Télécharger la plaquette - Espace 600 scène Rhône

Commentaires

Transcription

Télécharger la plaquette - Espace 600 scène Rhône
2015
—
2016
SCÈNE
RHÔNE-ALPES
THÉÂTRE
JEUNE PUBLIC
ÉDITO
«« Nous
Nous portons des masques de tragédie.
Ils nous permettent d'être ensemble.
Si nous les enlevons, nous remettons
guerre. »
aussi nos brassards, et c'est la guerre. »
Sorj Chalandon, Le quatrième mur
Il y a douze ans alors que, toute jeune
professionnelle, je rejoignais l’équipe
de l’Espace 600, nous nous étions
embarqués avec la compagnie l’Artifice
dans un Grand Ramassage des peurs.
En cette année 2015, la peur semble
de nouveau s’être invitée au débat.
Peur de l’autre, d’ici et d’ailleurs, qui
fait s’ériger en Europe des murs que
l’on croyait appartenir à d’autres temps.
Peur de l’avenir dans un contexte économique plus qu’incertain et alors que
les acquis sociaux bâtis par le Conseil
national de la Résistance au lendemain
de la seconde guerre mondiale sont
aujourd’hui grignotés. Peur de la société
qui se dessine pour demain alors que
la Cartocrise nous rappelle tous les
jours que des projets artistiques et
culturels sont remis en cause, alors
que les conditions de vie des artistes
sont de plus en plus précaires.
� ouverture de la saison
samedi 26 septembre : 10 h
Averroès disait, il y a plus de huit
siècles, que « l'ignorance mène à la
peur, la peur mène à la haine et la
haine conduit à la violence ». Une
équation qui s’est rappelée avec force
dans le débat public en janvier dernier.
Rappelons sans cesse que l’éducation
et la culture sont les piliers du vivreensemble, son chemin nécessaire.
Faisons le pari que de dire ses peurs
c’est aussi s’armer pour demain. C’est
trouver ensemble le chemin pour
les surmonter, en sortir grandis et
plus forts, toujours ensemble. Cette
nouvelle saison de spectacles et de
projets artistiques à découvrir est très
largement imprégnée de ces peurs, des
petites frousses du quotidien que nous
vous proposerons de récolter dans des
« Boites à trouilles » , de la peur des Trois
petits vieux qui ne voulaient pas mourir, de
la peur du loup du Petit chaperon rouge,
de la peur de la tyrannie d’Alice et de
ses comparses du pays des merveilles.
Faisons le pari que la peur,
nous y ferons face ensemble,
dans l’action collective.
C’est ce à quoi nous invitent nos
artistes associés, les veilleurs [compagnie théâtrale], avec ce beau projet
de fin de résidence, Allez, Allez, Allons.
Mettre sur scène enfants, adolescents,
adultes, jeunes et moins jeunes, pour
une véritable « manifestation » de
vivre-ensemble. Monter ensemble sur
un plateau de théâtre pour inventer
demain, quelle belle utopie concrète !
Alors, oui, nous serons ensemble,
et nous n’aurons pas peur !
Lucie Duriez
3
RÉSIDENCE
Les veilleurs
[compagnie
théâtrale]
Trois années passées avec les veilleurs
[compagnie théâtrale], à nous questionner ensemble sur l’exigence de la
parole artistique destinée à un jeune
public, la place du théâtre dans la Cité.
Trois années à construire des projets,
à aller à la rencontre des associations
du territoire, à questionner le vivreensemble. À nous placer ensemble aux
côtés d’enfants et d’adolescents sur les
chemins du grandir.
C’est avec un grand bonheur et beaucoup d’excitation que nous voyons se
profiler ce dernier grand beau projet
Allez, Allez, Allons. C’est avec déjà un
peu d’émotion que nous approchons du
moment de nous dire au revoir, un verre
à la main ! Tchin !
4
L’occasion ici de remercier tous les
artistes, techniciens, accompagnateurs
de projets, qui font la compagnie et
ont cheminé à nos côtés durant ces
trois années : Julien Anselmino, Marine
Anselmino, Marie Bonnet, Élena
Bruckert, Geneviève Burnod, Théo
Ceccaldi, Valentin Ceccaldi, Fabienne
Courvoisier, Marine Daviaux, Christophe
Delachaux, Anna Delaval, Pierre Dodet,
Tristan Dubois, Fanny Duchet, Didier
Dugast, Guillaume Fulconis, Théo
Kerfridin, Dominique Laidet, Kim
Laurent, Maïa Le Fourn, Fleur Lemercier,
Émilie Le Roux, Xavier Machault, Éric
Marynower, Lou Martin-Fernet, Colin
Melquiond, Roberto Negro, Najib
Oudghiri, Geoffroy Pouchot-RougeBlanc, Anne Rauturier, Laura Tirandaz,
Malou Vigier. Bonne route, et au-revoir,
c’est certain !
Allez, Allez,
Allons
Pour terminer cette résidence,
les veilleurs [compagnie théâtrale]
vous proposent de créer ensemble
un spectacle, Allez, Allez, Allons, qui
sera joué les 10, 11 et 12 décembre.
Ce projet au croisement du théâtre,
du chant, de la musique et de la danse,
porté par des interprètes amateurs et
professionnels, réunira sur scène des
enfants, des adolescents, des adultes
et des personnes âgées. Et pourquoi
pas vous ? Pour toutes celles et ceux
qui auraient envie de monter sur scène
– même s’ils ne l’ont jamais fait – et de
vivre une expérience artistique collective.
Samedi 19 septembre dès 10h :
journée pour essayer :
découverte théâtre / danse / chant
Gratuit, sur inscription :
< [email protected] >
ou 04 76 29 42 82
Calendrier de la création
participative � p. 19
5
MUSIQUE
Sasfé
Musiciens : Christophe
Sacchettini, Marie Mazille,
Patrick Reboud, Norbert
Pignol et environ
25 participants
6
1 h 30
1 er octobre
In situ
Peu à peu se forme une « bande-son » du quartier...
Voilà un an et demi que quatre musiciens parcourent le
quartier qu’ils habitent, celui de la Villeneuve. Ils le sillonnent
dans les moindres recoins pour capturer chaque note de
musique qui s’échappe d’un balcon, d’une fenêtre ou d’un
commerce, in situ. Comme une récolte, une collecte de chants,
de musiques et de sons d’ambiance d’un quartier, un travail
de longue haleine. C'est avec l'aide de ces quatre musiciens
professionnels que de nombreux habitants de la Villeneuve
font évoluer ce projet porté par l’association Sasfé. Au fil des
séances de collectage et des sessions musicales improvisées,
les collaborations se multiplient, toujours in situ. Autant
d’empreintes de la diversité des cultures qui font le quartier.
Ici, nous découvrons la restitution de la seconde saison du
projet, une création musicale originale, une œuvre collective.
jeudi : 19 h 30
vendredi 2 : 10 h samedi 3 : 10 h dimanche 4 : 10 h + Faubourg Molière à découvrir
le 3 octobre à 14 h : spectacles de
jeunes et théâtre forum Mon médecin
et moi. Gratuit
2 � 4 octobre
pour tous
dès 9 ans
2 h 30 intermèdes
compris
Le Malade
imaginaire
La langue de Molière dans le parc Jean Verlhac.
Persuadé qu’il est malade et obsédé par un corps qui se fait
l’écho permanent des souffrances que lui impose la quantité
de remèdes qu’il se fait administrer, Argan n’a plus aucun
discernement vis-à-vis de ses propres enfants et de la marâtre
qui le manipule à leurs dépens. Bien décidé à imposer à sa
fille aînée un mariage qui lui répugne, Argan est le jouet des
personnes qui prétendent lui vouloir du bien en ruinant sa
famille et sa santé.
Après un bel accueil en septembre 2014, nous vous
proposons de (re) découvrir Le Malade imaginaire au cœur de
la Villeneuve, pour ce projet singulier réunissant comédiens
professionnels et amateurs, adultes et enfants, en présence de
chevaux. Si le temps est pluvieux, apportez vos parapluies.
THÉÂTRE
La Marmite Théâtre / Cie
des petits poids
Direction artistique et mise
en scène : Sophie Berckelaers
Création musicale : Pierrem
Thinet
Interprètes : Henri Thomas,
Élise Frier-Chaix, Joyce
Garbolino, Lula Michalet,
Jérémie Spérandio, Sohaïb
Fahli, Anaëlle Fourel, Lucas
Bernardi, Clara Vacher,
Barbara Mogore, Alexandra
Nesonson
Interprètes des intermèdes :
Lula Michalet, Anaëlle Fourel,
Noémie Piolat, Sohaïb Fahli,
Aïssa Robin, Clara Vacher,
Charline Fracher, Najlaa Afar,
Guillaume Truche, Camille
Gamblin, Barbara Mogore, les
chevaux Jazz et Petite fleur
Musiciens : Pierrem Thinet
(violon et alto), Marie Mazille
(clarinette et violon)
7
MUSIQUE
Athénor
Avec : Aurélie Maisonneuve
(voix), Martine Altenburger
(violoncelle), Toma Gouband
(percussions)
Dans le cadre de
la Biennale Arts Sciences,
Rencontres-i 2015
organisée par l’Hexagone
Scène Nationale Arts
Sciences – Meylan.
Co-accueil Hexagone Scène
Nationale Arts-Sciences –
Meylan.
8
CRÉATION
dès 1 an
1 h 8 � 10 octobre
jeudi 8 : 9 h 30, 10 h 30, 14 h 30
vendredi 9 : 9 h 30, 10 h 30
samedi 10 : 10 h dimanche : 18 h 11 octobre
1 h CHANSON
Apéro
rencontre
artistique
Tempus
Confidentiel de
Serge Gainsbourg
À écouter autant avec les oreilles qu’avec la peau et les yeux.
Trois musiciens sculptent des variations sonores, à l’écoute
du temps. De l’instant à la durée, du point à la ligne, de la
traversée au balancement, la déclinaison de leurs duos se
nourrit de la relation si riche du tout-petit au temps. Le temps
des origines, le temps présent, le temps à venir. Les musiciens
nous emmènent vers des territoires sonores insoupçonnables,
où l’attention portée au geste magnifie le plus petit événement, ce moment privilégié en résonnance avec l’instant.
Une matinée d’écoute sensorielle autour de deux duos où
la voix, instrument charnel par excellence, s’unit au violoncelle ou aux percussions, ici des cloches et des pierres. Une
recherche sur le rapport au temps, accompagnée par des
mathématiciens.
Un hymne rock’ n’ roll minimaliste à Serge Gainsbourg.
Confidentiel, cinquième album de Gainsbourg paru en 1963,
est passé inaperçu à l’époque. La plupart des titres qui le
composent sont aujourd’hui encore trop méconnus alors
que cet album est un enchaînement incroyable de pépites :
La saison des pluies, Sait-on jamais où va une femme quand elle
vous quitte, Le temps des yoyos… Xavier Machault, plume et
chanteur de Buffle !, mais aussi un proche des veilleurs [compagnie théâtrale], et Olivier Depardon, ex-Virago, forment un
duo insolite. De cette matière inouïe, ils ne vont rien laisser
de côté, l’album est repris intégralement. Et quel délice de
(re) découvrir les jeux langagiers et quelques incontournables,
Chez les yé-yé, Elaeudanla Téitéia ! Leurs deux voix, se mêlent
aux guitares, looper et claviers pour une réinterprétation
audacieuse et singulière.
