur à la fois où la vitesse est le facteur déterminant, où les vitesses atteintes sont de l'ordre des courses automobiles, où le
maximum de sécurité doit être accordé aux spectateurs et aux propriétés et où les
compétiteurs doivent posséder une licence de compétition SOLO 1 ou mieux. Le SOLO
1 inclut, mais n'est pas limité à, les courses contre la montre (sprint) et les courses
d'accélération.
a) Course contre la montre (sprint): Une épreuve de vitesse sur un circuit fermé, une voiture à la
fois contre la montre pour le meilleur temps.
b) Course d'accélération: Une épreuve d'accélération sur une ligne droite, une voiture à la fois
pour le meilleur temps avec un départ arrêté.
"SOLO 2" : Une épreuve où la vitesse est limitée (Non-Speed) et où les risques pour les compétiteurs,
les spectateurs et la propriété, n'excèdent pas ceux rencontrés en conduite normale sur
autoroute. Les tracés sont de courte durée et mettent l'accent sur l'habileté de pilotage
plus que sur la vitesse et la puissance. Le SOLO 2 inclut, mais n'est pas limité au:
slalom, slalom parallèle et tests d'habileté et rallom.
a) Slalom : Une épreuve généralement tenue sur une surface plate et pavée, où le tracé a la
forme d'un circuit de course miniaturisé. Généralement, le tracé est bien défini par l'utilisation
de pylônes de telle sorte qu'on n'a pas besoin d'avoir recours à la mémoire pour demeurer en
piste. Le tracé ne doit pas demander au compétiteur de s'arrêter ou de reculer entre la porte
de départ et la boîte d'arrêt d'un même essai.
b) Slalom parallèle: Une épreuve impliquant à la fois deux voitures sur deux tracés identiques,
distincts et inversés.
c) Test d'habileté: Une épreuve SOLO pendant laquelle on peut demander au compétiteur
d'arrêter ou de faire marche arrière sur le parcours.
d) Rallom: Une épreuve regroupant le rallye de navigation et le slalom automobile.
7
II. Règlements de compétition
I. Dispositions générales
a) Reconnaissance et acceptation des risques
Le compétiteur doit signer un formulaire de reconnaissance et d'acceptation des risques avant le
départ de la compétition. Ce formulaire doit être signé par le titulaire de l'autorité parentale si le
compétiteur est âgé de moins de 18 ans.
b) Inscription
Lors de son inscription, le compétiteur doit pouvoir fournir les documents suivants:
- un permis de conduire en règle
- le certificat d'immatriculation de son véhicule (si applicable)
- lors d'épreuve de SOLO 1, une licence SOLO 1 (ou plus élevé) est
exigée.
c) Drogue, substance dopante et boisson alcoolique
Le compétiteur et le passager ne doivent pas consommer ou être sous l'effet de drogue, de
substance dopante ou de boisson alcoolique pendant la compétition.
d) Inspection Technique
Les véhicules et les casques doivent être vérifiés et approuvés par l'inspecteur technique avant
de prendre le départ.
e) Meeting pré-compétition
Le compétiteur doit assister au meeting pré-compétition, afin d'éclaircir toute question relative
au règlement de sécurité.
2. Équipement du compétiteur
a) Casque protecteur
Le compétiteur et le passager doivent porter un casque protecteur en bonne condition et
approuvé SNELL (le préfixe "M" est accepté). La norme minimale sera pour les années à
venir :
Solo 1 :
En 2004 : Snell 95 ou plus récent
En 2005 : Snell 2000 ou plus récent
Solo 2 :
En 2004 : Snell 95 ou plus récent
En 2005 : Snell 95 ou plus récent
En 2006 : Snell 2000 ou plus récent
b) Habillement
Pour le SOLO 1: Il est recommandé que les pilotes soient couverts du cou aux chevilles et aux
poignets pour des raisons de sécurité. Les pantalons longs sont obligatoires. Les
vêtements doivent être de matière résistant au feu; le coton et la laine sont acceptés. Les tissus
8
synthétiques ne sont pas autorisés. Les chaussures en plastique ne sont pas acceptées. Les
cheveux longs doivent être recouverts de façon à ne pas être visibles.
Pour le SOLO 2: Le torse nu et le port du maillot de bain sont interdits. Les chaussures doivent couvrir
le pied (pas de sandales).
c) Enjoliveurs
Les enjoliveurs de roues doivent être enlevés ou boulonnés.
d) Objet libre
Tout objet non fixé dans l'habitacle ou le coffre doit être enlevé.
e) Batterie
Lorsque la batterie est placée dans l'habitacle, celle-ci doit être contenue dans un caisson
étanche et solidement fixé au plancher.
f) Ceintures de sécurité
Le compétiteur et le passager doivent porter une ceinture de sécurité.
Pour le SOLO 2: Le port d'une ceinture de sécurité à trois points d'attache (conforme à l'annexe 1) est
obligatoire pour le compétiteur et le passager. Cependant, les véhicules de production pourvus à
l'origine de ceintures à deux points d'attaches sont acceptés. L'installation d'une ceinture de
sécurité à quatre points d'attache ou plus (conforme à l'annexe 2) est recommandée dans les
voitures à toit fixe ou munies d'un arceau de sécurité (conforme à l'annexe 3). Dans les voitures
ouvertes, sans arceau de sécurité rencontrant les exigences de l'annexe 3, il est interdit
d'utiliser des ceintures de sécurité à quatre points d'attache ou plus. Dans la catégorie Modifié,
les ceintures de sécurité doivent être à quatre points d'attache ou plus (conforme à l'annexe 2).
Pour le SOLO 1: Le port d'une ceinture de sécurité à trois points d'attache ou plus est obligatoire pour
le compétiteur et le passager (conforme à l'annexe 1) pour les véhicules de classe Stock, SuperStock et Préparé. Pour les voitures de la catégorie Modifié, le port d’une ceinture à 4 points (ou
plus) est obligatoire. Les ceintures à 4 points (ou plus) doivent être conformes à l’annexe 2 du
présent règlement. Il est de la responsabilité du compétiteur de s’assurer que sa ceinture de
sécurité est en bonne condition et conforme aux exigences requises. Le directeur technique de
l’épreuve peut refuser toute ceinture qu’il jugerait non-adéquate. La sécurité des compétiteurs
prime.
g) Arceau de sécurité
Pour le SOLO 2: Un véhicule ouvert, de catégorie préparée ou modifiée, doit être muni d'un arceau de
sécurité (conforme à l'annexe 3).
Pour le SOLO 1: Un arceau de sécurité (conforme à l'annexe 3) est obligatoire pour tous les véhicules
avec plus de 8 points de préparation ainsi que pour les véhicules ouverts des catégories
Stock et Super-Stock. Toutefois les véhicules ouverts de 1995 ou plus récents équipés d’origine
d’un arceau de sécurité ne sont pas requis d’installer de protection additionnelle en catégories
Stock et Super-Stock.
h) Freins
Les freins doivent fonctionner efficacement aux 4 roues.
i) Pneus
Les pneus doivent être en bonne condition. La toile et la broche ne doivent pas être visible. Le
trait de la semelle doit être visible sur la majorité de la surface de celle-ci. L'approbation du
Département canadien des transports (D.O.T.) doit apparaître sur le flanc du pneu, sauf dans le
cas d'un pneu de course.
j) Paroi anti-feu
Le véhicule doit être muni de parois anti-feu entre l'habitacle et le réservoir à essence, à
l'exception des véhicules de production qui n'en sont pas originalement pourvus.
9
k) Conduits d'essence
Lorsqu'un conduit d'essence passe dans l'habitacle du véhicule, celui-ci doit être recouvert d'un
tube de caoutchouc. Cet article ne s'applique pas aux véhicules de production qui n'en sont pas
originalement pourvus.
3. Licences
a)
Pour le SOLO 2: pour être admis à disputer la finale provinciale ou le championnat
provincial, tout conducteur doit appartenir à un club affilié à la F.A.Q. et être inscrit au
Championnat du Québec de SOLO 2 de la F.A.Q.
b) Pour le SOLO 1: tout compétiteur à une épreuve de SOLO 1 doit posséder une licence de SOLO 1
ou une licence de compétition automobile reconnue par la F.A.Q.
c)
Pour obtenir une licence SOLO 1, il faut remplir les pré-requis suivants:
-Être membre en règle d'un club affilié à la Fédération Auto-Québec;
-Remplir le formulaire de déclaration médicale volontaire ou, au besoin, subir un examen
médical
-Avoir participé à un minimum de trois (3) événements durant les deux (2) dernières
années
Où
Détenir un diplôme d'une École de pilotage reconnue par la FAQ et/ou ASN Canada FIA
Inc.
Où
Détenir un certificat remis après une École de SOLO 1
Où
Détenir une licence de compétition automobile reconnue par la F.A.Q.
d)
Pour obtenir une licence SOLO 1, une demande doit être faite auprès de la Fédération AutoQuébec. Le coût de la licence est de 45,00$ (TPS et TVQ incluses) et comprend un
abonnement d’un an au magazine Sport et Moteurs.
e)
La personne intéressée à participer sans licence SOLO 1 en aura la possibilité avec la
présence, en tout temps, d'un moniteur choisit par l'organisateur à bord de son véhicule. Si,
après trois (3) événements, la personne a satisfait aux exigences du club organisateur, une
attestation lui sera remise pour l'obtention de la licence SOLO 1. Les points obtenus lors des
trois (3) événements seront rétroactifs à partir du jour de la demande de la licence SOLO 1.
4. Déroulement de l’épreuve
a) Pour le SOLO 2 seulement : Les compétiteurs peuvent marcher le parcours avant la
compétition. Aucun essai de pratique n'est permis avec quelque type de véhicule que ce soit
(vélo, moto, patins ou planche à roulettes, etc.)
b) L'enclos est réservé aux compétiteurs et à leurs équipiers.
c) Les inscriptions se terminent à l'annonce de la réunion des pilotes.
d) Les frais d'inscription seront remboursés pour un véhicule refusé à l'inspection technique.
10
e) Il est permis d'inscrire un nombre illimité de pilotes sur une même voiture en autant qu'au
moins cinq (5) compétiteurs les séparent.
f) Un compétiteur n'a droit qu'à une seule inscription par événement.
g) Un véhicule ne peut être que dans une seule classe par événement.
h) Le directeur de l’événement dispose de la latitude d’autoriser un compétiteur éprouvant des
problèmes mécaniques temporaires à reporter son ordre de départ. Toutefois il devra éviter
d’avantager un compétiteur en lui permettant de partir dans des conditions météorologiques
plus favorables.
i) Si, durant un événement, un compétiteur éprouve des problèmes mécaniques empêchant sa
voiture de compléter les essais non entamés, le compétiteur pourra dans ce cas, et
seulement dans ce cas, effectuer son/ses essai(s) à bord d’un autre véhicule déjà inscrit
dans la même classe.
j) Dans un parcours ou le compétiteur doit circuler à plus d’une reprise à proximité d’un ou de
cônes, s’il frappe un cônes lors de son premier passage et qu’il n’a pu être replacé à temps
par les travailleurs en devoir, le compétiteur ne devra PAS s’arrêter en vue de reprendre son
essai. Il pourra utiliser une ligne de parcours alternative respectant le reste de la signalisation
et ne sera pas crédité d’un hors parcours basé sur l’emplacement antérieur de ce cône. Si le
cône déplacé nuit à la ligne de course, le compétiteur peut choisir de prendre une autre ligne
respectant le reste de la signalisation ou frapper volontairement ce cône. S’il frappe ce cône
une seconde fois, volontairement ou pas, il ne recevra pas une seconde pénalité.
k) Chaque compétiteur doit compter un minimum de 3 essais. Si l'organisateur veut faire plus
de 3 essais, il doit l'annoncer à tous les compétiteurs avant le premier (1er) départ du
deuxième (2e) essai.
l) Pour le SOLO 2: Les passagers sont permis à conditions qu'ils portent une ceinture
appropriée à leur grandeur, un casque autorisé à leur taille et aient signé l'avis de
renonciation. Dans le cas d'un mineur, un parent doit signer l'avis de renonciation.
m) Pour le SOLO 2: Le compétiteur doit attendre le signal du préposé au départ avant de
commencer son essai. Le chronomètre se met en marche automatiquement par le véhicule
du compétiteur au moment de son départ.
n) Pour le SOLO 1 : La vitre de la voiture sedan, du côté du pilote doit être complètement
remontée ou un filet doit être solidement fixé pour obstruer l'ouverture laissée par la vitre
baissée. S'il y a un passager dans la voiture, la vitre du passager doit aussi être remontée.
Les toits ouvrants peuvent être ouverts. Dans le cas d'un toit décapotable, d’un toit Targa ou
d’un toit en T (T-Top), baissé ou enlevé, toutes les vitres doivent être baissées.
o) Pour le SOLO 2 : Les vitres de coté doivent êtres baissés ou remontées complètement,
selon la préférence du pilote (ou du passager s’il y a lieu). Les toits ouvrants peuvent être
ouverts. Dans le cas d'un toit décapotable, d’un toit Targa ou d’un toit en T (T-Top), baissé ou
enlevé, toutes les vitres doivent être baissées.
p) Pour le SOLO 2: si le compétiteur se rend compte qu'il a fait faute de parcours, il peut
continuer de faire le tracé. IL EST PERMIS DE FAIRE MARCHE ARRIÈRE SUR LE
11
PARCOURS. Toutefois, s'il décide de quitter le tracé pour revenir directement à l'enclos, il
doit le faire à vitesse réduite.
q) Le meilleur essai chronométré du compétiteur déterminera son classement.
r) On doit afficher les résultats immédiatement après chaque essai de chaque compétiteur.
s) Deux (2) secondes sont additionnées au temps de l'essai d’un compétiteur pour un pylône
tombé ou sorti complètement de son carré. (Voir diagramme ci-haut)
t) Les cônes couchés (pointeurs) doivent être utilisés uniquement dans le but de faciliter la
lecture du parcours. Aucune pénalité n’est attribuable lorsqu’un pointeur est touché et/ou
déplacé par un compétiteur. Ces pointeurs sont donc, autant que faire se peut, placés en
dehors des lignes de course.
u) Les essais à reprendre (peu importe la raison) peuvent être repris, au choix du compétiteur,
soit à la fin de la vague d’essais en cours, ou après qu'un minimum de cinq (5) compétiteurs
aient complété leur essai sur le même parcours.
v) Pour le SOLO 2: si un compétiteur ou un organisateur s'aperçoit lors d'un essai en cours,
qu'un pylône n'est pas au bon endroit sur le parcours, le compétiteur doit s'immobiliser ou
encore l'organisateur doit le faire immobiliser avant l'arrivée de ce dernier au chronomètre.
Une reprise de l'essai sera alors accordée au compétiteur. Si toutefois le compétiteur
termine son essai sans qu’il se soit immobilisé ou qu’on ait tenté de le faire arrêter, son essai
sera alors considéré réussi. Si le compétiteur était déjà hors parcours avant qu’on tente de
l’arrêter, il ne pourra reprendre son essai.
12
w) Dans le cas d'un essai à reprendre, les pénalités (cônes) encourus lors de l'essai annulé ne
doivent pas être transmises à l'essai repris.
x) Pour le SOLO 2: lorsqu’il y a boîte d’arrêt, la voiture doit s'arrêter complètement dans la
boîte formée des pylônes. La voiture ne doit pas dépasser la ligne imaginaire formée par les
pylônes sous peine d’annulation de son temps. Les pylônes de la boîte d’arrêt sont sujets à
une pénalité de deux secondes par pylônes selon le règlement II.4. r)
y) Lorsqu'il y a égalité dans une classe ou catégorie, les concurrents auront le même nombre de
points. Dans le cas d’attribution de bourse ou trophée, le deuxième meilleur temps des
compétiteurs servira à briser l’égalité.
z) Pour être considéré comme finissant et inscrit aux résultats un concurrent doit avoir
complété au moins un essai, sans mauvais parcours. Dans le cas d’un slalom parallèle, il
devra avoir complété un essai, sans mauvais parcours de chaque côté.
aa) Tout règlement de sécurité doit être respecté à la lettre sous peine d'annulation de l'essai en
cours du compétiteur.
5. Responsabilité des pilotes
a)
La vitesse de la boîte d'arrêt à l'enclos et dans l'enclos est limitée à 10 Km/h. Les
organisateurs doivent disqualifier un compétiteur qui ne respectera pas le règlement après un 1er
avertissement et son inscription ne lui sera pas remboursée.
b)
Le réchauffement des pneus est interdit sous peine de disqualification.
c)
Une preuve d'assurance responsabilité est recommandée.
d)
Une permission écrite d'un parent ou tuteur est requise pour s'inscrire à l'épreuve si le
participant à moins de 18 ans.
6. Classification des véhicules (SOLO I et SOLO 2)
6.1. C'est la responsabilité du compétiteur de classifier sa voiture correctement en accord avec la
règlementation de la F.A.Q. et à déclarer toutes les modifications faites sur sa voiture. En
aucun cas un pilote et/ou propriétaire ne peut inscrire sa voiture dans une classe autre que
celle à laquelle appartient la dite voiture
Le compétiteur peut en cas de besoin s'adresser aux organisateurs de l'événement pour avoir
des informations. Dans le cas d'une mauvaise classification du véhicule, le compétiteur peut se
voir disqualifier de la compétition par le commissaire.
Dans le cas où le propriétaire aurait déclaré sa voiture dans une classe autre que celle où
elle doit être inscrite, seulement lui et ses temps inscrits seront disqualifiés. Les autres pilotes
de ce véhicule, s'il y en a, verront leur temps transférés dans la nouvelle classe. Les coûts
d'inscription pour celui qui est disqualifié ne seront pas remboursés.
6.2. Dans le cas de véhicules non classifiés (ne figurant pas sur la liste de classification), les
organisateurs de la compétition peuvent tenter de les classifier. Les véhicules ainsi classifiés
13
peuvent être reclassifiés par la commission sportive du SOLO ou par le comité de travail
mandaté pour la classification des véhicules.
6.3. Demande de classification: Un compétiteur ou un officiel peut soumettre une demande écrite à la
commission sportive du SOLO ou au comité de travail mandaté pour la classification des
véhicules. La demande doit inclure les informations concernant le véhicule et est sujette aux
indications suivantes:
6.3.1. Une demande de classification ayant pour objet l'addition ou la révision de tout véhicule
éligible, doit être soumise avant le 1er avril de l'année en cours.
6.3.2. Une demande soumise après le 1er avril de l'année en cours doit se limiter aux indications
suivantes:
-Un véhicule déjà classifié devenant disponible dans une version augmentant de façon
appréciable ses performances.
-Un nouveau modèle de véhicule ne figurant pas sur la liste de classification.
6.3.3. Le comité peut tenter de traiter les demandes dans les trente (30) jours suivants la réception.
Tout amendement ou ajout à la liste de classification doit être publié dans un bulletin de la
commission sportive du SOLO.
6.4. Un compétiteur doit remplir une déclaration de préparation, si demandée, faisant part de toute
variation de l'équipement d'origine ou des modifications permises.
6.5. La commission sportive du SOLO ou le comité de travail mandaté pour la classification des
véhicules peut, durant l'année en cours, classifier ou reclassifier les véhicules.
6.6. Pour le SOLO 2: Les voitures sont regroupées en 4 catégories: Stock, Street Prepared, Préparé et
Modifié. Chacune autorisant un niveau de préparation différent. Dans chaque catégorie les véhicules
sont divisés par classes, selon les performances. Chacune de ces classes se voit attribuéer un
index permettant de comparer des voitures de classes différentes dans une même catégorie. Le
chapitre III décrit les modifications autorisées pour chaque catégorie en Solo II et présente la liste
de classification des véhicules.
Tableau des facteurs d’indexation 2004
Stock
Street
Street Touring
Prepared
S1 837
AS 828
BS 825
CS 814
DS 795
ES 804
FS 806
GS 782
HS 778
Préparé
P1 849
P2 828
ASP 846
BSP 840
CSP 839
DSP 818
ESP 826
FSP 815
STS 791
STX 795
STS2 810
STU 827
Modifié
M1 1000
M2 946
M3 899
M4 891
14
III. Classement et éligibilité des véhicules en Solo 2
1. Éligibilité du véhicule
1.1. Mis à part la catégorie Modifié, un véhicule doit être produit pour un usage routier, à
moins qu'une dispense spéciale ne soit accordée par la commission sportive de
SOLO,le véhicule doit être vendu et livré par l'entremise des concessionnaires
automobiles autorisés du Canada ou des Etats-Unis.
1.2. Mis à part les modifications permises dans chaque catégorie, le véhicule doit
compétitionner avec son équipement standard (tel que défini plus loin) tel qu’il pouvait
être livré de la manufacture.
1.3. L'équipement standard se définit seulement comme l'équipement et les accessoires qui
pouvaient être commandés pour un véhicule d'une marque, d'un modèle et d'une
année spécifique, installés par le manufacturier et tel que livrés de la manufacture aux
concessionnaires automobiles autorisés du Canada ou des Etats-Unis. Les
équipements et accessoires installés par le concessionnaire, à l'exclusion de ceux
requis dans un bulletin spécial du manufacturier, ne font pas partie des équipements
standard, peu importe leur popularité.
1.4. Un silencieux d'échappement adéquat est obligatoire. Pour être adéquat, le niveau
sonore du silencieux doit être légal pour un usage urbain dans le secteur où le
véhicule compétitionne. Tout véhicule jugé excessivement bruyant par l'organisateur
en chef de l'épreuve se verra refusé l'accès à la compétition à moins que des
modifications acceptables soient faites sans égard au système d'échappement en
place.
1.5. Toute modification à un véhicule doit être faite en accord avec tous les autres règlements
en application.
1.6. Lorsqu'un changement à la carrosserie est permis les panneaux de remplacement
doivent remplacer au complet les panneaux d'origine. De plus, on ne peut y percer
d'ouverture, trous ou encore interrompre la continuité des surfaces sans que ce soit
écrit spécifiquement dans la liste des modifications autorisées pour la catégorie. La
carrosserie se définit comme les panneaux extérieurs de la voiture en contact avec le
courant d'air. Le métal, la fibre de verre ou tout autre matériel adéquat résistant aux
flammes, peut être utilisé pour les panneaux de remplacement.
1.7. Dans les catégories: "Stock", "StreetPrepared" et "Préparé", le type de suspension d'un
véhicule ne peut être changé par un autre type de suspension (i.e. jambe de force
MacPherson pour TRIANGLE A).
1.8. Le compétiteur a la responsabilité de prouver que son véhicule est conforme à tous les
règlements. Le compétiteur doit être prêt à fournir le manuel du propriétaire, le livre
d'entretien & réparation du manufacturier, le livre de pièces du manufacturier ou tout
autre document en guise de conformité.
1.9. Pour pouvoir compétitionner chaque véhicule doit être conforme aux normes minimales
suivantes:
a) Il doit avoir quatre roues en contact avec le sol au repos et au moins deux sont motrices.
15
b) Il doit avoir un système de freinage qui actionne en même temps les quatre roues.
c) Il doit avoir une structure et une carrosserie qui entoure et protège les pilotes au moins au
niveau de la taille lorsque assis en position normale de conduite.
d) Il doit avoir un empattement minimum de 183cm (72 po.), une voie avant et arrière
minimum de 107cm (42 po.) et un diamètre minimum de roue de 25,4cm (10 po.).
1.10. En catégorie "Stock", "Street Touring" et "StreetPrepared" on ne peut utiliser que
l'essence standard disponible à la pompe des stations service. En catégorie
"Préparé" et "Modifié" on peut utiliser tout genre d'essence. Les carburants à oxyde
nitrique ("Nitrous oxyde") ne sont permis qu'en catégorie "Modifié".
2 . Comment trouver la classe de votre véhicule
1) Déterminez selon les règlements si votre voiture fait partie de la catégorie Stock, Street
Touring, Street Prepared, Préparé ou Modifié.
2) Dans cette catégorie cherchez dans quelle classe se situe votre véhicule en commençant
par les classes dont les facteurs d’indexation sont les plus élevés. Les classes
servent uniquement à préciser le facteur d'indexation à l'intérieur d'une catégorie.
Les véhicules non classés doivent faire l'objet d'une demande de classification à la
commission sportive Solo. Entre-temps, ils doivent compétitionner dans la classe la
plus rapide de leur catégorie. Dans le cas de modèles dont les caractéristiques seront
jugées identiques à celles de l'année précédente, ils seront considérés faisant partie
de la même classe. Dans le cas de véhicules dotés d’une mécanique plus puissante
ou ayant subi une refonte majeure, une demande de classification doit être déposée.
L’abréviation "nac" signifie: non autrement classée. Elle réfère généralement à des
véhicules qui, selon les années ou les options, peuvent être mentionnés dans
plusieurs classes. Les véhicules doivent toujours être classés dans la classe la plus
rapide où ils sont mentionnés. Exemple:
S1 Porsche 911 non-Turbo (1995 et +)
S2 Porsche 911 non-Turbo (nac)
Donc, si vous avez une Porsche 911, non-Turbo de 1995, vous devez compétitionner en S1.
Si par contre votre modèle est de 1994 et moins, vous faites partie de la classe S2.
3. Catégorie "STOCK" - modifications permises
Les automobiles inscrites en catégorie Stock doivent avoir été produites en série avec un
équipement normal pour usage sur route, doivent pouvoir être immatriculées en tant
que véhicule de promenade au Canada et doivent avoir été disponibles à la vente et à
la livraison dans le réseau de vente du fabricant au Canada ou aux Etats-Unis
Les véhicules inscrits en catégorie Stock doivent rouler en configuration originale telle que
spécifiée par le fabricant et seulement avec l’équipement d’origine tel que spécifié
dans le courant Règlement, à l’exception des modifications permises énumérées
dans la section 3. La configuration originale ne se limite pas à la spécification des
pièces, qui doivent toutes être d’origine sauf exception tel que susmentionné, mais
inclut aussi l’agencement des pièces et équipements qui doit être conforme à une
configuration qui aurait été disponible à l’achat du véhicule dans le réseau de vente du
16
fabricant au Canada ou aux États-Unis. Toutes modifications, équipements ou
agencement d’équipement ou de pièces ne respectant pas la règle mentionnée ci
haut placeront automatiquement le véhicule dans la catégorie appropriée permettant
cette configuration. Une configuration impliquant des pièces endommagées, (ex. Un
fusible brûlé) normalement non autorisée par le manufacturier, est interdite. L’ajout ou
le retrait d’options et d’ensemble d’options peuvent être effectués, tant que la
configuration résultante est ou était disponible à l’achat pour un véhicule de même
millésime, modèle et fabricant, et tant que cette configuration respecte les autres
points du Règlement courant. Les pièces alternatives incluses dans un catalogue de
pièces du fabricant ne sont autorisées que si leur utilisation est spécifiquement
autorisée par le manuel d’entretien du fabricant ou par un bulletin de service émis par
le fabricant. Le manuel d’entretien ou le bulletin de service doivent avoir été émis
spécifiquement pour le modèle et millésime du véhicule en question. Le participant
inscrit contre qui le protêt est émis a le fardeau de la preuve quant il vient temps de
vérifier si son véhicule respecte le courant Règlement. Sont reconnues comme
preuve le manuel du propriétaire, le manuel d’entretien, les catalogues de pièces et
autres documentations officielles émises par le fabricant spécifiquement pour le
modèle et millésime du véhicule en question et pour un usage routier normal. Le
participant n’est tenu d’avoir que le manuel d’entretien en sa possession lors de
l’événement. La non présentation de la preuve requise résulte en la disqualification
automatique du participant. Si le participant a la documentation requise ci haut en sa
possession lors de la résolution du protêt, mais que cette documentation ne contient
pas assez d’information pour trancher quant au respect ou non-respect du Règlement
courant, le fardeau de la preuve quant au non-respect incombe alors à la personne
ayant émis le protêt. Pour les composants qui sont sujets à être remplacés dans le
cours d’un programme d’entretien normal (roulements de roues, de vilebrequin, joints,
garnitures, filtres, courroies, boulons, ampoules, batteries, disques d’embrayage,
plateaux de pression, coussinets de suspensions, support de transmission etc.), les
pièces alternatives sont permises tant que leur type et leurs dimensions sont les
mêmes que ceux des pièces d’origine (soit du même matériel de même type,
grandeur, dureté, poids etc .), et qu’elles sont installées dans la même position sans
donner un avantage quelconque. Les arbres à cames, cages de différentiel et
ensembles couronne-pignon de différentiel ne sont pas considérés comme étant des
composants sujets à remplacement lors d’un entretien normal, ni les segments
d’étanchéités (piston ring) ayant une configuration différente. Les éléments de visserie
et de fixation peuvent être remplacés par des pièces similaires sans égard à leur
origine. L’utilisation d’éléments de fixation de sûreté tels que contre-écrous,
composés de freinage (ex. : Loctite) est permise. Le but de ces tolérances est
uniquement de permettre le remplacement de ces pièces par celles d’un fabricant
autre que celui d’origine. Ceci ne permet pas de remplacer des pièces par des pièces
dites de « haute performance ». Les pièces de remplacement disponibles chez un
concessionnaire mais qui respectent pas les spécifications des pièces d’origine sont
interdites en catégorie Stock, sauf lorsque permis explicitement dans autre part dans
le courant Règlement.
17
Les modifications suivantes sont les seules permises dans cette catégorie.
