D-un(e)-prof-a-l-autre-Numero-85-Janvier-2016

Commentaires

Transcription

D-un(e)-prof-a-l-autre-Numero-85-Janvier-2016
Numéro 85 – Janvier 2016
2016
Guillaume APOLLINAIRE
Au sommaire :
Dossier « Au-delà des attentats de Paris » (2)
p. 2
Des balises … pour décider quoi faire,
comment et pour quoi le faire
p. 3
Esprit critique, es-tu là ?
p. 3
p. 5
p. 8
1. Tout n'est pas toujours vrai sur internet
2. Sensibilisation ou lobbying ?
3. Une image, ce n'est pas objectif ?
p. 11
Paroles de migrants
p. 11
p. 18
1. Journal intime
2. Interviews et témoignages
p. 20
p. 23
p. 24
p. 25
FLE : Hommage à Paris
Je suis Charlie : allier sens et grammaire
On vous informe !
Envoi
D'un(e) prof ... à l'autre
La lettre du bac en français de HELMo Sainte-Croix
61, Hors-Château – 4000 Liège
Comité de rédaction : Sylvie Bougelet, Aurélie Cintori, Anne Dister, Pierre-Yves Duchâteau, Jean Kattus
Informations – abonnement – numéros précédents - index :
www.helmo.be > Formation continuée > D'un(e) prof à l'autre
Contact : [email protected]
1
Des balises…
… pour décider quoi faire, comment et pour quoi le faire
A la suite des attentats de Paris, le numéro du mois de décembre dernier proposait « quelques textes
éclairants pour mieux comprendre et innover ». Les idées principales de ces textes, nous les avons
ramenées à quelques mots clés qui peuvent constituer des balises pour aider les professeurs de
français à construire des leçons, des activités, des séquences ou des parcours d'apprentissage
donnant un maximum de chance aux classes dont l'enseignant est le « capitaine » d'effectuer un
voyage sûr et d'arriver à bon port. Bien entendu, rien n'est jamais garanti, en particulier quand la
mer est mauvaise, et il existe aussi d'autres balises qui peuvent tracer des routes un peu différentes.
Néanmoins, la plupart de celles que ces textes proposent nous semblent incontournables face aux
enjeux actuels.
Les quleques démarches didactiques expliquées dans ce numéro tentent de se situer dans le large
chenal dessiné par ces balises. Bonne lecture et bon voyage !
Jean KATTUS
Écoute
Écouterr
Arts
Arts
Ouverture
Complexité
omplexité
Décentration
Re-lier
Inventer
Inventer
Solidarité
Résister
Résister
Textes forts
Empathie
Ensemble
Participation
Débattre
Débattre
Littérature
Lecture
Lecture
Esprit critique
Théâtre
Sens
2
Esprit critique, es-tu là ?
Dans ce document, qui parle ? D'où cette personne parle-t-elle ? Quel est son statut ? Quel but
poursuit-elle en disant ce qu'elle dit ? … Autant de questions que nous devons nous poser si nous
voulons nous forger une opinion personnelle et indépendante ou prendre des décisions en
connaissance de cause, sans devenir à notre insu « le dindon de la farce ».
Nous sommes en effet souvent (nos élèves aussi bien sûr) crédules, ingénus, naïfs… car nous avons
tendance à prendre ce que nous entendons ou lisons pour argent comptant, dès lors que cela est bien
présenté, attractif, ou soutenu par une trace écrite. Or, les auteurs des textes veulent parfois tromper
leurs lecteurs, juste pour rire…, ou, moins innocemment, pour en tirer un certain profit, à nos
dépens.
1. Tout n'est pas toujours vrai sur internet...
Une anecdote
Elève 1 :
Professeure :
Elève 1 :
Elève 2 :
Madame, il parait que maintenant, on peut dire « ils croivent », c'est vrai, ça ?
Euh… d'où tiens-tu cette information ?
Je l'ai entendu à la télé, je ne sais plus très bien dans quelle émission...
Oui, c'est vrai, Madame, je l'ai lu sur internet : c'est l'Académie française qui l'a
décidé.
Elèves 3 :
C'est fou, ça, Madame !
Elève 4 :
Moi, je trouve ça moche !
Elève 5 :
Pourquoi pas ? On dit bien « ils boivent »…
Elève 6 :
Madame, on peut pas admettre ça, on va finir par parler n'importe comment alors !
Professeure : Cela m'étonne, mais vous savez, la langue évolue et ce qui était considéré dans le
passé omme une erreur de langue devient parfois la norme : le français est une
langue vivante. Par exemple, aujourd'hui, on écrit le mot clé sans « f » final, alors
qu'auparavant, c'était obligatoire... Mais pour ils croivent, je vais me renseigner.