Xavier Machault &
Olivier Depardon
Avec : Xavier Machault
(chant), Olivier Depardon
(guitare électrique, clavier,
chant)
9
CINÉMA
Proposé par
Vill9 la série et
la cinémathèque
de Grenoble
Sparring Partner, 2015, 20 min
Réalisateur : Teddy Lukunku
Coproduction : la HEAD
(Haute École d’Art et de
Design de Genève), Vill9
la série et Amalgame Films
La Villeneuve, l’utopie
malgré tout, 2015, 52 min
Réalisateur et co-auteur :
Vincent Massot
Co-auteure : Flore Viénot
Production: John Paul Lepers
– ON Y VA ! Media
+ épisode 3 le 29 mars
à 19 h 30 (programmation
en cours)
10
1 h 30
13 octobre
Les films
de la Villeneuve
– épisode 2
Sparring Partner met en scène l’itinéraire de Yanis,
nouvelle recrue d’un club de taekwondo. Rejeté par ses
partenaires d’entraînement, il se tourne vers son entraîneur
avec qui le rapport « maître-élève » est rapidement dépassé.
Les gestes réglés et répétitifs des exercices nous guident
dans la complexité de son apprentissage. Un premier film
de Teddy Lukunku, interprète dans Guy Moquet, tourné avec
des acteurs amateurs inscrits dans un club de taekwondo de
Saint‑Martin-d’Hères.
La Villeneuve, l’utopie malgré tout est une réflexion critique
et constructive sur la relation complexe entre médias et
banlieues. De reportages en reportages sur la Villeneuve, à
la recherche d’images choc et de clichés, la colère a grandi
chez les habitants, une colère qui mêle un sentiment d’injustice et l’impression de ne pas pouvoir agir. Un documentaire
sur les traces du père de Vincent Massot qui avait réalisé
Grenoble ou une raisonnable utopie en 1973.
mardi : 19 h 30
entrée libre
mercredi : 15 h
entrée libre 21 octobre
à la bibliothèque
Arlequin
dès 3 ans
30 min
Une lune
entre deux maisons
Plume et Taciturne, assis devant leurs deux maisons, racontent
leur rencontre. Plume est vif, joyeux, bavard, un peu envahissant. Taciturne est réfléchi, silencieux, et il se passionne
pour la musique. Leurs maisons l’une à côté de l’autre, ils
apprennent à se découvrir, à apprivoiser leurs différences, unis
par des peurs existentielles qui prennent la forme du vent et
du loup qu’on ne sait pas apprivoiser, des angoisses de la nuit,
des bruits qu’on aimerait toucher.
Les lectures théâtralisées permettent de donner à entendre
un texte, de faire découvrir la langue d’un auteur. Leur forme
à mi-chemin entre la lecture et la mise en scène laisse libre
cours à l’imaginaire de chacun.
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
Compagnie
des Gentils
Texte : Suzanne Lebeau
aux éditions Théâtrales
Jeunesse
Dans le cadre du Mois
des petits lecteurs.
11
THÉÂTRE
les veilleurs
[compagnie
théâtrale]
Texte : Sabine Revillet
Mise en scène :
Émilie Le Roux
Avec : Maïa Le Fourn,
Geoffroy PouchotRouge-Blanc
Assistanat mise en scène :
Fanny Duchet
Création lumière : Éric
Marynower
Construction décor : Jeanne
Delaney, Pierre Ploteau
Confection costumes :
Mado Guichard
Administration, production :
Anna Delaval
12
pour tous
dès 9 ans
40 min
5 � 6 novembre
Tumultes
« On dévie c’est comme ça. La vie est pas calme. »
Tumultes nous plonge avec humour dans les ressassements
de deux enfants, frère et sœur, qui font face à de multiples
questions existentielles. Enfermés dans leur chambre alors
que tout le monde dort, ils se racontent leurs peurs et parmi
elles celle de ne pas grandir conformément à ce que leurs
parents attendent d’eux. Une nuit, en proie à de terribles
angoisses, ils mettent en scène la séquestration de leurs
parents. Un exutoire jubilatoire qui leur donne un goût de
liberté. Mais une fois leurs parents ligotés, une fois l’énergie
retombée, que faire, que proposer ? Comment continuer,
comment grandir ? Faut-il rester dans la norme ? Faut-il s’y
opposer ? Finalement, est-ce que se poser la question n’est
pas déjà se laisser le choix ? Quelle liberté nous laissons-nous
réellement de grandir comme fille et comme garçon ?
Un spectacle créé en 2014 à l’occasion du projet Boys ‘n’ Girls,
que nous réaccueillons avec grand plaisir en cette fin
de résidence avec les veilleurs [compagnie théâtrale].
jeudi 5 : 14 h 30, 19 h 30
vendredi 6 : 14 h 30
lundi 16 : 14 h 30
mardi 17 : 10 h, 19 h 30
mercredi 18 : 10 h 16 � 18 novembre
CRÉATION
pour tous
dès 6 ans
50 min
Les 3 petits vieux
qui ne voulaient
pas mourir
« – C’est long ça éternellement ?
– Éternellement c’est toujours. »
Lorsqu’Ernest, Stanislas et Désiré se réveillent ce matin-là,
ils sont plutôt de bonne humeur, ils se chamaillent bien un
peu, mais pas plus que d’habitude. C’est alors qu’arrive une
lettre : « Aujourd’hui c’est le dernier jour. Votre vie est finie. »
Voilà. Mille et une questions ne tarderont pas à les tarauder :
d’où vient-elle, qui est-ce qui décide, et pourquoi aujourd’hui ?
C’est tout simplement impossible. Les trois amis n’ont
« absolument pas le temps de mourir ». Et pourtant…
Ces trois personnages singuliers et attachants ont toute une
journée pour régler leurs comptes avec la vie, vivre quelques
conflits pétillants, pour peut-être accepter que la mort fasse
partie de la vie.
Les situations burlesques, propices au jeu marionnettique,
permettent d’aborder la mort avec loufoquerie. La vivacité
de l’écriture de Suzanne van Lohuizen la fait apparaître non
comme une perspective terrible et injuste, mais comme un
événement saugrenu, dont l’implacabilité paraît absurde.
MARIONNETTE
Compagnie
Fleur Lemercier
Texte : Suzanne van Lohuizen,
traduction Marijke Bishop,
éditions de L’Arche
Mise en scène, scénographie
et marionnettes :
Fleur Lemercier
Jeu et manipulations : Alice
Mercier, Leslie Guivarc'h,
Caroline Demourgues
Création musicale : Sébastien
Berger, Pierre Lordet, Florent
Hermet, Julien Cretin
Création lumière : Éric
Marynower
13
CINÉMA
Réalisation : Jacques-Rémy
Girerd, 2003, 1 h 30
Dans le cadre du Mois
du développement durable
Adhésion annuelle 1 € / 3 €
Accès à tous les films
de la saison.
Adhésion de soutien 10 €.
pour tous
Ciné-Villeneuve
20 novembre
14
dimanche : 18 h 22 novembre
1 h 10
Le disque usé
Des grenouilles se sont réunies dans une mare.
Elles sont arrivées des quatre coins du pays pour
confronter leurs calculs et leurs prévisions. Une
catastrophe est imminente. Il va pleuvoir pendant
quarante jours et quarante nuits. Un film d’animation
drôle et sensible, qui nous parle sans mièvrerie ni
didactisme d’écologie, d’amour, de dictature et de
respect de l’autre...
Entre chansons d’humour et chansons d’amour,
chansons d’autrefois et chansons d’aujourd’hui.
Elles chantent. D’un air détaché, elles chantent. Juste là,
sous nos yeux, avec exotisme, sentimentalisme et drôlerie.
Elles nous plongent dans leur univers décalé et enivrant, celui
d’un cabaret désenchanté. Avec piano, lumière feutrée, murs
de velours rouge et tabourets de bar. Et bien sûr, bas résille,
chapeaux à paillettes et boas. Tous les éléments indispensables à un rendez-vous charmant, aux frontières du burlesque
et du clownesque.
Les Chatoyantes nous rejouent leur Disque usé, ces vieux standards oubliés et chansons inédites. Trois cœurs qui battent au
rythme du temps qui défile, accrochés tant bien que mal au fil
de la vie… Au fil des peurs, des désirs, de déboires fantasques,
des rêves qui peuvent traverser leurs vies de femmes. Le tout
avec humour et dérision, encore et toujours.
Anaïs a 24 ans. Elle vit seule dans une petite
maison au milieu d’un champ en Bretagne. Rien
ne l’arrête. Ni l’administration, ni les professeurs
misogynes, ni le tracteur en panne, ni les caprices
du temps. Portée par son rêve de toujours : celui
de devenir agricultrice. Le film accompagne cette
jusqu’au-boutiste. Seule contre tous.
CABARET
Apéro
rencontre
artistique
La prophétie
des grenouilles
Anaïs s’en
va-t-en en guerre
Réalisation : Marion Gervais
2013, 46 min
vendredi :
18 h : La prophétie des grenouilles
— pause-buffet de produits
locaux au Barathym
20 h 30 : Anaïs s’en va-t-en guerre
Les Chatoyantes
Avec : Sylvie Ducas, Émilie
Geymond, Doriane Salvucci
15
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
Fabienne
Courvoisier
Texte : Mike Kenny, éditions
Actes Sud-Papiers
16
dès 6 ans
30 min
25 novembre
au Barathym
mercredi : 17 h entrée libre
jeudi 26 : 10 h, 14 h 30
vendredi 27 : 10 h, 14 h 30
samedi 28 : 10 h 26 � 28 novembre
dès 3 ans
35 min
Sur la corde raide
Le voyage
du lion Boniface
Comme chaque année Esmé vient passer les vacances chez
ses grands-parents, mais seul Papy Stan est là. Où est partie
Mamie Queenie ? L’amour de Papy Stan aidera la petite fille à
surmonter la perte de sa grand-mère. Une fable toute simple
de l’auteur anglais Mike Kenny qui s’adresse à tous et interroge. Comment dire la mort aux enfants ?
« Les enfants savent que le monde est dur, et si l’art ne reflète
pas cela pour eux, ils commenceront à se demander s’ils ne
sont pas fous. » Mike Kenny
Fabienne Courvoisier, comédienne, propose des lectures de
textes de théâtre contemporain au Barathym, café associatif
implanté au cœur du Patio. Un texte, une voix. Ces rendezvous sont l’occasion de partager dans une approche directe
les mots des auteurs d’aujourd’hui.
Deux courts films d’animation russes,
accompagnés en direct par les deux musiciens de SZ.
Quand le lion Boniface quitte son cirque pour des vacances
en Afrique, il ne peut s’empêcher d’amuser les enfants. Et
quand un petit ours n’a pas sommeil, il part à la découverte
du monde hivernal qui lui réserve bien des surprises. Les
vacances de Boniface (1965) et L’Ourson (1964), deux courts films
d’animation au graphisme haut en couleurs, sont désormais
revisités, teintés de post-rock, d’electronica et de jazz
par Damien et Franck Litzler.
Après Le petit monde de Leo Lionni, nous retrouvons avec
bonheur l’inventivité du duo SZ. Boucles musicales et joyeuses
ritournelles avec percussions, guitares, claviers, voix, sampling
et objets sonores multiples, forment une bande-son savoureuse, à l’image de ces chefs-d‘œuvre de l’un des maîtres
de l’animation russe, Fiodor Khitrouk.
CINÉ-CONCERT
SZ
Avec : Damien Litzer
(batterie, claviers, trompette,
voix et objets divers),
Franck Litzler (guitare,
claviers, voix et machines)
Dans le cadre du festival
Le Tympan dans l’œil.