3.1 Carrosserie
a) L’addition ou le changement de différents accessoires, jauges témoins lumineux,
indicateurs, miroirs et autre modification d’aspect, de confort et de commodité qui
n’ont aucun effet sur les performances et/ou la tenue de route du véhicule et qui ne
réduisent pas son poids sont permises.
Clarification :
Ceci ne permet pas :
• Le remplacement du siège du conducteur;
• L’enlèvement des crochets ou anneaux de remorquage;
• L’enlèvement des miroirs d’origine
Ceci permet :
• L’ajout de systèmes de retardement de l’extinction du moteur pour les moteurs turbocompressés (« Turbo timer »);
• L’ajout d’un miroir d’appoint.
b) L’ajout d’attaches supplémentaires pour le capot est permis.
c) Le volant peut être remplacé sur les voitures qui n’étaient pas équipées d’un coussin
gonflable d’origine, tant que le diamètre extérieur est à plus ou moins vingt cinq (25)
millimètres du diamètre du volant d’origine
d) N’importe quel type de bouchon de réservoir d’essence peut être utilisé
e) Le rabattement du pare-brise et/ou du toit d’un cabriolet est permis tant que les
mécanismes sont des équipements d’origine. Par contre, il est interdit d’enlever ces
éléments. Les toits Targa, toit en T (« T-top ») et toit ouvrant amovible d’origine
peuvent être enlevés.
f) Le pneu de secours, les outils et le cric peuvent être enlevés. Toute pièce d’attache ou
autre pièce qui ne peut plus être sécurisé en l’absence du pneu de secours peut être
enlevé.
g) L’utilisation de ceintures de sécurité autres que celles d’origine est permise à condition
qu’elles soient conformes à l’annexe 1. Le siège du conducteur ne peut pas être
modifié pour faciliter l’installation des ceintures. Tout autre système de retenue
d’origine ne peut être enlevé. L’installation d’une barre de fixation pour les ceintures
est permise, tant que cette barre ne remplit aucune autre fonction.
h) L’ajout d’un attelage de remorque est permis, tant qu’il ne remplit aucune autre fonction.
L’installation d’un extincteur est permise et même fortement recommandée. Il doit être
solidement fixé.
i) Les supports de barre de remorquage et crochets ainsi que les modifications au parechocs et/ou au châssis permettant leur installation sont permises en autant qu’ils ne
réduisent pas le poids du véhicule.
j) L’installation d’un arceau ou d’une cage de sécurité conforme à l’annexe 3 est permise et
même fortement recommandée. Il est fortement conseillé que la cage de sécurité soit
construite selon les normes ASN Canada FIA Il doit cependant y avoir un maximum
de six (6) points d’attache au véhicule. Il est permis de découper des éléments de
18
garniture (tapis, panneau de porte, etc.) ou d’en démonter (poignée, haut parleur, etc.)
si nécessaire pour permettre l’installation de l’arceau ou de la cage. Un arceau peut
être soudé au véhicule, tandis qu’une cage ne peut être que vissée. De plus, une cage
doit être complètement contenue dans l’habitacle. Aux fins du présent article, une
cage est définie comme ayant plus de quatre (4) points d’attache au véhicule ou ayant
des points d’attache à la fois en avant et en arrière de l’arceau principal.
k) Tout équipement qui ne peut être fixé de manière permanente à l’aide d’attaches d’origine
peut être enlevé.
3.2 Châssis et suspension
3.2.1 Suspension
a) Il est interdit d’utiliser des ressorts autres que les ressorts d’origine. Il est interdit de les
couper, de les raccourcir ou de les écraser. Les véhicules dotés d’une suspension de
type essieu oscillant («swing axle») peuvent être abaissés afin d’obtenir un
carrossage négatif au repos d’au plus deux (2) degrés. Il est permis d’utiliser des
dispositifs de compensation pour le carrossage. L’alignement des suspensions peut
être changé selon les capacités d'ajustement des composants ou les tolérances de
fabrication du manufacturier. Toutefois, aucune pièce de suspension ne peut être
modifiée dans le but de permettre ces ajustements à moins que cela ne soit
spécifiquement permis dans le manuel d'usine pour une utilisation hors compétition.
b) Les bras de suspension (« control arms ») sur les véhicules où les coussinets ne peuvent
être démontés du bras de suspension ne peuvent être remplacés que par une pièce
d’origine.
c) L’utilisation de cales, d’écrous spéciaux, l’agrandissement des trous d’installation ou
opérations similaires autorisées par le fabricant est permis ainsi que les ajustements
de suspension en résultant, même si ceux-ci sont en dehors des spécifications du
fabricant. Si l’agrandissement des trous d’installation est autorisé mais qu’aucune
limite n’est spécifiée, l’agrandissement est limité au minimum requis pour atteindre les
limites d’ajustement spécifiées par le fabricant.
d) Les barres anti-rapprochement (« strut bars ») sont interdites sauf celles d’origine.
3.2.2 Amortisseurs
a) Les amortisseurs peuvent être changés en autant que la quantité, le type (à levier,
télescopique, etc.), les points d’attache et leur mode de fixation ne sont pas changés,
sauf tel que mentionné plus bas. La substitution d’amortisseurs au gaz par des
amortisseurs hydrauliques ou vice-versa est permise. Les restrictions suivantes
s’appliquent :
i. Pas plus de deux (2) ajustements d’amortissement extérieurs ne sont permis. L’ajustement
de la pression du gaz n’est pas considéré comme un ajustement d’amortissement.
ii. La substitution d’amortisseurs ne doit pas affecter la géométrie de suspension et la
capacité d’alignement, à l’exception de la hauteur de roulement.
iii. Les assiettes de ressort ajustables sont permises, mais les surfaces supportant la charge
du ressort doivent être à la même distance des points d’attache de l’amortisseur que
sur la pièce d’origine. Des cales peuvent être utilisées pour respecter cette restriction.
19
iv. La longueur totale de l’amortisseur complètement déployé doit être la même que celle de
l’amortisseur d’origine, avec une tolérance de plus ou moins un (1) pouce.
v. Les amortisseurs ajustables par un système électronique doivent être d’origine et ne
peuvent être utilisés que sur les véhicules qui en étaient équipés d’origine. Sur les
véhicules qui sont équipés d’origine d’amortisseurs ajustables par un système
électronique, la substitution pour des amortisseurs alternatifs respectant les règles de
l’article 3.2.1 est permise.
b) Les éléments de support des amortisseurs doivent être du même type que ceux d’origine.
L’utilisation de tout matériau (incluant les métaux) pour les coussinets (« bushings »)
est permise seulement pour les coussinets d’amortisseurs. Les coussinets
d’amortisseurs décentrés (« offset bushings ») sont interdits. Un coussinet
d’amortisseur peut être implanté comme une rotule (spherical bearing). Les
coussinets de suspension ne peuvent pas être remplacés par d’autres coussinets de
dimension ou de matériau différent de ceux d’origine. Sur une suspension à jambe de
force, le coussinet reliant l’extrémité de la jambe de force au châssis ou à la
carrosserie n’est pas considéré comme un coussinet d’amortisseur, mais bien
comme un coussinet de suspension.
c) Le trou central d’un support d’amortisseur supérieur peut être agrandi afin de faciliter
l’installation d’amortisseurs, de cartouches d’amortisseurs (« strut inserts ») ou de
jambes de force de remplacement couramment disponibles qui ont une tige de
diamètre supérieur à celui de la pièce d’origine, tant que :
i. Le trou agrandi reste concentrique avec le trou d’origine;
ii. L’agrandissement du trou n’implique pas la modification d’un roulement;
iii. Ni l’agrandissement du trou, ni la position de la tige de l’amortisseur ne peut modifier
l’alignement ou les capacités d’alignement de la suspension;
iv. L’agrandissement est du minimum requis afin d’accommoder la tige de l’amortisseur de
remplacement.
d) Une butée de suspension est estimée remplir la même fonction qu’un ressort. Dans cet
esprit, la longueur de l’amortisseur compressée lorsque l’amortisseur entre en
contact avec la butée ne peut pas être augmentée. Par contre, afin de permettre
l’installation d’amortisseurs de remplacement, il est permis de :
i. Raccourcir la butée;
ii. Agrandir le trou central d’une butée externe à l’amortisseur et concentrique à la tige de
l’amortisseur; Changer la butée, tant que les restrictions de longueur sont respectées.
iii un trou peut être ajouté à un panneau intérieur pour permettre l’accès au mécanisme
d’ajustement sur les amortisseurs autorisés. Le trou ne peut avoir que cette fonction.
Les panneaux intérieurs sont définis comme les pièces qui recouvrent l’intérieur du
véhicule et qui sont accessible de l’intérieur du véhicule. Cela n’inclus pas les
panneaux structuraux tel que passages de roue (Wheel well) ou l’intérieur de l’aile, qui
peuvent aussi être accessible de l’intérieur, mais qui font partie de la structure de
l’automobile.
3.2.3 Freins
a) Tout changement de marque et de matériel des sabots et plaquettes de frein est
20
permis.
b) Sur toutes les voitures dont l’année modèle est antérieure à 1997, il est permis de
remplacer les tubulures hydrauliques des systèmes de freins et d’embrayage par des
tubulures solides en métal ou des tubulures en métal tressé (« braided hoses »);
c) Toute buse alternative pour le saignement des systèmes de frein (comme les «
Speedbleeders ») est permise, tant qu’elle ne remplit que cette fonction.
d) S’ils font partie de l’équipement du véhicule, les freins ABS ne peuvent être désactivés sauf
par le biais d’un interrupteur d’origine. Il est interdit d’utiliser des fusibles ou des relais
modifiés ou défectueux pour désactiver l’ABS.
3.2.4 Barre anti-roulis
a) Barre anti-roulis avant :
Il est permis de remplacer, d’ajouter ou d’enlever toute barre anti-roulis avant tant que la
configuration résultante n’a aucune autre fonction que celle d’une barre antiroulis. Il est
permis d’utiliser des coussinets de barre anti-roulis de tout matériau. Aucune
modification de la carrosserie, du châssis ou de tout autre composant afin de faciliter
l’installation ou le remplacement d’une barre anti-roulis n’est permise, à l’exception du
perçage des trous pour les vis ou écrous de fixation. Les éléments structurels reliant
les supports de la barre anti-roulis sont interdits s’ils n’étaient pas installés d’origine.
b) Barre anti-roulis arrière :
Il est interdit d’ajouter, d’enlever, de remplacer ou de modifier une barre anti-roulis arrière de
quelque manière que ce soit.
3.2.5 Roues
Toutes marques ou modèles de roue peuvent être utilisés à condition qu’elles soient de
même largeur et diamètre que celles d’origine et que le déport une fois installées
(incluant les espaceurs) ne soit pas différente de celles d’origine de plus de 6,35 mm
(0,25 po.). La modification de la voie qui en résulte est acceptée. Les voitures
équipées à l’origine de roues de 12 pouces de diamètre peuvent utiliser des roues de
13 pouces de diamètre à la condition qu’elles soient de même largeur et que le déport
une fois installées ne soit pas différent de celles d’origine de plus de 6,35mm (0,25
po.). Les espaceurs de roue sont permis, en autant que la configuration finale roueespaceurs soit conforme aux limitations sur le déport mentionnées au paragraphe
précédent. Les goujons, boulons et écrous de roue peuvent être changés pour des
éléments de longueurs différentes. Conversion des roues métriques : Mesurer le
diamètre en pouces puis utiliser la plus proche dimension inférieure. Mesurer la
largeur en pouces puis utiliser la plus proche dimension inférieure (au ½ pouce près).
3.2.6 Pneus
Tout pneu installé comme équipement d’origine sur un véhicule éligible en Catégorie Stock
peut être utilisé. Les pneus qui ne sont pas considérés comme étant équipement
d’origine doivent respecter les règles suivantes :
a) Le pneu doit être marqué du signe d’approbation du département des Transports (D.O.T.)
et du numéro d’approbation.
21
b) La partie horizontale du pneu vue du dessus, perpendiculairement au sol, ne doit pas
dépasser l’ouverture du passage de roue.
c) Aucune modification permettant l’installation des pneus ou donnant plus d’espace aux
passages de roues n’est permise.
d) Les différentes dimensions du modèle de pneu doivent être équitablement disponibles pour
tous les compétiteurs. Toute variante du modèle de pneu disponible seulement sur
une base limitée ou pour certains compétiteurs ne peut pas être utilisée.
e) Les pneus de course et les pneus rechapés sont interdits.
f) Les pneus doivent avoir une profondeur de bande de roulement (« tread depth ») mesurable
et non nulle. La toile ou la broche ne doivent pas être visibles.
3.3 Système électrique
a) La marque de bougie, de rupteur à plots de contact (« points »), de bobine d’allumage et de
câble à haute tension est libre.
b) Sur les voitures dont l’année modèle est antérieure à 1968, on peut remplacer le système
d’allumage par tout système d’allumage utilisant un distributeur d’origine. Les
paramètres d’allumage doivent respecter les spécifications du fabricant.
c) Aucune modification de la programmation ou des tables de paramètres d’un système
d’injection électronique n’est permise.
3.4 Moteur et rouage d’entraînement
a) L’enlèvement ou le remplacement du filtre à air est permis. Un filtre de remplacement
d’une taille empêchant la fermeture du couvercle de boîte à air est interdit. Aucune
autre composante du système d’admission d’air ne peut être remplacée, enlevée,
modifiée ou déplacée.
b) Les cylindres peuvent être réalésés à la dimension permise par le fabricant
immédiatement supérieure à la dimension nominale. Cette dimension supérieure ne
doit pas différer de la dimension nominale de plus de 0.020 pouces (0.5 mm).
L’utilisation d’une chemise afin de réparer l’alésage d’origine est permise. Seuls les
pistons de dimensions nominales ou de la dimension permise par le fabricant
immédiatement supérieure à la dimension nominale peuvent être utilisés. Ces pistons
doivent avoir la même configuration et être de masse égale ou supérieure à un piston
d’origine aux dimensions nominales. La méthode de fabrication du piston (moulage,
forgeage, etc.) doit être la même que celle du piston d’origine.
c) L’équilibrage statique et dynamique des pièces mobiles du moteur est interdit.
d) L’ajustement des ports d’admission et d’échappement aux collecteurs (« port match ») est
interdit.
e) Toute composante du système d’échappement située en aval du pot catalytique, ou du
collecteur d’échappement si le véhicule n’est pas équipé d’un catalyseur, peut être
remplacée ou modifiée. L’utilisation d’échangeurs de chaleur est permise seulement
si leurs dimensions et leur configuration restent les mêmes que celles d’origine.
L’ajout, la modification ou la suppression du catalyseur ou de tout autre dispositif de
contrôle de pollution faisant partie du système d’échappement sont interdits. Ces
dispositifs doivent être en état de fonctionner. Sur les véhicules dont l’année modèle
22
n’est pas antérieure de plus de cinq (5) ans à année modèle courante, le catalyseur
ne peut être remplacé que par une pièce d’origine. Pour les autres véhicules, le
catalyseur peut être remplacé par un catalyseur similaire à la pièce d’origine (de
même type, de même dimens ion et installé au même endroit et dans la même
position). Ceci ne permet pas l’utilisation d’un catalyseur dit de « haute performance ».
f) Un filtre à huile peut être ajouté si le véhicule n’en était pas équipé d’origine. Un filtre à huile
de type à cartouche (« canister ») peut être remplacé par un filtre vissé en n’utilisant
que le matériel nécessaire à sa fixation et à son raccordement au système de
lubrification du moteur, et en autant que la configuration résultante n’ait aucune autre
fonction.
g) L’installation de réservoirs d’expansion pour le système de refroidissement est permise.
L’installation d’un réservoir de collection d’huile est permise en autant que le système
PCV n’est pas modifié.
h) L’installation de blindage de cloche d'embrayage (« scattershields ») est permise. Ceci ne
permet le remplacement du boîtier de transmission.
i) Il est permis de remplacer ou d’ajouter des valves thermostatiques.
j) Le remplacement de toute tubulure par une tubulure en silicone est permis, en autant que
les exigences en termes d’équivalence de dimension, de forme, d’emplacement et de
performance sont respectées. Le remplacement des conduits des systèmes de prise
d’air doit correspondre à la rigidité, aux contours ainsi qu’à la texture interne.
k) L’utilisation d’un dispositif permettant de bloquer l’utilisation de la marche arrière est
permise.
l) Les ratios des différentiels, différentiels à glissement limité et de la transmission, ainsi que
les mécanismes d’embrayage, les mécanismes de carburation ou d’injec tion
d’essence et les mécanismes d’alimentation des compresseurs volumétrique («
superchargers ») doivent être d’origine.
m) Tout lubrifiant est permis.
n) Les sièges et les guides de soupape de moteurs conçus à l’origine pour utiliser un
carburant au plom b peuvent être remplacés en autant que les dimensions des pièces
de remplacement soient les mêmes que celles des pièces d’origine.
3.5 Liste des véhicules par classes en catégorie "STOCK"
Classe Super Sport Stock (SS Stock) (facteur d'indexation: 836)
BMW M5 ('00+)
Chevrolet Corvette C5 ('97+)
Dodge Viper R/T, GTS
Viper SRT-10
Lotus Esprit Turbo
Mazda RX-7 Turbo ('93+)
Porsche 911 (996 châssis) ('98+)
911 Turbo, 930 (2WD)
Classe A Stock (facteur d'indexation: 828)
Acura
NSX
23
BMW
M Coupe et Roadster ('01+)
M3 (E46)
Chevrolet
Camaro SS (96+)
Corvette C4 ('84-'96)
Corvette ZR -1
DeTomaso
Mangusta
Pantera
Ford
Mustang Cobra SVT ('03+)
Jaguar
XKR coupe
Mercedes
E55 AMG
SLK32 AMG ('02+)
Mitsubishi
Evolution VIII (‘03+)
Pontiac
Firebird WS6 (‘96+)
Porsche
911 (993 chassis) non-turbo ('95-'98)
Boxster S
Saleen
Mustang (atmosphérique)
Shelby
Cobra (toutes)
Subaru
WRX STi
Toyota
Supra Turbo ('93 1/2+)
Classe B Stock (facteur d'indexation: 826)
Audi
TT (225hp, double intercoolers) incl. ALMS Coupe
BMW
330i perf. pkg.
M Coupe et Roadster ('96-'00)
M3 (E30)
M3 (E36)
Z3 6 cyl NAC
Z4
Chevrolet
Corvette ('63-'82)
Chrysler
Prowler
Ferrari
308, 328
Honda
S2000
Infiniti
G35 Coupe
Jaguar
Type S -R
24
XKE (6- et 12-cyl)
Lotus
Elan PROPULSION
Esprit
Europa Twin Cam
Europa, moteur Renault
Maserati
Biturbo
Mazda
RX-7 Turbo ('87-'91)
RX8
Mercedes
SLK
Morgan
Plus 8
Nissan
300ZX Turbo ('90+)
350Z
Plymouth
Prowler
Porsche
356, Carrera 4 cam
911, Club Sport
911, non-turbo, NAC
914/6
928 (toutes)
944 (16V)
944 Turbo (toutes)
968
Boxster
Carrera 2, Carrera 4 (964 chassis)
TVR
8 cyl et V6
Toyota
MR-2 Turbo
Classe C Stock (facteur d'indexation: 811)
BMW
Z3 4 cyl
Jensen
Healey
Lotus
7, 7A
Eclat
Elan +2
Elite 2+2
Elite, 1216cc
Mazda
Miata 1.8 (toutes)
Porsche
914: 1.7, 1.8 & 2.0 L
Toyota
MR-2 Supercharged
MR2 Spyder
25
Classe D Stock (facteur d'indexation:794)
Acura
Integra Type R
RSX-S
Audi
S4 ('00+) (A4 chassis)
TT (180hp, intercooler simple)
BMW
330 Ci
3 series 6 cyl. (non-M) NAC
Cadillac
CTS
Chrysler/Dodge
Crossfire
Daytona IROC R/T
Neon SRT-4
Honda
Prelude moteurs VTEC (‘97+)
Infiniti
G35 Sedan
Jaguar
X type 3.0 (AWD)
X type
Lexus
IS300
Mazda
Mazdaspeed Protégé
Mercedes
C320
Mitsubishi/DSM
Eclipse/Talon Turbo AWD
Nissan
Maxima ('04+)
Sentra Spec-V ('02+)
Subaru
WRX
Toyota
Celica GTS ('00+)
Volkswagen
Golf/Jetta/GLI 24V VR6 ('02+)
Volvo
S60R ('03+)
Classe E Stock (facteur d'indexation: 804)
Alfa Romeo
2000 GTV
2000 Spyder
Datsun
2000, 240Z, 260Z, 280Z, 280ZX non-turbo
Delorean
Dodge
Charger Turbo
GLH Turbo
Fiat/Bertone
26
X1/9 (toutes)
Mazda
Miata 1.6
RX-7, non-turbo (toutes)
Morgan
Plus 4, 4/4
Pontiac
Fiero V-6
Porsche
924 Turbo, moteur Audi
924S
944 8v
Shelby
Charger GLH-S ('87)
Sunbeam
Tiger
TVR
4 cyl & 6 cyl en ligne
V8
V12
Toyota
MR2 non-turbo
Triumph
TR-8
Classe F Stock (facteur d'indexation: 803)
AMC
AMX
Javelin V8
BMW
5 series 6 -cyl NAC
6 series coupe
8 series coupe (toutes)
M5 ('88-'93)
Buick
Regal/Grand National, Turbo V6
Chevrolet
Camaro V8 NAC
Corvette ('53-'62)
Datsun
280 ZX Turbo
Dodge
Stealth turbo
Ford
Mustang Mach 1 (’03)
Mustang V8, NAC
Thunderbird V8 &
Supercharged V6
GMC
Syclone
Typhoon
Infiniti
Q45
Jaguar
S-type (6-cyl)
27
Sedans, (12 cyl.)
XJ-S
XJ6 ('98+)
Lexus
400
GS400
SC300
Lincoln
LS V8 Sedans
Mark VIII
Mercedes
C36
CLK
Mercury
Capri V-8
Cougar V-8 &
Supercharged V-6
Mitsubishi
3000 GT Turbo
Nissan
300ZX turbo (pre-'90)
300ZX, non-turbo ('90+)
Pontiac
Firebird V8 NAC
Trans-Am Turbo V-6
Shelby
GT350
GT500
Toyota
Supra Non-turbo ('93+)
Supra Turbo ('86 1/2-'92)
Triumph
Stag
Classe G Stock (facteur d'indexation: 781)
Acura
CL 6 -cyl
Integra ('90+) NAC
Legend
RSX (non-S)
TL
TL Type S
TSX
Vigor
Alfa Romeo
164 non-S (pre '94)
1750, 1750 GTV
GTV V6
Milano
Audi
200 Turbo Quattro
5000 Turbo
A4, 4 cyl. Turbo
A4, 6 cyl
A6
28
Quattro Coupe, Turbo
S4 ('92-'94) (100 CS chassis)
V8 Quattro, A8
BMW
2002 (toutes)
318 ti ('95+)
318is, i (1991)
325E, moteur eta
Buick
Reatta
Cadillac
Catera
Chevrolet
Camaro V6
Corvair 4 carb
Corvair Turbo
Chrysler
Cirrus, V6
Conquest Turbo
Laser Turbo
Neon, (toutes)
PT Turbo ('03+)
Sebring V6
Daewoo
6-cyl.
Dodge
Avenger V6
Conquest Turbo
Daytona Turbo NAC
Lancer Turbo
Neon, (toutes)
Shadow Turbo NAC
Shadow V6
Spirit R/T
Spirit V6 & Turbo 4 cyl
Stealth non-turbo
Stratus V6
Ford
Contour SE V6
Contour SVT
Focus SVT
Mustang SVO
Mustang V6 et 4 cyl. turbo
Probe ('89-'92) 4 cyl turbo & V6
Probe ('93+) (toutes)
Taurus SHO
Tempo V6
Thunderbird Turbo
ZX2/SR
General Motors Toutes TRACTION AVANT avec moteurs 6-cyl, Quad 4, Ecotec, ou 4-cyl turbo,
NAC
Honda
Accord V6
CRX Si (toutes)
29
Civic Si ('02)
Civic Si ('86 et '87)
Civic Si ('99 et '00)
Civic Si-R
Civic del Sol VTEC
Prelude ('92+) NAC
Prelude VTEC (’93-96)
Hyundai
Tiburon 6-cyl ('02+)
Infiniti
M30
Isuzu
Impulse Turbo TOUTES
Jaguar
X-type ('02+)
Lexus
ES 250
ES 300
GS 300
Lincoln
LS V6 Sedans
Mazda
323 GT Turbo Sedan
323 GTX awd Turbo
Mazda 6 ('03+)
Milenia S/C
MX-6 V6 et 4 cyl. turbo (toutes)
MX-6, 4 cyl ('93+)
Protégé MP3
Mercedes
190 16v
190, 2.6L
280
C230 (190HP)
Mercury
Capri, US, V6 et 4 cyl turbo
Cougar V6
Mystique V6
Topaz V6
Merkur XR4Ti
Mini 'S' ('02+)
Mitsubishi
3000 GT, non-turbo
Eclipse ('00+)
Eclipse/Talon Turbo TRACTION AVANT
Galant V6
Galant VR4
Starion Turbo
Mitsubishi/DSM
Eclipse/Talon Turbo TRACTION AVANT
Nissan
200 SX SE V6
200 SX SE-R ('95+)
200 SX Turbo
240 SX (toutes)
30
300ZX, non-turbo (pre '90)
Altima ('02+)
Maxima ('92+)
NX 2000
Sentra 2.0L ('00+'01)
Sentra SE-R ('02+)
Sentra SE-R ('91-'94)
Peugeot
405 Mi-16
Plymouth
Acclaim V6 & 4 cyl. Turbo
Neon (toutes)
Sundance V6 & 4 cyl. turbo
Pontiac
Vibe
Saab
900 V6 ('94+)
Toutes Turbos
Saturn
DOHC
L-series 6 -cyl
Subaru
Impreza 2.5 RS
SVX
Toyota
Camry V6 ('92+)
Celica All-Trac Turbo
Celica GT ('94+)
Celica GT-S ('86-'93)
Celica ST ('94+)
Matrix (toutes)
Supra ('82-85)
Supra ('86-'92)
Volkswagen
1.8T NAC ('02+)
Beetle 1.8 Turbo
Corrado G60
Corrado VR6
Golf/GTi/Jetta 1.8 Turbo
Golf/GTi/Jetta 16v
Passat (6-cyl, '02+)
Passat 1.8 Turbo
Passat V6 AWD
Sirocco 16v
VR6 TRACTION AVANT (toutes)
Volvo
(NAC)
Turbo (toutes)
Classe H Stock (facteur d'indexation: 776)
AMC
Gremlin, 4 & 6 cyl.
Spirit, 4 & 6 cyl.
Acura
CL, 4 cyl.
31
Integra ('86-'89)
Alfa Romeo
1300
1600
2000, sedans 4 portes
Sedans, NAC
Audi
100 toutes, excepté S4
4000 toutes
5000 toutes, excepté turbo
80 toutes
90 toutes
Quattro Coupe non-turbo
Austin
Mini (toutes)
Mini-Cooper
Austin-Healey
100/4
100/6
3000
Sprite (toutes)
BMW
1600
1800
1800 TISA
1800 ti
2000 CS coupe
318 NAC
318i & is ('92+)
320
7 series, 6 cyl.
Chevrolet
Beretta, NAC
Camaro, 4 & 6 cyl en ligne
Chevette
Corvair, 2 carb
Cosworth Vega
Nova 16V, (NUMMI)
Nova, 8V (NUMMI)
Nova, PROPULSION, 4 & 6 cyl.
Spectrum
Spectrum Turbo
Sprint
Sprint Turbo
Vega
Chrysler
Laser, non-turbo
PT Cruiser
Sebring, 4 cyl.
Daewoo
4 cylindre
Datsun
1200
1500 Roadster
1600 Roadster
32
210
310
310 GX
510
610
710
810
B210
F10
Dodge
Avenger, 4 cyl
Challenger, 2.6L
Charger, non-turbo, TRACTION AVANT
Colt 1.8L, 16v ('93+)
Colt 1600, TRACTION AVANT
Colt TRACTION AVANT, 1.4 & 1.5L
Colt PROPULSION
Colt Turbo (16v)
Colt Turbo (pre-'89)
Daytona, non-turbo, 4-cyl
GLH, non-turbo
Intrepid
O24, 1.7L
Omni, 1.7 & 2.2L
Rampage, 2.2L
Shadow, non-turbo, 4 cyl.
Spirit, non-turbo, 4 cyl.
Stratus, 4 cyl.
Eagle
Summit 1.8 16v ('93+)
Summit NAC, non-turbo
Summit Turbo 16v
Talon non-turbo 16v
Fiat
124 Coupe & Spyder
124 Sedan
128
131 Sedan & Brava
850 Coupe & Sedan
850 Spyder
Strada
Ford
Aspire
Contour 4 cyl.
Cortina (toutes)
EXP 1.6, non-turbo
EXP 1.9
EXP Turbo
Escort 1.9 & 1.6, NAC
Escort 1.9 EFI, HO (pre '91)
Escort 16v ('91+)
Escort Turbo
Festiva
Fiesta
Focus
33
Mustang II, 4 & 6 cyl.