De retour à la maison, une recherche sur internet s'impose :
3
Effectivement, le premier site de la liste confirme l'information rapportée par les élèves :
Information qui ne manque pas de
provoquer des réactions indignées :
4
« Bizarre, bizarre... Mais... QUI écrit cela ? Le Gorafi... Connais pas... Allons voir un autre site.
Ah, voilà celui de l'Académie française » :
« Mais alors... Ah oui, je comprends ! Le Go-ra-fi, c'est le Fi-ga-ro ! Un site qui apparemment
publie de fausses informations, mais avec une qualité identique à celle des journaux ! En tout cas,
c'est bien fait ! Ça a presque failli marcher avec moi... Demain, belle leçon avec mes élèves : « Tout
n'est pas toujours vrai sur internet » ! »
Pour aborder cette thématique avec des élèves plus jeunes, on
peut visionner la vidéo de la série « Vinz et Lou » consacrée à la
recherche d'informations sur internet : pour réaliser un exposé,
Vinz va directement sur internet et, en 10 minutes, le travail est
bouclé ! Oui, mais...
http://www.vinzetlou.net/vinz-et-lou-sur-internet/dessins-animes-tout-nestpas-toujours-vrai-sur-internet
Jean KATTUS
2. Campagne de sensibilisation ou lobbying ?
Comprendre un texte, c'est bien entendu être capable de reformuler son contenu, mais aussi pouvoir
déterminer les objectifs poursuivis par son auteur lorsqu'il communique de cette façon. Or, ces
objectifs sont parfois habilement dissimulés... Il s'agit alors d'être vigilant et de se poser les
questions suivantes, qui permettent d'analyser les éléments intervenant dans la situation de
communication : qui précisément écrit/dit quoi ? à qui ? dans quel contexte ? sur quel support ?
en recourant à quels moyens ? dans quel but ?
Analyser les différents acteurs qui interviennent dans la situation de communication permet de
répondre efficacement à ces questions, et l'outil qui suit, la grille d'analyse stratégique1, se révèle
très utile pour « lire entre les lignes ».
1
J.J. Legrand
5
Acteur 1 = ...
Acteur 2 = ...
Acteur...
Objectifs
Enjeux
Atouts
Contraintes
Stratégies
Acteurs
Objectifs
Enjeux
Atouts
Contraintes
Stratégies
Individus ou groupes qui participent à une action et qui ont des intérêts communs pour cette action
Buts que l'on veut atteindre. Ils sont déclarés, explicites, quantifiables et généralement cohérents
avec ceux de l'organisation
Valeur,s souvent implicites, que chacun attribue à une action, ce qu'il peut gagner ou perdre au-delà
des objectifs de cette action
Ressources techniques, financières, sociales pertinentes en vue d'obtenir l'enjeu
Limites organisationnelles, psychologiques, réelles ou supposées, qui déterminent le déroulement de
l'action ainsi que l'élaboration des stratégies des acteurs
Comportements qui mobilisent les ressources pertinentes d'une situation et les opportunités qui se
présentent pour atteindre des objectifs
EXEMPLE
Que dit cette image de la
récente campagne du Forum
nucléaire ?
Que la technologie nucléaire
est particulièrement utile dans
le domaine de la santé, dans la
mesure où elle permet de
détecter et de soigner de
nombreuses maladies (dont le
cancer).
« La
technologie
nucléaire est vitale pour plus de
30 millions de patients par an
dans le monde. »
Argument imparable ! Qui
viendrait remettre en cause les
avancées de la médecine
nucléaire ?
La conclusion du slogan
s'impose : « La technologie
nucléaire. Essentielle. »
Oui, mais...
6
Qui, précisément, avance ce slogan ? L'affiche est signée « Forum nucléaire ». De qui s'agit-il ?
Le site https://www.forumnucleaire.be/ nous en apprend un peu plus :
soit des entreprises qui œuvrent dans le domaine de l'énergie nucléaire.
Mais … technologie nucléaire dans le domaine de la santé et centrale nucléaire, ce n'est pas
exactement la même chose. N'assiste-t-on pas à un (subtil ?) glissement de sens qui débouche alors
sur une conclusion non pas objective, comme elle s'en donne l'apparence, mais particulièrement
tendancieuse ?
Par ailleurs, ce « Forum », selon le sens courant de ce terme (voir définition ci-dessous) est-il un
lieu consacré aux débats (reprenant donc des avis divers voire opposés car émanant d'acteurs ayant
des intérêts différents) ? Pas exactement, puisque seules des entreprises travaillant dans le secteur de
l'énergie nucléaire sont membres de ce soit-disant forum.
Forum =
- une réunion avec débat autour d'un thème ;
- en informatique, forum (sens provenant du latin et de l'anglais) est un espace virtuel qui permet de
discuter librement sur plusieurs sujets divers ;
- en science politique, un espace de négociation et d'échange sur un thème précis et entre différents
acteurs (ex. : forum social).
wikipedia
Dans quel contexte ? Le contexte actuel d'âpres discussions autour de la sécurité des centrales,
de leur prolongement et des sommes que l'Etat belge doit/devrait réclamer aux producteurs
d'électricité nucléaire.