17
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
Les AJT
[Association
Jeune Théâtre]
Texte : Dominique Paquet,
éditions L'école des loisirs
18
dès 7 ans
40 min
2 décembre
à la bibliothèque
Arlequin
Maman Typhon
Camille en a assez que sa mère, Talma, survole la vie en
courant d’air et ne prenne pas le temps de s’occuper d’elle.
Le soir, elle rentre épuisée, expédie le repas, s’énerve contre
elle. Pendant que son père sillonne les océans, la petite fille
n’a personne pour contempler sereinement la vie avec elle,
du haut de son armoire. Comment calmer sa maman ouragan ?
Y parviendra-t-elle ?
Les lectures théâtralisées permettent de donner à entendre
un texte, de faire découvrir la langue d’un auteur. Leur forme
à mi-chemin entre la lecture et la mise en scène laisse libre
cours à l’imaginaire de chacun.
mercredi : 15 h entrée libre
jeudi 10 : 19 h 30
vendredi 11 : 19 h 30
samedi 12 : 19 h 30
tarif libre (de 4 € à 13 €)
Pour participer à l’aventure
et créer ensemble ce spectacle :
calendrier de création et de répétitions :
- Samedi 19 septembre 10h :
journée pour essayer
- À partir du 28 septembre :
tous les lundis : 19h30
- Stage pendant les vacances
de Toussaint : 17 � 20 octobre :
- Week-ends : 7 - 8 novembre
& 5 - 6 décembre + répétition générale
Gratuit, sur inscription
< [email protected] >
ou 04 76 29 42 82
10 � 12 décembre
CRÉATION
pour tous
dès 10 ans
Allez, Allez, Allons
« Nous ferons notre histoire. Un à un.
Et même si c’est une poignée de sable
jetée au dessus de nos têtes c’est nous
qui collectons chaque grain. C’est notre
main qui empoigne ce que de la vie il
reste pour la jeter bien haut. Et qu’étoiles et poussières se mêlent sur nos têtes.
Nous sommes vivants. Et nous continuerons. » Jeanne Benameur
Mise en scène :
Émilie Le Roux
Direction musicale :
Roberto Negro
Direction vocale :
Geneviève Burnod
Direction chorégraphique :
Christophe Delachaux
Assistanat mise en scène :
Fanny Duchet
Création lumière :
Éric Marynower
Administration, production :
Anna Delaval
Serez-vous spectateurs ou acteurs de cette pièce ?
Nous aurez-vous rejoints dans cette folle aventure pour dialoguer entre générations, regarder ensemble ce qu’aujourd’hui
veut dire et pour rêver ensemble ce que sera demain ?
Dans cette époque de méfiance et de clivage, nous invitons
au rassemblement.
Poings levés et le verbe haut. Nous aurons de 10 à 90 ans.
Nous chanterons, nous danserons, nous jouerons de la musique, nous dirons des textes. Nous boirons quelques verres et
nous mangerons sûrement. Nous nous rencontrerons. Allez,
venez ! Allez, Allez, Allons !
THÉÂTRE,
CHANT,
DANSE
les veilleurs
[compagnie
théâtrale]
Avec : Marie Bonnet,
Valentin Ceccaldi (violoncelle), Fabienne Courvoisier,
Pierre Dodet, Dominique
Laidet, Kim Laurent, Xavier
Machault, Lou Martin-Fernet,
Najib Oudghiri, Geoffroy
Pouchot-Rouge-Blanc,
Anne Rauturier
Les comédiens amateurs
de l’atelier de l’Espace 600 :
Rachel Aït-Youcef, Marion
Boucharlat, Liliane Bouville,
Christian Charon, Nicolas
Jolis, Gaëlle Karcher, Gilles
Lançon, Annie Petit, Bertrand
Petit, Guillaume Angelo
Poulain, Frédéric Roux,
Christine Saudet-Sicard,
Joëlle Thollot.
Les élèves d’une classe de 3 e
du collège L. Aubrac accompagnés par Fanny Brunet. Les
élèves de la classe de CM2 de
l’école des Genêts accompagnés par Yoann Ricard.
Et tous ceux qui auront
choisi de nous rejoindre
dès le mois de septembre
pour monter sur scène
à nos côtés. ( p. 5)
Peut-être vous, donc.
19
THÉÂTRE
D’OMBRE
Traversant 3
Texte : Simon Grangeat
Mise en scène et création
graphique : Clément Arnaud,
Rodolphe Brun
Avec : Clément Arnaud, Ulrich
Becouze, Rodolphe brun,
Marion Lechevallier
Création musicale :
Ulrich Becouze
Création lumière :
Ludovic Bouaud
Conception marionnettes :
Géraldine Bonneton
Scénographie et conception
des décors : Yves Perey
20
dès 5 ans
40 min
16 � 17 décembre
De fil blanc
Un conte poétique à mi-chemin
entre théâtre et cinéma d’animation.
Une sœur et un frère jumeaux, seuls sur la page blanche,
perdus dans un imaginaire chargé de leurs appréhensions
et de leurs craintes face à l’avenir. Alors que l’histoire de ces
deux enfants commençait tranquillement à être racontée, les
voilà soudainement projetés hors de leur propre récit, tombés
dans la marge de leur histoire. Dans ces paysages gelés aux
allures de banquise, ils croiseront différentes figures étranges ou familières, des primitifs hommes-animaux, des vieux
explorateurs… Tous leur proposeront une façon différente
d’appréhender la séparation de leurs parents.
Trois comédiens, trois rétro-projecteurs, deux écrans, des
marionnettes et un musicien sont réunis sur scène autour
de ce récit initiatique contemporain dont les enfants ne sont
que les héros malgré eux.
mercredi 16 : 10 h, 18 h jeudi 17 : 10 h, 14 h 30
Venez participer en famille à l’École
du spectateur ! Rdv mercredi 16 à 17 h Gratuit, sur inscription (� p. 65)
dimanche : 18 h 10 janvier
Apéro
rencontre
artistique
CRÉATION
pour tous
1 h environ
Le préambule
des Somnambules
Que l’année 2016 soit ouverte par une joyeuse mascarade !
Installez-vous confortablement, détendez-vous, fermez les
yeux… Et rejoignez-nous dans l’Hypnos, un refuge chimérique
peuplé de dormeurs fous. Ici, il n’y a pas de règle, il n’y a plus
de raison. Morphée, le maître des lieux, vous accueille à bras
ouverts avec ses histoires à rêver debout. Entouré de ces drôles
de somnambules, il tente de chasser les peurs et d’apaiser les
doutes. Le temps bascule. L’imaginaire nous submerge et ce
tourbillon onirique nous permet, un instant, d’échapper aux
cauchemars du monde !
L’occasion de partager de nouveau des galettes avec la
compagnie des Gentils. Une étape de travail en préambule
à la création du Carnaval des Somnambules en février à
l’Odyssée d’Eybens.
MASCARADE
Compagnie
des Gentils
Texte et mise en scène :
Aurélien Villard
Distribution en cours
21
THÉÂTRE
D’OMBRE
Théâtre
Désaccordé
Écriture et mise en scène :
Rémi Lambert
Scénographie et construction
des marionnettes : Sandrine
Maunier
Jeu et manipulation :
Simon T Rann, Iréné Lentini
Composition musicale : Addie
Création lumière : Mathieu
Courtaillier
Création son : Gilles Daumas
Co-accueil direction
Éducation Jeunesse (coordination Petite enfance, ville
de Grenoble) et le CCAS.
22
CRÉATION
dès 1 an
35 min
13 � 16 janvier
Ombul
Une tentative de voyage derrière les paupières des enfants.
Colorée, délicate, aérienne comme une bulle, la traversée à
laquelle nous sommes conviés s’appelle Ombul. Elle débute
avec un mobile de fil de fer, suspendu dans l’endroit où l’on
s’endort. Mêlées aux sons, des images en mouvement nous
emportent et leurs ombres se font, se défont. La scénographie
d’Ombul est à la fois l’espace d’accueil des spectateurs, l'espace
de jeu pour les comédiens marionnettistes, d’installation des
mobiles, de projection pour les ombres et les lumières. Pour
revivre ses premiers songes. Aux balbutiements du projet,
le Théâtre Désaccordé s’est plongé dans les œuvres de Calder
et les Constellations de Joan Miró, ces tableaux dans lesquels
les traits, similaires aux dessins d’enfant, deviennent des
créatures, des personnages, selon comment ils se croisent
et se superposent.
La matière picturale du spectacle s’est construite en proximité avec de très jeunes enfants, notamment avec des élèves
de l’école maternelle Jean Racine où la compagnie a été en
résidence en février 2015.
mercredi 13 : 10 h, 15 h jeudi 14 : 9 h, 10 h 45, 14 h 30
vendredi 15 : 9 h, 10 h 45, 14 h 30
samedi 16 : 10 h Sólarsteinn + Turbulences :
mercredi 20 : 19 h 30
jeudi 21 : 14 h 30
vendredi 22 : 14 h 30
Sólarsteinn + Turbulences
+ Danser sans frontières :
vendredi 22 : 19 h 30
Sólarsteinn :
dimanche 24 : 18 h 20 � 24 janvier
Apéro
rencontre
artistique
le 24 à 18 h CRÉATIONS
pour tous
dès 9 ans
Sólarsteinn
Sólarsteinn, pierre de soleil en islandais, pierre qui selon la façon
dont elle est orientée réfracte la lumière en faisceaux doubles
et différents. « Ce caillou transparent comme la vitre à travers
laquelle j’avais vu l’amour – posé sur quelques mots de mon
cahier, les multipliait par deux, leur donnait une ombre, à la
manière du soleil » – extrait de Lui, un instant de Béatrice Beck.
Turbulences
Zone de Turbulences dont la taille, la vitesse, la localisation et
l’orientation varient constamment. Imprévisibles, les énergies
multiples et les relations émotionnelles des êtres en mouvement. Désordre apparent.
Vendredi soir, partage de plateau avec la nouvelle création
de Danser sans frontières, groupe de jeunes accompagnés
par le CCN de Rillieux-la-Pape.
DANSE
Cie Les Mutins
Chorégraphie : Jackie
Simoncelli
Chorégraphes invités :
François Veyrunes,
Diego Lloret
Interprétation : 6 danseurs
de 15 à 19 ans
Musique : PlastikDjack, Tom
Waits, Angélique Kidjo &
Maurice Ravel, Björk, Henry
Purcell, Jean Sébastien Bach,
Nina Hagen (en cours)
Les Juniors
du Pacifique
Chorégraphie : Jackie
Simoncelli et les danseurs
Interprétation : 11 danseurs
de 9 à 17 ans
Musique : Trentemøller,
The Knife, Andrew Bird, Nick
Cave, Darkside, Bob Seger
(en cours)
Danser
sans frontières
Chorégraphie :
Sharon Eskenazi
Interprétation : 15 danseurs
de 16 à 22 ans
23
DANSE
dès 5 ans
45 min
26 � 27 Janvier
mardi 26 : 14 h 30
mercredi 27 : 10 h, 18 h mardi 9 : 19 h 30
9 février
8 � 9/02
dans les établissements scolaires
Compagnie
Divergences
Chorégraphie : Sylvain Huc
Interprétation : Cécile
Grassin, Sylvain Huc
Univers sonore : Xavier Coriat
Régie lumière : Pierre
Masselot
Dans le cadre de Concentré
de danse, 21 / 01 1 / 02,
7 lieux partenaires / 9 jours
/ 10 spectacles. 1 billet
acheté plein tarif offre la
possibilité d’un tarif réduit
sur les autres propositions
Concentré de danse dans les
6 autres lieux partenaires.