Mustang, 4 & 6 cyl. en ligne
Pinto
Probe ('89-'92), 4 cyl, non-turbo
Taurus (NAC)
Tempo
Thunderbird V6 ('89+)
ZX2 (non-SR)
General Motors
Toutes TRACTION AVANT, NAC
PROPULSION V6 NAC
Geo
Metro
Prizm
Spectrum
Storm 12v
Storm Gsi 16v
Honda
600
800
Accord, 4 cyl.
CRX (NAC)
Civic (NAC)
Civic EX, LX ('88+)
Civic Si ('89-'91)
Civic del Sol DX
Civic del Sol S, Si ('94+)
Insight
Prelude ('79-'91)
Prelude S ('92+)
Hyundai
Accent ('95+)
NAC
Scoupe Turbo ('93+)
Scoupe, non-Turbo
Tiburon 4-cyl ('02+)
Infiniti
G20
Isuzu
I-Mark TRACTION AVANT RS 16v & turbo
I-Mark NAC, TRACTION AVANT & PROPULSION
Impulse, NAC
Impulse, non-turbo ('90+)
Stylus 12v
Stylus 16v
Jaguar
XK-120
XK-140
XK-150
Kia
Sephia 1.8
Lancia
Beta Coupe
HPE
Scorpion
34
Zagato
Lotus
Cortina
MG
"T" Series
MGA
MGB, MGB-GT
MGC
Midget (toutes)
Mazda
323, 1.6, 8V
626 (toutes)
808
929
Cosmo
GLC (toutes)
Millenia
MX-3 4 cyl.
MX-3 V-6
MX-6 ('88-'92) 4 cyl. non-turbo
Protégé (NAC)
Protégé 1.8, 16v
R100
RX-2
RX-3
RX-4
Mercedes
NAC
Mercury
Bobcat
Capri TRACTION AVANT
Capri, allemande, 4 cyl. & V6
Capri, Turbo, TRACTION AVANT
Capri, US, 4 cyl.
Cougar 4 -cyl ('99+)
LN-7 (toutes)
Lynx, (toutes)
Mystique (4 cyl.)
Sable
Scorpio
Topaz 4 cyl.
Tracer 1.6L & 1.9L
Tracer 16v
Mini Cooper non-S ('02+)
Mitsubishi
Cordia (toutes)
Eclipse, non-turbo 8v & 16v
Galant, 2.0L, 16v, non-turbo ('89+)
Galant, 2.4L, 16v
Lancer non-turbo
Mirage 8v & 16v, non-turbo
Mirage Tu rbo 16v
Precis
Premier (toutes)
Starion, non-turbo
35
Tredia (toutes)
Nissan
200 SX (NAC)
Altima (NAC)
Maxima (NAC)
NX 1600
Pulsar (toutes)
Sentra (pre-'91)
Sentra 1.6L ('91+)
Sentra 1.8L ('01+)
Sentra SE 2.0 ('95-'99)
Stanza
Opel
1100
1900 (toutes)
GT
Manta
Peugeot
405 DL & S
Pininfarina
2000
Plymouth
Acclaim, 4 cyl., non-turbo
Arrow
Champ
Colt 1.5L
Colt 16v 1.8L ('93+)
Horizon
Laser, non-turbo
Sapporo
Scamp, 2.2L
Sundance, 4 cyl., non-turbo
TC-3
Turismo
Pontiac
Fiero, 4 cyl.
Firebird, 4 & 6 cyl. en ligne
Le Mans TRACTION AVANT
Sunfire, 2.2L
T-1000
Porsche
356, excepté Carrera
912
924, moteur Audi
Renault NAC
Saab
NAC
Saturn
8V
Ion
L-series 4-cyl
Shelby
Charger, non-turbo
Subaru
Impreza, NAC
36
Legacy 2.5 GT
NAC
Sedan Turbo, NAC
Sunbeam
Alpine, 4 cyl.
Suzuki
Esteem GL
Swift (toutes)
Toyota
Camry (4 cyl)
Camry, V6,(NAC)
Celica TRACTION AVANT (NAC)
Celica PROPULSION
Corolla (toutes)
Cressida
Echo
Paseo
Prius
Starlet
Supra (pre-'82)
Tercel
Triumph
GT6
Spitfire
TR2
TR250
TR3
TR4
TR4A
TR6
TR7
Volkswagen
(toutes refroidies à l’air)
(toutes diesel)
Beetle 2.0
Dasher
Fox
Golf/Jetta 8v (toutes)
Passat 4 cyl., non-turbo
Quantum
Rabbit et GTI (toutes NAC)
Scirocco 8v
Volvo
NAC
P1800
Yugo
(toutes)
Voitures surclassées (non éligibles en Stock)
BMW 325 M-Technic
BMW M3 Lightweight
BMW Z8
Callaway Corvette
Dodge Viper (NAC)
Ferrari 355 et 360
37
Firebird Firehawk
Lotus Elan M-100
Mustang Cobra R
Oldsmobile 442 HO W-41 (Sports package option)
Porsche 911 GT2 ('02+)
Porsche 911 GT3
Porsche 911 Turbo (AWD), Saleen Mustang (supercharged)
4. Catégorie "Street Touring"
Un véhicule peut participer dans la catégorie « Street Touring » même si la préparation du véhicule
n’excède pas les modifications permises dans la catégorie Stock.
Les modifications de la catégorie Street touring ont pour but de l’insérer entre la catégorie Stock et
Street Prepared. Cette catégorie permet une aire de jeu naturel pour les enthousiastes du sport
motorisé utilisant des sedans avec suspensions, moteur ou extérieur modifié de façon compatible et
parfaitement légale pour la rue. Les véhicules de cette catégorie incluent sedans/coupés avec au
minimum quatre place et quatre ceinture de sécurité; qui ne sont pas basés sur des voitures sportives,
avec un moteur d’une capacité maximale de 3.1 litres à aspiration atmosphérique et quelques sedans à
turbocompresseur. Les différentiels à glissement limité sont interdits, même s ‘ils sont d’origine à part
des « viscous coupling » d’origine. Une voiture basée sur une voiture sport inclue les variantes 2+2 des
voitures biplaces.
La catégorie Street Touring se compose de quatre classes indexées, soit STS, STX, STS2 et STU.
Véhicules Éligibles STS
À titre indicatif, les véhicules éligibles en STS normalement proviendront des classes D, F, G, et HStock
a.
Tous les véhicules rencontrant les critères ci haut
b.
Volkswagen Golf/Jetta/Beetle/Passat 1.8T
c.
Volkswagen Jetta TDI, Golf TDI
d.
Audi A4 1.8T, non-Quattro
e.
Mazda 323 GTX (4wd)
f.
Mazda 323 GT
g.
Volvo S40 et V40
Exemple de véhicules exclus
Porsche , toutes
Datsun Z car 2+2
Honda CRX
MGB GT
Mazda RX-8
Triumph toutes
38
Véhicules permis en STS2
Véhicules 2 places avec une cylindrée maximale de 1.8 litres
a.
Honda CRX
b.
Mazda Miata (‘90-’97)
c.
Mazda RX-7 (non turbo ’79-’92)
d.
Toyota MR-2 (’85-’89)
Véhicules exclus :
a.
Mazda Miata (’98+)
b.
Lotus (toutes)
c.
Toyota MR-2 (’91-’95 et ‘00+)
4.1 Modification permises – STS et STS2
A. Toutes les modifications permises dans la catégorie stock sont permises ainsi que ce qui suit.
B. Le système d’air climatisé peut être enlevé en totalité ou en partie. Ce règlement ne doit pas
être interprété comme une permission de modifier le système de chauffage.
4.2 CAROSSERIE
A. Les ensembles de pédales et autres accessoires cosmétiques intérieur peuvent être ajoutés.
B. Les sièges du conducteur et du passager peuvent être remplacés selon conditions suivantes : la
surface pour s’assoir doit être recouverte et rembourrée : le haut du siège ou l’appui-tête, ne
peuvent être situés en bas du milieu de la tête du pilote. Le siège sans compter la quincaillerie
de montage doit peser au moins 6,82 kilogrammes (15 livres) .
C. L’enlèvement des garnitures (emblèmes, bandes de protections, bavettes garde-boues, etc) est
permis.
D. Le volant peut être remplacé sur les voitures qui n’étaient pas équipées d’un coussin gonflable
d’origine .
E. Les ailles ne peuvent être coupées ou élargies, mais la bande intérieure peut être “roulée” afin de
gagner de l’espace pour les pneus. Des marques d’usure à l’intérieur du compartiment de l’aile
sont permises. Par contre des trous ou rainures à travers du compartiment de l’aile dûs à l’usure
(ce qui offre de l’espace supplémentaire pour les pneus) sont interdits.
F. L’ajout de bavettes, jupes, ensembles de carosserie et ailerons arrières (« spoilers ») est
permis.
4.3 PNEUS
39
A. La largeur maximale autorisée des pneus est de 225 mm. selon la nomenclature du format (par
exemple 225/50-15)
B. L’indice d’usure de la semelle doit être de 140 ou plus.
4.4 ROUES
A. Les roues doivent avoir une largeur maximale de 7.5 “ sans nécessiter de modifications au
système de freinage d’origine.
4.5 AMORTISSEURS
A. Les butées de course de suspension peuvent être modifiées ou enlevées.
B. N’importe quel amortisseur peut être utilisé en autant qu’il soit attaché aux points d’attaches
d’origine. Le nombre d’amortisseurs doit être le même qu'à l'origine. Aucun amortisseur ne doit
pouvoir être ajusté pendant que le véhicule est en mouvement, à moins que le véhicule en soit
équipé d’origine. Les véhicules avec des jambes de type MacPherson peuvent utiliser des
cartouches de remplacement de n’importe quel type. Ceci ne permet aucun changement à la
géométrie de la suspension ou changement de point d’attache (c’est à dire affectant la position
du joint à rotule inférieur ou de la fusée de roue (« spindle »). Le but est de permettre le
changement de longueur de l'amortisseur nécessaire pour accommoder les modifications
permises qui affectent la hauteur du véhicule et la course de la suspension.
4.6 FREINS
A. Les disques de freins percés et /ou rainuréss (slotted) sont permis en autant qu’ils respectent la
dimension et le type que d’origine.
B. Les tubulures hydrauliques peuvent être remplacées en autant qu’elles soient approuvées DOT.
C. Des conduits d’air peuvent être installés pour les freins, pourvu qu’ils soient orientés vers l’avant
seulement, et qu’ils ne nécessitent pas de modification à la carrosserie/structure. Ils ne peuvent
avoir d’autres fonctions.
4.7 BARRES ANTI- ROULIS
La substitution, l’addition ou l’enlèvement des barres anti-roulis est permise. Le matériel des coussinets
(« bushings »), la méthode de fixation et les points d’attache sont au choix. Ceci ne permet pas
d’enlever une pièce soudée du sous -chassis pour accommoder l’installation. Des composants tels que
les barres anti-roulis et enveloppes externes des jambes de suspension qui servent en même temps
comme point d'attache de la suspension ne peuvent pas être modifiés de façon à modifier la géométrie
de la suspension, et ne peuvent être installés dans une position (par exemple à l’envers) autre que la
configuration originale. La barre ne peut avoir un but autre que celui mentionné explicitement ici.
4.8 SUSPENSION
A. La hauteur du véhicule par rapport au sol ne peut être modifiée qu’en utilisant des ajustements de
la suspension, des blocs d’espacement, différentes jumelles de ressort à lame, différents leviers
de barres à torsion, différentes assiettes de ressort hélicoïdal ou différents ressorts. Ceci ne
40
permet pas l’usage d’espaceurs qui changent la géométrie de la suspension, comme ceux entre
le support du moyeu (« hub carrier ») et le bras de suspension inférieur. Les ressorts doivent
être du même type que ceux d’origine (hélicoïdal, lame, barre de torsion) et, sauf si mentionné
autrement ici, utiliser les points d’attache d’origine. Les assiettes des ressorts originalement
attachés aux amortisseurs peuvent être enlevées, modifiés et leur position peut être ajustable.
Des espaceurs sont permis en haut et bas du ressort. Ce règlement permet l’utilisation des
ressorts multiples, en autant que l’emplacement original du ressort est utilisé.
B. Les coussinets de suspension peuvent être remplacés avec des coussinets de tout matériel
(excepté métal) pourvu qu’ils s’installent à l’endroit d’origine. Les coussinets décentrés (« offset
bushing ») peuvent être utilisés. Sur les coussinets de remplacement la proportion de métal par
rapport à celle non métallique ne peut être augmentée. Ceci n’autorise pas un changement de
type de coussinet (coussinet sphérique en remplacement d’un coussinet cylindrique) ou
l’utilisation d’un coussinet avec un trou à angle dont la direction est différente du coussinet
d’origine. Si un coussinet d’origine accommodait un mouvement multiaxes par déformation, le
coussinet de remplacement ne peut accommoder ce mouvement en changeant le type de
coussinet, par exemple en changeant pour un coussinet sphérique ou similaire ayant de pièces
internes mobiles. Des goupilles ou clés peuvent être utilisés pour empêcher la rotation des
coussinets, mais ne peuvent avoir autre but que celui de retenir le coussinet dans la position
désirée. Les coussinets de montage du différentiel ne sont pas des coussinets de suspensions
et ne peuvent être modifiés par ce règlement.
C. Sur les suspensions de type MacPherson, les plateaux pour ajustement du carrossage
(“camber plat es”) peuvent être utilisés et les trous de montage d’origine peuvent être agrandis.
Des trous additionnels peuvent être crées mais le trou de fixation central ne peut être agrandi.
Tout type de coussinet ou de roulement peuvent être utilisés dans le plateau pour l’ajustement
du carrossage. L’installation peut incorporer une assiette de ressort supérieure alternative. Tout
changement de la hauteur du véhicule par rapport au sol causé par l’installation du plateau est
permis. Les modifications de l’angle de chasse (“caster”) causées par l'installation du plateau
sont permises. Des boulons à carrossage peuvent être installés, tant que ces pièces utilisent
les points d’attache d’origine non modifiés. Un changement de l’angle de chasse résultant de
l’utilisation des boulons à carrossage est permis.
D. L’addition ou le remplacement de barres de stabilisation reliant un essieu rigide au châssis pour
contrôler le mouvement latéral est permise. Les barres de traction ou de réaction de couple
peuvent être ajoutées ou remplacées. Les modes d’attachements et les points d’attaches sont
au choix. Ceci n’autorise pas l’enlèvement d’une pièce soudée au sous-chassis pour faciliter
l’installation. Le membre longitudinal auquel GM réfère comme un “torque arm” sur les modèles
Camaro de 3e et de 4e génération, qui contrôle le mouvement du différentiel est couvert par cette
section et peut être modifié ou remplacé.
E. Les changements aux paramètres d’alignement résultant directement de remplacements des
pièces autorisées sont permis. Par exemple, les changements d’alignement résultant du
remplacement d’un coussinet cylindrique décentré sont permis, incluant ceux résultant de
changement d’action pivotante autour du boulon d’installation, ou autour du coussinet même.
41
F. Les barres de renforcement (strut bars) sont permises avec tout type de suspension. Les barres
de renforcement peuvent être installées transversalement dans la voiture du point d’attache de la
suspension supérieur droit au point d’attache supérieur gauche, ou, du point d’attache de la
suspension inférieur droit au point d’attache inférieur droit. Aucune autre configuration n’est
permise. Des trous additionnels peuvent être percés pour l’installation. L'attachement doit être
fait avec des écrous. Les trous ou fentes ne peuvent être plus grandes que requis et ne peuvent
avoir d’autres fonctions. Ceci ne permet pas de modification au cadre ou au monocorps en
dehors des trous de montage.
4.9 SYSTÈME ÉLECTRIQUE
a) La marque, le numéro de pièce et la grandeur de batterie peuvent être changés en autant que le
voltage demeure le même.
b) Le repositionnement de la batterie ou des batteries est permis mais pas dans le compartiment
passager. Si la batterie est déplacée et le support de batterie est amovible (avec des boulons),
le support peut être enlevé ou déplacé avec la batterie. Des trous peuvent être percés pour le
passage des câbles. Des câbles allongés peuvent être substitués pour permettre le
repositionnement. Le nombre de batterie ne peut être changé. L’espace derrière le siège arrière
n’est pas considéré comme faisant partie du compartiment passager.
4.10 MOTEUR
A. Aucune modification au moteur ou à la transmission ne sont permises, incluant les systèmes
anti pollution, à l’exception de :
B. Les boîtiers de filtres à air peuvent être changés jusqu’au carburateur ou à l’injecteur. Ceci ne
permet pas le changement des refroidisseurs d’air (« intercoolers »).
C. Les collecteurs d’échappement et le système d’échappement peuvent être modifiés, par contre
le convertisseur catalytique doit demeurer à son emplacement d’origine et ne peut être
remplacé.
D. Les paramètres ainsi que les opérations du système de gestion du moteur peuvent seulement
être modifiés par les méthodes suivantes. Toutes ces méthodes doivent excéder les normes
antipollution canadiennes pour l’année et le modèle du véhicule. Ces modifications s’appliquent
aussi aux véhicules à induction forcé, sauf qu’il ne peut y avoir de changement à la pression,
aux refroidisseurs d’air (« intercoolers ») et contrôleurs de pression. Un changement indirect de
pression suite aux modifications permises est accepté, par contre un changement ou une
modification spécifique de la pression ou des contrôles du turbo, soit mécanique ou électronique
est strictement interdit.
E.
42
1.
Les ECU reprogrammés peuvent être utilisés dans le boîtier standard, Les paramètres
de l’anti-patinage ne peuvent être modifies. Les contrôleurs de moteur ne peuvent
modifier le niveau de pression des moteurs compressés.
2.
Les composants électroniques peuvent être installés en série entre les capteurs du
moteur et le ECU. Ces composants peuvent alterner le signal venant du capteur afin
d’affecter les opérations de gestion du moteur de L’ ECU. Par exemple; les contrôleurs
de carburant qui modifient le signal venant d’un capteur de flux d’air.
3.
Plutôt que d’apporter des modifications électroniques au système de gestion du
carburant, il est permis de remplacer les régulateurs de pressions de carburant. Mais il
n’est pas permis de procéder aux deux options à la fois. C’est l’une ou l’autre.
4.
Les ajustements à l’allumage sont permis en autant qu’ils le soient par le système
d’origine.
5.
Les contrôleurs VTEC et autres équipements de fonctions similaires peuvent être
utilisés afin de modifier le réglage des systèmes électronique d’origine de variation de
réglage des soupapes (« Variable valve timing electronic lift control »).
6.
Le débimètre d’air (« mass airflow sensor ») doit rester à sa position d’origine.
F. N’importe quel mécanisme mécanique de changement de vitesses peut être utilisé.
G. Les poulies et courroies d’accessoires du même type que ceux d’origine peuvent être utilisés.
Ceci s’applique seulement aux poulies d’accessoires (i.e., alternateur, pompe à eau, pompe
direction assistée et la poulie de vilebrequin). Ceci ne permet pas le remplacement, la
modification ou la substitution des poulies, engrenages ou courroies qui font partie des arbres à
cames, système d’allumage etc. Les voitures équipées d’un compresseur volumétrique
(« supercharger ») sont exclues de ce règlement. Ce règlement ne permet pas le remplacement
de poulie-amortisseurs intégrés. Les poulies peuvent être construites de matériaux alternatifs.
Les poulies de guidage et de tension des courroies peuvent être utilisées pour remplacer les
items dont l’enlèvement est permis tel que les pompes anti-pollution ou l’air climatisé. Ils ne
peuvent avoir un autre but. Les voitures avec compresseur volumétrique ne peuvent changer une
poulie qui actionne le compresseur volumétrique.
H. Les supports moteurs peuvent être remplacés, mais les points d’ancrage doivent être au même
emplacement(s) qu’à l’usine sans changement ou modification supplémentaires. La position du
moteur ne peut être changé. La quantité de métal dans un support à moteur de remplacement
ne peut être augmenté en relation avec la quantité de métal trouvé dans les supports d’origine.
Les supports en métal solide sont interdits. Tout tampon non métallique peut être utilisé.
I.
Un pied de positionnement de type amortisseur hydraulique ou (embout de montant) peut être
remplacé par une pièce haute performance du manufacturier ou une pièce de rechange. Cette
pièce doit avoir les mêmes dimensions d’origine et point d’attache, incluant la conception à
l’usine. (exemple: si le pied de positionnement ou (embout de montant) est de type hydraulique
la pièce de remplacement doit être du même type.
43
4.11 STX
A. La classe STX augment la liste d’éligibilité des véhicules au delà de la classe STS. De plus,
d’autres modifications sont alors permises. C’est ainsi que :
1. Les règlements de la classe STS s’appliquent incluant les pneus de rue et l’antipollution sauf :
a) Remplacement de la section 4.2.E par” la surface totale lorsque l’aileron est vu d’en
haut ne doit pas excéder 8 pieds carrés. Cette surface sera calculée en multipliant la largeur
de l’aile par la longueur sans tenir compte de la courbe de celle-ci. Si un aileron est
juxtaposé de plus de 6 pouces, la surface de celui-ci sera additionnée au total de l’aile.
b) Remplacement de la section 4.8.E par « des ensembles de carrossage aussi
connus comme « Camber compensators » peuvent être installés. Ils consistent en des bras
de longueurs ajustables ou des montages de bras qui fournissent un ajustement à la
longueur effectifve des bras de suspension. Il n’est pas nécessaire de respecter les
spécifications du fabricant en ce qui concerne l’alignement. Par contre les contraintes
suivantes s’appliquent :
-
Sur une suspension à double bras (« double wishbone »), seul un bras
(supérieur ou inférieur) peut être modifié ou changé.
-
Sur une suspension de type MacPherson ou Chapman, le bras inférieur peut
être modifié/remplacé ou d’autres méthodes d’ajustement du carrossage tel
que décrit dans les section 4.8.B, C et D peuvent être utilisées.
-
Sur une suspension à bras oscillant, le bras principal ne peut être modifié par
contre les liens/bras de positionnement peuvent être modifiés ou remplacés.
-
Le bras ou le montage de remplacement doit s’attacher aux points d’attaches
originales. Tous les coussinets doivent respecter la section 4.8.B.
L’ensem ble corps de palier/ fusée ne peut être modifié ou remplacé.
1.
Toutes les restrictions en regard du type de carrosserie s’appliquent
2.
La limite de cylindrée du moteur est de 5.1 litres pour les moteurs atmosphériques et de
2.0 litres pour les moteurs compressés.
3.
Les roues doivent avoir une largeur maximale de 8 “ sans aucunes restrictions relatives
au diamètre ou au déport (« offset »). La largeur maximale autorisée des pneus est de
245 mm. selon la nomenclature du format (par exemple 245/45-16)
4.
Sur les véhicules véhicules à traction intégrale seuls les différentiels à glissement limité
(LSD) du manufacturier sont permis tel que définit dans la section III. 1.3. Sur les
véhicules à traction intégrale qui ne sont pas équipés d’origine de différentiels à
glissement limité UN seul différentiel à glissement limité peut être installé. Sur les
véhicules à 2 roues motrices (traction ou propulsion) il est possible d’utiliser un ou
plusieurs différentiels à glissement limité de tout type.
44
5.
Les convertisseurs catalytiques à débit élevé sont permis, leur emplacement doit être à
moins de 6 pouces de l’emplacement de l’unité d’origine. Les pots catalytiques
multiples peuvent être remplacé par un seul, tant que ceux-ci sont situés à moins de 6
pouces der l’’unité d’origine principale. La configuration doit rencontrer les normes
standard fédérales antipollution à la température d’opération normale du véhicule
6.
Les butés de suspension peuvent être modifiées ou enlevées
7.
Les disques de frein peuvent être remplacés par n’importe quels disques de diamètre
égal ou supérieur, en autant qu’ils soient de métaux ferreux ou d’aluminium. Les étriers
peuvent être modifiés ou remplacés en autant qu’ils s’attachent aux points d’origine. Les
freins de type « à tambours » peuvent être remplacés par des freins à disques en autant
que ces derniers soient d’un diamètre égal ou supérieur au diamètre intérieur des
tambours.
8.
L’ABS d’origine peut être désactivé électroniquement, mais ne peut être enlevé ou
modifié.
9.
Le système d’anti-patinage d’origine peut être désactivé électroniquement, mais ne peut
être enlevé ou modifié.
10. Les véhicule suivants sont exclus : BMW M3 (E36 et E46), BMW M5 (toutes),
Mitsubishi Evo 8, Subaru Sti.
4.12 STU
Exemples des véhicules éligibles :
-
Audi S4
BMW M3 (E36)
Chevrolet Camaro
Dodge Neon SRT-4
Ford Mustang
Mazda RX-8
Mitsubishi Lancer Evo 8
Pontiac Firebird
Pontiac GTO
Subaru WRX STi
Volvo S60 R
Toyota Supra
Véhicules exclus: E46 M3 et E39 M5.
Toutes les modifications permises en STX sont permises. De plus :
-
La limite de cylindrée des moteurs compressés passe à 3.1 litres
-
Il n’y a aucune limite de cylindrée pour les moteurs atmosphériques
45
-
Il n’y a pas de restriction quand au format des roues .
-
La largeur maximale autorisée des pneus est de 275 mm. selon la
nomenclature du format (par exemple 275/40-17) pour les voitures à 2 roues
motrices (2WD) et de 245 mm. selon le même principe pour les véhicules à 4
roues motrices (4WD).
-
5. Catégorie "Street Prepared" - modifications permises
Un véhicule peut participer dans la catégorie « Street Prepared » même si la préparation du véhicule
n’excède pas les modifications permises dans la catégorie Stock. Cependant les distinctions entre
années/modèles utilisés dans la catégorie stock ne s’appliquent pas dans la catégorie Street Prepared.
Ex : Les modèles de Porsche 911 énumérés sur la même ligne sont considérés les mêmes.
5.1 Modifications autorisées
Toutes les modifications autorisées dans la catégorie Stock sont permises. Les véhicules de la
catégorie Street Prepared peuvent être modifiés comme suit. Toute modification non explicitement
permise par les règlements Stock ou Street Prepared est interdite. Aucune modification non autorisée
n’est permise pour accommoder des modifications autorisées. Ex : Une modification au capot du
véhicule pour faciliter l’installation de carburateurs. Des modifications structurelles, comme l’addition de
bras de suspensions tel que “Jacking Rails”, ne sont pas permises à moins d’être explicitement
permises dans ce règlement. Les équipements et spécifications entre années et modèles différents du
véhicule peuvent être échangés si : - La pièce est d’origine sur l’année/modèle du véhicule sur lequel elle
provient. - L’année/modèle du véhicule est sur la même ligne de la classification de la catégorie Street
Prepared. La pièce mise à jour antérieure/ultérieure (update/backdate) où la pièce à laquelle elle
s’attache ne peuvent pas être modifiées ou remplacées pour faciliter la mise à jour. La mise à jour des
moteurs ou transmissions doit être effectuée complètement, les pièces individuelles de ces unités ne
peuvent être interchangées. Les véhicules non énumérés dans la liste de la section III. 6 ne peuvent faire
l’objet d’une mise à jour antérieure/ultérieure avant que la commission solo ne l’approuve. Des modules
d’ordinateurs de contrôle différents peuvent être utilisés quand un changement au système conventionnel
mécanique est permis. Par exemple, le changement du module ordinateur de contrôle d’allumage ou
d’injection est permis. Le contrôle direct de la pression turbo par ordinateur n’est pas permis puisqu’il
n’existe pas de méthode pour contrôler mécaniquement la pression du turbo. Le système d’air climatisé
peut être enlevé en totalité ou en partie. Ce règlement ne doit pas être interprété comme une permission
de modifier le système de chauffage.
5.2 Carrosserie
En plus de la réglementation stock de la section III.3.1, les véhicules de la catégorie Street Prepared
peuvent bénéficier des modifications suivantes :
a) Afin de donner plus d’espace à l’ensemble roue/pneu, les ailes et pare-chocs (incluant la partie du
capot servant comme aile/passage de roue, mais SEULEMENT cette partie et non le
remplacement du capot au complet) peuvent être modifiés. Des élargissements des ailes
peuvent êt re ajoutés même si l’ensemble roue/pneu peut dépasser l’extérieur de la carrosserie.
Le remplacement au complet des ailes par des ailes élargies est interdit.