La réponse à ces quelques questions préalables permet de compléter la grille d'analyse stratégique
ci-dessous et d'aller ainsi au-delà des apparences. Par exemple :
Acteur 1 = ...
Forum Nucléaire
Acteur 2 = ...
Les citoyens belges
Objectif(s)
Donner de l'énergie nucléaire productrice d'électricité Être informés le plus objectivement possible des
une image positive auprès des citoyens
questions touchant à l'approvisionnement énergétique du
pays
Enjeu(x)
Conserver en Belgique des centrales nucléaires Etre approvisionnés en énergie à un prix raisonnable en
rentables pour les actionnaires, avec un minimum préservant l'environnement et la sécurité
d'opposition de la part des citoyens
Atouts
D'importants moyens financiers
Capacité à porter un regard critique et à infléchir les
décisions, à travers le vote notamment
Contraintes
Respecter les décisions démocratiques
Prendre le temps de s'informer
S'investir comme citoyen
Stratégies
Lobbying* à travers une campagne de sensibilisation Lecture stratégique, au-delà des apparences
- qui donne l'impression d'ouvrir le débat
- qui pratique l'amalgame entre « énergie nucléaire » et
« technologie nucléaire »
- qui glisse subtilement du discours informatif au
discours argumentatif
7
* Action menée par un lobby (= groupe de pression) en vue d'obtenir quelque chose.
www.larousse.fr
Un lobby (ou un groupe d'intérêt, un groupe de pression ou encore groupe d'influence, plus
traditionnellement un intriguant ou un réseau d'intrigues) désigne un réseau de personnes créé
pour promouvoir et défendre les intérêts privés d'un groupe donné en exerçant des pressions ou
influences sur des personnes ou institutions publiques détentrices de pouvoir. Pour ce faire, il
exerce une activité, le lobbying, qui consiste « à procéder à des interventions destinées à
influencer directement ou indirectement l'élaboration, l'application ou l'interprétation de mesures
législatives, normes, règlements et plus généralement, toute
intervention ou décision des pouvoirs publics ». Ainsi, le rôle d'un
lobby est « d'infléchir une norme, d'en créer une nouvelle ou de
supprimer des dispositions existantes »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lobby
Alors... ? Campagne de sensibilisation ouvrant le débat autour de la
question de l'approvisionnement énergétique de la Belgique ou
lobbying du secteur de l'énergie nucléaire ? Pour vous faire, avec
vos élèves, une idée précise et nuancée, appliquez ce
questionnement et la grille d'analyse stratégique aux différentes
affiches de la campagne. Bonne analyse critique !
Jean KATTUS
3. Une image, ce n'est pas objectif ?
La vérité n'est plus qu'à un clic de souris du mensonge
Udo REITER
1. Ecris les légendes qui acompagnent ces photos.
.............................................................
..............................................................................
8
Ecris maintenant celles qui accompagnent les deux photos non recadrées.
................................................................
................................................................................2
Quelles conclusions en tires-tu ?
Une photo n'est pas la réalité : le choix du cadrage conditionne l'interprétation du document.
2. Compare ces deux documents :
Quelles conclusions en tires-tu ?
La légende qui accompagne l'image impose au lecteur une interprétation de celle-ci.
2 La première photo provient d'une brochure publiée en juin 1978, accompagnée de la légende suivante : « Des
enfants en tenue de prisonnier. Une image importée illégalement d'un camp de concentration soviétique en URSS. Les
enfants sont nés et ont grandi dans le camp jusqu'à ce que leurs parents soient libérés. » La photographie originale (la
seconde) a été prise à l'automne 1976 à Leipzig en Allemagne. Elle montre les enfants d'une crèche enveloppés dans les
mêmes serviettes en éponge.
9
3. Le jeu des différences : qu'est-ce qui change d'une photo à l'autre ?
Quelles conclusions en tires-tu ?
Il est possible que les images soient modifiées avant publication pour qu'elles correspondent à ce
que celui qui les publie veut dire ou aux normes qu'il s'est données.
La première photographie montre les 44 chefs d'Etat et de gouvernement réunis pour la marche républicaine du 11
janvier 2015, après la première vague d'attentats à Paris.
La seconde a été publiée par le journal israélien ultra-orthodoxe Hamevasser, qui a effacé les silhouettes des femmes sur
la photographie. Pour le média israélien, la représentation de la gent féminine est indécente.
D'après une séquence élaborée par Souraya SAKET
10
Paroles de migrants
Citoyenneté et français
1. Journal intime
Balises : complexité, textes forts, empathie , ensemble, littérature
La didactique du français s'interroge sur les objets d'enseignement (enseigner QUOI ?), les
méthodologies (enseigner COMMENT ?) et les objectifs poursuivis (enseigner POUR QUOI ?).