24
pour tous
dès 14 ans
45 min
échange avec
les artistes inclus
Le petit
chaperon rouge
Tabataba
Une opération au scalpel de la fable enfantine.
D’abord courir, courir, courir, à perdre haleine, dans un
noir profond et absolu. Avec une lampe de poche, le petit
chaperon rouge s’engouffre dans la forêt menaçante.
L’univers sonore « live » tout en craquements, stridences,
envahit l’espace sombre et inquiétant, lorsque surgit le loup.
Un loup mi-animal mi serial-killer et un petit chaperon rouge
à l’innocence complice se lancent dans un duo. Une danse
funeste faite de fascination, d’attraction, de jeu, de perfidie,
de peur et d’angoisse.
Qu’est-ce que faire peur ? Qu’est-ce que se faire peur ?
Des questions qui jalonnent cette création chorégraphique
autour d’un petit chaperon en sweat à capuche rouge. Celui-là
ne craint ni Bettelheim, ni Tex Avery, pour confronter l’enfance
à ses fantasmes et à ses peurs, avec puissance, jubilation
et hypnotisme… miam !
« Et la vie, petit Abou ? Tout ce que je t’ai appris, la femme,
l’homme, l’amour, tout le bordel ? »
Ce soir, la ville de Tabataba est en fête. Les garçons boivent.
Les filles ont passé la journée à se coiffer pour plaire aux
garçons. Petit Abou, lui, est resté dans la cour de sa maison.
Il s’occupe de sa moto. Ce soir, Maïmouna, sa sœur, viendra
le chercher. Car quelle femme est-elle si son frère n’est pas un
homme, s’il ne va pas « boire de la bière et baiser les filles » ?
Ce court texte de Bernard-Marie Koltès pose la question de
l’héritage des traditions familiales, du conditionnement social
et du libre-arbitre : l’identité que nous affirmons est-elle liée
à ce que nous sommes vraiment ou n’est-elle que le résultat
de ce que la société nous demande de devenir ? Quand les
comédiens quittent le cercle de la scène formée par les spectateurs, cette question reste en son centre, prête à être saisie
par chacun d’entre nous.
Un spectacle créé en 2014 à l’occasion du projet Boys ‘n’ Girls,
que nous réaccueillons avec grand plaisir en cette fin de
résidence avec les veilleurs [compagnie théâtrale].
THÉÂTRE
les veilleurs
[compagnie
théâtrale]
Texte : Bernard-Marie Koltès
aux éditions de Minuit
Mise en scène : Émilie
Le Roux
Avec : Najib Oudghiri,
Malou Vigier
Assistanat mise en scène :
Fanny Duchet
Administration, production :
Anna Delaval
25
THÉÂTRE
Compagnie
du Savon Noir
Texte et mise en scène :
Delphine Dubois-Fabing
Avec : Camille Pasquier
Création et interprétation
sonore : Alain Lafuente
Scénographie et costumes :
Maryline Messina
Création lumières :
André-Paul Venans
Participation à la création
(jeu et manipulation) :
Leslie Guivarc’h
26
CRÉATION
pour tous
dès 7 ans
50 min
11 � 12 février
La Fabrique
Comment vivre quand on est privé de mots ?
Une jeune fille cherche du fil de « faire » : sa mère en a besoin
pour arrêter de mourir. Pour s’en procurer, elle trouve un
travail dans une fabrique de mots où il est interdit de parler.
À l’ombre de l’étonnante structure de la Fabrique, un musicien percussionniste et une comédienne marionnettiste font
vivre les personnages que rencontre la Petite : une lavandière
conteuse, une tractopelle qui ne veut pas qu’on la prenne
pour un garçon, un lampadaire qui a de la hauteur, monsieur
Oboulo, etc.
Comment et pourquoi parler de travail aux enfants ? Pour
certains, on leur en parle bien assez tôt. Pour d’autres, l’enfant
est un écolier, l’écolier est un travailleur, le travail est au centre de la vie de l’enfant. Le travail ne serait-il pas un objet de
curiosité, de rêve, de désir et de peur comme l’est l’amour ?
Quel beau sujet pour un conte !
jeudi 11 : 10 h, 14 h 30
vendredi 12 : 19 h 30
p. 12
Tumultes
Le petit chaperon rouge
p. 24
p. 25
Tabataba
Le voyage du lion Boniface
p. 17
p. 20
De fil blanc
Anywhere
p. 49
p. 53
Dans les yeux des autres
OCTOBRE
NOVEMBRE
DÉCEMBRE
JANVIER
JANVIER
FÉVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
10 h 00
10 h 00
3 sam
4 dim
10 h 00 14 h 30
18 h 00
10 h 00 15 h 00
9 h 00
9 h 00
10 h 00
17 jeu
10 dim
13 mer
14 jeu
15 ven
16 sam
10 h 00 18 h 00
19 h 30
10 h 00 14 h 30
27 mer
9 mar
11
21 h 30
21 h 30
19 h 00
20 lun
15 h 00
11 mer
10 ven
9 h 30 10 h 30
11 mer
11 sam
10 h 00 19 h 30
10 h 00 14 h 30
10 h 00 14 h 30
8 ven
29 ven
10 h 00 14 h 30
7 jeu
28 jeu
19 h 30
10 h 00
5 mar
6 mer
11 h 00
10 h 00 14 h 30
31 jeu
2 sam
19 h 30
18 h 00
29 mar
10 h 00
25 ven
30 mer
10 h 00
14 h 30 19 h 30
10 h 00 14 h 30
18 ven
19 sam
10 h 00 14 h 30
17 jeu
24 jeu
10 h 00 15 h 00
16 mer
19 h 30
10 h 00 14 h 30
29 lun
4 ven
18 h 00
28 dim
17 h 00
10 h 00
25 jeu
2 mer
19 h 30
12 ven
jeu
18 h 00
14 h 30
22 ven
26 mar
14 h 30 19 h 30
21 jeu
24 dim
19 h 30
14 h 30
20 mer
10 h 45 14 h 30
10 h 45 14 h 30
10 h 00 18 h 00
16 mer
25 mer
26 jeu
19 h 30
17 h 00
10 h 00 14 h 30
22 dim
12 sam
18 h 00
20 ven
19 h 30
18 h 00
18 mer
11 ven
10 h 00
17 mar
19 h 30
10 h 00 19 h 30
16 lun
10 jeu
14 h 30
6 ven
15 h 00
14 h 30
5 jeu
2 mer
14 h 30 19 h 30
21 mer
10 h 00
15 h 00
13 mar
10 h 00 14 h 30
19 h 30
11 dim
27 ven
18 h 00
10 sam
28 sam
9 h 30 10 h 30
10 h 00
9 ven
9 h 30 10 h 30 14 h 30
10 h 00
2 ven
8 jeu
19 h 30
Apéro
rencontre
artistique
1 jeu
Ciné-Villeneuve
Wiplash
Les draps
Compagnie du Jour
Sylvie Mombo
La danse de la Hyène
Sylvie Mombo
Comptines au creux […]
Dans les yeux des autres
Compagnie Acta
a k entrepôt
À l’ombre de nos peurs
Compagnie Infini Dehors / Théâtre
Traversée
Rejouer
Compagnie Plein Jour
Les films de la Villeneuve - épisode 3
Théâtre de l’Entrouvert
Anywhere
Découpages
Compagnia Teatrale Piccoli Principi
Maison de la poésie Rhône-Alpes
Tous les oiseaux […]
Fabienne Courvoisier
L’Ogrelet
Et que vive la reine
Compagnie des Gentils
La Fabrique
Compagnie du Savon Noir
les veilleurs [compagnie théâtrale]
Tabataba
Le petit chaperon rouge
Compagnie Divergences
Compagnie Les Mutins / Les Juniors du Pacifique
Sólarsteinn / Turbulences
Théâtre Désaccordé
Ombul
Compagnie des Gentils
Le préambule des Somnambules
De fil blanc
Traversant 3
les veilleurs [compagnie théâtrale]
Allez, Allez, Allons
Les AJT
Maman Typhon
SZ
Le voyage du lion Boniface
Fabienne Courvoisier
Sur la corde raide
Les Chatoyantes
Le disque usé
La prophétie […] / Anaïs […]
Ciné-Villeneuve
Compagnie Fleur Lemercier
Les 3 petits vieux
qui ne voulaient pas mourir
les veilleurs [compagnie théâtrale]
Tumultes
Compagnie des Gentils
Les films de la Villeneuve - épisode 2
Une lune entre deux maisons
Xavier Machault & Olivier Depardon
Confidentiel de S. Gainsbourg
Athénor
Tempus
La Marmite - Théâtre / Compagnie des petits poids
Le Malade imaginaire
In Situ
Sasfé
p. 16
p. 15
p. 14
p. 13
CINÉMA
THÉÂTRE
PERFORMANCE
CONTE
CONTE
DANSE, VOIX,
MUSIQUE
THÉÂTRE
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
CONTE
MUSICAL
CINÉMA
THÉÂTRE
D’IMAGES
THÉÂTRE
D’IMAGES
POÉSIE
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
THÉÂTRE
MUSICAL
THÉÂTRE
THÉÂTRE
DANSE
DANSE
THÉÂTRE
D’OMBRE
MASCARADE
THÉÂTRE
D’OMBRE
THÉÂTRE,
CHANT, DANSE
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
p. 57
p. 56
p. 55
p. 54
p.53
p. 52
p. 51
p. 50
p. 49
p. 48
p. 47
p. 46
p. 44
p. 26
p. 25
p. 24
p. 23
p. 22
p. 21
p. 20
p. 19
p. 18
CINÉ-CONCERT p. 17
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
CABARET
CINÉMA
MARIONNETTE
p. 12
p. 11
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
THÉÂTRE
p. 10
p. 9
p. 8
p. 7
p. 6
CINÉMA
CHANSON
MUSIQUE
THÉÂTRE
MUSIQUE
CALENDRIER
CALENDRIER
Découpages
p. 48
p. 8
Tempus
Les 3 petits vieux
qui ne voulaient pas mourir
p. 13
p. 52
À l'ombre de nos peurs
Et que vive la reine
p. 44
p. 26
La fabrique
Ombul
p. 22
In situ
D'après une idée originale
de Marie Mazille. Projet
appuyé ponctuellement par
le collectif MusTraDem.
Avec le soutien de : Ville de
Grenoble / région RhôneAlpes / Grenoble – Alpes
métropole / département
de l’Isère / Caf. Image © Alain
Sacchettini
Le Malade imaginaire
Création des décors : Chloé
Renoir-Valcke, atelier de
réalisation de décors du
théâtre municipal de
Grenoble, service des
Espaces verts de Grenoble,
potager des Poucets de la
place des géants-Villeneuve.
Équipe de création potagère
et gustative de La Villeneuve.
Création des costumes :
Béatrice Mailloux, Carole
Perron, Nina Cocomazzi,
Sylvie Bruyant, Chloé Renoir.
Atelier de couture du théâtre
municipal de Grenoble.
Direction équestre : Christine
Dagot. Conseil artistique :
Karim Troussi.
En partenariat avec : Régie
de quartier Villeneuve - Pôle
de développement durable /
Espace 600 – scène RhôneAlpes, Grenoble / centre
équestre La Chevauchée,
Sassenage. Avec le soutien
de : Caf / Ville de Grenoble
/ département de l’Isère /
région Rhône-Alpes. Image
© Marie Girard-Buttoz
Tempus
Production : Athénor – scène
nomade, Saint-Nazaire Nantes. Coproduction : Ville
de Vitrolles / Ville de Clisson
/ Petits et grands, Nantes /
l’Hexagone – scène nationale
Arts Sciences de Meylan.