46
b) Les sections de garnitures extérieures peuvent être enlevées si la configuration résultante est une
mise à jour antérieure/ultérieure.
c) Les barres de renforcement (strut bars) sont permises avec tout type de suspension. Les barres de
renforcement peuvent être installées transversalement dans la voiture du point d’attache de la
suspension supérieur droit au point d’attache supérieur gauche, ou, du point d’attache de la
suspension inférieur droit au point d’attache inférieur droit. Aucune autre configuration n’est
permise. Des trous additionnels peuvent être percés pour l’installation. L'attachement doit être
fait avec des écrous.
d) N’importe quel siège pleinement rembourré et recouvert peut être utilisé. Ceci ne permet pas la
substitution du siège du passager par un siège d’enfant ou un siège miniature quelconque. Le
siège du passager devrait être suffisamment large pour accommoder un adulte et être utilisé
comme siège du conducteur. Les ceintures de sécurité d’origine peuvent être enlevées pour
faciliter l’installation de ceintures alternatives en autant que ces dernières respectent les normes
de sécurité. Les rails des sièges sont considérés comme une partie du siège et peuvent être
remplacé lorsque le siège est remplacé.
e) Le remplacement du volant est permis. Le volant alternatif qui remplace un volant équipé
d’un coussin gonflable n’est pas obligé d’être équipé d’un coussin gonflable. Les boutons de klaxon ne
sont pas nécessaires sur le volant alternatif.
f) Les ailerons et garnitures cosmétiques sont permises. Les jupes latérales ne sont pas
permises. Les ailerons doivent se conformer aux paragraphes qui suivent. Le but de ce règlement est
d’accommoder les ensembles de carrosseries d’apparence qui n’offrent aucun avantage
aérodynamique à des vitesses d’autoslalom.
g) Un déflecteur avant peut être ajouté en dessous du pare-chocs. Il ne doit pas s’étendre vers l’arrière
au-delà de la partie avant du passage de roue avant, et ne doit pas bloquer les lumières, la grille
avant ou toute autre ouverture. Des ouvertures ne peuvent pas être utilisées pour conduire des
canalisations d’air au radiateur ou à un refroidisseur d’huile. Elles peuvent cependant permettre à
l'air de se rendre à un refroidisseur d'huile si aucune canalisation n'est utilisée. La jupe ne peut
servir d'aileron.
h) Un aileron peut être ajouté à l’arrière du véhicule comme suit :
C’est un aileron de série sur un modèle nord-américain de ce véhicule ou une réplique exacte de ce
modèle en matière différente. C’est un aileron non de série monté sur la partie arrière du hayon
ou du coffre arrière. L’aileron ne doit pas dépasser la partie arrière du véhicule par plus de 10
pouces de la carrosserie d’origine dans toutes les directions. Alternativement, sur un véhicule à
hayon (« hatchback »), l’aileron peut être installé près de la partie supérieure du hayon. Dans
une telle configuration, l’aileron ne peut dépasser la carrosserie originale par plus de 4 pouces
dans toutes les directions. L’aileron ne peut être plus large que la carrosserie, et ne doit pas
s’étendre plus loin que le périmètre de la carrosserie lorsque vu de haut. L’usage d'embout
d’aileron est interdit. L’angle d’attaque est libre. L’aileron ne peut fonctionner comme une aile.
i) Les arceaux de sécurité doivent se conformer à l’annexe 3 et à ce qui suit :
L’arceau ne doit pas nécessairement être amovible. Il peut être boulonné ou soudé dans la voiture. La
cage ne devrait pas être attachée au véhicule en plus de 8 points, consistant
en 6 points d’attaches de base d’une cage et de 2 barres de renforcement. La partie avant de la cage
doit être attachée au plancher du véhicule. De plus, si utilisées, les 2 barres de renforcement
peuvent être installées, une de chaque coté, de la partie avant de la cage jusqu'au pare-feu ou le
passage des roues avant. Aucune barre ne doit passer à travers la cloison pare-feu.
j) L’usage d’un réservoir d'essence de sécurité (« fuel cell ») conforme aux règlements est permis en
autant les restrictions suivantes sont respectées : La capacité ne peut varier de plus de 20% du
réservoir original. L’emplacement ne peut différer de l’emplacement original par plus de 6 pouces
47
dans toutes les directions Les seuls changements au réservoir d’essence sont ceux permis
dans les sections 5.1 et 5.2. Aucun réservoir additionnel ne peut être utilisé.
k) Les pédales d’accélérateur, de frein et d’embrayage peuvent utiliser des recouvrements de n’importe
quelle conception, grandeur, et forme en autant qu’ils sont conformes aux spécifications
suivantes : Les recouvrements doivent être attachés de façon sécuritaire, fournir une surface non
glissante, ne pas déranger l’opération de chacune des pédales, et être jugée sécuritaire à
l’inspection technique.
l) Le système de son d’origine peut être enlevé. Les composants d’origine du système de son à
l’exception du filage peuvent aussi être enlevées. Tout trou visible suite à l’enlèvement de ces
équipements doit être recouvert.
5.3 Châssis et suspension
5.3.1 Suspension
En plus de la réglementation stock de la section III.3.2, les véhicules de la catégorie Street Prepared
peuvent bénéficier des modifications suivantes :
a) La hauteur du véhicule par rapport au sol peut être modifiée seulement en utilisant des ajustements de
la suspension, des blocs d’espacement, différentes jumelles de ressort à lame, différents leviers
de barres à torsion, différentes assiettes de ressort hélicoïdal ou différents ressorts. Ceci ne
permet pas l’usage d’espaceurs qui changent la géométrie de la suspension, comme ceux entre
le support du moyeu (« hub carrier ») et le bras de suspension inférieur. Les ressorts doivent
être du même type que ceux d’origine (hélicoïdal, lame, barre de torsion) et, sauf si mentionné
autrement ici, utiliser les points d’attache d’origine. Les assiettes des ressorts originalement
attachés aux amortisseurs peuvent être enlevées, modifiés et leur position peut être ajustable.
Des espaceurs sont permis en haut et bas du ressort. Ce règlement permet l’utilisation des
ressorts multiples, en autant que l’emplacement original du ressort est utilisé.
b) Les butées de course de suspension peuvent être modifiées ou enlevées.
c) Les coussinets de suspension peuvent être remplacés avec des coussinets de tout matériel (excepté
métal) pourvu qu’ils s’installent à l’endroit d’origine. Les coussinets décentrés (« offset bushing
») peuvent être utilisés. Sur les coussinets de remplacement la proportion de métal par rapport à
celle non métallique ne peut être augmentée. Ceci n’autorise pas un changement de type de
coussinet (coussinet sphérique en remplacement d’un coussinet cylindrique) ou l’utilisation d’un
coussinet avec un trou à angle dont la direction est différente du coussinet d’origine. Si un
coussinet d’origine accommodait un mouvement multiaxes par déformation, le coussinet de
remplacement ne peut accommoder ce mouvement en changeant le type de coussinet, par
exemple en changeant pour un coussinet sphérique ou similaire ayant de pièces internes
mobiles. Des goupilles ou clés peuvent être utilisés pour empêcher la rotation des coussinets,
mais ne peuvent avoir autre but que celui de retenir le coussinet dans la position désirée. Les
coussinets de montage du différentiel ne sont pas des coussinets de suspensions et ne peuvent
être modifiés par ce règlement.
d) Dans le cas de voitures avec suspension de type MacPherson; les plateaux pour ajustement du
carrossage (“camber plates”) peuvent être utilisés et les trous de montage d’origine peuvent être
agrandis. Des trous additionnels peuvent être crées mais le trou de fixation central ne peut être
agrandi. Tout type de coussinet ou roulement peut être utilisé dans le plateau pour ajustement
de carrossage. L’installation peut incorporer une assiette de ressort supérieure alternative. Tout
changement de la hauteur du véhicule par rapport au sol causé par l’installation du plateau est
48
permis. Les modifications de l’angle de chasse (“caster”) causées par l'installation du plateau
sont permises.
e) Des boulons à carrossage peuvent être installés en autant que ces pièces utilisent les points
d’attache d’origine non modifiés. Un changement de l’angle de chasse résultant de l’utilisation
des boulons de carrossage est permis.
f) Essieu rigide
L’addition ou le remplacement de barres de stabilisation reliant un essieu rigide au châssis pour
contrôler le mouvement latéral est permise. Les barres de traction ou de réaction de couple
peuvent être ajoutées ou remplacées sur une suspension à essieu rigide. Les modes
d’attachements et les points d’attaches sont au choix, mais ne peuvent servir à autre usage (tel
que solidifier le châssis). Ceci n’autorise pas l’enlèvement d’une pièce soudée au sous-chassis
pour faciliter l’installation. Le membre longitudinal auquel GM réfère comme un “torque arm” sur
les modèles Camaro de 3e et de 4e génération, qui contrôle le mouvement du différentiel est
couvert par cette section et peut être modifié ou remplacé.
g) Les changements aux paramètres d’alignement résultant directement de remplacements des pièces
autorisées sont permis. Par exemple, les changements d’alignement résultant du remplacement
d’un coussinet cylindrique décentré sont permis, incluant ceux résultant de changement d’action
pivotante autour du boulon d’installation, ou autour du coussinet même. Les boulons excentrique
sont permis pour ajuster la suspension seulement si spécifié par l’usine, selon le dernier
paragraphe de III.3.2.1.c
5.3.2 Amortisseurs
a) Les butées de course de suspension peuvent être modifiées ou enlevées.
b) Sur les véhicules avec des amortisseurs à levier (« lever-type »), un amortisseur tubulaire peut être
ajouté. Si l’amortisseur à levier ne sert plus aucune fonction, il doit être enlevé. Si l’amortisseur
à levier retient une certaine fonction, il doit être conservé.
c) N’importe quel amortisseur peut être utilisé. Les attaches d’ancrage des amortisseurs n’ayant autre
fonction peuvent être modifiées, ajoutées ou remplacées en autant que les points d’attache sur
la carrosserie/cadre/faux cadre/châssis/membre de suspension ne soient pas modifiés.
L‘installation peut inclure un patin/siège/ de ressort ou bloc de montage(support de roulement)
alternatif. Le nombre d’amortisseurs doit être le même qu'à l'origine. Aucun amortisseur ne doit
pouvoir être ajusté pendant que le véhicule est en mouvement, à moins que le véhicule en soit
équipé d’origine. Les véhicules avec des jambes de type MacPherson peuvent utiliser des
cartouches de remplacement de n’importe quel type. Ceci ne permet aucun changement à la
géométrie de la suspension ou changement de point d’attache (c’est à dire affectant la position
du joint à rotule inférieur ou de la fusée de roue (« spindle »). Le but est de permettre le
changement de longueur de l'amortisseur nécessaire pour accommoder les modifications
permises qui affectent la hauteur du véhicule et la course de la suspension.
5.3.3 Freins
En plus de la réglementation stock de la section III.3.2,.3 les véhicules de la catégorie Street Prepared
peuvent bénéficier des modifications suivantes :
a) Les lignes des freins, le maître-cylindre simple ou double, ou la valve proportionnelle peuvent être
remplacés ou modifiées. Ceci ne permet pas des cylindres multiples séparés, mais permet un
cylindre simple à double circuit. Les systèmes tel les “Safety breakers” et les “Brake Guard
49
System” sont permis. Les systèmes de freinage ABS peuvent être désactivés, mais pas
enlevés. Les unités de servofreins (« boosters ») peuvent être ajoutées ou enlevées. Des tuyaux
d’air de refroidissement peuvent être installés, en autant qu’ils soient dirigés vers l’avant
seulement et qu'aucun changement ne soit apporté à la carrosserie ou à la structure pour leur
usage. Ils ne peuvent avoir aucun autre usage. Les pare poussières (« backing plates ») peuvent
être modifiés ou enlevés.
b)Les disques percés et/ou rainurés peuvent être utilisés tant qu’ils ont la même dimension que les
disques standard et qu’ils soient de la même construction et de métaux ferreux que standard.
Ceci ne permets pas l’utilisation de disques deux morceaux (chapeau et disque) à moins que ce
soit la configuration standard.
5.3.4 Barres anti-roulis
En plus de la réglementation stock de la section III.3.2.4, les véhicules de la catégorie Street Prepared
peuvent bénéficier des modifications suivantes :
a), la substitution l’addition ou la suppression de barre anti-roulis est permise. Le matériel des
coussinets (« bushings »), la méthode de fixation et les points d’attache sont au choix. Ceci ne
permet pas d’enlever une pièce soudée du sous -chassis pour accommoder l’installation ou le
perçage de trou afin de passer la barre ou les liens. Des membres latéraux non standard
connectés aux attaches de la barre ne sont pas permis. Des composants tels que les barres
anti-roulis et enveloppes externes des jambes de suspension qui servent en même temps
comme point d'attache de la suspension ne peuvent pas être modifiés de façon à modifier la
géométrie de la suspension, et ne peuvent être installés dans une position (par exemple à
l’envers) autre que la configuration originale. La barre ne peut avoir un but autre que celui
mentionné explicitement ici.
5.3.5 Roues
En plus de la réglementation stock de la section III.3.2.5, les véhicules de la catégorie Street Prepared
peuvent bénéficier des modifications suivantes :
a) Le choix du diamètre, de la largeur, et du déport des roues est libre.
b) Les espaceurs de roues sont permis. Les goujons (« studs ») peuvent être changés en longueur et
diamètre. Les boulons peuvent être remplacés par des goujons avec écrous.
5.3.6 Pneus
En plus de la réglementation stock de la section III.3.2.6, les véhicules de la catégorie Street Prepared
peuvent bénéficier des modifications suivantes :
a) Les pneus doivent rencontrer les règlements d’éligibilité de la catégorie stock sauf l’exception suivante
: Les pneus de la liste suivante sont inadmissibles:
- Aucun modèle de pneu n’est actuellement listé
5.4 Système électrique
50
En plus de la réglementation stock de la section III.3.3., les véhicules de la catégorie Street Prepared
peuvent bénéficier des modifications suivantes :
a) Le système d’allumage et les ajustements sont libres. Un capteur d’allumage d’origine placé sur le
couvert d’arbre à cames peut être enlevé et le trou obstrué. Ceci ne peut servir à d’autres fins.
b) La marque, le numéro de pièce et la grandeur de batterie peuvent être changés en autant que le
voltage demeure le même.
c) Le repositionnement de la batterie ou des batteries est permis mais pas dans le com partiment
passager. Si la batterie est déplacée et le support de batterie est amovible (avec des boulons),
le support peut être enlevé ou déplacé avec la batterie. Des trous peuvent être percés pour les
passages des câbles. Des câbles allongés peuvent être substitués pour permettre le
repositionnement. Le nombre de batterie ne peut être changé. L’espace derrière le siège arrière
n’est pas considéré comme faisant partie du compartiment passager.
d) Le démarreur, le générateur ou l’alternateur peuvent être modifiés ou remplacés si installés dans la
position d’origine. Ceci ne permet pas l’utilisation d’un alternateur ou d’un générateur ayant un
débit minime ou nul. Un alternateur ou un générateur doit avoir un débit électrique égal ou
supérieur à l’équipement d’origine. N’importe quelle poulie ou courroie de générateur ou
d’alternateur du même type que d’origine peut être utilisé.
e) Les couettes de fils (« wiring harness ») ne peuvent être enlevées en tout ou en partie. Les
connecteurs du filage pour le système anti-pollution ne peuvent pas être enlevés car ils sont
considérés comme partie intégrante du harnais et non pas de l’équipement anti-pollution.
5.5 Moteur et rouage d’entraînement
a) Le système de lubrification doit demeurer de type standard, mais les carters (“pans”) à l'huile peuvent
être remplacés ou modifiés. Les systèmes de type Accusump sont permis. Le remplacment ou
la modification à la pompe à huile, les refroidisseurs d’huile, les filtre à huile ou à essence sont
permis. Les filtres à essence doivent être de type automobile et ne peuvent avoir un autre but, un
filtre à essence ne peut pas être utilisé comme réservoir. Un refroidisseur d’huile peut être
installé dans un déflecteur permis, en autant qu’aucune modification non autorisée ne soit faite
pour faciliter l’installation.
b) Les pare chaleurs peuvent être ajoutés.
c) Toute modification ou changement à la carburation, l'injection, les échangeurs d’air (intercoolers) ou à
la tubulure d’admission sont permis. La modification ou le changement du câble d’accélérateur
et de ses attaches est permis pour faciliter l’installation d’un système d’induction mais ne
peuvent servir à un autre but. Utilisés seulement sur les moteurs suralimentés, les échangeurs
d’air de type air-à-air (intercoolers) et radiateurs qui font partie des échangeurs air-à-liquide,
doivent être refroidis seulement par l’atmosphère.
d) L’usage de liquides refroidis, de glace sèche, de systèmes de réfrigération, de gaz comprimés
vaporisés, etc. est interdit. S'il est permis d'enlever une pièce du système d’induction et que le
support peut être enlevé simplement en le dévissant, le support peut être enlevé aussi. Les
turbocompresseurs ne peuvent être ajoutés, changés ou modifiés. Les turbocompresseurs ou
superchargers peuvent seulement faire l’objet d’une mise à jour antérieure/ultérieure avec l’unité
moteur au complet. Aucun changement n’est permis aux valves de dérivation (« wastegates »),
capteurs de pression ou leur position, ni aux autres systèmes de limite de pression du
turbocompresseur ou du supercharger. Les changements de valves de surpression (« blow-off
valve ») ne sont pas permis. Les systèmes connus sous le nom de “fuel cut defensers” ou
autres modifications qui modifient ou enlèvent la coupe d’alimentation activée par la pression ne
sont pas permis.
e) Les filtres à air peuvent être changés ou enlevés. Les flûtes d’admission d’air (« velocity stacks »)
peuvent être ajoutées.
51
f) Les pièces du système anti-pollution peuvent être modifiées ou enlevées. Ceci permet la modification
ou le changement du bouchon d’huile mais ne permet pas la modification du couvert de valves
dans le but d’installer un évent ou pour toute autre fin.
g) Les systèmes d’injection d’eau sont permis.
h) Les pompes et lignes d’essence peuvent être remplacées ou modifiées sauf si spécifié autrement et
en autant qu’elles ne posent aucun danger. Les lignes d’essence ne doivent pas dépasser ½
pouces de diamètre et doivent se connecter seulement au réservoir d’essence d’origine ou à un
réservoir de sécurité (« fuel cell ») autorisé. Elles ne doivent pas être plus longues que
nécessaire pour une installation sécuritaire et raisonnable, et ne doivent servir à aucun autre but.
Une seule ligne d’essence peut être utilisée. Une seule ligne d’essence de retour peut être
utilisée et un connecteur ajouté sur le haut du réservoir d’essence. Ceci n’autorise pas les
dispositifs pour refroidir l'essence de type “cool-can”.
i) Les modifications ou remplacement aux collecteurs d’échappement et au système d’échappement
sont permis mais ils doivent se terminer derrière le conducteur. Les pare chaleur peuvent être
enlevés. Les voitures à moteur arrière ou central sans collecteur d’échappement peuvent enlever
les “heater box” afin d’installer des collecteurs d'échappement tubulaire.
j)
Les supports à moteur peuvent être remplacés , mais les points d’ancrage doivent être au même
emplacement(s) que ceux du manufacturier sans changement ou modification supplémentaires.
La position du moteur ne peut être changé. La quantité de métal dans un support à moteur de
remplacement ne peut être augmenté en relation avec la quantité de métal trouvé dans les
supports d’origine pour l’application. Les supports en métal solide sont interdits. Tout tampon
non métallique peut être utilisé.
un pied de positionnement de type amortisseur hydraulique ou ( embout de montant)
peut être remplacé par une pièce haute performance du manufacturier ou une pièce de
rechange. Cette pièce doit avoir les mêmes dimensions d’origine et point d’attache,
incluant la conception à l’usine. (exemple: si le pied de positionnement ou( embout
de montant) est de type hydraulique la pièce de remplacement doit être du même
type.
Si un ou plus support de moteur de remplacement est utilisé la section 5.5.j ne
s’applique pas et l’utilisation d’un dispositif de suppression de couple ne peut être
utilisé.
k) Un unique dispositif de suppression de couple de type boulonné peut être installé. Un tel dispositif
s’attache du moteur à la carrosserie ou au châssis/sous-chassis et contrôle le mouvement du
moteur à cet emplacement sur un axe seulement. Il ne peut servir à d’autres fins.
Exemples des dispositifs permis :
- une chaîne
- une barre avec un roulement â rotule sphérique à chaque bout
Exemples des dispositifs non permis :
- Un ou plusieurs supports moteurs solides
- N’importe quel attachement qui contrôle le mouvement sur plusieurs axes
k) Des trous peuvent être percés pour l’installation du dispositif de suppression de couple. L’installation
ne peut avoir aucune soudure de plaque au support moteur ou à la carrosserie, et ne peut avoir
des liens non parallèles. Ceci ne permet aucun changement de support moteur autre que permis
avec mise à jour antérieure/ultérieure des pièces d’origine.
l) Le ventilateur du radiateur et son protecteur (sauf s’il sert pour d’autres fins, c’est à dire support pour
alternateur/générateur) peuvent être enlevés, modifiés ou remplacés. Des ventilateurs électriques
sont permis.
52
m) Sur les moteurs à deux temps, les ports doivent être de hauteur, grandeur et configuration standard.
Le volume de la base moteur et les plaques Reed (« Reed valve ») ne peuvent être modifiées.
n) N’importe quel embrayage en métal, volant moteur (« flywheel ») en métal ou convertisseur de couple
métallique est permis en autant que l’attachement au vilebrequin standard soit utilisé. Des
surfaces de friction non métalliques (disques d’embrayage) peuvent être utilisées. Des goujons
d’alignement (« Dowel pins ») peuvent être ajoutés. Un changement de position mineure du
cylindre d’embrayage est permis pour accommoder un embrayage alternatif, mais l’unité ne peut
être déplacée et le changement de position ne peut servir à un autre but. Cette permission ne
permet pas la substitution des cylindres ou l’utilisation des méthodes d’activation non standards
d’enclenchement de l’embrayage.
o) Le mécanisme de changement de vitesses et le levier de vitesses peuvent être modifiés ou remplacés.
p) Les différentiels à glissement limités sont permis. Ceci permet les différentiels barrés, soit par
conception, soit par soudure, soit mécaniquement. Les boîtiers de différentiels, les pièces de
différentiels internes, et les bouts des cardans peuvent être machinés comme requis sauf que le
matériel peut seulement être enlevé et non ajouté et l’extérieur du boîtier ne peut être modifié de
quelque façon que ce soit.
q) L’alésage des cylindres peut être augmenté de 0.0473 pouces par rapport aux dimensions d’origine et
les pistons standard d’alésages surdimensionnés (« over-bore ») peuvent être installés. Des
pistons standard ou forgés de même dimension et de configuration que d’origine peuvent être
utilisés. De plus, les pistons de remplacement doivent avoir le même poids ou plus que ceux
d’origine. La limite de 0.0473 pouces est une limite absolue, aucune tolérance additionnelle
n’est acceptée pour accommoder l’usure normale. Les configurations différentes des segments
(« rings ») de pistons ne sont pas permises.
r) Les pièces rotatives et à mouvement alternatif peuvent être balancées mais non allégées.
s) Les ports d’entrée et de sorties peuvent être ajustés (« port-match ») aux collecteurs d’échappement
et d’admission en autant qu’aucun changement n'est fait à plus de un pouce de l’intersection
port/collecteur. Du matériel peut être enlevé mais pas ajouté.
t) Les refroidisseurs de transmission sont permis.
u) Les têtes du moteur peuvent être machinées seulement selon les spécifications du manuel de service
du manufacturier. Si aucune spécification n’est mentionnée, seulement 0.010 pouces peuvent
être machinés.
v) Des dispositifs de rétention des cardans et des arbres de transmission peuvent être installés pour des
raisons de sécurité afin de contrôler le mouvement des pièces en cas de bris d’un joint universel
ou autre joint d’attache.
w) Les poulies et courroies d’accessoires du même type que ceux d’origine peuvent être utilisés. Ceci
s’applique seulement aux poulies d’accessoires (i.e., alternateur, pompe à eau, pompe direction
assistée et la poulie de vilebrequin). Ceci ne permet pas le remplacement, la modification ou la
substitution des poulies, engrenages ou courroies qui font partie des arbres à cames, système
d’allumage etc. Les voitures équipées d’un compresseur volumétrique supercharger sont exclues
de ce règlement. Ce règlement ne permet pas le remplacement de poulie-amortisseurs intégrés.
Les poulies peuvent être construites de matériaux alternatifs. Les poulies de guidage et de
tension des courroies peuvent être utilisées pour remplacer les items dont l’enlèvement est
permis tel que les pompes anti-pollution ou l’air climatisé. Ils ne peuvent avoir un autre but. Les
voitures avec compresseur volumétrique ne peuvent changer une poulie qui actionne le
compresseur volumétrique.
5.6 Voitures hors de production
Si un véhicule est hors de production et que le manufacturier n’est plus en affaires, ne garde plus de
pièces en stock ou n’a plus de pièces requises, une pièce de n’importe quelle origine mais
53
aussi similaire que possible à la pièce d’origine peut être utilisé. Le compétiteur doit être prêt à
démontrer que l’une des trois circonstances ici mentionnées existe et que la pièce en question
est aussi similaire que possible. Les pièces qui offrent un avantage de performance (poids plus
léger, meilleurs rapports de vitesse, meilleur profil de cames etc.) ne sont pas permises par ce
règlement.
6. Liste des véhicules par classes en catégorie "STREET
PREPARED"
Classe A Street Prepared (facteur d'indexation:848)
BMW
M Coupe
M Roadster
M3 (E46)
M3 Lightweight
Z3 (6 cyl)
Mini “works “ package
Chevrolet
Corvette ('97+)
Dodge
Viper
Elva
Courier
Ferrari
355
360
Dino 206 & 246 (toutes)
Griffith
(toutes)
Honda
S2000
Lotus
7 & 7A
Elan (PROPULSION)
Elan M100 (TRACTION AVANT, toutes)
Elite 2+2 & Eclat
Esprit (4 cyl toutes)
Esprit (V8)
Europa (toutes)
Mazda
RX-7 Turbo ('86-'92)
RX-7 Turbo ('93+)
Morgan
+4 (2138cc toutes)
V8 toutes
Porsche
911 AWD Turbo
911 Club Sport (to 3.2L)
911 GT2 ('02+)
54
911 Turbo & 930 (to 3.3L)
911 Turbo & Turbo S (3.6L refroidi à l’air)
911 non-turbo (3.6L refroidi à l’air)
911 non-turbo (jusqu’à 3.2L)
914/6 (toutes)
924 Turbo
944 (16V)
944 Turbo
968
Boxster
Carrera 2
Carrera 4
TVR
4-cyl & 6-cyl (toutes)
V8 (toutes)
Toyota
MR-2 Supercharger
MR-2 Turbo ('91+)
Triumph
TR-8 (toutes)
Classe B Street Prepared (facteur d'indexation:839)
BMW
M3 (E36), M3 Lightweight
M-Technic
Z8
Bricklin
Chevrolet
Corvette ('53-'54)
Corvette ('55-'57)
Corvette ('58-'62)
Corvette ('63-'67)
Corvette ('68-'82)
Corvette ('84-'96)
Corvette ZR-1 (toutes)
Datsun/ Nissan
240Z & 260Z & 280Z
280ZX Turbo ('79-'83)
280ZX non-turbo
300ZX Turbo ('84-'89)
300ZX Turbo ('90+)
350 Z
DeLorean
(toutes)
DeTomaso
Mangusta (toutes)
Pantera (toutes)
Dodge
Stealth Turbo
55
Ferrari
250 excepté 250LM
275
308 Coupe & Spyder
330
365 Daytona GTB & GTC
Jaguar
E-Type (toutes)
Mitsubishi
3000GT Turbo
Porsche
928
Saleen
Mustang S281E,
Mustang (nac)
Shelby
Cobra 289
Sunbeam
Tiger 260 & 289
Toyota
Supra Turbo ('93+)
Triumph
TR8
Classe C Street Prepared (facteur d'indexation:837)
Acura
Integra Type R
RSX (toutes)
Audi
Quattro (nac)
BMW
M3 (E30)
Z3 (4 cyl)
Datsun/Nissan Roadster
1500 & 1600 & 2000
Dodge
SRT-4
Fiat
124 Spyder & 2000
Spyder, non-turbo (toutes)
2000 Spyder Turbo (toutes)
Abarth
(toutes)
Honda
CRX ('88-'91)
CRX 1500 ('84-'87)
Civic 1500 ('84-'87)
Civic ('89-'91)
Jensen-Healey
56
Lancia
Scorpion
Lotus
Cortina
Elite (1216cc)
Mazda
MX5 Miata
RX-2 & 616
RX-3 & RX-3 SP & 808 Mizer
RX-7, non-turbo ('78-'85)
RX-7, non-turbo ('86-'92)
Mercedes Benz
190
Morgan
4/4
Pininfarina
2000
Pontiac
Fiero V6
Porsche
356 & 1600
914 1.7 & 1.8L & 2.0L
924S & 944 (8V)
Carrera 4 cyl (toutes)
Toyota
MR-2, non-supercharged ('85-'90)
MR-2, non-turbo ('91+)
MR-2 Supercharged
Supra ('79-'81)
Classe D Street Prepared (facteur d'indexation:819)
Acura
Integra (nac)
Integra GS-R
Alfa Romeo
1600 Coupes & Spyders (toutes)
1750 & 2000 Coupes &
Spyders (toutes)
GTV V6 (toutes)
Milano
Audi
4000 Quattro
80 Quattro
Coupe
BMW
2002 ti & tii (toutes)
3 Series (16V NAC)
323, 325, & 328 (E36)
57
325 &328 (E30)
330ci & 330i (E46)
Bavaria
Chevrolet/ Pontiac/Buick/ Oldsmobile/ Geo
J Body V6, 4 cyl. Turbo,
Quad 4 (DOHC)
L Body V6 & Quad 4
N Body V6 & 4 cyl.
Turbo & Quad 4
Spectrum Turbo ('85-'89)
Storm GSi ('85-'89)
X Body V6
Chrysler/ Dodge/Plymouth
Acclaim V6 & Turbo
Charger GLH-S
Colt Turbo ('84)
Colt Turbo 16V ('89)
Conquest & Starion, non-turbo
Daytona Turbo
Daytona V6
GLH-S & GLH Turbo
Laser Turbo & K-car
Turbo
Laser non-turbo 16V
Neon (toutes)
Shadow V6 & Turbo 4 cyl.
