two lovers and a bear - La Quinzaine des Réalisateurs

Commentaires

Transcription

two lovers and a bear - La Quinzaine des Réalisateurs
TWO LOVERS AND A BEAR
TWO LOVERS AND A BEAR
Synopsis court
Dans une ville d'à peine 200 habitants, dans une zone arctique aux élans lunaires, Roman et Lucy, deux
âmes torturées, décident de fuir leurs démons et de prendre la route vers de meilleurs horizons.
Synopsis
Nous sommes dans une ville contemporaine d'à peine 200 habitants, dans une zone arctique aux élans
lunaires, là où la température tombe souvent sous les moins cinquante degrés. Ici, les routes ne font que
s'effacer dans le blanc infini. C'est dans ce décor extra-terrestre que Roman et Lucy, deux âmes
torturées, sont tombés en amour. Mais Lucy garde un secret douloureux: un fantôme du passé la hante, la
détruit. Elle doit le fuir, ou elle brûlera de l'intérieur.
Ensemble, ces amants décident de fuir leurs démons et de prendre la route vers de meilleurs horizons. Ils
foncent vers les espaces infinis de glace, où l'étrangeté peut parfois donner l'impression que le voyage est
un voyage vers l'intérieur de soi-même.
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Entrevue avec le scénariste et réalisateur KIM NGUYEN (en anglais)
You wrote that story twice. Can you explain why and how it was different?
After my first film, Roger Frappier and I met and discussed potential future projects. He immediately came
to me with this short story set in the North and I was immediately compelled to write the script for this
amazing story about the Arctic, but in a new way, kind of the contemporary Arctic, almost as if it was set in
the twenty-second century. We started working on it, but couldn’t nail down the plot, because there were
almost two stories in the film: the story of the town and the story of the Great Arctic. We then set the script
aside for a few years and, in the meantime, I did War Witch, another feature film. After War Witch, I
started thinking about what film I wanted to do and that story came back to me. At the time, it was called
Lucy. I think the turning point was deciding that things shouldn’t be as rational as we were trying to make
them, trying to make the storyline relate to the inner world of the characters rather than making it more
realistic. That was really a turning point for me.
How did the bear make it into the script?
It wasn’t called Two Lovers and a Bear at first. It was really Lucy and Roman. It was two lovers, without
the bear.
There were two things. I started reading a lot of Haruki Murakami and noticed his books featured flawed
Greek-style gods, and I thought that was very interesting and very powerful. I thought there was
something that relates to life in the North, how when you’re at the end of the world, literally, reality kind of
becomes somewhat ephemeral and tied to the unconscious.
Then, at the Amsterdam airport, I saw a sculpture of two huge figures, bronze statues, sitting and leaning
back. And somehow, Murakami’s work, my understanding, my experience of the Arctic and those statues
conjured up that talking, grumpy bear who is kind of a demigod, in the Greek sense of how gods are
perceived.
Is the bear a real character, or is it only in Roman’s mind?
I’m giving myself the luxury of letting the viewer decide if the bear is a real character or if it only exists in
Roman’s mind, or a little of both. I find that, nowadays, we ask that scripts be too expository, and I would
prefer it if endings weren’t so clear-cut. I hope the bear is in the spirit of that.
War Witch was partly set in Africa, now the story of Roman and Lucy is set in the Arctic. How do
you see the relationship between the elements and the characters when your write a script?
When I started writing Two Lovers and a Bear, I didn’t realize how strongly the setting was related to their
relationship. I think I didn’t realize what an impact the environment can have on relationships. The
idiosyncrasy of the North is that it is so cold, it burns. And that really applies to the relationship, too. It’s so
warm that there’s that “physical” quality of the Arctic that’s reflected in Roman’s and Lucy’s relationship.
So these two things are very strongly linked in the story. The environment kind of brings that to the fore in
their relationship and those struggles.
Some mornings, we would see a caravan of Ski-Doos going into the white wilderness and shooting
a scene in the middle of nowhere. Can you talk about that?
We could talk at length about the experience of filming in the Arctic, the struggles and the high points, but
there was one day when we were heading out, outside of Iqaluit, quite farther, and we had about thirty
minutes of snowmobiling to do. We had thirty snowmobiles, a mix of modern technology and old, timetested equipment such as sleds. It really felt like a scene out of Mad Max. Suddenly we were like fiveyear-olds, all looking at each other and ready to head out into the wild. And then our assistant would
shout: “Start your engines!” And all of them: “Vroom!” We were like sixty kids looking at each other and
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
heading out like a cavalry into the Great North. It was one of the most powerful moments of my film
career. It was really, really something.
