MDJ - Expo Roulez Jeunesse - couv DP

Commentaires

Transcription

MDJ - Expo Roulez Jeunesse - couv DP
E
RD
E
I
S
S
E
SS
E
R
P
ag
e:M
s
s
pre
64
tact
n
2 38 .net
o
4
C
4
d
8
: 03
rasu
Tél [email protected]
o
mm
DO
EL
OR
ali M
SOMMAIRE
COMMUNIQUE DE PRESSE
P.1
1. PREFACE
P.2
2. PARCOURS DE L’EXPOSITION
P.3
3. ZOOM SUR QUELQUES OBJETS PHARE
P.7
4. LE VELO, QUELLE HISTOIRE !
P.13
5. AUTOUR DE L’EXPOSITION
P.15
6. GENERIQUE DE L’EXPOSITION
P.16
7. PARTENAIRES DE L’EXPOSITION
P.17
8. VISUELS DISPONIBLES POUR LA PRESSE
P.19
9. LE MUSEE DU JOUET EN PRATIQUE
P.20
COMMUNIQUE DE PRESSE
11 mai 2016
Roulez, jeunesse !
Du 8 juin 2016 au 6 mars 2017
Deux siècles d’épopée cycliste racontée en jouet
L’invention de la draisienne ou « machine à courir » au début du 19ème siècle,
la démocratisation de la bicyclette vers 1890 et la naissance du Tour de France
en 1903 ont inspiré une vaste production de jouets. Ville départ de la 16ème
étape du Tour de France le 18 juillet 2016, Moirans-en-Montagne livre dans son
musée une histoire du cycle à travers les jouets.
AUTOUR DE L’EXPOSITION
L’espace central de l’exposition retrace l’évolution du vélo à partir d’une
présentation historique. Des curiosités, tel un vélocipède de 1869, un
grand bi kangourou de 1885 ou une célérette de 1910 (petite draisienne
pour enfant sans chaîne ni pédales), illustrent les grandes étapes de la
mise au point du deux-roues.
Dans les coffres à jouets des enfants d’hier et d’aujourd’hui de nombreux
jeux et jouets sont dérivés du vélo. Une sélection de jeux d’éveil, de
motricité, de plein air et de société montrent la fascination qu’exerce le
vélo sur chacun d’entre nous. A partir d’affiches publicitaires, l’exposition
évoque également les évolutions sociologiques liées à l’usage de la
bicyclette. Une section importante est bien évidemment dédiée aux
jouets dérivés du Tour de France ou « Grande boucle », la compétition la
plus prestigieuse du cyclisme sur route.
Anecdotes, devinettes et jeux attendent petits et grands pour une visite
qui conjugue amusement et découverte !
Prêt pour un tour ? Alors « Roulez, jeunesse ! » …
Contact presse :
Magali MOREL
Tél : 03 84 42 55 39
[email protected]

ANIMATIONS & SPECTACLES
(sous réserve de modification)
Un tour à biclou, 17-18/07/2016
Manège à pédales avec animateurs
Les espaces cyclophones, 14-15/08/2016
De drôles d’installations à pédaler,
un espace ludique et participatif
de découvertes mécaniques et sonores
Journées du Patrimoine, 17-18/09/2016
Une animation rétro avec des vélos anciens
et autres vélos fous (musée du Vélo de Tournus)
L’Homme V, 27/12/2016
Une rencontre vélo et violoncelle
aussi surprenante que poétique (pièce acrobatique et dansée de
Vincent Warin en solo BMX accompagné d’un violoncelle live)

VISITES GUIDEES & ATELIERS
Visite découverte de l’exposition
Ateliers ROULEZ JEUNESSE !
Pour les 4-6 ans, les 7-12 ans et les familles
Pendant les vacances scolaires, certains dimanches.
INFORMATIONS PRATIQUES
musée du Jouet
5 rue du Murgin
39260 Moirans-en-Montagne
Tél. 03 84 42 38 64
www.musee-du-jouet.com
> Jours et horaires d’ouverture
En juillet et août : tous les jours de 10H00 à 19H00.
De septembre à juin : de 10h à 12h30 et de 14h à 18h30
les lundis, mercredis, jeudis, vendredis –
de 14h à 18h30 les samedis et dimanches – fermé les mardis
sauf pendant les vacances scolaires.