Shelby Charger Turbo
Spirit V6 & Turbo 4 cyl.
Sundance Turbo
Datsun/ Nissan
200 SX SE-R
200 SX Turbo
200 SX V6
240 SX
Maxima
NX2000
Pulsar (16V)
Pulsar NX Turbo
Sentra 2.0L ('00-'01)
Sentra 2.0L ('95-'99)
Sentra SE-R ('91+)
Eagle Summit
Turbo 16V ('89)
Talon TRACTION AVANT
Fiat
X1/9 1300
X1/9 1500 & Bertone 1500
Ford/ Mercury
Capri ('91-'95)
58
Capri V6 ('71-'77)
Cougar ('99-'02)
Escort ZX-2 & Tracer
16V
Focus (nac)
Focus SVT
Probe Turbo & V6
Honda
Civic SOHC VTEC ('92-'95)
Civic Si DOHC VTEC ('99-'00)
Civic Si-R
Civic VTEC, SOHC et DOHC ('96+)
Prelude ('83+)
Prelude 4WS
del Sol ('93-'97)
Hyundai
Tiburon
Isuzu
I-Mark (TRACTION AVANT) RS 16V &Turbo
I-Mark RS & LS, 16V & Turbo (TRACTION AVANT)('85-'89)
Impulse RS Turbo AWD('90-93)
Impulse Turbo & 16V
Impulse Turbo & RS PROPULSION('83-89)
Impulse XS non-turbo
16V('90-93)
Stylus XS & RS 16V('90-93)
Lexus
IS300
Maserati
Biturbo
Mazda
323 GT & GX 4WD
MX-6 Turbo & V6
Merkur
XR4Ti
Mitsubishi
Cordia Turbo
Eclipse, ('01+)
Eclipse, non-turbo 16V TRACTION AVANT
Galant, (toutes)
Mirage Turbo 16V ('89)
Tredia Turbo
Peugeot
405 Mi16 1.9L DOHC
Pontiac
Vibe
Porsche
924 (moteur Audi)
Renault
59
Fuego Turbo
R5 Turbo
Saab
900 & 900 Turbo
99 & 99 EMS & 99 Turbo
Saturn
Toutes 16V
Subaru
Impreza 2.2L
Impreza 2.5
Toyota
Camry V6
Celica ('00+)
Celica All-Trac (toutes)
Corolla GTS (’84-’87) (AE86)
FX-16
Matrix
Supra ('82-'85)
Volkswagen
Corrado (toutes)
Golf (16V) & Jetta (16V) & Scirocco (16V)
Golf 1.8T & Jetta 1.8T
Golf VR6
New Beetle Turbo
Passat VR6
Volvo
240 Series, Turbo (toutes)
Classe E Street Prepared (facteur d'indexation:824)
AMC
AMX, Javelin (toutes)
Audi
200 V8
5000 Turbo
BMW
2500 & 2800 (toutes)
3.0S & CS (toutes)
528 & 530 & 533 (toutes)
633i & 733i (toutes)
Chevrolet/ Pontiac/Buick/ Oldsmobile
Camaro/Firebird ('67-'70)
Camaro/Firebird ('70 1/2-'81)
Camaro/Firebird ('82-'92)
Camaro/Firebird ('93+)
Chevelle ('64-'67)
Chevelle ('68-'72)
Corvair & Yenko Stage I & II & III (toutes)
Lumina
Monza V8 & Skyhawk V6
60
Reatta
Regal V6 & V8 PROPULSION ('80-'88)
Starfire V6 & Sunbird V6 (toutes)
Trans-Am Turbo ('701/2-'81)
Trans-Am Turbo ('82-'92)
Chrysler/ Dodge/Plymouth
Barracuda & Challenger ('70-'74) (E-Body)
Barracuda (pre-'70)/Dart/Valiant/Duster (’63-‘76) (A-body)
Challenger 6 cyl & V8 NAC
Conquest Turbo
Stealth non-turbo
Eagle Talon tout les modèle turbo
Laser tout les modèles turbo
Ferrari
400 America (toutes)
500 Superfast (toutes)
Ford/ Mercury
Capri Turbo 4
Contour SVT
Cougar ('65-'70)
Cougar ('71-'74)
Mustang ('64-'68)
Mustang ('69-'70)
Mustang ('71-'73)
Mustang ('94+ toutes)
Mustang II V6 & V8 ('74-'78)
Mustang SVO & Cobra R, V6 & V8 ('79-'93)
Taurus SHO
Thunderbird ('83-'88)
Thunderbird Turbo Coupe
Thunderbird V6 ('89) & V6 supercharged
Infiniti
M30
Q45
Jaguar Sedans,
6 cyl & 12 cyl (toutes)
XJS (toutes)
XK120 & XK140 & XK150
Lexus
250
400
Mazda
929
Mercedes Benz
220 & 230 & 250 & 280 sedans (toutes)
230SL & 250SL & 280SL (toutes)
280 4.5 sedan & 300
6.3 sedans (toutes)
350SL & 380SL & 450SL
61
Mitsubishi
3000GT non-turbo
Eclipse Turbo (nac)
Eclipse Turbo 4WD
Lancer Evo 8
Starion Turbo
Nissan
300ZX non-turbo ('84-'89)
300ZX non-turbo ('90+)
Peugeot
405
Saab
SPG (16V & Turbo)
Saleen
Mustang 302 & 351 non-supercharged ('84-93)
Shelby
GT350 ('65-'66)
GT350, GT500 ('67+)
Subaru
WRX
Toyota
Supra Turbo ('87-'92)
Supra Turbo (pre-'87)
Supra non-turbo ('87-'92)
Supra non-turbo ('93+)
Volvo
700 Series (toutes)
800 Series (toutes)
Classe F Street Prepared (facteur d'indexation:813)
AMC
Toutes 4-cyl
Acura
Legend
Alfa Romeo
1300cc (toutes)
1600cc sedans (toutes)
1750 et 2000 sedans
Alfetta GT
Audi
100 LS (toutes)
4000, 5-cyl.
5000
Austin America (toutes)
Mini (voir détails dans Mini Cooper)
Austin Healey
100-4 & 100-6 & 3000
Sprite (toutes)
BMW
62
1600
1800ti, TISA
2002 (nac)
318i (nac)
320i
Chevrolet/ Pontiac/Buick/ Oldsmobile/ Geo/Suzuki
Beretta, 4 cyl.
Camaro 4 cyl ('82+)
Chevette & T1000
Citation & Omega
Fiero 4-cyl (toutes)
Firebird 4 cyl ('82+)
Metro & Swift
Monza (nac) & Vega & Omega & Starfire & Astre & Skyhawk (nac), toutes
PROPULSION
Phoenix & Skylark
Prism
Spectrum (nac)
Spectrum 1.5L
non-turbo ('85-'89)
Sprint & Sprint Turbo
Storm base model 12V ('89-'93)
Sunbird, 4 cyl.
Vega & Cosworth Vega
Chrysler/ Dodge/Plymouth
Acclaim 4 cyl non-turbo
Arrow 1600 & 2000 & 2600
Champ non-turbo (toutes)
Colt TRACTION AVANT, non-turbo
Colt PROPULSION 1600 & 2000
46
Colt non-turbo 8V
Daytona non-turbo
Houizon & TC3 & Turismo, 1.7 & 1.8L & 2.2L
Laser non-turbo (’89-’99)
Omni & O24 & Charger
Rampage 2.2L
Sapporo 1600 & 2000 & 2600
Shelby 2.2L non-turbo ('83-'84)
Spirit, 4 cyl., non-turbo
Datsun/ Nissan
1200
200 SX NAC ('76-'79)
200 SX NAC ('80-'83)
200 SX NAC ('84+)
210
310
510 ('68-'73)
510 ('78-81)
63
610
710
B210
F-10
NX1600
Pulsar & Pulsar NX non-turbo (toutes)
Sentra 1.6 ('91+)
Stanza (toutes)
Eagle
Summit non-turbo
Talon non turbo (’89-’99)
Fiat
128
850 Coupe et Spyder
850 Sedan
Brava et 131
Strada
Ford/ Mercury
Capri 4 cyl ('71-74)
Capri II ('76-'77)
Cortina
EXP & LN7 & Escort & Lynx (toutes NAC)
Escort & Tracer 1.9L
Escort GT
Festiva
Fiesta
Mustang & Capri, 4 cyl non-turbo
Mustang II, 4 cyl. ('74-'78)
Pinto & Bobcat, 1600 & 2000 & 2300
Pinto Wagon 2000 & 2300 & 2600
Probe 4 cyl non-turbo
Honda
Accord ('76-'81)
Accord ('82+)
CRX 1300 & Civic 1300 ('84-'87)
Civic ('73-'79)
Civic ('80-'83)
Civic ('92-'95) NAC
Civic ('96+) NAC
Prelude ('79-82)
Hyundai
Elantra
Excel
Scoupe
toutes NAC
Isuzu
I-Mark 1.5L non-turbo (TRACTION AVANT)('85-'89)
I-Mark PROPULSION('80-'85)
Impulse non-turbo ('83-'89)
64
Stylus S 12V('90 -'93)
Kia
Spectra 1.8 4-cyl
Lancia
Beta & Zagato ('75-83)
MG
1100 & 1300 sedan (toutes)
A (toutes)
B & BGT (toutes)
C & C-GT (toutes)
Midget 948 & 1098 & 1275 & 1500 (toutes)
Mazda
323, non-turbo
626 TRACTION AVANT (toutes)
626 PROPULSION (toutes)
Cosmo (toutes)
GLC TRACTION AVANT (toutes)
GLC PROPULSION (toutes)
MX-6 4 cyl non-turbo
Protege
R-100 (toutes)
RX-4
Mini
Cooper 850 & 970 & 997 & 998 & 1071 & 1275 (toutes)
Mitsubishi
Cordia, non-turbo (toutes)
Eclipse, non-turbo 8V TRACTION AVANT
Mirage non-turbo 8V ('89)
Tredia, non-turbo
Lancer non turbo
Opel
1900 & Manta (toutes)
GT 1100 (toutes)
GT 1500 & 1900
Kadett 1100 (toutes)
Kadett 1500 & 1900 (toutes)
Peugeot
405 DL & S
Porsche
912
912E
Renault
15 & 17 (toutes)
16 (toutes)
17 Gordini
18i (toutes)
Alliance & GTA & Encore
Fuego non-turbo
R-5 (nac) & LeCar
65
Saturn
SC1 (8v)
Subaru
4WD Turbo (toutes nac)
Impreza (nac)
Legacy & Legacy GT
Sunbeam
Alpine
Suzuki
Aerio
Swift GT & GTi
Toyota
Camry 4 cyl.
Celica ('70-'77)
Celica ('78-'81)
Celica TRACTION AVANT 1.6L
Celica NAC ('82-'99)
Corolla 1200
Corolla 1600 & 1800 PROPULSION ('80-'83)
Corolla 1600 & SR-5 ('70-'79)
Starlet
Tercel
Triumph
GT-6
Herald (toutes)
Spitfire
TR-2 & TR-3
TR-250 & TR-6
TR-4 & TR-4A
TR-7
Volkswagen
Beetle (PROPULSION)
Dasher & Quantum, 4 cyl toutes
Fox GL
Golf & Jetta & Cabrio (8V,'94-'98) (A3 chassis)
Golf & Jetta ( 8V, '85-'93) (A2 chassis)
Karmann Ghia
Passat (toutes NAC)
Rabbit & Jetta (8V, '75-'84)(A1 chassis)
Scirocco (8V toutes)
Volvo
120 Series (toutes)
140 Series (toutes)
160 Series (toutes)
1800 & P1800 & ES1800 (toutes)
240 Series non-turbo, (toutes)
260 Series (toutes)
700 Series (toutes)
Yugo
66
(toutes)
7. Catégorie "PRÉPARÉ" - modifications permises
Un véhicule peut participer dans la catégorie PREPARÉ même si la préparation du véhicule n’excède
pas les modifications permises dans la catégorie Stock ou StreetPrepared ou StreetTouring.
Les modifications suivantes sont les seules permises dans cette catégorie:
7.1.
Toutes les modifications autorisées dans les catégories "STOCK" et "STREET PREPARED"
sont permises.
7.2.1
L'échange de pièces entre véhicules différents ou de différentes années d’un même manufacturier disponibles en Amérique du Nord est permis suivant les restrictions suivantes:
a) Le véhicule sur lequel les composants sont greffées doit maintenant compétitionner dans la
classe la plus élevée ou l’on retrouve un véhicule originalement équipé de cette composante à
moins que cette modification ne soit permise en Préparé, auquel cas le véhicule conservera
sa classe.
b) Les composants doivent être d'origine sur le véhicule d'où ils proviennent.
c) Aucune modification n'est permise sur le véhicule ou sur les composants pour permettre
l'installation à l’exception de celles mentionnées dans la section III. 7.
d) Les spécifications de la suspension et/ou du moteur peuvent correspondre aux spécifications
de divers modèles de différentes années de véhicules. (ex: suspension arrière et avant, bloc
moteur et culasse...).
e) Les modifications permises dans cette catégorie sont encore permises après l’échange.
7.2.2
L’échange de pièces entre véhicules différents ou de différentes années d’un même
manufacturier NON DISPONiBLES en Amérique du Nord est permis en P1 seulement. Le
surclassement volontaire (passer de P2 à P1) est permis mais pas l’inverse
7.3.
Carrosserie:
a) Afin de donner plus d'espace à l'ensemble roue-pneu l’utilisation d’élargisseurs d'aile ou le
remplacement au complet par des ailes élargies fabriquées de n'importe quel matériel est
permis.
b) Des modifications à l'intérieur des passages de roues des ailes sont permises dans le but de
permettre la pose d'élargissements d'ailes ou la modification du contour extérieur des ailes en
autant que ces modifications n'ont d'autres objectifs que ceux mentionnés. Les passages de
roues peuvent être modifiés ou enlevés pourvu qu'il n'en résulte pas une ouverture entre le
passage de roues et les passagers, le moteur ou le coffre à bagages.
c) Le découpage d'ouvertures pour les refroidisseurs d'huile est permis.
67
d) Les pare-chocs peuvent être allégés ou remplacés mais doivent demeurer de dimension
identique à l'original ou à un modèle disponible sur le marché.
e) Les sections de carrosserie peuvent être allégées ou remplacées mais non enlevées sauf
exception. Les sections suivantes peuvent être enlevées: toit cabriolet, pavillon et panneau
intérieur de coffre. Les sections remplacées doivent être de même dimension que l'original. Le
remplacement des vitres par du Lexan ou autre matériau n’est pas permis.
f) Les sections de garniture extérieure peuvent être enlevées.
g) Les sections de garniture intérieure peuvent être enlevées. Ceci inclus tapis, sous tapis,
revêtement de toit, pare-soleil, panneaux intérieurs, insonorisation et autre finition intérieure
ou article de confort. Le tableau de bord ne peut être enlevé.
h) Le (les) sièges arrière et le siège du passager avant peuvent être enlevés.
i) L’emplacement et le nombre de batterie peuvent être changé.
j) Le renforcement du châssis ou du moteur est permis en autant que le châssis d'origine
demeure intact.
7.4.
Châssis et suspension:
a) Tout changement de pièces du système de freinage est permis pourvu que les quatre
roues continuent de freiner en même temps.
b) Les composants de suspension peuvent être remplacées ou modifiées sans restriction en
autant que les points d’attache d’origine au châssis soient utilisés. La “suspension” est
définie comme l’ensemble des items en mouvement lorsque la suspension est défléchie
verticalement. Ceci inclut les amortisseurs, jambes, bras et tables de suspension, moyeux et
porte-fusée (« knuckle »). Mais non pas la boite de direction, les biellettes (« tie-rods ») ou
les faux-cadres(« subframes »). De plus les plateaux supérieurs d’ amortisseurs (shock
mounts) sont considérés comme étant des pièces de suspension.
7.5.
Moteur et rouage d'entraînement:
a) Le changement ou l'addition de pompe à essence et des régulateurs de pression
d'essence est permis.
b) L'embrayage et\ou le volant moteur (flywheel) peut être modifiés ou remplacés. On entend
par embrayage, la tringlerie de commande, le roulement de butée de débrayage, le disque
d'embrayage, le plateau de pression et le roulement de guidage.
c) La transmission, le différentiel et l'arbre de transmission peuvent être modifiés ou changés
pourvu que la suspension d'origine demeure inchangée.
d) Toute modification au système d'allumage, d'admission et d'échappement est permise.
e) L'installation de prises d'air, de déflecteurs de chaleur, de refroidisseur d'huile et de réservoir
de récupération est permise.
68
f) Le moteur peut être modifié, toutefois la dimension des alésages peut être augmentée en
autant que l'augmentation de dimension ne dépasse pas les caractéristiques standards
limites des cylindres de bloc moteur sans avoir à ajouter de matériel au bloc moteur.
g) Dans le cas de moteur rotatif, les règles suivantes s'appliquent: le volume des chambres à
combustion peut être augmenté en autant que l'augmentation de volume ne dépasse pas les
caractéristiques standards limites du carter de rotor et sans avoir à ajouter du matériel au
carter à rotor. N'importe quel rotor peut être utilisé en autant que le nombre des lobes et des
rotors demeure inchangés.
h) Toute modification et /ou substitution de turbo ainsi que son système de régulation de
pression et ajout ou modification d'un refroidisseur d'air est permis. L’installation d’un turbo ou
d’un compresseur volumétrique (« supercharger ») sur un véhicule qui n’en était pas muni
d’origine est permise
i) Tout changement de cartes de contrôle (ECU) ou « chips » du moteur sont permis.
j) Les supports de moteur et/ou de transmission peuvent être changés ou modifiés.
8.Liste des véhicules par classes, catégorie "PRÉPARÉ"
Classe P1 (facteur d'indexation: 847)
La classe P1 se compose des voitures classées en ASP-BSP-CSP (voir section 6) ainsi que des
véhicules concernés par la section III.7.2.2
Classe P2 (facteur d’indexation : 829 )
La classe P2 se compose des voitures classées en DSP-ESP-FSP (voir section 6)
9. Catégorie "MODIFIÉ" - modifications permises
9.1.
Il n'existe aucune limite de modification du
conforme à toute réglementation en application.
véhicule d'autant que le véhicule doit être
9.2.
Toutes marques et dimensions de pneu peuvent être utilisées.
10.Liste des véhicules par classes, catégorie "MODIFIÉ"
Classe Modifié 1 (facteur d'indexation: 1000)
Toute voiture de type formule ou barquette.
Classe Modifié 2 (facteur d'indexation: 945)
Toute voiture provenant d’un ensemble de montage (kit-car), à châssis tubulaire, ayant plus d’un moteur, Dune
Buggy, ou Mini-Légende
Classe Modifié 3 (facteur d'indexation: 894)
Toute voiture dérivée d'un modèle de production dont le moteur est de plus de 2350 cc et dépassant le niveau
de préparation autorisé en catégories stock, street prepared ou préparé.
Classe Modifié 4 (facteur d'indexation: 886)
69
Toute voiture dérivée d'un modèle de production dont le moteur est 2350 cc ou moins et dépassant le niveau
de préparation autorisé en catégories stock, street prepared ou préparé.
11.Liste des véhicules NON AUTORISÉS
Tout véhicule avec un empattement court et un haut centre de gravité est considéré instable pour le Solo 2 et
peut être refusé par les organisateurs des cours es ou les commissaires. Voici une liste non
exhaustive des véhicules non autorisés:
Honda
Kia
Jeep
Lada
Suzuki
Toyota
CRV
Sportage
CJ5
CJ7
Liberty
Niva
Samuraî
Sidekick
Vitara, Grand Vitara
XL7
Rav-4
70
IV. Classement et éligibilité des véhicules en Solo I
1. Éligibilité du véhicule
1.1.
Mis à part la catégorie "MODIFIÉ", un véhicule doit être produit pour un usage routier, à moins
qu'une dispense spéciale ne soit accordée par la commission sportive de Solo, le véhicule doit
être vendu et livré par l'entremise des concessionnaires automobiles autorisés du Canada ou
des Etats-Unis.
1.2.
Mis à part les modifications permises dans chaque catégorie, le véhicule doit compétitionner
dans le même état qu'il a été livré de la manufacture avec son équipement standard (tel que
défini plus bas).
1.3.
L'équipement standard se définit seulement comme l'équipement, les accessoires, exception
faite de différentiel à glissement limité ou d'autre type similaire, qui pouvaient être commandé
pour un véhicule d'une marque, d'un modèle et d'une année spécifique, installé par le
manufacturier et tel que livré de la manufacture aux concessionnaires automobiles autorisés du
Canada ou des États-Unis. Les équipements et accessoires installés par le concessionnaire, à
l'exclusion de ceux requis dans un bulletin spécial du manufacturier, ne font pas partie des
équipements standard, peu importe leur popularité.
1.4.
Un silencieux d'échappement adéquat est obligatoire. Pour être adéquat, le niveau sonore du
silencieux doit être légal dans le secteur où le véhicule compétitionne. Tout véhicule jugé
excessivement bruyant par l'organisateur de l'épreuve ou son représentant se verra refusé l'accès
à la compétition à moins que des modifications acceptables soient faites sans égard au
système d'échappement en place.
1.5
La roue des secours et les outils DOIVENT être enlevés.
1.6.
Toute modification à un véhicule doit être faite en accord avec tous les autres règlements en
application.
1.7.
Lorsqu'un changement à la carrosserie est permis (avec ou sans point(s) de préparation) les
panneaux de remplacement doivent remplacer au complet les panneaux d'origine. De plus, on ne
peut y percer d'ouverture, trous ou encore interrompre la continuité des surfaces sans que ce
soit écrit spécifiquement dans la liste des modifications autorisées pour la catégorie. La
carrosserie se définit comme les panneaux extérieurs de la voiture en contact avec le courant
d'air. Le métal, la fibre de verre ou tout autre matériel adéquat résistant aux flammes, peut être
utilisé pour les panneaux de remplacement.
1.8.
Dans les catégories "STOCK", "SUPER STOCK" et "PRÉPARÉ", le type de suspension d'un
véhicule ne peut être changé par un autre type de suspension (i.e. jambe de force MacPherson
pour TRIANGLE A).
1.9.
La suspension, les ressorts et barres de torsion utilisés doivent être d'origine, sinon des points
de préparation sont imposés. Ces éléments ne peuvent être modifiés et leurs points d'attache ne
peuvent être changés. Lorsqu'un dispositif intermédiaire est utilisé entre le ressort/barre de
torsion et son point d'attache au châssis ou à la carrosserie, ce dispositif ne peut être modifié
71
de quelque façon. Les ajustements des barres de torsion doivent rencontrer les spécifications du
manufacturier pour un usage hors compétition.
1.10.
Le compétiteur a la responsabilité de prouver que son véhicule est conforme à tous les
règlements. Le compétiteur doit être prêt à fournir le manuel du propriétaire, le livre d'entretien &
réparation du manufacturier, le livre de pièces du manufacturier ou tout autre document en guise
de conformité.
1.11.
Les Mini-Légende seront classés en A Modifié.
1.12.
Un arceau de sécurité (conforme à l'annexe 3) est obligatoire pour tous les véhicules avec plus
de 8 points de préparation ainsi que pour tous les véhicules ouverts. Toutefois les véhicules
ouverts de 1995 ou plus récents équipés d’origine d’un arceau de sécurité ne sont pas requis
d’installer de protection additionnelle en catégories Stock et Super-Stock.
2. Catégorie "ST OCK" - modifications permises
2.1.
Les modifications suivantes sont les seules permises dans cette catégorie.
2.2.
D'après la section 6.0 de ce chapitre, portant sur le système de points de préparation, le
véhicule admis dans cette catégorie doit avoir un maximum de un (1) point de préparation.
2.3.
Carrosserie
a) L'addition ou le changement de différents accessoires, jauges, témoins lumineux, indicateurs,
miroirs et autres modifications d'aspect de confort et de commodité qui n'ont aucun effet sur
la performance et/ou la tenue de route du véhicule est permise.
b) Le volant, bras de vitesse/pommeau et le pédalier peuvent être modifiés ou changés. Les
“ shift-kits ” sont permis.
c) N'importe quel type de bouchon de réservoir d'essence peut être utilisé.
d) Le rabattement du pare-brise et/ou du toit d'un cabriolet est permis en autant que les
mécanismes sont des équipements d'origine. Il est interdit par contre, d'enlever ces éléments.
e) Le changement des ailes avant est permis, en autant que celles -ci sont de mêmes
dimensions, formes et au moins du même poids que celles d'origine.
f) L’utilisation de ceintures de sécurité autres que celles d’origine est permise à condition
qu’elles soient conformes à l’annexe 1 ou à l’annexe 2 selon le cas.
g) Les déflecteurs peuvent être ajoutés en autant qu'ils soient au moins du même poids que
ceux d'origine ou de la section de carrosserie qu'ils remplacent.
h) L'utilisation d'un arceau de sécurité est permise et même fortement recommandée.
i) Les supports de barre de remorquage et crochets ainsi que les modifications au pare-chocs
et/ou au châssis permettant leur installation sont permis en autant qu'ils ne réduisent pas le
poids du véhicule.
72
2.4.
Châssis et suspension
a) Les amortisseurs peuvent être changés en autant que la quantité, le modèle (à levier,
télescopique, etc.), les points d'attache et leur mode de fixation ne sont pas changés. De
plus sur les véhicules équipés de suspension à jambe de force, la jambe de force peut être
modifiée afin de faciliter l'installation ou le remplacement de l'amortisseur, en autant que ces
modifications n'aient d'autres objectifs que ceux mentionnés et ne changent en rien d'autres
pièces de la suspension ou leurs emplacements. Les amortisseurs à ressorts hélicoïdaux
intégrés sont interdits s'ils ne sont pas installés comme équipement d'origine.
b) Tout changement de marque et de matériel des sabots et de plaquettes de frein ainsi que
l'installation de maîtres -cylindres de frein double sont permis. Les disques d’origine peuvent
être remplacés par des disques de remplacement de même dimension (diamètre et
épaisseur). Ils peuvent être percés (drilled) ou rainurés (grooved). Les systèmes de
refroidissement des freins sont permis. Les plateaux de frein (back plate) peuvent être
modifiés ou enlevés. Des modifications mineures sont permises sur les intérieurs d'ailes et de
carrosserie afin de permettre l'installation du système de refroidissement des freins, en autant
que ces modifications n'aient d'autres objectifs que ceux mentionnés. Le remplacement des
conduites d’huile flexibles des freins par des conduites tressées en acier de type stainless
(stainless steel braided hoses) est permis.
c) Toute marque, modèle et dimension de pneu peuvent être utilisé en autant que les pneus
soient marqués du signe d'approbation du département des Transports (D.O.T.) et du numéro
d'approbation. De plus la partie horizontale supérieure du pneu vue du dessus,
perpendiculairement au sol, ne doit pas dépasser l'ouverture du passage de roue. Aucune
modification au véhicule permettant l'installation de pneus, de roues ou donnant plus d'espace
aux passages de roues n'est permise.
d) Toute marque, modèle ou dimension de roues peut être utilisé.
e) L'alignement des suspensions peut être changé selon les normes et méthodes proposées par
le manufacturier en aut ant que les ajustements soient faits selon les spécifications du
manufacturier pour une utilisation hors compétition.
f) Les barres anti-rapprochement (“ strut bars ”) sont autorisées.
2.5. Moteur et rouage d'entraînement
a) Tout système d'allumage ou toutes pièces du système d'allumage peuvent être utilisés.
b) La batterie peut être changée en autant que la quantité et l'emplacement sont les mêmes.
c) Les "jets" et les aiguilles de ralenti peuvent être changés.
d) Toute pompe à essence peut être utilisée en autant que la quantité demeure la même qu'à
l'origine.
e) Sur les moteurs à injection d'essence, le mélange air/essence peut être re-calibré selon la
méthode proposée par le manufacturier pour une utilisation hors compétition.
f) L’ensemble filtre à air, boîtier du filtre à air et conduit(s) d’amené d’air au boîtier et/ou au(x)
papillon(s) du (des) carburateur(s) ou du système d’injection peut être enlevé ou remplacé.
73
g) Sous réserve de l’article IV.1.4, toute modification après le catalyseur est permise.
L’utilisation d’un catalyseur moins restrictif que celui d’origine est permise mais il doit être
conforme aux normes antipollution en vigueur au Québec.
h) L'installation de prises d'air, de réservoir de récupération et de refroidisseur d'huile sur le
moteur, la transmission et le différentiel est permise.
i) L'entretien mécanique normal est permis en autant que les tolérances spécifiées par le
manufacturier ne sont pas dépassées.
j) Le remplacement de toutes pièces du moteur ou de rouage d'entraînement d'usure normale
tel que les joints d'étanchéité, coussinets, sièges de soupape et guides de soupape est
permise en autant que ces pièces soient de même type, de même dimension et en même
quantité qu'à l'origine.
k) Les cylindres peuvent être réalésés jusqu'à 1.016 mm (0.040 po) au-dessus de l'alésage
d'origine et les pistons d'origine appropriés peuvent être utilisés. Les pistons autres que
d'origine de même poids, dimensions et configuration que ceux d'origine sont permis.
l) Les embrayages de type "Center Force" ne peuvent pas être utilisés.