Les réponses que Clémence AUBINET, étudiante de 3e année, a apportées à ces 3 questions durant
son stage de novembre conjuguent des apprentissages liés à la citoyenneté (thématique des
migrations et travaux de groupe) ainsi que le développement de compétences d'écriture littéraire ;
elles nous semblent absolument pertinentes. Clémence présente ici, de façon très résumée, les points
forts de son approche.
La séquence sur laquelle je devais travailler en stage avec mes élèves de deuxième année était
intitulée "Ecrire un extrait d'un journal intime fictionnel". Cette séquence m'a donné l'idée d'utiliser
la thématique de l'immigration pour amener les élèves à écrire, par quatre (= apprentissage
coopératif/groupe d'entraide/groupe de niveau) et par deux (= tutorat).
1. La présentation de la thématique
J'avais bien conscience que cette thématique était délicate à aborder. J'ai donc commencé l'heure en
prévenant les élèves que je ne leur demanderais pas d'exprimer leur avis ou leur jugement
concernant les migrants, mais que nous allions simplement nous centrer sur ces gens en tant qu'êtres
humains et sur les sentiments qu'ils pouvaient ressentir pendant leur périple d'émigration.
Je me suis servie des documents audiovisuels que
nous avions découverts en cours de TICE. Deux
de ces vidéos provenaient du site 1 jour 1
actu.com3. Leur projection visait surtout à
informer les élèves de la situation des migrants
issus des pays du Moyen-Orient en guerre et nous
nous sommes effectivement plus attardés sur celle
qui parlait de la Syrie. J'avais prévu plusieurs
questions à poser après la lecture de chaque
document afin d'en assurer une compréhension
précise.
Une troisième vidéo, un reportage de France 2
largement diffusé, retraçait la traversée vécue par
les migrants entre la Turquie et la Grèce4. Je
souhaitais, par le biais de cette vidéo, faire prendre
conscience aux élèves des conditions dans
lesquelles les migrants vivent la traversée et les
sensibiliser. Cela a marché.
3
http://1jour1actu.com/info-animee/cest-quoi-un-migrant/ et http://1jour1actu.com/info-animee/pourquoi-lessyriens-fuient-ils-leur-pays/
4 https://www.youtube.com/watch?v=uLt_2uAgNws
11
Commentaires didactiques
Pour amener les élèves à se lancer dans l'écriture d'un texte abordant une thématique qu'ils connaissent peu, il importe
de mettre à leur disposition des informations précises, adaptées à leur âge et motivantes, afin qu'ils puissent élaborer
des contenus pertinents : c'est le cas des documents audio-visuels choisis. Le reportage de France 2, en particulier,
leur permet de découvrir de l'intérieur la traversée de la Méditerranée, étape particulièrement dangereuse du voyage
d'exil. C'est un « texte fort », qui, en les mettant en contact avec les difficultés concrètes du voyage et ses dangers, est
susceptible de faire évoluer leurs représentations du vécu des migrants.
2. Premier temps d'écriture (par quatre)
Individuellement, chaque élève a dû choisir / imaginer un personnage migrant, en s'aidant de la
carte d'identité du personnage ci-dessous.
Carte d’identité de mon personnage
1. Nom : …………………………….
2. Prénom :…………………………..
3. Sexe : …………………………….
4. Age : ……………………………..
5. Adresse : …………………………
6. Pays d’origine : ……………..........
7. Frères et/ou sœurs : ……………...
8. Son physique : ……………………
9. Son caractère : ................................
10. Autres : ...........................................
Les élèves ont alors été répartis en sous-groupes de quatre. À tour de rôle, chacun a présenté son
personnage à ses camarades. Ensuite, le groupe a choisi le personnage dont il voulait raconter un
moment de la vie, à travers l'écriture d'un extrait de son journal intime.
Le groupe devait décider le moment de la vie du personnage qu'il voulait raconter :
- avant son départ pour l'Europe (la préparation du départ, ses sentiments, inquiétudes…)
- pendant son périple (la route effectuée, la traversée de la mer, se cacher pour échapper aux
« contrôleurs »…)
- son arrivée en Europe (le contrôle par les pays européens, les frontières fermées, la joie d’arriver
sur la terre ferme…).
Sans surprise (après le visionnement de la vidéo), tous les groupes ont choisi le moment du périple.
Une fois qu'ils avaient le cadre pour écrire, les élèves se sont lancés dans la tâche d'écriture. Des
rôles étaient attribués à chaque membre du sous-groupe (un secrétaire, un rapporteur, un gardien du
temps et un président), mais ils devaient tous participer à l'écriture de l'histoire. Je passais dans les
bancs pour les aider.