> Tarifs
Visite libre Adulte 7,50 € - Enfant > 7 ans 5,50 € Enfant < 7 ans GRATUIT
Visite libre expo tempo 3 €
Visite libre Famille 21 € (2 adultes + 2 enfants)
Visite atelier 7,50 €
© création graphique : Julien David
Sixième exposition temporaire depuis la réouverture du musée du Jouet
en 2012, « Roulez, jeunesse ! » réunit plus d’une centaine de vélos
d’enfant, jouets à rouler, jeux de société inspirés de l’univers cycliste,
affiches publicitaires et jouets dérivés du Tour de France. Les collections
du musée sont enrichies de prêts consentis par plusieurs musées, en
France (Tournus, St-Etienne, Rochetaillée-sur-Saône, Poissy) mais
également en Suisse et en Belgique.
1. Préface
PAR MELANIE BESSARD, DIRECTRICE DU MUSEE DU JOUET
L'année 2016 est, pour la Communauté de Communes Jura Sud, placée sous le signe
du vélo en ses formes multiples, à l'occasion du départ d'une étape du Tour de
France à Moirans-en-Montagne. Le musée du Jouet s'est donc tout naturellement
mobilisé sur ce thème en consacrant une exposition temporaire à l'histoire du
cyclisme à travers les jouets.
Cette exposition rassemble à la fois des cycles d’enfants ou d’adolescents, pour
certains datant du XIXe siècle, et des jouets (miniatures, jouets roulants, jeux de
société) sur le cyclisme et plus particulièrement le Tour de France. La multitude des
objets déclinés sur cette thématique montre à quel point cette innovation
technique de locomotion a de tout temps inspiré les fabricants de jouets.
Mélanie BESSARD, directrice du
musée, à 1 an sur son tricycle.
Cela a été l’occasion de présenter un certain nombre de jouets conservés dans les
réserves du musée du Jouet, autant que de nouer des liens avec différents musées
et de rencontrer des collectionneurs privés. Ce sont en France le musée du jouet à
Poissy, le musée Henri Malartre à Rochetaillée-sur-Saône, le musée d’Art et
d’Industrie à Saint-Etienne, le musée du vélo à Tournus et en Suisse le musée Suisse
du Jeu à La Tour- de-Peilz. Je tiens à les remercier tous pour leur collaboration et
leur prêt d'objets.
Espérons que cette exposition ravive en chaque visiteur des souvenirs, ceux de jeux
d'enfants effrénés, de courses à bicyclette, de compétitions de figurines, ou donne
simplement envie de faire rouler des petits vélos.
ALORS, ROULEZ, JEUNESSE !
2
2. Parcours de l’exposition
 SCENOGRAPHIE
Chaque exposition temporaire a ses codes, en fonction du sujet traité, des objets à
exposer, de l’ambiance que l’on veut donner, obligeant à repenser les espaces, et
concevoir de nouveaux mobiliers.
Pour « Roulez, jeunesse ! », la volonté d'immerger le visiteur dans le monde du
cyclisme et du jouet a déterminé le parti pris esthétique. Chacune des thématiques
traitées dans l’exposition est identifiée par des codes couleurs forts et contrastés
délimitant cinq zones, cinq ambiances. Des titres disproportionnés rythment le
parcours de visite. Le jeu typographique rappelle la signalétique routière et donne à
l'exposition un aspect très moderne. Un parcours au sol s’inspire d’ailleurs des
indications routières pour guider le visiteur.
Le podium central accueille « la galerie de l'évolution » du bicycle, de la draisienne
au vélo actuel. Il est anthracite pour s'imposer dans cet espace tout en longueur. La
perspective souligne la richesse de la collection. Des illustrations de grandes tailles
(réinterprétation 2D des modèles présentés) animent les murs de la salle
d’exposition mettant en exergue certains jouets tout en humanisant l'espace. Le
changement d'échelle favorise le retour à l’enfance et interroge sur le rapport que
nous entretenons avec l’objet.
Des anecdotes, des jeux et devinettes offrent différents niveaux de lecture et
facilitent l’accès des contenus par les plus jeunes. Une ambiance sonore (sélection
de chansons sur le thème du vélo1) et des extraits de Tour d’Enfance2, film mettant
en scène des cyclistes miniatures, enrichissent encore l’expérience de visite.
La scénographie de l’exposition « Roulez, jeunesse ! » a été réalisée en étroite
collaboration avec Julien DAVID, designer de jouets.
1 La complainte de l’heure de pointe (Joe Dassin) - A bicyclette (Yves Montand) – Vélo (Bénabar)
2
Réalisé par P. Baron, écrit par JF Le Corre et P. Baron. Coproduction «Vivement lundi ! / Mille et Une. Films /
France Télévisions avec la participation du CNC.