Let’s talk about casting. How did you come to choose Dane DeHaan and Tatiana Maslany?
I wanted this film to feel real and authentic, and I had seen Dane in The Place Beyond the Pines. I hadn’t
seen him in the TV series he had done before, In Treatment. I was convinced that this guy, Dane DeHaan,
had never acted before and was just being himself in the film, because it was so believable. When I found
out he was a trained actor and that his craft made him so genuine, I was amazed. I was dumbfounded. I
immediately told myself that, whatever the project, I wanted to work with this guy. We had discussed one
or two projects, and this one, really, the timing was right and he was available, and I was really, really
happy to have that authenticity onscreen. So Dane came along, and we searched long and hard for the
other character, Lucy. We went all out. We tried the Great North, we tried Montreal and Toronto. And we
kept the script open to work it so that it fit whatever actress we would find. We were open to anything –
just find the best actress. Tatiana was gracious enough to do a screen test. I was really blown away by her
range and her authenticity, as well. So that’s kind of what did it for me. She was also completely natural
and in the moment, and very courageous as an actor. And she kept that up throughout the film, that
honesty and openness, letting the character shine through, who she really is deep down.
Were you afraid to do nearly a whole movie based only on two characters?
I don’t think I was ever afraid. In a way, it’s much easier for me to work with two characters and build that
relationship from A to Z. For example, with a film like Pulp Fiction, or Magnolia, it’s much more challenging
to interweave the storylines. I think it’s really a privilege to have the time to build a relationship from
beginning to end.
How do you prepare them for love scenes?
First and most importantly, I let them know that I’m just as uncomfortable as they are when we shoot the
love scenes. Most actors are uncomfortable doing love scenes. But then I guess what’s important to me is
to let them know that I have no specific expectations when it comes to love scenes. It just has to be
authentic. Awkwardness in a scene can even be interesting, even if it’s not in the script. It can be for just a
beat. Before making a connection, there is that awkwardness, just like in real life. We don’t discuss them
too much. It’s basically more of a practical discussion about the rules of the game and what we are
comfortable with and not comfortable with. Then we take it from there.
Of course, when we think of the Arctic, we think of the beautiful light. How did you envision the
cinematography?
When we started scouting locations – with my DOP, Nicolas Bolduc – one thing that was eerie yet
worrisome was the daylight conditions: every fifteen minutes, the light changes. We didn’t know how that
would look on film, if there would be a problem with continuity. Because it’s amazing: the sky is purple,
then blue, then orange, then red in a matter of minutes. So we decided to go with it, to have these
variations in light serve as an echo of the film: surreal yet real. So we accepted it. But as it turned out, the
light was fairly constant when we were filming. We were pretty lucky in that respect. The one thing we
didn’t expect, which sometimes caused a panic, was the light at sunrise. We had noted when the sun rises
when we were shooting at night and estimated we had six to seven hours of darkness. But because the
sun is so low in the sky, the sky turns blue almost two hours before sunrise. So while we thought we had
six hours of shooting time, we really only had four. That was really stressful. We had to rush through some
of those nights, because we only had four hours to shoot everything. Frostbite was another major concern.
There were scenes in which Tatiana was pulled by a Ski-Doo on skis and we only had fifteen to thirty
seconds to shoot before frostbite set in and her face was literally burned by the cold. So frostbite was
always a concern for the cast. Fortunately, it didn’t happen. It would have been terrible, not only for them,
but in terms of continuity.
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Propos du scénariste et réalisateur KIM NGUYEN
AU SUJET DU FILM:
«Cette histoire m’a toujours semblé être essentiellement une histoire d’amour qui se déroule quelque part
près d’une base lunaire, dans un endroit dur et angoissant, empreint de particularités; là où le froid brûle
et où les relations interpersonnelles sont tributaires des forces de la nature.»
