redevenir modeste

Commentaires

Transcription

redevenir modeste
booklet.qxd
14.01.2000 18:48 Uhr
Seite 1
apricd 008
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
-
27 000 000 de mecs (ne peuvent se tromper) *
rester au soleil °
superchéri °
délice idéal *
girouette (edouard)
la vie qu’on mène *
lina from paris *
tigresse silencieuse (lepesant/calvez)
washi washa *
ange déçu °
redevenir modeste (scarzello/calvez)
27 000 000 typen (können nicht irren) *
bleib in der sonne °
lina
redevenir modeste
* y. calvez /a. turboust
° y. calvez
apricot records · schneider/mahler/nelte gbr · walkmühlstrasse 87 · 65195 wiesbaden · germany
fax +49-611-718972 · [email protected] · www.apricot-records.de
Booklet Page 8
Booklet Page 1
booklet.qxd
14.01.2000 18:48 Uhr
27 000 000 DE MECS
(NE PEUVENT SE TROMPER)
yves calvez – arnold turboust
j’ai beau me dire qu’ils regardent derrière moi,
même quand j’ai le dos au mur,
j’entends encore tous leurs murmures,
les militants, les businessmen, les employés,
les snobinards, ceux qui se font analyser.
j’ai toujours connu ça, dans les cours de récré,
en auto-tamponneuse, ou dans les salons de thé,
les boudeurs, les songeurs, les penseurs,
les moqueurs, vingt sept million de mecs
ne peuvent se tromper; tu parles...
où que j’aille, des militaires, des surfers,
des hommes au foyer, impossible de leur échapper,
riches ou pauvres, laids ou bâtis comme
des apollons, vingt sept million de mecs
ne peuvent se tromper.
je pourrais quitter la france, faire de la résistance,
ou, même compter sur ma chance,
maintenir la cadence
toujours cette sentence, vingt sept million de mecs
ne peuvent se tromper; tu parles...
les mondains, les supporters, les banlieusards,
les monogames, les littéraires,
et même les sûrs d’eux,
pas d’échappatoire pour moi, j’ai tout essayé,
vingt sept million de mecs ne peuvent
se tromper; tu parles...
vingt sept million de mecs et vous?
vingt sept million de mecs et moi...
programmations: yves calvez & arnold turboust
guitares: yves calvez
chœurs: lina & laure
Seite 3
RESTER AU SOLEIL
yves calvez
dans la ville blanche, au cœur de l'été, je marche
face au soleil, sans me faire le plus petit souci,
l'alfama est là devant moi, je suis loin.
je n'ai pas le temps pour les grandes questions,
ma philosophie c'est p.p.p
malgré les tentations, les appels, les plans sur la
comète, malgré les avances, les circonstances,
les châteaux en espagne, et tout ce qui brille
moi, je pose tout et je ne retiens rien, je passe
mon tour, je laisse ça aux autres,
mon conseil:
rester au soleil, comme la veille
faire la sourde oreille, aux abeilles,
au loin, là bas, le tage, je vois des bateaux qui
passent sans bruit, le choc des glaçons au
bord de mon verre me rappelle que Ia vie n'est
pas cruelle
je n'ai pas le temps pour les grandes questions,
ma philosophie c'est p.p.p
mon conseil:
rester au soleil, comme la veille
faire la sourde oreille, aux abeilles,
quand un problème surgit, je l'évite, et, si tout va bien,
alors, je lévite, si quelque chose me fait envie, je
me débrouille, et je l'ai vite...
au loin, j'entends des voix, derrière des volets, de
la musique, je pourrais rester comme ça dans ma
bulle, donnez moi une seule raison de m'agiter
je n'ai pas le temps pour les grandes questions,
ma philosophie c'est p.p.p
mon conseil:
rester au soleil, comme la veille
faire la sourde oreille, aux abeilles,
réalisation: yves calvez
photo: claude guy
design: katja eckert
cover concept: apricot
translation of track 12 and 13: sarah cappello,
martin nelte and maike pfurr
contact: [email protected]
site: http//www.linafromparis.com
remerciements à
olivier valla pour le plus joli des sites
claude guy dite wonderfull magic star
et pour leurs applaudissements à
babeth, jose, john, anabela, coco, gracinda, zeca, toc-toc,
scarzello, christian et jasmine, dilip et laure, j.f piegay,
mathilde, sylvie, gérald valmer, tabatha, loupi
et pour toujours: franck langolff
programmations: yves calvez
guitares: yves calvez
Booklet Page 2
this cd contains a screen-saver for pc/mac.
please copy the file to hard disc before installation.