3
 Section 1 : DE LA DRAISIENNE A LA BICYCLETTE
L’exposition ouvre sur l’histoire du vélo. Musée du Jouet oblige, les pièces
présentées concernent exclusivement le monde de l’enfance. Sur un socle central
deux draisiennes se font face, interpellant le visiteur dès son entrée dans
l’exposition. L’une est contemporaine, l’autre date de 1910. La mise en scène est
symbolique puisque la draisienne, inventée en 1817, est à l’origine ce qui deviendra
plus tard la bicyclette. Ce deux roues sans pédales que l’on faisait avancer en
poussant sur le sol avec ses pieds a laissé rapidement sa place à la bicyclette,
munie de pédales, pour renaître à la fin des années 1990. Juste retour de l’histoire,
la draisienne est aujourd’hui un jouet très apprécié des apprentis cyclistes. L’engin
sans pédales permet au jeune enfant de faire l’apprentissage de l’équilibre avant
d’expérimenter, plus tard, le mouvement du pédalier sur un vélo.
Disposée chronologiquement sur ce vaste podium central, une quinzaine de vélos
d’enfants, de 1875 à nos jours, illustre l’évolution des deux roues depuis son
origine3. Draisiennes, vélocipèdes, grand bi, tricycle, trottinette, patinette, tandem,
BMX sont le reflet des innovations technologiques de leur époque.
3
Une histoire du vélo avec ses dates clés est disponible en page 14
4
 Section 2 : JOUETS A ROULER
Dans la catégorie des jouets d’éveil, le jouet à traîner, pousser ou rouler
accompagne le jeune enfant jusqu’à l’âge de 2 à 3 ans. L’enfant le promène avec lui
à l’aide d’une ficelle ou d’un bâton.
Présents dès l’Antiquité, comme en attestent de nombreuses fouilles, ces jouets à
roulettes, d’abord en argile, prenaient très souvent la forme d’un cheval ou d’un
moyen de transport. En Grèce, en Egypte ou en Asie mineure, ces jouets amusaient
déjà les jeunes enfants il y a plus de 5000 ans.
Avec l’avènement de la bicyclette, à la fin du 19ème siècle, les personnages à
bicyclette remplacent les traditionnels animaux. Les matériaux évoluent au fil des
décennies : en bois ou en métal, puis en plastique.
Parmi les objets présentés dans cette section, on remarquera les célèbres
personnages de Disney fabriqués dès les années 30 par les entreprises jurassiennes:
« Mickey sur un quadricycle » (1930) ou « Donald à vélo » (1970)4. Un Snoopy sur
un tricycle fabriqué par Vilac (Moirans-en-Montagne, 1991) témoigne également de
la puissance des licences sur le marché du jouet. Autres curiosités dans la catégorie
des jouets à pousser en bois : le « Clown cycliste » (jouet poussoir à sonnette en
bois découpé et peint) datant des années 20, prêt du musée du Jouet de Poissy (78)
et « L’infatigable cycliste »5 de 1912 attribué aux Ets Minet et fils (Limoges) et prêt
d’un collectionneur (P. Guillotel). Une série de jouets vélo fabriqués par des
enfants du Malawi ou de Côte d’Ivoire à partir de matériaux naturels ou de
récupération6 illustrent la créativité et l’inventivité enfantine.
4
Cf. détail p.10
Cf. détail p. 9
6
Cf. détail p. 9
5
5
 Section 3 : MINIATURES
Les miniatures liées aux moyens de transport passionnent tout particulièrement les
collectionneurs de jouets qui s’arrachent aujourd’hui les pièces les plus rares. Le
cyclisme est un thème dont les fabricants se sont largement inspirés.
Sont réunis dans cette partie de l’exposition des jouets mécaniques remarquables
comme « La fiancée inquiète » 7 ou une série de soldats de plomb à vélo avec leurs
fusils dans le dos (probable reproduction de soldats de la guerre de 1870 ou du
début de la 1ère guerre mondiale). Les jeunes visiteurs pourront aussi y retrouver
quelques-uns de leurs jouets actuels comme les célèbres figurines Playmobil ou une
mini Barbie à vélo avec son petit chien (jeu à construire MEGABLOK).
 Section 4 : JEUX DE SOCIETE
Le jeu de société, inventé en Egypte plus de 3000 ans avant notre ère, reflète la
société et ses évolutions. Rien d’étonnant donc qu’il adopte le thème du vélo dès
l’apparition de celui-ci. Jeu de réflexion nécessitant généralement au moins deux
joueurs, il exclut en principe tout effort physique. On peut alors se prendre pour un
champion cycliste sans être un grand sportif !
Les jeux de société sont d’une grande diversité : jeux de plateau, de cartes,
d’adresse, de réflexion ou de hasard, d’intérieur ou d’extérieur. Ils sont un support
d’éducation, un moyen de socialisation ou une échappatoire et contribuent à
diffuser des valeurs. Les jeux choisis dans cette section illustrent cette variété. Le
musée Suisse du Jeu (La Tour de Peilz) et le musée du Jouet de Poissy ont, par leurs
prêts, largement contribué à enrichir les collections du musée du jouet de Moiransen-Montagne. Pour exemple : Le Jeu du Veldiv de 1932 (Poissy) 8 ou les jeux de
courses à une ou deux pistes des années 20 de la Tour de Peilz9.