Confidentiel
de Serge Gainsbourg
Image © Pascale Collet
Tumultes
Coproduction : Espace 600 –
scène Rhône-Alpes, Grenoble.
Avec le soutien matériel
de : Ville d’Eybens – espace
culturel Odyssée / Régie 2C,
Grenoble. Remerciements :
MC2 : Grenoble. Les veilleurs
[compagnie théâtrale] est
soutenue par : Drac RhôneAlpes / région Rhône-Alpes /
département de l’Isère / Ville
de Grenoble. Associée à :
l'Espace 600 – scène RhôneAlpes, Grenoble. Image
© Adrien Patry
Les 3 petits vieux qui
ne voulaient pas mourir
Avec le soutien de : Espace
Périphérique – parc de la
Villette de la mairie de Paris /
Bouffou théâtre / Usinotopie
/ Espace 600 – scène RhôneAlpes, Grenoble / théâtre
d'Annonay / Spedidam.
Décors et costumes réalisés
par les ateliers de la Ville
de Grenoble. Ce spectacle
est soutenu par la région
Rhône-Alpes dans le cadre
d’un appel à projet Spectacle
vivant. Image © Fleur
Lemercier
Le disque usé
Image © Clément Boissy
Le voyage du lion Boniface
Coproduction : Forum des
Images / Cinéma Public /
MuCEM / Stara Zagora. Avec
le soutien de : Régie 2C – La
Belle Électrique / région
Rhône-Alpes. Image © SZ
Allez, allez, allons
Les veilleurs [compagnie
théâtrale] est soutenue par :
Drac Rhône-Alpes / région
Rhône-Alpes / département
de l’Isère / Ville de Grenoble /
Grenoble – Alpes Métropole.
Associée à : Espace 600
– scène Rhône-Alpes,
Grenoble.
De fil blanc
Coproduction : Le MillePattes, Annonay / L’Allegro –
office culturel de Miribel / le
Sémaphore – théâtre d’Irigny.
Avec le soutien de : Adami /
département de l’Ain.
Image © Traversant 3
Le préambule
des Somnambules
Production : Compagnie
les Gentils. Avec le soutien
complice de : l'Autre Rive
/ l'Odyssée, Eybens /
l'Espace 600 – scène RhôneAlpes, Grenoble / le Diapason,
St-Marcelin.
Ombul
Coproduction : Théâtre
Massalia / Espace 600 – scène
Rhône-Alpes, Grenoble. Aide
à la production : Drac Paca
/ Bourse à la création Ville
d’Aubagne. Image © -miMosSólarsteinn / Turbulences
Production : Compagnie
Les Mutins. Soutien :
département de l’Isère / Ville
de Grenoble. Partenaires :
Le Pacifique – CDC Grenoble
/ Espace 600 – scène
Rhône-Alpes, Grenoble.
Accompagnement groupe
Danser Sans Frontières :
CCN Rillieux-la-Pape. Image
© Laurence Fragnol
Le petit chaperon rouge
Production : Faits et
Gestes. Avec le soutien de :
communauté de communes
Cazals-Salviac / département
et ADDA du Lot / région
et Drac Midi-Pyrénées. Ce
spectacle a été créé en résidence au Foyer à Marminiac.
La Cie Divergences est
subventionnée par le
ministère de la Culture et
de la Communication – Drac
Midi-Pyrénées au titre de
« l’aide aux compagnies ».
Elle est soutenue par : région
Midi-Pyrénées / département
du Lot / communauté de
communes Cazals-Salviac.
Image © Érik Damiano
Tabataba
Coproduction : Espace 600
– scène Rhône-Alpes,
Grenoble. Les veilleurs
[compagnie théâtrale] est
soutenue par : Drac RhôneAlpes / région Rhône-Alpes
/ département de l’Isère /
Ville de Grenoble. Associée
à l'Espace 600 – scène RhôneAlpes, Grenoble. Image
© Fanny Duchet
La Fabrique
Partenaires : Espace 600 –
scène Rhône-Alpes, Grenoble
/ Le Coléo, Pontcharra /
CDC Le Pacifique, Grenoble
/ Le Coffre à Jouer. Avec le
soutien de : Ville de Grenoble
/ département de l’Isère.
Image © Christian Rausch
Et que vive la reine
Production : Compagnie des
Gentils. Avec le soutien de :
l’Autre rive – CLC / L'Odyssée,
Eybens / le Diapason,
St-Marcellin. Image © Cie
des Gentils
Tous les oiseaux ont le droit
de voler dans le ciel
Image © Groupe Nice Art
Découpages
Production : Compagnia
Teatrale Piccoli Principi.
Avec le soutien de : Théâtre
Massalia – La Friche Belle
de Mai, Marseille / théâtre
Athénor, Saint-Nazaire /
L'Yonne en scène, Perrigny /
festival Maggio all'Infanzia,
Bari / fondazione Sipario
Toscana, Cascina / regione
Toscana. Image © Dario
Lasagni
Anywhere
Production : Théâtre de
l’Entrouvert. Coproduction :
Les Théâtres / espace Jéliote
– scène conventionnée art
de la marionnette, Oloron
Sainte-Marie / communauté
de communes Piémont
Oloronais / TJP, Centre
dramatique national d’Alsace,
Strasbourg / théâtre Durance,
Château-Arnoux / 3bis – lieu
d’arts contemporains, Aix-enProvence. Avec le soutien de :
La Fabrique de Théâtre, Mons
– Belgique / Arts vivants
en Vaucluse – auditorium
Jean Moulin / Le Phare à
Vent – pôle de création,
Sault. Création soutenue par :
Ville d’Apt / département du
Vaucluse / Drac PACA / région
PACA. Image © Alessia Contu
Rejouer
Production : Plein Jour.
Image © Plein Jour
À l’ombre de nos peurs
Production : a k entrepôt.
Avec le soutien de : Très-tôtthéâtre, Quimper / Itinéraires
Bis – association de développement culturel des Côtes-
CRÉDITS
d’Armor / agglomération Sud
Pays-Basque / théâtre du
Champ au Roy, Guingamp /
domaine départemental de la
Roche Jagu, Ploëzal / centre
culturel de la ville Robert,
Pordic / communauté de
communes de Moncontour /
Le Trio, Inzinzac Lochrist
/ centre d’animation de la
Cité, Lausanne / La Passerelle
– centre culturel, Rixheim
/ théâtre Dunois, Paris /
CDC Le Leff Communauté,
Châtelaudren. La compagnie
est conventionnée par :
ministère de la Culture –
Drac Bretagne / région
Bretagne / département
des Côtes d'Armor /
communauté de communes
de Moncontour. Image
© Dominique Vérité
Dans les yeux des autres
Production : Acta. Compagnie
conventionnée : ministère
de la Culture – Drac Ile-deFrance / département du Val
d'Oise / Ville de Villiers-leBel. Acta est subventionnée
par la région Ile-de-France
dans le cadre d’une
convention de permanence
artistique. Image © Agnès
Desfosses
Comptines au creux
de l’oreille ou Le voyage de
M’toto / La danse de la hyène
Image © Christelle Henri
Les draps
Avec le soutien de : Institut
français d’Algérie / département de l’Isère / Ville de
Grenoble.
THÉÂTRE
MUSICAL
Compagnie
des Gentils
Mise en scène et conception :
Marie Bonnet,
Aurélien Villard
Avec : Julien Anselmino,
Marie Bonnet, Kim Laurent,
Doriane Salvucci
Piano : François Marailhac
Lumières : Alexandre Bazan
Son : Franck Morel
44
pour tous
dès 8 ans
1 h 10
25 � 29 février
Apéro
rencontre
artistique
le 28 à 18 h jeudi 25 : 10 h dimanche 28 : 18 h lundi 29 : 10 h, 14 h 30
Et que vive la reine
Une (très libre) relecture théâtrale d’Alice
au pays des merveilles.
Et que vive la Reine ! Ou comment ne pas perdre la tête…
Rien ne va plus au pays des merveilles. La terrible Reine
Rouge-Noire-Rouge a ordonné au Chapelier Fou de créer
un spectacle et des réjouissances pour son re-re-re-couronnement. Avec l’aide de Miss Le Loir et de La Carpe, son pianiste,
Le Lièvre tente de diriger les dernières répétitions dans son
bistrot, Le Fond du Gouffre. Mais rien n’est prêt. Surtout pas
son poème puisqu’il ne peut pas faire rimer « confettis » avec
« tyrannie », « ciel étoilé » avec « têtes tranchées » sous peine
de perdre la sienne… D’autant qu’une révolution semble
se préparer, depuis qu’Alice a pointé le bout de son nez…
Dans ce feu d’artifice théâtro-poético-musical, l’envie de
taper dans ses mains surgit dès la première minute, pour
partager la joie d’être là où on ne devrait pas être, au Fond
du Gouffre. Ou plutôt d’être là où chacun a sa place, au milieu
des jeux de mots qui nous font tous sourire et jubiler,
avec impertinence.
45
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
Fabienne
Courvoisier
Texte : Suzanne Lebeau,
éditions Théâtrales Jeunesse
46
dès 6 ans
40 min
2 mars
au Barathym
L’Ogrelet
L’Ogrelet vit seul avec sa mère dans une maison au cœur d’une
forêt dense, en retrait du village. Le jour où il commence à fréquenter l’école et les autres enfants, il découvre sa différence :
il est le fils d’un ogre que sa mère a passionnément aimé. Pour
se délivrer de son attirance irrépressible pour le sang frais, il
devra affronter trois épreuves dont il sortira grandi. Un texte
noir et tendre pour nous réconcilier avec notre part d’ombre.
Fabienne Courvoisier, comédienne, propose des lectures
de textes de théâtre contemporain au Barathym, café associatif implanté au cœur du Patio. Ces rendez-vous sont l’occasion
de partager dans une approche directe les mots des auteurs
d’aujourd’hui.
mercredi : 17 h entrée libre
vendredi : 19 h 30
4 mars
Tous les oiseaux
ont le droit de voler
dans le ciel
Poètes, musiciens et habitants
réunis le temps d’une ivresse poétique.
Les couleurs de la poésie de Jacques Prévert et de ses amis
seront honorées lors de cette soirée d’ouverture du Printemps
des poètes. Prévert, celui qui nous fait découvrir sa façon
simple et incomparable de dire la vie et l’amour à travers la
poésie. C’est autour de ses mots et de ses rêves que nous
nous réunirons. Nous continuerons « à arracher la joie aux
jours qui filent » comme le disait Maïakovski.
Deux poètes seront invités pour une rencontre autour
de leurs écritures, accompagnés de musiciens. Les habitants
seront aussi conviés à donner à dire et à voir leur Prévert.
La scène sera ouverte et partagée dans toutes les langues,
sans oublier la langue des signes.
Pendant le mois de février des rencontres seront proposées
autour de films, d’ateliers d’écriture, de lecture et de chant.
POÉSIE
Organisé par la Maison de
la poésie Rhône-Alpes dans
le cadre du 18 e Printemps des
poètes et avec de nombreux
partenaires du quartier de
la Villeneuve.
Présence de poésie
en langue des signes.
47
THÉÂTRE
D’IMAGES
Compagnia
Teatrale Piccoli
Principi
Écriture et interprétation :
Alessandro Libertini
Mise en scène : Alessandro
Libertini, Véronique Nah
Son : Luca Libertini,
Véronique Nah
Collaboration artistique et
technique : Claudio Coloberti
Collaboration artistique :
Antonia Monticelli
Co-accueil direction
Éducation Jeunesse (coordination Petite enfance, ville
de Grenoble) et le CCAS.