AU SUJET DES ACTRICES DANE DEHAAN ET TATIANA MASLANY:
« À mon avis, un des objectifs les plus importants lorsqu’on en vient à réaliser une scène une fois celle-ci
écrite, consiste à s’assurer qu’elle soit authentique, vibrante et véritable. Je n’aurais pu imaginer de
meilleurs acteurs que Tatiana et Dane pour incarner ces qualités à l’écran. Dévoués et concentrés à vivre
le moment présent, ils laissent les éléments qui les entourent influencer leur travail. En ce sens, j’imagine
que nous avons tous été plus ou moins les vecteurs de quelque chose qui nous est supérieur; l’Arctique
mystérieux et infini »
AU SUJET DE LA QUINZAINE DES RÉALISATEURS:
«Même après vingt ans à réaliser des films, je me sens privilégié d’avoir de telles surprises. Depuis
Rebelle, je me sens un peu renaître en tant que réalisateur, comme si j’avais fait table rase, que tout était
à faire et plus en phase avec le moment présent, mais surtout avec moins d’appréhension. C’est avec
cette nouvelle perspective que j’entends célébrer le 7e art à Cannes. (J’en profiterai aussi pour voir le
soleil se lever au petit matin). »
Propos du producteur ROGER FRAPPIER
«Produire ce film a été une véritable histoire d’amour et une occasion de découvrir l’Arctique. Ce projet a
débuté avec une longue lettre de Louis Grenier adressée à ses amis au sujet de ses nombreux vols dans
le Grand Nord et de ses rencontres avec les Innus. J’ai été envoûté par cette lettre au point où j’ai posé
une option d’achat. Kim Nguyen a travaillé à deux reprises sur le scénario et, lorsqu’il a ajouté l’ours, tout
s’est imbriqué. Les acteurs Dane DeHaan et Tatiana Maslany ont été extraordinaires dans leur travail,
toujours précis malgré des conditions difficiles marquées par des températures largement sous zéro.
Tourner en Arctique a été une expérience humaine à tous les niveaux. Trop peu de films y sont tournés.»
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Biographie, KIM NGUYEN, scénariste et réalisateur
Kim Nguyen a étudié la production cinématographique à
l’université Concordia. Il a réalisé quatre longs métrages à ce jour:
Le Marais en 2002 (6 nominations aux prix Jutra dont Meilleur Film
et Meilleure Réalisation, Compétition Officielle au festival
Camerimage en Pologne); Truffe en 2009 (Meilleur Film au festival
FRESH de Karlovy Vary, Meilleure Réalisation au Festival du film
fantastique d’Austin, Film d’ouverture au festival Fantasia de
Montréal); La Cité en 2010 (5 nominations aux prix Jutra dont
Meilleure Réalisation); et Rebelle en 2012, qui a obtenu plus de 20
prix internationaux, dont l’Ours d’Argent pour la Meilleure Actrice &
une Mention Spéciale du Jury œcuménique au Festival
international du film de Berlin. Rebelle s’est aussi distingué par
une prestigieuse nomination pour le Meilleur Film en langue
étrangère aux Oscars.
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Filmographie, KIM NGUYEN, scénariste et réalisateur
LE NEZ
Réalisateur / Production Troublemakers & Studio Apollo / 84 min / 2015
Festivals et distinctions :
- Thessaloniki Documentary Festival (Grèce, 2015)
- Planete Doc Film Festival (Pologne, 2015)
- RIDM Film d’ouverture (Canada, 2014)
REBELLE
Scénariste, Réalisateur / Production Item 7 & Shen Studio / 90 min / 2012
Festivals et distinctions :
- Berlinale 2012 - Ours d’Argent pour Meilleure Actrice & Mention Spéciale du Jury œcuménique
- Tribeca International Film Festival 2012 - Prix Meilleur long métrage & Prix Meilleure Actrice
- Vancouver Film Critics Circle Awards - Meilleur Film Canadien, Meilleure Actrice et Meilleur Acteur dans un
rôle de soutien
- Oscars 2013 - Nomination pour le meilleur film en langue étrangère
- Prix Écran Canadien 2013 - 10 prix, dont Meilleur Film, Meilleure Réalisation et Meilleur scénario
- Jutra 2013 - 8 Prix dont Meilleur Film, Meilleur scénario, Meilleure Réalisation et Meilleure Actrice
- NAACP Image Awards 2014 - Meilleur Film International
LA CITÉ
Scénariste, Réalisateur et Producteur associé / Productions Thalie / 82 min / 2010
Festivals et distinctions :
- Jutra 2011 - 5 nominations dont Meilleure Réalisation, Meilleure Direction Photo et Meilleure Direction
artistique.