2.6. Divers
Les écrous, vis à têtes rondes, goujons filetés, rondelles, etc. peuvent être remplacés par des
items de n'importe quelle origine.
3. Catégorie "SUPER STOCK" - modifications permises
3.1. Les modifications suivantes sont les seules permises dans cette catégorie.
3.2. Toutes les modifications autorisées dans la catégorie "STOCK" sont permises.
3.3. D'après la section 6.0 de ce chapitre, portant sur le système de points de préparation, le véhicule
admis dans cette catégorie doit avoir un maximum de six (6) points de préparation.
3.4. Carrosserie
a) Afin de permettre l'aspiration d'air et l'aération du moteur, l'installation de grilles et d'orifices
d'entrée d'air est permise.
b) Le découpage d'ouvertures pour les refroidisseurs d'huile est permis.
3.5. Châssis et suspension
a) Les points de montage d'origine de la suspension sur le châssis peuvent être renforcés mais
leur emplacement et la géométrie de la suspension ne peuvent être changés. L'alignement de
la suspension peut être modifié selon les tolérances permises par les dispositifs d'ajustement
installés par le manufacturier (interdiction des "camber plate" ou "slotting" même en utilisant
les points de préparation de IV. 6.3 B).
3.6. Moteur et rouage d'entraînement
a) Les ventilateurs de refroidissement du moteur peuvent être modifiés ou remplacés mais pas
enlevés.
74
b) Les pompes à air des systèmes de contrôle anti-pollution des gaz d'échappement, buses,
tubes et pièces de montage, les dispositifs RGE, boîte d'évaporation, convertisseurs
catalytiques et sondes de température ne doivent être modifiés d'aucune manière, par contre,
ils peuvent être enlevés complètement. Si les buses à air sont enlevées, les réceptacles
doivent être complètement bouchés.
4. Catégorie "PRÉPARÉ" - modifications permises
4.1.
Les modifications suivantes sont les seules permises dans cette catégorie.
4.2.
Toutes les modifications autorisées dans la catégorie "STOCK" et "SUPER STOCK" sont
permises.
4.3.
D'après la section 6.0 de ce chapitre, portant sur le système de points de préparation, le
véhicule admis dans cette catégorie doit avoir un maximum de quinze (15) points de préparation.
4.4.
Carrosserie
a) Afin de donner plus d'espace à l'ensemble roue-pneu:
1. Les élargisseurs d'aile fabriqués de n'importe quel matériel sont permis.
2. Les contours des passages de roues des ailes peuvent être changés en autant que le profil
de l'ouverture du passage de roues (dimension, emplacement et forme approx.) vu de côté sur
le véhicule demeure inchangé.
b) Des modifications à l'intérieur des passages de roue des ailes sont permises dans le but de
permettre la pose d'élargisseurs d'ailes ou la modification du contour extérieur des ailes en
autant que ces modifications n'ont d'autre objectif que ceux mentionnés. Les passages de
roue peuvent être modifiés ou enlevés pourvu qu'il n'en résulte pas une ouverture entre le
passage de roue et les passagers, le moteur ou le coffre à bagages.
4.5.
Châssis et suspension
a) Tout changement de pièce du système de freinage est permis pourvu que les quatre roues
continuent de freiner en même temps.
4.6.
Moteur et rouage d'entraînement
a) Le changement ou l'addition de pompe à essence et des régulateurs de pression d'essence
mais non pas des unités de distribution d'essence est permis.
b) L'embrayage peut être modifié ou remplacé. On entend par embrayage, la tringlerie de
commande, le roulement de butée de débrayage, le disque d'embrayage, le plateau de
pression et le roulement de guidage.
c) Les ventilateurs de refroidissement du moteur peuvent être enlevés.
4.7.
L'échange de pièces entre véhicules différents ou de différentes années d’un même manufacturier est permis suivant les restrictions suivantes et avec une pénalité de 3 points
supplémentaires (voir section 6.4 n de ce chapitre):
75
a) Le véhicule sur lequel les composants sont greffées doit maintenant compétitionner dans la
classe la plus élevée ou l’on retrouve un véhicule originalement équipé de cette composante.
b) Les composants doivent être d'origine sur le véhicule d'où ils proviennent.
c) Aucune modification n'est permise sur le véhicule ou sur les composants permettant
l'installation desdits composants.
d) Les spécifications de suspension résultantes incluant les spécifications de tous les
composants de la suspension (capacité des ressorts, barres stabilisatrices, etc. excluant les
amortisseurs) doivent être conformes aux spécifications d'un seul modèle, d'une seule année
d'un véhicule.
e) Le véhicule d'où proviennent les composants doit avoir un rouage d'entraînement de même
configuration que le véhicule sur lequel les composants sont greffés.
f) Les modifications permises dans cette catégorie sont encore permises après l’échange (avec
points de préparation si applicable).
4.8. Le renforcement du châssis ou du moteur est permis en autant que le châssis d'origine demeure
intact.
4.9. Conversions moteurs. Tout véhicule ayant une conversion moteur de même marque sera assigné a
une classe de départ plus haute que sa classe originale (voir section IV.7) du dit véhicule ET se
verra ajouté trois point de préparation selon les règlement IV.4,7 et IV. 6.4N
Honda/Acura :
Acura Integra RS -LS-SE-GSR (90-00) avec B18C5 ou B18C spec R : B/S
Honda Civic CX-DX (92-95) avec D16Z6 ou D16Y8 : D/S
Honda Civic CX-DX-Si (88-91) avec B18a ,B18B , B20B ou B20Z : C/S
Honda Civic CX-DX (88-91) avec D16A6 ,D16Z6 ou D16Y8 : D/S
Honda Civic CX-DX (88-91) avec JDM ZC DOHC , JDM ZC SOHC ou D16A1 : D/S
Honda Civic (84-87) avec D16A1(ZC),D16Z6 ou D16Y8 : C/S
Honda Civic CX-DX-Si (92-00)avec B18a ,B18B ,B20B ,B20Z non-vtec :C/S
Honda Civic CX-DX-Si (88-00) avec B18C1 ou B18C GSR(JDM) : B/S
Honda CRX DX-Si (88-91) avec B16a : B/S
Honda Civic CX-DX-Si (88-00) avec H22a : A/S
Honda Civic CX-DX-Si (88-00) avec B16a : B/S
Honda Civic CX-DX-Si (88-00) avec B18C5 ou B18C spec R : A/S
Honda CRX DX-Si (88-91) avec B18C5 ou B18C spec R : A/S
Tout Honda/Acura avec modification moteur dites LS/VTEC ou B20VTEC : A/S
Nissan :
Nissan 240 SX S13-S14 avec SR20DET : B/S
Nissan Sentra ( toutes Année ) avec SR20DET : B/S
Nissan Sentra ( toutes Année ) avec SR20VE : B/S
Nissan NX2000 avec SR20DET : B/S
Volkswagen :
VW Golf/Jetta 2 avec VR6 12V ou 24V : B/S
76
VW
VW
VW
VW
Golf/Jetta 2-3 avec 1,8T(150 ou 180Hp) : B/S
Golf 2 avec 2,0L 8V : D/S
Rabbit avec 2,0L 16V : B/S
Rabbit avec 1,8T : A/S
Mazda :
Mazda MX3 Précidia avec V6 2,5 (KL03 et KLZE) :B/S
Mazda 323-Protegé avec V6 2,5 (KL03 et KLZE) :B/S
Mazda MX3 Précidia avec B6T ou BPT : B/S
Mazda 323-Protegé avec B6T ou BPT : B/S
Hyunday :
Hyunday Accent avec moteur 1,8L/2,0L DOHC : C/S
Subaru:
Impreza (toutes) avec EJ20T: B/S
Impreza (toutes) avec EJ25T: A/S
Impreza (toutes) avec EJ20T STi JDM : A/S
Impreza (toutes) avec un « frankenstein »: A/S
5. Catégorie "MODIFIÉ" - modifications permises
5.1.
Il n'y a aucune limite de modifications au véhicule en autant que le véhicule soit conforme avec
toute réglementation de sécurité en application.
5.2.
Toute marque et dimension de pneu peuvent être utilisé.
6. Points de préparation (solo 1 SEULEMENT)
a) Section de carrosserie allégée ou enlevée à l'aide d'outil, comme défini, chacune ______________________ 1
(Section de carrosserie se définit comme un toit de cabriolet, pavillon, panneau de coffre (voiture
sedan, coupé 3 portes, etc.), porte, aile, capot avant, calandre, bavolet, ou tout autre panneau de
carrosserie.)
b) L'ensemble pare-chocs allégé ou pièce de l'ensemble pare -choc enlevée, incluant les fixations, supports
et amortisseurs, avant ou arrière, chacun ______________________________________________________ 1
c) Alléger ou enlever le pare-brise ou la glace arrière, incluant les ferrures et les moulures des glaces,
chacun ________________________________________________________________________________ 1
d) Alléger ou enlever les glaces l atérales incluant leurs fixations et moulures des glaces, chacune ou toutes
______________________________________________________________________________________ 2
e) Enlever les systèmes d'éclairage extérieur incluant les fixations et moulures, chacune ou toutes ____________ 1
f) Section de garniture intérieure,(panneaux intérieurs, tableau de bord, revêtem ent de toit, pare-soleil, tapis,
sous-tapis, insonorisation et autre finition intérieure ou article de confort.) chacune ou toutes _______________ 2
77
g) Enlever ou remplacer le siège arrière _________________________________________________________ 1
h) Enlever ou remplacer le siège avant, chacun (une banquette compte pour 2 points)______________________ 1
i)
Re-localiser la batterie ____________________________________________________________________ 1
j)
Installer un arceau de sécurité rencontrant les normes de l'annexe 3 au règlement de sécurité ____________ -2
k) Installer un extincteur fonctionnel portatif, solidement fixé, de 2.5 lbs ou 1 kg (5 BC) ou plus _______________ -1
6.3
Châssis & suspension
a) Ajouter, enlever, remplacer ou modifier toute barre anti-roulis avant ou arrière ou son système d'attache,
par unité, avant ou arrière, chacun ________________________________ ____________________________ 1
b) Changement ou modification de ressorts ______________________________________________________ 2
c) Changement des ressorts pas un système de type coil-over ajustable _______________________________ 3
d) Toute autre modification à la suspension INCLUANT le remplacement de barre(s) anti -roulis et de
ressorts… _____________________________________________________________________ maximum 5
6.4
Groupe propulseur
a) Différentiel à glissement limité incluant ceux montés à l'origine (n'incluant pas le changement du ratio) ______ 1
b) Différentiel barré (non permis en catégorie stock) ________________________________________________ 1
c) Changement du ratio du différentiel et/ou de la transmission _______________________________________ 2
d) Collecteurs d'échappement tubulaires (Turbo et non-Turbo)________________________________________ 2
e) Carburateur(s), orifices d'admission ou collecteurs d'admission, toute modification non autorisée __________ 3
f)
Système d'injection, toute modification non autorisée au débitmètre, unité de distribution ou injecteur(s) ______ 1
g) Système d'injection, toute modification non autorisée des papillons ou des dimensions intérieures des
collecteurs d’admission ___________________________________________________________________ 2
h) Changement des cartes de contrôle (ECU) et/ou puces (CHIP), moteur atmosphérique ___________________ 1
i)
Changement des cartes de contrôle (ECU) et/ou puces (CHIP), moteur turbo___________________________ 4
j)
Conversion de Carburateur a injection électronique ou vice versa incluant changement du système de
contrôle d’injection pour un système programmable _____________________________________________ 3
k) Enlever toute pièce du système anti -pollution (catégorie stock seulement) _____________________________ 1
l)
Toute autre modification au moteur assujettie aux règles suivantes . (Maximum de 10 points):
•
-Augmentation du taux de compression : 2 points
(Clarification : Ceci comprend : modification pistons, “shaving” de culasse ou block ou toute autre
modification resultant en une augmentation de compression.)
•
-Augmenter l'alésage des cylindre au dessus de (0,040") de l'alésage d'origine du moteur : 2 points
•
-Modification de la course des pistons (stroker kit) : 2 points
78
•
•
•
•
•
•
-Modification des ports d'entrée et sortie de la culasse moteur (tete) ou autre processus pour en
augment é ça capacité en volume d’air : 2 points
-Installation de culasse mote ur de performance (aftermarket heads) : 4 points
-Modification ou remplacement de(s) arbre(s) à cames : 2 points
-Changement ou modification de la poulie du vilebrequin : 1 point
-Changement ou modification du volant moteur : 1 point
-Toute modification moteur non permise autrement: MAXIMUM 10 points
m ) Véhicule turbo, modification au conduit entre le turbo et le catalyseur (« downpipe ») _____________________ 3
n) Remplacement de la poulie du compresseur (supercharger) ______________________________________ 3
o) toute modification et ou substitution du refroidisseur d'a ir sur véhicule turbo ___________________________ 3
p) installation de régulateur de pression manuelle ou électronique sur véhicule turbo ______________________ 3
q) Toute modification et/ou substitution de turbo ___________________________________________________ 6
r) addition d'un système turbo sur un véhicule qui n’en était pas équipé d'origine ________________________ 12
s) addition d’un compresseur (supercharger) sur un véhicule n’étant pas équipé d’origine __________________ 8
t) Tout changement de moteur (“PRÉPARÉ” seulement. Voir aussi section 4.7 de ce chapitre) _______________ 3
7. Liste des véhicules par classes en Solo I
Classement des véhicules par catégories
Dans le cas de véhicules non-classés (ne figurant pas sur la présente liste), consultez le bureau de la
commission sportive du solo ou l’organisateur de l’événement.
Classes stock
Les catégories “ stock ” sont déterminées selon le rapport poids/puissance des véhicules (Lbs/HP) Ex. :
(1980 Lbs) pour 98 HP : 1980/98=20.2 Lbs/HP = ” classe D/S
Regroupement des classes pour les événements
Lbs/HP
0 @ 1 point
2 @ 6 points
7 @ 15 points
16 & +
A/SS
A/M
A/M
A/M
10 @ 11.999
A/S
A/SS
A/M
A/M
12 @ 13.999
B/S
A/SS
A/P
A/M
14 @ 16.999
C/S
C/SS
A/P
B/M
7 @ 9.999
79
17 @19.999
D/S
C/SS
B/P
B/M
20 et +
E/S
C/SS
BP
B/M
A/SS : ( 7 @ 9.999 Lbs/HP ou 3.175 @ 4.560 Kg/HP )
BMW
M3 (333HP)
Z3 M (315HP)
M5 (400HP)
CHEVROLET CORVETTE C5 (350HP)
CORVETTE Z06 (405HP)
CORVETTE ZR1
DODGE VIPER (450HP)
VIPER SRT-10 (500HP)
FERRARI
360 MODENA
TESTAROSSA
PORSCHE
911 (02+)
911 (’99 @ ’01)
911 TURBO (02+)
Lbs/HP
9.899
9.310
9.482
9.198
7.740
9.222
7.649
6.777
7.111
9.870
9.096
9.702
7.767
A/S : ( 10 @ 11.999 Lbs/HP ou 4.561 @ 5.460 Kg/HP )
ACURA
CHEVROLET
DODGE
FERRARI
NSX
CAMARO Z28 SS
CORVETTE LT1 (300HP
STEALTH R/T TURBO
348
MONDIAL
MUSTANG SVT COBRA (320HP)
Lbs/HP
10.789
10.798
10.717
11.859
10.829
10.870
FORD
HONDA S2000
MAZDA
RX-7 TURBO (93+)
NISSAN300 ZX TURBO (90 + )
PLYMOUTH
PROWLER
PORSCHE
BOXTER S
911 (’95 @ ’98)
928 GT
SUBARU
WRX Sti (300 HP)
TOYOTA
SUPRA TURBO (93+)
10.704
11.705
10.892
11.598
11.321
11.331
10.843
10.533
11.966
10.977
B/S : ( 12 @ 13.999 Lbs/HP ou 5.461 @ 6.350 Kg/HP ) Lbs/HP
AUDI
ACURA
S4
INTEGRA TYPE R
12.128
13.287
80
BMW
CHEVROLET
DODGE
FORD
LEXUS
MAZDA
PORSCHE
SUBARU
TOYOTA
RSX TYPE S
Z3 3.0i
Z3 M (240HP)
M3 (240HP)
540 (V8 4.OL)
CORVETTE (L98)
SRT-4
MUSTANG 5.0L (’[email protected]’93)
MUSTANG GT (260HP)
SC 430
RX8
BOXTER
911 CARRERA (94et-)
968
IMPREZA WRX
CELICA GT-S ALL-TRAC
MR-2 TURBO
C/S : ( 14 @ 16.999 Lbs/HP ou 6.351 @ 7.710 Kg/HP ) Lbs/HP
AUDI
A4 (V6)
TT (225HP) QUATTRO
TT (180HP) TRACTION
ACURA
INTEGRA GSR (94 + )
INTEGRA GSR (92-93)
RSX(160HP)
BMW
325 (91et-)
M3(91et -)
325 (’[email protected]’96)
328 (’[email protected]’98)
330i (00+
Z3 2.5
530 (V8 215HP)
16.833
CHEVROLET
CAMARO V6 (200HP)
DODGE
STEALTH
NEON ACR
EAGLE
TALON TSI
FORD
CONTOUR SVT
15.312
MUSTANG 5.0L ET 4.6L(’[email protected]’98)
MUSTANG V6 (190HP)
PROBE V6
TAURUS SHO
HONDA CIVIC SIR (99+)
16.252
DEL SOL (160HP)
PRELUDE SRV (’[email protected]’96)
PRELUDE (97+)
LEXUS
IS 300
MAZDA
MIATA (99+)
MX-6 V6
RX-7 TURBOII (’86 @ ’92)
NISSAN
SENTRA SE-R (02+)
SENTRA SE-R SPEC V (02+)
300 ZX
81
13.827
12.936
12.128
13.242
13.264
13.128
12.088
12.564
12.297
12.787
12.265
12.629
12.024
13.475
13.589
13.892
13.882
16.615
14.520
16.231
15.590
16.255
16.496
16.722
14.896
15.947
16.789
14.896
15.759
16.648
15.162
16.905
14.928
15.224
16.118
16.495
14.861
15.730
15.040
15.215
15.230
16.553
16.495
14.817
16.058
15.225
14.568
PORSCHE
944 S
944 S2
944 TURBO
TOYOTA
SUPRA TURBO (92et -)
VOLKSWAGEN GOLF VR6
GOLF 1.8T ET BEETLE (180HP) 16.293
JETTA VR6
CORRADO VR6
15.746
15.824
14.180
14.355
15.201
16.578
16.880
D/S : ( 17 @ 19.999 Lbs/HP ou 7.711 @ 9.071 Kg/HP )
AUDI
ACURA
BMW
CHEVROLET
DODGE
EAGLE
FORD
GÉO
HONDA
A4 1.8T(170HP)
17.705
INTEGRA(89et-)
19.913
INTEGRA(’90 @ ’92)
18.615
INTEGRA(’93 @ ’01)
17.770
1.6 EL
19.471
1.7 EL
19.986
318 (91et-)
19.422
318 ti
19.728
320i & 323 (99+)
18.900
325i (00+)
17.616
525
18.392
535
17.828
CAVALIER Z24
18.113
CAVALIER V6
19.171
NEON EX et R/T(99et-,150HP)
17.086
NEON R/T (01+)
18.066
NEON (132HP)
19.628
TALON ESI
19.451
CONTOUR V6
17.470
FOCUS (130HP)
18.488
PROBE TURBO
18.965
ESCORT GT
18.570
STORM GSI
17.286
CIVIC SI (’[email protected]’91)
19.871
CIVIC SI (’[email protected]’95)
17.604
CIVIC SI (’[email protected]’00)
19.470
CIVIC SI (01+)
19.675
CRX SI
18.129
DEL SOL (125HP)
19.272
PRELUDE S (91et-)
19.014
82
HYUNDAI
MAZDA
MERCURY
NISSAN
PORSCHE
SATURN
SUBARU
SUZUKI
TOYOTA
VOLKSWAGEN
PRELUDE SR (’[email protected]’96)
TIBURON
MIATA (98et-)
MX-3 (V6)
MX-6 TURBO
PROTÉGÉ 2.0L (130HP)
PROTÉGÉ MP3 (140HP)
RX-7 (’85 @ ’92)
COUGAR V6
SENTRA (94et-, 110HP)
SENTRA (00+)
SENTRA 2.0L (145HP)
NX 2000
240 SX
924
944
SC 2 ET SL 2
IMPREZA OUTBACK
IMPREZA 2.5RS
SWIFT GT
COROLLA (00+, 125HP)
CELICA (98et-, 135HP)
CELICA GT (00+)
MR-2 (93et-)
GOLF 1.8L 16V
GOLF 2.0L 16V
GOLF 1.8T ET BEETLE (150HP)
JETTA 2.0L 16V
PASSAT G60 ET VR6 (96et-)
CORRADO G60
17.571
18.475
17.187
19.816
18.965
19.326
19.344
17.325
17.263
19.842
19.920
17.317
17.216
17.472
19.149
19.898
19.267
19.614
17.133
18.898
19.360
19.067
17.325
18.716
19.065
17.994
19.125
17.994
17.328
17.056
E/S : ( 20 Lbs/HP & + ou 9.072 Kg/HP & +)
BMW
CHEVROLET
HONDA
318 (’[email protected]’98)
CAMARO V6 (160HP)
CIVIC CX DX (’[email protected]’91)
CIVIC CX DX (’[email protected]’95)
CIVIC CX DX (’[email protected]’00)
83
20.729
20.222
22.717
20.490
22.228
HYUNDAI
KIA
MAZDA
NISSAN
SATURN
SUZUKI
TOYOTA
VOLKSWAGEN
CIVIC DX (01+)
20.995
ACCENT
23.178
ACCENT 16V
20.635
RIO
21.683
MX-3
22.942
PROTÉGÉ 1.6L
23.152
SENTRA (’[email protected]’99 1.6L)
20.660
NX 1600
20.620
SC 1 ET SL 1
22.880
SWIFT (70HP)
24.797
ESTEEM
22.448
COROLLA (99et-, 120HP)
20.166
CELICA (98et-, 110HP)
21.901
ECHO
21.938
PASEO
20.658
GOLF (92et-)
22.565
GOLF GTI (92et-)
20.866
GOLF (’[email protected]’98)
26.888
GOLF GTI (’[email protected]’98)
21.866
GOLF 2.0L ET BEETLE (99+)
22.442
84
V. Procédures de grief
1. Droit de grief
1.1. Tout concurrent qui se croit lésé par une décision, action ou omission de la part du promoteur, un
organisateur, un préposé, un concurrent ou de toute autre façon qui est reliée à une épreuve à
laquelle il participe ou a participé, a le droit de présenter un grief.
1.2. Aucun item du présent règlement n'influencera sur, ou ne portera préjudice aux droits et aux
devoirs d'un préposé dans l'exercice de ses fonctions de prendre en tout temps les mesures qu'il
jugera utiles, peu importe si un grief a été présenté ou non.
1.3. Un grief peut se présenter sous forme de demande de jus tification, ou de protêt, en conformité avec
les règlements énoncés ci-après.
2. Délai réservé aux demandes de justification
2.1. Toute demande de justification concernant une faute ou une irrégularité se produisant avant et au
cours d'une épreuve, doit se poser dans les quinze (15) minutes qui suivent le dernier essai
officiel du dernier concurrent.
2.2. Toute demande de justification concernant le pointage d'un concurrent dans une épreuve doit se
poser dans les quinze (15) minutes suivant l'affichage du pointage du dernier essai officiel dudit
concurrent.
2.3.
A la fin du dit quinze (15) minutes ou lorsque les délais prescrits pour les demandes de justifications ou de protêts sont écoulés, les commissaires officialiseront les résultats affichés, en
apposant leur signature et l'heure des signatures.
3. Dépôt de justification
3.1. Le commissaire désigné dans les règlements particuliers doit se tenir, à la fin de l'épreuve, à la
disposition de quiconque qui voudrait lui remettre le texte d'une demande de justification.
3.2. On doit faire toute demande de justification sur un formulaire fourni par le commissaire. Le com missaire doit indiquer sur la formule l'heure à laquelle il a reçu la demande de justification, il doit en
afficher une copie au babillard et remettre la demande entre les mains de l'organisateur qui doit
rendre son jugement et en remettre le texte au commissaire dans les 15 minutes. Le commissaire doit ajouter au texte du jugement l'heure à laquelle il a reçu celui-ci et l'affi cher au babillard
officiel. Le commissaire doit s'abstenir de toute discussion sur la demande de justification. L'organisateur peut demander l'avis de d'autres concurrents et \ou officiels avant de se prononcer sur
la demande de justification.
4. Protêt
4.1. Tout concurrent qui n'est pas satisfait de la réponse à une demande de justification, peut formuler
par écrit un protêt sur la décision de l'organisateur, et le remettre au commissaire en dedans de
quinze (15) minutes à compter du moment où la réponse a été affichée ou dans les quinze (15)
85
minutes suivant la fin de l'épreuve. Des deux possibilités, on choisira celle qui accorde le plus
long répit.
4.2. Le commissaire doit noter sur la formule, l'heure où il a reçu celle-ci et l'afficher au babillard officiel.
Il doit aussi afficher le lieu de l'audience du protêt qui se fait sur place dans les quinze (15)
minutes suivantes.
5. Destinataire
5.1. Le protêt qui résulte d'une épreuve doit être soumis à un commissaire en fonction.
5.2. Le premier devoir d'un commissaire qui reçoit un protêt est de s'assurer que l'organisateur a bel et
bien reçu le texte d'une demande de justification et lui a donné réponse dans les délais prévus.
5.3. Les commissaires donneront suite à un protêt seulement dans le cas où quelqu'un conteste la
réponse de l'organisateur à une demande de justification qui lui avait été soumise par écrit, ou
dans le cas où aucune réponse n'a été publiée dans les délais prévus.
6. Jugement de protêts
6.1. Les commissaires désignés dans le cadre d'une épreuve jugent les protêts et leur décision lors de
l'audience d'un protêt est finale.
6.2. Si le ou les contestataires ne sont pas satisfaits de la décision finale rendue à une épreuve, ils
auront le droit de loger un appel à la commission sportive SOLO afin de recevoir une décision
définitive. Cette prise de décision se fera à huis-clos si le cas l'exige. Un avis de quatorze (14)
jours sera donné à toutes les parties en cause pour une audience publique.
7. Audiences sur les protêts
7.1. L'audition d'un protêt a lieu aussitôt que possible après le dépôt d'un protêt. Les commissaires
doivent donner un avis suffisant aux organisateurs et aux concurrents.
7.2. Le contestataire a le droit de faire entendre des témoins, mais il doit expliquer son cas lui-même.
Il peut cependant, être assisté par quelqu'un d'autre s'il en a d'abord obtenu la permission des
commissaires.
7.3. Les décisions des commissaires doivent être rendues par écrit et mises à la disposition des parties
en cause et de la F.A.Q.. La décision des commissaires doit être exprimée brièvement ainsi
que les raisons qui l'ont motivées.
8. Remise de prix
8.1. La remise des prix ne doit pas débuter avant qu'un délai d'au moins quinze (15) minutes ne se soit
écoulé après promulgation des résultats officiels du dernier concurrent, ou encore avant qu'on ait
laissé suffisamment de temps à quiconque voudrait contester la réponse à la dernière demande
de justification.
86
8.2. Lorsqu'un protêt a été déposé, on ne doit pas procéder à la remise des prix qui pourrait être
touchée par ce protêt, avant que la décision définitive des commissaires ne soit rendue.
8.3. Les parties en présence doivent se conformer à la décision rendue.
9. Frais de protêt
9.1. Le protêt doit être fait par écrit et accompagné d'un dépôt comptant de trente (30) dollars et remis
aux commissaires dans les délais prescrits dans le présent règlement.
9.2. La F.A.Q. conserve le dépôt des frais d'un protêt jusqu'à l'expiration du temps prescrit pour ce
dernier. Dans le cas où le demandeur obtient gain de cause, le dépôt lui sera rem boursé.
9.3. Si un protêt demande qu'une voiture soit démontée pour être inspectée, l'auteur du protêt doit
déposer un montant suffisant pour couvrir le démontage, l'inspec tion et le remontage de la
voiture. Si après inspection, la voiture est déclarée légale, l'argent déposé par l'auteur du protêt
servira à couvrir les frais encourus. Le commissaire déterminera le montant à déposer.
9.4. Si après inspection la voiture est déclarée illégale, le propriétaire de la voiture assumera toutes
les dépenses et sera sujet à des mesures disciplinaires à la discrétion du commissaire. Le
dépôt sera retourné à l'auteur du protêt.
10. Ignorance
Dans aucun cas on ne pourra plaider ignorance des règlements pour éviter une sanction ou justifier une
action.
87
VI. Sanctions en cas de non-respect du règlement
1. Organisateur
Un organisateur qui contrevient au présent règlement peut recevoir un avertissement écrit de la FAQ.
Après avoir reçu un avertissement écrit, un organisateur qui contrevient de nouveau au présent règlement
peut se voir refuser par la FAQ le privilège de présenter une ou plusieurs compétitions sanctionnées par
celle-ci, pendant une période d'au moins un an ou peut se voir imposer une amende maximale de 500 $,
ou les deux.