7
Cf. détail p.10
Cf. détail p.11
9
Cf. musées partenaires p. 17-18
8
6
 Section 5 : CHACUN SON TOUR
« Le Tour » ou « la Grande Boucle », tel qu’on le nomme aussi en France, est
considéré comme l’épreuve cycliste la plus prestigieuse au monde10. Cette
compétition a un impact médiatique mondial hors du commun. Elle entraîne 12 à
15 millions de spectateurs sur le bord des routes, mobilise 4500 personnes et
possède une diffusion TV en direct dans 190 pays dont 60 en direct.
Il génère un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros pour le groupe Amaury Sport
Organisation (ASO) qui organise le tour depuis 1947. Il est le deuxième évènement
sportif mondial le plus regardé à la télévision après le Super Bowl (hors-jeux
olympiques et coupe du monde qui ne sont pas annuels).
Cet incroyable succès a généré de très nombreux jeux et jouets dérivés. Dans les
vitrines de l’exposition, les passionnés du Tour de France retrouveront des
miniatures de coureurs cyclistes, des jeux de plateau, dont un exclusivement
consacré au célèbre Laurent Fignon ou un autre inspiré du jeu de l’oie, un quizz
pour tester ses connaissances et même un Tour de Suisse. Le diorama « Tour de
France » (C.B.G, 2008)11, prêt du musée de Poissy, reconstitue l’ambiance du Tour
avec cyclistes, véhicules, spectateurs, tribunes et ligne d’arrivée.
10
11
Cf. Histoire du Tour de France p.14
Détail p. 11
7
3. Zoom sur quelques objets
 DE LA DRAISIENNE A LA BICYCLETTE
Cheval tricycle
Fabricant indéterminé Bois, XIXe siècle, col. Musée du Jouet Moirans-en-Montagne.
Métal, cuir, tissu - H. 96, L. 96, P. 51 cm
Inspirés par l’invention de la bicyclette, deux fabricants français, Jean-Louis
Gourdoux et M. Courbe font breveter en 1821 et 1822 des chevaux montés en
tricycles propulsés par les pieds du cavalier. Ce sont les précurseurs des chevaux
tricycles. Plusieurs façons d’utiliser ce type de tricycle : avec un pédalier en prise
directe sur la roue avant, avec une manivelle, avec un pédalier relié par une chaîne
au pignon de l’axe des roues arrière. La position la plus utilisée est le cheval cabré,
lançant ses antérieurs dans l’air. Vers 1890, les roues en bois sont remplacées par
du métal.
Petite célérette
Manufacture de Saint-Etienne, France, 1910, prêt P. Guillotel (collectionneur de
jouets en bois). Bois
Il s’agit d’un modèle s’inspirant de la draisienne construit à partir de la fin du XIXe
siècle. Engin sans chaîne ni pédales que l’on fait avancer en poussant sur le sol avec
les pieds, c’est un petit vélo de promenade pour enfant. Le cadre est en bois, les
roues sont en fer.
Tricycle « Tri Mignon »
Fabricant indéterminé, France, XIX ème siècle, col. Musée du Jouet Moirans-enMontagne. Bois, métal, caoutchouc Dimensions : H. 56cm, L. 66cm, P. 35 cm
Le terme « tricycle » désigne un véhicule à trois roues motorisé ou actionné par la
force humaine. Ils se sont beaucoup développés au XIXème siècle, parallèlement à
l’essor des vélocipèdes (futur vélo).
8
Trottinette pliante
Eurêka (France), Vers 1930, col. Musée du Jouet Moirans-en-Montagne.
Métal, bois - H. 83, L. 64.5, P. 10.5 cm
Eurêka a commencé à fabriquer des patinettes avant la guerre de 1914. Plus
abordable par son prix raisonnable et très à la mode dans la première moitié du XXe
siècle, c’est un jouet plutôt réservé aux enfants citadins. Egalement appelée
patinette, elle se pratiquait sur des surfaces lisses et dures, dans les rues et sur les
trottoirs (les petites roues s’enlisant facilement). Les premiers modèles en bois sont
vite remplacés par du métal plus léger et résistant. La forme a peu évolué au fil des
années.
 JOUETS A ROULER
Jouet à pousser « L’infatigable cycliste »
Fabricant supposé Ets Minet et fils (Limoges), France 1912, Prêt P. Guillotel.