TRUFFE
Scénariste, Réalisateur et Producteur / Production Studio Shen / 73 min / 2008
Festivals et distinctions:
- Festival de Fantasia 2008 - Film d’ouverture
- Karlovy Vary Film Festival 2009 (République Tchèque) - Prix FRESH Generation
- Austin Fantastic Film Fest 2009 - Meilleur Réalisateur fantastique
LE MARAIS
Scénariste, Réalisateur et Producteur associé / Productions Thalie / 85 min / 2002
Festivals et distinctions:
- Toronto International Film Festival 2002
- Camerimage Festival (Pologne, 2002)
- Jutra 2003 - 6 nominations dont Meilleur Film et Meilleure Réalisation
- Canadian Society of Cinematographers Awards 2003 - Nomination pour Meilleure Direction photo
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Biographie DANE DEHAAN - Rôle : Roman
Acclamé par le public du grand comme du petit écran, Dane
DeHaan compte parmi les acteurs les plus en vogue de sa
génération.
Il tourne actuellement Valerian et la Cité des mille planètes
de Luc Besson, où il partage l’écran avec Cara Delevingne.
Dernièrement, il a tourné avec Gore Verbinski pour le film A
Cure of Wellness avec Mia Goth et Jason Isaacs. L’an
dernier, DeHaan a aussi participé au tournage de Two
Lovers and a Bear, le film réalisé par Kim Nguyen aux côtés
de Tatiana Meslany. Nous pourrons prochainement
l’apercevoir dans la comédie romantique de la Weinstein
Company, Tulip Fever réalisé par Justin Chadwik. où il y
partage l’écran notamment avec Alicia Vikander. DeHaan a
pu être vu aux côtés de Robert Pattinson dans le film d’auteur
Life basé sur l’histoire vraie de James Dean. Il a aussi pris
part à la distribution du film L’Extraordinaire Spider-Man 2,
produit par Sony Pictures et réalisé par Marc Webb, dans le
rôle de Harry Osbourne.
En 2013, son rôle dans le film Kill your Darlings de John
Krokidas lui vaut une nomination dans la catégorie « Meilleur
espoir masculin » à la fois aux prix Gotham et au Festival
international du film des Hamptons. Ce film librement inspiré
de la biographie du poète Allen Ginsberg (Daniel Radcliffe) a été acclamé par la critique.
Nous avons également pu le voir dans des films marquants tels que The Place Beyond the Pines,
Lawless, et Chronicle. Il est aussi de la distribution de Lincoln de Steven Spielberg, Devil’s Knot, True
Blood, Stormy Weather, Woodrow Wilson et Jack and Diane, une production de Magnolia Pictures
réalisée par Bradley Rust Gray.
Diplômé de la faculté d’Arts de l’Université de la Caroline du Nord, DeHaan réside à New York.
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Biographie TATIANA MASLANY - Rôle : Lucy
Tatiana Maslany a reçu plusieurs honneurs pour ses rôles à la
télévision comme au cinéma : avec notamment son prix du «Meilleur
espoir féminin» au festival de Sundance en 2010, ainsi que de
nombreuses nominations aux Golden Globes et aux Emmy. En 2016,
elle sera présente autant sur le grand que le petit écran. En effet, elle
partagera la vedette avec Jake Gyllenhaal dans Stronger, un film
basé sur le témoignage d’un survivant de l’attentat survenu lors du
Marathon de Boston. On pourra aussi la voir également dans la 4e
saison de Orphan Black, diffusée sur la BBC. Série dans laquelle elle
incarne une femme et ses clones, et qui lui a valu plusieurs
récompenses. Parmi celles-ci, on note deux Critic’s Choice Award, un
prix et deux nominations aux TCA Award, un prix Young Hollywood,
deux Prix Écrans Canadiens, ainsi qu’une nomination aux SAG
Awards.
Maslany a récemment terminé le tournage de Two Lovers and a Bear
dans lequel elle partage la vedette avec Dane DeHaan sous la
direction de Kim Nguyen. Elle a aussi joué dans The Other Half qui a
été présenté en première mondiale au Festival du film SXSW en 2016.
Elle y joue le rôle d’une femme bipolaire qui, aux côtés d’un homme éploré interprété par Tom Cullen,
essaie de vivre simplement. On peut aussi apprécier son interprétation du personnage de la jeune Helen
Mirren dans The Woman in Gold, réalisé par Simon Curtis et produit par The Weinstein Company. Elle y
partage l’écran avec Helen Mirren et Ryan Reynolds.