2. Participants officiels
Un participant qui contrevient au présent règlement est passible d'une disqualification et d'une période de
suspension pouvant varier selon la gravité de l'infrac tion. Un officiel qui contrevient au présent règlement
est passible d'une suspension pouvant varier selon la gravité de l'infrac tion.
Un participant ou un officiel qui participe à une épreuve de SOLO organisée par une personne suspendue
(article ci-haut concernant les organisateurs) peut se voir refuser le privilège de participer à toute autre
compétition de SOLO sanctionnée ou organisée par la FAQ pour au moins un an.
3. Procédure
La FAQ doit aviser le contrevenant par écrit de chaque infraction reprochée et lui donner l'occasion de se
faire entendre dans un délai raisonnable.
4. Appel
La FAQ doit transmettre par courrier recommandé ou certifié une copie de sa décision à la personne
visée dans un délai de dix jours à compter de la date de cette décision.
88
VII. Championnat provincial cumulatif en SOLO 2
1. Généralités
1.1.
Le championnat provincial cumulatif sera disputé en trois événements différents. Chacun de ses
événements devra permettre 3 essais officiels. Lors de chacun de ces événements les meilleurs
résultats de chaque compétiteur seront conservés pour un total cumulatif maximum de 300
points. (Les points sont en pourcentage).
1.2. Les points sont calculés dans chaque catégorie selon les temps indexés comme suit:
Meilleur temps indexé de la catégorie (en secondes) X 100 /temps du compétiteur (en secondes).
(Les temps sont en centièmes de seconde).
1.3.
Pour être reconnu éligible au championnat provincial cumulatif, le compétiteur doit s'inscrire au
championnat dans une catégorie avant le 1er essai du 1er événement. Il doit cumuler des points
dans cette catégorie dans les 3 événements. Chaque club organisateur prendra en charge
ses bourses et ses trophées, s'il y a lieu.
1.4.
On déterminera un "Champion des Epreuves SOLO 2" dans chacune des catégories officielles
de la F.A.Q. Un championnat féminin sera établi à travers l’ensemble des participantes
féminines en utilisant le système d’index appliqué à l’ensemble des compétitrices éligibles au
classement général de chaque événement, converti ensuite selon la méthode expliquée au VII.
1.2.
1.5.
Championnat toutes catégories:
Une épreuve toutes-catégories se déroulera après la dernière manche sur une ou plusieurs
voitures avec un minimum de deux essais par personne par véhicule. Seront éligibles à cette
épreuve:
Stock: Le meilleur indexé si au moins 3 compétiteurs ont fait le championnat. Les deux
meilleurs si au moins 5 compétiteurs ont complété le championnat.
Street Touring : Le meilleur indexé si au moins 3 compétiteurs ont fait le championnat. Les deux
meilleurs si au moins 5 compétiteurs ont complété le championnat.
Street Prepared: Le meilleur indexé si au moins 3 compétiteurs ont complété le championnat.
Les deux meilleurs si au moins 5 compétiteurs ont complété le championnat
Préparé 1: Le meilleur si au moins 3 compétiteurs ont complété le championnat
Préparé 2: Le meilleur si au moins 3 compétiteurs ont complété le championnat
Modifié: Le meilleur indexé si au moins 3 compétiteurs ont complété le championnat. Les deux
meilleurs si au moins 5 compétiteurs ont complété le championnat
Féminin: La meilleure au temps indexé. Les deux meilleures si au moins 5 compétiteurs ont
complété le championnat
100% des points seront déterminés par cette épreuve
Ou
Le système d'index sera utilisé selon le classement général de chaque événement, converti
ensuite sela la méthode expliquée au 1.2
1.6.
La commission Solo détermine le coût d’inscription au championnat.
89
1.7.
Avant le premier événement du championnat provincial cumulatif, une réunion doit être tenue pour
les commissaires et les inspecteurs techniques du cham pionnat. Lors de cette réunion, une ou
des personnes désignées de la Commission SOLO sont responsables de fournir de l'information
sur les points suivants:
- tâches et responsabilités de chacun
- modifications aux procédures et \ou au classement des voitures
- vérification du chronométrage
2. Organisation du championnat cumulatif
2.1.
Les clubs organisateurs du championnat provincial cumulatif doivent soumettre à l'éxécutif de la
commission SOLO une date ainsi qu'un avant projet de l'événement.
2.2.
Distribution des bourses (recommandé):
1 à 3 compétiteurs par catégorie:
bourse de premier au premier
4 à 5 compétiteurs inclusivement:
bourse de premier, de deuxième au premier et
deuxième.
6 compétiteurs et plus:
bourse de premier, de deuxième, de troisième au
premier, deuxième, troisième.
10 compétiteurs et plus:
bourse de premier, de deuxième, de troisième, de
quatrième au premier, deuxième, troisième, quatrième
2.3.
Pour le championnat provincial cumulatif, les bourses sont puisées à même le fond de points
recueilli à partir du 1er avril par les clubs, à savoir le montant par inscription par événement
déterminé par la Commission SOLO.
2.4.
Avant de prendre le départ, tous les véhicules doivent subir une inspection technique de sécurité.
2.5 . Les passagers ne sont pas permis lors des épreuves du championnat provincial.
2.6.
A la fin du dernier essai, les quatre (4) compétiteurs les plus rapides de chaque catégorie doivent
placer leur voiture en "parc fermé" pour recevoir une inspection technique approfondie. Par
conséquent, aucun changement ne doit être apporté au véhicule entre le dernier essai du
compétiteur et le moment de l'inspection. Lorsque les voitures sont placées en parc fermé, le(s)
coffre(s) et le compartiment moteur doivent être ouverts à la vue de tous, permettant ainsi d’être
inspectés.
2.7.
Les résultats de la manche doivent être affichés et signés par le ou les organisateurs en prenant
soin d'indiquer l'heure d'affichage.
2.8.
Les évènements du championnat provincial doivent se dérouler selon les règlements de SOLO de
la Fédération Auto-Québec pour l’année en cours incluant les amendements officiels.
3. Résultats du championnat provincial cumulatif
3.1.
Les résultats d'une épreuve SOLO de la finale provinciale doivent être expédiés par courrier à tous
les concurrents qui s'étaient inscrits ainsi qu'au commissaire de l'épreuve dans les 14 jours
suivants la fin d'une épreuve ou du championnat.
90
3.2.
On doit également faire parvenir dans ce même délai, une copie de ces résultats au Directeur de
la Commission SOLO, à tous les clubs de SOLO, aux médias d'information et à la F.A.Q.
3.3.
Les résultats mis à la poste doivent être accompagnés de la mention "ces résultats sont
définitifs".
3.4.
Les renseignements suivants doivent accompagner les résultats.
Le nom du club organisateur
La date de l'épreuve
Le rang en ordre et par classe à la fin de l'épreuve pour chaque concurrent
Le nom du club du participant
La marque de la voiture
Le nom, initiales ou prénom du pilote
91
VIII. Championnat provincial cumulatif en SOLO 1
1. Généralités
1.1.
Le championnat provincial cumulatif sera disputé en trois événements différents. Lors de chacun
de ces événements les points seront cumulés. (Les points sont en pourcentage).
1.2.
Les points sont calculés comme suit: Dans chaque classe, 100 points seront attribués au
meilleur essai de la journée, 90 points au deuxième, 80 points au troisième, 70 points au
quatrième et ainsi de suite pour les 6 autres coureurs.
Donc les 10 premiers coureurs d’une classe se voient attribuer des points.
Points supplémentaires :
Dans le but d’encourager la constance des performances des participants, on accordera 5
points supplémentaires par meilleur temps par essai pour chaque classe.
Le nombre de 5 points bonis est limité par le nombre d’essais et le nombre de coureurs dans
une même classe. S’ il n’y a qu’un seul coureur dans une classe, il n’y aura qu’un seul 5 points
supplémentaires accordés. S’il y a que trois coureurs dans une classe et 4 essais, il n’y aura
que trois 5 points supplémentaires accordés dans cette classe.
Les essais permettant d’obtenir ces points supplémentaires seront les derniers effectués. Ainsi,
s’il n’y a que deux compétiteurs éligibles, il n’y aura que deux essais permettant d’obtenir des
points bonis et ce seront les deux derniers essais officiels.
Exemple 1 :
NOM
CLASSE
ESSAI 1
ESSAI 2
ESSAI 3
ESSAI 4
Jean
Pierre
Jacques
L’ autre
C/S
C/S
c/s
c/s
05 :01.22
04:51.55
05:12.97
05:31.27
04:59.39
05:02.01
04:52.58
05:28.61
05:01.05
04:51.00
04:58.22
05:21.24
04:45.85
04:56.52
04:57.74
05:12.70
Exemple 2 :
NOM
CLASSE
ESSAI 1
ESSAI 2
ESSAI 3
ESSAI 4
Pierre
Jean
Jacques
L’autre
c/s
c/s
c/s
c/s
04:51.55
05:01.22
05:12.97
05:31.27
04:52.58
04:59.39
05:02.01
05:28.61
04:51.00
05:01.05
04:58.22
05:21.24
04:45.85
04:56.52
04:57.74
05:12.70
Exemple 3 :
NOM
CLASSE
ESSAI 1
ESSAI 2
ESSAI 3
ESSAI 4
Jean
Pierre
Jacques
c/s
c/s
c/s
05:01.22
04:51.55
05:12.97
04:59.39
04:52.58
05:02.01
05:01.05
04:51.00
04:58.22
04:45.85
04:56.52
04:57.74
92
MEILLEUR
ESSAI
04:45.85
04:51.00
04:52.58
05:12.70
POINTS
MEILLEUR
ESSAI
04:45.85
04:56.52
04:57.74
05:12.70
POINTS
MEILLEUR
ESSAI
04:45.85
04:51.00
04:57.74
POINTS
105
100
85
70
120
90
80
70
105
105
80
Luc
c/s
05:31.27
05:28.61
05:21.24
05:12.70
05:12.70
Exemple 4 :
NOM
CLASSE
ESSAI 1
ESSAI 2
ESSAI 3
ESSAI 4
Jean
Pierre
Jacques
Luc
Steve
Line
c/s
c/s
c/s
c/s
c/s
C/s
05:01.22
04:51.55
05:12.97
05:31.27
05:32.12
05:40:01
04:59.39
05:02.01
04:52.58
05:28.61
05:13.12
05:14.10
05:01.05
04:51.00
04:58.22
05:21.24
05:38.15
05:25.22
04:45.85
04:56.52
04:57.74
05:12.70
05: 12.80
05: 18.30
MEILLEUR
ESSAI
04:45.85
04:51.00
04:52.58
05:12.70
05:12.08
05:14.10
70
POINTS
1.3.
Pour être reconnu éligible au championnat provincial cumulatif, le compétiteur doit s'inscrire au
championnat dans une classe avant le 1er essai du 1er évé nement. Il doit cumuler des points
dans cette classe dans les trois événements. Chaque club organisateur prendra en charge ses
bourses et ses trophées, s'il y a lieu.
1.4.
Pour être admis à disputer la finale provinciale ou le championnat provincial, tout conducteur
doit appartenir à un club affilié à la F.A.Q. et être inscrit au Championnat du Québec de SOLO 1
de la F.A.Q. Seuls les pilotes disposant d’une licence de Solo 1 en règle seront acceptés. Les
Novices ne rencontrant pas les normes requises pour l’obtention de la licence Solo 1 ne pourront
participer aux épreuves provinciales.
1.5.
On déterminera un "Champion des Epreuves SOLO 1" dans chacune des classes officielles de
la F.A.Q.
1.6.
La commission détermine le coût d’inscription au championnat.
1.7.
Avant le premier événement du championnat provincial cumulatif, une réunion doit être tenue pour
les commissaires et les inspecteurs techniques du championnat. Lors de cette réunion, une ou
des personnes désignées de la Commission SOLO sont responsables de fournir de l'information
sur les points suivants:
- tâches et responsabilités de chacun
- modifications aux procédures et\ou au classement des voitures
- vérification du chronométrage
2. Organisation du championnat cumulatif
2.1.
Les clubs organisateurs du championnat provincial cumulatif doivent soumettre à l'éxécutif de la
commission SOLO une date ainsi qu'un avant projet de l'événement.
2.2.
Distribution des bourses (recommandé):
1 à 3 compétiteurs par classe: bourse de premier au premier
4 à 5 compétiteurs inclusivement:
bourse de premier, de deuxième au premier et
deuxième.
6 compétiteurs et plus:
bourse de premier, de deuxième, de troisième au
premier, deuxième, troisième.
93
105
100
85
70
60
50
2.3.
Pour le championnat provincial cumulatif, les bourses sont puisées à même le fond de points
recueilli à partir du 1er avril par les clubs, à savoir le montant par inscription par événement
déterminé par la Commission SOLO.
2.4.
Avant de prendre le départ, tous les véhicules doivent subir une inspection technique de sécurité.
2.5.
Les passagers ne sont pas permis lors des épreuves du championnat provincial.
2.6.
A la fin du dernier essai, les quatre (4) compétiteurs les plus rapides de chaque classe doivent
placer leur voiture en "parc fermé" pour recevoir une inspection technique approfondie. Par
conséquent, aucun changement ne doit être apporté au véhicule entre le dernier essai du
compétiteur et le moment de l'inspection. Lorsque les voitures sont placées en parc fermé, le(s)
coffre(s) et le compartiment moteur doivent être ouverts à la vue de tous, permettant ainsi d’être
inspectés.
2.7.
Les résultats de la manche doivent être affichés et signés par le ou les organisateurs en prenant
soin d'indiquer l'heure d'affichage.
2.8.
Les évènements du championnat provincial doivent se dérouler selon les règlements de SOLO de
la Fédération Auto-Québec pour l’année en cours incluant les amendements officiels.
3. Résultats du championnat provincial cumulatif
3.1.
Les résultats d'une épreuve SOLO de la finale provinciale doivent être expédiés par courrier à tous
les concurrents qui s'étaient inscrits ainsi qu'au commissaire de l'épreuve dans les 14 jours
suivants la fin d'une épreuve ou du championnat.
3.2.
On doit également faire parvenir dans ce même délai, une copie de ces résultats au Directeur de
la Commission SOLO, à tous les clubs de SOLO, aux médias d'information et à la F.A.Q.
3.3.
Les résultats mis à la poste doivent être accompagnés de la mention "ces résultats sont
définitifs".
3.4.
Les renseignements suivants doivent accompagner les résultats.
Le nom du club organisateur
La date de l'épreuve
Le rang en ordre et par classe à la fin de l'épreuve pour chaque concurrent
Le nom du club du participant
La marque de la voiture
Le nom, initiales ou prénom du pilote
94
IX. Commission sportive du SOLO - Règlement de régie
interne
Règlement no S-1 étant les règlements de fonctionnement et de régie de la Commission sportive du SOLO de
la Fédération Auto-Québec .
1. Dispositions générales
1.1
NOM
Le nom de la Commission est "COMMISSION SPORTIVE DU SOLO", ci-après dans le présent
règlement désignée "COMMISSION".
1.2
RESTRICTION
La composition, le fonctionnement et la régie de la Fédération Auto-Québec, ci-après désignée
"FÉDÉRATION" sont établis dans ses règlements généraux et en aucun cas le présent règlement ne
peut contredire les premiers. Au cas de conflit ou de désaccord entre ces derniers et le présent
règlement, l'interprétation faite et provenant des règlements généraux prévalent.
1.3
BUT
Le présent règlement a pour objet de préciser le mode de fonctionnement et le champ de compétence
(régie) de la Commission, le tout en accord avec les règlements des organismes de régie supérieurs,
telle que l'Autorité Sportive Nationale (ASN) et la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA).
Il est également un guide conduite pour tout individu, club, organisation ou association intéressés d'une
façon ou de l'autre au développement du sport automobile en général et du SOLO en particulier.
2. Rôles, pouvoirs et obligations de la commission
2.1
ROLES ET POUVOIRS DE LA COMMISSION
La Commission est créée par le conseil d'administration de la Fédération et ce dernier a autorité sur la
première conformément aux dispositions usuelles relatives aux pouvoirs des administrateurs d'une
corporation sous réserve toutefois des rôles et pouvoirs que le conseil délègue expressément à la
Commission, à savoir:
a) préparer en vertu des politiques administratives de la Fédération son budget annuel
d'opération;
95
b) gérer le Championnat du Québec de la discipline;
c) préparer le calendrier annuel et officiel des activités de la Commission, y compris les
compétitions;
d) préparer les règlements de sa discipline (sécurité, technique, sportif et de championnat);
e) émettre et contrôler les licences requises ou autorisations aux fins de participation aux
activités organisées ou sanctionnées par la Commission;
f) encourager, organiser et favoriser la formation et le perfectionnement des membres de la
Commission;
g) préparer les normes et les critères pour l'émission de permis d'organisation de compétition;
h) conseiller le conseil d'administration de la Fédération sur tous les dossiers pouvant toucher la
pratique de la discipline;
i) établir, maintenir et élaborer les relations nécessaires et requises auprès des organismes
supérieurs de régie et ce, avec la collaboration du conseil d'administration de la Fédération;
j) collaborer à l'élaboration des politiques générales de la Fédération via les comités mis en
place par cette dernière;
k) animer et préparer l'atelier de la Commission lors de l'assemblée générale annuelle de la
Fédération;
l) encourager la participation québécoise aux activités de sport automobile national et
international;
m) encourager la participation internationale et nationale aux activités du sport automobile
québécois;
n) mener à bien toute autre tâche connexe qui peut lui être confiée par le conseil
d'administration la Fédération.
o) promouvoir par des expositions, des manifestations et des campagnes de publicité, la
pratique de la discipline.
2.2
OBLIGATIONS DE LA COMMISSION
La Commission doit présenter son budget annuel d'opération au conseil d'administration de la Fédération
à qui il revient le pouvoir d'approuver ou de modifier ledit budget après entente.
La Commission reconnaît que le conseil d'administration a compétence pour décider de toutes politiques
ou actions qui sont énumérées à l'article 2.1, ou sur toutes politiques ou actions qui de l'avis de la
Fédération peut impliquer la responsabilité civile ou financière de cette dernière.
La Commission reconnaît que son directeur est le premier porte-parole de cette dernière auprès du
conseil d'administration et des permanents de la Fédération et que ce dernier soit en conséquence,
d'office, membre du conseil d'administration.
96
3. Composition de la commission
3.1
MEMBRE
La Commission reconnaît quatre catégories de membre à savoir:
1)
Le membre compétiteur.
Il s'agit de tout individu membre d'un club affilié à la Fédération et qui détient une licence de compétition
valide pour une année en cours pour la pratique des activités organisées ou sanctionnées par la
Commission;
2)
Le membre officiel.
Il s'agit de tout individu qui détient une licence d'officiel valide pour une année en cours pour les activités
organisées ou sanctionnées par la Commission;
3)
Le membre collectif.
Il s'agit de tout club affilié à la Fédération ayant obtenu une sanction d'événement dans l'année civile en
cours.
4)
Le membre ordinaire.
Il s'agit de tout individu d'un club affilié et qui n'est pas un membre compétiteur ou officiel.
3.2
DROITS ET PRIVILÈGES DES MEMBRES
Tout membre lorsqu'il peut personnellement exercer ou bénéficier de ces droits et privilèges peut se
prévaloir du:
a) droit de bénéficier de toute action entreprise par la Commission;
b) droit de parole à l'assemblée des membres (atelier) de la Commission;
c) droit de poser sa candidature aux différentes fonctions au sein de la Commission;
d) droit d'être classifié en fonction de ses performances ou son expérience et stages
selon le cas.
3.3
suivis
DEVOIRS DES MEMBRES
Tout membre s'engage à:
a) observer les règlements généraux de la Fédération ou autres et les règlements de la
Commission;
b) respecter les normes de sécurité et d'éthique sportive inhérentes à l'activité du SOLO selon
les cas.
97
3.4
DÉMISSION
Tout membre peut démissionner de la Commission en avisant le directeur de cette dernière au moyen
d'un avis écrit.
3.5
SUSPENSION OU EXPULSION
Le bureau de la Commission peut expulser ou suspendre pour une période déterminée tout membre, qui
à son avis enfreint le présent règlement ou tout autre règlement de la Commission. Toutefois, avant de
prononcer et d'étudier le cas, le Bureau doit aviser par écrit le membre, de la date, de l'heure et de
l'endroit où sera entendu son cas et lui permettre de faire valoir une défense.
Les suspensions automatiques prévues dans un règlement de compétition ou autre peuvent s'appliquer
sans qu'il soit nécessaire de suivre la procédure prévue ci-dessus, y compris l'imposition d'amendes.
4. Assemblée des membres de la commission
4.1
COMPOSITION
L'assemblée des membres de la Commission, également appelée atelier, comprend les membres
suivants:
a) tous les membres compétiteurs dûment affiliés;
b) tous les membres officiels dûment affiliés;
c) tous les membres collectifs.
d) tous les membres ordinaires.
4.2
VOTE
A l'assemblée des membres (atelier), seuls les membres compétiteurs ont droit de vote. Le vote par
procuration est interdit et toute décision est prise à la majorité simple des voix. Chaque membre
n'a droit qu'à un vote.
4.3
QUORUM
Les membres présents à une assemblée des membres (atelier) constituent le quorum à toute
délibération.
98
4.4
CONVOCATION
Un avis du jour, de l'heure et de l'endroit où est tenue l'assemblée, doit être donné à tous les membres
dûment affiliés, sauf aux membres ordinaires pour des raisons techniques, par lettre ordinaire mise à la
poste 30 jours avant le jour fixé pour cette dernière. Un ordre du jour doit accompagner cette convocation.
4.5
ÉPOQUE
L'assemblée des membres (atelier) doit avoir lieu au moins une fois par année.
4.6
ASSEMBLÉE SPÉCIALE DES MEMBRES
Une assemblée spéciale des membres peut être convoquée conformément à l'article 4.4 par le directeur
de la Commission, le conseil d'administration de la Fédération ou 50% des membres compétiteurs.
Dans un tel cas, l'ordre du jour doit accompagner la convocation écrite.
4.7
RÔLES ET FONCTIONS
L'assemblée des membres (atelier) suggère les lignes d'orientation et de développement de la
Commission, se prononce sur les politiques à suivre au cours de la prochaine année et élit les membres
du Bureau de la Commission, à l'exception du représentant des officiels.
5. Bureau de la commission
5.1
COMPOSITION
Le bureau est composé de 4 individus élus lors de l'assemblée des membres (atelier) selon le tableau
suivant:
a) 1 directeur
b) 3 adjoints
5.2
MANDAT
La durée du mandat des membres du Bureau, à l'exception du directeur, est d'une année. Le directeur a
un mandat de 2 ans. Tous les membres du Bureau sont rééligibles à condition de conserver leurs
qualités.
5.3
QUALITÉS DES MEMBRES DU BUREAU
Chaque individu qui postule une fonction au sein du bureau doit:
a) être majeur;
99
b) être un membre en règle d'un club dûment affilié à la Fédération et le demeurer tout au long
de son mandat sous peine de destitution automatique;
5.4
ASSEMBLÉES DU BUREAU
L'assemblée du Bureau est convoquée par le directeur ou à la demande de 3 membres du bureau sur un
avis écrit de 5 jours spécifiant la date, l'heure et l'endroit de cette dernière. Toutefois, dans un cas qu'il
estime d'urgence, le directeur peut convoquer toute assemblée du Bureau sans observer ce délai et
verbalement, en ayant soin, toutefois, que les membres du Bureau renoncent (par leur signature) à l'avis
de convocation.
5.5
PROCÉDURES
Le directeur décide des moyens et de la procédure requis lors des assemblées du Bureau et de
l'assemblée des membres (atelier).
5.6
VOTE
Tous les membres du Bureau ont droit de vote lors des assemblées du Bureau et au cas d'égalité des
voix, le directeur a droit à un second vote. Le vote se prend à la majorité simple.
5.7
VACANCE ET REMPLACEMENT
Toute vacance au Bureau de la Commission est comblée par les autres membres de ce dernier en
autant qu'il y ait le quorum. Tout membre du Bureau ainsi élu ou désigné termine le mandat de son
prédécesseur. Tout remplacement se fait en respectant la composition du Bureau prévue à l'article 5.1.
Seuls les membres élus conformément à l'article 5.1 ou au présent article, peuvent siéger sur le bureau
de la commission.
5.8
QUORUM
Le quorum à toute assemblée du Bureau est fixé à 3 membres.
6. MODIFICATIONS
Le présent règlement peut être modifié par le conseil d'administration de la Fédération Auto-Québec.
100
X. Normes concernant les officiels
Tous les officiels en fonction doivent détenir une licence en règle de la FAQ.
OFFICIELS REQUIS
Lors d'une compétition SOLO, les officiels suivants doivent être présents:
a) un commissaire;
b) un inspecteur technique.
De plus, la présence d’un chronométreur est recommandée.
I. Le commissaire
1.1
EXIGENCES DE BASE
Le commissaire doit :
a) être âgé de 18 ans ou plus;
b) être nommé par la F.A.Q., la Commission SOLO de la F.A.Q. ou l'un de ses clubs affiliés;
c) connaître de façon approfondie les règlements de la F.A.Q. régissant le type d'épreuve qu'il
officie, incluant le présent règlement de sécurité.
1.2
CONFLIT D'INTÉRÊTS
Le commissaire doit respecter les directives suivantes :
a) il ne peut être membre de l'organisation de la compétition;
b) il ne peut être membre du club organisateur sauf lors d'une compétition comptant pour un
championnat de club ou de zone;
c) il ne peut participer à titre de compétiteur s'il est seul à agir comme commissaire;
d) s'il participe à une compétition, il ne peut prendre aucune décision dans sa catégorie;
e) si 2 commissaires sont nécessaires, ceux-ci ne peuvent pas participer dans la même
catégorie.
101
1.3
RESPONSABILITÉS
Le commissaire est le représentant de la F.A.Q. il doit :
a) étudier attentivement les règlements de la F.A.Q. et le règlement particulier du SOLO; ce
dernier doit lui parvenir au moins 30 jours avant l’événement ;
b) voir au respect des règlements techniques et du règlement de sécurité;
c) s'assurer que l'inscription est conforme, que les voitures ont l'équipement de sécurité requis;
d) observer le déroulement de la compétition;
e) recevoir les demandes concernant les règlements et voir à ce que les décisions soient
rendues;
f) s'assurer que le parcours et les instructions qui sont fournies aux compétiteurs sont
conformes au règlement particulier de la compétition;
g) vérifier si le parcours, les aires de départ et d'arrivée, les zones acces sibles aux spectateurs
sont conformes au chapitre XI;
h) après vérification du site et du parcours, aviser l'organisateur par écrit de toute modification
requise; une copie de ce document doit accompagner son rapport post-compétition; lorsqu'il
s'est assuré que les correctifs demandés ont été effectués, il permet la tenue de la
compétition. Tout changement subséquent n'est permis qu'avec son autorisation;
i) avant le départ de la compétition, superviser le meeting des com pétiteurs, dans le but de
répondre aux questions relatives au règlement de sécurité et de clarifier toute ambiguïté;
j) fournir à la F.A.Q. un rapport sur toute infraction relative au règlement de sécurité dans un
délai de 2 jours ouvrables après la compétition;
k) ne pas consommer ou être sous l'effet de drogue ou de boisson alcoolique pendant la
compétition.
II. L'inspecteur technique
2.1
EXIGENCES DE BASE
L'inspecteur technique doit :
a) être âgé de 18 ans ou plus;
b) être nommé par la F.A.Q., la Commission de SOLO de la F.A.Q. ou l'un de ses clubs affiliés;
c) connaître de façon approfondie les règlements de la F.A.Q. régissant le type d'épreuve qu'il
officie
102
2.2
RESPONSABILITÉS
L'inspecteur technique doit :
a)
vérifier que les véhicules rencontrent les normes de sécurité définies au chapitre II;
b)
aviser le commissaire et l'organisateur si un véhicule est non conforme aux normes définies au
chapitre II;
c)
inspecter de nouveau tout véhicule qui pourrait devenir non conforme aux normes énoncées au
chapitre I pendant la compétition;
d)
signer la feuille d'approbation finale de tout véhicule;
e)
ne pas consommer ou être sous l'effet de drogue ou de boisson alcoolique pendant la compétition. Il doit vérifier l’équipement de sécurité du pilote, du passager et de la voiture (Voir
règlements de sécurité).
f)
Il doit vérifier tous ce que le règlement aux chapitres II, III et IV exige:
•
•
•
•
•
•
Extérieur de la voiture
Intérieur de la voiture
Pneus et roues
Suspension
Moteur
Accessoires
a)
Il doit ré-inspecter un véhicule à la suite d'une demande de jus tification.
b)
Il a le dernier mot lors de l'inspection.
III. Le chronométreur
Celui-ci est responsable de l'enregistrement des temps et du pointage tel que défini au règlement.
a) Maintien les records des temps officiels.
b) Prépare les résultats officiels.
103
XI. Normes concernant l’organisation et le déroulement
d’une compétition
1. Exigences de base
L'organisateur doit:
a) être âgé de 18 ans ou plus;
b) avoir une connaissance approfondie du présent règlement.