12
Commentaires didactiques
Pour diverses raisons, se lancer dans l'écriture crée chez de très nombreux élèves un stress important, appelé
« angoisse de la page blanche » : Que vais-je écrire ? Comment vais-je m'y prendre ? Il ne faut pas que je fasse de
fautes : le mieux, c'est sans doute d'écrire le minimum... Pour les aider à franchir positivement ce cap difficile, on peut
leur donner une stratégie de décision (ici, choisir un personnage, le caractériser et choisir un moment précis de son
histoire). Ces divers éléments constituent ce que l'on appelle une contrainte libératrice. En effet, paradoxalement, le
fait de restreindre l'univers de tous les possibles d'écriture libère l'auteur du texte à produire en l'amenant à prendre, en
douceur, les décisions essentielles qui lui permettront de commencer à écrire.
Par ailleurs, l'écriture en groupe présente une série d'avantages formatifs et éducatifs très intéressants : conflit sociocognitif d'une part (il y a plus dans 4 têtes que dans une), confiance liée au pouvoir sécurisant du groupe dans lequel
la responsabilité de la qualité du texte produit est répartie sur ses différents membres, solidarité aussi entre ceux-ci.
Enfin, amener les élèves à écrire un texte en « je » à la place d'un personnage qui vit des évènements que leur
expérience de vie ne les a pas amenés à connaitre eux-mêmes les pousse à se décentrer pour entrer dans la peau du
personnage, posture de scripteur littéraire.
3. Deuxième temps d'écriture (par quatre)
Nous avons construit tous ensemble une grille d'autoévaluation. Ensuite, le sous-groupe devait, à
l'aide de cette grille critériée, produire le deuxième jet du texte.
Commentaires didactiques
La production par le groupe d'une grille critériée d'autoévaluation des textes garantit, autant que faire se peut, que les
critères choisis sont effectivement intégrés par les élèves et que leur formulation est comprise. Signalons que si des
éléments manquent dans l'analyse des élèves, le professeur peut alors les amener lui-même : il s'agit de ne pas
confondre « construction des savoirs » avec « seuls les élèves apportent les savoirs ».
Par ailleurs, produire ensemble ce genre de texte (une grille d'évaluation) permet aux élèves de recevoir de l'aide pour
produire cette variété de français qu'on appelle français de scolarité et qui leur est si utile pour réussir des études.
4. Ecriture en tutorat
Sur la base d'un questionnaire que j'avais demandé aux élèves de compléter, j'ai constitué, à l'aide
de ma maitresse de stage, des duos de tutorat (= un tuteur avec un tutoré - cette méthodologie fait
partie de ma recherche TFE, que je ne développe pas ici).
J'ai informé les élèves des éléments importants de cette nouvelle façon de procéder pour eux : le
tutoré est l'élève qui sera aidé, il sera celui qui parle et qui donne ses idées en premier, celui qui
tient le stylo et qui met l'histoire en mots. Le tuteur quant à lui est l'élève qui aidera le tutoré, celui
qui le soutiendra dans l'activité ; il devra féliciter ou informer le tutoré de ses erreurs, lui
réexpliquer, etc. Le tutoré émettra donc les idées et écrira sous le regard bienveillant du tuteur. J'ai
pris soin bien entendu de leur préciser que les tuteurs deviendraient les tutorés, à un autre moment
de l'année et pour un contenu différent.
Puisqu'en sous-groupes de quatre, ils avaient tous écrit sur le moment de la traversée de la
Méditerranée, j'ai imposé le moment « avant le départ » à une partie de la classe et le moment
« après l'arrivée » à l'autre. À deux, ils devaient réinventer un nouveau personnage (en utilisant la
technique de la carte d'identité – voir ci-dessous), mais ils pouvaient s'inspirer de ceux qu'ils avaient
créés précédemment.
La création de votre personnage
Ensemble, vous créerez un nouveau personnage. Vous pouvez vous inspirer de ceux que vous aviez inventés lors de la
première heure en groupes de quatre élèves.
13
Cependant, ce personnage devra OBLIGATOIREMENT être un adulte de plus de trente ans. Vous devez donc adapter la
voix narrative en fonction de son âge.
Nom et prénom : …………….…………………….………………………………………………………………………………………
Sexe : ……………………………………………………………………….……………………………………………………………………
Age : ……………………………………………….……………………….……………………………………………………………………
Pays d’origine : ……………..……………………………………………………………………………………………………………….
Frères et/ou sœurs : …………………………………………………………………………….………………………………………
Son physique : ………………………………………………………………….……………………………………………………………
Ses traits de caractère : ………………………………………………………………………………………………….……………..
Le moment raconté
Avant le départ pour l’Europe, avant la traversée…
Evènements : préparation pour le long voyage, les adieux aux proches restés au pays…
Sentiments : peur, anxiété, insécurité, colère…
L’arrivée en Europe
Evènements : la fin de la traversée, les retrouvailles avec le reste de la famille, l’aide de bénévoles européens…
Sentiments : joie, bonheur, peur de l’inconnu…
Commentaires didactiques
Cette écriture à deux constitue un excellent moment de réinvestissement des apprentissages réalisés précédemment.