Son rôle principal dans Grown Up Movie Star auprès de Shawn Doyle lui a valu un Prix spécial du Jury
pour le Meilleur Espoir au Festival du film de Sundance en 2010, ainsi qu’une nomination aux Génie.
Maslany a été sélectionnée au sein du programme « TIFF Rising Stars » lors du Festival international du
film de Toronto en 2012. Elle s’est également vu attribuer les prix de la Meilleure Performance lors du
Festival international du film de Whistler et de l’ACTRA pour son interprétation de Claire, une adolescente
perturbée et débauchée, dans Picture Day. On peut aussi l’apercevoir comme actrice dans Cas and
Dylan, The Vow, Violet Disney et Blood Pressure.
À la télévision, elle a joué dans une adaptation d’un roman de Ken Follett, World Without End, une
production de Tandem et Scott Free Productions. Elle a également été primée aux Gemini pour son
interprétation de la Vierge Marie Nativity, une coproduction de la BBC et de CBC ainsi que pour ses rôles
dans Flashpoint et dans Bloodletting and Miraculous Cures (TMN). On peut l’apercevoir dans deux
épisodes de Parks and Recreation diffusés sur NBC.
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Biographie, ROGER FRAPPIER, Producteur
Roger Frappier est au cœur de ce qui s'est fait de mieux dans le cinéma
québécois depuis trente ans. Il a produit un nombre impressionnant de
cinéastes qui ont marqué de par leurs œuvres et a inscrit ce cinéma dans le
monde : Le Déclin de l’empire américain de Denys Arcand, Un Zoo la nuit
de Jean-Claude Lauzon, Maelström de Denis Villeneuve, La Grande
Séduction de Jean-François Pouliot, La Turbulence des fluides de Manon
Briand, Borderline de Lyne Charlebois, ainsi que L’Autre Maison de Mathieu
Roy. En 2013, il a produit The Grand Seduction de Don McKellar, le remake
anglais du film La Grande Séduction de Jean-François Pouliot. The Grand
Seduction met en vedette Brendan Gleeson, Taylor Kitsch, Liane Balaban et
Gordon Pinsent et a été vendu à travers le monde, notamment au RoyaumeUni, en France, en Italie et en Allemagne.
Roger Frappier vient de terminer Two Lovers and A Bear, le dernier long
métrage de fiction de Kim Nguyen, mettant en vedette Dane DeHaan et
Tatiana Maslany. Il est actuellement en développement de plusieurs projets,
incluant Indian Horse, réalisé par Stephen Campanelli et coproduit par la compagnie Screen Siren
Pictures, basée à Vancouver.
TWO LOVERS AND A BEAR
Fiche artistique
Roman
Lucy
DANE DEHAAN
TATIANA MASLANY
Père de Lucy
Sheriff John Tovok
JOHN RALSTON
KAKKI PETER
Fiche technique
Scénario
Basé sur une idée originale de
Réalisateur
KIM NGUYEN
LOUIS GRENIER
KIM NGUYEN
Producteur
Coproducteurs
ROGER FRAPPIER
JONATHAN BRONFMAN
ELLEN HAMILTON
JEFF SACKMAN
PATRICK ROY
MARK SLONE
SYLVIE LACOSTE
HEIDI LEVITT
AJAY VIRMANI
VINAY VIRMANI
MARIO NADEAU
JASON ROSS JALLET
DANIEL BEKERMAN
Producteurs exécutifs
Producteurs associés
Directeurs de production
Distribution - Canada
Ventes internationales
Ventes États-Unis
LES FILMS SÉVILLE / ENTERTAINMENT ONE
TF1 INTERNATIONAL
TAJJ MEDIA
Directeur de la photographie
Concepteur visuel
Costumes
er
1 assistant à la réalisation
Distribution des rôles
NICOLAS BOLDUC
EMMANUEL FRÉCHETTE
JUDY JONKER
PIERRE MAGNY
HEIDI LEVITT
LUCIE ROBITAILLE
CLAUDE LA HAYE
CLAUDE BEAUGRAND
BERNARD BARIÉPY STROBL
JESSE ZUBOT
RICHARD COMEAU
PATRICE FORTIN
PHILIPPE BOSSÉ
Preneur de son
Concepteur sonore
Mixeur
Musique originale
Monteur
Coloriste
Photographe de plateau
Format
Pays de production | Année
Langue | Durée
Format | Ratio (distribution)
Format (tournage)
Son
Genre
CANADA (QUÉBEC, ONTARIO, NUNAVUT) | 2016
ANGLAIS | 96 MIN
DCP | 2:35
HD
SRD 5.1
DRAME | LONG MÉTRAGE | FICTION | COULEUR
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Musique originale
Composée par
Éditions
JESSE ZUBOT
TOUTANKAMON, JESSE ZUBOT
Musiciens :
Violon, Alto, Synthés,
Sub Basse, Percussions,
Programmation
Violon
Alto
Violoncelle
Basse acoustique
Trombone
Voix
Accordéon
Clarinette
JESSE ZUBOT
CAMERON WILSON
HENRY LEE
PEGGY LEE
DYLAN PALMER
JEREMY BERKMAN
TANYA TAGAQ
STEFAN UDELL
FRANÇOIS HOULE
Enregistrement
JESSE ZUBOT
SHELDON ZAHARKO
ERIK NIELSEN
THE BRITANNIA BEACH BUNKER
AFTERLIFE STUDIOS
JESSE ZUBOT
Assistant
Enregistré et mixée à
Mixage
Échantillonnages utitilisés
avec la permission de
TANYA TAGAQ, STEFAN UDELL,
FRANÇOIS HOULE, THE ELEMENT CHOIR
Échantillonnages extraits de
“GENETIC MEMORY”
“RABBIT”
Animism de Tanya Tagaq
℗© 2014 Six Shooter Records Inc.