48
dès 2 ans
45 min
16 � 19 mars
Découpages
« J’ai mis toute ma vie à savoir dessiner
comme un enfant. » Pablo Picasso
Nous nous glissons dans l’atelier d’un artiste qui « dessine »
avec des ciseaux, à la manière de Matisse et de ses Papiers
découpés. Ses découpages deviennent des images évocatrices
qui racontent des histoires : des récits nés du mouvement
des ciseaux. On dit qu’Andersen s’amusait à découper des
figurines de papier pour inventer des contes. Il n’est pas
impossible que l’idée d’un petit soldat de plomb, amoureux
d’une ballerine de papier qui vivait dans un château tout en
papier, soit née en maniant les ciseaux plutôt que la plume…
Découpages renoue avec le monde merveilleux de l’enfance,
au fil de tableaux mouvants, joyeux et poétiques.
mercredi 16 : 10 h, 15 h jeudi 17 : 10 h, 14 h 30
vendredi 18 : 10 h, 14 h 30
samedi 19 : 10 h + Atelier papier découpé mercredi 16
à 16 h au Barathym, entrée libre.
Venez participer en famille à l’École
du spectateur ! Rdv samedi 19 à 9 h 15.
Gratuit, sur inscription (� p. 65)
jeudi 24 : 14 h 30, 19 h 30
vendredi 25 : 10 h 24 � 25 mars
pour tous
dès 10 ans
50 min
Anywhere
« Ce chemin où les hommes se perdent
et l’être se dévoile » Martin Heidegger
Un solo pour marionnettes de glace et matières animées. Un
poème visuel sur les pas d’Œdipe sur la route d’Henry Bauchau,
qui convie le spectateur à vivre la métamorphose intérieure
du personnage mythique au travers des différents états de
l’élément Eau. Œdipe, héros de la perte et de la transformation, apparaît comme un sujet rejeté, blessé et solitaire. Sa
transformation physique et intérieure à travers la marche et
l’errance fait résonner son identité intime avec les paysages
extérieurs. Œdipe, aveugle, est accompagné sur la route par
la lumineuse Antigone, sa fille et son tuteur, la marionnettiste
et son guide. Dans un monde lissé par les apparences, quelle
place pour tout ce qui ne participe pas à la toute-puissance,
ceux qui chutent, ceux qui cherchent et se perdent ?
La recherche du Théâtre de l’Entrouvert a été accompagnée
par le laboratoire de glaciologie de l’université Joseph Fourier,
pour que la matière puisse livrer toute sa poésie.
Retrouvons Henry Bauchau et son Antigone dans la création
Dans les yeux des autres ( p. 53).
THÉÂTRE
D’IMAGES
Théâtre
de l’Entrouvert
Scénographie, mise en scène :
Élise Vigneron
Texte : Extraits d’Œdipe
sur la route d’Henry Bauchau
Avec : Élise Vigneron
Assistante à la mise en scène,
construction marionnettes :
Hélène Barreau
Dramaturgie : Benoît Vreux
Regard extérieur : Uta Gebert
Régie plateau, construction :
Messaoud Fehrat
Création lumière, installations lumineuses, régie :
Boualeme Bengueddach
Bande Son : Pascal Charrier,
Robin Fincker, Julien
Tamisier, Sylvain Darrifourcq,
Malik Mezzadri
49
CONTE MUSICAL
Compagnie
Plein Jour
Composition, piano : Franck
Krawczyk
Dans le cadre
de la 6 e édition du festival
des Détours de Babel.
Co-accueil CIMN – Détours de Babel.
50
pour tous
dès 8 ans
1 h 30
30 � 31 mars
mercredi 30 : 18 h jeudi 31 : 10 h, 14 h 30
samedi : 11 h entrée libre
2 avril
au Musée
de Grenoble
dès 9 ans
40 min
Rejouer
Traversée
« Enfant, j’avais dans la tête un piano. »
Le pianiste et compositeur Franck Krawczyk nous invite à nous
asseoir face à un piano. Il reprend ses premières compositions,
les œuvres qui l’ont marqué, Beethoven, Brahms, Mahler,
telles qu’il les entendait enfant, avec son oreille d’alors. Des
émotions intactes auxquelles il donne un tour nouveau. Il
revient sur son histoire, sous la forme d’un conte, en s’inspirant librement d’Hoffmann dont il reprend le personnage de
L’Enfant étranger. Avec cet enfant, tout est à redécouvrir : les
jeux, la forêt, l’altérité, les nuages, la musicalité…
Loin de tout spectaculaire, il entraîne les spectateurs dans
une écoute plus active, plus intérieure aussi. Franck Krawczyk
entend partager l’expérience du lien singulier que crée la
musique, la faire passer « d’un cœur à l’autre » pour reprendre
les mots mêmes de Beethoven.
Nour est une enfant heureuse et pourtant. La peur de devoir
quitter Youmna sa mère adoptive lui étreint le ventre. Youmna
est douce, caressante, sourde aussi. Elle lui raconte l’histoire
de sa naissance et le moment où elle devra rejoindre sa
« vraie » mère, qui est loin, dans un pays où les filles peuvent
aller à l’école et apprendre un métier. Nour a peur de ce jour,
le jour de la traversée, dangereuse et nécessaire.
Un texte d’une infinie délicatesse confié à Natacha Dubois
pour cette 14e édition du Printemps du livre de Grenoble.
En présence de l’auteure.
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
Compagnie Infini
Dehors / Théâtre
Texte : Estelle Savasta aux
éditions L'école des loisirs
Dans le cadre
du Printemps du livre.
51
THÉÂTRE
a k entrepôt
Texte, mise en scène
et scénographie :
Laurance Henry
Assistant et lumière :
Erik Mennesson
Accompagnement
à la dramaturgie :
Frédérique Mingant
Avec : Adèle Jayle, Nicolas Vial
Regard chorégraphique :
Pauline Maluski
Constructions : Ronan Ménard
Costumes : Charlotte Pareja
52
pour tous
dès 8 ans
1 h 5 � 8 avril
À l’ombre
de nos peurs
« On les éloigne, on les emprisonne, on les écrase,
nos petites peurs. On vit avec, on grandit avec. »
Deux personnages vivent à l’ombre de leurs peurs. La crainte,
l’effroi, la frayeur, la phobie, la manie, la trouille, la frousse,
la panique… Lui, puis Elle, nous livrent un fragment de leur
histoire, un pan de leur intimité. Entre fantasme et réalité, ils
nous confient des petits instants de vie, ces petites peurs qui
nous habitent, nous grignotent morceaux après morceaux.
Peur du tic-tac du réveil, de l’horloge qui évoque le temps qui
passe, le cœur qui s’affole. Peur de chuter, d’oublier, peur du
moindre minuscule changement. Peur de l’invisible, peur du
silence, peur de l’absence… Tout est bon pour contrer ces
« fantômes » tapis dans l’ombre, les éloigner ou s’en faire un
compagnon : pirouette, intelligence, dérision...
Au fil de la saison, collecte de nos peurs dans des « Boîtes
à trouilles » à l'Espace 600, au Barathym et à la librairie Les
Modernes. Nous les retrouverons dans le cabinet de curiosité
exposé autour du spectacle.
mardi 5 : 19 h 30
mercredi 6 : 10 h jeudi 7 : 10 h, 14 h 30
vendredi 8 : 10 h, 14 h 30
+ Venez déposer vos peurs
dans les "Boîtes à trouilles"
en amont du spectacle.
jeudi 28 : 10 h, 19 h 30
vendredi 29 : 10 h, 14 h 30
28 � 29 avril
CRÉATION
pour tous
dès 12 ans
50 min
Dans les yeux
des autres
« Tu as peur du rouge. Affronte-le,
c’est la couleur des coquelicots. » Henry Bauchau
Une piste ronde, ensablée, une arène rouge. Au centre, une
danseuse. Elle contemple, agenouillée, les châteaux de sable
de son enfance. Elle s’éveille aux voix du chœur. Elle piétine
ses châteaux pour tracer les pistes de sa quête. Elle trace son
cheminement, révélé par des traces de peinture rouge, traces
de son amour pour Hémon, de la lutte de ses deux frères, de
sa haine de Créon. Plus elle trace, plus son corps est envahi
par la couleur rouge, à l’image d’une coulée de coquelicots.
Elle dialogue avec la voix d’un musicien, le regard d’une vieille
femme au lointain et le chœur ; voix d’adolescents, paroles
inventées et mises en musique lors d’ateliers. Cette création
s’inspire des questionnements des jeunes suscités par cette
figure insoumise, rebelle et éclairante d’Antigone.
Deux spectacles à découvrir cette année autour de l’auteur,
poète et dramaturge Henry Bauchau : Dans les yeux des autres
inspiré du mythe d’Antigone et Anywhere ( p. 49), une errance
sur les pas d’Œdipe sur la route.
DANSE, VOIX
& MUSIQUE
Compagnie Acta
Mise en scène :
Laurent Dupont
Musique : Jean-Luc Priano
Comédienne : distribution
en cours
Danseuse : distribution
en cours
53
CONTE
Sylvie Mombo
Avec : Sylvie Mombo (conte),
Patrick Pellé (guitare, voix)
Dans le cadre du festival
des Arts du Récit en Isère.
dès 18 mois
25 min
11 mai
Comptines au creux
de l’Oreille ou Le
Voyage de M’toto
Une ballade poétique vers l’Afrique
à partir de comptines et de jeux de mains.
Ce matin-là, la vieille M’toto Lunettes ne trouve pas ses
lunettes. Tant pis, elle s’en va sans ses mirettes vendre
sa cueillette au marché. En route, traversons la forêt !
Mais sur le chemin, rien n’est comme d’habitude…
La conteuse conduit les tout-petits dans le sillage de
personnages attachants : M’toto au marché, l’Escargot qui
boudait, la Biche aux aguets, le Lion épuisé, le Fleuve qui
pleurait… Se mêlent berceuses, ritournelles, formulettes
et contes venus d’Afrique et des Antilles. On les danse,
on les chante !
54
mercredi : 9 h 30, 10 h 30
mercredi : 15 h 11 mai
dès 5 ans
1 h La danse
de la Hyène
Un conte en musique, en mots et en danses.
Parole, danse, musique, mime tissent ces contes d’Afrique qui
évoquent avec humour le personnage de la hyène. À la hyène,
on reproche sa gourmandise, sa sottise, sa méchanceté, son
hypocrisie. Mais elle est aussi capable de nous émouvoir et
surtout de nous faire rire, à force de ridicule !
« Bien souvent, mes récits ont un rapport avec l’Afrique,
des fois même sans que j’y prenne garde ! Ce sont mes racines
gabonaises et guadeloupéennes qui surgissent. Tant mieux,
elles me rappellent la famille, l’enfance, les devinettes, les
proverbes, la parole des aînés… Le conte ! » Sylvie Mombo
CONTE
Sylvie Mombo
Avec : Sylvie Mombo (conte,
danse), Patrick Pellé (guitare,
voix)
Dans le cadre du festival
des Arts du Récit en Isère.
55
THÉÂTRE
PERFORMANCE
Compagnie
du Jour
Texte : Amira Géhanne
Khalfallah, éditions
La Marelle
Mise en scène : Karim Troussi
Distribution en cours
56
1 h 30
10 � 11 juin
Les draps
Draps de noces, hayek, linceul ;
des femmes y naissent, y vivent et y meurent.