H. 45, L. 53 cm
De facture rustique, ce jouet en bois vendu 3.50F en 1900 baptisé « l’infatigable
cycliste » obtint un certain succès. L’enfant le poussait à l’aide d’un long manche et
la rotation de la roue arrière animait les jambes du coureur.
Bicyclette en raphia
Fabriqué par un enfant de 12 ans en Côte d’Ivoire, vers 1970, donation Chantal
Lombard, coll. Musée du Jouet Moirans-en-Montagne.
Ethnologue, Chantal Lombard (1941-1991) a orienté ses recherches sur les jeux et
jouets du monde et tout particulièrement sur les enfants qui fabriquent eux-mêmes
leurs jouets. En Côte d’Ivoire, elle a pu observer l’habileté et la créativité des
enfants dans la fabrication de véhicules en palmier-raphia.
9
Donald à vélo
Vilac, Vers 1950-1960, col. Musée du Jouet Moirans-en-Montagne.
Bois. L22,5xl18,2xH26,5
Vilac perpétue depuis 1911 la tradition du bois tourné et laqué à Moirans-enMontagne. L’entreprise moirantine fut l’un des premiers fabricants à détenir la
licence Wall Disney. En 1928, c’est Mickey le premier qui arrive sous forme de
tirelire. Un modèle figurant Mickey et Donald en tandem a également été produit
par la marque dans les années 50.
 JOUETS MINIATURES
La fiancée inquiète n°470 - homme automate sur tricycle et remorque
Paul Ernest Lehmann (1856-1934), Allemagne, 1901-1935, col. Musée du Jouet.
Métal, mécanisme d’horlogerie
Conducteur de tricycle qui peut être couplé à un autre modèle (femme portant une
robe rouge avec un chapeau, une écharpe en fourrure et une ceinture dorée, assise
dans une charrette montée sur deux roues) pour former le groupe "La fiancée
inquiète". Quand le conducteur avance, la fiancée se lève et s'assoit en levant les
bras. Le conducteur date de 1901, le dépôt de brevet de la fiancée de 1903. « A
l’époque où Martin conçoit ce jouet, les véhicules à moteur n’ont pas encore envahi
les rues de Paris. Le trafic était plus lent et la traction chevaline était la règle. Ce
tricycle à moteur avec une « remorque » (à siège), et son héroïque passagère ont
sans doute fait sensation dans les rues de Paris et inspiré Martin. Lehmann, qui
racheta les droites pour ce jouet, devait être du même avis, étant donné qu’il
baptisa son jouet : « La fiancée inquiète » ». (extrait de Fernand Martin, Fabricant
de jouets mécaniques à Paris – 1878-1912 » de Lourens Bas et Arthur Verdoorn .
Cycliste Tartempion
Fabricant indéterminé, France, Vers 1950, col. Musée du Jouet
Fil de fer, tôle
Modèle très rare, grande taille, le cadre du vélo est constitué par un fil de fer. La
roue arrière est en tôle pleine tandis que la roue avant est à bâtons. Ce modèle
s’appellerait Tartempion et aurait été présenté au concours Lépine en 1947.
10
 JEUX DE SOCIETE
Le jeu du Veldiv
Editions Henri Bancel France, 1932, Prêt Poissy, musée du jouet.
Carton, impression offset, bois. H. 42.5, l. 26.9 cm
Ce jeu de parcours se joue sur une piste ovale à 48 cases. 5 jeux sont possibles : la
course du Veldiv’ (course de vitesse), la course individuelle, la course spéciale dite
« La cagnotte », la course éliminatoire et la course-poursuite individuelle, où 2
coureurs partent de 2 points différents à distance égale du centre de la piste.
Ce jeu a reçu la "médaille d'Or du Concours Lépine de Paris" et le "Diplôme
d'Honneur au concours International d'Invention de Lyon".
Jeu de courses à une ou deux pistes
Jouet de Paris (J.E.P.), France, 1920-1930. Prêt Musée Suisse du Jeu, métal, papier.
Le principe de ce jeu de course de vélo est simple : sur la piste, les cyclistes sont
alignés prêts à prendre le départ. Chacun choisit son coureur et mise quelques
pièces en les déposant dans la coupelle au centre du jeu. Sur l'un des côtés du jeu,
se trouve un dispositif permettant de faire tourner tous les cyclistes : c'est un
loquet que l'on actionne généralement de droite à gauche. Le coureur qui le
premier ou le dernier, s'arrête au "poteau d'arrivée" symbolisé par le drapeau
tricolore, remporte la mise.