Avec l’aimable autorisation de Six Shooter Records
“TUILERIE”
Aerials de François Houle
℗© 2006 Drip Audio
Avec l’aimable autorisation de Drip Audio
“SUN UP”
The Element Choir at Rosedale United de The Element Choir
(Christine Duncan, Jean Martin, Jim Lewis, Eric Robertson, Jesse Zubot)
℗© 2010 Barnyard Records
Avec l’aimable autorisation de Barnyard Records
Dossier de presse
CANNES 2016
TWO LOVERS AND A BEAR
Musiques préexistantes
“SISTERS”
(DAN GENERAL, IAN CAMPEAU, EHREN THOMAS)
© A TRIBE CALLED RED
Interprétée par A TRIBE CALLED RED FEATURING THE NORTHERN VOICE
Avec l’aimable autorisation de A TRIBE CALLED RED
“THE SLEEPING BEAUTY, OP. 66 (BALLET)”
(PIOTR TCHAIKOVSKY)
Interprétée par THE COLOGNE GURZENICH ORCHESTRA
Dirigée par DMITRI KITAYENKO
Avec l’aimable autorisation de NAXOS OF AMERICA
“NEVER SAW IT”
(MOSHA)
© Interprétée par MOSHA
“LIVIN’ LA VIDA LOCA”
(DESMOND CHILD, ROBERT EDWARD ROSA, ESCOLAR ROLDAN LUIS GOMEZ)
© WARNER/CHAPPELL MUSIC CANADA pour ARTEMIS MUZIEKUITGEVERIJ B.V.
et PHANTOM VOX CORPS./BMG RIGHTS MANAGEMENT CANADA
Interprétée par RICKY MARTIN
Avec l’aimable autorisation de SONY MUSIC ENTERTAINMENT CANADA
“SEVEN NATION ARMY”
(JOHN ANTHONY WHITE)
© MONOTONE MGMT O/B/O PEPPERMINT STRIPE MUSIC
Interprétée par THE WHITE STRIPES
Avec l’aimable autorisation de THIRD MAN RECORDS AND XL/BEGGARS GROUP MEDIA LTD
“PARENTS (INTERLUDE)”
(GIL SCOTT-HERON)
Avec l’approbation de
THE ESTATE OF GIL SCOTT HERON/RUMAL RACKLEY ADMINISTRATOR
“I’M NEW HERE”
(GIL SCOTT-HERON)
© YOUR/MY MUSIC
Interprétée par GIL SCOTT-HERON
Avec l’aimable autorisation de XL/BEGGARS GROUP MEDIA LTD
Relations de presse
À CANNES :
Presse Internationale | Stephen Lan | +1.416.923.6327| [email protected]
Presse US | Jeff Hill | +1.917.575.8808 | [email protected]
Presse Québec & Canada | Sophie Bilodeau | +1.514.978.3890 | [email protected]
AUTRES :
Presse US | Melody Korenbrot | +1.323.634.7001 | [email protected]
Presse Québec & Canada | Judith Dubeau | +1.514.495.8176 | [email protected]
Dossier de presse
CANNES 2016

Documents pareils