Dans un village perdu entre les montagnes, une mère a du
mal à marier son unique fille, infatigable rieuse. Pour obtenir
l’assentiment de la mère d’un prétendant, elle l’emmène au
cimetière et feint de consulter les ancêtres. Ce stratagème fantasque les amène à chanter et à effectuer des mouvements de
danse réprouvés par les autorités. Arrêtées, les deux femmes
sont traduites devant le tribunal. Mais signe du destin, une
piqûre d’araignée intervient au moment de la sentence
et change le cours de l’histoire.
Depuis plusieurs années, la Compagnie du Jour trace un trait
d’union entre les deux rives de la Méditerrannée, en développant des projets avec des partenaires marocains, tunisiens
et / ou algériens. Pour célébrer ces échanges, à l’occasion du
ramadan, nous vous proposons de découvrir l’écriture d’Amira
Géhanne Khalfallah.
vendredi 10 : 21 h 30
samedi 11 : 21 h 30
+ Buffet participatif avant
les représentations : chacun est invité
à apporter une spécialité culinaire
qu'il souhaite partager.
lundi : 19 h 20 juin
Ciné-Villeneuve
CINÉMA
Wiplash
Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs
de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au
conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec une obstination sans faille. Son objectif : intégrer un orchestre dirigé par
Terence Fletcher, professeur despotique. Andrew se lance
avec acharnement dans la quête de l’excellence mais aussi
dans un duel intense.
Une soirée pour célébrer, juste avant l’heure, la Fête de
la musique, en bonne compagnie. Celle de l’orchestre
Micromegas et de François Raulin qui laisseront s’échapper
quelques notes de jazz en préambule de la projection.
Réalisation : Damien
Chazelle, 2014, 1 h 47
Adhésion annuelle 1 € / 3 €
accès à tous les films
de la saison.
Adhésion de soutien 10 €.
57
ACTION
L’art de
l’accompagnement
« On ne naît pas spectateur, on le
devient ! » Éduquer son regard, s’éveiller
au sensible, développer son sens artistique et son esprit critique.
58
L’École du spectateur
Écoles maternelles, élémentaires
et classes de 6e
Dans le cadre d’un parcours de deux
spectacles, nous proposons une
démarche qui s’inscrit dans le projet de
classe de l’enseignant : une rencontre
en amont de la représentation permet
d’approcher le spectacle, d’éveiller la
curiosité. À l’aide de visuels, de dossiers
pédagogiques, d’extraits de textes, le
médiateur donne à l’enfant la possibilité
de s’approprier l’œuvre, le sens de sa
venue au théâtre. Le temps du spectacle
est un temps collectif de découverte,
durant lequel des enfants de différentes
classes se côtoient. Des rencontres
avec les artistes peuvent ensuite être
organisées. Le troisième temps en
classe est consacré à l’analyse et à la
critique de ce qu’ils ont vu. Elle peut
s’accompagner d’un temps de pratique
ou de lecture de textes dramatiques.
L’occasion de poser des questions, de
développer la curiosité.
Contact : Séverine Morissonneau
< [email protected] >
Collèges, lycées
L’Espace 600 propose des spectacles qui
s’adressent aux adolescents. Désireux
d’accompagner chaque adolescent spectateur dans sa venue au théâtre, nous
nous tenons aux côtés des enseignants
pour leur apporter des outils afin de
s’approprier l’œuvre, et d’inventer des
projets culturels et artistiques autour
de spectacles adressés à la jeunesse.
Contact : Sibylle Sorrel
< [email protected] >
ou Fanny Brunet, chargée de mission
Éducation nationale
< [email protected] >
Structures petite enfance
En partenariat avec la direction
Éducation Jeunesse (coordination
Petite enfance, Ville de Grenoble) et
le CCAS, nous proposons un parcours
de deux spectacles à la découverte
de la création contemporaine dédiée
à la petite enfance :
Janvier : Ombul, théâtre d’ombre, dès 1 an
Mars : Découpages, théâtre, dès 2 ans
Une démarche d’accompagnement
des équipes professionnelles, des
jeunes enfants et des parents s’élabore,
notamment par l’organisation de temps
de rencontre.
Convention de jumelage
Parmi les liens construits au fil des
années avec les établissements scolaires
ou socioculturels, certains sont officialisés par une convention de jumelage.
L’Espace 600 – scène Rhône-Alpes, est
jumelé avec 13 écoles maternelles et
élémentaires, le collège Lucie Aubrac,
le collège Les Saules, le collège Aimé
Césaire, le collège Olympique, le lycée
Argouges, l’externat Notre Dame, la
Cordée et la bibliothèque Arlequin.
Des formations pour les enseignants
L’Espace 600 met en place des temps
de formation pour les enseignants
du premier et du second degré sur
l’accompagnement des enfants dans
leur découverte du spectacle vivant et
la mise en place de projet de pratique
dans les classes.
59
ATELIERS
Pratiques
en amateur
Atelier théâtre enfants (8 12 ans)
Responsable : Séverine Morissonneau
S’entraîner à jouer, apprendre à se
concentrer, développer son imaginaire,
raconter des histoires, improviser des
situations, créer des personnages,
interpréter des textes, découvrir ses
émotions. L’atelier théâtre présente,
en fin d’année, son travail valorisant la
créativité de chaque enfant et du groupe.
50 € / trimestre + adhésion
Les mercredis 14 h � 16 h, à partir du
30 septembre. Présentation publique :
mercredi 15 juin à 18 h 30
Ateliers théâtre enfants périscolaire
(6 12 ans)
Responsable : Séverine Morissonneau
En lien avec les équipes éducatives
de la Villeneuve, l’Espace 600 anime
deux ateliers théâtre dans le cadre
des ateliers éducatifs.
Les lundis & mardis : 16 h 30 � 18 h,
à partir du 28 septembre.
60
ACTION
Atelier adultes
Responsable : Émilie Le Roux, les
veilleurs [compagnie théâtrale]
Cette année, l’atelier s’embarque dans
la grande aventure du projet de fin de
résidence des veilleurs [compagnie théâtrale] à l’Espace 600, Allez, Allez, Allons.
De septembre à décembre, les séances
seront consacrées au travail sur le projet
( p. 5 & 19).
À partir de janvier il reprendra un fonctionnement plus classique et comme
chaque année il s’appliquera à sortir des
sentiers battus pour aller explorer des
territoires qu’il n’a pas encore défrichés.
L’atelier mène un travail de recherche
autour de la création théâtrale contemporaine et continue d’interroger son
rapport à la représentation et au public.
Gratuit au premier trimestre
pour le projet Allez, Allez, Allons
100 € / trimestre à partir de janvier 2016
+ adhésion
Les lundis : 19 h 30 � 22 h, à partir du
28 septembre. Présentations publiques :
vendredi 17 juin à 19 h 30 & samedi
18 juin à 18 h.
Place à la
jeunesse !
Un printemps
théâtral
« Une rencontre est à la fois un moment
festif et un temps de travail. L’expression
de chacun, l’écoute de l’autre et la
réflexion commune en sont les éléments
principaux. » charte de l’ANRAT
Enfants et adolescents spectateurs,
jeunes en voie de professionnalisation,
comédiens d’ici et d’ailleurs…
Ils investissent le plateau de l’Espace 600
mis en chantier pour un temps de
création. L’occasion ensuite de présenter
le fruit de leurs recherches au public.
Pratiquer, observer, se confronter
ensemble à l’art dramatique, pour faire
entendre une parole, celle de l’enfance
et de la jeunesse.
ACTION
Les pratiques artistiques
des adolescents
Des journées de rencontres, sur le
plateau de l’Espace 600, pour échanger
autour des projets artistiques qu’ils et
elles auront vécu dans leurs classes et
leurs établissements.
Semaine du 17 mai
Les rencontres du jeune spectateur
Spectateurs au fil de la saison, les
enfants s’emparent à leur tour de
la scène de l’Espace 600 et partagent
un temps de pratique, accompagnés
par des artistes.
Semaine du 30 mai
28e Rencontres du Jeune Théâtre
Européen (CREARC)
Des troupes de jeunes comédiens venus
d’Allemagne, Belgique, Espagne, France,
Italie, Lituanie, Pologne, Portugal,
Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie…
participent à ces rencontres. Poursuivant
leur travail sur l’Europe, son histoire
et son avenir, la parade-spectacle de
clôture le samedi 9 juillet sera consacrée
à Václav Havel, auteur tchèque dissident devenu en 1989 président de la
République.
Du 1er au 10 Juillet
Les écritures
théâtrales
pour la
jeunesse Faire découvrir les textes dramatiques,
écrits par des auteurs d’aujourd’hui,
pour les enfants et les adolescents
d’aujourd’hui. Des rencontres s’élaborent, des lectures théâtralisées sont
proposées afin de faire connaître et vivre
ce répertoire théâtral contemporain.
La librairie Les Modernes
La librairie sera de nouveau à nos
côtés pour des présentations et ventes
d’ouvrages en lien avec les spectacles
et les lectures programmés.
Les Co-LecteurEs
L’Espace 600 fait partie des
Co-LecteurEs, collectif de lecteurs
de pièces de théâtre pour la jeunesse,
qui se réunissent pour lire, discuter,
critiquer et apprécier ces textes de
théâtre écrits par des auteurs du monde
entier à destination des enfants et des
adolescents.
Théâtre À la Page
Chaque année, des classes partenaires
de Théâtre À la Page, association de promotion du théâtre contemporain pour
la jeunesse, élisent leur coup de cœur
parmi les œuvres sélectionnées. Cette
année : Gérald Chevrolet, Quelquefois j’ai
simplement envie d’être ici : Théâtrogammes,
Philippe Dorin, Deux citrons, Claudine
Galea, Après grand c’est comment, Mike
Kenny, L’oubliance, Sylvain Levey, Par
les temps qui courent. Des étudiants de
licence 3 Arts du spectacle de l’université Stendhal lisent leur coup de cœur
aux enfants de l’École du spectateur
à la bibliothèque Arlequin.
Jeudi 3 mars
Les valises-théâtre
En lien avec la bibliothèque Arlequin,
qui possède une abondante collection
de textes de théâtre pour la jeunesse,
des valises-théâtre sur les auteurs invités
ou sur les thématiques des spectacles
voyagent dans les classes.
61
ACTION
La circulation
des publics
Allez, allez, circulez !
L’Espace 600 a à cœur de permettre aux
enfants de territoires différents d’apprendre à se connaître, à se rencontrer,
autour d’un objet artistique.
Cette saison, des classes accompagnées
par l’École du spectateur et des classes
d’autres territoires de l’agglomération
partageront, ensemble, une pratique
de spectateur. Connaissance mutuelle,
circulation entre les territoires, correspondances à inventer autour d’un même
objet artistique…
Des classes de Grenoble, d’Eybens, de
Meylan, de Seyssinet-Pariset, d’Échirolles
s’embarqueront dans ce projet durant
la saison.
À voir ailleurs
Nous y emmenons des classes,
laissez-vous tenter par ces propositions
de spectacles jeune public chez nos
partenaires de l’agglomération !