Booklet Page 7
booklet.qxd
14.01.2000 18:48 Uhr
Seite 5
ANGE DECU
yves calvez
REDEVENIR MODESTE
patrick scarzello - yves calvez
SUPERCHÉRI
yves calvez
tous ces jours sans pouvoir engourdir mes peines,
à espérer la fin du temps,
les nuits à regarder les cieux jusqu'à ce que l'eau
du cœur me monte aux yeux
à m'imaginer allongée sur un lit de roses,
flottant dans l'éther,
vivant des jours filés d'or et de soie, enfin élue,
enfin heureuse
j'ai beau inventer des souvenirs, m’étourdir,
aucun jamais n'arrive à m'éblouir, et,
je reste à la porte du shangri-la,
loin du valhalla, du nirvana,
l'impression d'être un ange déçu.
j'aimerais tellement pouvoir trouver ce que j'aime et,
le laisser m'achever,
avoir le vertige en regardant les nuages,
revoir un visage effacé.
j'ai beau inventer des souvenirs, m'étourdir,
aucun jamais n'arrive à m'éblouir, et,
je reste à la porte du shangri-la,
loin du valhalla, du nirvana,
l'impression d'être un ange déçu.
quand j'espère encore un jour être heureuse,
telle un ange déçu voyant les cieux,
l'eau du cœur me monte aux yeux.
je me sens redevenir modeste
capable de mesurer mes gestes
de sortir sans jouer les martyrs
je me sens redevenir modeste
susceptible d'attendre l'heure
si loin de l'humeur des esthètes
loin de la fureur des conquêtes
je ne suis pas aussi bien que vous,
vous l'avez sans doute remarqué
je ne suis pas aussi bien que vous,
non, non, loin de là, je suis mieux que ça
je me sens redevenir modeste
sujette sans plus hésiter
à parier sur des inconnus
et briser le trop certifié
je ne suis pas aussi bien que vous,
vous l'avez sans doute remarqué
je ne suis pas aussi bien que vous,
non, non, loin de là, je suis mieux que ça
je ne suis pas aussi bien que vous,
au cas où vous l'auriez remarqué
je ne suis pas aussi bien que vous,
non, non, loin de là, je vaux mieux que ça
j'aime ses fringues bizarres, et sa curieuse façon
de sauter par les fenêtres, ses muscles durs
comme du béton,
il dit qu'il mène une double vie,
il stopperait des locomotives,
et même des trains entiers, il me raconte qu'il
aurait pour mission de sauver la terre,
du crime et de bien d'autres dangers.
super, super chéri
la tâche est rude, le projet insensé, mais pour lui,
rien de plus naturel...
je ne demande qu'à le croire, je ne demande
qu'à le voir...
Il dit qu'il est spécial, il rentre super tard,
plein de kryptonite comme il dit,
et quand il lui arrive de rentrer en pièces détachées,
moi, j'aime bien jouer les infirmières
super, super chéri
pour moi, il décrocherait la lune,
serait un super héros, mais à la fin du mois,
tout ce que je vois moi, c'est des super zéros
super, super chéri
programmations: yves calvez
guitares: yves calvez
programmations: yves calvez
programmations: yves calvez
guitares: yves calvez
chœurs: laure
DELICE IDEAL
yves calvez – arnold turboust
Il ose grâce à cent doses, il a des principes actifs,
il lézarde, il buvarde, la mine hagarde
Il ose grâce à cent doses, il vit d’excipients,
il feedbacke, il flashbacke, il m’arnaque.
délice idéal...
Il ose grâce à cent doses, pleins phares sur la
pharmacopée,
Booklet Page 6
Booklet Page 3
il explore, il picore, cot cot codex,
il rave debout qu’il est à delhi, à delhi,
délice idéal...
Il me laisse, et laisse des, des initiales…
délice idéal...
Il ose grâce à cent doses, les zapotèques
apothéoses,
un red star et, c’est la vie en rose colorglo.
délice idéal...