Nul doute que cette autonomisation progressive (écrire à deux plutôt qu'à quatre) peut guider les élèves en douceur
(notamment en leur donnant progressivement confiance en eux) vers une démarche d'écriture en autonomie totale.
5. Construire le recueil de textes
Les tâches liées à la constitution du recueil des textes ont été attribuées :
- des élèves devaient créer la première de couverture, à l'aide de collages,
- d'autres (qui avaient mentionné dans le questionnaire qu'ils étaient bons en orthographe) devaient
relire les écrits, corriger les erreurs et améliorer la mise en page (avec des dessins),
- d'autres enfin devaient créer la quatrième de couverture.
Commentaires didactiques
Souvent, dans la réalisation de projets, et en particulier lors d'un stage relativement court (3 semaines), le temps
presse... On assiste alors à cette dérive que Philippe MEIRIEU appelle « l'aspiration par la tâche » et qui consiste à
demander aux élèves de réaliser les productions pour lesquelles ils sont déjà très bons... : ils n'apprennent donc rien de
nouveau...
Ici, la relecture orthographique pourrait donc utilement être menée en duos d'élèves, avec un tutoré en difficulté par
rapport à l'orthographe, qui bénéficiera des explications de son camarade, et un tuteur expert qui, à travers les
explications qu'il fournira aux questions posées par le tutoré, affermira sa maitrise orthographique, d'une part, et sa
maitrise du français de scolarité d'autre part.
6. Socialisation des textes
Le jeudi soir précédant la fin de mon stage, j'ai imprimé et relié tous les textes. Le vendredi, chaque
rapporteur de chaque sous-groupe ou duo a lu son texte aux autres. Chaque lecture était suivie du
relevé des qualités du texte, ce qui a grandement contribué à la valorisation des efforts et des
apprentissages réalisés par les élèves. Ce fut un excellent moment, marqué par une grande qualité
d'écoute et de nombreux sourires.
Commentaires didactiques
Socialiser les textes constitue une étape essentielle de la démarche d'enseignement de l'écriture, car elle rend à celle-ci
son véritable statut (qu'elle perd si souvent à l'école) : l'élève perçoit, lors de ce moment privilégié, qu'il a écrit non
pas d'abord pour être évalué (corrigé, noté) par une seule personne, le professeur, mais pour communiquer ce qu'il a
14
dans le coeur et la tête à de vrais récepteurs de son message (ses camarades, qui vont entendre son texte et pouvoir le
relire, ses parents à qui il va confier le recueil de textes, les autres enseignants de l'école qui le découvriront à la salle
des professeurs). Il peut ainsi trouver du sens à la démarche d'écriture et comprendre qu'écrire, comme le dit Alain
Bentolila, c'est tenter de « faire passer, au plus près de ses intentions, ce que l'on pense, ce que l'on ressent ».
Notons aussi la simplicité des moyens utilisés : pas de dactylographie, seulement la photocopie en noir et blanc,
format A3 recto-verso, des textes recopiés lisiblement par les élèves. Pour le élèves, veiller au soin des textes
manuscrits constitue d'ailleurs un excellent apprentissage. La constitution du recueil est ainsi économique en moyens
et en temps.
7. Les résultats
4e de couverture :
Avant le départ (écriture à deux) :
Pierre-Loïc, Clément
15
Pendant la traversée
(écriture à quatre) :
Amélie, Pauline, Clément, Pierre-Loïc
A l'arrivée (écriture à deux) :
Léa, Erwan, Maria
16
8. Piste de prolongement
Les textes réalisés présentent d'indéniables qualités littéraires, liées au fait que les élèves ont été
capables de se décentrer, de faire preuve d'empathie (Nous nous sommes imaginés à leur place),
d'établir un lien entre eux-mêmes et les migrants (beaucoup de gens comme vous/nous), de
s'intéresser à leur vécu et à leurs sentiments (Comment le vivent-ils ? / ce qu'ils ressentent
réellement) et de prendre distance par rapport aux médias qui finissent par laisser indifférent (On
croit tous être au courant grâce aux médias).
Les élèves ont également pu adopter une posture d'écrivain que l'on peut repérer notamment à
travers quelques « trouvailles littéraires », la mention de détails qui, par leur effet de réel,
« parlent » au lecteur :
- J'ai demandé à mon voisin de garder mon chat. Je ne sais pas si je peux lui faire confiance...
- Amoune a laissé tomber son doudou dans les hélices du bateau / Je me suis fait injurier par les
autres passagers
- J'ai mal aux pieds. J'ai enlevé mes bottes et je les ai trempés. Ça me soulage.
Ces textes, même s'ils sont encore bien entendu
maladroits, peuvent néanmoins entrer en résonnance avec
ceux d'auteurs reconnus qui ont écrit sur le même sujet.