La question vélocipédique
Jeux et jouets français (Paris), France, 1904-193, col. Moirans-en-Montagne
Papier, carton, fil de fer. L.13.7xl.8xP1.6cm Ce casse-tête faisait partie d'une boite
de "JEUX REUNIS" très en vogue à l'époque qui contenait de 10 à 40 jeux différents
(dont des jeux d’adresse, de réflexion, d'optique ou de société).
11
 CHACUN SON TOUR
Diorama « Tour de France »
Cuperly-Blondel-Gerbeau (C.B.G), France, 2008 prêt de Poissy, musée du Jouet.
A l'origine cette société fondé en 1825 fabriquait de le bimbloterie et des jouets .
Elle s’est ensuite spécialisée dans les soldats de plomb. Ce diorama est une
reproduction.
Le jeu de société Laurent Fignon, vainqueur du tour
André Hadjez (éditeur), coll. Moirans-en-Montagne, carton, plastique.
Les règles rappellent celles du 1000 bornes, avec des cartes « Handicap » - boyau
crevé, chute, etc. - et les cartes « Contre » - roue de rechange, vélo de rechange etc.
Le principe de la course est de jouer par étape avec des bonifications. Chacun a
ainsi l'occasion de porter la casquette jaune fournie avec le jeu !
12
4. Le vélo, quelle histoire !
 BREVE HISTOIRE DU VELO
L’ancêtre du vélo est la draisienne ou « machine à courir ». Elle est inventée en
1817 par un baron allemand, Karl Drais. Le conducteur de ce véhicule, constitué
d’une selle et d’une poutre de bois reliant deux roues, le faisait avancer en
poussant sur le sol avec ses pieds. C’est le premier moyen de transport qui n’utilise
pas l’animal.
A partir de 1860, on adopte le vélocipède en ajoutant des pédales. En France, ce
serait un artisan, Pierre Michaux qui, réparant la draisienne de son fils, aurait eu
l’idée de placer des manivelles à pied ou « pédivelles » sur les roues avant. Mais on
ne sait pas avec certitude qui est vraiment à l’origine de cette invention.
Vers la fin des années 1860, on augmente le diamètre de la roue avant afin de
rouler plus vite. C’est l’arrivée du «grand-bi ». Les roues pouvaient faire jusqu’à
1,50 mètre de diamètre. La machine était plutôt dangereuse. Le plus difficile était
de monter et de descendre de l’engin ! A la même époque, on ajoute une 3ème roue
au bicycle pour le rendre plus sûr : c’est l’invention du tricycle (1876).
En 1879, le brevet de la bicyclette est déposé. Elle comporte une chaîne
d’entraînement de la roue arrière et permet de réduire le diamètre de la roue avant
et donc d’améliorer la sécurité. Le pneu en caoutchouc n’arrive qu’en 1887. Avant,
les roues étaient en bois.
Au début du 20ème siècle, avec l’industrialisation, le prix de la bicyclette baisse. Elle
devient très populaire. Avec les congés payés en 1936, le vélo se développe encore.
A partir de 1960, l’automobile remplace le vélo. Aujourd’hui, en France, le vélo est
avant tout un loisir et un sport. Pourtant, il est de plus en plus utilisé pour se
déplacer en ville. C’est en effet un mode de transport respectueux de
l’environnement et bénéfique pour la santé.
13
 L’HISTOIRE DU TOUR DE FRANCE
Le Tour de France, surnommé aussi la « Grande Boucle, est une compétition de
vélo qui se déroule par étape au mois de juillet de chaque année. La première
édition a eu lieu en 1903. Son créateur, Henri Desgranges, était aussi le directeur
du journal L’auto. Son objectif était alors de booster les ventes de son journal face
à son concurrent Le Vélo. La couleur du fameux « maillot jaune » serait d’ailleurs
celle des pages du journal. Il y avait 60 coureurs lors de cette première édition qui
devaient parcourir 2 428 km en six étapes.
Le succès de la compétition est largement imputable à la médiatisation de
l’événement, d’abord grâce à la presse (dès 1903), puis la radio (1929), et la
télévision (première retransmission de la compétition en direct en 1960).
Cet événement populaire de notoriété mondial est également suivi par des millions
de spectateurs qui se massent en bordure de route pour applaudir les coureurs,
patientant bien souvent plusieurs heures avant l’arrivée des champions et faire la
fête au son de la célèbre caravane publicitaire du Tour.
Le Tour de France permet aussi de valoriser les territoires traversés : villes, villages,
campagnes, montagnes, etc…. Il joue un rôle économique majeur.
14
5. Autour de l’exposition
Les animations estivales de l’expo : SPECIAL Enfants et Familles
• UN PARCOURS IMAGINE POUR LES ENFANTS
Des devinettes, des jeux, une course de vélos : l’histoire du jouet en s’amusant !