programmations: yves calvez & arnold turboust
guitares & basse: yves calvez
GIROUETTE
edouard
programmations : yves calvez
guitares: yves calvez
LA VIE QU'ON MÈNE
yves calvez – arnold turboust
la vie qu'on aime, c'est la vie qu'on mène,
une manie suprême
même si l'on sait bien où ça mène, c'est comme
un signe, un emblème
la vie qu'on mène, c'est la vie qu'on aime,
et qui nous entraîne
la seule qui vaille vraiment la peine, on la mène
comme on l'aime
comme dans les rengaines, les poèmes,
et les scènes,
nous on s'aime, nous on aime
la vie qu'on mène, c'est la vie qu'on aime,
jusqu'à perdre haleine
la seule qui vaille vraiment la peine, on la mène
booklet.qxd
14.01.2000 18:48 Uhr
comme on l'aime
la vie qu'on aime, c'est la vie qu'on mène,
malgré les problèmes
même si l'on sait bien où ça mène, c'est comme
un signe, un emblème
comme dans les rengaines, les poèmes,
et les scènes,
nous on s'aime, nous on aime
la vie qu'on aime, c'est la vie qu'on mène,
une manie suprême
même si l'on sait bien où ça mène, c'est comme
un signe, un emblème
la vie qu'on mène, c'est la vie qu'on aime,
et qui nous entraîne
la seule qui vaille vraiment la peine, on la mène
comme on l'aime
comme dans les rengaines, les poèmes,
et les scènes,
nous on s'aime, nous on aime
programmations: yves calvez & arnold turboust
guitares & basse: yves calvez
chœurs: laure
LINA FROM PARIS
yves calvez – arnold turboust
since i came, i have a real hard life,
i never thought that
it would be that way ,
in my stage coach,
i'm rocked from left to right,
i'm wondering why
i signed for that tour
the driver's lost half of my cases
he does'nt care
what will i look like
when they'll announce
Booklet Page 4
Seite 7
now, ladies & gents
lina from paris!
i didn't knew nor lust nor dust
i was used to strictly first class
until i came in the wild west.
poor lonesome lina
so far from paris
a bunch of indians,
are yelling after me,
i guess i'm the
first lady they see
they're acting strange,
instead of sending flowers,
they're throwing arrows,
driving in my seat.
i hope that i
won't tan that way
or otherwise
what will i look like
when they'll announce
now, ladies & gents
lina from paris!
i didn't knew nor lust nor dust
i was used to strictly first class
until i came in the wild west.
poor lonesome lina
so far from paris
oh la la!
ils sont fous ici!
are you dumb crazy?
don’t touch me !
programmations: yves calvez & arnold turboust
guitares: yves calvez
TIGRESSE SILENCIEUSE
yves calvez – bernard lepesant
WASHI WASHA
yves calvez – arnold turboust
oh quelle pitié que les villes soient si grandes
qu'est-ce que tu fiches tous les soirs?
tous ces bars, tous ces plans, pour se perdre,
n'essaies-tu pas d'écrire tes mémoires?
pour s'imaginer tout à coup,
tigresse silencieuse
mais la stupeur au fond face aux victimes résignées
comment peux-tu me croire aussi méchante?
est-ce que tu sais? tu me fais peur
tu dis, tu dis, j'ai besoin de chaleur,
tu ne dis pas, j'ai peur du vide
et s'imaginer tout à coup,
tigresse silencieuse
mais la stupeur au fond face aux victimes résignées
pauvre petite chose,
perdue dans le monde immense
le malheureux petit être
quelque chose de délicieux à voir
pour s'imaginer tout à coup,
tigresse silencieuse
mais la stupeur au fond face aux victimes résignées
comment peux-tu me croire aussi méchante?
qu'est-ce que tu fiches tous les soirs?
oh ma chère, ma chère, tu veux une famille,
tu ne dis pas que tu t'ennuies
pour s'imaginer tout à coup,
tigresse silencieuse
mais la stupeur au fond face aux victimes résignées
pour s'imaginer tout à coup,
tigresse silencieuse
mais la stupeur au fond face aux victimes résignées
vous ici washa, je ne vous savais pas là washi
et comment vas-tu washu?
c'est super chouette washette, top mega cool
washool
juste une petite coupe washoupe
ouh, washi washa on fait comme si,
ouh, washi washa c'est fait pour ça
devant le buffet, les invités, les canapés
associés ou ennemis jurés
ouh, washi washa on fait comme si,
ouh, washi washa c'est fait pour ça
on entre on est ok, on ressort on est ko
on a tous comme, une grosse boule
qui tourne au milieu de nos cerveaux
j'adore c' que vous faites washette, c'est fou
c'que c'est "in" washin
tout le monde m' en parle washarle
vite mon filofax washax, qu'est-ce qu' y a demain
washain?
on est tous booked washed
ouh, washi washa on fait comme si,
ouh, washi washa c'est fait pour ça
ouh, washi washa on fait comme si,
ouh, washi washa c'est fait pour ça
on entre on est ok, on ressort on est ko
on a tous comme, une grosse boule
qui tourne au milieu de nos cerveaux
ouh, washi washa on fait comme si,
ouh, washi washa c'est fait pour ça
ouh, washi washa on fait comme si,
ouh, washi washa c'est fait pour ça
programmations: yves calvez & bernard lepesant
programmations: yves calvez & arnold turboust
guitares: yves calvez
chœurs: mathilde, anabela, laure, tony truand,
arnold turboust
Booklet Page 5