Je pense en particulier à un passage de Eldorado, de
Laurent GAUDÉ5. Et si son texte (qu'en didactique on
appellera un « texte-frère », à savoir un texte écrit par
quelqu'un d'autre sur le même sujet, en adoptant la même
démarche) faisait l'objet d'une lecture-analyse en classe ?
Une belle façon d'amener peu à peu les élèves à la lecture
d'un grand auteur d'aujourd'hui, qu'ils pourront découvrir
de façon plus approfondie au 3e degré.
Clémence AUBINET et Jean KATTUS
5
Laurent Gaudé a notamment obtenu le prix Goncourt pour Le soleil des Scorta et le prix Goncourt des lycéens pour
La mort du roi Tsongor.
17
2. Interviews et témoignages
10 décembre, journée internationale des Droits de l'Homme. Cette année, les étudiants de 2e année
de HELMo ont réfléchi à la thématique des migrants6. Les couloirs de l'école se sont couverts des
récits qu'ils ont rédigés, récits retraçant l'histoire de migrants : un grand-père, une voisine, un
membre du personnel de l'école...
Consignes
TEMOIGNAGES : « TRACES DE VIE »
Raconte ta propre expérience de migration/déplacement ou celle d’un membre de ta famille, d’un proche.
Informations à donner : origine, raisons du déplacement, étapes du parcours, accueil, intégration, … faits et ressentis.
Sur une feuille A3, rédige ton témoignage (texte de 400 à 500 mots) et ajoute une photo de la personne.
Ces posters seront affichés dans toute l'école du 7 au 11 décembre.
Résultats
Des étudiants qui s'impliquent avec enthousiasme (l'activité a du sens) et qui écrivent (très bien, car
ils savent que leur texte sera exposé). Et surtout, une démarche d'ouverture à l'autre, qui les a
amenés à écouter des personnes qu'ils connaissaient parfois très bien, mais qui jamais ne leur
avaient parlé de cette part d'eux-mêmes, ou des inconnus qu'ils ont découverts : cette rencontre les a
enrichis ! Une activité simple à mettre en place, porteuse de multiples apprentissages.
6 http://helmo.be/CMS/Actualites/Videos/Semaine-des-Droits-de-l%E2%80%99Homme-a-HELMo-SainteCroix.aspx#.VnORx1J3fcw
18
Pascale BONNET et Claudine WEUSTEN
19
Hommage à Paris
FLE
Depuis le début de cette année scolaire, les étudiants étrangers qui
réalisent un séjour Erasmus au sein de HELMo ont la possibilité
de suivre un cours de français donné par les formateurs de
l'option « bac en français - français langue étrangère », assistés
par les étudiants de 2e et 3e années.
Au moment des attentats de Paris, le dessinateur Joann Sfar a réalisé une bande dessinée, reproduite
dans le numéro spécial du 13 novembre de notre revue, et dont la première vignette (ci-dessus) a
servi de point de départ à une leçon de compréhension à l'audition de chansons parlant de Paris. Le
texte de cette vignette poussait tout naturellement à écouter la chanson de Georges BRASSENS, Les
bancs publics. La vidéo suivante
https://www.youtube.com/watch?v=eztSYUFUe8I
convient
particulièrement bien pour écouter cette chanson, car le choix des photos présentées dans le clip est
plein d'humour et la présence des sous-titres permet de travailler assez facilement la compréhension
en s'aidant du support écrit.
Mais au-delà des objectifs d'apprentissage habituels poursuivis par l'écoute d'une chanson en classe
de FLE, il s'agissait aussi de faire toucher du doigt aux apprenants des éléments de la culture
française, cette joie de vivre, cette légèreté, cette liberté, cette insouciance des comportements
adoptés en rue et qui, justement, étaient visés par les terroristes.
Pour suivre, les apprenants ont écouté trois autres chansons populaires, qui
font partie du patrimoine culturel français, et qui parlent toutes de Paris. Ils
les ont écoutées et analysées. Un travail qu'il serait sans conteste tout à fait
possible et utile de mener dans le cadre d'un cours de français langue
maternelle, et qui contribuerait certainement à ce que les élèves prennent
conscience de ce patrimoine culturel commun et précieux : à Paris
(considéré comme l'archétype de la culture française), l'amour, la poésie, la
Le 1 consacre un numéro hors-série à Paris
fête et la joie de vivre ont droit de cité.
Ecoutez les 3 chansons et comparez-les à l'aide du tableau ci-dessous :
Chanson 1
Les Champs-Elysées
Joe DASSIN
1969
Chanson 2
Il est 5 heures,
Paris s'éveille
Jacques DUTRONC
1968
Chanson 3
La valse à
mille temps
Jacques BREL
1959
Qui sont les personnages ?
Que font-ils ?
Où ?
Quand ?
Quelle est la tonalité de la chanson ?