• LES ATELIERS ROULEZ JEUNESSE ! 4/6 ans – 7/12 ans – familles
Après une visite guidée de l’expo, les enfants, seuls ou en famille, passent à l’atelier
et créent de drôles de jouets en s’inspirant de l’univers du vélo. Ateliers 4/6ans –
7/12 ans – familles – 7,50 € inclus visite du musée
• BALADE CONTÉE « Tour d’enfance »
Un curieux conteur, mécanicien de jouets roulants, invite les visiteurs à un « tour
d’enfance ». En équipe, parents et enfants s’élancent dans une course découverte
dans les différents espaces du musée.
• UN TOUR A BICLOU, 17 ET 18 JUILLET 2016 – DÈS 3 ANS
Un manège à pédale pour se prendre pour un coureur du tour de France et, peutêtre, gagner le maillot jaune ! GRATUIT – accessible à tous
• LES ESPACES CYCLOPHONES, 14 ET 15 AOUT 2016 – TOUT PUBLIC
Un espace ludique avec des vélos farfelus qui font des sons étranges. Pédalez,
manipulez, découvrez et surtout : amusez-vous ! Sans limites d'âge… Animation
gratuite incluse dans le billet d’entrée au musée.
• JOURNEES DU PATRIMOINE, 17 ET 18 SEPTEMBRE 2016 – TOUT PUBLIC
Une animation rétro avec des vélos anciens et autres vélos fous (musée du Vélo de
Tournus). GRATUIT
15
6. Générique de l’exposition
Exposition conçue et réalisée par le musée du Jouet
 Commissariat d'exposition, muséographie, régie
Mélanie Bessard
 Scénographie, graphisme
Julien David
 Régie
Marion Farinetti (stagiaire)
Florence Guyennot
Faustine Jauffret
 Communication, relations presse
Magali Morel
 Médiation culturelle
Lucie Dumont
Magali Morel
Marianne Weissenbacher
 Ressources documentaires
Mickaël Roze
 Accueil
Vanessa Bernardin
Marie-Jo David
 Réalisation
Logistique, Salim Bouzioukh
Socles bois, menuiserie, Sébastien Berrod, Théophile Ferchaud
Capots PMMA, Franck Millet (Poly Plex)
Impressions, Blanc Publicité
Assistance technique, Equipe verte de Jura Sud
16
7. Partenaires de l’exposition
Musée d’art et d’industrie, Saint-Etienne
Rénové par Jean-Michel Wilmotte et labellisé Musée de France, il possède trois
collections techniques d’envergure nationale et internationale : armes, cycles et
rubans. L’exposition permanente « cycles » s’articule autour de six thèmes
principaux, liés à l’histoire du cycle et aux différentes pratiques qui s’y rattachent.
Accessoire de luxe, objet de la vie quotidienne ou vecteur d’exploit sportif, la
bicyclette n’est pas considérée ici comme un simple objet technique, mais bien
comme un témoin de pratiques humaines et d’évolutions sociales.
Musée suisse du jeu, La Tour-de-Peilz
L’exposition permanente emmène les visiteurs à la découverte des jeux du monde
entier : jeu d’échecs, jeux de cartes, jeux de casino et de loterie dont une collection
de machines à sous de 1900 jusqu’à nos jours.
Musée du jouet, Poissy
Le Musée du Jouet de Poissy, labellisé Musée de France, a ouvert ses portes en
1974 dans un bâtiment du XIVe siècle. Il présente 800 jeux et jouets d’enfants du
XIXe siècle et du XXe siècle.
17
Musée de l’automobile Henri Malartre, Rochetaillée-sur-Saône
Ce musée, labellisé musée de France, a ouvert dans les années 1960 a l’initiative
d’un collectionneur, Henri Malartre. Sont présentés des voitures de 1892 à nos
jours, une soixantaine de motos et side-cars de 1900 aux années 1960, une
cinquantaine de cycles de 1818 (la draisienne) aux années 1960 (la bicyclette
d’Anquetil), une centaine d’affiches publicitaire d’époque.
Musée du vélo, Tournus
Le musée accueille la collection de Michel Grezaud. En 2009, le soutien de la Ville
de Tournus et d’une association d’amoureux de la petite reine, vont permettre de
redonner vie à ce musée et de l’installer l’ancienne féculerie de Tournus depuis juin
2010. Sur 3 salles et près de 600 m², de nombreux modèles de vélos pour adultes et
enfants sont présentés.