62
Couac, Cie Succursale 101
marionnette, dès 2 ans
20 janvier, la Ponatière, Échirolles
DOT, Cie Maduixa Teatre,
danse, vidéo, dès 4 ans
23 janvier, L’Ilyade, Seyssinet-Pariset
Inuk, Cie L’unijambiste,
théâtre, dès 7 ans
11 � 15 février à l’Hexagone – scène
nationale Arts Sciences, Meylan
Roméo et Juliette, Groupe Grenade,
danse, dès 8 ans
3 mars, La Rampe, Échirolles
Venavi ou pourquoi ma sœur
ne va pas bien, Théâtre du Phare,
théâtre, dès 7 ans
18 mars, L’Autre rive, Eybens
Nos camarades côté festivals d’été
Festival de l’Arpenteur – scènes obliques
ENGAGEMENT
ENGAGEMENT
Une Saison
Égalité
La Belle
Saison
L’Espace 600 s’engage pour
l’égalité avec HF Rhône-Alpes !
L’association HF Rhône-Alpes
milite depuis 2008 pour l’égal accès des
hommes et des femmes aux postes à
responsabilités, aux financements et aux
outils de travail dans le secteur culturel.
Elle se donne pour missions de repérer
les inégalités, mobiliser et interpeller
les institutions et les professionnel-le-s,
d'accompagner les structures culturelles
vers cette égalité par la mise en place
d’outils de sensibilisation et d’actions de
mobilisation sur ce sujet. Elle organise dans ce cadre des rencontres et
moments de réflexion avec les professionnel-le-s du secteur.
Comment l'art vient-il
aux enfants et en quoi
les aide-t-il à mieux grandir ?
Ce questionnement est au cœur de
La Belle Saison avec l’enfance et la
jeunesse portée par le ministère de
la Culture et de la Communication de
juillet 2014 à décembre 2015. Parce que
chaque jour, des milliers d'artistes, professionnels, médiateurs et éducateurs
se mobilisent pour proposer aux enfants
et aux adolescents l'émotion et l'intelligence de la rencontre avec les œuvres
de l'art vivant. Pour mettre en lumière
cette vitalité et cet engagement, la force
et l’exigence de cette création artistique, mais aussi pour agir sur l'avenir.
La Belle Saison est l’occasion de
valoriser les initiatives innovantes, les
projets collectifs, les chemins singuliers.
L’Espace 600 est engagé dans la plateforme Rhône-Alpes de La Belle Saison et
notamment dans une réflexion sur une
coopérative de production de spectacles
jeune public en Rhône-Alpes.
1er � 9 juillet, Les Adrets en Belledonne
HF Rhône-Alpes est soutenue par la Drac Rhône-Alpes, la
région Rhône-Alpes, la délégation à l’égalité femmes-hommes
de la ville de Lyon et le Fonds social européen.
Textes en l’air
‹ www.hfrhonealpes.fr ›
théâtre pentu & parole avalancheuse
22 � 26 juillet, Saint-Antoine-l’Abbaye
poésie, théâtre & chansons
Il poursuit son engagement dans
Vive les vacances, une programmation
de spectacles jeune public sur le temps
des petites vacances scolaires dans
neuf salles de l’agglomération. L’an
dernier à l’occasion de La Belle Saison,
l’Espace 600 proposait une fenêtre
ouverte sur l’École du spectateur qui
fonde son identité. Cette année encore
nous vous proposons quatre rendezvous pour découvrir et participer, en
famille, à cette initiative à partager
entre adultes et enfants ( p. 65).
‹ www.bellesaison.fr ›
63
ÉQUIPE
Direction : Lucie Duriez
Administration : Marie-Albine Lesbros
Communication et relation avec les publics : Sibylle Sorrel
Accueil / Billetterie : Lorène Larroze
Relation jeune public / École du spectateur : Séverine
Morissonneau
Comptabilité : Nicole Idelon
Médiation : Tarek Djebali
Régie générale : Saïd Saouam
Artistes associés : les veilleurs [compagnie théâtrale]
Chargée de mission Éducation nationale : Fanny Brunet
Et tous les professionnels du spectacle qui par leur travail
contribuent à l’existence de l’art vivant.
Responsable de la publication : Lucie Duriez
Rédaction et suivi : Sibylle Sorrel et Lucie Duriez
Conception graphique : rovo.fr
L’Espace 600 est une association Loi 1901
liée par une convention à la Ville de Grenoble.
Elle est dirigée par un conseil d’administration
qui porte le projet et se réunit très régulièrement.
Présidence : Évelyne Paye
Vice-présidence : Sabine Argentier
Trésorerie : Michel Leullier
Secrétariat : Annie Giroud
64
INFOS
PRATIQUES
Boire un verre et se restaurer
à proximité… Le Barathym
Avant et après les représentations,
vous avez la possibilité de bavarder
autour d'un verre et de vous restaurer
au Barathym, café associatif, espace
de convivialité et d’échange au cœur
du Patio.
Âge des spectateurs
Les spectacles jeune public sont à
déguster sans aucune limitation d’âge !
S’ils ont été pensés pour les enfants
et / ou les adolescents, ils ne laisseront
pas les adultes indifférents pour autant !
Nous vous indiquons sur certains spectacles un âge minimum recommandé
en deçà duquel les enfants pourraient
ne pas y trouver leur compte. Merci de
respecter ces indications ou de nous
demander conseil.
RÉSERVATION
Venir à l’Espace 600
Accès par le parc : entrée face au collège
Lucie Aubrac ; ou par la Maison des
Habitants Le Patio : longer la galerie
de l’Arlequin jusqu’au n° 90.
En tramway
Ligne A, arrêt Arlequin.
En voiture
Par l’A 480, sortie n° 4 Eaux-Claires,
direction Grand’Place. Au niveau de
Grand’Place, prendre à gauche direction
Villeneuve / Arlequin l’avenue Marie
Reynoard. Suivre direction Arlequin nord
pour se garer au parking.
Rejoindre à pied la galerie de l'Arlequin.
Accueil et billetterie
TARIFS
NOUVEAU
Abonnement jeunesse
3 spectacles
12 €
‹ www.espace600.fr ›
Tarif plein
13 €
Par téléphone
Tarif adhérent
10 €
En ligne ( Nouveau )
lundi vendredi, 14 h 18 h
04 76 29 42 82
Les places réservées par téléphone
doivent être réglées dans les dix jours
qui suivent.
À l’accueil de l’Espace 600
lundi vendredi, 14 h 18 h
30 minutes avant chaque représentation
Par mail
‹ [email protected] ›
Les places réservées et payées
peuvent être retirées le jour / soir
même de la représentation.
Aucune place n’est envoyée à domicile.
Jusqu'à 18 ans
Tarif réduit
Collégiens, lycéens, étudiants, précaires
et pour un adulte accompagnateur d’un enfant
abonné ; sur présentation de justificatif.
Tarif enfant
Enfants jusqu’au CM2
Carte adhérent
Elle donne droit au tarif adhérent pour
deux personnes sur tous les spectacles.
Mode de paiement
Espèces, chèques, chèques culture
(collégiens), cartes M’RA (lycéens).
7 €
6 €
10 €
Des goûters-présentations de saison !
Nous vous proposons de venir présenter
chez vous les spectacles adaptés à l’âge
de vos enfants et des amis, voisins,
cousins, que vous aurez réunis autour
de vous pour un goûter-présentation
de saison !
De septembre à octobre
Plus d’information :
Sibylle Sorrel 04 76 29 42 82
L’École du spectateur,
c’est aussi en famille !
Plusieurs fois dans la saison, nous
vous proposons de venir participer,
en famille, à l’École du spectateur en
amont d’une représentation tout public.
De fil blanc, dès 5 ans
mercredi 16 décembre, 18 h / rdv à 17 h Le petit chaperon rouge, dès 5 ans
mercredi 27 janvier, 18 h / rdv à 17 h Découpages, dès 2 ans
samedi 19 mars, 10 h / rdv à 9 h 15
Anywhere, dès 11 ans et pour
les adultes aussi !
jeudi 24 mars, 19 h 30 / rdv à 18 h 30
Plus d'information et / ou inscription :
Lorène Larroze 04 76 29 42 82
65
NOUVEAU
Abonnement jeunesse
3 spectacles = 12 €
66
Le Patio
Le Patio
97, galerie
de l’Arlequin
97, galerie
de l’Arlequin
38100 Grenoble
38100 Grenoble
0442
7682
29 42 82
� 04 76�29
< [email protected] >
< [email protected]
>
< www.espace600.fr >
< www.espace600.fr
>
02 � 04/10
In situ
Collez-moi
dans votre
agenda !
11/10
Le Malade
imaginaire
01/10
13/10
Les films
de la Villeneuve
Théâtre La Marmite
MUSIQUE
Tempus
Athénor
- épisode 2
CINÉMA
THÉÂTRE
Confidentiel
de S. Gainsbourg
8 � 10/10
X. Machault
& O. Depardon
MUSIQUE
CHANSON
16 � 18/11
21/10
Une lune
entre deux
maisons
Les 3
petits vieux
qui ne voulaient
pas mourir
5 � 6/11
Tumultes
les veilleurs
[compagnie
théâtrale]
Cie des Gentils
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
20/11
Cie F. Lemercier
La prophétie
des grenouilles
/ Anaïs s’en
va-t-en guerre
MARIONNETTE
CINÉMA
THÉÂTRE
22/11
25/11
Le disque usé
Sur la corde raide
CABARET
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
Les Chatoyantes
F. Courvoisier
10 � 12/12
26 � 28/11
Allez,
Allez, Allons
2/12
Le voyage
du lion
Boniface
Maman
Typhon
Les AJT
SZ
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
CINÉCONCERT
THÉÂTRE,
CHANT,
DANSE
20 � 24/01
Solarsteinn /
Turbulences
26 � 27/01
Cie Les Mutins /
Les Juniors
du Pacifique
16 � 17/12
les veilleurs
[compagnie
théâtrale]
De fil blanc
MASCARADE
Cie Divergences
les veilleurs
[compagnie
théâtrale]
DANSE
THÉÂTRE
11 � 12/02
THÉÂTRE
D’OMBRE
25 � 29/02
La Fabrique
2/03
Et que vive
la reine
Cie du Savon Noir
L’Ogrelet
F. Courvoisier
Cie des Gentils
THÉÂTRE
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
THÉÂTRE
MUSICAL
2/04
24 � 25/03
Cie teatrale
Piccoli Principi
Rejouer
Théâtre
de l’Entrouvert
5 � 8/04
À l’ombre
de nos peurs
Cie Infini
Dehors / Théâtre
LECTURE
THÉÂTRALISÉE
Cie Plein Jour
CONTE
MUSICAL
THÉÂTRE
D’IMAGES
POÉSIE
Traversée
30 � 31/03
Anywhere
THÉÂTRE
D’IMAGES
28 � 29/04
Ombul
8 � 9/02
Tabataba
Le petit
chaperon rouge
Découpages
Dans les yeux
des autres
Cie des Gentils
Théâtre
Désaccordé
THÉÂTRE
D’OMBRE
16 � 19/03
Tous
les oiseaux
ont le droit
de voler
dans le ciel
13 � 16/01
Traversant 3
DANSE
4/03
10/01
Le préambule
des Somnambules
a k entrepôt
THÉÂTRE
11/05
Cie Acta
Comptines
au creux
de l’Oreille […]
La danse
de la Hyène
Cie du Jour
Wiplash
DANSE, VOIX,
MUSIQUE
CONTE
THÉÂTRE
PERFORMANCE
CINÉMA
CONTE
S. Mombo
11/05
S. Mombo
10 � 11/06
Les draps
20/06
04 76 29 42 82

Documents pareils

Dossier du spectacle

Dossier du spectacle 2013-2014, les veilleurs [compagnie théâtrale] initie le projet BOYS’N’GIRLS [programme de spectacles, de lectures et de rencontres autour de la question de la construction des identités féminines ...

Plus en détail