Quelle image ces chansons très connues donnent-elles de la ville de Paris ?
Examinez les dates de composition des chansons : que savez-vous de cette époque ?
Quel lien faites-vous entre ces chansons et l'actualité récente ?
Jean KATTUS
20
21
22
Allier sens et grammaire
Dans le cadre d’un cours de grammaire où l’emploi du subjonctif venait
d’être étudié par l’intermédiaire de l’analyse de textes de différents
genres, les étudiants de 2e année ont été amenés à rédiger un texte sur le
modèle d’une chanson (activité qu’ils pourraient proposer à leurs
propres élèves). Il s’agissait d’écrire à la manière de Julie ZENATTI en employant le subjonctif et en
respectant la structure de la première et/ou de la deuxième strophe.
Voici les paroles de la chanson Je voudrais que tu me consoles de Julie Zenatti7. A droite, la
production d’un étudiant qui a souhaité s’exprimer à propos de l'attentat contre Charlie Hebdo, le 7
janvier dernier. Les verbes au subjonctif sont en gras dans les deux textes.
Je voudrais que tu me consoles
Que tu me prennes dans tes bras
Tu le faisais comme personne
En trouvant les mots chaque fois
Je voudrais que tu me consoles
Afin que je ne sombre pas
Que tu me parles un peu des hommes
Pour m'expliquer je n'ai que toi
Il suffirait que tu m'apprennes
Comment ne plus aimer
Apprendre enfin à me passer de toi
Que je comprenne
Puisqu'il faut oublier
Savoir pourquoi j'ai tant besoin de toi
Je voudrais que tu me consoles
De celui qui m'a fait si mal
Ou de celui qui m’abandonne
M'aider à trouver ça banal
Il faudrait que tu me pardonnes
D'oublier celui que j'ai aimé
De l'ami, de l'amant ou de l'homme
Garder celui que j'ai pleuré
Je voudrais que tu te confies,
Que tu m'expliques
Comment ce journal aux rares abonnés
Avait bien pu t'offenser ?
Je voudrais que tu réfléchisses,
Que tu me dises pourquoi.
Ce que tu as fait lors de cet attentat
était horrible et sournois.
Je voudrais que tu t'indignes,
Que tu manifestes
Pour ce droit inaliénable
Qui a été bafoué.
Je voudrais que le monde trouve une solution,
Qu'on se concerte et qu'on s'accepte,
Qu'on s'élève à l'unisson,
En brandissant les crayons de la Raison.
Il suffirait que tu m'apprennes
Comment ne plus aimer
Apprendre enfin à me passer de toi
Que je comprenne
Puisqu'il faut oublier
Savoir pourquoi j'ai tant besoin de toi
Même si l'histoire est aujourd'hui finie
Dis-moi au moins qu'il me reste l'ami
Puisque c'est pour toi que je suis comme ça
Viens, viens et console-moi de toi
Console-moi de toi
Viens et console-moi de toi
Console-moi
Viens et console-moi de toi
Jonathan MATERNE
Sylvie BOUGELET
7 http://musique.ados.fr/Julie-Zenatti/Je-Voudrais-Que-Tu-Me-Consoles-t8735.html
23
On vous Informe !
Règlement et dossier pédagogique sur http://maisondelafrancite.be/fr/index.asp?ID=53
24
Envoi
J'atteste qu'il n'y a d'Être humain que
Celui dont le cœur tremble d'amour
pour tous ses frères en humanité
Celui qui désire ardemment plus pour eux que pour lui-même
liberté
paix
dignité
Celui qui considère que la Vie est encore plus sacrée
que ses croyances et ses divinités
J'atteste qu'il n'y a d'Être humain que
Celui qui combat sans relâche la Haine en lui et autour de lui
Celui qui dès qu'il ouvre les yeux au matin se pose la question :
Que vais-je faire aujourd'hui pour ne pas perdre ma qualité
et ma fierté d'être homme ?
Abdellatif LAÂBI – 10 janvier 2015
25
L'avenir de l'humanité passera demain non pas seulement par la résolution de la crise
financière et économique, mais de façon bien plus essentielle par la résolution de la
crise spirituelle sans précédent que traverse notre humanité toute entière ! Sauronsnous tous nous rassembler, à l'échelle de la planète, pour affronter ce défi
fondamental ? La nature spirituelle de l'homme a horreur du vide, et si elle ne trouve
rien de nouveau pour le remplir, elle le fera demain avec des religions toujours plus
inadaptées au présent - et qui comme l'islam actuellement se mettront alors à produire
des monstres.
Abdennour BIDAR
http://quebec.huffingtonpost.ca/abdennour-bidar/lettre-au-monde-musulman_b_5991640.html
Et si on essayait d'être heureux,
ne serait-ce que pour donner l'exemple ?
Jacques PRÉVERT
Bonne année, meilleurs voeux
Calligraphie Ahmad Dari
26