2. Responsabilités
L'organisateur doit :
a) obtenir les autorisations néces saires à la conduite de l'événement telles que la location des
lieux et l'obtention des permis municipaux;
b) s'assurer de la présence d'au moins un commissaire et un inspecteur technique;
c) disposer des installations, équipements et services mentionnés dans le présent règlement;
d) obtenir le permis d’organisation de l'événement par la F.A.Q.;
e) être couvert par une police d'assurance pour la responsabilité qu'il peut encourir en raison de
faute commise dans l'exercice de ses fonctions, ou à l'occasion de l'exercice de ses
fonctions pendant la compétition. Le montant de la garantie doit être d'au moins trois millions
de dollars pour l'ensemble des sinistres survenus pendant la période de garantie. La garantie
doit s'étendre aux actes accomplis par tout employé, rémunéré ou bénévole, et couvrir les
dommages corporels subis par un spectateur ou un participant;
f) contrôler les compétiteurs et leur véhicule et décider des mesures appropriées à prendre en
regard d'un compét iteur ou d'un véhicule qu'il considère non éligible, ou dangereux;
g) recevoir les rapports des préposés à l'inspection technique;
h) faire un rapport écrit de tout accident à la F.A.Q. dans un délai de 2 jours ouvrables suivant
la compétition;
i) ne pas consommer ou être sous l'effet de drogue ou de boisson alcoolique pendant la
compétition;
j) s'assurer qu'aucune boisson alcoolique ne circule dans les aires réservées aux officiels et aux
compétiteurs.
3. Règlements supplémentaires
104
Le jour de la compétition, l'organisateur doit remettre à tous les compétiteurs, avant l'épreuve, une
copie des règlements supplémentaires, s'il y a lieu, accompagnés d'un schéma du tracé à suivre, ou
exposer à la vue de tous les compétiteurs une copie des règlements et du tracé une heure avant le
premier départ.
Une copie des règlements de la F.A.Q. et de la commission sportive de SOLO devrait être disponible
pour consultation.
Les règlements supplémentaires ne doivent pas entrer en contradiction avec les règlements de la F.A.Q,
Commission SOLO ou avec le présent règlement.
Chronométrage : le chronométrage doit être précis au 1/100 de seconde. Lorsque le chronométrage
automatique n’est pas disponible, on doit
utiliser le temps moyen obtenu de trois (3)
chronomètres manuels.
105
XII. Normes concernant les installations, équipements
et services requis lors d’une compétition
1. Un parcours de compétition de SOLO 2 doit respecter les
normes suivantes:
a) Le parcours doit être suffisamment ouvert pour permettre aux petites et grosses voitures
d’être compétitives.
b) Le tracé ne doit pas être un test de mémoire.
c) La position (contour de base) des pylônes doit être clairement marquée de façon à pouvoir les
replacer, s'ils sont déplacés par un compétiteur. Les pylônes devront être d’un modèle
d’usage normal routier d’un minimum de 25 centimètres de haut. Ils devront être assez lourds
pour n’être déplacé que par un contact avec un véhicule.
d) L'emplacement des pylônes en série (dans une échelle) doit être espacé d'au moins 14
mètres.
e) La largeur MINIMUM des portes doit être de 4 mètres.
f) Il est recommandé d'éviter les virages de 360 degrés.
g) On doit tenter de dessiner des parcours d'une durée d'environ de 60 à 90 secondes.
h) Les voitures doivent prendre le départ au moins 5 mètres avant le point d’amorce du
chronométrage.
i) À moins que des raisons de sécurité le motive, il n'est pas souhaitable que les voitures soient
obligées de procéder à un arrêt total après la ligne de fin. Il est préférable de les amener dans
une zone de freinage progressif avant de les laisser retourner dans l’ enclos. C’est l’aspect
sécuritaire de l’aménagement qui doit primer. Si le site l’exige pour des raisons de sécurité,
une boîte d'arrêt peut être utilisée mais à une distance suffisante de la ligne de fin afin d’éviter
que les voitures aient tendance à barrer leurs freins. Dans le cas d’utilisation d’une boîte
d’arrêt, un juge d'arrêt doit s'assurer que les compétiteurs procèdent à un arrêt complet avant
de les laisser retourner à l’enclos, faute de quoi leur essai sera annulé (Hors-parcours). Cette
boîte d'arrêt devra être située à au moins 15 mètres après la ligne de fin et avoir une largeur
minimale de 4 mètres et une longueur minimale de 6 mètres.
j) Tout virage de 180 degrés et plus qui est complètement délimité par des pylônes doit avoir un
rayon extérieur minimum de huit (8) mètres.
k) Une distance en ligne droite ne doit pas dépasser 100 mètres après quoi, le tracé doit exiger
de la part du conducteur une diminution de vitesse.
l) Les virages à inclinaison négative doivent être évités.
106
m) La partie extérieure du tracé ne doit pas s'approcher à moins de quatre (4) mètres d'un
poteau, d'un bâtiment ou de tout autre obstacle fixe.
n) Une ligne droite tracée en direction d'un bâtiment ou d'un autre obstacle dangereux ou d'une
zone de spectateurs doit dévier de cette direction au moins 30 mètres avant.
2. Un parcours de compétition de SOLO 1 doit respecter les
normes suivantes:
Les règles suivantes pour le design du parcours ont pour but de guider l'organisateur dans le choix du
tracé et des précautions de sécurité requises.
a) L'organisateur doit se rappeler que les compétiteurs et les travailleurs ne sont pas couverts
par les polices d'assurance et que par conséquent, les précautions appropriées doivent être
prises.
b) De plus, une épreuve de SOLO 1 peut être courue par un novice dans n'importe quelle voiture
qui passe l'inspection de sécurité, ceci doit être pris en considération lors du design du
parcours.
c) L'organisation d'un événement qui se conforme aux présents règlements fait appel à un
exercice de prudence, de bon jugement et de respect civique. Le respect de la vie et de la
propriété doivent être les facteurs premiers guidant toute décision reliée au design du
parcours et à la sécurité.
d) Une attention particulière doit être accordée à la location des propriétés pouvant être sujettes
à des dommages dans le cas d'une perte de contrôle d'un véhicule. Les bâtiments, les
clôtures, les poteaux et autres doivent être soigneusement considérés.
e) Une surface pavée, de première qualité, doit être utilisée. Les surfaces en gravier et autres
sols non-stabilisés ne doivent pas être utilisés. La vitesse maximale atteignable en piste doit
être prise en considération. Les tracés avec des bosses, pouvant causer le soulèvement
d'une partie de la voiture, doivent être réservés pour les pilotes expérimentés.
f) Les pylônes peuvent être utilisés pour identifier les endroits non-sécuritaires du tracé tel que
surface brisée ou entrée de courbe mouillée.
g) L'installation de chicanes peut être utilisée pour augmenter la sécurité du tracé à certains
endroits. Une pénalité de temps doit être considérée pour ceux qui touchent aux pylônes ou
qui passent droit dans les chicanes.
h) La sécurité des compétiteurs doit toujours être prise en considération lors du choix du tracé.
Lorsque possible, les endroits avec des trous, des bosses, des arbres, des poteaux, des
murs de protection ou tout autre obstacle pouvant sérieusement endommager ou déstabiliser
la voiture doivent être évités. Il faut toujours garder à l'esprit que l'arceau de sécurité n'est pas
obligatoire dans les voitures fermées des classes "Stock" et "Super Stock"; le niveau de
risque du tracé doit être compatible avec le minimum de protection dont bénéficient ces
voitures.
107
i) On ne doit pas tenir d'événement qui demande au compétiteur de sortir de la voiture durant
son essai ou qui lui demande de prendre le départ à l'extérieur de la voiture.
j) Plus d'une voiture peuvent rouler en même temps sur le tracé à condition qu'elles soient
distancées raisonnablement de façon à éviter toute possibilité de dépassement ou de course
entre compétiteurs.
k) Les compétiteurs doivent pratiquer avec leur voiture le parcours avant le début de la
compétition. L'utilisation d'un véhicule de tête est fortement recommandée. Les signaleurs
doivent être en position pour limiter, au besoin, la vitesse des compétiteurs. Un novice n'ayant
pas reconnu le tracé ne pourra prendre le départ. Le parcours doit être approuvé par le comité
de SOLO 1.
3. Postes d'officiels
Un poste d'officiel doit êt re situé en un endroit désigné par le commissaire avant la compétition.
4. Zones accessibles aux spectateurs
A moins d'être protégée efficacement par des barrières, clôtures ou autre système de protection, une
zone accessible aux spectateurs doit être située à au moins 15 mètres du parcours et doit être
clairement délimitée.
5. Parcours de slalom parallèle (En SOLO 2)
En slalom parallèle, toute ligne droite tracée en direction de la ligne médiane et ayant un angle de plus
de 45 degrés avec celle-ci doit dévier de cette direction au moins 20 mètres avant.
Aux fins du présent article, la ligne médiane est une ligne imaginaire entre les 2 tracés parallèles.
6. Services et équipements de sécurité
Sur le site de compétition, l'organisateur doit s'assurer de la disponibilité des équipements et services
suivants:
a) un téléphone acces sible rapidement. Chaque officiel doit avoir les numéros suivants en sa
possession : ambulance, police, centre hospitalier, incendie;
b) une trousse de premiers soins contenant au minimum les articles prévus à l'annexe 4;
c) au moins 3 extincteurs de 2,5 kg de type BC disposés près du parcours;
d) au moins 2 personnes assignées à la sécurité des spectateurs, de façon à empêcher ces
derniers de se tenir en des endroits autres que ceux qui leur sont assignés;
e) une personne ayant suivi avec succès un stage de formation en premiers soins équivalent au
cours de secourisme "Urgence-Multi-Média", attesté par l'Ambulance St-Jean.
108
De plus, pour le SOLO 1:
a) Le tracé doit être visible dans sa totalité par un ou plusieurs officiels lors des épreuves afin
d'assurer la sécurité des compétiteurs et des spectateurs.
b) Si le tracé n'est pas visible en totalité, un système de communication entre chaque officiel
doit être prévu.
c) Dans tous les virages sans visibilité, un préposé doit se placer, équipé d'un drapeau jaune et
d'un drapeau rouge ainsi que d'un extincteur.
d) Au départ, un préposé doit se placer, équipé d'un drapeau vert, d'un drapeau jaune, d'un
drapeau rouge ainsi que d'un extincteur.
e) Une voiture désignée sera prête pour tout déplacement rapide sur la piste ou transport, si
nécessaire.
f) Deux (2) secouristes de l'Ambulance St-Jean doivent être sur place avec leur équipement ou
l'équivalent.
L'organisateur doit préparer un plan d'intervention (coordonnées des principaux centres de soins et
d'urgence, trajet, ...) en cas de situation d'urgence majeure qui permettra à tout véhicule
d'assistance de se déplacer rapidement, efficacement et sécuritairement d'un point à l'autre du
parcours.
7. Assurance
7.1.
Une police d'assurance est obligatoire pour chacune des épreuves.
7.2.
Le certificat doit être affiché à l'événement et un commissaire doit assister à tout événement
assuré.
7.3.
L'assurance pour les épreuves SOLO est disponible auprès de la F.A.Q.
7.4.
Tout accident doit être rapporté à la F.A.Q. sur une formule de rapport d'accident et ce dans les
48 heures.
7.5.
Tout compétiteur et officiel doit signer l’avis de renonciation officiel.
8. Permis et calendrier
8.1.
Permis d'épreuves SOLO:
Le coût des permis d’épreuves de Solo est fixé par la commission sportive et annoncé dans un
bulletin en début d’année.
8.2.
Pénalités:
Pour tous les événements, les résultats doivent parvenir au directeur de la discipline dans les
trente (30) jours de l'événement . En cas de non respect, la pénalité sera de 25$ par période de
109
trente (30) jours de retard pour remettre les résultats. Un avis écrit sera envoyé au club
concerné.
N.B.Tous les tarifs mentionnés dans cette section sont sujets à une révision annuelle par le
comité exécutif de la commission SOLO.
8.3.
Toute demande pour l'obtention d'un permis d'événement doit être parvenue au bureau de la
F.A.Q. avant :
Permis Championnat du Québec :
Permis de club :
Pénalité pour retard:
8.4.
45 jours avant l'événement
15 jours avant l'événement
COUT DU PERMIS DOUBLE
Le calendrier d'événements des clubs doivent parvenir au directeur SOLO au plus tard le 15 mars
de chaque année. La remise des dates est sujette aux mêmes pénalités que celle visant la
remise des résultats.
110
XIII. Loi sur la sécurité dans les sports
AVIS AUX MEMBRES
Les articles suivants sont tirés de la Loi sur la sécurité dans les sports (L.R.Q. c. S-3.1) et s'applique au
présent règlement.
29.
Décision
Une fédération d'organismes sportifs ou un organisme sportif non affilié à une fédération doit, après avoir
rendu une décision conformément à son règlement de sécurité, en transmettre copie, par courrier
recommandé ou certifié, à la personne visée dans un délai de dix jours à compter de la date de cette
décision et l'informer qu'elle peut en interjeter appel devant la Société dans les 30 jours de sa réception.
1979, c.86, a.29
1988, c.26, a.12
29.1
Ordonnance
La Régie peut ordonner à un membre d'une fédération d'organismes sportifs ou d'un organisme sportif
non affilié à une fédération de respecter le règlement de sécurité de cette fédération ou de cet organisme
lorsque cette fédération ou cet organisme omet de le faire respecter.
1988, c.26, a.13
60.
Infraction et peine
Un membre d'une fédération d'organismes sportifs ou d'un organisme sportif non affilié à une fédération
qui refuse d'obéir à une ordonnance de la Régie rendue en vertu de l'article 29.1 commet une infraction et
est passible, en plus des frais, d'une amende de 100 $ à 5 000 $.
1979, c.86, a.60
1988, c.26, a. 23.
61.
Infraction et peine
En plus de toute autre sanction qui peut être prévue dans les statuts ou règlements d'une fédération
d'organismes sportifs ou d'un organisme sportif non affilié à une fédération dont la Régie a approuvé le
règlement de sécurité, une personne qui ne respecte pas une décision rendue par cette fédération ou cet
organisme en application de ce règlement, commet une infraction et est passible, en plus des frais,
d'une amende de 50 $ à 500 $.
1979, c.86, a.61
111
Les articles suivants sont tirés du Code de la Sécurité routière (L.R.Q. c. C-24.2) et s'appliquent aux
propriétaires d'un véhicule automobile immatriculé et utilisé sur les chemins publics.
214.
A moins d'une approbation préalable de la Société, il est interdit:
1.
d'apporter à un véhicule routier destiné à circuler sur un chemin public des modifications
au châssis, des modifications à la carrosserie ou à un mécanisme si elles sont
susceptibles de diminuer la stabilité ou le freinage du véhicule ou toute autre modification pouvant convertir un tel véhicule en un autre type de véhicule.
2.
d'apporter des modifications à un véhicule automobile ou un ensemble de véhicules
routiers qui est destiné à circuler sur un chemin public à des fins expérimentales et qui
n'est pas conforme aux dispositions de la Loi sur la sécurité des véhicules automobiles
(Lois révisées du Canada (1985), chapitre M-10).
520.
La Société a compétence exclusive pour effectuer la vérification mécanique des véhicules
routiers et pour délivrer des certificats de vérification mécanique et des vignettes de conformité. A cette
fin, elle peut, aux conditions qu'elle établit, nommer des personnes autorisées à effectuer, pour son
compte, la vérification des véhicules routiers qu'elle détermine et autoriser ces personnes à délivrer à
l'égard de ces véhicules des certificats de vérification mécanique et des vignettes de conformité.
521.
Les véhicules routiers suivants sont soumis à la vérification mécanique:
Les véhicules auxquels ont été apportées des modifications visées à l'article 214, ceux de
fabrication artisanale et ceux montés par un recycleur.
N.B.
Aux fins des articles ci-haut cités, la "SOCIÉTÉ" désigne la Société de l'assurance automobile
du Québec
112
ANNEXES
113
ANNEXE 1: CEINTURES DE SÉCURITÉ À 3 POINTS D’ATTACHE
Les ceintures de sécurité doivent être conformes aux normes suivantes:
a) La largeur minimum de toutes les courroies est de deux pouces.
b) Toutes les sangles doivent être fabriquées de Dacron ou de Nylon et être dans un état neuf ou
parfait.
c) Toutes les sangles doivent être solidement attachées au châssis ou à un point équivalent de
la structure du véhicule. Pour les véhicules où un tel point de fixation n'est pas pratiqué, les
sangles doivent être ancrées à travers le structure de métal en utilisant des rondelles dont le
diamètre (au moins 5 cm) et l'épaisseur assurent que le point d'attache des sangles ne
puisse se séparer de la paroi sous charge. Les boulons de fixation doivent être de qualité
SAE Grade 5 minimum.
114
ANNEXE 2: CEINTURES DE SÉCURITÉ À 4 POINTS D’ATTACHE
Les ceintures de sécurité doivent être conformes aux normes suivantes:
a) La largeur minimum de toutes les courroies est de deux pouces.
b) Toutes les sangles doivent être fabriquées de Dacron ou de Nylon et être dans un état neuf ou
parfait.
c) Toutes les sangles doivent être solidement attachées au châssis ou à un point équivalent de
la structure du véhicule. Pour les véhicules où un tel point de fixation n'est pas pratiqué, les
sangles doivent être ancrées à travers le structure de métal en utilisant des rondelles dont le
diamètre (au moins 5 cm) et l'épaisseur assurent que le point d'attache des sangles ne
puisse se séparer de la paroi sans charge. Les boulons de fixation doivent être de qualité
SAE Grade 5 minimum.
d) Il doit y avoir un mécanisme commun de relâche pour les harnais d'épaule et les ceintures du
siège.
e) Les harnais d'épaule doivent être montés derrière le conducteur au-dessus d'une ligne tracée
vers le bas à 40 degrés par rapport à l'horizontale. Seulement les harnais séparés sont
permis (le modèle en forme de Y n'est pas permis). Le modèle en forme de H est permis. Il
est recommandé d'utiliser des coussins de harnais pour distribuer la charge au niveau des
épaules.
f) Toute ceinture autre que d’origine doit être accompagnée d’un arceau ou d’une cage de
sécurité réglementaire tel que prescrit à l’annexe 3.
ANNEXE 3: ARCEAU DE SÉCURITÉ
1.0
APPROBATION
a) L'installation de l'arceau de sécurité est sujette à l'approbation de l'inspection technique à
chaque événement.
2.0
CONCEPTION FONDAMENTALE
a) Le but de l'arceau de sécurité est de protéger le conducteur en cas d'accident ou de
capotage.
b) Le sommet de l'arceau doit dépasser de 5 cm au moins le casque du pilote assis normalement à son volant ou doit être situé le plus près possible du toit. Le sommet de l'arceau de
sécurité ne doit pas être situé à plus de 25 cm à l'arrière du casque du pilote assis normalement à son volant.
c) L'arceau de sécurité doit pouvoir supporter les efforts de compression provoqués par la masse
de la voiture retournée, sur la structure de sécurité, ainsi que les efforts provoqués d'avant en
arrière sur la structure de sécurité par le glissement de la voiture sur celle-ci.
115
d) Les deux membres verticaux formant les côtés de l'arceau principal sur toutes les voitures ne
doivent pas avoir moins de 38 cm de distance, dimension intérieure. Il est souhaitable que
l'arceau de sécurité couvre la pleine largeur de l’habitacle pour donner un maximum de
support.
e) Pour éviter les contrecoups arrières de la tête du pilote et pour empêcher celle-ci de frapper le
dessous de l'arceau de sécurité, on doit installer un dispositif de retenue de la tête. Le
dispositif de retenue de la tête doit pouvoir supporter un effort de 90 kg vers l'arrière.
f) Il est recommandé d'installer un appui-tête d'environ, 232 cm carrés de surface et rembourré
d'un matériel souple de 5 cm d'épaisseur.
g) Il est recommandé de matelasser toutes les parties de l'arceau de sécurité ou de ses renforts
auxquelles pourrait toucher le casque du conducteur et les rembourrer avec un matériel de
2,54 cm au moins d'épaisseur, lui-même entouré d'un ruban protecteur.
h) Aucune partie de l'arceau de sécurité ne doit produire un effet aérodynamique de poussée
verticale
3.0
MATÉRIEL
a) L'arceau de sécurité doit être fabriqué de tubes d'acier doux sans soudure ERW ou DOM, ou
d'acier allié au chrome et au molybdène du type SAE 4125 ou SAE 4130. L'usage de tubes
en acier doux est recommandé car l'acier allié se soude difficilement et doit être normalisé
pour dissiper les tensions. Il est du ressort du concurrent engagé de prouver l'usage d'acier
allié.
b) Les dimensions des tubes sont déterminées selon le tableau suivant en pouces et en
millimètres (entre parenthèses):
Poids de la
voiture en
course
Acier doux
Acier allié
Moins de
1500lbs
(680 kg)
1.5 x .120
(38,10 x 3,05)
1.375 x .090
(34,93 x 2,29)
de 1500
à 2500lbs
(680 @ 1134 kg)
1.75 x .120
(44,45 x 3,05)
1.625 x .095
(41,28 x 2,41)
plus de
2500lbs
(1134 kg)
2.25 x .120
(57,15 x 3,05)
2.00 x .095
(50,80 x 2,41)
116
a) Un trou d'inspection d'un diamètre minimal de 4,76 mm doit être percé à un endroit noncritique de l'arceau de sécurité afin de permettre une vérification facile de l'épaisseur de sa
paroi. Le trou doit être à au moins 8 mm de toute soudure ou rayon de courbure.
b) Lorsque des boulons et des écrous sont utilisés, les boulons doivent avoir un diamètre
minimal de 9,5 mm et être de qualité SAE classe 5 minimum.
4.0
FABRICATION
a) Pour l'arceau principal, il faut utiliser un tube d'une seule pièce avec des courbes régulières et
de rayon constant ne présentant aucun signe de gaufrage ou de défectuosité des parois. Il
est recommandé que le rayon de l'arceau de sécurité soit formé de façon que la largeur
extérieure minimale mesurée à 10 cm sous son point le plus élevé, soit de 30 cm.
b) L'arceau de sécurité doit, si possible, avoir pour base le plancher de la voiture et doit être fixé
à l'aide de plaques de fixation ou de nervures de renfort afin de répartir les forces de façon
adéquate.
c) Toutes les soudures doivent être de la meilleure qualité possible et d'une pénétration totale.
Utiliser de préférence la soudure à l'arc ou à l'hélium. Les soudures doivent être vérifiées au
moyen d'un décapant magniflux ou teinture après réalisation. L'acier allié doit être normalisé
après soudage.
5.0
ENTRETOISES
a) Arceaux de sécurité pleine largeur, pour habitacles à deux sièges.
b) Deux entretoises longitudinales formées de tubes de dimensions au moins égales à celles de
l'arceau de sécurité doivent être installées.
c) Une entretoise diagonale latérale doit être réalisée en tubes de dimensions égales à celles de
l'arceau de sécurité et fixée à celui-ci afin d'en éviter la déformation latérale. En général, il
suffit d'une entretoise latérale fixée d'un côté à l'extrémité inférieure de l'arceau, et de l'autre
côté au coin supérieur.
d) L'alternative suivante est permise. Dans le cas où l'installation d'une entretoise diagonale
dans l'arceau principal n'est pas pratique, l'entretoise diagonale peut être montée allant de
l'extrémité supérieure d'une entretoise longitudinale d'un côté à l'extrémité inférieure de
l'entretoise longitudinale de l'autre côté.
e) Les arceaux de sécurité protégeant partiellement l'habitacle (un seul siège) doivent être
renforcés soit d'une entretoise longitudinale de dimensions minimales égales à celles des
tubes de l'arceau principal, soit de deux entretoises longitudinales en acier doux ou allié dont
les tubes ont des dimensions minimales de 1.0 po. x 0.090 po (25,4 mm x 2,29 mm).
f) L'entretoise longitudinale doit être fixée aussi près que possible de la partie supérieure de
l'arceau à un angle d'au moins 30 degrés par rapport à la verticale. Lorsqu'une seule
entretoise est installée, celle-ci doit être fixée à la partie supérieure de l'arceau.
117
6.0
PLAQUES DE MONTAGE
a) Dans le cas des voitures dotées d'un châssis, l'arceau de sécurité et les entretoises doivent
être fixées, si possible, au châssis, qu'elles soient soudées ou boulonnées, doivent être d'une
épaisseur de 4,76 mm.
b) Dans le cas des voitures monocoques ou des voitures dont le châssis ne permet pas le
montage de l'arceau de sécurité, on doit utiliser des plaques de montage pour fixer l'armature
au plancher (utiliser une surface de 129 cm carrés minimum). Il est important de se souvenir
que les forces doivent être réparties sur la plus grande surface possible.
c) Les plaques de montage boulonnées à la structure doivent avoir une épaisseur minimale de
4,76 mm. Une contre-plaque de dimensions égales doit lui faire face de l'autre côté et les
plaques doivent être boulonnées ensemble avec un minimum de 3 boulons.
d)
7.0
Les plaques de montage soudées à la structure doivent avoir une épaisseur minimale de 2,03
mm. Si la chose est possible, la plaque doit prendre appui sur une section verticale de la
structure comme un montant de porte, par exemple.
ARCEAU DE SÉCURITÉ AMOVIBLE
a) Tout arceau de sécurité ou support doit être conçu avec soin et construit de façon à être
aussi résistant que toute installation permanente. Si un tube se glisse à l'intérieur d'un autre,
le jeu doit être juste suffisant pour pouvoir les démonter et les tubes doivent avoir un contact
positif (en compression). Au moins deux boulons doivent être prévus en travers du joint. La
section télescopique doit mesurer au moins huit pouces de longueur.
8.0
CAGE DE SÉCURITÉ
a) Il est recommandé d'installer une cage de sécurité, plutôt que seulement un arceau.
b) Se référer aux règlements de l'ASN Canada FIA pour la construction d'une cage de sécurité.
9.0
ARCEAUX DE SÉCURITÉ DE CONCEPTIONS DIFFÉRENTES
a) L'inspecteur technique peut accepter les arceaux et armatures de sécurité de matériel ou de
conception différente des précédentes spécifications en autant que le concurrent puisse
fournir un certificat prouvant que son installation répond aux données suivantes:
b) Les installations peuvent supporter simultanément des forces de trois natures:
c) 1.5 g latéralement - 5.5 g longitudinalement - 7.5 g verticalement
d) L'application des forces en question doit alors être répartie sur toute la structure primaire.
(N.B.: Calcul de la voiture dans ce cas: sa masse plus le conducteur à bord et le réservoir
d'essence plein).
e) Le certificat de fabrication doit être accompagné d'un croquis ou d'une photo de l'arceau ou
armature de sécurité.
118
f) Un ingénieur spécialisé, reconnu par la FAQ, doit signer le certificat.
g) Tous les certificats peuvent être soumis à l'approbation de l'inspecteur technique à chaque
épreuve.
h) Procédure approuvant l'existence d'arceaux qui augmentent la hauteur des arceaux et
armatures de sécurité n'ayant pas les 5 cm de hauteur exigés au-dessus du casque du
pilote.
i) L'arceau principal d'origine doit être coupé au niveau du châssis et un nouvel arceau principal
de taille égale ou un morceau de tube de taille égale peut être ajouté. Un tube intérieur doit
être utilisé pour rassem bler toutes les différentes parties. Tous les entretoisements doivent
être placés à 6 po. minimum de la partie supérieure de l'arceau. Le tube intérieur doit être fixé
par 3 boulons à la partie supérieure et 3 boulons à la partie inférieure.
119
ANNEXE 4: TROUSSE DE PREMIERS SOINS
a)
1 manuel de secourisme de l'Ambulance St-Jean
b)
150 ml d'antiseptique en usage dans les centres hospitaliers
c)
24 épingles de sûreté
d)
24 pansements adhésifs enveloppés séparément
e)
6 bandages triangulaires
f)
4 rouleaux de bandage de gaze 50 mm
g)
4 rouleaux de bandage de gaze 100 mm
h)
4 paquets d’ouate de 25 g chacun
i)
12 tampons ou compresses de gaze 75 mm X 75 mm
j)
4 tampons chirurgicaux pour pansements compressifs enveloppés séparément
k)
1 rouleau de diachylon de 12 mm de largeur
l)
1 rouleau de diachylon de 50 mm de largeur
m)
éclisses de grandeurs assorties
120
ANNEXE 5: RÈGLEMENT S SPÉCIFIQUES AUX KARTS EN SOLO
2. ÉLIGIBILITÉ DES KARTS
À partir de 2004, les Karts ne sont plus permis en Solo.
121
ANNEXE 6 : RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES AUX T-REX ET MINILÉGENDE EN SOLO
NB : À partir de 2004, les T-Rex ne sont plus permis en Solo.
Règles de sécurité
a) Les véhicules seront inspectés selon les portions applicables des règlements de Solo en ce
qui concerne leur sécurité.
b) Les pilotes doivent porter l'équipement suivant:
- Un casque facial complet (full face) approuvé Snell 1995 ou plus récent (le préfixe M est
accepté), avec une visière ou des lunettes protectrices.
- Une veste et des pantalons en cuir, en coton, en laine ou en nylon résistant au feu et à
l'abrasion. Les costumes une-pièce sont recommandés. Les pilotes doivent être couverts du cou
aux chevilles et aux poignets
- Des souliers, des bas et des gants. Les chaussures en plastique ne sont pas acceptées
c) Les cheveux longs doivent être recouverts de façon à ne pas être visibles
122

Documents pareils