REMERCIEMENTS
Partenaires : Philippe Guillotel, Cagnes-sur-Mer ; Bibliothèque interuniversitaire de
santé, Paris ; Réunion des musées nationaux-Grand Palais, Paris ; musée Suisse du
Jeu, La Tour-de-Peilz (Suisse) ; musée du jouet, Poissy ; musée Henri Malartre,
Rochetaillée-sur-Saône ; musée d’Art et d’Industrie, Saint-Etienne ; musée du vélo,
Tournus ; Vélo&Oxygen, Oyonnax
Contributions diverses : Smoby, Vilac, Jean-Claude Reynaud
Le musée exprime sa reconnaissance à son équipe et à toutes celles et ceux qui
ont contribué, de près ou de loin, à la réalisation de cette exposition.
18
8. Visuels presse
Sélection de visuels – Pour tout autre visuel, nous contacter.
© musée du Jouet – Moirans-en-Montagne
19
9. Informations pratiques
ACCES, TARIF, HORAIRES
A moins d’1h30 de Lyon ou Genève, à
moins de 2h00 de Dijon ou Besançon.
Par la route : à 38 km de Lons-LeSaunier ou 23 km d’Oyonnax. Arrivée
par A39 : Sortie 7 (Bersaillin),
direction Lons-Le-Saunier puis SaintClaude. Arrivée par A404 : sortie
Oyonnax, direction Dortan puis LonsLe-Saunier.
Par le train : Gare TGV Dole ou Bourg-en-Bresse (à 2h de Paris), Gare TGV NurieuxVolognat (à 2h20 de Paris), Gare SNCF de Saint-Claude (30 minutes de Moirans) ou
Gare SNCF de Lons-Le-Saunier (40 minutes de Moirans).
HORAIRES
> En juillet et août : tous les jours de 10h à 19h00
> De septembre à juin :
Fermeture hebdomadaire le mardi sauf pendant les vacances scolaires.
- Ouvert lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30,
- samedi 14h00-18h30
- dimanche 14h00-18h30
> Fermeture le 1er janvier, 1er novembre, 25 décembre
20
TARIF
> Visite libre
Adulte : 7,50 €
Enfant < 7 ans : GRATUIT
Enfant (7-18 ans) : 5,50 €
Entrée unique à l’expo temporaire : 3 €
Famille : 21 € (2 adultes + 2 enfants > 7ans ou 1 adulte et 3 enfants > 7 ans)
Tarif réduit (*): 5,50 € (adultes) – 4,50 € (enfants)
Abonnement annuel : 18 € (accès libre aux expositions permanentes et temporaires pendant une année)
(*)Tarif réduit : étudiants, demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minimas sociaux, personnes
handicapées et détenteurs de cartes partenaires, groupes > 15 pers.
> Location d’audio guide multimédia famille (*) : 3 € / audioguide
(*) disponible en français, anglais, allemand ou néerlandais
Application audioguide multimédia famille en téléchargement GRATUIT sur internet
> Visite Atelier ENFANT en individuel
La séance (1h30 à 2h00) incluant visite thématique et atelier (l’enfant repart avec sa
création) : 7,5 €
> Ateliers scolaires et centres de loisirs : 5,50 €
Le prix comprend une visite guidée partielle de l’exposition permanente, un atelier
pratique, les fournitures. L’enfant repart avec l’objet qu’il a fabriqué.
> Visite contée : inclus dans le billet d’entrée
21
Le musée c’est aussi…
UN CENTRE DE DOCUMENTATION
Ouvert sur réservation aux chercheurs, étudiants, collectionneurs, le centre de
documentation du musée met à disposition un fonds riche couvrant tous les
aspects liés au jouet (histoire, sociologie, psychologie, technique, etc…).
UNE BOUTIQUE
La boutique, située dans le hall d’entrée du musée, est en accès libre. Elle
accueille le public dans un espace de 100 m² dédié à l’univers des jeux et jouets.
Petits et grands y trouveront leur bonheur !
> Jeux et jouets
La boutique vous propose une sélection fine de jeux et jouets qui font la part belle
aux productions locales.
> Littérature jeunesse et éditions du musée
Des livres éducatifs, ludiques, dont les héros principaux sont évidemment des
jouets, catalogues d’exposition temporaire, livre photos musée du Jouet.
Les 4 ouvrages de Richard Unglik sont en vente à la boutique (éditions Casterman).
> Des Objets exclusifs :
RAPIDO RABBIT, une exclusivité Françoise PETROVITCH by BOURBON Design pour
le Musée du Jouet. Fabriqué dans le Jura.
Objet décoratif - hauteur 16 cm – longueur 13 cm – Tarif : 49 €
Des souvenirs à l’effigie de NOURS, la mascotte du MUSEE DU JOUET.
22
5 rue du Murgin
39260 Moirans-en-Montagne
Tel : 03 84 42 38 64
CONTACT PRESSE :
Magali MOREL
[email protected]
Tel ligne directe : 03 84 42 55 39